Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2"

Transcription

1 Exo7 Nombres complexes Vdéo parte. Les nombres complexes, défntons et opératons Vdéo parte. Racnes carrées, équaton du second degré Vdéo parte 3. Argument et trgonométre Vdéo parte 4. Nombres complexes et géométre Exercces Nombres complexes Préambule L équaton x + 5 = a ses coeffcents dans N mas pourtant sa soluton x = 3 n est pas un enter naturel. Il faut c consdérer l ensemble plus grand Z des enters relatfs. N x+5= Z x= 3 Q x = R x = C De même l équaton x = 3 a ses coeffcents dans Z mas sa soluton x = 3 est dans l ensemble plus grand des ratonnels Q. Contnuons ans, l équaton x = à coeffcents dans Q, a ses solutons x = +/ et x = / dans l ensemble des réels R. Ensute l équaton x = à ses coeffcents dans R et ses solutons x = + et x = dans l ensemble des nombres complexes C. Ce processus est-l sans fn? Non! Les nombres complexes sont en quelque sorte le bout de la chaîne car nous avons le théorème de d Alembert-Gauss suvant : «Pour n mporte quelle équaton polynomale a n x n + a n x n + + a x + a x + a 0 = 0 où les coeffcents a sont des complexes (ou ben des réels), alors les solutons x,..., x n sont dans l ensemble des nombres complexes». Outre la résoluton d équatons, les nombres complexes s applquent à la trgonométre, à la géométre (comme nous le verrons dans ce chaptre) mas auss à l électronque, à la mécanque quantque, etc.. Les nombres complexes.. Défnton

2 Défnton Un nombre complexe est un couple (a, b) R que l on notera a + b R b a + b 0 a R Cela revent à dentfer avec le vecteur (,0) de R, et avec le vecteur (0,). On note C l ensemble des nombres complexes. S b = 0, alors z = a est stué sur l axe des abscsses, que l on dentfe à R. Dans ce cas on dra que z est réel, et R apparaît comme un sous-ensemble de C, appelé axe réel. S b 0, z est dt magnare et s b 0 et a = 0, z est dt magnare pur... Opératons S z = a + b et z = a + b sont deux nombres complexes, alors on défnt les opératons suvantes : addton : (a + b) + (a + b ) = (a + a ) + (b + b ) R z + z z z 0 R multplcaton : (a + b) (a + b ) = (aa bb ) + (ab + ba ). C est la multplcaton usuelle avec la conventon suvante : =.3. Parte réelle et magnare Sot z = a + b un nombre complexe, sa parte réelle est le réel a et on la note Re(z) ; sa parte magnare est le réel b et on la note Im(z). R Im(z) z 0 Re(z) R

3 3 Par dentfcaton de C à R, l écrture z = Re(z) + Im(z) est unque : z = z Re(z) = Re(z ) et Im(z) = Im(z ) En partculer un nombre complexe est réel s et seulement s sa parte magnare est nulle. Un nombre complexe est nul s et et seulement s sa parte réelle et sa parte magnare sont nuls..4. Calculs Quelques défntons et calculs sur les nombres complexes. λz z 0 z L opposé de z = a + b est z = ( a) + ( b) = a b. La multplcaton par un scalare λ R : λ z = (λa) + (λb). L nverse : s z 0, l exste un unque z C tel que zz = (où = + 0). Pour la preuve et le calcul on écrt z = a + b pus on cherche z = a + b tel que zz =. Autrement dt (a + b)(a + b ) =. En développant et dentfant les partes réelles et magnares on obtent les équatons { aa bb = (L ) ab + ba = 0 (L ) En écrvant al + bl (on multple la lgne (L ) par a, la lgne (L ) par b et on addtonne) et bl + al on en dédut L nverse de z est donc { a ( a + b ) = a b ( a + b ) = b donc { a = b = a a +b b a +b z = z = a a + b + b a + b = a b a + b. La dvson : z z est le nombre complexe z z. Proprété d ntégrté : s zz = 0 alors z = 0 ou z = 0. Pussances : z = z z, z n = z z (n fos, n N). Par conventon z 0 = et z n = ( ) n z = z. n

4 4 Proposton Pour tout z C dfférent de + z + z + + z n = zn+ z. La preuve est smple : notons S = + z + z + + z n, alors en développant S ( z) presque tous les termes se télescopent et l on trouve S ( z) = z n+. Remarque Il n y pas d ordre naturel sur C, l ne faut donc jamas écrre z 0 ou z z..5. Conjugué, module Le conjugué de z = a + b est z = a b, autrement dt Re( z) = Re(z) et Im( z) = Im(z). Le pont z est le symétrque du pont z par rapport à l axe réel. Le module de z = a + b est le réel postf z = a + b. Comme z z = (a + b)(a b) = a + b alors le module vaut auss z = z z. z z = a + b 0 z b z 0 a Quelques formules : z + z = z + z, z = z, zz = zz z = z z R z = z z, z = z, zz = z z z = 0 z = 0 L négalté trangulare : z + z z + z

5 5 Exemple Dans un parallélogramme, la somme des carrés des dagonales égale la somme des carrés des côtés. S les longueurs des côtés sont notées L et l et les longueurs des dagonales sont D et d alors l s agt de montrer l égalté D + d = l + L. z + z z z L z + z l d z l D z z z z L 0 z Démonstraton Cela devent smple s l on consdère que notre parallélogramme a pour sommets 0, z, z et le derner sommet est donc z + z. La longueur du grand côté est c z, celle du pett côté est z. La longueur de la grande dagonale est z + z. Enfn l faut se convancre que la longueur de la pette dagonale est z z. D + d = z + z + z z = ( z + z ) (z + z ) + ( z z ) (z z ) = z z + zz + z z + z z + z z zz z z + z z = z z + z z = z + z = l + L Mn-exercces. Calculer +.. Écrre sous la forme a + b les nombres complexes ( + ), ( + ) 3, ( + ) 4, ( + ) En dédure + ( + ) + ( + ) + + ( + ) Sot z C tel que + z = z, montrer que z R. 5. Montrer que s Re z Re z et Im z Im z alors z z, mas que la récproque est fausse. 6. Montrer que / z = z/ z (pour z 0).. Racnes carrées, équaton du second degré.. Racnes carrées d un nombre complexe Pour z C, une racne carrée est un nombre complexe ω tel que ω = z. Par exemple s x R +, on connaît deux racnes carrées : x, x. Autre exemple : les racnes carrées de sont et.

6 6 Proposton Sot z un nombre complexe, alors z admet deux racnes carrées, ω et ω. Attenton! Contrarement au cas réel, l n y a pas de façon prvlégée de chosr une racne plutôt que l autre, donc pas de foncton racne. On ne dra donc jamas «sot ω la racne de z». S z 0 ces deux racnes carrées sont dstnctes. S z = 0 alors ω = 0 est une racne double. Pour z = a + b nous allons calculer ω et ω en foncton de a et b. Démonstraton Nous écrvons ω = x + y, nous cherchons x, y tels que ω = z. ω = z (x + y) = a + b { x y = a xy = b en dentfant partes réelles et partes magnares. Pette astuce c : nous rajoutons l équaton ω = z (qu se dédut ben sûr de ω = z) qu s écrt auss x + y = a + b. Nous obtenons des systèmes équvalents aux précédents : x y = a xy = b x + y = a + b x = a + b + a y = a + b a xy = b x = ± a + b + a y = ± a + b a xy = b Dscutons suvant le sgne du réel b. S b 0, x et y sont de même sgne ou nuls (car xy = b 0) donc ω = ± ( ) a + b + a + a + b a, et s b 0 ω = ± ( ) a + b + a a + b a. En partculer s b = 0 le résultat dépend du sgne de a, s a 0, a = a et par conséquent ω = ± a, tands que s a < 0, a = a et donc ω = ± a = ± a. Il n est pas nécessare d apprendre ces formules mas l est ndspensable de savor refare les calculs. Exemple Les racnes carrées de sont + ( + ) et ( + ). En effet : ω = (x + y) = { x y = 0 xy = Rajoutons la condtons ω = pour obtenr le système équvalent au précédent : x y = 0 xy = x + y = x = y = xy = x = ± y = ± xy =

7 7 Les réels x et y sont donc de même sgne, nous trouvons ben deux solutons : x + y = + ou x + y =.. Équaton du second degré Proposton 3 L équaton du second degré az + bz + c = 0, où a, b, c C et a 0, possède deux solutons z, z C éventuellement confondues. Sot = b 4ac le dscrmnant et δ C une racne carrée de. Alors les solutons sont z = b + δ a et z = b δ a. Et s = 0 alors la soluton z = z = z = b/a est unque (elle est dte double). S on s autorsat à écrre δ = pour le nombre complexe, on obtendrat la même formule que celle que vous connassez lorsque a, b, c sont réels. Exemple 3 z + z + = 0, = 3, δ = 3, les solutons sont z = ± 3. z + z + 4 = 0, =, δ = ± ( + ), les solutons sont z = ( + ) = ± 4 ( + ). On retrouve auss le résultat ben connu pour le cas des équatons à coeffcents réels : Corollare S les coeffcents a, b, c sont réels alors R et les solutons sont de tros types : s = 0, la racne double est réelle et vaut b a, s > 0, on a deux solutons réelles b ±, a s < 0, on a deux solutons complexes, mas non réelles, b ±. a Démonstraton On écrt la factorsaton ( az + bz + c = a z + b a z + c ) (( = a z + b ) b a a 4a + c ) a (( = a z + b ) ) (( a 4a = a z + b ) ) δ a 4a (( = a z + b ) δ )(( z + b ) + δ ) a a a a ( = a z b + δ )( z b δ ) = a(z z )(z z ) a a Donc le bnôme s annule s et seulement s z = z ou z = z.

8 8.3. Théorème fondamental de l algèbre Théorème. d Alembert Gauss Sot P(z) = a n z n + a n z n + + a z + a 0 un polynôme à coeffcents complexes et de degré n. Alors l équaton P(z) = 0 admet exactement n solutons complexes comptées avec leur multplcté. En d autres termes l exste des nombres complexes z,..., z n (dont certans sont éventuellement confondus) tels que P(z) = a n (z z )(z z ) (z z n ). Nous admettons ce théorème. Mn-exercces. Calculer les racnes carrées de, Résoudre les équatons : z + z = 0, z + ( 0 0)z = Résoudre l équaton z + ( )z, pus l équaton Z 4 + ( )Z. 4. Montrer que s P(z) = z + bz + c possède pour racnes z, z C alors z + z = b et z z = c. 5. Trouver les pares de nombres dont la somme vaut et le produt. 6. Sot P(z) = a n z n + a n z n + + a 0 avec a R pour tout. Montrer que s z est racne de P alors z auss. 3. Argument et trgonométre 3.. Argument S z = x + y est de module, alors x + y = z =. Par conséquent le pont (x, y) est sur le cercle unté du plan, et son abscsse x est notée cosθ, son ordonnée y est snθ, où θ est (une mesure de) l angle entre l axe réel et z. Plus généralement, s z 0, z/ z est de module, et cela amène à : Défnton Pour tout z C = C {0}, un nombre θ R tel que z = z (cosθ + snθ) est appelé un argument de z et noté θ = arg(z). R z z arg(z) 0 R Cet argument est défn modulo π. On peut mposer à cet argument d être unque s on rajoute la condton θ ] π,+π].

9 9 Remarque θ θ (mod π) k Z, θ = θ + kπ { cosθ = cosθ snθ = snθ Proposton 4 L argument satsfat les proprétés suvantes : arg ( zz ) arg(z) + arg ( z ) (mod π) arg(z n ) narg(z) (mod π) arg(/z) arg(z) (mod π) arg( z) arg z (mod π) Démonstraton zz = z (cosθ + snθ) z ( cosθ + snθ ) = zz ( cosθ cosθ snθ snθ + ( cosθ snθ + snθ cosθ )) = zz ( cos ( θ + θ ) + sn ( θ + θ )) donc arg ( zz ) arg(z) + arg ( z ) (mod π). On en dédut les deux autres proprétés, dont la deuxème par récurrence. 3.. Formule de Movre, notaton exponentelle La formule de Movre est : (cosθ + snθ) n = cos(nθ) + sn(nθ) Démonstraton Par récurrence, on montre que (cosθ + snθ) n = (cosθ + snθ) n (cosθ + snθ) = (cos((n )θ) + sn((n )θ)) (cosθ + snθ) = (cos((n )θ)cosθ sn((n )θ)snθ) +(cos((n )θ)snθ + sn((n )θ)cosθ) = cos nθ + sn nθ Nous défnssons la notaton exponentelle par e θ = cosθ + snθ et donc tout nombre complexe s écrt z = ρe θ où ρ = z est le module et θ = arg(z) est un argument.

10 0 Avec la notaton exponentelle, on peut écrre pour z = ρe θ et z = ρ e θ zz = ρρ e θ e θ = ρρ e (θ+θ ) z n = ( ρe θ) n = ρ n ( e θ) n = ρ n e nθ /z = / ( ρe θ) = ρ e θ z = ρe θ La formule de Movre se rédut à l égalté : ( e θ) n = e nθ. Et nous avons auss : ρe θ = ρ e θ (avec ρ,ρ > 0) s et seulement s ρ = ρ et θ θ (mod π) Racnes n-ème Défnton 3 Pour z C et n N, une racne n-ème est un nombre ω C tel que ω n = z. Proposton 5 Il y a n racnes n-èmes ω 0,ω,...,ω n de z = ρe θ, ce sont : ω k = ρ /n e θ+kπ n, k = 0,,..., n Démonstraton Écrvons z = ρe θ et cherchons ω sous la forme ω = re t tel que z = ω n. Nous obtenons donc ρe θ = ω n = ( re t ) n = r n e nt. Prenons tout d abord le module : ρ = ρe θ = r n e nt = r n et donc r = ρ /n (l s agt c de nombres réels). Pour les arguments nous avons e nt = e θ et donc nt θ (mod π) (n oublez surtout pas le modulo π!). Ans on résout nt = θ + kπ (pour k Z) et donc t = θ n + kπ n. Les solutons de l équaton ω n = z sont donc les ω k = ρ /n e θ+kπ n. Mas en fat l n y a que n solutons dstnctes car ω n = ω 0, ω n+ = ω,... Ans les n solutons sont ω 0,ω,...,ω n. Par exemple pour z =, on obtent les n racnes n-èmes de l unté e kπ/n, k = 0,..., n qu forment un groupe multplcatf. j = e π/3 e π/3 0 = e 0 = e π 0 j = e 4π/3 e π/3 Racne 3-ème de l unté (z =, n = 3) Racne 3-ème de (z =, n = 3) Les racnes 5-ème de l unté (z =, n = 5) forment un pentagone réguler :

11 e π/5 e 4π/5 0 e 6π/5 e 8π/ Applcatons à la trgonométre Voc les formules d Euler, pour θ R : cosθ = eθ + e θ, snθ = eθ e θ Ces formules s obtennent faclement en utlsant la défnton de la notaton exponentelle. Nous les applquons dans la sute à deux problèmes : le développement et la lnéarsaton. Développement. On exprme sn nθ ou cos nθ en foncton des pussances de cosθ et snθ. Méthode : on utlse la formule de Movre pour écrre cos(nθ) + sn(nθ) = (cosθ + snθ) n que l on développe avec la formule du bnôme de Newton. Exemple 4 cos3θ + sn3θ = (cosθ + snθ) 3 = cos 3 θ + 3cos θ snθ 3cosθ sn θ sn 3 θ = ( cos 3 θ 3cosθ sn θ ) + ( 3cos θ snθ sn 3 θ ) En dentfant les partes réelles et magnares, on dédut que cos3θ = cos 3 θ 3cosθ sn θ et sn3θ = 3cos θ snθ sn 3 θ. Lnéarsaton. On exprme cos n θ ou sn n θ en foncton des cos kθ et sn kθ pour k allant de 0 à n. ( ) Méthode : avec la formule d Euler on écrt sn n θ = e θ e n. θ On développe à l ade du bnôme de Newton pus on regroupe les termes par pares conjuguées. Exemple 5

12 ( e sn 3 θ e θ )3 θ = = ((e θ ) 3 3(e θ ) e θ + 3e θ (e θ ) (e θ ) 3) 8 = (e 3θ 3e θ + 3e θ e 3θ) 8 = ( e 3θ e 3θ 3 eθ e θ ) 4 = sn3θ + 3snθ Mn-exercces Mn-exercces. Mettre les nombres suvants sont la forme module-argument (avec la notaton exponentelle) :,,,, 3, +, 3, 3,, ( 3 ) 0xx où 0xx est l année en 3 cours.. Calculer les racnes 5-ème de. 3. Calculer les racnes carrées de 3 + de deux façons dfférentes. En dédure les valeurs de cos π et sn π. 4. Donner sans calcul la valeur de ω 0 + ω + + ω n, où les ω sont les racnes n-ème de. 5. Développer cos(4θ) ; lnéarser cos 4 θ ; calculer une prmtve de θ cos 4 θ. 4. Nombres complexes et géométre On assoce bjectvement à tout pont M du plan affne R de coordonnées (x, y), le nombre complexe z = x + y appelé son affxe. 4.. Équaton complexe d une drote Sot ax + by = c l équaton réelle d une drote D : a, b, c sont des nombres réels (a et b n étant pas tous les deux nuls) d nconnues (x, y) R. Écrvons z = x + y C, alors x = z + z, y = z z, donc D a auss pour équaton a(z + z) b(z z) = c ou encore (a b)z + (a + b) z = c. Posons ω = a + b C et k = c R alors l équaton complexe d une drote est : ωz + ω z = k où ω C et k R.

13 3 D C ω r Équaton complexe d un cercle Sot C (Ω, r) le cercle de centre Ω et de rayon r. C est l ensemble des ponts M tel que dst(ω, M) = r. S l on note ω l affxe de Ω et z l affxe de M. Nous obtenons : dst(ω, M) = r z ω = r z ω = r (z ω)(z ω) = r et en développant nous trouvons que l équaton complexe du cercle centré en un pont d affxe ω et de rayon r est : z z ωz ω z = r ω où ω C et r R Équaton z a z b = k Proposton 6 Sot A,B deux ponts du plan et k R +. L ensemble des ponts M tel que M A MB = k est une drote qu est la médatrce de [AB], s k =, un cercle, snon. Exemple 6 Prenons A le pont d affxe +,B le pont d affxe. Voc les fgures pour pluseurs valeurs de k. Par exemple pour k = le pont M dessné vérfe ben M A = MB.

14 4 M B A k = 3 k = 3 k = k = k = 4 3 k = k = 3 4 Démonstraton S les affxes de A,B, M sont respectvement a, b, z, cela revent à résoudre l équaton z a z b = k. z a z b = k z a = k z b (z a)(z a) = k (z b)(z b) ( k )z z z(ā k b) z(a k b) + a k b = 0 Donc s k =, on pose ω = a k b et l équaton obtenue z ω+ zω = a k b est ben celle d une drote. Et ben sûr l ensemble des ponts qu vérfent M A = MB est la médatrce de [AB]. S k on pose ω = a k b alors l équaton obtenue est z z z k ω zω = a +k b. C est l équaton d un cercle de centre k ω et de rayon r satsfasant r ω = a +k b, sot r = a k b + a +k b. k ( k ) k Ces calculs se refont au cas par cas, l n est pas nécessare d apprendre les formules. Mn-exercces. Calculer l équaton complexe de la drote passant par et.. Calculer l équaton complexe du cercle de centre + passant par. z 3. Calculer l équaton complexe des solutons de =, pus dessner les solutons. z z 4. Même queston avec z =. Auteurs Arnaud Bodn Benjamn Boutn Pascal Romon

Nombres complexes. Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Nombres complexes. Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Les nombres complexes. Défnton............................................................... Opératons...............................................................3 Parte réelle

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes Snthèse de cours PanaMaths (Termnale S) L ensemble des nombres complees Défntons n pose tel que = 1 { } L ensemble des nombres complees, noté, est l ensemble : z /(, ) = + Le réel est appelé «parte réelle

Plus en détail

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i

Solution : 1. Soit y = α + βt, l équation de la droite considérée. Le problème de régression linéaire s écrit. i=1 2(α + βt i b i )t i Exercces avec corrgé succnct du chaptre 3 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours

Valeur absolue et fonction valeur absolue Cours Valeur absolue foncton valeur absolue Cours CHAPITRE 1 : Dstance entre deu réels 1) Eemples prélmnares 2) Défnton 3) Proprétés CHAPITRE 2 : Valeur absolue d un réel 1) Défnton 2) Proprétés CHAPITRE 3 :

Plus en détail

Utilisation du symbole

Utilisation du symbole HKBL / 7 symbole sgma Utlsaton du symbole Notaton : Pour parler de la somme des termes successfs d une sute, on peut ou ben utlser les pontllés ou ben utlser le symbole «sgma» majuscule noté Par exemple,

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel.

NOMBRES COMPLEXES. L addition et la multiplication de 2 entiers naturels donnent un entier naturel. NOMRES OMPLEXES RPPELS SUR LES ENSEMLES DE NOMRES Ensemble N : ensemble des enters naturels. L addton et la multplcaton de enters naturels donnent un enter naturel. La soustracton et la dvson de enters

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes A) Forme algébrque des nombres complexes Théorème (adms) Il exste un ensemble appelé ensemble des nombres complexes, noté, vérfant les tros proprétés suvantes :. content ;. Il exste dans un élément tel

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

(1 + i) 3 = i i 2 + i 3 = 1 + 3i 3 i = 2 + 2i 3 4i 2 i 3 4i 3 4i 2 i 6 3i 8i 4i 6 3i 8i 4 2 i

(1 + i) 3 = i i 2 + i 3 = 1 + 3i 3 i = 2 + 2i 3 4i 2 i 3 4i 3 4i 2 i 6 3i 8i 4i 6 3i 8i 4 2 i Ecrre, sous forme algébrque, les nombres : a (5 ) + 3( 4) (5 ) + 3( 4) = 10 + 3 1 = + b (5 11)( ) (5 11)( ) = 10 5 + 11 = 10 5 11 = 1 7 c (1 + ) 3 d (1 + ) 3 = 1 3 + 31 + 31 + 3 = 1 + 3 3 = + 3 4 3 4 3

Plus en détail

- Tracer une droite dans le plan repéré. - Interpréter graphiquement le coefficient directeur d une droite.

- Tracer une droite dans le plan repéré. - Interpréter graphiquement le coefficient directeur d une droite. www.mathsenlgne.com 2G3 - EQUATINS DE DRITES CURS (1/5) CNTENUS CAPACITES ATTENDUES CMMENTAIRES Drote comme courbe représentatve d une foncton affne. - Tracer une drote dans le plan repéré. - Interpréter

Plus en détail

2. Simplification d un rapport de nombres complexes.

2. Simplification d un rapport de nombres complexes. chaptre. Calcul du module et de l argument d une pussance d un nombre complexe.. Smplfcaton d un rapport de nombres complexes. 3. Pour montrer qu un nombre complexe est réel. 4. Pour montrer qu un nombre

Plus en détail

Exercices d algorithmique

Exercices d algorithmique Exercces d algorthmque Les algorthmes proposés ne sont pas classés par ordre de dffculté Nombres Ecrre un algorthme qu renvoe la somme des nombre entre 0 et n passé en paramètre Ecrre un algorthme qu renvoe

Plus en détail

Représentation de l'information

Représentation de l'information 1. L nformaton 1-1 Dualté état et temps Représentaton de l'nformaton La noton d'nformaton correspond à la connassance d'un état donné parm pluseurs possbles à un nstant donné. La Fgure 1 llustre cette

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1

NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1. EXERCICE 2. EXERCICE 3. EXERCICE 4. 3 i ; 1. Déterminer (x + y i), représentation cartésienne du nombre complexe : i 1 NOMBRES COMPLEXES EXERCICE 1 Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 11 (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ) 1 (5 4 )( + 6 ); (4 + ) (4 ) 1 14 15 ; 1 ; + 7 + + + 1 α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

Chapitre 10 : Les nombres complexes

Chapitre 10 : Les nombres complexes Chaptre 0 : Les nombres complexes Termnale S Fche d objectfs du chaptre 0 207-208 SAVOIR Argument d un nombre complexe Forme trgonométrque d un complexe SAVOIR FAIRE Savor calculer un argument d un nombre

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous

OUTILS MATHEMATIQUES L1 SVG Paul Broussous UTILS MATHEMATIQUES L1 SVG 1 Paul Broussous Chaptre II. Nombres complees Défnton. L ensemble C des nombres complees est formé des epressons de la forme +, et nombres réels avec les règles : (Egalté) +

Plus en détail

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices -

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices - L Complexes Séance de TD - Corrgés des exercces - GI F 03 Test calcul et rotaton GI FC34 0 Test angle 3 3 GI F 0 Test racnes cubques 4 4 GI F 0 Test foncton complexe 5 5 GI F 03 Test nverson de cercle

Plus en détail

Nombres complexes. i² = -1

Nombres complexes. i² = -1 Prof : Hadj Salem Habb I ] Forme 1. Défntons Le nombre complexe est tel que algébrque ² = -1 Un nombre complexe s'écrt de façon unque sous la forme a + b ; a IR, b IR C = ensemble des nombres complexes

Plus en détail

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1

EXERCICE 1. SOLUTION (5 i ) (2 + 3 i ) (1 i 5) (5 4 i )(3 + 6 i ). 3 i ; 1 EXERCICE 1. Détermner (x + y ), représentaton cartésenne du nombre complexe : 1.1. (5 ) ; ( + ) ; (1 5 ). 1.. (5 )( + 6 ); ( + ) ( ). 1.. 1.. 1.5. 1+ ; 1 ; +. 1+ 7 + + + 1. 1+ α ( α + β ) α + ( α ; ; (α,β)

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES * 4.1 Construction du corps des nombres complexes * Plan complexe (plan de Gauss) * 7

NOMBRES COMPLEXES * 4.1 Construction du corps des nombres complexes * Plan complexe (plan de Gauss) * 7 NOMBRES COMPLEXES * ème année (nveau avancé). Constructon du corps des nombres complexes *. Opératons dans *. Plan complexe (plan de Gauss) * 7. Forme trgonométrque d un nombre complexe *.5 Forme exponentelle

Plus en détail

Le théorème du viriel

Le théorème du viriel Le théorème du vrel On se propose de démontrer le théorème du vrel de deux manères dfférentes. La premère fat appel à deux "trcks" qu l faut vor. Cette preuve met en avant une quantté, notée S c, qu permet

Plus en détail

Exercices d arithmétique

Exercices d arithmétique DOMAINE : Arthmétque NIVEAU : Intermédare CONTENU : Exercces AUTEUR : Noé DE RANCOURT STAGE : Cachan 011 (junor) Exercces d arthmétque Exercce 1 - Énoncés - a) Trouver tous les enters n N qu possèdent

Plus en détail

Chap. B2 : fonctions usuelles (fin)

Chap. B2 : fonctions usuelles (fin) MPSI Semane 7, du 4 au 8 Novembre 6 Chap. B : fonctons usuelles (fn) IV Fonctons trgonométrques : ) Proprétés admses des fonctons sn et cos Vor appendce pour une constructon des fonctons sn et cos, c on

Plus en détail

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S

Les nombres premiers ( Spécialité Maths) Terminale S Les nombres premers ( Spécalté Maths) Termnale S Dernère mse à jour : Mercred 23 Avrl 2008 Vncent OBATON, Ensegnant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 2007-2008) Lycée Stendhal, Grenoble ( Document de

Plus en détail

Cours de Calcul numérique MATH 031

Cours de Calcul numérique MATH 031 Cours de Calcul numérque MATH 03 G. Bontemp, A. da Slva Soares, M. De Wulf Département d'informatque Boulevard du Tromphe - CP22 http://www.ulb.ac.be/d Valeurs propres en pratque. Localsaton. Méthode de

Plus en détail

AL1 Complexes FC - Corrigés des exercices -

AL1 Complexes FC - Corrigés des exercices - Mathématques AL - Complexes AL Complexes FC - Corrgés des exercces - CALCULS TRANSFORMATIONS D ÉCRITURES 5 TRIGONOMÉTRIE 7 POLYNÔMES 9 5 EXERCICES DE TESTS Page sur AL - Complexes Exercces FC Corrgés Rev

Plus en détail

Chapitre 8. Nombres complexes

Chapitre 8. Nombres complexes Chaptre 8 Nombres complexes Corrgés des exercces-tests a) Faux Deux nombres opposés ont des snus opposés : sn( x) sn( x ) Contre-exemple : cos cos et ou cos cos et c) Faux 15 0 5 5 ; donc la mesure prncpale

Plus en détail

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus.

Université Pierre & Marie Curie (Paris 6) Licence de Mathématiques L3 UE LM364 Intégration 1 Année 2011 12. TD4. Tribus. Unversté Perre & Mare Cure (Pars 6) Lcence de Mathématques L3 UE LM364 Intégraton 1 Année 2011 12 TD4. Trbus. Échauffements Exercce 1. Sot X un ensemble. Donner des condtons sur X pour que les classes

Plus en détail

Ne consacrez que 50 minutes environ à l exercice. Le plan complexe est muni d un repère orthonormé direct ( 0,, )

Ne consacrez que 50 minutes environ à l exercice. Le plan complexe est muni d un repère orthonormé direct ( 0,, ) Les complexes Énoncé D après Métropole jun 05 Exercce 5 ponts Ne consacrez que 50 mnutes envron à l exercce. Résoudre, dans l ensemble des nombres complexes, l équaton (E) d nconnue z : z 8z+ 64 = 0 uv.

Plus en détail

Nombres complexes (2)

Nombres complexes (2) 4 ème année Maths Nombres complexes () Octobre 009 LTOUI Exercce n : est Dans la fgure c contre, R = ( Ouv,, ) un repère orthonormé drect du plan complexe ζ est le cercle de centre O et de rayon et B est

Plus en détail

Les nombres complexes

Les nombres complexes LGL Cours de Mathématques 6 Les nombres complexes Notaton, Défnton A Introducton et notatons Dans l'ensemble des enters naturels, une équaton telle que x + 5 admet une soluton. Pour que l'équaton x + 5

Plus en détail

Contrôle du vendredi 24 mars 2017 (50 minutes) TS1. III. (4 points : 1 ) 1 point + 1 point ; 2 ) 1 point + 1 point)

Contrôle du vendredi 24 mars 2017 (50 minutes) TS1. III. (4 points : 1 ) 1 point + 1 point ; 2 ) 1 point + 1 point) TS Contrôle du vendred mars 07 (50 mnutes) Prénom et nom : Note : / 0 III ( ponts : ) pont + pont ; ) pont + pont) n consdère le graphque suvant Les deux questons sont ndépendantes B I ( ponts) Détermner

Plus en détail

Enoncé n 1. Enoncé n 2. Enoncé n 3. Enoncé n 4. LES EXERCICES SUR LES NOMBRES COMPLEXES TS.

Enoncé n 1. Enoncé n 2. Enoncé n 3. Enoncé n 4. LES EXERCICES SUR LES NOMBRES COMPLEXES TS. LES EXERCICES SUR LES NOMBRES COMPLEXES TS. Enoncé n 1. Mettre sous forme algébrque les nombres complexes c-dessous : 5 ; 1 5 1 5 ; 1 ; 3 1 3 4 5 7 1 3 5 1 1 3 1 1 3 5 1 3 018 6 ; 7 ; 8 ; 9 ; 10 1... ;

Plus en détail

N - ANNEAUX EUCLIDIENS

N - ANNEAUX EUCLIDIENS N - ANNEAUX EUCLIDIENS Dans ce qu sut A est un anneau untare, mun de deux opératons notées addtvement et multplcatvement. Le neutre de l addton est noté 0, celu de la multplcaton est noté e. On pose A

Plus en détail

Ecriture algébrique - opérations. Equations dans

Ecriture algébrique - opérations. Equations dans Ecrture algébrque - opératons Exemple Ecrre, sous forme algébrque, les nombres : a ( + 3) + (1 5) b (1 7) (3 + ) ( 5)(1 + 4) d (3 + ) 1 3 5 e f 1 3 Ecrre, sous forme algébrque, les nombres : a (5 ) + 3(

Plus en détail

Exercice 2 (contrôle 2015/2016) Exercice 3 (contrôle 2015/2016) Exercice 4 (contrôle 2014/2015) Soit A, B et C les points d'affixes z

Exercice 2 (contrôle 2015/2016) Exercice 3 (contrôle 2015/2016) Exercice 4 (contrôle 2014/2015) Soit A, B et C les points d'affixes z Exercce 1 ( devor mason 015/01) 1) Montrer que (1 + ) = 8 ) On consdère l équaton (E): = 8 a) Dédure de la queston 1) une soluton notée t de l équaton (E). b) On pose j = e Démontrer que jt et j t sont

Plus en détail

AL1 Complexes FC - Corrigés des exercices -

AL1 Complexes FC - Corrigés des exercices - AL Complexes FC - Corrgés des exercces - CALCULS TRANSFORMATIONS D ÉCRITURES 5 TRIGONOMÉTRIE 7 POLYNÔMES 9 5 EXERCICES DE TESTS 6 GI FC 0 TEST COMPLEXE DE FONCTIONS 9 7 GI FC 05 - TEST CUBE 8 GI FA 0 TEST

Plus en détail

Niveau : Terminale S. Titre Cours : Chapitre 08 : Les Complexes (Partie II) Année : Citation du moment :

Niveau : Terminale S. Titre Cours : Chapitre 08 : Les Complexes (Partie II) Année : Citation du moment : 1 Nveau : Ttre Cours : Termnale S Chaptre 08 : Les Complexes (Parte II) nnée : 014-015 Henr CRTN Né le 8 jullet 1904 et mort le 13 août 008. travallé sur les fonctons à varables complexes. Ctaton du moment

Plus en détail

Ajustement affine par les moindres carrés

Ajustement affine par les moindres carrés 1. Nveau Termnales STG et ES Ajustement affne par les mondres carrés 2. Stuaton-problème proposée Introducton à la méthode des mondres carrés. 3. Support utlsé Tableur et calculatrce. 4. Contenu mathématque

Plus en détail

Fractions rationnelles

Fractions rationnelles Chaptre 9 Fractons ratonnelles Objectfs Défnr la noton de fracton ratonnelle, la noton d égalté de fractons et la noton de représentant. Étuder la structure de corps de l ensemble des fractons ratonnelles.

Plus en détail

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007

C.P.G.E-TSI-SAFI Redressement non commandé 2006/2007 C.P.G.E-TSI-SAFI edressement non commandé 2006/2007 edressement non commandé Introducton : es réseaux et les récepteurs électrques absorbent de l énerge sous deux formes, en contnus ou en alternatfs. Pour

Plus en détail

1 Division euclidienne

1 Division euclidienne Ax Marselle Unversté 2012 2013 Géométre & Polynômes Cours : Arthmétque Dans ce cours, nous admettons la constructon et les proprétées essentelles des nombres enters, de l adton et de la multplcaton. 1

Plus en détail

Exercices sur la géométrie plane

Exercices sur la géométrie plane Eercces sur la géoétre plane Sot un trangle équlatéral et M un pont ntéreur au trangle n note H, K, L les projetés orthogonau respectfs de M sur les tros côtés éontrer que la soe MH + MK + ML est constante

Plus en détail

donc BC, BA 2 2 BC 2 3 i ( 3 i) 2 x,y des points d intersection de avec Ox, on résout le système : y 0 x (y 1) y 0 Ceci équivaut à 2 y 0 y 0 4 y 0

donc BC, BA 2 2 BC 2 3 i ( 3 i) 2 x,y des points d intersection de avec Ox, on résout le système : y 0 x (y 1) y 0 Ceci équivaut à 2 y 0 y 0 4 y 0 Nombres complexes Exercces corrgés (7) Exercce (Bac 08 sn) Le plan complexe est mun d un repère orthonormé O;, j. Pour tout nombre complexe z on pose : P z z z 9 z 6 8..a) alculer P() et détermner les

Plus en détail

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices -

AL1 Complexes Séance de TD - Corrigés des exercices - AL1 Complexes Séance de TD - Corrgés des exercces - 1 QCM GI FA 01 Test calcul et rotaton GI FA 015 Test 1 Complexes et rotaton GI FC186 015 Test Complexes et cercle 5 GI FC18/6 01 Test - Complexes et

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 9 : Nombres complexes

Cours de mathématiques. Chapitre 9 : Nombres complexes Cours de mathématiques Terminale S1 Chapitre 9 : Nombres complexes Année scolaire 2008-2009 mise à jour 15 février 2009 Fig. 1 Gerolamo Cardano Médecin et mathématicien italien qui ne redoutait pas les

Plus en détail

Corrigé du TD nn o 8

Corrigé du TD nn o 8 Corrgé du TD nn o 8 Exercce 1. On a pour tout n, n 2 + 3n + 1 = (n 1)(n + 4) + 5. S 5 < n 1, c est-à-dre s n > 6, le reste de la dvson eucldenne cherchée est 5. S n = 6, le reste est 0 ; s n = 5, le reste

Plus en détail

La décomposition en valeurs singulières: un outil fort utile

La décomposition en valeurs singulières: un outil fort utile La décomposton en valeurs sngulères: un outl fort utle Références utles: 1- Sonka et al.: sectons 3.2.9 et 3.2.1 2- Notes manuscrtes du cours 3- Press et al: Numercal recpes * Dernère révson: Patrck Hébert

Plus en détail

Le Raisonnement par récurrence

Le Raisonnement par récurrence Le Rasonnement par récurrence Chrstan CYRILLE 1 septembre 017 1 Axome d nducton compléte Sot E une parte de N vérfant les deux condtons suvantes : 1. 0 E. s n E alors n + 1 E alors E = N. Théorème de récurrence

Plus en détail

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 :

( ) ( ) ( ) ( ) ( ) Terminales S Exercices sur les nombres complexes Page 1 sur 6. Exercice 1 : Termnales S Exercces sur les nombres complexes Page sur 6 Exercce : ) Calculer, et 05 06 07 ) En dédure, et ) Détermner les enters n pour lesquels n est a) un réel, b) est un magnare pur, c) égal à Exercce

Plus en détail

Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications

Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications Module et argument d un nombre complexe. Interprétation géométrique, lignes de niveau associées. Applications Introduction : Cette leçon s inscrit dans la continuité de la précédente. On supposera connu

Plus en détail

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître.

Terminale S Les ROC : complexe/géométrie à connaître. Termnale S Les ROC : complexe/géométre à connaître Vous trouvere c les démonstratons que vous ave offcellement dues fare en cours (dans le programme) Il est mportant de précser que cela ne sgnfe en aucun

Plus en détail

Les nombres complexes. Corrigés d exercices Version du 04/03/2015

Les nombres complexes. Corrigés d exercices Version du 04/03/2015 Corrgés d exercces Verson du 04/0/015 Les exercces du lvre corrgés dans ce document sont les suvants : Page 44 : N 68 Page 47 : N 79 Page 48 : N 81 Page 51 : N 90 N 68 page 44 1 Réponse b On a : cos sn

Plus en détail

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau GEA I Mathématques nancères Poly de révson Lonel Darondeau Intérêts smples et composés Voc la lste des exercces à révser, corrgés en cours : Exercce 2 Exercce 3 Exercce 5 Exercce 6 Exercce 7 Exercce 8

Plus en détail

Contrôle du lundi 17 octobre 2011 (1 h 30) 1 ère S1. Note : À l aide de ce résultat, démontrer que pour tout réel x 1, f x ...

Contrôle du lundi 17 octobre 2011 (1 h 30) 1 ère S1. Note : À l aide de ce résultat, démontrer que pour tout réel x 1, f x ... ère S ontrôle du lund 7 octobre 0 ( h 30) Répondre très lsblement et sans rature en écrvant au stylo à plume Il est demandé de ne pas employer le symbole Note : À l ade de ce résultat, démontrer que pour

Plus en détail

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique

Chapitre 2 : Energie potentielle électrique. Potentiel électrique 2 e BC 2 Energe potentelle électrque. Potentel électrque 12 Chaptre 2 : Energe potentelle électrque. Potentel électrque 1. Traval de la orce électrque a) Expresson mathématque dans le cas du déplacement

Plus en détail

Fiche 17 Nombres complexes

Fiche 17 Nombres complexes Fiche 7 Nombres complexes Objectifs : Connaître les différentes définitions Savoir passer d une notation à l autre Savoir simplifier des nombres et effectuer les opérations élémentaires. Définitions On

Plus en détail

MPSI 2 : DL 5. 1 Nombres de Bernoulli. Pour le 30 janvier 2003

MPSI 2 : DL 5. 1 Nombres de Bernoulli. Pour le 30 janvier 2003 MPSI 2 : DL 5 Pour le 3 janver 23 Nombres de Bernoull On note E le R-e.v. des polynômes à coeffcents réels, et pour n N, E n le R-e.v. des polynômes de degré nféreur ou égal à n. On notera ndfféremment

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

CORRECTION BAC BLANC TS

CORRECTION BAC BLANC TS CORRECTION BAC BLANC TS 00 (Ensegnement oblgatore) Exercce : Queston : a Faux Contre-exemple : z = Alors z 0 et donc z b Vra Cette égalté exprme que le pont M d affxe z est à égale dstance des ponts O

Plus en détail

Mathématiques. Correction de la Serie d'exercices n 1. Thème: Nombres complexes. Dhaouadi Nejib. Novembre Page : 1

Mathématiques. Correction de la Serie d'exercices n 1. Thème: Nombres complexes. Dhaouadi Nejib. Novembre Page : 1 Correcton de la sere d'exercces n --- ScExp Mathématques Correcton de la Sere d'exercces n Thème: Nombres complexes Professeur : Dhaouad Nejb Dhaouad Nejb Novembre 008 008 Page : Correcton de la sere d'exercces

Plus en détail

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010.

Analyse Numérique - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen final, en Janvier 2010. Master 1ère année de Mathématques Analyse Numérque - Projet A rendre au plus tard le jour de l examen fnal, en Janver 2010. CMI, Unversté de Provence Année 2009-2010 Ce qu vous est demandé : Rédger les

Plus en détail

1 ère S1 Contrôle du jeudi 21 octobre 2010 (2 h) Note :

1 ère S1 Contrôle du jeudi 21 octobre 2010 (2 h) Note : ère S Contrôle du eud octobre 00 ( h) ( ponts) Sot x et y deux réels tels que x 4 et y 5 Donner le melleur encadrement de x et de y En dédure le melleur encadrement de x + y Répondre très lsblement et

Plus en détail

Feuille d exercices du chapitre n 4 : Complexes i 2 3i 5 i 1. 1) 5 i est... de 5 i 2) est... de 5 i 3) 10 2 i est...

Feuille d exercices du chapitre n 4 : Complexes i 2 3i 5 i 1. 1) 5 i est... de 5 i 2) est... de 5 i 3) 10 2 i est... Mathématques nnée 07 08 Termnale STID Feulle d exercces du chaptre n : Complexes Exercce : Développer et mettre sous forme algébrque : a) 5 7 b) 9 c) 5 d) e) f) 5 Exercce : Compléter les phrases suvantes

Plus en détail

TS - NOMBRES COMPLEXES

TS - NOMBRES COMPLEXES TS - NOMBRES COMPLEXES Ce document totalement gratut (dsponble parm ben d'autres sur la page JGCUAZ.FR rubrque mathématques) a été conçu pour ader les élèves de Termnale S en mathématques. Conforme au

Plus en détail

Exercices sur les Complexes

Exercices sur les Complexes F-IRIS1-0.tex Exercces sur les Complexes 1) Tracer le cercle trgonométrque et placer les ponts d affxes : 3 + 1 + 3 3 1 3 0 ; ; 1 + ) ; ; ; ; 1) ; ; Placer ensute les ponts d affxes conjugués et ndquer

Plus en détail

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6.

1 2 i. ; z10 = 1 + i + i 2 + i 3 + i 4 + i 5 + i 6. EXERCICES TERMINALE S LES NOMBRES COMPLEXES PREMIERS EXERCICES: 1 Calculs dans : Ecrre les nombres complexes suvant sous la forme a + b où a et b sont des réels : 1 = ; = ; = ( + )( + ) ; = 6 = 1 1+ ;

Plus en détail

Coloriages et invariants

Coloriages et invariants DOMAINE : Combinatoire AUTEUR : Razvan BARBULESCU NIVEAU : Débutants STAGE : Montpellier 013 CONTENU : Exercices Coloriages et invariants - Coloriages - Exercice 1 Le plancher est pavé avec des dalles

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Ecriture algébrique - opérations. 2 f. Equations dans C = 1+ z + (3 2i) z (1 + 6i) z+ 2i = 0 admet une solution imaginaire pure.

NOMBRES COMPLEXES. Ecriture algébrique - opérations. 2 f. Equations dans C = 1+ z + (3 2i) z (1 + 6i) z+ 2i = 0 admet une solution imaginaire pure. Ecrture algébrque - opératons Exemple B Ecrre, sous forme algébrque, les nombres : a ( + 3) + (1 5) b (1 7) (3 + ) c ( 5)(1 + 4) d (3 + ) 1 3 5 e f 1+ 3 C Ecrre, sous forme algébrque, les nombres : a (5

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Chap. B3 : fonctions usuelles (fin)

Chap. B3 : fonctions usuelles (fin) MPSI Semane 7, du au 4 novembre 7 Chap. B3 : fonctons usuelles (fn) Tout le B sur les manp. pratques de fonctons trgo. est à revor, rajouter seulement le IV 4) et le 5) c-dessous. Le ), ), 3) sont culturels.

Plus en détail

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. (a, b) + (c, d) = (a + c, b + d) (a, b) (c, d) = (ac bd, ad + bc) (a, 0) (b, 0) = (ab, 0)

Laurent Garcin MPSI Lycée Jean-Baptiste Corot. (a, b) + (c, d) = (a + c, b + d) (a, b) (c, d) = (ac bd, ad + bc) (a, 0) (b, 0) = (ab, 0) NOMBRES COMPLEXES 1 Corps C des nombres complexes 1.1 Construction de C Construction de C On munit R de deux lois internes + et de la manière suivante. Pour (a, b, c, d) R 4, on pose (a, b) + (c, d) =

Plus en détail

CHAPITRE 2. La prévision des ventes

CHAPITRE 2. La prévision des ventes CHAPITRE La prévson des ventes C est en foncton des prévsons de ventes que l entreprse détermne la producton, les achats et les nvestssements nécessares. La prévson des ventes condtonne l ensemble de la

Plus en détail

EXERCICES SUR LES COMPLEXES SOLUTIONS

EXERCICES SUR LES COMPLEXES SOLUTIONS 50 a ommence par réalser la fgure et vous pourre rapdement affrmer que est l'mage de par la rotaton de centre et d angle d où e ( ) = ce qu donne fnalement ( ) J = + e = + + ( ) = + + = 5 Le centre I du

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 3 UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV Lcence 3 ère année Econome - Geston Année unverstare 2006-2007 Semestre 2 Prévsons Fnancères Travaux Drgés - Séances n 3 «Les Crtères Fondamentaux des Chox d Investssement»

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

Définition des tâches

Définition des tâches Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf du projet. Elles représentent de ce fat, les éléments

Plus en détail

Arithmétique dans Z. Chapitre 8

Arithmétique dans Z. Chapitre 8 Dans le premer chaptre, nous avons présenté l ensemble Z des enters relatfs. S cet ensemble est stable pour les opératons usuelles, on pourra auss défnr une relaton de dvsblté qu nous permettra de découvrr

Plus en détail

A =

A = Exercces avec corrgé succnct du chaptre 2 (Remarque : les références ne sont pas gérées dans ce document, par contre les quelques?? qu apparassent dans ce texte sont ben défns dans la verson écran complète

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 : Exercice 1 : NOMBRES COMPLEXES On donne θ 0 un réel tel que : cos(θ 0 ) 5 et sin(θ 0 ) 1 5. Calculer le module et l'argument de chacun des nombres complexes suivants (en fonction de θ 0 ) : a i( )( )(1

Plus en détail

Exercices type Bac Nombres complexes

Exercices type Bac Nombres complexes Exercces type Bac Nombres complexes Exercce 1 : Pour chaque queston, une seule réponse est exacte. Chaque réponse juste rapporte 1 pont. Une absence de réponse n est pas sanctonnée. Il sera retré 0,5 pont

Plus en détail

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique

Fonction polynôme du second degré : Forme canonique Fonction polynôme du second degré : Forme canonique I) Introduction. Soit g(x) = a(x - s)²+h. Toute fonction polynôme du second degré peut s écrire sous cette forme. Le passage de la forme développée à

Plus en détail

- p. 1/33. Pourquoi utiliser les méthodes itératives. Méthodes itératives Principe Général. Un peu d algèbre linéaire.

- p. 1/33. Pourquoi utiliser les méthodes itératives. Méthodes itératives Principe Général. Un peu d algèbre linéaire. On cherche à résoudre une équaton de la forme : pour la résoluton de systèmes lnéares VIET HUNG NGUYEN - FABIEN RICO HungNguyen@lp6fr EPU Perre et Mare Cure - Scence de la Terre Ax = b Les méthodes drectes

Plus en détail

Chapitre 3. Nombres complexes. 3.1 Forme algébrique Introduction Calculs, conjugaison, module

Chapitre 3. Nombres complexes. 3.1 Forme algébrique Introduction Calculs, conjugaison, module Nombres complexes Chapitre 3 3.1 Forme algébrique 3.1.1 Introduction Définition 3.1 On admet l existence d un ensemble C dont les éléments sont appelés nombres complexes et qui vérifie les propositions

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques

UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-2013 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques 1 UNIVERSITÉ DE CERGY Année 2012-201 U.F.R. Économie & Gestion Licence d Économie et Mathématiques MATH104 : Mathématiques Chapitre III : Polynômes 1 Fonctions polynômes & polynômes Définition 1. Soit

Plus en détail

Corrigé du problème de Mathématiques générales 2010. - Partie I - 0 0 0. 0.

Corrigé du problème de Mathématiques générales 2010. - Partie I - 0 0 0. 0. Corrgé du problème de Mathématques générales 2010 - Parte I - 1(a. Sot X S A. La matrce A est un polynôme en X donc commute avec X. 1(b. On a : 0 = m A (A = m A (X n ; le polynôme m A (x n est annulateur

Plus en détail

Cahier de vacances - Préparation à la Première S

Cahier de vacances - Préparation à la Première S Cahier de vacances - Préparation à la Première S Ce cahier est destiné à vous permettre d aborder le plus sereinement possible la classe de Première S. Je vous conseille de le travailler pendant les 0

Plus en détail

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM.

- Equilibre simultané IS/LM : Pour déterminer le couple d équilibre général, il convient de résoudre l équation IS = LM. Exercce n 1 Cet exercce propose de détermner l équlbre IS/LM sur la base d une économe dépourvue de présence étatque. Pour ce fare l convent, dans un premer temps de détermner la relaton (IS) marquant

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN

V FORMATION DES IMAGES DANS L EXEMPLE DU MIROIR PLAN Chaptre V page V-1 V FORMTION DES IMGES DNS L EXEMPLE DU MIROIR PLN Le but de ce chaptre est d ntrodure la noton d mage { travers l exemple du mror plan. Vous vous êtes sûrement déjà regardé(e) dans un

Plus en détail

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS

OUTILS MATHEMATIQUES GLISSEURS & TORSEURS Statque et Cnématque des soldes 0-0 Chaptre Chap: OUTILS THETIQUES GLISSEUS & TOSEUS L'obectf de ce chaptre est de donner brèvement les outls mathématques nécessares à la compréhenson de la sute de ce

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

Page 1

Page 1 Soluton de la queston de cours 1. Soent (P 1,..., P n ) une famlle de polynômes non nuls tels que deg(p 1 ) < deg(p 2 ) < < deg(p n ). Soent λ 1,..., λ n tels que λ 1 P 1 + + λ n P n = 0. (1) On suppose

Plus en détail

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe

Algorithme approché d optimisation d un modèle de Processus Décisionnel de Markov sur Graphe Algorthme approché d optmsaton d un modèle de Processus Décsonnel de Markov sur Graphe Nathale Peyrard Régs Sabbadn INRA-MIA Avgnon et Toulouse E-Mal: {peyrard,sabbadn}@toulouse.nra.fr Réseau MSTGA, Avgnon,

Plus en détail

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM

Université d El Oued Cours Circuits Electriques 3 LMD-EM ère parte : Electrocnétque Chaptre ntroducton L Electrocnétque est la parte de l Electrcté qu étude les courants électrques. - Courant électrque -- Défntons Défnton : un courant électrque est un mouvement

Plus en détail

Cours de mathématiques : Equation du second degré

Cours de mathématiques : Equation du second degré Cours de mathématiques : Equation du second degré I ) Formes de l'équation du second degré. L'équation du deuxiéme degré à une inconnue est celle où l'inconnue est élévé à la puissance de 2, sans y etre

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

Chapitre 2:Nombres complexes

Chapitre 2:Nombres complexes haptr :Nombrs complxs I Défnton t rprésntaton Défnton : Un nombr complx st un nombr d la form x+y avc x t y dux réls t un nombr magnar tl qu ² = - L nsmbl ds nombrs complxs st noté Ls règls d calcul dans

Plus en détail