Groupe de travail «L EcoSemboulogie ou l art de bien vivre son quartier»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Groupe de travail «L EcoSemboulogie ou l art de bien vivre son quartier»"

Transcription

1 Quartier Durable des Semboules Quartier Durable des Semboules Groupe de travail «L EcoSemboulogie ou l art de bien vivre son quartier» Synthèse de la deuxième réunion 4 février 2013 Animateur Sarah MORISSE, Chargée de projet Quartier Durable, Ville d Antibes Juan-les-Pins

2 Participants BABAULT Manuel, Habitant des Semboules, président du CADIS CHARMETTE Dominique, Chargée de projet, Service Promotion Santé VILLE D ANTIBES CHAUSSARD Nicolas, Habitant des Semboules COUTY François, Animateur FISAC VILLE D ANTIBES DESCOIN Claude, Habitant des Semboules, membre du CADIS FIESCHI Corinne, Directrice de l école élémentaire Jacques Prévert FONTAINE Sandrine, Habitante des Semboules, présidente de l association de parents d élèves de l école maternelle «Les Ptits Prévert» GRECO Elodie, Chargée de mission valorisation et compostage - UNIVALOM LENTZ Olivier, Responsable Équipe Animation ENVINET - CASA LORY Claude, Habitant des Semboules, membre de l ADES MASS Paulette, Habitante des Semboules, présidente de l ADES MATALONE Anthony, Habitant des Semboules MOTSCH-GALAS Thierry, Directeur des Sports VILLE d ANTIBES PROVILLARD Serge, Responsable d Unité du Service Animation Jeunes - VILLE d ANTIBES VENTURA Marion, Animatrice de l Espace Jeunesse Semboules VILLE d ANTIBES Les ateliers organisés dans le cadre du projet Quartier Durable des Semboules de la Ville d Antibes Juan-les-Pins ont vocation à faire émerger des propositions d actions grâce au partage du vécu, des analyses et des expériences des acteurs spécialistes et des usagers du quartier. Quatre groupes thématiques ont été mis en place, chacun ayant vocation à se réunir trois fois. La première de ces réunions a permis le partage d éléments de diagnostic pour identifier les problématiques prioritaires aux Semboules. Les deux suivantes sont consacrées à l identification d actions concrètes répondant à ces problématiques. Dans cette perspective, la deuxième réunion a fait l objet d un atelier de créativité afin de proposer des solutions en réponse à sept questions identifiées comme prioritaires lors de la première réunion. Cette synthèse reprend l ensemble des propositions évoquées lors de la réunion organisée à l Espace Jeunesse des Semboules, le 4 février Les contributions supplémentaires récoltées en dehors des réunions seront intégrées à la réflexion lors de la troisième réunion.

3 Question n 1 : Comment favoriser les rencontres, les échanges informels, et la solidarité entre les habitants? Dans l espace Installer une Colonne Morris 1 au centre de la place Charles Cros ou vers l église Aménager la Place Charles Cros de manière plus conviviale et ludique : un jeu d échec géant, une marelle au sol, un espace plus attrayant, plus coloré, une ou plusieurs statues, de la musique, Installer de nouveaux bancs, par exemple en forme de «S», double en face à face. Profiter de l ouverture de l aire de loisirs pour y organiser des rencontres festives Décloisonner les Semboules «du haut» des Semboules «du bas» pour inciter à plus de rencontres, en partageant les activités : dispatcher les jeux d enfants par exemple. Dans le temps Adapter et repenser les fêtes régulières déjà en place Organiser davantage de fêtes : o des repas en commun à partager o une fête des voisins qui sortirait des immeubles : investir les rues des Semboules, o un «speed dating» entre voisins pour favoriser les échanges, o un événement lié au livre, un groupe de lecture le soir pour réunir les habitants o une grande fête de village une fois par an : la fête des Semboules, organisée par les habitants. Une journée ou un week-end, des épreuves ludiques en équipe. Faire découvrir le quartier aux territoires extérieurs (à l image des nuits de Vence) (Re)mettre en place un système d échanges de services et d entraide Revoir le système précédent SEL (Système d Échange Local) trop complexe en logistique Favoriser les échanges de bons procédés par un troc des Semboules Utiliser davantage Internet dans l activation de la vie sociale aux Semboules : réseaux sociaux, site web Semboules.net à étoffer et à faire connaître Question n 2 : Comment améliorer la tolérance des habitants vis-à-vis des regroupements de jeunes? Que proposer aux jeunes pour limiter les nuisances tout en répondant à leur besoin de rassemblement? Canaliser les regroupements qui génèrent nuisances sonores et déchets au sol Diffuser de la musique classique aux endroits stratégiques pour repousser les regroupements à l écart des habitations Aménager un endroit couvert avec de la lumière et des sanitaires dans l aire de loisirs pour que les jeunes puissent écouter de la musique et se retrouver Co-construire avec les jeunes un règlement de vie du quartier et le faire respecter : pas d animation le soir près des habitations, ramassage des déchets 1 Une colonne Morris est un élément du mobilier urbain initialement parisien, de forme cylindrique, elle sert de support à la promotion des spectacles et des films.

4 Dialoguer Utiliser l humour pour faire passer des messages de communication en direction des jeunes concernant les déchets Désigner un médiateur, une personne de confiance auprès des jeunes et légitime auprès des autres habitants, qui puisse atténuer ce manque de compréhension entre générations, assouplir la tolérance des moins jeunes, et faire comprendre aux plus jeunes la gêne occasionnée par les nuisances. Demander plus systématiquement ce que les jeunes veulent, les inviter aux réunions de quartier Favoriser le dialogue et les politesses d usage lors de rencontres informelles dans le quartier avec les jeunes, aller les voir au cas par cas Montrer l intérêt qu il y aurait à partager des savoirs, savoir-faire, savoir-être entre les deux générations Recourir au support festif occasionnel pour tisser des liens Organiser un tournoi ou un relai intergénérationnel lors de la «fête des Semboules» (voir Question n 1) sur base de sport, de musique, de questions culturelles Organiser un «championnat de quartier», pour susciter la fierté d être champion de son quartier, et donc le sentiment d appartenance partagé avec l ensemble des participants. Question n 3 : Comment associer les jeunes citoyens à l amélioration de leur quartier? Changer de langage pour lutter contre la stigmatisation Préférer dire «les voyous» et non «les jeunes» lorsque sont évoqués certains comportements réprimanda bles. Les responsabiliser et les impliquer Aller à leurs devants : trouver les référents, faire appel à des meneurs dans leurs propres groupes Les inviter à venir aux Conseils de Quartier déjà existants Organiser des Conseils de Quartier dédiés aux jeunes, gérés par les jeunes pour les jeunes Proposer des opérations concrètes collectives (ramassage déchets, embellissement du quartier) Associer toutes les catégories de jeunes citoyens Enfants : ce sont les futurs ados Ados : difficiles à toucher car ils sont au collège hors du quartier o parcours d orientation, mélanger les activités pré-ados o journée au ski, récolte de fonds pour une soirée... o une activité de loisirs offerte en récompense d une action pour le quartier (encadrement d un chantier, embellissement des lieux ) Jeunes o Leur laisser un périmètre sur l aire de loisirs à gérer en toute autonomie afin de les responsabiliser et de satisfaire leur besoin de liberté

5 Question n 4 : Quelles opérations collectives permettraient d améliorer ensemble le cadre de vie et de s approprier les espaces partagés? Végétaliser le quartier ensemble : cultiver du lien Organiser un concours de balcons végétalisés dans le quartier avec du sponsoring et des conseils d une association pour choisir des plantes dépolluantes, des plantes qui favorisent la pollinisation par les insectes, et/ou des plantes économes en eau. Réaliser des plantations avec les enfants Disposer d un espace de jardinage collectif, avec récupération d eau de pluie, et utilisation du compost de quartier, au sol ou en terrasse de toitures. S impliquer dans l organisation des festivités : créer une salle des fêtes, l aménager et la décorer ensemble Disposer d espaces à décorer librement dans le quartier, et de lieux d expression de l art urbain Disposer de murs de graffiti Repeindre certaines façades Créer une œuvre d art participative avec les déchets trouvés sur le quartier Réaliser une frise au-dessus de la crèche, ou un sol imprégné des empreintes de mains d enfants Question n 5 : Comment encourager les activités physiques dans le quartier? Proposer quelques nouveaux équipements Mettre un gazon synthétique pour le terrain de football Raccorder les Semboules à la mer par une piste cyclable Recenser les salles inoccupées des copropriétés, les remettre en état si besoin, et les mettre à disposition d associations pour proposer de nouvelles activités. Faire connaître l offre existante : Ajouter la possibilité de faire une recherche par quartier sur l annuaire des associations en ligne sur le site web de la Ville d Antibes. Proposer des cours de gym en plein air, dans le parc de loisirs ou sur la place, du yoga, Faire évoluer le parcours de santé afin qu il soit plus ludique avec des panneaux incitatifs, des conseils d étirement et de respiration Organiser une compétition sportive : des minis Jeux Olympiques, avec un bon pour une activité à gagner. Organiser une soirée par semaine (le vendredi par exemple) pour faire du roller ou du vélo ensemble dans le quartier (à l image de ce qui se fait déjà à Paris). Demander aux médecins du quartier de prescrire «des ordonnances de sport» à ceux qui en ont besoin, et bénéficier de réductions d inscription ou de tarifs préférentiels dans ce cas auprès des associations sportives de quartier.

6 Question n 6 : Comment valoriser l activité économique locale? Améliorer l offre et la visibilité des petits commerces Faire connaître davantage l existence de ces petits commerces : o faire une page internet pour regrouper les commerces, les événements associés o mettre en place une signalétique plus voyante depuis la rue Diminuer les prix des produits et services sur place Revoir les horaires des commerçants Améliorer la qualité de l accueil et le relationnel des commerçants avec les habitants du quartier Améliorer la qualité des produits proposés dans ces commerces Rajouter un tabac-presse et un distributeur de monnaie Intervenir pour faire vivre le marché avant qu il ne disparaisse de lui-même Déplacer le marché sur la place Charles Cros ou sur le parking de l église Faire venir davantage de commerçants sur le marché pour diversifier l offre Mettre en place une AMAP 2, en collaboration avec un producteur maraîcher local Éviter toutefois les doublons avec le maraîcher présent sur le marché Question n 7 : Quels outils pour une meilleure diffusion de l information? Entre habitants, à l intérieur du quartier Avec la municipalité Avec l extérieur des Semboules Comment infuser l esprit Développement Durable du quartier aux habitants actuels et aux nouveaux arrivants? Recenser les informations à faire connaître dans l intérêt général, par exemple : n vert de la mairie, horaires d ouverture des commerces et services de proximité associations site web dédié aux Semboules manifestations, spectacles réunions ouvertes à tous pollution atmosphérique covoiturage échanges de services, entraide bonnes pratiques écoresponsables Diffuser ces informations à travers différents moyens de communication : Un médiateur de quartier, pour résoudre les conflits entre voisins, pour faire le lien avec la municipalité, pour faciliter le dialogue avec les jeunes Un guide d usager du quartier, à remettre à tous les habitants actuels et aux nouveaux arrivants 2 Association pour le Maintien de l Agriculture Paysanne : c est un partenariat de proximité entre un groupe de consommateurs et une exploitation locale débouchant sur un partage de récolte régulier.

7 Un panneau numérique lumineux à l entrée des Semboules pour y faire défiler des informations utiles Un site Internet dynamique ainsi qu une page facebook, facile d accès pour tous, pour relayer les informations, organiser des événements, etc Une revue gratuite sous forme de BD pour relater la vie du quartier Un panneau à côté de la mairie annexe ou une colonne Morris (voir Question n 1) Un crieur public Une TV des Semboules, émission à heure et jour régulier Une radio des Semboules Travailler les modes de communication et les messages pour intéresser et attiser la curiosité Tourner avec humour les messages de communication pour les déchets et pour le bruit en direction des jeunes Rester toujours dans un esprit positif, convivial et festif, pour ne pas tomber dans le côté moralisateur Ne pas surcharger les habitants d informations, privilégier un ou deux moyens de communication (site internet + guide usager) plutôt que de noyer les habitants sous des tas de prospectus édités par chaque association ou chaque commerçant Investir les lieux publics pour surprendre

8 La Direction Santé Environnement et Développement Durable de la Ville d Antibes Juan-les-Pins tient à remercier les participants qui ont accepté de se mobiliser au sein de ce groupe de travail organisé dans le cadre du projet Quartier Durable des Semboules.

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen

De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen De l Accueil Collectif de Mineurs (6/12 ans) de la Maison du Citoyen 2010 VILLE D ARGENTAN PROJET PEDAGOGIQUE L enfant est le centre d intérêt d un projet pédagogique qui tient compte de : - Sa vie quotidienne

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Les 21 et 22 novembre 2014

Les 21 et 22 novembre 2014 Présentation du 1 er Salon virtuel des mobilités Contexte du projet Le Collectif Ville Campagne et Evid@nce (Marque Innov 3d) ont choisi d unir leurs compétences et ressources pour réaliser et animer le

Plus en détail

AXE THEMATIQUE : «cohésion sociale»

AXE THEMATIQUE : «cohésion sociale» F I C H E A C T I O N Titre de l action : «libère ta parole» AXE THEMATIQUE : «cohésion sociale» Nouvelle action Renouvellement Objet : Libérer la parole c est accepter le constat de sa propre situation

Plus en détail

UNE VILLE QUI SAIT HABILITER SES CITOYENS À PARTICIPER AUX DÉCISIONS PUBLIQUES

UNE VILLE QUI SAIT HABILITER SES CITOYENS À PARTICIPER AUX DÉCISIONS PUBLIQUES MISE EN CONTEXTE: Réalisée à la bibliothèque Marc-Favreau dans le cadre de la démarche stratégique du bureau de la ville intelligente et numérique (BVIN), la causerie citoyenne du 16 novembre 2014 visait

Plus en détail

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon

Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Projet Alimentation Quartier Amiraux-Simplon Genèse du projet Les diagnostics Le premier groupe de travail s est réuni à la suite de la restitution d un diagnostic social réalisé sur le quartier Amiraux

Plus en détail

Etude du système intégré de transport sur le périmètre du territoire de Sénart - Atelier de coconstruction. 6t-Bureau de recherche 22 septembre 2015

Etude du système intégré de transport sur le périmètre du territoire de Sénart - Atelier de coconstruction. 6t-Bureau de recherche 22 septembre 2015 Etude du système intégré de transport sur le périmètre du territoire de Sénart - Atelier de coconstruction 6t-Bureau de recherche 22 septembre 2015 1 Plan de séance I. Rappel des objectifs, des méthodes

Plus en détail

La démarche «Jeunes et Métropole»

La démarche «Jeunes et Métropole» La démarche «Jeunes et Métropole» du Conseil de développement de la métropole lilloise Novembre 2003 septembre 2004 1 Une volonté d être à l écoute des jeunes Objectif fixé: 4000 questionnaires Objectifs

Plus en détail

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité 03-04-05 Communications Procéder annuellement à la nomination d un responsable des questions familiales au sein du conseil municipal Conseil municipal Effectuer le suivi du plan d action de la politique

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE

PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE CENTRE COMMUNAL ENFANCE JEUNESSE PROJET PEDAGOGIQUE ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE L Accueil Périscolaire est un lieu d accueil qui fait l objet d une déclaration à la Direction Régionale et Départementale

Plus en détail

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE «la nature dans la ville» Journée d information CAUE 92 & Espaces 26-11-13 LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE Pourquoi? Comment? Pour qui (et pour quoi)? Où? Bilan Perspectives

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail

MATERNELLES. I- L ACM doit permettre de sociabiliser les enfants. A. Mettre en valeur la notion de civisme chez l enfant

MATERNELLES. I- L ACM doit permettre de sociabiliser les enfants. A. Mettre en valeur la notion de civisme chez l enfant MATERNELLES I- L ACM doit permettre de sociabiliser les enfants A. Mettre en valeur la notion de civisme chez l enfant - 1. Politesse au quotidien - 2. B. Apprentissage de la vie en collectivité - 1. Mise

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE -

PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - PARLEMENT EUROPÉEN DES JEUNES - FRANCE - 9 ème WEEK-END DE FORMATION Des animateurs du réseau 11 13 mars 2011 Paris Le Parlement Européen des Jeunes France est une association apolitique et à but non lucratif,

Plus en détail

- SERVICE JEUNESSE - Projet pédagogique et de fonctionnement 2012/2013

- SERVICE JEUNESSE - Projet pédagogique et de fonctionnement 2012/2013 Mairie de La Flocellière Service Animation Enfance - Jeunesse 1 - SERVICE JEUNESSE - Projet pédagogique et de fonctionnement 2012/2013 Les caractéristiques Les objectifs pédagogiques Le rôle de l animateur

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub

Cahier des charges de l appel à contributions. L évolution de la politique Déchets de la Cub Politique Déchets de la CUB Cahier des charges de l appel à contributions - Vous êtes une association, un collectif ou un organisme partenaire des politiques communautaires; - Vous êtes intéressé par la

Plus en détail

Les objectifs : Pour l espace jeunesse, nos objectifs se traduisent ainsi :

Les objectifs : Pour l espace jeunesse, nos objectifs se traduisent ainsi : PROJET PEDAGOGIQUE DE L ESPACE JEUNESSE 2013/2014 Les objectifs : L action jeunesse se situe au sein de la mission éducation du CSC (Cf. annexe), nos objectifs pour ce secteur sont de : o Contribuer au

Plus en détail

Guide du Professionnel

Guide du Professionnel Guide du Professionnel Forum des Métiers et de la Formation du Pays du Centre Ouest Bretagne 29 et 30 janvier 2010 à Gourin Madame, Monsieur, Vous avez accepté de participer au Forum des Métiers et de

Plus en détail

ESPACE ACCUEIL POUR TOUS

ESPACE ACCUEIL POUR TOUS ESPACE ACCUEIL POUR TOUS DOSSIER DE PRESSE ESPACE ACCUEIL POUR TOUS Place Roger Ducos 1 er étage des Halles - 40100 Dax 05 58 56 59 89 - espacecentreville@dax.fr La ville de Dax a lancé depuis 2008 une

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

#GEN2 : Vous aurez encore + le GEN numérique

#GEN2 : Vous aurez encore + le GEN numérique #GEN2 : Vous aurez encore + le GEN numérique #GEN2 le 2ème rendez vous des professionnels du numérique en Grande Région. Organisé par l association Grand Est Numérique, l'événement se déroulera sur une

Plus en détail

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs

Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Faire avancer la cause du handicap, pour l OCIRP, c est être capable d en assurer aussi le risque et d en mobiliser les acteurs Le Prix OCIRP Acteurs Économiques

Plus en détail

Le Jardin Partagé de la Madeleine Projet 2010

Le Jardin Partagé de la Madeleine Projet 2010 Le Jardin Partagé de la Madeleine Projet 2010 1 > SOMMAIRE Sa philosophie... Page 3 Sa genèse... Page 4 Objectifs du Jardin Partagé... Page 5 Emplacement... Page 5 Le partenariat... Page 6 Les bénéficiaires

Plus en détail

mobiliser les acteurs et assurer le risque

mobiliser les acteurs et assurer le risque Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES Préambule Dans notre quartier, le défi pour les prochaines décennies est de faire

Plus en détail

Nombre de répondants : 72 Nombre approximatif de jeunes :350

Nombre de répondants : 72 Nombre approximatif de jeunes :350 RÉSULTATS DU SONDAGE AUPRÈS DES JEUNES DU SECONDAIRE DE LA VILLE DE PONT-ROUGE Le sondage a été effectué entre le 18 mai et le 31 mai 2015. Les jeunes devaient remplir le sondage directement sur le site

Plus en détail

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE VILLE ET MAÎTRISE DE L ÉNERGIE Formations 2014 Soucieux de s inscrire dans une démarche de prise en compte des préoccupations de qualité environnementale et de développement durable dans le bâti et dans

Plus en détail

Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014!

Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014! vous invitent aux Rendez-vous à Lille les 18 et 19 novembre 2014! Les premières Rencontres Nationales de la Démocratie Participative, organisées par le Département du Val de Marne en 2011, ont rassemblé

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT ECO-EVENEMENT

CHARTE D ENGAGEMENT ECO-EVENEMENT CHARTE D ENGAGEMENT ECO-EVENEMENT L Université Lille 1 L association nom de l association Conscients de l impact des évènements culturels sur l environnement, la population et l économie de son territoire,

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Prix. mobiliser les acteurs et assurer le risque OCIRP. pour faire avancer la cause du handicap. Acteurs Economiques & Handicap

Prix. mobiliser les acteurs et assurer le risque OCIRP. pour faire avancer la cause du handicap. Acteurs Economiques & Handicap Prix OCIRP Acteurs Economiques & Handicap mobiliser les acteurs et assurer le risque pour faire avancer la cause du handicap Le Prix OCIRP Acteurs Économiques & Handicap Un prix référence un jury reconnu

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème :

Liste de l ensemble des actions proposées lors de l atelier 4, classées par thème : LES ATELIERS DU TOURISME DU TERRITOIRE DE BELFORT 12 avril 2012, l ATRIA, Belfort Atelier 4 La communication et la commercialisation du territoire Animateur : Emilie LUA MaHoC Rapporteur : xxx Thème de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE PAISES

DOSSIER DE PRESSE PAISES DOSSIER DE PRESSE PAISES Mercredi 13 mai 2009 Qu est ce que PAISES? Le projet PAISES est une Plateforme d Accompagnement, d Information et de Sensibilisation sur les Echanges Solidaires. C est un centre

Plus en détail

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Pour contrer le problème du vandalisme par tags et graffitis, la Ville de Gatineau a mis sur pied un Programme de prévention

Plus en détail

Conseils de quartiers Règlement intérieur

Conseils de quartiers Règlement intérieur Conseils de quartiers Règlement intérieur caen.fr I Les principes fondateurs Règlement intérieur des conseils ARTICLE 1 Création des conseils de quartiers citoyens Les conseils de quartiers citoyens sont

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE»

PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» PROJET D ANIMATIONS SCIENTIFIQUES «PREVENTION ET GESTION DES RISQUES LIÉS A L EAU ET AUX ALIMENTS POUR LA SANTE HUMAINE» A l attention des professeurs de SVT, Physique- Chimie et Histoire Géographie. Ecocène

Plus en détail

Grand Projet de Ville d Orléans

Grand Projet de Ville d Orléans Grand Projet de Ville d Orléans quartier de La Source La Gestion Urbaine de Proximité Signature d un convention de Gestion urbaine de proximité autour de 7 thématiques 1 - Veiller à la qualité des investissements

Plus en détail

PROGRAMME COMMUNAL DE DÉVELOPPEMENT RURAL DE GREZ-DOICEAU. Compte-rendu du groupe de travail «Environnement et logement»

PROGRAMME COMMUNAL DE DÉVELOPPEMENT RURAL DE GREZ-DOICEAU. Compte-rendu du groupe de travail «Environnement et logement» PROGRAMME COMMUNAL DE DÉVELOPPEMENT RURAL DE GREZ-DOICEAU Compte-rendu du groupe de travail «Environnement et logement» Présent(e)s : Maitre d ouvrage Luc Coisman - Echevin Caroline Theys Coordinatrice

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES

RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES COMMUNAUTE DU PAYS DE VENDOME Direction Enfance Jeunesse Service Petite Enfance REGLEMENT INTERIEUR RELAIS PARENTS ASSISTANTES MATERNELLES 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. PREAMBULE... 3 II. LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Projet Social 2015 2018

Projet Social 2015 2018 Projet Social 2015 2018 Groupe Technique Local du 16 octobre 2014 RÉSUMÉ Espace Mosaïque 27 rue de Benon 17170 Courçon Tél. : 05 46 01 94 39 Mail : cs.courcon@wanadoo.fr Site : www.espacemosaique.fr Site

Plus en détail

CR brut ateliers Soirée de lancement de la Fête des Profs. 28 mai 2015

CR brut ateliers Soirée de lancement de la Fête des Profs. 28 mai 2015 CR brut ateliers Soirée de lancement de la Fête des Profs 1. Des Fêtes réussies c est : 28 mai 2015 - Joie du lendemain - De la bonne musique - Vivement l année prochaine - Quand on est bien accueillis

Plus en détail

Les Petits Débrouillards présentent

Les Petits Débrouillards présentent Les Petits Débrouillards présentent Un programme éducatif pour développer et accompagner la pratique d activités scientifiques et techniques sur les territoires. Soutenu par les investissements d avenir

Plus en détail

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu

Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Rencontre intergénérationnelle autour du jeu Cre ation d'un support d'animation par les e le ves pour les personnes a ge es de leur commune Renforcer le lien social et cre er des re flexions sur la citoyennete.

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Dossier de presse. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12 Dossier de presse Une initiative de Ensemble, les citoyens peuvent se réapproprier leur ville, leur planète, leur destin commun. 4 événements grand public en 2015 Rendez-vous les 21.03 13.06 19.09 et 19.12

Plus en détail

Programme communal de développement rural Fiches Projets

Programme communal de développement rural Fiches Projets http://www.habitants-helecine.com/images/photos/image_helecignia_domaine.jpg Programme communal de développement rural Fiches Projets Commune de Hélécine 19/05/2015 Inscription du carnaval en tant qu événement

Plus en détail

Action n 9. Lutter contre la précarité en interne et favoriser la mobilité interne. Constats. Contexte. Opportunités pour les acteurs

Action n 9. Lutter contre la précarité en interne et favoriser la mobilité interne. Constats. Contexte. Opportunités pour les acteurs en interne et favoriser la mobilité interne Constats Finalités du Développement Durable Lutte contre le changement climatique, protection de l atmosphère Préservation de la biodiversité, protection des

Plus en détail

ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS

ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS SIVOM DU GATINAIS 6 RUE DANTON 89 690 CHEROY 1 SOMMAIRE I Lieux d accueil - jours et heures d ouverture II. Les moyens 1) Moyens humains 2) Moyens matériels 3) Moyens financiers

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT 5ÈME EDITION

DOSSIER DE PARTENARIAT 5ÈME EDITION ! n lo h t ia r T le Osez DOSSIER DE PARTENARIAT 5ÈME EDITION A propos du TRIATHLON DE BORDEAUX Créé depuis 2010, le Triathlon de Bordeaux est né de la volonté de la section Triathlon de l Association

Plus en détail

PARTICIPATION DES HABITANTS

PARTICIPATION DES HABITANTS Synthèse des rencontres de réseau «Conseil Citoyen» Les 25.02.2016 (Pas-de-Calais) et 24.03.2016 (Nord) Ces deux rencontres de réseau, organisées au siège de la Communauté d Agglomération d Hénin- Carvin

Plus en détail

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..)

Sensibilisation aux campagnes nationales (cancer du sein, VIH, diabète, maladies cardio vasculaires, nutrition santé..) 1 Enjeu : Dans le contexte socio-économique et sanitaire du Département des Ardennes, les Centres Sociaux structures de proximité peuvent jouer un véritable rôle dans l amélioration de la santé des habitants,

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES

PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES PROJETS DES ALAE ET ALSH DE TARBES AVRIL 2012 Basket, sport tarbais par excellence : C est pourquoi la ville développe depuis quelques années une convention de partenariat avec le comité départemental

Plus en détail

Centre d Action Jeunesse

Centre d Action Jeunesse 1 Centre d Action Jeunesse 2 PREAMBULE L intégration des jeunes à leur ville est un souci permanent pour tout responsable de la jeunesse. Il s agit d aider le jeune citoyen à devenir progressivement un

Plus en détail

Campus et hygiène de vie

Campus et hygiène de vie SEMINAIRE DE SENSIBILISATION Compte-rendu d atelier Campus et hygiène de vie Publié le 15/06/2015 Page 2 6 Introduction Qu est-ce que l hygiène de vie? Comment faire un retour d expérience utile? Comment

Plus en détail

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014

Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 Séminaire éducation Focus Rythmes scolaires Compte-rendu 11 mars 2014 OUVERTURE DU SEMINAIRE : Bernard Amsalem, Vice-président du CNOSF Etat de l avancée des travaux depuis le dernier séminaire Rappel

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE

REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR ACCUEIL PERISCOLAIRE PREAMBULE : La ville de GODERVILLE organise au sein de ses écoles un service d accueil périscolaire. Ces prestations regroupent : les activités périscolaires mises

Plus en détail

Café 2030 22 Novembre 2011

Café 2030 22 Novembre 2011 Café 2030 22 Novembre 2011 Ne pas oser à porter le sac d une personne âgée N a rien dit sur une attitude méprisante vis-à-vis d une femme voilée et âgée Ne rien dire aux cyclistes sur les trottoirs Le

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

Cahier du participant. 3 e édition. Une présentation de la ville de Vaudreuil-Dorion

Cahier du participant. 3 e édition. Une présentation de la ville de Vaudreuil-Dorion Cahier du participant 3 e édition Une présentation de la ville de Vaudreuil-Dorion 23 Juin 2013 RÉSUMÉ DU PROJET Le défilé c est.. Avant tout, une création collective des citoyens de Vaudreuil-Dorion en

Plus en détail

CENTRE DE LOISIRS XAVIER LANDRY (3 ANS À 6 ANS - MATERNELLE)

CENTRE DE LOISIRS XAVIER LANDRY (3 ANS À 6 ANS - MATERNELLE) CENTRE DE LOISIRS XAVIER LANDRY (3 ANS À 6 ANS - MATERNELLE) > CAPACITÉ D ACCUEIL : 50 enfants Les activités proposées tiennent compte du développement psycho moteur et psycho affectif des enfants accueillis.

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans

REGLEMENT EP-One. Accueil libre pour les 11 à 17 ans. Accueil fixe pour les 11 à 14 ans REGLEMENT EP-One L EP-One vous propose, deux types d accueil : Accueil libre pour les 11 à 17 ans Hors vacances scolaires Mercredi 13h30 à 18h00 Vacances scolaires Lundi au vendredi 9h00 à 12h00 13h30

Plus en détail

STIMULER L INTELLIGENCE TERRITORIALE

STIMULER L INTELLIGENCE TERRITORIALE STIMULER L INTELLIGENCE TERRITORIALE «Le numérique au service des territoires» Une démarche pour stimuler l innovation «La meilleure façon de prédire l avenir est de l inventer» Alain Kay, pionnier de

Plus en détail

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire La vie associative Ville-associations en dialogue continu page 4 La participation des associations à la vie locale page

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014

JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE. Journée contributive n 1 : Croissance, innovation, disruption Junior ESSEC 28/11/2014 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 1ère journée Compte-rendu de l atelier 6 : Nouveaux clusters numériques Journée contributive n 1 : Croissance, innovation,

Plus en détail

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015 Pole enfance jeunesse Projet éducatif de territoire 2014-2015 2 Sommaire Cadre légal de la réforme des rythmes scolaires page 3 Diagnostic page 4 à 6 Présentation de la communauté de communes Périmètre

Plus en détail

L école de la Morelle souhaite rendre cet engagement explicite dans une charte d éducation à l environnement et au développement durable.

L école de la Morelle souhaite rendre cet engagement explicite dans une charte d éducation à l environnement et au développement durable. Préambule 1 De plus en plus d organisations s engagent dans une démarche concertée d éducation à l environnement et au développement durable tout en rendant public leur engagement. L école de la Morelle

Plus en détail

AGENDA 21 DE FUVEAU ATELIER D ACTION CONSERVER UN VILLAGE DYNAMIQUE ET SOLIDAIRE 5 MARS 2013. Objectif de l atelier. Déroulé. Synthèse des échanges

AGENDA 21 DE FUVEAU ATELIER D ACTION CONSERVER UN VILLAGE DYNAMIQUE ET SOLIDAIRE 5 MARS 2013. Objectif de l atelier. Déroulé. Synthèse des échanges AGENDA 21 DE FUVEAU ATELIER D ACTION CONSERVER UN VILLAGE DYNAMIQUE ET SOLIDAIRE 5 MARS 2013 Objectif de l atelier L atelier visait à recueillir des idées d actions concrètes pour les objectifs : 6 (Préserver

Plus en détail

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle

Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Guide à l usage des enseignants pour accueillir les élèves et leurs parents à l'école maternelle Bien accueillir les enfants et leurs parents est une des clefs essentielle, pour qu à l école maternelle,

Plus en détail

La participation citoyenne et la politique locale

La participation citoyenne et la politique locale La participation citoyenne et la politique locale Comment sommes-nous arrivés à s intéresser à la participation citoyenne? Avant l arrivée du Plan de Cohésion Sociale à Waremme (avril 2008), nous étions

Plus en détail

Histoire. Droits de l enfant. Partage. Investissement. Différence. Jeux. Citoyenneté. Collectif. Rencontres. Loisirs. Egalité. Expériences.

Histoire. Droits de l enfant. Partage. Investissement. Différence. Jeux. Citoyenneté. Collectif. Rencontres. Loisirs. Egalité. Expériences. Jeux Histoire Citoyenneté Partage Collectif Droits de l enfant Rencontres Egalité Loisirs Expériences Différence Projets Coopération Investissement 1 Culture Découverte Notre identité, notre histoire Mouvement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 27 mai à 17h00 S AV I G N Y - L E - T E M P L E. Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple DOSSIER DE PRESSE PREMIERE PIERRE Mardi 27 mai à 17h00 Allée de la Perspective 77176 Savigny-le-Temple Communiqué de presse 27 mai 2014 CONSTRUCTA Promotion et Les Villages d Or posent la première pierre

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

VOYAGE A BERLIN : DES ENSEIGNEMENTS POUR LE BLOSNE

VOYAGE A BERLIN : DES ENSEIGNEMENTS POUR LE BLOSNE VOYAGE A BERLIN : DES ENSEIGNEMENTS POUR LE BLOSNE 90 personnes sont allées à Berlin en mai 2010, des habitants du Blosne, des associations, des professionnels : services de le ville, architectes, bailleurs,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE PROJET PEDAGOGIQUE Centre Action Jeunesse MONDONVILLE 2013/2014 Préambule Le projet pédagogique qui suit a été rédigé par l équipe d animation de la structure jeunesse. Il s appuie sur le projet éducatif.

Plus en détail

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon

Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Premier programme d accompagnement à la création d entreprises et à l innovation pour les quartiers prioritaires du Languedoc Roussillon Parce que chacun doit avoir la liberté d entreprendre. Parce que

Plus en détail

PLAN D ACTION ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS ENSEMBLE, PENSER 2012-2015 POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS. www.villebonaventure.ca

PLAN D ACTION ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS ENSEMBLE, PENSER 2012-2015 POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS. www.villebonaventure.ca POLITIQUE DE LA FAMILLE ET DES AÎNÉS PLAN D ACTION 2012-2015 ENSEMBLE, PENSER ET AGIR, FAMILLE ET AÎNÉS www.villebonaventure.ca 127, avenue Louisbourg, Bonaventure (Québec) G0C 1E0 AE 1 : LOISIRS, SPORTS

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME MERCREDI 6 OCTOBRE 2010 Compte-rendu de la conférence qui s est tenue en public, en salle des fêtes de l Hôtel de Ville, le 6 octobre en présence

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

CONSTRUIRE UN PROJET DE SERVICE PARTAGE

CONSTRUIRE UN PROJET DE SERVICE PARTAGE CONSTRUIRE UN PROJET DE SERVICE PARTAGE Malgré les tensions // pour régler les tensions Deux exemples BDP du Gard BM de Noisy-le-Grand Laurence Gaidan / médiathèque municipale de Noisy-le-Grand Les enjeux

Plus en détail

Junior ESSEC 19/01/2015

Junior ESSEC 19/01/2015 JUNIOR ESSEC CONSEIL NATIONAL DU NUMÉRIQUE CONCERTATION NATIONALE SUR LE NUMÉRIQUE 3ème journée Compte-rendu de l atelier 4 : Transformation numérique des relations administration-usagers Thème de la journée

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub.

FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT. www.concertations.lacub. FRANCHISSEMENT JEAN-JACQUES BOSC ATELIER «MOBILITE, PLACE DE LA VOITURE ET ETALEMENT URBAIN» DOSSIER DU PARTICIPANT www.concertations.lacub.fr 1 Les ateliers thématiques : contexte et déroulement 1# Les

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE Par définition, un éco-quartier est un milieu de vie, circonscrit dans un territoire donné, qui respecte et applique les principes du développement durable.

Plus en détail

ANIMATEUR LUDOTHEQUE

ANIMATEUR LUDOTHEQUE ANIMATEUR LUDOTHEQUE Renseignements relatifs à l agent : Nom : Prénom : Catégorie : B Coefficient : 255 Sous la responsabilité et l autorité de la directrice de l Association Enfance du Biollay et de son

Plus en détail

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014

Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures du plan pour la culture approuvé par le Conseil juillet 2014 Mesures de suivi Envisager l aspect culturel dans le processus décisionnel et les projets municipaux. (Exemples : lorsqu on remplacera

Plus en détail

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail