Conférence CBC. Comment optimaliser la rémunération du dirigeant au travers de solutions créatives? Rosalie Przegralek, Conseiller Employee Benefits

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence CBC. Comment optimaliser la rémunération du dirigeant au travers de solutions créatives? Rosalie Przegralek, Conseiller Employee Benefits"

Transcription

1 Conférence CBC Comment optimaliser la rémunération du dirigeant au travers de solutions créatives? Rosalie Przegralek, Conseiller Employee Benefits

2 Table des matières Employee Benefits au sein de CBC: un concept unique! Les tendances en matière de rémunération Présentation de solutions

3 Employee Benefits au sein de CBC Un centre de compétence qui vous est dédicacé! CBC et ses centres de compétences spécialisés: Fusions & acquisitions, Structurations patrimoniales, Aides publiques, Employee Benefits, Le concept Employee Benefits: «Conseiller les entreprises pour les aider à optimiser le package salarial de leurs travailleurs au travers de produits tels que l assurance groupe, l assurance hospitalisation, l assurance accident du travail, les voitures de société, les plans d options sur actions,» Répondre à des problématiques RH telles que: La maîtrise et le coût de la rémunération La mise en place d une stratégie de rémunération La motivation des travailleurs La rétention et l attraction des talents

4 Employee Benefits au sein de CBC Un concept unique! Un concept unique sur le marché! Seul acteur sur la marché à avoir tous les pôles d activités permettant cette approche unique: Banque, Assurances, Leasing automobile. Un contact unique pour aborder en un seul rendezvous toutes vos problématiques en matière RH. Audit gratuit de votre politique de rémunération avec proposition de solutions concrètes

5 Que coûte une augmentation salariale? Coût employeur net ><collaborateur Augmentation salariale de 100 euros Cout employeur Salaire mensuel brut 100 ONSS employeur (±35%) +35 Coût total employeur 135 Montant net disponible pour le travailleur Salaire mensuel brut 100 ONSS travailleur (13,07%) -13,07 Impôt des personnes physiques (en moyenne 45%) -39,12 Montant net disponible net par mois 47,81 35%! Attribuer une augmentation de 100 euros brut par mois au travailleur coûtera 135 euros à l employeur et ce dernier n en touchera qu environ 47 euros net!

6 Le salaire net des belges Un des plus bas d Europe Pour un même salaire brut, le salaire net belge figure parmi les plus bas d Europe! Seule la Suède a un taux d imposition (56%) plus élevé que la Belgique (53,5%)! Exemple d un couple marié à un conjoint sans emploi avec 2 enfants avec un salaire brut annuel de brut En Belgique: net En France: net En Suisse: net Résultats à tempérer: coût du logement, coût de la vie, niveau des allocations familiales *Source: Etude de Deloitte

7 Rendement net de chaque benefit Comparaison coût employeur et salaire net disponible travailleur(*) 120% 100% 100% 89% 80% 60% 40% 71% 69% 67% 60% 35% Salaire net disponible Coût total employeur 20% 0% Frais Voiture Assurance groupe Chèques-repas Assurance hospitalisation Stock option plan (**) Salaire * Sur base d un coût moyen **En supposant que le titulaire vend ses options après un an et que le titre reste stable durant cette année

8 Le TOP 10 des avantages extra-légaux Le classement TOP 10 DES AVANTAGES EXTRALEGAUX 1. Chèques-repas, éco-chèques 2. Téléphone mobile/ordinateur portable 3. Assurance hospitalisation 4. Formation subventionnée 5. Indemnités de déplacement 6. Participation à la constitution d une pension 7. Horaires flexibles ou télétravail 8. Participation aux frais de transport en commun 9. Bonus ou salaires supplémentaires 10. Congés supplémentaires *Source: Enquête de Robert Half menée auprès de 200 Directeurs RH en Belgique

9 La motivation des travailleurs Tous les travailleurs ne sont pas motivés par les mêmes avantages! Quels types d avanatges? Assurance groupe Assurance hospitalisation Primes Stock options Frais Quel budget? Budget différent par catégories? Budget fixe ou variable? Qui paie? Pour qui? Direction Cadres Employés Représentants de comemrce Ouvriers

10 Les Employee benefits les plus prisés Par catégories de travailleurs Direction Cadres Employés Sources: Etude Vlerick 2000

11 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Quelles possibilités? Sous quelle forme le dirigeant peut-il se rémunérer? Des émoluments Des avantages en toute nature (voiture, logement, factures énergétiques, mise à disposition d un pc, connexion internet, ) Des tantièmes Des dividendes MAIS aussi

12 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant L assurance hospitalisation Proposé par 54% des employeurs aux collaborateurs salariés* L étude du bureau GfK**: 84% des sondés possèdent une AH (via employeur/assureur/mutuelle) 93% des sondés pensent que c est une assurance utile 75% estiment que son pouvoir ira croissant ( des couts de soins de santé) Le 2 ème éléments le plus important est de pouvoir rester assuré à vie La loi Verwilghen: garantie de pouvoir rester assuré à vie 63% des sondés sont prêts à payer un petit peu plus pour le maintien de la prime à niveau abordable en cas de prolongation du contrat à titre individuel (ex: départ à la retraite) * Etude JOBAT & SYNOVATE auprès de travailleurs belges **Assuralia Communiqué de presse du 23/09/2011 Etude du bureau GfK auprès de 800 personnes

13 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant L assurance hospitalisation CBC vous propose un produit très avantageux Elu meilleur produit par un organisme de protection des consommateurs! Des couvertures beaucoup plus étendues que ses concurrents! Pas de formalités médicales et couverture des affections préexistantes! (si + de 15 bénéficiaires) Un tarif très compétitif! Un avantage complémentaire très apprécié à petit prix! * Tarif janvier 2014(susceptible de modifications)

14 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Chèques-repas Des chèques repas aussi pour le dirigeant! Possible depuis 2007! (<2009 déductibilité 1 /CR) Pas de taxation dans le chef du dirigeant Retenue nette 1,09 /CR Intervention de la société limitée à 5,91 /J 1J presté = 1CR - Maximum 220 CR/an CR = nominatif MAIS attention au double emploi restaurant pour relations d affaires!

15 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Eco-chèques Des éco-chèques aussi pour le dirigeant! <2010 Valeur unitaire 10 maximum Nominatifs Validité de 24 mois Achat de produits/services à caractère écologique Maximum 250 /an

16 Le mode de mode de financement des pensions Le système de répartition Le système de répartition Le groupe qui travaille paie des cotisations pour les pensions des pensionnés au même moment Base du système: pas de différences structurelles entre le groupe des travailleurs et le groupe des pensionnés Modification des groupes Déséquilibres dans le modèle de financement

17 Le contexte démographique La pyramide des âges Problème de financement des futurs pensions

18 Le contexte démographique Les causes démographiques Les causes démographiques Diminution de la natalité Augmentation de l espérance de vie Espérance de vie Arrivée tardive des jeunes sur le marché de l emploi La génération du papyboom Années critiques Age légal de la pension 85 Déséquilibre dans les tranches d âge

19 Le contexte démographique Les causes socio-structurelles Les causes socio-structurelles De plus en plus de femmes travaillent: remplacement des pensions au taux ménage par des pensions d isolés ( dépenses de l état) Les pensions des fonctionnaires (cf: engagement massif dans les années 70/80) Carrières incomplètes: crédit-temps, congé parental, départ à la pension avant 65ans (prépensionnés, ) Faible taux d emploi des personnes âgées dans la tranche ans

20 Le contexte démographique Le taux d emploi chez les seniors EU-15 Suède Royaume Uni Danemark Allemagne Finlande Pays-Bas Irlande Portugal Espagne Grèce Autriche France Luxembourg Italie Belgique Taux d'emploi ans (2009, en %)

21 Le contexte démographique Le problèmes des pensions en coup d oeil 14 Start beroepsactieve Début de la carrière leeftijd revenus du travail 65 Wettelijke Age de la pension pensioenleeftijd légale besoin d'une pension Population en âge de travailler 65 ans et plus (en % de la pop. totale) Dépendance des personnes âgées (en %) Jusqu'où? Faisabilité sociale Faisabilité financière Source : Bureau fédéral du Plan

22 Le contexte démographique Surcoût du vieillissement

23 Le système des pensions en Belgique Les trois piliers 3 e Pilier Pension complémentaire individuelle Individu Capitalisation 2 e Pilier 1er Pilier Pension complémentaire professionnelle Entreprises/secteurs/Indépendants Capitalisation Pension légale Etat Répartition

24 La pension légale Quelques chiffres La pension moyenne en Belgique s élève à BRUT/mois La pension légale d un salarié est 2x moins élevée que celle d un fonctionnaire La majorité des belges s attendent à recevoir une pension légale de plus de 1.400! Pension moyenne versée/mois Coût moyen d une maison de repos Seuil de pauvreté 0 Carrière pure indépedant Carrière pure salarié Carrière pure fonctionnaire Source: les chiffres de l Atlas belge des pensions 2010

25 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Enveloppe pension - PCLI La pension complémentaire libre pour indépendants Versement par le dirigeant sur ses fonds propres des primes Déduction à titre de frais professionnels dans la tranche d imposition la plus élevée Donc une réduction du revenu imposable et des cotisations sociales Pas de taxe sur les contrats d assurances (4,40%) 2 types de PCLI PCLI ordinaire: retraite (8,17% revenus professionnels maximum ) PCLI sociale: retraite + incapacité + invalidité (9,40% revenus professionnels maximum )

26 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Enveloppe pension - EIP L engagement individuel de pension Constitution d une pension complémentaire pour le dirigeant Couverture décès Couverture incapacité de travail Versement des primes par la société +y compris les taxes de 4,40% (décès/pension) et de 9,25% (incapacité) Prime déductibles pour l entreprise Respect de la règle des 80% Taxation finale de 10% si actif jusqu à 65 ans (><16,5% à 20%) Rendement garanti + PB (exonéré) Pas d obligation de souscription d un plan uniforme pour l ensemble des dirigeants

27 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Enveloppe pension - EIP L engagement individuel de pension Plus de possibilité de financer une promesse de pension via des provisions internes Meilleur protection du dirigeant Le dirigeant reste propriétaire du contrat à tout moment Risque de faillite ou liquidation = écarté

28 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Enveloppe pension - EIP Liquidation d un EIP en cas de vie Le client a 65 ans et reçoit un capital pension d une valeur de (capital de de PB) Capital Brut Cotisation INAMI (3,55%) Cotisation de solidarité 2% Capital imposable PP 16,66% Capital à recevoir Après déduction des prélèvements fiscaux et parafiscaux, le client reçoit donc un montant total de ! Si le client est resté actif jusqu à 65 ans, la taxation de 16,5% sera diminuée à 10%! PB

29 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Enveloppe pension - EIP Ou se situe l'e.i.p dans le paysage des pensions? 3eme pillier EIP Pension légale d'indépendant PCLI

30 Première possibilité: Un crédit hypothécaire Deuxième possibilité Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Utiliser un de vos plans de pensions extralégaux Pension Libre Complémentaire pour indépendants (PLCI) Engagement individuel de pension (EIP) L assurance groupe Les possibilités Avantage fiscal et financier!

31 Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Pour quels investissements? Financement immobilier au sens large L achat d une habitation propre ou une seconde résidence dans l espace économique européen L achat d un immeuble de rapport L achat de votre habitation à votre société (par ex: afin d éviter un ATN trop important) L achat d un usufruit (si vous êtes déjà nu-propriétaire) La construction d un bien immobilier La transformation, la réparation, l amélioration et l embellissement d un bien immobilier L acquisition d un terrain à bâtir

32 Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Possibilité de prélever jusqu à 60% des réserves! L avance sur police Pour quel montant? L avance maximale sur base du capital déjà constitué Pas de prise en compte du versement de primes ultérieures Comment ca fonction? Une avance avec paiement intermédiaire des intérêts La réserve de pension dans sa globalité continue à produire des intérêts Offre KBC à 1%

33 Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Les avantages? L avance sur police Absence de frais de notaire ou d hypothèque Pas de frais d expertise Pas de droits d enregistrement Pas d assurance solde restant dû En cas de remboursement de l avance? Pas d indemnité de remploi en cas de remboursement total ou partiel de l avance En cas de non-remboursement de l avance? Déduction des avances par l assureur du capital pension à verser

34 Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Le fonctionement: La reconstitution d un crédit hypotécaire Mise en gage de la PCLI ou de l EIP auprès de la banque qui accordera un prêt hypothécaire Durant la durée de l emprunt: paiement des intérêts à titre privé Concrètement: La société continue à payer les primes de pension (fiscalement déductibles) A l échéance finale: remboursement de l emprunt en une seule fois via le capital pension Avantages: Transfert vers la société d une partie importante de la charge Le capital de l emprunt privé sera remboursé par les fonds «bruts» de la société Possibilité de combiner les avantages de la «déduction pour habitation unique»

35 Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Exemple: La reconstitution d un crédit hypotécaire M Dubois est administrateur délégué de la SA Dubois et fils. La SA a contracté un EIP au profit de M Dubois il y a 5 ans. Ce dernier prévoit un capital de brut à 60 ans. M Dubois souhaite acquérir à titre privé un bien de rapport d une valeur de Mise en gage de l EIP avec un prêt hypothécaire de La SA continuera à verser les primes annuelles fiscalement déductibles Paiement des intérêts à titre privé par M Dubois MAIS Déduction des intérêts: avantage fiscal jusqu à 50% Perception des revenus locatifs

36 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Mise en gage à titre de garantie supplémentaire Principe: Garantie supplémentaire pour l octroi d un prêt Diminution de la quotité de l emprunt donc un meilleur taux!

37 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Plus de capital pension? En utilisant ce système le capital pension sera moins élevé! MAIS Est-ce un problème?

38 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Plus de capital pension? Evolution du prix des maisons x2 en 10 ans! Indice STADIM du prix des maisons

39 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Plus de capital pension? Evolution du prix des appartements x2 en 10 ans! Indice STADIM du prix des appartements

40 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Plus de capital pension? L étude du bureau STADIM: En 2012, les prix des maisons ont augmenté de 2,2% et de 4,7% pour les appartements Sur les 10 dernières années, les prix des maisons et des appartements ont doublé! En Belgique, il est généralement admis que l immobilier conserve très bien sa valeur! Notre exemple: un immeuble de Si l on considère que sa valeur augmente de 3%/an, ce dernier vaudra après 15 ans. Dans le cas du versement d un capital pension: paiement d impôts et de cotisations (±20% à 60 ans - ± 10% à 65 ans)

41 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Conclusions L alternative idéale au crédit hypothécaire classique avec de nombreux avantages fiscaux La concrétisation d un projet d achat ou de rénovation sans devoir toucher aux réserves personnelles et sans devoir attendre la pension Le bien immobilier sera déjà acquis au moment de la pension et il vaudra plus que probablement au mois autant que le capital prévu de votre pension extra-légale!

42 L Option Incentive Plan La loi La loi du 26 mars 1999 Définition: Plan par lequel une entreprise octroie à ses collaborateurs (ou à un certain nombre de ceux-ci) des options portant sur des actions et ce généralement gratuitement. Avec ces options le collaborateur: A le droit d acquérir durant une certaine période (5 à 10 ans - = la période d exercice) Un nombre d actions A un prix déterminé au départ (= le prix d exercice)

43 L Option Incentive Plan Les objectifs Pour les salariés: Réduire le coût salarial de l entreprise L octroi de bonus fiscalement avantageux Stimuler la performance du collaborateur Outil efficace pour la rétention du personnel Effet positif sur la motivation du personnel Pour les indépendants aussi: Réduire le cout salarial de l entreprise Optimisation fiscale (déductible)

44 L Option Incentive Plan Dans quel cadre puis-je octroyer des options? Pas en remplacement d une rémunération existante! Toujours en plus de la rémunération habituelle Pas de conversion Par exemple: pas de conversion des commissions d un commercial en OIP Par exemple: pas de diminution de rémunération d un dirigeant afin de s octroyer d avantage d options

45 L Option Incentive Plan Dans quelle limite est-il possible d octroyer des options? Montants maximums: ½ rémunération annuelle (salarié ou dirigeant) Pour les entreprises avec statuts mixtes: Maximum ½ du plan aux dirigeants Pour les sociétés de management: Moyenne des 3 dernières années pas de diminution durant l année de blocage

46 L Option Incentive Plan Pas que pour les grosses entreprises! Plan classique d options sur actions propres L entreprise va émettre des options* sur ses propres actions Exemple: exercice de l option après 4 ans Si hausse notable de la valeur de l action: réalisation d une plus-value (=rendement du collaborateur) * Une option donne le droit a un collaborateur d acheter une action à un prix prédéfini pendant une période déterminée

47 L Option Incentive Plan Pas que pour les grosses entreprises! Les désavantages d un plan classique d options sur actions propres PME: pas de cotation en Bourse, quid de la valorisation? Réticence des PME s à attribuer des actions propres au personnel dilution du capital. Risque inhérent à une seule action Cessibilité de l action?

48 L Option Incentive Plan La solution de CBC L Option incentive Plan Pas d octroi d une option sur action propre MAIS octroi d une option sur un fond de placement en actions action de la SICAV In Flanders Index Fund CAP SA ou la SICAV Euroland Index KAP Ces options sont achetées par l employeur à CBC Banque. L employeur les distribuera ensuite aux collaborateurs de son choix qui en deviendront les propriétaires.

49 L Option Incentive Plan Le suivi de la valeur Le suivi de la valeur de l option au jour le jour! Chaque bénéficiaire reçoit un LOGIN et un mot de passe

50 L Option Incentive Plan Le suivi de la valeur Tous les plans sur un écran! Un courrier une fois par an à date d anniversaire du contrat Un helpdesk accessible

51 L Option Incentive Plan Le fonctionnement Solution très souple: Libre choix des bénéficiaires (Pas d obligation de catégories Cf: Assurance groupe) Libre choix des montants (Maximum: la moitié de la rémunération annuelle) Pas de droits acquis pour le futur (pas d obligation de récurrence) Pas assimilé pour la PFA, pécule de vacances, indemnités de rupture, Echéance à N+1 (>< Assurance groupe 65 ans)

52 L Option Incentive Plan Un outil de rétention Possibilité d insérer des clauses de rétention: Par ex: en cas de démission dans l année qui suit l octroi, les options reviennent à l entreprise Par ex: si les objectifs ne sont pas atteints à N+1, les options reviennent à l entreprise.

53 L Option Incentive Plan Que peut faire le collaborateur avec ses options? Très simple!: Après un an (période de blocage obligatoire) et durant les années qui suivent Acheter une action de la SICAV In Flanders Index Fund Cap SA contre un paiement du prix d exercice OU Revendre l option à CBC à un prix correspondant à la valeur de l option sur le marché

54 L Option Incentive Plan Le déroulement Proposition des options par l entreprise Achat des options par l entreprise à CBC Proposition des options au collaborateur (via lettre) Acceptation des options par le collaborateur Refus: aucune démarche à entreprendre Délais d acceptation: 1 mois Acceptation des options: enregistrement de la lettre dans une agence CBC Ouverture d un compte ESOP gratuit Paiement des impôts Impôt forfaitaire Via le PP à M+2 après l offre Via retenue majorée du PP

55 L Option Incentive Plan Le déroulement Service CBC après l acceptation Suivi de l évolution de la valeur de l option: Information annuelle sur la valeur des options Période de blocage Période de blocage d un an obligatoire Après la période de blocage 9ans Conserver Exercer: achat de la SICAV au prix d exercice convenu = pas d impôts MAIS des frais! Vendre: Vente des options à la valeur calculée par CBC = pas d impôts, pas de frais!

56 L Option Incentive Plan Cash vs options? CASH OPTIONS Budget patronal Brut collaborateur ONSS 13,07% -130,70 0 Après ONSS 863, Impôt 53,50% -461,87-406,06(*) Net collaborateur 401,43 943,94 % 29,73% 69,92% 60% Perte de valeur après 1 an 45% - 50% - 55% 65% - 70% - 75% *Impôt forfaitaire de 23% -Sous-jacent 100 -Option 40,91-33 options x 40,91=1350 Base 33*100= 3300 ATN à 23% = 759 Impôt à 53,5% = 406,06 -Evolution de la valeur du sous-jacent -Volatilité -

57 L Option Incentive Plan Le calcul de l impôt? Un impôt forfaitaire: ATN= 23% de la valeur d une action de la SICAV sous-jacente ou jour de l offre* L impôt sur l ATN à 50% - 53% Pas de cotisations patronales Pas d ONSS Via le PP Déductible comme un salaire pour l employeur! *Lorsque la valeur de 1 action IN.Flanders est inférieure à la valeur de l'action IN.Flanders le jour de l'offre selon les derniers comptes annuels approuvés, la valeur comptable supérieure doit être utilisée pour calculer l'avantage imposable.

58 L Option Incentive Plan Le calcul de l impôt: Exemple chiffré Valeur d une action de la SICAV Inflanders au jour de l offre: 80 * Valeur de l option: 40 * ATN: 80 x 23% = 18,40 Impôt: 50%** x 18,40 = 9,20 *Montants supposés **Impôt supposé

59 L Option Incentive Plan Exemple chiffré Hypothèse d un Option Incentive Plan: Budget employeur: 1000 (25 options à 40 ) Valeur d une action de la SICAV Inflanders au jour de l offre: 80 * Valeur de l option: 40 * Durée 10 ans Sous jacent: In Flanders Nombre d options attribuées: 25 Impôt par option: 80 x 23% x 50%** = 7 Pour 25 options = 230 LES OPTIONS RESTERONT ENSUITE BLOQUEES DURANT 1AN! Après un an, le collaborateur pourra conserver les options, exercer ou vendre *Montants supposés **Ceci est une simulation

60 L Option Incentive Plan Exemple chiffré Hypothèse: la SICAV s est maintenue à 80 après 1an Conserver Exercer Valeur actuelle 80 - Prix d exercice 80 = 0 de gain Vendre l option à CBC L option devrait environ valoir 30 Le collaborateur recevra 750 pour 25 options MAIS impôt déjà payé de 230 Rendement net de 520 Net après impôt de 55% à 60% du bonus brut!* CONCLUSION: la vente de l option sera toujours plus intéressante que l exercice! *Ceci est une simulation

61 L Option Incentive Plan Exemple chiffré Hypothèse: la SICAV ait augmentée de 10% après 1an Conserver Exercer Valeur actuelle 88 - Prix d exercice 80 = 8 de gain Vendre l option à CBC L option devrait environ valoir 35 Le collaborateur recevra 875 pour 25 options MAIS impôt déjà payé de 230 Rendement net de 645 Net après impôt de 70% à 75% du bonus brut!* CONCLUSION: la vente de l option sera toujours plus intéressante que l exercice! *Ceci est une simulation

62 L Option Incentive Plan Exemple chiffré Hypothèse: la SICAV a baissée de 30% après 1an Conserver Exercer Valeur actuelle 56 - Prix d exercice 80 = 24 de perte Vendre l option à CBC L option devrait environ valoir 14 Le collaborateur recevra 350 pour 25 options MAIS impôt déjà payé de 230 Rendement net de 120 Net après impôt de 10% à 15% du bonus brut!* *Ceci est une simulation

63 L Option Incentive Plan Evolution de le SICAV In Flanders? Hypothèses : valeur de l'action de la sicav le jour de l'offre = 80 EUR. Fluctuations de la valeur de l'action de la sicav de -30% à +30% sur 10 ans. Valeur supposée de l'option à tout moment =... % de la valeur de l'action de la sicav. Sans tenir compte d'autres facteurs déterminant la valeur. Les pourcentages ci-dessous indiquent le rendement sur la base d'un avantage de toute nature de 23% et d'un taux d'imposition supposé de 50%. Ces chiffres sont fournis à titre purement indicatif et ne peuvent en aucun cas être assimilés à une garantie ou un indicateur des résultats futurs.

64 L Option Incentive Plan Relevés historiques des performances In Flanders? Participants qui ont vendu leurs options après un an Les résultats passés ne peuvent en aucun cas être assimilés à un indicateur fiable pour l'avenir Date du plan Prix initial de l'option Impôts par option (estimation!) valeur de l'option après un an Janvier ,50 EUR 8,00 EUR 22,12 EUR 30% Avril ,27 EUR 5,80 EUR 49,90 EUR 108% Septembre ,07 EUR 7,00 EUR 40,60 EUR 90% Avril ,50 EUR 8,00 EUR 34,09 EUR 62% Juin ,30 EUR 7,75 EUR 37,39 EUR 81% Janvier ,18 EUR 8,83 EUR 48,99 EUR 114% Janvier ,69 EUR 10,60 EUR 61,13 EUR 110% Juin ,44 EUR 10,50 EUR 79,90 EUR 140% Décembre ,37 EUR 12,79 EUR 60,78 EUR 85% Avril ,47 EUR 14,00 EUR 45,41 EUR 46% Octobre ,18 EUR 13,80 EUR 16,37 EUR 4% Janvier ,15 EUR 13,04 EUR 13,68 EUR 0% Octobre ,59 EUR 14,23 EUR 45,91 EUR 76% Mars ,26 EUR 6,77 EUR 63,68 EUR 176% Septembre ,10 EUR 9,24 EUR 52,49 EUR 98,02% Mars ,80 EUR 10,92 EUR 47,13 EUR 74,21% Septembre ,74 EUR 11,40 EUR 24,75 EUR 26% Rendement net en %

65 L Option Incentive Plan Relevés historiques des performances Euroland? Année Jul/02 26% 44% 62% 78% 139% 73% 20% 25% 17% Mars/04 77% 138% 150% 125% 24% 63% 60% 31% 35% Jul/04 92% 116% 184% 108% 44% 50% 46% 15% 38% Mars/05 127% 134% 104% 18% 50% 45% 12% 19% Jul/05 92% 152% 81% 24% 28% 21% -4% 7% Mars/06 80% 63% -4% 18% 50% 45% 12% 19% Jul/06 118% 60% 16% 18% 13% -6% 1% Av/07 51% -2% 6% 3% -14% -13% Jul/07 32% 0% 0% -6% -14% -13% Av/08 10% 20% 19% -8% -3% Oct/08 74% 69% 37% 36% Av/09 94% 104% 51% 64% Sep/09 61% 13% 35% Av/10 78% 31% 38% Sep/10 33% 41% Av/11 26% 32% Sept/11 79% Av/12 75% Sep/12 84% Moyenne 69% 63% 56% 40% 28% 24% 19% 20%

66 L Option Incentive Plan Relevés historiques des performances Euroland? 26/03/ % 08/04/ % 28/09/ % 30/04/ % 28/04/ % 25/10/ % 25/06/ % 27/05/ % 20/12/ % 16/07/ % 30/06/ % 28/02/ % 24/09/ % 19/07/ % 28/03/ % 28/01/ % 29/09/ % 25/04/ % 25/02/ % 26/01/ % 30/05/ % 25/03/ % 01/03/ % 27/06/ % 29/04/ % 30/03/ % 17/07/ % 27/05/ % 26/04/ % 26/07/ % 19/07/ % 24/05/ % 31/01/ % 30/09/ % 28/06/ % 28/02/ % 16/12/ % 18/07/ % 28/03/ % 28/03/ % 27/07/ %

67 L Option Incentive Plan Relevés historiques des performances Euroland? Performances Euroland < % 100% 80% 60% 40% 30% Salaire 20% 0%

68 L Option Incentive Plan Composition de la SICAV Inflanders?

69 L Option Incentive Plan L évolution de la SICAV Inflanders?

70 L Option Incentive Plan Ou trouver l évolution des fonds?

71 L Option Incentive Plan Ou trouver l évolution des fonds?

72 L Option Incentive Plan Ou trouver l évolution des fonds?

73 L Option Incentive Plan Ou trouver l évolution des fonds?

74 L Option Incentive Plan Ou trouver l évolution des fonds?

75 Possible à partir d un budget global de /plan L Option Incentive Plan A partir de quel budget?

76 L Option Incentive Plan Informations générales Les informations suivantes ne peuvent pas être assimilées à une recommandation personnelle, ni à un conseil d investissement. Les exemples chiffrés utilisés dans cette présentation reposent soit sur des données historiques, soit sur des hypothèses ou simulations. Les résultats mentionnés ne peuvent en aucun cas être assimilés à une garantie ou un indicateur fiable des résultats futurs. Les chiffres relatifs aux impôts dus indiqués dans cette présentation reposent sur les règles en vigueur actuellement. Les règles fiscales peuvent changer au fil du temps. Le traitement fiscal dépend en outre des conditions d octroi individuelles des options par la société. Le choix d'accepter ou non les options proposées par la société est personnel. La décision appartient au collaborateur. Cela vaut également pour un éventuel exercice (ou cession) ultérieur des options sur actions acceptées.

77 Une large palette de solutions Salary Increase & Motivation Solutions 80,2% Banque/Assurances: Plan de participation Stock option Le warrant 58,3% Volet informatif: Augmentation salariale Chèques-repas Frais propres à l employeur 89,1% Employee Benefits Healthcare & Insurance Solutions Banque/Assurances: Assurance hospitalisation Assurance décès Assurance invalidité Exonération de prime Assurance accident du travail Expat care Assurance responsabilité administrateur Pension Solutions Banque/Assurances: Assurance groupe Fonds de pension Engagement individuel de pension Mobility Solutions Banque/Assurances: Voiture de société Carte de carburant Volet informatif: Abonnement social

Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise

Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise CORPORATE BANKING 2 3 L importance d une politique de rémunération efficace Le succès de votre entreprise

Plus en détail

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter!

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter! Nos solutions pour indépendants Constituez votre capital retraite et assurez la continuité de vos revenus En qualité d entrepreneur indépendant, vous vous engagez jour après jour pour garantir la croissance

Plus en détail

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Vous cherchez à augmenter votre pouvoir d achat en réduisant vos impôts... Le système fiscal luxembourgeois vous

Plus en détail

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés Salary Plan L assurance de groupe flexible pour salariés Une assurance de groupe : oui ou non? La question ne se pose plus. Mais choisissez la bonne formule. La pension complémentaire : plus que jamais

Plus en détail

Différents instruments de l actionnariat salarié

Différents instruments de l actionnariat salarié onnectedthinking Différents instruments de l actionnariat salarié Aspects fiscaux et sociaux 20 avril 2004 Nicolas de Limbourg Introduction Options sur actions Plans d achat d actions Promesses d attribution

Plus en détail

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R 2013 LUXEMBOURG : FISCALITé des personnes physiques F R Classe d impôts sans enfant Avec enfant(s) à charge Âgé d au moins 64 ans au 1 er janvier Célibataire 1 1a 1a Marié/ Partenaire 2 2 2 Séparé 1 1a

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement :

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement : boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Le fonds de pension L Institution de Retraite Professionnelle

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

Séminaire 20 avril 2006 REMUNERATIONS VARIABLES. Options sur actions. Jean-Louis Davain

Séminaire 20 avril 2006 REMUNERATIONS VARIABLES. Options sur actions. Jean-Louis Davain Séminaire 20 avril 2006 REMUNERATIONS VARIABLES Options sur actions Jean-Louis Davain Plan Mot introductif Options sur actions Aperçu des principales alternatives Comparaison chiffrée et juridique Conclusion

Plus en détail

Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension.

Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension. PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE POUR INDÉPENDANTS Indépendant? Ne laissez pas votre argent se perdre en impôts. Transformez-le plutôt en épargne pour votre pension. Toujours à vos côtés Introduction Vous

Plus en détail

Chiffres clés pour 2013

Chiffres clés pour 2013 Chiffres clés pour 2013 Certains produits d investissement et d épargne peuvent vous procurer un bel avantage fiscal. Que ce soit l épargne-pension, votre compte d épargne, retrouvez un tableau récapitulatif

Plus en détail

PenSIonS extralegales

PenSIonS extralegales PenSIonS extralegales Nos tuyaux pour une meilleure retraite Version mise à jour - Mai 2013 PENSION EXTRALEGALE 2013.indd 1 15/05/13 06:54 Introduction La Commission Vie de FEPRABEL a mis à votre disposition,

Plus en détail

Revenus professionnels

Revenus professionnels Revenus professionnels 1. Bénéfices d'exploitations agricoles, industrielles et commerciales Le montant des bénéfices s établit au départ d une comptabilité qui doit être probante vis-à-vis de l Administration.

Plus en détail

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique Nom du produit Description Engagement de Pension - EIP Un engagement individuel de pension d une société

Plus en détail

Les plans d optimisation de la rémunération

Les plans d optimisation de la rémunération Françoise Platteborse Juriste spécialisée en droit fiscal et en droit économique ULB Master en économie Avocat au barreau de Bruxelles Cadre de direction chez ING en charge de la création et du développement

Plus en détail

Financer son propre logement

Financer son propre logement Financer son propre logement Plan de la présentation : fonds propres fonds propres Page 2 Comment devenir Quelles sont les étapes du d un logement? fonds propres 1. Etablissement d un budget (quel loyer

Plus en détail

Dossier technique et fiscal

Dossier technique et fiscal Dossier technique et fiscal La constitution de pension complémentaire pour l indépendant Octobre 2011 Fidea SA, dont le siège social est établi en Belgique, Van Eycklei 14, 2018 Anvers, RPM 0406.006.069.

Plus en détail

FICHE n 4 Les éco-chèques

FICHE n 4 Les éco-chèques FICHE n 4 Les éco-chèques 1. Revendication Négocier la conversion des éco-chèques en salaire brut. 2. Législation a. En générale L accord interprofessionnel 2009-2010 instituait avec les éco-chèques un

Plus en détail

Rémunérations alternatives et flexibles Le plan cafétéria: la solution?

Rémunérations alternatives et flexibles Le plan cafétéria: la solution? Rémunérations alternatives et flexibles Le plan cafétéria: la solution? Jean-Paul Lacomble Avocat associé Nadège Toussaint Avocat senior associate Les petits déjeuners de l ADP, Liège, le 10 octobre 2014

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

Aspects fiscaux des placements en société

Aspects fiscaux des placements en société Aspects fiscaux des placements en société Sommaire 1. Généralités 2. Exploiter d abord l épargne fiscale 2.1. L engagement individuel de pension via une assurance externe (EIP) 2.2. Une pension libre complémentaire

Plus en détail

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise Votre avenir assuré quoi qu il arrive 3 Un revenu quoi qu il arrive? Avez-vous déjà songé à ce qui se passerait

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir

je connais mon banquier je connais mon banquier La sécurité financière de votre vie future Prévoir La sécurité financière de votre vie future Prévoir Que nous réserve l avenir? C est une question que chacun de nous se pose de temps en temps sans pouvoir y répondre avec beaucoup d assurance. Quoi qu

Plus en détail

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 Après avoir lu la circulaire, nous vous invitons à suivre le présent guide pour vous aider à remplir les différentes rubriques de votre (vos) formulaire(s) de

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Concerne : réforme et précision sur le système de pensions complémentaires.

Concerne : réforme et précision sur le système de pensions complémentaires. Chers clients, Concerne : réforme et précision sur le système de pensions complémentaires. Lors de l'élaboration du budget 2012, le gouvernement a pris différentes mesures qui ont un impact important sur

Plus en détail

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR?

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? Une question européenne mais traitée dans chaque Etat membre L avenir des systèmes de retraite et ses conséquences sur la zone euro, internationalise

Plus en détail

Employee Benefits Easy Plan L assurance de groupe pour la petite entreprise

Employee Benefits Easy Plan L assurance de groupe pour la petite entreprise Employee Benefits L assurance de groupe pour la petite entreprise : l assurance de groupe pour la petite entreprise Ma petite entreprise, j en suis fier. Je l ai créée et je l ai développée avec beaucoup

Plus en détail

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013

Réunions patrimoniales Janvier Février 2013 Réunions patrimoniales Janvier Loi de Finances pour 2013 et 3 ème Loi de finances Rectificative pour 2012 Le présent document vous est transmis à titre personnel, il a été réalisé sur la base de l environnement

Plus en détail

La pension complémentaire libre pour indépendants

La pension complémentaire libre pour indépendants La pension complémentaire libre pour indépendants Votre assurance d une pension insouciante Acerta soutient les starters, les indépendants et les employeurs dans chaque phase de leur croissance et dans

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Déductions et crédits d impôt Réductions d impôts Imposition des plus-values Imposition des revenus financiers Régimes spéciaux concernant les expatriés L impôt

Plus en détail

La fiscalité des produits d assurances

La fiscalité des produits d assurances La fiscalité des produits d assurances UHPC Bernard Mariscal, Benefits Expert, Deloitte Mars 2010 Notions et définitions L assurance de personnes est celle dans laquelle la prestation d assurance ou la

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL

L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL 1 L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL UNE PREMIÈRE IMPRESSION POUR LA PLANIFICATION FINANCIÈRE Après des semaines de travail acharné et à la suite des accords de gouvernement conclus dans les trois régions

Plus en détail

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations 2.09 Etat au 1 er janvier 2009 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Véhicules de pension pour gérants et administrateurs indépendants

Véhicules de pension pour gérants et administrateurs indépendants Octobre 2009 Véhicules de pension pour gérants et administrateurs indépendants A côté de la Pension Libre Complémentaire pour Indépendants (PLCI), véhicule de pension très intéressant, les mandataires

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses 2.09 Cotisations Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances

Plus en détail

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU

CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU CHIFFRES CLÉS IMPÔT SUR LE REVENU Revalorisation des limites de l ensemble des tranches du barème de l impôt applicable aux revenus perçus en 2013 Barème (pour une part fiscale) Revenus de 2013 Impôt à

Plus en détail

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG

Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG 2.03 Cotisations Cotisations des personnes sans activité lucrative à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref L assurance-vieillesse et survivants (AVS), l assurance-invalidité (AI)

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Les avantages extralégaux continuent de convaincre

Les avantages extralégaux continuent de convaincre Les avantages extralégaux continuent de convaincre Outre la compensation par le biais de la rémunération, le package salarial comprend d autres indemnités sous la forme d avantages extralégaux. Ces avantages

Plus en détail

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B)

DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE SDFSS BUREAU DE LA LEGISLATION FINANCIERE (5B) Ministère de la santé et des solidarités Ministère délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille Document de travail 29 mars 2006 DIRECTION DE LA SECURITE

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

2.09 Etat au 1 er janvier 2013

2.09 Etat au 1 er janvier 2013 2.09 Etat au 1 er janvier 2013 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

Vos revenus à la pension? Les meilleures solutions pour un avenir confortable!

Vos revenus à la pension? Les meilleures solutions pour un avenir confortable! Vos revenus à la pension? Les meilleures solutions pour un avenir confortable! Les meilleures solutions pour un avenir confortable Conservez votre niveau de vie après la pension Vos perspectives Les 4

Plus en détail

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1

Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1 Fortis AG - Vos assurances chez votre courtier Fiche info financière Assurance-vie Top Protect Financials 08/2018 1 1 Cette fiche d information financière décrit les modalités du produit qui sont d application

Plus en détail

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique B. MARISCAL Lors du Conseil des ministres extraordinaire d Ostende des 20 et 21 mars 2004, le gouvernement avait pris la décision de réformer

Plus en détail

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Lexique de la CIMR Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Plus d informations sur 0522 424 888 ou sur www.cimr.ma - www.cimrpro.ma EDITO Pour vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

P.L.C.I. Pension Libre Complémentaire pour Indépendants

P.L.C.I. Pension Libre Complémentaire pour Indépendants P.L.C.I. Pension Libre Complémentaire pour Indépendants TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES 3 INTRODUCTION 4 NOTRE ACTION P.L.C.I. 5 A. Fiche récapitulative de l action 5 B. Buts de l action P.L.C.I.

Plus en détail

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A Dossier retraite Mise à jour : 10/03/2014 Vos ressources De quelles ressources disposerez-vous lors de votre départ en retraite? Elles sont de 5 natures : - La retraite sécurité sociale dite retraite de

Plus en détail

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage?

Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Etudes Quelle est l influence d une réduction des prestations d 1/5, via le crédit-temps et l interruption de carrière, sur le revenu du ménage? Table des matières Introduction...7 Objectif, méthodologie

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle COUVERTURE SOCIALE AU MAROC COUVERTURE SOCIALE AU MAROC - Régime de sécurité sociale; - Régime du RCAR; - Code de la couverture

Plus en détail

Fiscalité patrimoniale

Fiscalité patrimoniale Fiscalité patrimoniale Suggestions pour une future réforme fiscale Commission parlementaire mixte sur la réforme fiscale 18 novembre 2013 François Parisis Maître de conférences Plan Préambule : quel pourrait

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

Le statut social de l indépendant et ses implications. Bénédicte Philippart de Foy - 2013

Le statut social de l indépendant et ses implications. Bénédicte Philippart de Foy - 2013 + Le statut social de l indépendant et ses implications Bénédicte Philippart de Foy - 2013 Click icon to add picture + + Qui doit s affilier à une CAS? n Tout indépendant n Les aidants (exception : moins

Plus en détail

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite PERP Gaipare Zen Prévoir le meilleur pour votre retraite On a tous une bonne raison d épargner pour sa retraite Composante de votre avenir, la retraite s envisage comme une nouvelle vie, synonyme de liberté.

Plus en détail

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an

1. Fonds propres, provisions et impôts différés, dettes à plus d un an Plan Comptable Minimum Normalisé (PCMN) des services résidentiels, d accueil de jour et de placement familial pour personnes handicapées Mise à jour au 01.01.2002 1. Fonds propres, provisions et impôts

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui concerne

Plus en détail

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables Table des matières Partie 1 : Anticiper un investissement 1.1. Un investissement........................................... 3 1.2. Pour qui est-ce intéressant?.................................. 3 1.3.

Plus en détail

PROSPECTUS. PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010

PROSPECTUS. PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010 20 PROSPECTUS PROSPECTUS 14 valable à compter du 01.01.2010 Article 47 2 de la loi du 4 août 1992 relative aux Crédits Hypothécaires et l article 4 de l Arrêté royal du 5 février 1993 portant diverses

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

en avant pour l'emploi et le pouvoir d'achat voor werk en koopkracht Samedi 10.10.2015

en avant pour l'emploi et le pouvoir d'achat voor werk en koopkracht Samedi 10.10.2015 en avant pour l'emploi et le pouvoir d'achat voor werk en koopkracht Samedi 10.10.2015 soutenir l'emploi et augmenter le pouvoir d'achat objectifs 1 2 3 4 5 6 7 Respecter nos engagements budgétaires Soutenir

Plus en détail

AG Employee Benefits

AG Employee Benefits AG Employee Benefits AG Employee Benefits Qui sommes nous? AG Employee Benefits fait partie de AG Insurance, leader sur le marché belge de l assurance. Nous vous offrons une gamme complète de solutions

Plus en détail

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle 18 Juin 2014 1. Introduction La frilosité de l épargnant belge suite

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement

Encouragement à la propriété du logement Encouragement à la propriété du logement Directives de la Caisse de pension (CPS) concernant l acquisition d un logement en propriété Conditions concernant l encouragement à la propriété du logement au

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014.

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014. Explications concernant les conditions auxquelles les emprunts conclus en 2014 doivent satisfaire pour pouvoir entrer en considération pour la réduction d impôt régionale pour l habitation unique (bonus-logement)

Plus en détail

Nos prêts hypothécaires. Edifiez votre logement sur des fondations solides

Nos prêts hypothécaires. Edifiez votre logement sur des fondations solides Nos prêts hypothécaires Edifiez votre logement sur des fondations solides Vous rêvez d un logement bien à vous? La Banque Migros vous soutient avec des solutions attrayantes. Du financement de votre premier

Plus en détail

Ma banque. Les prêts hypothécaires BCJ

Ma banque. Les prêts hypothécaires BCJ Les prêts hypothécaires BCJ Ma banque Simple et avantageux, les prêts hypothécaires BCJ. Vous pensez qu il est plus avantageux d acheter son logement que de continuer à payer un loyer à fonds perdus?

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne

Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne Taxation of individuals Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne tél. 058 286 52 45, email: michael.hildebrandt@eycom.ch 1 Plan de l exposé I. Introduction II. Prestations en nature III. Règlement

Plus en détail

Séminaire du 26 Mars 2013

Séminaire du 26 Mars 2013 Séminaire du 26 Mars 2013 Les opportunités fiscales de la prévoyance professionnelle pour l entreprise et son entrepreneur Tél. +41 26 425 84 84 Fax +41 26 425 84 86 E-mail office@fidutrust.ch Présentation

Plus en détail

La sécurité sociale en Belgique

La sécurité sociale en Belgique La sécurité sociale en Belgique Séminaire d économie publique deuxième master en sciences politiques et économiques 4 décembre 2014 Jean-Marc Laasman Directeur - Service d études Solidaris Mutualité Socialiste.

Plus en détail

PROSPECTUS CRÉDIT HYPOTHÉCAIRE N

PROSPECTUS CRÉDIT HYPOTHÉCAIRE N PROSPECTUS CRÉDIT HYPOTHÉCAIRE N 11 En vigueur à partir du 10/02/ 2014. Ce prospectus est relatif aux ouvertures de crédit hypothécaire octroyées par la succursale belge de Triodos Bank NV (ci-après dénommée

Plus en détail

1. Information Personnelle

1. Information Personnelle Q U E S T I O N N A I R E I M P O T D E S P E R S O N N E S P H Y S I Q U E S R E S I D E N T A N N E E D E R E V E N U S 2 0 1 0 A V E N U E D U D I R I G E A B L E 8 1 1 7 0 B R U X E L L E S W W W.

Plus en détail

Les contrats multi-supports

Les contrats multi-supports Les contrats multi-supports Régime fiscal belge Par Benoît Philippart de Foy Avocat IFE 7 octobre 2014 Sommaire Les contrats d assurance vie multi-supports Les contrats de capitalisation multi-supports

Plus en détail

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants

L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants L assurance indemnités Travailleurs salariés et indépendants 1 Introduction: l assurance maladie-invalidité L assurance maladie-invalidité (AMI) forme une des branches du système belge de la sécurité sociale;

Plus en détail

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier

Prévoyance professionnelle. Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle Ce qu il faut savoir du 2 e pilier Prévoyance professionnelle obligatoire (LPP) en Suisse Etat: janvier 2012 Table des matières Le 2 e pilier dans le système suisse de prévoyance

Plus en détail

Nécessité d un «électrochoc» fiscal

Nécessité d un «électrochoc» fiscal Les Analyses du Centre Jean Gol Nécessité d un «électrochoc» fiscal Janvier 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin de Salle Les analyses

Plus en détail

CONSTAT N 2 : PLUS MAIGRE LA PENSION!

CONSTAT N 2 : PLUS MAIGRE LA PENSION! Novembre 2012. 15.681 S I G N E S RÉFLEXIONS ET ANALYS E DES PENSIONNÉS & PRÉPENSIONNÉS DU CEPA G SUR LA RÉFORME DES PENSIONS ET DES FINS DE CARRI ÈRE : CONSTAT N 2 : PLUS MAIGRE LA PENSION! Rosenfeldt

Plus en détail

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010

LES RETRAITES. Dossier d information. Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 LES RETRAITES en france Dossier d information Avril 2010 Contact presse Éva Quickert-Menzel 01 44 38 22 03 Sommaire Chiffres-clés des retraites...

Plus en détail

EMPLOYEE BENEFITS. Guide de mise en place Ticket Restaurant

EMPLOYEE BENEFITS. Guide de mise en place Ticket Restaurant EMPLOYEE BENEFITS Sommaire 1. A propos d Accor Services 2. La législation Ticket Restaurant au Grand-Duché de Luxembourg 3. Les modalités financières 4. Une gestion simple et rapide pour l entreprise 5.

Plus en détail

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années

Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années Les évolutions de vos régimes au cours des prochaines années La généralisation de la couverture complémentaire santé à tous les salariés La loi relative à la sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 prévoit

Plus en détail

Fiche info financière assurance-vie pour la branche 21

Fiche info financière assurance-vie pour la branche 21 Fiche info financière assurance-vie pour la branche 21 Type d assurance vie Garanties Secure Protect & Pension 1 La Secure Protect & Pension est une assurance vie avec rendement garanti et une participation

Plus en détail

Assurez votre avenir, diminuez vos impôts

Assurez votre avenir, diminuez vos impôts Assurez votre avenir, diminuez vos impôts Sommaire OptiPension. L assurance d une solution souple et avantageuse. 6 Un avantage fiscal conséquent Une épargne régulière OptiPension Classic OptiPension

Plus en détail

PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT. (sur base des informations connues au 11/12/2011)

PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT. (sur base des informations connues au 11/12/2011) PRINCIPALES MESURES FISCALES PROPOSEES PAR LE GOUVERNEMENT (sur base des informations connues au 11/12/2011) 1. TAXATION DES REVENUS DU PATRIMOINE Précompte mobilier - Principes : le taux de base du précompte

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

ASSURANCE INVALIDITE-DECES ET VIEILLESSE DES PROFESSIONS LIBERALES

ASSURANCE INVALIDITE-DECES ET VIEILLESSE DES PROFESSIONS LIBERALES ASSURANCE INVALIDITE-DECES ET VIEILLESSE DES PROFESSIONS LIBERALES avril 01 Informations pratiques Informations pratiques Informations pratiques Vous trouverez dans ce dossier ce dont vous avez besoin

Plus en détail

Demande de crédit hypothécaire

Demande de crédit hypothécaire Demande de crédit hypothécaire DEMANDE DE CREDIT DE : Mr Mme Mlle INTERMEDIAIRE : N d agréation Crédit Foncier:... L intermédiaire reconnaît avoir reproduit de manière fidèle et complète les informations

Plus en détail

En effet, elle présentera les possibilités de déductibilités fiscales à un moment de l année où chacun pense à réduire le montant de ses impôts.

En effet, elle présentera les possibilités de déductibilités fiscales à un moment de l année où chacun pense à réduire le montant de ses impôts. La newsletter d A & B Courtage Table des matières : Novembre 2010 - Editorial - La garantie Conducteur protégé dans un contrat d assurance auto - Les contrats d assurance déductibles du revenu imposable

Plus en détail

Pourquoi et comment investir dans une résidence secondaire à l'étranger? Liège le 9 juin 2011

Pourquoi et comment investir dans une résidence secondaire à l'étranger? Liège le 9 juin 2011 Pourquoi et comment investir dans une résidence secondaire à l'étranger? Liège le 9 juin 2011 Sommaire 1 ère partie : Pourquoi et comment optimaliser et financer l'achat d'une résidence secondaire? Présenté

Plus en détail

Projet financé par l'ue

Projet financé par l'ue Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat,(Maroc)31mars 1 er avril2011

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE

LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Jean-Marc AVELINE LE GUIDE DE LA TRANSMISSION DE PATRIMOINE Groupe Eyrolles, 2006 ISBN : 2-7081-3467-1 Chapitre 1 LES RELATIONS BANCAIRES : COMPTES, COFFRE, EMPRUNTS Le compte courant Les comptes courants

Plus en détail

1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP?

1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP? 1. Généralités 1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP? EIP. Un engagement individuel de pension est un contrat d assurance-vie souscrit par une société au profit d un dirigeant

Plus en détail