Conférence CBC. Comment optimaliser la rémunération du dirigeant au travers de solutions créatives? Rosalie Przegralek, Conseiller Employee Benefits

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence CBC. Comment optimaliser la rémunération du dirigeant au travers de solutions créatives? Rosalie Przegralek, Conseiller Employee Benefits"

Transcription

1 Conférence CBC Comment optimaliser la rémunération du dirigeant au travers de solutions créatives? Rosalie Przegralek, Conseiller Employee Benefits

2 Table des matières Employee Benefits au sein de CBC: un concept unique! Les tendances en matière de rémunération Présentation de solutions

3 Employee Benefits au sein de CBC Un centre de compétence qui vous est dédicacé! CBC et ses centres de compétences spécialisés: Fusions & acquisitions, Structurations patrimoniales, Aides publiques, Employee Benefits, Le concept Employee Benefits: «Conseiller les entreprises pour les aider à optimiser le package salarial de leurs travailleurs au travers de produits tels que l assurance groupe, l assurance hospitalisation, l assurance accident du travail, les voitures de société, les plans d options sur actions,» Répondre à des problématiques RH telles que: La maîtrise et le coût de la rémunération La mise en place d une stratégie de rémunération La motivation des travailleurs La rétention et l attraction des talents

4 Employee Benefits au sein de CBC Un concept unique! Un concept unique sur le marché! Seul acteur sur la marché à avoir tous les pôles d activités permettant cette approche unique: Banque, Assurances, Leasing automobile. Un contact unique pour aborder en un seul rendezvous toutes vos problématiques en matière RH. Audit gratuit de votre politique de rémunération avec proposition de solutions concrètes

5 Que coûte une augmentation salariale? Coût employeur net ><collaborateur Augmentation salariale de 100 euros Cout employeur Salaire mensuel brut 100 ONSS employeur (±35%) +35 Coût total employeur 135 Montant net disponible pour le travailleur Salaire mensuel brut 100 ONSS travailleur (13,07%) -13,07 Impôt des personnes physiques (en moyenne 45%) -39,12 Montant net disponible net par mois 47,81 35%! Attribuer une augmentation de 100 euros brut par mois au travailleur coûtera 135 euros à l employeur et ce dernier n en touchera qu environ 47 euros net!

6 Le salaire net des belges Un des plus bas d Europe Pour un même salaire brut, le salaire net belge figure parmi les plus bas d Europe! Seule la Suède a un taux d imposition (56%) plus élevé que la Belgique (53,5%)! Exemple d un couple marié à un conjoint sans emploi avec 2 enfants avec un salaire brut annuel de brut En Belgique: net En France: net En Suisse: net Résultats à tempérer: coût du logement, coût de la vie, niveau des allocations familiales *Source: Etude de Deloitte

7 Rendement net de chaque benefit Comparaison coût employeur et salaire net disponible travailleur(*) 120% 100% 100% 89% 80% 60% 40% 71% 69% 67% 60% 35% Salaire net disponible Coût total employeur 20% 0% Frais Voiture Assurance groupe Chèques-repas Assurance hospitalisation Stock option plan (**) Salaire * Sur base d un coût moyen **En supposant que le titulaire vend ses options après un an et que le titre reste stable durant cette année

8 Le TOP 10 des avantages extra-légaux Le classement TOP 10 DES AVANTAGES EXTRALEGAUX 1. Chèques-repas, éco-chèques 2. Téléphone mobile/ordinateur portable 3. Assurance hospitalisation 4. Formation subventionnée 5. Indemnités de déplacement 6. Participation à la constitution d une pension 7. Horaires flexibles ou télétravail 8. Participation aux frais de transport en commun 9. Bonus ou salaires supplémentaires 10. Congés supplémentaires *Source: Enquête de Robert Half menée auprès de 200 Directeurs RH en Belgique

9 La motivation des travailleurs Tous les travailleurs ne sont pas motivés par les mêmes avantages! Quels types d avanatges? Assurance groupe Assurance hospitalisation Primes Stock options Frais Quel budget? Budget différent par catégories? Budget fixe ou variable? Qui paie? Pour qui? Direction Cadres Employés Représentants de comemrce Ouvriers

10 Les Employee benefits les plus prisés Par catégories de travailleurs Direction Cadres Employés Sources: Etude Vlerick 2000

11 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Quelles possibilités? Sous quelle forme le dirigeant peut-il se rémunérer? Des émoluments Des avantages en toute nature (voiture, logement, factures énergétiques, mise à disposition d un pc, connexion internet, ) Des tantièmes Des dividendes MAIS aussi

12 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant L assurance hospitalisation Proposé par 54% des employeurs aux collaborateurs salariés* L étude du bureau GfK**: 84% des sondés possèdent une AH (via employeur/assureur/mutuelle) 93% des sondés pensent que c est une assurance utile 75% estiment que son pouvoir ira croissant ( des couts de soins de santé) Le 2 ème éléments le plus important est de pouvoir rester assuré à vie La loi Verwilghen: garantie de pouvoir rester assuré à vie 63% des sondés sont prêts à payer un petit peu plus pour le maintien de la prime à niveau abordable en cas de prolongation du contrat à titre individuel (ex: départ à la retraite) * Etude JOBAT & SYNOVATE auprès de travailleurs belges **Assuralia Communiqué de presse du 23/09/2011 Etude du bureau GfK auprès de 800 personnes

13 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant L assurance hospitalisation CBC vous propose un produit très avantageux Elu meilleur produit par un organisme de protection des consommateurs! Des couvertures beaucoup plus étendues que ses concurrents! Pas de formalités médicales et couverture des affections préexistantes! (si + de 15 bénéficiaires) Un tarif très compétitif! Un avantage complémentaire très apprécié à petit prix! * Tarif janvier 2014(susceptible de modifications)

14 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Chèques-repas Des chèques repas aussi pour le dirigeant! Possible depuis 2007! (<2009 déductibilité 1 /CR) Pas de taxation dans le chef du dirigeant Retenue nette 1,09 /CR Intervention de la société limitée à 5,91 /J 1J presté = 1CR - Maximum 220 CR/an CR = nominatif MAIS attention au double emploi restaurant pour relations d affaires!

15 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Eco-chèques Des éco-chèques aussi pour le dirigeant! <2010 Valeur unitaire 10 maximum Nominatifs Validité de 24 mois Achat de produits/services à caractère écologique Maximum 250 /an

16 Le mode de mode de financement des pensions Le système de répartition Le système de répartition Le groupe qui travaille paie des cotisations pour les pensions des pensionnés au même moment Base du système: pas de différences structurelles entre le groupe des travailleurs et le groupe des pensionnés Modification des groupes Déséquilibres dans le modèle de financement

17 Le contexte démographique La pyramide des âges Problème de financement des futurs pensions

18 Le contexte démographique Les causes démographiques Les causes démographiques Diminution de la natalité Augmentation de l espérance de vie Espérance de vie Arrivée tardive des jeunes sur le marché de l emploi La génération du papyboom Années critiques Age légal de la pension 85 Déséquilibre dans les tranches d âge

19 Le contexte démographique Les causes socio-structurelles Les causes socio-structurelles De plus en plus de femmes travaillent: remplacement des pensions au taux ménage par des pensions d isolés ( dépenses de l état) Les pensions des fonctionnaires (cf: engagement massif dans les années 70/80) Carrières incomplètes: crédit-temps, congé parental, départ à la pension avant 65ans (prépensionnés, ) Faible taux d emploi des personnes âgées dans la tranche ans

20 Le contexte démographique Le taux d emploi chez les seniors EU-15 Suède Royaume Uni Danemark Allemagne Finlande Pays-Bas Irlande Portugal Espagne Grèce Autriche France Luxembourg Italie Belgique Taux d'emploi ans (2009, en %)

21 Le contexte démographique Le problèmes des pensions en coup d oeil 14 Start beroepsactieve Début de la carrière leeftijd revenus du travail 65 Wettelijke Age de la pension pensioenleeftijd légale besoin d'une pension Population en âge de travailler 65 ans et plus (en % de la pop. totale) Dépendance des personnes âgées (en %) Jusqu'où? Faisabilité sociale Faisabilité financière Source : Bureau fédéral du Plan

22 Le contexte démographique Surcoût du vieillissement

23 Le système des pensions en Belgique Les trois piliers 3 e Pilier Pension complémentaire individuelle Individu Capitalisation 2 e Pilier 1er Pilier Pension complémentaire professionnelle Entreprises/secteurs/Indépendants Capitalisation Pension légale Etat Répartition

24 La pension légale Quelques chiffres La pension moyenne en Belgique s élève à BRUT/mois La pension légale d un salarié est 2x moins élevée que celle d un fonctionnaire La majorité des belges s attendent à recevoir une pension légale de plus de 1.400! Pension moyenne versée/mois Coût moyen d une maison de repos Seuil de pauvreté 0 Carrière pure indépedant Carrière pure salarié Carrière pure fonctionnaire Source: les chiffres de l Atlas belge des pensions 2010

25 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Enveloppe pension - PCLI La pension complémentaire libre pour indépendants Versement par le dirigeant sur ses fonds propres des primes Déduction à titre de frais professionnels dans la tranche d imposition la plus élevée Donc une réduction du revenu imposable et des cotisations sociales Pas de taxe sur les contrats d assurances (4,40%) 2 types de PCLI PCLI ordinaire: retraite (8,17% revenus professionnels maximum ) PCLI sociale: retraite + incapacité + invalidité (9,40% revenus professionnels maximum )

26 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Enveloppe pension - EIP L engagement individuel de pension Constitution d une pension complémentaire pour le dirigeant Couverture décès Couverture incapacité de travail Versement des primes par la société +y compris les taxes de 4,40% (décès/pension) et de 9,25% (incapacité) Prime déductibles pour l entreprise Respect de la règle des 80% Taxation finale de 10% si actif jusqu à 65 ans (><16,5% à 20%) Rendement garanti + PB (exonéré) Pas d obligation de souscription d un plan uniforme pour l ensemble des dirigeants

27 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Enveloppe pension - EIP L engagement individuel de pension Plus de possibilité de financer une promesse de pension via des provisions internes Meilleur protection du dirigeant Le dirigeant reste propriétaire du contrat à tout moment Risque de faillite ou liquidation = écarté

28 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Enveloppe pension - EIP Liquidation d un EIP en cas de vie Le client a 65 ans et reçoit un capital pension d une valeur de (capital de de PB) Capital Brut Cotisation INAMI (3,55%) Cotisation de solidarité 2% Capital imposable PP 16,66% Capital à recevoir Après déduction des prélèvements fiscaux et parafiscaux, le client reçoit donc un montant total de ! Si le client est resté actif jusqu à 65 ans, la taxation de 16,5% sera diminuée à 10%! PB

29 Les avantages extra-légaux pour le dirigeant Enveloppe pension - EIP Ou se situe l'e.i.p dans le paysage des pensions? 3eme pillier EIP Pension légale d'indépendant PCLI

30 Première possibilité: Un crédit hypothécaire Deuxième possibilité Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Utiliser un de vos plans de pensions extralégaux Pension Libre Complémentaire pour indépendants (PLCI) Engagement individuel de pension (EIP) L assurance groupe Les possibilités Avantage fiscal et financier!

31 Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Pour quels investissements? Financement immobilier au sens large L achat d une habitation propre ou une seconde résidence dans l espace économique européen L achat d un immeuble de rapport L achat de votre habitation à votre société (par ex: afin d éviter un ATN trop important) L achat d un usufruit (si vous êtes déjà nu-propriétaire) La construction d un bien immobilier La transformation, la réparation, l amélioration et l embellissement d un bien immobilier L acquisition d un terrain à bâtir

32 Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Possibilité de prélever jusqu à 60% des réserves! L avance sur police Pour quel montant? L avance maximale sur base du capital déjà constitué Pas de prise en compte du versement de primes ultérieures Comment ca fonction? Une avance avec paiement intermédiaire des intérêts La réserve de pension dans sa globalité continue à produire des intérêts Offre KBC à 1%

33 Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Les avantages? L avance sur police Absence de frais de notaire ou d hypothèque Pas de frais d expertise Pas de droits d enregistrement Pas d assurance solde restant dû En cas de remboursement de l avance? Pas d indemnité de remploi en cas de remboursement total ou partiel de l avance En cas de non-remboursement de l avance? Déduction des avances par l assureur du capital pension à verser

34 Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Le fonctionement: La reconstitution d un crédit hypotécaire Mise en gage de la PCLI ou de l EIP auprès de la banque qui accordera un prêt hypothécaire Durant la durée de l emprunt: paiement des intérêts à titre privé Concrètement: La société continue à payer les primes de pension (fiscalement déductibles) A l échéance finale: remboursement de l emprunt en une seule fois via le capital pension Avantages: Transfert vers la société d une partie importante de la charge Le capital de l emprunt privé sera remboursé par les fonds «bruts» de la société Possibilité de combiner les avantages de la «déduction pour habitation unique»

35 Financer un immobilier privé au travers d une activité professionnelle Exemple: La reconstitution d un crédit hypotécaire M Dubois est administrateur délégué de la SA Dubois et fils. La SA a contracté un EIP au profit de M Dubois il y a 5 ans. Ce dernier prévoit un capital de brut à 60 ans. M Dubois souhaite acquérir à titre privé un bien de rapport d une valeur de Mise en gage de l EIP avec un prêt hypothécaire de La SA continuera à verser les primes annuelles fiscalement déductibles Paiement des intérêts à titre privé par M Dubois MAIS Déduction des intérêts: avantage fiscal jusqu à 50% Perception des revenus locatifs

36 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Mise en gage à titre de garantie supplémentaire Principe: Garantie supplémentaire pour l octroi d un prêt Diminution de la quotité de l emprunt donc un meilleur taux!

37 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Plus de capital pension? En utilisant ce système le capital pension sera moins élevé! MAIS Est-ce un problème?

38 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Plus de capital pension? Evolution du prix des maisons x2 en 10 ans! Indice STADIM du prix des maisons

39 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Plus de capital pension? Evolution du prix des appartements x2 en 10 ans! Indice STADIM du prix des appartements

40 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Plus de capital pension? L étude du bureau STADIM: En 2012, les prix des maisons ont augmenté de 2,2% et de 4,7% pour les appartements Sur les 10 dernières années, les prix des maisons et des appartements ont doublé! En Belgique, il est généralement admis que l immobilier conserve très bien sa valeur! Notre exemple: un immeuble de Si l on considère que sa valeur augmente de 3%/an, ce dernier vaudra après 15 ans. Dans le cas du versement d un capital pension: paiement d impôts et de cotisations (±20% à 60 ans - ± 10% à 65 ans)

41 Financement immobilier au travers d une activité professionnelle Conclusions L alternative idéale au crédit hypothécaire classique avec de nombreux avantages fiscaux La concrétisation d un projet d achat ou de rénovation sans devoir toucher aux réserves personnelles et sans devoir attendre la pension Le bien immobilier sera déjà acquis au moment de la pension et il vaudra plus que probablement au mois autant que le capital prévu de votre pension extra-légale!

42 L Option Incentive Plan La loi La loi du 26 mars 1999 Définition: Plan par lequel une entreprise octroie à ses collaborateurs (ou à un certain nombre de ceux-ci) des options portant sur des actions et ce généralement gratuitement. Avec ces options le collaborateur: A le droit d acquérir durant une certaine période (5 à 10 ans - = la période d exercice) Un nombre d actions A un prix déterminé au départ (= le prix d exercice)

43 L Option Incentive Plan Les objectifs Pour les salariés: Réduire le coût salarial de l entreprise L octroi de bonus fiscalement avantageux Stimuler la performance du collaborateur Outil efficace pour la rétention du personnel Effet positif sur la motivation du personnel Pour les indépendants aussi: Réduire le cout salarial de l entreprise Optimisation fiscale (déductible)

44 L Option Incentive Plan Dans quel cadre puis-je octroyer des options? Pas en remplacement d une rémunération existante! Toujours en plus de la rémunération habituelle Pas de conversion Par exemple: pas de conversion des commissions d un commercial en OIP Par exemple: pas de diminution de rémunération d un dirigeant afin de s octroyer d avantage d options

45 L Option Incentive Plan Dans quelle limite est-il possible d octroyer des options? Montants maximums: ½ rémunération annuelle (salarié ou dirigeant) Pour les entreprises avec statuts mixtes: Maximum ½ du plan aux dirigeants Pour les sociétés de management: Moyenne des 3 dernières années pas de diminution durant l année de blocage

46 L Option Incentive Plan Pas que pour les grosses entreprises! Plan classique d options sur actions propres L entreprise va émettre des options* sur ses propres actions Exemple: exercice de l option après 4 ans Si hausse notable de la valeur de l action: réalisation d une plus-value (=rendement du collaborateur) * Une option donne le droit a un collaborateur d acheter une action à un prix prédéfini pendant une période déterminée

47 L Option Incentive Plan Pas que pour les grosses entreprises! Les désavantages d un plan classique d options sur actions propres PME: pas de cotation en Bourse, quid de la valorisation? Réticence des PME s à attribuer des actions propres au personnel dilution du capital. Risque inhérent à une seule action Cessibilité de l action?

48 L Option Incentive Plan La solution de CBC L Option incentive Plan Pas d octroi d une option sur action propre MAIS octroi d une option sur un fond de placement en actions action de la SICAV In Flanders Index Fund CAP SA ou la SICAV Euroland Index KAP Ces options sont achetées par l employeur à CBC Banque. L employeur les distribuera ensuite aux collaborateurs de son choix qui en deviendront les propriétaires.

49 L Option Incentive Plan Le suivi de la valeur Le suivi de la valeur de l option au jour le jour! Chaque bénéficiaire reçoit un LOGIN et un mot de passe

50 L Option Incentive Plan Le suivi de la valeur Tous les plans sur un écran! Un courrier une fois par an à date d anniversaire du contrat Un helpdesk accessible

51 L Option Incentive Plan Le fonctionnement Solution très souple: Libre choix des bénéficiaires (Pas d obligation de catégories Cf: Assurance groupe) Libre choix des montants (Maximum: la moitié de la rémunération annuelle) Pas de droits acquis pour le futur (pas d obligation de récurrence) Pas assimilé pour la PFA, pécule de vacances, indemnités de rupture, Echéance à N+1 (>< Assurance groupe 65 ans)

52 L Option Incentive Plan Un outil de rétention Possibilité d insérer des clauses de rétention: Par ex: en cas de démission dans l année qui suit l octroi, les options reviennent à l entreprise Par ex: si les objectifs ne sont pas atteints à N+1, les options reviennent à l entreprise.

53 L Option Incentive Plan Que peut faire le collaborateur avec ses options? Très simple!: Après un an (période de blocage obligatoire) et durant les années qui suivent Acheter une action de la SICAV In Flanders Index Fund Cap SA contre un paiement du prix d exercice OU Revendre l option à CBC à un prix correspondant à la valeur de l option sur le marché

54 L Option Incentive Plan Le déroulement Proposition des options par l entreprise Achat des options par l entreprise à CBC Proposition des options au collaborateur (via lettre) Acceptation des options par le collaborateur Refus: aucune démarche à entreprendre Délais d acceptation: 1 mois Acceptation des options: enregistrement de la lettre dans une agence CBC Ouverture d un compte ESOP gratuit Paiement des impôts Impôt forfaitaire Via le PP à M+2 après l offre Via retenue majorée du PP

55 L Option Incentive Plan Le déroulement Service CBC après l acceptation Suivi de l évolution de la valeur de l option: Information annuelle sur la valeur des options Période de blocage Période de blocage d un an obligatoire Après la période de blocage 9ans Conserver Exercer: achat de la SICAV au prix d exercice convenu = pas d impôts MAIS des frais! Vendre: Vente des options à la valeur calculée par CBC = pas d impôts, pas de frais!

56 L Option Incentive Plan Cash vs options? CASH OPTIONS Budget patronal Brut collaborateur ONSS 13,07% -130,70 0 Après ONSS 863, Impôt 53,50% -461,87-406,06(*) Net collaborateur 401,43 943,94 % 29,73% 69,92% 60% Perte de valeur après 1 an 45% - 50% - 55% 65% - 70% - 75% *Impôt forfaitaire de 23% -Sous-jacent 100 -Option 40,91-33 options x 40,91=1350 Base 33*100= 3300 ATN à 23% = 759 Impôt à 53,5% = 406,06 -Evolution de la valeur du sous-jacent -Volatilité -

57 L Option Incentive Plan Le calcul de l impôt? Un impôt forfaitaire: ATN= 23% de la valeur d une action de la SICAV sous-jacente ou jour de l offre* L impôt sur l ATN à 50% - 53% Pas de cotisations patronales Pas d ONSS Via le PP Déductible comme un salaire pour l employeur! *Lorsque la valeur de 1 action IN.Flanders est inférieure à la valeur de l'action IN.Flanders le jour de l'offre selon les derniers comptes annuels approuvés, la valeur comptable supérieure doit être utilisée pour calculer l'avantage imposable.

58 L Option Incentive Plan Le calcul de l impôt: Exemple chiffré Valeur d une action de la SICAV Inflanders au jour de l offre: 80 * Valeur de l option: 40 * ATN: 80 x 23% = 18,40 Impôt: 50%** x 18,40 = 9,20 *Montants supposés **Impôt supposé

59 L Option Incentive Plan Exemple chiffré Hypothèse d un Option Incentive Plan: Budget employeur: 1000 (25 options à 40 ) Valeur d une action de la SICAV Inflanders au jour de l offre: 80 * Valeur de l option: 40 * Durée 10 ans Sous jacent: In Flanders Nombre d options attribuées: 25 Impôt par option: 80 x 23% x 50%** = 7 Pour 25 options = 230 LES OPTIONS RESTERONT ENSUITE BLOQUEES DURANT 1AN! Après un an, le collaborateur pourra conserver les options, exercer ou vendre *Montants supposés **Ceci est une simulation

60 L Option Incentive Plan Exemple chiffré Hypothèse: la SICAV s est maintenue à 80 après 1an Conserver Exercer Valeur actuelle 80 - Prix d exercice 80 = 0 de gain Vendre l option à CBC L option devrait environ valoir 30 Le collaborateur recevra 750 pour 25 options MAIS impôt déjà payé de 230 Rendement net de 520 Net après impôt de 55% à 60% du bonus brut!* CONCLUSION: la vente de l option sera toujours plus intéressante que l exercice! *Ceci est une simulation

61 L Option Incentive Plan Exemple chiffré Hypothèse: la SICAV ait augmentée de 10% après 1an Conserver Exercer Valeur actuelle 88 - Prix d exercice 80 = 8 de gain Vendre l option à CBC L option devrait environ valoir 35 Le collaborateur recevra 875 pour 25 options MAIS impôt déjà payé de 230 Rendement net de 645 Net après impôt de 70% à 75% du bonus brut!* CONCLUSION: la vente de l option sera toujours plus intéressante que l exercice! *Ceci est une simulation

62 L Option Incentive Plan Exemple chiffré Hypothèse: la SICAV a baissée de 30% après 1an Conserver Exercer Valeur actuelle 56 - Prix d exercice 80 = 24 de perte Vendre l option à CBC L option devrait environ valoir 14 Le collaborateur recevra 350 pour 25 options MAIS impôt déjà payé de 230 Rendement net de 120 Net après impôt de 10% à 15% du bonus brut!* *Ceci est une simulation

63 L Option Incentive Plan Evolution de le SICAV In Flanders? Hypothèses : valeur de l'action de la sicav le jour de l'offre = 80 EUR. Fluctuations de la valeur de l'action de la sicav de -30% à +30% sur 10 ans. Valeur supposée de l'option à tout moment =... % de la valeur de l'action de la sicav. Sans tenir compte d'autres facteurs déterminant la valeur. Les pourcentages ci-dessous indiquent le rendement sur la base d'un avantage de toute nature de 23% et d'un taux d'imposition supposé de 50%. Ces chiffres sont fournis à titre purement indicatif et ne peuvent en aucun cas être assimilés à une garantie ou un indicateur des résultats futurs.

64 L Option Incentive Plan Relevés historiques des performances In Flanders? Participants qui ont vendu leurs options après un an Les résultats passés ne peuvent en aucun cas être assimilés à un indicateur fiable pour l'avenir Date du plan Prix initial de l'option Impôts par option (estimation!) valeur de l'option après un an Janvier ,50 EUR 8,00 EUR 22,12 EUR 30% Avril ,27 EUR 5,80 EUR 49,90 EUR 108% Septembre ,07 EUR 7,00 EUR 40,60 EUR 90% Avril ,50 EUR 8,00 EUR 34,09 EUR 62% Juin ,30 EUR 7,75 EUR 37,39 EUR 81% Janvier ,18 EUR 8,83 EUR 48,99 EUR 114% Janvier ,69 EUR 10,60 EUR 61,13 EUR 110% Juin ,44 EUR 10,50 EUR 79,90 EUR 140% Décembre ,37 EUR 12,79 EUR 60,78 EUR 85% Avril ,47 EUR 14,00 EUR 45,41 EUR 46% Octobre ,18 EUR 13,80 EUR 16,37 EUR 4% Janvier ,15 EUR 13,04 EUR 13,68 EUR 0% Octobre ,59 EUR 14,23 EUR 45,91 EUR 76% Mars ,26 EUR 6,77 EUR 63,68 EUR 176% Septembre ,10 EUR 9,24 EUR 52,49 EUR 98,02% Mars ,80 EUR 10,92 EUR 47,13 EUR 74,21% Septembre ,74 EUR 11,40 EUR 24,75 EUR 26% Rendement net en %

65 L Option Incentive Plan Relevés historiques des performances Euroland? Année Jul/02 26% 44% 62% 78% 139% 73% 20% 25% 17% Mars/04 77% 138% 150% 125% 24% 63% 60% 31% 35% Jul/04 92% 116% 184% 108% 44% 50% 46% 15% 38% Mars/05 127% 134% 104% 18% 50% 45% 12% 19% Jul/05 92% 152% 81% 24% 28% 21% -4% 7% Mars/06 80% 63% -4% 18% 50% 45% 12% 19% Jul/06 118% 60% 16% 18% 13% -6% 1% Av/07 51% -2% 6% 3% -14% -13% Jul/07 32% 0% 0% -6% -14% -13% Av/08 10% 20% 19% -8% -3% Oct/08 74% 69% 37% 36% Av/09 94% 104% 51% 64% Sep/09 61% 13% 35% Av/10 78% 31% 38% Sep/10 33% 41% Av/11 26% 32% Sept/11 79% Av/12 75% Sep/12 84% Moyenne 69% 63% 56% 40% 28% 24% 19% 20%

66 L Option Incentive Plan Relevés historiques des performances Euroland? 26/03/ % 08/04/ % 28/09/ % 30/04/ % 28/04/ % 25/10/ % 25/06/ % 27/05/ % 20/12/ % 16/07/ % 30/06/ % 28/02/ % 24/09/ % 19/07/ % 28/03/ % 28/01/ % 29/09/ % 25/04/ % 25/02/ % 26/01/ % 30/05/ % 25/03/ % 01/03/ % 27/06/ % 29/04/ % 30/03/ % 17/07/ % 27/05/ % 26/04/ % 26/07/ % 19/07/ % 24/05/ % 31/01/ % 30/09/ % 28/06/ % 28/02/ % 16/12/ % 18/07/ % 28/03/ % 28/03/ % 27/07/ %

67 L Option Incentive Plan Relevés historiques des performances Euroland? Performances Euroland < % 100% 80% 60% 40% 30% Salaire 20% 0%

68 L Option Incentive Plan Composition de la SICAV Inflanders?

69 L Option Incentive Plan L évolution de la SICAV Inflanders?

70 L Option Incentive Plan Ou trouver l évolution des fonds?

71 L Option Incentive Plan Ou trouver l évolution des fonds?

72 L Option Incentive Plan Ou trouver l évolution des fonds?

73 L Option Incentive Plan Ou trouver l évolution des fonds?

74 L Option Incentive Plan Ou trouver l évolution des fonds?

75 Possible à partir d un budget global de /plan L Option Incentive Plan A partir de quel budget?

76 L Option Incentive Plan Informations générales Les informations suivantes ne peuvent pas être assimilées à une recommandation personnelle, ni à un conseil d investissement. Les exemples chiffrés utilisés dans cette présentation reposent soit sur des données historiques, soit sur des hypothèses ou simulations. Les résultats mentionnés ne peuvent en aucun cas être assimilés à une garantie ou un indicateur fiable des résultats futurs. Les chiffres relatifs aux impôts dus indiqués dans cette présentation reposent sur les règles en vigueur actuellement. Les règles fiscales peuvent changer au fil du temps. Le traitement fiscal dépend en outre des conditions d octroi individuelles des options par la société. Le choix d'accepter ou non les options proposées par la société est personnel. La décision appartient au collaborateur. Cela vaut également pour un éventuel exercice (ou cession) ultérieur des options sur actions acceptées.

77 Une large palette de solutions Salary Increase & Motivation Solutions 80,2% Banque/Assurances: Plan de participation Stock option Le warrant 58,3% Volet informatif: Augmentation salariale Chèques-repas Frais propres à l employeur 89,1% Employee Benefits Healthcare & Insurance Solutions Banque/Assurances: Assurance hospitalisation Assurance décès Assurance invalidité Exonération de prime Assurance accident du travail Expat care Assurance responsabilité administrateur Pension Solutions Banque/Assurances: Assurance groupe Fonds de pension Engagement individuel de pension Mobility Solutions Banque/Assurances: Voiture de société Carte de carburant Volet informatif: Abonnement social

L optimalisation d un achat immobilier et de son financement

L optimalisation d un achat immobilier et de son financement L optimalisation d un achat immobilier et de son financement 1 1.Préparer l achat immobilier grâce à ses assurances pension *via un crédit hypothécaire par reconstitution *via une avance sur police 2 Financer

Plus en détail

Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents

Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents Assurance groupe F.R.S-FNRS Chercheurs Permanents Décembre 2015 CONTENU 1. Notions de base, la sécurité sociale en Belgique 1 er pilier: Pension Légale 2 ème pilier: Pension extra-légale, Assurance Groupe

Plus en détail

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Vous cherchez à augmenter votre pouvoir d achat en réduisant vos impôts... Le système fiscal luxembourgeois vous

Plus en détail

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION

L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION L ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION COMME MOYEN DE RÉMUNÉRATION ALTERNATIF DEVAUX & ASSOCIATES FINANCIAL PLANNING BERTRAND ROLAND, ASSOCIÉ LE 5 NOVEMBRE 2013 www.dra- group.be 1 TABLE DES MATIÈRES 1. DéfiniPons

Plus en détail

Partie I - Le deuxième pilier

Partie I - Le deuxième pilier Table des matières Préambule 1. Introduction... 3 2. Les quatre piliers de pension... 4 3. Comment déterminer le revenu mensuel nécessaire à la retraite?.... 5 4. Comment déterminer votre capital pension

Plus en détail

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter!

Découvrez vite le tableau comparatif de nos formules et un aperçu chiffré des revenus que vous pouvez escompter! Nos solutions pour indépendants Constituez votre capital retraite et assurez la continuité de vos revenus En qualité d entrepreneur indépendant, vous vous engagez jour après jour pour garantir la croissance

Plus en détail

Différents instruments de l actionnariat salarié

Différents instruments de l actionnariat salarié onnectedthinking Différents instruments de l actionnariat salarié Aspects fiscaux et sociaux 20 avril 2004 Nicolas de Limbourg Introduction Options sur actions Plans d achat d actions Promesses d attribution

Plus en détail

L assurance de groupe Employés

L assurance de groupe Employés L assurance de groupe L assurance de groupe 3 Votre sécurité nous tient à cœur. Plus de sécurité financière pour vos collaborateurs Comme toute entreprise, vous savez qu il ne peut pas y avoir de croissance

Plus en détail

Les défis du deuxième pilier pour les salariés

Les défis du deuxième pilier pour les salariés Jean-Michel Kupper Administrateur Directeur AG Employee Benefits & HC Les défis du deuxième pilier pour les salariés 1 29/04/2015 Ordre du jour Les défis de la pension légale Les défis du deuxième pilier

Plus en détail

Chiffres clés pour 2013

Chiffres clés pour 2013 Chiffres clés pour 2013 Certains produits d investissement et d épargne peuvent vous procurer un bel avantage fiscal. Que ce soit l épargne-pension, votre compte d épargne, retrouvez un tableau récapitulatif

Plus en détail

Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels. 1. Nécessaires à l exercice de l activité professionnelle... 5

Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels. 1. Nécessaires à l exercice de l activité professionnelle... 5 Avant-propos.................................................... 1 Partie 1 - Mieux déduire ses frais professionnels I. Principes généraux........................................ 5 1. Nécessaires à l exercice

Plus en détail

La pension des indépendants. 7 conseils pour de vieux jours sans souci

La pension des indépendants. 7 conseils pour de vieux jours sans souci La pension des indépendants 7 conseils pour de vieux jours sans souci Commençons par les moins bonnes nouvelles... Commençons par les moins bonnes nouvelles Le système (de répartition) est sous pression:

Plus en détail

PENSION LIBRE COMPLEMENTAIRE (Sociale) 1

PENSION LIBRE COMPLEMENTAIRE (Sociale) 1 PENSION LIBRE COMPLEMENTAIRE (Sociale) 1 Type d assurance-vie Assurance-vie avec taux d intérêt garanti (Branche 21). Possibilité d opter pour une formule pour laquelle celle-ci en ce qui concerne la participation

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique Nom du produit Description Engagement de Pension - EIP Un engagement individuel de pension d une société

Plus en détail

VIP-PLAN POUR DIRIGEANTS ET EMPLOYEURS

VIP-PLAN POUR DIRIGEANTS ET EMPLOYEURS VIP-PLAN POUR DIRIGEANTS ET EMPLOYEURS ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION 30.30.014/00 09/08 Vous êtes dirigeant d entreprise et vous souhaitez octroyer à vous-même ou un avantage extra-légal de pension

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement :

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement : boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Le fonds de pension L Institution de Retraite Professionnelle

Plus en détail

Top-Hat Plus Plan. Type d assurance-vie Assurance vie du type branche 21. Garanties

Top-Hat Plus Plan. Type d assurance-vie Assurance vie du type branche 21. Garanties Top-Hat Plus Plan Type d assurance-vie Assurance vie du type branche 21. Garanties - En cas de vie de l assuré à l échéance du, le garantit le paiement de la réserve d épargne totale au bénéficiaire, c

Plus en détail

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables

Table des matières. 1. Qu entend-on par là? 2. Quel est l avantage fiscal? 3. Quelles sont les règles du jeu? 4. Quelques conseils indispensables Table des matières Partie 1 : Anticiper un investissement 1.1. Un investissement........................................... 3 1.2. Pour qui est-ce intéressant?.................................. 3 1.3.

Plus en détail

ASSURANCE DE GROUPE. Brochure employé. Pension@work. Mon job, mon assurance de groupe, mon avenir!

ASSURANCE DE GROUPE. Brochure employé. Pension@work. Mon job, mon assurance de groupe, mon avenir! ASSURANCE DE GROUPE Brochure employé Pension@work Mon job, mon assurance de groupe, mon avenir! 2 Félicitations! Votre employeur a souscrit pour vous une assurance de groupe Pension@work. Un moyen performant

Plus en détail

Table des matières. Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8

Table des matières. Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8 Table des matières Introduction 7 Jérôme Dandoy Titre I. Pension de retraite légale 8 Section 1. Régime des travailleurs salariés 8 1. Rappel des conditions d âge et de carrière 8 2. Comment la pension

Plus en détail

Briefing de presse Assuralia le 2 juillet 2007

Briefing de presse Assuralia le 2 juillet 2007 Briefing de presse Assuralia le 2 juillet 2007 1 Quelques chiffres Entre 55 et 64 ans = 30 % d actifs En 2015: 1 Belge sur 5 (20 %) sera âgé de plus de 65 ans En 2050: 1 Belge sur 3 (33 %) sera âgé de

Plus en détail

Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise

Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise CORPORATE BANKING 2 3 L importance d une politique de rémunération efficace Le succès de votre entreprise

Plus en détail

Hypothèques Financement immobilier. Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment

Hypothèques Financement immobilier. Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment Hypothèques Financement immobilier Un seul partenaire pour votre hypothèque, votre prévoyance et votre assurance bâtiment Un soutien financier sur mesure et attrayant Êtes-Vous déjà propriétaire ou rêvez-vous

Plus en détail

La manière la plus simple de constituer une belle pension complémentaire!

La manière la plus simple de constituer une belle pension complémentaire! Le contrat INAMI pour kinésithérapeutes et pharmaciens La manière la plus simple de constituer une belle pension complémentaire! 2 Le contrat INAMI pour kinésithérapeutes et pharmaciens La manière la plus

Plus en détail

stars for life le financement immobilier via le deuxième pilier pension

stars for life le financement immobilier via le deuxième pilier pension document à usage interne stars for life le financement immobilier via le deuxième pilier pension Stars for life propose à l indépendant deux solutions qu il peut utiliser séparément ou, éventuellement,

Plus en détail

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés Salary Plan L assurance de groupe flexible pour salariés Une assurance de groupe : oui ou non? La question ne se pose plus. Mais choisissez la bonne formule. La pension complémentaire : plus que jamais

Plus en détail

Date : Août 2015. L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION?

Date : Août 2015. L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION? boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L engagement individuel de pension I QU EST UN ENGAGEMENT

Plus en détail

FICHE n 4 Les éco-chèques

FICHE n 4 Les éco-chèques FICHE n 4 Les éco-chèques 1. Revendication Négocier la conversion des éco-chèques en salaire brut. 2. Législation a. En générale L accord interprofessionnel 2009-2010 instituait avec les éco-chèques un

Plus en détail

Fiche d infos financières assurance vie

Fiche d infos financières assurance vie Fiche d infos financières assurance vie Assurance solde restant dû sur une tête 1 Type d assurance vie Garanties Groupe-cible Assurance décès (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances

Plus en détail

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info

Aspects fiscaux de l assurance vie. Brochure d info Aspects fiscaux de l assurance vie Brochure d info 2 Aspects fiscaux de l assurance vie Préambule La rédaction de cette brochure a été achevée au 31/01/2015 et tient compte de la législation fiscale telle

Plus en détail

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R 2013 LUXEMBOURG : FISCALITé des personnes physiques F R Classe d impôts sans enfant Avec enfant(s) à charge Âgé d au moins 64 ans au 1 er janvier Célibataire 1 1a 1a Marié/ Partenaire 2 2 2 Séparé 1 1a

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES LIVRE I LA PENSION LÉGALE ET LA PRÉPENSION

TABLE DES MATIÈRES LIVRE I LA PENSION LÉGALE ET LA PRÉPENSION TABLE DES MATIÈRES Remerciements..................................................... Avant-propos....................................................... Préface............................................................

Plus en détail

Capi 23. Garanties complémentaires En option:

Capi 23. Garanties complémentaires En option: Capi 23 Type d assurance-vie Assurance vie du type branche 21 Garanties - En cas de vie de l assuré à l échéance du contrat, le contrat garantit le paiement de la réserve d épargne totale au bénéficiaire,

Plus en détail

Séminaire du 26 Mars 2013

Séminaire du 26 Mars 2013 Séminaire du 26 Mars 2013 Les opportunités fiscales de la prévoyance professionnelle pour l entreprise et son entrepreneur Tél. +41 26 425 84 84 Fax +41 26 425 84 86 E-mail office@fidutrust.ch Présentation

Plus en détail

Congrès Feprabel «Législatives 14 18»

Congrès Feprabel «Législatives 14 18» Congrès Feprabel «Législatives 14 18» Mémorandum politique Assuralia: Les assureurs, professionnels de la gestion du risque et partenaires des grands enjeux sociétaux 1 er avril 2014 Philippe Colle Administrateur

Plus en détail

LALUX-Staff Protect. Fidélisez et motivez vos effectifs!

LALUX-Staff Protect. Fidélisez et motivez vos effectifs! Fidélisez et motivez vos effectifs! La protection idéale de vos salariés - en cas de mise à la retraite, - en cas de décès, - en cas d invalidité, le tout dans un cadre souple et fiscalement attractif

Plus en détail

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne Indices et montants Suite aux récentes mesures gouvernementales, certains indices et montants mentionnés dans ces rubriques pourraient ne plus être d actualité au moment où vous les consultez. Les indices

Plus en détail

Bourse ZA. Agenda 27/02/2015. Document confidentiel destiné uniquement aux professionnels partenaires du Crédit Foncier 1. > Le Crédit Foncier en bref

Bourse ZA. Agenda 27/02/2015. Document confidentiel destiné uniquement aux professionnels partenaires du Crédit Foncier 1. > Le Crédit Foncier en bref Bourse ZA février 2015 1 partenaires du Crédit Foncier Agenda > Le Crédit Foncier en bref > Règles générales d acceptation > Nos formules spécifiques > Nos points forts > Contacts 2 2 partenaires du Crédit

Plus en détail

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique B. MARISCAL Lors du Conseil des ministres extraordinaire d Ostende des 20 et 21 mars 2004, le gouvernement avait pris la décision de réformer

Plus en détail

Save 3 : Fiche technique

Save 3 : Fiche technique Date de dernière modification : 06 08 2013 Save 3 : Fiche technique Assurance principale Description Taux technique et période de garantie, participations bénéficiaires Durée Versement minimum à la souscription

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne

Taxes de circulation. Taxes de mise en circulation. Bruxelles Capitale / Région wallonne Indices et montants Suite aux récentes mesures gouvernementales, certains indices et montants mentionnés dans ces rubriques pourraient ne plus être d actualité au moment où vous les consultez. Les indices

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements»

Les dépenses fiscales. Les dépenses fiscales et les «remboursements et dégrèvements» Les dépenses fiscales Les difficultés de définir la norme Les dépenses fiscales s analysent comme «des dispositions législatives ou réglementaires dont la mise en œuvre entraîne pour l Etat une perte de

Plus en détail

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe

L assurance de Groupe. 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe L assurance de Groupe Un must, aussi pour les PME 10 questions souvent posées sur l assurance de groupe Les pensions complémentaires ont le vent en poupe La pension légale d un travailleur salarié belge

Plus en détail

Encouragement à la propriété du logement

Encouragement à la propriété du logement Encouragement à la propriété du logement Directives de la Caisse de pension (CPS) concernant l acquisition d un logement en propriété Conditions concernant l encouragement à la propriété du logement au

Plus en détail

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1

Fiche d informations financières assurance vie. Argenta-Flexx 1 Fiche d informations financières assurance vie Argenta-Flexx 1 Type d assurance vie Assurance vie (branche 21) avec rendement garanti par Argenta Assurances SA (dénommée ci-après l Assureur ). Depuis le

Plus en détail

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014.

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014. Explications concernant les conditions auxquelles les emprunts conclus en 2014 doivent satisfaire pour pouvoir entrer en considération pour la réduction d impôt régionale pour l habitation unique (bonus-logement)

Plus en détail

I. Code des impôts sur les revenus 1992 - Ex. d imp. 2015 - coefficient d indexation 1,7264

I. Code des impôts sur les revenus 1992 - Ex. d imp. 2015 - coefficient d indexation 1,7264 Indexation Indexation des plafonds en matière d impôts sur les revenus pour l exercice d imposition 2015 On trouvera ci-dessous les plafonds indexés applicables aux impôts sur les revenus pour l exercice

Plus en détail

EN BREF. Ressources Sélection Vie II. Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale.

EN BREF. Ressources Sélection Vie II. Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale. Ressources Sélection Vie II Offrez à vos salariés une retraite plus sereine tout en optimisant votre politique sociale. EN BREF Ressources Sélection Vie II est un contrat collectif d assurance sur la vie

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE LA DIRECTION DU MARCHÉ DES ENTREPRISES 1

LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE LA DIRECTION DU MARCHÉ DES ENTREPRISES 1 LES DISPOSITIFS DE RETRAITE COLLECTIVE 1 Des solutions simples pour répondre à différents besoins Droits individualisés (compte individuel ouvert au nom de chaque salarié de l entreprise) 3 Contrat de

Plus en détail

30 mars 2012 Les 2 ème et 3 ème piliers. Alexandre Caillon Jean-Pierre Durel

30 mars 2012 Les 2 ème et 3 ème piliers. Alexandre Caillon Jean-Pierre Durel 30 mars 2012 Les 2 ème et 3 ème piliers Alexandre Caillon Jean-Pierre Durel Fondements Fondements des trois piliers 1 er pilier (AVS AI ) BUT : Couvrir les besoins vitaux 2 ème pilier (Prévoyance professionnelle)

Plus en détail

L achat d une première résidence

L achat d une première résidence L achat d une première résidence Pascal Poirier B.A.A Spécialiste en planification hypothécaire POUR DIFFUSION INTERNE SEULEMENT Ordre du jour Hypothèque, buts Principes de base Mise de fonds et frais

Plus en détail

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR?

RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? RETRAITES : Y A-T-IL UNE SOLUTION IDÉALE EN EUROPE POUR UN AVENIR? Une question européenne mais traitée dans chaque Etat membre L avenir des systèmes de retraite et ses conséquences sur la zone euro, internationalise

Plus en détail

ReThink:Tax. Mobiliser l épargne pour l investissement productif. ReThink:Tax

ReThink:Tax. Mobiliser l épargne pour l investissement productif. ReThink:Tax Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Bruxelles, 18 juin 2014 2 Une cellule de réflexion composée d experts

Plus en détail

AG Employee Benefits

AG Employee Benefits AG Employee Benefits AG Employee Benefits Qui sommes nous? AG Employee Benefits fait partie de AG Insurance, leader sur le marché belge de l assurance. Nous vous offrons une gamme complète de solutions

Plus en détail

CONFÉRENCE NATIONALE DES PENSIONS : QUEL DOIT ÊTRE NOTRE OBJECTIF?

CONFÉRENCE NATIONALE DES PENSIONS : QUEL DOIT ÊTRE NOTRE OBJECTIF? 10 mars 2009 15.681 SIGNES CONFÉRENCE NATIONALE DES PENSIONS : QUEL DOIT ÊTRE NOTRE OBJECTIF? Dalila Larabi & Michel Rosenfeldt Rétroacte La Conférence Nationale sur les Pensions, lancée cette année, a

Plus en détail

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1

1. Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais?... 1 Table des matières 1 Qu entend-on par indemnité en remboursement de frais? 1 11 Remboursement de frais par votre société 1 111 Vous avez payé des frais en lieu et place de votre société qui vous les rembourse

Plus en détail

PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO

PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO Ingénierie Sociale Sommaire 1. Ingénierie Sociale 2. Qu est-ce que l épargne salariale? PARTICIPATION INTERESSEMENT PEE PERCO Les fonds solidaires La Gestion ISR 3. Les Indemnités de Fin de Carrière (IFC)

Plus en détail

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute Offre à l attention de Monsieur Promu P2014 Vous Nom : Monsieur Promu P2014 Adresse :, Date de naissance : 01/06/1989 Age à la souscription :

Plus en détail

Les régimes complémentaires de pension: cadre légal et pratiques du marché. Déjeuner-débat ELSA 27 novembre 2013 Florence Navarro

Les régimes complémentaires de pension: cadre légal et pratiques du marché. Déjeuner-débat ELSA 27 novembre 2013 Florence Navarro Les régimes complémentaires de pension: cadre légal et pratiques du marché Déjeuner-débat ELSA 27 novembre 2013 Florence Navarro Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

Calcul de l impôt. Tranche de revenus Taux Impôt dû par tranche Impôt total. de 0 à 8.070 25 % 2.017,50 2.017,50

Calcul de l impôt. Tranche de revenus Taux Impôt dû par tranche Impôt total. de 0 à 8.070 25 % 2.017,50 2.017,50 Calcul de l impôt Le décumul des revenus des conjoints est total mais l imposition est établie au nom des deux conjoints. La loi assimile les cohabitants légaux aux conjoints. Les cohabitants de fait font

Plus en détail

Centre patronal Les plans d intéressement. Fabien Nanchen, Manager Human Capital, Ernst & Young SA, Lausanne

Centre patronal Les plans d intéressement. Fabien Nanchen, Manager Human Capital, Ernst & Young SA, Lausanne Centre patronal Les plans d intéressement Fabien Nanchen, Manager Human Capital, Ernst & Young SA, Lausanne Plan de l exposé Aspects juridiques Définitions, différents plan de participation Droit du travail,

Plus en détail

Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve.

Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve. Prêts pour l avenir. Dans vos propres murs. Devenir propriétaire: les clés pour réaliser son rêve. Prêts pour l avenir. Etre propriétaire est un rêve aussi vieux que le monde. Acquérir un logement, ce

Plus en détail

SUR MESURE BEDRIJF TITEL. Attirer, motiver et conserver vos collaborateurs via la flexibilité salariale Els De Coninck

SUR MESURE BEDRIJF TITEL. Attirer, motiver et conserver vos collaborateurs via la flexibilité salariale Els De Coninck SUR MESURE BEDRIJF TITEL Attirer, motiver et conserver vos collaborateurs via la flexibilité salariale Els De Coninck Journée du Professionnel Payroll 2012 Programme FLEXIBILITÉ DANS LA RÉMUNÉRATION 1.

Plus en détail

Table des matières. Professions médicales, investissements et déduction des charges professionnelles 9

Table des matières. Professions médicales, investissements et déduction des charges professionnelles 9 Table des matières Sommaire 5 Préface 7 Olivier D Aout Professions médicales, investissements et déduction des charges professionnelles 9 Thierry Litannie avec la collaboration de Emmanuel Delannoy et

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES Bon de capitalisation (branche 26)

CONDITIONS GENERALES Bon de capitalisation (branche 26) ERG_CAP_CG-15-02-2011 CONDITIONS GENERALES Bon de capitalisation (branche 26) TABLE DES MATIERES 1. DEFINITIONS... 3 2. PORTEE GENERALE DU CONTRAT... 3 2.1 OBJET DU CONTRAT... 3 2.2 ENTREE EN VIGUEUR ET

Plus en détail

La Fiscalité de l Épargne Salariale

La Fiscalité de l Épargne Salariale FISCALITÉ La Fiscalité de l Épargne Salariale Le cadre fiscal et social pour l entreprise A - Les versements dans les dispositifs Pour l entreprise Nature du versement Charges sociales et taxes patronales

Plus en détail

Salon du crédit AGENDA RECORD BANK. Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions

Salon du crédit AGENDA RECORD BANK. Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions RECORD BANK 18/02/2014 Salon du crédit AGENDA Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions 1 2013 1 er choix des courtiers Collaboration avec

Plus en détail

Le statut social de l indépendant et ses implications. Bénédicte Philippart de Foy - 2013

Le statut social de l indépendant et ses implications. Bénédicte Philippart de Foy - 2013 + Le statut social de l indépendant et ses implications Bénédicte Philippart de Foy - 2013 Click icon to add picture + + Qui doit s affilier à une CAS? n Tout indépendant n Les aidants (exception : moins

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT :

FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT : FAQ PRÊT VERT OCTROI D UN NOUVEAU CREDIT : 1. Un prêteur peut-il décider librement de proposer ou non des contrats de prêt avec bonification d intérêt aux consommateurs et donc de s engager volontairement

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300

Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Julien Gled Expert-comptable, Cabinet FGPA Société inscrite au tableau de l ordre de la région Paris Ile de France 16 Av Georges Clémenceau 91 300 Massy 06 51 65 38 80 Eléments importants de la loi de

Plus en détail

Salon du Crédit 19 février 2013

Salon du Crédit 19 février 2013 Salon du Crédit 19 février 2013 PROGRAMME Introduction et chiffres Politique d acceptation Produits hypothécaires Crédits d investissement Questions 1 er choix des courtiers Collaboration avec ZA Assurances

Plus en détail

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé

Epargne, Retraite, Prévoyance et Santé L offre FOBA Des outils d aide à la vente Budget Retraite Augmenter la vente des différentes solutions retraite ANI Générer des rendez-vous qualifiés et réduire le délai de décision pour la souscription

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité

Table des matières. Chapitre 1 : Administration et comptabilité Table des matières Chapitre 1 : Administration et comptabilité Modes de financement des entreprises............................. 2 Règles de crédit aux entreprises... 4 Garanties demandées par les banques...

Plus en détail

REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+"

REGLEMENT DE GESTION mode de placement Fonds rendement garanti+ REGLEMENT DE GESTION mode de placement "Fonds rendement garanti+" CONTENU 1. INTRODUCTION... 3 2. TAUX D INTERET... 3 3. PARTICIPATION BENEFICIAIRE... 3 3.1. Participation bénéficiaire annuelle... 4 3.2.

Plus en détail

Incorporation de ma pratique

Incorporation de ma pratique Incorporation de ma pratique Sujet Incorporation : mythe ou réalité Avantages et désavantages Salaire ou dividende Taux d impôts des particuliers et des compagnies RRQ dans le contexte de l incorporation

Plus en détail

La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier

La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier La réforme des pensions et son impact sur le deuxième pilier Les petits déjeuners de l ADP 19 juin 2015 Florence DELOGNE Directrice adjointe du Ministre des Pensions 1 L accord de gouvernement prévoit

Plus en détail

1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP?

1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP? 1. Généralités 1.1. QUELLE EST LA DIFFÉRENCE ENTRE UNE ASSURANCE GROUPE ET UN EIP? EIP. Un engagement individuel de pension est un contrat d assurance-vie souscrit par une société au profit d un dirigeant

Plus en détail

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005

ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 ETUDES STATISTIQUES Avril 2005 Table des matières I. LA CARRIERE D UN TRAVAILLEUR SALARIE a. L âge au début de la carrière b. Le type de carrière (temps complet/temps partiel c. Le taux d activité sur

Plus en détail

Invest 1. Type d assurance-vie

Invest 1. Type d assurance-vie Invest 1 Type d assurance-vie Garanties Public cible Assurance-vie dont la prime nette (à savoir la prime, hors taxes sur les primes et frais d entrée) est placée en tout ou en partie sur un ou plusieurs

Plus en détail

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier

Les mécanismes de retraite: une vision à modifier : une vision à modifier Prenons un pas de recul sur le but des mécanismes de retraite; Le besoin des gens: Besoins financiers pour arrêter de travailler à un certain âge; Ce besoin sera différent si :

Plus en détail

Vous êtes indépendant? Explorons ensemble l ensemble des solutions qui vous sont offertes, en matière de pension extralégale.

Vous êtes indépendant? Explorons ensemble l ensemble des solutions qui vous sont offertes, en matière de pension extralégale. En moyenne, en Belgique, le montant de la pension légale s élève à 938,50 /mois et 60% des pensionnés disposent de moins de 1000 /mois. Sachant que le prix moyen d une maison de retraite s élève à 1285

Plus en détail

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014

Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 Mesures patrimoniales du projet de loi de finances pour 2014 INTRODUCTION : Le projet de loi de finances est bâti sur une prévision de croissance de +0,1 % en 2013 et de +0,9 % en 2014. Cette dernière

Plus en détail

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale

P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale P2C10 La participation, l'inte ressement et l'e pargne salariale Dispositifs permettant d accorder des revenus supplémentaires aux salariés et de bénéficier d avantages sociaux et fiscaux. Permet aussi

Plus en détail

Nouveaux taux d intérêt garantis pour les plans de pension souscrits par une entreprise Questions & Réponses

Nouveaux taux d intérêt garantis pour les plans de pension souscrits par une entreprise Questions & Réponses Nouveaux taux d intérêt garantis pour les plans de pension souscrits par une entreprise Questions & Réponses Employee Benefits Institute 1. Quels seront les nouveaux taux d intérêt garantis par AXA Belgium

Plus en détail

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I.

Fiche Produit : Article 83 du C.G.I. LE CONTRAT DE RETRAITE À COTISATIONS DÉFINIES(ART. 83 DU C.G.I) Il s agit d un contrat collectif d assurance retraite par capitalisation à adhésion obligatoire souscrit par l entreprise en faveur de l

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Le RSI est votre interlocuteur social unique pour toute votre protection sociale personnelle obligatoire. votre CaissE Édition : Caisse nationale du RSI - Mise à jour : Parimage - Dépôt légal : février

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

CABINET. Audit & Expertise Comptable.

CABINET. Audit & Expertise Comptable. CABINET Audit & Expertise Comptable. ASSURANCE COLLECTIVE Prévoyance Santé Retraite 2 1/ Prévoyance a/ Prévoyance Classique b/ Prévoyance Conventionnelle c/ Prévoyance 1,50 Cadres d/ Prestations e/ Fiscalité

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Philippe Kündig - Conseiller financier avec brevet fédéral www.conseil-retraite.ch

Philippe Kündig - Conseiller financier avec brevet fédéral www.conseil-retraite.ch Philippe Kündig - Conseiller financier avec brevet fédéral www.conseil-retraite.ch Système de répartition : Les cotisations 2011 des actifs servent à payer les prestations versées aux bénéficiaires en

Plus en détail

N 6 : EPARGNE SALARIALE

N 6 : EPARGNE SALARIALE N 6 : EPARGNE SALARIALE Épargne salariale et rémunération périphérique Les dispositifs de l épargne salariale - Actionnariat salarié - Compte épargne temps - Participation - INTERESSEMENT - PEE PERCO -

Plus en détail

Smart Invest Bon Deep Value 90 Europe 2, fonds d investissement lié au produit d assurance Smart Invest Portfolio d AG Insurance 1

Smart Invest Bon Deep Value 90 Europe 2, fonds d investissement lié au produit d assurance Smart Invest Portfolio d AG Insurance 1 Smart Invest Bon Deep Value 90 Europe 2, fonds d investissement lié au produit d assurance Smart Invest Portfolio d AG Insurance 1 Exposition à 100% du montant net investi via un dépôt auprès de BNP Paribas

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

Financer son propre logement

Financer son propre logement Financer son propre logement Plan de la présentation : fonds propres fonds propres Page 2 Comment devenir Quelles sont les étapes du d un logement? fonds propres 1. Etablissement d un budget (quel loyer

Plus en détail