LE PETIT DEJEUNER AU GHH

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE PETIT DEJEUNER AU GHH"

Transcription

1 LE HAVRE

2 LE PETIT DEJEUNER AU GHH

3 GROUPE HOSPITALIER DU HAVRE Situé dans la 11ème ville de France, le Groupe Hospitalier du Havre est un important établissement de santé par la diversité de son offre de soins proposés aux adultes, enfants et femmes enceintes. Sa capacité d hospitalisation est de 2000 lits (MCO, EHPAD, SSR PSYCHIATRIE) Les services spécialisés, le service d accueil des urgences adultes et enfants sont regroupés sur l hôpital Jacques Monod et sur le «Pavillon Femme Mère Enfants» (PFME), situés à Montivilliers. Toutes les spécialités médicales et chirurgicales sont représentées, à l exception de la neurochirurgie et de la chirurgie cardio-vasculaire.

4 SITE RELAIS DE LA RESTAURATION

5 SECTEUR RESTAURATION - 112,4 ETP - Offices 13,6 ETP - Une cuisine centrale - 6 sites relais dont 4 selfs repas /an de budget denrées alimentaires

6 L enquête de satisfaction via un questionnaire de sortie et le rapport d analyse sur les écarts des besoins, ont conduit le GHH à repenser son modèle de prestation du petit déjeuner.

7 ENQUÊTE DE SORTIE 2006 (remarques par unités de soins)

8 Ratio constaté : 1,8 à 3,2 suivant les unités de soins ECART 2006 Une analyse sur l ensemble des produits qui constituent les petits déjeuners, les journées réalisées, les effectifs moyens de patients par unités de soins, nous démontre un écart considérable entre les besoins réels et les dotations fournies aux offices pour répondre à la distribution de cette prestation.

9 Organisation jusqu en 2006 : Les tâches des officières pour le petit déjeuner : - Réception des produits des petits déjeuners en dotation, - Préparation des boissons chaudes, - Préparation du chariot de distribution, couverts, lait, café, thé, pain, beurre.. - Mise à disposition du chariot pour le personnel de soin. Les tâches des ASH/AS dans les services de soins - Récupérer des chariots de distribution auprès des officières, - Demander au patient ce qu il désire, - Confectionner le plateau et le remettre au patient.

10 CONSTITUTION DU GROUPE DE PROJET & DEFINITION DU PERIMETRE Groupe : - Directeur de l hôtellerie et du transport - Cadre supérieur de santé - Cadre hôtelier - Responsable hôtelier - Diététicienne - Responsable restauration - Responsable cuisine relais - Cadres de la restauration Définition du périmètre : - Amélioration de la prestation du petit déjeuner - Le recensement des patients (des besoins réels) - La gestion des profils diététiques - Quel type de commande pour le petit déjeuner? - La confection des plateaux, qui, quand, comment? - Quel mode de distribution? - Réorganisation des tâches de travail des équipes de la restauration et des offices?

11 ORGANISATION RETENUE - Prestation individuelle et nominative - Traçabilité (fiches plateaux) - Améliorer la prestation : jus d orange, compote de pommes sans sucre, pain aux céréales, double portions de pains, de beurres, de confitures, yaourts - Recenser les patients et les besoins par un outil informatique, - Paramétrer les profils diététiques par l outil informatique, - Commande par aversion, - Confection des petits déjeuners sur chaîne plateaux au service restauration, - Chariot par unité, - Redéfinition des tâches de travail des officières.

12 ORGANISATION DE LA MISE EN PLACE - Information et l intégration des cadres de santé au projet, - Information au personnel sur la nouvelle méthode de distribution et de commande des petits déjeuners, - Formation des agents de soins pour la prise de commande informatisée, - Réorganisation complète du mode préparation des petits déjeuners au secteur restauration, - Présentation et test des différents types de chariots envisagés pour la distribution, - Présentation des matériels retenus et du plateau type : chariot, brocs, biscottes individuelles, bouillies individuelles, brique individuelle de jus d oranges.. - Tests informatiques, - Planning de montée charge progressive par étage.

13 Quelques photos Quelques photos

14 MISE EN TEMPERATURE CENTRALISEE

15

16

17

18

19

20

21

22 Quantité ECART SEMAINE DE REFERENCE 11 AU 17 SEPTEMBRE 2006 & 13 AU 19 SEPTEMBRE Coût moyen actuel du petit déjeuner : 0, : 0,5387 Sachant qu à lui seul le jus d orange coûte 0, PAIN PAIN S/SEL PAIN AUX CEREALES BISCOTTES SALEES BISCOTTES S/SEL SUCRE MORCEAUX 4606 CHOCOLAT THE 4200 BEURRE Pour rappel : Coût moyen d une journée alimentaire 4,26 CONFITURE JUS D'ORANGE 0 0 COMPOTES SANS SUCRE Produits

23 CONCLUSION - Satisfaction générales des patients (possibilité d avoir doubles portions, le jus d orange, la compote sans sucre, boissons chaudes toujours à bonne température ) (enquête de satisfaction 2010 en cours) - Gain d environ vingt minutes sur la distribution du petit déjeuner dans l unité de soins - Une traçabilité des produits distribués aux patients - Prestation améliorée pour un coût équivalent - Rationalisation de la prestation petit déjeuner sur la filière MCO - Ratio ,5 & Ratio (peut être optimisé)

24 FIN

25

LES INTERACTIONS ENTRE UNITES DE PRODUCTION ET RESTAURANTS SATELLITES

LES INTERACTIONS ENTRE UNITES DE PRODUCTION ET RESTAURANTS SATELLITES HOPITECH AMIENS 2012 LES INTERACTIONS ENTRE UNITES DE PRODUCTION ET RESTAURANTS SATELLITES Avantages et inconvénients d une mise en commun des locaux de préparation, de production et de laverie Intervenant

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI CLINIQUE DU PARC LYON. 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007

ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI CLINIQUE DU PARC LYON. 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007 ADDITIF AU RAPPORT DE SUIVI 2 ÈME PROCÉDURE CLINIQUE DU PARC LYON 86, boulevard des Belges 69006 LYON NOVEMBRE 2007 ACC01_F042_A Page 1 sur 11 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT Nom de l établissement

Plus en détail

CAP Services Hôteliers EP2- B : Service du petit déjeuner (Épreuve écrite)

CAP Services Hôteliers EP2- B : Service du petit déjeuner (Épreuve écrite) NE RIEN ÉCRIRE DANS CE CADRE Académie : Session : Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Épreuve/sous épreuve : NOM : (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms :

Plus en détail

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior

Des portions adaptées à vos besoins. Nous changeons nos besoins aussi! Senior À chacun sa portion Nous changeons nos besoins aussi! Des portions adaptées à vos besoins,, adulte ou senior, nos besoins alimentaires évoluent au fil de nos vies. Ils diffèrent également entre les femmes

Plus en détail

opitaux privés de Metz TMM Software

opitaux privés de Metz TMM Software H opitaux privés de Metz TMM Software Formatic Santé 2011 TMM Software 2011 - confidentiel 1 Sommaire 1. Présentation HPM 2. Pourquoi un projet de terminaux multimédia? 3. Rentabilité des projets 4. Points

Plus en détail

NOM DE LA PRÉSENTATION - DATE ENQUÊTE NUTRITION À DOMICILE RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES

NOM DE LA PRÉSENTATION - DATE ENQUÊTE NUTRITION À DOMICILE RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES NOM DE LA PRÉSENTATION - DATE 1 ENQUÊTE NUTRITION À DOMICILE RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES 01 / 04 / 2016 PRÉSENTATION DE L ÉTUDE OBJECTIFS ET CALENDRIER NOM DE LA PRÉSENTATION - DATE2 PRÉSENTATION DE L ÉTUDE

Plus en détail

Consignes aux Centres d Examens

Consignes aux Centres d Examens CAP Services HGteliers EP2 Consignes aux Centres d Examens +L épreuve doit avoir lieu dans un contexte professionnel, avec du matériel professionnel pour le service du petit déjeuner (qui peut se réaliser

Plus en détail

Fanny OLLIER Diététicienne

Fanny OLLIER Diététicienne Fanny OLLIER Diététi icienne INTERVENTIONS DIETETIQUES 1. INTERVENTIONS THEORIQUES Auprès des résidents : Thèmes : Equilibre alimentaire Groupes d aliments Conseils pratiques lors d un repas Pathologies

Plus en détail

1 tartine de pain beurré. 1verre de jus d orange pressé sucré. 1 bol de chocolat chaud. 2. Régime et allergie : aucun des 2.

1 tartine de pain beurré. 1verre de jus d orange pressé sucré. 1 bol de chocolat chaud. 2. Régime et allergie : aucun des 2. Situation : Vous êtes Marie, une personne âgée qui a des problèmes de rhumatisme. Situation : Vous êtes Yohann, un adolescent qui a eu un accident de scooter. Vous êtes sur la surveillance de l aide à

Plus en détail

Mise en place du modèle de distribution des repas:

Mise en place du modèle de distribution des repas: Mise en place du modèle de distribution des repas: INFLUENCE DU CHOIX ENTRE LAVERIE CENTRALISEE OU EN OFFICE DE SOINS Christian MARIN CHRU LILLE Un constat : Des modèles multiples de production et d allotissement

Plus en détail

Mise à disposition des surplus alimentaires pour l organisme...

Mise à disposition des surplus alimentaires pour l organisme... page(s) : 1/6 Objet du mode opératoire Services destinataires Fonctions concernées Mise à disposition des excédents alimentaires Le responsable du conditionnement des plateaux repas Le responsable en qualité

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE

LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE Expérience du CHU de Clermont-Ferrand Journées DRAAF Auvergne «gaspillage alimentaire»- Témoignage du CHU de Clermont-Ferrand 1 Le CHU de Clermont-Ferrand 1980 lits, places et

Plus en détail

Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au. C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle

Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au. C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle Optimisation du circuit des dispositifs médicaux au CHRUdeTours C.H.R.U 10, 11 et 12 octobre 2006 Nelly Viratelle CHRUTours C.H.R.U PUI Service transversal de stérilisation (3 sites) PUI Hôpital pédiatrique

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5

ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME. Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 ANNEXE I RÉFÉRENTIELS DU DIPLÔME Mention complémentaire Organisateur de réceptions 5 RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Définition Le titulaire de la mention complémentaire Organisateur de réceptions

Plus en détail

Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics

Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics HOPITECH 2010 DEAUVILLE Réussir sa restauration hospitalière dans le cadre d une mutualisation d établissements publics Sommaire Présentation des partenaires - Le CHA - Le CCAS -Le service restauration

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE

OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE OPTIMISATION DE LA PRISE EN CHARGE ALIMENTAIRE A L HOPITAL : DU CAHIER DES CHARGES A L ASSIETTE Didier LAFAGE : Directeur du Pôle Equipements, Hôtellerie, Logistique CHU TOULOUSE 1 Optimisation de la prise

Plus en détail

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2

UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 UE 4.1 S1 Soins de confort et de bien être Compétence 3 GROUPE 2 1 Pour aborder la prise en charge d un patient, il est essentiel de connaître et d acquérir certaines connaissances relatives à son alimentation.

Plus en détail

Pour acquérir les compétences dans le service médical il faut suivre une formation de spécialiste d'accueil et service dans le médical.

Pour acquérir les compétences dans le service médical il faut suivre une formation de spécialiste d'accueil et service dans le médical. Polycopie de la mise en place petit déjeuner dans le médical Le service en chambres Respecter les règles et consignes de service De plus, en plus les hôpitaux et cliniques demandent un service professionnel.

Plus en détail

HOPITECH 2011 - BORDEAUX. L'informatisation de la fonction restauration pour une meilleure gestion

HOPITECH 2011 - BORDEAUX. L'informatisation de la fonction restauration pour une meilleure gestion L'informatisation de la fonction restauration pour une meilleure gestion PEDRON Denis Référent Restauration Département de la Politique Logistique Secretariat Général PLAN de L INTERVENTION Historique

Plus en détail

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école?

Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? CARQUEIRANNE VILLE ACTIVE DU PNNS Pourquoi est-il préférable de supprimer la collation à l école? Ce diaporama s inspire très largement des documents réalisés par le programme nutrition, prévention et

Plus en détail

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015

Centre hospitalier de Dieppe CHIFFRES CLÉS 2014. Juillet 2015 CHIFFRES CLÉS 2014 Juillet 2015 Le Centre hospitalier de Dieppe, un établissement de référence Le Centre hospitalier de Dieppe est l hôpital de référence du territoire de santé de Dieppe qui couvre une

Plus en détail

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne

Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne Rentrée 2014 Francine Eichenberger Diététicienne L alimentation : partie intégrante de la prise en charge de l enfant et de l adolescent diabétique base du traitement avec l insulinothérapie et l activité

Plus en détail

CHR Metz-Thionville Chiffres clés 2012. 8sites. pour un bassin de population de 600 000 habitants

CHR Metz-Thionville Chiffres clés 2012. 8sites. pour un bassin de population de 600 000 habitants CHR Metz-Thionville Chiffres clés 2012 8sites pour un bassin de population de 600 000 habitants Capacité d Accueil 2031 Lits & places n Hôpital Bel-Air, Thionville : 703 lits et places n Hôpital de Mercy,

Plus en détail

HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain

HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain 10èmes Journées de l A.H.P. A.Vandeputte C. Pourrier RECEPTION DES CHARIOTS Contrôle des températures : Entre la remise en température et

Plus en détail

Pour garder la forme, sautez. le goûter matinal

Pour garder la forme, sautez. le goûter matinal Pour garder la forme, sautez le goûter matinal Pourquoi est-il préférable d éviter le goûter du matin? Qu appelle-t-on le goûter du matin? Le goûter du matin, ou collation matinale, correspond à toute

Plus en détail

Présentation nouvelle restauration

Présentation nouvelle restauration Dossier de presse Présentation nouvelle restauration Bilan d étape Jeudi 10 Novembre 2011 à 11 h Hôpital Larrey Salle 3 (Niveau -2) Contact presse : Dominique Soulié Délégué à la communication Tél. : 05

Plus en détail

INVESTISSEMENTS POUR LES SOINS PALLIATIFS

INVESTISSEMENTS POUR LES SOINS PALLIATIFS INVESTISSEMENTS POUR LES SOINS PALLIATIFS Suite au dossier que nous avons déposé à l ARS en janvier 2015 pour faire valoir notre activité réelle en Soins Palliatifs et l augmentation de la dépendance de

Plus en détail

Un petit déjeuner équilibré et mini déchets Opération réalisée dans le cadre de «si tu gâches, t es une tache» Lycée Louis Davier 89300 Joigny

Un petit déjeuner équilibré et mini déchets Opération réalisée dans le cadre de «si tu gâches, t es une tache» Lycée Louis Davier 89300 Joigny Un petit déjeuner équilibré et mini déchets Opération réalisée dans le cadre de «si tu gâches, t es une tache» Lycée Louis Davier 89300 Joigny SEMAINE EUROPÉENNE DE RÉDUCTION DES DÉCHETS 2012 TOUT COMMENCE

Plus en détail

Fondation Saint-François Haguenau. Établissement MCO Structure HAD Centres de soins infirmiers (Réseau Handident)

Fondation Saint-François Haguenau. Établissement MCO Structure HAD Centres de soins infirmiers (Réseau Handident) Fondation Saint-François Haguenau Établissement MCO Structure HAD Centres de soins infirmiers (Réseau Handident) Pourquoi une démarche ISO Qu est-ce que ISO? Comment appliquer cette norme dans un établissement

Plus en détail

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE

STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE FACULTÉ DE MÉDECINE FACULTÉ DE CHIRURGIE DENTAIRE Université de Strasbourg STAGE D'INITIATION AUX SOINS INFIRMIERS D'ACCES EN PCEM2 ou en 2ème ANNEE DE CHIRURGIE DENTAIRE JUILLET ou AOUT ou SEPTEMBRE 2012

Plus en détail

Fiche 23 D où viennent les produits de mon petit déjeuner?

Fiche 23 D où viennent les produits de mon petit déjeuner? Fiche 23 D où viennent les produits de mon petit déjeuner? Au fur et à mesure de l histoire de l alimentation, la provenance des produits que nous mangeons s est diversifiée. Aujourd hui, nous mangeons

Plus en détail

Centre Hospitalier. 16 rue Voltaire BP 20 03310 NERIS LES BAINS APPEL D OFFRES OUVERT N 2013-02

Centre Hospitalier. 16 rue Voltaire BP 20 03310 NERIS LES BAINS APPEL D OFFRES OUVERT N 2013-02 Centre Hospitalier 16 rue Voltaire BP 20 03310 NERIS LES BAINS APPEL D OFFRES OUVERT N 2013-02 CONCEPTION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE AU CENTRE HOSPITALIER DE NERIS-LES-BAINS Cahier des Clauses

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT

CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT S o c i é t é F r a n ç a i s e d e N u t r i t i o n d u S p o r t contact@sfns.fr CAHIER DES CHARGES EN RESTAURATION POUR EQUIPE SPORTIVE EN DEPLACEMENT NOTE AUX FEDERATIONS : CONDITIONS D APPLICATION

Plus en détail

La composition du petit-déjeuner

La composition du petit-déjeuner Les repas Salle, avec tableau extérieur 30 à 40 min. La composition du petit-déjeuner Objectifs de l atelier : Identifier et reconnaître les aliments indispensables pour le petit-déjeuner. Déterminer l

Plus en détail

Formation diététique et restauration

Formation diététique et restauration L alimentation Formation diététique et restauration Janvier 2016 L alimentation doit apporter une quantité suffisante des différents nutriments nécessaires pour assurer la couverture de l ensemble des

Plus en détail

Dossier de travail du candidat

Dossier de travail du candidat DCL FP 05/13-03 c Dossier de travail du candidat Page 1 sur 16 Diplôme de Compétence en Langue Français Professionnel Session du vendredi 24 mai 2013 Dossier de travail du candidat Rendre tous les documents

Plus en détail

Le petit déjeuner expliqué aux ados

Le petit déjeuner expliqué aux ados Le petit déjeuner expliqué aux ados Testez vos connaissances De quelle quantité de calcium votre corps a-t-il besoin chaque jour? Autant que dans 1 verre de lait Autant que dans 8 verres de lait Autant

Plus en détail

EOHH inter établissements en Bretagne

EOHH inter établissements en Bretagne EOHH inter établissements en Bretagne Une politique régionale et territoriale 1 Programme régional de LIN 2001 Coopération hygiène inter établissements A l initiative d un groupe ARH/ DRASS/réseau régional

Plus en détail

Foire aux questions OPHELIE (mise en ligne le 1 er février 2016)

Foire aux questions OPHELIE (mise en ligne le 1 er février 2016) FOIRE AUX QUESTIONS UTILISATION DE L OUTIL DE PILOTAGE DU PATRIMOINE HOSPITALIER POUR LES ETABLISSEMENTS DE SANTE LEGISLATION INDICATEURS ENVIRONNEMENT N.B : les questions/réponses mises à jour par rapport

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CUISINE CENTRALE

INAUGURATION DE LA CUISINE CENTRALE INAUGURATION DE LA CUISINE CENTRALE Site de Romans Jeudi 27 janvier 2011 DOSSIER DE PRESSE Les HOPITAUX Drôme Nord Présentation Nés de la fusion en janvier 2001 du Centre Hospitalier de Romans, et du Centre

Plus en détail

GESTION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE SORESS RÉUNION

GESTION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE SORESS RÉUNION GESTION DE LA RESTAURATION COLLECTIVE SORESS RÉUNION Qu est est-ce que aidomenu? VICI conçoit et édite depuis plusieurs années des progiciels utilisés par les différents acteurs professionnels de la Restauration

Plus en détail

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre

Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien. Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Collaboration infirmières / diététiciennes dans la prise en charge du patient coronarien Caroline Bravin Laetitia Gnaly Julie Lesaffre Nous n avons aucun conflit d intérêt avec l industrie pharmaceutique

Plus en détail

de la gestion des lits à l ordonnancement

de la gestion des lits à l ordonnancement de la gestion des lits à l ordonnancement Mardi 24 janvier 2012 Dr. Yvon Goarin membre du Directoire Mme Nadia Antignac responsable de l ordonnancement Agenda Présentation de l établissement Les enjeux

Plus en détail

CENTRE SAINT VINCENT LANNOUCHEN SAINT JACQUES. Le Portage des Repas. Objectifs et conseils pratiques

CENTRE SAINT VINCENT LANNOUCHEN SAINT JACQUES. Le Portage des Repas. Objectifs et conseils pratiques CENTRE SAINT VINCENT LANNOUCHEN SAINT JACQUES Le Portage des Repas Objectifs et conseils pratiques Les garanties du portage du Centre Saint-Vincent-Lannouchen Préparation des repas Les repas sont préparés

Plus en détail

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT

CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT 1 CIRCUIT DU MÉDICAMENT EN CHIRURGIE ET INFORMATISATION : DE LA CONSULTATION D ANESTHÉSIE À LA SORTIE DU PATIENT Dr Bertrand ISAAC Pharmacien Praticien Hospitalier Centre Hospitalier Loire Vendée Océan

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.

Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: la création d un salon de sortie au Centre Hospitalier de MARTIGUES N. Ateliers «Retours d expériences» REGULATIONDESFLUXDEPATIENTS: au Centre Hospitalier de MARTIGUES N.BOURBON N.ESTIENNE S.LUIGI M.ROBIN Le contexte au Centre Hospitalier de Martigues: Augmentation continue

Plus en détail

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité

Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité Reconfiguration du circuit d approvisionnement pharmacie / bloc opératoire dans un hôpital de proximité PLAN 1. Introduction: la reconstruction du bloc opératoire 2. Matériel et méthodes: la réflexion

Plus en détail

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012

SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 SYNTHESE ANALYSE DESCRIPTIVE QUESTIONNAIRE DE SORTIE 2012 Enquête de satisfaction réalisée en 2012 auprès de 1231 patients du Centre Hospitalier Intercommunal Amboise Château-Renault Qualité /Risques Avril

Plus en détail

Aujourd hui le chef vous propose: menus

Aujourd hui le chef vous propose: menus Aujourd hui le chef vous propose: La commission des menus Aude Massoulard Médecin coordonnateur Réseau LINUT Quelles recommandations? Outil Angélique Repas Attentes et souhaits Existe t-il un dispositif

Plus en détail

Vocabulaire : Les plats: Quel est ton plat préféré? C est le poulet rôti. J aime Je n aime pas J adore Je n aime pas tellement Je préfère Je déteste

Vocabulaire : Les plats: Quel est ton plat préféré? C est le poulet rôti. J aime Je n aime pas J adore Je n aime pas tellement Je préfère Je déteste Leçon 17 Petit déjeuner du matin Le petit déjeuner est le premier repas de la journée. Il fournit l énergie nécessaire aux activités du matin. Il doit donc être nuitritif et équilibré. Plusieurs jeunes

Plus en détail

DISCIPLINE : SCIENCES

DISCIPLINE : SCIENCES DISCIPLINE : SCIENCES SEQUENCE : L alimentation SEANCE 4 : (60 mns) Période : 1 Niveau : Cycle 3 OBJECTIF : Classification des aliments et leur devenir. COMPéTENCE : Rôle des aliments dans l o rganisme.

Plus en détail

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON

ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON ADDITIF AU RAPPORT DE CERTIFICATION (SUITE À RAPPORT DE SUIVI) 2EME PROCÉDURE CENTRE HOSPITALIER DE VIERZON 33 rue Léo Mérigot BP 237 18102 VIERZON CEDEX MAI 2011 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

EQUILIBRE ALIMENTAIRE

EQUILIBRE ALIMENTAIRE EQUILIBRE ALIMENTAIRE Sommaire Pourquoi mange t'on? Qu'est ce qui influence notre alimentation? Pourquoi manger équilibré? Comment manger équilibré? Les différents groupes d'aliments. La composition des

Plus en détail

Comment s alimenter avant / après une séance de sport?

Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Rencontre Sport & Santé 26 mai 2015 Comment s alimenter avant / après une séance de sport? Stéphanie JEAN-ANGELE Diététicienne Point sur l équilibre alimentaire La pyramide alimentaire PRODUITS SUCRES

Plus en détail

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE

GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE GESTION DES DISPOSITIFS MÉDICAUX STÉRILES PAR LES PREPARATEURS EN PHARMACIE HOSPITALIERE AU BLOC OPERATOIRE Odile NUIRY, Pharmacien, CHU de SAINT-ETIENNE CONTEXTE Projet de modernisation du CHU En 2009

Plus en détail

Le petit déjeuner : un repas pour partir du bon pied!

Le petit déjeuner : un repas pour partir du bon pied! Le petit déjeuner : un repas pour partir du bon pied! 2 POURQUOI LE PETIT-DÉJEUNER EST-IL UN REPAS SI IMPORTANT? Pour «Recharger les batteries» après une nuit de jeûne Eviter les «creux à l estomac» et

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

L équilibre alimentaire

L équilibre alimentaire L équilibre alimentaire EAU Seule boisson indispensable PRODUITS SUCRES Limiter le sucre : desserts sucrés, boissons sucrées (Sodas, sirop ) Des aliments pour une journée (1 part = 1 fois par jour) MATIERES

Plus en détail

DOSSIER CONSULTATION. Marché de prestations de service en restauration collective. du Restaurant de l EHPAD Lasserre

DOSSIER CONSULTATION. Marché de prestations de service en restauration collective. du Restaurant de l EHPAD Lasserre DOSSIER CONSULTATION APPEL D OFFRE OUVERT EUROPEEN Marché de prestations de service en restauration collective du Restaurant de l Fourniture de repas aux résidents et aux personnels, préparation des repas

Plus en détail

Les Brunchs (Plaquette 2016)

Les Brunchs (Plaquette 2016) Boulevard Vauban F 59500 DOUAI Salons de Réceptions Les Brunchs (Plaquette 2016) Pour l organisation de votre réception, nous mettons à votre disposition nos salons clairs et spacieux dans un cadre aux

Plus en détail

Petits-déjeuner & Pauses café

Petits-déjeuner & Pauses café Catalogue Petits-déjeuner & Pauses café 2015 2 Gammes pour toutes vos envies : Classique Élégance Paris Traiteurs 10, rue Olof Palme 92110 Clichy - SAS au capital de 42100 - SIRET: 430 327 841 000 44 Les

Plus en détail

I - BILAN DE L ACCUEIL

I - BILAN DE L ACCUEIL - 1 - - 2 - Depuis les années 90, Les Restos du cœur de Gisors, situés rue de L Arsenal dans un local mis à disposition par la Municipalité, distribuent des denrées alimentaires en équivalents repas et

Plus en détail

L alimentation des détenus Présentation

L alimentation des détenus Présentation Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Présentation Présentation de l activité restauration publique L organisation 365j/365j; selon des horaires précis. Présentation de l activité restauration

Plus en détail

Centre Hospitalier de Rouffach - 68250. mch Broggini - Analyse de Gestion

Centre Hospitalier de Rouffach - 68250. mch Broggini - Analyse de Gestion Centre Hospitalier de Rouffach - 68250 Présentation du CH de Rouffach Le service AG & DIM L analyse de Gestion au CH Les outils d aide à la décision Le dialogue de gestion Présentation du CH de Rouffach

Plus en détail

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire»

Présentation faite par l ADES. «animation, diététique, hygiène alimentaire» Présentation faite par l ADES «animation, diététique, hygiène alimentaire» Les bases de l équilibre alimentaire Pourquoi mange-t-on? Aliments = source d énergie Nutriments énergétiques Protéines 1g = 4

Plus en détail

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien

SPORT ET DIETETIQUE. PROTEINES : 1g = 4kcal 15% de l apport énergétique quotidien Docteur PAULE MORARD IBM ECULLY SPORT ET DIETETIQUE BESOINS GLUCIDES : 1g= 4kcal 55% de l apport energétique quotidien Glucides à indice glycémique élevé ( IG) : Pain, purée, riz blanc, corn flakes Glucides

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Avec un petit déjeuner, commence bien la journée!

Avec un petit déjeuner, commence bien la journée! Avec un petit déjeuner, commence bien la journée! Indicateurs infirmerie : POURQUOI? - Passages fréquents d élèves «en hypoglycémie» avec signes : pâleur, fatigue, maux de ventre (brûlures gastriques,

Plus en détail

N o u v e a u t é s d e D A T A M E A L V e r s i o n 2 0 1 3

N o u v e a u t é s d e D A T A M E A L V e r s i o n 2 0 1 3 N o u v e a u t é s d e D A T A M E A L V e r s i o n 2 0 1 3 11 1. M O D I F I C A T I O N S C ON C ERN A N T A L A FOIS DATAMEAL P R I S E DE C OM M A N D E S R E P A S, G E S TI O N DE P R OD U C TION

Plus en détail

CONTEXTE 1 : L EHPAD «Les mimosas»

CONTEXTE 1 : L EHPAD «Les mimosas» CONTEXTE 1 : L EHPAD «Les mimosas» Les mimosas est un Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) privé à but lucratif, qui accueille 85 résidents. Situé en plein cœur du centre

Plus en détail

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente

Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Caisse Primaire d Assurance Maladie de La Charente Examens périodiques de santé pour tout assuré social (sauf RSI) Les examens périodiques de santé Pour qui? En règle générale Pour tous les assurés sociaux

Plus en détail

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard

AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD. Frank Girard AUTOMATISATION DE LA DISPENSATION NOMINATIVE DANS LES EHPAD Frank Girard 33 emes journées ACPPHOS Saint Jean d Angely le 14 Novembre 2013 Contexte Prérequis Objectifs Choix de l automate Bilan Contexte

Plus en détail

PROCEDURES concernant le TRANSPORT - PELERINAGE 2012 - ANNECY -

PROCEDURES concernant le TRANSPORT - PELERINAGE 2012 - ANNECY - P1/4 PROCEDURES concernant le TRANSPORT - PELERINAGE 2012 - ANNECY - 1- SCENARIO GENERAL Les pèlerins malades et handicapés voyagent dans 5 cars qui, à l aller, vont directement à l Accueil Notre-Dame

Plus en détail

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe

La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe La communication engageante dans la campagne de vaccination contre la grippe L expérience du Centre Hospitalier de DIEPPE en 2012 Chantal DELESTRE, infirmière de Santé au Travail Centre Hospitalier de

Plus en détail

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne

Focus sur le sel et le potassium. C. Bonneville diététicienne Focus sur le sel et le potassium C. Bonneville diététicienne Les enjeux Sodium et potassium sont largement représentés dans notre alimentation. Quel est la bonne proportion de ces deux minéraux dans l

Plus en détail

PROPOSITION TEAM BUILDING TEAM BUIDING

PROPOSITION TEAM BUILDING TEAM BUIDING TEAM BUIDING SOMMAIRE 1- ACCUEIL ET PETIT DEJEUNER 2- ACTIVITES ET ATELIERS 3- DEJEUNER 4- GOUTER 6- ANIMATION 7- DEVIS 1- PETIT DEJEUNER a- Boissons Chaudes : Thé à la Menthe Café Lait Chaud Chocolat

Plus en détail

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes

Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Fiche de poste Cadre des Services hôteliers Fonction hôtelière, Blanchisserie, Restauration, Transports externes Référence : Page : 1 Date d application : Immédiate Classement : Rédaction : Olivier GEROLIMON,

Plus en détail

Etude «santé bucco-dentaire»

Etude «santé bucco-dentaire» Etude «santé bucco-dentaire» M.A. Costa 1, M. GIRARD 2, M. HUMEL 3, Dr S. MICHLOVSKY 4 1 Laboratoire hygiène, 2 D.R.D, 3 Diététique, 4 Stomatologie Pourquoi? Santé mentale Nutrition Hygiène corporelle

Plus en détail

COMMUNE DE PONT A MARCQ

COMMUNE DE PONT A MARCQ COMMUNE DE PONT A MARCQ SEJOUR EN CLASSE DE NEIGE D UNE DUREE D UNE SEMAINE EN MARS 2016 HORS VACANCES SCOLAIRES POUR LES ENFANTS DE LA CLASSE DE CM2 DE PONT A MARCQ CAHIER DES CHARGES MAITRE D OUVRAGE

Plus en détail

BIENVENUE. Pourquoi choisir l hôtel du Golf de Saint-Laurent?

BIENVENUE. Pourquoi choisir l hôtel du Golf de Saint-Laurent? Séminaires BIENVENUE Calme, détente et sérénité sont au programme à l hôtel du Golf de Saint-Laurent à Ploëmel dans le Morbihan, en Bretagne, situé à proximité du Golfe du Morbihan, de Carnac et de la

Plus en détail

Comment? Définir la méthode de prise en charge. Evaluer les sports à risques. Evaluer les sportifs à risques. Définir le cadre de la prise en charge

Comment? Définir la méthode de prise en charge. Evaluer les sports à risques. Evaluer les sportifs à risques. Définir le cadre de la prise en charge Comment? Evaluer les sports à risques. Evaluer les sportifs à risques Définir la méthode de prise en charge Définir le cadre de la prise en charge Evaluer les sports à risque Sports à catégories de poids

Plus en détail

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy Marché de restauration collective Vandoeuvre les Nancy Mise en place du nouveau marché Public concerné par le marché Cantines Scolaires Foyer des Personnes Agées Portage à domicile Choix politique des

Plus en détail

La Gourmandise appartient enf in à ceux qui se lèvent tôt!

La Gourmandise appartient enf in à ceux qui se lèvent tôt! Livraison de Petits Déjeuners Hôteliers à votre bureau La Gourmandise appartient enf in à ceux qui se lèvent tôt! Le room service en entreprise Parce que chaque jour ne vaut que s il est partagé, Parce

Plus en détail

JEU DE 7 FAMILLES LA NOURRITURE

JEU DE 7 FAMILLES LA NOURRITURE JEU DE 7 FAMILLES LA NOURRITURE Contenu : - 9 familles - 54 cartes bonjourfle.wordpress.com TMO 2014 Des pommes Des oranges Des fraises Des bananes Du raisin Un ananas Des carottes De la salade Des poivrons

Plus en détail

Petits Déjeuners du monde

Petits Déjeuners du monde CONTACTS Tél: 04 67 04 75 14 mail : pedago@agropolis.fr www.museum.agropolis.fr Petits Déjeuners du monde Résumé Une animation autour des petits déjeuners de la France, du Japon et de l'afrique. Pour découvrir

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE CHIRUGIE DIGESTIVE FOUQUE (FCG)

LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE CHIRUGIE DIGESTIVE FOUQUE (FCG) LIVRET D ACCUEIL DU SERVICE CHIRUGIE DIGESTIVE FOUQUE (FCG) PRESENTATION HOPITAL SAINT JOSEPH Le personnel de l hôpital Saint Joseph est heureux de vous accueillir et de participer à votre formation. Établissement

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

Centre Hospitalier de Bastia

Centre Hospitalier de Bastia Le bilan des années 2010 2011 2012 2013 et 2014 est important tant dans le domaine de la gestion et du pilotage que de la stratégie, du management, de l équilibre des organisations et de la coopération

Plus en détail

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE

D P E L P AC A E C M E EN E T N ENTREPRISE PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE Récapitulatif de la démarche Cette démarche s inscrit dans le cadre de la Loi sur l Air et des mesures liées à la limitation de l usage de l automobile contenues dans la

Plus en détail

GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les établissements de santé

GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les établissements de santé GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les de santé Document élaboré par Jany Malaty-Vaccari membre de la commission hospitalière - Avril 2001 PREAMBULE: page 2 I - Préalable pour la

Plus en détail

Séminaires, réunions et réceptions au coeur de la Ville de Saint-Étienne

Séminaires, réunions et réceptions au coeur de la Ville de Saint-Étienne Séminaires, réunions et réceptions au coeur de la Ville de Saint-Étienne Votre séminaire au Grand Cercle À VOUS DE COMPOSER ET PERSONNALISER VOTRE SEMINAIRE! Séminaire classique Forfait à 42,50 HT Une

Plus en détail

Construire un projet BIO en Restauration Collective

Construire un projet BIO en Restauration Collective Atelier : Construire un projet BIO en Restauration Collective 1 Introduire des produits biologiques en restauration collective : comment faire? Une démarche en 7 étapes : 1. Un projet global 2. Se renseigner

Plus en détail

Enquête de satisfaction Restaurant Le Sesame à Rennes

Enquête de satisfaction Restaurant Le Sesame à Rennes Enquête de satisfaction Restaurant Le Sesame à Rennes Novembre 2012 Au plus près des territoires 1 SOMMAIRE Données de l étude Méthodologie 3 4 1 Notations globales 5 2 3 La typologie des convives La prestation

Plus en détail

Alimentation liquide. Info +

Alimentation liquide. Info + Alimentation liquide Info + La texture liquide rend les repas moins appétissants et parfois difficiles à reconnaître : inscrivez les noms des préparations sur chaque bol ou notez-les sur un menu pour mieux

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU SERVICE DE DISTRIBUTION DE REPAS A DOMICILE

REGLEMENT INTERIEUR DU SERVICE DE DISTRIBUTION DE REPAS A DOMICILE REGLEMENT INTERIEUR DU SERVICE DE DISTRIBUTION DE REPAS A DOMICILE Qu est-ce que le service de Distribution de Repas à Domicile? Le service de distribution de repas à domicile est un service proposé par

Plus en détail

ANNEXE 2 : TABLEAUX A TRANSMETTRE * * *

ANNEXE 2 : TABLEAUX A TRANSMETTRE * * * ANNEXE 2 : TABLEAUX A TRANSMETTRE * * * TABLEAU 1 SI 6 SI 4 SI 5 SI 3 SI 2 SI 1 TOTAL Dépenses enregistrées au C.A.A services médico-techniques services hôteliers logististique et gestion générale hors

Plus en détail

Coreli on line ésylog mise à jour le janvier 2006, version 1.2. connexion intranet ou extranet Coreli. réseau local client

Coreli on line ésylog mise à jour le janvier 2006, version 1.2. connexion intranet ou extranet Coreli. réseau local client Coreli on line ésylog mise à jour le janvier 2006, version 1.2 1/5 Qu'est-ce que Coreli On Line? ésylog propose des solutions intranet ou extranet pour tous ses produits. C'est le cas de la Prise de Commandes

Plus en détail

Le pique-nique et le développement durable En amont de cet atelier réaliser la fiche pédagogique : Composition du pique-nique

Le pique-nique et le développement durable En amont de cet atelier réaliser la fiche pédagogique : Composition du pique-nique Les repas Salle avec tableau 1 heure Le pique-nique et le développement durable En amont de cet atelier réaliser la fiche pédagogique : Composition du pique-nique Objectifs de l atelier : Sensibiliser

Plus en détail

Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés

Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés Cliniques et hôpitaux privés, on peut tous y aller! Accessibles à tous Les cliniques et hôpitaux privés accueillent tous les patients y compris ceux qui

Plus en détail