Présentation du Programme PHARE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation du Programme PHARE"

Transcription

1 Présentation du Programme PHARE

2 Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Objectifs Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses des établissements de santé après la masse salariale Les bonnes pratiques et les succès sont nombreux mais ils sont encore isolés et doivent être partagés entre tous les établissements Le plan de performance des achats hospitaliers s inscrit dans la continuité des initiatives déjà lancées depuis 2006, en particulier la mise en place de marchés groupés nationaux et régionaux, et dans la dynamique de transformation des achats de l Etat (17 Md, hors armement) et des opérateurs (10 Mds ). Le plan de performance des achats hospitaliers a identifié un potentiel de gain au plan national de 910 M sur la période autour de trois axes : le développement d une fonction achat au sein des établissements avec un responsable achats unique l animation d une politique régionale des achats par les ARS un appui et un pilotage national animé par la DGOS Le lancement a été rendu officiel à Lyon en septembre 2011 par Annie Podeur Transformer la fonction achat dans les établissements de santé Mettre en place un responsable achat qui anime et coordonne la politique achat de l établissement Mettre en place un plan d actions achat annuel Améliorer le dialogue entre prescripteurs et acheteurs Pour réaliser des gains économiques et de qualité de service à travers : La mutualisation Le juste besoin et bon usage La négociation Le raisonnement en coût complet L activation du marché fournisseurs Le meilleur suivi fournisseurs La standardisation "Notre défi, ce n'est pas de faire des économies, c'est de dégager de la marge pour le fonctionnement des établissements et pour un meilleur service à nos concitoyens«annie Podeur, 3/10/2011 Direction générale de l offre de soins - DGOS 1

3 L enjeu est d utiliser tous les leviers de l achat, sur toutes les catégories de dépenses 3 grandes catégories de leviers de gains Idées clés Performance typique des hôpitaux 1. Massifier les contrats : - Regroupements - Renégociation des contrats - Changement de la composition du portefeuille de fournisseurs Combien? Qui? 30% des gains Valeur non capturée habituellement La massification, principalement utilisée jusqu ici (groupements), ne représente au mieux que 30% des gains potentiels Ce potentiel de 30% n est pas encore capturé partout 2. Optimiser les produits et services achetés : - Standardisation - Solutions de substitution - Elimination de la surqualité dans les spécifications - Coût objectif - Gestion de la demande 3. Optimiser les processus d achat : - Simplification de l administration - Utilisation optimale du code des marchés - Réduction des coûts d interface - Démarche de progrès continu/ recherches d économies avec les fournisseurs - Optimisation de la gestion des stocks.. Quoi? Comment? 40% 30% Les leviers qui jouent sur l optimisation des produits et services achetés et sur l optimisation des processus d achat représentent 70% des gains potentiels Ils sont encore peu exploités Ils reposent en grande partie sur l approfondissement du dialogue prescripteurs - acheteurs Impact total % des gains Direction générale de l offre de soins - DGOS 2

4 Le responsable achat unique et le groupement de commandes sont au cœur de cette recherche d une plus grande performance achat 1. Conduit la consultation (étude de marché, stratégie d achat, DCE, négociation ) à partir des besoins de ses adhérents afin d obtenir les meilleures conditions économiques 2. Encourage les établissements à l utilisation des marchés 3. Encourage à une implication renforcée des prescripteurs au sein des établissements adhérents 4. Fournit si besoin une expertise achat et un appui méthodologique aux acheteurs 5. Diffuse de l innovation 6. Quantifie les gains obtenus Responsable achat unique en établissement GROUPEMENT DE COMMANDES 1. Anime un dialogue avec les prescripteurs sur toutes les catégories de dépenses pour définir le juste besoin / raisonner en coût complet / standardiser 2. Utilise le groupement de commandes pour bénéficier des meilleurs conditions économiques sur les achats mutualisables 3. Encourage à une implication renforcée des prescripteurs de son établissement dans le groupement 4. Accompagne l acheteur leader et le prescripteur leader localisés dans son établissement (si établissement coordonnateur) 5. Challenge la performance du groupement 6. Suit la bonne exécution des marchés et la mise en place de plans de progrès avec les fournisseurs Direction générale de l offre de soins - DGOS 3

5 L ARS joue le rôle d animateur et de facilitateur au niveau régional PARTENAIRE DES ETABLISSEMENTS 4 1 INTERFACE FONCTIONELLE Entre les entités compétentes et les établissements FACILITATRICE Dans la mise en œuvre de la stratégie 3 FORCE DE PROPOSITIONS Sur des outils adaptés 2 FEDERATRICE Entre les établissements et autour du projet Direction générale de l offre de soins - DGOS 4

6 Un objectif de gains de 910 millions sur 3 ans Bretagne 47 M Basse Normandie 25 M Haute Normandie Nord Pas De Calais 57 M Picardie 30 M 25M Ile de France 178 M Champagne Ardennes 21 M Lorraine 35 M Alsace 29 M millions millions millions Pays De La Loire 46 M Centre 36 M Bourgogne 27 M Franche Comté 18 M Une estimation des gains s appuyant sur : Poitou- Charentes 27 M Auvergne Limousin 20 M 15 M Aquitaine 42 M Midi-Pyrénées 38 M Languedoc- Roussillon 32 M Rhône-Alpes 86 M Provence-Alpes Cote d Azur 61 M Corse 4 M Les gains attendus par les groupements nationaux et régionaux L exemple de quelques établissements déjà engagés dans une «démarche achat»: HCL, HUS Direction générale de l offre de soins - DGOS 5

7 Les 5 axes opérationnels du programme PHARE Performance Achat Mobiliser l ensemble des leviers achat et susciter l adhésion Projet ARMEN Identification d actions de gains issues de bonnes pratiques Comité des marchés (stratégie couverture des marchés) Appui au développement des marchés groupés infra nationaux Appui aux établissements Convaincre de la mise en place d un RA unique et d un plan d actions achat annuel Programme PHARE Accompagnement des établissements pour l élaboration de leur premier PAA Développement et diffusion d outils dédiés (Kit ES) Appui aux ARS Développer la fonction d animation Achat en ARS et aider au déploiement des outils Développement d une offre de formation Comité des achats Développement et diffusion d outils dédiés (Kit ARS) Appui terrain Communication Diffuser les fondamentaux du programme et valoriser la fonction d acheteur Journée des acheteurs, journées de restitution ARMEN Site internet, plaquette, newsletter Pilotage Suivre l avancement du programme et décider d éventuelles actions correctrices Méthode de calcul des gains Dispositif de suivi (gains, déploiement) Direction générale de l offre de soins - DGOS

8 2013, année de déploiement et de progrès continu 1 er pilote en région et en établissement Fin 2011 Prouver le potentiel de gain en réussissant avec 1 région et 1 établissement Susciter d adhésion des acteurs Structuration du programme et 1 ère vague de déploiement Jan-Juin 2012 Structurer le programme et la trajectoire de déploiement Déployer la démarche dans au moins 10 régions et engager 20 à 30 établissements Maintenir l adhésion et démontrer des premières preuves d impact Structurer la fonction achat au niveau national afin de réussir l accompagnement dans le déploiement Accélérer les échanges de pratiques Accompagner les 150 premiers établissements dans la mise en œuvre de leur premier Plan d Action Achat Favoriser la création / consolidation de groupements de Industrialisation du programme Juin commande territoriaux Communiquer sur les résultats Il faut montrer que ça marche et créer l adhésion Il faut déployer et maintenir l adhésion Il faut industrialiser la démarche et concrétiser les gains SOURCE : Equipe projet Direction générale de l offre de soins - DGOS 7

9 Le succès de la vague 1 ARMEN (22 mars-25 juin) confirme le potentiel de gains sur tous les leviers et la forte adhésion des établissements aux enjeux ARMEN, c est l identification par des acheteurs et des prescripteurs de bonnes pratiques achat quantifiées à l issue de trois mois de travaux de groupe. Un appui méthodologique est apporté par l équipe PHARE tout au long du processus Planification Cartographie des dépenses, Recueil des bonnes pratiques Identification des opportunités Quantification Hiérarchisation Recommandations Objectif: 15% de gains par segment sur 3 ans Une forte adhésion des professionnels avec près de 100 participants aux travaux et plus de 250 personnes présentes à la restitution du 25 juin 2012 à l HEGP Résultat: Identification de 77 opportunités représentant un potentiel de gains de plus de 1,2 Mds répartis sur tous les leviers de l achat Poids des différents leviers en M Mutualisation 520M 294 M Analyse du juste besoin 329M 204M Optimisation techniques d'achat Professionalisatio n de l'achat Direction générale de l offre de soins - DGOS 8

10 Plus de 80 bonnes pratiques achat ont été quantifiées et hiérarchisées au cours de cette première vague Analyse du juste besoin Au CH de Saint Denis, la limitation du nombre d éléments couverts sur un contrat tous risques a généré un gain de 26% Bonnes pratiques A Saint Denis, la couverture de la salle de radiologie sans capteur plan est 26 % moins cher que le contrat incluant le capteur. Mutualisation Dialogue prescripteurs-acheteurs Au CLCC LEON BERARD A LYON, la meilleure définition des besoins a généré un gain de 39% sur l achat de casaques chirurgicales stériles Marché réussi de casaques chirurgicales stériles par une définition conjointe des besoins, la conduite du changement par les pharmaciens et une stratégie d achat permettant l ouverture à de nouveaux produits. Changement des politiques de consommation : Conditions de mise en œuvre Résultats L hôpital doit prendre le faible risque de payer un capteur plan neuf de (vs. une économie de sur 10 ans). 10 ans = Durée de vie moyenne dans des conditions normales d utilisation Réduction du prix du contrat de l ordre de 26% SOURCES: Exemple de l AP-HM, CHU Grenoble Direction générale de l offre de soins - DGOS 20 Optimisation des techniques d achat Bonne pratique massification/standardisation, Région Rhône Alpes Lors du renouvellement du marché régional, la massification des achats et la standardisation des produits du Groupement génèrent 141 k de gain sur 2012 Groupement d établissements Augmentation de la valeur du marché (+30%) Rationalisation de l allotissement (-52%) Standardisation des modèles de vêtements (-60%) Etablissements seuls Faible valeur de marché Multitude de lots et références -11.2% 3 ans Conditions de mises en œuvre: Durée de marché ferme: 2 à 3 ans Intégration de minima de marché par lot et par établissement 55 établissements Direction générale de l offre de soins - DGOS 6 Modification des produits utilisés : Utilisation de casaques à usage unique avec abandon du linge traditionnel, répondant aux spécificités techniques des chirurgiens pour un coût unitaire inférieur. Ajustement au besoin : Revue de la segmentation d utilisation pour éviter la surqualité lorsque le recours aux produits standards répond au besoin (différentiation établie de l utilisation de casaque de chirurgiens de celle des aide opérateurs) RESULTATS QUANTITATIFS : GAINS SUR ACHAT DE 39% Achat d un produit à un coût unitaire inférieur Priorisation de l utilisation des articles de qualité aux opérateurs Massification permise par la hausse du recours aux produits standards (réduction de nombre de fournisseurs pour les produits spécifiques) RESULTATS QUALITATIFS Introduction de matières innovantes et conformes à la norme Amélioration de la praticité d utilisation Direction générale de l offre de soins - DGOS Professionnalisation du rôle de l acheteur 16 PHARE ARMEN Equipe dépenses immobilières La pratique de la négociation a permis au CHU de Grenoble de réaliser un gain moyen de 6 % Contexte Lors de la restructuration d'une aile d'hospitalisation de 38 lits et 1500m² de l Hôpital Albert MICHALLON le CHU de Grenoble a opté pour une procédure de Marché négocié Méthode La négociation était prévue au Règlement de consultation. Analyse technique des offres initiales, préparation d un cadre de négociation et rencontre d 1H00 par entreprise. Point financier exposé après discussion technique. Nouvelles offres dans les 5 jours, et analyses complémentaires en 3 jours. gains achats Gains de 4,5 à 10 % en fonction des entreprises VC DATEPT DA - HCL Direction générale de l offre de soins - DGOS 10 Ingénierie Achats Organisation et implication MOA BONNE PRATIQUE n 2 Instaurer une démarche prévention sur les risques statutaires a permis au CH Le Vésinet de réaliser 30% de gains sur l assurance risques statutaires Prévention du risque = amélioration de la sinistralité à court, moyen et long terme Description de la bonne pratique Du côté du client: Document unique (indicateur de risque à priori) + Plan d action de réduction des risques au travail (indicateur qualité) + Analyse des causes AT (indicateur de risque à postériori) interface avec la sinistralité Du côté de l assureur: Sinistralité des 3 dernières années (résultat) + Certification HAS (évaluations externes) + Statistiques Institut National de Recherche en Sécurité ( INRS). Juste besoin Résultats en coûts complets Gains indirects : au niveau de la sinistralité: Journées d arrêt «TMS» en 3 ans: jours soit -82 % = 2 ETP d ASH ( ) AES à risques ( ) = de 90%, AES à risques ( ) = 0 Hôpital propre assureur sur indemnités journalières = à / an en option. Gains directs: au niveau des cotisations d assurance: : 0,15 % masse salariale / an : 0,11 % masse salariale / an Gains = 30% = 5128 Direction générale de l offre de soins - DGOS Direction générale de l offre de soins - DGOS 13

11 La fonction achats au sein des établissements Professionnaliser les acheteurs dans les établissements Elaborer une stratégie globale des achats Coordonner la définition des besoins avec les utilisateurs (prescripteurs) Négocier et assurer le suivi des contrats Mettre en place une politique de bon usage Utiliser les outils d amélioration de la performance achat (groupements, base de données, etc.) Evaluer les gains Direction générale de l offre de soins - DGOS 10

12 Comment construire un plan d actions achats? Où en sommes-nous aujourd hui? Quels sont les leviers d action à mettre en œuvre? Comment le fait-on en pratique? Réaliser l état des lieux de la fonction achats Cartograph ier les dépenses et les échéances clés Identifier les segments importants Organiser un «remue méninges» avec les prescripteurs sur les pistes d amélioration Chiffrer le potentiel des pistes d améliorati on Positionner les projets en termes d enjeux et d efforts Appui continu de la Direction à la démarche, aux porteurs du projet et aux prescripteurs impliqués Décider des projets à lancer et du calendrier Réaliser l autodiagnostic de l établissement en matière d achats afin d identifier les principales dimensions à renforcer en priorité Cartographier les dépenses achats, les acteurs et échéances clés pour préparer la mise en place du plan d actions achats Concentrer les efforts sur les dimensions identifiées comme étant les moins fortes dans la phase d état des lieux Rencontrer les prescripteurs (cliniciens, cadres de santé, autres) pour recueillir leur vision des achats et leurs suggestions de points d amélioration Identifier les actions à mettre en œuvre et évaluer leur potentiel de gains pour les intégrer au plan d actions achats Prioriser les pistes identifiées selon une matrice croisant le potentiel d impact et les efforts nécessaires Positionner les pistes d amélioration sur le calendrier de l année à venir et désigner les responsables 2 semaines 1/2 semaine 5 semaines 2 semaines 2 semaines 2 semaines SOURCE : Equipe projet Direction générale de l offre de soins - DGOS 11

13 Orientations nationales sur le niveau de mutualisation des achats hospitaliers Définition Segments prioritaires CAT 1 : Achats à regrouper nationalement Des «gains rapides» via l adhésion à des marchés d envergure nationale existants : Pas de réelle difficulté d harmonisation des besoins (besoin facilement «standardisable») Offre structurée par quelques grands fournisseurs Des marchés d envergure nationale a priori performants portés par trois grands opérateurs 1. Papier 2. Matériel informatique (PC, écrans, portables) 3. Contrôle technique bâtiments 4. Solutions d impression 5. Véhicules 6. Téléphonie mobile 6 segments d achats sur lesquels des gains peuvent être capturés dès 2012 par les établissements via l adhésion aux marchés nationaux performants existants (voir p. suivante, selon les cas, UGAP, UniHA, Résah, UniCancer) CAT 2 : achats à regrouper à un niveau infranational Des gains via le regroupement des besoins à un niveau intermédiaire (par type d acteurs ou proximité géographique, ) : Enjeu fort de conduite du changement pour parvenir à harmoniser les besoins Selon les segments, offre structurée par quelques grands fournisseurs ou plus éclatée 1. Médicaments, 2. Dispositifs médicaux, 3. Produits d'incontinence 4. Linge (habillement) 5. Alimentaire 6. Fournitures de bureau 7. Consommables informatiques 8. Produits d'entretien 9. Déchets Enjeu : augmenter l accès des établissements à des groupements régionaux ou infra-nationaux sur ces segments Des actions plutôt (moins rapides à mettre en œuvre) CAT 3 : achats locaux Segments très spécifiques qui doivent rester à la main des établissements 1. Travaux de construction, 2. Maintenance d'équipement 3. achats ponctuels 4. Direction générale de l offre de soins - DGOS

14 Orientations nationales sur le niveau de mutualisation des achats hospitaliers Opérateur préconisé selon le type d établissement Type d achat Adhérents UniHA (54 CHU/CH) Etablissements IdF hors APHP Autres établissements CLCC CAT 1 : Achats à regrouper nationalement Papier Matériel informatique (PC, écrans, portables) Contrôle technique bâtiments Solutions d impression Véhicules Téléphonie mobile UNIHA UGAP Resah IdF UGAP UGAP Unicancer Achats CAT 2 : achats à regrouper à un niveau infra-national Médicaments Dispositifs médicaux, Produits d'incontinence Linge Habillement Alimentaire Fournitures de bureau Consommables informatiques Produits d'entretien Déchets UNIHA Resah IdF Groupement d établissements (inter-régional, régional, départemental ) à créer ou à étendre Unicancer Achats CAT 3 : achats locaux Travaux de construction, Maintenance d'équipement achats ponctuels Etablissement Etablissement Etablissement Unicancer Achats Rôle des ARS: Accompagner l adhésion de tous les établissements aux opérateurs indiqués et favoriser le développement et l émergence de groupements régionaux. Direction générale de l offre de soins - DGOS

15 Le programme PHARE : unis pour progresser ensemble Jamais la fonction achat n a bénéficié d un aussi haut niveau de visibilité et de reconnaissance mais aussi d attente. - Unissons nos forces pour progresser plus vite - Portons une ambition forte - Agissons comme des acteurs du changement Direction générale de l offre de soins - DGOS 14

Présentation du Programme PHARE

Présentation du Programme PHARE Présentation du Programme PHARE Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses des

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

11 ème COMITE REGIONAL DES ACHATS

11 ème COMITE REGIONAL DES ACHATS 11 ème COMITE REGIONAL DES ACHATS Mercredi 29 avril 2015 XX/XX/XX Ordre du jour du Comité Régional des Achats Lyon 29 avril 2015 Horaires 14h00-14h10 14h10-14h30 14h30 14h55 Ordre du jour proposé Introduction

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

Premier comité régional des achats. 22 mai 213 ARS Salle Midi Pyrénées

Premier comité régional des achats. 22 mai 213 ARS Salle Midi Pyrénées Premier comité régional des achats 22 mai 213 ARS Salle Midi Pyrénées 22 mai 2013 Programme de la journée Ouverture par Gwénaëlle Butois, Sous-directrice Qualité, Méthode et contrôle de gestion Présentation

Plus en détail

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION

ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN 2012 ACHAT PUBLIC PROMOUVOIR, CONSTRUIRE, PILOTER ET OPTIMISER UN PLAN D ACTION ACN ACHAT PUBLIC MODULE A RENFORCER LA STRATÉGIE ACHAT DE SON ÉTABLISSEMENT : ATOUTS ET CLÉS DE SUCCÈS MODULE A RENFORCER

Plus en détail

Référentiel de calcul des gains achats. Novembre 2011. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Référentiel de calcul des gains achats. Novembre 2011. Direction générale de l offre de soins - DGOS Référentiel de calcul des gains achats Novembre 2011 Préambule Ce référentiel est issu des travaux du groupe de travail «méthode de calcul des gains achats» qui s est réuni en octobre et novembre 2011.

Plus en détail

Renforcer la fonction achats en établissement de santé

Renforcer la fonction achats en établissement de santé Nouvelle version Renforcer la fonction achats en établissement de santé Kit de déploiement V2 Préambule au kit établissement V2 La présente version du kit de déploiement intègre les retours d expérience

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE

Présentation du Programme PHARE Présentation du Programme PHARE Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Objectifs Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses

Plus en détail

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1 Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE Alexandra CENTRE BENOISTEL HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES I Projet achat Direction des achats Page 1 PLAN

Plus en détail

Parcours et après-cancer. 7 colloque Inter 3C Le parcours du patient après cancer Institut Paoli-Calmettes-Marseille 11 octobre 2013

Parcours et après-cancer. 7 colloque Inter 3C Le parcours du patient après cancer Institut Paoli-Calmettes-Marseille 11 octobre 2013 Parcours et après-cancer 7 colloque Inter 3C Le parcours du patient après cancer Institut Paoli-Calmettes-Marseille 11 octobre 2013 Les enjeux de l après-cancer Qualité de vie et une approche «parcours»

Plus en détail

Appui individualisé au développement des groupements de commandes Vague 1 Groupements de commandes de la région Rhône-Alpes

Appui individualisé au développement des groupements de commandes Vague 1 Groupements de commandes de la région Rhône-Alpes Appui individualisé au développement des groupements de commandes Vague 1 Groupements de commandes de la région Rhône-Alpes Filière : incontinence Date de restitution : 17/09/2013 Sommaire Propos liminaires

Plus en détail

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement Les principes clés d une fonction achats performante Document à destination des directeurs d établissement Préambule Destinataire Un directeur d établissement qui souhaite engager une démarche de plan

Plus en détail

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI

BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI BILANS REGIONAUX DE L EMPLOI DANS L ECONOMIE SOCIALE EN 2013 Cécile BAZIN Marie DUROS Amadou BA Jacques MALET Octobre 2014 INTRODUCTION Pour la septième année consécutive, l Association des Régions de

Plus en détail

Une participation volontaire des organismes de formation

Une participation volontaire des organismes de formation LES PRINCIPES CLES DE LA DEMARCHE QUALITATIVE D ACCUEIL EN FORMATION GUIDE METHODOLOGIQUE Une participation volontaire des organismes de formation Sur la base du volontariat et dans le cadre d un engagement

Plus en détail

3ème Comité Régional des Achats. Jeudi 5 février 2015

3ème Comité Régional des Achats. Jeudi 5 février 2015 3ème Comité Régional des Achats Jeudi 5 février 2015 ORDRE DU JOUR 9h30 9h50: Introduction et Tour de table 9h50 10h30: Bilan sur la campagne de remontée des gains pour l année 2014 Estelle Remoué 10h30

Plus en détail

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE

Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE Le Fonds de Garantie pour la création, la reprise et le développement d entreprises à l initiative des femmes DOSSIER DE PRESSE Le FGIF soutien l entreprise au féminin SOMMAIRE 1. LE FGIF ET L EMPLOI Chiffres

Plus en détail

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux - ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel Les Achats doivent cultiver l idée que tout besoin peut donner lieu à une recherche d innovation Acheteurs de l Etat, établissements publics,

Plus en détail

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet

Campus TKPF. Centre de compétences. Synthèse du projet Campus TKPF Centre de compétences Synthèse du projet 1 UN ESPACE D INFORMATION, D ORIENTATION, D ACCOMPAGNEMENT & DE VALORISATION DE SON PARCOURS PROFESSIONNEL UNE INGENIERIE INTEGREE DU SYSTEME FORMATION

Plus en détail

Tableau de Bord des membres du réseau lorrain d EEDD. Un projet construit dans le cadre de notre échelle nationale

Tableau de Bord des membres du réseau lorrain d EEDD. Un projet construit dans le cadre de notre échelle nationale Tableau de Bord des membres du réseau lorrain d EEDD Un projet construit dans le cadre de notre échelle nationale I. L importance des réseaux d EEDD II. C est quoi le projet Tableau de Bord? III. IV. L

Plus en détail

Contexte institutionnel

Contexte institutionnel 1 Formation en protection de l autonomie des personnes âgées pour les aides à domicile Approche écologique Lucette Barthélémy Chargée d expertise en promotion de la santé Contexte institutionnel 2 L Institut

Plus en détail

L S E S M A M RCHES E S D E E N ET E T T O T YA Y GE

L S E S M A M RCHES E S D E E N ET E T T O T YA Y GE LES MARCHES DE NETTOYAGE de l UGAP A.P.D.P 12 Avril 2010 Sommaire I - INTRODUCTION : présentation de L UGAP II - Les marchés de propreté aujourd hui : marchés à bon de commande III - Les marchés de propreté

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Du paiement à la facture : la fluidification de la chaine financière avec Chorus

Du paiement à la facture : la fluidification de la chaine financière avec Chorus Du paiement à la facture : la fluidification de la chaine financière avec Chorus Emmanuel SPINAT Délégué de la directrice à la Maintenance et Supervision Opérationnelle (DMSO) de l Agence pour l Informatique

Plus en détail

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales

MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE. Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales MANAGEMENT ENVIRONNEMENT ISO 14001 PAR ETAPES BILAN CARBONE Accompagnement groupé laboratoires d analyses médicales La démarche d analyse et d accompagnement, constituée de 3 étapes telles qu elles sont

Plus en détail

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013

La preuve par. Principaux enseignements du bilan des PRT et. du recensement des projets télémédecine 2013 La preuve par Principaux enseignements du bilan des PRT et du recensement des projets télémédecine 2013 Le recensement Télémédecine 2013 01 Synthèse du recensement Télémédecine 2013 02 Répartition et maturité

Plus en détail

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ

L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ L HÔPITAL SANS MURS ET TERRITOIRES DE SANTÉ 19 OCTOBRE 2010 Beatrice Falise Mirat Beatrice.falise-mirat@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Agence

Plus en détail

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Sommaire Origine et pertinence du projet Orientations générales Modalités

Plus en détail

Prochaines étapes du déploiement du DMP. Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011

Prochaines étapes du déploiement du DMP. Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011 Prochaines étapes du déploiement du DMP Rencontres Inter-Régionales 7 juillet 2011 La dynamique en marche dans toutes les régions 4 événements d inauguration du DMP suivis de réunions de bassins : Franche-Comté,

Plus en détail

Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS

Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS Auriane Lemesle, RSSI TéléSanté Centre PRÉSENTATION DU GUIDE DE LA DGOS À L ATTENTION DES DIRECTIONS Introduction à la Sécurité des Systèmes d Information en établissements de santé Fiche N 1 : Les enjeux

Plus en détail

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière?

Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Le microcrédit : un outil de prévention et de lutte contre l exclusion sociale et financière? Observatoire de la Microfinance Juillet 2012 Introduction Observatoire de la microfinance de la Banque de France

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Eclairages sur le lien gains achat et économies budgétaires

Eclairages sur le lien gains achat et économies budgétaires Eclairages sur le lien gains achat et économies budgétaires Janvier 2014 V 1.1 Direction Générale de l offre de soins - DGOS Introduction Les éléments ci-après ont vocation a apporter un éclairage sur

Plus en détail

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS

PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES. Direction générale de l offre de soins - DGOS PGSSI-S Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES Guide pratique d une démarche sécurité SI en ES pour sensibiliser les directions Cible : les directions des ES les établissements de taille moyenne,

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

Baromètre SPANC Observatoire EPARCO-CSA

Baromètre SPANC Observatoire EPARCO-CSA Baromètre SPANC Observatoire EPARCO-CSA Avec le soutien de l Office International de l Eau Contexte et objectifs Un contexte d évolution des lois et réglementations qui impose un diagnostic global du parc

Plus en détail

LA GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER DES CHU AFFECTÉ AUX SOINS

LA GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER DES CHU AFFECTÉ AUX SOINS 1 Cour des comptes La gestion du patrimoine 11 juin 2014 immobilier des CHU affecté aux soins LA GESTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER DES CHU AFFECTÉ AUX SOINS Communication de la Cour des comptes CHAMP DE

Plus en détail

Déploiement du DMP 18 octobre 2011. Journée Nationale des Industriels

Déploiement du DMP 18 octobre 2011. Journée Nationale des Industriels Déploiement du DMP 18 octobre 2011 Journée Nationale des Industriels Analyse des freins et leviers au déploiement du DMP Retour d expérience des régions Amorçage (Alsace, Aquitaine, Franche Comté, Picardie)

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins MINISTERE D AFFAIR SOCIAL ET DE LA SANTE Bureau de l efficience des établissements de

Plus en détail

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse

Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse Bertrice LOULIERE, coordonnateur OMEDIT ARS Aquitaine Journée Qualité et Sécurité des Soins dans les établissements de santé 30 septembre 2011

Plus en détail

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS 10 PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS L ACCÈS DES PME À LA COMMANDE PUBLIQUE L accès des PME à la commande publique est une priorité gouvernementale. C est également un des objectifs assigné

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

Groupe Expert Dialogue de Gestion. 1 ère rencontre 30 mai 2013

Groupe Expert Dialogue de Gestion. 1 ère rencontre 30 mai 2013 Groupe Expert Dialogue de Gestion 1 ère rencontre 30 mai 2013 Plan de la présentation LE CONTEXTE LES OBJECTIFS SPECIFIQUES DES TRAVAUX DU GROUPE EXPERT DIALOGUE DE GESTION DEFINITION DU PROGRAMME DE TRAVAIL

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique

DOSSIER DE PRESSE. 8 mars 2010 Journée des femmes. Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique DOSSIER DE PRESSE 8 mars 2010 Journée des femmes Entreprendre au féminin : les femmes actrices de la reprise économique Un dispositif géré par ; UN FONDS DE GARANTIE DESTINÉ AUX FEMMES Grace au FGIF plus

Plus en détail

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production

Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013. Suivi de la production Point n 3 Instance Nationale de Concertation du 30 Mai 2013 Suivi de la production 1 - L ETAT DES STOCKS DANS LES ORGANISMES... 2 2 - L EVOLUTION DES INSTANCES... 4 2.1. Evolution des instances toutes

Plus en détail

Mutualité Française Ile-de-France

Mutualité Française Ile-de-France Mutualité Française Ile-de-France Représentation régionale de la Fédération Nationale de la Mutualité Française Acteur de l économie sociale et solidaire 280 mutuelles adhérentes 5.5 millions de personnes

Plus en détail

Pôle Finance Exemples de réalisations

Pôle Finance Exemples de réalisations Pôle Finance Exemples de réalisations CONFIDENTIEL C PROPRIETE RENAULT Coûts de développement de l Ingénierie Mécanique: Réaliser une grille commune d analyse des coûts, et un benchmarking, puis proposer

Plus en détail

I. La mise en place des accords collectifs

I. La mise en place des accords collectifs Point n 2 INSTANCE NATIONALE DE CONCERTATION 25 SEPTEMBRE 2013 I. La mise en place des accords collectifs 1.1. Vague 1 : Pour mémoire, les 3 Urssaf régionales créées au 1 er janvier 2012 (Auvergne, Pays

Plus en détail

Le pilotage de la performance achat en établissement Intervention Région XXX

Le pilotage de la performance achat en établissement Intervention Région XXX Le pilotage de la performance achat en établissement Intervention Région XXX Janvier 2013 V 1.9 Direction Générale de l offre de soins - DGOS Objectifs de l intervention Partager les principaux concepts

Plus en détail

LES OBJECTIFS DU PAT

LES OBJECTIFS DU PAT LES OBJECTIFS DU PAT Le PAT s inscrit dans le cadre des axes de développement approuvés par l assemblée générale fédérale pour l olympiade 2012/2016. Il est le moyen de mettre en synergie l ensemble des

Plus en détail

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie

Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie date Améliorer du jour votre Libellé performance énergétique : les dispositifs d accompagnement 4 novembre 2014 Accompagnements pour les entreprises en matière d environnement et d énergie Aline PIERRE

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Synthèse des travaux ARMEN Vague 3 janvier 2014

Synthèse des travaux ARMEN Vague 3 janvier 2014 Synthèse des travaux ARMEN Vague 3 janvier 2014 Au sein du programme PHARE, ARMEN est le projet majeur de l axe Performance achat Performance Achat Projet ARMEN Identification d actions de gains issues

Plus en détail

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005

Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Développer vos compétences, pour innover sur vos territoires. Extrait du catalogue 2005 Association Rhône Alpes des professionnels des Développeurs Economiques Locaux 14 rue Passet 69007 Lyon Tél. : 04

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social CAHIER DES CHARGES DU CONSULTANT APPUI CONSEIL «GESTION DES AGES» dans le cadre du Contrat de génération Le présent

Plus en détail

Entreprendre au féminin

Entreprendre au féminin DOSSIER DE PRESSE Entreprendre au féminin Un dispositif géré par : SOMMAIRE FGIF : un fond de garantie destiné aux femmes p. 3 Evolution du dispositif p. 4 Profils des bénéficiaires en 2010 p. 5 Caractéristiques

Plus en détail

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES

CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION DATES CONDUIRE OU PARTICIPER AU PROJET GPMC DE SON ETABLISSEMENT LOT 1 RÉGION Conduire ou participer au projet GPMC de son établissement LOT 1 OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Définir la stratégie de mise en place de

Plus en détail

Certification V2014. Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé. Juillet 2013 ACC01-F203-A

Certification V2014. Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé. Juillet 2013 ACC01-F203-A Certification V2014 Un dispositif au service de la démarche qualité et gestion des risques des établissements de santé Juillet 2013 ACC01-F203-A Sommaire 1. Les enjeux et les ambitions : une démarche plus

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité

Document G. Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Document G Stratégie de valorisation Modèles de propriété intellectuelle Relations avec les pôles de compétitivité Page 1 sur 7 Parmi les objectifs des Instituts de recherche technologique (IRT) figurent

Plus en détail

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma Enquête ACHATS Santé Factea Healthcare et Pragma Présentation de l enquête ACHATS Santé Le Baromètre ACHATS Santé offre une synthèse annuelle permettant d'évaluer le niveau de confiance et le niveau d'engagement

Plus en détail

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation

Dispositifs. Évaluation. Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation Dispositifs d Évaluation Des informations clés pour évaluer l impact de chaque session et piloter l offre de formation > Innovant : une technologie SaaS simple et adaptable dotée d une interface intuitive

Plus en détail

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES

INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES INGENIEUR SPECIALITE GESTION ET PREVENTION DES RISQUES DIPLOMÉ DE ARTS ET METIERS PARISTECH EN PARTENARIAT AVEC ITII 2 SAVOIES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 IMAGERIE EN COUPE 25 JUIN 2012

ARMEN VAGUE 1 IMAGERIE EN COUPE 25 JUIN 2012 ARMEN VAGUE 1 IMAGERIE EN COUPE 25 JUIN 2012 COMPOSITION DU GROUPE Carine LE FLOCH CHU MONTPELLIER Frédéric CHAPON CH MONTELIMAR Denys-Xavier PATUREL AP PARIS Michel DUCH AP MARSEILLE Vincent LIPPENS Pierre

Plus en détail

Vinci Consulting Conseil en Stratégie d innovation

Vinci Consulting Conseil en Stratégie d innovation I n n o v a t i o n & O p e r a t i o n s p e r f o r m a n c e Version Française Extrait de notre offre Vinci Consulting Conseil en Stratégie d innovation L Offre Innovation s inscrit dans notre offre

Plus en détail

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012

SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES. ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012 SCHEMA DEPARTEMENTAL DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES VOSGES ATELIER n 5 : «QUEL PLAN MARKETING POUR 2013-2017?» Epinal, le 21 novembre 2012 Une règle de base au bon déroulé de l atelier : Toutes les idées

Plus en détail

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels.

ADAPTABILITE. Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. RIGUEUR CONFIANCE EXIGENCE ECOUTE EXPERTISE RESPECT ADAPTABILITE Les Formations En Sécurité Des Risques Professionnels. Des outils pragmatiques, des Conseils sur mesures pour faire avancer la Santé & Sécurité

Plus en détail

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010

Pour qui? 30 établissements de santé accompagnés par l ANAP et les ARS. Activités réalisées jusqu à fin 2010 2010 11 projets de l ANAP Dans le cadre de son programme de travail 2010, l ANAP a lancé onze projets. Cette brochure présente un point d étape sur ces projets à fin 2010. METTRE EN ŒUVRE DES PROJETS PERFORMANCE

Plus en détail

Fonds national de prévention des AT-MP de la CNRACL

Fonds national de prévention des AT-MP de la CNRACL Fonds national de prévention des AT-MP de la CNRACL Les constats Fonctions publiques territoriale et hospitalière Des mutations profondes dans le monde du travail, auxquelles sont confrontés les établissements

Plus en détail

Le futur compteur communicant gaz. Tout savoir sur...

Le futur compteur communicant gaz. Tout savoir sur... Le futur compteur communicant gaz Tout savoir sur... Votre distributeur de gaz naturel GrDF, Gaz Réseau Distribution France, est la filiale du groupe GDF SUEZ chargée de la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne

LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Les dispositifs statutaires de mobilité interne LES DISPOSITIFS DE MOBILITE INTERNE ET DE REDEPLOIEMENT DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE La loi n 2009-972 du 3 août 2009 relative à la mobilité et aux parcours professionnels dans la fonction publique

Plus en détail

L effort de recherche par région

L effort de recherche par région Thème : Société de la connaissance et développement économique et social Orientation : Encourager des formes de compétitivité pour une croissance durable L effort de recherche par région La recherche-développement

Plus en détail

CONSEIL - COACHING - FORMATION - ACTION - ACCOMPAGNEMENT

CONSEIL - COACHING - FORMATION - ACTION - ACCOMPAGNEMENT CONSEIL - COACHING - FORMATION - ACTION - ACCOMPAGNEMENT MAÎTRISER LES FONDAMENTAUX DES ACHATS MAÎTRISER LES FONDAMENTAUX DES APPROVISIONNEMENTS NÉGOCIATION ACHATS LES ACHATS DE SOUS-TRAITANCE LES ACHATS

Plus en détail

La fonction achats fonction achats internes extérieur

La fonction achats fonction achats internes extérieur L objectif de la fonction achats est de mettre à la disposition des utilisateurs internes de l entreprise des biens et/ou des services acquis à l extérieur dans les meilleures conditions de prix, de délais,

Plus en détail

ECOLE DES MANAGERS. Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier

ECOLE DES MANAGERS. Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier ECOLE DES MANAGERS Professionnaliser et Accompagner l évolution des métiers des Managers de La Poste Courrier 1 Principes directeurs de l Ecole des Managers L Ecole des Managers soutient et accompagne

Plus en détail

Projet de création de SAFRAN ANALYTICS

Projet de création de SAFRAN ANALYTICS Projet de création de SAFRAN ANALYTICS Comité de Groupe 27 février 2015 SOMMAIRE Contexte Enjeux du Big Data pour Safran Projet Safran Analytics Calendrier prévisionnel 1 / CONFIDENTIEL / 27-02-2015 /

Plus en détail

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal

La partie production + vente est principalement concernée par l optimisation et la rationalisation des transports qui représentent l enjeu principal Chapitre 9 LA FONCTION SUPPLY CHAIN 9.1 Les bases du plan de performance Supply chain et Logistique La Direction de la Supply chain est née récemment des nouveaux enjeux internes liés à l évolution du

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES

CBRH. Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES CBRH Solutions RH pour PME RESSOURCES HUMAINES 1 Yourcegid Ressources Humaines CBRH : Paie et administration du personnel Activité GPEC : Compétences et carrière / Entretien / Formation IDR Contrôle de

Plus en détail

Comité Interprofessionnel du Bois Energie

Comité Interprofessionnel du Bois Energie A l attention des ADHERENTS du CIBE Objet : Partenariat du 10 ème colloque du CIBE à Paris en octobre 2015 A Paris, le 22 juin 2015 Madame, Monsieur, chers adhérents Le Comité Interprofessionnel du Bois-Energie,

Plus en détail

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP

LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP LA PERFORMANCE DANS LE MEDICO-SOCIAL, ENJEUX, OUTILS, RÔLE DE L ANAP Assises de l autonomie 10/06/10 PARIS Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux L Agence

Plus en détail

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES

Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES Dossier de consultation pour une mise en concurrence AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DES ALPES DE HAUTE-PROVENCE ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE REFLEXION MARKETING ET ACCOMPAGNEMENT A LA MISE EN ŒUVRE

Plus en détail

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR

HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR HÔPITAUX CIVILS DE COLMAR PROJET D ÉTABLISSEMENT 2013 2018 TOME 4 AUTRES PROJETS PROJET Qualité - Gestion des Risques 2013-2018 Novembre 2014 SOMMAIRE ORIENTATION! PROPOSER DES SOINS ET DES PRESTATIONS

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

Page 1 13 mars 2015. Innover 1

Page 1 13 mars 2015. Innover 1 Page 1 13 mars 2015 Innover 1 en mécanique Institut technologique de mécanique Piloté par les industriels mécaniciens sous la tutelle de l État Un acteur régional, national, international Le Centre d expertise

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH

Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH Vous accompagner à la maîtrise de vos projets SIRH I.Vous accompagner au pilotage métier de projet Le pilotage métier est le levier de sécurisation du projet de refonte SIRH. Avec Magn Ulteam, conjuguez

Plus en détail

Comment optimiser vos budgets. de télécommunications et. d affranchissement?

Comment optimiser vos budgets. de télécommunications et. d affranchissement? Comment optimiser vos budgets de télécommunications et d affranchissement Partie 1 : Affranchissement Pourquoi Coriolis et Neopost 2 fournisseurs de services B2B Des interlocuteurs identiques (Achats Services

Plus en détail

Achats industriels groupe. 17 mars 2008 Direction des Achats - Patrick Matz 1

Achats industriels groupe. 17 mars 2008 Direction des Achats - Patrick Matz 1 Achats industriels groupe 17 mars 2008 Direction des Achats - Patrick Matz 1 Sommaire 1. PERIMETRE DES ACHATS INDUSTRIELS. 2. SEGMENTATION DES ACHATS (Domaines, familles) 3. VOLUMETRIE ACHAT 2006 / 2007

Plus en détail

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche 11 e comité régional achats HCL Lyon Sud - 29 Avril 2015 1 Le Territoire de la CHT Haute

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail