ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet Livrable long

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet Livrable long"

Transcription

1 ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet Livrable long

2 Pourquoi, s intéresser au sujet des véhicules? 1. Un poste de dépenses annuelles de 104 M 2. Des véhicules nombreux, mal entretenus, vieillissants, souvent très Un polluants poste de dépenses annuelles de 700 M Des véhicules trop nombreux, mal entretenus, Notion du juste besoin peu prioritaire vieillissants, souvent très polluants 3. Véhicules = vecteurs d'image, d'exemplarité, objets d'enjeux de pouvoir 4. Accroissement ++++ du poste de dépense carburant : 1/3 du coût d'utilisation Véhicules d'un véhicule = vecteurs d'image, d'exemplarité, objets d'enjeux de pouvoir Notion du juste besoin peu prioritaire 5. Bien gérer les véhicules c est aussi agir sur les comportements pour maîtriser les dépenses de carburant et diminuer le nombre d'accidents (poste entretien réparation, assurance, etc.). Accroissement ++++ du poste de dépense carburant : 1/3 Mieux gérer son parc automobile = un potentiel de gain de 16 M sur 3 ans Direction générale de l offre de soins - DGOS 1

3 L équipe et l équipe élargie Parrain : Jean Pierre Sivignon Chef de la mission interministérielle d appui pour la rationalisation du parc automobile de l Etat Equipe Nom Fonction Etablissement Florence Marquès Responsable achats et approvisionnements CHRU Montpellier Anne-Laure Sartre Acheteur CHRU Montpellier Thierry Plantard Directeur Achats CHU Amiens Brahim Atmimou Acheteur CHRU Strasbourg Catherine Bargheon Denis Labre Thérèse Derisbourg Florian Prévost Directrice des achats et de la logistique Attaché d administration Achats et marchés Directrice des services économiques et logistiques Chef du groupe d achats véhicules légers CH Alpes Isère Hôpitaux Drôme Nord CH Le Rouvray UGAP Benjamin Lapostolle Directeur achats et logistique CH Montluçon Anne Lion Adjointe de direction Fondation Bon Sauveur Picauville Equipe élargie (entretiens réalisés) ENTITES Ministère de la Santé Ville de Paris CH Valenciennes CH Montélimar CH Valence SNCF Grande entreprise publique Association Nationale des Responsables de Transport Hospitaliers Direction générale de l offre de soins - DGOS 2

4 Sommaire Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses Analyse de la situation actuelle Bonnes pratiques identifiées Opportunités de gains au niveau national Synthèse des gains et matrice enjeux efforts Conclusion Direction générale de l offre de soins - DGOS 3

5 Périmètre financier : L acquisition de véhicules représente plus de la moitié du volume d achat du segment Véhicules TCO en M 104 M (extrapolés) 30,8 53,6 19,5 Détention 51% Entretien 19% Carburant 30% Sources : INSEE, DELOITTE, UGAP, DEXIA Direction générale de l offre de soins - DGOS 4

6 Exemple de structure d un TCO : parc de véhicules du CH Alpes Isère Coût acquisition Assurances Données sur le parc Nombre de véhicules 120 Entretien et pièces Ancienneté moyenne 5 ans Carburant Contrôles réglementaires Cartes de carburant Total TCO/an Kilométrage annuel total Nombre de sinistres 31 Montant des remboursements Rapport sinistre/prime 1,25 Structure du TCO Parc automobile 1,01% 0,75% Indicateurs: TCO/véhicule: 3194 PRK: 0.42 Emission CO2 g/km: ,49% 10,44% 11,74% 49,58% Coût d'acquisition Assurances Entretien et pièces Carburants Contrôles réglementaires Cartes de carburants Direction générale de l offre de soins - DGOS 5

7 Un périmètre circonscrit Les véhicules sanitaires représentent seulement 11% du total 18% 10% 5% 3% 4% 11% 56% 4% VP inférieur à 9 places VU léger (type Kangoo) VU type fourgon inférieur à 3T5 PL VSL VLM SMUR Total Montluçon 43% 32 27% 20 4% 3 11% 8 1% 1 11% 8 4% 3 75 Montélimar 52% 15 14% 4 17% 5 3% 1 3% 1 0% 0 10% 3 29 HDN 54% 43 25% 20 14% 11 3% 2 0% 0 0% 0 5% 4 80 Amiens 58% 56 21% 20 4% 4 7% 7 1% 1 4% 4 5% 5 97 Le Rouvray 78% 99 8% 10 13% 17 0% 0 0% 0 1% 1 0% Montpellier 50% % 48 11% 28 7% 17 9% 23 2% 5 3% TOTAL 56% % % 68 5% 35 4% 26 3% 18 3% Sources : Benchmark établissements de santé Direction générale de l offre de soins - DGOS 6

8 Sommaire Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses Analyse de la situation actuelle Bonnes pratiques identifiées Opportunités de gains au niveau national Synthèse des gains et matrice enjeux efforts Conclusion Direction générale de l offre de soins - DGOS 7

9 SITUATION ACTUELLE Une maturité achat encore faible sur le territoire hospitalier Le marché hospitalier ne représente que 0,1% sur le marché des acquisitions de véhicules et ne le place pas dans une position dominante pour la négociation Les bonnes idées sont nombreuses mais rencontrent des difficultés de mise en œuvre La culture d identification et de mesure d un gain quantifié n est que trop peu rencontrée Les structures hospitalières sont très hétérogènes dans leur taille et leur activité, ce qui nécessite la mise en œuvre d une démarche globale (recensement, loi de roulage, car policy, etc ). Ceci implique que les BP identifiées ne sont pas forcément duplicables en l état dans toutes les organisations mais seulement dans une partie d entre elles. En revanche elles peuvent servir de modèle ou d axe de réflexion pour tous les établissements. Les bonnes pratiques existent toutefois dans de nombreuses structures mais beaucoup ont été écartées du fait de leur non quantification. Direction générale de l offre de soins - DGOS 8

10 SITUATION ACTUELLE 2000 véhicules par an pour les hôpitaux contre 2 millions de véhicules sur le marché national Marché français des ventes de véhicules 2 millions de véhicules par an La part des hôpitaux : 2000 véhicules par an Direction générale de l offre de soins - DGOS 9

11 SITUATION ACTUELLE En synthèse sur le marché fournisseur de prestations de services: 2 Types de prestations : la location longue durée (LLD) la gestion de flotte (fleet management) Une très forte concentration du secteur autour de : La Société Générale (via ALD Automotive), Renault (via Diac Location), PSA (via Credipar) BNP Paribas (via Arval Service Lease) sont les leaders de la profession. Les 4 premiers opérateurs détiennent 72 % des prestations de LLD et fleet management Le parc automobile français en LLD a atteint 1,155 M de véhicules en 2011, soit une hausse de 1,5% par rapport à 2010 Le fleet management a atteint près de véhicules en 2011 soit une hausse de 4% par rapport à 2010 Direction générale de l offre de soins - DGOS 10

12 Sommaire Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses Analyse de la situation actuelle Bonnes pratiques (exemples) Opportunités de gains au niveau national Synthèse des gains et matrice enjeux efforts Conclusion Direction générale de l offre de soins - DGOS 11

13 Bonnes pratiques identifiées sur la base de retours d expériences terrain Dans le cadre de notre démarche de conduite d entretiens, nous avons pu constater : La majorité des structures auditées s est lancée dans une démarche d analyse en coût complet de son parc afin de tendre vers une optimisation des dépenses. En effet, la performance dépend avant tout d actions connexes menées dans le cadre d une réflexion globale d entreprise. Ces démarches aux actions très imbriquées et liées, ont fait émerger des opportunités issues de diverses bonnes pratiques du fait des fortes imbrications et interconnexions entre les différentes actions menées dans les structures auditées. Direction générale de l offre de soins - DGOS 12

14 Bonne Pratique 1 Gestion en coût complet du parc de véhicules Etat Synthèse Détails du plan d actions Problématiques : Un parc globalement ancien et coûteux Une gestion de parc fortement déconcentrée et une quasi-absence de maîtrise centrale de la fonction automobile Résultats : Une réduction des coûts du parc grâce à une gestion en coût complet et une optimisation des dépenses Une réduction des rejets de CO² Leviers identifiés Mutualisation et coordination centrale, Globalisation et massification de la commande, Développement de l externalisation des activités de soutien, Optimisation, standardisation et environnement Simplification des procédures juridiques, budgétaires et comptables, Professionnalisation, Evaluation. Diminution des dépenses liés à la gestion de parc Optimisation des coûts Choix de l acquisition patrimoniale comme mode principal, adossé aux conditions tarifaires de l Ugap. Externalisation des fonctions support d entretien, réparation, sinistralité, gestion administrative et contrôle de gestion adossée aux accords cadres de l UGAP, Standardiser le choix des modèles, Renforcer et professionnaliser la fonction de soutien automobile, S appuyer sur un système d information dédié propre à l Etat. Décret du Premier Ministre et Vademecum sur la rationalisation de la gestion du parc auto mobile de l Etat fixant : Les règles de réduction du parc de véhicules anciens, La politique d achats des véhicules, L externalisation de la gestion de flotte, Le respect des normes anti-pollution, Les règles d attribution individuelle des véhicules, Les règles d utilisation privative des véhicules. Passation d un marché interministériel pour l achat du carburant (carte accréditive). Résultats - 30 % des dépenses annuelles L étude sur l externalisation des véhicules de la gamme commerciale du parc automobile de l Etat menée par la Mission Interministérielle «France Achats» en 2008 établissait un coût moyen du parc (entretien et maintenance) à 1057 TTC, en 2011 la dépense moyenne annuelle par véhicule s établit à 728, soit - 30 % des dépenses annuelles Prochaines étapes : - Formation des personnels à l éco-conduite, - Mise en place d un marché de location courte durée. - Assurance automobile. Direction générale de l offre de soins - DGOS

15 Bonne Pratique 2 Acquisition à l UGAP et gestion en pool au CH de Drôme Nord Synthèse Problématiques : Utilisateurs multiples Gestion de pool peu efficace Résultats : Une réduction des coûts du parc grâce à une rationalisation du parc et une mutualisation Une amélioration qualitative de la réponse apportée aux utilisateurs Détails du plan d actions Affectation des dépenses par véhicule (Suivi par tableur) - Pièces détachées, Consommables, Pneus, Heures et coût de maintenance interne Factures d externalisation, Carburants, Kilométrage annuel, Frais d assurance par véhicule et sinistralité Contrôle technique, Analyse de la gestion du parc Optimisation des coûts 80% des véhicules sont affectés, Des véhicules affectés mais roulant peu ( 4 lois de roulage ) Un taux de disponibilité des véhicules en pool faible Un parc vieillissant (12 ans), Parc véhicules psy important en raison d implantations multi sites Faible sinistralité Diminution des dépenses liés à la gestion de parc et amélioration du service rendu Passage à la LLD pour les 2 poids lourds car nécessité de disposer d un dépannage dans les 2 heures ou un prêt de véhicule (gain de l achat d un véhicule supplémentaire) Rationalisation du parc (suppression des véhicules nécessitant des réparations fréquentes et analyse de l opportunité Mutualisation : Augmentation du parc de véhicule en pool de 4 passer à 16 Mise en place d un outil de réservation et d optimisation de l occupation (co-voiturage) Augmentation du changement du parc sur des véhicules récents pour diminuer la consommation en carburant et le taux de CO2 Recours à la location de courte durée pour véhicules 9 places (déplacements EHPAD) Cible Gain de 15% sur les achats Achat des véhicules neufs par l UGAP depuis 4 ans ou occasions + LLD neuf ou occasion Amélioration de la performance de la gestion de parc : - Gestionnaire de flotte ( guide des bonnes pratiques + ripage des véhicules) - Actualisation du système de réservation, - Augmentation du nombre de véhicules en pool - Réduction du volume du parc : de 2 à 4 véhicules du pool et 1 véhicule 9 places - Maintien d un garage interne avec un agent - Réduction des déplacements internes pour des réunions plénières par mise en place de la visioconférence Direction générale de l offre de soins - DGOS

16 Bonne Pratique 3 Une analyse du juste besoin a permis de diminuer le nombre de véhicules au CH de Montluçon de 13% Synthèse Détails du plan d actions Résultats 1. Problématiques : 1. Un parc vieillissant (moyenne d âge de 12,5 ans) 2. Des budgets d investissement quasi-nuls 3. Des utilisateurs nombreux et dispersés sur plusieurs sites 2. Résultats : 1. Une réduction assez sensible de la taille du parc automobile 2. L élimination des véhicules les plus anciens 1. Identification avec les services utilisateurs des véhicules dits «spécifiques» ne pouvant être partagés (aménagés pour un service particulier) ex: ambulance, poids lourds). 56 véhicules ont été identifiés comme spécialisés 29 véhicules sont à l inverse considérés comme pouvant être polyvalents Configuration géographique : Site principal + 7 sites annexes 9 véhicules généralistes sur le site principal 9 véhicules généralistes sur les sites annexes (1 à 2 par site) Diminution des dépenses liés à la gestion de parc et amélioration du service rendu Diminution du parc de 13% 2. Analyse de la répartition géographique des véhicules généralistes pouvant être partagés Sites annexes : 8 véhicules Site principal : 4 véhicules partagés -6 véhicules Autres actions concernant les véhicules spécialisés : partage de poids lourds entre services Suppression de 2 véhicules spécialisés jugés peu utiles Autres surpressions indépendantes de la mutualisation : Suppression de 2 véhicules suite à réorganisation de services -5 véhicules BILAN : 11 véhicules supprimés depuis 2010 A court terme, un gain immédiat sur les acquisitions au-delà des 13% A terme, une diminution du coût de détention de 13% Réduction de la moyenne d'âge de 1,1 an grâce à la sortie des véhicules les plus anciens Réduction des dépenses d acquisition dans un contexte de grande rareté des crédits d investissement. -12% de dépenses d entretien et réparations, -15% de dépenses d assurance Pas d effet mesurable sur les Km parcourus PERSPECTIVES : Réduction du nombre de sites Définition plus rigoureuse de la notion de véhicules spécialisés 3. Dimensionnement des pools partagés par site Direction générale de l offre de soins - DGOS Meilleure analyse de l utilisation des ressources partagées (nouveau logiciel de réservation)

17 Bonne Pratique 4 Gestion en coût complet du parc de véhicules CH Alpes Isère Synthèse Détails du plan d actions Résultats Problématiques : Véhicules affectés réalisant peu de kilomètres kms (100% d un parc de 120) Des sites d activité très nombreux, éclatés et distants 117 VL (76 sur site principal) L obligation d accompagner les créations d activités nouvelles (équipes mobiles de psychiatrie) à parc constant Résultats : Leviers identifiés Une réduction des coûts du parc grâce à une gestion en coût complet et une optimisation des dépenses Des leviers identifiés pour des gains potentiels significatifs Réduction maintenance interne au préventif Coordination centrale, Homogénéité du parc, Affectation des dépenses par véhicules Modernisation et renouvellement à «parc constant» Mutualisation et gestion informatisée des réservations et de l utilisation de la flotte Simplification processus d achat consommables Analyse de la sinistralité AO Assurance «flotte» véritable Responsabilisation des conducteurs Gains réels & potentiels Maintenance 30.5% Des gains potentiels Les pratiques depuis 2008 Gains sur achat de véhicules grâce aux reventes, (marché annuel) Diminution des coûts des pièces et consommables grâce à la standardisation des modèles et des technologies, à l affectation des pièces et dépenses par véhicule Professionnalisation de la fonction de gestionnaire de flotte Parc homogène récent (moyenne d âge 5 ans) Suppression des PL et des TC plus de 9 pl, Coûts de RH affectés au parc faible 1.25 ETP Suivi du contrat d assurance «flotte» et AO Actions à mettre en œuvre - Réduire le nombre de véhicules affectés Taux cible (46% ) - Mutualiser le parc VL sur site (64 VL) - Mettre en œuvre un logiciel de réservation et de gestion de parc mutualisé - Assurer un taux de disponibilité entrainant un taux de satisfaction 80% - Formation à la sécurité, baisse du taux de sinistralité ciblé à -6%, gain estimé à sur prime assurance «flotte» - Formation à l éco-conduite, gain estimé sur dépenses de carburant 15% soit (plan de formation ) - Utilisation de la carte d achat (consommables et pièces) L étude menée sur les coûts en 2011 établit un coût moyen du parc (entretien et maintenance) à 1235 TTC, tous véhicules confondus, soit % des dépenses annuelles relatives à l entretien et la maintenance, - 39% sur les cotisations d assurance ayant compensé les hausses du prix des carburants à la pompe ( %) Prochaines étapes : - Formation des personnels à l éco-conduite, (-15 % carburants sur 3 ans) - Mutualisation des VL sur site et réduction de ce parc mutualisé de 20% - Faire chuter la sinistralité et revenir à un rapport sinistre/prime < 1 Direction générale de l offre de soins - DGOS

18 Bonne Pratique 4 Gestion en coût complet du parc de véhicules du C.H.R.U. de Montpellier Synthèse Détails du plan d actions Problématiques : Utilisateurs multiples Achats de véhicules sans contrôle de l opportunité des besoins Gestion de pool peu efficace Une petite sinistralité importante (l utilisateur ne connaît pas les usages) Résultats : Une réduction des coûts du parc grâce à une rationalisation du parc et une mutualisation Une amélioration qualitative de la réponse apportée aux utilisateurs Affectation des dépenses par véhicule (outil de gestion du parc) - Pièces détachées, Consommables, Pneus, Heures et coût de maintenance interne Factures d externalisation, Carburants, Kilométrage annuel, Frais d assurance par véhicule et sinistralité Contrôle technique, Taux d émission de CO² Analyse de la gestion du parc 90% des véhicules sont affectés, Des véhicules affectés mais roulant peu ( 4 lois de roulage ) Un taux de disponibilité des véhicules en pool faible Un parc vieillissant (>9ans), Parc véhicules psy important Sinistralité importante et peu déclarée Benchmark complet loueur/ constructeur et maintenance Optimisation des coûts Passage à la LLD pour véhicules roulant > km/an Rationalisation du parc (suppression des véhicules de plus de 8 ans ou plus de km) et analyse de l opportunité Mutualisation : Augmentation du parc de véhicule en pool Actualisation des modalités de réservation Gestion de la sinistralité Gestionnaire de parc Car policy Passage sur véhicules électriques ( véhicules roulant < 5000 km/ an) Diminution des dépenses liés à la gestion de parc et amélioration du service rendu Cible - 15% des dépenses annuelles Amélioration de la performance de la gestion de parc : - Car policy - Gestionnaire de flotte ( guide des bonnes pratiques + ripage des véhicules) - Actualisation du système de réservation, - Augmentation du nombre de véhicules en pool - Réduction du volume du parc - Maintien d un garage spécialisé ( SMUR ) - Imputation directe des coûts pour sensibiliser à la gestion => augmentation des dépenses en classe 6 et perte de la CAF Achat des véhicules neufs ou occasions + LLD neuf ou occasion + Véhicules électriques Direction générale de l offre de soins - DGOS

19 Bonne Pratique 5 La mise en place de l autopartage à la ville de Paris a permis de diviser par 3 le nombre de véhicules Plan d actions Etude préalable Parc véhicules total: Nombre important de véhicules de fonction Les véhicules sont affectés nominativement Bonne pratique mise en place 2 roues citadines 12% 21% berlines 7% Mise en place de l autopartage sur 2 sites en 2008 Suppression de la quasi totalité des véhicules de fonction y compris pour les directeurs Réservation des véhicules grâce à un logiciel Boîtiers permettant une traçabilité totale des utilisations Facturation adressée à chaque direction basée sur les coûts réels Répartition du parc camions 60% Résultats 3 véhicules rendus pour 1 en autopartage Direction générale de l offre de soins - DGOS 18

20 Bonne Pratique 6 Externalisation de la gestion du parc de véhicules d une grande entreprise publique Synthèse Détails du plan d actions Problématiques : Un parc globalement ancien et coûteux, Une décision stratégique de fermeture de l intégralité des garages internes. Démarche : Rajeunissement du parc automobile, passer d un âge moyen de 8 ans à 6 ans, Renforcement des capacités financières, dégager 150 M de liquidité afin de permettre au groupe d investir dans ses cœurs de métier, Réduction des coûts de fonctionnement notamment par la réduction du nombre de factures en externalisant la gestion du parc. Rajeunissement du parc Externalisation de la gestion du parc Bénéfices Concerne les véhicules à moteur hors Testée dans 8 départements démontrant des Une meilleure qualité de service, manutention ( véhicules 4 roues, 700 coûts de fonctionnement stables voir Des véhicules opérationnels 24h sur 24, poids lourds, deux roues), inférieurs (pour 7 départements), Des véhicules qui garantissent une image Concerne les véhicules de plus de 7 ans, Gestion confiée à trois prestataires avec une de qualité, Objectif : 2 années pour qu aucun véhicule de expertise forte, Des véhicules plus récents et plus plus de 6 ans ne roule, La gestion générait plus de factures ergonomiques, Auparavant la moitié des coûts d entretien concernait les années 6, 7 et 8 ; ces coûts vont en un an avec plus de fournisseurs d entretien, la mutualisation des moyens Des services associés plus performants et plus réactifs, être mécaniquement réduits par le rajeunissement du parc, auprès des 3 prestataires permet de réduire fortement les frais. Des tableaux de bords mensuels pour le suivi des coûts, des anomalies Résultats Le schéma d acquisition et de gestion mis en place - 20 % des dépenses d entretien Acquisition en propre des véhicules Externalisation de la gestion auprès de gestionnaires de flottes externes en fleet management : Création d une filiale interne pour une coordination nationale et affectation des dépenses par véhicules (forfait maintenance annuelle) refacturée à chaque établissement, Affectation de l intégralité du parc (1 véhicule par tournée), Pour les véhicules peu roulant, permutation entre établissements, Remontées statistiques précises permettant d identifier les coûts par nature (pneumatiques, pièces détachées, carburant, contrôle technique ) et de suivre les rejets de CO², Des correspondants Auto localement présents en tant que gestionnaire des frais d établissement, Un parc en auto assurance compte tenu du volume et de la nature du parc. Direction générale de l offre de soins - DGOS

21 Bonne Pratique 7 Réduction du nombre de véhicules et optimisation de l utilisation au C.H.U. d Amiens Synthèse Détails du plan d actions Problématiques : Une diminution des véhicules pour corroborer aux besoins du futur mono site Véhicules affectés réalisant peu de kilomètres Résultats : Une réduction des coûts du parc grâce à une gestion en coût complet et une optimisation des dépenses Une amélioration qualitative de la réponse apportée aux utilisateurs grâce à un suivi objectivé de chaque véhicule Gestion informatisée des dépenses par véhicule (central park) Pièces détachées, Consommables, Pneumatiques, Heures de maintenance interne, Factures d externalisation, Carburants, Kilométrage annuel, Frais d assurance par véhicule, Amortissements, Contrôles réglementaires Analyse de la gestion du parc: 93% des véhicules sont affectés (8 pools), 7% (1 pool) des véhicules dédiés aux prêts ponctuels Des véhicules affectés mais roulant peu, taux de service insuffisant Un manque d homogénéité du parc, Un parc vieillissant (9,6ans), Optimisation des coûts: Essai de LLD pour 1 véhicule Acquisition de 3 véhicules électriques (usage interne) Gestion informatisée des prêts de véhicules Etude du taux de rejet de co2 pour chaque véhicule Sensibilisation à la mutualisation des véhicules Accentuation de la maintenance préventive Formation de certains utilisateurs Diminution des dépenses liés à la gestion de parc et amélioration du service rendu à l éco-conduite Résultats Coût carburant diminution des dépenses Une logique d achat (en coût complet) centralisée dans un même pôle: Achat des véhicules + LLD Amélioration de la performance de la gestion de parc : Rationalisation du système de réservation,(possibilité de recours à prestataire extérieur) Augmentation du nombre de véhicules en pool «prêt», Réduction du volume du parc (103 => 97véhicules) Direction générale de l offre de soins - DGOS

22 Bonne Pratique 8 Gestion en coût complet et optimisation du parc de véhicules au C.H.U. de Strasbourg Synthèse Problématiques : Une maintenance des véhicules de plus en plus technique et onéreuse Des besoins différents par utilisateurs multiples Résultats : Une réduction des coûts du parc grâce à une gestion en coût complet et une optimisation des dépenses Une amélioration qualitative de la réponse apportée aux utilisateurs Détails du plan d actions Affectation des dépenses par véhicule Pièces détachées, Consommables, Pneus, Heures de maintenance interne, Factures d externalisation, Carburants, Kilométrage annuel, Frais d assurance par véhicule, Contrôle technique, Taux d émission de CO² Analyse de la gestion du parc 90% des véhicules sont affectés, Des véhicules affectés mais roulant peu, Un taux de disponibilité des véhicules en pool faible, Un manque d homogénéité du parc, Un parc vieillissant (9ans), Une multiplicité d acteur (achats, maintenance ) Optimisation des coûts Externalisation de la maintenance Augmentation du parc de véhicule en pool (13=>21) Actualisation des modalités de réservation Revue des offres du marché Fermeture du garage interne Diminution des dépenses liés à la gestion de parc et amélioration du service rendu Résultats - 26 % des dépenses annuelles Une logique d achat (en coût complet) centralisée dans une même Direction : Validation et achat des prestations de maintenance Achat des véhicules + LLD Amélioration de la performance de la gestion de parc : Actualisation du système de réservation, Augmentation du nombre de véhicules en pool, Réduction du volume du parc (132 =>121 véhicules) Direction générale de l offre de soins - DGOS

23 Sommaire Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses Analyse de la situation actuelle Bonnes pratiques identifiées Opportunités de gains au niveau national Synthèse des gains et matrice enjeux efforts Conclusion Direction générale de l offre de soins - DGOS 22

24 Opportunité 1 Le recours à la centrale d achat UGAP pour les achats de véhicules permettrait de générer près de 6 M de gains au niveau national Situation actuelle Le montant estimé des achats de véhicules des hôpitaux : 53,5 M Acquisitions Ugap 2010 : 9,5 M Soit achats hors Ugap : 44 M Achats hors UGAP 44 9,5 Achats UGAP La marge de manœuvre est très importante! Conditions de mise en œuvre Facilité de mise en œuvre (accès au catalogue pour tous les établissements) Conventionner avec l UGAP Solliciter son ARS pour un conventionnement régional (meilleure remise par la massification) GAIN 15% de gains sur achat sur le poste détention 5,7% de gains sur le périmètre complet de 104M = Expériences terrain : CH Drôme Nord, Services de l Etat Direction générale de l offre de soins - DGOS 23

25 Opportunité 2 Le recours à des marchés de location courte durée pour des besoins ponctuels permettrait une économie de sur le périmètre global Situation actuelle Certains types de véhicules très spécifiques, notamment les mini bus à 7 ou 9 places, sont peu utilisés et coûteux en acquisition. L évaluation du juste besoin permet d aboutir à une solution locative (location courte durée). 44 Etant donné leur utilisation ponctuelle, les besoins peuvent être facilement anticipés Anticiper et planifier ses besoins Conditions de mise en œuvre Avoir une gestion mutualisée Centraliser la gestion des réservations GAIN Assiette applicable (les véhicules concernés): 0.5% du parc (5% de minibus en moyenne sur 1 parc, dont 10% pourraient être loués ponctuellement au lieu d être acquis) 0.16% de gains sur le périmètre complet de 104M = 167k Expériences terrain : CHU AMIENS, Hôpitaux Drôme Nord, Valenciennes Direction générale de l offre de soins - DGOS 24

26 Opportunité 3 La standardisation des modèles de véhicules peut permettre un gain de au niveau national Situation actuelle Le parc de véhicules vieillissant n est, de fait, pas standardisé dans les ES. La standardisation permet d avoir un parc homogène et entraine une diminution du nombre de références de pièces détachées et de pneumatiques. 44 L effet sur le volume du marché de pièces détachées entraînera des gains. Il en découle également une facilité de gestion Facilités de mise en œuvre Conditions de mise en œuvre Effectuer une étude du besoin avec les utilisateurs en amont GAIN NB : La gestion en pool s articule avec la standardisation et la descente en gamme de véhicule qui cumulées permettent de générer des gains encore plus importants Assiette applicable: 5% du poste entretien 0.94% de gains sur le périmètre complet de 104M = 975k Expériences terrain : Services des Achats de l Etat Direction générale de l offre de soins - DGOS 25

27 Opportunité 4 Le choix de baisser en gamme sur les modèles de véhicules achetés entraîne une économie de 1 M sur le périmètre global Situation actuelle Les établissements disposent majoritairement de véhicules économiques dans leur parc automobile Possibilité de descendre de gamme pour les véhicules standards(type citadines) tous usages sans dégrader la qualité du service Il existe encore une marge de manœuvre Conditions de mise en œuvre Profiter des créneaux de renouvellement des véhicules pour descendre de gamme Recourir aux opérateurs nationaux sur le marché pour faciliter l acquisition Planifier l achat de manière pluri-annuelle pour massifier et standardiser les commandes. Accompagnement au changement des utilisateurs GAIN Assiette applicable : 100% des établissements de santé Gain extrapolé sur le poste détention sur les achats de véhicules : 2% 1.03% de gains sur le périmètre complet = 1M Expériences terrain : CHRU Strasbourg Direction générale de l offre de soins - DGOS 26

28 Opportunité 5 La gestion en pool permet de réduire le parc et donc les dépenses d acquisition et d entretien Situation actuelle Certains hôpitaux gèrent leur parc en mutualisation mais il reste une marge de manœuvre importante Beaucoup de véhicules roulent peu Les véhicules sont dédiés et affectés à une personne ou un service prérequis indispensable : étudier l état du parc et veiller à l analyse fonctionnelle du besoin Conditions de mise en œuvre Etudier préalablement les véhicules mutualisables avec les utilisateurs (géographie, activité, etc.) Se doter d un logiciel de gestion de parc et de réservations Centraliser la gestion des réservations NB : La gestion en pool s articule avec la standardisation et la descente en gamme de véhicule qui cumulées permettent de générer des gains encore plus importants 10% d économie sur les coûts d acquisition GAIN 5% d économie sur les coûts d entretien 3% de gains sur le périmètre complet de 104M = 3,3M Expériences Terrain : Mission interministérielle services de l Etat, CHU Strasbourg, Ville de Paris, CH Montluçon, CHU Montpellier Direction générale de l offre de soins - DGOS 27

29 Opportunité 6 L éco-conduite permettrait de générer un gain en carburant de 7%, soit environ 2 millions d sur le périmètre total Situation actuelle Trop peu de sensibilisation des conducteurs au bénéfice d une telle action 20% d économie sur le poste carburant annoncée dans l offre fournisseur Quelques actions recensées La conduite du changement est fondamentale Conditions de mise en œuvre Cibler les «gros rouleurs» Accompagner l action dans la durée (démarche continue d amélioration) Piloter, mesurer, communiquer sur les résultats pour l institution et l environnement pour assurer l adhésion de tous GAIN Assiette considérée: le poste carburant Gain extrapolé sur le poste carburant : 7% soit 2 M 2% de gains sur le périmètre complet de 104M = 2M Expériences Terrain : Grande entreprise publique Direction générale de l offre de soins - DGOS 28

30 Opportunité 7 Le recours à des véhicules électriques pour des transports courts permettrait de générer près de 2M sur le périmètre global Situation actuelle Des véhicules sont utilisés par les équipes pour tous les trajets intra ou inter sites qui sont nombreux, fréquents, et qui se font à vitesse lente. Ces trajets peuvent être effectués en véhicule électrique, cela génère un gain sur le poste de dépense de carburant et des effets positifs sur le niveau sonore et le bilan carbone. Démarche de développement durable et facilité de mise en oeuvre Conditions de mise en œuvre Gain réel sur les trajets courts uniquement (l autonomie des batteries ne permettant pas de trajets longs) Prévoir un temps de chargement des batteries 44 GAIN Assiette applicable (les véhicules concernés utilisés pour des trajets courts): 10% des établissements de santé Gain extrapolé sur le poste carburant: 63% 1.87% de gains sur le périmètre complet de 104M = 1.946M Expérience terrain : CHU Amiens Direction générale de l offre de soins - DGOS 29

31 Opportunité 8 L externalisation de l entretien et de la gestion de la flotte de véhicules permet de générer 20% d économie sur le poste entretien Situation actuelle Certains hôpitaux n ont pas de garage intégré (extrapolation concerne 1 établissement sur 2) Le suivi des dépenses d entretien est laborieux Les outils de gestion de flotte sont inexistants ou peu performants Professionnaliser la gestion de la flotte Conditions de mise en œuvre Globalisation et massification des commandes Marché groupé sur prestation d entretien Externalisation des fonctions support : Entretien Réparation Sinistralité Gestion administrative Contrôle de gestion GAIN 20% de gain sur le poste d entretien 1,88% de gains sur le périmètre complet de 104M = 1,95M Expériences Terrain : Mission interministérielle des services de l Etat et grande entreprise publique Direction générale de l offre de soins - DGOS 30

32 Sommaire Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses Analyse de la situation actuelle Bonnes pratiques identifiées Opportunités de gains au niveau national Synthèse des gains et matrice enjeux efforts Conclusion Direction générale de l offre de soins - DGOS 31

33 SYNTHESE DES GAINS PAR OPPORTUNITE GAIN ATTENDU OPPORTUNITES SUR ES ASSIETTE % Total potentiel de gains ( ) Total potentiel de gains (part) Achat national de véhicules 15% ,71% Location courte durée pour besoin ponctuel Standardisation des modèles de véhicules achetés et anticipation du besoin en renouvellement 62,50% ,16% 5% ,94% Descente de gamme 2% ,03% Mutualisation Pool 10% ,62% 5% ,56% Formation à l'éco-conduite 7% ,09% Choix de véhicules électriques pour les transports courts 63% ,87% Externalisation de l'entretien 20% ,88% TOTAL ,36% Direction générale de l offre de soins - DGOS 32

34 Enjeu = valeur créée Illustration du produit de la hiérarchisation des opportunités Massification des solutions de détention 1 2 Achat de véhicules à l UGAP Location courte durée pour besoins spécifiques 6 M - 5 M - Total Véhicules TCO : 104 M 1 Analyse du juste besoin Standardisation des véhicules Baisser en gamme les véhicules MAD Gestion en pool des véhicules Maitrise du poste carburant Formation à l éco-conduite Utiliser des véhicules électriques Externalisation de prestations d entretien 8 Recourir à des prestataires spécialisés pour l entretien 4 M - 3 M - 2 M - 1 M Effort = dépenses et temps Direction générale de l offre de soins - DGOS 33

35 Sommaire Présentation du périmètre et de la cartographie des dépenses Analyse de la situation actuelle Bonnes pratiques identifiées Opportunités de gains au niveau national Synthèse des gains et matrice enjeux efforts Conclusion Direction générale de l offre de soins - DGOS 34

36 CONCLUSIONS : Des gains a minima! De nombreuses autres BP non quantifiées n ont pas été retenue dans le calcul final (professionnalisation de la fonction, imputation de la dépense au pôle, gestion centralisée, stratégie de revente, etc.) La réflexion ne peut débuter sans le prérequis indispensable de l étude complète et poussée de son parc La réduction et l optimisation du parc est la première BP à mettre en œuvre et en suivront des gains immédiats! Sur un parc de véhicules il n y a pas de ROI positif (la détention d un véhicule ne rapporte pas d argent à l établissement) Nous sommes ici dans la maitrise des dépenses et la stratégie d achat dans le cadre d une démarche globale sur la fonction. Direction générale de l offre de soins - DGOS 35

37 Engager l action sur les véhicules, comment faire? 1. Complexité du sujet Véhicules, importance du facteur humain : Impacte la réalisation des missions, l'organisation, touche au statut des agents Nécessité d'un portage par la hiérarchie qui doit, elle-même, montrer l'exemple. 2. Importance du facteur temps Ne pas vouloir tout faire, tout de suite mais, démarrer. 3. Souplesse du pilotage Être ferme sur l'atteinte des objectifs fixés et des engagements pris mais, rester à l'écoute des contraintes ou difficultés éventuelles 4. Mobiliser des compétences et faire exister la fonction de gestionnaire de parc automobile Nouvelle étape : définir une politique de gestion de flotte qui ira au-delà de la rationalisation. Direction générale de l offre de soins - DGOS 36

ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet 25 juin 2012

ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet 25 juin 2012 ARMEN VAGUE 1 Segment véhicules en coût complet 25 juin 2012 Pourquoi, s intéresser au sujet des véhicules? 1. Un poste de dépenses annuelles de 700 M 2. Des véhicules trop nombreux, mal entretenus, vieillissants,

Plus en détail

Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile?

Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile? 1 Création de valeur Le Groupe Lea au service de votre mobilité Pourquoi et comment externaliser sa flotte automobile? Une tendance de fond : se recentrer sur son métier de base pour créer de la valeur

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON Consultants. Maîtriser la gestion du parc automobile

Dossiers méthodologiques DURANTON Consultants. Maîtriser la gestion du parc automobile Dossiers méthodologiques DURANTON Consultants Maîtriser la gestion du parc automobile Version actualisée le 17 octobre 2013 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance

Plus en détail

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1

Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE. Page 1 Projet Achat du CHU de Nantes Intervention du 14 Janvier 2013 aux Journées Achats de l AMUE Alexandra CENTRE BENOISTEL HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES I Projet achat Direction des achats Page 1 PLAN

Plus en détail

PuBLi DOssieR. 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile. le contexte économique pousse à la réduction des dépenses.

PuBLi DOssieR. 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile. le contexte économique pousse à la réduction des dépenses. PuBLi DOssieR publi-information octobre 2013 10 conseils pour optimiser sa flotte automobile réalisation : - 01 43 20 10 49 / Photo : istockphoto.com le contexte économique pousse à la réduction des dépenses.

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012 ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets 25 JUIN 2012 C est la diversité de nos points de vue qui fait la richesse de nos professions. Les membres de notre

Plus en détail

Le Groupe Lea au service de votre mobilité

Le Groupe Lea au service de votre mobilité 1 Qu est-ce que le Fleet Management Lea Easy Mobility? Le Fleet Management consiste à confier la gestion de sa flotte automobile à un prestataire, tout en restant propriétaire de ses véhicules. C est une

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 IMAGERIE EN COUPE 25 JUIN 2012

ARMEN VAGUE 1 IMAGERIE EN COUPE 25 JUIN 2012 ARMEN VAGUE 1 IMAGERIE EN COUPE 25 JUIN 2012 COMPOSITION DU GROUPE Carine LE FLOCH CHU MONTPELLIER Frédéric CHAPON CH MONTELIMAR Denys-Xavier PATUREL AP PARIS Michel DUCH AP MARSEILLE Vincent LIPPENS Pierre

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets

ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets ARMEN VAGUE 1 Équipements mobiliers dans l environnement du patient en coûts complets C est la diversité de nos points de vue qui fait la richesse de nos professions. Les membres de notre groupe de travail

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX PREMIER MINISTRE Circulaire du 2 juillet 2010 relative à l Etat exemplaire - rationalisation de la gestion du parc automobile de l Etat et de ses opérateurs

Plus en détail

Les grands enjeux de la gestion de patrimoine

Les grands enjeux de la gestion de patrimoine Les grands enjeux de la gestion de patrimoine Promouvoir la performance globale des établissements publics de santé Pierre-Hugues Glardon Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre

Plus en détail

Résultats de l étude de Comportement des Utilisateurs de la LLD. 3 profils étudiés : Décisionnaire Gestionnaire Conducteur

Résultats de l étude de Comportement des Utilisateurs de la LLD. 3 profils étudiés : Décisionnaire Gestionnaire Conducteur Résultats de l étude de Comportement des Utilisateurs de la LLD 3 profils étudiés : Décisionnaire Gestionnaire Conducteur Contexte Aujourd hui la pertinence de l offre de Location Longue Durée aux entreprises

Plus en détail

Financement et gestion de flotte automobile. Volkswagen Group Fleet Solutions : the key to mobility*. * Restez mobile.

Financement et gestion de flotte automobile. Volkswagen Group Fleet Solutions : the key to mobility*. * Restez mobile. Financement et gestion de flotte automobile. Volkswagen Group Fleet Solutions : the key to mobility*. * Restez mobile. Financement et gestion de flotte automobile. Optez pour le sur-mesure avec Volkswagen

Plus en détail

Projet ARMEN vague 3 Segment Prestations intellectuelles Livrable court

Projet ARMEN vague 3 Segment Prestations intellectuelles Livrable court Projet ARMEN vague 3 Segment Prestations intellectuelles Livrable court Présentation de l équipe PARRAIN Yann BUBIEN Directeur général LEADER Aline COUDRAY Directrice des services économiques et logistiques

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE LA MER Administration générale MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DE L ÉNERGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, EN CHARGE DES TECHNOLOGIES VERTES ET DES NÉGOCIATIONS SUR LE CLIMAT Secrétariat général Service des politiques et

Plus en détail

Calculer le «TCO» de sa flotte automobile

Calculer le «TCO» de sa flotte automobile Calculer le «TCO» de sa flotte automobile On en parle beaucoup plus qu on ne l utilise réellement! C est pourtant l outil privilégié de la gestion d une flotte automobile. Cette fiche technique permet

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE

DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL VOTRE CONSEIL AUTOMOBILE SPECIALISE Contact Presse : Aurélie CARAYON / Amandine VERDASCA 2 DOSSIER DE PRESSE INSTITUTIONNEL SOMMAIRE 1 Aficar simplifie l automobile d entreprise

Plus en détail

M. Yves AUROY Parrain du groupe : ENTRETIEN ET REPARATION DE BIENS A CARACTERE MEDICAL

M. Yves AUROY Parrain du groupe : ENTRETIEN ET REPARATION DE BIENS A CARACTERE MEDICAL M. Yves AUROY Parrain du groupe : ENTRETIEN ET REPARATION DE BIENS A CARACTERE MEDICAL Préambule Maintenance : «L ensemble de toutes les actions techniques, administratives et de gestion durant le cycle

Plus en détail

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier

ACN AChAt public RENFORCER la StRAtégiE AChAt de SON établissement : AtOutS Et CléS de SuCCèS ASSOCiAtiON NAtiONAlE FORMAtiON hospitalier ACN achat public MODULE A Renforcer la stratégie achat de son établissement : atouts et clés de succès ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER 2013-15 module A Renforcer

Plus en détail

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques

Altaïr Conseil. Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Gestion des risques et pilotage des projets informatiques Altaïr Conseil 33, rue Vivienne 75 002 Paris - Tél. : 01 47 33 03 12 - Mail : contact@altairconseil.fr Constats Des projets de plus en plus nombreux

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015

Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite. Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Création de Centres de Services Partagés au sein de la branche retraite Instance nationale de concertation du 1 er Octobre 2015 Sommaire Origine et pertinence du projet Orientations générales Modalités

Plus en détail

LA CARTE D ACHAT Décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat

LA CARTE D ACHAT Décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat La Carte d'achat LA CARTE D ACHAT Décret n 2004-1144 du 26 octobre 2004 relatif à l'exécution des marchés publics par carte d'achat Pour les dépenses de faible enjeu, rapprochement entre fournisseur et

Plus en détail

N 78 État de Genève : audit de gestion relatif à la gestion du parc des véhicules (MOVE) rapport publié le 8 mai 2014

N 78 État de Genève : audit de gestion relatif à la gestion du parc des véhicules (MOVE) rapport publié le 8 mai 2014 N 78 État de Genève : audit de gestion relatif à la gestion du parc des véhicules (MOVE) rapport publié le 8 mai 014 Le rapport contient 14 recommandations toutes acceptées par l audité. Au 30 juin 015,

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1

DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 DIAGNOSTIC DE FLOTTE AUTOMOBILE L EXEMPLE DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE MONTAUBAN TROIS RIVIÈRES 1 PRÉSENTATION DU TERRITOIRE Territoire: La Communauté d Agglomération de Montauban Trois Rivières

Plus en détail

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr

Observatoire du Transport Sanitaire 2011. kpmg.fr Observatoire du Transport Sanitaire 2011 kpmg.fr Edito Observatoire du Transport Sanitaire 2011 1 Marc Basset Associé, Directeur Haute-Normandie Picardie-Maritime Dans la poursuite de nos travaux, nous

Plus en détail

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille

Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille Direction du réseau Paris, le 21 février 2014 Projet de réorganisation des expertises de la branche Famille INC du 13 mars 2014 1 1. Contexte Les Prm ont été créés en 2002 et trouvent leur fondement dans

Plus en détail

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement

Les principes clés d une fonction achats performante. Document à destination des directeurs d établissement Les principes clés d une fonction achats performante Document à destination des directeurs d établissement Préambule Destinataire Un directeur d établissement qui souhaite engager une démarche de plan

Plus en détail

La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon

La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon Visite de site : Retour d expérience La GMAO, au cœur de la performance technique des Hospices Civils de Lyon Dix ans après le lancement d un vaste «Projet maintenance», les HCL (Hospices Civils de Lyon)

Plus en détail

LES AVANTAGES EN NATURE

LES AVANTAGES EN NATURE LES AVANTAGES EN NATURE QU EST CE QUE L AVANTAGE EN NATURE? QUE SONT LES AVANTAGES EN NATURE? Lorsque les dirigeants ou les collaborateurs d une entreprise disposent d une «voiture de fonction» il est

Plus en détail

Flotte automobile et PME : la location séduction

Flotte automobile et PME : la location séduction Services généraux Flotte automobile et PME : la location séduction Les loueurs longue durée déploient une large panoplie d arguments en direction des PME. En tête, le gain de temps, la tranquillité et

Plus en détail

Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile?

Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? 2 / xx Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? 3 / xx Greenovia, cabinet conseil au sein du Groupe La Poste Geopost La Banque

Plus en détail

Offre PEUGEOT Connect Fleet Management

Offre PEUGEOT Connect Fleet Management Offre PEUGEOT Connect Fleet Management Juin 2015 VIDEO DE PRESENTATION Les liens suivants sont disponibles sur Youtube Peugeot Connect Fleet Management Peugeot Lien Peugeot Connect Fleet Management :http://youtube.com/qqbtzb70ukq

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL

PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL Validation du bilan de GES et approbation des orientations stratégiques du programme d'actions Rapport n 404 au CONSEIL GENERAL du 21 décembre 2012 L'ENGAGEMENT DU CONSEIL

Plus en détail

LE POINT SUR Les avantages en nature

LE POINT SUR Les avantages en nature LE POINT SUR Les avantages en nature 1 Qu est-ce que l avantage en nature? Que sont les avantages en nature? Lorsque les dirigeants ou les collaborateurs d une entreprise disposent d une «voiture de fonction»

Plus en détail

Qui sommes-nous? www.vdfin.be

Qui sommes-nous? www.vdfin.be Qui sommes-nous? www.vdfin.be Table des matières Qui sommes-nous? 4 Mission de Volkswagen D Ieteren Finance 6 Services de Volkswagen D Ieteren Finance 8 Assistance technique et médicale 9 Assurances et

Plus en détail

Projet ARMEN vague 3 Segment Prestations intellectuelles Livrable court

Projet ARMEN vague 3 Segment Prestations intellectuelles Livrable court Projet ARMEN vague 3 Segment Prestations intellectuelles Livrable court Présentation de l équipe Albert ALOISI Chef du département Prestations Intellectuelles Informatique Cédric GSELL Attaché administratif

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES. Paris, 13 décembre 2011

DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES. Paris, 13 décembre 2011 DIRECTION DE LA COMMUNICATION SERVICE DE PRESSE Paris, 13 décembre 2011 DOSSIER DE PRESSE LA POSTE EQUIPE SES FACTEURS DE 10 000 VOITURES ELECTRIQUES CONTACTS PRESSE Presse écrite : David Drujon + 33 (0)1

Plus en détail

Le coût de la mobilité

Le coût de la mobilité Le coût de la mobilité Les informations concernant les déplacements sont présentes partout dans l entreprise et relèvent le plus souvent de différents services. Il est par conséquent très difficile d appréhender

Plus en détail

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ

ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ ALD AUTOMOTIVE LES ESSENTIELS ASSURANCE TRANQUILLITÉ ET SIMPLICITÉ ASSURANCE ALD AUTOMOTIVE, L ASSURANCE SIMPLIFIÉE POURQUOI CHOISIR ALD AUTOMOTIVE? Six véhicules sur dix auront statistiquement dans l

Plus en détail

Ministère de l intérieur --------

Ministère de l intérieur -------- Ministère de l intérieur -------- Examen professionnel d ingénieur principal des systèmes d information et de communication du ministère de l intérieur Session 2013 Meilleure copie Sujet n 1 - Réseaux

Plus en détail

Eclairages sur le lien gains achat et économies budgétaires

Eclairages sur le lien gains achat et économies budgétaires Eclairages sur le lien gains achat et économies budgétaires Janvier 2014 V 1.1 Direction Générale de l offre de soins - DGOS Introduction Les éléments ci-après ont vocation a apporter un éclairage sur

Plus en détail

Aurélie CAMROUX Marc CLOUVEL

Aurélie CAMROUX Marc CLOUVEL LA CREATION D UN SIEGE SOCIAL Aurélie CAMROUX Marc CLOUVEL Experts comptables Commissaires aux comptes Blog AXIOME D.I.S. (actualité règlementaire secteur S.M.S.) http://flash.info.sms.over-blog.com 1

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE

Présentation du Programme PHARE Présentation du Programme PHARE Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses des

Plus en détail

DÉCOUVREZ LA SOLUTION FINANCIÈRE QUI VOUS CORRESPOND!

DÉCOUVREZ LA SOLUTION FINANCIÈRE QUI VOUS CORRESPOND! DÉCOUVREZ LA SOLUTION FINANCIÈRE QUI VOUS CORRESPOND! Cher client, Vous avez en main la brochure de présentation de la gamme des produits financiers exclusivement distribués par le réseau officiel Peugeot

Plus en détail

Dossier de presse 17 avril 2014

Dossier de presse 17 avril 2014 Dossier de presse 17 avril 2014 Communiqué de presse Paris, le 17 avril 2014 Athlon Car Lease France s appuie sur l expertise d Athlon Mobility Consultancy pour s affirmer en tant que «fournisseur de mobilité»

Plus en détail

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche

CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche CHT Haute-Savoie Nord Mise en œuvre d une coopération achats au niveau du territoire Présentation de la démarche 11 e comité régional achats HCL Lyon Sud - 29 Avril 2015 1 Le Territoire de la CHT Haute

Plus en détail

Notre processus de gestion de flotte. www.rtxcm.com

Notre processus de gestion de flotte. www.rtxcm.com Notre processus de gestion de flotte www.rtxcm.com Gestion de flotte Chaque Entreprise a besoin de maximiser son potentiel dans le coeur de son activité. Optimisez votre mobilité en l externalisant auprès

Plus en détail

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Estimation du potentiel de développement SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2014 avec le soutien de Enquête 2014 Pour la seconde fois

Plus en détail

Insight Revendeur exclusif des solutions Masternaut a Maurice.

Insight Revendeur exclusif des solutions Masternaut a Maurice. Insight Revendeur exclusif des solutions Masternaut a Maurice. 1. Un pionnier sur un marché à fort potentiel Depuis sa création en 1996, Masternaut fait figure de pionnier. À ses débuts, le marché balbutiant

Plus en détail

marché local. La taille du Groupe, bien que croissante, ne lui permet pas d exister face à certains fournisseurs de matières premières.

marché local. La taille du Groupe, bien que croissante, ne lui permet pas d exister face à certains fournisseurs de matières premières. Chapitre 7 LA FONCTION ACHATS 7.1 Contexte et enjeux Les achats représentent un poste de dépense considérable pour le groupe Altrad. L addition de structures auparavant indépendantes, dotées de leurs propres

Plus en détail

Guide d utilisation ALD net

Guide d utilisation ALD net Guide d utilisation ALD net Mars 2011 1 ALD net Simple d accès et opérationnel à chaque instant, ALD net vous apporte des solutions fiables pour suivre et optimiser votre gestion de flotte en temps réel

Plus en détail

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma

Enquête ACHATS Santé. Factea Healthcare et Pragma Enquête ACHATS Santé Factea Healthcare et Pragma Présentation de l enquête ACHATS Santé Le Baromètre ACHATS Santé offre une synthèse annuelle permettant d'évaluer le niveau de confiance et le niveau d'engagement

Plus en détail

AVEC MOBIGREEN, FAITES LE PLEIN D ÉCONOMIES

AVEC MOBIGREEN, FAITES LE PLEIN D ÉCONOMIES AVEC MOBIGREEN, FAITES LE PLEIN D ÉCONOMIES AVEC MOBIPERF, MAÎTRISEZ ET PILOTEZ VOTRE TCO * de carburant d accidents d entretien * Total Cost Ownership (Coût total de possession) OPTIMISEZ VOTRE TCO* ET

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de l offre de soins _ Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins _ Bureau de l efficience des établissements

Plus en détail

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr

Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Pépinière Acheteurs publics 21 avril 2006 Atelier : «Conduite du changement» Acheter autrement : un enjeu public et privé Jean-Jacques.Rivy@dr5.cnrs.fr Atelier «Conduite du changement» Plan de l intervention

Plus en détail

Le Dossier Patient Informatisé

Le Dossier Patient Informatisé Le Dossier Patient Informatisé D.P.I Yann MORVEZEN DSIO CHU de Toulouse Le contexte ( 1 ) Le projet d établissement «centré sur le patient, le système d information prend place parmi les enjeux et les

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014

MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014 MICHELIN solutions au Salon IAA d Hanovre (Allemagne) 23 septembre / 2 octobre 2014 EFFIFUEL TM, de MICHELIN solutions Bilan et perspectives Service de Presse du Groupe Michelin : + 33 1 45 66 22 22 EFFIFUEL

Plus en détail

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco

6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE. Présenté par Transpoco 6 TRUCS ET ASTUCES POUR RÉDUIRE LES COÛTS DE VOTRE FLOTTE AUTOMOBILE Présenté par Transpoco Une flotte automobile représente un avantage pour les entreprises à la fois en terme de déplacements qui sont

Plus en détail

Location de voiture. Page 1 sur 10

Location de voiture. Page 1 sur 10 Location de voiture Page 1 sur 10 La Location de voiture est un service offert par des professionnels détenteurs d'automobiles de tourisme ou de véhicules utilitaires. Ce service consiste pour le client

Plus en détail

Guide d utilisation ALD net LES INDISPENSABLES RH DU MANAGER

Guide d utilisation ALD net LES INDISPENSABLES RH DU MANAGER Guide d utilisation ALD net LES INDISPENSABLES RH DU MANAGER 2 Découvrez la puissance et la simplicité d ALD net! 3 Sommaire L ESSENTIEL 1) Bienvenue! 2) Apprenez à connaître votre outil ALD net! 3) Quelques

Plus en détail

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé

L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé L outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les établissements publics de santé OPHELIE Emilie Gonzales, Sous direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins à la DGOS Bureau

Plus en détail

ARMEN VAGUE 1 SEGMENT ASSURANCES 25 JUIN 2012

ARMEN VAGUE 1 SEGMENT ASSURANCES 25 JUIN 2012 ARMEN VAGUE 1 SEGMENT ASSURANCES 25 JUIN 2012 L assurance, une perte de repères pour l acheteur hospitalier? Des contrats en petits caractères. Le Code des Assurances prévaut sur le Code des Marchés publics.

Plus en détail

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES LOGISTIQUE &TRANSPORT 2014 FABRICANT D ECONOMIES Notre Cabinet Notre Cabinet A propos Notre activité Notre Méthodologie DoubleV Conseil accompagne ses clients de façon opérationnelle dans la réduction

Plus en détail

ARMEN vague 3 Simplification du processus achat - Nord Livrable court

ARMEN vague 3 Simplification du processus achat - Nord Livrable court ARMEN vague 3 Simplification du processus achat - Nord Livrable court Présentation de l équipe Segment SPA Nord PARRAIN Yves Gaubert Responsable pôle finance et BDHF FHF LEADER Benoit Rault Directeur adjoint

Plus en détail

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude

CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude CSP Financiers en France : Etat des lieux et perspectives Synthèse de l étude *connectedthinking Démarche de notre étude et profil de notre panel Slide 2 Une étude présentant le panorama des pratiques

Plus en détail

«La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance»

«La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance» «La gestion externalisée des contrats et sinistres dans l industrie de l assurance» FANAF 2014 Ouagadougou www.theoreme.fr Présentation Max de Font-Réaulx Président de la société Théorème (www.theoreme.fr)

Plus en détail

FINANCER VOTRE MOBILITé PROFESSIONNELLE c est notre métier

FINANCER VOTRE MOBILITé PROFESSIONNELLE c est notre métier FINANCER VOTRE MOBILITé PROFESSIONNELLE c est notre métier Cher client, Vous avez en main la brochure de présentation de la gamme des produits financiers exclusivement distribués par le réseau officiel

Plus en détail

Du paiement à la facture : la fluidification de la chaine financière avec Chorus

Du paiement à la facture : la fluidification de la chaine financière avec Chorus Du paiement à la facture : la fluidification de la chaine financière avec Chorus Emmanuel SPINAT Délégué de la directrice à la Maintenance et Supervision Opérationnelle (DMSO) de l Agence pour l Informatique

Plus en détail

Jean-Noël Niort - CESAME. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Jean-Noël Niort - CESAME. Direction générale de l offre de soins - DGOS L Outil de pilotage du Patrimoine Hospitalier pour les Etablissements publics de santé Emilie Gonzales Sous Direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Jean-Noël Niort - CESAME

Plus en détail

Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance. Quelles relations entre le RM et les achats?

Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance. Quelles relations entre le RM et les achats? SESSION 1 Jeudi 7 février : 9h - 10h30 Atelier A 08 : Rôle du département Achat dans les souscriptions d'assurance Quelles relations entre le RM et les achats? 1 Intervenants Eunyoung PARK Directeur des

Plus en détail

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

LOCATION DE VOITURES. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 LOCATION DE VOITURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA LOCATION DE VOITURES... 4 L'ACTIVITÉ DE LA LOCATION DE VOITURES... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA LOCATION

Plus en détail

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services

La naissance de BNP Paribas Rental Solutions. renforce l offre de location longue durée avec services t Puteaux, le 28 juin 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE La naissance de BNP Paribas Rental Solutions renforce l offre de location longue durée avec services de BNP Paribas La location avec service d équipements

Plus en détail

Découvrez Alphabet, le spécialiste de la Location Longue Durée multimarques.

Découvrez Alphabet, le spécialiste de la Location Longue Durée multimarques. N O P Q R S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M N A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z A J K L M N O P Q R S T V W X Y Z A B C D L M N O P Q S T U V W X Y Z A B C D E F G H I J K L M

Plus en détail

PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF. Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 -

PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF. Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 - PLAN DE DEPLACEMENT ADMINISTRATION ( PDA ) DREAL DIRCO DRAAF Ecogestes : Intégrer le développement durable au quotidien CALM - 20 03 2013 - Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du

Plus en détail

Plan de Déplacement de la ville de Romans-sur-Isère

Plan de Déplacement de la ville de Romans-sur-Isère Plan de Déplacement de la ville de Romans-sur-Isère Réseau ecomobilité 3ème rencontre Jeudi 20 février 2014 RAEE Les questions posée pour cet atelier - Définitions, contexte, points de départ - Action

Plus en détail

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante

La qualité de l air liée au dioxyde d azote s améliore sur la plupart des axes routiers mais reste insatisfaisante En résumé Évaluation de l impact sur la qualité de l air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007 Ce document présente les résultats de l évolution entre

Plus en détail

REUNION PRESSE VENDREDI 20 FEVRIER 2015. CONTACT PRESSE CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.

REUNION PRESSE VENDREDI 20 FEVRIER 2015. CONTACT PRESSE CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias. REUNION PRESSE VENDREDI 20 FEVRIER 2015 CONTACT PRESSE CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.fr SOMMAIRE LE MARCHE DU PNEUMATIQUE EN FRANCE EN 2014 (Sources : ventes

Plus en détail

S o l u t i o n a u t o m o b i l e

S o l u t i o n a u t o m o b i l e S o l u t i o n a u t o m o b i l e M. Brice RENOUARD 06 68 33 81 56 brice.renouard@myleasing.fr 1. Présentation de MyLeasing 1. Sa raison d être 2. Son fonctionnement 3. Ses forces 2. La Location Longue

Plus en détail

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel

Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Contribution du Système d informationd à la valeur de l entreprisel Etude de cas : Déploiement d un ERP dans une entreprise internationale Malika Mir-Silber : Microsoft Pierre-Laurent Dugré : Adgil www.adgil.net

Plus en détail

SOLUTIONS DE MOBILITE

SOLUTIONS DE MOBILITE SOLUTIONS DE MOBILITE Mobilité : une solution complète au service de nombreux usages Paris, le 3 octobre 2013 Véhicules particuliers Mobilité durable Incendie et secours 2 roues Transport poids lourds

Plus en détail

La mutualisation des fonctions supports

La mutualisation des fonctions supports La mutualisation des fonctions supports Rappel des objectifs des expérimentations de mutualisation Expérimenter un traitement mutualisé de l assistance technique à la gestion du SNV2, des achats, de la

Plus en détail

GUIDE FISCAL. L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. Guide offert par FAL Fleet Services

GUIDE FISCAL. L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. Guide offert par FAL Fleet Services GUIDE FISCAL L essentiel de la fiscalité liée à l achat et à l utilisation professionnelle d une automobile. «Document à titre indicatif. La responsabilité de FAL Fleet Services ne pourra pas être engagée

Plus en détail

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre

Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées. Bilan des émissions de gaz à effet de serre Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de Midi- Pyrénées Bilan des émissions de gaz à effet de serre Septembre 213 Bilan des émissions de gaz à effet de serre Sommaire

Plus en détail

Rapport BEGES. Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre. Année 2011 sur les activités 2010. Scope I et 2. Direction ABBOTT - HSE

Rapport BEGES. Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre. Année 2011 sur les activités 2010. Scope I et 2. Direction ABBOTT - HSE Rapport BEGES Bilan d Emissions de Gaz à Effet de Serre Année 2011 sur les activités 2010 Scope I et 2 Direction ABBOTT - HSE Conformité avec l Art.75 de la Loi N 2010-788 du 12 Juillet 2010 Portant Engagement

Plus en détail

Optimisation des coûts de maintenance immobilière et de gros entretien renouvellement

Optimisation des coûts de maintenance immobilière et de gros entretien renouvellement Optimisation des coûts de maintenance immobilière et de gros entretien renouvellement HOPITECH 9 octobre 2014 Philippe Crépin 01 57 27 11 63 ou philippe.crepin@anap.fr Agence Nationale d Appui à la Performance

Plus en détail

Démarche d analyse stratégique

Démarche d analyse stratégique Démarche d analyse stratégique 0. Préambule 1. Approche et Démarche 2. Diagnostic stratégique 3. Scenarii d évolution 4. Positionnement cible 2 0. Préambule 3 L analyse stratégique repose sur une analyse

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

La gestion de patrimoine, levier d efficience des EPS

La gestion de patrimoine, levier d efficience des EPS La gestion de patrimoine, levier d efficience des EPS Promouvoir la performance globale des établissements publics de santé Yannick Le Guen Sous-Directeur du pilotage de la performance des acteurs de l

Plus en détail

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales de la santé et des droits des femmes Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées

Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées Guide synthétique de la comptabilité des dépenses engagées La tenue de la comptabilité d engagement ou comptabilité administrative est de la responsabilité de l exécutif de la collectivité. Le CGCT prévoit

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE

Présentation du Programme PHARE Présentation du Programme PHARE Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Objectifs Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses

Plus en détail

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne

Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement. Renaud MICHEL ADEME Bretagne Pour allier sécurité routière et préservation de l environnement Renaud MICHEL ADEME Bretagne Adopter un mode de conduite écologique, c est aussi moins consommer, moins polluer et conduire plus sûrement.

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales.

La fonction d audit interne garantit la correcte application des procédures en vigueur et la fiabilité des informations remontées par les filiales. Chapitre 11 LA FONCTION CONTRÔLE DE GESTION REPORTING AUDIT INTERNE Un système de reporting homogène dans toutes les filiales permet un contrôle de gestion efficace et la production d un tableau de bord

Plus en détail

Le Plan administration exemplaire du MEEDDM

Le Plan administration exemplaire du MEEDDM Réunion des correspondants régionaux et centraux du PAE (COPAE) La Défense le 30 novembre 2009 Le Plan administration exemplaire du MEEDDM ACTUALITÉS Achats et Commande Publique SG/SPSSI/PFDM2 Rémy RISSER

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION DIRECTION DU BUDGET

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION DIRECTION DU BUDGET Royaume du Maroc MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION DIRECTION DU BUDGET I CONTEXTE II OBJECTIFS DE LA REFORME III AXES DE LA REFORME IV MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME V FACTEURS DE SUCCES 2 Modernisation

Plus en détail

Les déplacements (2/2): Comment réduire l impact de sa flotte de véhicules?

Les déplacements (2/2): Comment réduire l impact de sa flotte de véhicules? Jeudi de l ALE Les déplacements (2/2): Comment réduire l impact de sa flotte de véhicules? 21 janvier 2010 Programme 1. Introduction 2. Réaliser un diagnostic de flotte et mettre en place un plan d action

Plus en détail