3 fonctions principales : Tendance à l avarice. Les riches deviennent de plus en plus avares

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3 fonctions principales : Tendance à l avarice. Les riches deviennent de plus en plus avares"

Transcription

1 IMF 1 ER FEVRIER Monnaie métallique disparait avec la monnaie scripturale cette monnaie s est détacher de l or. Chèque commence a apparaitre en 1880 en France. Il apparait au moment de l expansion des banques d affaire. Le chèque permet de faire circuler des sommes importantes et de retirer de l espèce au guichet. 1ere forme de la dématérialisation de la monnaie. Le virement bancaire, transfert de fond de compte à compte. C est virements bancaire sont une manière d accélérer la circulation de la monnaie. Le virement apparait avec le des banque et se généraliser progressivement a partir de1968 en France. Car une loi : la mensualisation des salaires. Les salaires seront payés par virement bancaire. Plus la vitesse de la circulation de la monnaie augmente, moins on a besoin de monnaie en circulation. EN 1971 une nouvelle révolution apparait dans la dématérialisation radicale : la carte bancaire. Et se généralise en Elle ne s utilisait que sur des réseau cloisonné, a partir de 84, elles peuvent circuler sur tous les réseaux en usages. L usage des cb est généralisé. Cette généralisation a été mise en œuvre par l usage de puce électronique contenant les informations du compte client. Aujourd hui le paiement par cb est le principal moyen de paiement. La CB c est 1/3 des paiements. Les virements c est 30%. Les prélèvements Les La monnaie fiduciaire a une utilité pour les petites transactions. La monnaie électronique c est une forme pour laquelle les Etat ont beaucoup investi. Portemonnaie électronique c est un échec car ce portemonnaie à 2 désavantages. Concurrencé par la carte bleue. Les porte-monnaie électronique ne permet pas de payer des montant sup a 30 euro MONEO. Il existe les portefeuilles virtuels. C est une possibilité de régler les achats en ligne qui soit sécurisé : Paypal. C est le plus important en France. Transaction numérique ne nécessitant pas la CB. Il y a aussi les cartes de paiements dans les grandes surfaces. Les boutiques ont mis en place des cartes de paiements. Intermédiaire entre la banque et le client. Il y a des boutiques qui pratiquent des crédits à la consommation. Il est extrêmement cher. On paie un intérêt entre 12 et 17%. A éviter. Emprunt à la banque c est plus rentable. Fonction de la monnaie. A quoi sert la monnaie? 3 fonctions principales : Tendance à l avarice. Les riches deviennent de plus en plus avares Keynes : L excès d épargne ralentis la circulation de marchandise et abaisse le niveau de la croissance. A La monnaie est l intermédiaire des échanges. On dissocie l acte d achat et l acte de vente. Quand la monnaie n existe pas, on troque, on échange un produit contre un autre. La monnaie sépare donc les deux.

2 La monnaie permet de diminuer le cout de transaction. C est-à-dire les échanges sont plus transparents. Mis au clair de la valeur des biens acheté et vendues. On a donc confiance dans la monnaie. La monnaie permet de comparer la valeur des biens. Cette possibilité dépend de la confiance qu on a dans la monnaie. Pour qu on ait confiance dans la monnaie, c est 2 choses : La valeur de la monnaie ne diminue pas. La monnaie n est pas rognée par l inflation. Il faut que les autorités politiques qui gèrent cette monnaie inspirent confiance. La confiance est un élément déterminant de la monnaie comme intermédiaire des échanges. Cette confiance va être support aussi d une demande particulière de liquidité à des fins de transactions. 2eme fonction : La monnaie est l étalon de la valeur. C est-à-dire que nous considérons que la monnaie est unité de compte. C est-à-dire que cette monnaie permet d enregistre correctement les opérations économiques. Elle permet de comparer correctement les prix des marchandises. La monnaie est le dénominateur commun des biens et services. On l appelle le numéraire. L euro zone a comme numéraire l euro. Grâce à l euro il est facile de comparer les prix entre les pays européens. L idée de la création de l euro c est que les économies des pays euro convergent. C est-à-dire qu ils rattrapent le niveau de l Allemagne. Or les économies nationales sont de plus en plus divergentes depuis la mise en place de l euro. La monnaie peut exister au niveau national ou international. (Euro, dollar) Les monnaies internationales deviennent l étalon des échanges international car on considère que leur valeur est plus stable et fiable que la valeur des autres monnaies. La stabilité de la valeur de la monnaie permet de mieux anticiper l action des agents économiques. Si la valeur de la monnaie est stable, elle sera mieux acceptée par les agents. 3eme fonction : La monnaie comme réserve de valeur, elle permet l épargne. L épargne permet de décaler l usage de la monnaie dans le temps. Elle permet aussi l investissement grâce à l épargne. La monnaie devient un actif patrimonial. On peut conserver de la monnaie. => Valeur ultime du patrimoine. La monnaie représente une liquidité absolue. C est un avantage dans la gestion de son patrimoine. On l utilise quand on veut. Ces fonctions de la monnaie sont toutes imbriquées, elles sont toutes liées. L ensemble de ces fonctions sont assuré d autant que l inflation est faible et que les agents économique ont confiance dans les autorités politiques. IMF 8/02 La dématérialisation de la monnaie donne aujourd hui le pouvoir de création monétaire aux banques de second rang. Evolution de la théorie monétaire. PAPIER

3 IMF 15/02 Les idées de Keynes : La monnaie peut être considérée comme une sorte de levier pour réguler la croissance. Don Patinkin. Monnaie intérêt et prix rédigé en 1956, traduit en 1972 en français. C est un travail ambigu. Car il essaie d intégrer dans un même modèle l approche keynésienne : intégrer la monnaie aux mécanismes de l économie réelle, c est ambigu car s il reconnait que la monnaie n est pas neutre il va défendre la théorie quantitative. Il va séparer les 2 fonctions de la monnaie. Il va regarder la monnaie du point de vue de sa transaction de l autre il va regarder comme une réserve de valeur. Pour faire son modèle général, il va réintroduire la théorie quantitative en essayant de faire fonctionner l idée d utilité marginale pour la valeur de la monnaie. L ambiguïté du modèle de Patinkin (erreur) Milton Friedman, La croissance soutenue qu on a eu après la guerre, c est une surchauffe lié a de l inflation. L économie Le problème avec le progrès technologique est que c est irrégulier. Et qu on ne peut pas prévoir. Depuis que l euro existe, l inflation est a un bas niveau. Politique de la BCE c est de tuer l inflation pour retrouver un sentier de croissance régulier extrêmement fort.. Cette politique est un échec. Et vu que l inflation est bas, pense qu en neutralisant le déficit budgétaire, la croissance repartira, Milton Friedman a prédit que la création de l euro serait une cata, car cette monnaie unique n étais pas adapté a des économies structurellement divergente. Comme les économies étaient structurellement divergentes, une monnaie unique qui donc empêchera les dévaluations aurait augmenté la divergence par les trajectoires des économies. C est ce qui s est passé. Il n y a pas de possibilité IMF 22/02 Cette monnaie se mesure par son degré de liquidité. On définit la masse monétaire par son degré de liquidité sa signifie 2 choses : Selon le degré de liquidité, elle n a pas les mêmes usages. Plus la monnaie est liquide plus elle sert a régler les transactions. Moins elle est liquide plus cette monnaie représente une

4 épargne, du crédit, de l investissement. On commence par M1, c est les billets, les pièces plus les dépôts à vue. M0 la somme des pièces et billet en circulation. M2 : M1+ dépôts qui sont moins liquide que les dépôts a vue et les pièces et les billets. Dépôt a terme qui demande des frais pour être démobilisé. => Dépôt avec préavis a moins de 3 mois. On ajoute l épargne logement. Et les compte de développement durable. Ensuite il y a aussi les dépôts à terme = ou inférieur a 2 ans. => Plan d épargne logement, contrat d épargne liquidité. A M2 on ajoute les prises de pension de titre. Titre de court terme inférieur à 1 ans. Ce sont les bons émis par ex par les institutions financière et monétaires. On appelle ça aussi les certificats de dépôt. On aura aussi les titres de créance émis par les résidents en France, ou en Europe si on se place au niveau de la BCE. Ce sont des bons à moyen terme, ces termes peuvent faire l objet de variation dans leur valeur nominale. M1 dans la zone euro : M1 en milliard d euro c est Milliard d euro, dans cette masse M1 on a une petite part représenté par les pièces et les billets, 597 Milliard d euro, les dépôts 3176 Milliard. La liquidité est principalement représentée par les dépôts. M2 correspond a 6897 milliard d euro, le taux de croissance de M1 en 2007 est de 6.1% mais celui de M2 est de 9.4%. M3 correspond a 8106,6 Milliard d euro son taux de croissance est supérieur a 10% (10.7%) La masse monétaire lié a l activité des marché financier qui croit bcp plus que la masse monétaire qui lié au transaction. C est M3 qui faut prendre en considération. L excès de liquidité de M3 qui va reformer des bulles spéculatives. En réalité de puis une 30aine d année les BC ne créent plus massivement de monnaie. Ce qui veut dire que la masse monétaire en circulation est créée essentiellement par les acteurs privés, les banque de second rang. Si la BC ne peut plus contrôler la masse monétaire, elle ne contrôlera que les taux d intérêt. 1ere idée : Ce sont les acteurs privé qui crée massivement la monnaie à partir de l activité des banques de second rang. La masse monétaire va s accroitre par l accélération de la vitesse de circulation de la monnaie qui n est par contrôler par la BC. Les états peuvent réglementer l activité des banque de second rang soit en les obligeant à séparer leur activité spéculation et leur activité lier au dépôt et de transaction. Il ne faut avoir une inflation supérieur a 2% Comment contrôle ton?

5 De 2 façons : c est de contrôler le taux d intérêt, Lorsque l inflation a des possibilités de repartir, on monte le taux d intérêt pour calmer l inflation. En réalité on renchérit l euro par rapport au dollar, qui se répercute sur les exportations, aggraver les divergences entre les économies nationales et donc peser sur le pouvoir des populations. Plus généralement les gvt européen ont mis en place des programmes d austérité : 2 objectifs : essayer de maitriser la croissance des dépenses publique. Pousse les gvt à limiter leur dépense pour limiter leur déficit. 2emement on pousse les gouvernement de la zone euro à des politiques d austérité salariale ou de déflation salariale c est-à-dire qu on compense les tendances inflationniste par une baisse des salaires direct ou indirect. Pour la déflation salariale c est équivalemment de baisser les salaires ou les cotisations sociales. Cette politique est contesté, lorsque le taux d intérêt est élevé, cela nuit à l investissement et donc a la croissance économique, et aussi d un point de vue méthodologique, l inflation n est pas forcément lié à l augmentation des salaires. La BC considère que pour limiter cette hausse des prix il faut limiter la croissance des salaires. Le rôle des autorités monétaires. On suppose que les autorités monétaires sont là pour organiser le marché de la monnaie. Chap. 1 les autorités monétaires. Qui sont-ils? Forcément des autorités politiques, qui cadrent la production de la monnaie. Les autorités monétaires ont 2 missions : 1- Fixer le cadre règlementaire. Qui a le droit ou pas de créer la monnaie 2- Elles doivent contrôler l application de ces règles. La réglementation bancaire évolue sous la pression des lobbies bancaire c est eux qui demande la modification des réglementations. Titrisation : il s agit de crédit, (supprimes) crédit regroupé et revendu sous forme de titre La titrisation est une technique financière qui consiste à transférer à des investisseurs des actifs financiers qui sont essentiellement des crédits et des créances. Ce qui passe par la création d une société ad hoc qui permet d émettre des titres sur le marché financier. La titrisation est apparue au début des années 60. C est à partir des années 80 qui vont beaucoup se développer. En France la titrisation a été introduite le 23 décembre Qui a mis en place? Le ministre de l économie de l époque. A. Comment a évolué la réglementation bancaire et financière La législation se met en place a fur et a mesure du développement de l industrie française.

6 La réglementation apparati necessaire en France a partir de 1880 lorsque quelle deveint un pays industriel important, et donc qui l faut adapter les etablissment bancaire au soutien de cette activité. LE système bancaire en France etais organisé sous la loi du 13 juin 1941 elle crée en France la commision du contrôle des banque, Cest une loie partielle, elle ne s applique pas a toute les banque française, il y a dautre qui ont des regime specifique. On s épare les banque inscrite les étalblissement fionancier, les etablissement a statu legal special, En decembre 1945, cette loi est renforcé. Il va achever la nationalisation de la banque de France, pour la mettre sous tutelle, puis 4 grandes banque privé ont été nationalisé, LCL, le comptoir escompte de paris, La SG, et la banque nationale pour le commerce et l industrie. => Pour réorienter le crédit.cette loi de 1945 permet d organiser la spécialisations des banques cad séparer les banque d affaire et banque de dépôt. Il va y avoir 3 catégorie de banque : les banques de dépots. Ces banques ne peuvent pas recevoir du public des dépôt a vue ou a terme supérieur a 2 ans. On limite leur prise de participation dans les entreprises. Elle ne peuvent pas etre actionnaire. 2eme catégorie : ce sont les banques d affaires. Destiné a prendre des risques, elles sont défini par leur activité principale : la prise de participation dans des affaire existante, mais peuvent aussi octroyer du credit. Ces banque sont caractérisé quelle peuvent preter, investir leur argent, et leur capacité de dépôt sont faible. 3eme catégorie : les banque de credit a long et moyen terme. Elle ne peuve pas avoir de depot inférieur a 2 ans. Elle collecte plus de de l epargne que des dépôt, leur activité de dépôt est limité. Quand on a nationalisé la BCF elle cloisonne son activité c est pour que l etat possede la maitrise de sa politique monétaire, c est pour que l état puisse proposer un politique monétaire propre a l etat et non propre aux interet des marché financier. Les activité sont cloisoné ce qui abpoutit a un encadrement du credit, a une regulation des liquidité et en meme gtemps ce la permet d orienter l epargne réglementaire. Le cloisonnement a pour but d éviter le retour des crise financiere périodique. Cette loi crée également CNC (conseil national du credit) qui va organiser le paysage interieur de nos frontiere. Ce qui signifie octroyer les autorisation d établissement pour les banques et pour les acteur sur le marché financier. Ce système va fonctionner sans reforme pendant 2 0ans a partir de On a assister a une emancipation du système bancaire. L idée c est que les banquiers réclament au nom de la modernité un assouplissement de la réglementation. On va pren,dre des decret pour moderniser le système bancaire. Pompidou va pousser a une réforme du système bancaire. 1 er decret : 23 dec 1966, et le second 1 sep 1967 ces 2 decret porte le nom de michel debray. L idée est d adapter les norme et les réglementations bancaire au besoin de l investissement de l économie. Les investissment FR souffrirai d une insuffisance de

7 financement. On va essayer de favoriser l épargne des agents non financier. On va essayer de développer une épargne plus forte et la recycler vers les besoin des marché. On va donner au banque desmoyen sup pour collecter un maximum de dépôt. Il faut créer un grand nombre d agence bancaire. C est a cette époique que ces agence vont se démultiplier. Cette multiplication crée la concurrence bancaire. Cette multiplication va entrainer le phénoméne de braquage de banque. Entre 1967 et 1971, le nombre de guichet va exploser. (multipliser par 2) on leve les autorisation du CNC. (en supposant que cela augement la collecte de l épargne) on va rapprocher les banque de dépôt et banque d affaire. Ces banques vont avoir les meme condition de rémunération et les meme condition d acces aux credit. Apparait la déspécialisation des banque en France. Apres 1967 : C est un mouvement social, greve tres longue qui va amener a une réforme du marcé du travail et du salariat.

1 Les fonctions et les formes de la monnaie

1 Les fonctions et les formes de la monnaie 1 Les fonctions et les formes de la monnaie A. Les fonctions de la monnaie 1 Quels sont les effets du troc? a. il permet d accélérer les échanges b. il ralentit les échanges c. il peut permettre l accès

Plus en détail

Banques, crédit et système bancaire Questions. Document 2. Questions

Banques, crédit et système bancaire Questions. Document 2. Questions Création monétaire et systèmes bancaire et monétaire Module 1 Corrigé Liens avec les programmes de SES (1 ère ) Liens avec les programmes de STG (T ale ) Banque et création monétaire La création monétaire

Plus en détail

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier Séance 9 Vue d ensemble du système financier 1- Fonctions du système financier Fonction : transférer des fonds des agents économiques : intermédiaire entre les agnets à besoin de financement (emprunteur)

Plus en détail

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les

2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les 2- LA MONNAIE DANS L ECHANGE 2-1 FONCTIONS ET QUALITES DE LA MONNAIE Analyser les effets de la quantité et de la qualité de la monnaie sur les décisions des agents économiques. La monnaie joue un rôle

Plus en détail

La monnaie au sens large recouvre ainsi des actifs dont le degré de liquidité est variable :

La monnaie au sens large recouvre ainsi des actifs dont le degré de liquidité est variable : CHAPITRE 2 LA MONNAIE DANS L ECHANGE SYNTHESE SCHEMATIQUE DEFINITIONS Un actif est un élément du patrimoine ayant une valeur économique positive. Des biens aussi variés qu une maison, une voiture, une

Plus en détail

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE)

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) 1. En temps normal, lorsque le taux d intérêt à un jour s approche du taux d escompte, la Banque du Canada: a) retire des fonds déposés

Plus en détail

Les institutions financières : Première partie : La monnaie

Les institutions financières : Première partie : La monnaie Les institutions financières : Première partie : La monnaie 1. La monnaie : Définition. La monnaie (ou la masse monétaire) est l ensemble des moyens de payements dont disposent les agents économiques pour

Plus en détail

Chapitre 2 La monnaie et l inflation

Chapitre 2 La monnaie et l inflation Chapitre 2 La monnaie et l inflation 1 1. Pourquoi les prix augmentent-ils? 2. Section 1. La monnaie: Définition 3. Quelle politique économique peut-on mettre en place pour lutter contre l inflation? 3

Plus en détail

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie

Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie Thème 2 : la monnaie et les banques : le carburant de notre économie L activité économique repose sur trois rouages : Monnaie besoins production répartition consommation Échanges Marché 2 «La monnaie n

Plus en détail

LE MARCHE DE LA MONNAIE

LE MARCHE DE LA MONNAIE LE MARCHE DE LA MONNAIE 1 Monnaie : Formes et Fonctions 2 La Création de Monnaie 3 La Banque Centrale 4 Théories Economiques et Monnaie 5 L Inflation 1 1 La monnaie : formes et fonctions Monnaie = ensemble

Plus en détail

POURQUOI LES PRIX AUGMENTENT-ILS? Nathalie Janson Professeur Associé RBS njn@rouenbs.fr

POURQUOI LES PRIX AUGMENTENT-ILS? Nathalie Janson Professeur Associé RBS njn@rouenbs.fr POURQUOI LES PRIX AUGMENTENT-ILS? Nathalie Janson Professeur Associé RBS njn@rouenbs.fr Les prix augmentent: une bonne nouvelle? Dans le contexte actuel il semble que l augmentation des prix soit perçue

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE

État de la conjoncture économique de la zone Euro au 31 Octobre 2015. Source: Bloomberg. LÉGENDE Dashboard Economique de la zone Euro Notre tableau de bord vise à aider les investisseurs à comprendre l état de santé économique de la zone Euro. Ce document ne saurait et n a pas vocation à prédire la

Plus en détail

Premier chapitre : l hétérogénéité de la zone euro est la cause profonde de la crise

Premier chapitre : l hétérogénéité de la zone euro est la cause profonde de la crise La zone euro est depuis le début de la crise grecque au bord de l implosion. Un doute profond s est progressivement généralisé à l ensemble des pays, et une question a émergé : la création d une monnaie

Plus en détail

Communication externe. Qui sommes-nous?

Communication externe. Qui sommes-nous? Communication externe Qui sommes-nous? La Banque nationale de Belgique Partout dans le monde, les banques centrales ont pour missions principales de mettre les billets en circulation, de conduire la politique

Plus en détail

Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers. Payer des dettes suites à des transactions commerciales

Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers. Payer des dettes suites à des transactions commerciales Monnaie et Création monétaire (Mai 2009) Définition Fonctions Formes Quoi? : Moyens de paiement utilisés par agents économiques non financiers Pourquoi? : Payer des dettes suites à des transactions commerciales

Plus en détail

1 La situation économique et financière 10

1 La situation économique et financière 10 Sommaire 1 La situation économique et financière 10 1.1 La situation économique dans la zone euro 12 1.1.1 Les taux d intérêt à court terme 12 1.1.2 Les rendements des titres publics à long terme 13 1.1.3

Plus en détail

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation.

2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire à l inflation. Thème 6 Monnaie et prix Questions Vrai ou Faux 1. La monnaie et la richesse sont des synonymes. 2. La monnaie possède trois rôles principaux : c est un moyen d échange, une unité de compte et un échappatoire

Plus en détail

Comprendre la dette publique en quelques minutes

Comprendre la dette publique en quelques minutes http://www.youtube.com/watch?v=aayyp_zewte Comprendre la dette publique en quelques minutes Depuis plusieurs décennies, la dette publique à laquelle sont confrontés des pays développés n a cessé de croitre

Plus en détail

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire

Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire Chapitre VII : Définition et mise en oeuvre de la politique monétaire I. Objectifs et instruments de la politique monétaire A) Les objectifs des politiques économiques Une politique économique = toute

Plus en détail

La politique monétaire

La politique monétaire Conclusion : Le problème de la neutralité monétaire La politique monétaire Introduction : qui conduit la politique monétaire? I) La dynamique de la création monétaire 1 La notion de masse monétaire 2 Comment

Plus en détail

La monnaie Numéraire (base monétaire) 1 = Pièces de monnaie + Billets

La monnaie Numéraire (base monétaire) 1 = Pièces de monnaie + Billets La monnaie Numéraire (base monétaire) 1 = Pièces de monnaie + Billets La monnaie scripturale (deposit money) est la monnaie qui a une existence totalement immatérielle, c est-à-dire qu elle n a pas de

Plus en détail

Partie 2 : Qui crée la monnaie?

Partie 2 : Qui crée la monnaie? Partie 2 : Qui crée la monnaie? Marché monétaire Masse monétaire Banque centrale Prêteur en dernier ressort Notions clés I. La mesure de la création monétaire : la masse monétaire La masse monétaire n

Plus en détail

Retour au Plein Emploi?

Retour au Plein Emploi? Retour au Plein Emploi? Fiche 45 JAMES E. MEADE Dans ce petit livre (Economica, 1995, 88 p.) préfacé par Robert M.Solow (prix Nobel), James E. Meade (prix Nobel) propose des solutions macro-économiques

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA MONNAIE

CHAPITRE 2 LA MONNAIE CHAPITRE 2 LA MONNAIE L économie de troc est une économie dont l échange est simple, elle montre vite ses limites car elle a du mal à donner une valeur à un bien, elle oblige le déplacement de deux échangistes

Plus en détail

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège

La politique monétaire. Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire Lionel Artige HEC Université de Liège La politique monétaire d hier et d aujourd hui Hier Autrefois, les Etats battaient monnaie et les banques centrales dépendaient directement

Plus en détail

Economie monétaire internationale

Economie monétaire internationale Economie monétaire internationale Olivier Lamotte ESG2 Octobre-Décembre 2007 Pourquoi étudier la monnaie? La monnaie joue un rôle important dans la production des fluctuations économiques. Ex.: relation

Plus en détail

Contrôle. Consultation CDEC

Contrôle. Consultation CDEC Chapitre 1 : Monnaie et financement de l économie marocaine Financement de l activité économique Financement Direct Financement Indirect Marché financier Marché monétaire Marché hypothécaire Banques Stés.

Plus en détail

INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE

INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE INVESTISSEMENT, PROGRES TECHNIQUE, CROISSANCE & CHOMAGE I) FINANCEMENT ET DETERMINANTS DE L INVESTISSEMENT C est un enjeu économique essentiel. Il prend plusieurs formes et détermine les capacités de production

Plus en détail

Novembre 2013 Adamson RASOLOFO, Economiste Principal

Novembre 2013 Adamson RASOLOFO, Economiste Principal Les instruments de la politique monétaire et ses canaux de transmission Novembre 2013, Economiste Principal Plan de la présentation i. Les objectifs de la politique monétaire ii. Les instruments de la

Plus en détail

La monnaie et le financement

La monnaie et le financement La monnaie et le financement Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

Les déterminants de l investissement

Les déterminants de l investissement Les déterminants de l investissement Après avoir expliqué ce qu est l investissement et montré ses effets sur l économie via l offre et la demande (article du 25 octobre sur ce blog), nous allons nous

Plus en détail

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE Chapitre 4 MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE SECTION 1 : Qu'est ce que la monnaie? I Definition Deux definitions sont communement admises : - La monnaie est définie comme l ensemble

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire

[ les éco_fiches ] Guerre des changes. Octobre. Mécanismes de la politique monétaire Des fiches pour mieux comprendre l'actualité économique Guerre des changes A l heure actuelle, les Banques Centrales dessinent leurs stratégies de sortie de crise. Deux grands groupes émergent : La Banque

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

Avant-propos Introduction. Première partie

Avant-propos Introduction. Première partie 9782100533015-Delap-tdm.qxd 12/08/09 7:41 Page V Table des matières Avant-propos Introduction XI XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie

Plus en détail

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit

Rappels de macro-économie. La monnaie et le crédit Rappels de macro-économie La monnaie et le crédit Les différents types de monnaie La monnaie fiduciaire : pièces et billets : M1 La monnaie scripturale : avoirs bancaires M2 La masse monétaire : M = M1

Plus en détail

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE

Concepts abordés. Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation. Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE 2. Inflation Concepts abordés Inflation, désinflation, déflation, stagflation, hyperinflation Monnaie et financement de l activité économique IPC, IPCH, PCE Effets de l inflation Sources de l inflation

Plus en détail

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie

Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012. Economie Finance et Stratégie Banque et Assurance Les Echos 7 ème conférence annuelle 13 Avril 2012 I. Les changements règlementaires 1. Les changements règlementaires concernent non seulement les banques mais aussi l ensemble du système

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

La monnaie. La monnaie. 1. Comment mesurer la masse monétaire? Les agrégats monétaires en France

La monnaie. La monnaie. 1. Comment mesurer la masse monétaire? Les agrégats monétaires en France La monnaie Offre et demande de monnaie Financement de l économie La monnaie 1. La masse monétaire: mesure 2. La création monétaire o le multiplicateur monétaire 3. Le rôle de la monnaie sur l économie

Plus en détail

Les Crises de Balance des

Les Crises de Balance des Les Crises de Balance des Paiements Cédric Tille Institut t des Hautes Etudes Internationales ti et du Développement, et Center for Economic Policy Research (CEPR) Journée Iconomix, 14 Novembre 2012 Structure

Plus en détail

Les liaisons dangereuses de la monnaie et de la finance

Les liaisons dangereuses de la monnaie et de la finance Dominique Plihon Alternatives Economiques Hors-série n 105 - avril 2015 Les liaisons dangereuses de la monnaie et de la finance Depuis trois décennies, les marchés financiers connaissent une montée en

Plus en détail

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie

Forum de l investissement Ateliers d Experts. 15 Octobre 2011. Les Dangers de l Assurance Vie Forum de l investissement Ateliers d Experts 15 Octobre 2011 Les Dangers de l Assurance Vie L assurance vie c est quoi? Le placement préféré des français Environ 1 500 milliards d euros épargnés par les

Plus en détail

Modernisation du régime juridique français de la titrisation

Modernisation du régime juridique français de la titrisation Modernisation du régime juridique français de la titrisation Au cours des derniers mois, une importante réforme du régime juridique français en matière de titrisation a été entreprise, dans le prolongement

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Macroéconomie dans une économie globalisée. Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau

Macroéconomie dans une économie globalisée. Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau Macroéconomie dans une économie globalisée Université de Lille 1, M1 EMI Année 2013 2014 Lise Patureau Chapitre 1 L ouverture des économies Introduction Tenir compte de la dimension «ouverte» de nos économies

Plus en détail

LICENCE DROIT 2nde ANNEE - DIV. A et B ECONOMIE MONETAIRE ET FINANCIERE. Cours de Monsieur VILLION EPREUVE DE JANVIER 2009.

LICENCE DROIT 2nde ANNEE - DIV. A et B ECONOMIE MONETAIRE ET FINANCIERE. Cours de Monsieur VILLION EPREUVE DE JANVIER 2009. LICENCE DROIT 2nde ANNEE - DIV. A et B ECONOMIE MONETAIRE ET FINANCIERE Cours de Monsieur VILLION EPREUVE DE JANVIER 2009 Durée : 1 heure Aucun document autorisé Moyenne 7,3 Extrêmes : [0,20] PETITES QUESTIONS

Plus en détail

Monnaie, taux d intérêt et taux de change

Monnaie, taux d intérêt et taux de change Monnaie, taux d intérêt et taux de change Le taux de change dépend de deux facteurs: - l intérêt des dépôts en devises - le taux de change futur anticipé Pour comprendre comment sont déterminés les taux

Plus en détail

Le revenu et le pouvoir d achat

Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu et le pouvoir d achat Le revenu & le pouvoir d achat Le revenu d une personne est la somme d argent perçue en contrepartie du travail fourni, de ses placements, d un service rendu ou d une situation

Plus en détail

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France I. Les acteurs du circuit monétaire A) Les détenteurs de monnaie : les ANFR AIF ANFR = agents non financiers résidents AIF = autres intermédiaires

Plus en détail

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle La monnaie : INTRODUCTION 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et HEG-Genève; Directeur Ecosys

Plus en détail

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction Table des matières Avant-propos Introduction IX XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. Chapitre 1. Les raisons

Plus en détail

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens.

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. Paris, le 15 juillet 2011 Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. L ABE (Autorité Bancaire Européenne) et les autorités de supervision nationales, dont l Autorité de contrôle

Plus en détail

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Monnaie Fonction de la monnaie Moyen de paiement: troc incompatible avec une forte division du travail acceptation

Plus en détail

TD N 11 LA CREATION MONETAIRE

TD N 11 LA CREATION MONETAIRE TD N 11 LA CREATION MONETAIRE Objectifs : à partir des exercices proposés, comprendre comment les banques de second rang créent de la monnaie, les risques qu'elles prennent dans cette création et le rôle

Plus en détail

Dossier 13 COMMENT CONSOMMONS-NOUS? (I) LES FACTEURS ÉCONOMIQUES. b Avant la consommation, l épargne!

Dossier 13 COMMENT CONSOMMONS-NOUS? (I) LES FACTEURS ÉCONOMIQUES. b Avant la consommation, l épargne! COURS DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Philippe Mamas Lycée Fulbert Classe de Seconde Dossier 13 COMMENT CONSOMMONS-NOUS? (I) LES FACTEURS ÉCONOMIQUES b Avant la consommation, l épargne! Consommer suppose

Plus en détail

1 ère ES. Test de Science économique

1 ère ES. Test de Science économique 1 ère ES. Test de Science économique Dans les propositions suivantes, sélectionner la réponse la plus appropriée. Chapitre 1. Les grandes questions que se posent les économistes. I. Dans un monde aux ressources

Plus en détail

L Union bancaire européenne : un remède anti-crise. Les Rencontres de l IEFP

L Union bancaire européenne : un remède anti-crise. Les Rencontres de l IEFP L Union bancaire européenne : un remède anti-crise Les Rencontres de l IEFP Les principaux facteurs à l origine de la crise financière Un évènement déclencheur (les «subprimes») mais des origines multiples

Plus en détail

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie.

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Cours Page 1 Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. mardi 14 septembre 2010 13:02 Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Chapitre 2 : La création monétaire. Chapitre 3 :

Plus en détail

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012,

Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, FICHE PAYS AMÉRIQUE LATINE : EN QUÊTE D UN NOUVEAU SOUFFLE Département analyse et prévision Après la reprise de 2010 et le ralentissement de 2011 et 2012, la croissance repart depuis quelques trimestres,

Plus en détail

LA POLITIQUE MONETAIRE DANS TOUS SES ETATS. Emmanuel Carré Maître de conférences Université Paris XIII

LA POLITIQUE MONETAIRE DANS TOUS SES ETATS. Emmanuel Carré Maître de conférences Université Paris XIII LA POLITIQUE MONETAIRE DANS TOUS SES ETATS Emmanuel Carré Maître de conférences Université Paris XIII PLAN DE LA PRESENTATION 1. POLITIQUES MONETAIRES NON CONVENTIONNELLES EN THEORIE 2. POLITIQUES MONETAIRES

Plus en détail

Chapitre 1 : L économie financière

Chapitre 1 : L économie financière Chapitre 1 : L économie financière Quels sont les causes de l augmentation des mouvements de capitaux : Augmentation des besoins de financement (état, entreprise) Surpression des obstacles aux mouvements

Plus en détail

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER JEAN-LUC BUCHALET CHRISTOPHE PRAT IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER Acheter ou louer? Investir? Les clés pour éviter de se faire piéger, 2014 ISBN : 978-2-212-55888-3 Chapitre 6 Résidence principale

Plus en détail

CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT

CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT CHAPITRE VII : SYSTEME DE PAIEMENT Au cours des dernières décennies, les progrès en matière d intermédiation bancaire, de développement des institutions et d intensification

Plus en détail

3 ) Les limites de la création monétaire

3 ) Les limites de la création monétaire 3 ) Les limites de la création monétaire Si un banquier n a besoin que de son stylo pour créer de la monnaie, on peut se demander ce qui empêche une création infinie de monnaie. En fait, la création monétaire

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt

Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Bas, plus bas, négatifs : la chute irrésistible des taux d intérêt Analyse thématique Belfius Research Février 2016 Introduction Les taux sont à un niveau historiquement bas. Pour un crédit à 10 ans, l

Plus en détail

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015

QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 QUELS PLACEMENTS POUR VOTRE ARGENT? ACTUALISATION 2015 A INTERVENANTS Nicolas Bouzou Directeur fondateur d Asterès Hervé Hatt Président de Meilleurtaux.com I NOTRE DÉMARCHE II LES PLACEMENTS ÉTUDIÉS III

Plus en détail

Crise économique et financière: 2008 = 1929? Mathias Dewatripont CEPULB, 4 novembre 2008

Crise économique et financière: 2008 = 1929? Mathias Dewatripont CEPULB, 4 novembre 2008 Crise économique et financière: 2008 = 1929? Mathias Dewatripont CEPULB, 4 novembre 2008 1 Plan 1. Qu est ce qu une banque? 2. Pourquoi les banques sont-elles fragiles? 3. Comment remédier aux chocs bancaires?

Plus en détail

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif?

DISSERTATION. SUJET Quels sont les effets d une politique de relance face à un choc de demande négatif? DISSERTATION Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra élaborer ; - de mobiliser des connaissances

Plus en détail

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents

La crise a accentué les pertes de parts de marché des pays développés au profit des pays émergents Compétitivité de l industrie manufacturière Faits marquants en 28-29 - La crise accentue les pertes de parts de marché des pays développés face aux pays émergents - La «compétitivité-coût» de l industrie

Plus en détail

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 )

Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Comment se détermine le taux de change entre deux monnaies? (résumé du cours - le 12 octobre 2015 ) Le taux de change donne le prix des monnaies entre elles. Comment se fixe ce prix? Pourquoi peut- il

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

PROBLÈMES POSÉS PAR LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE VERTE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

PROBLÈMES POSÉS PAR LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE VERTE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii PROBLÈMES POSÉS PAR LE FINANCEMENT DE L ÉCONOMIE VERTE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii Problèmes généraux posés par le cycle financier et l impact de la crise financière 2 A partir des

Plus en détail

Observation et conjoncture économique

Observation et conjoncture économique Observation et conjoncture économique Les Comptes d Accumulations L accumulation de la richesse des SI est retracée dans les comptes d accumulations - Le compte de capital: la richesse non financière -

Plus en détail

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada Financière Banque Nationale Présentation à la conférence des chefs de la direction des banques canadiennes Présentation aux investisseurs Raymond McManus Président et chef de la direction Banque Laurentienne

Plus en détail

LES DÉRIVES DES BANQUES UNIVERSELLES

LES DÉRIVES DES BANQUES UNIVERSELLES LES DÉRIVES DES BANQUES UNIVERSELLES Par Nathalie Pipart, chargée d études à PAC L institution bancaire telle que nous la connaissons aujourd hui n a pas toujours opéré et été bâtie sur le même modèle.

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement...

OFFRE NON FISCALE 123VIAGER. L immobilier autrement... OFFRE NON FISCALE 123VIAGER L immobilier autrement... Permettre aux retraités d améliorer leur niveau de vie Permettre aux actifs de se constituer un patrimoine immobilier dans des conditions favorables

Plus en détail

Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique?

Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique? Reformes, dette publique et croissance economique : quelle dynamique? La détermination d un niveau optimal de dette publique est un sujet complexe, autant lié aux exigences temporelles (soutenabilité de

Plus en détail

db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent

db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent db Inflation Protect Coupon Plus besoin d un bocal pour protéger votre argent De manière générale, on cherche toujours à se protéger au mieux et à prêter une attention particulière à ce qui nous est cher.

Plus en détail

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro FRANCE La croissance économique devrait gagner en vigueur en 215 et 216. La baisse des prix de l énergie, l amélioration des conditions financières, le ralentissement de l assainissement budgétaire, le

Plus en détail

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique :

Préambule Autodiagnostic 1) QRU - La Banque centrale est : 2) QRU - L encadrement du crédit était une technique : Préambule Nous vous proposons en préambule d estimer votre niveau de connaissances bancaires et financières en répondant à cet auto diagnostic. Que celui-ci vous soit prétexte à valider et à approfondir

Plus en détail

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Tome 1 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. J ai commencé à vous partager des techniques légales pour réduire vos coûts de crédits immobiliers.

Plus en détail

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI AFRIQUE DE L OUEST La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI en ligne 17 mars 2011 Marché à Monrovia (Libéria) : la crise qui persiste en

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

Quel est l impact d une hausse du taux d intérêt? Situation et perspectives de la politique monétaire de la BCE.

Quel est l impact d une hausse du taux d intérêt? Situation et perspectives de la politique monétaire de la BCE. Groupe : Politique monétaire 23/11/2007 Beaume Benoît, Aboubacar Dhoiffir, Cucciolla Francesca Quel est l impact d une hausse du taux d intérêt? Situation et perspectives de la politique monétaire de la

Plus en détail

Réseau de formateurs : Denis Ducamp, Vincent Michecoppin, Marie-Line Zanon

Réseau de formateurs : Denis Ducamp, Vincent Michecoppin, Marie-Line Zanon ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS BACCALAURÉAT STG ÉCONOMIE-DROIT PROPOSITION D ÉVALUATION TYPE SUJET BAC AVRIL 2006 Période d évaluation : premier trimestre année de terminale STG. Points du programme testés :

Plus en détail

Rédigé par John Simon (auteur principal), Troy Matheson et Damiano Sandri. Points principaux

Rédigé par John Simon (auteur principal), Troy Matheson et Damiano Sandri. Points principaux POINTS DE PRESSE POUR LE CHAPITRE 3 DES PERSPECTIVES DE L ECONOMIE MONDIALE, AVRIL 2013 TELLE L HISTOIRE DU CHIEN QUI N A PAS ABOYE : L INFLATION A-T-ELLE ETE MUSELEE, OU S EST-ELLE SIMPLEMENT ASSOUPIE?

Plus en détail

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale

Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale Vers une meilleure prise en compte de l intermédiation financière en comptabilité nationale La comptabilité nationale recense deux types de production des intermédiaires financiers. La première est directement

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Chapitre 2 : l économie monétaire

Chapitre 2 : l économie monétaire Chapitre 2 : l économie monétaire Controverse sur la monnaie entre courants de pensée : neutre ou active Peut-on se servir de la monnaie pour absorber les déséquilibres de l économie réelle? Dématérialisation

Plus en détail

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits.

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits. Thème : Monnaie et création monétaire Le troc Pour que l échange se réalise, il faut une convention acceptée par tout le monde. Ce fut tout d abord le troc qui, devant la multiplication des biens et des

Plus en détail

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX

Prix Evolution générale 2010 2014 L évolution année par année PRIX Prix Panorama Evolution générale 2010 2014 De 2010 à 2014, l indice suisse des prix à la consommation (IPC) a reculé de 0,7%. Du côté des producteurs et importateurs, l indice des prix de l offre totale

Plus en détail

Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011

Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011 Notes utilisées pour une présentation lors d un dînerconférence du Club des actuaires de Québec vendredi, le 28 octobre 2011 Jean-Pierre Aubry, économiste et fellow associé au CIRANO 1. Principes macroéconomiques

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE

CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE I. Comment l'activité économique est-elle financée? A. Rôle et évolution du système financier 1. Il permet la circulation du capital financier entre

Plus en détail

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma.

Introduction. Le système financier Marocain. Ministère de l'économie et des Finances. Définition : http://www.votreguide.ma. Le système financier Marocain Introduction Définition : -Le système financier comprend les institutions financières, les marchés financiers et l ensemble des règlements qui régissent la circulation de

Plus en détail