NOUVEAU RÉGIME DES PLUS-VALUES IMMOBILIÈRES : DE NOUVELLES STRATÉGIES POUR L IMMOBILIER? Biens vendus avant le 1 er février 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOUVEAU RÉGIME DES PLUS-VALUES IMMOBILIÈRES : DE NOUVELLES STRATÉGIES POUR L IMMOBILIER? Biens vendus avant le 1 er février 2012"

Transcription

1 Patrimoine infos ORCOM L équipe Patrimoine vous informe! NOUVEAU RÉGIME DES PLUS-VALUES IMMOBILIÈRES : DE NOUVELLES STRATÉGIES POUR L IMMOBILIER? SOMMAIRE Tableau de synthèse p1 Quelques exemples chiffrés p3 Présentation du nouveau régime des plus-values immobilières p2 De nouvelles stratégies pour optimiser la gestion de l immobilier d entreprise? p4 Tableau de synthèse Nouvelle fiscalité des plus-values immobilières Calcul de l abattement sur la plus-value avant le 1 er février 2012 après le 1 er février 2012 Taux d abattement applicable chaque année au-delà de la 5 ème année de détention du bien 10% par an 2% par an entre 6 et 17 ans 4% par an entre 18 et 24 ans 8% par an entre 25 et 30 ans Exonération acquise après 15 ans après 30 ans Imposition Forfaitaire avant le 1 er février 2012 après le 1 er février 2012 Taux 19% 19% Prélèvements sociaux avant le 1 er octobre 2011 après le 1 er octobre 2011 Taux 12,30% 13,50% Claire COQUILLAT p1

2 Présentation du nouveau régime des plus-values immobilières Quelles sont les plus-values concernées? Il s agit des plus-values réalisées : en cas de cession à titre onéreux (vente, échange, apport en société) de biens immobiliers (immeubles bâtis non bâtis), de droits immobiliers (usufruit, nue propriété, ) ou de titres de société non cotées à prépondérance immobilière. Le régime des plus-values immobilières concerne notamment la vente d immeuble par un particulier ou par une société civile immobilière (SCI) à l impôt sur le revenu, l apport d immeuble à une SCI, la cession de parts de SCI à l impôt sur le revenu. Quelles sont les nouvelles modalités de calcul des plus-values? Les modalités de calcul des plus-values immobilières sont modifiées : l abattement pour durée de détention devient progressif (2 % pour chaque année détention au-delà de la 5 ème année; 4 % pour chaque année détention au-delà de la 17 ème année; 8 % pour chaque année détention au-delà de la 24 ème année) et permet donc une exonération totale de la plusvalue au terme d un délai de 30 ans, l abattement fixe de 1000 est supprimé et ce dès le 21 septembre Quelle est la date d entrée en vigueur des nouvelles dispositions? depuis le 25 août 2011 en cas d apport en société de biens immobiliers ou de droits sociaux à une SCI familiale, à compter du 1 er février 2012 pour les cessions d immeubles ou de parts sociales. Quelles sont les exonérations possibles? en cas de cession de la résidence principale et de ses dépendances immédiates et nécessaires, pour les biens dont le prix de cession est inférieur ou égal à Aude DUVERGER p2

3 Quelques exemples chiffrés Monsieur Y vend le 30 juin 2012, un appartement acquis le 1 er décembre 2004, au prix de pour un prix d achat de Avant le 1 er février 2012 Après le 1 er février 2012 Prix de cession Prix d acquisition Frais d acquisition (1) Majoration du prix d acquisition pour travaux (2) Prix d acquisition corrigé Plus- value Abattement pour durée de détention : la durée de détention est de 7 ans et 7 mois ( x 10 % x 2 ans) ( x 4%) Abattement fixe N/A Plus-value imposable Impôt forfaitaire Prélèvement sociaux ( x 19 %) ( X 13,5 %) ( x 19 %) ( x 13,5 %) IMPOSITION GLOBALE NET DISPONIBLE (1) Déduction des frais réels ou d un forfait de 7,5 % sans justificatifs (2) Déduction des frais réels ou si les locaux sont acquis depuis plus de 5 ans d un forfait de 15% sans justificatifs L imposition de la plus-value qui représentait 6,7 % du prix de vente, s élève à 8,2 % à compter de février Madame Y cède le 30 juin 2012, 100 parts de SCI soumise à l impôt sur le revenu, au prix de Ces parts avaient été acquises le 2 janvier 1994 au prix de francs. Les frais réels d acquisition s étaient élevés francs. Avant le 1 er février 2012 Après le 1 er février 2012 Prix de cession Prix d acquisition Frais d acquisition (montant réel) Majoration du prix d acquisition pour travaux Prix d acquisition corrigé Plus- value Abattement pour durée de détention : la durée de détention est de 14 ans et 6 mois N/A ( x10 % x 9 ans) N/A (soit x 18 %) Abattement fixe N/A Plus-value imposable Impôt forfaitaire Prélèvement sociaux ( x 19 %) ( x 13,5 %) ( x 19 %) ( x 13,5 %) IMPOSITION GLOBALE NET DISPONIBLE L imposition de la plus-value qui représentait 2 % du prix de vente, s élève à 17 % à compter de février Joëlle PIAUD p3

4 De nouvelles stratégies pour optimiser la gestion de l immobilier d entreprise? L option à l impôt sur les sociétés (IS)? Faire opter la société civile immobilière (SCI) pour l IS avant le 1 er février 2012 permet de taxer les plus-values immobilières latentes selon l ancien dispositif fiscal en bénéficiant de l exonération totale au terme d un délai de 15 ans. L option étant irrévocable, il convient d en mesurer les conséquences et les opportunités. En effet, l option à l IS permet la comptabilisation d un amortissement de l immeuble à compter du changement de régime fiscal. Si le capital social est entièrement libéré, il est possible de bénéficier du taux réduit de l IS à 15 %. L inscription à l actif de l entreprise individuelle? Lors de l acquisition d un immeuble, l entrepreneur individuel a le choix entre : - inscrire l immeuble au bilan de son entreprise individuelle ; - ou le conserver dans son patrimoine privé. Ce choix doit se faire pour tout immeuble même s il n est pas nécessaire à l activité de l entreprise et relève d une utilisation non professionnelle. Les conséquences de ce choix sont essentiellement fiscales : - amortir ou non l immeuble ; - déduire ou non des frais liés à l acquisition de l immeuble ; - le régime d imposition des plus-values en cas de cessation d activité : régime des plus-values professionnelles ou des plus-values privées. La décision d inscription d un immeuble à l actif d une entreprise individuelle doit se faire au cas par cas, afin d apprécier les conséquences à court terme et à long terme pour l entreprise et l immobilier d entreprise. La donation avant cession? La donation d un bien immobilier ne génère pas de plus-value imposable. En cas de donation d un bien immobilier, seuls les droits de donation sont dus après l application d un abattement déterminé en fonction du lien de parenté. Suite à la donation, le donataire revend l immeuble en limitant le montant de l imposition de la plus-value. En effet, le montant de la plus-value étant égal au prix de cession diminué du prix d acquisition (c est-à-dire la valeur retenue pour la liquidation des droits de donation) et si la vente se fait peu de temps après la donation, le montant de la plus-value sera limité voir quasi nul. Toutefois, il convient de respecter certaines conditions pour éviter la requalification de l opération en abus de droit par l administration fiscale. p4

5 Le démembrement de propriété? Le démembrement de propriété peut permettre d améliorer la gestion du patrimoine immobilier professionnel et sa fiscalité. Ainsi à titre d exemple, la société civile peut céder temporairement l usufruit du bien immobilier à la société d exploitation, celle-ci supportera le coût de l utilisation du bien et la fiscalité y afférente. La société d exploitation pourra amortir chaque année le prix d achat de l usufruit et diminuer ainsi le résultat imposable. Par ailleurs, la société civile ne louera plus le bien diminuant ainsi sa fiscalité et celle de ses associés et pourra placer le prix de cession de l usufruit. Au terme du démembrement, l usufruit rejoint la nue-propriété sans fiscalité et la société civile de nouveau plein propriétaire pourra à nouveau bénéficier des revenus de location et permettre à ses associés d avoir des revenus complémentaires. Les stratégies relatives à l immobilier d entreprise fondées sur le démembrement de propriété doivent être donc abordées avec le chef d entreprise afin d optimiser la gestion de son patrimoine tout en bénéficiant d avantages fiscaux attractifs. La vente du bien avant le 1 er février 2012? Dans le régime actuellement applicable, le fait générateur de l imposition est constitué par la cession à titre onéreux. En général la plus-value est taxée à la date de l acte notarié constatant la vente (ou la promesse synallagmatique de vente). Le nouveau régime des plus-values s applique pour les actes notariés signés à compter du 1 er février 2012 quelles que soient les modalités de paiement. En cas de cession envisagée avant le 1 er février 2012, il convient de rappeler que la vente d un bien immobilier nécessite des vérifications et de nombreuses formalités et qu un délai de 3 mois est généralement observé entre la signature de l avant-contrat de vente et celle de l acte définitif de vente. sur ORCOM vous accompagne dans la mise en oeuvre de ces nouvelles stratégies. Elodie DUMAS et Aude DUVERGER Retrouvez votre Patrimoine Infos ORCOM tous les trimestres en cliquant sur «Recevez l info» et consultez les actualités fiscales, juridiques via notre Banque d infos! A bientôt! ORCOM Expertise Comptable, Audit & Conseil à Orléans, Paris, Blois, Tours, Montargis, Villemandeur, Sully-sur-Loire, Fontainebleau, Melun, Besançon, Dijon Siège au 2 avenue de Paris ORLEANS Cedex 1 - Tél. : Fax : Direction de la publication : S. Aubailly - Conception, réalisation : L. Montech, A. Jasselin p5

Optimisation d acquisition d immobilier d Entreprise

Optimisation d acquisition d immobilier d Entreprise Optimisation d acquisition d immobilier d Entreprise Monsieur et Madame Etude réalisée le 27/09/2010, par Bernard DESCHAMPS FORCE DE VENTE INFORMATIQUE Tour Polygone 285 Avenue des Etats du Languedoc 34000

Plus en détail

Cas pratique de synthèse FER

Cas pratique de synthèse FER Cas pratique de synthèse FER I. L impôt sur le revenu Mme. FER Lucie est chef d entreprise. Elle détient 90% d une SARL assujettie à l impôt sur les sociétés dont le siège est à MONTPELLIER. Mariée à Monsieur

Plus en détail

infos Patrimoine ORCOM Pour les revenus 2012 Coup de rabot supplémentaire des niches fiscales L équipe Patrimoine vous informe!

infos Patrimoine ORCOM Pour les revenus 2012 Coup de rabot supplémentaire des niches fiscales L équipe Patrimoine vous informe! Patrimoine SOMMAIRE Les nouvelles dispositions fiscales et patrimoniales 2012 infos Un critère de choix de la structure juridique : la protection du patrimoine du chef d entreprise? (EIRL, EURL,...) Tableau

Plus en détail

DES ATOUTS EXCLUSIFS. La mutualisation du patrimoine réparti sur l Ile de France et les métropoles de province les plus dynamiques ;

DES ATOUTS EXCLUSIFS. La mutualisation du patrimoine réparti sur l Ile de France et les métropoles de province les plus dynamiques ; DES ATOUTS EXCLUSIFS La mutualisation du patrimoine réparti sur l Ile de France et les métropoles de province les plus dynamiques ; La gestion assurée par des professionnels de l immobilier et les garanties

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI

Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI Conférence PNI Mars 2014 Transmettre son patrimoine/ De la création à la disparition de la SCI De nombreuses personnes s interrogent sur la manière de transmettre leur patrimoine. La société civile immobilière

Plus en détail

Mesures phares de la 3ème Loi de Finances Rectificative 2012 et de la Loi de Finances 2013

Mesures phares de la 3ème Loi de Finances Rectificative 2012 et de la Loi de Finances 2013 Mesures phares de la 3ème Loi de Finances Rectificative 2012 et de la Loi de Finances 2013 Madame, Monsieur, Nous souhaitons vous présenter les quelques mesures phares contenues dans la dernière Loi de

Plus en détail

24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance

24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance 24ème Congrès de l AMA Durabilité et croissance La gestion de patrimoine du chef d entreprise. Les options d investissements dans chaque pays. Les informations essentielles à connaitre Le 23 Octobre 2015

Plus en détail

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013

SCPI Renovalys 4 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 SCPI Déficit Foncier à capital fixe Bulletin trimestriel d information n 4 Décembre 2013 Editorial Toute l équipe d Avenir Finance Investment Managers adresse ses meilleurs vœux aux associés de la SCPI

Plus en détail

DISPOSITIONS FISCALES 2016. Donnez de l impact à votre générosité.

DISPOSITIONS FISCALES 2016. Donnez de l impact à votre générosité. F O N D A T I O N M É D E C I N S S A N S F R O N T I È R E S DISPOSITIONS FISCALES 2016 ISF & Impôt sur le revenu Donnez de l impact à votre générosité. La parole au trésorier Chaque année, vous êtes

Plus en détail

transmission d entreprises

transmission d entreprises transmission d entreprises MEMO PRATIQUE un nombre important d entreprises changeront de main dans les dix ans à venir. La transmission d une entreprise est une opération délicate : elle nécessite une

Plus en détail

Fiscalité des entreprises. à l impôt sur le revenu

Fiscalité des entreprises. à l impôt sur le revenu Fiscalité des entreprises à l impôt sur le revenu Décembre 2013 Henry Royal Tél. : 01 46 05 95 61 - contact@royalformation.com - www.royalformation.com 1 Société à l, société à l IS Imposition de l associé

Plus en détail

Principales m esures fiscales de la Loi de finances pour 2013 et de la 3 ème Loi de finances rectificative pour 2012

Principales m esures fiscales de la Loi de finances pour 2013 et de la 3 ème Loi de finances rectificative pour 2012 Principales m esures fiscales de la Loi de finances pour 2013 et de la 3 ème Loi de finances rectificative pour 2012 La loi de finances pour 2013 et la loi de finances rectificative pour 2012 ont été définitivement

Plus en détail

Monsieur et Madame Pierre SANZEAU Cession non préparée

Monsieur et Madame Pierre SANZEAU Cession non préparée DOSSIER PATRIMONIAL Monsieur et Madame Cession non préparée Etude réalisée le 02/01/2015 Situation arrêté au 02/01/2015 Par votre Consultant Patrimonial : Marc DURAND DOSSIER PATRIMONIAL CESSION D ENTREPRISE

Plus en détail

Chapitre 1 - Vous et votre impôt sur le revenu

Chapitre 1 - Vous et votre impôt sur le revenu Table des matières Avant-propos.... 1 Chapitre 1 - Vous et votre impôt sur le revenu 1.1. Présentation générale... 5 1.1.1. Le nouveau barème... 5 1.1.2. Quelques remarques... 7 1.1.3. Comment sont gérés

Plus en détail

SCI Société Civile Immobilière

SCI Société Civile Immobilière SCI Société Civile Immobilière Pascal Dénos, 2011 ISBN : 978-2-212-54881-5 La location de l immeuble social par la SCI Mise à disposition gratuite de l immeuble social aux associés La SCI peut mettre gratuitement

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

SPÉCIAL RÉDUCTION D IMPÔTS

SPÉCIAL RÉDUCTION D IMPÔTS MINI-GUIDE FISCAL 2016 SPÉCIAL RÉDUCTION D IMPÔTS Impôt de Solidarité sur la Fortune Impôt sur le Revenu Exprimez toute la force de votre engagement et optimisez votre fiscalité VOS DONS DÉDUCTIBLES DE

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION?

COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION? COMMENT OPTIMISER FISCALEMENT VOTRE CESSION? La fiscalité de la cession varie fortement selon qu il s agisse d une entreprise individuelle ou d une société, qu elle s effectue à titre onéreux ou à titre

Plus en détail

1.2. Comment tirer parti de votre société?

1.2. Comment tirer parti de votre société? Des taux réduits s appliquent cependant à certaines PME, et ce, selon le même dispositif par tranches qu en matière d impôt des personnes physiques. Les taux réduits se présentent comme suit : Tr a n c

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 7/2013 R E S U M E

NOTE COMMUNE N 7/2013 R E S U M E BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2013/03/10 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2013/7 NOTE COMMUNE N 7/2013 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Transmission d entreprise

Transmission d entreprise Formation métier Transmission d entreprise FVI Patrimoine & Entreprise Tour Polygone 265 avenue des Etats du Languedoc 34000 Montpellier www.fvi.fr Objectif : Vous saurez mettre en œuvre différentes stratégies

Plus en détail

ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR

ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR ENTREPRENEUR L ENTREPRENEUR www.notaires.paris-idf.fr L ENTREPRENEUR Le notaire a toujours été le conseil privilégié de l entrepreneur. Il apporte une aide à tous les stades de la vie de l entreprise :

Plus en détail

Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable

Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable Comment optimiser fiscalement la cession de votre entreprise. Cabinet Roche et Cie Expert-Comptable Quels sont les impôts que je devrai payer lors de la cession de mon entreprise? Exclusivement une taxe

Plus en détail

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier

PATRIMMO HABITATION 1. Société Civile de Placement Immobilier PATRIMMO HABITATION 1 Société Civile de Placement Immobilier INVESTISSEZ EN PARTS DE SCPI DANS L IMMOBILIER RÉSIDENTIEL BBC EN CONTREPARTIE D UNE DURÉE DE CONSERVATION DES PARTS ÉGALE À LA DURÉE DE VIE

Plus en détail

S o l u t i o n. Epargne Handicap. HandiPargne. Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées. www.handipargne.com

S o l u t i o n. Epargne Handicap. HandiPargne. Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées. www.handipargne.com S o l u t i o n Epargne Handicap Contrat d'épargne spécifique aux personnes handicapées La clé de votre avenir financier Contrat épargne handicap sélectionné par : www.handipargne.com Solutions financi

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE

ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE FEDERATION DES PROMOTEURS IMMOBILIERS DE FRANCE ETUDE SUR LA FISCALITE IMMOBILIERE EN EUROPE 20 octobre 2014 Ce rapport contient 7 pages Exposé préalable Méthologie de l étude Cette étude vise à comparer

Plus en détail

exclusif Droits d enregistrement

exclusif Droits d enregistrement Imposition de la seconde résidence 4 Vous rêvez d un chalet dans les Ardennes où vous passeriez les vacances d été, entouré de vos enfants? Ou vous envisagez l acquisition d un petit appartement à la Côte

Plus en détail

I - Loi de finances 2015. II - Régime des Auto-entrepreneurs

I - Loi de finances 2015. II - Régime des Auto-entrepreneurs I - Loi de finances 2015 2 de Loi de finances rectificative pour 2014 II - Régime des Auto-entrepreneurs Janvier 2015 Mode d emploi du Powerpoint Courrier d invitation à destination de vos clients Loi

Plus en détail

APM CONSEILS. MICRO-BIC : PASSAGE AU REGIME REEL Intérêts & risques. Aix en Provence, le 21 février 2013 UNPI 13 AIX EN PROVENCE

APM CONSEILS. MICRO-BIC : PASSAGE AU REGIME REEL Intérêts & risques. Aix en Provence, le 21 février 2013 UNPI 13 AIX EN PROVENCE MICRO-BIC : PASSAGE AU REGIME REEL Intérêts & risques Aix en Provence, le 21 février 2013 UNPI 13 AIX EN PROVENCE SOMMAIRE Intérêts et risques du passage au régime réel : Aide à la décision Impacts fiscaux

Plus en détail

P.M.E. : Les nouvelles clés pour une transmission réussie

P.M.E. : Les nouvelles clés pour une transmission réussie P.M.E. : Les nouvelles clés pour une transmission réussie Intervenants Tania FOURNAISE Expert comptable, Commissaire aux comptes Vice-Présidente du Club Fiscal Henri HOVASSE Professeur à l Université du

Plus en détail

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1)

LA LETTRE DE EDITO. Refonte du barème de l IR. Optimisez votre Impôt sur le revenu! N 26 Mai 2015. Tranches (1) LA LETTRE DE N 26 Mai 2015 EDITO Optimisez votre Impôt sur le revenu! Nous vous proposons dans cette lettre d information les règles principales applicables pour déterminer et optimiser votre impôt sur

Plus en détail

Le crédit-bail immobilier. La cession-bail immobilière ou lease-back

Le crédit-bail immobilier. La cession-bail immobilière ou lease-back Le crédit-bail immobilier La cession-bail immobilière ou lease-back La liste des sociétés de crédit-bail immobilier est régulièrement mise à jour sur le site ASF : www.asf-france.com La cession-bail (ou

Plus en détail

INCIDENCES JURIDIQUES ET FISCALES DU CHOIX DE LA FORME DE L UNION EN CAS DE DECES

INCIDENCES JURIDIQUES ET FISCALES DU CHOIX DE LA FORME DE L UNION EN CAS DE DECES INCIDENCES JURIDIQUES ET FISCALES DU CHOIX DE LA FORME DE L UNION EN CAS DE DECES Soit un couple de 50 ans avec deux enfants (en commun) : Monsieur possède : Un immeuble de rapport «de famille» (reçu par

Plus en détail

En partenariat avec. Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée?

En partenariat avec. Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour sécuriser votre Patrimoine Sécuriser votre Patrimoine

Plus en détail

L immobilier en centre ville

L immobilier en centre ville La note d information relative à la seconde offre au public a reçu le visa de l AMF n 12-12 en date du 01/06/2012 ; elle peut être obtenue gratuitement auprès de la Société de Gestion par demande adressée

Plus en détail

Immobilier professionnel

Immobilier professionnel Immobilier professionnel Les atouts de la SCI QUILVEST FAMILY OFFICE Introduction La détermination du mode de détention des locaux professionnels constitue un choix important, auquel sont confrontés les

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI

GUIDE PRATIQUE DE LA SCI PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SCI Bien gérer son patrimoine Huitième édition, 1998, 2001, 2004, 2008, 2010, 2012, 2013, 2014 ISBN : 978-2-212-55995-8

Plus en détail

Une SCPI, c est quoi? Les SCPI. OCTOBRE 2004 S informer sur...

Une SCPI, c est quoi? Les SCPI. OCTOBRE 2004 S informer sur... OCTOBRE 2004 S informer sur... Une SCPI, c est quoi? Les SCPI Une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) a pour objet exclusif l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier locatif. Les

Plus en détail

Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs

Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs Successions: organisation de la transmission au moment du décès Donations: transmissions entre vifs Les donations La donation est un acte de transfert gratuit de tout ou partie de la propriété d un bien.

Plus en détail

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel»

SCPI d immobilier résidentiel neuf «bâtiment basse consommation» à capital fixe Dispositif fiscal «Pinel» CILOGER HABITAT 5 Les photos concernent des investissements finalisés par d autres SCPI de CILOGER qui ne préjugent pas des investissements futurs, et sont données à titre d exemples. SCPI d immobilier

Plus en détail

pour remplir une déclaration Ce document ne peut pas être utilisé

pour remplir une déclaration Ce document ne peut pas être utilisé 1 Aliénateur Code postal Profession / but de la personne morale Ville Cette opération relève ( uniquement pour les personnes physiques ) Election de domicile pour la présente affaire auprès de : 3 Acquéreur(s)

Plus en détail

POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE

POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE POINT DE VUE D EXPERTS LETTRE FISCALE En relisant notre édito de l an passé, nous avons envie d espérer pour cette nouvelle année que la paix et la sérénité reviennent sur terre, que la vieille Europe

Plus en détail

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit.

Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Chapitre : Les droits de mutations à titre gratuit. Introduction : Les droits de mutation sont des impôts qui sont dus lors du transfert de propriété (mutation) d un bien, d un ensemble de bien ou du patrimoine

Plus en détail

Heureusement, il reste des possibilités pour maîtriser ses impôts.

Heureusement, il reste des possibilités pour maîtriser ses impôts. Paris - Marseille - Toulon Dirigeant du Cabinet LEFEVRE & Associés Jean-Yves LEFEVRE Chargé de cours à l université Paris Dauphine Les impôts augmentent! L insécurité fiscale aussi avec 7 lois de finances

Plus en détail

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers

SOMMAIRE Les impôts locaux Les revenus financiers Les revenus fonciers Les plus-values des particuliers L impôt sur le revenu des particuliers SOMMAIRE Les impôts locaux Fiche 1 Les taxes foncières... 4 Fiche 2 La taxe d habitation... 6 Fiche 3 La cotisation foncière des entreprises... 8 Fiche 4 La cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises...

Plus en détail

Mesures diverses. Mardi 10 janvier 2006

Mesures diverses. Mardi 10 janvier 2006 Mesures diverses Mardi 10 janvier 2006 Taux de l intérêt de retard et des intérêts moratoires Modification de l'art. 257-7 sur la notion de travaux de réhabilitation entraînant l'application de la TVA

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

Préambule...13 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir...15 2. Se constituer des revenus avec l immobilier locatif...

Préambule...13 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir...15 2. Se constituer des revenus avec l immobilier locatif... SOMMAIRE Chapitre 1 Introduction... 13 Préambule...13 1. Investir dans l immobilier pour préparer l avenir...15 2. Se constituer des revenus avec l immobilier locatif...16 Chapitre 2 La location en meublé...

Plus en détail

La fiscalité des particuliers

La fiscalité des particuliers KIT FISCALITÉ 2015-2016 La fiscalité des particuliers 2015-2016 Cas pratique CAS PRATIQUE Énoncé Comme chaque année, M. et Mme FERIER vous sollicitent pour un rendez-vous. Ils souhaitent en effet procéder

Plus en détail

DEMENAGEMENT POSTERIEUR AU TRANSFERT DE VOTRE DOMICILE FISCAL HORS DE FRANCE

DEMENAGEMENT POSTERIEUR AU TRANSFERT DE VOTRE DOMICILE FISCAL HORS DE FRANCE N 14554*01 N 2074-ET (2011) Cette déclaration est une annexe à votre déclaration d ensemble des revenus n 2042 disponible sur le site impots.gouv.fr DÉCLARATION DES PLUS-VALUES LATENTES, DES CRÉANCES TROUVANT

Plus en détail

SCPI Robien. Multihabitation 2. Pour optimiser sa fiscalité, tout est affaire d opportunité.

SCPI Robien. Multihabitation 2. Pour optimiser sa fiscalité, tout est affaire d opportunité. SCPI Robien Multihabitation 2 Pour optimiser sa fiscalité, tout est affaire d opportunité. Multihabitation 2 : investir et défiscaliser autrement Multihabitation 2 est un investissement immobilier collectif

Plus en détail

SPÉCIAL FISCALITÉ 2014 ISF et Impôt sur le Revenu

SPÉCIAL FISCALITÉ 2014 ISF et Impôt sur le Revenu SPÉCIAL FISCALITÉ ISF et Impôt sur le Revenu CHOISISSEZ L IMPACT QUE VOUS DONNEZ À VOTRE ISF en vous associant à nos programmes d action humanitaire RÉDUIRE VOS IMPÔTS Vous êtes redevable de l Impôt sur

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 13/02/2009 N : 08.09 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2008 La loi de finances rectificative pour 2008 (n 2008-1443) a été adoptée le

Plus en détail

VOTRE GUIDE FISCAL. DÉDUCTIONS FISCALES 2016 : Contribuez aux grandes découvertes de demain grâce à votre impôt. JE DonnE Un SEnS À MON IMPÔT

VOTRE GUIDE FISCAL. DÉDUCTIONS FISCALES 2016 : Contribuez aux grandes découvertes de demain grâce à votre impôt. JE DonnE Un SEnS À MON IMPÔT VOTRE GUIDE FISCAL 2016 DÉDUCTIONS FISCALES 2016 : Contribuez aux grandes découvertes de demain grâce à votre impôt. JE DonnE Un SEnS À MON IMPÔT en tant qu organisme de recherche et fondation reconnue

Plus en détail

LES ENJEUX PATRIMONIAUX DE L EVALUATION DES TERRAINS. Cadre de l intervention-résumé. Introduction

LES ENJEUX PATRIMONIAUX DE L EVALUATION DES TERRAINS. Cadre de l intervention-résumé. Introduction ADEF/26 mai 2000 LES ENJEUX PATRIMONIAUX DE L EVALUATION DES TERRAINS DANS LES BILANS DES SOCIETES Cadre de l intervention-résumé Introduction Toutes les méthodes et techniques et qui vous ont été exposées

Plus en détail

Droit et Fiscalité des Œuvres d Art. Achat d œuvres d art d artistes vivants

Droit et Fiscalité des Œuvres d Art. Achat d œuvres d art d artistes vivants Droit et Fiscalité des Œuvres d Art Achat d œuvres d art d artistes vivants Chaque année, 800 000 objets passent à Drouot, mais au fait qu est-ce qu un objet d art? En droit français, il n existe pas de

Plus en détail

NOTE DE SERVICE ------000------

NOTE DE SERVICE ------000------ MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES -------- DIRECTION GENERALE DES IMPOTS -------- Le Directeur général -------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ---------- Abidjan, le 05 janvier

Plus en détail

BTP IMMOBILIER. ACTUALISATION DE LA NOTE D'INFORMATION au 1 er Juillet 2013

BTP IMMOBILIER. ACTUALISATION DE LA NOTE D'INFORMATION au 1 er Juillet 2013 BTP IMMOBILIER Société Civile de Placement Immobilier à Capital Variable Régie par la partie législative et règlementaire du Code monétaire et financier, les textes subséquents et les articles 1832 et

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie?

3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie? Sommaire 1. Qu est-ce qu une SCPI? 1.1 Définition 1.2 Fonctionnement d une SCPI 2. Le marché des SCPI 3. Pourquoi investir dans une SCPI via un contrat d assurance vie? 3.1 Avantages et risques liés à

Plus en détail

Des transferts de sièges permettant de bénéficier de la convention franco-luxembourgeoise fiscalement plus favorable sont elles des abus de droit?

Des transferts de sièges permettant de bénéficier de la convention franco-luxembourgeoise fiscalement plus favorable sont elles des abus de droit? Des transferts de sièges permettant de bénéficier de la convention franco-luxembourgeoise fiscalement plus favorable sont elles des abus de droit? Transfert de siège d Italie vers le Luxembourg Affaire

Plus en détail

Présentation de la loi Bouvard 11 % sur 9 ans

Présentation de la loi Bouvard 11 % sur 9 ans Présentation de la loi Bouvard 11 % sur 9 ans Pour les contribuables qui payent entre 1.000 et 5.000 d impôt sur le revenu par an, le dispositif Bouvard 11 % sur 9 ans est la version «avec réduction d

Plus en détail

www.ducellier-avocats.fr Loi de finances 2009 et les récentes r dispositions fiscales

www.ducellier-avocats.fr Loi de finances 2009 et les récentes r dispositions fiscales Loi de finances 2009 et les récentes r dispositions fiscales Fiscalité des entreprises Fiscalité du patrimoine Procédures fiscales : le rescrit valeur 2 FISCALITE DES ENTREPRISES 3 Relance de l économie

Plus en détail

La transmission à titre onéreux d entreprises : Aspects de Droit Fiscal

La transmission à titre onéreux d entreprises : Aspects de Droit Fiscal La transmission à titre onéreux d entreprises : Aspects de Droit Fiscal Xavier Rohmer, Avocat Associé, August & Debouzy 1) CGI, article 201,1. Lors de la clôture des Assises de l entrepreneuriat, le 29

Plus en détail

Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations en droit de la famille

Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations en droit de la famille Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations en droit de la famille Plan I. Enjeux patrimoniaux et fiscaux des négociations familiales en amont (d un éventuel conflit) A. Exemple des familles recomposées

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 7 G-7-06 N 126 du 27 JUILLET 2006 MUTATIONS A TITRE GRATUIT DONATIONS PASSIF ASSIETTE DU DROIT DE DONATION. (C.G.I., art. 776 bis et L.P.F., art.

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/24 NOTE COMMUNE N 11/2002

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2002/24 NOTE COMMUNE N 11/2002 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/03/13 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/24 NOTE COMMUNE N 11/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES

NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES NUMERO SPECIAL LOI DE FINANCES 2006 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2005 FISCALITE DES ENTREPRISES 1. Plus-values professionnelles Transmission d'entreprise - Exonération 2. Plus-values professionnelles

Plus en détail

SCI. Outil de gestion patrimoniale

SCI. Outil de gestion patrimoniale SCI Outil de gestion patrimoniale Sommaire I. Définition II. Pourquoi opter pour la création d une SCI? III. Obligations IV. Fiscalité I- Définition La Société Civile Immobilière de location est une société

Plus en détail

1 L imposition du résultat des entreprises

1 L imposition du résultat des entreprises SOMMAIRE 1 L imposition du résultat des entreprises Thème 1 Imposition des produits 9 Exercice 1 Produits d exploitation 9 Exercice 2 Gains de change 10 Exercice 3 Subventions d investissement sur biens

Plus en détail

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de

Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation s achève le 20 décembre 2012. La clôture de la période de Reximmo patrimoine 3 scpi de type malraux Un investissement indirect dans de l immobilier ancien au cœur des villes historiques Souscription ouverte jusqu au 20 décembre 2013. La première période de commercialisation

Plus en détail

Données financières. Détail loyers et charges. Loyers Bases : M² Prix/m² Loyer mensuel Loyer 1 107 320 2 844 /mois 34 133 Loyer 2 0 0 0 /mois 0

Données financières. Détail loyers et charges. Loyers Bases : M² Prix/m² Loyer mensuel Loyer 1 107 320 2 844 /mois 34 133 Loyer 2 0 0 0 /mois 0 Maison de la Spécialité investissement avec emprunt 100 000 euros Okhuysen Conseil Données financières Détail investissement Prix unitaire Total Achat immobilier 107 m² 6 000,00 HT 640 000 Frais acquisition

Plus en détail

Le dispositif Censi-Bouvard

Le dispositif Censi-Bouvard Le dispositif Censi-Bouvard Vous pouvez bénéficier d une réduction d impôts sur le revenu en fonction des investissements réalisés en qualité de Loueur Meublé Non Professionnel (LMNP). Le dispositif CENSI-BOUVARD

Plus en détail

Fiscalité liée à la résidence principale au Luxembourg. BIL IMMO Day 02 Octobre 2014

Fiscalité liée à la résidence principale au Luxembourg. BIL IMMO Day 02 Octobre 2014 Fiscalité liée à la résidence principale au Luxembourg BIL IMMO Day 02 Octobre 2014 Sommaire I. Notion de résidence fiscale II. Acquisition III. Détention IV. Cession V. Structuration 2 1. Notion de résidence

Plus en détail

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise

I. CHAMP D'APPLICATION. A. Quant à la nature de l entreprise MICRO ENTREPRISE 06/01/2011 La micro-entreprise n'est pas une structure juridique en soi mais un simple régime fiscal applicable, dans certaines conditions, aux entreprises individuelles. Les bénéfices

Plus en détail

ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité.

ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité. FONDATION MEDECINS SANS FRONTIERES DISPOSITIONS FISCALES 2015 ISF et IMPÔT SUR LE REVENU Choisissez l impact que vous donnez à votre générosité. Conjuguer générosité et logique patrimoniale L a générosité

Plus en détail

COMPARATIF Belgique France SUR LE REGIME SIMPLIFIE DES ENTREPRENEURS.

COMPARATIF Belgique France SUR LE REGIME SIMPLIFIE DES ENTREPRENEURS. COMPARATIF Belgique France SUR LE REGIME SIMPLIFIE DES ENTREPRENEURS. BELGIQUE PROPOSITION DE LOI n 1618 du 19 JANVIER 2016 : Proposition de loi-cadre visant à créer un statut simplifié pour les indépendants.

Plus en détail

Résultats annuels au 30 juin 2008

Résultats annuels au 30 juin 2008 Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche Société Anonyme au capital de 32 205 872,50 euros Siège social : 12 rue Godot de Mauroy, 75009 Paris RCS Paris 775 669 336 Paris, le 23 octobre 2008 Résultats

Plus en détail

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant

EXAMENS DE CERTIFICATION 2003. Unité de valeur 3. Investissement immobilier. Durée : 2 heures. Documents à disposition : Néant Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Affiliée au Certified Financial Planner Board of Standards et à l'international Certified Financial Planners Council Association

Plus en détail

Contenu. 1. Vous et votre impôt sur le revenu. 2. Vous et l immobilier. Contenu

Contenu. 1. Vous et votre impôt sur le revenu. 2. Vous et l immobilier. Contenu Contenu 1. Vous et votre impôt sur le revenu 1.1. Présentation générale........................................ 1 1.1.1. Le nouveau barème.................................... 1 1.1.2. Quelques remarques....................................

Plus en détail

Modalités de financement des associations et fondations

Modalités de financement des associations et fondations Modalités de financement des associations et fondations Association Française des Trésoriers et Responsables d Associations (AFTA) le 13 décembre 2011 Plan de la présentation 1 2 Introduction... Frédéric

Plus en détail

Multisupport 3 Aréas. Dynamisez votre épargne

Multisupport 3 Aréas. Dynamisez votre épargne Multisupport 3 Aréas Dynamisez votre épargne Multisupport 3, un placement souple et performant, quelles que soient vos attentes Le contrat d assurance vie Multisupport 3 doit venir en complément d une

Plus en détail

Préférence DIVERSIFIEZ VOS PLACEMENTS

Préférence DIVERSIFIEZ VOS PLACEMENTS Préférence DIVERSIFIEZ VOS PLACEMENTS Choisissez le placement qui s adapte à votre profil d investisseur De l audace à la prudence, quel que soit votre profil d investisseur, PRÉFÉRENCE est le placement

Plus en détail

Cette loi de finances a élargi l application du régime fiscal des sièges régionaux ou internationaux

Cette loi de finances a élargi l application du régime fiscal des sièges régionaux ou internationaux Les mesures fiscales introduites par la loi de finances 2015 s inscrivent dans le cadre des orientations du Gouvernement et de la mise en œuvre des recommandations des Assises Nationales sur la Fiscalité

Plus en détail

DOCUMENTATION MARS 2015. votre nouveau représentant fiscal

DOCUMENTATION MARS 2015. votre nouveau représentant fiscal DOCUMENTATION français Plus-values immobilières NON-RÉSIDENT - DÉCLARATION 2048 - TAXE ANNUELLE 3% - EXONÉRATION TRAVAUX - PERSONNE MORALE ET PHYSIQUE - SOCIÉTÉS DE PERSONNES TAXES SUR LES TERRAINS NUS

Plus en détail

Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans :

Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans : Présentation de la loi Girardin 26 % sur 6 ans : Pour les contribuables qui payent entre 5.000 et 30.600 d impôt sur le revenu par an et, pour les plus fiscalisés, jusqu à 11 % du revenu imposable, le

Plus en détail

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie :

au sein de l Assurance Vie SCPI Primopierre? L enveloppe Assurance Vie : Sommaire Le fonctionnement des SCPI au sein de l Assurance Vie...p3 Pourquoi la SCPI Primopierre?...p4 L enveloppe Assurance Vie : le contrat Concordances 4 par GRESHAM...p5 SOMMAIRE Le fonctionnement

Plus en détail

Fiscalité approfondie : Corrigé série de révision n 1 (IRPP)

Fiscalité approfondie : Corrigé série de révision n 1 (IRPP) Université de Sfax Ecole Supérieure de Commerce de Sfax Année universitaire : 2010-2011 Fiscalité approfondie : Corrigé série de révision n 1 (IRPP) Auditoire : 1 ère année Mastère Professionnel de Techniques

Plus en détail

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003)

(Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) Flash fiscal et juridique n 755 page 1 LOI DE FINANCES POUR 2004 (Loi n 2003-1311 du 30 décembre 2003 parue au JO du 31/12/2003) 1. IMPOT SUR LE REVENU (Règles générales) Barème d imposition pour 2003

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/34 NOTE COMMUNE N 23/2007

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2007/34 NOTE COMMUNE N 23/2007 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE Documents Administratifs N 2007/04/16 0.1.0.0.1.2. (IMPOTS) Texte n DGI 2007/34 NOTE COMMUNE N 23/2007 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs

SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs SwissLife Dynapierre Un placement immobilier souple pour diversifier vos actifs Organisme de placement collectif immobilier (OPCI) géré par la société de gestion Swiss Life REIM (France) Avertissement

Plus en détail

Les réformes fiscales et sociales QUOI DE NEUF EN 2015?

Les réformes fiscales et sociales QUOI DE NEUF EN 2015? QUOI DE NEUF EN 2015? Mars 2015 Au sommaire 1. La TVA : quels sont les changements? 2. Quels sont les nouveautés sur le RSI? 3. Faut-il passer en SAS? 4. Nouvelle fiscalité du particulier? 5. Quel régime

Plus en détail

Groupe APEX FINANCE 82/84 avenue du Régt Normandie Niemen BP 70068 91700 Sainte-Geneviève des Bois Cedex

Groupe APEX FINANCE 82/84 avenue du Régt Normandie Niemen BP 70068 91700 Sainte-Geneviève des Bois Cedex DEMANDE DE PRET IMMOBILIER A COMPLETER Afin d accélérer l étude de votre dossier, nous vous proposons de compléter ce formulaire puis de nous l adresser soit par mail, fax ou courrier à l adresse suivante

Plus en détail

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S

F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S F L A S H J U R I D I Q U E A T O U S L E S A D H É R E N T S Flash 0904 du 4 février 2009 NOUVEAU DISPOSITIF DE RÉDUCTION D IMPÔT SUR LE REVENU POUR INVESTISSEMENT LOCATIF APPELÉ DISPOSITIF «SCELLIER»

Plus en détail

cerfa ANNÉE 2013 N 2048-IMM-SD (03-2013) @internet-dgfip

cerfa ANNÉE 2013 N 2048-IMM-SD (03-2013) @internet-dgfip cerfa N 12359*11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES ANNÉE 2013 N 2048-IMM-SD @internet-dgfip DÉCLARATION DE PLUS-VALUE SUR LES CESSIONS D IMMEUBLES OU DE IMMOBILIERS TAXE FORFAITAIRE SUR LA CESSION

Plus en détail

L ENTREPRISE INDIVIDUELLE :

L ENTREPRISE INDIVIDUELLE : Création d entreprise Pascal Dénos L ENTREPRISE INDIVIDUELLE : EI, EIRL, AUTO-ENTREPRISE, EURL, SASU Guide Pratique L ENTREPRISE INDIVIDUELLE Création d entreprise Pour se mettre à son compte en toute

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du Cgl SOMMAIRE

Gestion & Actualité. La note d information du Cgl SOMMAIRE EXTRAITS DU N 41-JANVIER 2008 Gestion & Actualité La note d information du Cgl SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Une révision de code De 3 à 5 Plus d euros Un nouveau diagnostic En toute franchise B.T.P.

Plus en détail

Les plus values à la cessation d activité

Les plus values à la cessation d activité Les plus values à la cessation d activité Les quatre régimes d exonération des plus values Plus-values professionnelles - cas général Depuis le 1er janvier 2006, le bénéfice de l exonération est réservé

Plus en détail