Économies d énergie dans le transport PL & CEE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Économies d énergie dans le transport PL & CEE"

Transcription

1 Économies d énergie dans le transport PL & CEE Cyrielle BORDE ADEME / Service Climat Bruno CHAZALETTE Renault Trucks

2 Contexte : secteur des transports 2 ème secteur le plus consommateur d énergie en France (50 Mtep en 2008 soit 32%) 1 er secteur le plus émetteur de GES (36%)

3 Contexte : secteur des transports Une augmentation de la consommation soutenue depuis les années 70 Mode routier prédominant (83%) Forte vulnérabilité à l économie pétrolière Camions : 20,7% de la conso du secteur routier

4 Objectifs de réduction & CEE Objectifs transports de la loi du 3 août 2009 : Marchandises : porter la part modale du non routier et du non aérien de 14 à 25% d ici 2020 Voyageurs : diminuer l utilisation des hydrocarbures, développement des transports collectifs, augmenter l efficacité énergétique Véhicules : ramener les émissions moyennes de CO2 du parc en circulation de 176 g/km à 120 g/km en 2020 CEE = l un des instruments possibles pour accéder aux gisements d économies d énergie, Objectif CEE : diffuser les meilleurs technologies, dynamiser leur marché, rendre visible les meilleures performances D autant plus en 2ème période avec l obligation portant sur les distributeurs de carburant Développement des fiches standardisées Transports

5 Principe des fiches standard Une fiche = une action ou un équipement éligible de fait au dispositif CEE Action ou équipement visé : Son efficacité énergétique a été prouvée par l expérience, la mesure, les statistiques Elle ou il est disponible sur le marché et correspond à un gisement réel (pas d innovation pure, ni marché de niche) Sa performance ou sa caractérisation s appuie, autant que possible, sur un référentiel technique, une norme Objectif CEE : diffuser les meilleures technologies, dynamiser leur marché, rendre visible les meilleures performances

6 16 Fiches Transport existantes (1/2) 13 Fiches Équipement Unité de transport intermodal (UTI) Pneus d autobus à basse résistance au roulement Télématique embarquée pour le suivi de la conduite d un véhicule Lubrifiant économiseur d énergie pour véhicules légers Suivi des consommations de carburants grâce à des cartes privatives Pneus de véhicules légers à basse résistance au roulement Unité de transport intermodal pour le transport combiné fleuve-route Wagon d'autoroute ferroviaire Barge fluviale Automoteur fluvial Groupes frigorifiques autonomes à haute efficacité énergétique pour camions, semi remorques, remorques et caisses mobiles frigorifiques Groupes frigorifiques non autonomes à haute efficacité énergétique pour camions, semi remorques, remorques et caisses mobiles frigorifiques Lubrifiant économiseur d énergie pour véhicules de transport (dont marchandises) TRA-EQ-01 TRA-EQ-02 TRA-EQ-03 TRA-EQ-04 TRA-EQ-05 TRA-EQ-06 TRA-EQ-07 TRA-EQ-08 TRA-EQ-09 TRA-EQ-10 TRA-EQ-11 TRA-EQ-12 TRA-EQ-13

7 16 Fiches Transport existantes (2/2) 3 Fiches Services Formation d un chauffeur de transport à la conduite économique Formation d un chauffeur de véhicule léger à la conduite économique Covoiturage domicile-travail TRA-SE-01 TRA-SE-02 TRA-SE-03 Légende : - Bleu : fiches TRM (transport de marchandise) applicables au transport routier PL - Rouge : fiches applicables au TRM (hors PL)

8

9 Fiches Transport de Marchandises en développement Fiche en cours d élaboration (à compléter) : Recreusage des pneus (8 ème arrêté) Gestion externalisée du poste pneu Transport fluvial : Optimisation forme de carène Carénage Remotorisation d une unité de transport fluvial Matériel de mesure et d optimisation des consommations de carburant

10 Pistes évoquées pour de nouvelles fiches PL : Bridage moteur Suivi des consommations par carte privative Pneu à basse résistance au roulement Carte Télépéage Déflecteurs aérodynamiques Difficulté majeure : pour les PL, absence de norme, de référentiel de performance, de cycle normalisé empêchant la création de fiches standardisées Lancement d un groupe de travail dédié pour travailler à l élaboration d un référentiel PL

11 Référentiel PL - Objectifs Constitution du groupe de travail : Constructeurs PL (Iveco, Scania, Volvo Trucks, Renault Trucks, DAF Trucks) FNTR, FFC Constructeurs, Michelin ADEME ATEE Objectifs Arriver au consensus des acteurs de la profession sur un référentiel Poids Lourds partagé, qui permettra de quantifier les gains en économies d énergie des technologies Construction des fiches CEE correspondantes

12 Référentiel PL- Méthodologie (1/5) Phase 1 : synthèse des documents constructeurs existants (essais, documentation technique) Hétérogénéité, spécificité Principalement des essais sur route Phase 2 : synthèse des données disponibles (parc, consommations) et définition des priorités Données CNR (comité national routier) => données trop macros Longue distance 40 tonnes : 34.2 L / 100 km Régional porteur : 25 L / 100 km Chiffres SOeS 2009 (observation et statistiques de l environnement)

13 Référentiel PL- Méthodologie (2/5) ~55% ~45% Unité : millier de véhicules Genres de véhicules et classes de PTAC Camions 243,6 239,8 234,5 234,6 233,0 6,0 t et moins 4,9 5,6 4,5 3,6 2,1 6,1 t à 7,4 t 4,0 3,3 2,6 2,3 2,7 7,5 t à 10,9 t 34,0 26,3 24,0 23,6 21,2 11,0 t à 11,9 t 5,7 5,5 4,5 4,1 3,1 12,0 t à 19,0 t 130,3 129,1 128,7 124,3 123,2 19,1 t à 21,0 t 3,1 2,6 2,0 1,4 1,2 21,1 t à 26,0 t 49,1 51,4 51,2 55,3 58,1 26,1 t à 32,0 t 12,1 15,7 16,6 19,7 21,2 32,1 t et plus 0,3 0,3 0,3 0,2 0,1 Tracteurs routiers 196,9 193,5 198,6 197,0 188,4 Véhicules soumis à la licence communautaire * 224,8 220,6 235,3 230,4 217,0 Véhicules éligibles au remboursement partiel de la TIPP ** 431,4 424,4 426,0 425,5 416,5 Véhicules soumis à l'eurovignette *** 391,5 392,4 397,4 397,8 392,0 Source : SOeS, enquête TRM * Véhicules de plus de 6 t de PTAC (et de charge utile supérieure à 3,5 t) ou de 6 t de PTRA et utilisés pour compte d'autrui ** Véhicules de 7,5 t et plus de PTAC ou de PTRA *** Véhicules de 12,0 t et plus de PTAC ou de PTRA Un parc équilibré entre porteurs et tracteurs

14 Genres Référentiel PL- Méthodologie (3/5) Véhicules du compte d'autrui Véhicules du compte propre mais les tracteurs routiers réalisent plus du double du kilométrage des porteurs Choix de se concentrer sur les tracteurs (>40 t) Choix de se concentrer sur une méta-fiche CEE Poids Lourds neufs regroupant plusieurs actions unitaires en millier de kilomètres Tous véhicules Camions 37,9 20,8 26,6 Tracteurs routiers 74,1 33,7 64,1 Total 61,1 23,8 43,4 Source : SOeS, enquête TRM X2,5

15 Référentiel PL- Méthodologie (4/5) Phase 3 : détermination de la consommation moyenne de référence du parc roulant (situation de référence) 1. Analyse des données de Renault Trucks (10 dernières années), en considérant que les véhicules Renault Trucks sont représentatifs de l ensemble des constructeurs => consos moyennes de tracteurs selon leurs normes Euro 2. Répartition du parc roulant 2009 ou 2010 (démarche en cours auprès de la DGEC) => consommation moyenne de référence du parc roulant Phase 4 : choix des technologies constitutives de la métafiche CEE Consensus sur l usage national : boîte de vitesse robotisée, pack aérodynamisme (déflecteur toit, carénage latéral de l'interface et carénage latéral du châssis tracteur), pneus basse résistance au roulement, Éventuellement : programmation arrêt moteur après 3 min de ralenti, bridage, Pas de consensus sur l usage régional, semi-remorque non incluse

16 Référentiel PL- Méthodologie (5/5) Phase 5 : choix de la méthodologie de quantification du gain Nécessité de définir le gain entre le camion de référence (camion majoritairement vendu sur le marché) et le camion optimisé les camions Renault Trucks étant les plus vendus sur le marché, l ensemble des constructeurs s accordent pour considérer les camions Renault Trucks comme représentatifs les gains seront donc quantifiés entre le tracteur Renault Trucks Premium Optifuel par rapport au tracteur Renault Trucks Premium standard Analyse par l ADEME des essais sur route déjà réalisés par Renault Trucks sur l Optifuel Si non suffisant, définition d un protocole de test complémentaire permettant de quantifier le gain en carburant : circuit sur route (ex : référentiels IVECO ou Renault) essais sur bancs à rouleaux (Renault Trucks), quelles conditions de mises en œuvre (chargement type, véhicule type, ).

17 Référentiel PL- Suites à donner Phases 1, 2 et 4 réalisées Phase 3 en cours, phase 5 à venir Objectif : publication de la méta-fiche CEE Poids Lourds neuf optimisé au prochain arrêté (9 ème ) Puis autres fiches à développer sur les Poids Lourds existants (actions unitaires), les semi-remorques, etc.

18 Merci pour votre attention

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIE D ÉNERGIE (CEE)

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIE D ÉNERGIE (CEE) LES CERTIFICATS D ÉCONOMIE D ÉNERGIE (CEE) Présentation COPIL PREDIM 30/10/2015 Dany Nguyen-Luong et Robert Allio Image ATEE/ADEME/PNCEE CEE : DÉFINITION et LÉGISLATION Les CEE (loi POPE 2005) incitent

Plus en détail

CEE et transport. Daniel Cappe, vice-président de l ATEE

CEE et transport. Daniel Cappe, vice-président de l ATEE CEE et transport Daniel Cappe, vice-président de l ATEE 1 Principes du dispositif CEE 2 Bref rappel CEE = Grand débat sur l énergie (2003) + loi POPE (2005) = Energie finale, cumulée sur durée de vie,

Plus en détail

VEOLIA PROPRETE ILE DE FRANCE ACTIONS DE REDUCTION D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE PERIODE : 2012 2014

VEOLIA PROPRETE ILE DE FRANCE ACTIONS DE REDUCTION D EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE PERIODE : 2012 2014 Veolia Propreté Ile de France 608202727 26 avenue des Champs Pierreux 92022 Nanterre cedex Contact : Esther Groussain Fonction : Directrice QHSE adjointe Adresse : 26 avenue des Champs Pierreux 92022 Nanterre

Plus en détail

Organisation du chapitre

Organisation du chapitre RéférenceS janvier 2013 Bilan social annuel du transport routier de marchandises (2011) Organisation du chapitre Ce chapitre décrit l activité des entreprises françaises du transport routier de marchandises

Plus en détail

Atelier. Industrie, Transport et Agriculture. en collaboration avec

Atelier. Industrie, Transport et Agriculture. en collaboration avec Atelier, et en collaboration avec Nouvelle structure des fiches 2 De quoi parle-t-on? Les différents éléments qui composent une fiche d opération standardisée Et en complément Fiche de calcul Fiche de

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

Nouvelles technologies des véhicules PL et VUL

Nouvelles technologies des véhicules PL et VUL Nouvelles technologies des véhicules PL et VUL - Les émissions - Le bruit - Les énergies alternatives - Mobilité Urbaine Marchandises Laurent JACQUES Renault Trucks Global Brand Des progrès considérables

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4.

SOMMAIRE. 1. Présentation des Transports Serge DERVAL. 2. Pourquoi adhérer à la charte. 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010. 4. SOMMAIRE 1. Présentation des Transports Serge DERVAL 2. Pourquoi adhérer à la charte 3. Adhésion à la charte le 15 juin 2010 4. La démarche 5. Les Moyens 6. Bilan après deux ans d engagement 7. L affichage

Plus en détail

AGRI-TH-04 Récupérateur de chaleur sur un groupe de production de froid hors tanks à lait Prête GE Agriculture présentée 16ème A définir Suspendue

AGRI-TH-04 Récupérateur de chaleur sur un groupe de production de froid hors tanks à lait Prête GE Agriculture présentée 16ème A définir Suspendue Secteur Intitulé Etat de la révision GE Arrêté Nom Nouvel intitulé Fiche explicative Commentaire Index (3ème période) Total AGRICULTURE Révisée Fiche officiellement publiée 124 AGRI-TH-01 Ballon de stockage

Plus en détail

Les immatriculations de voitures particulières et commerciales en 2012 en Poitou-Charentes

Les immatriculations de voitures particulières et commerciales en 2012 en Poitou-Charentes DREAL Poitou-Charentes Chiffres et statistiques n 2013-01 janvier 2013 Les immatriculations de voitures particulières et commerciales en 2012 en Poitou-Charentes CHIFFRES ET STATISTIQUES Les immatriculations

Plus en détail

ECE/TRANS/WP.6/2015/2. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs

ECE/TRANS/WP.6/2015/2. Conseil économique et social. Nations Unies. Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.6/2015/2 Distr. générale 8 avril 2015 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs Groupe de travail

Plus en détail

RÉDUCTION DE L ÉMISSION SONORE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES DANS LEUR CONTEXTE D USAGE URBAIN. Nicolas BLAIRON

RÉDUCTION DE L ÉMISSION SONORE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES DANS LEUR CONTEXTE D USAGE URBAIN. Nicolas BLAIRON RÉDUCTION DE L ÉMISSION SONORE DES VÉHICULES DE TRANSPORT DE MARCHANDISES DANS LEUR CONTEXTE D USAGE URBAIN Nicolas BLAIRON Les activités recherche et développement en acoustique véhicule chez Renault

Plus en détail

Les certificats d économie d énergie. Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 POURQUOI?

Les certificats d économie d énergie. Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 POURQUOI? Les certificats d économie d énergie Hervé LEFEBVRE Département des Marchés et Services d Efficacité Energétique ADEME 8 juin 2005 1 POURQUOI? Contexte général de renforcement de la politique de maîtrise

Plus en détail

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008

Les défis de la mobilité durable. La contribution de Renault Trucks ORT PACA. Edouard HERVE. 02 décembre 2008 Les défis de la mobilité durable La contribution de Renault Trucks ORT PACA Edouard HERVE 02 décembre 2008 Défis des V.I. du futur Système de transport Route communicante Route intelligente Inter modalité

Plus en détail

Transports. Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025

Transports. Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025 19 Transports Présentation Au 31 décembre 2005, le secteur du transport compte 4 920 établissements dont 2 025 dans le transport routier de marchandises (TRM) et 1 560 dans le transport routier de voyageurs.

Plus en détail

Bruxelles, 21 novembre 2008. Groupe de Travail : Transport Routier & Ferroviaire

Bruxelles, 21 novembre 2008. Groupe de Travail : Transport Routier & Ferroviaire Bruxelles, 21 novembre 2008 Groupe de Travail : Transport Routier & Ferroviaire 1 Présentation du Transport Routier Maroc Bahija BOUCETTA, Chef de service Etudes Ministère de l Equipement et des Transports

Plus en détail

Optifuel Lab, le véhicule laboratoire de Renault Trucks, enregistre une baisse de la consommation de -13%

Optifuel Lab, le véhicule laboratoire de Renault Trucks, enregistre une baisse de la consommation de -13% DIRCTION D LA COMMUNICATION CORPORAT D O S S I R D PRSS Lyon / Mars 2009 Optifuel Lab, le véhicule laboratoire de Renault Trucks, enregistre une baisse de la consommation de -13% Oubliée la course à la

Plus en détail

Bilan d émissions de GES réglementaire Mecachrome France SAS

Bilan d émissions de GES réglementaire Mecachrome France SAS Bilan d émissions de GES réglementaire Mecachrome France SAS Version du 26 juin 2013 Contenu 1 Description détaillée de la personne morale concernée... 3 1.1 Périmètre Organisationnel... 3 1.2 Périmètre

Plus en détail

www.vision-2018.org - 25 -

www.vision-2018.org - 25 - www.vision-2018.org - 25 - La navigation intérieure est un mode de transport dynamique et tourné vers l avenir. Par la «Vision 2018», la Commission Centrale pour la Navigation du Rhin (CCNR) se fixe pour

Plus en détail

Restitution des travaux de prospective énergétique

Restitution des travaux de prospective énergétique Restitution des travaux de prospective énergétique Historique Avril 25 : choix de réaliser les travaux de prospective en interne Fin 27 : acquisition du logiciel Med Pro 5 novembre 27 : première réunion

Plus en détail

Dispositif des Certificats d Économies d Énergie ZOOM Industries. Laure Fontaine Florence Morin ADEME Direction régionale Franche-comté

Dispositif des Certificats d Économies d Énergie ZOOM Industries. Laure Fontaine Florence Morin ADEME Direction régionale Franche-comté Dispositif des Certificats d Économies d Énergie ZOOM Industries Laure Fontaine Florence Morin ADEME Direction régionale Franche-comté Sommaire Bilan de la 1 ère période Actions éligibles Principes et

Plus en détail

LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES

LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES LE DEFI DES ECO CONFORMITES DANS LE TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES a) L Europe au cœur du développement durable Le Transport Routier de Marchandises (TRM) est au cœur de notre économie et achemine à

Plus en détail

Schéma des carrières de la Guadeloupe. www.guadeloupe.developpement-durable.gouv.fr

Schéma des carrières de la Guadeloupe. www.guadeloupe.developpement-durable.gouv.fr Schéma des carrières de la Guadeloupe Ministère de Ministère l écologie, de du l écologie, Développement du Développement durable et de durable l énergie et de l énergie Transport des matériaux nombre

Plus en détail

MOBILITÉS DE DEMAIN : SNCF DU CÔTÉ DES SOLUTIONS

MOBILITÉS DE DEMAIN : SNCF DU CÔTÉ DES SOLUTIONS MOBILITÉS DE DEMAIN : SNCF DU CÔTÉ DES SOLUTIONS Train du Climat - Le Havre 21 octobre 2015 SNCF SOMMAIRE LES ÉMISSIONS DE CO 2 DES TRANSPORTS : COMPARER POUR CHOISIR LA MEILLEURE MANIERE DE LUTTER CONTRE

Plus en détail

Bilan réalisé conformément à l article 75 de la loi n 2010 788

Bilan réalisé conformément à l article 75 de la loi n 2010 788 NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION TRANSPORT BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE Bilan réalisé conformément à l article 75 de la loi n 2010 788 Contact : Marlène FINE Responsable développement durable Division

Plus en détail

La Performance Environnementale des Bâtiments

La Performance Environnementale des Bâtiments Rencontre nationale Pratiques Territoriales de l Évaluation de la Performance Environnementale des Bâtiments La Performance Environnementale des Bâtiments Hadjira Schmitt-Foudhil Chef de projet performance

Plus en détail

L ENVIRONNEMENT POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE CONSEIL NATIONAL DE. Centre des conférences de Nations Unies, Addis-Abeba, le 31 octobre 2013

L ENVIRONNEMENT POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE CONSEIL NATIONAL DE. Centre des conférences de Nations Unies, Addis-Abeba, le 31 octobre 2013 Atelier Régional de Sensibilisation sur la mesure des émissions des Gaz à Effet de Serre (GES) des transports intérieurs et les politiques de réduction Centre des conférences de Nations Unies, Addis-Abeba,

Plus en détail

Lestransfertsd usages, oucommentréduirenotreconsommationde produitspétroliers

Lestransfertsd usages, oucommentréduirenotreconsommationde produitspétroliers Lestransfertsd usages, oucommentréduirenotreconsommationde produitspétroliers Juin2014 Les transferts d usages ou comment réduire notre consommation de produits pétroliers Le concept de «transfert d usage»

Plus en détail

Témoignage d une entreprise luxembourgeoise

Témoignage d une entreprise luxembourgeoise Témoignage d une entreprise luxembourgeoise certifiée EN 16001 Conférence Développements normatifs du secteur de l énergie: de la norme EN 16001 à la norme ISO 50001 Mardi 22 novembre 2011 Agenda Présentation

Plus en détail

TERRITOIRE TERRITOIRE ÉNERGIE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ VULNÉRABILITÉ ÉNERGIE

TERRITOIRE TERRITOIRE ÉNERGIE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ VULNÉRABILITÉ ÉNERGIE DIAGNOSTIC GAZ À EFFET DE SERRE VULNÉRABILITÉ TERRITOIRE PRÉCARITÉ DIAGNOSTIC TERRITOIRE ÉNERGIE VULNÉRABILITÉ DIAGNOSTIC TERRITOIRE VULNÉRABILITÉ GAZ À EFFET DE SERRE PLAN CLIMAT ÉNERGIE PRÉCARITÉ ÉNERGIE

Plus en détail

Outil de calcul des Certificats d'économie d'énergie (CEE)

Outil de calcul des Certificats d'économie d'énergie (CEE) Outil de calcul des Certificats d'économie d'énergie (CEE) Présentation de l outil Juillet 2012 Sommaire Le dispositif des CEE en bref Prise en main rapide de l outil Aides et informations complémentaires

Plus en détail

Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011.

Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011. Certificats d'economies d'energie : fiches standardisées d'économies d'énergie mentionnées dans l'arrêté du 14 décembre 2011. N OPERATION NATURE DE L'OPERATION SECTEUR D'APPLICATION BAR-EN-08 nouveau Fermeture

Plus en détail

Projet de loi sur la transition énergétique

Projet de loi sur la transition énergétique Projet de loi sur la transition énergétique Atelier Ville Durable DRIEA/UT92/SUBD 11/06/2015 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale et interdépartementale de l'équipement et de l'aménagement

Plus en détail

Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005

Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005 Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005 Les coûts du transport routier international en Pologne en 2005 Après une première phase de travaux centrée sur nos principaux compétiteurs au sein de

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus

COMMUNIQUÉ. Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Paris, le 30 septembre 2009 COMMUNIQUÉ Poids lourds et gaz polluants : des progrès constants et méconnus Au 1 er octobre 2009, la norme Euro V entre en vigueur pour tous les véhicules utilitaires lourds

Plus en détail

LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM

LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM LE CARBURANT QUI NETTOIE VOTRE MOTEUR KM APRÈS KM JUSQU À 4,4 % DE RÉDUCTION DE CONSOMMATION JUSQU À 4,4 % (1) DE RÉDUCTION DE CONSOMMATION JUSQU À 93 % (2) D ENCRASSEMENT DES INJECTEURS EN MOINS Les nouvelles

Plus en détail

SOMMAIRE INTRODUCTION 1. Section 1 : Relèvement du montant du dégrèvement 4 A. MONTANTS DU DEGREVEMENT «CAMIONS» ET «AUTOCARS» 4

SOMMAIRE INTRODUCTION 1. Section 1 : Relèvement du montant du dégrèvement 4 A. MONTANTS DU DEGREVEMENT «CAMIONS» ET «AUTOCARS» 4 BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 6 E-5-06 N 101 du 19 JUIN 2006 TAXE PROFESSIONNELLE. CALCUL DES COTISATIONS. DEGREVEMENT. ENTREPRISES UTILISANT DES VEHICULES ROUTIERS DE 16 TONNES

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI. Portant modification - de la loi modifiée du 4 décembre 1967 concernant l impôt sur le revenu

PROPOSITION DE LOI. Portant modification - de la loi modifiée du 4 décembre 1967 concernant l impôt sur le revenu déi gréng groupe parlementaire PROPOSITION DE LOI Portant modification - de la loi modifiée du 4 décembre 1967 concernant l impôt sur le revenu Texte de la proposition de loi Art. 1. Il est introduit un

Plus en détail

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie AGRI-TH-101 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude de type "Open Buffer" AGRI-TH-102 Agricole Dispositif de stockage d'eau chaude AGRI-TH-103 Agricole Pré-refroidisseur de lait AGRI-TH-108 Agricole

Plus en détail

LE GABARIT DES VEHICULES

LE GABARIT DES VEHICULES A connaître sur le bout des doigts!!! LE GABARIT DES VEHICULES LA LONGUEUR VEHICULE ISOLE ou PORTEUR VEHICULE ARTICULE.. TRAIN ROUTIER. Des exceptions existent dans certains cas : - Trains routiers porte

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2014 CONTENU 1. INTRODUCTION...3 1.1. Cadre réglementaire... 3 1.2. Méthodologie retenue... 3 2. ÉMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE...4

Plus en détail

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage

L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage 1 L empreinte énergétique des français en 2010 Consommation d'énergie par catégorie d'usage Information, éducation, relationnel 11% Déplacements liés au travail 7% Produits de base 2% Métallurgie/Sidérur

Plus en détail

COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8. EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015

COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8. EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015 COP21 EUROPEAN FORUM ATELIER 8 EFFICACITE ENERGETIQUE : retour d expérience en Ile-de-France 2 DECEMBRE 2015 Mission de l ARENE Energie Climat Accompagner les acteurs du territoire francilien à concevoir

Plus en détail

ESMARIEJEANLUCADELINECLARABRUNOKARINEALICEFRANCOIS STEPHANEOLIVIERSARAHBENOITCHLOEJEANSYLVAINVERONIQUELU. Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre

ESMARIEJEANLUCADELINECLARABRUNOKARINEALICEFRANCOIS STEPHANEOLIVIERSARAHBENOITCHLOEJEANSYLVAINVERONIQUELU. Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre .. ESMARIEJEANLUCADELINECLARABRUNOKARINEALICEFRANCOIS STEPHANEOLIVIERSARAHBENOITCHLOEJEANSYLVAINVERONIQUELU Bilan des émissions de Gaz à Effet de Serre Ce document présente la restitution du bilan des

Plus en détail

Bienvenue au Petit déjeuner de

Bienvenue au Petit déjeuner de Bienvenue au Petit déjeuner de Presse Filière VI 11 mai 2010 Automobile Qui est présent? Constructeur : Distributeur : Carrossier : Transport : Route : Pneu Pétrolier U.R.F. DAF : Philippe CANETTI et Philippe

Plus en détail

Le transport fluvial, une solution d avenir

Le transport fluvial, une solution d avenir Paris, le 26 Novembre 2009 Réunion technique d information des Experts Fluviaux Recommandés par le CESAM Le transport fluvial, une solution d avenir Par Joffrey GUYOT Direction du Développement Voies navigables

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social ECE/TRANS/WP.29/GRE/2013/64/Rev.1 Distr. générale 17 janvier 2014 Français Original: anglais Commission économique pour l Europe Comité des transports intérieurs

Plus en détail

1. - Charge utile du véhicule Y : PMA 3 essieux 26t poids à vide 13t84 = 12t16

1. - Charge utile du véhicule Y : PMA 3 essieux 26t poids à vide 13t84 = 12t16 Corrigé Problème n 1 1. - Charge utile du véhicule X : PMA 4 essieux 32t poids à vide 15t3 = 16t7 - Charge utile du véhicule Y : PMA 3 essieux 26t poids à vide 13t84 = 12t16 - Poids d'une palette de ciment

Plus en détail

Goodyear Les pneumatiques longue distance qui font économiser du carburant

Goodyear Les pneumatiques longue distance qui font économiser du carburant Goodyear Les pneumatiques longue distance qui font économiser du carburant Marathon LHS II + Marathon LHD II + Marathon LHT II Goodyear Marathon LHS II + Directeur Le Marathon LHS II + possède un mélange

Plus en détail

GUIDE DE POCHE. BOX & PACKS by SCANIA

GUIDE DE POCHE. BOX & PACKS by SCANIA GUIDE DE POCHE & PACKS by SCANIA GUIDE DES & PACKS by SCANIA PAGE 2-3 FAMILLE Les Financement FINANCEMENT CRÉDIT BAIL FINANCEMENT Financement TTC Plus-value à la revente Souplesse de financement Capacité

Plus en détail

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée)

VARIABLE : consommation d énergie. 3. RÉTROSPECTIVE (les 40 dernières années) (comment, pourquoi et par l action de qui la variable a évoluée) GARONNE 2050 1. DÉFINITION DE LA VARIABLE VARIABLE : consommation d énergie Cette variable s intéresse à la consommation d énergie, un focus sur la consommation d électricité étant effectué. Elle peut

Plus en détail

RESPECTER L ENVIRONNEMENT- 1/3

RESPECTER L ENVIRONNEMENT- 1/3 UNE NÉCESSITÉ D AGIR : UN CADRE POUR GUIDER L ACTION RESPECTER L ENVIRONNEMENT- 1/3 Le respect de l environnement est devenu une valeur fondamentale de notre société. Dans tous les secteurs d activité,

Plus en détail

Frais en baisse, protection climatique en hausse

Frais en baisse, protection climatique en hausse Frais en baisse, protection climatique en hausse Réduire les frais, économiser du carburant et protéger l environnement le logisticien de produits alimentaires Frévial implanté dans le département de l

Plus en détail

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie

Liste des opérations d'économies d'énergie du début de la 3 ème période des certificats d'économies d'énergie AGRI-TH-101 Dispositif de stockage d'eau chaude de type "Open Buffer" AGRI-TH-102 Dispositif de stockage d'eau chaude AGRI-TH-103 Pré-refroidisseur de lait 30/03/2015 AGRI-TH-104 Système de récupération

Plus en détail

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie

Projet BIOMASSE. Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Chauffage urbain Projet BIOMASSE Divers actions communales dans le sens d 1 démarche plan climat-énergie Diverses actions : réflexion sur un plan de déplacement d administration, diagnostic énergétique

Plus en détail

Les effets amont RAPPORTS & DOCUMENTS. Commissariat général à la stratégie et à la prospective. Géraldine Ducos. Tome 2.

Les effets amont RAPPORTS & DOCUMENTS. Commissariat général à la stratégie et à la prospective. Géraldine Ducos. Tome 2. Commissariat général à la stratégie et à la prospective Département Développement durable Février 2014 RAPPORTS & DOCUMENTS Les effets amont Contribution Géraldine Ducos Tome 2 Rapport «L évaluation socio-économique

Plus en détail

METHODOLOGIE DE CALCUL DES EMISSIONS DE CO 2 2

METHODOLOGIE DE CALCUL DES EMISSIONS DE CO 2 2 Cette note présente la méthode utilisée pour le calcul des émissions de CO 2 du comparateur de Viacombi.fr, ainsi que des temps de trajet. METHODOLOGIE DE CALCUL DES EMISSIONS DE CO 2 2 Calcul pour le

Plus en détail

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES»

CONSOMMATION ENERGETIQUE DU SECTEUR DES TRANSPORTS «BILAN ET PERSPECTIVES» MINISTERE DE L ENERGIE AGENCE NATIONALE POUR LA PROMOTION ET LA RATIONALISATION DE L UTILISATION DE L ENERGIE Séminaire sur l'efficacité énergétique dans le transport «Promotion des Carburants Propres»

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE. Note de synthèse pour la PREDIM

LES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE. Note de synthèse pour la PREDIM LES CERTIFICATS D ECONOMIE D ENERGIE Note de synthèse pour la PREDIM Novembre 2015 IAU île-de-france 15, rue Falguière 75740 Paris cedex 15 Tél. : + 33 (1) 77 49 77 49 - Fax : + 33 (1) 77 49 76 02 http://www.iau-idf.fr

Plus en détail

Comprendre les enjeux de l Etiquetage des Pneus

Comprendre les enjeux de l Etiquetage des Pneus Comprendre les enjeux de l Etiquetage des Pneus 1 Sommaire Introduction Performances indiquées sur l étiquette Date d application de l étiquetage Rôle des différents acteurs 2 2012 une règlementation Européenne

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES

13 ème Conférence bretonne de l énergie. le 25 juin 2014 à RENNES 13 ème Conférence bretonne de l énergie le 25 juin 2014 à RENNES 1 1. Introduction 2. Bilan électrique et panorama énergétique 3. Brochure «Les moyens de production d énergie électriques et thermiques»

Plus en détail

Groupe Lourd : Cet exament est divisé en deux parties :

Groupe Lourd : Cet exament est divisé en deux parties : Groupe Lourd : 1 Permis C1 : (Véhicules dont le PTAC est compris entre 3,5 et 7,5 tonnes et auxquels peut être attelée une remorque de moins de 750 kg.) Véhicules comportant 8 places maximum (outre le

Plus en détail

Do Green Economie Symbiotique au service des territoires en transition

Do Green Economie Symbiotique au service des territoires en transition Do Green Economie Symbiotique au service des territoires en transition Do Green au service d une nouvelle économie Qu est-ce que l économie symbiotique? Comment mettre en place un projet symbiotique sur

Plus en détail

Politiques économiques publiques pour limiter les émissions de CO 2 liées à l usage des véhicules particuliers

Politiques économiques publiques pour limiter les émissions de CO 2 liées à l usage des véhicules particuliers Politiques économiques publiques pour limiter les émissions de CO 2 liées à l usage des véhicules particuliers Soutenance de thèse Bénédicte Meurisse sous la direction d Alain Ayong Le Kama Université

Plus en détail

Tarifs des certificats d'immatriculation 2010 imprimer

Tarifs des certificats d'immatriculation 2010 imprimer Tarifs des certificats d'immatriculation 2010 imprimer Comment calculer le montant Ä rågler pour l obtention de votre certificat d immatriculation? Le montant Ä acquitter pour la dålivrance du certificat

Plus en détail

MICHELIN FLEET SOLUTIONS. L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports

MICHELIN FLEET SOLUTIONS. L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports MICHELIN FLEET SOLUTIONS L économie de fonctionnalité pour un DEVELOPPEMENT DURABLE dans les transports MICHELIN Fleet Solutions Comment augmenter son chiffre d affaires en vendant moins de pneus? En remplaçant

Plus en détail

État des lieux des opérations standardisées CEE Limoges, 13 novembre 2012. Xavier ROMON Délégué général club C2E ATEE

État des lieux des opérations standardisées CEE Limoges, 13 novembre 2012. Xavier ROMON Délégué général club C2E ATEE État des lieux des opérations standardisées CEE Limoges, 13 novembre 2012 Xavier ROMON Délégué général club C2E ATEE 1 L ATEE et le Club C2E au sein du dispositif 2 Depuis 2004, appui à la DGEC et l ADEME

Plus en détail

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015

Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT. 10 septembre 2015 Révision du SCOT du Pays de Brest DIAGNOSTIC ÉNERGIE - CLIMAT 10 septembre 2015 Diagnostic Énergie Climat du territoire : 1 Les objectifs de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Standing Committee on Finance 2011 Pre-Budget Consultations Août 2011 Alliance canadienne du camionnage : Fédération regroupant

Plus en détail

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS

SYNTHESE DES DIAGNOSTICS PLAN CLIMAT ENERGIE TERRITORIAL SYNTHESE DES DIAGNOSTICS Juillet 2013 La Communauté d Agglomération du Grand Rodez, regroupant 55 932 habitants, est soumise à l obligation nationale (Grenelle 1 et 2) de

Plus en détail

NOUVEAUX CAMIONS DE RENAULT TRUCKS : DES CENTRES DE PROFIT AU SERVICE DE L ACTIVITÉ DES CLIENTS

NOUVEAUX CAMIONS DE RENAULT TRUCKS : DES CENTRES DE PROFIT AU SERVICE DE L ACTIVITÉ DES CLIENTS COMMUNIQUÉ DE PRESSE Lyon / Juin 2013 NOUVEAUX CAMIONS DE RENAULT TRUCKS : DES CENTRES DE PROFIT AU SERVICE DE L ACTIVITÉ DES CLIENTS Renault Trucks profite du passage à la norme Euro 6 pour renouveler

Plus en détail

MISE AU POINT MOTEUR ET BANC DE PUISSANCE DEPUIS 1999

MISE AU POINT MOTEUR ET BANC DE PUISSANCE DEPUIS 1999 MISE AU POINT MOTEUR ET BANC DE PUISSANCE DEPUIS 1999 SPORT SYSTEM EST SPÉCIALISÉE DANS LA MISE AU POINT MOTEUR, DEPUIS 1999. Notre activité est essentiellement axée sur le développement et l optimisation

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.5/2002/1/Add.13 7 août 2002 FRANÇAIS SEULEMENT COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail

Plus en détail

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air Bilan et perspectives Les missions Sensibilisation, communication, formation Acquisition de références Olivier THIERCY Conseillers en maîtrise de l énergie

Plus en détail

Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité

Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité Plan de Déplacements Entreprise : favoriser l écomobilité l action des CCI Les CCI défendent un aménagement et un développement durables du territoire Depuis les trente glorieuses la croissance économique

Plus en détail

LES VEHICULES. Poids Maximum Autorisé. Charge Utile. franck D. Carnot Roanne

LES VEHICULES. Poids Maximum Autorisé. Charge Utile. franck D. Carnot Roanne LES VEHICULES Poids Maximum Autorisé PMA Charge Utile CU 1 VEHICULES ISOLES «PORTEURS» 4X2 6X2 6X4 8X2 8X4 2 Article 20 du décret n 99-752 du 30 août 1999 relatif aux transports routiers de marchandises

Plus en détail

Diagnostic simple et réparation rapide : Diagnostic calculateur pour les poids lourds

Diagnostic simple et réparation rapide : Diagnostic calculateur pour les poids lourds 1 Diagnostic simple et réparation rapide : Diagnostic calculateur pour les poids lourds KTS 800 Truck : l outil de diagnostic complet pour les ateliers poids lourds Avec le KTS 800 Truck et le logiciel

Plus en détail

> Entreprise responsable

> Entreprise responsable > BATIMENT DURABLE Atelier 4C - Pour une ville attractive Luc JACQUET luc.jacquet@boostheat.com I + 33 6 79 13 46 31 Proje t Générateur de chaleur haute efficacité auto-fiancé pour la maison individuelle

Plus en détail

Transport, énergie, environnement

Transport, énergie, environnement Transport, énergie, environnement Quelques repères ADEME DIRECTION AIR &TRANSPORTS / DÉLÉGATION RÉGIONALE AQUITAINE DAX LE 20 SEPTEMBRE 2006 1 CONSOMMATION ET ET POLLUTION DU DU SECTEUR TRANSPORT :: UNE

Plus en détail

Atelier mobilités Chiffres clefs Séminaire Plénier The Shift Project 27 mai 2013. Données énergies-climat 1/2

Atelier mobilités Chiffres clefs Séminaire Plénier The Shift Project 27 mai 2013. Données énergies-climat 1/2 Atelier mobilités Chiffres clefs Séminaire Plénier The Shift Project 27 mai 2013 Données énergies-climat 1/2 Données énergies-climat 2/2 Données économiques Données physiques sur les infrastructures et

Plus en détail

Le portail automobile de référence!

Le portail automobile de référence! Article Premier. - La route et ses dépendances. «Agglomération» : Toute surface sur laquelle ont été bâtis des immeubles rapprochés et dont l entrée et la sortie sont annoncées par une signalisation verticale

Plus en détail

Bilan Gaz à Effet de Serre

Bilan Gaz à Effet de Serre Bilan Gaz à Effet de Serre Conformément à l article 75 De la loi n 2010-788 du 12 juillet 2010 Portant engagement national pour l environnement (ENE) - Centre Hospitalier de Novillars SYKAR environnement

Plus en détail

Plan d aide à la Modernisation 2008 2012. Plan d aide à la Modernisation & à l Innovation 2013 2017

Plan d aide à la Modernisation 2008 2012. Plan d aide à la Modernisation & à l Innovation 2013 2017 Plan d aide à la Modernisation 2008 2012 Plan d aide à la Modernisation & à l Innovation 2013 2017 Plan d aide au Report Modal 2013-2017 Direction du développement 1. PAM 2008 2012 bilan financier Analyse

Plus en détail

Les Certificats d économie d énergie : que peut-on en attendre pour la réduction des intrants en agriculture? Mercredi 4 juin 2014

Les Certificats d économie d énergie : que peut-on en attendre pour la réduction des intrants en agriculture? Mercredi 4 juin 2014 Les Certificats d économie d énergie : que peut-on en attendre pour la réduction des intrants en agriculture? Mercredi 4 juin 2014 CEE : Les objectifs Objectif : Moyens : Diminuer les consommations d énergie

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE. Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique

LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE. Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique LES CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE Une mesure phare de la loi de programme fixant les orientations de la politique énergétique QUELLE MOTIVATION? Elle est liée à une double contrainte conduisant le

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE

CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE CONSEIL GENERAL DE LA VIENNE COMMISSION PERMANENTE DU 25 JUILLET 2014 COMMISSION DE L'EDUCATION Direction Générale Adjointe Aménagement Direction des Transports RAPPORT DU PRESIDENT TRANSPORTS INTERURBAINS

Plus en détail

Forum THNS 2012 Shanghai

Forum THNS 2012 Shanghai Forum THNS 2012 Shanghai La mise en place de ports respectueux de l environnement et économes en énergie - l exemple de Shanghai Xiao Feng, Centre de recherche sur le développement des ports de la Municipalité

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais

Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais Novembre 213 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire

Plus en détail

Bilan d émissions de GES pour la société MFPM

Bilan d émissions de GES pour la société MFPM Bilan d émissions de GES pour la société MFPM 1. Description de la personne morale Raison sociale : Manufacture Française des Pneumatiques Michelin Code NAF : 2211Z Code SIREN : 855200 507 Numéros de SIRET

Plus en détail

TA / 30 nov 2009 Atelier CCFA 3 décembre 2009

TA / 30 nov 2009 Atelier CCFA 3 décembre 2009 Un monde sans camion n est pas possible 1 Un monde sans camion n est pas possible semi-frigorifique, lance à incendie, balayeuse, benne à ordures ménagères, benne de chantier, transport exceptionnel, déneigeuse,

Plus en détail

La RSE s applique au transport routier de marchandises et de voyageurs

La RSE s applique au transport routier de marchandises et de voyageurs La RSE s applique au transport routier de marchandises et de voyageurs Véhicules affectés au transport de marchandises y compris véhicules à remorque ou à semi-remorque, dont la masse maximale autorisée

Plus en détail

Contexte européen en et national

Contexte européen en et national Contexte européen en et national La gestion des déchets d ménagersm : Politique européenne et nationale Comparaison internationale Enjeux de la gestion des déchets Etat des lieux & perspectives Laure Fontaine

Plus en détail

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM PIVER 26 mai 2011 ADEME.J... L étude Armentières Lille Ostricourt Tourcoing Roubaix Templeuve Arrondissement de Lille 124 communes 1 200 000 habitants

Plus en détail

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN

COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 12.1.2015 COM(2015) 7 final 2013/0105 (COD) COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN conformément à l article 294, paragraphe 6, du traité sur le fonctionnement

Plus en détail

Dispositif des Certificats d Économies d Énergie

Dispositif des Certificats d Économies d Énergie Dispositif des Certificats d Économies d Énergie 2ème période 2011-2013 Guide pour la constitution d un dossier de demande d une opération spécifique Septembre 2011 Cyrielle BORDE, Coordinatrice CEE au

Plus en détail

ATTENTION - Nouvelle loi pour le Québec Entre-Neige Communauté des déneigeurs du Québec

ATTENTION - Nouvelle loi pour le Québec Entre-Neige Communauté des déneigeurs du Québec ATTENTION Nouvelle Loi du Ministère des Transport vous concernant Définition de «véhicule lourd» À la suite des modifications apportées à la Loi concernant les propriétaires, les exploitants et les conducteurs

Plus en détail

Dossier de sponsoring Véhicule à énergie alternative. Gauthier Gibert : 06 60 34 74 80 Jeremy Fevrat : 06 29 88 37 60

Dossier de sponsoring Véhicule à énergie alternative. Gauthier Gibert : 06 60 34 74 80 Jeremy Fevrat : 06 29 88 37 60 Dossier de sponsoring Véhicule à énergie alternative Gauthier Gibert : 06 60 34 74 80 Jeremy Fevrat : 06 29 88 37 60 I Introduction Nous sommes étudiants à l Université des Sciences de MONTPELLIER, en

Plus en détail