La SaarLB organise un congrès technique sur les énergies renouvelables le 20/06/2012 à Sarrebruck

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La SaarLB organise un congrès technique sur les énergies renouvelables le 20/06/2012 à Sarrebruck"

Transcription

1 Communiqué de presse Etude tendancielle de la SaarLB sur les énergies renouvelables : de nombreuses entreprises régionales en Allemagne et en France sont disposées à investir dans ce domaine Les petites et moyennes entreprises de la région souhaitent renforcer leurs investissements dans les énergies renouvelables Environ 50 pour cent des entreprises prévoient d investir dans les énergies renouvelables dans les 5 prochaines années La plupart des entreprises attendent une aide du gouvernement fédéral ou de l UE Les investissements sont principalement motivés par la rentabilité et l aspect de développement durable Les énergies renouvelables offrent des opportunités aux petites et moyennes entreprises mais abritent également des risques Différences et points communs entre les entreprises françaises et allemandes en matière d énergies renouvelables Le prestataire financier doit proposer aux PME françaises et allemandes de solides compétences en matière d énergies renouvelables La SaarLB organise un congrès technique sur les énergies renouvelables le 20/06/2012 à Sarrebruck Sarrebruck, le 18/06/2012. Les petites et moyennes entreprises de la Région accordent une importance croissante à l utilisation des énergies renouvelables. Environ 50 pour cent de ces entreprises prévoient d investir dans les énergies renouvelables au cours des cinq prochaines années, et ce «de part et d autre de la frontière» sur le territoire allemand et français. Pour ce faire, la plupart de ces entreprises attendent une aide du gouvernement fédéral ou de l UE. C est le résultat de «l étude tendancielle de la SaarLB sur les énergies renouvelables», présentée aujourd hui à Sarrebruck. Dans le cadre de cette étude, un institut de sondage indépendant a interrogé des petites et moyennes entreprises représentatives en Sarre, en Rhénanie-Palatinat et en Alsace/Lorraine. Landesbank Saar Ursulinenstraße Sarrebruck TÉL FAX S HRA 8589 TI Sarrebruck

2 «L étude prouve que les petites et moyennes entreprises de la Région ne se limitent pas à un examen global des énergies renouvelables, mais qu elles en tirent des conclusions concrètes à appliquer directement», déclare Thomas Christian Buchbinder, Président du Comité de direction de la SaarLB, lors de la présentation de l étude. Les futurs investissements dans les énergies renouvelables sont principalement motivés par des aspects économiques. En investissant dans les énergies renouvelables, les PME espèrent pouvoir mieux planifier par ex. leurs coûts énergétiques et profiter d une plus grande indépendance vis-à-vis des fournisseurs d énergie. Par ailleurs, le principe de gestion durable et la protection de l environnement jouent un rôle important. Enfin, de nombreuses PME procèdent à ces investissements pour des raisons stratégiques. Les entreprises allemandes et françaises estiment globalement que les énergies renouvelables représentent des investissements durables, mais attendent également d autres interventions et réglementations. De part et d autre de la frontière, les entreprises considèrent que la hausse de l efficience énergétique en relation avec les énergies renouvelables est une opportunité. Les risques viennent de la hausse des prix de l énergie, de la pénurie d électricité (en Allemagne) et des risques de spéculation (en France). Des différences apparaissent au niveau de l utilisation des énergies renouvelables dans les entreprises ainsi que dans la disposition à investir, déclare Frank Eloy, membre du Comité de direction de la SaarLB. A l heure actuelle, environ 50 pour cent des PME régionales en Sarre/Rhénanie- Palatinat utilisent de l énergie produite à partir de sources renouvelables ; en Alsace/Lorraine, ce pourcentage est uniquement de 26 pour cent. Parmi les entreprises dans lesquels les coûts énergétiques représentent un facteur coût significatif (43% pour les entreprises allemandes et 62% pour les entreprises françaises), les entreprises allemandes sont plus disposées à investir que leurs homologues françaises (63 pour cent contre 44). Mais quel que soit le taux d investissement ciblé, les entreprises allemandes et 2/5

3 françaises sont d accord sur un point : les exigences auxquelles doit satisfaire leur prestataire financier dans le cadre de leurs investissements dans les énergies renouvelables. Celui-ci ne doit pas se limiter au financement, mais disposer de compétences complémentaires solides. Pour la grande majorité des entreprises, il doit pouvoir fournir des informations sur les programmes d aide, des offres de financement personnalisées, connaître les différentes possibilités d assurer les installations techniques ou les projets relatifs aux différentes formes d énergies renouvelables. «Ceci nous montre combien les PME régionales ont conscience de la complexité du financement dans le domaine des énergies renouvelables», souligne Frank Eloy. «La SaarLB connaît depuis longtemps déjà un grand succès dans les projets ayant trait aux énergies renouvelables. Par ailleurs, nous aidons notre clientèle d entreprises dans le cadre de financements promouvant l utilisation d énergies renouvelables.» Le contenu de l étude peut être téléchargé à partir du site : (à droite dans le volet téléchargement ) 3/5

4 Congrès technique sur les énergies renouvelables La SaarLB organise mercredi 20/06/2012 un congrès technique sur les énergies renouvelables baptisé Énergie. Avenir. Opportunités. Il aura lieu à partir de 10h00 dans le centre de congrès à Sarrebruck. Le congrès technique organisé avec des partenaires renommés porte sur les tendances et le financement dans le domaine des énergies renouvelables. Sont invités des intervenants renommés travaillant dans la «pratique» (entre autres Hans-Dieter Kettwig, Directeur d ENERCON GmbH et Fred Jung, Président Directeur Général de juwi Holding AG) et dans les sciences, parmi lesquels Prof. Dr. Rolf Wüstenhagen, titulaire de la chaire «Gestion des énergies renouvelables» à l université de St. Gall. Les sujets évoqués porteront entre autres sur les évolutions du marché et de la branche en Allemagne et en France, les modèles de participation (par ex. le titre émis pour la protection du climat) et un grand forum de sous-traitants. Le congrès s adresse aux fabricants, projeteurs et exploitants d installations pour les énergies renouvelables ainsi qu à leurs sous-traitants. Sont également concernés les cadres d entreprises d approvisionnement en énergie et de régies municipales ainsi que les représentants de leurs associations. Les partenaires de coopération de la SaarLB pour ce congrès technique sont le gouvernement sarrois, la Chambre de Commerce de la Sarre, la Fédération Windenergie (énergie éolienne), le Koordinierungsstelle Erneuerbare Energie (service de coordination Énergies renouvelables) et les magazines spécialisés «neue energie» et «Sonne Wind & Wärme». Pour plus d informations et pour vous inscrire, veuillez consulter le site internet Votre correspondant : DIETER GLÄSENER Téléphone : Portable : Courriel : 4/5

5 La SaarLB est la banque régionale franco-allemande. Nous offrons pour ces deux pays notre connaissance transfrontalière des marchés, des coutumes commerciales et des normes juridiques. Nos racines sont en Sarre (et dans les zones limitrophes en Allemagne) ainsi qu en France, notre voisin, et plus particulièrement en Alsace- Lorraine. Nous voyons d excellentes perspectives dans cette région fortement ancrée dans l Europe. se concentre sur les petites et moyennes entreprises. Nous accompagnons la clientèle d entreprises, les investisseurs dans l immobilier, les clients fortunés et les clients institutionnels et finançons des projets (notamment dans le secteur des énergies renouvelables). Nous accordons une grande attention à des partenariats équilibrés et proposons à nos clients des prestations ciblées de services financiers. se considère comme le moteur de son périmètre économique. Nous voulons concevoir activement le progrès pérenne de notre région. Nous sommes partenaire du Land et des communes de la région également, en coopération avec les caisses d épargne. est associée du S-CountryDesk. Nous sommes l'interlocuteur privilégie de ce réseau international du groupe financier des caisses d épargne pour les opérations avec la France. opte pour une politique de refinancement conservatrice. Nous sommes habilités à émettre des obligations foncières en vertu de la législation correspondante ainsi que toutes obligations par ailleurs. La SaarLB est affiliée à la fédération des banques allemandes d émission de lettres de gage (vdp). affiche un bilan total de 19,8 milliards d euros. Nous employons environ 510 collaborateurs (sur la base du rapport de gestion 2011). Pour plus de détails : 5/5

Landesbank Saar Ursulinenstraße 2 66111 Sarrebruck TÉL +49 681 383-1362 FAX +49 681 383-1200. service@saarlb.de www.saarlb.de. HRA 8589 TI Sarrebruck

Landesbank Saar Ursulinenstraße 2 66111 Sarrebruck TÉL +49 681 383-1362 FAX +49 681 383-1200. service@saarlb.de www.saarlb.de. HRA 8589 TI Sarrebruck Communiqué de presse La SaarLB en 2014 : meilleure performance et moins de risques l approche commerciale de la «banque régionale franco-allemande» est bien établie et donne de bons résultats Très bon

Plus en détail

Communiqué de presse Evolution stable du résultat de la SaarLB au premier semestre 2015

Communiqué de presse Evolution stable du résultat de la SaarLB au premier semestre 2015 Communiqué de presse Evolution stable du résultat de la SaarLB au premier semestre 2015 Sarrebruck, le 27/08/2015. Au cours du premier semestre 2015, la SaarLB atteint un résultat IFRS de 26,4 millions

Plus en détail

Invitation à la presse SaarLB et Ecole de Management Strasbourg : invitation à une conférence sur les défis économiques du modèle franco-allemand

Invitation à la presse SaarLB et Ecole de Management Strasbourg : invitation à une conférence sur les défis économiques du modèle franco-allemand Invitation à la presse SaarLB et Ecole de Management Strasbourg : invitation à une conférence sur les défis économiques du modèle franco-allemand Sarrebruck, le 13.03.2014. La banque régionale franco-allemande

Plus en détail

Mercredi 20 juin 2012 10h00 17h00 Sarrebruck Centre des congrès. Congrès technique sur les énergies renouvelables Tendances et financement

Mercredi 20 juin 2012 10h00 17h00 Sarrebruck Centre des congrès. Congrès technique sur les énergies renouvelables Tendances et financement Programme du 20 juin 2012 Mercredi 20 juin 2012 10h00 17h00 Sarrebruck Centre des congrès Énergie. Avenir. Opportunités. Congrès technique sur les énergies renouvelables Tendances et financement Nos partenaires

Plus en détail

Strasbourg, 28.03.2014.

Strasbourg, 28.03.2014. Communiqué de presse Soirée sur la politique économique franco-allemande à l EM Strasbourg Business School avec Prof. Dr. Frank Baasner et François Loos Strasbourg, 28.03.2014. La banque régionale franco-allemande

Plus en détail

La SaarLB et les caisses d épargne de la région financent Center Parcs Bostalsee un investissement majeur pour le tourisme

La SaarLB et les caisses d épargne de la région financent Center Parcs Bostalsee un investissement majeur pour le tourisme Communiqué de presse La SaarLB et les caisses d épargne de la région financent Center Parcs Bostalsee un investissement majeur pour le tourisme Sarrebruck, le 03/08/2011. Le plus important projet touristique

Plus en détail

Etude tendancielle de la SaarLB sur les énergies renouvelables

Etude tendancielle de la SaarLB sur les énergies renouvelables Etude tendancielle de la SaarLB sur les énergies renouvelables Sommaire Etude tendancielle de la SaarLB 1. Principales données du sondage 2. Évaluation générale des énergies renouvelables : opportunités

Plus en détail

Programme REC Solar Professional. Des avantages garantis, pour vous et pour votre client

Programme REC Solar Professional. Des avantages garantis, pour vous et pour votre client Programme REC Solar Professional Des avantages garantis, pour vous et pour votre client Rejoignez le programme REC Solar Professional «Je fais partie d un réseau puissant. Le programme me fait bénéficier

Plus en détail

Le partenaire idéal pour valoriser vos inventions!

Le partenaire idéal pour valoriser vos inventions! Le partenaire idéal pour valoriser vos inventions! On doit avoir non seulement plus d idées que les autres, mais aussi la capacité de décider lesquelles d entre elles sont bonnes. (Linus Carl Pauling (1901-94),

Plus en détail

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers L ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS PROTECTION DE L ENFANCE Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers Programme Le statut juridique du mineur étranger isolé à son

Plus en détail

Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France

Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France Campagne Display Enquête sur l état des lieux de l affichage des performances énergétiques des bâtiments publics en France 0 Enquête réalisée par Energie-Cités Peter Schilken Ian Tuner Pierre Escolar Graziella

Plus en détail

Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites et moyennes entreprises

Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites et moyennes entreprises 07T4 08T1 08T2 08T3 08T4 09T1 09T2 09T3 09T4 10T1 10T2 10T3 10T4 11T1 11T2 11T3 11T4 12T1 12T2 12T3 12T4 13T1 13T2 Indice = 100 Les banques du Canada : favoriser la croissance et la réussite de nos petites

Plus en détail

Destination entreprise numérique. Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence

Destination entreprise numérique. Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence Destination entreprise numérique Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence La maîtrise des Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Communiqué aux médias

Communiqué aux médias 1 Mobilière Suisse Holding SA Bundesgasse 35 Case postale 3001 Berne Téléphone 031 389 61 11 Téléfax 031 389 68 52 lamobiliere@mobi.ch www.mobi.ch Communiqué aux médias Exercice 2014: la Mobilière poursuit

Plus en détail

Rapport sur le test de laboratoire d ENP à l hôpital cantonal de Saint- Gall

Rapport sur le test de laboratoire d ENP à l hôpital cantonal de Saint- Gall Rapport sur le test de laboratoire d ENP à l hôpital cantonal de Saint- Gall 1 Situation de départ 1.1 European Nursing care Pathways (ENP ) Depuis plusieurs années on travaille, à différents niveaux,

Plus en détail

Vigeo a bâtit des outils d observation capables d analyser la performance durable et responsable des entreprises.

Vigeo a bâtit des outils d observation capables d analyser la performance durable et responsable des entreprises. Mesdames, Messieurs, En tant que Président du Conseil Scientifique de Vigeo, j ai le plaisir d ouvrir ce premier colloque académique de Vigeo en commençant par remercier la Caisse des dépôts pour avoir

Plus en détail

Cabinet de Conseil en recrutement

Cabinet de Conseil en recrutement Cabinet de Conseil en recrutement Exploitez votre potentiel! DISTRIBUTION RETAIL INGéNIERIE FINANCE Une offre personnalisée... Sur le marché du recrutement, les prestataires sont de plus en plus nombreux.

Plus en détail

S E R F I. L achat vente maîtrisé. La sécurité & la performance. Le conseil avant Le service après. P at rimoine

S E R F I. L achat vente maîtrisé. La sécurité & la performance. Le conseil avant Le service après. P at rimoine S E R F I P at rimoine Le conseil avant Le service après. L achat vente maîtrisé La sécurité & la performance Une nouvelle opportunité que vous connaitrez en fin de présentation Dans le cadre d une approche

Plus en détail

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014

Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Economie verte: Réponses de l Öbu aux questions de Bruno Oberle (OFEV) lors de sa conférence «La vision suisse d une Economie verte» au Forum ö 2014 Prise de position de l Öbu, 23.12.14 9 mai, Forum ö

Plus en détail

SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014

SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014 CINOV SYNTHESE ENQUETE DE CONJONCTURE 2014 L'enquête, dont l'analyse est présentée ci-dessous, a été réalisée par la Fédération CINOV auprès d un panel de ressortissants (adhérents CINOV ou non), en janvier

Plus en détail

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée

France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée GLOBAL MACRO & THEMATIC INDEPENDENT RESEARCH IN CHARTS France-Allemagne : 20 ans d histoire économique comparée Comme toutes les crises, celle que nous traversons est propice aux dogmes, jugements à l

Plus en détail

Observatoire 2016 des entreprises intervenant dans les Réseaux d Initiative Publique (RIP)

Observatoire 2016 des entreprises intervenant dans les Réseaux d Initiative Publique (RIP) Observatoire 2016 des entreprises intervenant dans les Réseaux d Initiative Publique (RIP) Enquête réalisée pour la Fédération des Industriels des Réseaux d Initiative Publique et la Caisse des Dépôts

Plus en détail

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne LES JEUNES ADULTES QUÉBÉCOIS ET LE CRÉDIT Résultats préliminaires 1 Présentés en conférence de presse, à Montréal, le 22 novembre 2004 à l occasion du lancement de la campagne «Je suis dans la marge jusqu

Plus en détail

Les interventions d d

Les interventions d d Les interventions d d Jean-Marc DURAND SYNHORCAT 20 janvier 2009 Innovation Création Croissance International Transmission oseo.fr 1 Une marque : Trois métiers : Innovation Garantie Financement Un réseau

Plus en détail

} Anja. Peter } Assistante de projet, Ingénierie de projet Århus, Danemark

} Anja. Peter } Assistante de projet, Ingénierie de projet Århus, Danemark } Anja Peter } Assistante de projet, Ingénierie de projet Århus, Danemark Directeur des ventes, Analyse des projets et élaboration d offres Beckum, Allemagne A WAY Being different - Se distinguer des autres

Plus en détail

Une compagnie pour la vie

Une compagnie pour la vie 12 pages:mise en page 1 01/06/11 11:15 Page1 Une compagnie pour la vie Une compagnie pour la vie AFI ESCA : Compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation. Entreprise régie par le code des assurances.

Plus en détail

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat

Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Notes d allocution au Comité permanent des banques et commerce du Sénat Étude de la capacité des particuliers à se prévaloir d'un régime enregistré d'épargne-invalidité (REEI) Anna Hardy Directrice régionale

Plus en détail

LA BONNE PERSONNE AU BON POSTE. Nous recrutons pour vous des spécialistes en construction & immobilier

LA BONNE PERSONNE AU BON POSTE. Nous recrutons pour vous des spécialistes en construction & immobilier LA BONNE PERSONNE AU BON POSTE Nous recrutons pour vous des spécialistes en construction & immobilier PROFITEZ DE NOS COMPÉTENCES DE RECRUTEMENT NOUS METTONS EN RELA- TION LES ENTREPRISES ET LEURS COLLABORATEURS

Plus en détail

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique

Conférence bancaire et financière pour la transition énergétique Ministère de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Ministère des Finances et des Comptes publics Conférence bancaire et financière Organisée par Mme Ségolène Royal Ministre de l'ecologie,

Plus en détail

PRIVATE BANKING LA GESTION DE FORTUNES A LA BCEE

PRIVATE BANKING LA GESTION DE FORTUNES A LA BCEE PRIVATE BANKING LA GESTION DE FORTUNES A LA BCEE Sommaire La BCEE en quelques mots 5 Vos attentes 7 La Gestion de Fortunes Discrétionnaire 9 La philosophie 10 Nous vous écoutons 12 Nous mettons nos compétences

Plus en détail

Notre propos aujourd hui

Notre propos aujourd hui L : L histoire à succès d une approche collaborative multisectorielle Présentation au Forum canadien des marchés publics Terry Kyritsis, président et premier dirigeant, 29 octobre 2014 N.B. : Ce document

Plus en détail

PARTENAIRE DES PROFESSIONNELS DU PATRIMOINE

PARTENAIRE DES PROFESSIONNELS DU PATRIMOINE PARTENAIRE DES PROFESSIONNELS DU PATRIMOINE VOUS ACCOMPAGNER DANS LE DÉVELOPPEMENT ET LA FIDÉLISATION DE VOTRE CLIENTÈLE Depuis 20 ans, KBL Richelieu vous accompagne dans le conseil et le suivi des investissements

Plus en détail

Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse

Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse Programme Partenariats entrepreneuriat jeunesse (PEJ) Appel de propositions Construire un écosystème dynamique propice à l entrepreneuriat jeunesse 1.0 CONTEXTE Le programme Partenariats entrepreneuriat

Plus en détail

GlaxoSmithKline Inc. Audience devant le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie

GlaxoSmithKline Inc. Audience devant le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie GlaxoSmithKline Inc. Audience devant le Comité sénatorial permanent des affaires sociales, des sciences et de la technologie Allocution de Paul N. Lucas, Président et chef de la direction, GlaxoSmithKline

Plus en détail

Étude d Accenture : Les analystes prévoient un profit plus élevé chez les assureurs malgré les conditions difficiles du marché

Étude d Accenture : Les analystes prévoient un profit plus élevé chez les assureurs malgré les conditions difficiles du marché Étude d Accenture : Les analystes prévoient un profit plus élevé chez les assureurs malgré les conditions difficiles du marché L'analyse de l expansion des marchés émergeants, qu'elle soit de type organique

Plus en détail

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE

Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 10 mars 2011 Résultats 2010 du GROUPE LA POSTE DES RESULTATS EN PROGRES UN MODELE STRATEGIQUE SOLIDE DES POSTIERS ASSOCIES A LA QUALITE DE SERVICE ET A LA PERFORMANCE Réuni

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS

ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS ENOUÊTE NATIONALE DE LA CONSTRUCTION BOIS Activité 2014 D «Malgré la crise, le bois poursuit son développement» epuis la dernière publication des chiffres de la construction bois en 2013, la filière forêt

Plus en détail

EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles

EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles EKZ GETEC AG Contracting énergétique pour grandes installations et applications industrielles Approvisionnement énergétique fiable EKZ GETEC AG garantit au titre de contracteur l approvisionnement énergétique

Plus en détail

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique

Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique Indice de densité numérique au Canada: un guide pour la transformation numérique L étude d Accenture menée en 2014 sur la

Plus en détail

Crédit Agricole S.A. lance une offre d achat en numéraire de 23,50 par action pour 100% de Emporiki Bank of Greece S.A.

Crédit Agricole S.A. lance une offre d achat en numéraire de 23,50 par action pour 100% de Emporiki Bank of Greece S.A. Le présent communiqué ne constitue pas une offre d achat des actions de la société Emporiki Bank of Greece S.A., et aucun apport de ces actions ne sera accepté dans les juridictions où une telle offre,

Plus en détail

Sécurité des patients Suisse

Sécurité des patients Suisse Elle est organisée par la fondation Sécurité des patients Suisse Semaine d action la sécurité des patients Dialogue avec les patientes et les patients Présentation De quoi s agit-il? 3 Public cible et

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Informations réglementées

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Informations réglementées COMMUNIQUÉ DE PRESSE Informations réglementées KLEINWORT BENSON GROUP ET DEUTSCHE BANK PARVIENNENT À UN ACCORD SUR LE PROJET D ACQUISITION DE BHF-BANK Londres, le 20 septembre 2012 Kleinwort Benson Group

Plus en détail

L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays

L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays Joseph Bradley Jeff Loucks Andy Noronha James Macaulay Lauren Buckalew

Plus en détail

DEVENEZ PARTENAIRE DE L UFA Informations pour le secteur privé

DEVENEZ PARTENAIRE DE L UFA Informations pour le secteur privé DEVENEZ PARTENAIRE DE L UFA Informations pour le secteur privé Vous cherchez des collaborateurs compétents de formation franco-allemande? Pensez aux diplômés de l UFA! L UFA Généralités Le réseau UFA Forte

Plus en détail

leurs clients à franchir le pas : on a ainsi vu des P.M.E. françaises débourser jusqu à 250 000F (3 811 euros) pour créer une limited company à

leurs clients à franchir le pas : on a ainsi vu des P.M.E. françaises débourser jusqu à 250 000F (3 811 euros) pour créer une limited company à Avant-Propos Que vous comptiez vous établir sur le sol britannique sans avoir établi de contact au préalable avec des partenaires ou des clients anglais, ou que vous souhaitiez renforcer les liens commerciaux

Plus en détail

Aides publiques à la RDI ATEL / LSC. 10 juin 2013

Aides publiques à la RDI ATEL / LSC. 10 juin 2013 Aides publiques à la RDI ATEL / LSC 10 juin 2013 Structure 1. Présentation de Luxinnovation 2. Présentation des aides publiques à la recherchedéveloppement-innovation (RDI) -2- Luxinnovation en bref 1984

Plus en détail

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Le 21 avril 2016 Les questions concernant le présent rapport doivent être envoyées directement à : Eric Scharf Chef de pratique, Relations

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012 La Banque Postale, nouvel acteur du financement local Avril 2012 Sommaire 1. La Banque Postale, une banque pas comme les autres 2. au service des territoires 3. Le financement, une nouvelle étape au service

Plus en détail

Communication externe. Qui sommes-nous?

Communication externe. Qui sommes-nous? Communication externe Qui sommes-nous? La Banque nationale de Belgique Partout dans le monde, les banques centrales ont pour missions principales de mettre les billets en circulation, de conduire la politique

Plus en détail

L initiative PME à l Agence spatiale européenne

L initiative PME à l Agence spatiale européenne l iniative pme L initiative PME à l Agence spatiale européenne F. Doblas & N. Bougharouat Bureau de la Politique industrielle, Section des Relations industrielles, ESA, Paris L initiative PME de l ESA

Plus en détail

GmbH & Co. KG. Perspective énergie solaire.

GmbH & Co. KG. Perspective énergie solaire. GmbH & Co. KG 24 Perspective énergie solaire. Mission d entreprise Wir stellen uns vor. Bienvenue chez Module24, une entreprise encore jeune mais d autant plus impliquée qui développe, finance et réalise

Plus en détail

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ)

Regroupement des arts interdisciplinaires du Québec (RAIQ) Consultation du milieu des arts interdisciplinaires sur les besoins en création, diffusion, résidences, documentation et formation ainsi que sur la vision d un lieu identitaire destiné aux pratiques interdisciplinaires

Plus en détail

Kurzreferat Romandie 1. Situation juridique

Kurzreferat Romandie 1. Situation juridique Kurzreferat Romandie Dans ma brève présentation j aimerais vous résumer les implications de la révision de la loi fédérale sur les produits de constructions (abréviation : LPCo) et les nouvelles exigences

Plus en détail

SÉMINAIRE PUBLIC DE LA COMMISSION DES LIBERTÉS CIVILES, DE LA JUSTICE ET DES AFFAIRES INTÉRIEURES

SÉMINAIRE PUBLIC DE LA COMMISSION DES LIBERTÉS CIVILES, DE LA JUSTICE ET DES AFFAIRES INTÉRIEURES SÉMINAIRE PUBLIC DE LA COMMISSION DES LIBERTÉS CIVILES, DE LA JUSTICE ET DES AFFAIRES INTÉRIEURES LES VOIES MENANT À UNE COOPÉRATION POLICIÈRE EFFICACE ET FIABLE DANS L UE PARLEMENT EUROPÉEN Bruxelles,

Plus en détail

20 ans d encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle

20 ans d encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle 10ème journées fribourgeoises de droit social 20 ans d encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle L EPL et la pratique juridique actuelle y relative, perspective

Plus en détail

Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE BROSSES

Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE BROSSES DIRECTION DE LA COMMUNICATION ANCI BOURGOGNE FRANCHE-COMTE SERVICE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Zurich, le 1 er octobre 2010 Clôture annuelle du groupe CREALOGIX CREALOGIX: hausse du bénéfice en dépit du recul du chiffre d affaires En dépit du recul de son chiffre d affaires,

Plus en détail

Société Générale Corporate & Investment Banking a occupé en 2005 de très bonnes positions sur les marchés de capitaux en euros.

Société Générale Corporate & Investment Banking a occupé en 2005 de très bonnes positions sur les marchés de capitaux en euros. Communiqué de presse Paris, le 24 janvier 2006 renforce sa position sur les marchés de capitaux en euros, les produits dérivés et les financements structurés en 2005 a continué à enregistrer d excellentes

Plus en détail

CAS / Minor Enseignement et conseil

CAS / Minor Enseignement et conseil CAS / Minor Enseignement et conseil Vous avez envie d enseigner dans une école professionnelle, peutêtre de travailler dans la formation pour adultes des secteurs agronomique, forestier ou alimentaire?

Plus en détail

51 Idées pour créer son autoentreprise

51 Idées pour créer son autoentreprise Écrit et réalisé par Mikhaël Vicarini 51 Idées pour créer son autoentreprise Première impression : Janvier 2011 Dernière édition le : 5 avril 2011 Ce même livre a été créé pour le format ebook et livre

Plus en détail

Assistant Technique International pour la Communication MAROC

Assistant Technique International pour la Communication MAROC Agence belge de développement, la CTB mobilise ses ressources et son expertise pour éliminer la pauvreté dans le monde. Contribuant aux efforts de la Communauté internationale, la CTB agit pour une société

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

OFFRE DE CONSEIL EN GESTION MONETAIRE

OFFRE DE CONSEIL EN GESTION MONETAIRE Indépendance - Expertise - Performance Novembre 2009 OFFRE DE CONSEIL EN GESTION MONETAIRE 43-47 avenue de la Grande Armée 75016 Paris Tél. : 01 53 77 52 99 Fax : 01 53 77 52 88 Kim NGUYEN, directeur général

Plus en détail

Etes-vous prêt à devenir plus performant tout en fidélisant votre clientèle?

Etes-vous prêt à devenir plus performant tout en fidélisant votre clientèle? Etes-vous prêt à devenir plus performant tout en fidélisant votre clientèle? Transformez votre commerce grâce à la solution des caisses libre-service Un livre blanc NCR 2009 Experience a new world of interaction

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

Les Français, leurs élus et le développement durable.

Les Français, leurs élus et le développement durable. SYNTHÈSE DE L ÉTUDE Les Français, leurs élus et le développement durable. Premier Baromètre Auxilia, réalisé en partenariat avec OpinionWay Réalisé fin octobre 2013, ce baromètre portant sur les Français,

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

AXA Winterthur: croissance et nouvelle augmentation de la rentabilité en 2010

AXA Winterthur: croissance et nouvelle augmentation de la rentabilité en 2010 Communiqué de presse Winterthur, le AXA Winterthur: croissance et nouvelle augmentation de la rentabilité en 2010 L exercice 2010 s est soldé par un résultat très satisfaisant pour AXA Winterthur. Le volume

Plus en détail

Financement. Crédit PME Marge de manœuvre pour petites et moyennes entreprises

Financement. Crédit PME Marge de manœuvre pour petites et moyennes entreprises Financement Crédit PME Marge de manœuvre pour petites et moyennes entreprises Qu il s agisse de financements de PME, de financements de véhicules, de cartes de crédit, de crédits privés, d épargne ou

Plus en détail

U S n e i r ve v r c s e i de é d l e F a form ribo autirgon continue

U S n e i r ve v r c s e i de é d l e F a form ribo autirgon continue Service de la formation continue Université de Fribourg Rue de Rome 6 1700 Fribourg P.P. 1701 Fribourg 10ème journées fribourgeoises de droit social 20 ans d encouragement à la propriété du logement au

Plus en détail

Quel marché pour l investissement socialement responsable?

Quel marché pour l investissement socialement responsable? Finance Quel marché pour l investissement socialement responsable? Jeudi 13 et vendredi 14 novembre 2008 DE L INFORMATION À LA FORMATION Cercle Républicain 5, avenue de l Opéra 75001 Paris Inscriptions

Plus en détail

Développement du Secteur Privé Dialogue Social. Chambres & Associations Professionnelles. Conseil. Gestion de projet. Formation Professionnelle

Développement du Secteur Privé Dialogue Social. Chambres & Associations Professionnelles. Conseil. Gestion de projet. Formation Professionnelle Jumelage Développement du Secteur Privé Dialogue Social Chambres & Associations Professionnelles Mobilité Innovation Développement Qualification Conseil Impact Echanges commerciaux Nucleus Développement

Plus en détail

Université de Haute-Alsace

Université de Haute-Alsace NovaTris, centre de compétences transfrontalières Sommaire Présentation du centre de compétences transfrontalières NovaTris Genèse du projet Groupe de montage du projet Appel à projets IDEFI Appréciation

Plus en détail

de France Bois Forêt

de France Bois Forêt Observatoire économique de France Bois Forêt Observatoire national de la 2012 es entreprises doivent disposer des informations stratégiques pour se développer sur leur marché. La collecte, l analyse, la

Plus en détail

Plan de visibilité pour les partenaires du Festival de Courts-Métrages de Boucherville. 4 e édition

Plan de visibilité pour les partenaires du Festival de Courts-Métrages de Boucherville. 4 e édition Plan de visibilité pour les partenaires du Festival de Courts-Métrages de Boucherville 4 e édition Le 13 avril 2014 Cher partenaire, J'ai le plaisir de vous présenter le plan de visibilité pour le Festival

Plus en détail

EN 1090. La mise en oeuvre de la loi fédérale sur les produits de. Lax, 27. März 2015 Isabelle Hohl

EN 1090. La mise en oeuvre de la loi fédérale sur les produits de. Lax, 27. März 2015 Isabelle Hohl EN 1090 La mise en oeuvre de la loi fédérale sur les produits de construction (LPCo) Lax, 27. März 2015 Isabelle Hohl 1 1. Situation juridique 1999 Introduction de la loi sur les produits de construction

Plus en détail

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE)

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) Madrid, 20 Juillet 2015 ----------------------------------------- Intervention de Monsieur Ali HADDAD Président

Plus en détail

Assurances, prévoyance, finances. Nous détenons la solution parfaite, en toute lucidité: assurances, prévoyance, finances

Assurances, prévoyance, finances. Nous détenons la solution parfaite, en toute lucidité: assurances, prévoyance, finances Sièges principaux Romandie Rotkreuz Lucerne Suisse orientale Tessin Assurances, prévoyance, finances Depuis 1988, nous proposons des conseils neutres et indépendants dans les domaines des assurances, prévoyance

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A CANDIDATURES EXPERTISE EN DESIGN

CAHIER DES CHARGES APPEL A CANDIDATURES EXPERTISE EN DESIGN CAHIER DES CHARGES APPEL A CANDIDATURES EXPERTISE EN DESIGN SOMMAIRE 1. OBJET 3 2. PRESENTATION DE L ACTION BPIFRANCE 3 2.1. OBJECTIFS DU PROJET 3 2.2. LES ACTEURS DU PROJET 3 3. PROFIL DE L EXPERT CONSEIL

Plus en détail

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS

L ALÉNA APRÈS HUIT ANS L ALÉNA APRÈS HUIT ANS DES ASSISES POUR LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE L ALÉNA APRÈS HUIT ANS Des Assises Pour La Croissance Économique L ENGAGEMENT ENVERS L ALÉNA En dépit du ralentissement qu a connu l économie

Plus en détail

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec

INFRA 2013. Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec INFRA 2013 Notes pour une allocution de M. Stéphane Bilodeau, ing. Vice-président aux affaires publiques de l Ordre des ingénieurs du Québec Centre des congrès de Québec Mercredi le 4 décembre 2013 Mesdames

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Plus d informations sur 2015.meet-ingenierie.com ou sur www.syntec-ingenierie.fr. @Syntec_inge Syntec-Ingénierie Avenir ingénierie

DOSSIER DE PRESSE. Plus d informations sur 2015.meet-ingenierie.com ou sur www.syntec-ingenierie.fr. @Syntec_inge Syntec-Ingénierie Avenir ingénierie DOSSIER DE PRESSE Plus d informations sur 2015.meet-ingenierie.com ou sur www.syntec-ingenierie.fr. @Syntec_inge Syntec-Ingénierie Avenir ingénierie SOMMAIRE 3 Présentation de l évènement 3 Le «Carré de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT

DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT DOSSIER DE PRESSE 20 JANVIER 2016 ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT ACCOMPAGNER LA CROISSANCE AU-DELÀ DU FINANCEMENT Le Consumer Electronics Show, qui s est déroulé à Las Vegas début janvier

Plus en détail

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements

Essentiel Cliquet. Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Essentiel Cliquet Commerzbank Partners, vos solutions d investissements Instrument financier garanti en capital à l échéance* Une durée d investissement conseillée de 8 ans Indexation à l indice de référence

Plus en détail

Compléments Alimentaires?

Compléments Alimentaires? Société Française des Antioxydants 1 ère Formation Interactive et Personnalisée Comment Lancer et Développer une Gamme de Compléments Alimentaires? Mercredi 25 Septembre 2013, Paris Programme et Compte-Rendu

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION

TROUSSE D INFORMATION TROUSSE D INFORMATION POUR LA CAMPAGNE ÉLECTORALE 2015 FONDATION CANADIENNE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE Fondation canadienne pour le développement de carrière Rédaction explicative pour les élections

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

L EXPÉRIMÈTRE LES CLIENTS EMBALLÉS PAR VOTRE PRESTATION DE SERVICES DEVIENDRONT VOS MEILLEURS AMBASSADEURS AUPRÈS DE LEURS PARENTS ET AMIS.

L EXPÉRIMÈTRE LES CLIENTS EMBALLÉS PAR VOTRE PRESTATION DE SERVICES DEVIENDRONT VOS MEILLEURS AMBASSADEURS AUPRÈS DE LEURS PARENTS ET AMIS. L EXPÉRIMÈTRE Faites évaluer la qualité de l expérience vécue par vos clients par des experts chevronnés, qui vous suggéreront des pistes d amélioration, lesquelles vous permettront de faire vivre à vos

Plus en détail

Programmes de Bachelor

Programmes de Bachelor En partenariat avec Programmes de Bachelor Genève Barcelone Moscou Kazakhstan Abu Dhabi Dubai Arabie Saoudite USA Algérie ALGER-Centre : 42 Rue Ahmed Zabana, 2eme étage (Face à la rue Meissonier & Près

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite

Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite GROUPE DE RECHERCHE SUR LES PRATIQUES DE GESTION DES RÉGIMES DE RETRAITE Les cadres dirigeants à travers le monde cherchent une solution à la volatilité des placements des caisses de retraite SOMMAIRE

Plus en détail

Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe

Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe Bienvenue chez Schindler Belgique Des solutions de premier ordre en Europe S.A. Schindler N.V. Schindler Belgique Votre partenaire local Nos produits et services Des solutions de premier ordre pour les

Plus en détail

Règlement Parcours 1,2,3,GO

Règlement Parcours 1,2,3,GO Article 1 : Organisateurs Règlement Parcours 1,2,3,GO a. L organisation du parcours et du réseau 1,2,3,GO est pilotée par à Luxembourg en collaboration avec des relais locaux, à savoir : Luxinnovation,

Plus en détail

www.mfginmexicoseminar.com

www.mfginmexicoseminar.com Un séminaire d une journée qui vous apportera des informations clés pour évaluer votre potentiel de fabrication et de distribution au Mexique, et servir vos clients dans ou depuis ce pays. Top 5 des indicateurs

Plus en détail

Centre de Formation en Apprentissage de l Équipement. Électrique ÉLECTRICITÉ ÉLECTROTECHNIQUE

Centre de Formation en Apprentissage de l Équipement. Électrique ÉLECTRICITÉ ÉLECTROTECHNIQUE Centre de Formation en Apprentissage de l Équipement Électrique ÉLECTRICITÉ ÉLECTROTECHNIQUE Misez sur l apprentissage en ÉLECTRICITÉ! Entièrement dédié aux métiers de l électricité, le CFA Delépine est

Plus en détail

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE Plusieurs opportunités de remboursement automatique anticipé pour un gain (1) potentiel de : ou

Plus en détail