Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES"

Transcription

1 Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES -1-

2 Rappel dispositif BSV Dispositif cadré par la circulaire du 4 mars 2009 et complété par notes de service du Ministère Président de la CRAA, Directeur de publication des BSV et la DRAAF - SRAL supervise le dispositif L objectif du BSV est de présenter : Un état sanitaire des cultures : stades de développement, observations concernant la présence de ravageurs et maladies Une analyse du risque sanitaire : en fonction des périodes de sensibilité des cultures et des seuils de nuisibilité des ravageurs et maladies des messages réglementaires Le BSV ne contient pas de préconisation : action visant à recommander un traitement activité privée et concurrentielle régulée par une certification du conseil Le BSV : outil d aide à la décision pour gérer le risque sanitaire des cultures (doit être cité dans les bulletins de préconisations des partenaires) -2-

3 Quelques chiffres clés sur le dispositif Dispositif BSV 2013 (toutes filières) 11 éditions Aquitaine (+ 3 éditions inter-régionales) 200 BSV prévus (+ flash, fonction de la situation sanitaire) 16 structures engagées dans l animation plus de 100 structures partenaires (dont 70 sous convention) 402 parcelles de références (31 cultures suivies) «Tours de plaine» mis en œuvre dans 5 filières (maraîchage-pdt, fraise-framboise, légumes de plein champ, maïs, tabac) piégeage mutualisé entre filières (synthèse Fredon) Dispositif ENI 2013 «Effets non intentionnels des pratiques agricoles» Mis en œuvre en 2012 / Animation FREDON Aquitaine 37 parcelles Biodiversité suivies en Aquitaine (18 maïs, 13 vigne, 3 blé, 3 salade) sur 4 espèces (coléoptères, vers de terre, flore de bord de champ et oiseaux) 17 structures partenaires - 29 observateurs Analyse globale pluri-annuelle au niveau national / Restitution fiche individuelle des résultats bruts en région -3-

4 Les actions prioritaires en 2013 Le Comité régional d épidémio-surveillance s est réuni le 12 février orientations phares ont été validées : amélioration de la diffusion du BSV évaluation du contenu du BSV Déclinaison en 4 actions principales : Diffusion du BSV Enquêtes de satisfaction BSV Projet Adventices Comparaison entre BSV vigne et Bulletins techniques vigne

5 Enquête de satisfaction BSV (1) 1 enquête réalisée fin 2010 : envoi par mail à 1382 destinataires (2 relances) double objectif : évaluation du dispositif BSV et de la qualité des BSV (7 éditions) auprès des agriculteurs et techniciens 359 retours (dont 60% agriculteurs) 2013 : avoir une évaluation de l évolution du dispositif 10 éditions rédigées par l Aquitaine / 13 éditions diffusées amélioration des messages depuis 2010 / modification des maquettes élargissement du panel de destinataires Principes une enquête par édition de BSV questionnaires agriculteurs ET techniciens ajout d une partie «besoins sur les adventices» retour des résultats à tous les destinataires BSV + diffusion d un Agritaine Dossier BSV en décembre -5-

6 Enquête de satisfaction BSV (2) Retours globaux obtenus : envoi par mail à 4520 destinataires (+ 2 relances pour chaque édition) lien Internet de l enquête inséré dans les BSV en plus Destinataires enquêtés **** Réponses reçues au 8 août 2013 Taux de réponses A T C Total Listing complet BSV ,2% Grandes cultures ,1% Arboriculture ,4% Maraîchage-pomme de terre ,6% Fraise-Framboise ,7% Vigne ,3% Légumes de plein champ ,4% Noisette *** ,5% Tabac ,5% ZNA ,6% Horti-pépi ,9% Au total, 733 retours dont 410 agriculteurs (56% mais 63% hors HP et ZNA) En GC : 115 réponses dont 56 agriculteurs (48.7% ) et 38 techniciens (33%) -6-

7 Enquête de satisfaction BSV (3) 57% des agriculteurs ne consultent que le BSV GC BSV consultés Agriculteurs Techniciens BSV Grandes cultures éditions éditions éditions et % lisent le BSV à chaque parution Agriculteurs Techniciens jamais de temps en temps à chaque parution Cultures des agriculteurs (56) Arboriculture 5 Céréales à paille 41 Horticulture 3 Maïs 36 Maraîchage 18 Oléagineux 39 Prairie 5 Semences 5 Tabac 1 Vignes 3 Céréales à paille : blé (27), orge (9), triticale (2) Oléagineux : colza (12), tournesol (16), soja (1) -7-

8 Enquête de satisfaction BSV (4) Répartition géographique des répondants Répartition des exploitations Grandes cultures en Aquitaine et répartition des enquêtés AGRICULTEURS % Nombre 35,0% 30,0% 25,0% 20,0% 15,0% 10,0% 5,0% 0,0% ,5% Départements Répartition des enquêtés TECHNICIENS 9,0% 15,1% 8,2% 5,4% 14,3% Autres Départements Réponses Envois Exploitations GC Bonne représentativité globale de l échantillon, Réponses obtenues malgré une sur-représentation du département 33 (due à notre listing initial) une légère sous-représentation du 40 Envois enquête -8-

9 Enquête de satisfaction BSV (5) Contenu du BSV Avis du panel sur le CONTENU du BSV AGRICULTEURS Jour de parution Eléments de prophylaxie Evaluation du risque Description de la situation sanitaire Description des bio-agresseurs 95% 88% 82% 79% 80% Jour de parution 84% TECHNICIENS Eléments de prophylaxie 55% Evaluation du risque 68% Description de la situation sanitaire 74% Description des bio-agresseurs 79% Satisfaisant Intéressant mais incomplet Insatisfaisant Les conseillers ont des attentes sur la prophylaxie -9-

10 Enquête de satisfaction BSV (6) Contenu du BSV Consultez-vous? Techniciens Liens Internet 74% PDF 89% Agriculteurs Liens Internet 79% PDF 91% Que lisez-vous en priorité? (Agriculteurs) Illustrations 4 Pour les techniciens : Ce qu il faut retenir (27) Evaluation du risque (17) Stades phénologiques (13) Evaluation du risque Stades phénologiques et état des cultures Observations en parcelles L'ensemble Ce qu'il faut retenir

11 Enquête de satisfaction BSV (7) Évaluation BSV GC : réponses agriculteurs Le BSV vous sert à : 30% des agriculteurs disent avoir modifier leurs pratiques de traitement depuis qu ils lisent le BSV ¼ du panel déclarent retrouver TOUT à FAIT leur contexte local dans les situations décrites dans le BSV (d où l importance des observations personnelles) améliorer vos connaissances sur les maladies et ravageurs? mieux apprécier les risques pour vos cultures? observer davantage ou mieux vos parcelles? plus recourir aux méthodes de lutte alternatives vous alerter sur l'émergence d'un bio-agresseur? mieux raisonner les traitements (meilleur positionnement Sources pour gérer les traitements (Agriculteurs) : 42% conseiller culture et 30% observations personnelles -11-

12 Enquête de satisfaction BSV (8) BSV GC et conseil - près de 40% mettent le BSV sur leur site Internet - 66% des techniciens ayant répondu (38) diffusent le BSV Diffusion du BSV dans son intégralité Référence au BSV dans les bulletins techniques Reprise d'une partie du BSV dans les bulletins techniques Echanges téléphoniques Affichage (dépôt, magasin,...) 0,0% 10,0% 20,0% 30,0% 40,0 * 794 agriculteurs concernés (pour 18 techniciens) * ha estimés couverts par cette diffusion - 40% des techniciens diffusent des bulletins techniques avec préconisations -12-

13 Enquête de satisfaction BSV (9) Commentaires TECHNICIENS Parution le lundi ou mardi pour mieux valoriser les Jour parution préconisations vers agriculteurs et techniciens Indiquer produits et doses pour contribuer à la réduction attendue dans Ecophyto Phytosanitaires BSV valable que pour traitements curatifs. Quid des traitements préventifs? Conditions d'application Approche de l'irrigation (pluviométrie, sols, Autres informations profondeur enracinement fn des stades, RU et RFU des sols) Manque d'information en 24 pour les céréales (en Zonage / Analyse de particulier pour les éleveurs) risque Manque présence sclérotinia en 24 Trop long vu le nombre de parution Forme Rendre le résumé plus pratique, plus agricole Trop souvent répétés. Cibler plutôt sur description Description bioagresseurs Mettre plus de photos et de liens vers les sites des situation sanitaire et risque de la semaine. instituts Satisfaction Dans l'ensemble très satisfaisant -13-

14 Enquête de satisfaction BSV (10) Commentaires Phytosanitaires AGRICULTEURS Manque d'informations concernant les solutions techniques (meilleurs produits efficacité/prix). Zonage / Analyse de risque Satisfaction trop d'alertes pour le colza (avec préconisations,il aurait fallu 5 insecticides) pour les céréales à paille, le piétin est trop abordé (risques surtout dus à l'assolement et les traitements sont peu efficaces) Satisfait mais difficulté à mettre en rapport risque et coût des traitements, à réliser comptage (feuilles malades), vérifier le stade des cultures pas assez d'anticipation, je suis dans une zone précoce,et constate souvent en blé des stades plus avancés vous n'alertez pas assez tôt les agriculteurs pour + de réactivité sur le terrain évaluation du risque : pas toujours très "compréhensible", ou très clair en blé, difficulté de compréhension des stades avec le numéro de feuille Difficle à transposer à mon exploitation je souhaite abandonner le conventionnel pour passer en bio, le BSV est un outil indispensable à ma démarche Très enrichissant, base de travail Très complet et très précis -14-

15 Projet Adventices : rappel contexte (1) Evaluation de l AXE 5 par le cabinet ARCADIA fin 2011 Constat : pas de message sur les adventices alors que la consommation des herbicides représente 40% de l utilisation totale des phytos Volonté du Ministère de travailler sur cette thématique Phase test en 2013 : Réflexion au sein d un groupe de travail national sur dispositif envisageable à partir de régions pilotes identifiées pour mettre en place des «expérimentations» : Aquitaine / Midi-Pyrénées sur maïs et Languedoc-Roussillon sur vigne Objectif : proposer un dispositif adventices pour le Comité National d Epidémio-surveillance de septembre

16 Projet Adventices : Test Aquitaine (2) Projet basé sur le partenariat avec les conseillers de terrain (réunions de concertation en amont du test) Postulat de base : la gestion des adventices est différente de celle des autres bio-agresseurs. L évaluation de la pression en cours de campagne est difficile car trop liée aux conditions de la parcelle : type et travail du sol, précédent, historique, stratégie, 3 axes majeurs retenus pour le test / messages possibles à 3 niveaux : Sensibilisation / information sur les adventices Relevé de présence adventices dans 15 secteurs de production («tours de plaine») et restitution dans BSV si pertinent information de type sensibilisation avec photos et lien vers infloweb.fr Rédaction de fiches techniques ciblées par thématique (3 pour le test) Herbi-semis Binage Datura -16-

17 Projet Adventices : Test Aquitaine (3) Evaluation / Bilan de campagne évaluation de l efficacité des stratégies en réduction d IFT ou en réduction de chloroacétamides utilisation de la démarche Vigieflore sur 98 parcelles dans notre propre réseau + mise en commun avec parcelles suivies par les partenaires OS / Syngenta (600 parcelles) : notation des adventices présentes (lesquelles / combien) sur les parcelles 1 mois environ après le dernier passage. synthèse de l ensemble des données collectées pour en faire une synthèse diffusée en bilan de campagne Retours des attentes adventices des enquêtés GC : Adventices 2 thématique attendue en complément dans les BSV après conseils de culture et bonnes pratiques La gestion du désherbage se fait selon 2 axes : la consultation du conseiller culture les observations personnelles -17-

18 Projet Adventices : Test Aquitaine (4) Informations attendue pour la gestion du désherbage Techniciens 38 Agriculteurs Alerte sur l'apparition de plantes émergentes ou envahissantes choix des herbicides et leur coût Evaluation de la pression des mauvaises herbes en cours de campagne Information sur l'efficacité du désherbage en fonction de la stratégie appliquée Informations sur les phénomènes de résistances aux herbicides Techniques alternatives au désherbage chimique Aide à la reconnaissance des mauvaises herbes -18-

19 Projet Adventices : Test Aquitaine (5) Support d information envisagé En cours de campagne En bilan de campagne après la récolte Dans des bulletins spécifiques dans le BSV Techniciens En morte saison pour préparer la campagne suivante Techniciens peu importe Agriculteurs Agriculteurs Message adventices : Pédagogique en cours de campagne dans les BSV (alerte, photo, liens, ) Bilan / conseil en fin de campagne avec la production d'une synthèse de l'efficacité des stratégies de désherbage (avec analyse des réussites et échecs en fonction des conditions de l'année) -19-

20 Merci de votre Attention

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine

Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine Surveillance biologique du territoire (SBT) : Mise en œuvre du Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine CROS du 19 septembre 2013, Villenave d'ornon L élaboration du BSV en résumé Quelques chiffres

Plus en détail

Surveillance Biologique du Territoire

Surveillance Biologique du Territoire Surveillance Biologique du Territoire Gaillac Bilan de campagne 2014 3 novembre 2014 Title:BSV.eps Title:ecophyto.eps Creator:Adobe Illustrator(R) 15.1 Creator:Adobe Illustrator(R) 15.1 CreationDate:15/10/12

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats des enquêtes de satisfaction. MARAICHAGE-POMME DE TERRE et FRAISE-FRAMBOISE

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats des enquêtes de satisfaction. MARAICHAGE-POMME DE TERRE et FRAISE-FRAMBOISE Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats des enquêtes de satisfaction MARAICHAGE-POMME DE TERRE et FRAISE-FRAMBOISE -1- Les actions prioritaires en 2013 Le Comité régional d épidémio-surveillance

Plus en détail

Actualités Ecophyto Franche-Comté

Actualités Ecophyto Franche-Comté Actualités Ecophyto Franche-Comté Lettre de liaison n 7 novembre 2012 Zones non agricoles Les agriculteurs ne sont pas les seuls concernés par l objectif général de baisse de l utilisation de pesticides

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction ARBORICULTURE

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction ARBORICULTURE Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction ARBORICULTURE -1- Les actions prioritaires en 2013 Le Comité régional d épidémio-surveillance s est réuni le 12

Plus en détail

«Outil d aide à la décision» Rendements Equivalents Bio / conventionnel

«Outil d aide à la décision» Rendements Equivalents Bio / conventionnel Journée e technique Grandes Cultures biologiques ITAB / Arvalis-Institut du Végétal «Outil d aide à la décision» «outil à palabres» Rendements Equivalents Bio / conventionnel Journée technique Grandes

Plus en détail

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire

Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Le Plan Ecophyto dans les Pays de la Loire Les objectifs nationaux Réduire et améliorer l utilisation des produits phytosanitaires Plan national décliné en région Plan national décliné en région 104 actions

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE ANNEE 2004 FRANCE

RAPPORT DE SYNTHESE ANNEE 2004 FRANCE RAPPORT DE SYNTHESE ANNEE 2004 FRANCE Fonctionnement de la base de données sur les variétés disponibles en semences issues du mode de production biologique Synthèse annuelle des dérogations accordées En

Plus en détail

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage

Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Rapport de stage Bac Pro CGEA Systèmes d élevage Diagnostics de l exploitation Dans cette partie, vous devez réaliser un diagnostic, c est-à-dire que vous devez expliquer ce qui est bien et ce qui ne l

Plus en détail

Le compte-rendu des questionnaires

Le compte-rendu des questionnaires Janvier 2014 Le compte-rendu des questionnaires Semaines de la Solidarité Internationale 2013 1/20 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. Le questionnaire... 3 II. Les résultats globaux... 4 A. L âge des répondants...

Plus en détail

Association régie par la loi «1901»

Association régie par la loi «1901» Association régie par la loi «1901» Siège social et Direction Générale : 11, rue de la Convention 79000 NIORT Tél. 05 49 24 20 88 Fax. 05 49 24 30 03 siège@gpa79.net 1) INTRODUCTION La loi du 2 janvier

Plus en détail

Question 1 : Quelle mode de fonctionnement pour l EcoTeam?

Question 1 : Quelle mode de fonctionnement pour l EcoTeam? EcoTeams dans les structures publiques Compte rendu de l atelier «Ruche» Rencontre du réseau de coaches internes - Mons Jeudi 12 novembre 2015 Synthèse de l exercice de production en sous-groupes autour

Plus en détail

Le Datameeting. Le contact direct. Tester avant tout

Le Datameeting. Le contact direct. Tester avant tout Le Datameeting Michel SOUFIR Directeur Général 0970 407 007 +216 21243787 Le contact direct Le datameeting, consiste dans la mise en place d opérations qui ont pour but d obtenir un contact direct avec

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : COMMUNIQUER / SENSIBILISER PACKAGE : II EFFICIENCE : 27% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : COMMUNIQUER / SENSIBILISER PACKAGE : II EFFICIENCE : 27% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION BONNE PRATIQUE : COMMUNIQUER / SENSIBILISER PACKAGE : II EFFICIENCE : 27%

Plus en détail

Orléans Le 24 janvier 2013

Orléans Le 24 janvier 2013 1 * La genèse du projet / Eléments du contexte * Le cadre européen (Directive 209/128/CE) * La déclinaison nationale : le plan Ecophyto * Présentation du portail ECOPHYTOPIC * ECOPHYTOPIC : Présentation

Plus en détail

Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «conseil indépendant de toute activité de vente ou d application»

Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «conseil indépendant de toute activité de vente ou d application» Guide de lecture du référentiel de certification pour l activité de «conseil indépendant de toute activité de vente ou d application» mentionné à l article 7 de l arrêté du 25 novembre 2011 fixant les

Plus en détail

PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR

PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR PRÉFET DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR DIRECTION RÉGIONALE DE L'ALIMENTATION DE L AGRICULTURE ET DE LA FORÊT DE PROVENCE- ALPES - CÔTE D AZUR SERVICE RÉGIONAL DE L ALIMENTATION Marseille, le 20

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES RESSOURCES EN EAU, EAU POTABLE ET MILIEUX AQUATIQUES

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES RESSOURCES EN EAU, EAU POTABLE ET MILIEUX AQUATIQUES MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES RESSOURCES EN EAU, EAU POTABLE ET MILIEUX AQUATIQUES Ligne 21-2 Gestion quantitative de l eau dans les activités économiques hors agricoles Années 2010 à

Plus en détail

Contrats Natura 2000

Contrats Natura 2000 Contrats Natura 2000 A. MESURES NON AGRICOLES ET NON FORESTIÈRES B. MESURES AGRO-ENVIRONNEMENTALES (MAE) B.1 MAE territorialisées : liste nationale (PDRH, décembre 2008) Conditions d accès à certaines

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2010 Ce fichier nu m é r i q u e ne peut être repr o d u i t, représe

Plus en détail

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Procédure administrative : Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Numéro : PA 6.020 Catégorie : Ressources humaines Pages : 10 Approuvée : le 18 octobre 2010 Modifiée :

Plus en détail

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?»

Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Résultats : «Quelles sont vos perspectives professionnelles 2015?» Fin décembre 2014/Début janvier 2015 1 Contexte Objectifs visés: Relever le moral des cadres en début d année Prendre connaissance des

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

Réussir ses salons professionnels. Jeudi 24 mars 2016

Réussir ses salons professionnels. Jeudi 24 mars 2016 Réussir ses salons professionnels Jeudi 24 mars 2016 Jacques-Olivier Garda Apporter des Solutions Concrètes et Opérationnelles aux TPE PME pour les aider à Vendre Plus et Vendre Mieux Nos actions : Aider

Plus en détail

Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail

Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail Trophées Arseg 2011 Métiers de l Environnement de Travail Lundi 12 décembre 2011 Casino de Paris L ARSEG, Association des Directeurs et Responsables des Services Généraux, récompensera le 12 décembre 2011

Plus en détail

Introduction Accompagner une viticulture compétitive et responsable. Remercier ET rebondir sur l idée développée par JAMES DE ROANY

Introduction Accompagner une viticulture compétitive et responsable. Remercier ET rebondir sur l idée développée par JAMES DE ROANY Introduction Accompagner une viticulture compétitive et responsable Remercier ET rebondir sur l idée développée par JAMES DE ROANY La Qualité d'un service ou d'un produit n'est pas ce que vous y mettez.

Plus en détail

La situation des entreprises maghrébines concernant la Gestion Environnementale Une enquête dans le cadre du REME

La situation des entreprises maghrébines concernant la Gestion Environnementale Une enquête dans le cadre du REME La situation des entreprises maghrébines concernant la Gestion Environnementale Une enquête dans le cadre du REME realisée par : Contexte Le REME se veut un réseau environnemental performant et régional

Plus en détail

Système de culture horticole Pépinière

Système de culture horticole Pépinière Système de culture horticole Pépinière Code DEPHY : HOF28740 Identification générale Production simultanée sur une année Photinia, Cuppressocyparis, Elaeagnus, Abelia, Autres arbustes Type de sol Hors-sol

Plus en détail

Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE

Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE Stage de Formation d une semaine en Protection Intégrée des Cultures proposé par ENDURE Suggestion pour les Pays d Europe du Nord Horaire Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi 8.00-8.45 En quoi consiste

Plus en détail

2 ème appel à projets communication ECOPHYTO région Auvergne-Rhône-Alpes. Année 2016

2 ème appel à projets communication ECOPHYTO région Auvergne-Rhône-Alpes. Année 2016 2 ème appel à projets communication ECOPHYTO région Auvergne-Rhône-Alpes Année 2016 Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt Auvergne-Rhône-Alpes Siège social 16B, rue Aimé

Plus en détail

business center mode d emploi

business center mode d emploi business center mode d emploi p.03 Mon audience mesurée p.20 Ma mise à jour p.30 Ma gestion Je pilote mon audience depuis mon tableau de bord J actualise mon site Internet Je consulte ma commande en détail

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! DOSSIER À. https://goo.gl/avtngs.

DOSSIER DE PRESSE. Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! DOSSIER À. https://goo.gl/avtngs. PLATEFORME SAAS D'ENVOI DE SMS DOSSIER À télécharger https://goo.gl/avtngs DOSSIER DE PRESSE Avec le smsgéoloc, les clients n ont jamais été aussi près de chez vous! PARTICIPANT MOBILE & SOCIAL MARKETING

Plus en détail

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17

Colza d hiver «associé» : technique et intérêts. Vincent Trotin CA17 Colza d hiver «associé» : technique et intérêts Vincent Trotin CA17 Le colza associé : une technique innovante pour réduire engrais et phytos Principe : semis simultané du colza d hiver + couvert gélif

Plus en détail

DIAGNOSTIC NUMÉRIQUE 2014

DIAGNOSTIC NUMÉRIQUE 2014 DIAGNOSTIC NUMÉRIQUE 2014 Cédric ARNAULT Animateur Numérique de Territoire Office de Tourisme de Lourdes A quoi sert ce diagnostic? Permet d établir un état des lieux du numérique sur notre destination:

Plus en détail

Analyse de l enque te des services du centre de ressources du Po le-relais tourbie res

Analyse de l enque te des services du centre de ressources du Po le-relais tourbie res Analyse de l enque te des services du centre de ressources du Po le-relais tourbie res Le questionnaire de 2013 a été retravaillé en 2014 pour coller au plus près des évolutions des services rendus par

Plus en détail

. Action menée par l Office de Tourisme dans le cadre de sa mission d animation numérique de territoire

. Action menée par l Office de Tourisme dans le cadre de sa mission d animation numérique de territoire 12décembre 2013 . Etablir un état des lieux du numérique sur notre destination : * pour mieux se situer dans l économie numérique touristique * pour connaître les pratiques des acteurs locaux * pour permettre

Plus en détail

L ALAMBIC. Diagnostic Développement Durable. MFQ Franche-Comté - 2006/2007

L ALAMBIC. Diagnostic Développement Durable. MFQ Franche-Comté - 2006/2007 L ALAMBIC Diagnostic Développement Durable MFQ Franche-Comté - 2006/2007 1 Le Développement Durable, un outil de management global, une démarche de progrès «Certains sentent la pluie à l avance d autres

Plus en détail

Badge «Vie personnelle et Digital»

Badge «Vie personnelle et Digital» powered by Badge «Vie personnelle et Digital» Voici le descriptif précis de mes travaux réalisés des documents produits pour me porter candidat au badge de compétences «Vie personnelle et digital». Fichiers

Plus en détail

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration.

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Dans un contexte social où l image est importante, l image d une entreprise l est tout autant pour fidéliser vos clients, communiquer

Plus en détail

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION

Hiver. Destruction par le gel et / ou chimique MINERALISATION QU EST-CE QU UNE PLANTE COMPAGNE? C est un couvert végétal semé en association avec une culture principale afin d améliorer son comportement agronomique et sa rentabilité. Initialement travaillés sur la

Plus en détail

Le Registre de Santé et Sécurité au Travail

Le Registre de Santé et Sécurité au Travail Le Registre de Santé et Sécurité au Travail Le registre santé et sécurité au travail est un document obligatoire (article 3-2 décret 82-453 modifié relatif à l hygiène, à la sécurité et à la prévention

Plus en détail

3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme. Direction Marketing Clients Firme

3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme. Direction Marketing Clients Firme 3. Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing firme 48 Prendre RDV avec un lead généré par les actions marketing Firme Organisation de l atelier Durée Thème Pédagogie 15 Présentation de

Plus en détail

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients

Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Première Matinale de la CDFA Fidéliser Conquérir de nouveaux clients Michèle GUIGNARD 7 MAI 2009 Développement & Moyens Commerciaux 16 Chemin du Bougeng 31 Les objectifs Prendre conscience et trouver une

Plus en détail

Comportements des clients sur le web : comprendre le cheminement numérique depuis leur canapé jusqu à notre destination

Comportements des clients sur le web : comprendre le cheminement numérique depuis leur canapé jusqu à notre destination Comportements des clients sur le web : comprendre le cheminement numérique depuis leur canapé jusqu à notre destination Mardi 26 janvier de 9h30 à 12h30 : St Jean Le Vieux Jeudi 28 janvier de 9h30 à 12h30

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au FICHE REPÈRES POUR LES CHSCT Un cadre unique pour une hétérogénéité des pratiques accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015

Enquête de satisfaction 2015 Dans le cadre de sa démarche qualité, la société SADP met en place une enquête de satisfaction chaque année depuis 2012. Elle permet aux usagers de donner leur avis sur l organisation et la qualité de

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2012

Observatoire des Services Clients 2012 Observatoire des Services Clients 2012 Septembre 2012 Contact BVA Marie Laure SOUBILS marie-laure.soubils@bva.fr 06.20.26.22.50 Contact Viséo Conseil : 01 71 19 46 30 Sommaire Méthodologie Principaux enseignements

Plus en détail

Tech Infos Grandes Cultures Bio

Tech Infos Grandes Cultures Bio Tech Infos Grandes Cultures Bio N 9 / janvier 2015 Evaluer les systèmes en grandes cultures biologiques Résultats de 4 années d essais à La Saussaye L ESSAI EN BREF Afin d évaluer la faisabilité technique,

Plus en détail

Colloque du 11 décembre 2014 Synthèse des réponses au questionnaire de satisfaction

Colloque du 11 décembre 2014 Synthèse des réponses au questionnaire de satisfaction Colloque du 11 décembre 2014 Synthèse des réponses au questionnaire de satisfaction 25 réponses au questionnaire d évaluation remis lors du colloque du 11 décembre 2014 Etes-vous? Le programme du colloque

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Actions collectives Aquitaine 2015 Date limite de réponse : 26 FEVRIER 2015

CAHIER DES CHARGES Actions collectives Aquitaine 2015 Date limite de réponse : 26 FEVRIER 2015 CAHIER DES CHARGES ORGANISME DE FORMATION Direction territoriale Sud-Ouest CAHIER DES CHARGES Actions collectives Aquitaine 2015 Date limite de réponse : 26 FEVRIER 2015 > LE CONTEXTE Selon les chiffres

Plus en détail

COMPTE-RENDU DU 1 ER CCRPA ALSACE Jeudi 11 décembre 2014 à Strasbourg

COMPTE-RENDU DU 1 ER CCRPA ALSACE Jeudi 11 décembre 2014 à Strasbourg COMPTE-RENDU DU 1 ER CCRPA ALSACE Jeudi 11 décembre 2014 à Strasbourg Les participants : 69 personnes (50 du Bas-Rhin et 19 du Haut-Rhin) 45 personnes accompagnées et 24 professionnels Introduction de

Plus en détail

ENQUETE DE SATISFACTION

ENQUETE DE SATISFACTION ENQUETE DE SATISFACTION RESULTATS 2015 Engagement de service n 33 : La satisfaction des clients évaluée chaque année Réalisation d enquêtes de satisfaction au moins une fois par an concernant l ensemble

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE SAINT-JOSEPH LUMBIN Enquête auprès des familles Synthèse des résultats Avril 2015

RESTAURATION SCOLAIRE SAINT-JOSEPH LUMBIN Enquête auprès des familles Synthèse des résultats Avril 2015 O.G.E.C. Saint-Joseph 170 rue Grand Dufay 38660 Lumbin Tél : 04 76 08 27 01 ogec.stjolumbin@gmail.com RESTAURATION SCOLAIRE SAINT-JOSEPH LUMBIN Enquête auprès des familles Synthèse des résultats Avril

Plus en détail

Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012

Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012 Page 1 sur 9 Résultats de l enquête de satisfaction des clients professionnels - 2012 Objectifs et méthodologie de l enquête Afin de renforcer sa stratégie d amélioration continue au service du développement

Plus en détail

Groupe d échanges du 12 novembre 2013. Point n 2 : expérimentation du télétravail. Prorogation et modalités d évaluation

Groupe d échanges du 12 novembre 2013. Point n 2 : expérimentation du télétravail. Prorogation et modalités d évaluation Groupe d échanges du 12 novembre 2013 Point n 2 : expérimentation du télétravail Prorogation et modalités d évaluation L expérimentation du télétravail dans les services des MEDDE-METL est désormais active.

Plus en détail

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA Questionnaire pour le fonctionnement général du conseil d administration Cette autoévaluation a pour but de faire le point après

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Projet de mentorat pour le passage secondaire-collégial

Projet de mentorat pour le passage secondaire-collégial Projet de mentorat pour le passage secondaire-collégial _ Colloque AO 2011 Jeannine Gouin, enseignante responsable du projet Louise Bergeron, enseignante au secondaire Roxanne Boutin, c.o. et professionnelle

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

FORMATIONS CONTINUES

FORMATIONS CONTINUES Programme 3-12 ans FORMATIONS CONTINUES DESTINÉES AUX PROFESSIONNEL(LE)S DE L ACCUEIL TEMPS LIBRE Oct. 2015 - Sept. 2016 ADDENDUM DE LA BROCHURE - LA BOUTIQUE DE GESTION - ONE.be La Boutique de Gestion

Plus en détail

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire

Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Enquête dans la perspective d un renforcement des synergies territoriales sur les périmètres des cinq SAGE portés par l Etablissement public Loire Restitution du rapport final Orléans, 2 mai 2013 Sommaire

Plus en détail

Rapport d'étonnement

Rapport d'étonnement Nom de l entreprise Rapport d'étonnement Nom de l élève Période de stage Proposition finale En 2 pages maximum, le rapport d étonnement doit refléter vos premières impressions. Il doit être impérativement

Plus en détail

La propreté participative sur la ville de REIMS

La propreté participative sur la ville de REIMS La propreté participative sur la ville de REIMS Rencontres de l AVPU Mardi 10 mai 2011 Le plan propreté de Reims Quels constats sur Reims Sentiment d une dégradation de la propreté de notre ville ayant

Plus en détail

«Identifier et définir les risques pour mesurer les impacts sur le résultat et l organisation»

«Identifier et définir les risques pour mesurer les impacts sur le résultat et l organisation» Episode #3 - Le pilotage des Risques, bien sûr! Une évidence pas toujours si claire. Alexis Missoffe Senior Manager @Décision Performance Conseil (DPC) L Episode 2 de notre série sur les risques a introduit

Plus en détail

Secteur des Distributeurs Conseils - Hors Domicile

Secteur des Distributeurs Conseils - Hors Domicile Secteur des Distributeurs Conseils - Hors Domicile competences mobilite qualification evolution experience Secteur des Distributeurs Conseils - Hors Domicile Sommaire Des CQP pour les salaries... 4 La

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction VIGNE

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction VIGNE Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction VIGNE -1- Les actions prioritaires en 2013 Le Comité régional d épidémio-surveillance s est réuni le 12 février

Plus en détail

Démarche qualité. Certification de services de la Ville de Nancy

Démarche qualité. Certification de services de la Ville de Nancy Démarche qualité Certification de services de la Ville de Nancy 20 Novembre 2006 Lancée en 1996, la démarche qualité de la Ville de Nancy concernait jusqu à présent quatre activités principales : - l urbanisme

Plus en détail

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON

Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire. Antoine GARCIA Ville de BESANCON Gestion alternative des eaux pluviales : les défis posés par un réseau unitaire Antoine GARCIA Ville de BESANCON Mardi 13 mai 2014 Associations d idées Hier / Aujourd hui / Demain Réseau unitaire / Réseau

Plus en détail

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Santé et comportements dans la population saint-martinoise en 2013 Etude CONSANT Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Diabète Recherche de sucre dans le sang Huit individus

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE Commission Paritaire Nationale de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la branche Mutualité Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance Dossier de recevabilité

Plus en détail

QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE. Séminaire du 26 avril 2011

QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE. Séminaire du 26 avril 2011 QU EST-CE QU UNE STRATÉGIE DE COLLECTE DE FONDS? Séminaire du 26 avril 2011 UN APERÇU DE LA STRATEGIE Séminaire du 26 avril 2011 LA STRATÉGIE, C EST STRATÉGIQUE La stratégie de collecte de fonds doit être

Plus en détail

Office de Tourisme Métabief, Malbuisson-les lacs, Les Fourgs Diagnostic numérique de Métabief, Malbuisson, Les Fourgs

Office de Tourisme Métabief, Malbuisson-les lacs, Les Fourgs Diagnostic numérique de Métabief, Malbuisson, Les Fourgs Office de Tourisme Métabief, Malbuisson-les lacs, Les Fourgs Diagnostic numérique de Métabief, Malbuisson, Les Fourgs Entrons ensemble dans l aire numérique Office de Tourisme Métabief, Malbuisson-les

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie OBJET Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie Ce document constitue le cahier des charges établi

Plus en détail

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin

Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Soja et mais semé dans du seigle roulé, orge semé dans le sarrasin Objectif. Il y a 4 ans je m installait dans une ferme de 100Ha. Apres 2 ans observant l'état si pauvre et usé de la terre, j ai devenu

Plus en détail

Retour sur la journée du 4 octobre 2013

Retour sur la journée du 4 octobre 2013 Retour sur la journée du 4 octobre 2013 Rappel des enjeux 2 Les instances de gouvernance de l Ucanss ont souhaité doter le Régime général d un plan de communication pour : Valoriser les performances du

Plus en détail

Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation

Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation - Groupe de travail Etude de la rentabilité des systèmes de culture intégrant de la luzerne Synthèse

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Hervé Maisonneuve Paris, 14 octobre 2010 1 Pré-test Mémoire : définition? Pourquoi un mémoire? Comment choisir un sujet,

Plus en détail

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1

STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème. Sommaire du dossier. Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 STAGE «DECOUVERTE DE L ENTREPRISE» DES ELEVES DE 3ème Sommaire du dossier Les consignes de déroulement du stage ----------------- page 1 La convention de stage ----------------------------------- page

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

Performance-academy. www.performance-academy.fr. Cap Performance

Performance-academy. www.performance-academy.fr. Cap Performance Performance-academy www.performance-academy.fr Cap Performance Programme des ateliers Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n 0 Approche dʼensemble

Plus en détail

Entreprise MEREGO. Objet : commentaire sur l évolution des coûts et résultats sur les lecteurs de D.V.D. NOTE INTERNE

Entreprise MEREGO. Objet : commentaire sur l évolution des coûts et résultats sur les lecteurs de D.V.D. NOTE INTERNE Entreprise MEREGO De : GOLO Cécilia Comptable P.J. : coûts de revient et résultats analytiques A : Directeur Service de la comptabilité de gestion Date : 28/05/10 Objet : commentaire sur l évolution des

Plus en détail

SYNTHESE DES RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION RÉUNION RÉGIONALE SUR LES ÉVALUATIONS MERCREDI 11 JUIN 2014-06 - NANCY

SYNTHESE DES RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION RÉUNION RÉGIONALE SUR LES ÉVALUATIONS MERCREDI 11 JUIN 2014-06 - NANCY SYNTHESE DES RÉSULTATS DU QUESTIONNAIRE DE SATISFACTION RÉUNION RÉGIONALE SUR LES ÉVALUATIONS MERCREDI 11 JUIN 2014-06 - NANCY L ARS Lorraine, le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle, le Conseil Général

Plus en détail

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main Aidez vos employés à prendre leur santé en main Programme contre le diabète CibleSANTÉ Financière Sun Life Si la tendance se maintient, un Canadien sur trois sera diabétique ou prédiabétique d ici 2020

Plus en détail

Analyse de l enquête de satisfaction de la Mairie du 2 e. Enquête de satisfaction Mairie du 2e arrondissement Septembre 2012 1

Analyse de l enquête de satisfaction de la Mairie du 2 e. Enquête de satisfaction Mairie du 2e arrondissement Septembre 2012 1 Analyse de l enquête de satisfaction de la Mairie du 2 e Enquête de satisfaction Mairie du 2e arrondissement Septembre 202 Contexte Présentation de l étude Avec le projet de labellisation QualiParis, la

Plus en détail

Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB) et suivi des Effets Non-Intentionnels (ENI)

Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB) et suivi des Effets Non-Intentionnels (ENI) Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB) et suivi des Effets Non-Intentionnels (ENI) Séminaire Open Data en Agriculture 7 janvier 2015 Rose-Line Preud Homme & Camila Andrade Contexte Protocoles Outils

Plus en détail

Les bassins de vie : un nouveau concept pour optimiser la performance et le développement de votre réseau

Les bassins de vie : un nouveau concept pour optimiser la performance et le développement de votre réseau Les bassins de vie : un nouveau concept pour optimiser la performance et le développement de votre réseau 1 Méthodologie des bassins de vie Potentiel du réseau franchise par Performance du réseau franchise

Plus en détail

Pulvérisateurs à verger Contrôle de la dérive

Pulvérisateurs à verger Contrôle de la dérive Pulvérisation agricole - recherches Pulvérisateurs à verger Contrôle de la dérive Marlène Piché, MSc, ing. Bernard Panneton, PhD, ing. Centre de R&D en Horticulture, St-Jean-sur-Richelieu Design et conception

Plus en détail

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit

MISSION DES AUDITS. Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit MISSION DES AUDITS Fiche d organisation fonctionnelle n 2 : Préparer une mission d audit Novembre 2011 Sommaire Objectifs de la fiche d organisation fonctionnelle 3 Domaine d application 3 Responsable

Plus en détail

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône

Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Développement de l Agriculture Biologique sur le territoire Dombes-Saône Photo : M Benmergui L agriculture biologique sur le territoire 14 exploitations en AB, 1.66% des exploitations 758 ha soit 1.5%

Plus en détail

1. Pourquoi organiser une réunion de concertation?

1. Pourquoi organiser une réunion de concertation? MODALITÉS D ÉCHANGES AVEC LES PARTIES PRENANTES : LES RÉUNIONS DE CONCERTATION FICHE N 3 Informer préalablement les parties prenantes sur l objet, les caractéristiques, les enjeux et objectifs, les plusvalues

Plus en détail

Stage en entreprise - classes de 3 e -

Stage en entreprise - classes de 3 e - Collège La Cerisaie Stage en entreprise - classes de 3 e - Collège la Cerisaie - Charenton-le-pont Année scolaire 2013-2014 L'intégralité de ce document est téléchargeable sur l'ent*, page «livret d accueil»

Plus en détail

Comment construire un Plan de Continuité d Activité. Retour d expérience de gestion des risques naturels Novembre 2011

Comment construire un Plan de Continuité d Activité. Retour d expérience de gestion des risques naturels Novembre 2011 Comment construire un Plan de Continuité d Activité Retour d expérience de gestion des risques naturels Novembre 2011 Les menaces directes ou indirectes du fait des réactions en chaîne (coupure des réseaux

Plus en détail

Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement?

Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement? Montréal, le 27 mai 2016 Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement? La violence au travail est une réalité quotidienne dans de nombreux

Plus en détail

CANDIDAPEC La CVthèque de l Apec

CANDIDAPEC La CVthèque de l Apec CANDIDAPEC La CVthèque de l Apec Guide d utilisation Conseils pratiques pour rechercher efficacement des CV Apec solutions RH pour les entreprises CANDIDAPEC Un outil incontournable pour recruter Gratuite

Plus en détail

Que faut-il, Pour réaliser son projet de production hors-sol?

Que faut-il, Pour réaliser son projet de production hors-sol? . M. GOERTZ Jean-Pierre HyCoForm 144 Route du Vieux Flamboyant Le BERNICA 97435 Saint Gilles les hauts. Que faut-il, Pour réaliser son projet de production hors-sol? Cher Internaute, Avant de se lancer

Plus en détail

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION

CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION CARNET DE BORD DE L ÉTUDE DE GESTION Nom : Prénom : Classe : Sciences Gestion : Étu gestion Page 1 sur 16 I Qu'est-ce que l'étu Gestion? Source : Extrait du Bulletin officiel n 21 du 24/05/2012), note

Plus en détail