FLASH SPECIAL GRELE. A l heure actuelle, il est impossible d estimer les dégâts occasionnés au vignoble.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FLASH SPECIAL GRELE. A l heure actuelle, il est impossible d estimer les dégâts occasionnés au vignoble."

Transcription

1 A tous les Adhérents FLASH SPECIAL GRELE Bilan météo de la nuit du 12 au 13 mai : Dans la nuit du 12 au 13 mai, un violent orage a éclaté sur le canton de Branne, accompagné de vent et surtout d averse de grêle. Nous avons enregistré des dégâts sur les parcelles suite à cet orage de grêle. Les communes concernées sont notamment les suivantes : Baron, St Quentin de Baron, Camiac et St Denis, Espiet, Cadarsac, Nérigean, Tizac de Curton, Grézillac, Guillac, Moulon, Génissac, Daignac, Dardenac, Lugaignac, Cabara, Le canton de Libourne est également concerné, Saint Sulpice de Faleyrens, St Emilion, St Laurent des Combes, St Hippolyte, St Christophe des Bardes, Vignonet, St Etienne de Lisse, notamment. L orage de grêle a également sévi sur le secteur de Castillon, et dans une moindre mesure sur les satellites de St Emilion. L intensité des dégâts actuellement visibles est variable d un secteur à l autre : Sur certaines parcelles les dégâts sont très importants : plus de 80% des rameaux sectionnés, les apex sont cassés, d autres sont sectionnés à leur base. La récolte 2009 est en grande partie anéantie et la suivante est gravement hypothéquée. C est le cas de parcelles sur les communes de St Quentin de Baron, de Camiac et St Denis, de Moulon, du Port de Génissac, de Cabara, notamment. Sur les autres parcelles les dégâts sont importants, avec des variations selon les secteurs : des feuilles perforées, des rameaux blessés et les mannes les plus exposées touchées par les grêlons. Le canton de Targon semble avoir été épargné. A l heure actuelle, il est impossible d estimer les dégâts occasionnés au vignoble. Cet orage fait suite à trois jours déjà bien arrosés, où quelques grêlons avaient déjà été observés mais sans occasionner de dégâts importants. Depuis, la pluie n a pas cessé, rendant très difficiles les interventions dans les parcelles.

2 2 STRATEGIE A METTRE EN OEUVRE Travaux à envisager sur les parcelles grêlées : o l épamprage du pied peut continuer, o l épamprage de la tête doit être reporté afin de permettre de suivre l évolution de la végétation et ainsi de choisir les rameaux les plus susceptibles de continuer à se développer, o pour les vignes dont les apex sont cassés, si les rameaux herbacés ne sont pas éclatés ni pelés jusqu à leur base, il peut être utile de retailler à l épinette, pour éliminer les débris de végétaux et surtout stimuler la pousse des entre-cœurs et créer une nouvelle végétation, cette opération est d autant plus importante sur les jeunes plantes, o lorsque toutes les mannes sont détruites et que les rameaux sont éclatés et pelés jusqu à leur base, la retaille est envisageable si la chute de grêle survient avant la floraison, cette opération vise à favoriser la pousse de nouveaux rameaux pouvant aoûter et ainsi permettre la taille de l hiver prochain. Mais c est une intervention coûteuse et donc difficilement envisageable sur notre secteur. Quand faut-il traiter la vigne grêlée et avec quels fongicides? Rappels : Le pouvoir cicatrisant du cuivre n est toujours pas démontré. Une application à base de folpel contre le rot blanc est inutile, tout d abord parce que cette maladie n a pas été identifiée dans le Bordelais et ensuite car elle n apparaît que sur les baies à l approche de la véraison. L application d engrais foliaires ne présente aucun intérêt dans l immédiat. Le système racinaire, organe d assimilation des nutriments pour les plantes, n est en rien altéré par la grêle! Protection phytosanitaire La priorité est d assurer la protection contre les maladies cryptogamiques, mildiou et oïdium, des feuilles et grappes restant sur les pieds. Selon la pluviométrie reçue, les protections de contact sont lessivées (plus de 20 mm de pluie depuis le dernier traitement) 1 er cas : vous étiez à découvert ou en fin de rémanence ou votre traitement de contact a été lessivé : Intervenir si possible dans les 24 heures (en fonction de la possibilité de rentrée dans la parcelle) avec une spécialité curative contre le mildiou (cymoxanil ou éventuellement dimétomorphe) et commencer la protection anti-oidium. 2 ème cas : vous étiez couvert avec des spécialités pénétrantes ou systémiques : Renouveler la protection en fonction de la rémanence des produits utilisés mais en raccourcissant les cadences de traitement. Le service vigne de l URABLT-ADAR se tient à votre disposition pour tout renseignement technique. Carine DELACROIX, Conseillère viticole.

3 3 AIDES A LA RESTRUCTURATION DU VIGNOBLE Dossiers 2008/2009 Certaines parcelles très fortement grêlées ne produiront pas de raisins. Si vous décidez d'arracher par anticipation ces parcelles qui étaient prévues en arrachage après les vendanges 2009, n'oubliez pas de faire la déclaration d'arrachage préalable en vue d'une restructuration, à compléter et à adresser à VINIFLHOR (devenu FRANCE AGRIMER) avant le 31 juillet 2009 Les imprimés sont à votre disposition au bureau de l'urablt-adar. Si cet imprimé fait l'objet d'une deuxième déclaration pour la même campagne, il suffit de l'accompagner d'une note explicative. A cette déclaration, vous devrez joindre :. un extrait de plan cadastral avec la mention de l'échelle et de la commune pour chaque parcelle cadastrale et. la déclaration d'intention d'arrachage si elle est établie. Vous devez impérativement attendre que VINIFLHLOR (devenu FRANCE AGRIMER) contrôle vos parcelles avant d'arracher. ATTENTION! très important.. A compter de cette campagne (08/09), seules les surfaces qui auront fait l'objet d'une déclaration d'arrachage préalable en vue d'une restructuration pourront prétendre à la prime de restructuration. Yvette SANCHEZ Si vous désirez des renseignements complémentaires, contactez moi au :

4 4 ORAGES DE GRELE DEMARCHES / CONSEQUENCES (article extrait de la note CA33 du 14 mai 2009 adressée aux ADAR concernées) Comme à chaque fois qu'il y a des orages de grêle, voici quelques éléments à retenir quant aux démarches possibles : - Assurance : la grêle est un risque assurable et l'a toujours été. Se tourner vers son assurance pour des prises en charge en fonction des pertes constatées par l'expert de l'assurance et du contrat. Il ne peut pas y avoir d'intervention du fonds de calamités (ou des catastrophes naturelles) puisque le risque est assurable. NB : le Conseil Général a toujours, depuis 2003, une aide d'incitation à l'assurance grêle (prise en charge de la cotisation partielle pendant les 3 premières annnées pour les nouveaux cotisants) - Mesures sociales ou fiscales :. Le dispositif d'aménagement d'échéances des cotisations sociales ou fiscales est toujours en vigueur depuis le début de la crise viticole.. Un dégrèvement d'une partie de la taxe foncière non batie déjà accordé pour les sinistres sur vigne de 2008 pourrait être demandé de nouveau cette année après décision des instances départementales et constatation des pertes de récolte (affaire à suivre). - Autres mesures possibles, pour les producteurs qui veulent conserver leur clientèle :. Baux de petites parcelles,. Conventions de mise à disposition avec la SAFER avant le 31 Juillet Ces deux mesures permettent la récolte au nom du viticulteur pour ceux qui pensent manquer de vendange/marchés.. Autorisation d'achat de vendange par la DDAF : mesure dérogatoire permettant l'achat de raisins ou de moûts issus de la même appellation dans la limite de 80% de la récolte normale (moyenne 5 dernières années) à condition d'avoir plus de 30% de pertes. (Mais interdiction d'utilisation du nom de château de l'exploitant). Ce point sera certainement discuté dans les semaines qui viennent. Commission d enquête Une enquête sera rélalisée le Mardi 19 mai après midi avec la DDA, les Conseillers Agricoles et Viticoles ADAR/CA33, les représentants de Syndicats et des responsables politiques afin d évaluer les dégats et étudier les réponses à apporter.

5 Pour évaluer les conséquences de la grêle. sur l emploi Nous nous associons à la FDSEA afin d évaluer les conséquences de la grêle sur l emploi salarié. Cette enquête a pour but de négocier au niveau départemental l autorisation de recourir, pour les viticulteurs grêlés, au chômage partiel. La DDTE donne son accord sur toutes les demandes de chômage partiel et cette mesure est complexe à mettre en place au niveau individuel. Le département a été très largement touché par les intempéries, la FDSEA souhaite aider les agriculteurs concernés en négociant auprès de la DDTE une mesure collective : un plan départemental de chômage partiel pour la filière agricole. Pour cela, il faut construire un dossier précis, basé sur des faits et des chiffres. C est pourquoi nous nous associons à la démarche avec cette enquête. Essayez de répondre le plus précisément possible aux questions, même si aujourd hui vous ne pouvez qu estimer les conséquences. Si vous êtes concernés par la grêle, nous vous remercions de compléter le questionnaire ci-dessous, nous ferons remonter les informations à la FDSEA et nous vous tiendrons informés des suites QUESTIONNAIRE en vue de la PRÉPARATION D'UN PLAN DÉPARTEMENTAL DE CHÔMAGE PARTIEL à renvoyer à l URABLT-ADAR 10, l Olibey GREZILLAC ou par fax au NOM :.... Commune du siège de l exploitation :..... Communes sur lesquelles vous avez des dégâts :..... Superficie en production de l exploitation :..... Nb approximatif d ha touchés... Nb CDI temps plein :...Nb CDI intermittents :...Nb de CDD (en mai 09) : Quelles sont les façons culturales qui ne seront pas pratiquées cette année? Combien d'heures de travail perdues cela représente-t-il? En cas d'absence de récolte, combien d'heures de travail seront perdues? Sur quelles périodes de l'année 2009 supposez-vous que ces heures de travail seront perdues? Combien d'heures supplémentaires seront éventuellement nécessaires pour préserver les cultures et préparer la prochaine année culturale et sur quels travaux et quelles périodes?

TALENSIA. Pertes d exploitation Grêle sur récoltes. Dispositions spécifiques

TALENSIA. Pertes d exploitation Grêle sur récoltes. Dispositions spécifiques TALENSIA Pertes d exploitation Grêle sur récoltes Dispositions spécifiques L'introduction et la présentation du plan d assurances Entreprises Les dispositions communes Le lexique sont également d'application.

Plus en détail

LA PRODUCTION DE MES VIGNES EST-ELLE COUVERTE EN CAS D INTEMPERIES?

LA PRODUCTION DE MES VIGNES EST-ELLE COUVERTE EN CAS D INTEMPERIES? LA PRODUCTION DE MES VIGNES EST-ELLE COUVERTE EN CAS D INTEMPERIES? Il existe plusieurs dispositifs publics et privés pour indemniser voire réduire l impact financier d un aléa climatique qui détruit en

Plus en détail

Gel de février 2012 NOTICE A L'ATTENTION DES AGRICULTEURS

Gel de février 2012 NOTICE A L'ATTENTION DES AGRICULTEURS DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE L'ARDECHE Gel de février 2012 NOTICE A L'ATTENTION DES AGRICULTEURS Le Comité National de Gestion des Risques en Agriculture (CNGRA) réuni le 10 octobre 2012

Plus en détail

La retraite anticipée pour longue carrière

La retraite anticipée pour longue carrière vous guider La retraite anticipée pour longue carrière n Dispositif, conditions, âge de départ www.msa.fr 2 Connaître le dispositif de retraite anticipée pour longue carrière Si vous avez commencé à travailler

Plus en détail

Compte rendu de la réunion de la cellule de crise Grêle intempéries

Compte rendu de la réunion de la cellule de crise Grêle intempéries Communiqué de Presse vendredi 9 août 2013 Compte rendu de la réunion de la cellule de crise Grêle intempéries L'ensemble des organisations professionnelles agricoles, le Conseil général et les services

Plus en détail

Lettre d informations 1 27 avril 2015

Lettre d informations 1 27 avril 2015 Lettre d informations 1 27 avril 2015 Au programme de cette lettre d informations : Point Agrométéo La gelée blanche de début avril Démarrage de la végétation point nutrition Point phytosanitaire Point

Plus en détail

Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production. Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées

Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production. Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées Coûts des pratiques viticoles dans le Sud-Ouest en fonction de la typologie de production Damien AMELINE, CER France Midi-Pyrénées 10 Damien décembre Ameline 2010 (CER France Toulouse Midi-Pyrénées) Compétitivité

Plus en détail

4 février 2014 Montpellier

4 février 2014 Montpellier Evaluation de systèmes viticoles par l expérimentation : bilan sur la méthode et son efficacité Laurent Delière, Morgane Petitgenet INRA Bordeaux, ISVV, UMR Santé et Agroécologie du Vignoble Culture pérenne

Plus en détail

Faune. Flore. Entretien de votre cep de vigne. Stades repères de la vigne. Biodiversité dans les vignes. Clyle. Abeille. Cigarier Veronique.

Faune. Flore. Entretien de votre cep de vigne. Stades repères de la vigne. Biodiversité dans les vignes. Clyle. Abeille. Cigarier Veronique. Entretien de votre cep de vigne Stades repères de la vigne Repos d hiver Bourgeons dans le coton Pointe verte Eclatement des bourgeons Nom : Vitis vinifera Famille : Vitacées Type : Arbuste fruitier Hauteur

Plus en détail

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE

VITICULTURE 2012 V 12 / PACA 02 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE VITICULTURE 212 V 12 / PACA 2 STRATEGIE D APPLICATION DU CUIVRE EN VITICULTURE Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse 1- Identification de l action a. Responsables techniques et partenaires :

Plus en détail

GDON du Libournais : Bulletin 19 du 2 août 2012

GDON du Libournais : Bulletin 19 du 2 août 2012 GDON du Libournais : Bulletin 19 du 2 août 2012 L essentiel en quelques mots: Flavescence Dorée La décision finale de mise en place d un second traitement dans les zones concernées sera connue le 7 août

Plus en détail

Annexe a - Pertes de fonds - Dommages aux sols cultivés (ravinement, dépôts d embâcles, débris végétaux, dépôts de boue) et aux palissages

Annexe a - Pertes de fonds - Dommages aux sols cultivés (ravinement, dépôts d embâcles, débris végétaux, dépôts de boue) et aux palissages Annexe a - Pertes de fonds - Dommages aux sols cultivés (ravinement, dépôts d embâcles, débris végétaux, dépôts de boue) et aux palissages Le curage et le nettoyage des cours d eau ne sont pas éligibles

Plus en détail

Demande de foncier agricole en vue de l extension d une exploitation

Demande de foncier agricole en vue de l extension d une exploitation DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES CADRE RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION DIRECTION DES FINANCES PUBLIQUES DE LA GUYANE DIVISION DES MISSIONS DOMANIALES Rue FIEDMOND BP 7016 97307 CAYENNE CEDEX Téléphone

Plus en détail

EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 DANS LE CADRE DE LA DEMANDE DE DEROGAITON TEMPORAIRE POUR LES TRAITEMENTS AERIENS SUR VIGNE

EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 DANS LE CADRE DE LA DEMANDE DE DEROGAITON TEMPORAIRE POUR LES TRAITEMENTS AERIENS SUR VIGNE EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 DANS LE CADRE DE LA DEMANDE DE DEROGAITON TEMPORAIRE POUR LES TRAITEMENTS AERIENS SUR VIGNE DEPARTEMENTS DE LA LOIRE ET DU RHONE 2015 PORTEURS DE PROJET

Plus en détail

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal?

Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? Salariés NOVEMBRE 2012 nouveauté Pouvez-vous prendre votre retraite avant l âge légal? 2012 etraite anticipée rretraite anticipée Conditions Trimestres retenus Démarches B Les conditions Le décret du 2

Plus en détail

Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail!

Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail! Ne laissez pas le mauvais temps détruire le fruit de votre travail! Nous vous soutenons dans votre gestion de risques à l aide d une couverture d assurance globale contre les aléas climatiques. AU SERVICE

Plus en détail

LE MARCHE DE L EXTERNALISATION SAISIE COMPTABLE PAIE. Etude réalisée en JUILLET 2008

LE MARCHE DE L EXTERNALISATION SAISIE COMPTABLE PAIE. Etude réalisée en JUILLET 2008 LE MARCHE DE L EXTERNALISATION SAISIE COMPTABLE PAIE Etude réalisée en JUILLET 2008 ETUDE RCA-BPO SERVICES FRANCE-2008 1 INTRODUCTION Nous avons interrogé près de 500 Experts-Comptables qui sont pour 495

Plus en détail

forum transmission reprise

forum transmission reprise La rencontre entre cédants et repreneurs d ents haute gironde forum JEUDI SALLE FÊTES DES 15H-20HPugnac 21 octobre haute gironde forum Le Syndicat Mixte du Pays de la Haute Gironde (plus de 80 000 habitants,

Plus en détail

Demande de foncier agricole en vue de créer une exploitation

Demande de foncier agricole en vue de créer une exploitation DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES CADRE RÉSERVÉ À L ADMINISTRATION DIRECTION DES FINANCES PUBLIQUES DE LA GUYANE DIVISION DES MISSIONS DOMANIALES Rue FIEDMOND BP 7016 97307 CAYENNE CEDEX Téléphone

Plus en détail

Mots-clés : Prestations viniques, distillation, retrait sous contrôle, marcs, lies, expérimentation.

Mots-clés : Prestations viniques, distillation, retrait sous contrôle, marcs, lies, expérimentation. DECISION DU DIRECTEUR GENERAL DE FRANCEAGRIMER DIRECTION GESTION DES AIDES SERVICE DES AIDES COMMUNAUTAIRES SPECIFIQUES 12, RUE ROL-TANGUY TSA 20002 93555 MONTREUIL SOUS BOIS CEDEX AIDES/ SACSPE/D 2011-60

Plus en détail

Autorisation de plantation

Autorisation de plantation Autorisation de plantation Durée du dispositif Le régime d'autorisations de plantations de vigne s'applique du 1 er janvier 2016 au 31 décembre 2030. La Commission devant procéder à un réexamen à mi- parcours

Plus en détail

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 COMPLEMENTAIRE SANTE (MUTUELLE) Le Texte : Avenant n 2/2011 du 12 juillet 2011 agréé le 18 novembre 2011 par arrêté paru au JO le 29 novembre 2011 - étendu le par arrêté paru

Plus en détail

Bilan Carbone des interventions viticoles

Bilan Carbone des interventions viticoles Chambre d agriculture de Vaucluse Bilan Carbone des interventions viticoles Silvère DEVEZE Chambre d Agriculture de Vaucluse Tél : 04.90.23.65.65 fax : 04.90.23.65.40 email : accueil@vaucluse.chambagri.fr

Plus en détail

Vignes grêlées. ProConseil. Echanges techniques et témoignages. Septembre Blaise Duboux, Vigneron à Lavaux David Marchand, Conseiller viticole

Vignes grêlées. ProConseil. Echanges techniques et témoignages. Septembre Blaise Duboux, Vigneron à Lavaux David Marchand, Conseiller viticole Vignes grêlées Echanges techniques et témoignages Blaise Duboux, Vigneron à Lavaux David Marchand, Conseiller viticole Septembre 2013 Vignes grêlées Echanges techniques et témoignages Réactions après la

Plus en détail

GDON du Libournais : Bulletin 20 du 9 août Synthèse météo : du 2 au 8 août 2012

GDON du Libournais : Bulletin 20 du 9 août Synthèse météo : du 2 au 8 août 2012 GDON du Libournais : Bulletin 20 du 9 août 2012 L essentiel en quelques mots: Flavescence Dorée Tableau définitif des obligations de traitement sur adulte Tordeuses Début du 3eme vol Eudémis attendu dans

Plus en détail

Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS

Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS Info.pl@ine N 400 25 janvier 2012 5 pages CEREALES RELIQUATS Risque verse Comment bien prélever? AGRO-METEO Les températures enregistrées ces derniers mois restent exceptionnelles. Pour les premiers semis

Plus en détail

Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier

Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier www.federale.be www.brique.be Préface Fin 2011, un plan de pension sectoriel a été instauré pour les ouvriers du secteur briquetier. Avec ce plan

Plus en détail

Région... ... ... ... ... Lieu-dit de la parcelle... ...

Région... ... ... ... ... Lieu-dit de la parcelle... ... Vu l avis favorable du Conseil National de l Information Statistique cette enquête reconnue d intérêt général et de qualité statistique est obligatoire. Visa n 2007 X 019 AG du Ministre de l Agriculture

Plus en détail

Assemblée générale de la Fédération des Vins du Bergeracois. Bergerac, le mardi 28 janvier 2014

Assemblée générale de la Fédération des Vins du Bergeracois. Bergerac, le mardi 28 janvier 2014 Assemblée générale de la Fédération des Vins du Bergeracois Bergerac, le mardi 28 janvier 2014 Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Dordogne Ma participation à votre assemblée générale me permet

Plus en détail

FICHES BONNE ANNEE 2013. Bulletin n 66 Janvier 2013. Chères et Chers collègues, Nous vous adressons nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

FICHES BONNE ANNEE 2013. Bulletin n 66 Janvier 2013. Chères et Chers collègues, Nous vous adressons nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année. Bulletin n 66 Janvier 2013 Chères et Chers collègues,. Vœux 2013... 1. Certiphyto... 2. Barème des fermages... 3. Aides à la restructuration / Achats droits de Plantation... 4 Nous vous adressons nos meilleurs

Plus en détail

Remerciements 2 Introduction 3 Démarche utilisée 3

Remerciements 2 Introduction 3 Démarche utilisée 3 ANALYSE DES STRATEGIES DE LUTTE CONTRE L OÏDIUM DES VITICULTEURS BIOLOGIQUES EN LANGUEDOC-ROUSSILLON - SYNTHESE D ENQUETES NICOLAS CONSTANT DECEMBRE 2008 LA REDACTION DE CE DOCUMENT A BENEFICIE DU SOUTIEN

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS TESA WEB VENDANGES 2014 1/20

FOIRE AUX QUESTIONS TESA WEB VENDANGES 2014 1/20 FOIRE AUX QUESTIONS TESA WEB VENDANGES 2014 1/20 Sommaire L'INSCRIPTION A L'ESPACE INTERNET PRIVE...4 1 Comment s'inscrire à l'espace internet privé?...4 2 Comment retrouver mon mot de passe?...4 LA DECLARATION

Plus en détail

Certification environnementale des exploitations agricoles

Certification environnementale des exploitations agricoles Certification environnementale des exploitations agricoles Afin de vous adresser une proposition sans engagement de votre part, nous vous remercions de bien vouloir remplir ce document et de nous le retourner

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Information de presse

Information de presse Information de presse ab Des estimations provisoires de Swiss Re sigma indiquent que les catastrophes naturelles et techniques ont entraîné des dommages pour la société à hauteur de 52 milliards USD en

Plus en détail

Introduction Accompagner une viticulture compétitive et responsable. Remercier ET rebondir sur l idée développée par JAMES DE ROANY

Introduction Accompagner une viticulture compétitive et responsable. Remercier ET rebondir sur l idée développée par JAMES DE ROANY Introduction Accompagner une viticulture compétitive et responsable Remercier ET rebondir sur l idée développée par JAMES DE ROANY La Qualité d'un service ou d'un produit n'est pas ce que vous y mettez.

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS TESA WEB VENDANGES 2015 1/26

FOIRE AUX QUESTIONS TESA WEB VENDANGES 2015 1/26 FOIRE AUX QUESTIONS TESA WEB VENDANGES 2015 1/26 Sommaire L'INSCRIPTION A L'ESPACE INTERNET PRIVE...4 1 Comment s'inscrire à l'espace internet privé?...4 2 Comment retrouver mon mot de passe?...4 LA DECLARATION

Plus en détail

Associations - Dossier de Demande de subvention Année universitaire 2012/2013

Associations - Dossier de Demande de subvention Année universitaire 2012/2013 Associations - Dossier de Demande de subvention Année universitaire 2012/2013 Ce dossier de demande de subvention est un formulaire simplifié destiné à toutes les associations étudiantes désireuses d obtenir

Plus en détail

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013

Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 Principales mesures issues de la loi de Sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 CDD : COTISATIONS SUPPLEMENTAIRES POUR LES CDD DE COURTE DUREE À partir du 1er juillet 2013, la cotisation patronale d assurance

Plus en détail

Quel service puis-je racheter?

Quel service puis-je racheter? PARLONS VOLUME 1, NUMÉRO 4 JUILLET 2000 Combien cela coûte-t-il? Voir page 4 Quel service puis-je racheter? Voir page 3 Pourquoi est-ce une bonne idée de racheter du service? Voir page 2 Comment décider

Plus en détail

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE

COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE Pour mieux comprendre COMPÉTITIVITÉ EMPLOI EN AGRICULTURE LE GOUVERNEMENT S ENGAGE L agriculture est un secteur stratégique pour l économie française et dispose d atouts considérables. Avec ses 450 000

Plus en détail

GESTION DE L ENHERBEMENT :

GESTION DE L ENHERBEMENT : GESTION DE L ENHERBEMENT : LES ATOUTS DU NATUREL Qu'il soit semé ou naturel, permanent ou temporaire, l'enherbement du vignoble constitue aujourd'hui une pratique très largement répandue en Aquitaine,

Plus en détail

Tornade du 17 juin 2013 Départements 21 et 89

Tornade du 17 juin 2013 Départements 21 et 89 Flash info Allianz Courtage Juin 2013 Tornade du 17 juin 2013 Départements 21 et 89 Deux orages se sont télescopés et se sont transformés en mini tornade lundi 17 juin 2013 dans l Yonne, notamment dans

Plus en détail

Influence du changement. agronomiques de la vigne

Influence du changement. agronomiques de la vigne Influence du changement climatique sur les résultatsr agronomiques de la vigne à l'aide du modèle STICS Iñaki García a de Cortázar Atauri Unité CSE - Avignon Réunion Protection du Vignoble Changement Climatique

Plus en détail

Organisation administrative des services de santé au travail

Organisation administrative des services de santé au travail Plan Organisation administrative des services de santé au JDV Nancy juillet 2006 Complément de cours Contexte réglementaire évolutif Les différents types de services de santé au conditionnés par leurs

Plus en détail

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries

Gestion & Actualité. La note d information du CGL SOMMAIRE. Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries EXTRAITS DU N 45 NOVEMBRE 2010 Gestion & Actualité La note d information du CGL SOMMAIRE Page 2 Page 3 Page 4 Suppression d avantage Particuliers : quelques projets Un seuil relevé BTP intempéries Des

Plus en détail

UNITE D ENSEIGNEMENT : UE 72 ASSURANCES DOMMAGES ENTREPRISES. Année universitaire 2014-2015. Examen 1ere session : le mardi 16 juin 2015

UNITE D ENSEIGNEMENT : UE 72 ASSURANCES DOMMAGES ENTREPRISES. Année universitaire 2014-2015. Examen 1ere session : le mardi 16 juin 2015 Licence Professionnelle Conseiller, Souscripteur, gestionnaire en assurance UNITE D ENSEIGNEMENT : UE 72 ASSURANCES DOMMAGES ENTREPRISES Année universitaire 2014-2015 Examen 1ere session : le mardi 16

Plus en détail

Information sur l Assurance. SCOOTER 50 cm 3

Information sur l Assurance. SCOOTER 50 cm 3 group Information sur l Assurance SCOOTER 50 cm 3 Avec AssurOne Group, l assurance Scooter devient simple. Notre rôle est de vous proposer un contrat avec toutes les garanties dont vous avez besoin pour

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE. Aide financière pour études supérieures 2010/2011 Guide pratique

CONFÉRENCE DE PRESSE. Aide financière pour études supérieures 2010/2011 Guide pratique CONFÉRENCE DE PRESSE jeudi, 15 juillet 2010 François Biltgen Ministre de l Enseignement supérieur et de la Recherche Aide financière pour études supérieures 2010/2011 Guide pratique Aide financière pour

Plus en détail

VITICULTURE. Chambres d Agriculture. Associations de Gestion et de Comptabilité. Des Départements 49, 44, 72

VITICULTURE. Chambres d Agriculture. Associations de Gestion et de Comptabilité. Des Départements 49, 44, 72 VITICULTURE 125 126 GROUPE VITICULTURE Le groupe comprend 75 entreprises dont 47 en société (63 %). La vigne représente 88 % des produits, le complément étant apporté par des grandes cultures ou d autres

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal

Bulletin de Santé du Végétal Bulletin de Santé du Végétal Arboriculture - LORRAINE BULLETIN N 24 EDITION DU 2 SEPTEMBRE 2015 Tous fruitiers Monilioses : la période de risque est en cours. D.Suzukii : le nombre de capture reste stable

Plus en détail

Outils de diagnostic du stress hydrique et application d un modèle de bilan hydrique.

Outils de diagnostic du stress hydrique et application d un modèle de bilan hydrique. Outils de diagnostic du stress hydrique et application d un modèle de bilan hydrique. État actuel des résultats Jean-Christophe PAYAN et Elian SALANÇON ITV Montpellier des viticulteurs vis-à-vis de la

Plus en détail

L assurance récoltes en France

L assurance récoltes en France P A C I F I C A - A S S U R A N C E S D O M M A G E S L assurance récoltes en France Colloque FARM - Pluriagri du 18 décembre 2012 Thierry LANGRENEY Directeur général de Pacifica L assurance, un outil

Plus en détail

Bulletin de santé du végétal

Bulletin de santé du végétal Poitou-Charentes Bulletin de santé du végétal ÉDITION VITICULTURE CHARENTES Numéro 81 20 août 2013 Prochain bulletin en septembre FLAVESCENCE DORÉE : l'assainissement du vignoble charentais repose sur

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE AIDES A L'ALLEGEMENT ET A L'AMENAGEMENT DES CHARGES

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE AIDES A L'ALLEGEMENT ET A L'AMENAGEMENT DES CHARGES CONSEIL GENERAL DE TARN-ET-GARONNE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DE L ASSEMBLEE 1 ère REUNION DE 2005 Séance du 11 février 2005 CG 05/1 ère /IV-03 AIDES A L'ALLEGEMENT ET A L'AMENAGEMENT DES CHARGES

Plus en détail

Arboriculture MAINE-ET-LOIRE LES OFFRES

Arboriculture MAINE-ET-LOIRE LES OFFRES MAINE-ET-LOIRE LES OFFRES Si une offre vous intéresse, veuillez contacter : ADEFA MAINE ET LOIRE 14 avenue Jean Joxé BP 80423 49004 Angers Tél : 02 41 96 76 47 Fax : 02 41 96 77 58 job-maineetloire@anefa.org

Plus en détail

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7

Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Guide de prêt SMART Votre parcours vers la liberté financière commence ici! Page 2 de 7 Réalisez votre rêve de liberté financière Félicitations! Vous avez franchi le premier pas vers votre liberté financière.

Plus en détail

Maitrise au vignoble des déviations organoleptiques liées à la géosmine

Maitrise au vignoble des déviations organoleptiques liées à la géosmine Maitrise au vignoble des déviations organoleptiques liées à la géosmine L.Guérin, F.Guyot (IFV Tours), P.Mallier, A.Mallet (CA37), M. Badier, A Buchet (CA41) 1 Objectifs Déterminer les mesures prophylactiques,

Plus en détail

Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur

Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur 1 2 Que voit-on? Bande enherbée (graminées)entre deux rangs de vigne. Enherbement assez haut et varié favorisant la biodiversité. Désherbage chimique sur le cavaillon car cavaillon propre et non travaillé

Plus en détail

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES

Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES Bulletin de Santé du Végétal (BSV) en Aquitaine : Résultats de l enquête de satisfaction GRANDES CULTURES -1- Rappel dispositif BSV Dispositif cadré par la circulaire du 4 mars 2009 et complété par notes

Plus en détail

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr

Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006. http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Pégase 3 MSA Les contrats «vendanges» Dernière révision le 28/09/2006 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...3 Particularités du contrat...3 Les cotisations concernées...4 Les

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION À L ATTENTION DES BÉNÉFICIAIRES POTENTIELS DE LA PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES

NOTICE D INFORMATION À L ATTENTION DES BÉNÉFICIAIRES POTENTIELS DE LA PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES NOTICE D INFORMATION À L ATTENTION DES BÉNÉFICIAIRES POTENTIELS DE LA PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES Cette notice présente les principaux points de la réglementation. Lisez-la avant de remplir la demande.

Plus en détail

Association. Demande de subvention Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d'association. Dossier de demande de subvention CLUB DU TROISIEME AGE

Association. Demande de subvention Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d'association. Dossier de demande de subvention CLUB DU TROISIEME AGE DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA SOLIDARITE C ellule C om ptabilité et Statistiques Association Demande de subvention Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d'association Dossier de demande de subvention

Plus en détail

GROUPAMA, ASSUREUR DE TOUTES LES AGRICULTURES

GROUPAMA, ASSUREUR DE TOUTES LES AGRICULTURES GROUPAMA, ASSUREUR DE TOUTES LES AGRICULTURES Déjeuner de presse Agricole 17 février 2015 INTERVENANTS Jean-Yves DAGÈS Président de la Fédération Nationale Groupama Thierry MARTEL Directeur général Groupama

Plus en détail

Crises agricoles : la MSA Grand Sud à vos côtés

Crises agricoles : la MSA Grand Sud à vos côtés Crises agricoles : la MSA Grand Sud à vos côtés Organisme de sécurité sociale chargé de la mission de service public d encaisser les cotisations et d assurer le service des prestations au regard de la

Plus en détail

Faits marquants de la campagne viticole 2016

Faits marquants de la campagne viticole 2016 Faits marquants de la campagne viticole 2016 Naturellement plus proche... Marie-Charlotte MICHAUD Conseillère Viticole ADAR Haute Gironde Bilan viticole de l année 2016 Une saison longue, pluvieuse et

Plus en détail

RETOUR 1. INTRODUCTION

RETOUR 1. INTRODUCTION OLEICULTURE SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. PRESENTATION 3. GESTION DES PARCELLES CULTURALES 4. GESTION DES CAMPAGNES 5. ENVOI DES DONNEES ET INFORMATIONS 1. INTRODUCTION Oléiculture est un programme conçu

Plus en détail

Je cesse mon activité

Je cesse mon activité Rubriques Je cesse mon activité Transmettre mon entreprise Transmettre quoi à qui? Comment céder? Quand transmettre? Trouver un repreneur Des aides pour qui? Calendrier Je cesse mon activité Quand pourrai-je

Plus en détail

CIF/CDI DEMANDE DE PRISE EN CHARGE

CIF/CDI DEMANDE DE PRISE EN CHARGE Cachet du service technique régional CIF/CDI FONDS D ASSURANCE FORMATION BRANCHE SANITAIRE ET SOCIALE SECTEUR PRIVÉ À BUT NON LUCRATIF DEMANDE DE PRISE EN CHARGE pour les salariés ayant un contrat à durée

Plus en détail

Épargne et dépenses NIVEAU 11-12

Épargne et dépenses NIVEAU 11-12 NIVEAU 11-12 Au cours de la présente leçon, les élèves examineront le pour et le contre de l épargne et des dépenses. Ils verront aussi l effet de l intérêt sur l épargne et les emprunts. Ils discuteront

Plus en détail

AGENDA et autres infos

AGENDA et autres infos N 28 15 octobre 2013 AGENDA et autres infos Dégustations de baies : C est l outil indispensable pour organiser le ramassage de vos parcelles en fonction des vins que vous souhaitez faire. Si vous êtes

Plus en détail

Plan de soutien à l élevage français

Plan de soutien à l élevage français Plan de soutien à l élevage français MEMENTO Entreprises fragilisées dans le secteur agricole : quels outils pour quelles problématiques? La présente fiche récapitule de façon synthétique les outils existants

Plus en détail

AG Technique Commission de Développement Viticole. Activités 2014

AG Technique Commission de Développement Viticole. Activités 2014 AG Technique Commission de Développement Viticole Activités 2014 Au service de la technique sur les exploitations; Anticiper les questions de demain, stimuler et participer à l innovation, Renforcer l

Plus en détail

DOCUMENTS NECESSAIRES A L ELABORATION DU DOSSIER DE GESTION AGRICOLE

DOCUMENTS NECESSAIRES A L ELABORATION DU DOSSIER DE GESTION AGRICOLE CEGACIA Centre de gestion agréé du commerce et de l industrie de l Aisne Rue Antoine Parmentier Zac la Vallée 02100 SAINT QUENTIN DOCUMENTS NECESSAIRES A L ELABORATION DU DOSSIER DE GESTION AGRICOLE De

Plus en détail

Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle famille jeunesse parentalité Marie-Christine PISSIER Tél. : 01 45 65 53 91

Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle famille jeunesse parentalité Marie-Christine PISSIER Tél. : 01 45 65 53 91 Paris, le 21/10/2009 C - n 2009-021 Emetteur (s) Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle petite enfance Bruno BLANC Tél. : 01 45 65 57 32 Direction des politiques familiale et sociale DEP/Pôle

Plus en détail

Les intempéries provoquent chaque année d importants INTEMPÉRIES ET ASSURANCE

Les intempéries provoquent chaque année d importants INTEMPÉRIES ET ASSURANCE INTEMPÉRIES ET ASSURANCE Les intempéries provoquent chaque année d importants dégâts. Propriétaire des biens endommagés, vous ne bénéficiez, dans la quasi-totalité des cas, d aucun recours contre autrui.

Plus en détail

PROTECTION ANTI-GRÊLE SUR VIGNE ET RAISIN DE TABLE

PROTECTION ANTI-GRÊLE SUR VIGNE ET RAISIN DE TABLE www.filpack-agricole.com PROTECTION ANTI-GRÊLE SUR VIGNE ET RAISIN DE TABLE POURQUOI INSTALLER DES TOILES ANTI-GRÊLE? LE SERVICE FILPACK LES DIFFERENTS SYSTEMES D INSTALLATION LE FILET ANTI-GRÊLE AVEC

Plus en détail

vous guider Le départ anticipé à la retraite pour longue carrière n Futurs retraités www.msa.fr

vous guider Le départ anticipé à la retraite pour longue carrière n Futurs retraités www.msa.fr vous guider Le départ anticipé à la retraite pour longue carrière n Futurs retraités www.msa.fr Connaître le dispositif de retraite anticipée pour longue carrière Vous préparez votre départ à la retraite

Plus en détail

Modèle de registre de traçabilité

Modèle de registre de traçabilité 210, bd Vermorel - 69400 Villefranche Modèle de registre de traçabilité Registre de traçabilité à la vigne Registre de traçabilité en cave 3 campagne 2010-2011 Document réalisé par l Union des Vignerons

Plus en détail

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4

Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire. FISAC : Action n 4 Transmission / Reprise d entreprises et valorisation des savoir-faire FISAC : Action n 4 L Artisanat en Maurienne Quelques chiffres 1 152 entreprises artisanales (11,5% des entreprises artisanales de Savoie)

Plus en détail

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré»

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» «Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» Calendrier de taille : Pour les arbustes à floraison printanière : Taille juste après la floraison. Pour les arbustes à floraison estivale

Plus en détail

Le contrat d assurance

Le contrat d assurance DOSSIER 20 Le contrat d assurance - Identifier les risques les plus courants en hôtellerie-restauration - Maîtriser le vocabulaire spécifique du contrat d'assurance Monsieur Lanson envisage de modifier

Plus en détail

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts:

Guide pratique. INFORMEZ votre assureur des dégâts: Guide pratique INFORMEZ votre assureur des dégâts: Prenez des photos en l état des locaux, matériels et marchandises avant tout nettoyage et/ou débarrassage Etablissez un inventaire de tous les dommages

Plus en détail

Maïs doux : bilan sanitaire 2010

Maïs doux : bilan sanitaire 2010 N février S O M M A I R E Maïs doux bilan sanitaire Les structures partenaires dans la réalisation des observations nécessaires à l'élaboration du Bulletin de santé du végétal d'aquitaine Légumes de plein

Plus en détail

Plan de pension sectoriel

Plan de pension sectoriel FONDS SOCIAL DE L INDUSTRIE DU BETON en coopération avec Plan de pension sectoriel pour les ouvriers de l industrie du beton FSIB Plan de pension sectoriel 1 2 Plan de pension sectoriel FSIB Préface Sophie

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION «AIDE A LA CREATION D EMPLOI»

CADRE D INTERVENTION «AIDE A LA CREATION D EMPLOI» Page 1 I. Objectifs et descriptif de la mesure / dispositif a) Objectifs La Prime Régionale à l Emploi est accordée par la Région Réunion aux Petites et Moyennes Entreprises qui créent un ou plusieurs

Plus en détail

Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015

Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015 Indemnisation chômage : Les 9 règles en vigueur au 1er août 2015 1,6 M de personnes sont concernées par les droits Assédic rechargeables, fin des droits des demandeurs d'emploi, cotisations des actifs,

Plus en détail

Auto- entrepreneur : tout ce qu'il faut savoir

Auto- entrepreneur : tout ce qu'il faut savoir Auto- entrepreneur : tout ce qu'il faut savoir Pour réaliser les missions Workiz, il te faudra prendre le statut d auto- entrepreneur. Avant tout, sache qu il est parfaitement adapté aux étudiants, et

Plus en détail

Le soutien aux entreprises par la DRFIP

Le soutien aux entreprises par la DRFIP Le soutien aux entreprises par la DRFIP Mutécos Arras - 22 juin 2011 Christian RATEL Administrateur Général des Finances Publiques Directeur Régional des Finances Publiques du Nord - Pas-de-Calais et du

Plus en détail

RH PAYE version 5.18h standard 4.12

RH PAYE version 5.18h standard 4.12 RH PAYE version 5.18h standard 4.12 Cette notice vous présente toutes les nouveautés et améliorations de cette nouvelle version. Nous vous rappelons la nécessité de procéder à des sauvegardes régulières

Plus en détail

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER

PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER OFFERT PAR AXA Banque PETIT e-guide PRATIQUE DU CRÉDIT IMMOBILIER FICHE 2 LES ÉTAPES DE L ACHAT IMMOBILIER AXA Banque PETITS e-guides PRATIQUES - N 2 FICHE 2 LES ÉTAPES DE L ACHAT IMMOBILIER Comptez environ

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur

Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur Le Logiciel de Facturation ultra simplifié spécial Auto-Entrepreneur La Facturation Le Livre chronologique des Recettes Le Registre des Achats Le Suivi du Chiffre d Affaires en temps réel Site internet

Plus en détail

DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR?

DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR? DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR? Le départ de l entreprise est obligatoirement le dernier jour d un mois. La date de retraite se situe obligatoirement le 1 er jour du mois, en général, le

Plus en détail

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET

Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Avenant n 120 du 15/09/2008 relatif au CET Article 1 : Il est créé un chapitre 10 dans la convention collective de l animation intitulé compte épargne temps dont les dispositions sont les suivantes : Préambule

Plus en détail

Comité de conjoncture Secrétariat. Plan de maintien dans l emploi

Comité de conjoncture Secrétariat. Plan de maintien dans l emploi Plan de maintien dans l emploi Objectif Introduit dans le Code du travail par la loi du 22 décembre 2006 Double introduction des instruments de maintien dans l emploi: 1) Plan de maintien dans l emploi

Plus en détail

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV

RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV RESOLUTION OIV-VITI 469-2012 GUIDE D APPLICATION DU SYSTÈME HACCP (HAZARD ANALYSIS AND CRITICAL CONTROL POINTS) A LA VITICULTURE DE L OIV L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE, Suivant la proposition de la Commission I

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 137 DU 26 SEPTEMBRE 2011 RELATIF AU TEMPS PARTIEL

Plus en détail

Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises

Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises Impact de la réforme de la taxe d apprentissage dans les entreprises Objectifs de la réforme et nouvelles modalités d affectation de la taxe d apprentissage Objectifs de la réforme Objectif principal :

Plus en détail