Les métiers du transport et de la logistique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les métiers du transport et de la logistique"

Transcription

1 Enjeux et prospective en Midi-Pyrénées Les métiers du transport et de la logistique Novembre 2015 CarifOref Midi-Pyrénées 1

2 Enjeux & prospective en Midi-Pyrénées : les métiers du transport et de la logistique Novembre 2015 Ce document a été réalisé sous le pilotage de la Direction de la formation professionnelle et de l apprentissage (DFPA) de la Région Midi-Pyrénées et la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi (Direccte) Midi-Pyrénées Ont également participé à l élaboration de ce dossier dans le cadre de la consultation d experts : Christine BOY Délégation Régionale AFT Christelle FARENC Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées Jean-Sébastien FIORENZO APEC Midi-Pyrénées Nadine VINCENS Inspecteur de l'éducation nationale chargée de l'enseignement technique Economie Gestion Directeur de publication : Frédéric Blachier. Responsable de publication : Christiane Lagriffoul. Chef de projet : Robin Michaud-Pigasse. Rédactrice : Delphine Léturgie. Secrétaire de rédaction : Guylaine François. ISBN : CarifOref Midi-Pyrénées 2

3 SOMMAIRE Préambule... 5 Méthodologie... 5 Champ de l étude Panorama Emploi-Formation Evolution et caractérisation des emplois Près de actifs répartis sur un grand nombre de secteurs d activité Des activités créatrices d emploi Une population active vieillissante : la part des 50 ans et plus progresse de 28 % entre 2007 et Des métiers qui restent majoritairement masculins Une prédominance des premiers niveaux de qualification, mais une progression des effectifs plus diplômés Les métiers du transport et de la logistique se caractérisent par des emplois stables Le marché du travail et les besoins en emplois A retenir Une augmentation du nombre de demandeurs d emploi Une diminution des offres d emploi recensées par Pôle Emploi La formation initiale Une élévation du niveau de qualification Une prédominance des niveaux III à V La répartition territoriale des effectifs Une croissance marquée des volumes d élèves formés Davantage de femmes dans les formations supérieures % des formations suivies en lien avec la Conduite Une demande sociale plus élevée pour les formations aux métiers de la conduite L insertion professionnelle des jeunes après un enseignement dans le domaine du Transport et de la Logistique La formation continue Une augmentation de la formation continue sur financements publics dans le cadre du PRFP Les sites de formation Les profils des stagiaires de formation : une part de femmes qui se stabilise autour de 15 % et un poids important des ans Les actions de formation continue financées par Pôle Emploi Les contrats de professionnalisation et autres dispositifs Les tendances d évolution des emplois, métiers et compétences Le contexte régional La situation économique régionale Les problématiques inhérentes à la position du territoire Transport et logistique : les enjeux spécifiques à chaque domaine Formation professionnelle initiale et continue CarifOref Midi-Pyrénées 3

4 Connaissance et attractivité des métiers et formations Les enjeux partagés du Transport et de la logistique Des évolutions numériques et technologiques Les professions de l'économie verdissante : un poids non négligeable dans le secteur du transport et de la logistique Du e-commerce à l e-logistique et à la logistique urbaine Conclusion Tableau récapitulatif constats, enjeux et impacts Les perspectives de recrutement Le vieillissement et le renouvellement des actifs La loi Macron et ses potentiels en termes de création d emplois dans le transport L évolution des emplois à court et moyen termes Annexes Annexe 1 Liste des métiers PCS du GFE O Annexe 2 Liste des métiers ROME du GFE O Annexe 3 L offre de formation professionnelle initiale en Midi-Pyrénées Annexe 4 Les emplois dans le transport et la logistique : prévisions à l horizon CarifOref Midi-Pyrénées 4

5 Préambule La réalisation de cette étude s inscrit dans le cadre du projet «Enjeux et prospective» qui vise à la réalisation de documents de pilotage permettant d identifier les dynamiques d emploi, l évolution des métiers, des compétences, les besoins de formation et de qualification pour un domaine professionnel donné (groupe de métiers). Ce travail doit permettre d établir des hypothèses d évolution à moyen terme (5 ans) sur le territoire régional. Ce projet est confié par l Etat et la Région au CarifOref Midi-Pyrénées dans le cadre du Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDF) et du Contrat de plan Etat-Région (CPER) Méthodologie Cette étude s appuie sur : Le traitement de données (emploi, formation, marché du travail) issues du système d information du CarifOref permettant de réaliser un état des lieux du domaine en Midi-Pyrénées. Le recueil et l analyse d informations qualitatives (veille documentaire). L étude a donné lieu à des échanges avec l AFT, l Université Fédérale de Toulouse, le Rectorat et l Apec. Champ de l étude Cette étude privilégie une entrée métier, l objectif étant de rendre compte de l évolution des compétences et des métiers du transport et de la logistique. Le travail s appuie principalement sur la nomenclature des GFE (Groupes Emploi Formation), qui permet un rapprochement des données relatives aux champs de l emploi, de la formation et du marché du travail 1. Le champ de notre étude comprendra l intégralité des métiers et formations relevant du GFE O (Transport, logistique) : la conduite, transports de marchandises et de personnes (O1) la conduite d engins (O2) l emballage, la manutention, le magasinage (O3) l exploitation des transports (O4) Chacun de ces sous-gfe est composé, au niveau le plus fin, d un ensemble de Professions et catégories socio-professionnelles (PCS). Celles-ci servent de référentiel de description des emplois occupés par les individus dans les sources statistiques telles que le recensement général de la population, les enquêtes emploi. Elles classent les individus selon leur statut et la taille de l entreprise pour les indépendants, la spécialité, la fonction, la qualification et le caractère public ou privé de l employeur pour les salariés. L annexe 1 reprend l ensemble des métiers rattachés au GFE Transport et logistique. L analyse du marché du travail se fait à partir des codes ROME, sur la base d un référentiel conçu par Pôle emploi. Celui-ci présente l ensemble des métiers regroupés par 1 Nous utiliserons la nomenclature GFE dans sa seconde version adoptée en 2014 CarifOref Midi-Pyrénées 5

6 fiches, organisées par domaines professionnels, afin de définir et caractériser les offres et demandes d emploi. Le répertoire Rome-V3 est composé de 531 fiches emploi/métier. Les emplois/métiers constituant le champ du GFE transport et logistique sont répertoriés en annexe 2 de ce rapport. Notes concernant l exploitation des données inhérentes au GFE O : Seules les données relatives aux ambulanciers indépendants sont incluses dans le GFE O 2 tandis que les données relatives à la formation, à l emploi et au marché du travail des ambulanciers salariés sont incluses dans le GFE R (Sanitaire et social). Nous avons donc réalisé un focus sur ces données dans la partie Formation professionnelle initiale. Certaines formations initiales dont les intitulés, les contenus et les débouchés relèvent également des métiers de la Logistique sont rattachées aux GFE I (Appui à la production des industries). De ce fait, dans les traitements des formations, nous avons inclus les données liées au DUT «Qualité, logistique industrielle et organisation». Notre analyse est basée sur une approche réalisée en termes de GFE ou «domaine». Pour autant, certaines données ou études réalisées sur le Transport et la Logistique sont disponibles pour le secteur du Transport (classe HZ de la nomenclature NAF en 38 postes, Insee) ou pour une branche Transport et Logistique. Dès lors que nous ferons mention de ces données portant sur un champ différent du GFE O, nous préciserons le champ couvert. Les définitions utilisées dans notre document reposent sur celles de l INSEE. Ainsi, «un secteur regroupe des entreprises ( ) qui ont la même activité principale au regard de la nomenclature d'activité économique considérée». L'activité d'un secteur n'est donc pas tout à fait homogène et comprend des productions ou services secondaires qui relèveraient d'autres items de la nomenclature que celui du secteur considéré. «Au contraire, une branche regroupe des unités de production homogènes». Les entreprises appartenant à une branche «rendent des services qui appartiennent au même item de la nomenclature d'activité économique considérée». Dans ce sens, nous pouvons illustrer notre approche de données émanant de l OPTL 3, dont le champ est celui des entreprises entrant dans le champ de la Convention collective nationale des transports routiers et des activités auxiliaires du transport, donc de la branche conventionnelle. 2 La nomenclature PCS ne distinguant pas les ambulanciers indépendants des taxis 3 Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les Transports et la Logistique. CarifOref Midi-Pyrénées 6

7 1. Panorama Emploi-Formation Données de cadrage : Les savoirs technologiques des professionnels du GFE O (Groupe Formation Emploi Transport et logistique) consistent à préparer et assurer le déplacement et le stockage d objets et le déplacement de personnes, tout en veillant à assurer leur intégrité et leur sécurité. Les métiers du transport et de la logistique assurent l'ensemble des activités relatives à la mise en relation de la production et de la consommation. Il s'agit des manutentions, des transports, des emballages, des approvisionnements. Les métiers relevant de ces activités se retrouvent dans de nombreux secteurs : commerce, services, construction, IAA, agriculture A titre d illustration, le secteur des entreprises du transport emploie 37,5 % des effectifs travaillant sur ces métiers du transport et de la logistique 4. Les effectifs régionaux de la branche du Transport et de la Logistique représentent 4% des effectifs nationaux. 5 Selon l'enquête régionale annuelle de L'OPTL, Midi-Pyrénées dénombre un peu plus de établissements, dont 60 % comptent au moins un salarié. Représentant un poids de 4,8 % par rapport au national, le nombre d établissements de Midi-Pyrénées permet de placer la région au 6 ème rang. En 2013 comme en 2012, les effectifs régionaux du secteur ont augmenté de plus de 1,5 % pour atteindre emplois. L'analyse de l OPTL met en avant une forte concentration des effectifs sur le département de la Haute-Garonne (53,2 %). Si le Tarn (11,4 %), l Aveyron (9,4 %) et le Tarn-et-Garonne (8,4 %) rassemblent autour de 10 % des effectifs régionaux, le poids des quatre autres départements se situe entre 3,7 et 4,8 %. Comparativement au niveau national, la région Midi-Pyrénées présente un plus grand nombre d établissements dans les secteurs du transport sanitaire (16 %) et du transport routier de voyageurs (12 %) Evolution et caractérisation des emplois 6 En Midi-Pyrénées, le domaine du transport et de la logistique est représenté à plus de 80 % par les métiers de la conduite et de transport de marchandises et de personnes (O1) et de l emballage, la manutention, le magasinage (O3). Conduite d'engins 5% Répartition par groupe de métiers (sous-gfe) Source : Insee, recensement de la population, Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées Emballage, manutention, magasinage 41% Conduite, transports de marchandises et de personnes 42% Exploitation des transports 12% 4 Insee, recensement Rapport de l Observatoire Prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la Logistique, OPTL Midi-Pyrénées, Sauf mention contraire, l analyse des emplois repose sur les données de l Insee, recensement Les traitements sont réalisés par le CarifOref Midi-Pyrénées. CarifOref Midi-Pyrénées 7

8 Près de actifs répartis sur un grand nombre de secteurs d activité En Midi-Pyrénées, ce domaine regroupe actifs en emploi, soit 6,3 % de l ensemble des actifs de la région, toutes professions confondues. Les métiers du transport et de la logistique sont essentiellement concentrés dans deux secteurs d activité, lesquels regroupent 60 % des actifs du domaine. Le «Transport et entreposage» (au sens NAF 31- HZ), avec plus d un tiers des emplois, est le secteur le plus représenté. Il s agit par ailleurs du second secteur au sein duquel le nombre d actifs croît le plus (+7,9 % entre 2007 et 2011). Le rapport OPTL 7 lie ces bons résultats «à une hausse des effectifs ( ) chez les prestataires logistiques (10,4 %)». Le transport routier de fret de proximité et le transport routier de voyageurs ont également connu un taux de croissance de l emploi positif (+2,3 % et +5,7 %). Le «Commerce réparation d automobiles et de motocycles» rassemble 25 % des actifs, ce malgré une baisse du volume d actifs au cours de ces dernières années. Les «Activités de services administratifs et de soutien» (dont l intérim et les loueurs de véhicules) se positionnent en troisième place avec 7 % des actifs. Les 33 % d actifs restants sont répartis au sein de 35 secteurs d activité différents dont la part de chacun est comprise entre 1 et 5 % des actifs. Les domaines d'activité du transport et de la logistique Source : Insee, recensement Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées Transport et entreposage (35%) Commerce, réparation d'automobiles et de motocycles (25%) 1% Activités de services administratifs et de soutien (7%) 2% 2% Construction (5%) 2% 2% Fabrication de denrées alimentaires, de boissons (4%) 4% Administration publique (2%) 5% Fabrication de matériels de transport (2%) 16% 35% Production et distribution d'eau, assainissement (2%) 7% Agriculture, sylviculture, pêche (2%) 25% Le domaine d activité du Transport et entreposage est composé aux deux tiers d actifs travaillant dans des métiers liés à la conduite et au transport de marchandises et de personnes (55 % de chauffeurs). Il s agit d un domaine dont le volume d actifs a augmenté de 8 % entre 2007 et Le commerce, réparation d automobiles et de motocycles, ainsi que les activités de services administratifs et de soutien rassemblent plutôt des actifs travaillant dans l emballage, la manutention et le magasinage (respectivement 74 % et 61 %). On y trouve 78 % d ouvriers qualifiés 8. Même si ces deux domaines d activité emploient respectivement 25 % et 7 % des actifs, le nombre de ces derniers a diminué en 5 ans (-2 à -5 points). 71 % des actifs du transport et de la logistique sont rassemblés dans trois catégories socioprofessionnelles (PCS). Avec un effectif de actifs, soit 36,1 % du total, les chauffeurs arrivent en tête des professionnels les plus nombreux. 7 Rapport 2014 de l Observatoire Prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la Logistique, OPTL Midi-Pyrénées 8 INSEE, recensement population 2011 CarifOref Midi-Pyrénées 8

9 Regroupement des actifs du transport et de la logistique en PCS (17 postes) Source : Insee, recensement Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées Catégories socioprofessionnelles Effectifs Part (%) Chauffeurs ,1 % Ouvriers qualifiés de la manutention, du magasinage et du transport ,6 % Ouvriers non qualifiés de type industriel ,4 % Employés de commerce (Employés de libre-service du commerce et magasiniers, Magasiniers qualifiés) ,2 % Ingénieurs et cadres techniques d entreprises ,5 % Contremaîtres, agents de maîtrise ,8 % Artisans ,5 % Ouvriers qualifiés de type industriel ,4 % Professions intermédiaires administratives et commerciales des entreprises ,5 % Employés administratifs d entreprise ,5 % Techniciens ,9 % Professeurs des écoles, instituteurs et assimilés (Moniteurs d école de conduite) 701 0,9 % Ouvriers agricoles 419 0,6 % Professions intermédiaires administratives de la fonction publique 69 0,1 % TOTAL ,0 % Zoom sur : les métiers du Transport et de la Logistique dans le secteur Aérien Source : Insee, RP Les emplois du GFE Transport et Logistique dans le secteur aérien représentent actifs en 2011, soit 3,6 % de l ensemble du domaine. La Construction aéronautique et spatiale occupe près de la moitié de ces actifs en région Midi-Pyrénées (1 259 personnes), devant le Transport aérien de passagers, les Services auxiliaires du transport aérien et le Transport aérien de fret (respectivement 847, 562 et 36 actifs recensés). Les PCS les plus représentées sont, dans l ordre décroissant : 1. Les Officiers et cadres navigants techniques et commerciaux de l aviation civile (PCS 389b), soit 726 actifs, dont les trois quarts travaillent dans le secteur du Transport aérien de passagers ; 2. Les Techniciens de la logistique, du planning et de l ordonnancement (PCS 477a) : sur les 368 actifs recensés en région, 91 % sont employés par les entreprises de la Construction aéronautique et spatiale ; 3. Les Ingénieurs et cadres techniques de l exploitation des transports (PCS 389a), soit 368 actifs travaillant pour moitié d entre eux dans le secteur des Services auxiliaires des transports aériens et pour l autre moitié dans le Transport aérien de passagers ; 4. Les Ingénieurs et cadres de la logistique, du planning et de l ordonnancement (PCS 387b), 95 % de ces 218 actifs travaillent dans la Construction aéronautique et spatiale. CarifOref Midi-Pyrénées 9

10 Des activités créatrices d emploi Entre 2007 et 2011, le domaine du transport et de la logistique a connu une croissance du volume de ses actifs de 1,9 %, inférieure à la croissance de l ensemble des actifs sur l ensemble du territoire régional (2,7 %). Ces emplois représentent 6,3 % des actifs de la région, soit une légère surreprésentation par rapport au national (5,5 % des emplois). Avec actifs répertoriés en 2011, ce domaine se situe au 6 ème rang en termes d actifs occupés en Midi-Pyrénées, place qu il occupe depuis plusieurs années. Près de 42 % des actifs de ce domaine exercent un métier en lien avec la Conduite de marchandises et de personnes, soit un pourcentage quasiment identique à celui des actifs employés dans l Emballage, la manutention et le magasinage (41 %). A ce titre, les professions les plus représentées sont les conducteurs routiers et grands routiers salarié (16,7 %), les conducteurs-livreurs et coursiers salariés (12,2 %), les magasiniers qualifiés (11 %), les ouvriers du tri, de l emballage et de l expédition (9,3 %). Entre 2007 et 2011, deux sous-gfe ont connu une forte croissance de leurs volumes d actifs. Il s agit tout d abord des métiers liés à la Conduite et au transport de marchandises et de personnes (O1), ce champ recouvrant un volume important d actifs et une population en croissance. Le métier qui a connu la plus forte augmentation de ses effectifs est celui de conducteur de véhicule routier de transport en commun (+ 590 actifs), suivi des conducteurs livreurs, coursiers (+ 410 actifs). Avec professionnels et un effectif en croissance de plus de 220 salariés, les conducteurs routiers et grands routiers représentent 40,1 % du domaine de la Conduite (O1). Le sous-domaine de l Exploitation des transports (O4) se caractérise par la plus forte croissance des effectifs (+12 %). Ce chiffre a été tiré vers le haut par l augmentation du nombre d ingénieurs et cadres techniques de l'exploitation des transports qui, avec une croissance supérieure à 57 % entre 2007 et 2011, ont porté leur nombre à actifs. A l inverse, la Conduite d engins (O2) et l Emballage, manutention, magasinage (O3) ont été concernés par une diminution du volume de leurs actifs. Pour autant, les métiers du sous-gfe O3 représentent toujours plus de emplois, dont près de 25 % de magasiniers qualifiés et 21 % d ouvriers non qualifiés du tri, de l'emballage et de l'expédition. Enfin, le domaine de la conduite d engins perd 2,6 % de ses effectifs. Malgré une baisse du nombre d actifs, les conducteurs qualifiés d'engins de chantiers du bâtiment et des travaux publics représentent les deux tiers de ces emplois (soit plus de actifs). Les actifs et leur évolution par sous GFE Source : Insee, recensement Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées % Conduite, transport de marchandises et de personnes -3% Conduite d'engins % Emballage, manutention, magasinage volume d'actifs 2011 évolution % Exploitation des transports 14% 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% -2% -4% -6% CarifOref Midi-Pyrénées 10

11 Une population active vieillissante : la part des 50 ans et plus progresse de 28 % entre 2007 et 2011 Les actifs de 50 ans et plus représentent 28,1 % des effectifs du domaine, soit une évolution de 28 % par rapport à la mesure effectuée en 2007 ( seniors). Cela signifie que, potentiellement, ce sont autant d actifs qui partiront à la retraite au cours des 12 prochaines années. Ce chiffre est tiré vers le haut par les emplois liés à la conduite et au transport (sous-gfe O1), puisqu au sein de ces métiers la part de ces seniors atteint 34,2 %. Sur la même période , la part des 50 ans et plus au niveau régional est passée de 27,5 % à 30 %. Si la part des 50 ans et plus du domaine Transport et Logistique reste inférieure à la moyenne régionale, les écarts tendent à se réduire. Notons que les emplois liés aux sous-gfe O2 (conduite d engins) et O3 (emballage, manutention, magasinage) se caractérisent par une proportion d actifs jeunes plus élevée. Ces domaines comptent respectivement 46,2 % et 48,7 % de professionnels de moins de 40 ans, avec une part de moins de 25 ans équivalente à 10,9 % et 9,6 %. Enfin, concernant les actifs employés dans l exploitation des transports, si la part des seniors reste inférieure de 2 points à la moyenne observée sur le secteur (26,3 %), la part des plus jeunes (moins de 25 ans) est également peu élevée (4,6 %). La population active se situe essentiellement sur les tranches d âge intermédiaires. Pyramide des âges 2011 Source : Insee, recensement Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées 55 ans et plus ans ans ans ans ans ans Moins de 25 ans Femmes (2011) Hommes (2011) Entre 2007 et 2011, sur l ensemble du domaine, la population des moins de 25 ans a fortement diminué et atteint 6,8 % (soit -18 % sur 5 ans). Des écarts conséquents apparaissent en fonction des sous-gfe. Ainsi, la conduite et le transort de marchandises et personnes (-5,4 %), l emballage, manutention, magasinage (-25,4 %) et l exploitation des transports (-10,7 %) s inscrivent dans une diminution du nombre de jeunes. Seules quelques PCS de ces domaines connaissent une augmentation du nombre de jeunes actifs sur cette période : «Conducteurs qualifiés d'engins de chantiers du bâtiment et des travaux publics» et «Conducteurs livreurs, coursiers (salariés)» (respectivement 71 et 48 actifs supplémentaires). La conduite d engins est le seul sous-gfe à avoir été concerné par une augmentation de la population des moins de 25 ans, principalement sur la PCS «Conducteurs qualifiés d'engins de chantiers du bâtiment et des travaux publics» (+29 %). CarifOref Midi-Pyrénées 11

12 Notons que 55 % des déménageurs (hors chauffeurs-déménageurs) non qualifiés ont moins de 35 ans. L OPTL distingue le secteur d activité du déménagement dans son ensemble avec une part de salariés jeunes relativement importante puisque les moins de 35 ans y représentent 38 % des effectifs 9. Au global, la proportion de seniors a fortement augmenté sur l ensemble des domaines : on y observe un accroissement des plus de 50 ans compris entre 25 % et 30 % au cours des 5 dernières années. Le taux de relève (nombre de salariés de moins de 30 ans sur le nombre de salariés de plus de 50 ans) dans la branche en Midi-Pyrénées met en évidence une surreprésentation des seniors puisque «l on compte un jeune de moins de 30 ans pour 2,7 seniors de plus de 50 ans» 10. Le secteur du transport routier de voyageurs se distingue par un taux de relève très bas : les jeunes de moins de 30 ans y sont 10 fois moins nombreux que les plus de 50 ans. En opposition, les jeunes sont 1,8 fois plus nombreux que les plus de 50 ans chez les prestataires logistiques. Les PCS dont la proportion des seniors est supérieure à la moyenne sont : Les artisans dont les structures comprennent moins de 9 salariés (46 % de plus de 50 ans) : artisans déménageurs, conducteurs de taxis, ambulanciers et autres artisans du transport, transporteurs indépendants routiers et fluviaux ; Les chauffeurs (33 %) et plus particulièrement les conducteurs de taxi (salariés), les conducteurs de véhicule de ramassage des ordures ménagères, les conducteurs de véhicule routier de transport en commun (salariés), les conducteurs de voiture particulière (salariés) ; Les ingénieurs et cadres techniques d entreprise (31 %) : ingénieurs et cadres de la logistique, du planning et de l'ordonnancement, ingénieurs et cadres techniques de l'exploitation des transports, officiers et cadres navigants techniques et commerciaux de l'aviation civile Des métiers qui restent majoritairement masculins Malgré une hausse de 7,1 % des actifs féminins entre 2007 et , les métiers du transport et de la logistique restent très largement masculins : les hommes représentent 81 % des effectifs totaux (contre 52 % en Midi-Pyrénées sur l ensemble des GFE). Les constats effectués au niveau de la branche professionnelle des transports 12 montrent également une part de femmes se situant à 19 %. Les métiers pour lesquels la proportion de femmes est majoritaire sont les employé.e.s de libre-service, de commerce et magasiniers, les responsables commerciaux et administratifs des transports de marchandises non cadres, les employé.e.s administratif.ve.s d'exploitation des transports de marchandises et les conducteur.trice.s de taxis salarié.e.s. Les grandes disparités identifiées en 2007 en fonction des domaines d activité perdurent. Ainsi, les métiers afférents à la conduite d engins restent masculins à plus de 98 %, de la même façon que la conduite et le transport de marchandises et de personnes, activités qui comptent 90 % d hommes. Concernant ce dernier domaine, nous pouvons 9 Rapport 2014 de l Observatoire Prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la Logistique, OPTL Midi-Pyrénées 10 Rapport 2014 de l Observatoire Prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la Logistique, OPTL Midi-Pyrénées 11 INSEE, recensement population Rapport 2014 de l Observatoire Prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la Logistique, OPTL Midi-Pyrénées CarifOref Midi-Pyrénées 12

13 toutefois noter sur ces dernières années une progression plus importante des effectifs féminins (+26,1 %) que des effectifs masculins (+4,5 %). Les femmes sont essentiellement présentes sur les postes de conducteurs de taxi salariés (49,3 %) et de moniteurs d auto-école (près de 44 %). Les métiers liés à l exploitation des transports offrent une place plus importante aux femmes : elles y représentent 30,8 % des actifs. Avec emplois en 2011, la part des femmes au sein de ce domaine a augmenté de 20,5 % en 5 ans. Elles sont particulièrement représentées dans des métiers comme employés administratifs d'exploitation des transports de marchandises, responsables commerciaux et administratifs des transports de marchandises (non cadres) et contrôleur des transports (personnels roulants). 27 % des actifs de l emballage, manutention, magasinage sont féminins. On observe une concentration des femmes sur quelques métiers particuliers comme employés de libre-service du commerce et magasiniers (près de 62 % d actifs y sont des femmes), voire ouvriers du tri, de l'emballage, de l'expédition non qualifiés (32,5 %) ou manutentionnaires non qualifiés (30,8 %) Répartition par genre Source : Insee, recensement Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées 98% 2% Conduite d'engins 90% 10% Conduite, transports de marchandises et de personnes 73% 27% Emballage, manutention, magasinage 69% 31% Exploitation des transports Hommes Femmes Une prédominance des premiers niveaux de qualification, mais une progression des effectifs plus diplômés Les actifs peu ou pas diplômés sont surreprésentés dans ce GFE : près de 15 % n'ont pas de diplôme (8 % tous GFE confondus) et 50 % ont une qualification de niveau V ou VI (contre 34 % en moyenne sur Midi-Pyrénées). La répartition des actifs selon leur niveau diplôme est proche de celle observée en 2007 et met en lumière une surreprésentation des actifs ayant un niveau de diplôme de niveau V (CAP ou BEP, sortie de second cycle général et technologique avant l année terminale) par rapport à l ensemble des actifs de la région (13 points de différence). Ce constat se vérifie auprès des effectifs féminins (28,2 % vs 20,6 % en Midi-Pyrénées) et masculins (41,8 % vs 30,3 %). CarifOref Midi-Pyrénées 13

14 Répartion des actifs par niveau de diplôme Source : Insee, recensement Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées Région Midi-Pyrénées (tous GFE) 20% 19% 20% 26% 7% 8% GFE Transport et logistique 6% 9% 20% 39% 11% 15% Exploitation des transports 19% 23% 24% 23% 7% 5% Emballage, manutention, magasinage 4% 10% 23% 37% 10% 16% Conduite d'engins 2% 6% 19% 47% 8% 19% Conduite et transport de marchandises et de 4% 6% 17% 45% 12% 16% Niveaux I et II Niveau III Niveau IV Niveau V Niveau VI Sans diplôme La part des premiers niveaux de qualification est variable en fonction des sous-gfe. Ainsi, en ce qui concerne les métiers liés à la conduite d engins, à la conduite et au transport de marchandises et de personnes et à l emballage, la manutention et au magasinage, on relève à la fois : une prédominance des actifs titulaires d un diplôme de niveau V (entre 37 et 47 %), une part non négligeable de niveau IV (17 à 24 %) mais également d actifs sans diplôme avec une scolarité s arrêtant au collège (16 à 19 %). La proportion des métiers demandant un premier niveau de qualification, voire pas de diplôme spécifique, est particulièrement élevée : conducteurs d'engin lourd de levage, conducteurs qualifiés d'engins de chantiers du bâtiment et des travaux publics, conducteurs routiers et grands routiers (salariés), ouvriers qualifiés de la manutention, conducteurs de chariots élévateurs, caristes, conducteurs de véhicule de ramassage des ordures ménagères, déménageurs, etc. Certains de ces métiers, nécessitant de bonnes conditions physiques car plus contraignants, sont facilement accessibles aux jeunes, ce qui constitue une opportunité pour les moins diplômés. En revanche, les professionnels travaillant dans l exploitation des transports ont des profils significativement différents. En effet, la répartition des actifs apparaît équilibrée entre les différents niveaux de formation. La part des actifs de niveaux I, II et III est nettement plus importante que pour les autres métiers (19 % et 23 %). Au global, le niveau de qualification des personnes en emploi s élève dans le domaine du transport et de la logistique, comme en témoigne l analyse de l évolution sur la période Dans ce sens, le nombre d actifs ayant atteint le niveau du baccalauréat et de ceux diplômés de l enseignement supérieur croît de manière importante entre ces deux mesures (+13,3 % pour les premiers, +21 à 30 % pour les niveaux I à III). Dans le même temps, le nombre d actifs ayant un diplôme de niveaux V et VI diminue (respectivement -0,3 % et -20,3 %), de la même façon que le nombre de personnes sans diplôme (-4,3 %). Enfin, malgré les différences observées en termes de répartition des actifs par sous-gfe, l analyse de l évolution des profils entre 2007 et 2011 montre une progression notable CarifOref Midi-Pyrénées 14

15 des effectifs de niveaux I et II pour chaque catégorie de métiers : +38,1 % pour la conduite et le transport de marchandises et de personnes (1 297 actifs en 2011), +28 % pour la conduite d engins, +17,8 % pour l emballage, la manutention et le magasinage, +34 % pour l exploitation des transports Les métiers du transport et de la logistique se caractérisent par des emplois stables La part des actifs en CDI s établit à 84 %, soit 11,1 points de plus qu en Midi-Pyrénées sur l ensemble des domaines. Cette proportion élevée concerne l ensemble des catégories d actifs et atteint même 91,7 % dans l exploitation des transports. Ces contrats à durée indéterminée consistent essentiellement en des engagements à temps plein. Le poids des emplois à durée déterminée dans le transport et la logistique est de 7 % (8,7 % pour l ensemble des actifs de la région). La conduite d engins apparaît comme la catégorie de métiers la plus concernée par les contrats courts (11 %), très majoritairement sur du temps plein. Cette part de CDD apparaît plus importante chez les jeunes où plus de 2 actifs sur 10 sont concernés. Le recours à l intérim est significativement plus important pour les métiers du transport et de la logistique (4,2 %) que pour l ensemble des actifs de Midi-Pyrénées (1,5 %). Les métiers de l emballage, de la manutention et du magasinage sont les plus concernés avec 6,9 % d actifs employés en intérim et malgré une diminution de 9,8 % entre 2007 et A titre d illustration, l intérim concerne plus de 10 % des ouvriers non qualifiés de type industriel de ce groupe. Enfin, les actifs non-salariés (indépendants et employeurs) représentent 3,5 % de l ensemble des effectifs de ce secteur. Ce sont quasi-exclusivement des artisans du transport de marchandises et de personnes. Notons également que l apprentissage concerne presque un jeune sur 10 (0,8 % de l ensemble des actifs). Ces contrats sont tout autant représentés dans les métiers relevant de la conduite d engins, de l emballage, manutention, magasinage, que de l exploitation des transports. Seul le domaine de la conduite et du transport de personnes et de marchandise affiche un recours très limité à l apprentissage (0,2 %). Plus d un professionnel sur 10 (11,5 %) travaille à temps partiel. Cette part atteint 25,3 % chez les actifs féminins, soit 17 points de plus que chez les hommes. Pour autant, la part de femmes à temps partiel reste inférieure à celle observée au niveau régional pour l ensemble des actifs (30 %). CarifOref Midi-Pyrénées 15

16 Zoom sur : l emploi des personnes en situation de handicap Source : déclaration obligatoire d'emploi des travailleurs handicapés (DOETH), traitement CarifOref Midi- Pyrénées. Champ : établissements de 20 salariés ou plus, La proportion de travailleurs en situation de handicap dans le Transport et la Logistique est de 3,5 % (vs 3,3 % sur l ensemble de la Région) soit environ 15 % du total des travailleurs handicapés, tous métiers confondus. La moitié de ces salariés travaille en Haute-Garonne. En 2011, sur la base des établissements de Midi-Pyrénées assujettis à l obligation légale d embaucher des travailleurs en situation de handicap, actifs en situation de handicap exerçaient un métier dans le Transport et la Logistique, dont près de 59 % dans l Emballage, la manutention et le magasinage. Les trois métiers les plus représentés sont les Employés de libre-service du commerce et magasiniers (22 % de l ensemble des travailleurs handicapés du GFE Transport et logistique), les Conducteurs d'engin lourd de levage (16 %) et les Magasiniers qualifiés (13 %). Répartition des travailleurs en situation de handicap par sous-gfe Source : déclaration obligatoire d'emploi des travailleurs handicapés (DOETH), traitement CarifOref Midi-Pyrénées 10% 31% O1 - Conduite, transport de marchandises et de personnes O3 - Emballage, manutention, magasinage 59% O4 - Exploitation des transports 87 % des travailleurs en situation de handicap sont en contrat à durée indéterminée, soit la même proportion qu au niveau régional, tous secteurs confondus. En revanche, la proportion de temps partiel est inférieure à la moyenne régionale (21 % vs 27 %). Concernant la seule branche des Transports, 22 % des établissements de la branche en région déclarent employer des travailleurs handicapés (soit 5 points de plus que la moyenne nationale). Cette part est particulièrement élevée chez les auxiliaires de transport (32 %) et dans le transport routier de voyageurs (28 %). Ces emplois représentent plus de 850 travailleurs en situation de handicap, soit 3 % des effectifs de la branche. CarifOref Midi-Pyrénées 16

17 1.2. Le marché du travail et les besoins en emplois Source : Direccte Midi-Pyrénées, Pôle Emploi. Champ : sous-ensemble des Rome (Répertoire opérationnel des métiers et des emplois) appartenant au GFE O, premier trimestre 2014 et premier trimestre Demandeurs d emploi de catégories A,B,C. A retenir 11,3 % des demandeurs d emploi inscrits en Midi-Pyrénées cherchent à travailler dans les métiers du Transport et de la Logistique. Plus de 4 sur 10 (42,7 %) sont inscrits à Pôle emploi depuis plus d un an, soit la même proportion qu en Midi-Pyrénées. 58 % des demandes d emploi sont enregistrées sur des métiers de l Emballage, manutention, magasinage, domaine qui rassemble 57,1 % des offres Une augmentation du nombre de demandeurs d emploi Au 31 mars 2015, les personnes à la recherche d un emploi dans ce GFE représentent 11,3 % des demandeurs d emploi inscrits à Pôle emploi en Midi- Pyrénées. Ce nombre est en augmentation de 7,4 % par rapport au premier trimestre de l année L augmentation du nombre de demandeurs d emploi sur le GFE O est plus rapide que celle observée sur l ensemble des GFE de Midi-Pyrénées sur la même période (+6,7 %). 19,1 % d entre eux sont inscrits pour un métier lié au Magasinage et préparation de commandes, 13,4 % pour un métier de Conduite de transport de marchandises sur longue distance, 12,7 % pour un métier de Conduite et livraison par tournées sur courte distance 13. Notons que le classement des métiers les plus recherchés est identique depuis plusieurs années. Les demandes d emploi enregistrées sur le domaine du transport et de la logistique ont progressé de façon plus marquée sur certains métiers. En ce sens, si l on analyse le tableau suivant des 10 métiers les plus demandés, les fonctions liées à la conduite ont connu de fortes augmentations : +15,4 % de demandes sur les métiers de la Conduite de transport en commun sur route, +14 % pour les métiers de Conduite d'engins de déplacement des charges. En revanche, les demandes d emploi ont légèrement diminué sur les métiers relatifs à l intervention technique d'exploitation logistique (-0,8 %). 13 Les données fournies par la DIRECCTE se référent à des codes Rome. Les codes ROME des métiers cités sont respectivement : N 1103, N 4101, N 4105 CarifOref Midi-Pyrénées 17

18 Les principaux métiers du Transport et de la Logistique en termes de nombre de demandes d emploi enregistrées au 31/03/2015 Métier Nombre de demandeurs d emploi au 31/03/2015 Variation 31/03/ /03/2015 N Magasinage et préparation de commandes ,9% N Conduite de transport de marchandises sur longue distance N Conduite et livraison par tournées sur courte distance ,7% ,8% D Mise en rayon libre-service ,4% N Manutention manuelle de charges ,4% H Opérations manuelles d'assemblage, tri ou emballage ,5% N Conduite d'engins de déplacement des charges ,9% F Conduite d'engins de terrassement et de carrière ,6% N Conduite de transport en commun sur route ,4% N Intervention technique d'exploitation logistique 587-0,8% Source : Pôle Emploi- DIRECCTE, 31/03/2015. Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées. La carte suivante montre d une part, la répartition géographique des demandeurs d emploi inscrits à Pôle emploi dans un métier du GFE O (en volume), et d autre part le poids que représentent les demandeurs d emploi de ce GFE dans chaque zone d emploi de la région. Les effectifs pris en compte sont ceux des demandeurs d emploi inscrits en fin de mois (DEFM) au 31 mars 2015 pour les catégories A, B et C 14. Notons que trois zones d emploi sont inter-régionales (Brive-la-Gaillarde, Mont-de- Marsan, Toulouse). Les données concernant ces zones relèvent de la seule partie du territoire administratif de la région Midi-Pyrénées. Trois zones d emploi concentrent un volume important de DEFM pour le GFE O. Il s agit de celles de Toulouse 15 où sont décomptés DEFM, de Montauban (3 213) et de Tarbes-Lourdes (1 996). Ce ne sont globalement pas les mêmes territoires qui concentrent une part élevée de demandeurs d emploi du GFE par rapport à l ensemble des DFEM, toutes activités confondues. Cette proportion est supérieure à la moyenne sur les zones d Auch, de Brive-la-Gaillarde, Montauban, Castres-Mazamet, Mont-de-Marsan et Rodez. 14 Les demandeurs d emploi pris en compte sont ceux des catégories A (demandeurs d emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d emploi, sans emploi), B (demandeurs d emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d emploi, ayant exercé une activité réduite courte, i.e. de 78 heures ou moins au cours du mois, et C.(demandeurs d emploi tenus de faire des actes positifs de recherche d emploi, ayant exercé une activité réduite longue, i.e. de plus de 78 heures au cours du mois).. 15 Les chiffres des zones d emploi de Toulouse, Mont-de-Marsan et Brive-la-Gaillarde ne concernent que la part de ces zones d emploi située sur le territoire de Midi-Pyrénées. CarifOref Midi-Pyrénées 18

19 Carte de la demande d'emploi par zone d'emploi (GFE O) 51,4 % des demandeurs d emploi inscrits dans ce GFE possèdent une formation de niveau V (CAP-BEP) et 20,3 % de niveau V bis (CEP-SES-BEPC) ou VI (1er cycle 2ème degré). Ces parts sont respectivement de 36,6 % et 15,4 % sur l ensemble des GFE. De la même façon que les années précédentes, 20 % des demandeurs d emploi sont des femmes. Cette répartition par genre des demandeurs d emploi est donc quasiidentique à celle des effectifs en emploi. Certaines différences peuvent cependant apparaître en fonction des départements. Dans ce sens, la part des femmes est surreprésentée parmi les demandeurs d emploi du GFE dans le Gers et dans le Tarn-et- Garonne (25,3 % et 27,1 %), tandis qu elle est significativement inférieure à la moyenne régionale en Haute-Garonne, où les femmes représentent 16,5 % de ces actifs en recherche d emploi. De la même façon, la répartition par tranches d âge apparaît stable par rapport aux mesures des deux années précédentes. Les moins de 25 ans représentent 14,1 % des demandeurs d emploi dans le GFE Transport et Logistique, tandis que la part des seniors (plus de 50 ans) se situe à 20,7 %. Comme pour les actifs, on observe donc une proportion de seniors élevée puisque le volume des plus de 50 ans en recherche d emploi équivaut à 1,5 fois celui des jeunes. La Haute-Garonne est le seul territoire où ces deux populations représentent des parts proches (14,7 % pour les moins de 25 ans / 17,4 % pour les plus de 50 ans). A la date du 31 mars 2015, 42,7 % de ces personnes sont des DEFM de longue durée, c est-à-dire à la recherche d un emploi depuis plus d 1 an. Cette part atteint 47,8 % dans le Tarn et 44,4 % dans les Hautes-Pyrénées. Au niveau régional, la répartition des demandeurs d emploi par rapport à l ancienneté de leur chômage est similaire pour le Transport et la Logistique et sur l ensemble des GFE. CarifOref Midi-Pyrénées 19

20 Répartition des DEFM par durée de chômage Source : Pôle emploi, DIRECCTE, T Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées 3 à 6 mois 17% Moins de 3 mois 21% 3 ans et plus 13% 6 à 12 mois 20% 1 à 2 ans 20% 2 à 3 ans 10% Près de 2 demandeurs d emploi sur 10 (19,5 %) dans le domaine du Transport et de la logistique sont allocataires du RSA (ou ont un conjoint allocataire). Plus précisément, 13,9 % perçoivent le RSA socle seul 16, 3,3 % le RSA activité et 2,3 % le RSA activité complété du RSA socle. Au total, les bénéficiaires du RSA sont plus nombreux au sein de ce GFE qu en moyenne sur la région, toutes activités confondues (18,3 %) Une diminution des offres d emploi recensées par Pôle Emploi Notons la nécessité de conserver une certaine prudence à la lecture de ces données. En effet, les données collectées par Pôle emploi permettent de bénéficier d un certain éclairage sur le marché du travail, mais ne représentent pas son exhaustivité. En outre, les offres d emploi émises sont rattachées au siège social de l établissement émetteur, ce dernier n étant pas toujours le lieu de travail effectif. Dans la mesure où nous ne connaissons pas la part des autres canaux de recrutement ni du marché de l emploi caché, il est surtout intéressant d analyser les variations constatées et d établir des comparaisons entre le domaine étudié et la région, entre des sous-gfe, entre des territoires, ou encore entre les différents métiers qui composent le Transport et la Logistique. Pôle emploi a recensé offres d emploi dans ce GFE en 2014, soit une baisse de 13,6 % par rapport à 2013 (vs une baisse de 8,3 % sur l ensemble des domaines au niveau régional). Le seul département de la Haute-Garonne regroupe 48,8 % de l ensemble de ces offres. Mises à part les Hautes-Pyrénées, tous les départements ont connu une diminution du volume des offres d emploi dans ce domaine. L Ariège, le Lot et le Tarn tout particulièrement présentent des variations à la baisse supérieures à 40 %. 16 Le RSA socle correspond un montant forfaitaire duquel est déduite l intégralité des ressources du foyer. Il concerne automatiquement les foyers sans activité et les bénéficiaires qui reprennent une activité (pendant les trois premiers mois de reprise d activité). Les personnes exerçant une activité perçoivent le RSA activité plus éventuellement une partie du RSA socle. CarifOref Midi-Pyrénées 20

21 Le nombre d'offres d'emploi recensées et leur évolution - GFE O Source : Pôle Emploi, Direccte, Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées ,3% 30% 20% ,7% -13,6% -1,3% -15,1% -40,0% Taux de variation moyen = -13,6% -44,0% -22,1% 10% 0% -10% -20% -30% -40% 0-50% volume d'offres en 2014 évolution La branche professionnelle du transport et de la logistique suit cette tendance. En effet, l OPTL Midi-Pyrénées note une continuité dans la baisse du nombre d offres d emploi recensées par Pôle emploi constatée depuis En 2013, cette diminution des offres a été particulièrement importante au niveau des prestataires logistiques (-49 %), dans la location de véhicules (-48 %) et, dans une moindre mesure, dans le déménagement (- 14 %) et le transport de fonds (-19 %). Près de deux tiers des offres recensées par Pôle emploi concernent des postes en magasinage et préparation de commandes (82 % correspondant à des emplois saisonniers), 17 % des postes de Conduite de transport de marchandises sur longue distance et 8 % des postes de Conduite et livraison par tournées sur courte distance 18. Pour l ensemble de l année 2014, Pôle emploi a enregistré 48 % d offres dont la durée de contrat est comprise entre 1 et 6 mois et 21,2 % d offres occasionnelles (contrats de moins d un mois). Les postes de Contrôle des transports en commun, Conduite de grue, Opérations manuelles d assemblage, tri ou emballage, Conduite d engins de déplacement de charges, Conduite d engins de terrassement et de carrière 19 sont les plus concernés par cette précarité (85 à 100 % des offres sont des contrats de moins de 6 mois). Les offres d emploi recensées en lien avec la Conduite et le transport de marchandises et de personnes (sous-gfe O1) et l Exploitation des transports (sous-gfe O4) concernent davantage des contrats de plus de 6 mois. 17 Rapport 2014 de l Observatoire Prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la Logistique, OPTL Midi-Pyrénées 18 Les codes ROME de ces métiers sont N1103, N4101 et N Codes Rome : N4302, F1301, H3302, N1101, F1302 CarifOref Midi-Pyrénées 21

22 La part des contrats de plus de 6 mois par sous-gfe Source : DIRECCTE Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées 51% 60% 20% 18% Conduite, transports de marchandises et de personnes Conduite d'engins Emballage, manutention, magasinage Exploitation des transports Le taux de tension 20 calculé pour les métiers du transport et de la logistique (0,30) se situe légèrement en-deçà de la moyenne régionale (0,33). Seul le sous-gfe Exploitation des transports enregistre une tension un peu plus élevée (0,33). Le taux de tension du marché du travail est passé de 0,48 en 2012 à 0,38 en 2013 puis 0,30 en 2014 (soit 3,30 demandes d emploi enregistrées dans les métiers du Transport et de la Logistique pour une offre déposée à Pôle emploi). Cette dégradation s appuie sur un double effet négatif : d une part une diminution de l offre ( postes entre 2012 et 2014) et d autre part une augmentation de la demande d emploi (3 474 demandes d emploi supplémentaires sur ces postes). Répartition des offres et demandes d'emploi enregistrées (DEE) par sous-gfe Source : DIRECCTE, 1er trimestre Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées Conduite, transport de marchandises et de personnes Conduite d'engins Emballage, manutention, magasinage Exploitation des transports Volume des DEE Volume des offres d'emploi 20 Le taux de tension se mesure sur le marché du travail à travers le ratio Offres d emploi collectées par Pôle emploi / demandes d emploi enregistrées sur la même période CarifOref Midi-Pyrénées 22

23 Les métiers du transport et de la logistique où sont enregistrés les plus forts taux de tension sur le marché du travail Métier (nomenclature ROME) Offres d emploi recensées Demandes d emploi enregistrées Taux de tension M Distribution de documents ,87 N Manœuvre et conduite d'engins lourds de manutention ,30 N Déménagement ,58 N Conduite de transport de particuliers ,57 N Intervention technique d'exploitation des transports routiers de marchandises A Conduite d'engins d'exploitation agricole et forestière , ,54 N Magasinage et préparation de commandes ,54 N Conduite de transport en commun sur route ,50 N Courses et livraisons express ,49 Champ : métiers pour lesquels le nombre d offres d emploi recensé est supérieur à 50. Concernant la seule branche Transport et logistique 21, en 2013 le volume de recrutements a diminué (-14 %), s inscrivant dans une tendance inverse à celle observée au niveau national (+4 %). L OPTL note que plus d un tiers des embauches ont été réalisées par le seul secteur du transport routier de marchandises. Ces embauches ont été réalisées essentiellement en CDI (70 % en moyenne), exception faite de quelques secteurs dont l activité est marquée par une forte saisonnalité (déménagement et prestataires logistiques). 21 Rapport 2014 de l Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la Logistique, OPTL Midi-Pyrénées CarifOref Midi-Pyrénées 23

24 % de recrutements saisonniers Enjeux et prospective en Midi-Pyrénées : les métiers du transport et de la logistique Selon l enquête BMO menée par Pôle emploi et le Credoc 22, les entreprises de Midi-Pyrénées auraient l intention de recruter professionnels sur les métiers du Transport et de la Logistique en Sur l ensemble de la région et tous domaines confondus, plusieurs métiers du transport et de la logistique apparaissent parmi les projets de recrutement les plus importants en volume : ouvriers non qualifiés de l emballage et manutentionnaires (2 843 projets de recrutement, dont sur le seul bassin d emploi de Toulouse, ce qui en fait le second métier le plus recherché sur le bassin d emploi toulousain, tous domaines d activité confondus) et conducteurs et livreurs sur courte distance (1 417 projets). Concernant les ouvriers non qualifiés de l emballage et manutentionnaires, seulement 17 % des projets de recrutement sont appréhendés comme étant difficiles : il s agit de l un des métiers où sont signalées les plus faibles difficultés de recrutement. Par ailleurs, 50 % des intentions sont sur des emplois saisonniers, soit une proportion de projets temporaires supérieure à la moyenne de la région (43,9 %). De la même manière, les intentions d embauche de conducteurs et livreurs sur courte distance relèvent à 58 % de projets saisonniers. En région Midi-Pyrénées, parmi les métiers enregistrant les plus fortes variations à la hausse dans le nombre d intentions d embauche, nous retrouvons les ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires (+235), les ouvriers qualifiés de l'emballage et manutentionnaires (+436 embauches, soit 870 intentions en 2015) et les conducteurs et livreurs sur courte distance (+386). Les perspectives de recrutement sur les métiers du GFE O par département Source : Pôle Emploi, Enquête BMO Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées Moyenne régionale = 23,1 % 100% 90% Hautes-Pyrénées (638 projets) Tarn-et-Garonne (1 287 projets) 80% 70% 60% 50% Ariège (267 projets) Tarn (533 projets) Gers (484 projets) Lot (192 projets) Moyenne régionale = 47,4 % 40% 30% Aveyron (358 projets) 20% 10% Haute-Garonne (3 608 projets) 0% 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% % de recrutements difficiles Note de lecture : projets de recrutement ont été identifiés dans le département de la Haute-Garonne. La part de projets jugés difficiles est proche de la moyenne régionale (23,1 %), en revanche ces recrutements sont relativement moins marqués par une saisonnalité que sur le reste du territoire. 22 Enquête Besoins en Main-d œuvre, Midi-Pyrénées, Pôle emploi et Credoc, CarifOref Midi-Pyrénées 24

25 Si près de la moitié des recrutements prévus le sont sur le département de la Haute-Garonne, les autres départements représentent entre 2,6 % pour le Lot et 17,5 % pour le Tarn-et-Garonne, où plus de 700 ouvriers non qualifiés de l emballage et manutentionnaires devraient être embauchés en Au-delà du volume des projets de recrutement, les problématiques inhérentes au recrutement de la main-d œuvre diffèrent selon les territoires, portées par la structure de l emploi et des secteurs qui recrutent à des niveaux variables : le Lot et l Aveyron se distinguent à travers un nombre de projets limité et une part de recrutements difficiles nettement plus élevée que la moyenne régionale avec des taux supérieurs à 44 %. Il semble qu il existe de réelles difficultés de recrutement sur certains métiers liées au territoire. Dans ce sens, deux des principaux métiers sur lesquels il existe des besoins en main-d œuvre dans l Aveyron sont les Conducteurs livreurs sur courte distance et les Conducteurs routiers. La part de recrutements difficiles sur ces métiers est respectivement de 43 % et 71 % (contre 19,6 % et 12,6 % sur la région). De la même façon, dans le Lot, le métier d Ouvrier non qualifié dans l emballage et manutentionnaires concentre plus de la moitié des besoins. 43,6 % de ces recrutements sont jugés difficiles (17 % au niveau de la région sur le même métier). Le département du Lot est en outre marqué par une part de projets saisonniers importante. Le Gers, le Tarn, l Ariège et les Hautes-Pyrénées sont des territoires sur lesquels le nombre de recrutements prévu se situe entre 400 et 650. Ces projets sont jugés a priori peu difficiles, mais ont pour particularité une très forte saisonnalité (65 à 85 %). Cela s explique par le type de métiers principalement recherchés : Conducteurs d'engins agricoles ou forestiers, Conducteurs sur rails et d'engins de traction et Techniciens des transports et du tourisme (respectivement 88,9 %, 88,7 % et 74,9 % de saisonnalité). Le Tarn-et-Garonne se trouve dans la même configuration, avec cependant un volume de recrutement nettement plus important. Avec près de 420 recrutements de Conducteurs et livreurs sur courte distance et d Ouvriers qualifiés du magasinage et de la manutention, les métiers marqués par une saisonnalité sont représentés. Enfin, en Haute-Garonne où plus de projets de recrutement ont pu être décomptés, la saisonnalité est faible (seulement 20 % d embauches sont concernés) et les difficultés limitées (23,6 % des projets). 9 projets sur 10 concernent le bassin d emploi de Toulouse. Les trois principaux métiers sur lesquels des projets de recrutement ont été recensés sont les Ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires, les Conducteurs routiers et les Conducteurs et livreurs sur courte distance. Suivent les Ouvriers qualifiés du magasinage et de la manutention et les Conducteurs de véhicules légers, deux métiers sur lesquels des difficultés de recrutement ont été identifiées (58,2 % et 80,2 %). Au global, la part d emplois saisonniers est assez hétérogène : elle est nulle ou extrêmement faible pour plusieurs métiers (Ingénieurs et cadres des transports, ingénieurs et cadres logistique, planning et ordonnancement, Responsables logistiques non cadres), mais atteint plus de 85 % pour les Conducteurs d'engins agricoles ou forestiers ainsi que pour les Conducteurs sur rails et d'engins de traction. On note des difficultés de recrutement supérieures à 45 % sur plusieurs métiers malgré de nombreux inscrits à Pole emploi : Conducteurs d'engins du BTP, Conducteurs de transport en commun sur route, Conducteurs de véhicules légers. CarifOref Midi-Pyrénées 25

26 1.3. La formation initiale A retenir Sur l année 2014, jeunes étaient inscrits dans la filière transport et logistique. La voie scolaire reste majoritaire avec 75 % des inscrits. Les niveaux IV et V sont les plus représentés (respectivement 34 % et 28 %). Les besoins en recrutement correspondant à des diplômés de niveau III sont par ailleurs mis en avant par l enquête de l AFT-IFTIM sur les besoins en emplois et en formations dans les fonctions logistiques. Dans ce sens, «les préférences des recruteurs en termes de cursus de formation pour les postes de techniciens et agents de maîtrise restent le BTS Transport ainsi que le DUT Gestion logistique et transport. Selon cette même enquête, le Bac professionnel Logistique est le plus demandé pour le recrutement d opérateurs logistiques, suivi des formations spécialisées de caristes d entrepôt». Avec un taux de pression 23 de 1,37, les formations du transport et de la logistique répondent à une véritable demande. Au total, 37 % des étudiants ayant suivi un cursus de formation de type CAP, BAC ou BTS dans le transport et la logistique ont trouvé un emploi l année suivant l obtention de leur diplôme, dont 40 % en CDI Une élévation du niveau de qualification Les formations proposées dans le Transport et la Logistique couvrent un domaine large, mais sont de plus en plus spécialisées. Les titulaires d un diplôme de niveaux I ou II ne représentent qu une part limitée des actifs dans le transport (moins de 5 %) tandis que le domaine de l exploitation des transports se caractérise par un niveau de qualification plus élevé (19 % des professionnels sont de niveau I). L offre de formation initiale régionale suit cette logique où l on observe davantage de qualifications de niveaux supérieurs pour la logistique. Avec notamment la dimension internationale et le recours à des outils informatiques intelligents, le niveau de qualification pour intégrer le domaine s est élevé, passant du bac pro au Bac + 2 -Bac + 3 pour les techniciens. Cependant, le nombre de formations de niveau II apparaît relativement limité en région avec une Licence Pro proposée. À bac + 5, ce sont plusieurs écoles d ingénieurs qui forment de futurs cadres en logistique et exploitation des transports. Les qualités de manager s avèrent de plus en plus importantes dans le recrutement des jeunes diplômés, souvent appelés à exercer des responsabilités d encadrement. Sont inclus dans la liste des diplômes de niveau I différents titres d ingénieurs, dont les débouchés sont plus ou moins tournés vers le transport et, surtout, la logistique. Par exemple, la spécialité "Génie Industriel" de l ENSIACET a pour objectif de former et certifier des ingénieurs compétents en matière d organisation industrielle, dans tous les secteurs d activité, et en particulier dans le domaine du génie des procédés. Du point de vue des débouchés, 16 % de ces ingénieurs exercent une fonction logistique (dont la gestion de production). L ENAC propose plusieurs formations d ingénieurs dont les contenus sont spécifiquement tournés vers la logistique et le management des transports. 23 Le taux de pression se définit comme le rapport entre le nombre de premiers vœux exprimés par les candidats à une formation et le nombre de places offertes pour cette formation dans les établissements publics. CarifOref Midi-Pyrénées 26

27 Il existe de nombreux diplômes universitaires sanctionnant des formations de niveau I. Pour autant, ces formations sont peu représentées en Midi-Pyrénées par rapport à l offre de formation dans son ensemble. Le niveau I est en effet essentiellement constitué de formations diplômantes assurées par les Ecoles Supérieures (ENAC, ISAE, Institut polytechnique ). En termes d évolution de l'offre de formation dans la région, le CFA TL AFTRAL d'albi a ouvert ses portes en Septembre 2015 et propose d'accéder aux métiers de la conduite en intégrant une formation diplômante CAP Conducteur routier marchandises en 1 an. L annexe 3 présente l offre de Formation professionnelle initiale de Midi-Pyrénées, publique et privée. Il s agit de l offre de formation validée à la date de rédaction du document. Les établissements travaillant à cette date à la définition de l offre de formation du prochain contrat quinquennal , cette dernière ne sera connue qu à la fin de l année scolaire 2015/2016 et ne figure pas dans le tableau Une prédominance des niveaux III à V Au total, plus de jeunes ont suivi une formation initiale pour accéder à un métier du transport ou de la logistique sur l année scolaire , dont près de 9 sur 10 hors établissements spécialisés dans le transport et la logistique et hors écoles supérieures. Sur la base de cette cohorte 2014, la majorité des élèves étaient en voie scolaire (780 étudiants). Parmi ces élèves, apprentis ou étudiants, inscrits dans une formation relevant du domaine Transport et Logistique 24, environ 500 apprentis ou étudiants sont en dernière année de leur parcours de formation, soit près d 1 étudiant sur 2. En 2014, 34 % des élèves préparent un diplôme de niveau IV (44,2 % en 2013), le Bac Pro Logistique représentant près de 45 % de l ensemble des effectifs inscrits en niveau IV. Avec une part totale proche de 60 %, les niveaux III et IV concentrent une part importante d élèves du GFE Transport et Logistique par rapport à la moyenne des domaines présents en Midi-Pyrénées (32 %). Les formations de niveaux I et II (hors écoles supérieures) concernaient 203 élèves en 2013, soit 15,5 % des effectifs en formation initiale pour les métiers de ce GFE. 9% Répartition des effectifs selon le niveau de diplôme préparé Sources : Académie de Toulouse, Région Midi-Pyrénées, AFT, Promotrans Transport et Logistique Tous GFE (moyenne régionale) 14% 6% 10% 23% 5% 34% 27% 28% 44% Niveau I Niveau II Niveau III Niveau IV Niveau V Concernant les niveaux III à V, le recours à l apprentissage est important : sa part atteint plus de 32 % soit plus de 25 points d écart par rapport à la moyenne régionale (tous GFE confondus). Notons qu elle varie fortement en fonction des niveaux de qualification, pour atteindre plus de 69 % pour les effectifs suivant une formation de niveau V. Ce poids est tiré vers le haut par l importance de deux CAP : Conducteur routier marchandises ( Données Education nationale, Région Midi-Pyrénées, Rectorat de Toulouse, AFT, Promotrans, hors effectifs Ecoles Supérieures CarifOref Midi-Pyrénées 27

28 élèves) et Conducteur d engins : travaux publics et carrières (94 élèves). Le nombre d entrants en apprentissage a très peu varié entre 2013 et 2014, passant de 340 à 350 élèves. Répartition des effectifs en formation initiale par niveau et diplôme, part de l apprentissage Diplôme préparé Effectifs (2014) NIVEAU I 123 Droit, économie, gestion : Systèmes de management, management international du transport aérien et du tourisme (Master) Droit, économie, gestion : droit de l entreprise et droit des transports (Master) dont en apprentissage Non communiqué 22 nc 16 nc Manager des opérations de logistique internationale 61 nc Mastère logistique achats et échanges internationaux 24 nc NIVEAU II Logistique, pilotage des activités logistiques industrielles (Licence Pro) Responsable production transport logistique 22 nc Responsable en logistique 12 nc NIVEAU III Qualité, logistique industrielle et organisation (DUT) 46 nc Packaging, emballage et conditionnement (DUT) ex Génie du conditionnement et de l'emballage (DUT) 57 nc Technicien supérieur en méthodes et exploitation logistique Technicien supérieur Transport logistique 45 nc Technicien supérieur Transport de personnes 9 nc Transport et prestations logistiques (BTS) NIVEAU IV Conducteur transport routier marchandises (Bac Pro) Transport (Bac Pro) ex Exploitation des transports (Bac Pro) 76 Secret statistique Logistique (Bac Pro) Agent transport exploitation ferroviaire (MC Niveau IV) NIVEAU V Conducteur routier "marchandises" (CAP) Conducteur livreur marchandises (CAP) 44 0 Agent d'entreposage et de messagerie (CAP) 49 6 Conducteur d'engins : travaux publics et carrières (CAP) Distribution d objets et de services auprès de la clientèle (CAP) TOTAL Sources : Académie de Toulouse, Région Midi-Pyrénées, AFT, Promotrans. Voie scolaire 2014, apprentissage au 31 décembre 2013, supérieur 2013, formations écoles Transport et Logistique CarifOref Midi-Pyrénées 28

29 La répartition territoriale des effectifs Concernant les formations dispensées en lycées professionnels, CFA et établissements de l enseignement supérieur 25, près d un élève sur deux (49,2 %) suit une formation sur le département de la Haute-Garonne. L enseignement post-bac est réparti sur quatre départements : Aveyron, Haute-Garonne, Tarn et Tarn-et-Garonne. Notons que le département du Lot ne compte aucune offre de formation initiale en lien avec le domaine du Transport et de la Logistique. L existence de cette «zone blanche» est liée à une absence de besoins, le transport routier de marchandises et de voyageurs y représentant un faible potentiel 26. Pour la Branche professionnelle, la volonté est d orienter les élèves vers des offres de formations existantes dans les départements limitrophes (par exemple à Valence d Agen pour les élèves du Lot). Etablissements et effectifs en Formation professionnelle initiale par département et répartition du nombre d'élèves (étudiants et apprentis) Sources : Education Nationale, Académie de Toulouse, Région Midi-Pyrénées, 2014 Réalisation : CarifOref Midi-Pyrénées 25 Hors Ecoles spécialisées et Ecoles Supérieures 26 Entretien mené auprès de l OPTL Midi-Pyrénées, juillet 2015 CarifOref Midi-Pyrénées 29

30 Volume des effectifs formés Enjeux et prospective en Midi-Pyrénées : les métiers du transport et de la logistique Une croissance marquée des volumes d élèves formés Depuis 2009, le volume total des élèves en formation dans le transport et la logistique a augmenté de 26 %, avec une hausse importante entre 2012 et Cette évolution a été portée par les effectifs en voie scolaire (+38,3 %), même si l apprentissage a également augmenté sur cette période (+5 %). Toutefois, après avoir connu une hausse significative sur la période (18 %), les effectifs en apprentissage ont diminué de 11 % avant de se stabiliser entre 2013 et Effectifs de formés - Evolution Base : élèves hors établissements spécialisés dans le transport et la Logistique et hors écoles supérieures Apprentissage Voie scolaire TOTAL Sources : Académie de Toulouse, Région Midi-Pyrénées Depuis 2010, les niveaux IV et V représentent plus de 70 % des formations initiales, toutefois cette part diminue de 5 points entre 2010 et La part de chacune des formations a peu évolué au cours de ces 5 dernières années, si ce n est le BTS Transport et prestations logistiques pour lequel les effectifs sont passés de 63 élèves à 105 sur cette période, portant ainsi le poids des formations de niveau III de 17 à 23 %. CarifOref Midi-Pyrénées 30

31 Evolution des effectifs en formation initiale par niveau et diplôme Année NIVEAU II Licence pro Logistique spécialité pilotage des activités logistiques industrielles Responsable opérationnel d'unité logistique (TH) NIVEAU III DUT Qualité, logistique industrielle et organisation DUT Packaging, emballage et conditionnement Tech. supérieur en méthodes et exploitation logistique (TH) BTS Transport et prestations logistiques NIVEAU IV Conducteur transport routier marchandises (Bac Pro) Transport (Bac Pro) Logistique (Bac Pro) Agent transport exploitation ferroviaire (MC) NIVEAU V Conducteur routier "marchandises" (CAP) Conducteur livreur marchandises (CAP) Agent d'entreposage et de messagerie (CAP) Conducteur d'engins : travaux publics et carrières (CAP) Distribution objets serv. Clientèle (CAP) Conduite et services dans le transport routier (BEP) TOTAL Sources : Académie de Toulouse, Région Midi-Pyrénées, hors formations de niveau I Davantage de femmes dans les formations supérieures Parmi les personnes en formation initiale (hors enseignement supérieur), on décompte 11 % de femmes en Cette répartition recouvre une réalité très variable en fonction des niveaux de formation et des territoires. Ainsi, si l on ne compte pas de femmes en formation dans le Gers (qui accueille des formations de niveau V : Conducteur d'engins : travaux publics et carrières (CAP), elles représentent 37 % des élèves des Hautes-Pyrénées et 29 % dans le Tarn, en particulier dans les formations Bac Pro Logistique et Bac Pro Transport, mais également au sein du DUT Génie du conditionnement et de l emballage / Packaging, emballage et conditionnement. 70 % des femmes suivant une formation dans ce domaine préparent un diplôme de niveaux III ou IV, tandis que les hommes se retrouvent très majoritairement sur des niveaux IV voire V (respectivement 41 % et 36 %). En outre, elles sont proportionnellement plus nombreuses que les hommes à suivre une formation initiale de niveau I ou II (17 % des effectifs féminins vs 5 % des hommes). Ce constat est identique CarifOref Midi-Pyrénées 31

32 au sein des formations dispensées au sein des écoles spécialisées 27 : 62 % des filles suivent un cursus de niveau I ou II contre 48 % des garçons. La carte ci-dessous illustre cette répartition des élèves de sexe féminin sur le territoire, liée à l offre de formation. Répartition des effectifs en formation initiale (2014) par niveau et par genre Sources : Académie de Toulouse, Région Midi-Pyrénées, hors formations de niveau I % des formations suivies en lien avec la Conduite Plus d un tiers des personnes en formation initiale prépare un diplôme en lien avec une activité du sous-gfe «Conduite, transports de marchandises et de personnes». Il s agit en outre du domaine qui à ce jour emploie le plus de personnes (42 %). Les formations en lien avec l Exploitation des transports apparaissent comme étant les plus représentées avec 38 % des effectifs (soit 432 personnes). Le sous-gfe Emballage, manutention, magasinage, également fortement employeur (41 % des actifs), rassemble moins d effectifs en formation initiale (9 %). Il s agit d un domaine qui accueille par ailleurs une part importante d actifs peu ou pas diplômés (chapitre ). 27 Source : OPTL Midi-Pyrénées, source AFT-Promotrans, CarifOref Midi-Pyrénées 32

33 Répartition des effectifs en formation par sous-gfe Sources : Académie de Toulouse, Région Midi-Pyrénées, hors écoles supérieures I - Appui à la production des industries 8% O1 - Conduite, transports de marchandises et de personnes 34% O4 - Exploitation des transorts 38% O3 - Emballage, manutention, magasinage 9% O2 - Conduite d'engins 11% Une demande sociale plus élevée pour les formations aux métiers de la conduite 28 Le domaine Conduite, transports de marchandises et de personnes rassemble 60 % des premiers vœux émis par les candidats, soit un taux de pression de 1,37, suffisant pour remplir les filières. Le Bac Pro Conducteur transport routier de marchandises et le CAP Conducteur livreur de marchandises se caractérisent par la plus forte demande sociale en rapport avec le nombre de places. Ce sous-gfe Conduite et transport a vu son nombre de places disponibles augmenter entre 2009 et 2014, permettant ainsi d intégrer une demande sociale également croissante. Le taux de pression moyen a ainsi pu baisser de 1,67 à 1,37 en 5 ans. Concernant les autres sous-gfe du domaine, les taux de pression constatés se situent entre 0,56 et 0,74, caractérisant un domaine où le nombre de places paraît suffisant pour accueillir les demandes de formation initiale. 28 Sources : Académie de Toulouse, Région Midi-Pyrénées CarifOref Midi-Pyrénées 33

34 Zoom sur : les ambulanciers (GFE R) Source : DREES, traitement CarifOref Midi-Pyrénées. Note : Seules les données relatives aux ambulanciers indépendants sont incluses dans le GFE O tandis que les données relatives aux ambulanciers salariés sont incluses dans le GFE R (Sanitaire et social). Nous avons donc réalisé un focus sur ces données. Après une diminution continue du volume d élèves entre 2010 et 2012 (-30 % d élèves en trois ans), les effectifs en formation initiale pour le métier d ambulancier sont à la hausse depuis 2013 et varient peu au cours de ces deux dernières années. Avec 210 élèves en 2013, le DE d ambulancier se place au même niveau que le BAC Pro Conducteur transport routier marchandises (158 élèves) et le BAC Pro Logistique (197 élèves), les deux formations regroupant les effectifs les plus importants parmi les formations aux métiers de la logistique et du transport (GFE O). Notons que les effectifs féminins représentent une part comprise entre 25 % et 36 % en fonction des promotions, ce qui rejoint l analyse de l emploi puisque les femmes représentent 37 % des actifs du transport sanitaire. Evolution des effectifs en formation pour le diplôme d'etat d'ambulancier Source : DREES, traitement CarifOref Midi-Pyrénées Effectifs masculins Effectifs féminins L insertion professionnelle des jeunes après un enseignement dans le domaine du Transport et de la Logistique En 2014, 37 % des jeunes ayant présenté un diplôme de type CAP, BAC, BTS en lien avec le transport et la logistique après une formation dispensée au sein de l'education nationale 29 en Midi-Pyrénées ont trouvé leur premier emploi, dont 4 sur 10 en CDI. Toutefois, la part des sortants en recherche d emploi est en hausse : 37 % des jeunes issus de ces formations sont à la recherche d un emploi en Midi-Pyrénées (contre 30 % lors de la précédente mesure). Parallèlement, la poursuite d études est une option choisie par davantage de jeunes. 29 «Que deviennent les jeunes après un enseignement en Transport & Logistique?», RESULTATS DE L ENQUETE ANNUELLE, Examen présenté en Juin 2014, Formations dispensées au sein de l Education Nationale, IPTL - UACSE - Avril 2015 CarifOref Midi-Pyrénées 34

35 Le devenir des jeunes sortants de formations en transport et logistique Source IPTL - UACSE - Avril Traitements : CarifOref Midi-Pyrénées Inactifs 4% En poursuite d'études ou redoublement 28% 25% 1% En emploi (dont alternance) 37% 42% 37% Données Midi-Pyrénées En recherche d'emploi 26% Données France L enquête annuelle sur le devenir des jeunes menée par l AFT 30 quant à elle met en avant une meilleure employabilité des sortants interrogés six mois après la fin de leur formation. Parmi ces jeunes, près de 7 sur 10 sont en entreprise (y compris en contrat d alternance), soit 20 % de plus que lors de la même mesure réalisée l année précédente. Près d un jeune sur deux en activité travaille dans le secteur du transport et de la logistique et a été embauché en CDI. L OPTL met en avant le fait que plus de 60 % des jeunes conducteurs supplémentaires issus de la filière BAC Pro Conducteur transport routier marchandises et Conducteur livreur marchandises sont embauchés, tandis que les jeunes titulaires d un BAC Pro Transports et BTS Transports et prestations logistiques, Bac pro Logistique ont tendance à continuer leurs études. L employabilité des jeunes semble variable en fonction des formations choisies. Ainsi, «le taux d emploi des formations «Conduite routière» (55 %) se démarque fortement de celui des formations «Logistique» (32 %)». Les jeunes ayant passé un diplôme dans la filière Logistique sont proportionnellement plus nombreux à poursuivre leur cursus en alternance. 30 Source : OPTL Midi-Pyrénées, 2014, enquête réalisée «après un enseignement en transport et logistique dispensé au sein des CFA (Centre de Formation d Apprentis), des écoles, et des lycées professionnels qu elle soutient dans le cadre de la Convention générale de coopération avec l Education nationale». CarifOref Midi-Pyrénées 35

36 Zoom sur l insertion des apprentis ayant suivi une formation du GFE Transport et logistique Source : Enquête à 6 et 18 mois sur le devenir des apprentis formés par la Région Midi-Pyrénées, Traitements réalisés par le CarifOref Midi-Pyrénées, 2014 Le GFE Transport et logistique représente 3 % des effectifs des apprentis en région Midi-Pyrénées en Ce sont 316 apprentis qui ont participé à l enquête (soit un taux de réponse de 57 %). 6 mois après la fin de leur formation, 46 % sont embauchés en CDI (soit 22 points de plus que la moyenne des apprentis tous GFE confondus). Cette employabilité se confirme dans le temps : au bout de 18 mois, ils sont 58 % à bénéficier d un contrat à durée indéterminée (l écart avec la moyenne régionale restant de 20 points). La part de demandeurs d emploi parmi ces jeunes est inférieure à celle observée sur l ensemble des domaines, que ce soit à 6 mois (11 % vs 21 %) ou à 18 mois (14 % vs 17 %). Sur la cohorte de jeunes sortis d apprentissage, 30 % ont été embauchés par l établissement ou l entreprise au sein de laquelle ils étaient stagiaires ou apprentis (16 % en moyenne sur l ensemble des GFE). Il s agit essentiellement d entreprises de plus de 10 salariés. Un tiers des emplois concernés relèvent du GFE Transport et Logistique, 12 % du Bâtiment et 9 % du Commerce. Près de 6 apprentis sur 10 identifient une bonne correspondance entre leur formation et l emploi occupé (20 points de plus que la moyenne régionale). L enquête à 6 mois met en lumière une insertion professionnelle particulièrement élevée des apprentis ayant suivi une formation de niveau V. Ils représentent en effet plus de 80 % des CDI, soit une surreprésentativité par rapport à leur poids dans la population des apprentis du Transport et de la Logistique (67 %). A long terme, les écarts entre les différents niveaux de formation concernant l embauche en CDI tend à s atténuer. Le devenir des apprentis ayant suivi une formation en transportlogistique Source : Enquête à 6 et 18 mois sur le devenir des apprentis formés par la Région Midi-Pyrénées, Traitements réalisés par le CarifOref Midi-Pyrénées, mois 1% 5% 11% 46% 1% 64 % en emploi A votre compte Intérimaire 18 1% mois 9% 7% 58% 1% 76 % en emploi Salarié CDD Salarié en CDI Salarié saisonnier agricole Au total, 92 % se déclarent satisfaits voire très satisfaits de la formation suivie, ce score étant supérieur à la très bonne moyenne calculée sur l ensemble des GFE (86 %). CarifOref Midi-Pyrénées 36

Transport et logistique

Transport et logistique Août 2014 APPROCHE SECTEUR Transport et logistique Situation au Basse-Normandie LES DEMANDEURS D'EMPLOI AU 30 JUIN 2014 8 760 personnes recherchent un emploi dans le Transport et logistique Au 30 juin

Plus en détail

Les métiers verts et verdissants Caractéristiques du marché du travail

Les métiers verts et verdissants Caractéristiques du marché du travail Les métiers verts et Caractéristiques du marché du travail Les offres et les demandes d emploi relatives aux métiers verts et en région Centre en 2013 Quelle part représentent les métiers verts et dans

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Les Cahiers Statistiques

Les Cahiers Statistiques Mars 2010 N 1 DIRECTION REGIONALE Etudes et Statistiques Les Cahiers Statistiques Languedoc-Roussillon Regard sur le marché du travail : En 2009, Pôle emploi a collecté, en Languedoc-Roussillon, 2 800

Plus en détail

La logistique à la Réunion

La logistique à la Réunion La logistique à la Réunion Le développement de la logistique amorcé il y a une vingtaine d années à la Réunion s est inscrit dans le prolongement des services portuaires (stockage, entreposage) et en complément

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention

Synthèse. Dynamique de l emploi. J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention J0Z-Ouvriers non qualifiés de la manutention Synthèse Les ouvriers non qualifiés de la manutention assurent le chargement, le déchargement, le tri, l emballage et l expédition de marchandises. Ils sont

Plus en détail

Éléments d une réflexion sur...

Éléments d une réflexion sur... source : Pôle Emploi - OPTL - Situation au 01/01/2009 - Alsace ALSACE A EMPLOI SALARIE Éléments d une réflexion sur... Les transports routiers et activités auxiliaires du transport Le champ couvert pour

Plus en détail

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans

En 1999, près de 52 000 personnes, soit 6,9 % des actifs occupés de la région, travaillaient dans BÂTIMENT, TRAVAUX PUBLICS En, près de 52 personnes, soit 6,9 % des actifs de la région, travaillaient dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Composé de huit familles professionnelles, ce domaine

Plus en détail

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS. L industrie agro-alimentaire (IAA) Situation au 31 décembre 2010. Direction régionale Bretagne

SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS. L industrie agro-alimentaire (IAA) Situation au 31 décembre 2010. Direction régionale Bretagne Janvier 2011 SERVICE STATISTIQUES, ETUDES ET EVALUATIONS Repères & analyses L industrie agro-alimentaire (IAA) Situation au 31 décembre 20 Direction régionale Bretagne Le secteur agroalimentaire est le

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de

Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de MÉCANIQUE, TRAVAIL DES MÉTAUX Formé de sept familles professionnelles, le domaine de la mécanique, du travail des métaux et de la réparation automobile représente 9 emplois et rassemble 8,1 % de actifs

Plus en détail

FACETTES. métiers. > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? 20 300 salariés [6,9% de l emploi limousin]

FACETTES. métiers. > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? 20 300 salariés [6,9% de l emploi limousin] FACETTES métiers > Quelles perspectives pour les métiers du transport, de la logistique et du tourisme? Les métiers du transport, de l entreposage et dans une moindre mesure ceux du tourisme sont principalement

Plus en détail

Les chiffres clés du chômage Région Auvergne

Les chiffres clés du chômage Région Auvergne Les chiffres clés du chômage Région Les demandeurs d'emploi en fin de mois (DEFM) à fin novembre 2015 Source : Pôle emploi (STMT - données brutes) 10 121 763 + 5,6% Toutes catégories 55% 67 160 + 4, 12%

Plus en détail

Le secteur de la logistique

Le secteur de la logistique Mai 2014 Le secteur de la logistique Service Etudes CCI Indre Le secteur de la logistique Toute reproduction interdite sans l autorisation de l auteur Page 1 SOMMAIRE SECTEUR DE LA LOGISTIQUE EN FRANCE

Plus en détail

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 11% en un an

La situation des demandeurs d emploi La demande d emploi augmente de près de 11% en un an FEVRIER 2013 COMMERCE, VENTE ET GRANDE DISTRIBUTION Situation au 31 décembre 2012 Les chiffres clés 10 983 demandeurs d emploi inscrits en catégorie ABC Soit 14% de la demande d emploi Dont 7 940, soit,

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont stabilisés pour à

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

TRANSPORT LOGISTIQUE. DAGE - Mission Formation Emploi. Les activités Les entreprises Les emplois La formation

TRANSPORT LOGISTIQUE. DAGE - Mission Formation Emploi. Les activités Les entreprises Les emplois La formation TRANSPORT LOGISTIQUE Les activités Les entreprises Les emplois La formation LE SECTEUR TRANSPORT! Transport de marchandises 60 % des flux de marchandises en provenance, à destination ou internes aux Pays

Plus en détail

Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées : bilan à mi-parcours CPRDF 2011-2015

Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées : bilan à mi-parcours CPRDF 2011-2015 Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées : bilan à mi-parcours CPRDF 2011-2015 Février 2014 Diagnostic régional emploi formation : bilan à mi-parcours Contrat de plan régional de développement

Plus en détail

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE

L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Copyright Photo Alto L EMPLOI ET LA FORMATION DANS LA BRANCHE Le phénomène de concentration continue d impacter le nombre des entreprises de la branche mais n a pas d incidence négative sur l emploi puisque

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés de la réparation automobile (G0B) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 9 768 171 926 1 297 398 Part dans l emploi 0,8 0,7 Répartition par

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE

EMPLOI - CHÔMAGE CHÔMAGE Données de cadrage Taux de chômage en décembre 1996 13, % pour Poitou-Charentes contre 1,7 % pour la France 15,1 % pour la Charente-Maritime 13,5 % pour la Charente 1 % pour la Vienne 11,6 % pour les Deux-Sèvres

Plus en détail

2 L emploi et le marché du travail

2 L emploi et le marché du travail 2 L emploi et le marché du travail Organisation du chapitre Ce chapitre fournit une description des effectifs salariés et intérimaires employés dans les établissements du transport routier de fret (TRF)

Plus en détail

> LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

> LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL > LES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL En bref En termes d effectif, avec 5 190 professionnels en emploi en région Provence Alpes Côte d Azur en 2011, le métier d assistant de service social représente le

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

profession d'avenir LE FRANCILIEN

profession d'avenir LE FRANCILIEN profession d'avenir L EMPLOI DANS LES CABINETS FRANCILIENS Des chiffres pleins de promesses Comment va l emploi dans les cabinets franciliens? Qui sont les collaborateurs qui y travaillent? Comment ont-ils

Plus en détail

Tableau de Bord 2015 Contrat d objectifs sectoriel Transports. Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Tableau de Bord 2015 Contrat d objectifs sectoriel Transports. Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Tableau de Bord 2015 Contrat d objectifs sectoriel Transports Co-construit en partenariat avec l AFT et le C2RP PRÉFET DE LA RÉGION

Plus en détail

20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique

20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique DOSSIER DE PRESSE LE 13 MAI 2014 20 ème Enquête annuelle sur les besoins en emplois et en formations dans la logistique Synthèse Pour la 20 ème année consécutive, l enquête logistique 2013-2014 de l AFT-IFTIM

Plus en détail

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne 1 ZOOM sur les métiers de L INDUSTRIE Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 2 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 10 10 10 10 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN

SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN DOCUMENT FINAL SITUATION COMPAREE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LE TRANSPORT AERIEN 2011 Ja nv ier 20 09 Avec la collaboration de SOMMAIRE 1. Répartition des effectifs femmes hommes dans la branche 3 1.1

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail Direction territoriale ISERE territoire Alpes Sud Isère marché du travail Introduction les demandeurs d emploi Evolution du nombre de demandeurs d emploi Caractéristiques (âge sexe formation qualification

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

Diagnostic Territorial Bassin d emploi de Louviers. Contrat Etude Prospective

Diagnostic Territorial Bassin d emploi de Louviers. Contrat Etude Prospective Diagnostic Territorial Bassin d emploi de Louviers Contrat Etude Prospective SOMMAIRE Caractéristiques de la population Caractéristiques des entreprises Caractéristiques des salariés Offres d emplois proposées

Plus en détail

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2015

Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2015 COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 686 Octobre 2 Emploi salarié et marché du travail dans les transports au deuxième trimestre 2 OBSERVATION ET STATISTIQueS transport Au deuxième trimestre

Plus en détail

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999

Évolution des effectifs et caractéristiques du domaine en 1999 TOURISME ET TRANSPORTS A vec 62 emplois et 8,3 % des actifs, les métiers du tourisme et du transport constituent le 4 e domaine professionnel dans la région. Les effectifs ont progressé de 34 % entre 1982

Plus en détail

LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE

LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE NOVEMBRE 2012 LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE Au 30 septembre 2012 Les jeunes et les seniors sont plus touchés par le chômage que le reste de la population

Plus en détail

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

GFE 12 Techniques graphiques Impression

GFE 12 Techniques graphiques Impression PLAN RÉGIONAL DE DÉVELOPPEMENT DES FORMATIONS MIDI-PYRÉNÉES (PRDF) 2007-2011 GFE 12 Techniques graphiques Impression AVRIL 2006 Contribution au diagnostic du PRDF par GFE Fonds social européen Dernières

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 SARTHE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE

Plus en détail

> Sy n t h è s e Les seniors fortement touchés par la crise économique

> Sy n t h è s e Les seniors fortement touchés par la crise économique SOMMAIRE > Sy n t h è s e Les seniors fortement touchés par la crise économique > Dé m o g r a p h ie Forte progression de la population senior > Em p l o i Un taux d emploi des seniors en progression

Plus en détail

Le commerce en Midi Pyrénées. Panorama régional. Septembre 2014

Le commerce en Midi Pyrénées. Panorama régional. Septembre 2014 Le commerce en Midi Pyrénées Panorama régional Septembre 2014 SOMMAIRE 1...Sources et données 2... Caractéristiques de l emploi Les entreprises Les salariés 3... Projets difficultés et saisonnalité des

Plus en détail

DOSSIER INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT. CESR Aquitaine Conjoncture février 2006 Indicateurs Statistiques du Transport

DOSSIER INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT. CESR Aquitaine Conjoncture février 2006 Indicateurs Statistiques du Transport DOSSIER INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT 125 INDICATEURS STATISTIQUES DU TRANSPORT I Les activités de transports en Aquitaine 127 II Tableaux statistiques 166 126 I Les activités de transports en

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ SYNTHÈSE SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2015 Définition Le Bilan social de la branche Mutualité constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Le devenir des élèves. Sortis entre 2004 & 2006 UNION EUROPÉENNE

Ecole régionale. de la 2 e chance Midi-Pyrénées. Le devenir des élèves. Sortis entre 2004 & 2006 UNION EUROPÉENNE PREFECTURE DE LA REGION MIDI-PYRENEES Profils & Parcours Ecole régionale de la e chance Midi-Pyrénées Le devenir des élèves Sortis entre 00 & 006 Septembre 008 UNION EUROPÉENNE Sommaire Introduction...

Plus en détail

Séminaire "BTS Technico-commercial"

Séminaire BTS Technico-commercial Séminaire "BTS Technico-commercial" Résultats de l'enquête ABEFIA - 2006 Analyse des besoins en formation initiale et en apprentissage CGI, Confédération Française du Commerce Interentreprises Grenoble,

Plus en détail

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse

C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique. Synthèse C0Z-Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique Synthèse En forte baisse jusqu au milieu des années 1990, le nombre d ouvriers non qualifiés de l électricité et de l électronique s est

Plus en détail

Fiche synthétique de la commune du Tampon. Maison de l Emploi du Grand Sud Réunion MDEGSR

Fiche synthétique de la commune du Tampon. Maison de l Emploi du Grand Sud Réunion MDEGSR Fiche synthétique de la commune du Tampon Maison de l Emploi du Grand Sud Réunion 2013 Commune du Tampon (97430) La démographie En 2009, la commune du Tampon possède une population totale de 72658 habitants

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007 StatEA N 08-04 Avril 2008 BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE L enquête 2007 auprès des diplômés BAC PRO sortis en 2003 confirme la finalité

Plus en détail

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012

26ème. *Source : Centre d Analyse Stratégique «Les secteurs de la nouvelle croissance : une projection à l horizon 2030», Rapport n 48, janvier 2012 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2013-T1 2013-T2 2013-T3 2013-T4 2014-T1 2014-T2 2014-T3 2014-T4 Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2015 5 182 emplois en LR dont 80%

Plus en détail

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos Avant-propos en vigueur de la loi du 19 février 2007 a confirmé et conforté les centres de gestion comme les partenaires privilégiés de l ensemble des collectivités en matière d emploi public local. Au

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Emploi et Formation Secteur Publicité

Emploi et Formation Secteur Publicité Rapport statistique Emploi et Formation Secteur Publicité 2009-2010 AFDAS / R&D - Septembre 2012 Sommaire 1. DONNEES SUR L EMPLOI 3 1.1. POINT METHODOLOGIQUE ET PRECAUTIONS D USAGE 4 1.2. LES ENTREPRISES

Plus en détail

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158

MAINTENANCE. ouvriers qualifiés polyvalents d entretien 1 949 209 2 158 MAINTENANCE L e domaine professionnel de la maintenance concentre 5 emplois, soit 3,4 des actifs de la région. Composé de deux familles de métiers, ce domaine, est mieux représenté en Alsace que dans le

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises du froid et connexes Comité Paritaire de Pilotage de l Observatoire 20 février 2013 Service Observatoires AGEFOS

Plus en détail

Les métiers exercés par les seniors

Les métiers exercés par les seniors n 66 novembre 2011 ISSN 1967-6158 Le profil des seniors comparé à celui des jeunes emploi formation insertion Franche-Comté Les seniors en emploi résidant en Franche-Comté détiennent un niveau de qualification

Plus en détail

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR

Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION MDEGSR 2014 Fiche synthétique Commune du Tampon MAISON DE L EMPLOI DU GRAND SUD REUNION Commune du Tampon (97430) La démographie En 2010, la commune du Tampon possède une population totale de 74174 habitants

Plus en détail

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage

Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage Famille professionnelle (FAP) étudiée : Ouvriers qualifiés du second œuvre du bâtiment (B4Z) Données de cadrage Nombre d'actifs occupés 30 120 491 320 1 297 398 Part dans l emploi 2,3 1,9 Répartition par

Plus en détail

Secteur «transports et entreposage»

Secteur «transports et entreposage» 2011 Secteur «transports et entreposage» Observatoire de la Maison de l Emploi et de l Initiative Economique du Haut Val d Oise Evan Alterio Date de publication : 27/10/2011 M a i s o n d e l E mp l o

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 MAINE-ET-LOIRE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service

Synthèse. Dynamique de l emploi. R0Z-Caissiers, employés de libre service R0Z-Caissiers, employés de libre service Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 207 000 personnes occupent un emploi de caissier et 103 000 sont employés de libre-service. Alors que les premiers

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants

Synthèse. Dynamique de l emploi. V0Z-Aides-soignants V0Z-Aides-soignants Synthèse Les aides-soignants délivrent aux patients hospitalisés l ensemble des soins à caractère non médical. Les aides puéricultrices qui travaillent en crèche sont comprises dans

Plus en détail

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes)

SOMMAIRE. Les chiffres de septembre 2015. Variation annuelle des DEFM catégorie A (données brutes) Les chiffres de septembre 2015 Variation annuelle des DEFM catégorie A +5,2% +3,6% +3,1% Données CVS : Baisse de la demande d emploi de catégorie A à fin septembre 2015 par rapport au mois d août, moins

Plus en détail

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2012 l emploi dans les films cinématographiques L emploi dans les films cinématographiques L emploi intermittent dans le tournage des films d initiative française de fiction

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007

Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Portrait de branche - Cabinets d avocats - Edition 2007 Introduction/définition Les données présentées ici concernent les entreprises libérales du secteur des cabinets d avocats. Ce secteur n est pas identifié

Plus en détail

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN

BILAN LES ENTREPRISES POLYNÉSIENNES EN Points forts 05 BILAN EN 2011 P L U S D E R A D I A T I O N S Q U E D E C R É A T I O N S INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 2011, le nombre de radiations d entreprises augmente de

Plus en détail

majoritairement occupés par des femmes

majoritairement occupés par des femmes e ins e part naires n o 3 - Novembre 2008 REUNION Direction du Travail, de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la Réunion économie sociale en 2006 20 000 emplois majoritairement occupés par

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015?

Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015? Quelles qualifications pour les Aquitains en 2015? n 198 - janvier 2012 Annexe Sommaire : - Documentation «fiches par domaine professionnel»... 2 - Fiches :... 6 o Agriculture, marine, pêche (A)... 6 o

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Île de France (DIRECCTE) Unité territoriale de Seine-Saint-Denis LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

RAPPORT 2015 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES

RAPPORT 2015 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES Page 1 RAPPORT 2015 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES Première page de couverture Insérer dans le premier retour chariot (noir) ci-dessus. Insertion Image cliquer sur le nom de fichier à insérer Puis, clic droit

Plus en détail

France Meuse Lorraine

France Meuse Lorraine ACTU EMPLOI FORMATION MEUSE Depuis sa création en 2006, la Maison de l Emploi Meusienne élabore chaque année le diagnostic Territorial Partagé Emploi/Formation du département. Outil au service des partenaires

Plus en détail

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques

les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques les études du CNC décembre 2011 l emploi dans les films cinématographiques Cette étude a été réalisée conjointement par la Direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC et le Service

Plus en détail

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française Points forts 09 BILAN L SE STABILISE EN INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Les effectifs salariés déclarés à la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) ont progressé de 430 emplois en, soit

Plus en détail

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés n 58 novembre 2010 ISSN 1967-6158 Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi Données 2008 emploi formation insertion Franche-Comté La loi du 10 juillet 1987 relative à l obligation

Plus en détail

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN

BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN Points 4 forts BILAN LES CRÉATIONS D ENTREPRISES EN 214 HAUSSE DES CRÉATIONS D ENTREPRISES INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE En 214, le des créations pures d entreprises dans les secteurs

Plus en détail

Les professions vertes sont des

Les professions vertes sont des Avril 2013 N 407 Les ouvriers largement présents parmi les professions vertes ou potentiellement verdissantes Emploi En Ile-de-France, 26 300 personnes exercent une profession verte et 739 700 une profession

Plus en détail

Tableau de bord statistique édition 2013

Tableau de bord statistique édition 2013 Note d information : La méthodologie précisant le périmètre statistique du champ Jeunesse et Sports dans le cadre de ce projet, est présentée Amélioration dans la fiche «Guide méthodologique de la connaissance».

Plus en détail

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE

DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» Evolution Annuelle GRAPHIQUE STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 LOIRE-ATLANTIQUE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE

Plus en détail

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 08 DONNÉES FORMATION Page 10 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI AVANT-PROPOS

Plus en détail

Les éducateurs spécialisés En région Centre

Les éducateurs spécialisés En région Centre Les éducateurs spécialisés En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement

Plus en détail

Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais

Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais Zoom sur l Emploi Rendez-vous d information sur l économie, l emploi et les services de la communauté de communes du Bocage mayennais Novembre 2010 Déroulement de la rencontre Un temps d information pour

Plus en détail

> LES AUXILIAIRES DE PUÉRICULTURE

> LES AUXILIAIRES DE PUÉRICULTURE > LES AUXILIAIRES DE PUÉRICULTURE En bref 6 739 auxiliaires de puériculture sont en emploi en région Provence Alpes Côte d Azur en 2011. Leur progression entre 2006 et 2011 est de + 18 %, soit l évolution

Plus en détail

RAPPORT 2013 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES

RAPPORT 2013 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES Page 1 RAPPORT 2013 DE L OPTL - MIDI PYRÉNÉES Première page de couverture Insérer dans le premier retour chariot (noir) ci-dessus. Insertion Image cliquer sur le nom de fichier à insérer Puis, clic droit

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne Sommaire Introduction 5 1.1 Une baisse de la demande d

Plus en détail

Le commerce en Limousin. Panorama régional. Septembre 2014

Le commerce en Limousin. Panorama régional. Septembre 2014 Le commerce en Limousin Panorama régional Septembre 2014 SOMMAIRE 1...Sources et données 2... Caractéristiques de l emploi Les entreprises Les salariés 3... Projets difficultés et saisonnalité des recrutements

Plus en détail

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements

L'EMPLOI SALARIE au 31 décembre 2013 Nombre établissements STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - MARS 2015 MAYENNE PORTRAIT SECTORIEL SITUATION AU 31/12/2014 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE

Plus en détail

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Bilan Social 2015 Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Introduction Une source statistique nécessaire à la réflexion des partenaires sociaux de la Mutualité Le Bilan social de la branche

Plus en détail

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Propreté en Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers

Synthèse Contrat. d Objectifs. Diagnostic Propreté en Midi-Pyrénées. Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Diagnostic Propreté en Midi-Pyrénées Synthèse Contrat d Objectifs Réalisation Observatoire régional emploi, formation, métiers Rédaction Anne Serandon L ACTIVITE ECONOMIQUE DE LA FILIERE L activité économique

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES

Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES Avant propos Les 26 missions locales du Nord-Pas de Calais remplissent une mission de service public pour l insertion

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois N 4 Janvier 2014 L OBSERVATOIRE Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois Qui travaille où? Zoom sur

Plus en détail