Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 5 septembre 2014"

Transcription

1 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 5 septembre 2014

2 L activité électrique cardiaque

3 ECG normal: rythme sinusal

4 Cas clinique 1 Femme 58 ans Aucun antécédent CV Pas de facteur de risque CV connu Notion d une HTA traitée chez sa mère Sportive (Tennis en compétition) Accès de palpitations et impression de «jambes coupées» depuis 3 mois, sans facteur déclenchant identifié, durant 30 à 90 mn, 1 à 2 fois par semaine La patiente se dit invalidée, notamment lorsque les symptômes surviennent à l effort

5 Cas clinique 1 Quel(s) diagnostic(s) évoquez-vous?

6 Cas clinique 1 Quel(s) diagnostic(s) évoquez-vous? Tachycardie jonctionnelle Fibrillation atriale paroxystique

7 Cas clinique 1 Quel(s) diagnostic(s) évoquez-vous? Tachycardie jonctionnelle ( < 30 ans) Fibrillation atriale paroxystique (> 60 ans)

8 Cas clinique 1 Quel(s) diagnostic(s) évoquez-vous? Tachycardie jonctionnelle Fibrillation atriale paroxystique Que précisez-vous à l interrogatoire?

9 Cas clinique 1 Quel(s) diagnostic(s) évoquez-vous? Tachycardie jonctionnelle Fibrillation atriale paroxystique Que précisez-vous à l interrogatoire? Crises «oubliées» à l adolescence Description des accès: début et fin brusques, régularité ou non, fréquence au pouls, battements cervicaux, crise polyurique postcritique, autres signes fonctionnels

10 Cas clinique 1 Quel(s) diagnostic(s) évoquez-vous? Tachycardie jonctionnelle Fibrillation atriale paroxystique Que précisez-vous à l interrogatoire? Crises «oubliées» à l adolescence Description des accès: début et fin brusques, régularité ou non, fréquence au pouls, battements cervicaux, crise polyurique postcritique, autres signes fonctionnels Que recherchez-vous à l examen clinique?

11 Cas clinique 1 Quel(s) diagnostic(s) évoquez-vous? Tachycardie jonctionnelle Fibrillation atriale paroxystique Que précisez-vous à l interrogatoire? Crises «oubliées» à l adolescence Description des accès: début et fin brusques, régularité ou non, fréquence au pouls, battements cervicaux, crise polyurique postcritique, autres signes fonctionnels Que recherchez-vous à l examen clinique? Cardiopathie? Hyperthyroidie?

12 Tachycardies jonctionnelles Tachycardies paroxystiques du sujet «jeune» sur cœur sain 2 mécanismes: RIN et VA Tachycardies bénignes sauf cas particulier (très rare) des syndromes de WPW «malins» Traitement de la crise: manœuvres vagales, striadyne IV, bêta-bloquant Traitement de fond si symptômes invalidants Bêta-bloquant, ablation endocavitaire

13 Tachycardies jonctionnelles RIN VA - WPW

14 Tachycardies jonctionnelles Tachycardies paroxystiques du sujet «jeune» sur cœur sain 2 mécanismes: RIN et VA Tachycardies bénignes sauf cas particulier (très rare) des syndromes de WPW «malins» Traitement de la crise: manœuvres vagales, striadyne IV, bêta-bloquant Traitement de fond si symptômes invalidants Bêta-bloquant, ablation endocavitaire

15 Cas clinique 1 Pas de tachycardie dans l enfance ou l adolescence Sensation d un cœur plutôt irrégulier Examen clinique normal

16 Cas clinique 1 Pas de tachycardie dans l enfance ou l adolescence Sensation d un cœur plutôt irrégulier Examen clinique normal Quels examens complémentaires envisagez-vous?

17 Cas clinique 1 Pas de tachycardie dans l enfance ou l adolescence Sensation d un cœur plutôt irrégulier Examen clinique normal Quels examens complémentaires envisagez-vous? Documenter le trouble du rythme ECG 12 D percritique Enregistreurs «longue durée» Moniteur d évènement Cardiopathie? Echocardiographie

18 ECG percritique

19 ECG percritique Diagnostic: fibrillation atriale

20 Fibrillation Atriale Définitions Paroxystique (récidivante) réduction spontanée < 8 jours ( <48h le + souvent) Persistante cardioversion pour rétablir le rythme sinusal Permanente 1 ière intention ou échec cardioversion Isolée = FA sur cœur sain

21 Fibrillation atriale Incidence et prévalence?

22 Prévalence de la FA en fonction de l'âge en Europe (1) Incidence: augmente avec l âge: + 0,1 à 0,2% /an de 40 à 90 ans Risque x 1,5 chez l homme/femme Femme (n = 4053) Homme (n = 2590) Prévalence, % Age, années 1. Heeringa J et al. Prevalence, incidence and lifetime risk of atrial fibrillation: the Rotterdam study. Eur Heart J 2006 ; 27 :

23 FA: estimation aux USA From Y Miyasaka, Circulation 2006

24 Fibrillation atriale Incidence et prévalence? Facteurs de risque?

25 FA: facteurs de risque Framingham Heart Study Schnabel RB, Lancet 2009; 373:

26 FA: facteurs de risque Framingham Heart Study Schnabel RB, Lancet 2009; 373:

27 Correlation FA / sévérité insuffisance cardiaque

28 Fibrillation atriale Incidence et prévalence? Facteurs favorisant? Enjeux cliniques?

29 Diagnostic: fibrillation atriale Incidence et prévalence? Facteurs favorisant? Enjeux cliniques? Mortalité x 2 population en RS Morbidité: AVC ischémique x 4 à 5 Symptômes

30 FA: mortalité AF 55 < patients <74 ans No AF AF 75 <patients <94 ans No AF The Framingham Heart Study From Benjamin EJ, Circulation 1998

31 FA: mortalité AF 55 < patients <74 ans No AF Surmortalité précoce AF 75 <patients <94 ans No AF The Framingham Heart Study From Benjamin EJ, Circulation 1998

32 FA - Cause majeure d AVC La FA est associée à un risque global 5 fois plus élevé d'avc Prévalence de la FA en fonction de l âge et % d AVC attribuable à la FA (1) La FA est responsable de près de 20 % des AVC 25 Prévalence de la FA (%) % AVC attribuable à la FA 23,5 Le % d AVC attribuable à la FA augmente avec l âge 20 La FA est la cause cardiaque la plus fréquente d infarctus cérébral ,9 8, ,8 2,8 1,5 1,8 0, Age, an 1 Wolf PA et al., Stroke 1991 ; 22 :

33 FA: événements cardiovasculaires Individuals with CV events after 20 years Renfrew/Paisley study At least one cardiovascular event (%) % 45% With AF No AF Men 89% 27% With AF No AF Women Adapté de Stewart S et al. Am J Med 2002; 113:

34 Fibrillation Atriale Symptômes Asymptomatique Palpitations Dyspnée d effort Fatigue Douleurs thoraciques Lipothymies - syncopes Insuffisance cardiaque Accident embolique

35 Cas clinique 1 Echocardiographie normale Bilan biologique (ionogramme sanguin, TSH) normal Quel(s) traitement (s) proposez-vous?

36 Cas clinique 1 Echocardiographie normale Bilan biologique (ionogramme sanguin, TSH) normal Quel(s) traitement (s) proposez-vous? Deux questions majeures - le risque embolique? Traitement anticoagulant oui/non? - les symptômes? Traitement antiarythmique?

37 Score de risque embolique Score CHA 2 DS 2 -VASc

38 Fibrillation atriale - Les AVK La warfarine réduit les AVC liés à la FA de 64% mais augmentation du risque d hémorragies cérébrales et autres Usage difficile des AVK % des patients éligibles reçoivent un AVK Sous AVK INR cible: % des INR dans la zone cible Evaluer le risque embolique et hémorragique: scores

39 Risque hémorragique - Score > 3

40 FA : «nouveaux» anticoagulants Anti-thrombine direct: dabigatran Etude Rely (2009) Anti Xa: «xaban» Rivaroxaban: étude Rocket AF (2011) Apixaban: étude Aristotle (2011) Edoxaban: étude Engage AF TIMI 48 (2013) Efficacité comparable ou supérieure aux AVK pour la prévention des accidents emboliques Réduction du risque d hémorragie cérébrale +++ Attention: insuffisance rénale (âge, poids )

41 Recommandations 2012

42 Recommandations 2012

43 Anticoagulants chez le sujet âgé Attention iatrogénie! Bien peser individuellement le rapport bénéfice/risque «Par défaut» anticoaguler Si décision de ne pas mettre d AVK ou NACO, il faut la motiver par écrit dans le dossier médical Attention aux INR fluctuants Attention au rein, aux interactions médicamenteuses

44 FA: gestion du rythme?

45 FA: gestion du rythme 2 stratégies - «contrôle du rythme»: restauration et maintien du RS - «contrôle de la fréquence ventriculaire»

46 FA: gestion du rythme 2 stratégies - «contrôle du rythme»: restauration et maintien du RS - «contrôle de la fréquence ventriculaire» Que proposez-vous?

47 FA: gestion du rythme 2 stratégies - «contrôle du rythme»: restauration et maintien du RS - «contrôle de la fréquence ventriculaire» Que proposez-vous? Patiente «jeune», symptomatique

48 FA: gestion du rythme 2 stratégies - «contrôle du rythme»: restauration et maintien du RS - «contrôle de la fréquence ventriculaire» Que proposez-vous? Patiente «jeune», symptomatique contrôle du rythme

49 Contrôle du rythme Recommandations 2012

50 Contrôle du rythme: les limites Stratégie difficile, non sans risque Récidives FA à 1 an: spontanée 75% AA classe I 40 à 50% Amiodarone 25% Evaluer les chances de succès Evaluer la sécurité du traitement Rapport bénéfice/risque individuel

51 Tt antiarythmique en pratique Prudence avec AA de classe Ic sujet «jeunes» pas de cardiopathie pas d insuffisance rénale posologie progressive surveiller l ECG FA sur cœur sain du sujet jeune Amiodarone: tolérance extracardiaque cardiopathie sujet âgé

52 Ablation de l atrium gauche Recommandations 2012

53 Cas clinique 1 Un traitement par flécaine 200LP a été institué Pendant 3 ans la patiente est restée paucisymptomatique (rares palpitations) Suivi cardiologique annuel: RAS Elle consulte car elle est très fatiguée depuis 15 jours avec au pouls un cœur en permanence rapide et irrégulier Hypothèse diagnostique?

54 Cas clinique 1 Un traitement par flécaine 200LP a été institué Pendant 3 ans la patiente est restée paucisymptomatique (rares palpitations) Suivi cardiologique annuel: RAS Elle consulte car elle est très fatiguée depuis 15 jours avec au pouls un cœur en permanence rapide et irrégulier Hypothèse diagnostique? Que proposez-vous?

55 FA persistante - Cardioversion Electrique ou médicamenteuse Gestion du risque embolique +++ Ancienneté: durée < ou > 48 h > 48 h anticoagulation OBLIGATOIRE 2 stratégies - Cardioversion «différée» AVK ou NACO 3 semaines pré et 4 semaines post - Cardioversion «immédiate» Héparine, ETO, AVK ou NACO 4 semaines

56 Cardioversion Recommandations 2012

57 FA persistante - Cardioversion Electrique ou médicamenteuse Gestion du risque embolique +++ Ancienneté: durée < ou > 48 h > 48 h anticoagulation OBLIGATOIRE 2 stratégies - Cardioversion «différée» AVK ou NACO 3 semaines pré et 4 semaines post - Cardioversion «immédiate» Héparine, ETO, AVK ou NACO 4 semaines

58 Cas clinique 1 La cardioversion électrique a permis de rétablir le rythme sinusal et le traitement par flécaine a été poursuivi Alors que la patiente est restée asymptomatique, lors de la consultation 6 mois plus tard vous constater un cœur arythmique à bpm et une TA à mmhg Que proposez-vous?

59 Cas clinique 1 La cardioversion électrique a permis de rétablir le rythme sinusal et le traitement par flécaine a été poursuivi Alors que la patiente est restée asymptomatique, lors de la consultation 6 mois plus tard vous constater un cœur arythmique à bpm et une TA à mmhg Que proposez-vous? 1- Confirmer l HTA

60 Cas clinique 1 La cardioversion électrique a permis de rétablir le rythme sinusal et le traitement par flécaine a été poursuivi Alors que la patiente est restée asymptomatique, lors de la consultation 6 mois plus tard vous constater un cœur arythmique à bpm et une TA à mmhg Que proposez-vous? 1- Confirmer l HTA risque embolique

61 Score de risque embolique Score CHA 2 DS 2 -VASc

62 Recommandations 2012

63 Cas clinique 1 La cardioversion électrique a permis de rétablir le rythme sinusal et le traitement par flécaine a été poursuivi Alors que la patiente est restée asymptomatique, lors de la consultation 6 mois plus tard vous constater un cœur arythmique à bpm et une TA à mmhg Que proposez-vous? 1- Confirmer l HTA risque embolique 2- FA asymptomatique

64 Cas clinique 1 La cardioversion électrique a permis de rétablir le rythme sinusal et le traitement par flécaine a été poursuivi Alors que la patiente est restée asymptomatique, lors de la consultation 6 mois plus tard vous constater un cœur arythmique à bpm et une TA à mmhg Que proposez-vous? 1- Confirmer l HTA risque embolique 2- FA asymptomatique FA permanente

65 Cas clinique 1 La cardioversion électrique a permis de rétablir le rythme sinusal et le traitement par flécaine a été poursuivi Alors que la patiente est restée asymptomatique, lors de la consultation 6 mois plus tard vous constater un cœur arythmique à bpm et une TA à mmhg Que proposez-vous? 1- Confirmer l HTA risque embolique 2- FA asymptomatique FA permanente contrôle de la fréquence

66 Contrôle de la fréquence Objectif: FC 80 bpm au repos Recommandations 2012

67 Fibrillation atriale - En 1 diapo Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en augmentation Enjeux cliniques: morbi-mortalité - risque embolique +++ Score CHA 2 DS 2 -VASc - symptômes Stratégie thérapeutique: - Prévention du risque embolique: NACO (AVK) - gestion du rythme: contrôle du rythme contrôle de la fréquence

68 Diagnostic?

69 FA + BBG

70 Flutter atrial: idem FA Contrôle du rythme: ablation endocavitaire

71 Cas clinique 2 Homme 65 ans ATCD d IDM antérieur il y 5 ans Lésion monotronculaire de l IVA - ATC tardive avec mise en place d un stent nu FEVG 35%, stable EE sous traitement négative Asymptomatique Traitement: aténolol 150mg, ramipril 10 mg, éplérénone 25 mg, aspririne 75 mg, atorvastatine 40 mg Hospitalisé en urgence pour dyspnée stade 3 et lipothymies

72 ECG à l admission

73 Votre interprétation?

74 Votre interprétation?

75 Votre interprétation?

76 Votre interprétation?

77 Votre interprétation?

78 Votre interprétation?

79 Concordance négative du QRS

80 Tachycardie ventriculaire

81 Tachycardie régulière à QRS larges Diagnostic TV jusqu à preuve du contraire TV: dissociation AV captures et fusions concordance électrique du QRS Manœuvres vagales (striadyne) arrêt = tachycardie jonctionnelle ralentissement: tachycardie sinusale ou atriale rien: pas de conclusion Le terrain: cardiopathie connue, trouble du rythme connu, traitement, histoire familiale

82 Quel est le risque?

83 Mort subite - FV

84 Facteurs de risque de MS?

85 Facteurs de risque de MS? TV sur cardiopathie CMI ou CMD: FEVG +++ (FEVG < 35%) CMH: score de risque CAVD Tolérance Lipothymies, syncopes Pathologies électriques «génétiques» Syndrome du QT long, Brugada

86 Tachycardie régulière à QRS larges Que faîtes vous en urgence?

87 Tachycardie régulière à QRS larges Que faîtes vous en urgence? Evaluer la tolérance Si mal tolérée choc électrique externe Si bien tolérée faire un diagnostic avant de réduire (y compris EEP si besoin) Pas d antiarythmique en l absence de diagnostic: danger +++

88 Prévention de la mort subite rythmique Risque de FV Avant tout en présence d une cardiomyopathie ischémique, CMD, CMH Cas rares de FV sur cœur sain maladies électriques cardiaques: QT long, Brugada Attention à la iatrogénie +++ torsades de pointe sur QT long induit (hypokaliémie, diurétiques, médicaments allongeant le QT )

89 Prévention de la mort subite rythmique FV: CEE sans délai (DA, DSA) + MCE Evaluer le risque: prévention primaire CMI et CMD: FEVG < 30% Attention si syncope + histoire familiale de mort subite inexpliquée Traitement «préventif» Défibrillateur Automatique Implantable

90 Syncopes Définition stricte +++ Le plus souvent bénignes syncopes neuro-cardiogéniques (vagales) Syncopes «à risque» Cardiopathie +++ (RA, CMI, CMD, CMH ) Syncope + palpitations Histoire familiale de mort subite Bilan initial: clinique +++ et ECG

91 Syncopes «rythmiques» BAV paroxystique Troubles conductifs intercritiques (BBG) Dysfonction sinusale Sujet âgé, médicaments Fibrillation atriale Rarement, au démarrage ou à l arrêt FA sur pré-excitation ventriculaire Tachycardie ventriculaire Cardiopathie +++ Histoire familiale de morts subites (maladies rythmiques héréditaires)

92 Pause sinusale FA + bradycardie sinusale

93 BAV III BAV III (complet)

94 3 types d indications 3 familles de produits Bradycardies Stimulateur cardiaque Tachycardies DAI Insuffisance cardiaque Resynchroniseur (CRT)

95

96 Trouble du rythme = la preuve ECG +++ ECG percritique Au mieux ECG 12D, si le trouble du rythme est soutenu Enregistrement ECG «longue durée» «Holter» (24-72h) enregistreurs d évènements «Holter implantable» Etude électrophysiologique

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 12 février 2010 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 12 février 2010 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement

Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Fibrillation Auriculaire et principes du traitement Pr Patrick Assayag Service de Cardiologie, CHU Bicêtre Faculté de Médecine Paris-Sud Age et Prévalence de la FA Population adulte < 50 ans 0.4% Population

Plus en détail

Troubles du rythme périopératoire

Troubles du rythme périopératoire Troubles du rythme périopératoire Ivan Philip Département d Anesthésie Institut Mutualiste Montsouris Troubles du rythme périopératoire Prise en charge préopératoire Survenue peropératoire Survenue postopératoire

Plus en détail

Fibrillation auriculaire chez le sujet âgé

Fibrillation auriculaire chez le sujet âgé Fibrillation auriculaire chez le sujet âgé F.A. ASPECTS EVOLUTIFS FA aiguë : Brève et transitoire favorisée par une cause intercurrente (alcool, fièvre, bronchite ) en principe non récidivante F.A. chronique

Plus en détail

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE.

SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. SIGNES ECG DES TACHYCARDIES SUPRA VENTRICULAIRES. CAS PARTICULIER DU SYNDROME DE WOLFF- PARKINSON-WHITE. Marie-Claude LEMPEREUR de GUERNY Urgences/SMUR Poissy novembre 2011-avril 2012 APPEL EN SMUR POUR

Plus en détail

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège

Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Rythmologie cardiaque : comment explorer puis traiter? Pierre Mélon Service de Cardiologie CHU de Liège Définition Une arythmie est définie comme une anomalie de fréquence, une irrégularité de rythme ou

Plus en détail

CardioRanceance. Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne

CardioRanceance. Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne CardioRanceance Réseau de santé cardio-vasculaire du secteur sanitaire n 6 de Bretagne PROTOCOLE RESEAU : CONDUITE A TENIR DEVANT LA DECOUVERTE D UNE FIBRILLATION ATRIALE RECENTE Auteurs : Dr Hamonic,

Plus en détail

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV

Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Troubles de conduction auriculo-ventriculaire BAV Propriétés s générales g du NAV Partie nodale du NAV Conduction lente (témoin de l intervalle PR). Conduction décrémentielle. Faisceau de His et ses branches

Plus en détail

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy

Palpitations et baisse de la performance sportive. Dr Guy Palpitations et baisse de la performance sportive Dr Guy Histoire clinique Homme 52 ans,ancien sportif (endurance longue) Actuellement vélo et course à pied, 6 heures par semaine, marathon 3H30 récent,nombreuses

Plus en détail

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire.

Antiarythmiques. Présentation. Contexte de soin. Item 236 : Fibrillation auriculaire. Antiarythmiques Item 236 : Fibrillation auriculaire. Présentation Les antiarythmiques sont des médicaments utilisés en cardiologie dans le traitement et la prévention des arythmies supraventriculaires

Plus en détail

Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire...

Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire... Session Alain Eric Dubart Béthune Diapositive 1 Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire Tachycardie Ce qu il faut faire ou ne pas faire... Dr Dubart, Diapositive 2 INTRODUCTION Tachycardie & -

Plus en détail

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite

Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Pathologies cardiaques et aptitude à la conduite Accidents liés à une pathologie cardiaque aigue (mortels et corporels) Pathologie cardiaque ischémique: 15% des accidents liés à une cause médicale Qui

Plus en détail

Fibrillation auriculaire

Fibrillation auriculaire Fibrillation auriculaire dr.bouchair Introduction : La fibrillation auriculaire est le trouble du rythme soutenu le plus fréquent. On estime approximativement que 2,2 millions de patients aux USA et 6

Plus en détail

Troubles du rythme jonctionnel

Troubles du rythme jonctionnel Définition Troubles du rythme jonctionnel Nés au niveau du N.A.V.A.T. ou dans le tronc du HIS, avec : Ondes P rétrogrades, avant, pendant ou après le QRS des QRS normaux ou élargis Extrasystole jonctionnelle

Plus en détail

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie

Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Interprétation et conduite à tenir devant un trouble du rythme détecté par la télémétrie Le 19 novembre 2011 David HUCHETTE, Service de cardiologie et Soins Intensifs du CH de LENS INTRODUCTION La télémétrie

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues

Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde. Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Prise en charge des troubles du rythme en phase aiguë d infarctus du myocarde Z. Zerrouk Service de cardiologie CH-Martigues Points essentiels phase aiguë d IDM : deux priorités (1) éviter la mort subite

Plus en détail

Item 236 : Fibrillation atriale

Item 236 : Fibrillation atriale Item 236 : Fibrillation atriale Collège des Enseignants de Cardiologie et Maladies Vasculaires Date de création du document 2011-2012 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition...3 II Physiopathologie

Plus en détail

Fibrillation auriculaire en médecine générale. Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE. Les entretiens de médecine générale du GHICL

Fibrillation auriculaire en médecine générale. Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE. Les entretiens de médecine générale du GHICL Fibrillation auriculaire en médecine générale Dr Aymeric MENET CARDIOLOGIE Les entretiens de médecine générale du GHICL Samedi 7 novembre 2015 Prévalence (%) Cardiologie Prévalence de la FA avec l âge

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme chez la personne âgée

Prise en charge des troubles du rythme chez la personne âgée Prise en charge des troubles du rythme chez la personne âgée Arrhythmias in the elderly S. Dinanian* Modifications physiopathologiques liées au vieillissement L allongement de l espérance de vie est un

Plus en détail

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES

TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES TABLEAU SYNOPTIQUE DES ARYTHMIES CARDIAQUES Onde ou Avec CVA P P R = ou Différent du de base Normale Rythme de base sinusal différent du de base Morphologie rsr moins élargi que le de l ESV Tachycardie

Plus en détail

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie

Anatomie Physiologie ECG. D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr. Anatomie Physiologie Anatomie Physiologie ECG D.SCARLATTI Chef de clinique Cardiologie I4C scarlatti.d@chu-nice.fr Anatomie Physiologie Les relais mettent un petit peu de temps à se mettre en place POSSIBLES SYNCOPES

Plus en détail

Arythmies : la crainte du pilote? P Héno, service de Cardiologie et de Médecine Aéronautique, HIA Percy

Arythmies : la crainte du pilote? P Héno, service de Cardiologie et de Médecine Aéronautique, HIA Percy Arythmies : la crainte du pilote? P Héno, service de Cardiologie et de Médecine Aéronautique, HIA Percy Mise à jour février 2013 Les arythmies cardiaques: la crainte du pilote? Arythmie: impact sur la

Plus en détail

Item n 236 : Fibrillation auriculaire

Item n 236 : Fibrillation auriculaire Étiologie Item n 236 : Fibrillation auriculaire Cause cardiaque : Valvulopathies Toutes myocardiopathies (hypertrophique, dilaté, ) IDM Cause extra-cardiaque : pneumopathie, EP, fièvre, hyperthyroïdie,

Plus en détail

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D.

Conduite automobile et maladie cardiaque. Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Conduite automobile et maladie cardiaque Présenté par Jean-François Dorval, M.D. Maladie coronarienne Recommandation générales Patients avec maladie coronarienne athérosclérotique Recommandation spécifiques

Plus en détail

La Fibrillation Auriculaire. Michel Samson, m.d. Cardiologue CHUQ, Pavillon CHUL

La Fibrillation Auriculaire. Michel Samson, m.d. Cardiologue CHUQ, Pavillon CHUL La Fibrillation Auriculaire Michel Samson, m.d. Cardiologue CHUQ, Pavillon CHUL Entrevue Quelles sont les questions à considérer chez le patient? 4 questions à soulever Quelle prévention thromboembolique

Plus en détail

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE DU de gériatrie g Jeudi 13 mars 2014 FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Stéphane Boulé Hôpital Cardiologique CHRU de Lille Epidémiologie -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille DU de gériatrie Jeudi 20 novembre 2014 FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population générale

Plus en détail

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA)

CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) CAPACITES DE GERONTOLOGIE FRANCILIENNES Troubles du Rythme et de la Conduction fréquents chez les personnes âgés (hors FA) F. Hidden-Lucet Pitié-Salpétrière francoise.hidden-lucet@psl.aphp.fr Avril 2015

Plus en détail

Fibrillation auriculaire

Fibrillation auriculaire Primary 2003;3:695 699 Fibrillation auriculaire J. Sztajzel, H. Stalder Introduction La fibrillation auriculaire (FA) est une arythmie supraventriculaire fréquente avec une prévalence dans la population

Plus en détail

Pertes de connaissance inexpliquées

Pertes de connaissance inexpliquées De quoi parle-t-on? Pertes de connaissance inexpliquées es DC1, 2007 / 2008 Module cardio-vasculaire Terminologie populaire Malaise vagal Malaise vaso-vagal Syncope (vaso-vagale) Hypotension orthostatique

Plus en détail

Rythmologie pédiatrique (I)

Rythmologie pédiatrique (I) Rythmologie pédiatrique (I) Particularités de l ECG pédiatrique Trouble du rythme supra-ventriculaire Syndrome de WPW Urgences rythmologiques Tachycardie ventriculaire de l enfant (hors trouble du rythme

Plus en détail

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus...

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Sommaire Préface... V avant-propos... VII Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de cardiologie... XII Liste des abréviations autorisées... XIV

Plus en détail

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 La prévalence de la FA double à chaque décennie après 50 ans et approche 10% chez les sujets de plus de 80 ans (Framingham

Plus en détail

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI

GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI GESTION INFIRMIERE PERI-OPERATOIRE DES IMPLANTATIONS DE PROTHESES : PM ET DAI BELMONT Claire NICOLLET Julie PISON Laure Service de cardiologie Hôpital St Joseph, MARSEILLE PLAN Historique Le pacemaker

Plus en détail

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX ET INSUFFISANCE CARDIAQUE. Journées Insuffisance Cardiaque 7 juin 2014

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX ET INSUFFISANCE CARDIAQUE. Journées Insuffisance Cardiaque 7 juin 2014 NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX ET INSUFFISANCE CARDIAQUE Journées Insuffisance Cardiaque 7 juin 2014 Introduction Hypercoagulabilité et insuffisance cardiaque Fréquence des événements thrombotiques dans

Plus en détail

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

05/11/2013. Fibrillation auriculaire. Plan. RAPPELS sur l ECG. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA

Fibrillation auriculaire. Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Fibrillation auriculaire Cours IDE Octobre 2013 Laurence BARBOT, CCA Plan Rappels sur l ECG Nœuds et voies de conduction Signal ECG Rythme sinusal La FA: Généralités Histoire naturelle de la FA Complications

Plus en détail

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS

Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002. Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences SEMINAIRES IRIS Séminaire des Urgences IRIS, 16 Avril 2002 Prise en charge des Troubles du Rythme aux Urgences Lusadusu Daniel MD Mols Pierre MD PhD SUS CHU Saint Pierre, ULB Avertissement: cette présentation n est pas

Plus en détail

Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème?

Cas clinique n 1. Y-a-t-il plusieurs diagnostics possibles? Son HTA a t elle favorisé ce problème? Cas clinique n 1 Michel que vous suivez de longue date a l impression depuis quelques jours, d entendre des battements irréguliers le soir en se couchant ; il va parfaitement bien par ailleurs et rapporte

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

FA et Traitement Antithrombotique. Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON

FA et Traitement Antithrombotique. Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON FA et Traitement Antithrombotique Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON Epidémiologie The Framingham Study. Arch Intern Med. 1987; 147(9): 1561 1564 Bénéfice

Plus en détail

LE DICTIONNAIRE DE DONNÉES DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE CARDIOLOGIE FIBRILLATION ET FLUTTER AURICULAIRES ÉLÉMENTS DE DONNÉES ET DÉFINITIONS

LE DICTIONNAIRE DE DONNÉES DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE CARDIOLOGIE FIBRILLATION ET FLUTTER AURICULAIRES ÉLÉMENTS DE DONNÉES ET DÉFINITIONS LE DICTIONNAIRE DE DONNÉES DE LA SOCIÉTÉ CANADIENNE DE CARDIOLOGIE Un document de consensus de la SCC FIBRILLATION ET FLUTTER AURICULAIRES ÉLÉMENTS DE DONNÉES ET DÉFINITIONS VERSION FINALE v1.1 Dernière

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE

FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE FIBRILLATION ATRIALE et TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE Révolution des indications? Drs MH CELLI CAMILLERI PRIAM - 11 juin 2009 PLAN DEFINITIONS DIAGNOSTIC DE GRAVITE OBJECTIFS DE LA PRISE EN CHARGE CAT DEVANT

Plus en détail

Les Troubles du rythme cardiaque. Docteur MASSING

Les Troubles du rythme cardiaque. Docteur MASSING Les Troubles du rythme cardiaque Docteur MASSING Diagnostics des tachycardies surpraventriculaires a QRS FINS Plusieurs étapes : rythme régulier ou irrégulier. relation oreillette et ventricule:a>v fréquence

Plus en détail

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé

Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Troubles du rythme Pièges chez le sujet âgé Dr Pierre Taboulet GH Saint-Louis-Lariboisière Urgences, Cardiologie 75010 Paris, France pierre.taboulet@sls.aphp.fr JNUC3 Deauville 5 décembre 2014 Conflit

Plus en détail

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice

L ELECTROCARDIOGRAMME. Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice L ELECTROCARDIOGRAMME Dr LANFRANCHI Hôpital Pasteur, Nice RECUEIL Dérivations périphériques ou frontales Dérivations précordiales (plan transversal) Quand un courant se dirige vers l endroit ou il est

Plus en détail

Quiz ECG n 1. FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers

Quiz ECG n 1. FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers Quiz ECG n 1 FMC Médecine Générale 08/06/2017 Docteur Marjorie NIRO Praticien hospitalier,service de Cardiologie, CHU Angers Cas clinique 1 - Contexte clinique : - Homme de 43 ans sans antécédent - Hospitalisation

Plus en détail

L électrocardiogramme (2)

L électrocardiogramme (2) L électrocardiogramme (2) UE CV, 9 octobre 2013 ECG normal Rythme sinusal Vitesse de déroulement: 25 mm/s Amplitude: 1 cm / 1 mv ECG - Analyse du rythme 1 ère étape: 3 critères fondamentaux 1- Fréquence:

Plus en détail

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles 24.11.12 - PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique

Plus en détail

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli

Prise en charge des troubles du rythme. Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Prise en charge des troubles du rythme Michaël Peyrol, Service de cardiologie, C.H.U. Nord, Pr Paganelli Cas clinique Patient âgé de 65 ans Infarctus du myocarde ancien, FeVG = 30 % Traitement médical

Plus en détail

ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte

ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE. Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte ACTES ET PRESTATIONS - AFFECTION DE LONGUE DURÉE Cardiopathies valvulaires et congénitales graves chez l adulte Actualisation avril 2012 Ce document est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

Troubles du rythme et sport. François Carré Université Rennes1 Hôpital Pontchaillou INSERM UMR 1099

Troubles du rythme et sport. François Carré Université Rennes1 Hôpital Pontchaillou INSERM UMR 1099 Troubles du rythme et sport François Carré Université Rennes1 Hôpital Pontchaillou INSERM UMR 1099 PLAN Le sport intense, une épée à double tranchant La prévention mort subite liée au sport L ECG de l

Plus en détail

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse.

- Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Dr Le Loup CAS 1 - Patiente 80 ans, Atcd BAV3, appareillée depuis 10 ans en mode DDD. - Prise en charge aux urgences suite à une chute par maladresse. Elle présente une plaie du coude gauche hémorragique.

Plus en détail

Coeur et Plongée. Réunion Médecins Fédéraux, 25/05/13 Ph Héno, Toulon

Coeur et Plongée. Réunion Médecins Fédéraux, 25/05/13 Ph Héno, Toulon Coeur et Plongée Réunion Médecins Fédéraux, 25/05/13 Ph Héno, Toulon Quelques réflexions La plongée sous marine séduit de plus en plus Nombre croissant de plongeurs Hétérogénéité de la demande Sportifs

Plus en détail

Les tachycardies supraventriculaires

Les tachycardies supraventriculaires Les tachycardies supraventriculaires Dr Thierry Verbeet CHU Brugmann 16 avril 2013 Séminaire Iris urgence Ia Généralités Monitoriser Ne pas paniquer, amener à l hôpital 02, trendelenbourg ECG 12 dérivations

Plus en détail

Troubles du rythme. Changer leur évolution. Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies

Troubles du rythme. Changer leur évolution. Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies Arythmies Tachycardies Fibrillations Extrasystoles Bradycardies Quelques repères comprendre éditorial Jean-Claude Daubert Quelques repères Le cœur au repos bat normalement entre 60 et 80 fois par minute,

Plus en détail

ECG en fonction de l Âge

ECG en fonction de l Âge Session ECG en fonction de l âge Guy Vaksmann Vendôme Cardio Clinique de la Louvière Lille Diapositive 1 ECG en fonction de l Âge Journées Lilloises d Anesthésie Réanimation et de Médecine d Urgence avril

Plus en détail

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES

ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES ARRET CARDIAQUE : 1 VIE = 3 GESTES 23 JUIN 2010 AURILLAC CANTAL A L ISSU DE CETTE FORMATION VOUS SEREZ CAPABLE DE PRENDRE EN CHARGE UNE PATIENT EN ARRET CARDIO- RESPIRATOIRE L arrêt cardiaque, aujourd

Plus en détail

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013

Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque. Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 Les troubles du rythmes et de la conduc2on au cours du cathétérisme cardiaque Marie-stella Vanderplancke, hight tech 2013 La conduc)on cardiaque L eléctrocardiogramme en rythme sinusal CHAPITRE 1 Le malaise

Plus en détail

Fibrillation auriculaire*

Fibrillation auriculaire* ACTES ET PRESTATIONS AFFECTION DE LONGUE DURÉE Fibrillation auriculaire* * Rédaction conforme au décret n 2011-77 du 19 janvier 2011. La fibrillation auriculaire est aujourd hui désignée par le terme «fibrillation

Plus en détail

L ablation de FA persistante. Pourquoi? Pour Qui? Comment?

L ablation de FA persistante. Pourquoi? Pour Qui? Comment? L ablation de FA persistante Pourquoi? Pour Qui? Comment? Rythmologie Interventionnelle Hôpital St Joseph- Marseille Dr Julien Seitz Pourquoi? Fibriller nuit gravement à la santé FA Sinusal Framingham

Plus en détail

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1

Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 Risque cardiaque (en chirurgie non cardiaque) 1 SCORE DE GOLDMAN: Turgescence jugulaire (ou galop droit, correspond HTAP 18 mmhg) 11 IDM< 6 mois 10 Ryhtme non sinusal ou ESSV 7 >5 ESV /min 7 Age >70 ans

Plus en détail

XII ème CONGRES CŒUR ET SPORT TOULOUSE LE 23/11/2012

XII ème CONGRES CŒUR ET SPORT TOULOUSE LE 23/11/2012 L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé XII ème CONGRES CŒUR ET SPORT TOULOUSE LE 23/11/2012 LES TACHYCARDIES SUPRAVENTRICULAIRES DU SPORTIF Mise à jour février 2013 F BRIGADEAU pôle de cardiologie

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires?

Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Stratégie diagnostique devant une douleur thoracique aiguë suspecte : quels examens complémentaires? Pr Christian Spaulding duction 2ics ite. Département de cardiologie Hôpital Européen Georges Pompidou,

Plus en détail

Dr Stéphane Doutreleau. 12 et 13 mai 2007

Dr Stéphane Doutreleau. 12 et 13 mai 2007 Bilan cardiologique avant un trekking? Dr Stéphane Doutreleau Service de Physiologie et d Explorations Fonctionnelles - Strasbourg Club des Cardiologues du Sport Les cœurs du Forez 12 et 13 mai 2007 Mise

Plus en détail

décompensation cardiaque

décompensation cardiaque Les actualités dans la décompensation cardiaque Etude SHIFT Etude EMPHASIS HF Etude ASCEND HF Etude chocolat Systolic Heart failure treatment with the I f inhibitor ivabradine Trial SHIFT: contexte Une

Plus en détail

Electrophysiologie cardiaque

Electrophysiologie cardiaque Electrophysiologie cardiaque L électrophysiologie concerne autant les indications d implantation d un pacemaker que les thérapies de resynchronisation cardiaque et les implantations de défibrillateur.

Plus en détail

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de

La conduite automobile est considérée comme un droit acquis lors de D O S S I E R Cœur et accidents de la voie publique M. LERECOUVREUX, F. REVEL Hôpital d Instruction des Armées de Percy, CLAMART. Contre-indications cardiovasculaires temporaires ou définitives à la conduite

Plus en détail

TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN)

TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN) TROUBLES DU RYTHME SUPRA-VENTRICULAIRE (Dr J.C. KAHN) 10 points clés pour les troubles du rythme supra-ventriculaire 1 Critères ECG de la fibrillation auriculaire (FA). 2 QRS lents et réguliers sur fond

Plus en détail

Arythmies de l enfant et de l adolescent

Arythmies de l enfant et de l adolescent Arythmies de l enfant et de l adolescent Palpitations Syncope, mort subite Myocardiopathie rythmique Post-opératoire < 1 an (récidives, diagnostic tardif) Palpitations Antécédents, description, ECG (onde-

Plus en détail

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS

132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS 132 IV d BILAN ET TRAITEMENT POST INFARCTUS JM Fauvel 2009 Après un infarctus, diverses informations vont être nécessaires à la prise en charge du patient. C est l objet du bilan post infarctus. Il faut

Plus en détail

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES

CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES CENTRE DE RÉFÉRENCE DES MALADIES RYTHMIQUES HÉRÉDITAIRES Description clinique de la pathologie La dysplasie arythmogène du ventricule droit (DAVD) est une cardiomyopathie évolutive (maladie du muscle

Plus en détail

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques

Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Troubles du rythme et de la conduction cardiaques Docteur E. MICHEL-RECH L.E.C.V. Introduction Activité électrique: constante et régulière Adaptation physiologique du débit card. Anomalies csq mineures

Plus en détail

TROUBLES DE LA FREQUENCE ET DU RYTHME CARDIAQUE

TROUBLES DE LA FREQUENCE ET DU RYTHME CARDIAQUE http://pathologie-cardiovasculaire.etud.univ-montp1.fr/ ATELIER INTERACTIF TROUBLES DE LA FREQUENCE ET DU RYTHME CARDIAQUE Iris Schuster Cardiologue - Département de Physiologie Maître des Conférences

Plus en détail

Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme. Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble

Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme. Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Cardiopathie hypertensive et troubles du rythme Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU de Grenoble Arythmies ventriculaires FV TV Mécanismes impliqués Anomalies électrophysiologiques des

Plus en détail

Vivre avec un DAI : surveillance, interférences, conduite auto

Vivre avec un DAI : surveillance, interférences, conduite auto : surveillance, interférences, conduite auto Journées Nationales du GERS - 5 octobre 2012 E. QUIRING - Clinique de l Orangerie Conflits d intérêts Pas de conflits d intérêt concernant cette présentation

Plus en détail

Orientation diagnostique

Orientation diagnostique I-00-Q000 III-Q325 Orientation diagnostique P r Jacques Clémenty 1, D r Nicolas Clémenty 2 1. Université de Bordeaux II Victor Segalen, hôpital du Haut-Lévêque 33604 Pessac 2. Centre hospitalier régional

Plus en détail

«Ils ne préviennent pas mais se préviennent»

«Ils ne préviennent pas mais se préviennent» MALAISES SUR LES LIEUX DE TRAVAIL «Ils ne préviennent pas mais se préviennent» Dr Gérard ARASZKIEWIRZ SMIBTP BEAUVAIS Conférence CRAM Clermont 18 janvier 2005 1 Plan de la présentation Les malaises au

Plus en détail

Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins

Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins 1 sur 7 Le portail des maladies rares et des médicaments orphelins Synonymes : Fibrillation ventriculaire idiopathique Définition : Canalopathie autosomique dominante touchant 1 individu sur 2000 environ

Plus en détail

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences.

Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Prise en Charge des BRADYCARDIES aux Urgences. Définition La Bradycardie est définie par une fréquence cardiaque inférieure à 60 battements / minute. La bradycardie est dite absolue si la fréquence cardiaque

Plus en détail

Quoi de neuf en cardiologie du sport

Quoi de neuf en cardiologie du sport Quoi de neuf en cardiologie du sport «Anomalie de la repolarisation chez l athlète» Mise à jour avril 2014. F. Schnell Service de Médecine du Sport CHU Rennes Laboratoire de Physiologie - Université Rennes

Plus en détail

LES DYSFONCTIONS THYROÏDIENNES SUBCLINIQUES. Dre Andrée Boisselle endocrinologue CRSSS-RN Octobre 2008

LES DYSFONCTIONS THYROÏDIENNES SUBCLINIQUES. Dre Andrée Boisselle endocrinologue CRSSS-RN Octobre 2008 LES DYSFONCTIONS THYROÏDIENNES SUBCLINIQUES Dre Andrée Boisselle endocrinologue CRSSS-RN Octobre 2008 Objectifs Au terme de cet exposé, les participants pourront 1- identifier les états cliniques correspondants

Plus en détail

Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale

Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale Liste des produits de santé financés au titre des prestations d'hospitalisation prévue à l article L. 165-11 du code de la sécurité sociale Liste intra-ghs Version à jour au 30 mars 2016 N.B : Le présent

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE RECOMMANDATIONS ESC 2010

FIBRILLATION ATRIALE RECOMMANDATIONS ESC 2010 FIBRILLATION ATRIALE RECOMMANDATIONS ESC 2010 Dr J Taieb Centre hospitalier d Aix en Provence European Heart Rhythm Association (EHRA); Endorsed by the European Association for Cardio-Thoracic Surgery

Plus en détail

Cardiomyopathie ou cœur d athlète? F. Carré

Cardiomyopathie ou cœur d athlète? F. Carré Cardiomyopathie ou cœur d athlète? F. Carré Service Explorations Fonctionnelles Unité Biologie et Médecine du Sport Hôpital Pontchaillou- Université Rennes 1 Rennes Athlète? Vous avez dit athlète? Entraînement

Plus en détail

La défibrillation en Fanny BOUNES 21 Novembre 2015

La défibrillation en Fanny BOUNES 21 Novembre 2015 La défibrillation en 2015 Fanny BOUNES 21 Novembre 2015 Conflits d intérêts Aucun. Hostages, nov 2013 Lost 2013 Prérequis Connaître l anatomie du tissu nodal Connaître l ECG normal Connaître les principaux

Plus en détail

SYNCOPE PRISE EN CHARGE ACTUELLE QUI HOSPITALISER??

SYNCOPE PRISE EN CHARGE ACTUELLE QUI HOSPITALISER?? SYNCOPE PRISE EN CHARGE ACTUELLE QUI HOSPITALISER?? Dr Mathieu LEMERCIER OCTOBRE 2013 EPIDEMIOLOGIE LA SYNCOPE AFFECTE 3.5% POPULATION GENERALE RECIDIVE DANS 30% CAS 1 A 6% DES ADMISSIONS AUX URGENCES

Plus en détail

ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied. Dr Guy

ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied. Dr Guy ECG anormal lors de l examen de visite de non contre indica4on chez un coureur à pied Dr Guy Histoire clinique/ Examen 31 ans, tabagisme à 5 cigareees par jour, cer4ficat pour semi marathon Pas de symptômes

Plus en détail

Cas cliniques syncopes

Cas cliniques syncopes Cas cliniques syncopes Cas clinique 1 01/08/2007 Mr D 70 ans Syncopes depuis 7 mois (Déc 2006): En position allongée, PC de 20 secs, Retour rapide à état de conscience, Relâchement musculaire début malaise,

Plus en détail

AOD et actes invasifs : que faire en pratique?

AOD et actes invasifs : que faire en pratique? Jour AOD et actes invasifs : que faire en pratique? Pr Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne, Clinique Médicale B, CHRU de Strasbourg Laboratoire de Recherche en Pédagogie des Sciences de la Santé,

Plus en détail

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002

LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002 LE DEFIBRILLATEUR AUTOMATIQUE IMPLANTABLE ( DAI) AREPAC 19 Octobre 2002 Marie-Christine Delattre, Elodie Flahaut, Florence L Hostis Consultation de Rythmologie et Cardio A PrKacet Hôpital Cardiologique,

Plus en détail

Sommaire. Prologue. Préfaces

Sommaire. Prologue. Préfaces Sommaire Prologue Préfaces I. Prendre en charge les urgences cardiovasculaires 1. Principes de gestion de l'urgence cardiologique par le professionnel de santé au travail Rôle du professionnel de santé

Plus en détail

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax.

Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M. 1940. A.M. 1940;Resynchro avant-après. Resynchronisation avant et après 12 mois: RX thorax. Cas clinique: Mr A.M. 1940 A.M,1940, 2 ans près son infarctus malaise lors d une marche, syncope et choc électrique Infarctus antérieur : FEVG 30% Coro:Recanalisation / l IVA ECG: sinusal QRS 0.10, inf.

Plus en détail

Et si l on mettait une pincée d EBM dans nos expertises médico-aéronautiques? A partir de l exemple de l ACFA

Et si l on mettait une pincée d EBM dans nos expertises médico-aéronautiques? A partir de l exemple de l ACFA Et si l on mettait une pincée d EBM dans nos expertises médico-aéronautiques? A partir de l exemple de l ACFA Brocq F-X. 1, Capilla E.², Gomis J-P. 1 Gommeaux H. 1, Monteil M. 1 1- Centre d Expertise Médicale

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj. Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.ehr052 Pr JC Deharo, CHU Marseille La fibrillation auriculaire Feinberg WM et al. Arch Intern

Plus en détail

NACO dans la FA non Valvulaire

NACO dans la FA non Valvulaire NACO dans la FA non Valvulaire VII ème Rencontres chalonnaises Dr Buttard 29/11/2012 INTRODUCTION La consommation des anticoagulants a été multiplié par 2 en 10 ans Les indications de traitement anticoagulants

Plus en détail

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence 16/05/2008 Dr Bernard Jadoul 1 Comment est le patient? Recherche de signes cliniques de gravité: Bas débit cardiaque (pâleur, sudations, extrémités froides,

Plus en détail