Dispositif en trois volets mis en place dans le cadre de l appui technique apporté par la MGI dans la mission d insertion dévolue à l EPLE.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dispositif en trois volets mis en place dans le cadre de l appui technique apporté par la MGI dans la mission d insertion dévolue à l EPLE."

Transcription

1 Titre de l action DICOD : DISPOSITIF COLLEGIENS DECROCHEURS Dispositif en trois volets mis en place dans le cadre de l appui technique apporté par la MGI dans la mission d insertion dévolue à l EPLE. Etablissement : Collège Pierre de Coubertin Avenue P. de Coubertin Le Luc En Provence Tel : Mail : Site : Académie : NICE Responsable du suivi Pasie : F.Cauchi-Bianchi Coordonnateur: Mme Berthier, coordonnatrice MGI Chef d établissement : M. MEILLAND Dates de début et de fin prévues de l expérimentation 30 septembre selon l évaluation des résultats Etat des lieux Dispositif mis en place de façon expérimentale en 2008/2009 s inscrivant dans le projet d établissement et axé sur un objectif d accompagnement de l élève en grande difficulté sans pour autant l éloigner de son groupe classe. Ce dispositif s inscrit dans le contexte suivant : - circulaire départementale Alternance 2007/2008 du 20/11/ Circulaire de préparation de la Rentrée 2008 (C. N du 4/4/08 NOR MENE C) - Circulaire de rentrée n du BO 21 du Notamment l une des priorités de l axe 3 : «associer les parents d élèves à la réussite de leurs enfants» - Projet académique (priorité 1 : abandons et sorties sans qualification) Public - Elèves scolarisés au collège du Luc de 3 générale allant avoir 16 ans dans l année civile, présentant des signes de décrochage, de déscolarisation et/ou en risque de non affectation en fin d année scolaire. Nombre de classes concernées : élèves décrocheurs des 8 classes de 3 Générale (180 élèves scolarisés)

2 Nombre d élèves concernés : 6 à 8 par session, soit un potentiel d accueil de 30 à 40 élèves entre septembre 09 et juin Parents de ces élèves. - Professeurs Principaux de ces élèves Objectifs a) à destination des élèves : remédiation et accompagnement à l accès à une formation diplômante de niveau V l année suivante (socle commun aide au choix d orientation par une meilleure connaissance des métiers, emplois et formations travail sur l estime de soi) ; concrètement, l objectif est de : - dégager une solution en fin d année : demande d affectation en LGT ou en LP ou en apprentissage - pratiquer une pédagogie de la réussite : tant sur le plan professionnel que formatif, l élève est stimulé par les étapes franchies, le but qu il s est fixé, les acquisitions à son rythme - acquérir/retrouver l estime de soi : par les résultats obtenus en soutien personnalisé, en stages d observation en LP/CFA/entreprise, en capacité à s intégrer dans une formation professionnelle - sensibiliser l élève aux voies d accès à la formation professionnelle - contribuer à atteindre les objectifs du socle commun - éviter de sortir l élève de sa classe de façon ponctuelle et les difficultés de réintégration qui en découlent (pas de rupture dans le cursus annuel) b) à destination des enseignants : - aide à la formulation d objectifs personnalisés pour les élèves entrant en DICOD, à leur pertinence, à leur exploitation, et à leur évaluation - proposition de mise en place d actions ciblées individuelles élèves avec des partenaires - sensibilisation aux outils et ressources (PAF et formations européennes) c) à destination des parents : - les associer à la réussite de leurs enfants ; - favoriser ouverture et dialogue Concrètement : tenue d une permanence hebdomadaire d accueil personnalisé des parents d élèves en DICOD, ou pour lesquels le DICOD pourrait être proposé : information sur les enjeux du dispositif, et plus largement de l implication de leur enfant dans sa scolarité, information sur les lieux et personnes ressources à leur écoute (CIO / ONISEP / AS / REAAP / CMP ), encouragement à la participation à l élection de leurs représentants

3 Modalités de mise en œuvre a) fonctionnement : - à destination des élèves : Dispositif pouvant accueillir 6 à 8 élèves par session, deux heures le mercredi matin + deux heures le jeudi après midi, sur 6 à 7 semaines (entre deux périodes de vacances scolaires) ; une heure complémentaire est prévue le jeudi matin pour les élèves souhaitant revoir la psychologue, une fois leur session terminée. A la lumière de l évaluation faite pour 2008/2009, le dispositif prévoit donc deux sessions en parallèle offrant un suivi et un renforcement plus adapté aux besoins, sur le modèle suivant : Période 1 : AU : session A Période 2 : 5.11 AU : session A (1h ) concomitante avec session B qui débute Période 3 : AU : session B (1h) concomitante avec session C qui débute Période 4 : au / Session C (1h) avec session D qui débute Période 5 : au / Session D (1h) avec session E qui débute - à destination des enseignants :une heure hebdomadaire de concertation avec la MGI en charge du pilotage du dispositif : 9H50 à 10H H 50 à 13H H 20 à 15 H 35 (le mardi, en salle des profs) - à destination des parents : une heure hebdomadaire le jeudi : permanence d accueil convivial, au collège par le pilotage du dispositif, de 16 h30 à 17 h 30 b) déroulement pratique et pédagogie : - tout élève en situation de décrochage est signalé au Copsy en vue d un entretien de situation - lorsqu aucune solution n a été trouvée ni n a fonctionné en interne, la proposition d entrer en DICOD est formulée à l élève et à sa famille en entretien (Principal, Principale Adjointe, CPE, pilotage dispositif) : cet engagement écrit est signé de l équipe éducative, de l élève et de sa famille. - Le Professeur Principal formule les objectifs à atteindre par l élève en concertation avec le pilotage (grille d objectifs exploitable pour l évaluation de l élève et du dispositif) - l élève entre sur le module de 6 à 7 semaines (entre deux périodes de vacances scolaires), à l issue duquel l évaluation sera faite individuellement.

4 Le module est axé sur trois piliers : * Partie professionnelle : un projet professionnel est élaboré à partir de : - tests de préférences professionnelles et de personnalité (intervenante : psychologue) assortis d entretiens individuels de restitution de tests, et d accompagnement dans la démarche de redynamisation de l élève ; 4 h de tests son prévus par module, des séances d animation en dynamique de groupe également, le nombre d entretiens individuels variant selon les besoins et les demandes de l élève, et le fonctionnement du groupe. - Stages en entreprise, en LP et/ou CFA : une semaine complète possible en fin de session suivante (harmonisation périodes de stages avec les 3 alternance + temps de maturation du projet), c est-à-dire avant les vacances scolaires de la période suivante ; bref rapport de stage. - recherche d informations sur les métiers, les filières, les emplois, les accès à la voie professionnelle (LP, Apprentissage, formation continue) : sollicitation de la famille, du CIO, du Professeur Principal etc. * Remise à niveau : une remédiation est opérée sur les matières générales, grâce à un soutien personnalisé inscrit dans un parcours individualisé, 2 heures par semaine ; le Socle Commun en est la composante essentielle. * Maintien dans la classe d origine L élève : - quitte le dispositif en fin de session muni des résultats des tests et de pistes professionnelles à creuser avec le CIO, ses professeurs, sa famille.. - est invité à s inscrire sur le soutien scolaire au sein du collège, afin de poursuivre les bénéfices engrangés pendant sa remise à niveau ; - reçoit une appréciation et une note sur son bulletin trimestriel quant à sa participation au dispositif (au collège et en stage) L équipe DICOD : - appui technique MGI pilote du dispositif : une personne, 2 heures semaine (permanence professeurs + parents et animation du dispositif) - une psychologue, 3 heures semaine pour le projet professionnel (2 h session principale + 1 h pour les élèves souhaitant poursuivre le dialogue) - une professeure des écoles spécialisée, 2 heures semaine (Français, Maths : socle commun) A noter que les élèves étant originaires de classes différentes, et souvent tributaires des transports scolaires (zone rurale), les modules DICOD peuvent avoir lieu pendant leurs heures de cours (dans ce cas le professeur concerné aide le jeune à rattraper le cours)

5 Les Partenaires : - CIO - Equipe éducative (Chefs d Etablissement, CPE, AS, Infirmière, Documentaliste, Pilote, Enseignante et Psychologue du DICOD) - REAAP - CMP, institutions en charge de l élève sur une problématique spécifique - Mairie du Luc pour l action éducative de la collectivité territoriale, et P.J.J., selon profils des élèves Evaluations et indicateurs mis en place : Un suivi lors de chaque session est réalisé et transmis au Chef d Etablissement et à son Adjointe ; Le dispositif est évalué en fin d année : - bilan quantitatif : nombre d élèves ayant bénéficié du DICOD nombre et types de solutions dégagées - bilan qualitatif : écart entre résultats attendus et obtenus en fin d année prise en compte des profils d élèves : F/G, redoublants ou non etc. fonctionnement pratique du DICOD : avantages, contraintes, dysfonctionnements constatés, et pourquoi. En 2008/2009, année d expérimentation, sur les 19 élèves ayant bénéficié du Dispositif Collégiens Décrocheurs au collège Pierre de Coubertin, 17 ont amélioré leurs résultats et/ou leur comportement : «ça m a encouragé», «il faut que je m accroche pour y arriver, je sais que j ai des capacités», «ça m a rassuré», «ça rassure de voir que je suis pas toute seule.» ; le bénéfice s est inscrit dans le champ qualitatif, les élèves ayant développé un regain de confiance et repris goût à l apprentissage à l issue. Etant moins indécis quant à leurs choix professionnels futurs (LP, CFA, filières), ils ont eu plus de chances d être affectés, et de réussir à moyen terme. Au niveau quantitatif : Répartition filles/garcons 11 filles 8 garçons Solutions avérées novembre 2009 Redoubl. Lycée Pro CFA MGI ARL Mission Locale vie active 2G+1F 1G + 8F 3G 2F 1 G 1 G NB : les résultats définitifs de pourront être communiqués dans le bilan de septembre.

6 Incidences sur les pratiques et autres observations : Ce dispositif a pour ambition de travailler en réseau autour du jeune (équipes, partenaires, familles) ; il exige une participation de chacun, ce qui sous-tend un maillage de communication tant à l interne qu avec les partenaires extérieurs. Les élèves étant accueillis sur la base du volontariat, l effort de communication dans l accompagnement doit également être performant.

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire»

«Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire» La mise en place du Parcours aménagé de formation initiale constitue une des mesures du plan «Vaincre et un des éléments de son volet Prévention. Elle s articule étroitement avec d autres mesures du plan

Plus en détail

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires

La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires La refondation de l école Formation des inspecteurs de l éducation nationale (IEN) stagiaires Mai 2013 - direction générale de l enseignement scolaire La loi d orientation, de programmation pour la refondation

Plus en détail

Orientation en fin de 3ème Parvenir à formuler des vœux d orientation

Orientation en fin de 3ème Parvenir à formuler des vœux d orientation Réunion d information 1er octobre 2015 Orientation en fin de 3ème Parvenir à formuler des vœux d orientation APRES LA CLASSE DE TROISIEME Choisir une voie et un domaine de formation après la classe de

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations

Plus en détail

LA LETTRE DU CIO VOUS INFORME

LA LETTRE DU CIO VOUS INFORME LA LETTRE DU CIO VOUS INFORME NUMERO 1 Octobre 2009 LE CIO : centre d information et d orientation Une équipe, un service public au service des jeunes et des adultes LE DOSSIER DU MOIS : La mission générale

Plus en détail

Mieux connaître les élèves qui arrivent du collège : limiter les redoublements et les réorientations

Mieux connaître les élèves qui arrivent du collège : limiter les redoublements et les réorientations AXE GRANDS OBJECTIFS ORIENTATION Réussir son parcours d Orientation Faire face à la diversité du recrutement en seconde existant à développer existant à repenser à créer ACTIONS DISPOSITIFS Réalisé/ Non

Plus en détail

Références : Décrets n os 2009-913 à 2009-918 du 28 juillet 2009 Circulaire d application DGRH du 8 octobre 2009

Références : Décrets n os 2009-913 à 2009-918 du 28 juillet 2009 Circulaire d application DGRH du 8 octobre 2009 Secrétariat général Direction générale des ressources humaines Service des personnels enseignants de l enseignement scolaire MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE Sous-direction de la

Plus en détail

CHARTE DEPARTEMENTALE

CHARTE DEPARTEMENTALE DEPARTEMENT DES YVELINES Conditions particulières et adaptées à la scolarisation des enfants de deux ans évoluant dans un environnement social défavorisé. CHARTE DEPARTEMENTALE Direction des services départementaux

Plus en détail

Projet du dispositif relais pour l année scolaire 2002 2003 ************

Projet du dispositif relais pour l année scolaire 2002 2003 ************ Classe relais rattachée au collège Mille Roches à Saint-André de la Réunion Projet du dispositif relais pour l année scolaire 2002 2003 ************ Le bilan de l an dernier, en juin 2002, se terminait

Plus en détail

PRÉSENTATION DU MICRO-LYCÉE

PRÉSENTATION DU MICRO-LYCÉE L objectif du micro-lycée Permettre à des jeunes qui ont interrompu leur scolarité au lycée de reprendre des études dans des conditions différentes et adaptées à leur situation en vue d obtenir le baccalauréat

Plus en détail

PLAN INFORMATION ORIENTATION 2015-2016

PLAN INFORMATION ORIENTATION 2015-2016 PLAN INFORMATION ORIENTATION 2015-2016 PARCOURS AVENIR Octobre 2015 Niveau Seconde Niveau Première Niveau Terminale Tous niveaux Transmission via Information sur les PP du les métiers (1h) : adaptation

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL DES CORPS D INSPECTION L ACADEMIE DE CAEN

PROGRAMME DE TRAVAIL DES CORPS D INSPECTION L ACADEMIE DE CAEN 2011-2013 PROGRAMME DE TRAVAIL DES CORPS D INSPECTION DE L ACADEMIE DE CAEN 1 PREAMBULE Le programme de travail académique des corps d inspection (PTA), inspecteurs d académie inspecteurs pédagogiques

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT 2005-2008

PROJET D ETABLISSEMENT 2005-2008 PROJET D ETABLISSEMENT 2005-2008 La réactualisation du projet 2002-2005 a été entreprise en mai 2005 et poursuivie en septembre et octobre de la même année. Le projet 2005-2008 est issu d une réflexion

Plus en détail

Évaluer par compétences

Évaluer par compétences Évaluer par compétences - Rapport final - Collège Jean Rostand LUXEUIL LES BAINS Résumé du projet : Mise en place progressive d un système d évaluation par compétences en regard du socle commun de connaissances

Plus en détail

L ANNEE DE 3EME PLAN II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION

L ANNEE DE 3EME PLAN II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION L ANNEE DE 3EME PLAN I L ORIENTATION II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION Les personnes ressources au sein de l établissement en matière d orientation à solliciter : - le professeur

Plus en détail

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT Comprendre et expliquer la politique documentaire à l heure des ENT Sommaire 1. Introduction (diapositives 3 à 5) 2. Historique (diapositives 6 à 17) 3. Enjeux et caractéristiques d une politique documentaire

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

FORMATION en ALTERNANCE avec le CFA EN 82. Niveau 2013 2014 2015 Apprentissage 8 en 1 ère 8 en 1 ère. 5 en 1 ère 8 en Ter. 8 en Ter DISPOSITIF MLDS

FORMATION en ALTERNANCE avec le CFA EN 82. Niveau 2013 2014 2015 Apprentissage 8 en 1 ère 8 en 1 ère. 5 en 1 ère 8 en Ter. 8 en Ter DISPOSITIF MLDS RAPPORT ANNUEL SUR LE FONCTIONNEMENT PEDAGOGIQUE DE L ETABLISSEMENT LYCEE PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 Présenté au conseil d administration du 9 novembre 2015 FORMATION INITIALE STRUCTURE PEDAGOGIQUE

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences»

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Objectifs de la formation : La formation prépare à 5 types d activité : Diagnostic : Analyse des besoins

Plus en détail

Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée

Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée Fiche 5 L accompagnement personnalisé en collège et en lycée I- Principes généraux Définition L accompagnement personnalisé (AP) est un temps d enseignement distinct du face à face disciplinaire et intégré

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Outil : Grille de recueil des besoins de formation. Formation envisagée et modalités d apprentissage

Outil : Grille de recueil des besoins de formation. Formation envisagée et modalités d apprentissage Outil : Grille de recueil des besoins de formation Modalité : entretien individuel Nom / Prénom : Intitulé du poste : Responsable hiérarchique : Date de l entretien : Type de compétence : «J ai besoin

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex

RECTORAT DE L ACADEMIE DE GRENOBLE - Service Académique de l Inspection de l Apprentissage 7 place Bir-Hakeim B.P. 1065 38021 GRENOBLE Cedex SERVICE ACADEMIQUE DE L INSPECTION DE L APPRENTISSAGE GUIDE DES ACTIVITES D UN ENSEIGNANT DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

Le module Accompagnement au projet personnel et professionnel : APPP. Session «mise en œuvre BTSA», Dijon, C. Lépine, juin 2010 1

Le module Accompagnement au projet personnel et professionnel : APPP. Session «mise en œuvre BTSA», Dijon, C. Lépine, juin 2010 1 Le module Accompagnement au projet personnel et professionnel : APPP Session «mise en œuvre BTSA», Dijon, C. Lépine, juin 2010 1 L acception du projet dans la formation BTSA Aider l étudiant à se mettre

Plus en détail

COLLEGE D OLT PROJET D ETABLISSEMENT

COLLEGE D OLT PROJET D ETABLISSEMENT 46700 - PUY L EVEQUE Tel : 05.65.21.32.55 Fax : 05.65.21.32.08 COLLEGE D OLT PROJET D ETABLISSEMENT 2014-2018 CONSTAT GLOBAL Etablissement rural de petite taille, le collège d Olt a stabilisé ses effectifs

Plus en détail

ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE

ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE ACADÉMIE DE LYON ASSISES DE L EDUCATION PRIORITAIRE RECUEIL DES COMMENTAIRES ET COMPLÉMENTS DES ÉQUIPES DES RÉSEAUX Première partie Réactions au diagnostic WWW.AC-LYON.FR Quels sont les éléments du diagnostic

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007

NOTE DE SERVICE DGER/SDEPC/N2007-2018 Date: 07 février 2007 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Direction Générale de l Enseignement et de la Recherche Sous-direction des établissements et de la politique contractuelle Suivi par : Yves SCHENFEIGEL 1 ter avenue

Plus en détail

PLAN D'INFORMATION A L'ORIENTATION

PLAN D'INFORMATION A L'ORIENTATION Collège Paul Langevin ELNE. Année scolaire 2009/2010 Classes de sixième PLAN D'INFORMATION A L'ORIENTATION 3 s Suivi des élèves pour Redoublants, Elèves ayant un an ou deux ans de retard, Mettre en place

Plus en détail

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES

L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES DISPOSITIF D ACCOMPAGNEMENT DES JEUNES DE 16 A 25 ANS EN SITUATION D ILLETTRISME L ILLETTRISME EN MOTS ET EN CHIFFRES Situation de personnes de plus de 16 ans ayant été scolarisées en France au moins 5

Plus en détail

LYCEES -GENERAL -TECHNOLOGIQUE -PROFESSIONNEL TROISIEME

LYCEES -GENERAL -TECHNOLOGIQUE -PROFESSIONNEL TROISIEME STRUCTURE DU SYSTEME EDUCATIF SECONDAIRE COLLEGE UNIQUE 3 CYCLES LYCEES -GENERAL -TECHNOLOGIQUE -PROFESSIONNEL STRUCTURE DU COLLEGE SIXIEME CYCLE D ADAPTATION CINQUIEME QUATRIEME CYCLE CENTRAL TROISIEME

Plus en détail

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015

Cahier des charges académique - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 Cahier des charges - déclinaison 1 er degré - PAF 2014/2015 R0 : Accueil, accompagnement et formation des nouveaux enseignants à la culture professionnelle commune aux métiers du professorat et de l'éducation

Plus en détail

Service Académique de l Inspection de l Apprentissage

Service Académique de l Inspection de l Apprentissage Service Académique de l Inspection de l Apprentissage ACTIVITES DU RESPONSABLE PEDAGOGIQUE DE CENTRE DE FORMATION D APPRENTIS D UNITE DE FORMATION EN APPRENTISSAGE DE SECTION D APPRENTISSAGE RECTORAT DE

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau de la démographie et des formations

Plus en détail

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants

Projet de contribution du Cercle Ecole et Société. La formation des enseignants «La refondation de l Ecole» Projet de contribution du Cercle Ecole et Société Sur le thème : La formation des enseignants La mission de l Ecole est de transmettre des savoirs et des connaissances mais

Plus en détail

ACTION DE PREVENTION. SAS Stage d Accès à la Scolarisation. Mot clés : accueil, immersion, intégration, remédiation, tutorat, partenariat

ACTION DE PREVENTION. SAS Stage d Accès à la Scolarisation. Mot clés : accueil, immersion, intégration, remédiation, tutorat, partenariat Fiches Actions ACTION DE PREVENTION SAS Stage d Accès à la Scolarisation Mot clés : accueil, immersion, intégration, remédiation, tutorat, partenariat Nom de l établissement Cité Technique LEGT SEP Blaise

Plus en détail

Concours 2013.2 [= écrits en juin 2013, oraux en juin 2014] année universitaire 2013-2014

Concours 2013.2 [= écrits en juin 2013, oraux en juin 2014] année universitaire 2013-2014 Concours 2013.2 [= écrits en juin 2013, oraux en juin 2014] année universitaire 2013-2014 Ø Admissibles, admis en M2 Entrent en M2 MEEF transitoire Peuvent contractualiser : - 1/3 temps, en pleine responsabilité

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

LA GIRONDE ET SON ECOLE

LA GIRONDE ET SON ECOLE LA GIRONDE ET SON ECOLE «Une politique déterminée, des chantiers qui mobilisent quotidiennement les personnels et les partenaires de l Ecole, une volonté affirmée de poursuivre le travail engagé avec ambition,

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e INSTITUT DE FORMATION DE L ÉDUCATION NATIONALE MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3909 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 166 110 28 22 août mai 2009 2015 S o m m a i r e INSTITUT DE

Plus en détail

Guide de la réforme des rythmes scolaires.

Guide de la réforme des rythmes scolaires. Guide de la réforme des rythmes scolaires. Commission management Réseau Petites Villes JANVIER 2014 Page 1 SOMMAIRE PREAMBULE Références de la réforme : p.3 I CADRE DE LA REFORME p.4 1) Principes de la

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

Scolarisation des élèves handicapés dans les établissements du second degré et développement des unités pédagogiques d intégration (UPI)

Scolarisation des élèves handicapés dans les établissements du second degré et développement des unités pédagogiques d intégration (UPI) Scolarisation des élèves handicapés dans les établissements du second degré et développement des unités pédagogiques d intégration (UPI) Circulaire n 2001-035 du 21 février 2001 B.O.E.N. n 9 du 1 er mars

Plus en détail

Accueil et scolarisation des Elèves Allophones Nouvellement Arrivés (E.A.N.A.) dans le département de la Savoie 2014-2015

Accueil et scolarisation des Elèves Allophones Nouvellement Arrivés (E.A.N.A.) dans le département de la Savoie 2014-2015 Accueil et scolarisation des Elèves Allophones Nouvellement Arrivés (E.A.N.A.) dans le département de la Savoie 2014-2015 Principes, dispositifs et démarches Les textes de référence Circulaire n 2012-141

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Rapport pour le conseil régional MAI 2016

Rapport pour le conseil régional MAI 2016 Rapport pour le conseil régional MAI 2016 Présenté par Valérie Pécresse Présidente du conseil régional d'ile-de-france OUVRIR LES LYCÉES SUR LE MONDE DE L ENTREPRISE CR 94-16 CONSEIL REGIONAL D ILE DE

Plus en détail

Dispositifs d individualisation et parcours de réussite: ce qu en disent les textes officiels

Dispositifs d individualisation et parcours de réussite: ce qu en disent les textes officiels Dispositifs d individualisation et parcours de réussite: ce qu en disent les textes officiels L autonomie des établissements en question Julie Blanc. Septembre 2011 Une volonté politique de redonner de

Plus en détail

Avis de l équipe pédagogique. Dialogue. Accord Désaccord

Avis de l équipe pédagogique. Dialogue. Accord Désaccord Choix provisoires de la famille Avis de l équipe pédagogique Mars Conseil de Classe du 2 ème trimestre Voeux de la famille Dialogue Proposition d orientation de l équipe pédagogique Accord Désaccord Début-juin

Plus en détail

Label lycée des métiers

Label lycée des métiers Encart : Mise en oeuvre de la loi d orientation et de programme pour l avenir de l école Label lycée des métiers C. n 2005-204 du 29-11-2005 NOR : MENE0502572C RLR : 520-2 MEN - DESCO Texte adressé aux

Plus en détail

Une organisation territoriale concertée au service du salarié. Un défi majeur pour favoriser une insertion durable dans le monde du travail

Une organisation territoriale concertée au service du salarié. Un défi majeur pour favoriser une insertion durable dans le monde du travail LES ATOUTS D UNE RÉUSSITE RÉGIONALE Trois lignes d actions communes à tous les territoires de la Région : > Mobilisation des employeurs Les employeurs sont mobilisés sur la question de la formation des

Plus en détail

RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu

RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu RENCONTRES MAÎTRES DE STAGE Compte rendu La M.F.R a organisé des réunions décentralisées afin d instaurer un partage d expériences entre maîtres de stage et de rappeler les fondamentaux de la pédagogie

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

SAISON SECTION SPORTIVE ET SCOLAIRE - LYCEE. Force & Courage

SAISON SECTION SPORTIVE ET SCOLAIRE - LYCEE. Force & Courage SAISON 16 17 SECTION SPORTIVE ET SCOLAIRE - LYCEE Force & Courage Un club d envergure Créé en 1893, le FC Lyon est aujourd hui le premier club amateur de la région Rhône-Alpes. Le club connaît ces dernières

Plus en détail

Mercredi de l innovation CARDIE Bordeaux 2015

Mercredi de l innovation CARDIE Bordeaux 2015 Mercredi de l innovation CARDIE Bordeaux 2015 Atelier 1 : Le vivre ensemble «le bien-être et le climat scolaire. Les relations écoles-familles. Egalité Filles- Garçon Animateurs : Olivier FOURNET IA-IPR

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre)

Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre) Cahier des charges de l appel à propositions pour la participation au «Séminaire décentralisé PRITH Île-de-France 2015» (16-22 novembre) Le plan régional d insertion des travailleurs handicapés (PRITH)

Plus en détail

Cahier des charges du tutorat mixte pour les étudiants stagiaires inscrits en M2 MEEF 2015-2016

Cahier des charges du tutorat mixte pour les étudiants stagiaires inscrits en M2 MEEF 2015-2016 Cahier des charges du tutorat mixte pour les étudiants stagiaires inscrits en M2 MEEF 2015-2016 Sommaire Le contexte règlementaire de la formation... 1 Spécificités du stage dans le dispositif de tutorat

Plus en détail

RYTHMES & VIE SCOLAIRES

RYTHMES & VIE SCOLAIRES RYTHMES & VIE SCOLAIRES La rentrée 2014 / 2015 à L Isle-sur-la-Sorgue Ce qui change pour vos enfants... I. ÉDITO À l occasion de la rentrée scolaire 2014/2015, la Ville de L Isle-sur-la-Sorgue poursuit

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

Guide des premiers jours

Guide des premiers jours Accueillir un enfant du voyage dans une classe ordinaire : Guide des premiers jours Quatre facteurs entravent sensiblement la réussite scolaire des enfants itinérants : «- changement de maître, et partant

Plus en détail

Suivre une scolarité avec le Cned. Collège

Suivre une scolarité avec le Cned. Collège Suivre une scolarité avec le Cned École Collège Lycée Le Cned, un acteur important du système éducatif français Le Cned est le 1 er opérateur de formation tout au long de la vie en Europe et dans le monde

Plus en détail

Séminaire académique. Enseigner à l ère du numérique. 8 Octobre 2014 Lycée Jacques DUHAMEL, Dole

Séminaire académique. Enseigner à l ère du numérique. 8 Octobre 2014 Lycée Jacques DUHAMEL, Dole Séminaire académique 8 Octobre 2014 Lycée Jacques DUHAMEL, Dole L école se doit de faire réussir chaque élève, quelle que soit sa situation sociale, culturelle ou personnelle. Hors la classe, la société

Plus en détail

Note de problématique

Note de problématique Concertation sur la Délégation de Service Public Certification Professionnelle Accompagnée Groupe de travail n 1 La traduction des Obligations de Service Public en modalités de mise en œuvre opérationnelles

Plus en détail

PROTOCOLE DE STAGE EN RESPONSABILITE DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES

PROTOCOLE DE STAGE EN RESPONSABILITE DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES PROTOCOLE DE STAGE EN RESPONSABILITE DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2015-2016 Dans le cadre de la refondation de l'école portée par la loi d'orientation et de programmation du 8 juillet 2013, tous

Plus en détail

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB?

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? Accompagnement dans la création d un projet de développement. LE PROJET CLUB Analyser les points forts et points faibles Définir des axes d amélioration Décliner en actions

Plus en détail

Titre de l action. 3 ème PVP (Parcours Voies Professionnelles)

Titre de l action. 3 ème PVP (Parcours Voies Professionnelles) Titre de l action 3 ème PVP (Parcours Voies Professionnelles) Etablissement : Collège Jacques-Yves COUSTEAU Avenue Jules Ferry BP 80129 83957 LA GARDE CEDEX Tel 04.94.14.73.50 Fax 04.94.14.73.62 Mel: 0830179u@ac-nice.fr

Plus en détail

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au ***

Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Loi modifiée du 12 mai 2009 portant création d une École de la 2 e Chance. Texte coordonné au *** Chapitre I. Statut et missions Art. 1 er. (Loi du 27 aout 2014) Il est créé dans le cadre de l enseignement

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Ordre de service d'action Direction générale de l'enseignement et de la recherche Sous-direction des politiques de formation et d'éducation BDET 1 ter avenue de Lowendal 75700 PARIS 07 SP 0149554955 Note

Plus en détail

Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint

Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint Mission de Formation des Cadres Tout au Long de la Vie Formation Préparatoire aux Fonctions de Directeur territorial adjoint Présentation du dispositif 1 Formation préparatoire aux fonctions de directeur

Plus en détail

approuvant le règlement du personnel de la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale//fribourg

approuvant le règlement du personnel de la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale//fribourg Ordonnance du 14 décembre 2015 Entrée en vigueur : immédiate approuvant le règlement du personnel de la Haute Ecole spécialisée de Suisse occidentale//fribourg Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu

Plus en détail

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE

SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE SECRÉTARIAT GÉNÉRAL DE L' ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE Note d' information n 102 en date du mercredi 10 septembre 2014 Objet : Commission Permanente des 20, 21 et 22 août 2014 A l intention des membres du CNEC,

Plus en détail

CPRDFP : LE TABLEAU DE BORD

CPRDFP : LE TABLEAU DE BORD CPRDFP : LE TABLEAU DE BORD au 30 juin 2013 «Pour être efficaces les politiques conduites doivent être coordonnées et complémentaires. Le pilotage coordonné des dispositifs de l État, de la Région, des

Plus en détail

Projet Educatif : Années scolaires 2013/2016

Projet Educatif : Années scolaires 2013/2016 E.R.E.A. Alain Fournier 99 rue des Blanches Fleurs - BP 20190 21205 BEAUNE Tél : 03 80 22 33 21 Fax : 03 80 22 82 86 Courriel : erea21@ac-dijon.fr Académie de Dijon Date de transmission au rectorat le

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014)

COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014. Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) COMMUNE DE SAINT-SULPICE LA POINTE LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES RENTREE 2014 Elaboré par la Direction des actions aux Publics Commune (24-05-2014) 1 PRESENTATION La réforme relative à l organisation

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES LICENCE PROFESSIONNELLE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Spécialité: Responsable adjoint GRH Arrêté d habilitation : 20024043 FORMATION PAR APPRENTISSAGE ET FORMATION CONTINUE REGLEMENT DU CONTRÔLE DES

Plus en détail

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP

VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP VADE-MECUM «ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE» Source : groupe de travail académique AP I - TEXTE DE REFERENCE POUR L AP : BO spécial n 1 du 4-02-2010 1 - Des principes : - L AP concerne tous les élèves : 72

Plus en détail

CONTINUER À TRAVAILLER ET À PROGRESSER

CONTINUER À TRAVAILLER ET À PROGRESSER En tant qu employeur de la fonction publique, vous pouvez être amené à recruter des apprentis, y compris des personnes en situation de handicap. Vous trouverez ici toutes les informations pratiques pour

Plus en détail

En tant que réseau d échanges et de solidarités, ACCROCHE se propose de :

En tant que réseau d échanges et de solidarités, ACCROCHE se propose de : Genève, 12 décembre 2014 ACCROCHE est une association qui regroupe des organisations publiques et des acteurs clés du travail social genevois visant à la promotion, au renforcement d une action préventive

Plus en détail

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL 1.1. POUR LE MINISTERE FRANÇAIS DE L EDUCATION NATIONALE Le MEN, utilisant son expertise technique et pédagogique, sélectionne et met à disposition du Centre

Plus en détail

Evènement grave : La cellule d écoute et d accompagnement

Evènement grave : La cellule d écoute et d accompagnement mise à jour de mars 2011 Evènement grave : La cellule d écoute et d accompagnement Conduite à tenir INSPECTION ACADEMIQUE DE L INDRE 110, rue grande Châteauroux 02 54 60 57 00 Télécopie : 02 54 60 57 48

Plus en détail

Qu est- ce que l orientation aujourd hui?

Qu est- ce que l orientation aujourd hui? Après la 3ème Qu est- ce que l orientation aujourd hui? Un choix de parcours (qui permet d affiner progressivement ses choix) et qui s inscrit dans un objectif de 6 ans après la 3 ème (Bac-3/Bac+3). Qu

Plus en détail

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique

La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique La rédaction du rapport d expérience en situations d accompagnement : Guide méthodologique Ce rapport est à rédiger à la fin de votre parcours de formation. Il conditionne l obtention du diplôme. Il est

Plus en détail

- les Commissions Hygiène et Sécurité La mise en place du document unique la saisie de la DASH-CT 4 - Points positifs - Points négatifs

- les Commissions Hygiène et Sécurité La mise en place du document unique la saisie de la DASH-CT 4 - Points positifs - Points négatifs Délégation Académique «Sécurité Hygiène et Conditions de Travail (DASH-CT) septembre 2011 Tel/répondeur : 04 42 95 29 72 mail : dash-ct@ac-aix-marseille.fr Bilan et Reconsidération de la désignation d

Plus en détail

Lycée polyvalent Langevin Wallon

Lycée polyvalent Langevin Wallon Ministère de l éducation nationale Académie de Créteil LW Lycée polyvalent Langevin Wallon Champigny sur Marne Val de Marne Lycée général, technologique et professionnel formations scientifiques, tertiaires

Plus en détail

Ville de. sur Jalle. Nouveaux. Rythmes Éducatifs. Rentrée 2014. Le mode d'emploi Martignassais. I J J K K M L P M o

Ville de. sur Jalle. Nouveaux. Rythmes Éducatifs. Rentrée 2014. Le mode d'emploi Martignassais. I J J K K M L P M o Ville de M a r ti gn a s sur Jalle Nouveaux Rythmes Éducatifs Rentrée 2014 Le mode d'emploi Martignassais I J J K K M L P M o Édito Depuis plusieurs années, la ville de Martignas s engage envers les enfants

Plus en détail

Le passage de l enseignement fondamental à l enseignement secondaire et secondaire technique

Le passage de l enseignement fondamental à l enseignement secondaire et secondaire technique Dossier de presse Le passage de l enseignement fondamental à l enseignement secondaire et secondaire technique La procédure d orientation à partir de 2012-2013 7 février 2012 Le passage de l enseignement

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

Licence professionnelle Management des PME - PMI

Licence professionnelle Management des PME - PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management des PME - PMI Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Licence pro. Droit et opérations immobilières. Finalité

Licence pro. Droit et opérations immobilières. Finalité Licence pro. Droit et opérations immobilières Finalité Permettre l insertion professionnelle pour une formation niveau bac+3 en alternance dans le domaine de l immobilier Une formation juridique de haut

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège

1. L organisation des enseignements dans l établissement. Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège Projet de circulaire relative à l organisation des enseignements au collège La loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l école de la République confie

Plus en détail

DISPOSITIF ALTERNANCE 3 ème au COLLÈGE LESTONNAC

DISPOSITIF ALTERNANCE 3 ème au COLLÈGE LESTONNAC DISPOSITIF ALTERNANCE 3 ème au COLLÈGE LESTONNAC I. Objectifs II. Population concernée III. Principes directeurs IV. Organisation pédagogique du dispositif V. Articulation collège entreprise VI. Evaluations

Plus en détail

Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises

Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises Enjeux et défis de la relation Université-Entreprises Henry Kanoui Directeur de l ESIL (Ecole Supérieure d Ingénieurs de Luminy) Chargé de Mission Relation Entreprises à l université de la Méditerranée

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail