DOSSIER DE PRESSE Centre Terre&Pierre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE Centre Terre&Pierre"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Centre Terre&Pierre Dossier de presse réalisé avec le soutien d InnovaTech ASBL

2 Labotour rejoint les centres de recherche CTP et INISMA La R&D au service des routes de Wallonie Picarde Des p tits trous, des p tits trous, encore des p tits trous. Les automobilistes wallons ne seront pas étonnés d apprendre qu en 2013 encore, la SOFICO et son partenaire technique la Direction Générale des Routes du SPW ont poursuivi la réhabilitation du réseau structurant wallon composé de 881 km d autoroutes, de 430 km de bretelles et de 641 km de routes nationales stratégiques, ce qui représente plus de la moitié du trafic routier de Wallonie. De nombreux chantiers sont déjà ou encore en cours. D autres débuteront dans le cadre du Plan routes qui prévoit un investissement de 500 millions d sur 5 ans pour mener à bien plus de 300 chantiers jugés prioritaires. Pour réaliser ce tour de force, la Région wallonne peut compter sur le savoir-faire d un certain nombre de laboratoires. L un de ceux-ci n est autre que Labotour, un laboratoire d essais routier indépendant, actif sur le territoire de la Wallonie Picarde, qui est apte à intervenir à chaque étape de la réalisation de la chaussée. Associées désormais aux compétences des centres de recherches Centre Terre & Pierre et INISMa, des spécialistes wallons des matériaux, celles de Labotour se révèlent particulièrement utiles lorsqu on sait que pour la seule année 2011, la facture globale pour les indemnisations en faveur des automobilistes qui auraient subi des dégâts causés par les défectuosités du réseau wallon s élevait à 6 millions d euros. Les chantiers routiers en Belgique au 26/09/2013 1

3 A quoi ressemble la structure d une route? Les nids de poule, le cauchemar des usagers de la route ça, c est la théorie. Car, après chaque hiver, les usagers de la route voient fleurir de nombreux trous dans les revêtements de chaussée que l on appelle couramment des nids de poule. Pourquoi et comment se forment ces trous? Prenons le cas, majoritairement rencontré, d une chaussée présentant un revêtement de surface en enrobé hydrocarboné avec une fondation en béton. Les nids de poule surviennent suite à une infiltration d eau sous la chaussée. L eau s infiltre par une fissure dans le revêtement de la chaussée dont l origine est attribuable à une multitude de causes : défaut dans la fondation, épaisseur d enrobé insuffisante, joint dans la construction 2

4 Cette eau, avec les cycles de gel-dégel en hiver, provoque un mouvement de gonflement-dégonflement qui désagrège la fondation et le revêtement hydrocarboné qui va alors se détacher avec le passage des véhicules lourds. Comment éviter la formation des nids de poule? Cette détérioration de la route met en jeu le matériau de surface : de l enrobé hydrocarboné (couche de roulement) ainsi que la couche inférieure qui est généralement réalisée en béton ou en empierrement (la fondation). Ces deux éléments doivent être réalisés avec des matériaux de qualité et correctement mis en œuvre afin de garantir la qualité et la durabilité des ouvrages. Le cahier des charges de la Région wallonne (Qualiroute) reprend les directives applicables pour tous les chantiers routiers et doit permettre la réalisation de chaussées dans les règles de l art. Pour s assurer que ces directives sont parfaitement respectées, il est nécessaire de mettre en place des contrôles systématiques des chantiers à chaque étape de réalisation. En 2013, le budget des essais routiers prévus par le SPW pour la Wallonie Picarde s élève à Un laboratoire indépendant Labotour est un laboratoire indépendant de génie civil accrédité BELAC, actif en Wallonie Picarde depuis Spécialisé dans les travaux de voirie, il exécute un grand nombre d essais sur des matériaux de construction en interne et réalise également des essais in-situ. Labotour est compétent et reconnu dans les domaines suivants : Sols, sables, granulats et graviers Bétons durcis, frais et produits préfabriqués Revêtements hydrocarbonés Essais sur chantier (portance, forages, géotechnique, ) Expertises diverses Le laboratoire fut initialement créé par le Bureau d étude Cnockaert, puis repris en 1983 par d autres actionnaires et légué en 1990 à Léon Daubry qui en devient le propriétaire. C est en 2007 que l Institut National des Silicates (INS Mons)) et le centre de recherche Centre Terre&Pierre (CTP Tournai) reprennent la majorité du capital tout en laissant la gestion quotidienne à Léon Daubry en raison de sa bonne connaissance de la clientèle. Le laboratoire a déménagé sur le site du CTP de «Tournai 1» le 15 août dernier après près de 40 années de présence à l avenue Bozière à Tournai. Par l intermédiaire du CTP et d INISMa, le laboratoire rejoint ainsi l association forte EMRA qui, depuis deux ans, réunis 5 centres de recherche agréés en Wallonie : l INISMa (Mons), le CRIBC (Mons), MATERIA NOVA (Mons), CERTECH (Seneffe) et CTP (Tournai). Les clients de Labotour Implanté sur le secteur du Tournaisis, Labotour est l un des seuls laboratoires d essais routier en Wallonie Picarde. Sa petite structure lui permet des réactions rapides parfois dans les 24 h et un suivi rigoureux de chaque essai depuis la prise de l échantillon jusqu à la délivrance du rapport d essai. 3

5 Sans surprise, on retrouvera parmi ses clients : La Direction générale opérationnelle Routes et Bâtiments (DGO1) qui fait partie intégrante du Service Public de Wallonie (SPW). La DGO1 est concrètement chargée de la gestion du réseau routier et autoroutier régional, et effectue des expertises techniques sur celui-ci. La SOFICO : société wallonne de financement complémentaire des infrastructures. Les communes et les intercommunales. Les entreprises de TP dans le cadre de travaux de voirie, ou pour des études privées, et les organismes de contrôle de qualité des matériaux routiers. Les auteurs de projet et/ou architectes au moment de l élaboration de projets initiaux Labotour développe ses activités Intégré au sein d EMRA, Labotour développe encore ses activités en géotechnique. Afin d améliorer encore davantage la qualité du service fourni à ses clients, Labotour a également décidé de proposer la réalisation d essais géotechniques. Il collabore pour cela avec l INISMa, réputée depuis près de 40 ans, notamment pour son expertise dans ce domaine. Labotour peut ainsi proposer à sa clientèle tout le panel d essais de caractérisation du sol avant le développement des projets routiers, mais également, plus largement, tous les types de projets de construction. Il s agit par exemple, des essais permettant de choisir et dimensionner les fondations des habitations ou des bâtiments industriels (ce qu on appelle souvent les «essais de sol»), mais également de tous les essais que l on réalise avant de construire une voirie pour en déterminer son épaisseur et le type de matériau qui doit être utilisé, ou encore des analyses réalisées avant de poser un égouttage ou d aménager un nouveau zoning. Matériel utilisé pour les essais de sol : photo de gauche, à l arrière-plan, un pénétromètre, permettant de mesurer la résistance des sols ; à l avant-plan, une machine de forage permettant de prélever des échantillons de sol pour évaluer leur comportement lors de travaux (voir photo de droite). 4

6 Les tests au sol Il existe de nombreux types de tests sur les sols, mais les plus courants sont : l essai de pénétration, qui permet de mesurer la résistance des sols en fonction de la profondeur, les forages, qui permettent de prélever des échantillons qui aideront l ingénieur à évaluer le comportement du sol lors des futurs travaux (sensibilité à l eau et au tassement, tendance à s ébouler ou au contraire permettant la réalisation de talus raides, ). Des essais de sols peuvent également être réalisés dans ou à proximité de constructions existantes, suite à l apparition de fissures par exemple, afin de comprendre ce qui a pu provoquer les dégâts et ainsi choisir l action la mieux adaptée. C est cette technique qui est notamment utilisée à proximité des effondrements karstiques, bien connus dans le Tournaisis. Réalisation d essais de sol à proximité d un effondrement de terrain. La maison doit-elle être évacuée, ou suffit-il de combler le trou? Une corde de plus à l arc d EMRA On s en souvient. En octobre 2011, six centres de recherche hennuyers (dont 5 centres agréés) unissaient leurs compétences pour mieux répondre aux demandes des entreprises, notamment aux PME. A l époque, c était une première en Wallonie. Une alliance stratégique, unique même dans les métiers liés aux développements de nouveaux matériaux, aux exigences environnementales et à l intensification des procédés, que les industriels et les autorités publiques appelaient de leurs vœux depuis longtemps déjà. Dans une logique de développement responsable et durable, au travers d EMRA (Environment and Materials Research Association), c était un véritable réseau d experts wallons qui se constituait. En 2012, ils n étaient pas moins de 269 équivalents temps plein (ETP) à travailler au sein d EMRA pour un chiffre d affaires de 22,5 millions d euros. Plus de la moitié (51,5%) des contrats de recherche (R&D, Etudes, Essais) étaient des contrats industriels : ce qui représente plus de 4000 contrats industriels par an pour le compte de plus de 1000 entreprises. 5

7 Une réponse souple, légère et volontaire «EMRA, c est notre choix», rappellent les centres - destinée à optimiser les solutions aux défis industriels rencontrés par un portefeuille de plus de 1000 entreprises, des PME pour la plupart d entre elles, tout en démultipliant les synergies entre partenaires. Centre Terre&Pierre C est dans les locaux du Centre Terre & Pierre (CTP) que le laboratoire de Labotour vient de déménager. Situé à Tournai, le CTP est un Centre de Recherche Agréé par la Région wallonne (CRA), créé en 1996 dans le cadre de l Objectif 1. Ses membres fondateurs sont : Chiffres-clés Le Centre Terre&Pierre, c est 45 ETP pour un chiffre d affaires de 3,5 millions d euros. Un chiffre d affaires constitué pour moitié de contrats industriels (R&D et/ou Etudes et Essais). Les chercheurs du CTP sont également actifs dans 23 projets R&D, dont 5 issus des pôles de compétitivité wallons (Greenwin, Mecatech, ) Le Centre Terre&Pierre, c est également plus de m 2 de bâtiments, regroupant toute une panoplie d équipements de laboratoire, mais aussi de «Mineral Processing» de taille pilote industriel. Evolution du chiffre d affaires et de l emploi ( ) 6

8 Les métiers du Centre Terre&Pierre sont la R&D ainsi que l aide aux Entreprises (guidance et veille technologique), dans le domaine du recyclage et de la valorisation vers la voie «Matériau» de sous-produits industriels et/déchets de consommation. Le métier de base du CTP, c est le «Le Mineral Processing au service de l Environnement» : il s agit de recycler, valoriser un matériau à valeur négative (déchet, sous-produit industriel, ) pour le transformer en un nouveau matériau à valeur ajoutée. Le Centre utilise son expertise pour la récupération, dans les déchets et les sous-produits industriels, des matériaux pouvant avoir une seconde vie, en réutilisation directe dans leur secteur d origine ou en apport dans de nouveaux matériaux. Cette récupération se fait par différents traitements en voie sèche ou humide. Les techniques de traitement utilisées sont appelées techniques minéralurgiques car elles ont été initialement développées pour le traitement des minerais. Bien que toujours actif dans ce domaine, le CTP a adapté ces techniques au contexte environnemental et au secteur du recyclage. On parle par exemple de techniques de fragmentation, de séparation granulométrique, densimétrique, gravimétrique, magnétique, électrostatique, par courants induits et par flottation mais aussi de traitement thermique, traitement hydrométallurgique et de séparation solide/liquide. De manière générale, cela correspond à une combinaison originale de techniques éprouvées, éventuellement adaptées au cas par cas, dans le but de séparer ou de retirer une matière valorisable d un ensemble considéré, sinon, comme sans valeur ou comme un déchet. Le CTP a acquis une expertise dans le développement de matériaux alternatifs à partir de déchets et de sous-produits industriels. Ces matériaux, qui sont notamment destinés au secteur du BTP (Bâtiments et Travaux Publics) et à celui de l environnement, peuvent être incorporés tels quels ou après avoir subi un traitement minéralurgique visant à les mettre en adéquation avec les caractéristiques requises compte tenu de l application visée. 7

9 Innovation et R&D quelques projets/thèmes porteurs pour le CTP 1. REFIOM Etablissement des filières de valorisation pérennes pour les Résidus d Epuration des Fumées d Incinérateur d Ordures Ménagères. Partenaire : CRIBC Cadre : Programmation européenne «Convergence» Soutien : COPIDEC, IPALLE Les REFIOM, matière première pour la mise au point de nouveaux ciments dits «spéciaux» 8

10 2. MINERVE Caractérisation et optimisation des processus de minéralisation des déchets enfuis au sein de centres d enfouissement technique (CET) et de décharges non contrôlées, dans une optique de réduction de l empreinte écologique par valorisation de l énergie renouvelable associée (biogaz) et des matériaux résiduels Landfill Mining. Partenaires : UCL, ULg + Industriels Cadre : Pôle de compétitivité «Greenwin» 3. RARETE Recycling Applied to Minor Metals and Rare Earths used in new Technologies Partenaires : CERTECH, SIRRIS + Industriels Cadre : Pôle de compétitivité «Greenwin» Terres rares et métaux précieux 9

11 4. TECHNOPOLY Technologie des polymères, mise en oeuvre, formulation, caractérisation et recyclage Partenaires : CERTECH et MATERIANOVA Cadre : Programmation européenne «Convergence» Soutien : COPIDEC, IPALLE 5. CARMAT Développement de nouveaux types de matériaux à usage du BTP obtenus par carbonatation, au moyen de fumées industrielles et de fractions de scories d aciéries difficilement valorisables. Partenaires : CRR, CSTC, ISSeP, UCL + Industriels Cadre : Pôle de compétitivité «MecaTech» 10

12 6. SOLINDUS Solutions intégrées et durables pour sédiments et matières assimilées Partenaires : INISMa et ISSeP Cadre : Programmation européenne «Convergence» Soutien : SPW-DG02 Investissement de 2,5 M, SOLINDUS est une plateforme expérimentale à disposition des industriels wallons, de taille «pilote», unique en Europe, véritable démonstrateur de la faisabilité de la valorisation de boues. 11

13 Les défis du CTP pour les 10 prochaines années «L objectif du CTP est de se positionner au niveau wallon, mais également au niveau européen comme un centre de recherche leader dans le domaine du traitement et de la valorisation des déchets et sous-produits industriels» explique Stéphane NEIRYNCK, Directeur Général du CTP et Coordinateur d EMRA. «Nous sommes persuadés que le recyclage constituera un des bras de levier de l économie européenne de demain. Le déchet est aujourd hui considéré comme une source de matière première secondaire, dont la valorisation DOIT se développer et donc rester sur le territoire wallon et européen.» Le CTP prépare activement la prochaine programmation FEDER, l «après Convergence» comme on l appelle. Il est primordial pour des centres de recherche comme le CTP d être présent dans cette future programmation. Trois thématiques très porteuses sont aujourd hui à l étude au sein de notre Centre : La Déconstruction (plutôt que démolition) des bâtiments et la valorisation en filière courte (principe d économie circulaire) des flux générés ; Le recyclage et la valorisation des matériaux composites (matrices plastiques renforcées de fibres de verre ou de carbone). Problématique grandissante en RW vu nos activités en aéronautique, recyclage automobile, transport ferroviaire, La mise au point d écoliants pour les applications en technique routière, à partir de déchets et sous-produits industriels, afin d économiser nos ressources naturelles que sont le ciment et la chaux. Contact presse : Mme Séverine MARQUIS Centre Terre&Pierre Chaussée d Antoing, Tournai T: +32 (0)69/ F: +32 (0)69/ En savoir plus sur InnovaTech : Ce dossier de presse a été réalisé avec l aide d InnovaTech. InnovaTech accompagne les porteurs de projets et entreprises innovantes dans leur projet d innovation technologique et les aide à se promouvoir auprès de la presse. InnovaTech est financée par le Fonds social européen et la Wallonie. Plus d infos sur 12

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de Fiche Ressource n 1 chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de chantier : La gestion des déchets de chantier des travaux publics est un enjeu primordial pour les générations

Plus en détail

Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération

Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération DOSSIER DE PRESSE Le Cursus «ENTREPRENEUR», Une formation action pour passer de l intention au réel. Chaque année dans le secteur du Bâtiment, environ 5000 entreprises sont à reprendre. La Fédération Française

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat Agir ensemble pour une meilleure qualité de l eau des sols & de l habitat Conseil & services pour des solutions économiques et durables Terre & Via est une société de conseil et de services dédiés à l

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA VALORISATION ET DU RECYCLAGE DES PLASTIQUES

LES ENJEUX DE LA VALORISATION ET DU RECYCLAGE DES PLASTIQUES PROGRAMME LES ENJEUX DE LA VALORISATION ET DU RECYCLAGE DES PLASTIQUES 9h00-9h30 Accueil 9h30-9h45 Enjeux et positionnement sur le marché de la valorisation et du recyclage des plastiques Christophe Cros,

Plus en détail

LA FRANCHISE INDUSTRIELLE

LA FRANCHISE INDUSTRIELLE LA FRANCHISE INDUSTRIELLE Première franchise YPREMA CBM au Teil Réceptionner des déchets, les transformer en produits et vendre ces produits est aujourd hui un vrai schéma économique. Pour atteindre en

Plus en détail

Manuel de Management, Qualité et Environnement

Manuel de Management, Qualité et Environnement Manuel de Management, Qualité et Environnement 2015 2017 Objet et domaine d'application Le présent manuel de management a pour objet de décrire les engagements pris par le Groupe Loxam ainsi que son organisation

Plus en détail

Programme de Capacity building «Pilotage et Evaluation»

Programme de Capacity building «Pilotage et Evaluation» Programme de Capacity building «Pilotage et Evaluation» Accompagnement des associations actives sur le terrain de la petite enfance et de la lutte contre la pauvreté pour le renforcement des compétences

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Produits de grande consommation. La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs

Produits de grande consommation. La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs Produits de grande consommation La voie de l excellence entre vous et vos consommateurs Votre environnement, toujours plus complexe Des consommateurs plus exigeants, une pression constante sur les marges

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

Une compagnie pour la vie

Une compagnie pour la vie 12 pages:mise en page 1 01/06/11 11:15 Page1 Une compagnie pour la vie Une compagnie pour la vie AFI ESCA : Compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation. Entreprise régie par le code des assurances.

Plus en détail

Programme Possibilités de financement d un projet d innovation, par Céline Géradon, pôle GreenWin

Programme Possibilités de financement d un projet d innovation, par Céline Géradon, pôle GreenWin Programme Valorisation des cendres : freins, opportunités, pistes de recherche, par Céline Géradon, pôle GreenWin Retour d expertises sur l analyse de cendres en vue d une valorisation agronomique, par

Plus en détail

BASSINS DE VIE : POUR UNE MEILLEURE ARTICULATION ENTRE L EMPLOI, LA FORMATION ET L ENSEIGNEMENT

BASSINS DE VIE : POUR UNE MEILLEURE ARTICULATION ENTRE L EMPLOI, LA FORMATION ET L ENSEIGNEMENT BASSINS DE VIE : POUR UNE MEILLEURE ARTICULATION ENTRE L EMPLOI, LA FORMATION ET L ENSEIGNEMENT Xavier BODSON Septembre 2009 Editrice responsable : A. Poutrain 13, Boulevard de l Empereur 1000 Bruxelles

Plus en détail

Sommaire. Contacts 12

Sommaire. Contacts 12 Sommaire Présentation du Projet 4 L Equipe 5 Les pôles du projet 6 Budget prévisionnel 8 Formules de partenariat 9 Plan de communication 10 Pourquoi nous soutenir? 11 Contacts 12 NANTES RECHERCHE SCIENTIFIQUE

Plus en détail

Matériaux de construction

Matériaux de construction Cette étude des matériaux de construction couvre les produits d extraction et les matériaux issus de leurs transformations successives. Le domaine ainsi défini se répartit donc en deux sous ensembles :

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

La CCI Haute-Savoie de demain

La CCI Haute-Savoie de demain Dossier de presse La CCI Haute-Savoie de demain 25 juin 2015 www.haute-savoie.cci.fr La CCI de demain se construit aujourd hui Face aux sévères restrictions budgétaires imposées au réseau des CCI ces trois

Plus en détail

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014

INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 INTERVIEW PARTENAIRE ECOBIZ Entretien avec Brigitte thoureau Directrice territoriale Isère GrDF Août 2014 Quelles sont les principales missions de GrDF? GrDF, assure la gestion du réseau de distribution

Plus en détail

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête

Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Pôle d Intelligence Logistique Europe du Sud La logistique en 2008 dans le Nord Isère Synthèse d enquête Une enquête EPIDA - CCI Nord Isère pour le PIL es Enquête sur les usines logistiques destinée à

Plus en détail

2. La réponse de Handicap International

2. La réponse de Handicap International Les conclusions de l étude du King s College correspondent aux analyses faites par Handicap International dans sa stratégie 2011-2015 et ses éléments de mise à jour. Le choix des ateliers qui ont suivi

Plus en détail

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES*

INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* INVENTEUR DE SOLUTIONS GLOBALES INTELLIGENTES* *Inventor of smart global solutions SPECIALISTE DANS L ANALYSE, LE DEVELOPPEMENT ET LA MISE EN SERVICE D APPLICATIONS AUTOMATISEES POUR LES INFRASTRUCTURES

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES

DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES DOSSIER DE PRESSE UNE SOLUTION INNOVANTE AU SERVICE DES COPROPRIETES CONTACTS PRESSE: Socotec : Delphine Bouchez & Camille Jullien delphine.bouchez@moonpress.fr - 01 46 08 63 18 camille.jullien@moonpress.fr

Plus en détail

Compte-rendu de la Conférence «La France et la Guerre des Métaux Stratégiques» Assemblée Nationale 13 février 2014

Compte-rendu de la Conférence «La France et la Guerre des Métaux Stratégiques» Assemblée Nationale 13 février 2014 M. Pouria Amirshahi, député de la neuvième circonscription des Français établis hors de France, a insisté lors de l ouverture du colloque sur le caractère hautement stratégique de ces métaux dont on parle

Plus en détail

UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE

UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE UN SAVOIR-FAIRE RECONNU DES MARCHÉS PUBLICS, AU SERVICE DE VOTRE CROISSANCE Les relations institutionnelles : un enjeu stratégique Les marchés publics : la nécessité d une approche spécifique Secteur privé

Plus en détail

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE

PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE PROGRAMME «HABITER MIEUX» DOSSIER DE PRESSE Le Programme «Habiter Mieux» en FRANCE Etat des lieux Contexte National : La précarité énergétique pèse sur les ménages les plus fragiles depuis de nombreuses

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE + ALTERN,

DOSSIER DE PRESSE + ALTERN, DOSSIER DE PRESSE ECO-ANCRAGE + ALTERN, Le nouveau pack environnemental 1 SOMMAIRE 1- SIGNATURE Group, l union des expertises au service des infrastructures p. 3 2- Le nouveau pack environnemental SIGNATURE,

Plus en détail

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE

LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES MÉTAUX, RECYCLABLES ET RECYCLÉS, AU CŒUR DE L ÉCONOMIE CIRCULAIRE LES DÉCHETS MÉTALLIQUES, UNE SOURCE STRATÉGIQUE D APPROVISIONNEMENT Pour l industrie métallurgique, le recyclage a toujours fait partie

Plus en détail

CRÉATEUR DE PERSPECTIVES,

CRÉATEUR DE PERSPECTIVES, COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 FÉVRIER 2015 Visuel 1 Visuel 2 CRÉATEUR DE PERSPECTIVES, LE GROUPE RAMERY CONFIRME LE SUCCÈS DE SA DIVERSIFICATION Né en 1972 dans le Nord [59], le Groupe Ramery est devenu une

Plus en détail

MathemaTIC. Une plateforme d apprentissage personnalisé pour réussir en mathématiques. Dossier de presse

MathemaTIC. Une plateforme d apprentissage personnalisé pour réussir en mathématiques. Dossier de presse LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Ministère de l'éducation nationale, de l Enfance et de la Jeunesse Dossier de presse MathemaTIC Une plateforme d apprentissage personnalisé pour réussir en

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011

Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin. Mars 2011 Présentation générale du pôle wallon de compétitivité GreenWin Mars 2011 Un pôle: c est quoi? Un pôle de compétitivité est un outil de développement économique régional axé sur 5 domaines d activités R&D

Plus en détail

Formations en sécurité. Conseil en sécurité

Formations en sécurité. Conseil en sécurité Formations en sécurité Conseil en sécurité Sécurit Up 85 Bis route de Saint-Priest 69780 Mions Tél : 04 78 21 72 90 Fax : 04 78 21 73 76 E-mail : contact@securitup.fr Quelques chiffres En 2010, selon les

Plus en détail

Réseau. Rencontre Nationale

Réseau. Rencontre Nationale Réseau Rencontre Nationale Pôles d innovation pour l artisanat et les petites entreprises, un réseau en mouvement Nicolas Padberg Chef de projet Institut Supérieur des Métiers Innover pour s adapter et

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Congrès 2012. MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE Suggestions d applications en lien avec le contexte québécois

Congrès 2012. MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE Suggestions d applications en lien avec le contexte québécois Congrès 2012 MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE FAVORISANT L INNOVATION TECHNOLOGIQUE Suggestions d applications en lien avec le contexte québécois Catherine Lavoie MÉTHODOLOGIE CONTRACTUELLE CONTEXTE QUÉBÉCOIS

Plus en détail

Devenir Concessionnaire

Devenir Concessionnaire Devenir Concessionnaire Inspirées de vos envies Réaliser leur rêve! A Propos des MAISONS PUZZLE Un concept NOVATEUR et INTERACTIF en constante évolution depuis plus de 30 ANS! La Maison à Ossature Acier

Plus en détail

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016

L isolation thermique du bâtiment. Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Mai 2016 L isolation thermique du bâtiment Ce guide est une introduction à l isolation thermique du bâtiment. Il permet de saisir les principales notions techniques entourant

Plus en détail

VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL

VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL UNE PRÉSENCE INTERNATIONALE FORTE Pramex International, filiale du Groupe BPCE International et Outre-mer, est le leader français du conseil en implantation

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN EN 2014, EDF A VERSÉ 22,5 MILLIONS D EUROS AU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT, ET 195 000 FAMILLES ONT BÉNÉFICIÉ D UNE AIDE. 56 250 COLLECTIVITÉS CLIENTES D EDF 1 000 INTERLOCUTEURS A L ECOUTE 380 CONSEILLERS

Plus en détail

«Construire l environnement de demain»

«Construire l environnement de demain» «Construire l environnement de demain» Filiale du groupe toulousain Giesper Matéa Promotion 24, Avenue Georges POMPIDOU Bruno CAVAGNE 05 61 58 86 00 bruno.cavagne@giesper.fr Jérôme VIDAL 06 34 23 71 51

Plus en détail

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises»

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» Arnaud STRAPPE Tutrice académique : Corinne L Harmet-Odin Sommaire : Fiche Technique Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» 1. Contexte / Introduction 2. Définition des «grappes d entreprises»

Plus en détail

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION I Soutien au développement économique 1) Connaissance et analyse du tissu économique Une mission de connaissance et d analyse du tissu économique

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

Concours placé sous l égide de l UIA (Union Internationale des Architectes)

Concours placé sous l égide de l UIA (Union Internationale des Architectes) LANCEMENT D UN CONCOURS POUR LA REALISATION D UN CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE FORMATION AUX METIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE - Ville nouvelle de Chwiter- Marrakech Concours placé sous l égide de l UIA (Union

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

Dossier de presse SEPTEMBRE 2015

Dossier de presse SEPTEMBRE 2015 Dossier de presse SEPTEMBRE 2015 Sommaire Ortec aujourd hui p. 3 Notre histoire p. 6 Nos points d appui p. 7 Perspectives 2015-2017 p. 8 Contact p. 10 Dossier de presse Groupe Ortec CICO 2015 2 Ortec aujourd

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

Dossier de presse 2015

Dossier de presse 2015 Dossier de presse 2015 Des professionnels qualifiés Un gage de confiance pour le consommateur Contacts presse Qualit EnR Cecil Bonnesoeur - 01 48 78 70 51 - communication@qualit-enr.org Rumeur Publique

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

La Consommation et la Production Durables en un clic

La Consommation et la Production Durables en un clic PORTAIL MONDIAL DE LA CPD Consommation et Production Durables www.start.scpclearinghouse.org La Consommation et la Production Durables en un clic Animé par Action Mondiale pour la Consommation et la Production

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

Réflexe Prévention Déchets

Réflexe Prévention Déchets Réflexe Prévention Déchets Secteur des Travaux Publics 2 nde journée Plan de la présentation 1. Ressources disponibles DiagADEME, OPTIGEDE, Boîte à outils prévention Les guides techniques Matériaux alternatifs

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Cérémonie de Signature des conventions de financement des projets InnoTherm III et de présentation des résultats des appels à projets 2014

Cérémonie de Signature des conventions de financement des projets InnoTherm III et de présentation des résultats des appels à projets 2014 Cérémonie de Signature des conventions de financement des projets InnoTherm III et de présentation des résultats des appels à projets 2014 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA, Ministre de l Energie, des

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. 1. Introduction Contexte général

TERMES DE REFERENCE. 1. Introduction Contexte général REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, URBANISME, HABITAT, INFRASTRUCTURES, TRAVAUX PUBLICS ET RECONSTRUCTION CELLULE INFRASTRUCTURES Projet d Appui à la Réouverture

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Génie analytique. Master en génie analytique

Profil professionnel. Section : Génie analytique. Master en génie analytique Section : Génie analytique Page 1/8 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions

Plus en détail

Serge Ferrari s implique dans la «Croissance bleue»

Serge Ferrari s implique dans la «Croissance bleue» Septembre 2015 Serge Ferrari s implique dans la «Croissance bleue» A la pointe de la création de matériaux composites souples, le Groupe Serge Ferrari vient de mettre son savoir-faire au service d une

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr

CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr Dossier Presse Univeg 8p V6_Mise en page 1 06/05/11 11:19 Page1 CONTACTS PRESSE Image 7 Isabelle Dunoyer de Segonzac Tél : 01 53 70 74 81 Fax: 01 53 70 74 60 isegonzac@image7.fr Roger AZOULAY Tél. 01 49

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DES YVELINES DIRECTION DES ROUTES ET DES TRANSPORTS. Entretien éco-responsable et économe du patrimoine routier

CONSEIL GENERAL DES YVELINES DIRECTION DES ROUTES ET DES TRANSPORTS. Entretien éco-responsable et économe du patrimoine routier CONSEIL GENERAL DES YVELINES DIRECTION DES ROUTES ET DES TRANSPORTS Entretien éco-responsable et économe du patrimoine routier Objectifs de la politique d entretien du patrimoine routier Yvelinois Conserver

Plus en détail

MISSION DU CRP HENRI TUDOR

MISSION DU CRP HENRI TUDOR March 17, 2009 1 MISSION DU CRP HENRI TUDOR Depuis 1987, CRP Henri Tudor contribue à l amélioration et au renforcement de la capacité d innovation des entreprises et des organisations publiques. Le Centre

Plus en détail

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Original: Anglais Séminaire sur le partage des

Plus en détail

LA MAINTENANCE ÉLECTROMÉCANIQUE. Maintenance Electromécanique

LA MAINTENANCE ÉLECTROMÉCANIQUE. Maintenance Electromécanique LA MAINTENANCE ÉLECTROMÉCANIQUE Maintenance Electromécanique UN SAVOIR-FAIRE RECONNU Depuis plus de 50 ans, la qualité de nos fabrications est garantie par la longévité de nos produits et implique l assurance

Plus en détail

Coopérations technologiques industrielles ou de services :

Coopérations technologiques industrielles ou de services : Entreprise OFFRE Coopérations technologiques industrielles ou de services : - Réalisations d objets ou de services, - Besoins ponctuels et de sous-traitance technique, - Besoins d innovation, - Essais,

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

SenseAcademy. WeTechCare

SenseAcademy. WeTechCare SenseAcademy WeTechCare Du 8 janvier au 3 mars 2016 A Grenoble Apprenez à innover et créez la solution qui va révolutionner l inclusion numérique! Au programme : ateliers pratiques, rencontres inspirantes

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Dossier de Presse : Grand Paris, le temps des réalisations Fiche 4 LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Placer le Grand Paris au service de la croissance et de l emploi, en élément moteur de l économie nationale.

Plus en détail

Résolument, Electrabel qui dispose d un parc diversifié entend conforter sa place de premier producteur vert du pays.

Résolument, Electrabel qui dispose d un parc diversifié entend conforter sa place de premier producteur vert du pays. Note de presse Octobre 2015 1 La deuxième partie de 2015 marque une accélération dans la réalisation des ambitions éoliennes d Electrabel : 20 éoliennes seront en construction. Ces nouveaux mâts participent

Plus en détail

Mieux comprendre pour mieux vendre. Proposer la bonne solution en Assurance Santé, c est mieux protéger vos clients

Mieux comprendre pour mieux vendre. Proposer la bonne solution en Assurance Santé, c est mieux protéger vos clients Mieux comprendre pour mieux vendre Proposer la bonne solution en Assurance Santé, c est mieux protéger vos clients CIPRÉS vie, un expert reconnu en Assurance Santé CIPRÉS vie conçoit et gère des solutions

Plus en détail

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Code Siret 79177443300019 Code APE 7022Z Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Sommaire La cible prioritaire Les origines de la prestation, ou la naissance d

Plus en détail

Nouvel avenant pour le déploiement du Haut Débit Teloise

Nouvel avenant pour le déploiement du Haut Débit Teloise Beauvais, le 2006-12-07 Nouvel avenant pour le déploiement du Haut Débit Teloise Nouvel avenant pour le déploiement du haut débit Teloise Yves Rome visite le chantier à Marseille en Beauvaisis Dans le

Plus en détail

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE

APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE NOTRE MISSION APPUYER LE DÉVELOPPEMENT DES ENTREPRISES PORTEUSES DE VALEUR AJOUTÉE ÉCONOMIQUE, SOCIALE ET ÉCOLOGIQUE Accompagner dans la durée les entreprises dans leur développement Attirer en Île-de-France

Plus en détail

Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment.

Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment. Blower Door Dans cette formation de 2 jours, les entrepreneurs apprendront à contrôler l étanchéité à l air durant les travaux afin d assurer un bon résultat final. Les explications théoriques approfondies

Plus en détail

CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES

CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES CREATION DU 1 ER RESEAU NATIONAL DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES Vendredi 2 juillet 2010 CREATION D UN RESEAU DE RECHERCHE ET TECHNOLOGIE SUR LES BATTERIES LES ACTEURS DE LA RECHERCHE PUBLIQUE

Plus en détail

Directeur(trice) de la communication

Directeur(trice) de la communication Directeur(trice) de la communication Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Communication interne Relations publics Relations presse En entreprise / organisation Autres appelations

Plus en détail

Compte-rendu du Midi de l innovation du 25 mars 2014. L entrepreneuriat féminin. Annie Cornet (HEC-Ulg) Virginie Pierre (réseau Diane)

Compte-rendu du Midi de l innovation du 25 mars 2014. L entrepreneuriat féminin. Annie Cornet (HEC-Ulg) Virginie Pierre (réseau Diane) Compte-rendu du Midi de l innovation du 25 mars 2014 L entrepreneuriat féminin Annie Cornet (HEC-Ulg) Virginie Pierre (réseau Diane) Introduction Les Midis de l Innovation sont une initiative du Département

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

LES PROGRAMMES INTERREG EN PICARDIE

LES PROGRAMMES INTERREG EN PICARDIE LES PROGRAMMES INTERREG EN PICARDIE LE PROGRAMME TRANSFRONTALIER FRANCE WALLONIE VLAANDEREN LE PROGRAMME TRANSFRONTALIER FRANCE MANCHE ANGLETERRE LE PROGRAMME TRANSFRONTALIER DES 2 MERS LE PROGRAMME TRANSNATIONAL

Plus en détail

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting

Prospekt 66-01F. Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Prospekt 66-01F Compactage Horizontal Statique (CHS) ou Compaction Grouting Sommaire Le procédé et son marché...3 Description du procédé...4 Amélioration de sols...6 Confortement de fondations...8 Comblement

Plus en détail

Centre de formation A la performance énergétique Ett à l éco construction.

Centre de formation A la performance énergétique Ett à l éco construction. Centre de formation A la performance énergétique Ett à l éco construction. construction Préambule L Alliance Emploi/ Environnement La réalité de terrain Elea relève le défi Les partenaires du centre Prévisions

Plus en détail

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives.

Mémoire de fin d études: Les alliances stratégiques dans le transport aérien et son impact dans la branche Cargo: Analyse et perspectives. I. Introduction Le ciel sera-t-il bientôt un monopole? Moyen pour les compagnies aériennes de continuer à exister, les alliances n en sont pas mois certainement qu une étape vers leur concentration en

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Les partenaires de l étude

Les partenaires de l étude Les partenaires de l étude VIVAPOLIS est la marque ombrelle visant à fédérer les acteurs français publics et privés qui veulent promouvoir, à l international, une ambition partagée d un développement urbain

Plus en détail

Baromètre - Le Crédit d'impôt Recherche dans le numérique 15/01/2015

Baromètre - Le Crédit d'impôt Recherche dans le numérique 15/01/2015 Baromètre - Le Crédit d'impôt Recherche dans le numérique 15/01/2015 Enquête - Le Crédit d'impôt Recherche dans le numérique Le Crédit d Impôt Recherche est une mesure fiscale destinée à soutenir l'effort

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

développement durable des établissements et entreprises publics.

développement durable des établissements et entreprises publics. L Andra signe la charte développement durable des établissements et entreprises publics. Mercredi 2 avril, Marie-Claude Dupuis, Directrice Générale de l'andra, a signé, avec 32 autres organismes publics,

Plus en détail

APPEL A PROJETS «Fab Région»

APPEL A PROJETS «Fab Région» APPEL A PROJETS «Fab Région» INTRODUCTION La Région mène une politique dynamique en faveur du numérique : infrastructures, développement des usages, accompagnement des usagers, soutien à la filière numérique,

Plus en détail

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie

Résumé de l intervention faite en préambule par le salarié-e-s de l union régionale des Scop Nord Pas-de-Calais Picardie Compte-rendu de la soirée-débat organisée le 20 avril 2012 par le Syndicat des Travailleurs de l Industrie et des Services du Nord (CNT-STIS 59) sur le thème «Les sociétés coopératives, une alternative

Plus en détail

JEREMIE AUVERGNE. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux. Politique partenariale

JEREMIE AUVERGNE. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux. Politique partenariale JEREMIE AUVERGNE I. Présentation de l action Le programme JEREMIE Auvergne (Joint European Ressources For Micro To Medium Entreprises) a été créé à partir d une initiative de la Commission européenne et

Plus en détail

Vos déchets ont de la valeur! #forumdd15

Vos déchets ont de la valeur! #forumdd15 LA REVOLUTION DES RESSOURCES Vos déchets ont de la valeur! LA REVOLUTION DES RESSOURCES : VOS DÉCHETS ONT DE LA VALEUR! Comment transformer vos déchets en ressources pour faire face à la raréfaction des

Plus en détail

Programme GAPEXPERT. Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent.

Programme GAPEXPERT. Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent. Programme GAPEXPERT Votre ambition, devenir un expert scientifique. Notre vocation, développer votre talent. AREVA, une électricité sûre, avec moins de CO 2 et compétitive Quelques chiffres clés 48 000

Plus en détail

Evolution des techniques de recyclage Evolution de la qualité des granulats recyclés et de leurs applications

Evolution des techniques de recyclage Evolution de la qualité des granulats recyclés et de leurs applications Colloque : «Les déchets de construction et de démolition» - 28/02/2013 Recyclage des déchets de construction et de démolition Thibault MARIAGE FEREDECO asbl 1. PRESENTATION DE FEREDECO Membres et chiffres

Plus en détail