Transmission d entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Transmission d entreprises"

Transcription

1 Corporate Tax Le petit déjeuner des Start up Vendredi 14 mai 2004 Transmission d entreprises Nathalie Couvreu et Claude Meier

2 Définition 2

3 Définition Share deal : Acquisition indirecte L entité propriétaire des actifs et passifs est acquise Asset deal : Acquisition directe l acheteur acquiert directement les actifs et passifs. 3

4 Acquéreur Entité juridique Entreprise S.A. (actions) Actifs et Passifs Share deal Acquisition indirecte L entité propriétaire des actifs & passifs est acquise Asset deal Acquisition directe Acheteur acquiert directement les actifs & passifs 4

5 Définition Fusion par absorption (Article 748 CO) A + B = A L ensemble des actifs et passifs de B est transféré à A. B est dissoute sans liquidation. Les actionnaires de B obtiennent des actions de A. Fusion par combinaison (Article 749 CO) A + B = C L ensemble des actifs et passifs des deux sociétés sont transférés dans C. A + B sont dissoutes sans liquidation. Les actionnaires de A et B obtiennent des actions C 5

6 Définition Management buy-out (MBO) Reprise d une entreprise par ses cadres. Le terme de MBO est utilisé lorsque les repreneurs financent eux-mêmes une partie importante de la reprise avec du capital propre. 6

7 Vente (aspects juridiques et fiscaux) Processus traditionnel Due Diligence / Négociations Engagement Closing Accord de confidentialité LOI (Letter of Intent) Rapport de Due Diligence (avant signature) Contrat de vente Rapport de Due Diligence (après signature) Closing Memorandum 7

8 Objet d une acquisition Share deal Entité juridique possédant des actifs et passifs (ex. Société anonyme) Asset deal Accumulation d actifs et de passifs Equipment Immeubles/mobilière Droits Obligations (dettes) La plupart des transactions exécutées en Suisse prennent la forme d un share deal. La décision doit être prise eu égard aux circonstances particulières du cas. 8

9 Clauses importantes au contrat de vente Parties Objet de l acquisition Prix d achat Montant (goodwill) Exigibilité / Paiement Garanties du vendeur Actions du vendeur Coopération après le closing Interdiction de débaucher le personnel Interdiction de concurrence Conditions (approbation du Conseil d administration, approbation des autorités compétentes) Droit applicable / for. 9

10 Vente : aspects fiscaux Share deal Actions faisant partie de la fortune privée gain en capital exonéré Actions faisant partie de la fortune commerciale conséquences fiscales Asset deal Dans la société vendeuse : différence entre la valeur vénale et la valeur comptable si différence positive : imposition si différence négative : déduction dans la société vendeuse, pas d imposition Amortissement ultérieur possible dans la société acheteuse. 10

11 Vente : aspects fiscaux Risque inhérents à la société Charge fiscale latente (prix) Charges fiscales passées : Contrôle fiscal et reprise d impôts Impôt anticipé (si vendeur à l étranger) Contrôle TVA Responsabilité du vendeur (financier) et de l acheteur (coopération) à définir contractuellement. 11

12 Fusion (aspects juridiques) La fusion par absorption implique : 1.Deux sociétés préexistantes, 2. Un contrat de fusion entre elles, 3.L apport du patrimoine de la société annexée à la société annexante par succession universelle, 4.La dissolution sans liquidation de la société annexée, 5.L échange des actions en proportion de la valeur vénale des deux entités. A + B = A 12

13 Fusion (aspects juridiques) La fusion par combinaison implique : 1.Deux sociétés préexistantes, 2. Un contrat de fusion entre elles, 3.L établissement des statuts de la nouvelle entité, 4.Le transfert des actifs et passifs. A + B = C 13

14 Fusion (aspects fiscaux) La fusion par absorption et par combinaison: Impôts directs Impôt anticipé Droit de timbre TVA Accord fiscal préalable auprès des autorités cantonales et fédérales LFus. 14

15 MBO (aspects juridiques) Analyse des comptes annuels Mise au point d un business plan Détermination de la valeur Accord de financement Négociations Conclusions Reprise de la société. 15

16 MBO (aspects fiscaux) Charges fiscales passées Contrôle fiscal et reprise d impôts Contrôle TVA 16

17 Vos contacts Vos contacte Nathalie COUVREU Directrice adjointe Ernst & Young Place Chauderon 18 Case postale 1002 Lausanne Téléphone : Télécopie : Claude MEIER Sous-directeur Ernst & Young Place Chauderon 18 Case postale 1002 Lausanne Téléphone: Télécopie:

Acquisition et transmission d entreprises Aspects juridiques 31 janvier 2003

Acquisition et transmission d entreprises Aspects juridiques 31 janvier 2003 CONSEILS JURIDIQUES Acquisition et transmission d entreprises Aspects juridiques 31 janvier 2003 Olivier Dunant Avocat, LL.M. Responsable du département juridique olivier.dunant@eycom.ch Tel. +41 58 286

Plus en détail

Demain je vends mon entreprise: quelques pièges à éviter. Philippe Notter Jean-Marc Vionnet

Demain je vends mon entreprise: quelques pièges à éviter. Philippe Notter Jean-Marc Vionnet Demain je vends mon entreprise: quelques pièges à éviter Philippe Notter Jean-Marc Vionnet Notter Mégevand & Associés en bref Fribourg, Berne, Genève 16 avocats et notaires Français / Allemand / Anglais

Plus en détail

Conséquences fiscales

Conséquences fiscales Conséquences fiscales 24 Sommaire 1. Les principales questions fiscales 2. Transmission d une entreprise individuelle 3. Transfert de l immeuble dans la fortune privée 4. Transmission d une entreprise

Plus en détail

Office de la Promotion Economique du Canton de Genève

Office de la Promotion Economique du Canton de Genève Office de la Promotion Economique du Canton de Genève Aspects fiscaux et comptables du 2ème pilier Florian Magnollay Expert-comptable diplômé Expert diplômé en finance et controlling Partner, Ernst & Young

Plus en détail

Introduction. Processus de vente ou d achat : les facteurs critiques à prendre en compte. Banque Cantonale de Genève

Introduction. Processus de vente ou d achat : les facteurs critiques à prendre en compte. Banque Cantonale de Genève Banque Cantonale de Genève Processus de vente ou d achat : les facteurs critiques à prendre en compte Virginie Fauveau BCGE Corporate finance Introduction 1 Introduction Mise en parallèle des processus

Plus en détail

Quelques aspects fiscaux du financement

Quelques aspects fiscaux du financement Petit-déjeuner des PME 28 septembre 2012 Quelques aspects fiscaux du financement Vincent Thalmann Agenda Capital propre dissimulé (I à V) Structure simplifiée du bilan Exemple d endettement admis Détermination

Plus en détail

Holding patrimoniale pour succession d entreprise

Holding patrimoniale pour succession d entreprise Holding patrimoniale pour succession d entreprise Andreas Berger Aperçu des conséquences fiscales en cas de transmission d entreprise I. Transmission à titre gratuit II. Transmission à titre onéreux 1

Plus en détail

Combien vaut mon entreprise

Combien vaut mon entreprise Combien vaut mon entreprise Petit déjeuner des PME et des start-up FER Genève 27 septembre 2013 Un ancrage local Grâce à nos onze sièges en Suisse et à notre siège au Liechtenstein, nous aidons nos clients

Plus en détail

Préparation à la vente

Préparation à la vente Alain Schockert Administrateur-Délégué 30 mars 2011 - Namur Agenda Quand et pourquoi? A qui? Comment et spécificités de la transaction? Processus type Phase préparatoire Modes de cession Etapes d un processus

Plus en détail

Transfert de patrimoine commercial Aspects civils

Transfert de patrimoine commercial Aspects civils Prof. Edgar Philippin Transfert de patrimoine commercial Les outils Loi sur la fusion Instruments de la loi Transfert de patrimoine Scission Fusion Cadre formel plus strict Contrat de vente (art. 184 ss

Plus en détail

Les matinales du créateur d'entreprise Les avantages de reprendre une entreprise

Les matinales du créateur d'entreprise Les avantages de reprendre une entreprise Les matinales du créateur d'entreprise Les avantages de reprendre une entreprise Patrick Schefer OPI Capital Proximité Jeudi 22 juillet 2010 Office de Promotion des Industries et des Technologies Office

Plus en détail

Transmission d entreprise Fiscalité : pièges et opportunités

Transmission d entreprise Fiscalité : pièges et opportunités Transmission d entreprise Fiscalité : pièges et opportunités 1 Transmission d entreprise - fiscalité Pièges = Revenu indépendant Soumis aux impôts et à l AVS Soumis aux allocations familiales dès le 01.01.2013

Plus en détail

LBO et Business Angels

LBO et Business Angels Mardi 26 novembre 2013 LBO et Business Angels Laurent Simon et Jérôme Loisy Alcyaconseil Définition de l opération de LBO Définition traditionnelle : «LBO» Leveraged buy-out : terme anglais pour acquisition

Plus en détail

AMIC Bourse de Casablanca Financement des Entreprises Du Capital Investissements à la Bourse

AMIC Bourse de Casablanca Financement des Entreprises Du Capital Investissements à la Bourse Transactions Maroc AMIC Bourse de Casablanca Financement des Entreprises Du Capital Investissements à la Bourse Strictement confidentiel Les étapes clefs La préparation, un facteur clef de succès Quelle

Plus en détail

Le nouveau droit comptable

Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable Présentation structurée et explication des principales nouveautés pour le 1er janvier 2015 Lausanne, le 1er décembre 2014 Agenda Introduction Comptabilité et présentation des

Plus en détail

Partage des capitaux propres de F1 à la consolidation de N. Éléments Total Part du groupe 60 % Capitaux propres de F1 hors résultat N 1100 660 440

Partage des capitaux propres de F1 à la consolidation de N. Éléments Total Part du groupe 60 % Capitaux propres de F1 hors résultat N 1100 660 440 Partage des capitaux propres de F1 à la consolidation de N Éléments Total Part du groupe 60 % Capital 500 Réserves 600 Intérêts minoritaires 40 % Capitaux propres de F1 hors résultat N 1100 660 440 Élimination

Plus en détail

OPÉRATIONS DE CESSION

OPÉRATIONS DE CESSION OPÉRATIONS DE CESSION Anticipation des difficultés de mise en œuvre de la norme IFRS 5 «Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées» Paris le 23/09/2014 Sandra Dujardin Antoine

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I : NOTIONS DE BASE SUR LA COMPTABILITÉ ET LE DROIT COMPTABLE SUISSE

TABLE DES MATIÈRES PARTIE I : NOTIONS DE BASE SUR LA COMPTABILITÉ ET LE DROIT COMPTABLE SUISSE TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... VII SOMMAIRE... IX TABLE DES MATIÈRES... XII BIBLIOGRAPHIE... XXXI ABRÉVIATIONS... XXXIV PARTIE I : NOTIONS DE BASE SUR LA COMPTABILITÉ ET LE DROIT COMPTABLE SUISSE I.

Plus en détail

Comment Optimiser la Cession de son Entreprise?

Comment Optimiser la Cession de son Entreprise? Comment Optimiser la Cession de son Entreprise? Raphaël Abou BluFinance Arnold Raicher Optimiser la cession Processus de décision Choix d un intermédiaire Processus de cession professionnel Témoignage

Plus en détail

Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise

Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise Roland Grunder Administrateur et conseiller en entreprise 1. Avantages/inconvénients des principales structures juridiques 2. Modalités de création (SA, Sàrl, Succursale) 3. Modalités de transmission 4.

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

Transmission d entreprise

Transmission d entreprise Transmission d entreprise Principaux aspects fiscaux Jean-Marc Vionnet Mazars Coresa SA, Fribourg Plan de l exposé I. Introduction II. Les conséquences fiscales de la transmission d une entreprise III.

Plus en détail

Comptabilité générale

Comptabilité générale Jean-Pierre Chardonnens Comptabilité générale Adoc Editions SA Du même auteur En français Comptabilité générale, 8ème édition, 2012. Comptabilité des sociétés, 6ème édition, 2012. Comptabilité des groupes,

Plus en détail

Les différents contrats et actes juridiques nécessaires à la réalisation d une opération d acquisition d une société belge

Les différents contrats et actes juridiques nécessaires à la réalisation d une opération d acquisition d une société belge Les différents contrats et actes juridiques nécessaires à la réalisation d une opération d acquisition d une société belge Remarques introductives 30 % des opérations apportent une valeur ajoutée : ce

Plus en détail

Les Matinales du créateur d'entreprise

Les Matinales du créateur d'entreprise Les Matinales du créateur d'entreprise Créer ou reprendre une entreprise, quels avantages? Patrick Schefer Délégué à la promotion économique 2013 - Page 1 Programme 1. Présentation du (SPEG) 2. Organismes

Plus en détail

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Votre Entreprise en Suisse Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Thèmes abordés 1. Présentation 2. Premiers pas, le début d un projet 3. Fonder une société en Suisse 4. Gérer

Plus en détail

PwC Combien vaut mon entreprise?

PwC Combien vaut mon entreprise? Advisory Combien vaut mon entreprise? Confidentiel Intervenant Samuel Babey Directeur Corporate Finance Responsable M&A secteur industriel pour la Romandie Téléphone direct: +41 58 792 9805 samuel.babey@ch.pwc.com

Plus en détail

Les bases de la planification fiscale et patrimoniale... 1

Les bases de la planification fiscale et patrimoniale... 1 VII PARTIE 1 Les bases de la planification fiscale et patrimoniale............... 1 1. Un environnement en perpétuelle évolution..................... 3 A. Loi sur la prévoyance professionnelle.............................

Plus en détail

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier

expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier expertises management packages conseil patrimonial et family office entreprises familiales immobilier + Management Packages Qu ils soient négociés à l occasion d un changement de contrôle ou, dans les

Plus en détail

La transmission d entreprises

La transmission d entreprises La transmission d entreprises www.interface-entreprises.com Janvier 2013 Plan 1 2 3 4 5 1 Contexte et enjeux de la transmission d entreprises 2 Les motivations de la transmission 3 Les points clés du processus

Plus en détail

Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse

Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse Loi fédérale sur l organisation de La Poste Suisse (Loi sur l organisation de la Poste, LOP) 783.1 du 17 décembre 2010 (Etat le 1 er octobre 2012) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. Avant-propos 7. La préparation du business plan et le financement de l opération d acquisition 11

Table des matières. Sommaire 5. Avant-propos 7. La préparation du business plan et le financement de l opération d acquisition 11 Table des matières Sommaire 5 Avant-propos 7 Jean-Pierre Di Bartolomeo et Nicolas Pirotte La préparation du business plan et le financement de l opération d acquisition 11 Jean-Michel Noé Introduction

Plus en détail

FORUM Comptabilité & Professions Financières L entreprise dont vous êtes l expert-comptable est elle prête à être cédée?

FORUM Comptabilité & Professions Financières L entreprise dont vous êtes l expert-comptable est elle prête à être cédée? FORUM Comptabilité & Professions Financières L entreprise dont vous êtes l expert-comptable est elle prête à être cédée? Alain Marbehant 30 novembre 2006 0 Forum Comptabilité et professions financières

Plus en détail

MISSION DE L'AUDITEUR FINANCIER DANS LE CADRE D'UN SHARE DEAL

MISSION DE L'AUDITEUR FINANCIER DANS LE CADRE D'UN SHARE DEAL MISSION DE L'AUDITEUR FINANCIER DANS LE CADRE D'UN SHARE DEAL Les mardis d Alexa 8 novembre 2011 1 Les mardis d Alexa Sommaire Les étapes clés du processus Le cadre et les objectifs Quelques rappels de

Plus en détail

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure

Prévoir sur mesure et profiter outre mesure ÉPARGNE 3 PORTFOLIO 3 Prévoir sur mesure et profiter outre mesure Avec des solutions de prévoyance 3 e pilier. Des réponses concrètes à vos interrogations Un 3 e pilier à votre mesure Pour un présent serein

Plus en détail

Sociétés - Choix de la forme juridique

Sociétés - Choix de la forme juridique Les sociétés : Le choix de la forme juridique Présentation des principales formes de sociétés Sociétés de personnes ou sociétés de capitaux? Les sociétés de personnes : L entreprise individuelle La société

Plus en détail

Relève PME, association à but non lucratif et plate-forme de sensibilisation à la transmission d entreprises, poursuit trois buts principaux:

Relève PME, association à but non lucratif et plate-forme de sensibilisation à la transmission d entreprises, poursuit trois buts principaux: Relais genevois Outils à disposition pour la transmission d entreprise Prestations des membres partenaires Avant-propos Madame, Monsieur, Relève PME, association à but non lucratif et plate-forme de sensibilisation

Plus en détail

Quel financement pour les PME? 7 recommandations de base pour l entrepreneur en recherche de financement externe

Quel financement pour les PME? 7 recommandations de base pour l entrepreneur en recherche de financement externe Quel financement pour les PME? 7 recommandations de base pour l entrepreneur en recherche de financement externe TRANSMISSION D'ENTREPRISE Remise au sein de la famille Séparation du capital et du management

Plus en détail

Acquisition et transmission d entreprise

Acquisition et transmission d entreprise Petits déjeuners des start-ups Acquisition et transmission d entreprise Facteurs à considérer dans la vente de son entreprise Genève, le 31 janvier 2003 Agenda Les services de PwC Le processus de vente

Plus en détail

relatif au traitement comptable des fusions et opérations assimilées

relatif au traitement comptable des fusions et opérations assimilées CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ Avis N 2004-01 du 25 mars 2004 relatif au traitement comptable des fusions et opérations assimilées Sommaire 1 - Champ d application 2 - Principe d inscription des apports

Plus en détail

Rôle de l expert-comptable dans une opération de capital investissement

Rôle de l expert-comptable dans une opération de capital investissement Petit déjeuner débat : L expert-comptable : acteur du capital investissement Organisé par : le Conseil Régional de l Ordre des Expert Comptables de Casablanca et des Régions du Centre, Tensift et Sud,

Plus en détail

Petit déjeuner des PME et des start-up Implications fiscales du Nouveau Droit Comptable (NDC)

Petit déjeuner des PME et des start-up Implications fiscales du Nouveau Droit Comptable (NDC) Petit déjeuner des PME et des start-up Implications fiscales du Nouveau Droit Comptable (NDC) Le 30 janvier 2015 Yi-Xin Tseng Corporate Tax Senior Manager Agenda 1. Principe de déterminance 2. Obligation

Plus en détail

Séminaire du 26 Mars 2013

Séminaire du 26 Mars 2013 Séminaire du 26 Mars 2013 Les opportunités fiscales de la prévoyance professionnelle pour l entreprise et son entrepreneur Tél. +41 26 425 84 84 Fax +41 26 425 84 86 E-mail office@fidutrust.ch Présentation

Plus en détail

Approche, risques et valorisation

Approche, risques et valorisation Studiedag Journée d études Overdracht en overname van KMO s Transmission et reprise de PME Approche, risques et valorisation Hilde WITTEMANS Réviseur d entreprises Table des matières 1. Tendances dans

Plus en détail

DISSOLUTIONS DE SOCIETES

DISSOLUTIONS DE SOCIETES DISSOLUTIONS DE SOCIETES Objectifs : o Présentation des objectifs, des modalités et des conséquences comptables et financières des opérations de dissolution des sociétés. Pré requis : o Connaissances en

Plus en détail

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable

Société fiduciaire. Lausanne. Le nouveau droit comptable Société fiduciaire Lausanne Le nouveau droit comptable Le nouveau droit comptable -2- Le nouveau droit comptable -3- Table des matières Petite rétrospective Nouvelle structure au niveau du Code des obligations

Plus en détail

BUDGET PAR NATURES 3 CHARGES 216'822'728.00 214'364'397.00 234'330'503.61

BUDGET PAR NATURES 3 CHARGES 216'822'728.00 214'364'397.00 234'330'503.61 Page : 1/6 3 CHARGES 216'822'728.00 214'364'397.00 234'330'503.61 30 CHARGES DU PERSONNEL 55'089'420.00 54'397'660.00 56'350'025.50 300 Autorités et commissions 1'190'970.00 1'136'880.00 1'131'364.15 301

Plus en détail

7.3. Les différents modes de transmission

7.3. Les différents modes de transmission 7.3. Les différents modes de transmission La manière d exercer l activité et le choix de la forme juridique ont des répercussions importantes sur le processus de transmission 7.3.1. Les impacts du choix

Plus en détail

Fusions, Acquisitions et Alliances Stratégiques dans l Industrie de l Assurance dans les pays du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord

Fusions, Acquisitions et Alliances Stratégiques dans l Industrie de l Assurance dans les pays du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Fusions, Acquisitions et Alliances Stratégiques dans l Industrie de l Assurance dans les pays du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord Myrna A. Barakat MBCAP Est-ce que les F&A augmentent la valeur d une

Plus en détail

L A CE C S E S S I S ON O N D D EN E T N R T E R P E R P I R SE S : E

L A CE C S E S S I S ON O N D D EN E T N R T E R P E R P I R SE S : E LA CESSION D ENTREPRISE: ASPECTS JURIDIQUES 1 2 Paul CRAHAY Avocat au Barreau de Liège, Professeur invité à H.E.C. (Ecole de gestion de l Université de Liège) PREMIERE PARTIE La cession d actions 3 4 SECTION

Plus en détail

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement

En quelques années dans les. Les Due dilligences. le magazine de L investisseur. Capital-Investissement Les due diligences sont un passage obligé pour tout entrepreneur désireux de lever des fonds, d ouvrir son capital ou de vendre sa société. Il s agit surtout d une étape cruciale car elle se situe, juste

Plus en détail

Présentation Jean CAUCANAS, Yves PAUGAM & Démosthène SIMONNEAU

Présentation Jean CAUCANAS, Yves PAUGAM & Démosthène SIMONNEAU Présentation Jean CAUCANAS, Yves PAUGAM & Démosthène SIMONNEAU SOMMAIRE I. Cadre de la transmission II. Les étapes clés de la transmission III. Les dix écueils à éviter I. Le cadre de la transmission Céder

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. Avant-propos 7 Jean-Pierre Di Bartolomeo. Introduction 11 Micheline Claes

Table des matières. Sommaire 5. Avant-propos 7 Jean-Pierre Di Bartolomeo. Introduction 11 Micheline Claes Table des matières Sommaire 5 Avant-propos 7 Jean-Pierre Di Bartolomeo Introduction 11 Micheline Claes Évaluation d entreprises 15 Joseph Marko Introduction 15 Titre I er. Projet de norme relative aux

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

Structuration préparatoire des entreprises dans le processus de succession d entreprise

Structuration préparatoire des entreprises dans le processus de succession d entreprise Giorgio Meier-Mazzucato Dr en droit spécialiste en finance et comptabilité avec brevet fédéral, titulaire du diplôme fédéral d expert fiduciaire et d expert fiscal Comité directeur ITERA ITERA, Aarau et

Plus en détail

CIRCULAIRE AMORTISSEMENTS ET PROVISIONS

CIRCULAIRE AMORTISSEMENTS ET PROVISIONS CANTON DE VAUD DEPARTEMENT DES FINANCES ADMINISTRATION CANTONALE DES IMPÔTS CIRCULAIRE AMORTISSEMENTS ET PROVISIONS I N D E X 1 PREAMBULE...2 2 DÉFINITIONS...2 2.1 Provisions...2 2.2 Corrections de valeurs...2

Plus en détail

LA RELÈVE D ENTREPRISE

LA RELÈVE D ENTREPRISE LA RELÈVE D ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES La planification, une étape essentielle 3 La transmission de l entreprise à un membre de la famille 4 La transmission de l entreprise à un associé, à l équipe

Plus en détail

CF = Produits avec effets monétaires Charges avec effets monétaires. (Méthode directe)

CF = Produits avec effets monétaires Charges avec effets monétaires. (Méthode directe) Le cash flow 1) Le cash flow brut Le cash flow (Cash Flow Brut, CF ou CFB) est un concept d origine américaine visant à mesurer la capacité d une entreprise à sécréter des fonds (de la monnaie) à partir

Plus en détail

COMPTES INTERMÉDIAIRES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS AU 30 JUIN 2010

COMPTES INTERMÉDIAIRES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS AU 30 JUIN 2010 Société anonyme au capital de 7 0407 543 Euros Siège social : 60, boulevard Thiers 42007 SAINT-ETIENNE 433 925 344 R.C.S. Saint Etienne APE 741 J Exercice social : du 1 er janvier au 31 décembre COMPTES

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises

www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises www.pwcmaroc.com Transactions Maroc Un conseil global en acquisitions et cessions d entreprises PwC Offre de services Transactions Présentation générale Le pôle Transactions de PwC Maroc en collaboration

Plus en détail

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE

NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE NORME IAS 07 LE TABLEAU DES FLUX DE TRÉSORERIE UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 12 : IMPÔTS SUR LE RÉSULTAT...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

Financement du rachat de PME par des successeurs privés

Financement du rachat de PME par des successeurs privés Financement du rachat de PME par des successeurs privés Principaux résultats d une étude empirique Thomas Längin, économiste d entreprise HES Andreas Gubler, docteur en droit, avocat, LL.M. Partenaire

Plus en détail

Aspects fiscaux de l entreprise

Aspects fiscaux de l entreprise Séminaire PME et indépendants Banque Cantonale de Genève Aspects fiscaux de l entreprise questions choisies (impôts directs) Séminaire du 4 septembre 2012 Alexandre Faltin Avocat, diplôme d études supérieures

Plus en détail

Petits déjeuners des PME & Start-up. Vendredi 31 janvier 2014

Petits déjeuners des PME & Start-up. Vendredi 31 janvier 2014 Petits déjeuners des PME & Start-up Vendredi 31 janvier 2014 Réforme de la Fiscalité des Entreprises III Markus F. Huber, Partner Karen Simonin, Partner Agenda Situation actuelle Rapport de l organe de

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

AEDIFICA SOCIETE ANONYME SICAF IMMOBILIERE PUBLIQUE DE DROIT BELGE AVENUE LOUISE 331-333 1050 BRUXELLES R.P.M. BRUXELLES N ENTREPRISE 0877.248.

AEDIFICA SOCIETE ANONYME SICAF IMMOBILIERE PUBLIQUE DE DROIT BELGE AVENUE LOUISE 331-333 1050 BRUXELLES R.P.M. BRUXELLES N ENTREPRISE 0877.248. AEDIFICA SOCIETE ANONYME SICAF IMMOBILIERE PUBLIQUE DE DROIT BELGE AVENUE LOUISE 331-333 1050 BRUXELLES R.P.M. BRUXELLES N ENTREPRISE 0877.248.501 FUSION PAR ABSORPTION DE LA SOCIETE ANONYME IMMO RESIDENCE

Plus en détail

Conseil juridique et fiscal. Pouvez-vous bénéficier de la réforme de l imposition des entreprises II?

Conseil juridique et fiscal. Pouvez-vous bénéficier de la réforme de l imposition des entreprises II? Conseil juridique et fiscal Pouvez-vous bénéficier de la réforme de l imposition des entreprises II? 2008 PricewaterhouseCoopers. All rights reserved. PricewaterhouseCoopers refers to the network of member

Plus en détail

ACTUALITE PATRIMONIALE

ACTUALITE PATRIMONIALE ACTUALITE PATRIMONIALE Avril 2011 SOMMAIRE Projets de Loi et de Réforme p. 3 Réforme de la fiscalité du patrimoine Jurisprudence et Réponses ministérielles p. 4 Assurance-vie donnée en garantie et ISF

Plus en détail

Centre patronal Les plans d intéressement. Fabien Nanchen, Manager Human Capital, Ernst & Young SA, Lausanne

Centre patronal Les plans d intéressement. Fabien Nanchen, Manager Human Capital, Ernst & Young SA, Lausanne Centre patronal Les plans d intéressement Fabien Nanchen, Manager Human Capital, Ernst & Young SA, Lausanne Plan de l exposé Aspects juridiques Définitions, différents plan de participation Droit du travail,

Plus en détail

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip)

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Mars 2014 Règlementt Le présent règlement se fonde sur l art. 2 des statuts de J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (désignée ci-après

Plus en détail

Créer son entreprise quelle forme juridique choisir?

Créer son entreprise quelle forme juridique choisir? Créer son entreprise quelle forme juridique choisir? Muriel Sella Bassoli, titulaire du brevet d avocat, LLM Senior Manager, Département juridique et fiscal Blaise Praz, titulaire du brevet d avocat Consultant,

Plus en détail

Les conventions d actionnaires

Les conventions d actionnaires Les conventions d actionnaires Olivier P. Dunant Avocat, Associé, Ernst & Young SA Jacques Bonvin Avocat, Associé, Tavernier Tschanz Novembre 2007 Plan A. Buts et utilité des conventions d actionnaires

Plus en détail

Promotions économiques régionales

Promotions économiques régionales Le fil rouge pour la création d entreprise Lausanne Région Association de la Région Cossonay - Aubonne - Morges Association de la Région du Gros-de-Vaud INTRODUCTION Ce livret, édité par les trois associations

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

Stock options et attribution gratuite d actions

Stock options et attribution gratuite d actions Stock options et attribution gratuite d actions 1 Christophe de Kalbermatten, Avocat Python & Peter 5 Octobre 2011 TABLE DES MATIÈRES 1. Stock options A. Définition B. Graphique C. Différentes stock options

Plus en détail

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne

Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne Fiduciaire Michel Favre SA Lausanne depuis 1975 Comptabilité - Fiscalité - Expertises - Organisation et Gestion - Conseil d Entreprise - Conseil Juridique - Contentieux - Révision SOMMAIRE DOMAINES DE

Plus en détail

Diplôme de comptable spécialisé Edupool.ch/veb.ch/ SEC Suisse

Diplôme de comptable spécialisé Edupool.ch/veb.ch/ SEC Suisse FINANCES ET COMPTABILITE Diplôme de comptable spécialisé Edupool.ch/veb.ch/ SEC Suisse Une formation qui ouvre des perspectives de carrière professionnelle attractives. En qualité de comptable spécialisé,

Plus en détail

Maîtriser les fondamentaux des financements structurés dans un marché en pleine mutation, en deux formations :

Maîtriser les fondamentaux des financements structurés dans un marché en pleine mutation, en deux formations : Finance Maîtriser les fondamentaux des financements structurés dans un marché en pleine mutation, en deux formations : Fonds d investissement immobilier français Structuration, due diligence et financement

Plus en détail

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable

PARTIE 1 Les principes. fondamentaux de la modélisation comptable PARTIE 1 Les principes fondamentaux de la modélisation comptable THÈME 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise Sujet 1 Bilan de départ simplifié Question 1 Question 2 Le 1 er octobre

Plus en détail

Notre clientèle est composée de sociétés cotées et de PME, ainsi que de start up. - Audits juridiques et fiscaux (Data Room) avant prise de contrôle ;

Notre clientèle est composée de sociétés cotées et de PME, ainsi que de start up. - Audits juridiques et fiscaux (Data Room) avant prise de contrôle ; Notre Département Fort de leur longue expérience juridique les associés de notre département interviennent en tant que «conseil corporate en droit des sociétés et des fusions/acquisitions», auprès des

Plus en détail

Le secteur de la finance en mutation une renaissance pour les FUSAQ?

Le secteur de la finance en mutation une renaissance pour les FUSAQ? Financial institutions Energy Infrastructure, mining and commodities Transport Technology and innovation Life sciences and healthcare Le secteur de la finance en mutation une renaissance pour les FUSAQ?

Plus en détail

Guide. Déclaration 2013 Personnes morales. Impôt cantonal et communal et impôt fédéral direct

Guide. Déclaration 2013 Personnes morales. Impôt cantonal et communal et impôt fédéral direct Guide de la Déclaration 2013 des personnes morales 1 Guide Déclaration 2013 Personnes morales Sociétés à base de capitaux ( sociétés anonymes, sociétés en commandite par actions, S.à r.l ), sociétés coopératives

Plus en détail

Examen 2013. Matière d examen. Finances et comptabilité. Temps alloué: 120 minutes

Examen 2013. Matière d examen. Finances et comptabilité. Temps alloué: 120 minutes Berufsprüfung für Technische Kaufleute mit eidg. Fachausweis Examen professionnel pour les agents technico-commerciaux avec brevet fédéral Candidat-No... Nom: Prénom:.. Examen 2013 Matière d examen Finances

Plus en détail

Traitement fiscal des assainissements Petits déjeuners des PME et start-up

Traitement fiscal des assainissements Petits déjeuners des PME et start-up Advisory Traitement fiscal des assainissements Petits déjeuners des PME et start-up Préambule Ce document est fondé sur le séminaire OREF du 28 septembre 2010 Yves Grangier Juriste, assistant manager PricewaterhouseCoopers

Plus en détail

Formation Chef comptable spécialiste PAIE

Formation Chef comptable spécialiste PAIE Formation Chef comptable spécialiste PAIE Comptabilité générale - 100h Mise à niveau / FACULTATIF Les principes fondamentaux de la comptabilité générale Objectif de la comptabilité et exercice de la profession

Plus en détail

Réforme de l imposition des entreprises

Réforme de l imposition des entreprises Réforme de l imposition des entreprises 30 novembre 2010 - Martigny Laurent Tschopp Expert fiscal diplômé lic. oec. HSG Martigny Sion Sierre Crans-Montana Monthey Structure de la présentation Rappel des

Plus en détail

Principaux aspects fiscaux questions choisies (impôts directs)

Principaux aspects fiscaux questions choisies (impôts directs) Relève PME Transmission d entreprises Principaux aspects fiscaux questions choisies (impôts directs) 10 décembre 2009 Département Office Diplôme d'études supérieures en droit fiscal Titulaire du brevet

Plus en détail

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance.

Avocats et notaires. Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Avocats et notaires Services financiers pour avocats et notaires. Le Credit Suisse, votre partenaire de confiance. Table des matières Table des matières Le Credit Suisse, partenaire financier des avocats

Plus en détail

Le bilan et le compte de résultat

Le bilan et le compte de résultat Le bilan et le compte de résultat L entreprise enregistre un très grand nombre d opérations : cet ensemble considérable d informations doit être résumé et structuré. Deux documents de synthèse sont donc

Plus en détail

ANNEXE 1 AU RÈGLEMENT N 99-03

ANNEXE 1 AU RÈGLEMENT N 99-03 ANNEXE 1 AU RÈGLEMENT N 99-03 (RÈGLEMENT N 2004-01 DU CRC) COMPTABILISATION ET ÉVALUATION DES OPÉRATIONS DE FUSIONS ET OPÉRATIONS ASSIMILÉES, RÉMUNÉRÉES PAR DES TITRES ET RETRACÉES DANS UN TRAITÉ D APPORT,

Plus en détail

Le non-paiement répété par la société de la dette d impôt en matière de TVA, est, sauf preuve du contraire, présumé résulter d une faute.

Le non-paiement répété par la société de la dette d impôt en matière de TVA, est, sauf preuve du contraire, présumé résulter d une faute. 23. Je suis dirigeant d une société. Existe-t-il des cas dans lesquels je peux être tenu des dettes de ma société vis-à-vis de la TVA ou du précompte professionnel? Cette situation peut effectivement se

Plus en détail

Loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation

Loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation Loi fédérale sur l Assurance suisse contre les risques à l exportation (LASRE) 946.10 du 16 décembre 2005 (Etat le 16 mai 2006) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 100, al. 1,

Plus en détail

Fidulem, un pôle de compétences au service d une clientèle lémanique et internationale

Fidulem, un pôle de compétences au service d une clientèle lémanique et internationale Fidulem, un pôle de compétences au service d une clientèle lémanique et internationale Fidulem s appuie sur une culture d entreprise forte, dont les valeurs et les règles déontologiques renforcent notre

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL et de l EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Guide. Déclaration 2014 Personnes morales. Impôt cantonal et communal et impôt fédéral direct

Guide. Déclaration 2014 Personnes morales. Impôt cantonal et communal et impôt fédéral direct Guide de la Déclaration 2014 des personnes morales 1 Guide Déclaration 2014 Personnes morales Sociétés à base de capitaux ( sociétés anonymes, sociétés en commandite par actions, S.à r.l ), sociétés coopératives

Plus en détail

Principes d octroi de crédit et rôle des garanties. Eric Schneider 25.01.2008

Principes d octroi de crédit et rôle des garanties. Eric Schneider 25.01.2008 Principes d octroi de crédit et rôle des garanties Eric Schneider 25.01.2008 Introduction «Mieux vaut un bon crédit en blanc qu un crédit mal garanti» Vieil adage bancaire Responsabilité Principes d octroi

Plus en détail

Reprise d une PME/PMI LES REGLES DE LA REUSSITE. ANIMATEUR : Peggy CHARMI - Conseillère Transmission - CCI du Mans et de la Sarthe.

Reprise d une PME/PMI LES REGLES DE LA REUSSITE. ANIMATEUR : Peggy CHARMI - Conseillère Transmission - CCI du Mans et de la Sarthe. Reprise d une PME/PMI LES REGLES DE LA REUSSITE ANIMATEUR : Peggy CHARMI - Conseillère Transmission - CCI du Mans et de la Sarthe. INTERVENANTS : Denis DELAMARE Président de l Association des Experts-comptables

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires

Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires Nouveau droit comptable (NDC) Principes du NDC et dispositions transitoires 30 janvier 2015 Petit déjeuner des PME et des start-up FER, Genève Audit.Tax.Consulting.Corporate Finance. Agenda Nouveau droit

Plus en détail