PARTIE I INTERPRETATION DE LA LOI ET CORRECTION DE SES EFFETS EN DROIT PRIVE 7

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PARTIE I INTERPRETATION DE LA LOI ET CORRECTION DE SES EFFETS EN DROIT PRIVE 7"

Transcription

1 Table des illustrations XXII Bibliographie XXIII Autres documents utilisés XLVII Liste des abréviations XLIX INTRODUCTION 1 1 Choix du sujet Interprétation économique et évasion fiscale : les instruments controversés de l application du droit fiscal Nécessité d un examen préalable sous l angle du droit privé 3 2 Limites du sujet 4 3 Structure de l étude 5 PARTIE I INTERPRETATION DE LA LOI ET CORRECTION DE SES EFFETS EN DROIT PRIVE 7 1 Interprétation de la norme de droit Objectifs de l interprétation Place de l interprétation dans l application du droit Enjeux de l interprétation Encadrement constitutionnel de l interprétation : le principe de la légalité Séparation des pouvoirs Principe de la légalité Réserve de la loi ou le droit comme base de l activité de l Etat Suprématie de la loi ou le droit comme limite de l activité de l Etat Simple processus d identification ou processus de création? Problématique Influence inévitable des valeurs subjectives du juge Nécessité d une appréciation de la part du juge Encadrement des valeurs subjectives du juge Risques inhérents à l approche moderne de l interprétation Protection des choix du législateur Mise en œuvre des principes constitutionnels Importance de la motivation Méthodes d interprétation Problématique Différentes approches de l interprétation Position de la doctrine Méthode historique subjective Méthode objective moderne Méthode historique objective Pertinence de la problématique Eléments de l interprétation Instrument littéral Texte de la norme Equivalence des trois langues officielles Sens des mots utilisés Instrument systématique Prise en compte du contexte de la norme Relation avec les autres règles de droit Limites de l instrument systématique 39 XI

2 1.5.3 Instrument historique Prise en compte des travaux préparatoires Difficultés liées à la détermination de la volonté du législateur Conséquences de l écoulement du temps Instrument téléologique Elément dynamique Délimitation entre le but de la norme, le sens de la norme et le but de la loi Danger de l instrument téléologique Interprétation conforme à la Constitution Principe Limites de l interprétation conforme à la Constitution Evolution de la doctrine Sens littéral possible comme limite à l interprétation Enjeux de la problématique Ancienne doctrine de l interprétation Nouvelle doctrine de l interprétation Prise de position sur la limite du sens possible des mots Relations entre les différents éléments de l interprétation Absence de hiérarchie rigide et prise en compte du cas d espèce Arguments auxiliaires de l interprétation Pluralisme pragmatique méthodologique du Tribunal fédéral Caractéristiques Avantages Risques et limites Interdiction de la fraude à la loi Définition Rattachement à la problématique de l interprétation Rôle de l interprétation téléologique Relation avec l interdiction de l abus de droit Refus d une fonction correctrice indépendante Application de l interdiction de la fraude à la loi Exemple de fraude à la loi en matière de droit du travail Exemple de fraude à la loi en matière de droit des étrangers : le mariage fictif Utilisation d un droit de manière contraire à son but Remise en cause de l institution de la fraude à la loi 73 2 Correction des effets de la norme de droit Besoin de correction de la norme Principe Défaut inhérent à la règle Défaut de la règle dans l application au cas d espèce Défauts de la loi et comblement des lacunes Remise en question du découpage tripartite de l application du droit Notion hétérogène de lacune Interdiction du comblement des lacunes improprement dites par le juge Abus de droit comme fondement et limite du comblement des lacunes improprement dites Remise en question de la distinction entre lacunes proprement dites et improprement dites Interdiction de l abus de droit comme habilitation à la correction de la norme Fondements de l interdiction de l abus de droit Origines et développement de l abus de droit Fondement de l abus de droit en droit privé : l article 2 CC Théorie de l unité de l article 2 CC Théorie de la dualité de l article 2 CC Innentheorie et Aussentheorie Notion de droit privé subjectif 95 XII

3 Innentheorie et Aussentheorie dans la doctrine Innentheorie et Aussentheorie dans la jurisprudence du Tribunal fédéral Limites de l Innentheorie Interdiction de l abus de droit comme principe général Notion de principe général du droit Opportunité de constituer des sous-règles de droit Procédé d individualisation et mise en place de groupes de cas Durchgangsfunktion de l interdiction de l abus de droit Exigence d un abus de droit manifeste Exigence commune aux Etats de droit Qualificatif manifeste comme exigence d une approche objective Qualificatif manifeste comme protection contre l arbitraire et garantie de la sécurité du droit Critères dégagés par la doctrine Position du Tribunal fédéral Conséquences de l abus de droit Constatation d office par le juge Types de sanctions possibles Limitation des effets au cas d espèce Extension ou réduction normative Modifications législatives ultérieures Extension de la notion d abus de droit du droit privé au droit public Problématique Structure des rapports de droit privé et de droit public Fonction protectrice de l interdiction de l abus de droit Nécessité d une démarche pragmatique et nuancée Notion de droit public subjectif Extension du droit subjectif en droit public Critique du concept de droit public subjectif Utilité du concept de droit public subjectif Pertinence de la problématique Innentheorie et Aussentheorie en droit public Recours à l Innentheorie exclu en droit public Adaptation du critère de la pondération des intérêts privés Liens entre la doctrine de droit privé et de droit public Groupes de cas de l abus de droit en droit public Abus de droit comme problème d interprétation Abus de droit comme clause générale de correction des normes Remise en question de l abus de droit comme fondement pour la correction des normes Hiérarchie des normes Base légale pour le droit public Pertinence du recours à l interdiction de l abus de droit Fondements constitutionnels envisageables Concordance pratique entre les principes constitutionnels Interdiction de l arbitraire Interdiction du résultat choquant comme élément autonome de la définition Interdiction de l arbitraire comme fondement pour la correction de la loi Interdiction de l arbitraire comme complément à l interdiction de l abus de droit en droit public Rejet de l interdiction de l arbitraire comme fondement unique à la correction de la loi Synthèse de la problématique en droit privé Evolution de la méthode d interprétation et nouveaux enjeux liés à la sécurité du droit Possibilité exceptionnelle de corriger un résultat d interprétation insatisfaisant 164 XIII

4 PARTIE II INTERPRETATION DE LA LOI ET CORRECTION DE SES EFFETS EN DROIT FISCAL 165 XIV 1 Interprétation de la norme fiscale Enjeux de l interprétation en droit fiscal par rapport aux autres domaines du droit Absence de méthode particulière d interprétation en droit fiscal Principe : application de la méthode d interprétation générale Problématique de l interprétation des normes prévoyant des exceptions Particularités et limites propres à l interprétation du droit fiscal Impact des enjeux du droit fiscal sur la pondération des éléments Rôle des autorités administratives Rejet du principe in dubio pro liberate Importance des principes constitutionnels Séparation des pouvoirs Principe de la légalité Droit constitutionnel indépendant Besoin de protection de l administré Intensité de la protection du contribuable Principe de la réserve de la loi Exigence de la forme légale Exigence de la base légale et détermination suffisante de la norme Objectif de prévisibilité du droit Primauté de la loi Principe Relation avec l article 190 Cst. et le parallélisme des formes Exceptions à la primauté de la loi Limites du principe de la légalité Limites liées à la nécessité d un pouvoir d appréciation des autorités Importance de la motivation Limites inhérentes au fédéralisme Principe de la sécurité du droit En général Importance en droit fiscal Rejet d une interprétation restrictive comme garantie de la sécurité du droit Sécurité du droit et concrétisation par les autorités d application Garantie de la propriété Principe de l égalité Concrétisation du principe de l égalité en droit fiscal : les principes d universalité de l impôt, de l égalité de l imposition et de l imposition selon la capacité contributive Principe de la généralité de l impôt Principe de l égalité de l imposition Principe de l imposition selon la capacité contributive Destinataires du principe de l égalité Législateur Autorité d application Antagonisme entre légalité et égalité Problématique Prééminence du principe de la légalité Théorie de la réalité économique Terminologie et définition Absence de définition univoque Conception étroite de la wirtschaftliche Betrachtungsweise Conception large de la wirtschaftliche Betrachtungsweise Réalité économique appliquée au niveau de la norme : interprétation économique Principe 207

5 Critique d une partie de la doctrine Réalité économique appliquée au niveau des faits : moyen d appréhender les évasions fiscales Conclusion et position du Tribunal fédéral Définition dualiste du Tribunal fédéral Précisions terminologiques Interprétation économique Problématique Interactions entre droit privé et droit fiscal Création des normes fiscales et utilisation de notions tirées du droit privé Difficultés d interprétation Indépendance ou assujettissement du droit fiscal au droit privé Indépendance du droit fiscal vis-à-vis du droit privé Assujettissement du droit fiscal au droit privé L interprétation économique comme solution nuancée Norme à rattachement économique reposant directement sur un concept économique Principe Recours exclu à la théorie de l évasion fiscale Norme à rattachement économique avec l utilisation d une notion civile étiquette Principe Exemple de la notion de domicile Exemple de la notion de donation Exemple de la notion d immeuble Norme à rattachement pur et simple à une notion de droit civil Rattachement de droit civil déduit de l interprétation de la norme Cas de rattachement exclusif au droit civil Recours exceptionnel à la théorie de l évasion fiscale Absence de base légale expresse et recours à l interprétation par analogie Absence de base légale expresse Interprétation économique comme cas d application de l analogie Limites de l interprétation économique Limite du sens de la norme Interprétation économique comme résultat intermédiaire de l interprétation Exigence d une application cohérente Remise en question du concept d interprétation économique Mise en œuvre de l interprétation en droit fiscal Méthode d interprétation préconisée par la doctrine L interprétation comme un processus global Critère de la proximité avec la norme Méthode d interprétation du Tribunal fédéral Lacune dans la justification des points de rattachement économiques Prise en compte partielle et orientée des éléments de l interprétation En théorie : application du pluralisme pragmatique En pratique : prééminence de l élément téléologique Critiques de la doctrine Liquidation partielle indirecte et transposition Réalisation systématique et nouveaux enjeux de l interprétation économique Problématique Position de l AFC Nécessité d une base légale comme fondement de la réalisation systématique Interprétation de l article 18 al. 2 LIFD Synthèse de la problématique de l interprétation du droit fiscal Objectifs de l interprétation économique Limites de l interprétation économique 259 XV

6 2 Correction des effets de la norme fiscale : théorie de l évasion fiscale Correction des lois en droit public, et en droit fiscal en particulier Doctrine traditionnelle Problématique actuelle En droit public En droit fiscal en particulier Précisions terminologiques en rapport avec la notion d évasion fiscale Evasion fiscale et théorie de l évasion fiscale Evasion fiscale proprement dite et improprement dite Champ d application de la doctrine de l évasion fiscale Domaines concernés Evasion portant sur l objet ou sur le sujet de l impôt Destinataires de la théorie de l évasion fiscale Historique de l évasion fiscale Intégration de la théorie de l évasion fiscale au droit suisse La doctrine BLUMENSTEIN Influence de la doctrine et de la jurisprudence allemandes Principe : pertinence du droit civil Exception : appréciation économique L évasion fiscale comme problématique d interprétation Position du Tribunal fédéral Evolution de la notion d évasion fiscale Ouverture sur l interprétation téléologique du droit fiscal Nouvelle portée du concept d évasion fiscale : correction des effets de la loi Evolution de la jurisprudence sur la nature de l évasion fiscale Schéma récapitulatif de l évolution de la théorie de l évasion fiscale La théorie de l évasion fiscale selon BLUMENSTEIN, un concept dépassé? Evasion fiscale et interprétation : de nouveaux liens? En Suisse En Allemagne et en Autriche Retour au modèle de BLUMENSTEIN? Délimitation avec d autres institutions du droit fiscal Economie d impôt licite et évasion fiscale Concept de planification fiscale Position du Tribunal fédéral Critères de distinction entre les deux notions Difficultés de mise en œuvre de la distinction Evasion fiscale et simulation Caractéristiques de la simulation et conséquences sur le plan fiscal Critère de la volonté des parties Difficulté de mise en œuvre de la distinction Approche casuistique Donations en chaîne Prêts réciproques entre actionnaire et société Amortissement d un prêt à un proche par donations successives Donation combinée à un prêt portant intérêt Comparaison de la situation avant et après l acte du contribuable Exigences particulières pour l admission d une simulation Evasion fiscale, soustraction et fraude fiscale Critère de la réalisation de l état de fait imposable Sanction Remise en question de la distinction entre évasion et infraction fiscale Fondement dogmatique de l évasion fiscale, respectivement de la correction de la loi en droit fiscal Absence de réglementation générale en droit fédéral Réglementation dans les ordres juridiques voisins 314 XVI

7 Réglementation partielle de la problématique de l évasion fiscale en droit fédéral Clauses de Treu und Glauben de droit cantonal Règlementations cantonales de la théorie de l évasion fiscale Pertinence des règles cantonales sur l évasion fiscale Recherche d un fondement dans les principes généraux du droit Nécessité d un fondement dogmatique solide Rattachement aux principes généraux empruntés au droit privé Fraude à la loi Fondement privilégié sous l empire de la doctrine BLUMENSTEIN Fondement inapproprié pour la nouvelle doctrine de l évasion fiscale Principe de la bonne foi Nécessité d un lien effectif et concret entre l administré et l autorité Influence de la conception unitaire de l article 2 CC Interdiction de l abus de droit Jurisprudence du Tribunal fédéral Appui de la doctrine majoritaire Préférence pour l Aussentheorie Nature du droit faisant l objet d un abus en matière fiscale Similitudes entre interdiction de l abus de droit et évasion fiscale Extension et réduction normative Effet relatif de la théorie de l évasion fiscale Fonction transitive de la théorie de l évasion fiscale Importance des circonstances du cas d espèce Emancipation de la doctrine de l évasion fiscale Rapport horizontal versus rapport vertical Dimension morale de la théorie de l évasion fiscale Abus au sens courant versus abus au sens juridique Intensité du sentiment d injustice légitimant l intervention du juge Concordance pratique entre les principes constitutionnels Interdiction de l arbitraire Interdiction de l arbitraire comme alternative à la correction fondée sur la théorie de l évasion fiscale Mise en œuvre de l interdiction de l arbitraire contre les évasions fiscales Problématique de l imposition excessive Interdiction de l arbitraire comme complément de la théorie de l évasion fiscale Conditions d application de la théorie de l évasion fiscale Fardeau de la preuve Construction insolite Contrariété qualifiée avec les circonstances économiques de l état de fait Rôle déterminant dans la théorie de l évasion fiscale Intention de réaliser une économie d impôt Tentative de définition de la condition subjective Difficultés d application pratique Fardeau de la preuve et présomption Economie d impôt substantielle en cas d admission Remise en cause des conditions et de leur application dans la jurisprudence Pertinence des conditions Caractère insuffisant des conditions Interdépendance des critères et affaiblissement de leur portée Caractère obsolète et inaptitude à cerner les cas d abus de droit Propositions de la doctrine Théories des composantes contradictoires et de la forme inutile comme fondements de la condition objective 368 XVII

8 Absence de raisons commerciales sérieuses comme pendant de la condition subjective Revalorisation de la condition subjective Conséquences de l évasion fiscale : fiction d état de fait Maintien de la forme insolite en droit privé Fiction d état de fait en droit fiscal Fonctionnement de la fiction et nécessité d une norme de base Fiction d état de fait et correction des effets de la loi Théorie de la prise en compte de la réalité économique sous-jacente Fiction d état de fait et principe de la légalité Dérogation au principe de la légalité Détermination de l état de fait de substitution Application cohérente de la fiction d état de fait Synthèse des réserves de la doctrine sur l évasion fiscale et redéfinition du concept Remise en question par la doctrine de l évasion fiscale comme fondement pour la correction des lois fiscales Justification dogmatique insuffisante Corps étranger dans le système fiscal suisse? Opportunité d un instrument de correction distinct de l interdiction de l abus de droit Prise en compte partielle de la problématique des lacunes improprement dites Dérives de la lutte contre l évasion fiscale Recours excessif et précipité à la théorie de l évasion fiscale Recours à l interprétation extensive dans la lutte contre les évasions fiscales Problématique Légitimité illusoire du procédé Contradiction avec le principe de la légalité Redéfinition des types d évasion fiscale Remise en question de la distinction traditionnelle Evasion fiscale tolérée versus Evasion fiscale qualifiée Schéma récapitulatif des différentes formes d évasion fiscale Moyens de lutter contre les abus du contribuable Intervention du législateur Principe Clauses spéciales complémentaires Introduction d une clause générale dans la loi Intervention des autorités, respectivement du juge fiscal Lutte contre les évasions fiscales abusives Lutte contre les abus de droit du contribuable non constitutifs d une évasion fiscale Schéma récapitulatif de la correction des effets de la loi en droit fiscal Synthèse des relations entre évasion fiscale et interprétation économique Coordination dans la doctrine Coordination entre les deux notions dans la jurisprudence du Tribunal fédéral Avant l introduction de la LHID Ancien critère de délimitation : pouvoir de cognition du Tribunal fédéral Nouveau critère de délimitation : rattachement économique ou civil de la norme Après l introduction de la LHID Eléments communs aux deux notions Prise en compte de la réalité économique Réalisation du principe de l égalité dans l imposition Destinataires Obligation d une application cohérente Différences conceptuelles 415 XVIII

9 3.4.1 Stade de l application Instructions du législateur et relation avec le principe de la légalité Type de normes concernées Réciprocité Reproductibilité / limitation au cas d espèce Conditions d application 417 PARTIE III APPLICATION DE LA THEORIE DE L EVASION FISCALE DANS LA JURISPRUDENCE DU TRIBUNAL FEDERAL Anciens cas d évasion fiscale désormais codifiés Problématique générale Codification des cas typiques de mise en œuvre de la théorie selon la réalité économique Principe Durchgangsfunktion de la théorie de l évasion fiscale Limites de la pratique du Tribunal fédéral Objectivisation de l état de fait imposable ou effet interne de la codification Problématique des safe harbour rules ou effet externe de la codification En droit privé En droit des étrangers En droit fiscal Position du Tribunal fédéral Position de la doctrine Transposition Principe et enjeux Fondement jurisprudentiel jusqu au 1 er janvier Développement jurisprudentiel Critique de la doctrine Fondement légal dès le 1 er janvier Quelle place reste-t-il pour l évasion fiscale ou l interprétation économique? Liquidation partielle indirecte Principe Fondement Situation avant le 1 er janvier Conditions jurisprudentielles Extension du critère de la collaboration Extension du critère de l appauvrissement Situation après le 1 er janvier Codification de la problématique de la liquidation partielle indirecte Coopération du vendeur Distribution de substance existante non nécessaire à l exploitation et susceptible d être distribuée au sens du droit commercial Distribution Substance susceptible d être distribuée au sens du droit commercial Substance non nécessaire à l exploitation Sanction légale d une liquidation partielle indirecte Quelle place reste-t-il pour l évasion fiscale ou l interprétation économique? Limite du rattachement économique ou de droit civil de la norme Safe harbour rules Interprétation économique Evasion fiscale Transformation d une société de personnes en société de capitaux Principe Approche sous l angle de l évasion fiscale Approche sous l angle de l égalité de traitement 455 XIX

10 1.4.4 Codification exhaustive de la problématique avec l adoption de la LFus Approche plus libérale Conditions de la neutralité fiscale de la transformation Conditions communes aux restructurations Transfert d une exploitation ou d une partie d exploitation Respect du délai de carence Conditions de réalisation des réserves latentes Quelle place reste-t-il pour l approche économique après la codification? Sous-capitalisation Problématique Situation avant l entrée en vigueur de la LIFD Recours à la théorie de l évasion fiscale Nécessité d une analyse au cas par cas Raison objective du prêt de l actionnaire Situation après l entrée en vigueur de la LIFD Historique de l article 65 LIFD Circulaire de l AFC Existence de safe harbour rules Abus en matière de fiscalité de la prévoyance professionnelle Situation avant le 1 er janvier Situation après le 1 er janvier Enjeux de la codification Rachat par des personnes arrivant de l étranger Rachat avec retrait subséquent d un capital Introduction d une règle légale Types de prestations visées Sort de la prévoyance acquise avant le rachat Approche globale ou individualisée des différents rapports de prévoyance Versement du capital avec rachat subséquent Sort de l évasion fiscale en matière de prévoyance professionnelle Position du Tribunal fédéral Position de la doctrine Approche différenciée Rachat et retrait auprès de plusieurs institutions de prévoyance Rachat important avant un départ à l étranger Retrait en capital précédant un rachat important Cas encore traités sous l angle de l évasion fiscale Problématique générale Evasion fiscale et assurance-vie à prime unique financée par un emprunt Problématique Solution avant l entrée en vigueur de la LIFD Rapport entre la fortune nette du preneur et le montant de la prime unique Degré d immobilisation et structure de la fortune Justification économique de l opération Solution après l entrée en vigueur de la LIFD Maintien de la jurisprudence antérieure Interprétation économique de la notion d intérêts Recours subsidiaire à l interdiction de l abus de droit Evasion fiscale et loyers préférentiels Problématique Imposition de la valeur locative Valeur locative comme revenu en nature Valeur locative comme revenu imputé Recours à la théorie de l évasion fiscale Exceptions justifiant une imposition 489 XX

11 Relation avec l impôt sur les donations Présomption d évasion fiscale Prise de position Interprétation économique de la notion de revenus Appréciation de la solution jurisprudentielle Durchgriff et transparence à des fins fiscales Problématique Principe de la séparation Exception au principe de la séparation : transparence fiscale Particularités Historique Approche économique avant la reprise de la théorie de l évasion fiscale Transparence fiscale fondée sur la théorie de l évasion fiscale Transparence fiscale et pouvoir de cognition du Tribunal fédéral Nécessité d un abus de droit au sens juridique Durchgriff en matière d impôt directs Transparence fiscale dans un contexte intercantonal ou international Transparence fiscale et sociétés immobilières Transparence fiscale et fondation de famille Durchgriff en matière de TVA Assujettissement à la TVA Imposition de prestations en faveur d une société offshore Récupération de l impôt préalable Prise de position sur le fondement de la transparence fiscale Difficulté d une codification de la problématique Nécessité d un rattachement plus étroit à l interdiction de l abus de droit Remise en question de la distinction rattachement économique ou de droit civil Non reconnaissance au sens large et au sens étroit Mise en œuvre de la fiction d état de fait Synthèse de la mise en œuvre de la théorie de l évasion fiscale 517 CONCLUSION 519 Index des mots-clés 525 XXI

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49

Partie I. Le principe de bonne administration construit par la pluralité des sources de l espace administratif européen... 49 Table des matières Remerciements... 11 Sommaire... 13 Liste des principales abréviations... 15 Préface... 19 Introduction générale... 23 I. L enrichissement de la conception de l administration au sein

Plus en détail

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières Chroniques notariales vol. 56 Table des matières Chapitre I. Généralités..................................... 222 Section 1. Formalité de l enregistrement........................ 222 1. Obligation d enregistrement

Plus en détail

Première partie IMMUNITÉ ET JUSTICE : LES CONTRADICTIONS... 31. Titre 1 Contradiction des fondements et divergence des sources...

Première partie IMMUNITÉ ET JUSTICE : LES CONTRADICTIONS... 31. Titre 1 Contradiction des fondements et divergence des sources... TABLE DES MATIÈRES Remerciements......................................................................... 7 Préface.................................................................................... 9

Plus en détail

Conventions fiscales préventives de double imposition. Méthode d application d une convention préventive de double imposition (cpdi) à un cas concret

Conventions fiscales préventives de double imposition. Méthode d application d une convention préventive de double imposition (cpdi) à un cas concret PLAN GÉNÉRAL Liste des abréviations Introduction Première partie Contexte (droit fiscal européen et international) Conventions fiscales préventives de double imposition Quelques règles juridiques fondamentales

Plus en détail

Imposition partielle des rendements provenant de participations détenues dans la fortune privée et limitation de la déduction des intérêts passifs

Imposition partielle des rendements provenant de participations détenues dans la fortune privée et limitation de la déduction des intérêts passifs Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l'impôt fédéral direct, de l'impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Berne, 16

Plus en détail

Imposition des prestations en capital découlant d assurances de rente viagère (pilier 3b)

Imposition des prestations en capital découlant d assurances de rente viagère (pilier 3b) Schweizerische Steuerkonferenz SSK Vereinigung der schweiz. Steuerbehörden Conférence suisse des impôts CSI Union des autorités fiscales suisses Conferenza fiscale svizzera CFS Associazione delle autorità

Plus en détail

Aspects fiscaux de l entreprise

Aspects fiscaux de l entreprise Séminaire PME et indépendants Banque Cantonale de Genève Aspects fiscaux de l entreprise questions choisies (impôts directs) Séminaire du 4 septembre 2012 Alexandre Faltin Avocat, diplôme d études supérieures

Plus en détail

Assujettissement des caisses-maladie. selon la loi sur l'assurance-maladie (LAMal)

Assujettissement des caisses-maladie. selon la loi sur l'assurance-maladie (LAMal) Circulaire 12 Assujettissement des caisses-maladie selon la loi sur l'assurance-maladie (LAMal) Circulaire 12 - du 27 novembre 2013 1. Remarques préalables Dans ses lettres-circulaires du 27 septembre

Plus en détail

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel

relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel pour les spécialistes de la prévoyance en faveur du personnel Association suisse des Institutions de prévoyance ASIP Association de spécialistes en gestion de la prévoyance en faveur du personnel VVP Guide relatif au Règlement d examen applicable à l Examen professionnel

Plus en détail

Séminaire du 26 Mars 2013

Séminaire du 26 Mars 2013 Séminaire du 26 Mars 2013 Les opportunités fiscales de la prévoyance professionnelle pour l entreprise et son entrepreneur Tél. +41 26 425 84 84 Fax +41 26 425 84 86 E-mail office@fidutrust.ch Présentation

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

Quelques aspects fiscaux du financement

Quelques aspects fiscaux du financement Petit-déjeuner des PME 28 septembre 2012 Quelques aspects fiscaux du financement Vincent Thalmann Agenda Capital propre dissimulé (I à V) Structure simplifiée du bilan Exemple d endettement admis Détermination

Plus en détail

Le droit de la consommation dans son contexte économique

Le droit de la consommation dans son contexte économique Gilles Paisant Ariane Morin Andréas Heinemann Dirk Langer Sandra Vigneron-Maggio-Aprile Le droit de la consommation dans son contexte économique Centre du droit de l'entreprise (droit industriel, droit

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENGAGEMENT D UNE PROTECTION CLASSIQUE DE L INDIVIDU À TRAVERS L ACTION EN PROTECTION DIPLOMATIQUE...

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE L ENGAGEMENT D UNE PROTECTION CLASSIQUE DE L INDIVIDU À TRAVERS L ACTION EN PROTECTION DIPLOMATIQUE... TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... VII PRÉFACE....IX LISTE DES ABRÉVIATIONS... XXVII INTRODUCTION... 1 PREMIÈRE PARTIE L ENGAGEMENT D UNE PROTECTION CLASSIQUE DE L INDIVIDU À TRAVERS L ACTION EN PROTECTION

Plus en détail

1. Observations générales

1. Observations générales Mesures visant à renforcer la compétitivité fiscale de la Suisse (3 e réforme de l imposition des entreprises) Position commune des gouvernements cantonaux du 21 mars 2014 sur le rapport de l organe de

Plus en détail

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip)

Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Règlement J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (SaraFlip) Mars 2014 Règlementt Le présent règlement se fonde sur l art. 2 des statuts de J. Safra Sarasin Fondation de libre passage (désignée ci-après

Plus en détail

Fiscalité, placements. réductions d impôt

Fiscalité, placements. réductions d impôt Fiscabanque Fiscalité, placements & réductions d impôt À jour des dispositions de la loi de finances 2011 2014 Actualisé sur Internet Gervais Morel avec la participation de David Ecochard Sommaire I Sommaire

Plus en détail

Notions générales INTRODUCTION. 1 Sources du droit des assurances Historique

Notions générales INTRODUCTION. 1 Sources du droit des assurances Historique Notions générales INTRODUCTION L assurance fait partie de notre quotidien. Technique de protection contre les aléas de la vie (incendie, vol, dégât des eaux...) elle répond à un besoin viscéral de sécurité.

Plus en détail

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A.

Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Institut d études judiciaires Préparation à l examen d accès au C.R.F.P.A. Thèmes traités pour l épreuve de raisonnement juridique et pour l épreuve à caractère pratique Droit des obligations I. - Les

Plus en détail

Caisse de pension et propriété du logement/

Caisse de pension et propriété du logement/ Encouragement à la propriété du logement (EPL) Caisse de pension et propriété du logement/ Versement anticipé et mise en gage des avoirs issus du 2 e pilier Table des matières Mobilisation des capitaux

Plus en détail

Séance du 29 janvier 2015 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 01/2015).

Séance du 29 janvier 2015 : avis rendus par le comité de l abus de droit fiscal commentés par l'administration (CADF/AC n 01/2015). DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES SERVICE JURIDIQUE DE LA FISCALITE Sous-direction du contentieux des impôts des professionnels Bureau JF 2 B 86, allée de Bercy - Teledoc 944 75572 PARIS cedex

Plus en détail

La stratégie de l argent propre un défi pour les banques

La stratégie de l argent propre un défi pour les banques Swissbanking Séminaire des journalistes des 3 et 4 juin 2013 à Berne Module 3: 2013 Une année particulièrement chargée en matière de réglementation (4 juin 2013) La stratégie de l argent propre un défi

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25

TABLE DES MATIÈRES. CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 TABLE DES MATIÈRES REMERCIEMENTS... 7 SOMMAIRE... 9 PRÉFACE... 11 LISTE DES ABRÉVIATIONS... 15 INTRODUCTION... 19 CHAPITRE PRÉLIMINAIRE L origine de l assurance protection juridique... 25 Naissance de

Plus en détail

SitzungstitelFR7 2014.RRGR.136 1. Der Grosse Rat des Kantons Bern

SitzungstitelFR7 2014.RRGR.136 1. Der Grosse Rat des Kantons Bern SitzungstitelFR7 2014.RRGR.136 1 Le Grand Conseil du canton de Berne Der Grosse Rat des Kantons Bern Lundi (après-midi) 8 juin 2015 Direction des finances 36 2014.RRGR.136 Motion 050-2014 Muntwyler (Berne,

Plus en détail

L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat

L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat L'évolution de la fiscalité immobilière dans le cadre institutionnel issu de la sixième réforme de l Etat Prof. dr. Marc Bourgeois (ULg Tax Institute) CESW Lundi 16 mars 2015 Plan 1. Le cadre institutionnel

Plus en détail

«LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS»

«LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS» Composition sur un sujet de droit civil ou de procédure civile (1 er concours) Note : 16/20 «LE ROLE DE LA BONNE FOI EN DROIT DES CONTRATS» A la suite de l Avant Projet de réforme du droit des obligations

Plus en détail

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER

OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable DESS en Banques et Finances Commissaire aux Comptes et Professeur de droit fiscal OPTIMISEZ VOTRE INVESTISSEMENT IMMOBILIER www.editions-organisation.com/livres/denos

Plus en détail

République et Canton de Genève Département des finances

République et Canton de Genève Département des finances République et Canton de Genève Département des finances Administration fiscale cantonale Direction Générale Le directeur général Hôtel des Finances Rue du Stand 26 Case postale 3937 1211 Genève 3 AUX ASSOCIATIONS

Plus en détail

Etat-major de la législation, janvier 2015

Etat-major de la législation, janvier 2015 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Etat-major de la législation,

Plus en détail

Table des matières. Aperçu des produits d assurance vie et des éléments de base pour mieux les appréhender 7

Table des matières. Aperçu des produits d assurance vie et des éléments de base pour mieux les appréhender 7 Table des matières Aperçu des produits d assurance vie et des éléments de base pour mieux les appréhender 7 Jean-Christophe André-Dumont Préambule 7 Chapitre 1. L assurance vie : notions essentielles 8

Plus en détail

T.V.A. et Responsabilité de l'organe de révision

T.V.A. et Responsabilité de l'organe de révision T.V.A. et Responsabilité de l'organe de révision par Georg NANEIX Conseiller fiscal gnaneix@fiscal-legal.net Chaque nouveau texte légal contient un grand nombre d incertitude, de possibilités et de risques

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES Volume I Introduction................................................................... iii Remerciements................................................................ v TABLES Table de la jurisprudence........................................................

Plus en détail

Les donations et libéralités dans un contexte international. Renouveau et démocratie Conseil de l Union européenne 29 novembre 2012

Les donations et libéralités dans un contexte international. Renouveau et démocratie Conseil de l Union européenne 29 novembre 2012 Les donations et libéralités dans un contexte international Renouveau et démocratie Conseil de l Union européenne 29 novembre 2012 Plan de l exposé Introduction Les règles de droit international privé

Plus en détail

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit :

Le GRAND CONSEIL de la République et canton de Genève décrète ce qui suit : Secrétariat du Grand Conseil PL 11533 Projet présenté par les députés : M mes et MM. Ronald Zacharias, Pascal Spuhler, André Python, Jean-Marie Voumard, Jean-François Girardet, Thierry Cerutti, Henry Rappaz,

Plus en détail

Convention entre la Suisse et la France contre les doubles impositions sur les successions

Convention entre la Suisse et la France contre les doubles impositions sur les successions Convention entre la Suisse et la France contre les doubles impositions sur les successions Le 11 juillet 2013, la Suisse et la France ont signé une nouvelle Convention de double imposition en matière de

Plus en détail

rsge D 3 14: Loi sur l'imposition des personnes physiques Impôt sur le revenu (revenu imposable) (LIPP-IV)

rsge D 3 14: Loi sur l'imposition des personnes physiques Impôt sur le revenu (revenu imposable) (LIPP-IV) Loi sur l'imposition des personnes physiques Impôt sur le revenu (revenu imposable) (LIPP-IV) D 3 14 du 22 septembre 2000 (Entrée en vigueur : 1 er janvier 2001) Le GRAND CONSEIL de la République et canton

Plus en détail

642.11. Loi fédérale sur l impôt fédéral direct (LIFD) Première partie Introduction. du 14 décembre 1990 (Etat le 1 er janvier 2014)

642.11. Loi fédérale sur l impôt fédéral direct (LIFD) Première partie Introduction. du 14 décembre 1990 (Etat le 1 er janvier 2014) Loi fédérale sur l impôt fédéral direct (LIFD) 642.11 du 14 décembre 1990 (Etat le 1 er janvier 2014) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 41 ter et 42 quinquies de la constitution

Plus en détail

Employé, travailleur autonome ou employé incorporé

Employé, travailleur autonome ou employé incorporé Employé, travailleur autonome ou employé incorporé MODÉRATEUR : Ronald J. McRobie Fasken Martineau PANÉLISTES : Jean-François Cloutier Fasken Martineau Serge Gloutnay Fasken Martineau 3e Symposium Fasken

Plus en détail

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES

LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES LA LOCATION DE LOCAUX EQUIPES Un schéma d optimisation d fiscale et patrimoniale 1 place du 18 juin 1940-74940 ANNECY LE VIEUX Tél. : 04.50.23.10.40 fax : 04.50.23.39.83 Mél. : contact@agika.fr Document

Plus en détail

Exit tax: L expatriation présente-t-elle encore un intérêt FISCAP 2012. 7 Avril 2012 Michel Collet, Avocat associé CMS Bureau Francis Lefebvre

Exit tax: L expatriation présente-t-elle encore un intérêt FISCAP 2012. 7 Avril 2012 Michel Collet, Avocat associé CMS Bureau Francis Lefebvre Exit tax: L expatriation présente-t-elle encore un intérêt FISCAP 2012 7 Avril 2012 Michel Collet, Avocat associé CMS Bureau Francis Lefebvre Plan I. Exit Tax II. Expatriation III. Présentation synthétique

Plus en détail

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés

Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés Loi fédérale encourageant le logement à loyer ou à prix modérés (Loi sur le logement, LOG) 842 du 21 mars 2003 (Etat le 13 juin 2006) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 108 de la

Plus en détail

GOUVERNEMENT WALLON Conseil de la Fiscalité et des Finances de Wallonie

GOUVERNEMENT WALLON Conseil de la Fiscalité et des Finances de Wallonie GOUVERNEMENT WALLON Conseil de la Fiscalité et des Finances de Wallonie Rapport relatif à l étude de la faisabilité d un impôt sur la fortune en Wallonie Mai 2015 1 1. Etude de la faisabilité d un point

Plus en détail

Expertise immobilière

Expertise immobilière Bernard de Polignac Jean-Pierre Monceau Expertise immobilière Guide pratique Deuxième édition 2002 ISBN : 2-212-11158-4 SOMMAIRE Partie 1 1 L expert et la valeur 1 RÉFLEXIONS SUR LA VALEUR DES BIENS...

Plus en détail

Check-list: Collisions entre signes distinctifs

Check-list: Collisions entre signes distinctifs Dr. Wolfgang Straub Deutsch Wyss & Partner C.P. 5860 CH-3001 Berne wolfgang.straub@advobern.ch Check-list: Collisions entre signes distinctifs 1. CONFLIT ENTRE MARQUES 1.1 Le principe (art. 3 LPM): la

Plus en détail

Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne

Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne Taxation of individuals Michael W. Hildebrandt, Tax Partner, Lausanne tél. 058 286 52 45, email: michael.hildebrandt@eycom.ch 1 Plan de l exposé I. Introduction II. Prestations en nature III. Règlement

Plus en détail

La pertinence du choix français de la question préjudicielle de constitutionnalité. Marie Pierre ROUSSEAU

La pertinence du choix français de la question préjudicielle de constitutionnalité. Marie Pierre ROUSSEAU La pertinence du choix français de la question préjudicielle de constitutionnalité Marie Pierre ROUSSEAU Avec l existence du seul contrôle a priori des lois l ordre juridique français n a jusqu à présent

Plus en détail

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG.

Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. Rappel : le programme du DSCG suppose connu celui du DCG. UE 1 - GESTION JURIDIQUE, FISCALE ET SOCIALE Niveau M : 180 heures - 20 ECTS 1. L entreprise et son environnement (50 heures) 1.1 Éléments généraux

Plus en détail

Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral. Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures. page 1

Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral. Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures. page 1 Spécialiste en finance et comptabilité Brevet fédéral Cours organisés par le CPLN-EPC formations supérieures page 1 1. Introduction A qui est destinée cette formation? Proposée en emploi, la formation

Plus en détail

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1

Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Norme comptable internationale 20 Comptabilisation des subventions publiques et informations à fournir sur l aide publique 1 Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée à la comptabilisation

Plus en détail

du 12 août 2015 2015... 1

du 12 août 2015 2015... 1 Rapport explicatif concernant le projet destiné à la consultation relatif à la modification de la loi sur l harmonisation des impôts directs des cantons et des communes (mise en œuvre de la motion 13.3728,

Plus en détail

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine

Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Différend sur les réserves d or et les bénéfices de la Banque nationale 14 juin 2004 Numéro 24/1 Session d'été des Chambres fédérales : 2e semaine Raccourcie

Plus en détail

Aspects de droit fiscal

Aspects de droit fiscal CENTRE DE DROIT NOTARIAL DE L UNIVERSITE DE LAUSANNE Planification matrimoniale et successorale en matière d assurance des 2e et 3e piliers Aspects de droit fiscal 1 Notion de prévoyance professionnelle

Plus en détail

COMMENT GÉRER UN CONTRÔLE FISCAL?

COMMENT GÉRER UN CONTRÔLE FISCAL? COMMENT GÉRER UN CONTRÔLE FISCAL? 2 juillet 2014 CCI ANGERS Intervenants : GESCO : Philippe BRIDOUX LEXCAP : David HUMEAU I - LE DEROULEMENT DU CONTRÔLE FISCAL 2 La «programmation» du contrôle 3 Comment

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I L AUTEUR DE L INFRACTION PÉNALE

TABLE DES MATIÈRES TITRE I L AUTEUR DE L INFRACTION PÉNALE TABLE DES MATIÈRES PLAN................................................................ 5 LISTE DES PRINCIPALES ABRÉVIATIONS...................................... 7 LES TITULAIRES DE LA CHAIRE DE DROIT

Plus en détail

www.expert-invest.fr

www.expert-invest.fr www.expert-invest.fr Ce document est une synthèse non exhaustive du contenu du bilan patrimonial social que nous proposons. Il ne saurait se substituer à une véritable analyse de notre part ni remplacer

Plus en détail

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal

Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Mon expert comptable, je peux compter sur lui! Le fiscal Quelques constats pour commencer La fiscalité est une matière vivante! Il existe des dizaines d exonérations, des dizaines de réductions et de crédits

Plus en détail

Résumé abrégé. des applications de. Tribut TAX et TAXEasy

Résumé abrégé. des applications de. Tribut TAX et TAXEasy Résumé abrégé des applications de Tribut TAX et TAXEasy TRIBUT SA, 3172 Niederwangen Tel 031 980 16 16 / FAX 031 980 16 19 Hotline: 08:00 12:00 031 980 16 17 Homepage: http://www.tribut.ch E-Mail: mailto:tribut@tribut.ch

Plus en détail

NOTICES D INFORMATIONS 2007

NOTICES D INFORMATIONS 2007 NOTICES D INFORMATIONS 2007 1. NOUVEAUTES FISCALES Nouveau certificat de salaire Après avoir été retardée de 2 ans, l application du nouveau certificat de salaire (NCS) entrera en vigueur au 1 er janvier

Plus en détail

FAUX dans les TITRES: art. 251-257 + 317-318 CPS

FAUX dans les TITRES: art. 251-257 + 317-318 CPS FAUX dans les TITRES: art. 251-257 + 317-318 CPS Notes de cours du Prof. Nicolas QUELOZ 1. Bien juridique en jeu = bien juridique collectif = intérêt public ou général (Mars 2006) = fiabilité des titres

Plus en détail

Les contrats informatiques Qualification juridique et typologie

Les contrats informatiques Qualification juridique et typologie Forum Suisse pour le Droit de la Communication Université de Genève Les contrats informatiques Qualification juridique et typologie Séminaire du 30 septembre 2005 Wolfgang Straub, dr. en droit, LL.M.,

Plus en détail

Règlement sur les prêts (RPrêts)

Règlement sur les prêts (RPrêts) Version du 31 mai 2013 Règlement sur les prêts (RPrêts) Version validée par la Commission de placements le 14 mars 2011 et adoptée par le Conseil d administration le 21 mars 2011. CHAPITRE PREMIER Généralités

Plus en détail

Le statut social du dirigeant : salarié ou indépendant. Allen & Overy 2012 1

Le statut social du dirigeant : salarié ou indépendant. Allen & Overy 2012 1 Le statut social du dirigeant : salarié ou indépendant Allen & Overy 2012 1 Agenda Contrat de travail et / ou mandat social 1. Aspects de droit du travail 2. Aspects de droit des sociétés 3. Aspects de

Plus en détail

Petits déjeuners des PME & Start-up. Vendredi 31 janvier 2014

Petits déjeuners des PME & Start-up. Vendredi 31 janvier 2014 Petits déjeuners des PME & Start-up Vendredi 31 janvier 2014 Réforme de la Fiscalité des Entreprises III Markus F. Huber, Partner Karen Simonin, Partner Agenda Situation actuelle Rapport de l organe de

Plus en détail

Les déductions fiscales. Déclaration Déclaration d impôt d impôt 2009 2009

Les déductions fiscales. Déclaration Déclaration d impôt d impôt 2009 2009 Les déductions fiscales Déclaration Déclaration d impôt d impôt 2009 2009 1 2 lois modifiées En 2007, le Grand Conseil s est prononcé en faveur des baisses fiscales inscrites dans : la Loi sur les impôts

Plus en détail

www.expert-invest.fr

www.expert-invest.fr www.expert-invest.fr Ce document est une synthèse non exhaustive du contenu du bilan patrimonial professionnel que nous proposons. Il ne saurait se substituer à une véritable analyse de notre part ni remplacer

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 Section 1 INTRODUCTION... 9 RISQUES ET ASSURANCE... 9 Section 2 HISTORIQUE... 11 Section 3 TECHNIQUE

Plus en détail

ACTUALITE PATRIMONIALE

ACTUALITE PATRIMONIALE ACTUALITE PATRIMONIALE Avril 2011 SOMMAIRE Projets de Loi et de Réforme p. 3 Réforme de la fiscalité du patrimoine Jurisprudence et Réponses ministérielles p. 4 Assurance-vie donnée en garantie et ISF

Plus en détail

Projet de la Commission de rédaction pour le vote final. (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce)

Projet de la Commission de rédaction pour le vote final. (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce) Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Code civil suisse (Partage de la prévoyance professionnle en cas de divorce) Modification du 19 juin 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

Table des matières. Sommaire 5. Avant-propos 7. La préparation du business plan et le financement de l opération d acquisition 11

Table des matières. Sommaire 5. Avant-propos 7. La préparation du business plan et le financement de l opération d acquisition 11 Table des matières Sommaire 5 Avant-propos 7 Jean-Pierre Di Bartolomeo et Nicolas Pirotte La préparation du business plan et le financement de l opération d acquisition 11 Jean-Michel Noé Introduction

Plus en détail

Annexe A de la norme 110

Annexe A de la norme 110 Annexe A de la norme 110 RAPPORTS D ÉVALUATION PRÉPARÉS AUX FINS DES TEXTES LÉGAUX OU RÉGLEMENTAIRES OU DES INSTRUCTIONS GÉNÉRALES CONCERNANT LES VALEURS MOBILIÈRES Introduction 1. L'annexe A a pour objet

Plus en détail

Administration fédérale des contributions. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport

Administration fédérale des contributions. Confidentiel n est pas destiné à la publication. Rapport Administration fédérale des contributions D3.A.12 DUS Confidentiel n est pas destiné à la publication Rapport sur la conclusion d un protocole modifiant la convention de double imposition avec la République

Plus en détail

Lois de finances 2015 et rectificatives 2014

Lois de finances 2015 et rectificatives 2014 Lois de finances 2015 et rectificatives 2014 Marseille, le 20 janvier 2015 www.axten.fr Aix-en-Provence Lyon Paris Shanghai Fiscalité des particuliers Rachat de titres Réduction d impôt «IR/ISF-PME» Fiscalité

Plus en détail

LA LETTRE DES ADHÉRENTS

LA LETTRE DES ADHÉRENTS LA LETTRE DES ADHÉRENTS NUMÉRO SPÉCIAL LOI DE FINANCES - 15 JANVIER 2014 N 2/2014 LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2013 INTRODUCTION La loi de finances rectificative pour 2013, définitivement adoptée

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies

Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies Serge Dal Busco, Conseiller d'etat (GE) Département des finances Pascal Broulis, Conseiller d Etat (VD) Département des finances et des relations

Plus en détail

FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2

FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2 NOTE SUR LA FISCALITÉ DU FONDS FIP ISATIS DÉVELOPPEMENT N 2 Fonds d Investissement de Proximité agréé par l Autorité des Marchés Financiers (Article L. 214-31 du Code Monétaire et Financier) Société de

Plus en détail

La dénonciation spontanée non punissable et le rappel d impôt simplifié pour les héritiers. Entrée en vigueur le 01.01.2010

La dénonciation spontanée non punissable et le rappel d impôt simplifié pour les héritiers. Entrée en vigueur le 01.01.2010 La dénonciation spontanée non punissable et le rappel d impôt simplifié pour les héritiers Entrée en vigueur le 01.01.2010 Pascale Maudry-Vonlanthen, Inspection fiscale et des remises 1 I. Bases légales

Plus en détail

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale

4. Déduction des intérêts d emprunt pour l acquisition de la résidence principale Lettre d'information - Septembre - Octobre 2007 MESURES FISCALES ET PATRIMONIALES EN FAVEUR DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU POUVOIR D ACHAT ENTREPRISES 1. Défiscalisation des heures supplémentaires 2. Parachutes

Plus en détail

Plan du cours de Droit des Affaires

Plan du cours de Droit des Affaires Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Plan du cours de Droit des Affaires Licence 2 Droit Monsieur le Professeur BUREAU www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier, très sincèrement,

Plus en détail

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 20 novembre 2014. L.I.R. n 104/1

Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 20 novembre 2014. L.I.R. n 104/1 Circulaire du directeur des contributions L.I.R. n 104/1 1 du 20 novembre 2014 L.I.R. n 104/1 Objet : Evaluation de certains avantages accordés par l employeur à ses salariés a) Mise à la disposition à

Plus en détail

RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE

RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE Les Franco-Israéliens face aux RÉSUMÉ DE LA CONFÉRENCE - 1 - SOMMAIRE PREFACE RESIDENCE FISCALE DANS QUEL PAYS SUIS-JE FISCALEMENT RESIDENT PANIER FISCAL D INTEGRATION QUELS SONT LES AVANTAGES ATTRIBUES

Plus en détail

La TVA suisse. Nouvelle loi dès le 1.1.2010

La TVA suisse. Nouvelle loi dès le 1.1.2010 La TVA suisse Nouvelle loi dès le 1.1.2010 Avant-propos Chers clients, Chers lecteurs, Durant sa session d été, le Parlement a adopté la nouvelle loi régissant la taxe sur la valeur ajoutée (loi sur la

Plus en détail

Actualité fiscale et patrimoniale

Actualité fiscale et patrimoniale novembre 2014 Actualité fiscale et patrimoniale Me Pascal JULIEN SAINT-AMAND Notaire, ancien avocat fiscaliste, Docteur en Droit Réseau notarial ALTHÉMIS 79, rue Jouffroy d Abbans 75017 Paris Tél : 01.44.01.25.00

Plus en détail

Impôt fédéral direct Impôt anticipé. Berne, le 17 juillet 2008. Circulaire n o 18. Imposition des cotisations et des prestations du pilier 3a

Impôt fédéral direct Impôt anticipé. Berne, le 17 juillet 2008. Circulaire n o 18. Imposition des cotisations et des prestations du pilier 3a Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Impôt anticipé

Plus en détail

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base

Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Succès commercial avec la Russie Les 10 Principes de Base Les 10 Principes de Base Introduction Tout d abord, une bonne nouvelle: vendre en Russie n exige en général pas plus de préparation ni d informations

Plus en détail

Aide-mémoire Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle. Pour votre sécurité sociale

Aide-mémoire Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle. Pour votre sécurité sociale Aide-mémoire Encouragement à la propriété du logement au moyen de la prévoyance professionnelle Pour votre sécurité sociale Encouragement à la propriété du logement Le 1 er janvier 1995, le législateur

Plus en détail

Prévoyance individuelle. Ce qu il faut savoir du 3 e pilier/

Prévoyance individuelle. Ce qu il faut savoir du 3 e pilier/ Prévoyance individuelle Ce qu il faut savoir du 3 e pilier/ Prévoyance liée et prévoyance libre (piliers 3a et 3b) en Suisse Etat: janvier 2015 Table des matières Le 3 e pilier dans le système suisse de

Plus en détail

LA FISCALITE DE VOTRE HABITATION. www.rgf.be

LA FISCALITE DE VOTRE HABITATION. www.rgf.be LA FISCALITE DE VOTRE HABITATION 1. Acheter Vendre 2. Payer 3. Assurance Vie 4. Habiter 1. Acheter Vendre A. Acheter avec applications des droits d enregistrement B. Acheter avec TVA C. Vendre avec TVA

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A-

INDEX ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A- INDEX ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A- Accessibilité à la justice Problématique coût/bénéfice/ délai, 9 Tribunaux, 68 Accusation, 71, 72, 74 Voir aussi Contradiction, Justice

Plus en détail

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire

Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit. Sommaire Projet de mise en consultation du 9 septembre 2003 Circ.-CFB 0 / Annexe 1: Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Rapport standard analyse des risques/stratégie d audit Les sociétés d audit

Plus en détail

«Transfert de patrimoine avec procédure de déclaration» modifications concernant la notice no. 11

«Transfert de patrimoine avec procédure de déclaration» modifications concernant la notice no. 11 «Transfert de patrimoine avec procédure de déclaration» modifications concernant la notice no. 11 Il ne suffit pas de compléter le nouveau formulaire no. 764! Maureen Burgener et Christina Meier-Tirinzoni,

Plus en détail

Calcul des parts contributives des père et mère au profit de leurs enfants Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence 155 Sophie Louis

Calcul des parts contributives des père et mère au profit de leurs enfants Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence 155 Sophie Louis sommaire DOCTRINE Calcul des parts contributives des père et mère au profit de leurs enfants Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence 155 Sophie Louis LÉGISLATION 1. Législation fédérale Loi du

Plus en détail

Table des matières. L ingénierie patrimoniale dans les relations franco-belges :

Table des matières. L ingénierie patrimoniale dans les relations franco-belges : Table des matières L ingénierie patrimoniale dans les relations franco-belges : perspectives de droit international privé belge Patrick Wautelet 13 I. Les relations patrimoniales entre époux 14 A. Le mariage

Plus en détail

La réforme de l assurance construction est maintenant une réalité. Elle clarifie le régime de l assurance décennale obligatoire.

La réforme de l assurance construction est maintenant une réalité. Elle clarifie le régime de l assurance décennale obligatoire. Titre : Référence : IP-Bât 05 008 REFORME DE L ASSURANCE CONSTRUCTION Date : 08.2005 La réforme de l assurance construction est maintenant une réalité. Elle clarifie le régime de l assurance décennale

Plus en détail

Le traitement fiscal des prestations d assurance dans le monde des affaires

Le traitement fiscal des prestations d assurance dans le monde des affaires Mario Lazzarini ing. agr. HTL, admin. cant. des impôts, Zoug Max Ledergerber économiste d entreprise HWV/FH, office cantonal des impôts, Aarau Le traitement fiscal des prestations d assurance dans le monde

Plus en détail

Guide de la pratique sur les réserves aux traités 2011

Guide de la pratique sur les réserves aux traités 2011 Guide de la pratique sur les réserves aux traités 2011 Texte adopté par la Commission du droit international à sa soixante-troisième session, en 2011, et soumis à l Assemblée générale dans le cadre de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. I Notion de convention d actionnaires et principes généraux... 17

TABLE DES MATIÈRES. I Notion de convention d actionnaires et principes généraux... 17 TABLE DES MATIÈRES Préface... 5 Remerciements... 11 Introduction... 13 SECTION 1 Terminologie... 14 SECTION 2 Raisons de conclure une convention d actionnaires... 14 SECTION 3 Plan... 16 I Notion de convention

Plus en détail

Retraite. Date de la retraite

Retraite. Date de la retraite Retraite A quelle date vais-je prendre ma retraite? Vaut-il mieux percevoir une rente ou un capital? Dois-je annoncer mon départ à la retraite? A la fin de la vie professionnelle, tout le monde est confronté

Plus en détail

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil

Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal. Du constat au conseil Plafonnement fiscal des investissements et bouclier fiscal Du constat au conseil Intervenants Félix CICERON, Directeur de l ingénierie patrimoniale, Expert& Finance José SOTO, Directeur des partenariats

Plus en détail

Le caractère provisoire de la sous-location : une condition au droit de souslouer

Le caractère provisoire de la sous-location : une condition au droit de souslouer Tribunal fédéral - 4A_227/2011 Newsletter mai 2012 Ire Cour de droit civil Arrêt du 10 janvier 2012 Résumé et analyse Proposition de citation : Manon Simeoni Le caractère provisoire de la sous-location

Plus en détail