- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale?"

Transcription

1 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre dans le respect des dispositions du Code des Marchés Publics - Quelles procédures mettre en œuvre? - Quels critères permettent de promouvoir la dimension de proximité? - Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale?

2 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre CIRCUIT COURT : définition? Selon le Ministère de l Agriculture et de la Pêche est considéré comme un circuit court un mode de commercialisation des produits agricoles qui s exerce soit par la vente directe du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte, à condition qu il n y ait qu un seul intermédiaire (avril 2009)

3 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre CIRCUIT COURT : définition? Selon la DAJ* pas une question de distance entre les lieux de production et de consommation mais de diminution du nombre d intermédiaires entre le producteur agricole et le consommateur * Direction des Affaires Juridiques du Ministère de l Economie et des Finances

4 CONSTAT Un circuit court n est pas forcément synonyme de proximité Le recours à un critère de localisation géographique reste interdit mais acheter localement est-ce possible? DIRECCTE 59 - Pôle C septembre

5 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre Les procédures susceptibles de favoriser l émergence d une offre de proximité dans la sécurité juridique la procédure adaptée : I - montant du marché < HT application du 28.III du CMP II - montant compris entre et HT ( HT pour l Etat) application du 28.I du CMP

6 Les procédures susceptibles de favoriser l émergence d une offre de proximité III - dans une procédure formalisée (marché ou HT ou HT), ), une solution * faire application des dispositions de l article 27.III du CMP qui permet, sous certaines conditions de recourir à la procédure adaptée dans le cadre d un allotissement DIRECCTE 59 - Pôle C septembre

7 Autre solution envisageable Dans le cadre d une procédure classique, exiger des candidats la présentation d un catalogue, tarif, barème identifiant clairement les origines, variétés, produits du terroir, produits bio afin d inciter les fournisseurs et grossistes à s approvisionner localement DIRECCTE 59 - Pôle C septembre

8 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre Les critères de choix (article 53 du CMP) Quel est le critère le plus systématiquement utilisé? le PRIX mais l acheteur public peut se fonder sur une pluralité de critères

9 Quels critères de choix, privilégier? Plusieurs critères sont directement susceptibles de favoriser la dimension de proximité : * les performances en matière de développement des approvisionnements directs de produits de l agriculture ( approvisionnements directs et non "produits locaux") * la qualité (référence à des SIQO, labels, AOC, AOP, mention AB ) * les délais et conditions de livraison (limitation des emballages, reprises des contenants ) DIRECCTE 59 - Pôle C septembre

10 Quels critères de choix, privilégier? D autres critères peuvent être ponctuellement utilisés : * la l valeur technique (présence dans l offre de produits provenant de productions locales, produits de saison, produits bio ) * lesl performances en matière de protection de l environnement environnement (bilan carbone, pollution générée par le transport, produits à faible impact environnemental ) * la sécurité d approvisionnement ( dépannage ) DIRECCTE 59 - Pôle C septembre

11 CONCLUSION OBJECTIF à POURSUIVRE Introduire dans le cahier des charges des critères qui, agrégés entre eux, permettent de valoriser la dimension de proximité DIRECCTE 59 - Pôle C septembre

12 Comment valoriser ces critères? - privilégier le rapport qualité/prix - insister sur les qualités gustatives (prévoir des dégustations) - introduire la notion de fraîcheur des produits (délai court entre la cueillette et la livraison) - les choisir en fonction de la saisonnalité des produits - réclamer la présentation de plusieurs variétés pour chaque produit afin de les choisir en fonction des prix proposés DIRECCTE 59 - Pôle C septembre

13 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre Quelles actions peuvent être menées par les acheteurs publics pour faciliter l émergence d une offre locale? A quel stade de la procédure?

14 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre Actions à mener en amont de toute décision - communiquer sur ses intentions - étudier les circuits alimentaires de proximité (dénombrer et localiser les opérateurs susceptibles de répondre) - effectuer une étude préalable afin d établir un bilan offre/demande (l offre disponible par rapport aux besoins recensés)

15 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre Actions à mener en phase "projet" - associer les acteurs intéressés par la démarche préalablement à la rédaction des cahiers des charges (organisations professionnelles, chambres d agriculture, organismes de développement, réseau rural ) - définir clairement l objet du marché (la promotion des denrées alimentaires, issues d un mode de production respectueux de l environnement, destinées à réduire les impacts environnementaux de la consommation humaine )

16 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre Actions à mener en phase "projet" - privilégier la solution de l allotissement afin de faciliter l accès au marché (proposer de petits lots "produit" ou "périmètre" permet aux producteurs locaux de mieux accéder à la commande publique) - prendre en compte le concept de développement durable dans l acte d achat (mode de transport utilisé et distance parcourue au cours du cycle de vie des produits)

17 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre Actions à mener ultérieurement - réclamer un calendrier de saisonnalité précis pour chaque produit (pour passer commande en toute connaissance de cause et limiter les impacts environnementaux défavorables) - procéder à des commandes largement anticipées et régulières (éviter les à coups événementiels et repas à thème du type "semaine du goût" à effet contre-productif)

18 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre L acheteur public peut-il donc "stimuler" l offre locale? la créer? non favoriser l émergence d une offre locale? OUI

19 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre Comment la favoriser? par une forte implication dans la promotion de son processus d achat afin de faciliter la structuration de l offre au niveau local ou régional en associant les organisations professionnelles dans la recherche de la configuration optimale des conditions de la mise en concurrence en prenant en compte les potentialités des producteurs locaux, leurs capacités de production et les produits disponibles pour structurer son allotissement

20 DIRECCTE 59 - Pôle C septembre Comment la favoriser? en privilégiant le rapport qualité/prix dans la sélection et la pondération de ses critères de choix voir même, en facilitant ou stimulant la mise en place de plateformes d information et de distribution

Les circuits courts en restauration collective

Les circuits courts en restauration collective Les circuits courts en restauration collective Anne Gauthier, chargée des marchés publics à la Chambre d Agriculture du Doubs-Territoire de Belfort et l EIE. Rappel des seuils de procédure-marchés de fournitures

Plus en détail

Législation française et belge relative aux marchés publics : les éléments utiles au développement des entreprises adaptées.

Législation française et belge relative aux marchés publics : les éléments utiles au développement des entreprises adaptées. Législation française et belge relative aux marchés publics : les éléments utiles au développement des entreprises adaptées. Les seuils de publicité européenne sont ceux à partir des quels les marchés

Plus en détail

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy Marché de restauration collective Vandoeuvre les Nancy Mise en place du nouveau marché Public concerné par le marché Cantines Scolaires Foyer des Personnes Agées Portage à domicile Choix politique des

Plus en détail

SOMMAIRE 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23

SOMMAIRE 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23 GUIDE FOURNISSEUR SOMMAIRE 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23 3-1 Page d accueil p.6 3-2 Mon espace personnel p.7 3-3 Infos générales p.8-12 3-4 Produits réalisés

Plus en détail

Restauration collective :

Restauration collective : Restauration collective : Approvisionnement local Nicole LE BRUN Conseillère en développement local Sommaire 1 Analyse des attentes : l enquête «Restauration scolaire» 2 Connaissances des fonctionnements

Plus en détail

SOMMAIRE. 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23

SOMMAIRE. 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23 GUIDE PRODUCTEUR SOMMAIRE 1- Comment ça marche p.3 2- Les utilisateurs p.4 3- Espace Fournisseur p.5-23 3-1 Page d accueil p.6 3-2 Mon espace personnel p.7 3-3 Infos générales p.8-12 3-4 Produits réalisés

Plus en détail

Guide juridique de la commande publique de produits locaux de qualité pour la restauration scolaire

Guide juridique de la commande publique de produits locaux de qualité pour la restauration scolaire Guide juridique de la commande publique de produits locaux de qualité pour la restauration scolaire Janvier 2014 Objectifs du Guide Une convention-cadre de partenariat «restauration collective et produits

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Les Chambres d agriculture,

Les Chambres d agriculture, Les Chambres d agriculture, un excellent partenaire pour les collectivités DÉVELOPPER LES CIRCUITS DE PROXIMITÉ Filières alimentaires locales Marchés des Producteurs de Pays Mes produits en ligne LES FILIERES

Plus en détail

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire!

L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! L association Val Bio Centre : Pour une agriculture durable dans une économie solidaire! Les Paniers Bio du Val de Loire, une filière bio et solidaire du producteur au consommateur Mars 2013 1 Présentation

Plus en détail

l ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine Guide pratique Favoriser l approvisionnement local et de qualité en restauration collective

l ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine Guide pratique Favoriser l approvisionnement local et de qualité en restauration collective l ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine Guide pratique Favoriser l approvisionnement local et de qualité en restauration collective Édito La restauration collective est au cœur de notre

Plus en détail

Présentation du dispositif Agrilocal

Présentation du dispositif Agrilocal Présentation du dispositif Agrilocal Présentation - Le Département d Indre-et-Loire - Attentes de la collectivité - Présentation du dispositif Agrilocal - Les produits - Calendrier Le département d Indre

Plus en détail

anj u PRODUITen dossier de candidature

anj u PRODUITen dossier de candidature dossier de candidature Le dossier de candidature dûment rempli et signé, incluant les pièces demandées, doit être adressé à : GIP Produit en Anjou Département de Maine-et-Loire CS 94104 49941 Angers cedex

Plus en détail

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora

Consommation et alimentation responsable. 17 novembre 2010 à l Agora 5 e RDV Citoyen Consommation et alimentation responsable 17 novembre 2010 à l Agora Les marchés publics de la ville de Nanterre Mme Ghislaine JUBLIN Responsable du service achats - approvisionnements Sommaire

Plus en détail

Les signes de qualité des produits alimentaires

Les signes de qualité des produits alimentaires Technologie Professionnelle Cuisine Les signes de qualité des produits alimentaires BAC PROFESSIONNEL Restauration 1BAC HO Présentation généraleg 1] Les aspects réglementaires 2] Qu est-ce que la qualité?

Plus en détail

Règlement du concours dans le cadre de l édition 2012 du «mois de l origine et de la qualité»

Règlement du concours dans le cadre de l édition 2012 du «mois de l origine et de la qualité» Règlement du concours dans le cadre de l édition 2012 du «mois de l origine et de la qualité» I. Le concours dans les enseignes de la distribution 1- Objectif global du concours L objectif du concours

Plus en détail

l ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine Guide pratique Favoriser l approvisionnement local et de qualité en restauration collective

l ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine Guide pratique Favoriser l approvisionnement local et de qualité en restauration collective l ancrage territorial et la mise en valeur du patrimoine Guide pratique Favoriser l approvisionnement local et de qualité en restauration collective Édito La restauration collective est au cœur de notre

Plus en détail

PROGRAMME D ACTION APPLICABLE DANS LE PERIMETRE

PROGRAMME D ACTION APPLICABLE DANS LE PERIMETRE PROGRAMME D ACTION APPLICABLE DANS LE PERIMETRE DE PROTECTION ET DE MISE EN VALEUR DES ESPACES AGRICOLES ET NATURELS PERIURBAINS DE VELAUX ADOPTE PAR DELIBERATION DU CONSEIL GENERAL EN DATE DU 20 MAI 2011

Plus en détail

Les signes de Qualité

Les signes de Qualité Les signes de Qualité C1-1. PRENDRE EN CHARGE la clientèle Les appellations, labels et sigles de qualité Définition des labels et signes de qualité : AOC, AOP, IGP, AB, Identifier les différents labels

Plus en détail

Règlement du concours dans le cadre de l opération «Fête-moi Signes» de 2014

Règlement du concours dans le cadre de l opération «Fête-moi Signes» de 2014 Règlement du concours dans le cadre de l opération «Fête-moi Signes» de 2014 I. Le concours dans les enseignes de la distribution 1- Objectif global du concours L objectif du concours est de mettre en

Plus en détail

Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat.

Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat. Approvisionner la restauration collective avec des produits agricoles locaux : Modalités d accès en fonction des systèmes d achat. Claire Faraco Sous la direction de Marie-Pierre Couallier et Anne-Marie

Plus en détail

RÉGIE DIRECTE. Communes en régie directe : Marchés publics et filière biologique régionale

RÉGIE DIRECTE. Communes en régie directe : Marchés publics et filière biologique régionale RÉGIE DIRECTE Communes en régie directe : Marchés publics et filière biologique régionale Ce guide a été réalisé dans le cadre du partenariat entre la Métropole Européenne de Lille, A PRO BIO et le Conseil

Plus en détail

Soutenir une agriculture locale de qualité. Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts

Soutenir une agriculture locale de qualité. Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts Soutenir une agriculture locale de qualité Mettre en œuvre des points de vente pour les producteurs locaux et développer les circuits courts Plan 1- Présentation du Pays «Une autre Provence» 2- La problématique

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 13 novembre 2014 Restauration scolaire et hygiène buccodentaire.

Compte rendu de la réunion du 13 novembre 2014 Restauration scolaire et hygiène buccodentaire. Compte rendu de la réunion du 13 novembre 2014 Restauration scolaire et hygiène buccodentaire. Personnes présentes : M. le Maire, Guillaume MATHELIER, M. Quentin MAYERAT, Adjoint à l'éducation et à la

Plus en détail

La Dématérialisation des procédures : les étapes. La dématérialisation concerne plusieurs étapes de la procédure de passation de marché :

La Dématérialisation des procédures : les étapes. La dématérialisation concerne plusieurs étapes de la procédure de passation de marché : La Dématérialisation des procédures : les étapes La dématérialisation concerne plusieurs étapes de la procédure de passation de marché : - la publication des avis d'appel public à concurrence en ligne,

Plus en détail

Certifications environnementales

Certifications environnementales A - Contexte et enjeux 4 Certifications environnementales OBJECTIF Connaître les labellisations existantes permettant de valoriser les bonnes pratiques environnementales ainsi que les outils d évaluation

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Un projet régional Plateforme régionale d approvisionnement de produits bio locaux en restauration collective Centralise commande, logistique

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode

Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode Plate forme logistique et de traitement légumes BIO/Locaux : démarche et méthode Xavier ELICES-DIEZ OBJECTIFS RESTAURATION Alimentation de qualité, diversifiée, équilibrée, fabriquée sur place, réellement

Plus en détail

Forum des circuits courts 16/11/2014 Présentation de la plateforme Agrilocal84. En partenariat avec :

Forum des circuits courts 16/11/2014 Présentation de la plateforme Agrilocal84. En partenariat avec : Forum des circuits courts 16/11/2014 Présentation de la plateforme Agrilocal84 En partenariat avec : Pauline RICARD Département de Vaucluse Direction de l économie Service Agriculture et Développement

Plus en détail

productifs exploités dans un but commercial (en attente de précisions du cadre national) apas de seuil minimal de surface à engager

productifs exploités dans un but commercial (en attente de précisions du cadre national) apas de seuil minimal de surface à engager AIDES 2015 MISE À JOUR 24 AVRIL 2015 1 Conversion et maintien à l agriculture biologique Retour de l aide sur le 2nd pilier avec des engagements sur 5 ans et localisés à la parcelle. Pour cette nouvelle

Plus en détail

L Indice Environnemental

L Indice Environnemental L Indice Environnemental Historique et position face à l hypothèse de Porter Corinne MERCADIE Responsable Environnement & Emballages 1ere expérience de collecte et de mesure environnementale 2008 à 2010

Plus en détail

Des politiques territoriales alimentaires innovantes

Des politiques territoriales alimentaires innovantes Des politiques territoriales alimentaires innovantes Présentation d AGORES, association de la restauration collective publique territoriale La politique publique nationale de l alimentation Six démarches

Plus en détail

Commande publique et développement durable LA DÉMARCHE DE GESTION DE PROJETS APPLIQUÉE AUX ACHATS RESPONSABLES

Commande publique et développement durable LA DÉMARCHE DE GESTION DE PROJETS APPLIQUÉE AUX ACHATS RESPONSABLES LA DÉMARCHE DE GESTION DE PROJETS APPLIQUÉE AUX ACHATS RESPONSABLES ARPE Octobre 2007 1 Plan I. Le cadre de la commande publique durable Le code des marchés publics II. Votre contexte local III. La politique

Plus en détail

Restauration collective Consommer mieux, consommer local

Restauration collective Consommer mieux, consommer local CONSEIL GÉNÉRAL Direction de la communication Agen, mardi 19 mars 2013 FICHE DE PRESSE Restauration collective Consommer mieux, consommer local A l heure où les Français sont de plus en plus attachés à

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE N 5

CAHIER TECHNIQUE N 5 CAHIER TECHNIQUE N 5 Réseau d'approvisionnement de la restauration collective Deux Sèvriennes Structuration - Mode de fonctionnement - Mode d'organisation Atelier de Travail Du Mercredi 13 juin 2012 à

Plus en détail

AD printemps 2014. Assemblée des délégués FROMARTE jeudi 10 avril 2014 3001 Berne

AD printemps 2014. Assemblée des délégués FROMARTE jeudi 10 avril 2014 3001 Berne AD printemps 2014 Assemblée des délégués FROMARTE jeudi 10 avril 2014 3001 Berne AD printemps 2014 3. Évolution des conditions cadres du marché du lait / Présentation des Priorités 2014 2017 de FROMARTE

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE CONSEIL GENERAL DE LA DORDOGNE

CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE CONSEIL GENERAL DE LA DORDOGNE UNION EUROPEENNE FEADER CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE CONSEIL GENERAL DE LA DORDOGNE CONSEIL GENERAL DU LOT ET GARONNE Mise à jour : V1 20 février 2015 Demande de subvention Investissements dans les exploitations

Plus en détail

Groupe de travail «Dynamiser la prévention»

Groupe de travail «Dynamiser la prévention» Plan départemental de prévention et de gestion des déchets non dangereux Groupe de travail «Dynamiser la prévention» 15 octobre 2014 Réunion du 15 octobre Déroulement de la réunion : - Don alimentaire

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Les marchés publics à procédure. adaptée

Les marchés publics à procédure. adaptée Les marchés publics à procédure adaptée 1 I. Introduction 2 Les MAPA Définition d un marché public : article 1er du code des marchés publics (CMP) Identification des pouvoirs adjudicateurs, dont «les collectivités

Plus en détail

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux

pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux pour un pacte écologique local : questions aux futurs élus locaux Préserver la biodiversité dans la commune La commune dispose-t-elle d'un inventaire du patrimoine écologique local? Quelle part de budget

Plus en détail

POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS

POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS N 14 janvier 2013 POLE CONSEIL EN ACHATS ET MARCHES - UCANSS 1/6 ACTUALITES Publication du nouveau guide sur la dématérialisation des marchés publics...3 D E F I N I T I O N Qu est-ce qu un plan de déplacements

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/08.824 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale AGIR pour les filières AGIR pour

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015]

DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] DOSSIER DE PRESSE [Conférence de Presse, 3 mars 2015] Organisateur du salon 7 rue du Faubourg Poissonnière 75009 Paris www.restauco.fr Contacts presse : agence becom! T. 01 42 09 04 34 Mathilde Heidary

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE N 6. «Lancement du Catalogue RésALIS 2103!» Atelier de Travail du Mercredi 27 MARS 2013 à POMPAIRE

CAHIER TECHNIQUE N 6. «Lancement du Catalogue RésALIS 2103!» Atelier de Travail du Mercredi 27 MARS 2013 à POMPAIRE CAHIER TECHNIQUE N 6 «Lancement du Catalogue RésALIS 2103!» Atelier de Travail du Mercredi 27 MARS 2013 à POMPAIRE SOMMAIRE DU CAHIER TECHNIQUE N 6 PREAMBULE FICHE N 1 FICHE N 1 FICHE N 1 FICHE N 1 PROCESSUS

Plus en détail

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques

Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques Les Points de vente collectifs de PACA Etat des lieux et dynamiques 1. Contexte et enjeux de l enquête L état des lieux des collectifs d agriculteurs en PACA (Trame / FRGEDA PACA - 2010) Intérêt grandissant

Plus en détail

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC)

Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) GUIDE À L INTENTION DES ORGANISATIONS Devenez point de chute d une ferme du réseau québécois d agriculture soutenue par la communauté (ASC) Pour des paniers de légumes locaux et sains, directement livrés

Plus en détail

Programme départemental agriculture biologique, vente directe, circuits courts. ORIENTATIONS

Programme départemental agriculture biologique, vente directe, circuits courts. ORIENTATIONS Programme départemental agriculture biologique, vente directe, circuits courts. ORIENTATIONS Territorialiser l action agricole du Conseil général pour structurer la filière. Fort de son expérience dans

Plus en détail

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020

Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 Annexe 1 b : Description des actions de l opération 0412 Maîtrise de l énergie Programmation 2014 2020 CADRE REGLEMENTAIRE : FEADER, PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014 2020, REGION LIMOUSIN Cette annexe

Plus en détail

Renforcement de l'exemplarité communale notamment en matière de politique d'achats

Renforcement de l'exemplarité communale notamment en matière de politique d'achats Expérience de la commune d'anderlecht Marchés publics durables Axe d'amélioration n 1 de l'agenda 21: Renforcement de l'exemplarité communale notamment en matière de politique d'achats Plan d'actions Agenda

Plus en détail

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne Atelier Achat Responsable 9 décembre 2014 Initiative Bio Bretagne Qu est ce qu Initiative Bio Bretagne? Initiative Bio Bretagne est une plate-forme, un réseau d'entreprises et d'acteurs bretons souhaitant

Plus en détail

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs

4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs 4e Partie: Le rôle des réseaux de groupes associatifs Un réseau de groupes associatifs (RGA) est une fédération informelle réunissant un certain nombre de groupes qui veulent s entraider dans des domaines

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES (Article N 28 du C.M.P) Ville de Vaison la Romaine Service Technique Hôtel de Ville 6, Cours Taulignan B-P 72 84 110 Vaison-la-Romaine Tel : 04 90 36 50 16 Fourniture et livraison

Plus en détail

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS

PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS 10 PRINCIPES D ACTIONS POUR LES ACHETEURS PUBLICS L ACCÈS DES PME À LA COMMANDE PUBLIQUE L accès des PME à la commande publique est une priorité gouvernementale. C est également un des objectifs assigné

Plus en détail

COMEIT. Dossier 2 : Découverte de l entreprise et de son environnement. Entreprise et entrepreneur?

COMEIT. Dossier 2 : Découverte de l entreprise et de son environnement. Entreprise et entrepreneur? licence INFORMATIQUE COMEIT Dossier 2 : Découverte de l entreprise et de son environnement. Entreprise et entrepreneur? Applications 1- Comparaison entre plusieurs types d'entreprise (sources internet)

Plus en détail

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation

Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Les grands axes du Programme National pour l Alimentation Une politique publique de l'alimentation Art.L.230-1. du code rural : La politique publique de l'alimentation vise à assurer à la population l'accès,

Plus en détail

PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS DE LA VILLE DE JARGEAU

PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS DE LA VILLE DE JARGEAU PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES DE MARCHES PUBLICS DE LA VILLE DE JARGEAU Annexe de la délibération n 75-2015DEL du Conseil Municipal du 9 juillet 2015 PREAMBULE Issus de la transposition des directives

Plus en détail

Les signes officiels de la qualité et de l origine L étiquetage et l assurance de la qualité des produits

Les signes officiels de la qualité et de l origine L étiquetage et l assurance de la qualité des produits Les signes officiels de la qualité et de l origine L étiquetage et l assurance de la qualité des produits L explication des produits labélisés 1 Formateur O.P.C.: M. CAMIER E. Objectifs technologiques

Plus en détail

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015

choucroute Dossier de presse d lsace La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée DU 17 AU 25 janvier 2015 La Choucroute d Alsace comme vous ne l avez jamais goûtée Dossier de presse Création graphique : Musiconair Pendant 9 jours, les Chefs d Alsace et les Maîtres Restaurateurs d Alsace vous font découvrir

Plus en détail

Appel à manifestation d intérêt. «Restauration collective de qualité» Dossier de candidature. Date de lancement de l appel à projets : 18 juin 2012

Appel à manifestation d intérêt. «Restauration collective de qualité» Dossier de candidature. Date de lancement de l appel à projets : 18 juin 2012 Appel à manifestation d intérêt «Restauration collective de qualité» Dossier de candidature Date de lancement de l appel à projets : 18 juin 2012 Date de retour des dossiers : 28 septembre 2012 à 17h Dans

Plus en détail

MARCHE DE FOURNITURES DE BUREAU

MARCHE DE FOURNITURES DE BUREAU MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CENTRE UNIVERSITAIRE DE FORMATION ET DE RECHERCHE J.F CHAMPOLLION MARCHE DE FOURNITURES DE BUREAU Cahier des Clauses Administratives et Techniques Particulières

Plus en détail

Plateforme Climat n 8: L ouverture des marchés de l énergie. Quels enjeux et quels impacts pour les collectivités?

Plateforme Climat n 8: L ouverture des marchés de l énergie. Quels enjeux et quels impacts pour les collectivités? Plateforme Climat n 8: L ouverture des marchés de l énergie Quels enjeux et quels impacts pour les collectivités? SOMMAIRE 1. L état des lieux du marché actuel de l énergie. 2. Le cadre réglementaire :

Plus en détail

Fiche technique. Formations Communication

Fiche technique. Formations Communication Formations Communication Fiche technique Cette fiche technique est à destination d agriculteurs qui souhaitent réaliser des formations sur le thème de la communication des produits. Le principal objectif

Plus en détail

Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux

Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux Plateformes dans la restauration collective : organiser l offre de produits régionaux Contenu Le «régional» dans les cantines 1 et les restaurants universitaires Plateformes marketing : 2 la certification

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX»

DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» DEMANDE DE FINANCEMENT 2014 «CIRCUITS ALIMENTAIRES REGIONAUX» A retourner au Conseil régional de Bourgogne : Conseil Régional de Bourgogne, Direction de l Agriculture et du Développement rural, 17 boulevard

Plus en détail

Les Fiches Agricoles du Pays du Velay

Les Fiches Agricoles du Pays du Velay du Pays du Velay Objectif N 1 => Qualité des produits - Recherche sur de nouveaux produits Fiche n 1. Coopération vers de nouvelles filières agricoles (124) Bénéficiaires : Enseignement, Agriculteurs,

Plus en détail

PROPOSITION DE FORMATION BIENVENUE EN MEDOC RENCONTRE ENTRE SERVICE EN RESTAURATION ET OENOTOURISME. INFA Aquitaine / 07.

PROPOSITION DE FORMATION BIENVENUE EN MEDOC RENCONTRE ENTRE SERVICE EN RESTAURATION ET OENOTOURISME. INFA Aquitaine / 07. PROPOSITION DE FORMATION BIENVENUE EN MEDOC RENCONTRE ENTRE SERVICE EN RESTAURATION ET OENOTOURISME INFA Aquitaine / 07.2014 / HCR BIENVENUE EN MEDOC RENCONTRE ENTRE SERVICE EN RESTAURATION ET OENOTOURISME

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux

Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux Présentation de la problématique globale et Marketing des produits de créneaux par Stéphane Maisonnas, Ph.D., professeur Chercheur principal de la Chaire Philippe-Pariseault en commercialisation des marchés

Plus en détail

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux

- ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel. Acheteurs de l Etat, établissements publics, collectivités locales, hôpitaux - ACHATS RESPONSABLES - L Achat innovant, un changement culturel Les Achats doivent cultiver l idée que tout besoin peut donner lieu à une recherche d innovation Acheteurs de l Etat, établissements publics,

Plus en détail

Le climat dans les marchés publics. 26 novembre 2015

Le climat dans les marchés publics. 26 novembre 2015 Le climat dans les marchés publics 26 novembre 2015 SOMMAIRE 1. Maximilien, Portail et réseau francilien des achats responsables 2. Les Groupes d études marchés publics 3. Le guide commande publique et

Plus en détail

LE SNRC ET LE WWF S ASSOCIENT POUR MIEUX VOUS INFORMER

LE SNRC ET LE WWF S ASSOCIENT POUR MIEUX VOUS INFORMER LE SNRC ET LE WWF S ASSOCIENT POUR MIEUX VOUS INFORMER DU BIO À LA CANTINE MODE D EMPLOI edito Le SNRC et le WWF s unissent pour la promotion du bio dans les cantines scolaires Jacques ROUX Président du

Plus en détail

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire

Organisation d événements écoresponsables. Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Aide mémoire Organisation d événements écoresponsables Pour ne rien oublier : CHOIX DU LIEU MODES DE TRANSPORTS COMMUNICATION RESTAURATION COLLECTE DES DECHETS

Plus en détail

ACQUISITION DE MOBILIER DE BUREAU

ACQUISITION DE MOBILIER DE BUREAU ACQUISITION DE MOBILIER DE BUREAU Pour la future Antenne de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Haute-Garonne à Saint-Gaudens CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. CMA ST GAUDENS/

Plus en détail

PARTENARIAT AVEC AGRISUD

PARTENARIAT AVEC AGRISUD PARTENARIAT AVEC AGRISUD Depuis 2008, un partenariat cadre Constatant que, dans certains cas, l organisation de l offre locale ne permettait pas de répondre à la demande de ses Villages en produits frais,

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements

SOMMAIRE. 1. Notre organisation. 2. Nos produits. 3. Nos fournisseurs. 4. La qualité de nos approvisionnements www.sodexo.com SOMMAIRE 1. Notre organisation 2. Nos produits 3. Nos fournisseurs 4. La qualité de nos approvisionnements 1. Notre organisation Notre vision des achats La Direction des Achats de Sodexo

Plus en détail

NOM CREATEUR ACTIVITE

NOM CREATEUR ACTIVITE NOM CREATEUR ACTIVITE Val de Marne Actif Seine Amont Initiative SIRET 428 222 111 000 18 APE 913 1. LA DEMANDE A notre structure : NACRE prêt d honneur (montant, durée, différé de remboursement) garantie

Plus en détail

PROTECTION DE PRODUITS EN IG

PROTECTION DE PRODUITS EN IG PROTECTION DE PRODUITS EN IG Ousman ABDOU Ingénieur Agrométéorologue Expert de l Agriculture en IG Point focal IG/OAPI Direction Générale de l Agriculture Tel: (00227) 90 34 09 28 Email: ous_ab@yahoo.fr

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

AGRICULTURE DE QUALITÉ

AGRICULTURE DE QUALITÉ AGRICULTURE DE QUALITÉ 1) DÉFINITION : Selon l'organisation Internationale de Normalisation (ISO), la qualité est "L'ensemble des propriétés et caractéristiques d'un service ou d'un produit qui lui confèrent

Plus en détail

L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3

L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3 L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3 Une 1ère expérimentation locale Dynamique engagée par l antenne de la Chambre d agriculture en Périgord Noir avec la communauté de communes de

Plus en détail

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires.

Conso-Solidaires.org. Plateforme web multi-boutiques. dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes. www.conso-solidaires. Conso-Solidaires.org Plateforme web multi-boutiques dédiée à la consommation responsable en Rhône-Alpes contact@conso-solidaires.org / Tel : 04 76 49 07 72 Sommaire 1. Qu est-ce que Conso-Solidaires? Le

Plus en détail

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des

Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio. Une initiative des Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Parcours vers la conversion : Découvrir l outil VISA pour le bio Animateur : Sylvie Dulenc - Chambre d agriculture de l Hérault Intervenants

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Pour l achat de produits bio, locaux et équitables en restauration collective

GUIDE PRATIQUE. Pour l achat de produits bio, locaux et équitables en restauration collective GUIDE PRATIQUE Pour l achat de produits bio, locaux et équitables en restauration collective EQUI SOL ASSOCIATION DE PROMOTION DU COMMERCE EQUITABLE 15 rue Georges Jacquet 38000 Grenoble Tel : 04 38 21

Plus en détail

Marchés Publics de Fournitures courantes et Services. VILLE DE MARCK 2 Place de l Europe BP 14 62730 MARCK

Marchés Publics de Fournitures courantes et Services. VILLE DE MARCK 2 Place de l Europe BP 14 62730 MARCK R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ DÉPARTEMENT DU PAS-DE-CALAIS Marchés Publics de Fournitures courantes et Services VILLE DE MARCK 2 Place de l Europe BP 14 62730 MARCK MARCHE

Plus en détail

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008

FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection 2008 Nom du projet De la terre à la table volet mise en marché FICHE INFORMATION LABORATOIRE RURAL 2007 2014 Sélection Territoire du projet MRC de Coaticook Région touristique des Cantons de l Est Durée 3 ans

Plus en détail

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires)

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Titre I Dispositions générales Article premier : Objet du présent règlement Le présent règlement est un document d application

Plus en détail

«Vade-mecum» sur les questions juridiques concernant l achat de viande en restauration collective dans le cadre des marchés publics

«Vade-mecum» sur les questions juridiques concernant l achat de viande en restauration collective dans le cadre des marchés publics «Vade-mecum» sur les questions juridiques concernant l achat de viande en restauration collective dans le cadre des marchés publics Version de janvier 2014 Annule et remplace la précédente version Avant-propos

Plus en détail

PIECE N 3 : CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Consultation Simple - MAPA

PIECE N 3 : CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Consultation Simple - MAPA MAISON DE RETRAITE DE MORNANT (Rhône) PIECE N 3 : CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Consultation Simple - MAPA «Fourniture de produits d entretien avec mission de conseils et de formation pour

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION. COLLEGE JACQUES PREVERT 6 Rue du Champ Passais 61700 DOMFRONT

REGLEMENT DE CONSULTATION. COLLEGE JACQUES PREVERT 6 Rue du Champ Passais 61700 DOMFRONT REGLEMENT DE CONSULTATION COLLEGE JACQUES PREVERT 6 Rue du Champ Passais 61700 DOMFRONT OBJET DE LA CONSULTATION : FOURNITURE ET LIVRAISON DE DENREES ALIMENTAIRES Lots 4, 5, 6 : Pain produits crêpiers

Plus en détail

Produits locaux et réglementation sanitaire

Produits locaux et réglementation sanitaire cuisiniers Produits locaux et réglementation sanitaire Les questions que se posent les cuisiniers sans agrément CE p romoting Economic Development through Local Food Developpement Economique par l Alimentation

Plus en détail

La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France»

La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France» La FNPL lance une démarche fédératrice pour soutenir le lait des «Eleveurs Laitiers de France» Depuis plusieurs années, le secteur laitier subit des crises de plus en plus profondes, conséquences, notamment,

Plus en détail

VADEMECUM SUR LES QUESTIONS JURIDIQUES CONCERNANT L ACHAT DE VIANDE EN RHD DANS LE CADRE DES MARCHÉS PUBLICS

VADEMECUM SUR LES QUESTIONS JURIDIQUES CONCERNANT L ACHAT DE VIANDE EN RHD DANS LE CADRE DES MARCHÉS PUBLICS Pochette EXE 6_Mise en page 1 28/10/10 14:20 Page2 VADEMECUM Bêta Pictoris - Novembre 2010 Crédits photos : www.civ-viande.org SUR LES QUESTIONS JURIDIQUES CONCERNANT L ACHAT DE VIANDE EN RHD DANS LE CADRE

Plus en détail

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis

NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis TITRE NOP: Organic System Plan (OSP) / EOS: Description de l Unité Information et documents requis Selon le règlement NOP de l USDA 205.406(a), un opérateur certifié doit transmettre chaque année à son

Plus en détail

Etude sur les marchés d intérêt national et les marchés de gros en France

Etude sur les marchés d intérêt national et les marchés de gros en France Etude sur les marchés d intérêt national et les marchés de gros en France Diagnostic stratégique et perspectives Conclusion générale FranceAgriMer, Blézat consulting 1 1- Grossistes et commerces de gros

Plus en détail

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre COMMISSION DE LA CEDEAO Note méthodologique Task Force «Instrument de financement des intrants» Plateforme d Appui au Développement Rural et à la Sécurité Alimentaire en Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Tout savoir sur le groupement de commandes organisé par le SDEHG pour l achat d électricité

FOIRE AUX QUESTIONS. Tout savoir sur le groupement de commandes organisé par le SDEHG pour l achat d électricité FOIRE AUX QUESTIONS Tout savoir sur le groupement de commandes organisé par le SDEHG pour l achat d électricité 1. Qui est concerné par la fin des tarifs réglementés de vente de l électricité (TRV)?...

Plus en détail

Présentation d activité Comité Régional du Tourisme d Ile de France

Présentation d activité Comité Régional du Tourisme d Ile de France Présentation d activité Comité Régional du Tourisme d Ile de France Avril 2015 Carole Metayer 1 PRESENTATION GENERALE La 1 ère agence réceptive 100% dédiée au tourisme gastronomique Une thématique centrale

Plus en détail