N 10 De novembre à décembre 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N 10 De novembre à décembre 2013"

Transcription

1 > PATRIMOINE 13/15 rue bleue (9 e ) des logements à la place de bureaux > VIE DE QUARTIERS rue weiss (13 e ) Un jardin extraordinaire N 10 De novembre à décembre 2013 > Pour plus d informations, une fiche pratique est disponible à la loge de votre gardien.

2 02 SOMMAIRE ÉDITORIAL Serge Contat Directeur général L année 2013 est une année riche en innovations. Afin d améliorer notre qualité de service, la RIVP a créé un Service Relation Locataires (SRL) organisé autour d un centre d appel interne. Il permet d apporter des réponses immédiates à toutes les demandes simples et de garantir un délai pour les questions plus complexes. Nous poursuivons notre engagement dans la maîtrise des charges, en particulier la consommation d eau avec l installation progressive de compteurs télérelevés qui permettront une facture individualisée en temps réel. également, ce numéro vous permettra de découvrir la diversité de nos programmes, notre cœur de métier qu est le logement social, mais aussi les commerces, les résidences sociales ou hôtels d entreprises et spécifiquement dans des opérations particulièrement complexes : la reconversion d un ancien bâtiment de La Poste en résidence pour étudiants et jeunes travailleurs ; le nouveau visage d un quartier réaménagé : Saint-Blaise. Enfin, vous pourrez lire le témoignage d un autre acteur parisien majeur, la SEMAPA, dont la mission est d inventer du foncier. Comme vous en avez pris l habitude, n hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et suggestions. Bonne lecture. De novembre à décembre 2013 > N 10 Le Journal des Locataires de la Régie Immobilière de la Ville de Paris Filiales de la RIVP : Habitat Social Français et Lerichemont Directeur de la publication : Serge Contat Comité de rédaction : Gwenaëlle Joffre La RIVP remercie l ensemble des personnes qui ont participé à l élaboration de ce numéro : Jean-François Gueullette - directeur général de la SEMAPA, Valérie Graça - Worgamic, la direction de la construction, la direction technique, la direction de la qualité de service de la RIVP Réalisation : EPCOM Crédit Photos : Fabrice Malzieu, Christophe Demonfaucon, Eddy Vahanian - architecte, RIVP, Shutterstock, Qarnot Computing. Vous pouvez nous écrire : ACTUALITÉS 03 EN DIRECT Service Relation Locataires 04 ACTU-LOGEMENT Sécuriser les logements et réduire les charges : la RIVP investit PATRIMOINE 05 13/15 rue Bleue (9 e ) Des logements à la place de bureaux DOSSIER Les derniers nés de la RIVP Un patrimoine qui s enrichit VIE DE QUARTIERS 09 Rue Weiss (13 e ) Un jardin extraordinaire DÉCRYPTAGE 10 La SEMAPA Inventeur de foncier Repère ascenseurs Sous haute surveillance Ce document est imprimé sur papier recyclé CONDAT SILK 135 g, issu des forêts gérées durablement. Ces encres sont essentiellement végétales, les déchets récupérés et recyclés. EN DIRECT PAGE 03 Service Relation Locataires (SRL) Des conseillers reçoivent vos appels téléphoniques Vous cherchez des précisions sur votre quittance de loyer? Vous avez besoin d une attestation? Vous souhaitez nous faire part d un changement dans votre foyer? Depuis le 30 septembre, du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30, les conseillers du SRL (Service Relation Locataires) se relaient pour répondre à vos appels téléphoniques. Ils prennent en compte vos interrogations concernant votre bail, vos demandes techniques dans le cas où vous ne parvenez pas à rentrer en contact avec le gardien de votre immeuble, qui reste votre premier interlocuteur. Les enquêtes de satisfaction montrent que nous devons progresser dans la réponse aux appels des locataires et dans le traitement de leurs demandes, souligne Valérie Debord, directrice de la qualité de service, d où l idée de mettre à la disposition des locataires un accueil téléphonique unique, interne à la RIVP. Installés au 1 er étage du siège de l entreprise, dans un vaste espace lumineux équipé de parois acoustiques pour limiter le bruit, les 23 conseillers locataires, encadrés par deux superviseurs, assurent un accueil de proximité. Attention, il ne s agit pas d un standard, mais bien d un service de traitement des demandes des locataires, insiste Valérie Debord. Pour répondre à cette exigence, les conseillers ont été formés aux métiers de la RIVP. Ils ont notamment passé du temps en agence pour mieux comprendre les attentes des locataires. Ils sont polyvalents et capables de répondre immédiatement et clairement à toutes les questions de base en matière de gestion ou de technique. > Votre point d entrée téléphonique Sans interruption du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30 > privilégiez les heures creuses Du lundi au vendredi 8h30 10h 12h 16h30 17h30 Si la demande du locataire nécessite un approfondissement, ils transmettent la demande à la personne concernée, qui se rend sur place pour évaluer la situation si nécessaire. Autre exemple, certains problèmes d ordre privé peuvent nécessiter l intervention du service social. Dans tous les cas, la confidentialité est bien sûr garantie. Le service est équipé d outils modernes de suivi des demandes qui permettent notamment de conserver une trace des appels avec leur compte rendu. Si bien qu à tout moment, l interlocuteur du locataire est à même de prendre le relais dans le traitement de la demande en connaissant exactement son historique et les actions engagées. Le SRL : un service de proximité. Mis en place depuis le 30 septembre, le Service Relation Locataires est désormais votre point d entrée unique avec la RIVP. La période de démarrage nécessite une période de rodage sur le plan technique et ergonomique qui peut réduire les capacités temporairement. Les horaires les plus chargés sont les lundis et quotidiennement de 10h à 12h. Nous faisons le maximum pour vous accueillir dans les meilleures conditions, afin de répondre à vos demandes avec la qualité promise.

3 04 ACTU-LOGEMENT LES BRÈVES > le 6 décembre prochain Votre nouveau site Internet en ligne Totalement repensé, il a été conçu pour mieux vous informer et faciliter vos démarches. Ainsi, la rubrique FAQ (Foire aux Questions) répond aux questions les plus fréquemment posées. Le site comprend également des informations pratiques sur les gestes écocitoyens, le mieux vivre ensemble, les problèmes techniques Dans un second temps, un extranet réservé aux locataires facilitera votre communication avec la RIVP. Sur le nouveau site, vous pourrez retrouver toutes les publications de la RIVP. Et la partie patrimoine, vous fera voyager à travers les dix opérations marquantes du moment en réhabilitation, construction ou mixité fonctionnelle. Sécuriser les logements et réduire les charges : La RIVP investit L ensemble du patrimoine de la RIVP sera équipé de compteurs d eau fin 2015 et de détecteurs de fumée fin Ce qu il faut savoir. Permettre à chacun de payer sa juste consommation, détecter rapidement les fuites pour éviter le gaspillage et réduire la facture d eau du locataire : la pose de compteurs d eau télérelevés à distance dans chaque logement répond à ces trois objectifs. L eau est désormais facturée sur consommation réelle. Montant global de l investissement : 3,5 millions d euros. La RIVP propose également un kit économiseur d eau pour diminuer davantage les charges d eau. Ce kit comprend des régulateurs de débit placés sur les robinets et la douche, des éco-plaquettes positionnées sur les toilettes permettant de réduire de 3 litres la consommation à chaque chasse d eau*. Ces kits sont installés gratuitement en même temps que les compteurs. Outre sa consommation d eau, le locataire devra payer un abonnement d environ 18 euros par an et par compteur. La RIVP investit également 1,7 million d euros pour équiper les logements en DAAF**, plus connus sous le nom de détecteurs de fumée, et obligatoires en France à partir de Dès qu ils détectent de la fumée, ils émettent un signal sonore pour alerter les occupants et les protéger des intoxications et des incendies. On estime que la présence d un détecteur de fumée dans un logement permet de réduire très fortement le risque de blessés ou de personnes décédées. Les DAAF doivent être installés à raison d un appareil pour un logement de 1 à 3 pièces, deux pour des habitations de 4 pièces et plus, ainsi que pour les duplex. Le locataire a le choix, explique Claire Simon, directrice technique : soit il installe le détecteur lui-même, soit il le fait poser par ISS, un prestataire mandaté par la RIVP. Principaux avantages de cette seconde solution validée par un accord collectif avec les représentants des locataires : la qualité de l équipement, son prix, sa garantie ainsi que celle de la batterie pendant dix ans, et un paiement échelonné sur dix ans, soit 29 centimes d euros par mois. Une fois le détecteur en place, le locataire reçoit une notice de fonctionnement et d entretien ainsi qu une attestation à remettre à son assureur. Les premières installations ont commencé en juin Elles s échelonneront jusqu en décembre Comme pour les compteurs d eau, elles nécessitent la présence des locataires prévenus par leur gardien. * Les plaquettes ne sont installées que sur les chasses d eau qui ne disposent pas d un bouton à double débit. ** Détecteurs Avertisseurs Autonomes de Fumée 13/15 rue Bleue (9 e ) Des logements à la place de bureaux Cet immeuble de bureaux du 9 e arrondissement a été transformé en 20 logements, une crèche municipale et un commerce. Explications d Odile Pfeffen, chef de projet. Pouvez-vous nous décrire cette opération? Il s agit de la restructuration d un immeuble de bureaux que nous avons transformé en 20 logements familiaux dans le bâtiment sur rue avec retour sur cour et une crèche municipale de 50 places dans le bâtiment en fond de cour. À cela s ajoute un commerce sur la rue. L ensemble est certifié Habitat Patrimoine & Environnement (voir encadré), notamment en privilégiant l apport de lumière naturelle. Cet ensemble a-t-il une valeur patrimoniale? Tout à fait. Il s agit d un bel immeuble du 9 e arrondissement dans le quartier de la cité de Trévise, à proximité immédiate de l hôtel de Bony classé monument historique. Notre projet a d ailleurs été soumis à l ABF (Architecte des bâtiments de France). Seul le bâtiment qui abrite la crèche présentait peu d intérêt architectural. Quels types de logement sont proposés? Chacun des cinq étages dispose d une typologie complète de logements : F1 de 30 à 33 m², F2 de 43 à 59 m², F3 de 56 à 70 m 2, F4 de 71 à 79 m 2. L ensemble comprend 12 logements PLUS (Prêt Locatif à Usage Social), 5 PLAI (Prêt Locatif Aidé d Intégration) et 3 PLS (Prêt Locatif Social). PATRIMOINE PAGE 05 > Chiffres clés Superficie : m 2 pour les logements, 700 m 2 pour la crèche, 52 m 2 pour le commerce Budget travaux : HT dont pour les logements Début des travaux : mai 2012 Date de livraison : décembre 2013 Maître d œuvre : Eddy Vahanian - architecte Maître d ouvrage : RIVP > La certification Patrimoine Habitat La certification Patrimoine Habitat valorise un programme de réhabilitation en fixant des niveaux de performance à atteindre. Elle prend en compte la qualité de l enveloppe et des parties communes, le confort et la performance des logements, la sécurité incendie et la santé des occupants. Quelles sont les principales difficultés que vous avez rencontrées? La transformation de bureaux en logements est toujours une opération lourde, mais assez classique pour la RIVP. Toutefois, l ensemble se situe dans un secteur très dense, ce qui complique évidemment le chantier. Deux bâtiments posaient vraiment problème : celui dans la cour prévu pour la crèche parce qu il avait été plusieurs fois remanié et le rezde-chaussée du bâtiment sur rue qui a nécessité un réaménagement complet.

4 06 DOSSIER DOSSIER PAGE 07 Fabrice Malzieu Saint-Blaise (20 e ) ZAC Boucicaut (15 e ) 72A rue du Château d eau (10 e ) 1bis à 3 rue Ramponeau (20 e ) RIVP Christophe Demonfaucon Les derniers nés de la RIVP Un patrimoine qui s enrichit D ici la fin de l année, la RIVP doit livrer de nombreuses opérations. Mixité des opérations (logements, équipements publics, entreprises), intégration dans l urbanisme, valorisation du patrimoine historique, performance énergétique : voyage au cœur de quelques opérations emblématiques du développement de la RIVP. > zac Boucicaut (15 e ) : entreprises innovantes et logements font bon ménage Implanté sur le site de l ancien hôpital, l éco-quartier Boucicaut conjugue habitat, vie sociale et développement économique. La RIVP livre cette année 57 logements sociaux, un foyer de travailleurs migrants de 49 studios, un équipement culturel de 800 m², un hôtel et une pépinière d entreprises de m² dans la partie historique de l hôpital. Une façon de donner un coup de pouce à ces entreprises en devenir dans les secteurs du design, de la santé, de la ville intelligente, de l aéronautique et du spatial, de la construction et de l énergie. > saint-blaise (20 e ) : un quartier s ouvre sur la ville Avec l arrivée du tramway boulevard Davout, le quartier Saint-Blaise est aujourd hui désenclavé. Restait à l aérer et à l ouvrir sur le ville : la rue du Clos a été prolongée pour rejoindre le tramway et la rue des Balkans va devenir piétonne. Des commerces font leur apparition et une crèche est ouverte. Au cœur de ce quartier parmi les plus denses d Europe ( habitants sur 14 hectares), l immeuble de la RIVP de 284 logements était replié vers le cœur de l îlot. Une partie a dû être démolie (8 logements) pour permettre le percement de la nouvelle rue. Les halls d entrée ont été tournés vers cette dernière, les loges de gardien reconfigurées et des commerces feront leur apparition sous les porches. Tous les accès parking et les espaces publics seront repensés, avec notamment un jardin réservé aux locataires. Les travaux commencés en avril 2013, sont d ores et déjà à 20% d avancement. Enfin, la RIVP procèdera à une rénovation thermique complète. > 8 rue Montmorency (3 e ) : un immeuble chargé d histoire Comment transformer les contraintes architecturales en opportunités? Comment répondre aux normes techniques tout en respectant la valeur historique du bâtiment? L opération du 8 rue de Montmorency relève ces deux défis. Elle s inscrit dans un édifice remarquable de la fin du 19 e siècle typique du style architectural des écoles Jules Ferry, situé dans une rue étroite du quartier du vieux Paris : le Marais. Ainsi, la RIVP a tiré partie de l imposante hauteur sous plafond pour créer des duplex et optimiser la surface. Au total, 13 logements sociaux de grande qualité et une crèche associative de 47 places ont vu le jour. Cette mixité de fonctions a rendu l opération techniquement plus compliquée. > 72A rue du Château d eau (10 e ) : un patrimoine sauvé de l abandon Situé en site classé, cet ensemble de trois bâtiments était laissé à l abandon. L opération de la RIVP a permis de sauver ce patrimoine, dont certaines parties remontent au 17 e siècle. La parcelle étant très enclavée et les bâtiments menaçant de s écrouler, il a fallu libérer les lieux avant les travaux. Pendant deux ans, la RIVP a accompagné les locataires dans leur relogement. L enveloppe en pierre est conservée, tandis que les planchers et cloisons intérieurs sont entièrement démolis et remodelés pour créer 26 logements. Ceux-ci à la pointe de l efficacité énergétique : isolation par l intérieur, ventilation, menuiseries bois double et triple vitrage, chauffage collectif gaz, panneaux solaires thermiques, autant d innovations intégrées en préservant les caractéristiques patrimoniales de l immeuble. > 1bis à 3 rue Ramponeau (20 e ) : un parfum de l ancien faubourg de Belleville À l angle du 110 boulevard de Belleville et de la rue Ramponeau, cette maison basse d un étage date de la fin du 18 e. > Chiffres clés RIVP > habitations et logements foyers > locaux professionnels (bureaux et commerces) > places de stationnement > 526 ME de CA > collaborateurs Lerichemont, filiale de la RIVP, est spécialisée et agréée pour la construction et la gestion de structures d hébergement temporaires > logements meublés gérés > 314 emplacements de stationnement > 13 commerces et locaux d activités > 12,1 ME de CA > 97 collaborateurs Cet ancien relais des postes où se ravitaillaient les chevaux est l un des rares vestiges de l ancien faubourg de Belleville. Tirant parti des volumes de l étage et des combles, la RIVP a créé 6 logements en duplex et un espace de 925 m² pouvant accueillir jusqu à 5 commerces.

5 08 DOSSIER Vie de quartiers PAGE 09 6 impasse Crozatier (12 e ) 28 rue Pixérécourt (20 e ) Certains éléments historiques ont été conservés, notamment la couverture de tuiles plates et les lucarnes. D autres éléments architecturaux inscrivent le bâtiment résolument dans son siècle. > 6 impasse Crozatier (12 e ) : une architecture audacieuse Les petites opérations ne sont pas les plus simples. Témoin, celle de l impasse Crozatier a mis six ans à sortir de terre. Il faut dire qu elle se situe dans une rue étroite et un tissu urbain très hétérogène, entourée d un immeuble de faubourg du 19 e siècle et un autre datant des années 60. Même si les éléments de ferronnerie témoignent du passé artisanal du quartier, l architecture audacieuse tranche avec l existant. Ainsi, la façade Fabrice Malzieu est habillée d une résille de couleur or afin de préserver l intimité des logements du rez-de-chaussée. Cette résille est reprise aux étages en encadrement des fenêtres. Les 11 logements disposent en façade arrière d un balcon donnant sur un jardin. Une opération certifiée Habitat & Environnement. > 28 rue Pixérécourt (20 e ) : la maison passive Avec leur structure bois, les trois habitations ne passent pas inaperçues. Les locataires des 8 logements sociaux qui y habitent bénéficient de charges réduites. En effet, le 28 rue Pixérécourt a obtenu le label Passiv House (Maison passive) qui atteste que la consommation d énergie nécessaire au chauffage Fabrice Malzieu > Les autres livraisons d ici la fin 2013 > 21 opérations de logements sociaux familiaux regroupant 431 logements > 1 résidence étudiants > 1 centre d hébergement d urgence > 4 résidences sociales > Equipements publics : 3 crèches, 1 groupe scolaire, 1 équipement associatif > 43 locaux professionnels Au 1 er semestre 2014 > 8 opérations de logements sociaux familiaux regroupant 170 logements > 1 centre d hébergement d urgence > 1 EHPAD > 3 résidences sociales > 3 locaux professionnels ne dépasse pas 15 kwh/m² par an. Comment atteindre une telle performance énergétique? Outre l ossature bois qui limite les ponts thermiques, les bâtiments très compacts sont isolés par l extérieur. Un échangeur de calories réinjecte une partie de l air extrait et les vitrages de grandes dimensions apportent un complément de chaleur. Les bâtiments sont orientés de façon à apporter de la lumière naturelle dans toutes les pièces. La ventilation fonctionne suivant la température extérieure. Des panneaux solaires en toiture produisent l eau chaude sanitaire. Enfin, la toiture végétalisée permet d absorber une partie des eaux de pluie, créant ainsi une inertie thermique naturelle. Rue Weiss (13 e ) Un jardin extraordinaire Sur le toit d un immeuble de la rue Weiss, 22 familles exploitent un jardin écologique partagé. C est un jardin extraordinaire. En l occurrence, un potager de 70 m² et une prairie fleurie de 180 m² avec composteur et hôtel à insectes, au sommet d un immeuble de la rue Weiss (13 e ), spécialement aménagé par la RIVP pour être cultivé. 22 familles se partagent ce jardin inauguré en septembre dernier. Le projet a été accueilli avec enthousiasme, se souvient Valérie Graça, responsable du pôle agriculture de l association Worgamic qui pilote l opération. Le principe est simple : le jardin est collectif sans parcelle individuelle et c est ensemble, sous la houlette de Valérie Graça, que les habitants se partagent les différentes tâches suivant leurs goûts ou leurs compétences. Certains préfèrent semer, d autres désherber, des artistes décorent l espace À chacun son talent. Le projet a permis à des personnes qui se côtoyaient sans se connaître, de se rencontrer, d apprendre à partager des moments de convivialité (pique-nique, échanges de recettes ). Je tournais en rond dans mon appartement, sans savoir que faire, indique ce locataire pour qui le jardin a apporté un grand bol d air. De la benjamine de 8 ans jusqu à la doyenne de 70 ans, les générations se mêlent. Valérie Graça, professeur de botanique, a aidé les jardiniers amateurs à structurer l espace. Elle leur a appris l art et la manière de cultiver, tout en répartissant les tâches. Je suis en contact permanent avec eux. Sans ce suivi, l expérience tournerait court, estime-t-elle. Pendant un an, elle va les accompagner. Le temps qu ils deviennent autonomes. Qu est-ce que Worgamic? Améliorer la manière de gérer les ressources alimentaires en ville : tel est l objectif de Worgamic. Fondée en 2007, l association mène des projets sur les nouvelles formes d agriculture urbaine, la réduction du gaspillage (en particulier dans les cantines scolaires) et le recyclage, avec notamment le lombricompostage : digestion des déchets organiques par des vers pour créer du compost. Le compost sert d engrais naturel. RIVP LES BRÈVES > Un chauffage intelligent rue Balard/70 rue Gutemberg Se chauffer gratuitement grâce aux ordinateurs, c est possible. L expérience va être testée dans le cadre d une réhabilitation Plan Climat d une centaine de logements. Qarnot Computing, une start up, est partie d un constat simple : pour traiter leurs données, les entreprises utilisent de puissants serveurs informatiques, souvent hébergés dans de coûteux data-centers, qui consomment beaucoup d énergie notamment pour refroidir la chaleur dégagée par les calculateurs. D où l idée de déplacer ces calculateurs chez des particuliers, avec des microprocesseurs montés sur des radiateurs : le QRad est né. L expérience a été menée dans les locaux de Qarnot Computing à Montrouge ainsi que dans les logements de plusieurs de leurs collaborateurs. C est la première opération complète sur un immeuble. Qarnot Computing

6 10 DÉCRYPTAGE Repère PAGE ascenseurs sous haute surveillance Quais de Seine (13 e ) Olympiades (13 e ) La SEMAPA : Inventeur de foncier Où trouver l espace pour aménager de nouveaux quartiers à Paris? C est tout le travail de la SEMAPA, un aménageur public. Un travail qui réclame de l imagination. Rencontre avec Jean-François Gueullette, Directeur général de la SEMAPA Quelles sont les missions de la SEMAPA? La SEMAPA (Société d Étude, de Maîtrise d Ouvrage et d Aménagement Parisienne) a été créée à l initiative de la Ville de Paris. Son actionnariat est exclusivement public. Nous sommes aménageur. La Ville de Paris nous confie des concessions, le plus souvent sous forme de ZAC (Zone d Aménagement Concertée). Nous sommes chargés de fabriquer ou d acquérir le foncier pour le revendre à des promoteurs sur la base du programme conçu avec les élus. Quelle est votre politique en matière d aménagement? Nous cherchons avant tout la mixité. Nous construisons les quartiers de ville avec des logements dont au moins la moitié de sociaux, des bureaux, des lieux de sports, des équipements publics, des espaces verts, des espaces publics généreux... Pouvez-vous nous décrire une opération emblématique de votre politique? Paris Rive Gauche couvre un espace de 150 hectares qui s étend sur 3,5 kilomètres entre la gare d Austerlitz et le quai d Ivry. Il s agit de la plus grande opération d urbanisme à Paris depuis les travaux d Haussmann au 19 e siècle. Pour cette opération, il a fallu inventer du foncier. Créer l espace, c est tout l enjeu des aménagements à Paris. Ce foncier, nous l avons gagné en couvrant le faisceau ferroviaire de la gare d Austerlitz. Techniquement, c est une opération très complexe. Économiquement, elle est également délicate, car le coût d acquisition du volume ferroviaire et la construction des dalles sont élevés. Pour arriver à l équilibre économique, il faut trouver des partenaires, promoteurs ou investisseurs, qui croient à nos projets. J ajoute que cet aménagement compte 50 % de logements sociaux et que nous développons des logements privés à loyer maîtrisé, ainsi que de l accession à la propriété maîtrisée. Quelles sont vos perspectives de développement? Nous cherchons à inventer du foncier sur d autres faisceaux ferroviaires, comme les gares de Lyon et de Bercy. La couverture du boulevard périphérique pourrait également ouvrir des perspectives. Dans notre métier, il faut faire preuve d imagination. Par exemple, on peut envisager de monter en hauteur tout en protégeant le patrimoine historique et en maintenant une bonne relation avec l espace public. Le pied de l immeuble doit être bien inséré dans la ville. L équipe municipale a d ailleurs voté le déplafonnement sur les boulevards des Maréchaux et le périphérique, à 50 mètres pour les immeubles d habitation, et à 200 mètres pour ceux de bureaux. RIVP Chaque année, les cabines d ascenseurs des immeubles de la RIVP parcourent près de 2 millions de km. Ce moyen de transport très fréquenté doit être entretenu régulièrement pour rester en bon état. Bilan. 90 millions d euros. Tel est le montant du chantier de modernisation des ascenseurs engagé par la RIVP entre 2010 et Un chantier qui tient compte de trois exigences réglementaires (2010, 2013 et 2018) afin de regrouper les travaux et limiter ainsi les nuisances pour les habitants. Suite à ces travaux de modernisation, conformément à la loi, une campagne de contrôles techniques a été lancée. Ils ont porté sur toutes les parties de l ascenseur et les organes de sécurité. En parallèle, la RIVP a renouvelé l ensemble des contrats de maintenance des appareils, en les harmonisant autour d un cahier des charges unique. Avec les sociétés d ascensoristes, nous avons signé un contrat unique de maintenance qui impose des exigences supérieures à la réglementation, déclare Claire Simon, directeur technique. Par exemple, le contrat prévoit de vérifier les freins toutes les six semaines comme pour la chaîne de sécurité alors que la réglementation ne l impose a minima que tous les semestres. Autre exemple : même s il n est pas obligatoire de faire un contrôle de l armoire de commande, la RIVP l impose au moins une fois par semestre. Enfin, pour piloter l ensemble des installations, la RIVP s est dotée d un outil de gestion technique Isitech. Il s agit d un portail qui permet de suivre en temps réel l état de chaque ascenseur (fonctionnement, maintenance, pannes ). Cet outil de pilotage engage les prestataires puisqu il permet de connaître leur réactivité d intervention et d améliorer la gestion des pannes en réduisant l immobilisation de l ascenseur, expliquent Yves Thépault et son équipe du pôle électronique et réseaux (voir encadré). Taux de panne : objectif atteint En 2012, la RIVP s est fixée pour objectif de descendre en dessous de 8 pannes par an et par ascenseur. Objectif atteint en 2013 : de janvier à octobre, le taux de panne s établit à 7,5. Tous ces investissements portent leurs fruits. L enquête menée auprès des locataires en 2012 montre une progression de 5 points par rapport à 2009 de la satisfaction client, en particulier en ce qui concerne le fonctionnement et la propreté. Pour autant, la RIVP poursuit ses actions pour améliorer la qualité de service. Témoins, les bailleurs sociaux de la Ville de Paris (Paris Habitat-OPH, RIVP, ELOGIE, SIEMP) travaillent ensemble sur la création d un label qualité qui sera porté par une association composée de bailleurs, de représentants des locataires et d experts du monde de l ascenseur.

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault

Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Votre nouvelle résidence à Pontault-Combault Une adresse privilégiée, aux portes de Paris BBC POUR RÉDUIRE VOTRE CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE La Seine-et-Marne, le poumon vert de l Ile-de-France Forêts, surfaces

Plus en détail

SAINT-MEDARD-EN-JALLES

SAINT-MEDARD-EN-JALLES DOSSIER DE PRESSE Résidence Henri Martin SAINT-MEDARD-EN-JALLES 80 logements collectifs en locatif social www.aquitanis.fr Office public de l habitat de la communauté urbaine de Bordeaux Résidence Henri

Plus en détail

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE

Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE Vers le renouveau du logement social Un besoin impératif A.DE HERDE 1 Le nombre de logements dont la SWL et ses sociétés agréées sont propriétaires s élève à 101.242 ; le montant annuel des investissements

Plus en détail

Bienvenue dans votre logement BBC

Bienvenue dans votre logement BBC Bienvenue dans votre logement Ce guide est là pour vous aider à bien utiliser votre appartement. Conservez le précieusement, afin de pouvoir le consulter en cas de doute. SOMMAIRE les points clés L isolation

Plus en détail

www.residencemelodii.com CAEN - Appartements du 2 au 4 pièces

www.residencemelodii.com CAEN - Appartements du 2 au 4 pièces Réalisation Agence SEEGNE www.seegne.com Perspectives et plan masse : Images In Situ - Oeil-Extérieur. Carte : Google Map - Illustrations non contractuelles à la libre interprétation de l artiste. Photos

Plus en détail

LA COUR DES BRASSEURS à Strasbourg- Cronenbourg

LA COUR DES BRASSEURS à Strasbourg- Cronenbourg LA COUR DES BRASSEURS à Strasbourg- Cronenbourg La vie de quartier aux portes de la Ville * Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation,

Plus en détail

CHATOU. Côté Lacs. Résidentielle par nature

CHATOU. Côté Lacs. Résidentielle par nature * CHATOU Côté Lacs Résidentielle par nature * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, bâtiment basse consommation auprès de l organisme certificateur Cerqual. Les bords de Seine L'Église

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

l indépendance en toute sérénité

l indépendance en toute sérénité A P P A R T S E N I O R S N A N T E S S E N g h O R VIVRE à NANTES l indépendance en toute sérénité appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant,

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général

Notre fonctionnement. Nos missions. dle Conseil d Administration. dune équipe de 328 collaborateurs, sous la responsabilité du Directeur Général Notre fonctionnement Réhabilitation de la Résidence Anne de Bretagne - Sanitas dle Conseil d Administration de 23 membres dont 4 membres élus par les locataires pour un mandat de 4 ans. Il forme en son

Plus en détail

Le Clos de Baccharis 43

Le Clos de Baccharis 43 Le Clos de Baccharis 43 Le TOIT GIRONDIN Présentation du Toit Girondin Société anonyme coopérative de production d habitations à loyer modéré Société à capital variable (150 000 euros) 44 Le TOIT GIRONDIN

Plus en détail

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES

LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES Socateb, expert en traitement de façades. SOCATEB, ACTEUR DU SALON DE LA COPROPRIÉTÉ LA RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE, UN ENJEU ESSENTIEL POUR LES COPROPRIÉTAIRES DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2015 Le mot du Président

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

LOUNGE BASTILLE. à Paris XI ème. Branchez-vous au cœur de la capitale!

LOUNGE BASTILLE. à Paris XI ème. Branchez-vous au cœur de la capitale! LOUNGE BASTILLE à Paris XI ème Branchez-vous au cœur de la capitale! La place de la Bastille Bienvenue à Paris XI ème! Discret le jour et animé la nuit, à la fois populaire et branché, le XI ème arrondissement

Plus en détail

Un ensemble résidentiel harmonieux, au cœur d un paysage toulousain unique

Un ensemble résidentiel harmonieux, au cœur d un paysage toulousain unique Résidence LE SEVEN Un ensemble résidentiel harmonieux, au cœur d un paysage toulousain unique Au cœur du quartier Saint-Cyprien, Le Seven arbore de belles façades aux lignes sobres et élégantes, qui s

Plus en détail

BBC*, suivez le guide!

BBC*, suivez le guide! BBC*, suivez le guide! Les bons réflexes à avoir dans un logement performant *Bâtiment Basse Consommation Le BBC, c est quoi? Votre logement se situe dans un Bâtiment Basse Consommation qui consomme peu

Plus en détail

Jean Claude Mathis, d Eric Vuillemin

Jean Claude Mathis, d Eric Vuillemin Vendredi 30 août 2013 Jean Claude Mathis, Président d Aube Immobilier et de la SIABA, inaugure ce vendredi 30 aout 2013, en présence d Eric Vuillemin, maire de Romilly sur Seine, les dernières opérations

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé

Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Présentation de la politique de la Ville de Paris en matière de rénovation énergétique du parc de logements privé Chantier copropriété du Plan Bâtiment Grenelle 30 septembre 2011 Sommaire Les objectifs

Plus en détail

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E

B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E B O O K D E P R E S E N T A T I O N : D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E D E C O U V R I R L A R E S I D E N C E : N O M B R E & T Y P O L O G I E D E S L O G E M E N T S TYPOLOGIE & SURFACES La typologie

Plus en détail

Intégrateur en rénovation

Intégrateur en rénovation Intégrateur en rénovation 5 ème Européen 3 ème National 14 Md Chiffre d affaires 2011 CONSTRUCTION TRAVAUX PUBLICS ÉNERGIE CONSTRUCTION METALLIQUE CONCESSIONS CONSTRUCTION 22% 28% 23% 6% 16% DGGN 70 000

Plus en détail

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages

Les Villas Sérès La Chapelle d Armentières/ 59. Maison ossature bois. Et si vous découvriez ses avantages La Chapelle d Armentières/ 59 Maison ossature bois Et si vous découvriez ses avantages? Un confort de vie contemporain à 15 minutes de Lille Avec leurs bardages en bois, les Villas Sérès proposent une

Plus en détail

appart séniors une nouvelle solution d habitat

appart séniors une nouvelle solution d habitat appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant. Et mon balcon offre des vues vers la Loire! Ici, je profite des commerces à 150 mètres mais aussi

Plus en détail

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS

CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS CHAPITRE 6 : ANALYSE DES EFFETS CUMULES DU PROJET AVEC D AUTRES PROJETS CONNUS Page 365 Page 366 SOMMAIRE DU CHAPITRE 6 : 1. Introduction... 368 2. Projets connus dans l aire d étude... 368 2.1. Réaménagement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 Contact : Agence LAIR et ROYNETTE 01 43 70 24 64 LR@lair-roynette.fr Philippe LAIR 06 09 84 85 34 ph.lair@lair-roynette.fr L agence LAIR et ROYNETTE Créée en 1988, l

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Dijon, jeudi 13 septembre 2012. Inauguration du premier programme mixte de logements éco-quartier Hyacinthe-Vincent

Dijon, jeudi 13 septembre 2012. Inauguration du premier programme mixte de logements éco-quartier Hyacinthe-Vincent Dijon, jeudi 13 septembre 2012 Inauguration du premier programme mixte de logements éco-quartier Hyacinthe-Vincent Le 13 septembre 2012, François Rebsamen, Sénateur-Maire de Dijon, président du Grand Dijon

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Catherine Adam 03 81 61 50 88 catherine.adam@besancon.fr DOSSIER DE PRESSE Deuxième saison : Service de prêt de matériels de mesures pour les pertes d énergie (chauffage, électricité, eau) à destination des Bisontins : résidents et activités tertiaires Contacts

Plus en détail

LIGNE INDIGO à Perpignan

LIGNE INDIGO à Perpignan LIGNE INDIGO à Perpignan Le bien-être en cœur de ville *Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC-effinergie, Bâtiment Basse Consommation, auprès de l organisme certifi

Plus en détail

LE DOMAINE DE TRÉBO à Trappes Centre (78)

LE DOMAINE DE TRÉBO à Trappes Centre (78) LE DOMAINE DE TRÉBO à Trappes Centre (78) Découvrez un cœur de ville où il fait bon devenir propriétaire! (1) * Voir au dos de la plaquette. (1) Ceci n est pas un label. Cet immeuble fera l objet d une

Plus en détail

Dossier de presse. Inauguration de la résidence Pasteur Europe à Pierrefitte-sur-Seine. 55 logements

Dossier de presse. Inauguration de la résidence Pasteur Europe à Pierrefitte-sur-Seine. 55 logements Dossier de presse Inauguration de la résidence Pasteur Europe à Pierrefitte-sur-Seine 55 logements Communiqué de presse Le mardi 15 septembre à 18h à Pierrefitte-sur-Seine Inauguration des 55 nouveaux

Plus en détail

l environnement au cœur de Nanterre

l environnement au cœur de Nanterre l environnement au cœur de Nanterre 1 2 3 4 5 6 UN QUARTIER DURABLE DES LOGEMENTS MIXTES DES CONSTRUCTIONS PERFORMANTES UNE SOURCE D ÉNERGIE PILOTE UN SITE DÉPOLLUÉ UN PROJET PARTENARIAL UN ANCIEN SITE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Visite du chantier LE PALATINO - Paris 13e Mardi 21 avril 2015

DOSSIER DE PRESSE Visite du chantier LE PALATINO - Paris 13e Mardi 21 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE Visite du chantier LE PALATINO - Paris 13 e Mardi 21 avril 2015 SOMMAIRE Chiffres clés Présentation de l opération - Principales caractéristiques - Le projet architectural - Les phases

Plus en détail

LES BERGES DU CENTRE. Wasquehal

LES BERGES DU CENTRE. Wasquehal LES BERGES DU CENTRE Wasquehal LES BERGES DU CENTRE Wasquehal La sérénité au cœur du projet, Entourée d eau et de verdure, la résidence Les Berges du Centre est une invitation au bien-être. UNE RÉSIDENCE

Plus en détail

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S.

Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux. Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Habitat participatif: le rôle des aménageurs et bailleurs sociaux Sophie BARTH Chef du service juridique S.E.R.S. Petit rappel: qu est-ce qu un aménageur? Un aménageur est une société, publique ou privée,

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

VILLEURBANNE Mélodia. En parfaite harmonie

VILLEURBANNE Mélodia. En parfaite harmonie VILLEURBANNE Mélodia En parfaite harmonie * Programme réalisé en conformité avec les niveaux de performance énergétique fixés par la norme Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). Parc Bazin Villeurbanne

Plus en détail

Metz, une ville animée! Des accès pratiques

Metz, une ville animée! Des accès pratiques AU CŒUR D UN PARC Metz 2 Temple protestant Méttis Mettis Metz, une ville animée! Ville d Art et d Histoire, Metz offre aux visiteurs passionnés ses trésors architecturaux, riche d un patrimoine allant

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU U DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU COMMUNIQUÉ DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

Plus en détail

Erdréa. Nantes - Erdre-Porterie

Erdréa. Nantes - Erdre-Porterie Erdréa Nantes - Erdre-Porterie Un nouveau quartier au bord de l Erdre Une certaine douceur de vivre Nantes, en liaison directe avec les rives du site classé de l Erdre, l éco-quartier Erdre-Porterie, au

Plus en détail

L évasion en plein cœur de ville SAINT-OUEN. Cosy garden II

L évasion en plein cœur de ville SAINT-OUEN. Cosy garden II L évasion en plein cœur de ville SAINT-OUEN Cosy garden II SAINT-OUEN, Une ville dynamique en plein essor Mairie Marché aux puces Idéalement située en périphérie nord de Paris, Saint-Ouen est une ville

Plus en détail

Société d aménagement et de développement vert (SADV)

Société d aménagement et de développement vert (SADV) Société d aménagement et de développement vert (SADV) 1. PRESENTATION SADV Vocation SADV est responsable de l aménagement et du développement de projets urbains à forte visibilité dans le plan stratégique

Plus en détail

Dossier de presse Pose de la première pierre Groupe scolaire Léo-Lagrange. Septembre 2012

Dossier de presse Pose de la première pierre Groupe scolaire Léo-Lagrange. Septembre 2012 Dossier de presse Pose de la première pierre Groupe scolaire Léo-Lagrange Septembre 2012 Sommaire Le projet Retour au naturel Les travaux Historique et calendrier des travaux L inauguration p. 3 p. 4 p.

Plus en détail

ATELIER URBAIN QUARTIER CHARLES DE GAULLE 28 SEPTEMBRE 2015 COMPTE RENDU

ATELIER URBAIN QUARTIER CHARLES DE GAULLE 28 SEPTEMBRE 2015 COMPTE RENDU ATELIER URBAIN QUARTIER CHARLES DE GAULLE 28 SEPTEMBRE 2015 COMPTE RENDU Présents : Corinne Valls, Maire de Romainville, Asma GASRI, Présidente de Romainville Habitat, Maire adjointe habitat et Hygiène

Plus en détail

R.E.Pos la Roulotte à Energie POSitive

R.E.Pos la Roulotte à Energie POSitive R.E.Pos la Roulotte à Energie POSitive 1 PRESENTATION DE R.E.POS ( ROULOTTE A ENERGIE POSITIVE) Née de l association des compétences des Sociétés Leroux Gonssard et Lignobat, la roulotte à énergie positive

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Résidence Lebon à Nanterre 23 logements collectifs PLUS/PLAI & Un projet social innovant

DOSSIER DE PRESSE Résidence Lebon à Nanterre 23 logements collectifs PLUS/PLAI & Un projet social innovant DOSSIER DE PRESSE Résidence Lebon à Nanterre 23 logements collectifs PLUS/PLAI & Un projet social innovant Photo : Agence 11h45 Juillet 2015 1 RÉSIDENCE LEBON Nanterre Centre-ville 23 logements locatifs

Plus en détail

Dossier de presse. CMB lutte contre les passoires thermiques! www.cmb-bois.fr. CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37

Dossier de presse. CMB lutte contre les passoires thermiques! www.cmb-bois.fr. CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37 CMB présente à H Expo Hall 8 Allée A - Stand A 37 Communiqué de presse - septembre 2012 En ligne sur CMB lutte contre les passoires thermiques! Dossier de presse CMB, depuis près de 30 ans, travaille à

Plus en détail

A La Garenne-Colombes (92), le jardin de La Défense

A La Garenne-Colombes (92), le jardin de La Défense INVESTISSEMENT EN NUE-PROPRIETE IMMOBILIER ANCIEN Le Parc Médéric A La Garenne-Colombes (92), le jardin de La Défense La Garenne-Colombes, une ville au charme protégé La Garenne-Colombes est une ville

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

La clé. L accès. de la propriété à la propriété. domaxia.fr

La clé. L accès. de la propriété à la propriété. domaxia.fr La clé L accès de la propriété à la propriété domaxia.fr L accession en Île-de-France 2 français sur 3 déclarent vouloir devenir propriétaire* CEPENDANT, 83% D ENTRE EUX RENCONTRENT DES FREINS A L ACCESSION

Plus en détail

LES ESSENTIELS LES BÉNÉFICES D UN LOGEMENT CERTIFIÉ NF LOGEMENT BIEN VOUS RENSEIGNER CERTIFICATION

LES ESSENTIELS LES BÉNÉFICES D UN LOGEMENT CERTIFIÉ NF LOGEMENT BIEN VOUS RENSEIGNER CERTIFICATION BIEN VOUS RENSEIGNER Pour trouver un logement certifié : www.qualite-logement.org QUALITEL 136, boulevard Saint-Germain 75006 Paris T. 01 42 34 53 29 F. 01 42 34 53 27 Résidence Les Jardins d Ophélie,

Plus en détail

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Wingo EASYLIFE solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Wingo Chaudière fioul À CONDENSATION EASYLIFE La condensation fioul à prix gagnant! >> Un maximum d économies >> Le confort accessible >> Idéale pour

Plus en détail

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Cost-effective Low-energy Advanced Sustainable Solutions www.class1.dk Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Le rapport complet est disponible

Plus en détail

Gex. Résidence du Grand Parc B B C BATIMENT B A S S E C O N S O M M AT I O N

Gex. Résidence du Grand Parc B B C BATIMENT B A S S E C O N S O M M AT I O N Gex Résidence du Grand Parc B B C BTIMENT B S S E C O N S O M M T I O N Un nouvel art de vivre NE Cadre de vie Ville de Gex Le plaisir de vivre en grandeur nature! à 15 MINUTES DE GENÈVE Située aux portes

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

«Faciliter votre entrée dans le logement»

«Faciliter votre entrée dans le logement» 1 A C C U E I L L I R «Faciliter votre entrée dans le logement» LE MANS HABITAT vous accompagne dès votre arrivée... Au moment des formalités d emménagement, nos conseillers sont là pour répondre à toutes

Plus en détail

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière Covéa Immobilier L expertise au service de la valorisation immobilière L immobilier au sein de Covéa Covéa Immobilier Créé en janvier 2008, Covéa Immobilier mutualise les moyens et les savoir-faire des

Plus en détail

Le Bassin intime et authentique

Le Bassin intime et authentique AU CŒUR DE LA VILLE DE BIGANOS 6 MAISONS 9 APPARTEMENTS Le Bassin intime et authentique Aquipierre-biganos-plaq.indd 1 18/09/12 14:46 ENTRE BORDEAUX ET ARCACHON UNE SITUATION REMARQUABLE À Biganos, entre

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Lyon 8 e. Offrez-vous plus de latitude

Lyon 8 e. Offrez-vous plus de latitude Lyon 8 e REGLEMENTATION THERMIQUE 2012* Offrez-vous plus de latitude * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, bâtiment basse consommation auprès de l organisme certificateur Cerqual. Un

Plus en détail

LE LOGEMENT SOCIAL ET L ERADICATION DE L AMIANTE

LE LOGEMENT SOCIAL ET L ERADICATION DE L AMIANTE LE LOGEMENT SOCIAL ET L ERADICATION DE L AMIANTE UN TEMOIGNAGE 1 Le Nord- Pas de Calais entre Londres (250km), Paris (220km) et Bruxelles (110km). Capitale LILLE Une région urbaine 4,1 millions d habitants

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Paris, le 22 janvier 2015 INAUGURATION 22 JANVIER 9H 30/36, BD DAVOUT 9/17, RUE REYNALDO-HAHN 75020 PARIS

DOSSIER DE PRESSE Paris, le 22 janvier 2015 INAUGURATION 22 JANVIER 9H 30/36, BD DAVOUT 9/17, RUE REYNALDO-HAHN 75020 PARIS QUALITE ENVIRONNEMENTALE DES LOGEMENTS SOCIAUX LA VILLE DE PARIS, CERQUAL ET PARIS HABITAT INAUGURENT UNE OPERATION RESPECTANT LES OBJECTIFS DU PLAN CLIMAT DE LA VILLE DE PARIS. INAUGURATION 22 JANVIER

Plus en détail

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout

>> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa place partout solaire bois pompes à chaleur Condensation fioul/gaz Kaliko CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE EASYLIFE L air, source d eau chaude >> 70% d eau chaude gratuite >> Couvre les besoins d une famille >> Trouve sa

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS

LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS MINISTERE DES TRAVAUX PUBLICS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE LYCEE TECHNIQUE DES ARTS ET METIERS RESTAURANT SCOLAIRE ET HALL DE SPORTS CONFERENCE DE PRESSE 20 mai

Plus en détail

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2

Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014. Sommaire. L engagement du Département pour les collèges - p 2 DOSSIER DE PRESSE Restructuration du collège La source à Mouthe Pose de la première pierre Mardi 17 juin 2014 Sommaire L engagement du Département pour les collèges - p 2 Travaux d extension et de restructuration

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

DEVENEZ PROPRIÉTAIRE!

DEVENEZ PROPRIÉTAIRE! COURDIMANCHE (95) Devenez propriétaire grâce à la Location-Accession. Cette résidence est composée de 19 maisons de ville, du T4 au T5, originales et spacieuses avec équipements de qualité (places de parking

Plus en détail

(1) La résidence est réalisée en conformité avec les niveaux de performance énergétique fixés par la norme Réglementation Thermique 2012 (RT 2012).

(1) La résidence est réalisée en conformité avec les niveaux de performance énergétique fixés par la norme Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). (1) REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 (1) La résidence est réalisée en conformité avec les niveaux de performance énergétique fixés par la norme Réglementation Thermique 2012 (RT 2012). La mairie de Bourg-la-Reine

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

Central Parc VILLEURBANNE

Central Parc VILLEURBANNE Central Parc VILLEURBANNE Adoptez le dynamisme d une ville en mouvement et vivez face à un parc! Au cœur du Grand Lyon, Villeurbanne offre le visage aux multiples facettes d une ville bien de son temps.

Plus en détail

Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex. Promoteur certifié ISO 9001

Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex. Promoteur certifié ISO 9001 Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex Promoteur certifié ISO 9001 SOGEPROM - SA au capital de 54 450 000. Siège social : Immeuble Ile de France 3,

Plus en détail

H2CO. Po u r construire durablement. Habitat à Coûts et Consommations Optimisés. PUCA plan urbanisme construction architecture. Construire autrement

H2CO. Po u r construire durablement. Habitat à Coûts et Consommations Optimisés. PUCA plan urbanisme construction architecture. Construire autrement H2CO Habitat à Coûts et Consommations Optimisés Po u r construire durablement Ministère de l écologie, de l énergie, du Développement durable et de la mer Direction Générale de l aménagement, du logement

Plus en détail

L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement.

L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement. L individualisation des charges locatives en logement social Une expérimentation un développement. 1 Présentation de la société. La SEM Habitat du Pays Châtelleraudais. Bailleur social -1747 logements

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive

Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch. Projets pilotes à énergie positive Visite de chantier du nouveau bâtiment de l Administration de la nature et des forêts à Diekirch Projets pilotes à énergie positive Dossier de presse 26 août 2014 Le nouveau bâtiment administratif pour

Plus en détail

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS

LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS LA REQUALIFICATION DE LA RÉSIDENCE EUCLIDE A TOURCOING INTERVENANTS Maître d ouvrage : Vilogia - Assistance à maîtrise d ouvrage : Itaq Equipe de conception-réalisation - Architecte : Atelier Charles Renard

Plus en détail

L ASCENSEUR NUMERIQUE

L ASCENSEUR NUMERIQUE L ASCENSEUR NUMERIQUE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Alfortville, le 23 juin 2009 L ascenseur numérique : une innovation mondiale chez un bailleur social à Alfortville pour un Nouveau Vivre ensemble

Plus en détail

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013

Dossier de presse. Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016. Nantes, le 21 février 2013 Nantes, le 21 février 2013 Exposition ERDRE PORTERIE 2013-2016 Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr Sommaire Communiqué de synthèse

Plus en détail

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009

Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014. Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 Réunion du 25 Novembre 2009 Opération : 103/105 rue Raymond Losserand / 49 rue de Gergovie 75014 1. Situation et contexte urbain 2.

Plus en détail

DESIGN INTÉGRÉ + DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL. MICHEL LAUZON, architecte et associé principal

DESIGN INTÉGRÉ + DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL. MICHEL LAUZON, architecte et associé principal DESIGN INTÉGRÉ + DÉVELOPPEMENT RÉSIDENTIEL MICHEL LAUZON, architecte et associé principal SOMMAIRE 1. DESIGN INTÉGRÉ A. LIGNES DIRECTRICES B. DÉFINITION DE L IDENTITÉ C. DESIGN ARCHITECTURAL D. COMMUNICATION

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie

Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie Parc résidentiel: des solutions adaptées à la typologie A. De Herde 1 1. Typologie du logement wallon (dans le cadre du projet de recherche LEHR, mené conjointement par la PHP, le CSTC et l UCL, financé

Plus en détail

la Maison du Patrimoine dossier de presse

la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine dossier de presse la Maison du Patrimoine sommaire

Plus en détail

URBAN À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES. 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES

URBAN À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES. 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES URBAN C O R M E I L L E S - E N - PA R I S I S ( 9 5 ) À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES Situé en plein cœur du nouveau quartier des Bois

Plus en détail

Dossier de Presse. Résidence Amiral de la Bretonnière. Les logements font peau neuve. Dinan Codi Habitat

Dossier de Presse. Résidence Amiral de la Bretonnière. Les logements font peau neuve. Dinan Codi Habitat Dossier de Presse Résidence Amiral de la Bretonnière Les logements font peau neuve 1 rue de la Violette BP 61017 22101 QUEVERT tèl. 02 96 87 15 15 fax 02 96 87 15 20 dinan.ophlm@dinan-habitat.fr www.dinan-habitat.fr

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Résidence Jules-César à Saint-Ouen-l Aumône (95) 52 logements neufs 48 logements réhabilités 32 logements démolis

DOSSIER DE PRESSE Résidence Jules-César à Saint-Ouen-l Aumône (95) 52 logements neufs 48 logements réhabilités 32 logements démolis DOSSIER DE PRESSE Résidence Jules-César à Saint-Ouen-l Aumône (95) 52 logements neufs 48 logements réhabilités 32 logements démolis Photo : AKPA 29 Juin 2015 1 RÉSIDENCE JULES-CÉSAR 52 logements neufs

Plus en détail

vers un nouveau quartier

vers un nouveau quartier Les Hauts de Joinville vers un nouveau quartier Ensemble, partageons le projet et concevons l espace public de demain réunion publique jeudi 2 juillet 2009 20h salle Pierre & Jacques Prévert Hôtel de Ville

Plus en détail

NOUVEAUTE RT2012. Rappel surface de plancher :

NOUVEAUTE RT2012. Rappel surface de plancher : NOUVEAUTE RT2012 1/ Pour un bâtiment neuf si la surface de plancher du permis de construire ET la Srt est inférieur à 50m2 c est le RT existant éléments pas éléments qui s applique Rappel surface de plancher

Plus en détail