Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur"

Transcription

1 Ventilation Non Invasive Adaptation patient/ventilateur F. Vargas G. Hilbert Département de Réanimation Médicale CHU Pellegrin-Tripode - Bordeaux DESC de Réanimation Médicale Toulouse 15 et 16 mars 2007

2 Choix de l interface mode et «réglages» ADAPTER UN PATIENT A LA VNI Aspects généraux Mode ventilatoire Optimiser les réglages Aspects spécifiques Problème des fuites Optimiser l interface

3 AJRCCM 2001; 163: Facteurs de réussite ou d échec de la VNI % 100 Tolérance % 30 Fuites majeures bonne mauvaise Réussite Echec 0 Réussite Echec

4 VS - AI - PEP

5

6

7

8 AM J RESPIR CRIT CARE MED 1998;157:

9 Les efforts inefficaces Ascension du débit 17 efforts du patient Efforts inefficaces Dépression simultanée 10 cycles monitorés par le ventilateur

10 Efforts inefficaces VNI - Helmet

11 Pourquoi l effort est inefficace? Effort inspiratoire généré par le patient Non détecté par le ventilateur: Pas de cycle machine Augmentation de l effort nécessaire pour déclencher le cycle: Auto PEEP Trigger Inspiratoire Faiblesse de l effort: Diminution de la commande centrale Muscle diaphragmatique

12 AM J RESPIR CRIT CARE MED 1998;157:

13 PEPi Seul les deux dépressions ayant vaincus l auto PEPi sont récompensées. Gladwin ICM 1998; 24:898

14 Intensive Care Med 1995; 21: Asynchrony PEEPi

15 Auto déclenchement Cycle imposé par la machine mais non déclenché par le patient.

16 Débit Poes VNI «Helmet» Paw Pga Pdi

17 Auto déclenchement Déclenché par: 1. Les battements cardiaques 2. Une fuite 3. Présence d eau dans le circuit 4. Trigger trop bas

18

19 Importance de la fuite et auto-déclenchement Bernstein et al, Crit Care Med 1995; 23:

20 SRLF 2006

21 VNI - Ventilation en aide inspiratoire (VS -AI-PEP) 1) Mode VNI VS AI - PEP 2) Monitoring: Volume, fréquence, courbes+++ pression débit 3) Trigger : sens max (limite auto-déclenchement) par exemple: Trigger en débit: 1 à 3 l/mi 4) PEP 4-55 cm H2O (80% de PEPi (?)) 5) Pente élevée e (prés s du maximum 80%) 6) AI Vte = ml/kg, 30 FRspont 25, confort 7) Cycling 25% mais Moins (10%) si restrictif Plus (45%) si patient BPCO 8) FiO2 pour SaO2 > 92%? patient BPCO? 9) Masque facial prototype si «helmet»:: réglage r spécifique

22

23 ERJ 2004; 23: patients BPCO au décours d une décompensation aiguë

24 ERJ 2004; 23: Fuites Tolérance

25 VNI - Ventilation en aide inspiratoire (VS -AI-PEP) 1) Mode VNI VS AI - PEP 2) Monitoring: Volume, fréquence, courbes+++ pression débit 3) Trigger : sens max (limite auto-déclenchement) par exemple: Trigger en débit: d 1 à 3 l/mi 4) PEP 4-55 cm H2O (80% de PEPi (?)) 5) Pente élevée (prés du maximum 80%) 6) AI Vte = ml/kg, 30 FRspont 25, confort 7) Cycling 25% mais Moins (10%) si restrictif Plus (45%) si patient BPCO 8) FiO2 pour SaO2 > 92%? patient BPCO? 9) Masque facial prototype si «helmet»:: réglage r spécifique

26

27 Aide inspiratoire et charge imposée aux muscles respiratoires Brochard L et al. Am Rev Respir Dis 1989; 139:

28 Poursuite de l insufflation au delà du temps inspiratoire du patient. Trop d aide = Trop de volume et donc Trop de temps

29 AJRCCM 2002; 166:21-30

30 AJRCCM 2002; 166:21-30

31 Déterminants des efforts inspiratoires inefficaces Leung et al. Am J Respir Crit Care Med 1997; 155: Respirations précédents les efforts inefficaces Respirations précédents Les efforts efficaces p TI/TE 1.87 ± ± 0.05 <0.005 VT (ml) 486 ± ± 16 < 0.02 PEPi, cmh2o 4.22 ± ± 0.23 <

32 AJRCCM 1997; 155: Niveau d AI et efforts inspiratoires inefficaces

33 Niveau d AI et fuites au masque de VNI AI 15 cmh2o AI 16 cmh2o Fuite

34 AJRCCM 1997 La pression alvéolaire en aide inspiratoire dépend de la relation pression volume du patient. Elle peut être très/trop importante

35 VNI - Ventilation en aide inspiratoire (VS -AI-PEP) 1) Mode VNI VS AI - PEP 2) Monitoring: Volume, fréquence, courbes+++ pression débit 3) Trigger : sens max (limite auto-déclenchement) par exemple: Trigger en débit: d 1 à 3 l/mi 4) PEP 4-55 cm H2O (80% de PEPi (?)) 5) Pente élevée e (prés s du maximum 80%) 6) AI Vte = 6-8 ml/kg, 30 FR spont 25, confort 7) Cycling 25% mais Moins (10%) si restrictif Plus (45%) si patient BPCO 8) FiO2 pour SaO2 > 92%? patient BPCO? 9) Masque facial prototype si «helmet»:: réglage r spécifique

36

37 Les systèmes d arrêt de l inspiration en Aide Paw ( cmh 2 0 ) déclenchement Le débit de coupure Cyclage en fonction de la chute du débit inspiratoire PEP = 10 cmh 2 O Débit ( l.min -1 ) secondes 40 0 Le dépassement du niveau d aide inspiratoire secondes La limitation du temps inspiratoire Trigger en temps Réglage d un Ti max

38 Trigger expiratoire : débit de coupure

39 Cyclage et syndrome obstructif Tassaux et al. Am J Respir Crit Care Med 2003; 167: A301 Lors d augmentation des résistances: Pour une même pression (un même niveau d aide) Le débit sera plus faible

40 Cyclage inspiratoire : expiratoire et syndrome obstructif Parthasarathay et al. Am J Respir Crit Care Med 1998; 158:

41

42

43 Débit de coupure 5 % Débit de coupure 45 %

44

45 Aide Inspiratoire VNI : présence de fuites Pression Inspiration prolongée Temps Débit de fuite Débit Temps

46 FUITES d air Asynchronie patient Ventilateur

47 Etude asynchronie ventilation non invasive - 5 secondes

48 Etude asynchronie ventilation non invasive - 5 secondes

49 SRLF 2006

50 VNI - Ventilation en aide inspiratoire (VS -AI-PEP) 1) Mode VNI VS AI - PEP 2) Monitoring: Volume, fréquence, courbes+++ pression débit 3) Trigger : sens max (limite auto-déclenchement) par exemple: Trigger en débit: d 1 à 3 l/mi 4) PEP 4-55 cm H2O (80% de PEPi (?)) 5) Pente élevée e (prés s du maximum 80%) 6) AI Vte = ml/kg, 30 FRspont 25, confort 7) Cycling 25% mais Moins (10%) si restrictif Plus (45%) si patient BPCO 8) FiO2 pour SaO2 > 92%? patient BPCO? 9) Masque facial prototype si «helmet»:: réglage r spécifique

51 ASPECTS PRATIQUES Efforts inspiratoires inefficaces Trigger inspiratoire «bien réglé» Cyclage tardif? Aide inspiratoire PEEPe Efforts inspiratoires importants Pente de pressurisation Aide inspiratoire Cyclage tardif (activité musculaire expiratoire) Consigne de cyclage paramétrable Aide inspiratoire Cyclage en temps

52 Présence de fuites en VNI, que faire? Inutile de trop serrer le masque!!! Éliminer SNG (passe sonde) Modifier interface (taille) Diminuer le niveau de pression d Aide Inspiratoire (si possible) Modification du trigger expiratoire si réglage disponible

53 CHOIX DE L INTERFACE

54

55

56 L interface idéale?

57

58

59 Intensive Care Med (2007) 33:74 81

60 VNI post extubation: Masque facial Helmet Helmet optimisé RS Masque Helmet helmet optimisé Débit Poes Paw Pga Pdi PTPdi 9 3,5 6 3,8

61

62 «Helmet»

63 VNI - Ventilation en aide inspiratoire (VS -AI-PEP) 1) Mode VNI VS AI - PEP 2) Monitoring: Volume, fréquence, courbes+++ pression débit 3) Trigger : sens max (limite auto-déclenchement) par exemple: Trigger en débit: d 1 à 3 l/mi 4) PEP 4-55 cm H2O (80% de PEPi (?)) 5) Pente élevée e (prés s du maximum 80%) 6) AI Vte = ml/kg, 30 FRspont 25, confort 7) Cycling 25% mais Moins (10%) si restrictif Plus (45%) si patient BPCO 8) FiO2 pour SaO2 > 92%? patient BPCO? 9) Masque facial prototype si «helmet»: réglage spécifique

64 Aide inspiratoire Oxygénation et confort

65 Même niveau d AI Chest 1993; 103:

66 Chest 1993; 103: L = PaO2: mmhg I = PaO2: mmhg H = PaO2: mmhg Augmentation des centres respiratoires (du W) par diminution de la FiO2

67 Intensive Care Med (2006) 32:

68 VNI - Ventilation en aide inspiratoire (VS -AI-PEP) 1) Mode VNI VS AI - PEP 2) Monitoring: Volume, fréquence, courbes+++ pression débit 3) Trigger : sens max (limite auto-déclenchement) par exemple: Trigger en débit: d 1 à 3 l/mi 4) PEP 4-55 cm H2O (80% de PEPi (?)) 5) Pente élevée e (prés s du maximum 80%) 6) AI Vte = ml/kg, 30 FRspont 25, confort 7) Cycling 25% mais Moins (10%) si restrictif Plus (45%) si patient BPCO 8) FiO2 pour SaO2 > 92%? patient BPCO 88 < SaO2 < 92%? 9) Masque facial prototype si «helmet»:: réglage r spécifique

69 Le «savoir faire» de l équipe

70 VNI : formation du personnel (fondamental +++)

71 There may be several reasons why noninvasive ventilation was ineffective in preventing the need for reintubation in our study. First, the success of noninvasive ventilation could be dependent on the Experience Of The Health Care Team Using The Technique. All the centers participating in this study, had incorporated noninvasive ventilation into their ROUTINE CLINICAL PRACTICES at least ONE YEAR BEFORE the start of the study. The findings in the study by Keenan et al.(jama 2002), in which a ONE YEAR Training Period was undertaken before the start of the trial, were similar to ours.

72 Sédation intra veineuse en objectif de concentration au Propofol lors des séances de ventilation non invasive chez des patients en insuffisance respiratoire aiguë Clouzeau B, Herpe B, Bui HN, Pujol W, Vargas F, Gruson D, Hilbert G SRLF 2007

73 Intensive Care Med (2007) 33:82 87

74 VNI - Ventilation en aide inspiratoire (VS -AI-PEP) 1) Mode VNI VS AI - PEP 2) Monitoring: Volume, fréquence, courbes+++ pression débit 3) Trigger : sens max (limite auto-déclenchement) par exemple: Trigger en débit: 1 à 3 l/mi 4) PEP 4-5 cm H2O (80% de PEPi (?)) 5) Pente élevée (prés du maximum 80%) 6) AI Vte = 6-8 ml/kg, 30 FRspont 25, confort 7) Cycling 25% mais Moins (10%) si restrictif Plus (45%) si patient BPCO 8) FiO2 pour SaO2 > 92%? patient BPCO? 9) Masque facial prototype si «helmet»: réglage spécifique

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63)

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE AER 2015 Christophe ROUX LYON 06/11/15 S.I. CH de THIERS (63) INTRODUCTION Fin des années 80, débuts de la VNI version moderne. Technique répandue de plus en

Plus en détail

VNI pour décompensation aigue de BPCO

VNI pour décompensation aigue de BPCO VNI pour décompensation aigue de BPCO Jean-Michel Arnal Sce de réanimation polyvalente et hyperbare Hôpital Font Pré. Toulon jean-michel@arnal.org Rationnel De l obstruction à l hyperinflation Conséquences

Plus en détail

Groupe 1 somnovni 12/12/14

Groupe 1 somnovni 12/12/14 Recommandations HAS 2014! Pas encore parues indications VNI! Indication VNI en cas d une hypoventilation alveolaire = Hypercapnie : " PtCO2 nocturne > 50 mmhg " Et/ou d une PaCO2 diurne > 45 mmhg! Cas

Plus en détail

Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation)

Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation) Prof. Philippe Jolliet, Chef de Département DCILM (Soins intensifs/urgences/bloc opératoire/endoscopie/stérilisation) Quels sont les enjeux? Evolution des modes ventilatoires en ventilation invasive études

Plus en détail

La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!»

La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!» La ventilation non invasive: «savoir les régler, souffler ne suffit pas!» Alain.palot@ap-hm.fr Benjamin.coiffard@ap-hm.fr Quel ventilateur? Niveau 1 Ventilateurs sans batterie < 8 h BPCO SOH Déformation

Plus en détail

Ventilation Non Invasive en Médecine d urgence. Indications

Ventilation Non Invasive en Médecine d urgence. Indications Ventilation Non Invasive en Médecine d urgence Indications Jérôme CUNY 29 mai 2015 Collège Régional de Médecine d Urgence Nord-Pas-de-Calais EQUIPE FORMEE INDICATION POSEE VNI MATERIELS ADAPTES ET PERFORMANTS

Plus en détail

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes

ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes ASSYNCHRONIES PATIENTS VENTILATEURS : Interprétation des courbes Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical

Plus en détail

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles

Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles Frédéric BONNIER Kinésithérapeute Hôpital Universitaire Erasme Bruxelles La Bipap Cpap Ventilation à 2 niveaux de pression. Peep / Pression inspiratoire Fréquence spontanée / backup + O2 si nécessaire

Plus en détail

Les recommandations des experts de la SRLF

Les recommandations des experts de la SRLF Réanim Urgences 2000 ; 9 : 407-12 2000 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés Les recommandations des experts de la SRLF Champ n 1 Définition et fiabilité des paramètres

Plus en détail

Qu est-ce que la VNI?

Qu est-ce que la VNI? Qu est-ce que la VNI? Docteur Sandrine Pontier Service de Pneumologie, Unité de Soins Intensifs Hôpital Larrey CHU de Toulouse La Ventilation Non Invasive (VNI) est devenu au cours de ces dernières années,

Plus en détail

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016

VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 VNI, comment la régler aux urgences? Dr Sudrial, SAMU 974, Séminaire interrégional DESC MU, Région Sud Ouest Océan Indien, 18 Mars 2016 Plan La mise en place Les modes Les réglages Les problèmes rencontrés

Plus en détail

Comment démarrer une VNI? Jalila BEN KHELIL Sce de Réanimation Respiratoire, Hôpital A. Mami-Ariana

Comment démarrer une VNI? Jalila BEN KHELIL Sce de Réanimation Respiratoire, Hôpital A. Mami-Ariana Comment démarrer une VNI? Jalila BEN KHELIL Sce de Réanimation Respiratoire, Hôpital A. Mami-Ariana Introduction Dans quelles pathologies? À quel endroit, quel service? Quelle surveillance? Objectifs et

Plus en détail

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009

VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE. Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 VENTILATION MECANIQUE DE L ASTHME AIGU GRAVE Ducos Guillaume DESC Réanimation Médicale Mars 2009 EPIDEMIOLOGIE En France 3-4 millions d asthmatiques 50 000 à 100000 AAG services d urgence 8000 à 16 000

Plus en détail

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR

PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE. DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR PATIENT ASYNCHRONE SOUS VENTILATION MECANIQUE DESC Réa, Mars 2007 H.VINOUR Définition Désynchronisation entre le cycle respiratoire du patient et le cycle du ventilateur Définition Désynchronisation entre

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages

VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages VENTILATION NON INVASIVE à domicile Modes et réglages François CHABOT Maladies Respiratoires et Réanimation Respiratoire CHU de Nancy 15 octobre 2011 Ventilation non invasive Ventilation en pression négative

Plus en détail

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD

Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Monitoring du SDRA Simple ou compliqué? Jean-Christophe M Richard, MD PhD Emergency and Pre-Hospital divisions SAMU 74 INSERM UMR 955 Eq13 REVA: European Network on Mechanical Ventilation CONFLICTS OF

Plus en détail

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet

La Capnographie. Intérêt en médecine d urgence. Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet La Capnographie Intérêt en médecine d urgence Dr B.Barberon, Dr P. Cano, Dr Pierre Michelet Introduction Les recommandations des sociétés savantes ( pour la France SFMU,SFAR,SRLF) pour le monitorage du

Plus en détail

Ventilation Non-Invasive

Ventilation Non-Invasive Ventilation Non-Invasive chez les enfants Indications et contre indications Etienne Javouhey, Emmanuelle Bertholet Hôpital Edouard Herriot, Lyon VNI (en aigu) chez l enfant Aucune étude contrôlée Peu de

Plus en détail

La ventilation non invasive aux soins intensifs

La ventilation non invasive aux soins intensifs La ventilation non invasive aux soins intensifs Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 BiPAP (Bi-level Positive Airway Pressure)

Plus en détail

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA

Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA Asynchronies patient ventilateur: mode NAVA F. Vargas Service de Réanimation Médicale 59 ème réunion interrégionale de Réanimation Médicale AJRCCM 2000 Fin d inspiration Retard à l expiration Retard à

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Pr. Vincent Castelain Service de réanimation médicale Hôpital de Hautepierre / Strasbourg Plan Historique Concept et Mécanique Physiopathologie Les différents modes

Plus en détail

Modes ventilatoires conventionnels et dérivés. A. Mercat

Modes ventilatoires conventionnels et dérivés. A. Mercat Modes ventilatoires conventionnels et dérivés A. Mercat Cycles ventilatoires Déclenchement (trigger) P 0 Variable contrôlée (limit) V 0 Cyclage (cycling) t Classification des cycles Spontaneous Mandatory

Plus en détail

VNI en urgences pour quels malades?

VNI en urgences pour quels malades? VNI en urgences pour quels malades? Dr Laura Laudrin, Urgences-SMUR, CH Chinon - PLAN Définition Avantages Indications Contre-indications Mise en place Effets indésirables et limites Conclusions 2 Définition

Plus en détail

Interfaces pour la ventilation non invasive de l enfant: critères de choix et surveillance Isabelle PIN. Pédiatrie. CHU de Grenoble D. Zerillo et l équipe de VNI. AGIRàdom. Grenoble Les différentes interfaces

Plus en détail

Ventilateur. Solution idéale. Système nerveux central. Nerf phrénique. Excitation diaphragmatique. Contraction diaphragmatique

Ventilateur. Solution idéale. Système nerveux central. Nerf phrénique. Excitation diaphragmatique. Contraction diaphragmatique Trigger (Déclenchement) Système nerveux central Solution idéale Nerf phrénique Excitation diaphragmatique Contraction diaphragmatique Ventilateur Expansion thoraco-pulmonaire Pression, débit, volume Technologie

Plus en détail

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi

Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Sébastien Ninite Infirmier Chef de Service CHU de Charleroi Dr Patrick Biston, médecin chef de service des soins intensifs du CHU Charleroi A l équipe médico-infirmière des soins intensifs du CHU de Charleroi

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique

Principes de la ventilation mécanique Principes de la ventilation mécanique Dr Guillaume Carteaux Réanimation médicale, Groupe de recherche CARMAS Hôpitaux universitaires Henri Mondor guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr Objectifs Comprendre les

Plus en détail

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. Jean-François Burle Réanimation Médicale et Surveillance Continue Médicale Hôpitaux du Nord, Lyon

MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE. Jean-François Burle Réanimation Médicale et Surveillance Continue Médicale Hôpitaux du Nord, Lyon MISE EN PLACE D UNE VENTILATION NON INVASIVE Jean-François Burle Réanimation Médicale et Surveillance Continue Médicale Hôpitaux du Nord, Lyon VNI Ø VNI = méthode permettant une assistance ventilatoire

Plus en détail

VENTILATION NON INVASIVE

VENTILATION NON INVASIVE VENTILATION NON INVASIVE INDICATIONS DE LA VNI Envisageable chez un patient en IRA capable de comprendre et de collaborer : Fatigué mais non épuisé, Signes de détresse notamment FR > 25/minute, respiration

Plus en détail

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation

NAVA: Nouveautés et place en Réanimation NAVA: Nouveautés et place en Réanimation Frederic Vargas Service de Réanimation Bordeaux CRCT- Inserm U1045 Université de Bordeaux 2 Déclaration de liens La société Maquet soutient notre recherche sur

Plus en détail

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP)

Indications, modalités, conduite, et arrêt de l assistance respiratoire post-extubation (VNI, CPAP) Réanimation 2001 ; 10 : 744-9 2001 Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés S1624069301001955/FLA COMMUNICATIONS DES EXPERTS Indications, modalités, conduite, et arrêt de

Plus en détail

Les bases de la ventilation mécanique

Les bases de la ventilation mécanique Les bases de la ventilation mécanique JM Constantin, M.D. Ph.D. GRED CNRS 6293 INSERM U1103 Département de Médecine Périopératoire Responsable des Réanimations CHU Clermont-Ferrand ventilation mécanique

Plus en détail

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017

Critères prédictifs. Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations. Réanimation 2017 Difficultés et échecs du sevrage de la ventilation mécanique et des extubations Critères prédictifs Session thématique Infirmiers et Kinésithérapeutes Réanimation 2017 Matthieu REFFIENNA Kinésithérapeute

Plus en détail

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI

Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Principes de la ventilation mécanique: de la VNI à la VI Guillaume CARTEAUX Service de Réanimation Médicale, Hôpital Henri Mondor, Créteil guillaume.carteaux@hmn.aphp.fr DES de pneumologie 05-04-2013 Ventilateurs

Plus en détail

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Bases de la ventilation mécanique C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Ventilation mécanique: définition Technique prothétique qui permet de suppléer temporairement la défaillance de l appareil ventilatoire

Plus en détail

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN

Bases de la ventilation mécanique. C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Bases de la ventilation mécanique C. Damm Réanimation Chirurgicale ROUEN Ventilation mécanique: définition Technique prothétique qui permet de suppléer temporairement la défaillance de l appareil ventilatoire

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. VENTILATION SERVO-s CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES

FICHE TECHNIQUE. VENTILATION SERVO-s CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES FICHE TECHNIQUE VENTILATION CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES Le dispose de fonctions de ventilation SERVO uniques pour les patients adultes et pédiatriques Plusieurs modes de ventilation de série et en option

Plus en détail

Les principaux modes ventilatoires. Pr Antoine Roch Réanimation-Détresses respiratoires et infections sévères Marseille CHU Nord

Les principaux modes ventilatoires. Pr Antoine Roch Réanimation-Détresses respiratoires et infections sévères Marseille CHU Nord Les principaux modes ventilatoires Pr Antoine Roch Réanimation-Détresses respiratoires et infections sévères Marseille CHU Nord MODES VENTILATOIRES VAC+ VPC IPAP Automode VACI VCRP CPAP PAC VS Autoflow

Plus en détail

- Ventilation contrôlée - Ventilation assistée contrôlée - Ventilation aide inspiratoire - Ventilation en pression contrôlée

- Ventilation contrôlée - Ventilation assistée contrôlée - Ventilation aide inspiratoire - Ventilation en pression contrôlée Principaux modes ventilatoires - Ventilation contrôlée - Ventilation assistée contrôlée - Ventilation aide inspiratoire - Ventilation en pression contrôlée La ventilation spontanée automatique 20 C 0 à

Plus en détail

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève

Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Modes automatiques de sevrage: où en sommes nous? Dr. P. Jolliet, CC Service des Soins Intensifs - HUG Genève Pourquoi des modes automatisés? L'utilisation d'un protocole permet de réduire la durée du

Plus en détail

NAVA. Neurally Adjusted Ventilatory Assist. Une meilleure synchronisation machine-patient? M. Gainnier. Marseille. AEV - Bruxelles 2008

NAVA. Neurally Adjusted Ventilatory Assist. Une meilleure synchronisation machine-patient? M. Gainnier. Marseille. AEV - Bruxelles 2008 NAVA Neurally Adjusted Ventilatory Assist Une meilleure synchronisation machine-patient? M. Gainnier Marseille AEV - Bruxelles 2008 Début Insufflation Machine Début Ti neural ASYNCHONIE ASYNCHONIE Fin

Plus en détail

PRISE EN CHARGE EN URGENCE DE L OAP PLACE DE LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) ET DES AUTRES THÉRAPEUTIQUES

PRISE EN CHARGE EN URGENCE DE L OAP PLACE DE LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) ET DES AUTRES THÉRAPEUTIQUES PRISE EN CHARGE EN URGENCE DE L OAP PLACE DE LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) ET DES AUTRES THÉRAPEUTIQUES 8 juin 2013 Tahar Chouihed Responsable de l UF SMUR CHU Nancy - Hôpital Central SAMU SMUR SAU

Plus en détail

Modes Standards. Modes Avancés

Modes Standards. Modes Avancés Modes Standards VC-VAC Lors de la disparition de la sédation, afin d éviter une désadaptation du patient, HORUS 4 adapte le débit insufflé à la demande du patient. VACI Ce mode associe cycles contrôlés

Plus en détail

SERVO-air Ventilateur à turbine. Libérer les performances

SERVO-air Ventilateur à turbine. Libérer les performances SERVO-air Ventilateur à turbine Libérer les performances Libérer les performances La ventilation peut être complexe, mais le ventilateur n a pas à l être. Chez Maquet, nous élaborons des ventilateurs parmi

Plus en détail

La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire. DELABRE Jean-Philippe

La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire. DELABRE Jean-Philippe La pression artérielle sanglante comme outil prédictif du remplissage vasculaire DELABRE Jean-Philippe Base physiopathologique [Frédéric Michard Crit Care 2000] Inspiration normale Diminution de la pression

Plus en détail

La servo-ventilation : Principe et Indication

La servo-ventilation : Principe et Indication La servo-ventilation : Principe et Indication Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille Ile d Oleron - Avril 2012 La servo-ventilation : Principe et indication

Plus en détail

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE

INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE INDICATEURS D UNE BONNE VENTILATION MÉCANIQUE AU BLOC OPÉRATOIRE Dr Emmanuel Robin Clinique d Anesthésie-Réanimation Cardiothoracique CHU de Lille QUELS SONT LES RECOMMANDATIONS DES SOCIÉTÉS SAVANTES (SFAR,SRLF

Plus en détail

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives

Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives Surveillance respiratoire et indication de la ventilation mécanique dans les paralysies aiguës progressives B. Séguy - D.E.S.C Réanimation Médicale- Juin 2008 Introduction : Historiquement épidémies de

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES

VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES VENTILATION ARTIFICIELLE PRINCIPES ET TECHNIQUES GROUPE HOSPITALIER PITIE-SALPETRIERE Dr Matthieu DEBARRE Chef de Clinique des Universités Assistant des Hôpitaux Département d Anesthésie-Réanimation -

Plus en détail

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert

Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Quelle place pour la VNI dans le SDRA? Frédéric Vargas, Gilles Hilbert Réanimation Médicale Groupe Hospitalier Pellegrin (Bordeaux) Quelle place pour la ventilation non invasive dans le SDRA? Il s agit

Plus en détail

Le syndrome obésité hypoventilation

Le syndrome obésité hypoventilation Le syndrome obésité hypoventilation Docteur Sandrine Pontier Marchandise Hôpital Larrey CHU Toulouse Définition Insuffisance respiratoire hypercapnique (PaO 2 < 70 mmhg et PaCO 2 45 mmhg) chez un obèse

Plus en détail

post-opératoireopératoire

post-opératoireopératoire Utilisation de la VNI en post-opératoireopératoire Claude-charles Balick-Weber Réanimation médicale CHU BORDEAUX D après Daprès la SRLF Indication i de VNI en POST-OPÉRATOIRE OPÉRATOIRE : En post-opératoire

Plus en détail

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11

Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU Date d intervention : 21/11/11 Valérie Durrand Sevrage de la ventilation mécanique Promotion DU 2011-2012 Date d intervention : 21/11/11 «Ce document est la propriété de son (ses) auteur(s) respectif(s). Toute reproduction, représentation,

Plus en détail

Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant

Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant Ronflement et SAOS Y penser également chez l enfant J.L. Rittié Hôpital des enfants - Toulouse 2 Octobre 2008 Définitions: SAOS et ronflement SAOS: trouble fonctionnel du sommeil Episodes anormalement

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003

LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 LA VENTILATION NON INVASIVE MICHEL SIRODOT SALLANCHES 2003 La ventilation non invasive Technique destinée à augmenter la ventilation alvéolaire sans utiliser de dispositif intratrachéal Ventilation en

Plus en détail

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010

H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 H.PEGLIASCO Le 23/11/2010 1 La BPCO : définition (GOLD 2006) Entité unique, peut être prévenue et traitée. Limitation chronique des débits aériens. Pour affirmer le diagnostic, les mesures de fonction

Plus en détail

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND

La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. IDE : E. SIMAN, J.BERTRAND Dr M. SEBBANE LA VNI C EST QUOI? Assistance ventilatoire sous forme de pression positive

Plus en détail

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux

Comment ventiler un SDRA en Dr Balick-weber CHU Bordeaux Comment ventiler un SDRA en 2009 Dr Balick-weber CHU Bordeaux Définition du SDRA Définition du SDRA 1. Début aigu. 2. Opacités pulmonaires bilatérales à la RP. 3. Absence d'insuffisance cardiaque, d hypervolémie

Plus en détail

Modes de Ventilation Principes et intérêts. Nicolas TERZI - MD-PhD Inserm U1075 Caen Service de Réanimation Médicale CHU de Caen

Modes de Ventilation Principes et intérêts. Nicolas TERZI - MD-PhD Inserm U1075 Caen Service de Réanimation Médicale CHU de Caen Modes de Ventilation Principes et intérêts Nicolas TERZI - MD-PhD Inserm U1075 Caen Service de Réanimation Médicale CHU de Caen Déclaration de liens Déclare les liens suivants : MAQUET: Support logistique

Plus en détail

Dr S. Welschbillig. La machine d'anesthésie. sie

Dr S. Welschbillig. La machine d'anesthésie. sie Dr S. Welschbillig La machine d'anesthésie sie Plan La machine d'anesthésie Alimentation Anatomie Les circuits d'anesthésie Circuit ouvert Circuit fermé La ventilation Ventilation contrôlée Ventilation

Plus en détail

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë

Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë Principes de la ventilation artificielle Monitorage cardio-respiratoire Transport d 1 Syndrome de Détresse Respiratoire Aiguë F Decailliot, SAR H Mondor 1 Principes de la ventilation artificielle Physiologie

Plus en détail

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc.

NAVA pourquoi pas. Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. NAVA pourquoi pas Stéphane Delisle RRT, PhD, FCCM Mohamed Ait Si M Hamed, inh. BSc. 7e Symposium en thérapie respiratoire HSCM 1 décembre 2012 Le mode NAVA o Neurally Adjusted Ventilatory Assist Neuro-Asservissement

Plus en détail

Classification et indications

Classification et indications VENTILATION MECANIQUE Classification et indications DrJAMOUSSI A. DEFINITION La ventilation mécanique (ou artificielle) est destinée à suppléer de façon totale ou partielle une ventilation absente ou inefficace.

Plus en détail

Sevrage de la ventilation mécanique

Sevrage de la ventilation mécanique Sevrage de la ventilation mécanique Formation d expert EPD ES en soins intensifs 11 Avril 2014 Govind Sridharan Sébastien Doll Service des Soins Intensifs et Continus Hôpital fribourgeois Sevrage de la

Plus en détail

MEMOIRE DU DE KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE ET CARDIO VASCULAIRE

MEMOIRE DU DE KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE ET CARDIO VASCULAIRE UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1 2012 2013 MEMOIRE DU DE KINESITHERAPIE RESPIRATOIRE ET CARDIO VASCULAIRE PERTINENCE DE LA PRESENCE D UN MK REFERENT VNI EN REANIMATION ADULTE POUR AMELIORER LA PRISE EN

Plus en détail

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014

Sevrage ventilatoire. Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Sevrage ventilatoire Sandrine Dray Marseille SRLF 2014 Je n ai aucun conflit d intérêt 2001 2007 Définition Procédure de libération du patient du ventilateur et du tube endotrachéal sans reventilation

Plus en détail

Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique

Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique Dyspnée d effort chez l enfant Démarche diagnostique Chantal Karila Hôpital Necker Enfants malades, Paris CP 2 A - 2009 Dyspnée d effort Symptôme fréquent, qui peut prendre différentes expressions Une

Plus en détail

La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO

La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO La ventilation non invasive à domicile dans la BPCO Dr Marjolaine Georges Dr Jésus Gonzalez-Bermejo Pr Thomas Similowski Unité d appareillage respiratoire de domicile Service de Pneumologie et Réanimation

Plus en détail

Ventilation mécanique en réanimation. Bui HN Réanimation médicale

Ventilation mécanique en réanimation. Bui HN Réanimation médicale Ventilation mécanique en réanimation. Les modes ventilatoires. Bui HN Réanimation médicale Respiration spontanée Paw ( cmh 2 0 ) Ppl ( cmh 2 0 ) 0-10 100 Ptp Débit ( l.min -1 ) 0 INSP EXP 100 Régime de

Plus en détail

Enregistrements sous PPC

Enregistrements sous PPC Enregistrements sous PPC Laboratoire du sommeil, Laboratoire HP2 INSERM ERI17, EA 3745, Université Joseph Fourier Grenoble, France Patrick LEVY Jean-Louis PEPIN Renaud TAMISIER Sandrine LAUNOIS Quels signaux?

Plus en détail

Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente.

Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente. Mise en place, développement et évolution d un protocole de sevrabilité ventilatoire en service de réanimation polyvalente. Médecin référent : Dr GEORGES Bernard Equipe IDE : VENTURA P., GUIRAL L., HERVIOU

Plus en détail

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA

Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA La controverse Les manœuvres de recrutement alvéolaire au cours du SDRA ou Pourquoi il ne faut pas faire de manœuvres de recrutement dans le SDRA DESC de Réanimation médicale Bordeaux 18 mars 2009 Frédéric

Plus en détail

Ventilation artificielle

Ventilation artificielle Ventilation artificielle généralités Objectifs et principes Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

Editorial Pr Jean-François Muir, Président, Antadir Association

Editorial Pr Jean-François Muir, Président, Antadir Association n 14 - septembre 2007 Logiciels de monitoring Editorial Pr Jean-François Muir, Président, Antadir Association Sommaire Introduction....................... p. 1 Monitoring de la ventilation non invasive

Plus en détail

LE MAINTIEN À DOMICILE PAR L ASSISTANCE VENTILATOIRE: LE RÔLE CLÉ DU PNAVD

LE MAINTIEN À DOMICILE PAR L ASSISTANCE VENTILATOIRE: LE RÔLE CLÉ DU PNAVD LE MAINTIEN À DOMICILE PAR L ASSISTANCE VENTILATOIRE: LE RÔLE CLÉ DU PNAVD Le PNAVD qui sommes nous? Programme fondé en 1993 Relève directement du ministère Lignes directrices proviennent du cadre de référence

Plus en détail

Monitorage: Les courbes pression-volume. Laurent Robriquet Réanimation Polyvalente CHU de Lille

Monitorage: Les courbes pression-volume. Laurent Robriquet Réanimation Polyvalente CHU de Lille Monitorage: Les courbes pression-volume Laurent Robriquet Réanimation Polyvalente CHU de Lille Système mécanique ventilatoire et différences de pressions mesurables P dynamique = P VA -P ALV P tt = P Pl

Plus en détail

INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE

INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE INTUBATION TRACHÉALE Christian LAPLACE Réanimation Chirurgicale - CHU Bicêtre Pourquoi intuber? Pour protéger les voies aériennes en cas de troubles de la conscience Pour protéger les voies aériennes et

Plus en détail

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE

SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE SEVRAGE DE LA VENTILATION MECANIQUE CHEZ LE PATIENT DIFFICILE XXI Conférence de Consensus SRLF 2001 Revue de la littérature. COSTA MAGDA DESC REA Toulouse 2007 DEFINITION (1) Sevrage Respiratoire = Procédure

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités

VENTILATION ARTIFICIELLE. généralités VENTILATION ARTIFICIELLE généralités OBJECTIFS ET PRINCIPES Objectifs : Energétique : prise en charge de tout ou partie du travail respiratoire. Conséquences : amélioration de l'hématose malgré une détérioration

Plus en détail

REGLES GENERALES DE LECTURE ET D UTILISATION DES TRACÉS POLYGRAPHIQUES SOUS VNI

REGLES GENERALES DE LECTURE ET D UTILISATION DES TRACÉS POLYGRAPHIQUES SOUS VNI REGLES GENERALES DE LECTURE ET D UTILISATION DES TRACÉS POLYGRAPHIQUES SOUS VNI Dr Jesús González-Bermejo Head of the home ventilation unit From Pneumologie et réanimation Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière,

Plus en détail

Protocole de Ventilation non Invasive. Equipe médicale et paramédicale des Urgences de la Rochelle

Protocole de Ventilation non Invasive. Equipe médicale et paramédicale des Urgences de la Rochelle Protocole de Ventilation non Invasive aux Urgences de La Rochelle Equipe médicale et paramédicale des Urgences de la Rochelle Introduction : La VNI dans les services d urgence doit être réalisée sous certaines

Plus en détail

ANTONELLO Marc Publications

ANTONELLO Marc Publications ANTONELLO Marc Publications ARTICLES Antonello M, Plages B. Le kinésithérapeute en service de réanimation polyvalente. Kinésither Sci. 1989 ;284 :15-21. Antonello M. La réalité de la réa. Kiné-Actualité,

Plus en détail

Socle de connaissances sur les respirateurs (réanimation et urgences) et les machines d anesthésie

Socle de connaissances sur les respirateurs (réanimation et urgences) et les machines d anesthésie Socle de connaissances sur les respirateurs (réanimation et urgences) et les machines d anesthésie A Eghiaian (IGR), JE Bazin, JL Bourgain, X Combes, S Jaber, P Michelet, M Panczer, F Servin, K Nouette

Plus en détail

VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière

VENTILATION ARTIFICIELLE. Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière VENTILATION ARTIFICIELLE Louis PUYBASSET Unité de NeuroAnesthésie-Réanimation Hôpital Pitié-Salpêtrière VENTILATION ARTIFICIELLE HISTORIQUE OBJECTIFS - INDICATIONS MOYENS COMPLICATIONS MONITORAGE VENTILATION

Plus en détail

VNI à fuites Pourquoi? Comment la régler?

VNI à fuites Pourquoi? Comment la régler? VNI à fuites Pourquoi? Comment la régler? Dr Nathalie Embriaco Dr Stéphane -Yannis Donati Réanimation polyvalente - USC Hôpital Ste Musse Toulon VNI et fuites Fuites parasites, non voulues Fuites intentionnelles

Plus en détail

Stratégies ventilatoires au cours du SDRA

Stratégies ventilatoires au cours du SDRA Stratégies ventilatoires au cours du SDRA DESC Réanimation Médicale Lyon 26 Janvier 2010 C. Guérin Réanimation Médicale, Hôpital de la Croix-Rousse Université de Lyon Inserm 630 LYON, France 1 Introduction

Plus en détail

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

JRUR 2015 Marseille symposium Covidien. la PAV en pratique

JRUR 2015 Marseille symposium Covidien. la PAV en pratique JRUR 2015 Marseille symposium Covidien la PAV en pratique Pr Alexandre DEMOULE service de Pneumologie et Réanimation médicale, groupe hospitalier Pitié-Salpêtrière Paris, France conflits d intérêt Covidien

Plus en détail

Réglage d un ventilateur de domicile selon pathologies

Réglage d un ventilateur de domicile selon pathologies Réglage d un ventilateur de domicile selon pathologies Dr Jésus Gonzalez-Bermejo Unité d appareillage respiratoire de domicile Service de Pneumologie et Réanimation Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière,

Plus en détail

ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval

ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval Les modes de ventilation spontanée Martin Lessard MD Service de soins intensifs, CHA Division de soins intensifs adultes Université Laval 3 mars 2011 Ventilation contrôlée vs spontanée Ventilation contrôlée

Plus en détail

Le suivi du malade traité: surveillance clinique et paraclinique. Frédéric Gagnadoux Jean-Pierre Grignet

Le suivi du malade traité: surveillance clinique et paraclinique. Frédéric Gagnadoux Jean-Pierre Grignet Le suivi du malade traité: surveillance clinique et paraclinique Frédéric Gagnadoux Jean-Pierre Grignet Plan Le suivi classique du malade sous PPC Les RPC 2010 La LPPR forfait 9 Les situations particulières

Plus en détail

Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie

Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie Master 1ère année EOPS UES EOPS 1. Évaluation de la performance ECUF EOPS 1.3. Fonctions cardio-respiratoires et musculaires P. Mucci Épreuves d exercice musculaire et aptitude aérobie I Définition Epreuve

Plus en détail

Explorations Fonctionnelles Respiratoires

Explorations Fonctionnelles Respiratoires Explorations Fonctionnelles Respiratoires Introduction : Regroupent l ensemble des mesures des volumes et débits respiratoires. Constituent un complément indispensable en pneumologie, avec la radio et

Plus en détail

SIARETRON 4000 - P. Ventilateur pour soin intensive. Code : 960403 ventilateur alimenté au gaz médicaux - Enfants, Nouveaux Nés - DONNEES TECHNIQUES

SIARETRON 4000 - P. Ventilateur pour soin intensive. Code : 960403 ventilateur alimenté au gaz médicaux - Enfants, Nouveaux Nés - DONNEES TECHNIQUES SIARETRON 4000 - P Ventilateur pour soin intensive Code : 960403 ventilateur alimenté au gaz médicaux - Enfants, Nouveaux Nés - rev. 5-01/09/2013 Caractéristiques principales Le SIARETRON 4000 est un ventilateur

Plus en détail

Traitement TRS I Ventilation I Interface patient. Ventilation. En ambulatoire ou en poste fixe : sécurité garantie par nos technologies sur mesure

Traitement TRS I Ventilation I Interface patient. Ventilation. En ambulatoire ou en poste fixe : sécurité garantie par nos technologies sur mesure Ventilation En ambulatoire ou en poste fixe : sécurité garantie par nos technologies sur mesure Ventilation En ambulatoire ou en poste fixe : sécurité garantie par nos technologies sur mesure Ventilation

Plus en détail

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009

Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Caroline SAMIER DESC Réanimation Médicale Bordeaux Mars 2009 Ventilation idéale : Contexte Maintien d une pression trans-pulmonaire suffisante pour l oxygénation Minimiser le collapsus alvéolaire Lutter

Plus en détail