RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL"

Transcription

1 PLAN DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL ASSOCIÉ AUX RESSOURCES FAUNIQUES DE LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL PRODUIT PAR LA DIRECTION DE L AMÉNAGEMENT DE LA FAUNE DE MONTRÉAL, DE LAVAL ET DE LA MONTÉRÉGIE SOCIÉTÉ DE LA FAUNE ET DES PARCS DU QUÉBEC Février 2003

2 Référence à citer : SOCIÉTÉ DE LA FAUNE ET DES PARCS DU QUÉBEC Plan de développement régional associé aux ressources fauniques de la région métropolitaine de. Direction de l aménagement de la faune de, de Laval et de la Montérégie, Longueuil, xviii pages. Dépôt légal Bibliothèque nationale du Québec ISBN :

3 iii ÉQUIPE DE RÉALISATION Supervision Massé, Gérard Coordination Cotton, Fay Recherche et rédaction Cotton, Fay Dicaire, André Dubé, Jean Dumont, Pierre Keu, Ravann Laramée, Sylvain Letendre, Michel Léveillé, Martin Massé, Gérard Vachon, Nathalie Traitement géomatique et cartographie Lamontagne, Caroline Cotton, Fay Révision interne Léveillé, Martin Dumont, Pierre Massé, Gérard Véro, Brigitte Brehain, Sophie Bouchard, Pierre Trudeau, Louise Traitement de texte et édition Véro Brigitte Laurier, Lina Fay Cotton

4 iv La Société de la faune et des parcs du Québec a pour mission, dans une perspective de développement durable et harmonieux sur les plans culturel, social, économique et régional, de s assurer de la conservation et de la mise en valeur de la faune et de son habitat; elle doit s assurer également, dans la même perspective, du développement et de la gestion des parcs à des fins de conservation, d éducation ou de pratiques d activités récréatives. Les projets exposés dans ce Plan de développement régional associé aux ressources fauniques sont ceux identifiés par la Société des la faune et des parcs du Québec. Il ne s agit pas d une liste exhaustive et la Société est consciente que d autres idées ou plans peuvent leur être complémentaires. Ce plan ne vise à limiter d aucune façon tout autre plan ou projet de développement provenant, notamment, d une zone d exploitation contrôlée, d une réserve faunique, d une aire faunique communautaire ou d une pourvoirie.

5 v AVANT-PROPOS La mise en valeur de la faune et de ses habitats permet une injection dans l économie du Québec évaluée à environ 1,4 milliard de dollars annuellement et le maintien en emplois de années-personnes dans le domaine des activités de pêche, de chasse et de plein air. Cette contribution est particulièrement cruciale pour l économie des régions ressources. Une meilleure mise en valeur des divers potentiels fauniques dans chacune des régions du Québec permettrait certainement une plus grande contribution de cette ressource renouvelable au développement de l économie et de l emploi des régions concernées. Poursuivant cet objectif, la Société de la faune et des parcs du Québec a élaboré pour la région métropolitaine de un Plan de développement régional associé aux ressources fauniques (PDRRF). Ce plan intègre les connaissances, les valeurs ainsi que la culture de la Société. C'est une mine d informations étendue, pertinente et assurément favorable au démarrage ou au soutien de projets importants pour l économie régionale. La Société espère que le PDRRF suscitera l intérêt des partenaires associés à la faune, des agents économiques ou des promoteurs et qu il permettra l émergence de produits originaux, de qualité et plus diversifiés. Après avoir décrit sommairement la région, les infrastructures d accès et d accueil ainsi que la demande régionale, le présent plan trace le portrait faunique et naturel de la région métropolitaine de. Il fait ressortir les forces, les faiblesses ou les contraintes du produit actuel. Il décrit également les potentiels de développement associés à une espèce faunique, à des groupes d espèces ou à des parties du territoire pouvant être mis en valeur dans une perspective de développement durable, c est-à-dire sans que la conservation à long terme de la ressource faunique ne soit compromise pour autant. On y retrouve des stratégies de développement et des exemples de projets de développement des activités traditionnelles, tels que la chasse, la pêche ou le piégeage, mais aussi, des activités non-consommatrices de faune comme l observation ou l écotourisme. Les activités liées à la faune et à ses habitats pourront s exercer en harmonie et en complémentarité avec ce qui existe déjà dans la région. Bénéficiant d un climat clément, la RMM est caractérisée par la variété et la richesse faunique de ses grands et nombreux plans d eau. Elle se distingue aussi par la forte densité de population et par la grande diversité culturelle. Ces particularités fauniques et culturelles rendent possible le développement. Gérard Massé, directeur

6 vi «Le défi consiste à être capable de voir, en examinant un site ou un milieu, même détérioré, l opportunité qu il offre. Et cela en étant conscient des autres projets en cours de réalisation localement ou dans la région ainsi que des attentes des citoyens en matière de loisirs.» 1 1 Guide de mise en valeur des plans d eau du Québec à des fins récréotouristiques et de conservation du patrimoine, Tourisme Québec en partenariat, 2000, p.43.

7 vii RÉSUMÉ Ce plan suggère aux citoyens et décideurs quelques moyens pour améliorer l économie et la qualité de vie des Québécois à l aide de la ressource faunique de la région métropolitaine de (RMM), où habite 47% de la population du Québec. La RMM compte plusieurs atouts géographiques, démographiques et socio-économiques qui créent un contexte prometteur quant aux possibilités de développement régional associé à ses ressources fauniques. Les activités effectuées près du domicile et sans prélèvement de la faune jouissent d une popularité insoupçonnée auprès des résidents de la RMM et ce marché n est pas saturé. La présence d oiseaux et de nombreuses autres espèces sauvages, dont plusieurs sont rares et menacées, offrent des possibilités de combler cette demande et aussi de fournir de grandes possibilités pour l écotourisme 2. La pêche rivalise l écotourisme en termes de préférences, mais l intérêt est telle que le nombre de pêcheurs pourrait être doublé, ce qui aurait pour effet de créer près de emplois dans la RMM. Les stocks des espèces préférées, tels les dorés, brochet, perchaudes, achigans et truites, sont abondants dans la RMM et peuvent être exploités davantage. Une contrainte principale est la pénurie d accès physiques à l eau que ce soit les descentes à pied aménagées pour la pêche à gué ou les rampes pour mettre les embarcations à l eau, et ce, à prix abordable. La chasse au cerf de Virginie pourrait être développée davantage car la surabondance de cerfs présente des dangers d accidents routiers. La chasse au petit gibier est en déclin, mais les populations animales sont en croissance. Les contraintes sont d ordre réglementaire, car plusieurs municipalités défendent la décharge d armes à feu, et d accès aux terres privées. Enfin, le développement d activités innovatrices liées aux animaux à fourrure est hautement souhaitable, compte tenu que la forte densité de plusieurs de ces espèces en milieu urbain nécessitent des efforts importants de contrôle des dommages et de prévention de maladies transmissibles aux humains. Ainsi, ce n est pas la faune à observer ou le gibier à capturer qui manque dans la RMM, pour générer, entre autres, les emplois additionnels qui seraient créées en répondant à la demande non-comblée pour des activités liées à la faune. Bien au contraire, de nombreuses espèces exploitables sont devenues de véritables fléaux pour la propriété et même, des menaces à la santé humaine. Outre la méconnaissance généralisée de ces ressources, ce sont plutôt la pénurie d accès à cette faune et la précarité de son approvisionnement en raison de la vulnérabilité très importante de ses habitats, qui semblent empêcher aux citoyens de profiter pleinement des bénéfices économiques et sociaux que peut procurer la ressource faunique de la RMM. 2 Aux fins de ce Plan, on entend par «écotourisme» les déplacements de plus d un jour, soit les voyages réalisées en nature pour pratiquer toute activité liée à la faune sans qu il n y ait prélèvement de la faune.

8

9 ix TABLE DES MATIÈRES ÉQUIPE DE RÉALISATION...III AVANT-PROPOS... V RÉSUMÉ...VII TABLE DES MATIÈRES...IX LISTE DES TABLEAUX... XV LISTE DES FIGURES... XVI LISTE DES ANNEXES...XVIII 1. LE PORTRAIT RÉGIONAL L organisation administrative Les caractéristiques géographiques Au centre des Basses-Terres du Saint-Laurent L hydrographie Le diagnostic sur l eau Le relief Le climat La végétation et l utilisation des terres L Île de La ville de Laval La couronne nord La couronne sud Les paysages Le Mont-Royal et ses alentours Les rapides de Lachine La tenure des terres et les statuts de protection Le territoire public Les aires de protection de la faune Les aires d exploitation de la faune Le territoire privé Les aires de protection de la faune Les aires d exploitation de la faune Les caractéristiques historiques, culturelles et démographiques D hier à aujourd hui La population totale Les communautés autochtones L immigration... 22

10 x La diversité ethnique La langue La vitalité culturelle et artistique La démographie Le vieillissement Les familles La scolarité La capitale des étudiants en Amérique du Nord Les caractéristiques économiques et touristiques Le profil de l économie régionale Le leader de la nouvelle économie du savoir Le centre international du Québec Le marché du travail Le tourisme Les intervenants régionaux en matière de développement La Communauté Métropolitaine de et le Ministère des Affaires Municipales et de la Métropole Le Ministère de l agriculture, des pêcheries et de l alimentation (MAPAQ) Les enjeux agricoles dans la RMM Les enjeux de pêches commerciales et d'aquiculture Le Ministère des Ressources Naturelles : protection et mise en valeur de la forêt privée Les communautés autochtones Tourisme Québec et les associations touristiques Les conseils régionaux de développement (CRD) Hydro-Québec LES ACCÈS, LES INFRASTRUCTURES ET LES SERVICES RELIÉS À LA FAUNE L accessibilité à la région L hébergement et la restauration La restauration Le camping La villégiature L accessibilité à la ressource Le transport Les espaces verts aménagés Les accès à l eau La pêche sur les sites fédéraux de la RMM La chasse et le piégeage en terrain privé et municipalisé Les services reliés à la pratique d activités fauniques Les activités fauniques près du domicile La pêche sportive Les ensemencements Les étangs de pêche La chasse Les fermes cynégétiques Les ententes avec les propriétaires privés à propos de la chasse Les clubs de tir... 45

11 xi Les manufacturiers québécois de produits pour les pêcheurs, les chasseurs ou les adeptes d activités de plein air À À Laval Les salons et les expositions Les autres entreprises reliées à la faune Les organismes sans but lucratif reliés aux activités fauniques ou en nature Les détenteurs de permis scientifiques ou éducatifs Les zoos et les centres de réhabilitation Les organismes de recherche Les services de contrôle des animaux nuisibles Le contrôle animalier Les exterminateurs Les bénévoles Les services de santé publique Les zoonoses : prévention et traitement Les programmes à vocation sociale Les consultants Le tourisme autochtone Les commanditaires LE PORTRAIT DE LA DEMANDE Les activités indirectement reliées à la faune et à la nature Les activités directement reliées à la nature incluant la faune Le portrait au Québec Les préférences régionales Les activités directement reliées à la faune seulement Les activi tés fauniques pratiquées près du domicile Le portrait du Québec et régional Les activités favorites Les espèces recherchées Les activités fauniques pratiquées lors de déplacements Vu d ensemble La participation L importance régionale Les retombées économiques L écotourisme Les espèces recherchées Le profil des participants Les potentiels de développement de la clientèle Le potentiel de l écotourisme comme valeur ajoutée La valeur économique du développement de la demande à combler La pêche sportive L importance régionale La description de l'activité de pêche Le profil des pêcheurs La destination de pêche des résidents La provenance des pêcheurs Les espèces recherchées et les captures Le potentiel de développement de la clientèle La valeur économique de l'intérêt à combler... 69

12 xii La pêche commerciale La chasse Le profil des participants Les espèces recherchées selon la région de provenance des chasseurs Le potentiel de développement de la clientèle Les communautés culturelles La clientèle féminine Les opposants à la chasse récréative La valeur économique de l'intérêt à combler La clientèle hors Québec Le piégeage Son importance et les espèces recherchées Le profil des participants Les profils des non-participants Les potentiels de développement L industrie de la fourrure à et le tourisme LE PORTRAIT DE LA RESSOURCE FAUNIQUE Le milieu biophysique Les habitats aquatiques La pollution Les berges Les barrages Le lac Saint-Louis Le canal de Soulanges et le canal de Beauharnois Le lit résiduel du fleuve Saint-Laurent Le lac des Deux Montagnes Les rivières des Prairies et des Mille Îles Le fleuve Saint-Laurent et le bassin de La Prairie Les rapides de Lachine et le bassin de La Prairie Le petit bassin de La Prairie Du pont Jacques-Cartier à l extrémité est de l île de Le tronçon fluvial Varennes-Contrecoeur La rivière Châteauguay La rivière Richelieu Les petits cours d eau en milieu agricole Les potentiels de mise en valeur Les milieux humides La description Les potentiels de mise en valeur Les habitats terrestres La description Les potentiels de mise en valeur Les routes migratoires La description Les potentiels de mise en valeur Les habitats fauniques urbains La description Les potentiels de mise en valeur La faune La faune aquatique... 97

13 xiii Les espèces pêchées La perchaude Les dorés jaune et noir Le grand brochet Le maskinongé Les achigans à petite et à grande bouche Le crapet-soleil, le crapet de roche et la marigane noire La barbotte brune La barbue de rivière Les salmonidés L alose savoureuse L esturgeon jaune L anguille d Amérique La carpe Les poissons-appâts Les autres espèces ayant un potentiel Le poisson-castor Les écrevisses Les espèces en situation précaire L alose savoureuse L esturgeon jaune Le bar rayé L esturgeon noir Le dard arc-en-ciel Le méné laiton Le brochet vermiculé Le fouille-roche gris Le chevalier cuivré Le chevalier de rivière Le dard de sable Le méné d herbe Le chevalier jaune Le crayon d argent Le potentiel de mise en valeur des espèces à situation précaire Les espèces introduites La carpe Les salmonidés non indigènes La moule zébrée Le gobie à taches noires La tanche Les aspects réglementaires Les potentiels de mise en valeur La grande faune La description Les traits distinctifs régionaux relatifs à ces espèces Les principaux aspects réglementaires Les potentiels de mise en valeur La petite faune La description Les traits distinctifs régionaux relatifs aux espèces de petite faune Les principaux aspects réglementaires Les potentiels de mise en valeur Les animaux à fourrure La description Les traits distinctifs régionaux relatifs à ces espèces Les principaux aspects réglementaires

14 xiv Les potentiels de mise en valeur L avifaune (autres que les espèces comprises dans la petite faune) La description Les traits distinctifs régionaux relatifs à ces espèces Les principaux aspects réglementaires Les potentiels de mise en valeur Les amphibiens et reptiles La description Les traits distinctifs régionaux relatifs à ces espèces Les principaux aspects réglementaires Les potentiels de mise en valeur Les sites présentant un intérêt faunique LES CONSTATS, LES ENJEUX ET LES STRATÉGIES DE DÉVELOPPEMENT Les constats généraux L organisation du territoire La démographie L économie La demande pour les activités fauniques Les organismes voués à la faune Les activités fauniques sans prélèvement La pêche sportive La chasse Les habitats fauniques La dépollution et la restauration Les statuts éphémères de protection L habitat urbain La faune La grande diversité d espèces animales Les populations animales abondantes La déprédation RMM : Région ressource en clientèle La clientèle de pêche La clientèle de chasse Les enjeux régionaux critiques au développement liées aux ressources fauniques Les stratégies et les projets de développement faunique suggérés Mise en œuvre, suivi et évaluation du plan LA STRUCTURE D ACCUEIL REMERCIEMENTS ANNEXES...143

15 xv LISTE DES TABLEAUX Tableau 1. Nombre et superficie des territoires sur terre publique ayant un statut particulier ou faisant l objet d une protection dans la RMM Tableau 2. Nombre et superficie des territoires sur terrain privé ayant un statut particulier ou faisant l'objet d'une protection particulière dans la RMM sur terrain privé Tableau 3. Quelques indicateurs du marché du travail...29 Tableau 4. Les retombées économiques du tourisme dans le RMM en Tableau 5. Quelques éléments des portraits synoptiques régionaux de l'industrie bioalimentaire du Québec - estimation Tableau 6. Enjeux du développement économique ou priorités identifiés par les conseils régionaux de développement Tableau 7. Principaux espaces verts aménagés naturels et anthropiques, RMM, Tableau 8. Nombre d accès de pêche à gué, de quais et de rampes de mises à l eau publics dans la RMM en Tableau 9. Accès à la pêche aux sites fédéraux de la RMM...42 Tableau 10. Points de location de cabanes et d embarcations pour la pêche sportive dans la RMM en Tableau 11. Liste des étangs de pêche sur le territoire de la RMM Tableau 12. Autorisations de capturer et/ou garder de la faune à des fins éducatives, émises par la Société entre le 1 er janvier 2000 et le 14 novembre Tableau 13. Autorisations de capturer et/ou garder de la faune à des fins scientifiques dans la RMM et dans la Montérégie, émises par la Société entre le 1 er janvier 2000 et le 14 novembre Tableau 14. Autorisations de capturer de la faune à des fins de gestion ou de contrôle émises par la Société entre le 1 er janvier 2000 et le 14 novembre Tableau 15. Ordre de préférence des Québécois pour 20 activités directement reliées à la faune et à la nature, pratiquées loin du domicile, en Tableau 16. Liste des dix espèces de micromammifères de la RMM Tableau 17. Liste des 30 espèces d'herpétofaune de la RMM Tableau 18. Sites d intérêt faunique de la RMM par MRC Tableau 19 Les stratégies de développement et les projets qui leur sont associés, par secteur d activité

16 xvi LISTE DES FIGURES Figure 1. Carte du territoire de la Région Métropolitaine de....2 Figure 2. Carte des provinces naturelles du Québec....3 Figure 3. Carte de l hydrographie...4 Figure 4. Graphique des débits des principales rivières de la RMM...5 Figure 5. Photo du lac des Deux Montagnes au parc d'oka...6 Figure 6. Photo d un petit lac aménagé au parc Lafontaine, Ville de...7 Figure 7. Carte du relief entourant la RMM...8 Figure 8. Photo du lac des Bouleaux, au sommet du mont Saint-Bruno....9 Figure 9. Carte des zones de rusticité des plantes au Canada Figure 10. Localisation des zones urbaines, rurales, industrielles, forestières de la RMM...11 Figure 11. Graphique de répartition des superficies en couvert forestier, eau, agriculture, urbain et autres sur le territoire de la RMM...12 Figure 12. Photo de la vue du Mont-Royal...14 Figure 13. Photo des Rapides de Lachine Figure 14 Rafting sur les rapides de Lachine (Source : Les Descentes sur le St-Laurent.)...15 Figure 15. Carte des territoires ayant un statut particulier ou faisant l objet d une protection Figure 16. Carte de la population totale par municipalité de la RMM Figure 17. Graphique sur les continents de naissance de la population de la RMM et du Québec...23 Figure 18. Graphique sur les principaux pays de naissance de la population de et du Québec Figure 19. Graphique des langues maternelles de la population de la RMM et du reste du Québec en Figure 20. Photo de l Homme de Calder au Vieux-Port de Parc Jean Drapeau) Figure 21 Graphique de l'évolution de l'âge de la population de la RMM entre 1991 et Figure 22. Nombre d'emplois générés par les différents secteurs économiques de la RMM en Figure 23. Graphique de la répartition par secteur, des emplois créés par le tourisme en Figure 24. Principales infrastructures d accès à la RMM...36 Figure 25. Photo d un peuplier tombé du haut d un mur de béton détérioré à Lachine, illustrant la difficulté d accès à l eau Figure 26. Photo d une activité "Pêche en herbe" du 17 Août 2001 au lac Saint-Louis au débarcadère public de Lachine, à côté de la marina du "Club des pêcheurs et chasseurs sportifs du lac Saint-Louis Figure 27. Photo d une descente d embarcations au lac Saint-Louis condamnée Figure 28. Répartition des 188 exterminateurs de la RMM et du reste du Québec selon les régions administratives (N =360) Figure 29. Graphique du taux de participation des Québécois de 15 ans et plus à des activités fauniques et en nature au Québec en 1991 et Figure 30. Graphique de la répartition régionale des 267 millions de jours de récréation consacrés par les Canadiens à la pratique d activités fauniques et en nature au Québec en Figure 31. Graphique des jours de participation à diverses activités reliées à la faune et à la nature selon la région de destination en 1996 (*lorsque l activité pratiquée était le but principal du déplacement dans la nature) Figure 32. Graphique du nombre moyen de jours de pratique par participant à chaque activité en 1991 et en Figure 33. Rang de popularité de 20 types d activités reliées à la faune et à la nature pratiqués lors de déplacements dans chaque région administrative de destination touchant la RMM Figure 34. Graphique de la répartition des jours-récréation selon la région administrative de destination des déplacements dont le but principal est de pratiquer une activité liée à la faune au Québec en

17 xvii Figure 35. Graphiques du nombre d emplois générés au Québec et de la dépense annuelle moyenne par participant selon 4 types de déplacements en Figure 36. Répartition des 2,1 milliards$ dépensés au Québec en 1996 selon le type de dépense et selon le type de déplacement...60 Figure 37. Graphique des emplois actuels et possiblement générés par les personnes qui, respectivement, ont pratiqué des déplacements fauniques sans prélèvement en 1999 et qui seraient intéressées à pratiquer des activités fauniques sans prélèvement, répartis selon les régions de destination des participants qui en ont fait une activité principale en Figure 38. Graphique de la destination régionale des pêcheurs en Figure 39. Graphique de la répartition des jours de pêche réalisés dans, Laval et Montérégie en 1995 selon la provenance des pêcheurs et du type de déplacement...66 Figure 40. Graphique des jours de pêche (A) selon les espèces recherchées et des captures réalisées (B) en 1995 par les résidents de, Laval et Montérégie Figure 41. Graphique des emplois actuels et possiblement générés par les personnes qui, respectivement, ont pratiqué la pêche en 1999 et qui seraient intéressées à pêcher, répartis selon les régions de destination des participants en Figure 42. Graphique de la destination en 1999 des chasseurs provenant des régions chevauchant la RMM Figure 43. Graphique des types de permis de chasse achetés en 1999 par les chasseurs résidant dans les régions administratives chevauchant la RMM...72 Figure 44. Graphique de la région de résidence des détenteurs de permis de chasse du Québec selon le type de chasse réalisé en Figure 45. Graphique des emplois actuels et potentiellement générés au Québec par les personnes qui se sont dites intéressées à chasser selon la région de destination Figure 46. Graphique de la valeur des ventes de fourrures au Québec selon l'espèce piégée durant les saisons et Figure 47. Graphique de la provenance et but du voyage des touristes à en Figure 49. Carte des sites Saint-Laurent Vision Figure 50. Carte de la localisation des forêts de la RMM Figure 51 Photo du stade olympique en regardant vers le centre-ville à partir d Hochelaga Maisonneuve...96 Figure 52. Carte de la répartition géographique des chevaliers et des aloses (RMM)

18 xviii LISTE DES ANNEXES ANNEXE 1 LES MUNICIPALITÉS, LES MRC ET LES RÉGIONS ADMINISTRATIVES DE LA RÉGION MÉTROLITAINE DE MONTRÉAL ANNEXE 2 LA LISTE DE 252 ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF ET NON GOUVERNEMENTAUX RÉALISANT DES ACTIVITÉS FAUNIQUES ET ENVIRONNEMENTALES ANNEXE 3 LES POISSONS DE LA RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL...155

19 1 1. LE PORTRAIT RÉGIONAL 1.1 L organisation administrative La Communauté métropolitaine de (CUM) fut créée en 2000 par la Loi sur la Communauté métropolitaine de (2000, c.34) afin d harmoniser le développement du territoire dit «Région métropolitaine de (RMM)». Le centre de la RMM est composé des régions administratives de et de Laval. 3 Pour les fins du présent plan, la «ville de» désigne la municipalité de telle qu elle était délimitée avant la fusion des 29 municipalités en une seule ville appelée, avec l adoption de la Loi 170. Mentionnons que la Communauté urbaine de (CUM) n existe plus depuis la fusion de ces 29 municipalités qui la composaient. La couronne nord de la RMM se trouve sur les rives au nord de Laval et chevauche les régions administratives des Laurentides et de Lanaudière. Elle englobe 24 municipalités regroupées sous 5 MRC et une réserve autochtone (Kanesatake). La couronne sud de la RMM comprend une portion de la région administrative de la Montérégie. Elle comprend 49 municipalités regroupées sous 7 MRC et une réserve autochtone (Kahnawake). La Figure 1 illustre le territoire couvert par ce plan et délimite le réseau routier, les grands plans d eau et les principales villes. De plus, elle montre l organisation administrative en 5 régions, les 14 municipalités régionales de comté (MRC), le territoire de l ex-communauté urbaine de Mo n- tréal (CUM) et les 2 réserves autochtones Tout le territoire de la RMM est municipalisé, ce qui représente 103 municipalités (voir la liste des municipalités et des autres types de territoires administratifs composant la RMM à l annexe 1). Le choix de considérer dans ce plan la région métropolitaine de (RMM), plutôt que les régions administratives de et de Laval, s appuie sur deux éléments. D abord, les caractéristiques physiques et naturelles s apparentent sur l ensemble de l archipel d Hochelaga 4 et de la plaine avoisinante de la vallée du Saint-Laurent. Celles-ci en font encore aujourd hui la zone du Québec la plus riche en nombre d espèces fauniques et floristiques. La biodiversité de ce territoire est également soumise à des fortes pressions en raison de la très grande concentration humaine. Le territoire est caractérisé par un paysage principalement urbain et périurbain. Quoique cette conjoncture engendre des problèmes ou des conflits d utilisation, elle offre aussi des opportunités particulières de développement associées aux ressources fauniques. 3 MINISTÈRE DES RÉGIONS DU QUÉBEC. Description de la Région administrative de. [en ligne]. [Réf. Du 14 mars 2001]. Disponible sur le site Internet. Accès : 4 L'expression «Archipel d'hochelaga» provient du frère Marie-Victorin qui en 1935, dans sa Flore Laurentienne, le décrit comme «un extraordinaire carrefour d'eaux courantes». On affirme généralement que le nom Hochelaga provient de l'iroquois et signifierait à la fois barrage des castors et gros rapides, et qu il déterminait les rapides de Lachine. Ces rapides sont en effet un élément exceptionnel du paysage de la RMM COMMISSION DE LA TOPONYMIE DU QUÉBEC [en ligne]. [Réf. Du 14 mars 2001]. Disponible sur le site Internet. Accès

20 N Québec Tracé de 1927 du Conse il p rivé (non définit if) 15 Lanaudière O Vallée du Saint-Laurent S E Montérégie Laurentides # Rigaud Montérégie Lac Saint-François Kanesatake Salaberry- # de- Valleyfield Lac des Deux-Montagnes # Lac Saint-Louis Laval # # Terrebonne 25 # Châteauguay Archipel # d'hochelaga CUM 15 Kahnawake Repentigny # Fleuve Saint- Laurent Montérégie # Longueuil # Chambly Beloeil # 133 # Saint- Eustache Saint-Jean-sur- Richelieu Kilomètres Limites administratives # Territoire de la Communauté métropolitaine de (CMM) a Territoire autochtone b b Limite de région administrative Limite de municipalité régionale de comté b Limite de municipalitéb Ville principale b Réseau routier Autoroute Route nationale Réseau hydrographique b Lac principal, rivière majeure, fleuve Rivière principale b Figure 1. Carte du territoire de la Région Métropolitaine de. 5 5 a MINISTÈRE DES AFFAIRES MUNICIPALES ET DE LA MÉTROPOLE.- Réorganisation municipale dans la région de [image en ligne]. - Bureau de l'inforoute municipale et de la géomatique, version 20 décembre [Réf. du 21 sept 2001]. - Disponible sur le site Internet.- Accès: b Cartographie informatisée de base pour usage exclusif au MENV et à la FAPAQ procurée par la direction de l'informatique du MENV auprès du MINISTERE DES RESSOURCES NATURELLES auteur de la Base de données topographiques et administratives (BDTA) à l'échelle 1/ vectorielle en format ArcInfo. Limites administratives en date de décembre 1998.

Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! Portrait économique Une économie diversifiée et positionnée!

Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! Portrait économique Une économie diversifiée et positionnée! 1 Portrait de la Montérégie Est Une région concertée et engagée! La région de la Montérégie Est est bordée au nord par le fleuve St-Laurent, au sud par les États de New York et du Vermont, à l est par

Plus en détail

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE

RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE POUR UN TERRITOIRE DANS LA REGION ADMINISTRATIVE DE L ABITIBI-TEMISCAMINGUE MÉMOIRE DEPOSE AU BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES SUR L ENVIRONNEMENT (BAPE) DANS LE CADRE DES AUDIENCES PUBLIQUES POUR LES PROJETS DE RESERVES DE BIODIVERSITE POUR SEPT TERRITOIRES ET DE RESERVE AQUATIQUE

Plus en détail

Les lois et règlements

Les lois et règlements 10 Les lois et règlements Le présent chapitre traite des lois et règlements qui s appliquent à la réalisation de projets de gestion intégrée de l eau en milieu agricole. Il présente les principales autorités

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE N o 10

FICHE TECHNIQUE N o 10 Comité Zone d Intervention Prioritaire Date d'ouverture du dossier : 01/04/2003 FICHE TECHNIQUE N o 10 Thématique : Projet : Localisation : Protection et restauration écologique des milieux naturels Aménagement

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal

Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Congrès INFRA 2014- Montréal Plan d adaptation aux changements climatiques municipal Julien St-Laurent, M.Sc.Env. Spécialiste environnement Direction de l Aménagement, gestion et développement durable

Plus en détail

Sentier Alléluia. Vestige de la mine de grenat. Photo : municipalité de Labelle

Sentier Alléluia. Vestige de la mine de grenat. Photo : municipalité de Labelle Sentiers pédestres Nous avons la chance d avoir sur notre territoire, la présence du sentier national. Ce sentier qui traverse tout le Canada a été initié par Douglas Campbell de Calgary en 1971. Au Québec,

Plus en détail

ÉCO-PARC INDUSTRIEL DU PÔLE L ASSOMPTION

ÉCO-PARC INDUSTRIEL DU PÔLE L ASSOMPTION ÉCO-PARC INDUSTRIEL DU PÔLE L ASSOMPTION Projet d aménagement dans le cadre du prolongement du boulevard de l Assomption Octobre 2013 Tables des matières Présentation...3 Territoire visé par le projet...4

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui?

La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? La gestion des bassins versants : c est l affaire de qui? Journée montérégienne de santé publique 7 juin 2006 Chantal d Auteuil, directrice générale La Corporation Bassin Versant Baie Missisquoi Organisme

Plus en détail

Identification et caractérisation de milieux récepteurs types pour l industrie du gaz de schiste au Québec

Identification et caractérisation de milieux récepteurs types pour l industrie du gaz de schiste au Québec Étude S2-1b Identification et caractérisation de milieux récepteurs types pour l industrie du gaz de schiste au Québec Bureau de coordination sur les évaluations stratégiques Juin 2013 Auteurs Maryse Chapdelaine

Plus en détail

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK

PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PHASE V DE LA RESTAURATION DE L HABITAT DU POISSON DU RUISSEAU SPRUCE PRÉPARÉ POUR : FONDS DE FIDUCIE DE LA FAUNE DU NOUVEAU-BRUNSWICK PRÉPARÉ PAR : COMITÉ DE GESTION ENVIRONNEMENTALE DE LA RIVIÈRE POKEMOUCHE

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY.

POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. POURQUOI ET COMMENT ARRIMER LES PDE ET LES SAD? LE CAS CONCRET DE LA MRC DE LA CÔTE-DE-BEAUPRÉ ET DE L OBV CHARLEVOIX-MONTMORENCY. Par Stéphanie Allard, Aménagiste et biologiste associée, ÉCOgestion-solutions

Plus en détail

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR

PLAN GÉNÉRAL D AMÉNAGEMENT FORESTIER SEIGNEURIE DE PERTHUIS RÉSUMÉ NOTE AU LECTEUR NOTE AU LECTEUR Dans le cadre de notre certification forestière à la norme du Forest Stewardship Council de la Seigneurie de Perthuis, nous vous présentons un résumé du plan général d aménagement forestier

Plus en détail

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle

L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle L APCHQ constate une érosion importante de l abordabilité résidentielle S appuyant sur une étude récente 1 réalisée par l économiste Pierre Bélanger, expert-conseil en habitation et développement socio-urbain,

Plus en détail

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives

Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les... 1 sur 2 2008-09-18 13:54 Sujet : Dernière chance de participer au concours de photo du Comité ZIP Les Deux Rives De : Guy Guilbert

Plus en détail

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU

MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE URBANISME. FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU MOUSSY LE VIEUX 2 PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE. URBANISME FARHI ALEXANDRINE Impasse de la Forge 77550 REAU Tél. 01 60 60 87 98 Fax. 01 60 60 82 55 Présent document émis le 29 Décembre

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches

Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Portrait énergétique de la Chaudière-Appalaches Présenté par : Joël Leblond et Martin Loiselle 19 novembre 2010 Plan de la présentation Introduction Objectifs des Rendez-vous de l énergie Constats nationaux

Plus en détail

Règlement type relatif à l abattage d arbres

Règlement type relatif à l abattage d arbres Règlement type relatif à l abattage d arbres INTRODUCTION «Une municipalité ou une MRC peut régir ou restreindre la plantation ou l'abattage d'arbres afin d'assurer la protection du couvert forestier et

Plus en détail

PARACHÈVEMENT DE L AUTOROUTE 35. Consultation publique sur les enjeux fédéraux dans le cadre de la Loi canadienne sur l évaluation environnementale

PARACHÈVEMENT DE L AUTOROUTE 35. Consultation publique sur les enjeux fédéraux dans le cadre de la Loi canadienne sur l évaluation environnementale Transports Canada Transport Canada PARACHÈVEMENT DE L AUTOROUTE 35 ÉTUDE APPROFONDIE dans le cadre de la Loi canadienne sur l évaluation environnementale JANVIER 2008 1 TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France)

Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) Factsheet sur le programme de développement rural 2014-2020 de Mayotte (France) La Commission européenne a formellement adopté le Programme de développement rural (PDR) de Mayotte le 13 février 2015 qui

Plus en détail

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H

Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Projet Pédagogique Conférence interactive HUBERT REEVES Vendredi 13 mars 2015-14 H Page 1 DES CONFERENCES QUI ENRICHISSENT LES PROGRAMMES SCOLAIRES : Objectifs principaux : Acquérir et approfondir des

Plus en détail

Le monitoring de la qualité

Le monitoring de la qualité SÉDIMENTS RIVES RESSOURCES BIOLOGIQUES 3 e édition Le monitoring de la qualité des eaux marines dans les secteurs coquilliers Cap Piailleur, Îles-de-la-Madeleine Photo : Martin Rodrigue, Environnement

Plus en détail

SAMEDI 25 10 2008 LE PROJET DE LA. Romaine DE LA PURE ÉNERGIE

SAMEDI 25 10 2008 LE PROJET DE LA. Romaine DE LA PURE ÉNERGIE SAMEDI 25 10 2008 Romaine LE PROJET DE LA DE LA PURE ÉNERGIE 2 SAMEDI 25 10 2008 Étude de sédimentologie, rivière Romaine, été 2006. Le projet de la Romaine Hydro-Québec Production propose la construction

Plus en détail

Vers le nouveau schéma d aménagement et de développement

Vers le nouveau schéma d aménagement et de développement Consultation publique sur les grandes orientations d aménagement et le concept d organisation spatiale préliminaires Document préparatoire Direction de l aménagement durable du territoire table des matières

Plus en détail

Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces

Cadre légal des CLD. Au Canada le développement socioéconomique relève de la juridiction des provinces Banque de terres Simon Ouellet Agent de développement rural Un outil pour le développement territorial CLD des Collines-de-l Outaouais Emmanuel Roy Agent de développement écologique Cadre légal des CLD

Plus en détail

Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées

Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées Réponse de la Fédération canadienne des municipalités au projet de cadre réglementaire d Environnement Canada pour la gestion des eaux usées Le 31 janvier 2008 Depuis 1901 Since 1901 24, rue Clarence Ottawa

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVII e Édition Règlement n o 2014-02 : Règlement sur le développement des toits verts et l agriculture urbaine PRÉSENTATION Présenté par M. Charles Marois, membre du comité exécutif,

Plus en détail

VANNES, VIS SANS FIN, POMPES D ASSÈCHEMENT DES MARAIS

VANNES, VIS SANS FIN, POMPES D ASSÈCHEMENT DES MARAIS La Directive Cadre sur l Eau (DCE, n 2000/60/CE) fixe comme objectif pour 2015 l atteinte du bon état ou du bon potentiel écologique des eaux de surface. Ces états écologiques sont appréciés par la qualité

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes

commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes 2009 Rapport du commissaire à l environnement et au développement durable à la Chambre des communes PRINTEMPS Message du commissaire Chapitre 1 La protection de l habitat du poisson Chapitre 2 La Loi de

Plus en détail

de consolidation et de développement des voies récréatives

de consolidation et de développement des voies récréatives Plan stratégique de consolidation et de développement des voies récréatives de la région de la Capitale-Nationale REMERCIEMENTS Nous remercions les partenaires dont les contributions financières et en

Plus en détail

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët. Département 56

Le Haut Ellé. Station de pompage de Barréguan près D790 Le Grand Pont sous le Faouët. Département 56 Le Haut Ellé Station de pompage de Barréguan près D790 "Le Grand Pont" sous le Faouët Département 56 Présentation L'Ellé regroupe tous les niveaux techniques, ainsi l'ellé peut être divisée en trois tronçons

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE

CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE Projet N 105576.001 104858.002 Municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez CONSTRUCTION D UN NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT, D UN SITE DE TRAITEMEMENT DES EAUX USÉE ET RÉFECTION DES RUES DU VILLAGE (2014-2015)

Plus en détail

CHOISIR POUR L AVENIR

CHOISIR POUR L AVENIR CHOISIR POUR L AVENIR La politique de développement durable de la Société du parc Jean Drapeau présentée par la Direction des Affaires publiques et du développement durable Mars 2009 CHOISIR POUR L AVENIR

Plus en détail

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015

LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 LA FINANCIÈRE AGRICOLE DU QUÉBEC PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser, éduquer,

Plus en détail

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis

Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun. ou Phragmites australis Une espèce exotique envahissante: Le Roseau commun ou Phragmites australis Indigène vs exotique Il y a deux sous-espèces de Phragmites australis, L indigène: n envahit pas le milieu, cohabite avec les

Plus en détail

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION

MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION MÉMOIRE L ORGANISATION DU TRANSPORT COLLECTIF DANS LA MRC DE L ASSOMPTION PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DU PROJET PLAN D AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT MÉTROPOLITAIN PMAD 13 OCTOBRE 2011 1 INTRODUCTION La communauté

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188

CHAPITRE 13. Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres. ZONAGE Page 188 CHAPITRE 13 Dispositions relatives à l'abattage et à la plantation d'arbres Page 188 CHAPITRE 13 DISPOSITIONS RELATIVES À L'ABATTAGE ET À LA PLANTATION D'ARBRES Sauf lorsque spécifiquement stipulé, tout

Plus en détail

Perspective. Logement. Grand Montréal

Perspective. Logement. Grand Montréal Logement Perspective Grand Montréal 26 n o JUIN 2014 Bulletin de la Communauté métropolitaine de Montréal Stabilité du taux d inoccupation des logements locatifs entre et à l échelle de l ensemble du Grand

Plus en détail

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à :

DIVERSITÉ CULTURELLE JOURS FÉRIÉS Pour en savoir Plus, veuillez vous adresser à : Le Manitoba en bref Le Manitoba : Province du Canada depuis 1870. Manitoba signifie «lieu où vit l Esprit» dans les langues des peuples autochtones de la province. Chef politique : Premier ministre (Greg

Plus en détail

Mobilité et accès au Collège Lionel-Groulx

Mobilité et accès au Collège Lionel-Groulx Urbanisme Collège Lionel-Groulx La mobilité en milieu périurbain En banlieue, les densités sont faibles, ce qui entraîne une augmentation des distances de déplacement. La VOITURE est alors le mode de transport

Plus en détail

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau

Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau Rapport annuel de monitoring automatisé de la qualité de l eau 2009 La rivière Sainte Croix au barrage de Forest City Figure 1 : Rivière Sainte Croix, à la hauteur de la station de monitoring durant l

Plus en détail

Qu est-ce qu un SAGE?

Qu est-ce qu un SAGE? Mercredi 6 mai 2015 Mont-de-Marsan Conférence de presse Qu est-ce qu un SAGE? Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux La recherche d un équilibre durable entre la protection des milieux aquatiques

Plus en détail

Le contexte global. La ressource. I.1 Particularités de la ressource en eau. Superficie : 41 526Km 2

Le contexte global. La ressource. I.1 Particularités de la ressource en eau. Superficie : 41 526Km 2 Le contexte global Superficie : 41 526Km 2 Population: 16,34M.(89,6% urbaine: / 10,4% rurale:) 2006 PIB/hab 2007: 35 576 USD Divisions administratives: 12 provinces et 467 communes en nombre variable Régime:

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière

Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière Le projet du campus universitaire d Outremont Résumé de l analyse de faisabilité technique et financière Bureau de gestion des grands projets Direction du développement économique et urbain Février 2011

Plus en détail

Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité

Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité Moyens et outils opérationnels permettant de tenir compte de la biodiversité Application à l'exploitation des équipements de production d'électricité Par : Daniel Thériault, B.Urb., M.Sc.A Conférence internationale

Plus en détail

POLITIQUE DE PROTECTION ET DE MISE EN VALEUR DES MILIEUX NATURELS

POLITIQUE DE PROTECTION ET DE MISE EN VALEUR DES MILIEUX NATURELS POLITIQUE DE PROTECTION ET DE MISE EN VALEUR DES MILIEUX NATURELS Imprimé au Canada Dépôt légal Bibliotèque nationale 3 e trimestre 2004 ISBN-2-7647-0441-0 An English version of this document is available

Plus en détail

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité

document de travail Phase 2 : groupe de travail Eau et biodiversité document de travail Extrait du tableau de bord de la Région de Bruxelles-Capitale, amendé par la Coordination associative : «Nouvelles Rivières Urbaines» et biodiversité 1.2.1. intégration des principes

Plus en détail

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels Guillaume Marois Alain Bélanger Institut national de la recherche

Plus en détail

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012

Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques. Rapport d étude Janvier 2012 Perception des Québécois à l égard d enjeux reliés aux changements climatiques Rapport d étude Janvier 2012 Dans le cadre de sa stratégie d action sur les changements climatiques, le Regroupement national

Plus en détail

CONSERVATION DES RÉSEAUX ÉCOLOGIQUES ET AMÉNAGEMENT DURABLE DU TERRITOIRE : CAS DE LA VILLE DE GRANBY. Par Gabrielle Robert

CONSERVATION DES RÉSEAUX ÉCOLOGIQUES ET AMÉNAGEMENT DURABLE DU TERRITOIRE : CAS DE LA VILLE DE GRANBY. Par Gabrielle Robert CONSERVATION DES RÉSEAUX ÉCOLOGIQUES ET AMÉNAGEMENT DURABLE DU TERRITOIRE : CAS DE LA VILLE DE GRANBY Par Gabrielle Robert Essai présenté au Centre universitaire de formation en environnement et développement

Plus en détail

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes

Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Annexe 3 Enjeux environnementaux prioritaires des forêts de Poitou-Charentes Cette annexe présente les enjeux environnementaux ayant été définis comme prioritaires en Poitou-Charentes. Une série de cartes

Plus en détail

conservation volontaire : différence vous pouvez faire la Principales options de conservation légales pour les propriétaires de terrains privés

conservation volontaire : différence vous pouvez faire la Principales options de conservation légales pour les propriétaires de terrains privés La conservation volontaire : différence vous pouvez faire la Principales options de conservation légales pour les propriétaires de terrains privés Rédaction (ordre alphabétique) Amélie Denoncourt, étudiante

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts

Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts Présentation des dispositions prises en matière de tarification de l eau et de récupération des coûts 35 36 Introduction La directive cadre sur l eau donne à l analyse économique une place déterminante.

Plus en détail

Construction d un centre de formation professionnelle

Construction d un centre de formation professionnelle Projet d appui au développement de la communauté locale Construction d un centre de formation professionnelle Ile Sainte Marie, Madagascar (2015 2017) Contexte Situé dans l'océan Indien, Madagascar est

Plus en détail

Projet de PMGMR de la CMM soumis à la consultation publique VERS UNE GESTION RESPONSABLE DE NOTRE ENVIRONNEMENT PLAN MÉ

Projet de PMGMR de la CMM soumis à la consultation publique VERS UNE GESTION RESPONSABLE DE NOTRE ENVIRONNEMENT PLAN MÉ PMG GMR Projet de PMGMR de la CMM soumis à la consultation publique VERS UNE GESTION RESPONSABLE DE NOTRE ENVIRONNEMENT PLAN MÉ M Projet de PMGMR de la CMM soumis à la consultation publique Septembre 2003

Plus en détail

travail MRC Vaudreuil-Soulanges Recensement 2006 Présenté par Hubert Létourneau Le 28 janvier 2009

travail MRC Vaudreuil-Soulanges Recensement 2006 Présenté par Hubert Létourneau Le 28 janvier 2009 Lemarché du travail MRC Vaudreuil-Soulanges Recensement 2006 Présenté par Hubert Létourneau Le 28 janvier 2009 600, boul. Casavant Est, Saint-Hyacinthe (Québec) J2S 7T2 450 773-7463 Plan de la présentation

Plus en détail

Ce guide est un outil de base pour les producteurs agricoles. Ils pourront s en inspirer pour mieux gérer la faune à la ferme.

Ce guide est un outil de base pour les producteurs agricoles. Ils pourront s en inspirer pour mieux gérer la faune à la ferme. Utilisation Ce guide à été fait dans le cadre d un projet parrainé par la Fondation de la faune du Québec. Il a été bâti à partir d une revue de littérature afin de mieux documenter la Fédération de l'upa

Plus en détail

Processus d examen des travaux. Autres activités assujetties à la Loi sur la protection des eaux navigables (LPEN)

Processus d examen des travaux. Autres activités assujetties à la Loi sur la protection des eaux navigables (LPEN) PROTECTION DE LA NAVIGATION PROTECTION DE LA NAVIGATION APERÇU MODÈLE LOGIQUE MISSION : Assurer la protection et la sécurité de la navigation en eaux canadiennes. OBJECTIFS : Faciliter l utilisation sûre

Plus en détail

Mémoire du CREAT. Présenté au :

Mémoire du CREAT. Présenté au : Mémoire du CREAT Présenté au : Bureau d audiences publiques en environnement dans le cadre des audiences publiques sur les projets de réserves de biodiversité projetées du lac Opasatica, du lac des Quinze,

Plus en détail

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur

Le préfet de la région Haute-Normandie, préfet de la Seine-Maritime, commandeur de la Légion d'honneur PRÉFET DE LA SEINE-MARITIME DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Affaire suivie par : Cyril Teillet Tél. : 02 35 58 54 28 Fax : 02 35 58 55 63 Mél : cyril.teillet@seine-maritime.gouv.fr

Plus en détail

CRÉ DE LA MAURICIE. Guide du promoteur Projets de développement régional

CRÉ DE LA MAURICIE. Guide du promoteur Projets de développement régional CRÉ DE LA MAURICIE PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT RÉGIONAL ET FORESTIER MAURICIE 2013-2014 Guide du promoteur Projets de développement régional COLLABORATEURS & PARTENAIRES Ministère des Ressources naturelles

Plus en détail

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités

SAGE DOUVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités SAGE DVE-TAUTE : Liste des dispositions et des règles interressant les Collectivités BOCAGE RIVIERE ZONES HUMIDES TRAIT DE CÔTE D66 Réaliser des diagnostics partagés du fonctionnement hydraulique D67 Mettre

Plus en détail

Le métier de gestionnaire de cours d eau non navigables. Ir. Yanni XANTHOULIS

Le métier de gestionnaire de cours d eau non navigables. Ir. Yanni XANTHOULIS Le métier de gestionnaire de cours d eau non navigables Ir. Yanni XANTHOULIS 1 Organisation du STP Administration des Services Techniques et de l Environnement Ir. P. SQUERENS / Inspecteur Général Service

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique

Étude de la carte de Vézelise. Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Étude de la carte de Vézelise Initiation à la lecture du relief sur une carte topographique Double objectif de la séance Étude d un paysage lorrain de côte Apprentissage de la lecture du relief sur une

Plus en détail

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE)

ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) ESTIMATION DE LA TAILLE DES POPULATIONS D ANOURES DE LA FORET DE FONTAINEBLEAU (SEINE ET MARNE) Philippe LUSTRAT 33 rue de la garenne 77760 VILLIERS SOUS GREZ Lustrat P. (1999) - Estimation de la taille

Plus en détail

POLITIQUE VISANT À ENCADRER L IMPLANTATION DE NOUVELLES TOURS, ANTENNES DE TÉLÉCOMMUNICATIONS AINSI QUE TOUTES STRUCTURES AFFÉRENTES SUR LE

POLITIQUE VISANT À ENCADRER L IMPLANTATION DE NOUVELLES TOURS, ANTENNES DE TÉLÉCOMMUNICATIONS AINSI QUE TOUTES STRUCTURES AFFÉRENTES SUR LE POLITIQUE VISANT À ENCADRER L IMPLANTATION DE NOUVELLES TOURS, ANTENNES DE TÉLÉCOMMUNICATIONS AINSI QUE TOUTES STRUCTURES AFFÉRENTES SUR LE TERRITOIRE DE BROME-MISSISQUOI Réalisée par Le service de la

Plus en détail

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire

L échelle du ph est logarithmique, c està-dire Le ph Qu est-ce que le ph? Le ph mesure l acidité d un liquide. Sa valeur s exprime sur une échelle graduée de 0 à 14 où 1 désigne une substance fortement acide, 7, une substance neutre, et 14, une substance

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT ET DE MARKETING DU TOURISME NAUTIQUE

PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT ET DE MARKETING DU TOURISME NAUTIQUE PLAN STRATÉGIQUE DE DÉVELOPPEMENT ET DE MARKETING DU TOURISME NAUTIQUE Rapport final Août 2002 7333, rue Saint-Denis Montréal (Québec) H2R 2E5 Téléphone : (514) 278-3273 Téléphone : (514) 278-7224 dbsf@dbsf.qc.ca

Plus en détail

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I

LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE. Hervé LETHIER, EMC2I LE MONITORING DE LA BIODIVERSITE EN SUISSE Hervé LETHIER, EMC2I INTRODUCTION OBJECTIFS L INSTRUMENT LES INDICATEURS UN PREMIER BILAN INTRODUCTION OBJECTIF De simples inventaires spécialisés et ciblés Combler

Plus en détail

3 Cartographie participative du terroir de chasse

3 Cartographie participative du terroir de chasse 3 Cartographie participative du terroir de chasse 3.1 Principe général de la méthode La cartographie participative est un moyen d associer la population d un village (ou un groupe au sein de cette population)

Plus en détail

CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. ---ooo0ooo---

CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection. ---ooo0ooo--- CONCERNANT le Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection ---ooo0ooo--- ATTENDU QUE, en vertu du paragraphe e du premier alinéa de l article 31 de la Loi sur la qualité de l environnement

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

ATTENDU QU un montant de 43 543 $ est à pourvoir pour l année 2015, par l ensemble des contribuables de la Municipalité pour la solidarité sociale;

ATTENDU QU un montant de 43 543 $ est à pourvoir pour l année 2015, par l ensemble des contribuables de la Municipalité pour la solidarité sociale; PROVINCE DE QUÉBEC MRC DE MEMPHRÉMAGOG MUNICIPALITÉ D EASTMAN RÈGLEMENT 2015-01 FIXANT, POUR L ANNÉE 2015, LES TAUX DE TAXES, DE TARIFICATION POUR LES SERVICES, LES MODALITÉS DE PAIEMENT DES TAXES ET DES

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation

2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3. Dossier de présentation 2300, rue Michelin Laval (Québec) H7L 5C3 Dossier de présentation SOMMAIRE DES FAITS SAILLANTS Adresse de la propriété : Superficie du terrain Type de bâtiments Aire brute du bâtiment Bureaux Cadastre

Plus en détail

FAUNE,FLORE, MILIEUX

FAUNE,FLORE, MILIEUX FAUNE,FLORE, MILIEUX LA NATURE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE UNE REGLE LA DIVERSITE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE S APPRECIE A TROIS NIVEAUX INDIVIDUS (Diversité génétique) ESPECES ECOSYSTEMES UN PATRIMOINE UNE RESSOURCE

Plus en détail

CONVERSION VILLE-MARIE

CONVERSION VILLE-MARIE au profit d un service rapide de transport Pan-Montréalais sur rails : S.L.R ou métro express octobre 2010 (rév.2015) résumé imprimé d une présentation web interactive en ligne à l adresse suivante : http://zovile.com/projets/t375pp/images/images_villemarie/coupesvillemarie.html

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56

VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56 VILLE DE MIRABEL LOI ASSURANT L EXERCICE DES DROITS DES PERSONNES HANDICAPÉES EN VUE DE LEUR INTÉGRATION SCOLAIRE, PROFESSIONNELLE ET SOCIALE LOI 56 PLAN D ACTION 2012 VISANT À IDENTIFIER ET À RÉDUIRE

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal

Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal Les partenariats au Québec : pour une meilleure sécurité routière en milieu municipal Catherine Berthod, ingénieure et urbaniste Ministère des Transports du Québec Carole Leclerc, M. ATDR Ministère des

Plus en détail

Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard

Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard PRÉSENTÉ AU CONGRÈS DE L ASSOCIATION DES ÉVALUATEURS MUNICIPAUX DU QUÉBEC, LE 28 MAI 2011 Évaluation des terrains contaminés et des milieux humides par Me Luc Villiard Terrains contaminés 2 Terrains contaminés

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

INTRODUCTION. Arrêté no. 9006 1/ 24

INTRODUCTION. Arrêté no. 9006 1/ 24 INTRODUCTION Le présent plan municipal, préparé en conjoncture avec la Commission d aménagement de la Péninsule acadienne, est un document de politique globale qui permettra à la municipalité de Bas-Caraquet

Plus en détail

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique

Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Les compensations écologiques sur la ligne à grande vitesse Sud Europe Atlantique Conception, rédaction, réalisation : Parménion/RFF - Crédit photos : Biotope, CREN Poitou-Charentes, Ecosphère, RFF Impression

Plus en détail

Cartes de l étendue des eaux libres liés aux inondations Guide des produits

Cartes de l étendue des eaux libres liés aux inondations Guide des produits Cartes de l étendue des eaux libres liés aux inondations Guide des produits Contexte Les crues ont parfois des effets dévastateurs sur la vie humaine, les infrastructures, l économie, les espèces sauvages

Plus en détail

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises?

Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Pierre MANGEOT 3 juillet 2014 Agence de l Eau Rhin Meuse Quelles actions et partenariats possibles en faveur de la biodiversité (aquatique) pour les entreprises? Agence de l eau Rhin- Meuse, quelques repères

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE : UNE DÉMARCHE QUI VISE UN ÉQUILIBRE ENTRE LE

LE DÉVELOPPEMENT DURABLE : UNE DÉMARCHE QUI VISE UN ÉQUILIBRE ENTRE LE Politique du développement durable Version finale du 31 mars 2009 Direction de l Aménagement, gestion et développement durable du territoire Ville de Trois-Rivières LE DÉVELOPPEMENT DURABLE : UNE DÉMARCHE

Plus en détail

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau

Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau SCHEMA D AMENAGEMENT ET DE GESTION DES EAUX DU BASSIN VERSANT DE L ARMANÇON Rapport d activité de la Commission Locale de l Eau Année 2009 Adopté en séance plénière le 25 mai 2010 Siège de la Commission

Plus en détail

Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi

Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi Recommandations du Forum jeunesse de l Île de Montréal en matière d économie et d emploi DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PRÉBUDGETAIRES BUDGET 2014-2015 PRIORITÉ EMPLOI Ministère des Finances et de l Économie

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail