LA FIDÉLISATION MULTICANALE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA FIDÉLISATION MULTICANALE"

Transcription

1 PARTENAIRES MARKETING & SOCIAL MARKETING LA FIDÉLISATION MULTICANALE En 2013, 94 % des Français déclarent détenir au moins une carte de fidélité et 75 % affirment en faire usage. Pour autant, 58 % des clients ayant souscrit à un programme de fidélisa'on ne se sentent pas considérés comme des clients privilégiés. > Comment apporter cohérence et valeur ajoutée sur des canaux parfois complémentaires? > Comment cons'tuer une offre de privilèges adaptée à l univers de la marque et aux a.entes de ses clients? > Quels privilèges et dota'ons convient-il de développer dans une démarche mul'canale? > Comment mesurer le retour sur inves'ssement et la rentabilité du programme à travers une mesure individuelle? Programme : 1) La connaissance client 2) Les leviers de fidélisa'on 3) La communica'on et l anima'on Intervenants : GALERIES LAFAYETTE - BHV, Karine Vierucci-Chometon, Directrice Marke'ng Client MARIONNAUD PARFUMERIES, Mélanie Coutant, CRM Manager PRICEMINISTER, Odile Szabo, Directrice des Opéra'ons Marke'ng Animatrice : EXPERIAN MARKETING SERVICES, Magalie Lasfargues, Responsable Strategic Services 1/7

2 PRESENTATION DES INTERVENANTS Karine Vierucci-Chometon : La branche Grands Magasins du Groupe Galeries Lafaye<e regroupe 59 magasins en France (et 5 à l interna'onal : Berlin, Dubaï, Casablanca, Jakarta et Pékin) qui accueillent chaque jour un million de visiteurs. Mélanie Coutant : Marionnaud, c est 545 magasins en France, 248 ins'tuts et 722 millions d euros de chiffre d affaires en Odile Szabo : PriceMinsiter est une place de marché qui existe depuis Le site accueille chaque mois dix millions de visiteurs, soit un quart des internautes français, pour un total de transac'ons quo'diennes. I - LA CONNAISSANCE CLIENT Selon McKinsey, les retailers pourraient améliorer leurs marges d exploita7on de 60% s ils parvenaient à mieux 7rer profit de leurs données clients... Dans un contexte de mul7plica7on des canaux, comment vos équipes sont-elles organisées? Notre équipe Marke'ng est organisée en cinq pôles : la connaissance client, l anima'on client, le programme de fidélisa'on, le S.I. client et les projets (digitalisa'on des points de vente, mobile...) Historiquement, nous disposons d une base de données dans laquelle remontent tous les achats effectués par nos clients en magasins. Notre nouvelle base renforce la valeur de ces informa'ons en intégrant les parcours Internet. Différents ou'ls, comme une plateforme de ges'on de campagnes, sont ensuite u'lisés pour gérer la Data. Certes, il s agit-là d une structure lourde. Mais il est stratégique pour le groupe de rester totalement maître de ses données et de disposer de ses propres ou7ls. 2/7

3 La donnée, c est assurément ce que l on a de plus précieux. Il convient donc de la garder en interne. Un B.I. a été mis en place en 2005 pour regrouper les données des u'lisateurs ainsi que les données Web-centric, réseaux sociaux et ing. Trois pôles sont clairement iden'fiés : - Le Service clients : nous accordons une très grande a<en'on à la ges'on de crise. - Le Data Mining : Marionnaud dispose d une des bases de données les plus importantes dans le retail spécialisé avec plus de 11 millions de clients. - L anima'on de la base de données : elle détermine quel est le canal le plus approprié pour a<eindre le client. Marionnaud a pris la décision en 2012 d internaliser l ensemble de ses ou'ls en terme de ges'on de la rela'on clients. Le groupe peut ainsi avoir une vision cohérente à l échelle interna'onale. En effet, toutes les business units et toutes les filiales Marionnaud en Europe ont recours à l ou'l Oracle Siebel pour une vision à 360 de nos clients en temps réel. L intégralité des données magasins, Web et Services clients se trouvent ainsi instantanément réunies. Est-il encore per7nent de parler de segmenta7ons? Une segmenta'on doit répondre à un objec'f. Historiquement, Galeries Lafaye<e a une segmenta'on Valeur autour des clients qui dépensent le plus. Mais en parallèle, une segmenta'on est basée sur les achats effectués en magasins et sur le site Internet : les clients ont été interrogés pour mieux qualifier les profils (les besoins, les mo'va'ons, les idées...) Ce<e dernière segmenta'on, que l on qualifie de stratégique, nous a permis de faire partager à tous les acteurs de l entreprise un vocabulaire commun sur les clients. Une autre segmenta'on plus opéra'onnelle a été effectuée plus récemment autour des enjeux d anima'on client. Elle intègre une réac'vité par rapport aux canaux économiques et au Web, autour de la no'on de poten'el d achat. 3/7

4 Nous effectuons des tests auprès des u'lisateurs autour, par exemple, des usages sur table<e et mobile. Cela nous permet d améliorer assez sub'lement les différents parcours de naviga'on. Un baromètre de sa'sfac'on est également envoyé aux internautes après chaque mise en vente et chaque transac'on. En ce qui concerne la segmenta'on, nous avons une communica'on one-to-one avec des ou'ls prédic'fs. Le RFM reste le fondement de toute l anima'on. Ce<e analyse demeure la plus rentable en terme de ciblage par segment et par canal. En ce qui concerne les études, un ou'l lié à la base de données nous permet d envoyer régulièrement des sondages par , en fonc'on du segment. Les réponses sont analysées en temps réel, nous permecant de réagir extrêmement rapidement. Face à l essor des ventes Web, les magasins restent-ils la première source d acquisi7on de contacts? Les magasins restent bien sûr devant, mais notre principal objec'f est de faire de nos acheteurs en magasin des clients Web. Il s est agi, sur ce point, de rassurer les directeurs de magasins qui percevaient le site Internet comme un concurrent... En réalité, le online n a pas d impact néga'f sur leur chiffre d affaires. Au contraire, le Web est générateur de valeur pour le magasin. Aujourd hui, et sans pour autant avoir fait des lourds efforts en ce sens, le nombre de clients en magasin que l on parvient à iden'fier ensuite sur le Web est assez considérable. 4/7

5 II - LES LEVIERS DE FIDELISATION Un programme de fidélisa'on est un moyen d acquisi'on de connaissances. Toutefois, le système basé sur la carte de paiement présente un inconvénient : si le consommateur refuse la carte de crédit, nous ne pouvons engranger de connaissance complémentaire... Nous avons donc repensé ce mécanisme en perme<ant à tous nos clients d accéder au système de fidélisa'on (même ceux qui ne souhaitent pas de carte de paiement, donc). Avec davantage de connaissance, nous serons plus per7nents dans l anima7on et plus beaucoup plus crédibles, en interne, pour accompagner les décisions de l entreprise. Au final, le système à points s est imposé partout : c est la carte de fidélité qui permet d iden'fier le client lorsqu il règle ses achats. L idéal serait de ne plus avoir recours à ce tradi'onnel mécanisme de points, afin d amener le client à s iden'fier tout seul. Bien qu il n ait guère évolué ces derniers temps, notre programme de fidélité fonc'onne très bien. Il regroupe aujourd hui environ 80% des clients, nous perme<ant d'avoir une vision quasi-complète sur le plan du tracking et de la connaissance client. Une part très importante du chiffre d affaires est issue de l u'lisa'on des chèques de fidélité. Nous tenons donc à ne pas prendre de risques sur ce sujet, car la mécanique actuelle est gagnante. Pourquoi un pure player a-t-il besoin de développer un programme de fidélisa7on? Notre maison mère, Rakuten, a de longue date développé le programme «Super points» dans de nombreux pays. Nous avons adopté ce système il y a deux ans : il est «ludique, lisible et liquide» (comme de la monnaie, le solde de points peut être dépensé à tout moment). Bien souvent, ce sont les marchands eux-mêmes qui financent les Super points, afin de développer le volume d affaires de leur bou7que. 5/7

6 III - LA COMMUNICATION ET L ANIMATION Quels sont vos canaux de prédilec7on pour interagir avec vos contacts? Nous essayons de personnaliser de plus en plus les newsle<ers, en prenant garde à bien ajuster la pression ing. Sur mobile, nous me<ons à disposi'on une applica'on pour les vendeurs et une applica'on pour les acheteurs. Le volume d affaires sur ce device croît dix fois plus vite que sur le desktop. Les no'fica'ons Push perme<ent d adopter une communica'on 100% mobile pour annoncer certains de nos grands événements. Nous avons également développé depuis 2006 un système d s automa'ques en fonc'on du comportement de l u'lisateur, selon plus de 130 scénarios. Pour l heure, nous ne sommes pas parvenus à prouver qu une présence sur les réseaux sociaux était génératrice de volume d affaires. Pour autant, cet effort est essen'el pour recueillir de l informa'on client. PriceMinister est très acen7f à sa e-réputa7on : il convient d être en capacité de réagir très rapidement si un internaute manifeste son mécontentement sur Facebook. Une par'e de l anima'on est liée au programme commercial de nos magasins, tous les clients ne sont donc pas «animés» de la même façon. Chacun des canaux (papier, s, SMS...) répond à un objec'f bien par'culier. Tous les segments de clients ne reçoivent pas les mêmes types de supports. En parallèle de ce programme commercial, sont menées des campagnes récurrentes liées au comportement du client. L objec'f, pour Marionnaud, c est que le client retrouve le même contenu, quel que soit le point de contact choisi. Sur les réseaux sociaux, il s agit de développer de l informa'on rela'onnelle. De plus, notre blog propose une Websérie autour des thèmes qui nous sont chers. 6/7

7 L entreprise a lancé un vaste chan'er autour de l omnicanal. C est cece capacité à capitaliser sur nos magasins qui va faire notre force par rapport à des pure players. Il ne faut évaluer le site Internet par rapport au chiffre d affaires. De très nombreux clients se rendent sur le Web afin de préparer leur visite en magasin, d où l importance de ce projet omnicanal. Pour conclure, quel est votre défi majeur pour 2014? Il s agira de trouver des leviers différents et s inscrire dans une démarche d an'cipa'on par rapport aux a<entes des clients. Aujourd hui, le consommateur est très exigeant et compare en permanence les offres. Dans ce contexte, les distributeurs doivent se montrer beaucoup plus innovants. Alors que le monde de la distribu7on fait sa révolu7on, il faut être en capacité d entraîner dans son sillage toutes les équipes. Ce n est pas une mince affaire de conduire collaborateurs sur une autre voie en me<ant le client au centre de leurs préoccupa'ons. Assurément, c est le device mobile qui représente pour nous l enjeu majeur. Il s agit là aussi de changer l état d esprit des équipes pour les engager dans une démarche Mobile First. 7/7

Journées Grandes Marques 2014

Journées Grandes Marques 2014 Journées Grandes Marques 2014 IV - CIBLAGE & OMNICANAL TOUCHER SON COEUR DE CIBLE PLUS EFFICACEMENT AVEC L EMAILING COMPORTEMENTAL Hier, le cœur de cible d un annonceur était défini par des critères socio-démographiques.

Plus en détail

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT

LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PARTENAIRES ENTREPRISE ET TRANSFORMATION DIGITALE LA DIGITALISATION DE LA RELATION CLIENT PROGRAMME Face à la mulplicaon des canaux digitaux de communicaon, à l évoluon des comportements des clients et

Plus en détail

Journées Grandes Marques 2014

Journées Grandes Marques 2014 Journées Grandes Marques 2014 IV - CIBLAGE & OMNICANAL LE MARKETING MOBILE AU CŒUR DE LA VALORISATION DE LA RELATION CLIENT Le mobile a chamboulé la nature des interacons que les consommateurs entreennent

Plus en détail

Journées Grandes Marques 2014

Journées Grandes Marques 2014 Journées Grandes Marques 2014 I - STRATÉGIE & OBJECTIFS BIG DATA, CRM, MOBILE : OÙ ET COMMENT L HYPERCONTEXTUALISATION GÉNÈRE LA CONVERSION? Lorsqu il s agit d engager le dialogue avec le consommateur,

Plus en détail

MOBILE FIRST : PARTIR DU MOBILE POUR DÉVELOPPER ENSUITE LES AUTRES DEVICES OU OPTER POUR LE RESPONSIVE DESIGN?

MOBILE FIRST : PARTIR DU MOBILE POUR DÉVELOPPER ENSUITE LES AUTRES DEVICES OU OPTER POUR LE RESPONSIVE DESIGN? PARTENAIRES MARKETING & SOCIAL MARKETING MOBILE FIRST : PARTIR DU MOBILE POUR DÉVELOPPER ENSUITE LES AUTRES DEVICES OU OPTER POUR LE RESPONSIVE DESIGN? PROGRAMME La mobilité et la mulplicité des écrans

Plus en détail

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains»

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Le volume des données manipulées par les acteurs du tourisme est de plus en plus important. Au delà des données mé6ers qui se complexifient, les données

Plus en détail

BENCHMARK CONCURRENTIEL PERMANENT : PRIX, CONDITIONS, PROMOTIONS, INNOVATIONS

BENCHMARK CONCURRENTIEL PERMANENT : PRIX, CONDITIONS, PROMOTIONS, INNOVATIONS PARTENAIRES E-COMMERCE BENCHMARK CONCURRENTIEL PERMANENT : PRIX, CONDITIONS, PROMOTIONS, INNOVATIONS PROGRAMME Alors que le taux d équipement d appareils numériques explose, les consommateurs passent de

Plus en détail

Journées Grandes Marques 2014

Journées Grandes Marques 2014 Journées Grandes Marques 2014 I - STRATÉGIE & OBJECTIFS THINK BIG, START SMALL, MOVE FAST : COMMENT OPTIMISER L'AGILITÉ ET LA PERFORMANCE DE VOS CAMPAGNES GRÂCE AU TAG MANAGEMENT? > Quels sont les retours

Plus en détail

PUBLICITÉ MOBILE : LES FORMATS QUI MARCHENT POUR L ANNONCEUR ET POUR LE SUPPORT

PUBLICITÉ MOBILE : LES FORMATS QUI MARCHENT POUR L ANNONCEUR ET POUR LE SUPPORT PARTENAIRES MOBILITÉ PUBLICITÉ MOBILE : LES FORMATS QUI MARCHENT POUR L ANNONCEUR PROGRAMME On ne peut aujourd'hui rester de marbre face aux bouleversements que provoque le mobile... Les annonceurs les

Plus en détail

USER EXPERIENCE ET DATA : AUGMENTER LES CONVERSIONS GRÂCE À UN PARCOURS UTILISATEUR OPTIMISÉ

USER EXPERIENCE ET DATA : AUGMENTER LES CONVERSIONS GRÂCE À UN PARCOURS UTILISATEUR OPTIMISÉ PARTENAIRES : E-COMMERCE USER EXPERIENCE ET DATA : AUGMENTER LES CONVERSIONS GRÂCE À UN PARCOURS UTILISATEUR OPTIMISÉ PROGRAMME Comment améliorer le parcours des client en temps réel avec les données collectées

Plus en détail

#GoSocial. solutions de marketing communautaire & social crm

#GoSocial. solutions de marketing communautaire & social crm #GoSocial La révolution du Social Média Depuis quelques années, les médias sociaux ont métamorphosé le paysage du web et les modes de communication entre les individus et les marques. Hier encore spectateurs,

Plus en détail

TÉLÉ, WEB, RÉSEAUX SOCIAUX ET MOBILE : LA CAMPAGNE OMNICANALE EXISTE-T-ELLE (ENFIN)?

TÉLÉ, WEB, RÉSEAUX SOCIAUX ET MOBILE : LA CAMPAGNE OMNICANALE EXISTE-T-ELLE (ENFIN)? PARTENAIRE ENJEUX DIGITAUX TÉLÉ, WEB, RÉSEAUX SOCIAUX ET MOBILE : LA CAMPAGNE OMNICANALE EXISTE-T-ELLE (ENFIN)? PROGRAMME Le mulcanal, 360 ou omnicanal, apparaît comme la configuraon idéale de tout plan

Plus en détail

LE MEDIA COURRIER EST- IL UN FACTEUR DE RÉUSSITE ET DE BUSINESS?

LE MEDIA COURRIER EST- IL UN FACTEUR DE RÉUSSITE ET DE BUSINESS? UN FACTEUR DE RÉUSSITE Témoignage préparé par Salvatore Spatafora - Directeur Marke3ng Mul3canal France et Interna3onal 1 210 ans d histoire, et une nouvelle page de son histoire qui s écrit du VPCiste.

Plus en détail

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains»

Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Chapitre 1 «mes chiffres clés à portée de mains» Le volume des données manipulées par les acteurs du tourisme est de plus en plus important. Au delà des données mé6ers qui se complexifient, les données

Plus en détail

OFFRE MIX MARKETING : créateur de consommateurs. A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0

OFFRE MIX MARKETING : créateur de consommateurs. A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0 OFFRE MIX MARKETING : créateur de consommateurs A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0 01 Créateur de consommateurs Générateur de leads Offre & Ou@ls Azimut Inbound & Outbound Marke@ng. Méthodologie.

Plus en détail

Offre Azimut CONTENT MARKETING. A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0

Offre Azimut CONTENT MARKETING. A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0 Offre Azimut CONTENT MARKETING A l a&en)on de : Date de remise : Version : 3.0 01 Marke3ng de Contenu Ecosytème Editorial Offre & Ou3ls Azimut Content Marke3ng Méthodologie Content management Qui sommes-

Plus en détail

LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ

LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ PARTENAIRES MOBILITE LE MOBILE B2B : UN LEVIER BUSINESS INSOUPÇONNÉ PROGRAMME Le mobile B2B est un sujet extrêmement large qui recouvre de nombreux thèmes. Nous aborderons les probléma(ques liées aux offres

Plus en détail

FORMATION GOOGLE ANALYTICS

FORMATION GOOGLE ANALYTICS FORMATION GOOGLE ANALYTICS L OBJECTIF DE LA FORMATION : Paramétrer par rapport à ses objec0fs, lire les performances de son site, gérer et op0miser ses sources de trafic Comprendre les fondamentaux de

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX SUR MOBILE : RETOURS D EXPERIENCE

LES RESEAUX SOCIAUX SUR MOBILE : RETOURS D EXPERIENCE PROGRAMME Il y a quelques mois, Facebook annonçait une croissance exceponnelle de ses résultats sur terminaux mobiles, laissant entendre que le réseau social avait enfin compris comment générer des revenus

Plus en détail

AMENER LE CLIENT VERS SOI AVEC L INBOUND MARKETING

AMENER LE CLIENT VERS SOI AVEC L INBOUND MARKETING PROGRAMME Le Branding ROIste : u liser la marque pour générer du trafic et de la conversion L Inbound est une des grandes tendances du e-commerce, des sites médias et des marques ; il s agit d amener les

Plus en détail

Réaliser un site Internet a.rac0f

Réaliser un site Internet a.rac0f Réaliser un site Internet a.rac0f Un site attractif Un site attractif pour qui? Ø Les moteurs de recherche Ø Clients, nouveaux visiteurs, prospects Un outil de communication, pour faire savoir! LES 7 RÈGLES

Plus en détail

LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE

LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE PARTENAIRES ACHATS LE SUPPLIER RELATIONSHIP MANAGEMENT EN PRATIQUE PROGRAMME La geson de la relaon fournisseur Supplier Relaonship Management est au centre de l aenon de toutes les foncons Achats. Les

Plus en détail

Mubawab.ma: Services de communica4on pour les professionnels de l immobilier au Maroc - 2015

Mubawab.ma: Services de communica4on pour les professionnels de l immobilier au Maroc - 2015 Mubawab.ma: Services de communica4on pour les professionnels de l immobilier au Maroc - 2015 Mubawab, le site immobilier du monde Arabe - Mubawab.com une holding crée en 2011 et avec plusieurs sites immobilier

Plus en détail

Se former aux méthodes et outils

Se former aux méthodes et outils Se former aux méthodes et outils du développement commercial Les ouls concrets du développement commercial La forma!on débute par 4 demi-journées où nous abordons les fondamentaux du développement commercial

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE MARKETING A LA PERFORMANCE

TOUT SAVOIR SUR LE MARKETING A LA PERFORMANCE PROGRAMME Après le succès de la première édion en 2012, Criteo renouvelle son grand Quizz de la rentrée! A travers un système de votes interacfs sur le Markeng à la performance, nous aborderons les thèmes

Plus en détail

Mon Restaurant et L Internet

Mon Restaurant et L Internet Service Attitude Mon Restaurant et L Internet Programme de forma4on, de mise en place et de suivi pour 4rer profit de la communica4on digitale des4né spécifiquement à vous, restaurateurs Septembre 2012

Plus en détail

PRESENTATION DES INTERVENANTS

PRESENTATION DES INTERVENANTS PROGRAMME Qui aurait prédit que la vague Twier se poursuivrait, et que les taux d ulisaon (nombre d ulisateurs, nombre de tweets et de re-tweets, nombre moyen de followers par abonné ) connueraient à progresser?

Plus en détail

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING

BENCHMARKING TRAINING CONSULTING BENCHMARKING TRAINING CONSULTING Basé en Bretagne, à Rennes, DataMaster dédie son ac4vité aux mé4ers de la Bureau4que depuis plus de quatre ans. Véritable partenaire des distributeurs en solu4ons d impression,

Plus en détail

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU

Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) BASYCA SAS FRANCE - Anzize BADAROU Prépara&on Opéra&onnelle à l Emploi de BASYCA (POEB) 1 Sommaire Objec&fs généraux Contenu POEB Approche générique Animateurs Partenaires 2 Objectifs généraux Enjeux de la forma1on Réconcilier la forma&on

Plus en détail

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité

BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité BTS Assurance et passerelles mé2ers en Mutualité Le BTS Assurance vous prépare à exercer des responsabilités dans le domaine de la souscrip2on des assurances ou du règlement des sinistres Lieux d exercice

Plus en détail

SOCIAL MEDIA : FACEBOOK APPS, GESTION DES PAGES DE MARQUES ET DES CAMPAGNES SUR FACEBOOK

SOCIAL MEDIA : FACEBOOK APPS, GESTION DES PAGES DE MARQUES ET DES CAMPAGNES SUR FACEBOOK PARTENAIRES MARKETING & SOCIAL MARKETING SOCIAL MEDIA : FACEBOOK APPS, GESTION DES PAGES DE MARQUES ET DES CAMPAGNES SUR FACEBOOK PROGRAMME > Que font les grandes marques et les e-marchands e de leur page

Plus en détail

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET»

«COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» «COMMUNICATION ET PRÉSENTATION DE PROJET» Chefs de projet ou toute personne ayant à communiquer en publique Comprendre et u,liser la communica,on non verbale Comprendre et u,liser le communica,on verbale

Plus en détail

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE

SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PARTENAIRE RESSOURCES HUMAINES SÉLECTIONNER LES MEILLEURS CANDIDATS : L APPORT DES OUTILS D ÉVALUATION AU RECRUTEMENT ET À LA MOBILITÉ INTERNE PROGRAMME Il est primordial pour une organisation de savoir

Plus en détail

FICHE SYNTHÉTIQUE SECTEUR DISTRIBUTION SPÉCIALISÉE BRICOLAGE & JARDINAGE

FICHE SYNTHÉTIQUE SECTEUR DISTRIBUTION SPÉCIALISÉE BRICOLAGE & JARDINAGE FICHE SYNTHÉTIQUE SECTEUR DISTRIBUTION SPÉCIALISÉE BRICOLAGE & JARDINAGE Quels sont les Points de Contacts les plus influents? Marketing Juillet 2012 1 CATÉGORIE : ETUDE SECTORIELLE FAMILLE : Points de

Plus en détail

Speed up your business

Speed up your business Speed up your business 1 Sommaire 1. Un concept innovant de communica3on cross media 2. Les Ou3ls UpMyCom a. Plateforme de Blog b. Plateforme de Quiz - Communica3on externe - Communica3on interne c. Jeux

Plus en détail

DÉPLOIEMENT 4G ET FIBRE : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES

DÉPLOIEMENT 4G ET FIBRE : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES partenaires télécom et mobilité : DÉPLOIEMENT 4G ET FIBRE : PREMIER BILAN ET PERSPECTIVES PROGRAMME Ce début d année 2014 marque notre rendez-vous annuel autour du très haut débit. La 4G est à la fois

Plus en détail

Sites Internet : les. tendances. Jeudi 30 janvier 2014 Bordeaux L AGENCE CONNECTÉE À L ENTREPRISE

Sites Internet : les. tendances. Jeudi 30 janvier 2014 Bordeaux L AGENCE CONNECTÉE À L ENTREPRISE Sites Internet : les tendances pour 2014 Jeudi 30 janvier 2014 Bordeaux L AGENCE CONNECTÉE À L ENTREPRISE Inaa$v, une agence de communica$on avec des spécificités CONSEiL EN COMMUNICATION FoRmatiOns WEBMARKETING

Plus en détail

LES RESEAUX SOCIAUX AUTRES QUE FACEBOOK : PINTEREST, INSTAGRAM, VINE

LES RESEAUX SOCIAUX AUTRES QUE FACEBOOK : PINTEREST, INSTAGRAM, VINE PARTENAIRES MARKETING & SOCIAL MARKETING LES RESEAUX SOCIAUX AUTRES QUE FACEBOOK : PINTEREST, INSTAGRAM, VINE PROGRAMME Pinterest, Instagram et Vine connaissent une croissance régulière, qui les posi$onne

Plus en détail

Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet

Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet Les 10 étapes clés pour trouver des clients par internet Guide pour les entreprises de Home Staging 1 L auteur : Adrian Measures Adrian Measures est responsable du marke@ng sur internet et fondateur de

Plus en détail

Lettre de prospective n 48 janvier 2015

Lettre de prospective n 48 janvier 2015 FriedlandPapers Lettre de prospective n 48 janvier 2015 LA TRANSFORMATION DIGITALE DES ENTREPRISES : DE LA STRATÉGIE À L ORGANISATION Henri Hamon Économiste à la CCI Paris Ile-de-France I l ne fait aucun

Plus en détail

Domaines Skiables de France 08 octobre 2014

Domaines Skiables de France 08 octobre 2014 Domaines Skiables de France 08 octobre 2014 Notre vision A Val Thorens, nous sommes convaincus que la sta5on de montagne de demain sera celle qui saura élever son niveau d excellence et qui saura créer

Plus en détail

GÉNÉRER DES REVENUS (TRÈS SIGNIFICATIFS) SUR MOBILE

GÉNÉRER DES REVENUS (TRÈS SIGNIFICATIFS) SUR MOBILE PARTENAIRES MOBILITE GÉNÉRER DES REVENUS (TRÈS SIGNIFICATIFS) SUR MOBILE PROGRAMME Le mobile génère un trafic mondial considérable. Ce device représente presque 50 % du chiffre d affaires de Facebook.

Plus en détail

Experian Marketing Services. S appuie sur l analyse des données pour engager les consommateurs où qu ils soient CONNECTER. ENGAGER. INTERAGIR.

Experian Marketing Services. S appuie sur l analyse des données pour engager les consommateurs où qu ils soient CONNECTER. ENGAGER. INTERAGIR. Experian Marketing Services S appuie sur l analyse des données pour engager les consommateurs où qu ils soient CONNECTER. ENGAGER. INTERAGIR. Experian Marketing Services Attirer et fidéliser les clients

Plus en détail

GRATUIT. AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016

GRATUIT. AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016 GRATUIT # AbracadaWeb * Le programme d Animation Numérique à destination des professionnels du tourisme 2015-2016 Nadège Féliers Gîtes de France Ille et Vilaine Chargée «Communication et Numérique» GÎTES

Plus en détail

DÎNER EBG 500. 3 avril 2014. Première pare Tout sur la Bitcoin Economy

DÎNER EBG 500. 3 avril 2014. Première pare Tout sur la Bitcoin Economy DÎNER EBG 500 3 avril 2014 Première pare Tout sur la Bitcoin Economy > Qu'est-ce que Bitcoin? Quels sont les grands principes de fonconnement de ce"e " devise "? Qui en sont les éme"eurs? > Comment la

Plus en détail

La référence en achat et vente d entreprises. Pour changer de page, appuyer sur la touche espace de votre clavier.

La référence en achat et vente d entreprises. Pour changer de page, appuyer sur la touche espace de votre clavier. La référence en achat et vente d entreprises Pour changer de page, appuyer sur la touche espace de votre clavier. La vente d une entreprise ne s improvise pas. Elle nécessite une planifica>on rigoureuse

Plus en détail

Solutions et Services. d'analyse prédictive

Solutions et Services. d'analyse prédictive ProbaYes Mastering Uncertainty Solutions et Services d'analyse prédictive Mai 2013 Copyright 2013 Probayes All Rights Reserved 1 Présenta)on Probayes Créée en 2003 Basée en France (Grenoble) Spin-off de

Plus en détail

Veille et E- réputa.on

Veille et E- réputa.on Conven5on Medialibs Veille et E- réputa.on Mickaël Réault - CEO Qu est- ce que l e- réputa.on? E- réputa.on Image que les internautes se font d une marque ou d une personne en fonc5on de traces la concernant

Plus en détail

Construire sa présence sur le web? Atelier Webmarketing 2013 Yves Vandeuren Be Quiet

Construire sa présence sur le web? Atelier Webmarketing 2013 Yves Vandeuren Be Quiet Construire sa présence sur le web? Atelier Webmarketing 2013 Yves Vandeuren Be Quiet Yves Vandeuren Services : Conseils en Marke-ng // Digital Ges-on de projets Web Forma-on, organisa-on de conférences

Plus en détail

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services.

H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Notre Société H2PS engage ses compétences auprès des entreprises et des parculiers par la mise en place de soluons d accompagnements et de services. Nos Engagements: Nous uliserons nos connaissances, expériences

Plus en détail

REPORT DAY 3 #HUBMWC TRENDS MOBILE WORLD CONGRESS

REPORT DAY 3 #HUBMWC TRENDS MOBILE WORLD CONGRESS REPORT DAY 3 #HUBMWC TRENDS MOBILE WORLD CONGRESS 2015 HUBinstitute.com LE MOBILE WORLD CONGRESS La mobilité : un objec1f stratégique pour les entreprises Nous entamons la troisième journée du plus gros

Plus en détail

UN GUIDE PROPOSÉ PAR PME-WEB EMAIL MARKETING GUIDE ULTIME DES MOTS INTERDITS. Un guide pour Éviter de voir vos email passer en SPAM. www.pme- web.

UN GUIDE PROPOSÉ PAR PME-WEB EMAIL MARKETING GUIDE ULTIME DES MOTS INTERDITS. Un guide pour Éviter de voir vos email passer en SPAM. www.pme- web. UN GUIDE PROPOSÉ PAR PME-WEB EMAIL MARKETING GUIDE ULTIME DES MOTS INTERDITS Un guide pour Éviter de voir vos email passer en SPAM Table des matières 1. Introduction 2. Les termes financiers 3. Les termes

Plus en détail

Chapitre 4 La prise en compte de l informa6on dans le modèle de marché

Chapitre 4 La prise en compte de l informa6on dans le modèle de marché Chapitre 4 La prise en compte de l informa6on dans le modèle de marché Microéconomie 2014/2015 Rappel Chapitre 1 Hypothèses du modèle canonique concurrence pure et parfaite: Atomicité des agents Biens

Plus en détail

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes

Personnalisez vos pages web et facebook. Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Personnalisez vos pages web et facebook Boostez votre taux de conversion en personnalisant le parcours d achat des internautes anonymes Sommaire Présentation...3 Le cycle d achat des internautes et des

Plus en détail

L essentiel de la communication Web To Store

L essentiel de la communication Web To Store L essentiel de la communication Web To Store Mul-diffusion Cross- Canal Vos Médias Enseigne CRM- Retail Op-misé Cross- Canal Click & Collect avec paiement intégré Si on vous dit que nous avons la solu-on

Plus en détail

La démarche Omnicanal Outils d'aide à l'amélioration de l'expérience client Avec le partenaire SKema Alumni

La démarche Omnicanal Outils d'aide à l'amélioration de l'expérience client Avec le partenaire SKema Alumni La démarche Omnicanal Outils d'aide à l'amélioration de l'expérience client Avec le partenaire SKema Alumni brz France 1 Evolution Happy Client, Happy Business 2 Omnicanal Mono Mul0 Cross Omni 3 # Omnicanal

Plus en détail

Sommaire. Introduction à la 11 e édition... Chapitre 1 Le rôle du marketing est de créer de la valeur... 1. Première partie Étudier les marchés...

Sommaire. Introduction à la 11 e édition... Chapitre 1 Le rôle du marketing est de créer de la valeur... 1. Première partie Étudier les marchés... Sommaire Introduction à la 11 e édition... X Chapitre 1 Le rôle du marketing est de créer de la valeur... 1 Section 1 Qu est-ce que le marketing?... 2 Section 2 Comment le marketing crée de la valeur...

Plus en détail

MAJEURE CESEM 4 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION

MAJEURE CESEM 4 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION " MAJEURE CESEM 4 MANAGEMENT DES SYSTÈMES D INFORMATION 28 janvier - 15 février 2013 Professeurs : Annie Falan*n (annie.falan)n@reims- ms.fr) Diana Mangalagiu (diana.mangalagiu@reims- ms.fr) Dominique

Plus en détail

EPITA. Bases de données 2 ème par4e AppIng2-2015 Session 2014. Alexandra Champavert. Copyright 2010-2014 Alexandra Champavert - 1 -

EPITA. Bases de données 2 ème par4e AppIng2-2015 Session 2014. Alexandra Champavert. Copyright 2010-2014 Alexandra Champavert - 1 - EPITA Bases de données 2 ème par4e AppIng2-2015 Session 2014 Alexandra Champavert - 1 - Contenu du cours Le datawarehouse Principes de modélisa=on (flocon, étoile) Les ETL Les fonc=onnalités propres à

Plus en détail

ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES

ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES Positionnement / Stratégie de communication ASSOCIATION ABBAYE AUX DAMES SYNTHÈSE 9 MARS 2013 LE DIAGNOSTIC Les grandes observations La qualité et le travail, des exigences absolues La qualité de la programma;on

Plus en détail

MTI820 Entrepôts de données et intelligence d affaires. Gouvernance des données et ges1on des données de référence

MTI820 Entrepôts de données et intelligence d affaires. Gouvernance des données et ges1on des données de référence MTI820 Entrepôts de données et intelligence d affaires Gouvernance des données et ges1on des données de référence 1 La gouvernance des données Défini1on: «Processus de supervision et de décision qui permet

Plus en détail

L ou%l téléphone dans votre stratégie de marke%ng direct

L ou%l téléphone dans votre stratégie de marke%ng direct L ou%l téléphone dans votre stratégie de marke%ng direct «Allo, vous n avez pas de stratégie téléphone?» Alain Pierre La Chaîne de l Espoir Pascal Fréneaux ADM VALUE Présenta%on de La Chaîne de l Espoir

Plus en détail

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT

Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION AVEC BW CONSULTANTS CHOISISSEZ DE GARANTIR VOTRE DEVELOPPEMENT Cabinet de Conseil STRATÉGIE MANAGEMENT ORGANISATION JURIDIQUE FORMATION 1 Pourquoi nous choisir? Le chef d entreprise, surtout s il est propriétaire, déteste l aventure. Notre Objec>f est de vous accompagner

Plus en détail

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION

CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION CATALOGUE 2015 Forma!ons courtes PARCOURS TRADUCTION - 21, rue d Assas 75270 Paris Cedex 06 Tél. : +33(1) 42 22 33 16 Fax : +33 (1) 45 44 17 67 forma!on.con!nue@isit-paris.fr - www.isit-paris.fr Etablissement

Plus en détail

La 1 ère suite marketing web + mobile + social des TPE/PME. Présentation

La 1 ère suite marketing web + mobile + social des TPE/PME. Présentation La 1 ère suite marketing web + mobile + social des TPE/PME Présentation Pourquoi appyourself? La consommation des contenus numériques ne se fait plus uniquement via un site web mais aussi via un mobile,

Plus en détail

Édition partagée de documents

Édition partagée de documents Édition partagée de documents ì 1 Brigi&e Denis b.denis@ulg.ac.be Perrine Fontaine pfontaine@ulg.ac.be 2 Introduction théorique Mar:n, S. (2011) h&p://tel.archives- ouvertes.fr/tel- 00684778/ Les éditeurs

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

FICHE SYNTHÉTIQUE LES DIGITAL INFLUENCERS ET LE COURRIER PUBLICITAIRE. 1ère par(e : percep(on & usages du courrier

FICHE SYNTHÉTIQUE LES DIGITAL INFLUENCERS ET LE COURRIER PUBLICITAIRE. 1ère par(e : percep(on & usages du courrier FICHE SYNTHÉTIQUE LES DIGITAL INFLUENCERS ET LE COURRIER PUBLICITAIRE 1ère par(e : percep(on & usages du courrier 1 CATÉGORIE : ETUDE CIBLE FAMILLE : PERCEPTION & USAGES DU COURRIER ETUDE DIGITAL INFLUENCERS

Plus en détail

FORMATION NATUROPATHE

FORMATION NATUROPATHE FORMATION NATUROPATHE Premier degré P 1 2015-2016 A qui s adresse la forma'on de Naturopathe? pour tout public : parculiers (hygiène de vie, hygiène alimentaire, connaissances personnelles) Praciens de

Plus en détail

Programme. Formaons. Dans ce livret

Programme. Formaons. Dans ce livret Programme De Formaons Dans ce livret Comptabilité... 3-4 Fiscalité... 5-6 2015 Ges5on... 6 Faites de votre banquier votre allié... 7 Patrimoine social, professionnel et privé... 8-9 Informa5que... 9-10

Plus en détail

Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier

Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier Exposé du 22/9/2015 Gérard Chevalier Révélateur de nouvelles mobilités modifiant le travail Quelques «idées» sur l évolu=on du travail vers plus ou moins de mobilité au service de la créa=on d avantages

Plus en détail

DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors.

DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors. DOMITYS: L G 1 N, DOMITYS, filiale d AEGIDE, Leader français des Résidences Services Seniors. Il s agit de résidences non médicalisées proposant des acvités d hôtellerie, des services à la personne, et

Plus en détail

Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs

Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs Avril 2013 DIRECT ASSURANCE Baromètre Direct Assurance des cyberconsommateurs 3 ème vague Paris Toronto Shanghaï Buenos Aires Connection creates value Méthodologie Échan0llon Pour ce(e étude, un échan0llon

Plus en détail

Les clés du succès en e commerce

Les clés du succès en e commerce E COMMERCE Sommaire Le fil conducteur de notre approche Les clés du succès Générer du chiffre d affaires Les caractéristiques d un projet e-commerce L approche multicanal Les données connues et celles

Plus en détail

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise

La GRC ou comment mettre le client au coeur de l entreprise composantes Relation de la Relation relation 4 Les outils 4 Les 4-1 outils Les de bases la GRC de 4-1 données Les bases de données 4-2 Les logiciels et 5 Les de freins la GRC au La GRC ou comment mettre

Plus en détail

CRM : Le Client au cœur

CRM : Le Client au cœur 3 septembre 2008 1 CRM : Le Client au cœur 3 septembre 2008 Frédéric Leclercq - Cylande 3 septembre 2008 2 Cylande \ Editeur de progiciels dédiés à la distribution GD Grande Distribution Distribution Spécialisée

Plus en détail

Crowdfunding et édition ARL PACA 22/09/14

Crowdfunding et édition ARL PACA 22/09/14 Crowdfunding et édition ARL PACA 22/09/14 Présentation Cécile Palusinski contact@numered.com - consultante, Numered Conseil, agence de forma:on et de conseil aux professionnels de l édi:on et des arts

Plus en détail

LA TRIBUNE. Atelier BNP Paribas. 23 novembre 2011

LA TRIBUNE. Atelier BNP Paribas. 23 novembre 2011 LA TRIBUNE Atelier BNP Paribas 23 novembre 2011 La relation client peut-elle intégrer le client "roi" du Web 2.0? Quelques chiffres 12 % des acheteurs en ligne ont déjà réalisé un acte d achat via leur

Plus en détail

LES START-UPS AU SERVICE DE LA DIGITALISATION INTERNE DES ENTREPRISES LE CO-DÉVELOPPEMENT START-UPS / GRANDS GROUPES

LES START-UPS AU SERVICE DE LA DIGITALISATION INTERNE DES ENTREPRISES LE CO-DÉVELOPPEMENT START-UPS / GRANDS GROUPES PARTENAIRES : COMMISSION START-UPS LES START-UPS AU SERVICE DE LA DIGITALISATION INTERNE DES ENTREPRISES LE CO-DÉVELOPPEMENT START-UPS / GRANDS GROUPES PROGRAMME La Digitalisaon interne des organisaons

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité

BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité BTS SP3S Services et presta,ons des secteurs sanitaire et social et passerelles mé0ers en Mutualité BTS SP3S Le BTS SP3S forme les étudiants à des fonc8ons de rela0on et de communica0on, de ges0on de la

Plus en détail

Rencontres Marché Retail

Rencontres Marché Retail Rencontres Marché Retail Des parcours clients de plus en plus Omnicanal 9 Décembre Julien Bonnel, Offre et Stratégie LaSer Symag en bref «Accompagner les enseignes dans leur transformation vers le commerce

Plus en détail

Expérience Client Ingénierie de l enchantement LAURENCE BODY- CONSEIL EN EXPÉRIENCES MÉMORABLES

Expérience Client Ingénierie de l enchantement LAURENCE BODY- CONSEIL EN EXPÉRIENCES MÉMORABLES Expérience Client Ingénierie de l enchantement LAURENCE BODY- CONSEIL EN EXPÉRIENCES MÉMORABLES REENCHANTER L EXPERIENCE D ACHAT FAIRE VIVRE FAIRE REVER FAIRE FAIRE APRÈS L ECONOMIE DE SERVICES, VOICI

Plus en détail

TÉLÉCOMS : L INNOVATION PAR LES PARTENARIATS

TÉLÉCOMS : L INNOVATION PAR LES PARTENARIATS partenaires télécom et mobilité : TÉLÉCOMS : L INNOVATION PAR LES PARTENARIATS PROGRAMME Pour innover, diminuer leurs coûts et renforcer leur posion sur la chaîne de valeur, les opérateurs ont tout intérêt

Plus en détail

WIT ASSOCIES Reprise d entreprise

WIT ASSOCIES Reprise d entreprise Reprise d entreprise Check- list RH en 12 étapes en bref Ce document a la modeste ambi9on de vous aider à prendre en compte des critères humains lorsque vous envisagerez de reprendre une entreprise, qu

Plus en détail

AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD

AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD AGENCE COMMERCIALE ENTREPRISES AQUITAINE NORD CHIFFRES CLÉS D3C AQUITAINE NORD NOTRE MARCHE NOS CHIFFRES CLES: CA : 65 M avec 1300 clients Effectifs : 14 commerciaux et 5 experts marchés Logistique & International

Plus en détail

OPTIMISER SA STRATÉGIE SEA DANS UNE LOGIQUE DE VENTE

OPTIMISER SA STRATÉGIE SEA DANS UNE LOGIQUE DE VENTE PARTENAIRE SEO - SEM OPTIMISER SA STRATÉGIE SEA DANS UNE LOGIQUE DE VENTE PROGRAMME > Tirer par des fonconnalités d Adwords et de Bing pour mieux vendre en ligne et hors ligne > Structurer son compte /

Plus en détail

Accompagnement. Devenir & Etre Entrepreneur

Accompagnement. Devenir & Etre Entrepreneur Accompagnement Management des Equipes & Projets Coaching Individuel & Groupes Créa;vité Approches collabora;ves Intelligence collec;ve Devenir & Etre Entrepreneur Marie-Christine Cornou Consultante - Coach

Plus en détail

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers Kerensen for Retail & Luxe + 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers CCAN Founding Member L'évolution des profils consommateurs et des modes de consommation est progressivement en train de transformer

Plus en détail

Qui sommes nous? Partie 1

Qui sommes nous? Partie 1 Qui sommes nous? Partie 1 A propos 10 collaborateurs Une exper)se à 360 Agence cer)fiée Google Partners Mul)lingues Présenta)on: Global Riviera est une agence webmarke/ng basée en région PACA. Fondée par

Plus en détail

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves

1ères Rencontres richesses humaines associa1ves 1ères Rencontres richesses humaines associa1ves Pour les ACTEURS DU DLA et leurs bénéficiaires, les ASSOCIATIONS d ENVIRONNEMENT et d autres secteurs Paris, 2 et 3 décembre 2014 En partenariat avec : Prix

Plus en détail

Ce document est la propriété de Barthel & Schunck Consulting

Ce document est la propriété de Barthel & Schunck Consulting Intervenants Thierry Lembert Associé Barthel & Schunck Consulting Amin Rafinejad Spécialiste du numérique Qui sommes-nous? Barthel & Schunck Consulting est un cabinet de conseil en stratégie, management,

Plus en détail

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI

CRM et GRC, la gestion de la relation client R A LLER PL US L OI 3 R A LLER PL US L OI CRM et GRC, la gestion de la relation client Comment exploiter et déployer une solution de relation client dans votre entreprise? Les usages d une CRM Les fonctionnalités d une CRM

Plus en détail

Robin Gagnon, votre conseiller RÉCIT à la FGA, vous présente dans ce document son offre de formation pour l'année 2013 2014.

Robin Gagnon, votre conseiller RÉCIT à la FGA, vous présente dans ce document son offre de formation pour l'année 2013 2014. Robin Gagnon, votre conseiller RÉCIT à la FGA, vous présente dans ce document son offre de formation pour l'année 2013 2014. Pour faire une demande de formation, vous pouvez vous adresser à votre conseiller

Plus en détail

FACEBOOK, UN OUTIL AU SERVICE DE VOTRE STRUCTURE.

FACEBOOK, UN OUTIL AU SERVICE DE VOTRE STRUCTURE. Sensibiliser, fédérer, agir pour un tourisme responsable. FACEBOOK, UN OUTIL AU SERVICE DE VOTRE STRUCTURE. Les nouvelles technologies, avec les réseaux sociaux notamment, représentent une formidable opportunité

Plus en détail

Comment CEGID et ses solu/ons peuvent elles implémenter les standards TICPME2010?

Comment CEGID et ses solu/ons peuvent elles implémenter les standards TICPME2010? 14 Octobre 2008 TICPME2010 Comment CEGID et ses solu/ons peuvent elles implémenter les standards TICPME2010? Eric VALION Directeur de marché ERP Middle Market Cegid Group Table ronde éditeurs Cegid Group

Plus en détail

Agriconomie s aeaque aux probléma3ques des agriculteurs et des distributeurs NOTRE REPONSE :

Agriconomie s aeaque aux probléma3ques des agriculteurs et des distributeurs NOTRE REPONSE : Agriconomie s aeaque aux probléma3ques des agriculteurs et des distributeurs Agriculteurs Distributeurs MANQUE de temps (priorité à l opéra8onnel) COMPLEXITÉ à trouver des pièces spécifiques CONCURRENCE

Plus en détail

ETUDE DE CAS PROJET CRM DU GROUPE PASSION BEAUTE

ETUDE DE CAS PROJET CRM DU GROUPE PASSION BEAUTE Master 2 Marketing Communication et Stratégies Commerciales CRM & E Business - Session octobre 2011 Alexandra Vignolles ETUDE DE CAS PROJET CRM DU GROUPE PASSION BEAUTE Opportunité et complexité de la

Plus en détail

Les réseaux sociaux et le mobile au service de l industrie du tourisme digital

Les réseaux sociaux et le mobile au service de l industrie du tourisme digital Les réseaux sociaux et le mobile au service de l industrie du tourisme digital eafortier@adknowledge.com fr.linkedin.com/in/eafortier @ericalexfortier Eric- Alexis For:er 5 Décembre 2013 Qui sommes- nous?

Plus en détail

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI

Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 07 octobre 2008 Les TIC «gisements d efficacité» pour les PME-PMI 2.0 Place de marché clients ecommerce Internet intranet esourcing extranet MARCHÉ nouveaux métiers PROSPECTS mobilité nouvelle économie

Plus en détail