Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises"

Transcription

1 Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures Présentation à la 70è assemblée de l Association cantonale vaudoise des boursiers cantonaux (ACVBC), Rolle, le

2 Résultat des comptes 2014 La clôture des comptes de fonctionnements présente un excédent de revenus net (après préfinancements, selon MCH2) de 0,7 mio. en mios de CHF Comptes Budget

3 Revenus bruts et impôts en mios de CHF Budget 2014 Comptes 2014 Ecarts budget / comptes 2014 Comptes 2013 Ecarts comptes 2013 / 2014 Revenus 8 947, ,6 571,1 6,4% 9 446,4 72,2 0,8% Impôts 5 399, ,4 444,1 8,2% 5 825,9 17,6 0,3% L écart de 444 mios (8,2%) des impôts par rapport au budget s explique notamment par: le rendement favorable des impôts revenu et fortune, la mensualisation dans la taxation de l impôt source, et des effets conjoncturels détaillés aux pages suivantes. L exercice est marqué par la stagnation des impôts (0,3%) par rapport à 2013 (5,8%) et 2012 (4,3%) Pour les autres revenus, tant par rapport au budget qu à 2013, l exercice 2014 n enregistre aucun revenu de la BNS (-61 mios).

4 Analyse des impôts : personnes physiques en mios de CHF Comptes 2014 Ecarts budget / comptes 2014 Ecarts comptes 2013 / 2014 Impôt sur le revenu 3 416,5 146,3 4,5% 37,5 1,1% Impôt sur la fortune 590,3 124,3 26,7% 59,4 11,2% Personnes physiques (PP) 4 006,8 270,6 7,2% 96,9 2,5% L écart de 271 mios (7,2%) des impôts sur les personnes physiques par rapport au budget provient notamment: du versement des acomptes 2014 supérieur aux prévisions pour l impôt sur le revenu (73 mios); de la mensualisation de la perception pour les sourciers mixtes (49 mios); de l écart entre la non indexation des acomptes pour l impôt sur la fortune et la forte croissance de la fortune mobilière (SMI +36% en ). Principal moteur des recettes (60% des impôts), l impôt sur le revenu progresse (1,1%) au dessous du PIB vaudois (1,9% estimé pour 2014).

5 Analyse des impôts : synthèse L évolution des trois groupes d impôts déterminants (PP, PM, conjoncturels) montre le tassement en 2014 des ressources après la croissance marquée des deux exercices précédents. en mios de CHF 6'000 5'000 4'000 3'000 2'000 Impôts conjoncturels (gains immo, droits mutation, successions) Impôt sur les personnes morales (bénéfice + capital) 1' Impôt sur les personnes physiques (revenu + fortune) NB: Bascule de 6 points d'impôt au 1er janvier 2011 des communes au canton Bascule de 2 pts d'impôt en 2012 du canton aux communes et diminution de 1 pt de l'impôt cantonal

6 Commentaires des comptes 2014 Hors éléments extraordinaires, la prévision budgétaire est étroitement respectée. L impôt sur le revenu stagne alors que les impôts conjoncturels se tassent. La maîtrise des dépenses doit rester une préoccupation constante. Le résultat de 2014 permet encore d anticiper certains financements dans les secteurs les plus touchés par le franc fort. Dans un environnement macroéconomique assombri le Canton de Vaud poursuit la préparation de la Réforme de la fiscalité des entreprises (RIE III).

7 L assainissement des finances cantonales Fortement réduite depuis 2004, la dette nette remonte légèrement tranche de recapitalisation de la CPEV et volume des investissements. La charge d intérêts poursuit sa baisse de 20 à 2 mios, en fonction: de la réduction du volume d emprunts et du refinancement à taux plus bas. en mios de CHF 10'000 9'000 8'000 7'000 6'000 6'440 6'555 6'859 8'307 8'649 6'968 5'879 Dette nette totale Intérêts en mios de CHF 5'000 4'000 3'000 2'000 1' ' ' ' ' ' Notation S&P A A A A+ AA- AA AA AA+ AA+ AA+ AAA AAA pos pos Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l Assemblée générale de l ACVBC, le 24 avril

8 Le contexte de la réforme RIE III Insécurité Abandon du taux plancher CHF / ; Crise économique 9 février 2014 et autres initiatives (imposition des successions à 20%; revenu inconditionnel ) Priorités Attractivité de la Suisse ; Stabilité et prévisibilité du droit Solutions incontestées au niveau international («LuxLeaks») Situation actuelle: Impôt ordinaire sur les sociétés parmi les plus élevés de Suisse: VD :22,3% GE : 24,2% IFD personnes morales CH : 7,5 mrds, Dont 3,62 mrds (48,3%) apportés par les sociétés à statuts VD + GE : 1,32 mrds (36,4% recettes IFD sociétés à statuts) Sociétés à statuts VD + GE près d 1/5 e total IFD personnes morales Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l Assemblée générale de l ACVBC le 24 avril 2015

9 Nouvelle étude Créa, janvier 2015, données 2011 VAUD: Impact économique direct des sociétés mixtes 9'210 ETP (3,2% emplois VD) ; 5,2% valeur ajoutée totale VD (2.5 mrds) Impact économique global (effets indirects et induits) 25'000 ETP, (8,7% emplois VD) ; 10,9% ajoutée totale VD (5 mrds) Impact fiscal direct 311 mios ICC (personnes physiques et morales), 6% total recettes fiscales 306 mios IFD (personnes morales hors part cantonale) GENÈVE: Impact économique direct des sociétés mixtes 22'000 ETP (8,1% emplois GE) ; 15% valeur ajoutée totale GE (7.5 mrds) Impact économique global (effets indirects et induits) 61'000 ETP, (22,2% emplois GE) ; 32% valeur ajoutée totale GE (15.9 mrds) Impact fiscal direct 1,1 mrd ICC (personnes physiques et morales), 8,1% total recettes fiscales 613 mios IFD (personnes morales hors part cantonale) Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l Assemblée générale de l ACVBC le 24 avril

10 Préparation du message au Parlement: les priorités VD-GE Objectifs Préserver les conditions-cadres, les emplois ainsi que la substance économique et fiscale Renforcer l'attractivité et la compétitivité de la Suisse par des solutions pérennes et incontestées au niveau international Moyens Baisser le taux effectif d'imposition des bénéfices pour pallier la suppression des statuts (Genève: environ 13%, Vaud: 13,79%) Limiter les mesures fiscales à celles qui visent directement à compenser la suppression des statuts Ne pas reporter le coût de la réforme sur les personnes physiques Obtenir une compensation de la Confédération pour les cantons à hauteur de 50% au moins des coûts Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l Assemblée générale de l ACVBC le 24 avril

11 Soutien aux grandes orientations du projet Les cantons de Vaud et de Genève approuvent les grandes orientations du projet résultant de la consultation, soit Suppression des statuts fiscaux Introduction de mesures techniques respectant les standards internationaux Mise en place de mesures de compensation verticale en faveur des cantons Adaptation de la RPT Dans ce cadre, les deux cantons soulignent que les mesures envisagées ne permettront pas de compenser la suppression des statuts et ne les dispenseront pas de baisser leurs taux de l'impôt sur le bénéfice Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l Assemblée générale de l ACVBC le 24 avril

12 Step-up Position sur les principales mesures techniques Les cantons de Vaud et Genève s'opposent à la réévaluation des réserves latentes des entreprises lors de leur sortie d'un statut fiscal La mesure ne constitue pas de solution pérenne et serait vraisemblablement contestée au plan international et en Suisse (maintien d'un privilège ciblé) La baisse du taux d'imposition dès l'abolition des statuts resterait indispensable et le cumul des deux mesures alourdirait fortement le coût de la réforme La perte de l'effet compensatoire induirait une baisse de recettes de 270 à 290 millions pour GE et 50 millions pour VD Les sociétés présentes seraient incitées à ne pas développer leurs activités et l'implantation de nouvelles sociétés serait fortement freinée 12

13 NID (VD) Position sur les principales mesures techniques Vaud est favorable à cette mesure Elle a pour vocation de maintenir en Suisse les activités de financement intragroupes qui sont actuellement déployées au sein de sociétés au bénéfice du statut holding ou succursale financière Afin de s assurer de ne pas priver les autorités fiscales de recettes importantes, il convient d'étudier précisément son impact financier et, le cas échéant, d'en modifier les modalités Cette mesure a des effets très différents selon les cantons et permettrait de maintenir des sociétés importantes en Suisse Le canton de Vaud préconise une approche fédéraliste: il convient de ne pas l'écarter tout en permettant aux cantons qui y sont opposés de neutraliser ses effets, par exemple en fixant un taux d intérêt très bas 13

14 Position VD-GE sur les mesures de compensation de la Confédération Mesures de compensation de la Confédération (compensation verticale) Les cantons doivent disposer d une marge de manœuvre budgétaire suffisante La Confédération doit supporter la plus grande partie des répercussions financières de la réforme Les mesures compensatoires doivent s'élever à 1,2 milliard de francs au minimum, équivalent à une augmentation des 17% actuels à 21,2% de la part de l'ifd revenant aux cantons (Proposition fédérale: 20,5%) Des mesures temporaires doivent être prévues pour les cantons qui sont contraints d'abaisser leurs taux La répartition de la compensation doit exclure tout critère démographique Le versement des compensations ne doit pas être échelonné mais intervenir dès la mise en œuvre de la réforme Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l Assemblée générale de l ACVBC le 24 avril

15 Position VD-GE sur l'adaptation de la RPT Adaptation de la RPT Le facteur actuel de pondération doit être remplacé par une réduction générale du poids des bénéfices des personnes morales par rapport à celui des personnes physiques dans l'assiette servant à calculer les contributions de chaque canton Des contributions complémentaires temporaires doivent être prévues, à destination de l'ensemble des cantons touchés négativement au niveau de la RPT. Vaud et Genève préconisent l introduction d un dispositif qui réduit les «gains mécaniques» dont profitent certains cantons pour limiter les «pertes mécaniques» des autres cantons Les effets de la RIE III sur les paiements péréquatifs doivent être pris en compte dès l'année d'entrée en vigueur de la réforme Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l Assemblée générale de l ACVBC le 24 avril

16 Calendrier 31 janvier 2015 Fin de la consultation sur l'avant-projet 2 avril 2015 Présentation des grandes lignes du Message du Conseil fédéral Juin 2015 Message et projet de loi du Conseil fédéral Dans la foulée Dépôt projets de lois cantonaux VD et GE Automne 2015 Début des débats aux Chambres fédérales devant durer jusqu à mi-2016 au moins 1 er janvier 2017 Entrée en vigueur des modifications à la LIFD et à la LHID (calendrier idéal) 1 er janvier 2019 Entrée en vigueur de la réforme Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l Assemblée générale de l ACVBC le 24 avril 2015

17 Canton de Vaud: feuille de route Réduction du taux d'imposition des entreprises avec pour objectif un taux maximum de 13,79% (16% brut) Amélioration du pouvoir d'achat des ménages (allocations familiales, accueil de jour, subsides à l'assurance-maladie, valeur locative) de 150 mios de francs. Dont 100 mios à charge des employeurs (actuellement en négociation avec les milieux économiques) Coût de la réforme: 392 mios de francs (hors compensation fédérale) Pas d incidence de la réforme fédérale sur les budgets communaux avant 2018 / 2019 Les communes peuvent élaborer sans soucis leurs prochains budgets Le canton où les milieux économiques prendront en charge les anticipations qui pourraient être initiées Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l Assemblée générale de l ACVBC le 24 avril 2015

Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises

Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises Le Canton de Vaud et la réforme de l imposition des entreprises Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures Présentation à l assemblée générale des communes vaudoises

Plus en détail

Assemblée générale de l Association des boursiers communaux vaudois

Assemblée générale de l Association des boursiers communaux vaudois Assemblée générale de l Association des boursiers communaux vaudois Présentation de Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures, Eclépens, le 15 avril 2016 2005-2015 :

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies

Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies Réforme de la fiscalité des entreprises: enjeux et stratégies Serge Dal Busco, Conseiller d'etat (GE) Département des finances Pascal Broulis, Conseiller d Etat (VD) Département des finances et des relations

Plus en détail

Vaud et Genève: position commune

Vaud et Genève: position commune Consultation fédérale relative à la réforme de l'imposition des entreprises (RIE III) Vaud et Genève: position commune Serge Dal Busco, Conseiller d'etat (GE) Département des finances (DF) Pascal Broulis,

Plus en détail

vaudoises (2004-2015)

vaudoises (2004-2015) L assainissement des finances vaudoises (2004-2015) Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures Présentation en cours d économie MP+1, CPNV, 11 mai 2015 La Confédération

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l ASMV, le 3 octobre 2014 Contexte international

Plus en détail

Commune de Prangins Municipalité. Préavis No 62/14 Au Conseil Communal. Arrêté d'imposition pour l'année 2015. François Bryand, Syndic

Commune de Prangins Municipalité. Préavis No 62/14 Au Conseil Communal. Arrêté d'imposition pour l'année 2015. François Bryand, Syndic Commune de Prangins Municipalité Préavis No 62/14 Au Conseil Communal Arrêté d'imposition pour l'année 2015 François Bryand, Syndic Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, L'arrêté

Plus en détail

Forum de l Economie du Gros de Vaud

Forum de l Economie du Gros de Vaud Les multinationales et l arc lémanique, plus forts ensemble Forum de l Economie du Gros de Vaud 4 novembre 2015 Frédérique Reeb-Landry, Présidente Ordre du jour Groupement des Entreprises Multinationales

Plus en détail

Renforcement des entreprises et du pouvoir d achat des familles. Conférence de presse du Conseil d Etat, le 1 er juillet 2015

Renforcement des entreprises et du pouvoir d achat des familles. Conférence de presse du Conseil d Etat, le 1 er juillet 2015 RIE III dans le canton de Vaud Renforcement des entreprises et du pouvoir d achat des familles Conférence de presse du Conseil d Etat, le 1 er juillet 2015 Réforme fiscale des entreprises Pascal Broulis,

Plus en détail

L équilibre financier entre le Canton et les communes est respecté

L équilibre financier entre le Canton et les communes est respecté L équilibre financier entre le Canton et les communes est respecté Pascal Broulis, conseiller d Etat, chef du Département des finances et des relations extérieures Béatrice Métraux, conseillère d Etat,

Plus en détail

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2014 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises. Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises. Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l UCV 25 septembre 2014 Articulation de la présentation

Plus en détail

L Etat contient son budget et finance ses priorités

L Etat contient son budget et finance ses priorités L Etat contient son budget et finance ses priorités Projet de budget 2015, arrêté le 24 septembre 2014 Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures Conférence de presse

Plus en détail

Impôt à la source. Conférence de presse du 26 août 2013. Cyberfiscalité et partenariat public/privé permettant une vraie simplification administrative

Impôt à la source. Conférence de presse du 26 août 2013. Cyberfiscalité et partenariat public/privé permettant une vraie simplification administrative Conférence de presse du 26 août 2013 Cyberfiscalité et partenariat public/privé permettant une vraie simplification administrative Pascal Broulis Chef du Département des finances et relations extérieures

Plus en détail

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement

Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Message accompagnant le projet de décision concernant l octroi d un crédit d engagement pour l aide au logement Le Conseil d Etat du Canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et

Plus en détail

ANNEXE 2 ANALYSE FINANCIERE DES COMMUNES DE 2007 A 2013

ANNEXE 2 ANALYSE FINANCIERE DES COMMUNES DE 2007 A 2013 ANNEXE 2 ANALYSE FINANCIERE DES COMMUNES DE 27 A 213 Rapport réalisé par le mandataire, en collaboration avec le Service des affaires intercommunales de la Riviera (SAI) Avril 215 Urbaplan-1274-24.6.15

Plus en détail

RAPPORT DE MAJORITE DE LA COMMISSION AU CONSEIL COMMUNAL

RAPPORT DE MAJORITE DE LA COMMISSION AU CONSEIL COMMUNAL RAPPORT DE MAJORITE DE LA COMMISSION AU CONSEIL COMMUNAL N 41/10.13 PREAVIS N 41/9.13 ARRETE D'IMPOSITION POUR L'ANNEE 2014 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs, La Commission des finances s est

Plus en détail

Créer, gérer et transmettre une entreprise

Créer, gérer et transmettre une entreprise Fiduciaire Michel Favre SA, Lausanne FJF Favre Juridique et Fiscal SA, Lausanne FORUM DES COURTIERS 2013 Créer, gérer et transmettre une entreprise 6 juin 2013 Chavannes-de-Bogis par M. Pascal Favre Fiduciaire

Plus en détail

PREAVIS N 20/2006 AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS N 20/2006 AU CONSEIL COMMUNAL MUNICIPALITE PREAVIS N 20/2006 AU CONSEIL COMMUNAL Arrêté communal d'imposition pour les années 2007 et 2008 Séance de la commission : mercredi 27 septembre 2006, à 19h.00, Hôtel de Ville, salle n 3 -1-

Plus en détail

EXPOSE DES MOTIFS ET PROJETS DE LOIS (EMPD N 1 du projet de budget 2016)

EXPOSE DES MOTIFS ET PROJETS DE LOIS (EMPD N 1 du projet de budget 2016) JUIN 2015 239 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJETS DE LOIS (EMPD N 1 du projet de budget 2016) et RAPPORT N o 2 DU CONSEIL D ETAT AU GRAND CONSEIL sur la Réforme de l imposition des entreprises (RIE III) et EXPOSE

Plus en détail

Commune de Prangins Municipalité. Préavis No 42/13 Au Conseil Communal. Arrêté d'imposition pour l'année 2014. François Bryand, Syndic

Commune de Prangins Municipalité. Préavis No 42/13 Au Conseil Communal. Arrêté d'imposition pour l'année 2014. François Bryand, Syndic Commune de Prangins Municipalité Préavis No 42/13 Au Conseil Communal Arrêté d'imposition pour l'année 2014 François Bryand, Syndic Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, L'arrêté

Plus en détail

Imposer à 20% les successions? Injuste pour les particuliers Absurde pour les entreprises

Imposer à 20% les successions? Injuste pour les particuliers Absurde pour les entreprises Imposer à 20% les successions? Injuste pour les particuliers Absurde pour les entreprises Conférence de presse du 4 septembre 2014 Page 1 1. Accueil et introduction Dr Robert-Philippe Bloch Président de

Plus en détail

Assemblée générale de l Association des boursiers communaux vaudois

Assemblée générale de l Association des boursiers communaux vaudois Assemblée générale de l Association des boursiers communaux vaudois Présentation de Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures, Chavornay, le 5 mai 2017 12 années de

Plus en détail

La Chaux-de-Fonds Données fiscales

La Chaux-de-Fonds Données fiscales STATISTIQUE FINANCIERE ANNEE Données fiscales Coefficient d'impôt communal en points 11 Commune District 37 communes 1 9 8 7 6 5 4 3 Le coefficient d'impôt est fixé par la commune par rapport à un barème

Plus en détail

Dès lors, les membres de notre association sont directement touchés par les avantprojets de loi dont il est question.

Dès lors, les membres de notre association sont directement touchés par les avantprojets de loi dont il est question. Conseil d Etat de la République et canton de Rue de l Hôtel de Ville 2 Case postale 3964 1211 3, le 28 novembre 2012 P1.3.4/CA Avant-projet de loi abrogeant les droits d enregistrement et de timbres Avant-projet

Plus en détail

Préavis N 19-2011 au Conseil communal

Préavis N 19-2011 au Conseil communal Municipalité Préavis N 19-2011 au Conseil communal Fixation du plafond d'endettement et du plafond pour les cautionnements Responsabilité(s) du dossier : Direction de l administration générale, des finances

Plus en détail

MARS 2009 164 2 CONTEXTE DE LA DEMANDE

MARS 2009 164 2 CONTEXTE DE LA DEMANDE MARS 2009 64 EXPOSE DES MOTIFS ET PROJET DE DECRET accordant au Conseil d Etat un crédit additionnel de CHF 2'600'000.- au crédit d investissement alloué par décret du 0 janvier 2006 pour réaliser les

Plus en détail

3. Dépenses et recettes budgétaires pour 2015

3. Dépenses et recettes budgétaires pour 2015 1 Introduction 1. Généralités Le particulier est confronté à titre principal à trois impositions : - l imposition de sa consommation (TVA, taxes sur les carburants, tabacs, alcools,...) : c est l imposition

Plus en détail

P R É S E N T A T I O N D E S C O M P T E S A N N U E L S 2 0 0 5

P R É S E N T A T I O N D E S C O M P T E S A N N U E L S 2 0 0 5 SÉANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 11 AVRIL 2006 P R É S E N T A T I O N D E S C O M P T E S A N N U E L S 2 0 0 5 1. Introduction A Genève la taxation fiscale postnumerando a été introduite en 2001 afin de

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises

Réforme III de la fiscalité des entreprises Réforme III de la fiscalité des entreprises Impact pour le Canton de Vaud et négociations Canton-Communes Union des Villes Suisses 9 janvier 2015 Claudine Wyssa, syndique de Bussigny Présidente de l UCV

Plus en détail

Indicateurs harmonisés

Indicateurs harmonisés Département présidentiel DGI - Service de surveillance des communes Secteur des finances communales Indicateurs harmonisés Finances communales genevoises en 2013 Présentation de la situation financière

Plus en détail

Un résultat solide, soutenu par des revenus conjoncturels

Un résultat solide, soutenu par des revenus conjoncturels Un résultat solide, soutenu par des revenus conjoncturels, avant révision par le Contrôle cantonal des finances Pascal Broulis, chef du Département des finances et des relations extérieures Conférence

Plus en détail

LES SUITES DE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE : LES PROPOSITIONS DES ASSOCIATIONS DE MAIRES ET DE PRESIDENTS D EPCI

LES SUITES DE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE : LES PROPOSITIONS DES ASSOCIATIONS DE MAIRES ET DE PRESIDENTS D EPCI le 9 avril 2010 LES SUITES DE LA REFORME DE LA TAXE PROFESSIONNELLE : LES PROPOSITIONS DES ASSOCIATIONS DE MAIRES ET DE PRESIDENTS D EPCI Le présent document a pour objet de proposer les aménagements nécessaires

Plus en détail

La surveillance et le contrôle des communes, le modèle valaisan

La surveillance et le contrôle des communes, le modèle valaisan 3 ème séance : Procédures d audit pour l analyse de la situation financière des collectivités locales dans le cadre du contrôle de leurs comptes annuels La surveillance et le contrôle des communes, le

Plus en détail

La liquidation partielle indirecte: les nouvelles disposition dans la pratique

La liquidation partielle indirecte: les nouvelles disposition dans la pratique La liquidation partielle indirecte: les nouvelles disposition dans la pratique Genève, le 17 octobre 2006 En collaboration avec: Avec la participation de: Modération: M. Ralph Hefti, Conseiller en rachat

Plus en détail

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général

Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Les dépenses et les recettes de la Sécurité sociale : l exemple du régime général Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - Les dépenses du régime général... 4 II - Les recettes

Plus en détail

Actualités Fonction Publique - Mardi 19 avril 2011-

Actualités Fonction Publique - Mardi 19 avril 2011- SECRÉTARIAT D ÉTAT CHARGÉ DE LA FONCTION PUBLIQUE Actualités Fonction Publique - Mardi 19 avril 2011- La politique salariale dans la Fonction publique Le calendrier des négociations salariales a été défini

Plus en détail

Impôt fédéral sur les successions (Initiative) Entorses au système fiscal et au fédéralisme!

Impôt fédéral sur les successions (Initiative) Entorses au système fiscal et au fédéralisme! Impôt fédéral sur les successions (Initiative) Entorses au système fiscal et au fédéralisme! STÉPHANE TANNER EXPERT FISCAL DIPLÔMÉ SÉANCE IUPF 11 MAI 2015 IN IMPÔT FÉDÉRAL SUR LES SUCCESSIONS - UIPF 11

Plus en détail

Evolution du produit de l impôt fédéral direct

Evolution du produit de l impôt fédéral direct Département fédéral des finances DFF Berne, le 25.03.2015 Evolution du produit de l impôt fédéral direct Rapport du DFF 1 Situation Ces cinq dernières années, les recettes de l impôt fédéral direct n ont

Plus en détail

A l'appui des comptes 2011

A l'appui des comptes 2011 Rapport du Conseil communal au Conseil général de la Commune de Saint-Aubin-Sauges A l'appui des comptes 2011 Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, L'exercice 2011 du compte de fonctionnement se

Plus en détail

Incidences fiscales: La nouvelle loi fédérale sur l'imposition des participations de collaborateur

Incidences fiscales: La nouvelle loi fédérale sur l'imposition des participations de collaborateur Incidences fiscales: La nouvelle loi fédérale sur l'imposition des participations de collaborateur Ralf Pawolleck, Executive Director, Ernst & Young Genève La nouvelle loi sur l imposition des participations

Plus en détail

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL

PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL N 46/11.13 BUDGET DE L EXERCICE 2014 PREAVIS DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL 1 UN DÉFICIT BUDGÉTAIRE ALLÉGÉ Après un budget 2013 et des comptes 2012 fortement déficitaires, le budget 2014 de la

Plus en détail

Comptes Avant vérification du Contrôle cantonal des finances. Résultat équilibré et recapitalisation massive de la CPEV

Comptes Avant vérification du Contrôle cantonal des finances. Résultat équilibré et recapitalisation massive de la CPEV Avant vérification du Contrôle cantonal des finances Résultat équilibré et recapitalisation massive de la CPEV Résultat La clôture du compte de fonctionnement présente un excédent de revenus net (après

Plus en détail

La Loi du 28 février 1956 sur les communes à son article 4, chiffre 4, mentionne que le Conseil communal délibère sur le projet d arrêté d imposition.

La Loi du 28 février 1956 sur les communes à son article 4, chiffre 4, mentionne que le Conseil communal délibère sur le projet d arrêté d imposition. AU CONSEIL COMMUNAL DE SULLENS Sullens, le 26 septembre 2011 PREAVIS MUNICIPAL N 11/2011 ARRETE D IMPOSITION POUR LES ANNEES 2012 ET 2013 Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Conseillers, La

Plus en détail

Projet d initiative populaire «Pour une imposition équitable des entreprises dans toute la Suisse»

Projet d initiative populaire «Pour une imposition équitable des entreprises dans toute la Suisse» Université d Attac, 5.10. 2013, Lausanne Imposition des entreprises : grosse menace pour les finances publiques Projet d initiative populaire «Pour une imposition équitable des entreprises dans toute la

Plus en détail

PREAVIS N 07/2015 ARRETE D IMPOSITION 2016 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL. Finances

PREAVIS N 07/2015 ARRETE D IMPOSITION 2016 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL. Finances Commune d'echichens PREAVIS N 07/2015 DE LA MUNICIPALITE AU CONSEIL COMMUNAL ARRETE D IMPOSITION 2016 Finances Préavis présenté au Conseil communal en séance du 17 septembre 2015. 1 ère séance de commission

Plus en détail

Evolution future du référentiel comptable en Suisse

Evolution future du référentiel comptable en Suisse Evolution future du référentiel comptable en Suisse PETIT DEJEUNER DES PME ET START-UP Service de la Promotion Economique Genève, le 29 juin 2012 Présentateur: Matthias Paffrath, BDO Genève Page 1 EVOLUTION

Plus en détail

Autorisation d emprunter CHF 35 millions

Autorisation d emprunter CHF 35 millions VILLE DE PULLY Municipalité Direction Administration générale, finances et affaires culturelles Préavis No 3-2006 au Conseil communal Autorisation d emprunter CHF 35 millions 21 décembre 2005 Page 1 Table

Plus en détail

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016

COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 COMMUNE DE LACANAU RAPPORT D ORIENTATIONS BUDGETAIRES POUR 2016 1. Eléments de contexte A. Un contexte économique en légère reprise L année 2016 est marquée par une légère reprise de la croissance. Le

Plus en détail

LA FIN DE LA SUISSE PROSPERE!

LA FIN DE LA SUISSE PROSPERE! LA FIN DE LA SUISSE PROSPERE! Pourquoi faut-il refuser l initiative populaire «Halte aux privilèges fiscaux des millionnaires (Abolition des forfaits fiscaux)» Le double objectif de l initiative Les initiants

Plus en détail

I. Préambule sur la fiscalité

I. Préambule sur la fiscalité Papier d orientation pour la CGAS sur la RIE III - A usage interne avril 2015 I. Préambule sur la fiscalité La fiscalité a pour fonction de financer le rôle de l État social et de lui permettre de fournir

Plus en détail

Vaste réforme de la fiscalité immobilière

Vaste réforme de la fiscalité immobilière Vaste réforme de la fiscalité immobilière 26 septembre 2012 Dépôt et mise en consultation de cinq projets de lois A. Estimation fiscale des immeubles Projet de loi sur les estimations fiscales de certains

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des personnes physiques

Réforme de la fiscalité des personnes physiques Réforme de la fiscalité des personnes physiques Présentation de la commission fiscalité aux médias Mardi 8 mai 2012, Le Château COMMISSION FISCALITÉ 1 Déroulement de la présentation 1. Rappel du contexte

Plus en détail

Un enjeu majeur pour l'emploi et la qualité de vie à Genève

Un enjeu majeur pour l'emploi et la qualité de vie à Genève Réforme de l'imposition des entreprises (RIE III) Un enjeu majeur pour l'emploi et la qualité de vie à Genève MCEI - Club de marketing Allocution de M. Serge Dal Busco Conseiller Département d'etat chargé

Plus en détail

Cordiale bienvenue au

Cordiale bienvenue au Cordiale bienvenue au Pascal Broulis, Chef du Département des finances et des relations extérieures (DFIRE) Président de la Conférence des gouvernements cantonaux (CdC) Page 1 CGN, Le Lausanne, 2 septembre

Plus en détail

Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse

Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse L importance de la place financière suisse Avec ses banques, secteur clé de l économie, la place financière suisse joue un rôle de premier plan

Plus en détail

Impôt sur les sociétés Nouveaux imprimés 2571 et 2572

Impôt sur les sociétés Nouveaux imprimés 2571 et 2572 Impôt sur les sociétés Nouveaux imprimés 2571 et 2572 Les nouveaux millésimes 2007 des imprimés fiscaux au titre du relevé d acompte (imprimé n 2571) et du relevé de solde (imprimé n 2572) sont arrivés.

Plus en détail

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse

USS Union syndicale suisse www.uss.ch. Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Rapport 2012 sur la répartition des revenus et de la fortune en Suisse Écarts entre les salaires : les politiques peuvent et doivent agir Daniel Lampart, économiste en chef et premier secrétaire de l USS/fq

Plus en détail

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS

LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE POUR 2015 LOI DE FINANCES POUR 2016 : LES PRINCIPALES DISPOSITIONS LES DISPOSITIONS EN MATIERE FISCALE GENERALITES - Barème de l impôt sur le revenu 2016 La note sur la fiscalisation

Plus en détail

Les grandes lignes du régime fiscal suisse

Les grandes lignes du régime fiscal suisse IREF : Le régime fiscal suisse 1 Les grandes lignes du régime fiscal suisse Par Andrea CUOMO Université de Genève. Introduction Avant toute chose, il convient au préalable de rappeler que la Suisse - la

Plus en détail

Message concernant le déplafonnement du pour-cent de solidarité dans l assurance-chômage

Message concernant le déplafonnement du pour-cent de solidarité dans l assurance-chômage 13.027 Message concernant le déplafonnement du pour-cent de solidarité dans l assurance-chômage du 27 février 2013 Madame la Présidente, Monsieur le Président, Mesdames, Messieurs, Par le présent message,

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL 4.1.1 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL concernant la modification du coefficient appliqué au barème de référence pour l impôt sur le revenu et la fortune des personnes physiques (du 7 avril

Plus en détail

Indicateurs harmonisés

Indicateurs harmonisés Département de l intérieur, de la mobilité et de l environnement Service de surveillance des communes Secteur des finances communales Indicateurs harmonisés Finances communales genevoises en 2011 Présentation

Plus en détail

Finances publiques et trajectoire budgétaire Finances communales et SEC 95 Quelques chiffres et quelques évidences

Finances publiques et trajectoire budgétaire Finances communales et SEC 95 Quelques chiffres et quelques évidences Union des Villes et Communes de Wallonie asbl Finances publiques et trajectoire budgétaire Finances communales et SEC 95 Quelques chiffres et quelques évidences La question des trajectoires budgétaires

Plus en détail

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma?

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? 1 EXFILO cabinet de conseil en finances publiques locales Ce document a été réalisé par les consultants du cabinet EXFILO, conseil en finances

Plus en détail

Instructions concernant le règlement des examens

Instructions concernant le règlement des examens Instructions concernant le règlement des examens édictées par la Conférence suisse des impôts 1 re édition / 29.11.2004 / 6.12.2006 / 15./16.1.2009 / 13.6.2013 / 21 juillet2014 Instructions concernant

Plus en détail

Dette et portrait financier

Dette et portrait financier L ENDETTEMENT L administration municipale a principalement recours à l emprunt à long terme pour financer ses immobilisations. Pour l essentiel, le profil de l endettement est grandement influencé par

Plus en détail

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance

Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance SUPSI Lugano, 12 mai 2014 Réforme de la fiscalité des entreprises III: faire d un défi une chance Vincent Simon Responsable de projets La Suisse est attractive pour les groupes étrangers Quartiers-généraux

Plus en détail

Réduction d'impôt sur les rendements de participations à des sociétés de capitaux et sociétés coopératives

Réduction d'impôt sur les rendements de participations à des sociétés de capitaux et sociétés coopératives 5 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions AFC Division principale de l impôt fédéral direct, de l impôt anticipé, des droits de timbre Impôt fédéral direct Berne,

Plus en détail

COMMUNE DE SAVIGNY. Préavis de la Municipalité de Savigny au Conseil communal 09/2011. Plafond d endettement : législature 2011-2016

COMMUNE DE SAVIGNY. Préavis de la Municipalité de Savigny au Conseil communal 09/2011. Plafond d endettement : législature 2011-2016 COMMUNE DE SAVIGNY Préavis de la Municipalité de Savigny au Conseil communal 09/2011 Réf. : FI 1919 I:\2-finances\classement\1919\Préavis_09-2011_Législature_2011-2016.doc Savigny, le 25 août 2011 Rte

Plus en détail

MUNICIPALITÉ D'ECUBLENS/VD PRÉAVIS N 17/2011. Fixation de plafonds en matière d'endettement et de risques de cautionnements, législature 2011-2016

MUNICIPALITÉ D'ECUBLENS/VD PRÉAVIS N 17/2011. Fixation de plafonds en matière d'endettement et de risques de cautionnements, législature 2011-2016 MUNICIPALITÉ D'ECUBLENS/VD PRÉAVIS N 17/2011 Fixation de plafonds en matière d'endettement et de risques de cautionnements, législature 2011-2016 AU CONSEIL COMMUNAL D'ECUBLENS/VD Monsieur le Président,

Plus en détail

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 SPÉCIAL FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 L État réduit son aide financière aux communes Quelles conséquences pour Meudon et les Meudonnais? La commune reste la collectivité de proximité par excellence

Plus en détail

Représentants du Département des finances, de l agriculture et des affaires extérieures : M. Wilhelm Schnyder, Chef du Département

Représentants du Département des finances, de l agriculture et des affaires extérieures : M. Wilhelm Schnyder, Chef du Département Rapport de la commission thématique : Economie et Energie Concernant le décret instaurant une déduction de l impôt cantonal sur le revenu en faveur des enfants Date : lundi 29 mars 2004 Lieu : Début :

Plus en détail

Les déductions fiscales. Déclaration Déclaration d impôt d impôt 2009 2009

Les déductions fiscales. Déclaration Déclaration d impôt d impôt 2009 2009 Les déductions fiscales Déclaration Déclaration d impôt d impôt 2009 2009 1 2 lois modifiées En 2007, le Grand Conseil s est prononcé en faveur des baisses fiscales inscrites dans : la Loi sur les impôts

Plus en détail

Rapport concernant l'exercice 2015 de la Banque Cantonale du Valais

Rapport concernant l'exercice 2015 de la Banque Cantonale du Valais Rapport concernant l'exercice 2015 de la Banque Cantonale du Valais Le Conseil d'etat du canton du Valais au Grand Conseil Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Députés, Conformément à l'article

Plus en détail

du Conseil d Etat au Grand Conseil accompagnant le projet de loi modifiant la loi sur les impôts cantonaux directs

du Conseil d Etat au Grand Conseil accompagnant le projet de loi modifiant la loi sur les impôts cantonaux directs 2381 Message N o 28 18 septembre 2012 du Conseil d Etat au Grand Conseil accompagnant le projet de loi modifiant la loi sur les impôts cantonaux directs Nous avons l honneur de vous soumettre un projet

Plus en détail

Quelques aspects fiscaux du financement

Quelques aspects fiscaux du financement Petit-déjeuner des PME 28 septembre 2012 Quelques aspects fiscaux du financement Vincent Thalmann Agenda Capital propre dissimulé (I à V) Structure simplifiée du bilan Exemple d endettement admis Détermination

Plus en détail

SwissBankingǀFactuals Evolution de l emploi dans le secteur bancaire Juillet 2013

SwissBankingǀFactuals Evolution de l emploi dans le secteur bancaire Juillet 2013 SwissBankingǀFactuals Evolution de l emploi dans le secteur bancaire Juillet 2013 Sommaire 1 Introduction 3 2 Evolution de l emploi dans le secteur bancaire 4 2.1 Evolution historique 4 2.2 Suppressions

Plus en détail

Soulager les familles et la classe moyenne

Soulager les familles et la classe moyenne Le 27 septembre Pour les familles Pour la classe moyenne Pour les retraités Oui Aux allégements d impôts A la loi sur l imposition des personnes physiques (LIPP) Soulager les familles et la classe moyenne

Plus en détail

Préavis n 9/ 11 au Conseil communal. Arrêté d'imposition 2012

Préavis n 9/ 11 au Conseil communal. Arrêté d'imposition 2012 COMMUNE D AUBONNE Municipalité Préavis n 9/ 11 au Conseil communal Arrêté d'imposition 2012 Délégué municipal : M. Jean-Christophe de Mestral Aubonne, le 13.09.2011 Pl. du Marché 12 Lundi - vendredi Téléphone

Plus en détail

Département fiscal 2003 KPMG

Département fiscal 2003 KPMG Optimisation fiscale de votre implantation Alfred Girod - Expert fiscal diplômé KPMG Genève Thèmes Le système fiscal Suisse Les principaux impôts sur les sociétés Les taux d impôts Les taux effectifs

Plus en détail

Planification de la retraite et caisse de pension: Rente ou capital?

Planification de la retraite et caisse de pension: Rente ou capital? Conférence AROMED du 23 septembre 2015 Planification de la retraite et caisse de pension: Rente ou capital? Par Jean-Marc Morier Conseiller en planification patrimoniale ROUTE DE BERNE 52, CP 128, 1000

Plus en détail

«Imposer les successions de plusieurs millions pour financer notre AVS (réforme de la fiscalité successorale)»

«Imposer les successions de plusieurs millions pour financer notre AVS (réforme de la fiscalité successorale)» Initiative populaire fédérale «Imposer les successions de plusieurs millions pour financer notre AVS (réforme de la fiscalité successorale)» Argumentaire L impôt sur la succession freine la concentration

Plus en détail

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale

Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Medef Pour la réforme du financement de la protection sociale Conférence de presse 15 novembre 2011 1 Une compétitivité française qui se dégrade 2 La France a perdu des parts de marché depuis 2000 Part

Plus en détail

Etude des impacts économiques potentiels de l initiative sur les résidences secondaires

Etude des impacts économiques potentiels de l initiative sur les résidences secondaires En partenariat avec Fahrländer Partner, Zürich Etude des impacts économiques potentiels de l initiative sur les résidences secondaires Cantons de Vaud et du Valais Sponsors Cette étude a été réalisée avec

Plus en détail

COMMENTAIRE POLITIQUE DE PI GENEVE aux objets soumis en votation populaire dans le canton de Genève le 28 février 2016.

COMMENTAIRE POLITIQUE DE PI GENEVE aux objets soumis en votation populaire dans le canton de Genève le 28 février 2016. COMMENTAIRE POLITIQUE DE PI GENEVE aux objets soumis en votation populaire dans le canton de Genève le 28 février 2016. «Le progrès ne signifie pas une amélioration depuis ce qui était, mais en direction

Plus en détail

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL

RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL FINANCES 13-4402 RAPPORT DU CONSEIL COMMUNAL AU CONSEIL GÉNÉRAL concernant la création de la réserve de préfinancement pour l assainissement de prévoyance.ne (Du 25 mars 2013) Madame la Présidente, Mesdames,

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE LA VERNAZ

SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE LA VERNAZ SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE LA VERNAZ Cette étude, réalisée en novembre 2009, porte sur le budget principal de la commune et concerne les années 2004 à 2008. Les données sont exprimées en euros.

Plus en détail

Les comptes de l exercice 2013-14, se terminant au 31 mars 2014, ont été approuvés par le Consistoire de juin 2014.

Les comptes de l exercice 2013-14, se terminant au 31 mars 2014, ont été approuvés par le Consistoire de juin 2014. Comptes 2013-2014 Les comptes de l exercice 2013-14, se terminant au 31 mars 2014, ont été approuvés par le Consistoire de juin 2014. Consultez un résumé des pertes et profits, ainsi que du bilan. Pour

Plus en détail

Rencontre des groupements français et suisse

Rencontre des groupements français et suisse Rencontre des groupements français et suisse Vendredi 29 et samedi 30 mai 2015 Maison de l Amérique Latine - Paris SESSION 1 Impôt sur le revenu / forfait fiscal et impôt sur la fortune PLAN DE LA PRESENTATION

Plus en détail

PROJET DE FUSION DES COMMUNES DE. Aubonne Montherod Saint-Oyens Saubraz

PROJET DE FUSION DES COMMUNES DE. Aubonne Montherod Saint-Oyens Saubraz AUBONNE MONTHEROD SAINT-OYENS SAUBRAZ PROJET DE FUSION DES COMMUNES DE Aubonne Montherod Saint-Oyens Saubraz Planification financière 2014 2019 Comparaison de 3 variantes de taux d imposition Pierre Busset

Plus en détail

La Métropole lémanique: 2 e pôle économique de Suisse

La Métropole lémanique: 2 e pôle économique de Suisse La Métropole lémanique: 2 e pôle économique de Suisse Lausanne 10 avril 2014 Pascal Broulis, Conseiller d Etat (VD) Département des finances et des relations extérieures (DFIRE) La collaboration Vaud -

Plus en détail

Comparaison : cession entreprises et cessions immobilières

Comparaison : cession entreprises et cessions immobilières Table des matières Comparaison : cession entreprises et cessions immobilières... 1 Incidences de l imposition sur la transmission d entreprise... 3 2.1 La situation du marché... 3 2.2 La valorisation des

Plus en détail

Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil concernant la planification financière pluriannuelle 2004-2007

Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil concernant la planification financière pluriannuelle 2004-2007 Secrétariat du Grand Conseil RD 529 Date de dépôt: 28 avril 2004 Messagerie Rapport du Conseil d Etat au Grand Conseil concernant la planification financière pluriannuelle 2004-2007 Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Deuxième réforme de l imposition des entreprises. CBD Image: www.dp-niederanven.lu/logos/impots.jpg

Deuxième réforme de l imposition des entreprises. CBD Image: www.dp-niederanven.lu/logos/impots.jpg Deuxième réforme de l imposition des entreprises CBD Image: www.dp-niederanven.lu/logos/impots.jpg La première réforme, dite de l imposition des sociétés (adoptée en 1997) avait essentiellement pour

Plus en détail

Consultation sur le projet de Réforme de la prévoyance vieillesse 2020

Consultation sur le projet de Réforme de la prévoyance vieillesse 2020 CONSEIL D ETAT Château cantonal 1014 Lausanne Département fédéral de l'intérieur Office fédéral des assurances sociales Effingerstrasse 20 3003 Berne Réf. : PM/15015668 Lausanne, le 31 mars 2014 Consultation

Plus en détail

Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers»

Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» POLYMEN FONDS IMMOBILIER Fonds de placement de droit suisse relevant du type «fonds immobiliers» PROSPECTUS SIMPLIFIE Août 2015 Direction SOLUFONDS SA Rue des Fléchères 1274 Signy-Avenex Banque dépositaire

Plus en détail

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale

Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre planification successorale Le nouveau régime fiscal pourrait avoir une incidence sur votre Le 3 novembre 2014 Si votre prévoit la création d une fiducie testamentaire, ou si vous êtes bénéficiaire d une fiducie ou exécuteur testamentaire,

Plus en détail

PLANIFICATION FINANCIÈRE ET CAPACITÉ ÉCONOMIQUE D ENDETTEMENT

PLANIFICATION FINANCIÈRE ET CAPACITÉ ÉCONOMIQUE D ENDETTEMENT PLANIFICATION FINANCIÈRE ET CAPACITÉ ÉCONOMIQUE D ENDETTEMENT Commune de Lully Assemblée communale du 2 mai 2012 Bases légales Selon la loi des communes, article 10 et 43 Support et conseil Par la Maison

Plus en détail

Réactualisation. Ville de Fribourg

Réactualisation. Ville de Fribourg Plan financier 5 9 Réactualisation Novembre Ville de Fribourg Table des matie res 1. Introduction 2 1.1 Structure du présent document 2 1.2 Synthèse des résultats de la planification financière 2015-2019

Plus en détail