Diriger un service de restauration municipale ou scolaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diriger un service de restauration municipale ou scolaire"

Transcription

1 C O L L E C T I O n L e s c l a s s e u r s Diriger un service de restauration municipale ou scolaire sous la direction de Christophe HEBERT, directeur de la restauration municipale à Harfleur et président de l Association nationale des directeurs de la restauration municipale (l ANDRM) Groupe Territorial BP Voiron Cedex - Tél. : Fax : Copyright Territorial Éditions - Reproduction interdite - Novembre 2008 Réf. CL 20 - Prix : 149 euros

2 Avertissement de l éditeur : La lecture de cet ouvrage ne peut en aucun cas dispenser le lecteur de recourir à un professionnel du droit. Ce pictogramme mérite une explication. Son objet est d alerter le lecteur sur la menace que représente pour l auteur de l écrit, particulièrement dans le domaine de l édition technique, le développement massif du photocopillage. Nous rappelons donc que toute reproduction, partielle ou totale, de la présente publication est interdite sans autorisation du Centre français d exploitation du droit de copie (CFC, 20 rue des Grands-Augustins, Paris). Groupe Territorial, Voiron ISBN : ISSN : Imprimé par Les Deux-Ponts, à Bresson (38) - Décembre 2008 Dépôt légal à parution

3 L équipe éditoriale Direction scientifique Christophe HEBERT Directeur de la restauration municipale à Harfleur et président de l Association nationale des directeurs de la restauration municipale (l ANDRM) Les auteurs Annie BIGOT Responsable du département Risques alimentaires au CEPR Flore CHESNEL Directrice du restaurant scolaire municipal de Nogent-sur-Seine Jean-Philippe COTON Société HISTALIM, directeur général Marie CUENOT Chargée de mission, Syndicat national des labels avicoles de France (SYNALAF) Hervé DEBRUYNE Rédacteur en chef, mairie de Rouen Philippe FOURMESTRAUX Auditeur au collège des hautes études du développement durable Responsable environnement Didier GUILLAUD DGS de la ville de Cléon Marie-Line HUC Diététicien-nutritionniste conseil Présidente du CENA, Club Experts Nutrition et Alimentation Christine KERNEUR Infirmière conseiller technique à la Direction générale de l enseignement scolaire du ministère de l Éducation nationale Ismerie LEGRIS Chef du service patrimoine à la direction de l action foncière et du patrimoine de la ville du Havre Jean-Michel MACAULT Directeur de restauration de l EPARC de la ville d Angers Franck MARC Consultant - Formateur en maintenance et hygiène des locaux, société FORM ACTION Nathalie POLITZER Responsable de formations et projets pédagogiques à l Institut du goût Sylvette ROBERT Diététicienne L équipe éditoriale

4 François TESNIERE Architecte Brigitte TROEL Déléguée générale du GECO, association d industriels spécialisée sur les marchés de la restauration L équipe éditoriale

5 Sommaire Avertissement: Les titres de petite taille inscrits en italique seront développés dans le cadre de votre abonnement de mise à jour. L équipe éditoriale Avant-propos Préface Introduction 1. La fonction, le contexte et l environnement du directeur de la restauration en restauration collective publique A - Connaissance de l environnement 1. Données relatives à la restauration collective 2. Caractéristiques de la restauration sociale B - Connaissance des évolutions de la restauration collective municipale 1. Le contexte de la consommation alimentaire aujourd hui 2. La restauration collective : une révolution en quatre dimensions C - Connaissance des objectifs de la restauration collective municipale 1. La restauration municipale : présentation d un contexte et d une réalité 2. La restauration scolaire 3. Les évolutions entre éthique et management 4. Identifier la place et le rôle de la restauration municipale en matière de politique publique au plan local, régional et national 5. Les organisations et les institutions de la restauration collective publique D - Textes de base et références réglementaires 1. Textes relatifs au statut de la fonction publique, à la fonction de responsable de la restauration et au management 2. Textes relatifs à l évolution des missions et du rôle de la restauration collective publique A - Techniques de base et outils méthodologiques 1. Proches du management opérationnel et fonctionnel, de la culture d entreprise, de l organisation du travail, comment identifier les enjeux organisationnels de la restauration municipale? B - Comprendre pour mieux appliquer 1. L Importance du recrutement et de la reconnaissance du directeur de la restauration municipale A - La mise en place de la promotion interne et externe des actions réalisées et le développement d un marketing de la fonction publique 1. Valoriser l image du service 2. Acquérir les outils méthodologiques d une action de communication externe B - Connaissance et maîtrise des outils de communication externe et interne 1. Identifier la spécificité et les enjeux de la communication publique territoriale Sommaire 1/8

6 2. Acquérir les outils méthodologiques d une action de communication 3. La communication de crise, entre responsabilité et judiciarisation des services publics de restauration C - La mise en place de la promotion interne et externe des actions réalisées et le développement d un marketing de la fonction publique 1. Valoriser l image du service 2. Acquérir les outils méthodologiques d une action de communication externe 2. Une éducation nutritionnelle de qualité au service de la santé publique A - L organisation et le fonctionnement de la restauration scolaire B - Évolution des attentes de santé publique en matière de restauration 1. Les politiques publiques et les moyens 2. Le programme national nutrition santé, le PNNS C - Textes de base et références réglementaires 1. La circulaire du BOEN du 25 juin 2001 et les autres dispositions ministérielles 2. Les apports nutritionnels conseillés pour la population française, les ANC 3. La recommandation relative à la «nutrition» du 4 mai 2007 n J Les avis du CNA A - Concevoir un plan alimentaire conforme aux recommandations 1. Connaître les groupes d aliments 2. Connaître la valeur technique et nutritionnelle des produits 3. Comparer et analyser des plans de menus sous l angle nutritionnel 4. Mettre en œuvre un plan alimentaire conforme aux recommandations nutritionnelles sur vingt jours 5. Exemples de plans alimentaires conformes aux recommandations nutritionnelles B - Goûts et dégoûts de l enfance : la construction de la personnalité 1. Goûts et dégoûts des enfants 2. Des préférences extrêmement plastiques et un plaisir alimentaire qui peut s éduquer 3. Des initiatives liées à l éducation au goût 4. Quelques références bibliographiques 5. Cédérom C - Concevoir et conduire un projet 1. Connaître les conditions et les caractéristiques d un projet 2. Identifier les rôles, les compétences du chef de projet et de ses partenaires D - Comprendre pour mieux appliquer: exemples et simulations 1. Conduire une animation nutritionnelle 2. Modèle type de fiche de synthèse des informations et des moyens à mettre en œuvre pour réaliser une animation 3. Exemples de projets d animation, d éducation nutritionnelle A - Les évolutions attendues 1. Concernant les recommandations Nutrition du GPEM/DA relatives à l élaboration des plans alimentaires 2. En matière de consommation de produits de proximité et de produits du terroir pour la RHF 3. En matière de produits biologiques pour la RHF 4. En matière de développement durable pour la RHF 5. En matière de commerce équitable pour la RHF 2/8 Sommaire

7 3. La cuisine et le restaurant : des concepts adaptés aux volontés publiques de service à l usager A - Offrir une vision globale depuis l outil de production (cuisine centrale) jusque dans l assiette du convive B - Évolution des missions et des objectifs de la restauration municipale collective publique en la matière 1. De Jean Jaurès à De 1974 à L après Les technologies futures A - L ingénierie de la restauration 1. La marche en avant 2. La sectorisation 3. Les types de liaisons 4. Les techniques culinaires 5. Les modes de distribution 6. L ergonomie B - Les techniques de construction 1. Les contraintes réglementaires 2. Le bâtiment C - Les acteurs 1. Maître d ouvrage 2. Le maître d œuvre 3. L entreprise 4. Le formateur D - Conception des outils de fabrication et de gestion de la production au regard des besoins intergénération et multiples d une collectivité territoriale 1. Les différentes étapes 2. Concevoir et conduire un projet E - Textes de base et références réglementaires 1. Textes relatifs à la conception, la programmation et la réalisation d un projet de cuisine ou de restaurant 2. Bibliographie A - Aider les municipalités à évaluer leur système de restauration actuel (comprendre les points forts et les points faibles) 1. L historique du service de restauration en place 2. Les critères réglementaires obligatoires B - Aider les municipalités à pressentir le système de restauration futur 1. Le projet de restauration municipale, reflet d une volonté politique 2. L exposé de la problématique: comment transformer les orientations politiques en stratégies opérationnelles? 3. Communication du projet de service avec les personnels, les convives, la population de la ville C - Comprendre pour mieux appliquer: un exemple de démarche réussie 1. Réaliser un audit technique, humain et organisationnel de l existant 2. Traduire la politique de service de la municipalité au travers un cahier des charges conforme aux besoins de la collectivité et respectueux des contraintes réglementaires A - Les évolutions attendues 1. Un nouveau concept, la cuisine 2 zones B - Choix stratégiques 1. La recherche de subvention dans la gestion de projet de restauration collective 2. Externalisation ou régie pour les études de définition, les études de conception, la réalisation, la formation 3. Apprécier pour un maître d ouvrage, les différentes composantes d un projet innovant et en mesurer les limites financières, techniques et opérationnelles Sommaire 3/8

8 4. La gestion des ressources humaines au service du public et de l efficacité territoriale A - Identifier le cadre spécifique de la gestion des ressources humaines dans la fonction publique territoriale 1. Rappels généraux sur le statut de la fonction publique et les évolutions attendues 2. Les filières, les modes d accès et les cadres d emplois utilisés dans la restauration collective 3. L incidence des droits et obligations des agents de la fonction publique territoriale sur la gestion quotidienne 4. Le rôle des organismes paritaires B - Textes de base et références réglementaires 1. Bibliographie A - Les outils et les pratiques pour un recrutement de qualité 1. Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences adaptée à la restauration collective 2. La pratique du recrutement B - Le maintien et l actualisation des compétences internes 1. La formation continue 2. L organisation et la gestion de la formation continue 3. L évaluation annuelle des compétences et des moyens C - Le management au quotidien 1. Techniques de management, les outils de la gestion opérationnelle des ressources humaines 2. La gestion des équipes au quotidien D - Comprendre pour mieux appliquer 1. Définition d indicateurs de qualité 2. Exemple d organigramme de production et de distribution 3. Analyse d une organisation qui pose problème et propositions d évolution A - Les évolutions attendues 1. Connaissance des enjeux organisationnels et identification des possibilités d optimisation de la restauration collective Annexes Annexe 1 - Cadres d emplois classés par filière professionnelle Annexe 2 - Modèle de définition de poste Annexe 3 - Étapes indispensables à la démarche de recrutement Annexe 4 - Délibérations pour création d un poste et recrutement Annexe 5 - Éléments de rédaction d une annonce de recrutement Annexe 6 - Critères de sélection pouvant être retenus pour une candidature à l emploi de directeur de la restauration collective Annexe 7 - Grille d entretien pour un recrutement 5. Des achats de qualité dans le respect du Code des marchés publics pour une restauration citoyenne A - L évolution du Code des marchés publics et ses conséquences pour les achats publics 1. Modifications du Code des marchés applicables à la restauration collective 2. Quelles responsabilités pour l acheteur public? 3. L intérêt du guide de l achat public pour la restauration collective réalisé par les associations professionnelles du secteur public B - Textes de base et références réglementaires 1. Textes de référence en marchés publics 2. Textes de référence en faveur des achats de qualité «achats» A - Méthodologie d accès à l information «produits/fournisseurs» 1. La responsabilité des fournisseurs 2. Le rôle du groupement d études de la consommation en restauration hors foyer 4/8 Sommaire

9 3. Arborescence des achats alimentaires : un outil pour allotir 4. Les produits d hygiène et d entretien 5. Les matériels de cuisine professionnelle 6. Un outil au service des professionnels : les fiches «produits» par familles B - La connaissance des produits et des filières de production 1. Les éléments de base de l analyse sensorielle 2. Une nouvelle approche : l histologie alimentaire 3. Connaissance des labels et autres certifications produits C - La procédure d achat public relative à la restauration collective 1. Se repérer dans le Code des marchés 2. Définir le montant total de la prestation 3. Sélectionner et appliquer la procédure s y rapportant 4. Rédiger le cahier des charges conformément au Code des marchés et des besoins exprimés D - Le lancement et le suivi du marché 1. Organiser la publicité, les modalités de diffusion et le lancement du marché 2. La commission d appel d offres (rôle, fonctionnement, composition) 3. Impact sur la commission d appel d offres des choix rédactionnels du cahier des charges 4. Sélectionner les dossiers et le prestataire en fonction des critères définis 5. Organiser le suivi du marché 6. Bons de commandes et techniques de négociation des achats E - Éléments constitutifs de l analyse et de la définition des besoins alimentaires conformément aux orientations politiques de la ville 1. Des descriptifs techniques à la rédaction des marchés «denrées alimentaires» 2. La définition des critères de choix et la définition de la qualité d un produit par famille dans le cadre d un marché public 3. Modèles de cahiers des charges vierges par lot à compléter 4. Mettre en place un cahier des charges intégrant une politique de développement durable et de produits labellisés 5. Fiches synoptiques des contacts par filières de production, par produits labellisés, par familles de produits A - Les évolutions attendues 1. Alimentation et développement durable 2. Le développement de la traçabilité 3. L offre OGM B - Choix stratégiques 1. Externalisation ou régie (avantages et inconvénients) 2. Centrales d achats et externalisation (avantages et inconvénients) 3. Les groupements d achats 6. Le respect des normes d hygiène et la traçabilité au service de la sécurité alimentaire du consommateur A - Analyse de l historique et de l esprit de la réglementation 1. Les textes historiques et l évolution de la réglementation: du Code rural départemental à l arrêté ministériel du 20 septembre Le texte fondateur de la protection du consommateur et sa transcription en droit français 3. L arrêté ministériel du 29 septembre 1997, une obligation de résultats B - La protection du consommateur au centre de la nouvelle réglementation 1. Développement de la sécurité alimentaire et notion de risque zéro 2. Nouveau règlement communautaire 178/2002 CEE dit «Food law» 3. L agrément des cuisines centrales et les dispenses d agréments C - Qu est ce que le guide de bonnes pratiques d hygiène en restauration collective? 1. Le rôle d un guide de bonnes pratiques d hygiène 2. La structure du guide de bonnes pratiques d hygiène en restauration collective 3. Analyse des articles généraux 4. Analyse des points spécifiques D - Textes de base et références réglementaires A - Maîtriser les connaissances théoriques de base 1. Connaître les principes de base de l hygiène 2. Identifier les principales toxi-infections alimentaires 3. Comprendre la méthodologie et le principe du contrôle par les inspecteurs des services officiels B - Connaître et maîtriser la méthode d analyse des risques, préconisée par la réglementation : l HACCP 1. La méthode HACCP 2. Application de la méthode HACCP 3. Le dossier d agrément de la cuisine centrale et la construction de son plan HACCP 4. Être certifié en HACCP Sommaire 5/8

10 C - Maîtriser la traçabilité en restauration collective 1. La traçabilité 2. Définitions 3. Les différents aspects 4. Traçabilité appliquée à la restauration collective 5. Application pratique 6. Des outils au service de la traçabilité en restauration collective D - Comprendre pour mieux appliquer 1. Coupons court aux interprétations et au «on m a dit que!» : réponse à toutes les questions sur l hygiène alimentaire et aux interprétations de la réglementation 2. L intérêt d un progiciel dédié à la gestion de l analyse des risques pour automatiser la gestion quotidienne et l actualisation du plan HACCP 3. Modèle de documents HACCP A - Les évolutions attendues 1. Accueil individualisé et typologie des enfants poly-allergiques 2. L évolution de la traçabilité et des notions de responsabilité 7. La maîtrise de la gestion comptable et financière pour le meilleur service public au meilleur coût A - Rappel des notions de comptabilité générale 1. Généralités B - Connaître les principes et la réglementation de la comptabilité publique M14 1. Les règles budgétaires 2. La règle de séparation des ordonnateurs et des comptables 3. Le contrôle des comptes 4. Les différentes structures juridiques (caractéristiques juridiques, économiques et comptables) 5. Les amortissements 6. Élaborer un compte d exploitation et présenter un bilan comptable 7. Savoir lire un compte administratif et un compte de gestion 8. Notion d engagements, leur gestion 9. Règles d enregistrement des factures C - Connaître les règles fiscales et comptables propres à la restauration collective 1. La notion de TVA 2. La TVA propre à la restauration collective 3. Les autres règles fiscales et comptables propres à la restauration collective D - Élaborer, contrôler et négocier les budgets 1. Définition et fonction du budget 2. Composition du budget E - Tarification des prestations: calcul des tarifs dans le respect des réglementations et des mécanismes financiers pour obtenir des tarifs les plus justes possibles F - Facturation des prestations: choix du mode (mise en recouvrement, régie) et prise en compte du besoin de planification des échéances 1. Établir les factures G - Connaître les règles et principes de fonctionnement des régies municipales 1. Les deux types de régies: avance et recettes 2. Les dispositions communes 3. Les dispositions particulières: recettes 4. Les dispositions particulières: avance H - Textes de base et références réglementaires 1. Réglementation de la comptabilité publique A - Outils de gestion analytique et tableaux de bord appliqués à la restauration collective 1. L analyse des coûts en restauration 2. Identifier l importance de l analyse des coûts en restauration collective B - La gestion de la production 1. Identifier les points d optimisations économiques applicables à un service de restauration C - Établir des indicateurs de gestion 1. Recherche des indicateurs de gestion 2. Prise en compte de toutes les recettes (subventions, participations) D - La gestion des services publics, état des lieux entre privé et public E - Comprendre pour mieux appliquer 1. L importance et le rôle de l informatisation dans la restauration 2. Mettre en place un progiciel dédié à la gestion des stocks et à l exploitation pour automatiser la gestion quotidienne de la production 3. Utilisation du tableur informatique pour construire, exploiter et automatiser la gestion des tableaux de bord A - Les outils de l analyse de gestion 1. La méthode des coûts complets 2. La méthode des coûts variables 3. La rentabilité des immobilisations 4. La technique du benchmarking B - La valorisation de l activité «gestion» du service 1. Le bilan d activité ou l élaboration d une référence économique 2. Un bilan d activité plus étayé 3. Prospectives et évolutions du service 6/8 Sommaire

11 8. La maintenance, la sécurité et l entretien des équipements et des matériels pour une optimisation des performances A - Sécurité du travail et des agents 1. Droits et obligations B - Connaissance microbiologique de base C - Règles et procédures d hygiène de base 1. L hygiène du personnel D - Textes de base et références réglementaires A - L entretien et la maintenance des matériels de la cuisine 1. Règles de sécurité applicable aux cuisines 2. Intégrer les frais de maintenance lors du financement des investissements 3. Gérer la maintenance préventive et curative des équipements au quotidien 4. L externalisation ou la régie dans la maintenance et la gestion des équipements B - L entretien et la maintenance des salles de restaurant 1. Introduction 2. Pourquoi un audit? 3. Organisation des sites 4. Choix et gestion des matériels 5. Choix et gestion des produits 6. Les méthodes de nettoyage 7. L organisation rationnelle du travail 8. Les critères de qualité 9. Bibliographie C - Comprendre pour mieux appliquer A - Le rôle de l ACMO dans le secteur de la restauration 9. Délégation de service public ou intercommunalité : des outils au service de l action publique A - Identification des enjeux politiques de service public applicables à la restauration collective municipale 1. Définition générale et évolution de la notion de service public à la française applicable à la restauration 2. Évolution des objectifs de restauration collective et élargissement du périmètre de la notion de service public B - Les différentes formes juridiques de gestion, leurs avantages et leurs inconvénients C - Textes de base et références réglementaires 1. Textes relatifs à la délégation de service public 2. Coordonnées A - Rédaction du cahier des charges 1. Présentation des constituants du cahier des charges B - Sélection du prestataire et contrôle de la prestation 1. Analyse et contrôle d une réponse d appel d offres à un cahier des charges 2. Analyse du prix de revient dans le cadre d une délégation : recettes et dépenses C - La gestion des contentieux avec une société de restauration Sommaire 7/8

12 D - Externaliser ou faire soi-même : les motivations d un choix 1. Témoignage d une ville en régie sous statut particulier: lorsqu un service public de restauration en régie personnalisée à autonomie financière doit justifier sa gestion face à la délégation 2. Témoignage d une ville en contrat d assistance technique et de fourniture de denrées 3. Témoignage d une ville sous contrat d affermage 4. Témoignage d une ville sous contrat de concession 5. Témoignage d une ville sous contrat d assistance à maître d ouvrage A - Le recours aux partenaires externes: externalisation ou régie? 1. Raisons du développement de l externalisation 2. Le champ d intervention du prestataire 3. Identification des causes et des conséquences de l externalisation des services publics de restauration 4. La restauration scolaire, un choix politique: moderniser! gérer! B - L importance du recrutement d un contrôleur interne formé dans le domaine de la restauration C - Alternative à la délégation: la mise en œuvre d un projet intercommunal de restauration 1. Constat 2. La pratique de l Intercommunalité 3. Les freins à l Intercommunalité 4. Les différents montages juridiques 10. Autodiagnostic, audit et procédures d assurance qualité pour une gestion de la qualité au quotidien A - Développement des politiques d assurance qualité et de certification dans les collectivités locales B - Développement des politiques d assurance qualité et de certification en matière de restauration collective A - Développement des politiques et des démarches de gestion de la qualité des services publics et notamment des services à l usager 1. Étude de l impact de la normalisation sur la qualité des services publics locaux 2. Évaluation de l impact d une normalisation sur l activité restauration des collectivités locales B - De l usage de normes et référentiels normatifs 1. Qu est ce qu une norme? 2. Pourquoi une norme de service appliquée à la restauration scolaire? 3. La certification C - Textes de base et références réglementaires 1. Textes relatifs à la sécurité, à la traçabilité 2. Normes AFNOR relatives à la gestion de la qualité 3. Norme restauration NF X «Service de la restauration scolaire» 4. Normes ISO et notamment norme ISO relative à la certification des systèmes de management de la sécurité des produits alimentaires 5. Codex alimentarius et normes HACCP A - Techniques de base et outils méthodologiques 1. Mise en place d une démarche d assurance qualité 2. Les étapes nécessaires à la construction de la démarche 3. Certification: validation du système qualité B - Comprendre pour mieux appliquer 1. La norme de service NF X «Service de la restauration scolaire» : un outil d évaluation, de dialogue, de communication et de progrès 2. Témoignage de la ville de Petit-Quevilly (76) A - Les évolutions attendues en matière d engagement sur la qualité du service public à l usager 1. Adopter une charte qualité en restauration collective 2. Le concept QUALIVILLE appliqué à la restauration collective B - Les évolutions attendues en matière de sécurité alimentaire et de traçabilité 1. Certification des systèmes de management de la sécurité des produits alimentaires ISO et normes HACCP C - Gestion de crise et responsabilité 1. La communication de crise, entre responsabilité et judiciarisation des services publics de restauration 8/8 Sommaire

L intelligence économique

L intelligence économique C O L L E C T I O N D o s s i e r d E x p e r t s L intelligence économique au service du développement territorial Farida Benadid Doctorante CIFRE Laurence Colombel Directrice de la société.doc Céline

Plus en détail

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel

M - Restauration. M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel M - M1 - Organisation et production M2 - Hygiène et sécurité alimentaire M3 - Distribution et service M4 - Équilibre nutritionnel Sous-domaine : M1 - Organisation et production R - 002 : du 28/04/ au 30/04/

Plus en détail

Catalogue Formation 2015

Catalogue Formation 2015 Catalogue Formation 2015 Because you care about CONSUMERS HEALTH HACCP Expertise, votre partenaire en sécurité des aliments Présentation du catalogue Pourquoi faire de la formation? Formation préventive

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES

LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES LE DIETETICIEN AU SEIN DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Sommaire : Les missions page 2 Les secteurs d interventions page 2 Les contacts privilégiés page 3 Les cibles : A La restauration collective 1. Objectifs

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE

COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE Direction des Ressources humaines COORDONNATEUR TECHNIQUE H COORDONNATEUR RESTAURATION COLLECTIVE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : DGA Développement - Direction de l Enseignement Poste

Plus en détail

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments

Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Sensibilisation des opérateurs à l hygiène des aliments Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité

Plus en détail

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE BRETTEVILLE SUR ODON PROCÉDURE ADAPTÉE PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P X:\CANTINE\CONSULTATION

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

Gestion budgétaire et financière

Gestion budgétaire et financière Élaboration et suivi de la programmation budgétaire Exécution budgétaire et comptable Aide au pilotage et contrôle financier externe Expertise financière et juridique Ministère de la Culture et de la Communication

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE

RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE Service Conseil et Formation RESTAURATEURS-HÔTELLERIE-LOISIRS ACTIONS COLLECTIVES INOVALYS PARTENAIRE DU FAFIH VOUS PROPOSE SON CALENDRIER DE FORMATIONS EN HYGIÈNE ALIMENTAIRE SOMMAIRE CALENDRIER 3 FORMATION

Plus en détail

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org

Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement. www.evaluation-envol-afnor.org Une réponse concrète et adaptée pour valoriser votre engagement pour l environnement www.evaluation-envol-afnor.org Quelques mots à propos du groupe Afnor Opérateur central du système français de normalisation

Plus en détail

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION

DIRECTEUR DE LA COMMUNICATION 588 Communication Le domaine fonctionnel Communication regroupe les emplois permettant de présenter et de promouvoir l image et l action des services de l État et des politiques publiques en direction

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT DE LA SAVOIE ----- Arrondissement de Chambéry ----- Commune de SAINT-ALBAN-LEYSSE MAIRIE DE SAINT-ALBAN-LEYSSE 120, avenue de la Mairie 73230 SAINT-ALBAN-LEYSSE Téléphone : 04 79 33 13 57 Télécopie

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

AFRC commission Qualité Thème : les certifications

AFRC commission Qualité Thème : les certifications AFRC commission Qualité Thème : les certifications 12 novembre 2007 60, rue de Richelieu 75002 Paris - Tel. : + 33.(0)1.42.96.10.36 Fax : + 33.(0)1.42.60.05.29 www.nexstage.fr SOMMAIRE 1. Rappel des fondamentaux

Plus en détail

La relation client / fournisseur en question

La relation client / fournisseur en question La relation client / fournisseur en question Petit déjeuner débat 30 octobre 2013 au Ministère de l économie et des finances Agenda 1 Introduction 2 Le Label Relations fournisseur responsables : pourquoi

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 2015 Professionnels de l alimentation 06.47.75.88.57 HQSA Consulting contact@hqsafrance.fr Numéro de déclaration de prestataire de formation : SIRET SIRET : 804 : 284 284 420

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences

LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences LA QUALITE DANS LES ORGANISMES DE FORMATION Sylvain GOIZE Expert Qualité AFNOR compétences Projet de décret relatif à la qualité des actions de la formation professionnelle continue DECRET Chapitre V Qualité

Plus en détail

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010

Référentiel métier de Directeur des Soins en établissement et en institut de formation mars 2010 Référentiel métier de Directeur(trice) des soins Ce référentiel intègre à la fois le métier Directeur(trice) des soins en établissement et celui de Directeur(trice) des soins en institut de formation paramédicale.

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

Panorama des référentiels en sécurité sanitaire des aliments

Panorama des référentiels en sécurité sanitaire des aliments Panorama des référentiels en sécurité sanitaire des aliments Olivier Boutou Ingénieur Développement Missions au sein d AFNOR Réalisation d évaluation AFAQ 26000 et 3D selon l 26000 (RSE). Formateur en

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Respect des règles d hygiène

Respect des règles d hygiène Respect des règles d hygiène Le respect des bonnes pratiques d hygiène de fabrication, par chaque opérateur, constitue le préalable à toute démarche de maîtrise de la sécurité des aliments. Vérifier les

Plus en détail

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par:

Groupement ICS eau et William Terry Conseil, représenté par: Catalogue de Formations THERMALISME Accompagnement à la Certification Aquacert HACCP (Certification basée sur le Guide Bonnes Pratiques de la profession Conforme aux exigences règlementaires de janvier

Plus en détail

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat

CERTIFICATION DE SERVICES FORMATION RECHERCHE www.qualicert.fr. 12, rue de Kergoat Poursuites d études Le diplômé peut occuper un des métiers suivants : Ingénieur d affaires avant-vente Ingénieurs d étude Consultant ingénieur informatique Ingénieur informatique études / développement

Plus en détail

DOSSIER PARCOURS INDIVIDUEL DE FORMATION. Gestionnaire nouvellement nommé. Année 2014-2015

DOSSIER PARCOURS INDIVIDUEL DE FORMATION. Gestionnaire nouvellement nommé. Année 2014-2015 DOSSIER PARCOURS INDIVIDUEL DE FORMATION Gestionnaire nouvellement nommé Année 2014-2015 Guide d utilisation : Ce dossier comprend : Une grille de positionnement Le plan de formation (PIF) dans lequel,

Plus en détail

Thèmes de formation en gestion des ressources humaines

Thèmes de formation en gestion des ressources humaines Ressources Humaines-Ressources Énergétiques Pour relever ensemble les défis RH s de formation en gestion des ressources humaines Concepts généraux en GRH Système d information de la gestion des RH- Paie

Plus en détail

90 H.T. "Allégée" NOUVEAU. Formule

90 H.T. Allégée NOUVEAU. Formule NOUVEAU Formule Notre métier, vous accompagner et vous apporter les conseils et l amélioration de la qualité nutrionnelles de vos services. NOS ENGAGEMENTS : Vous aidez à concevoir des menus équilibrés

Plus en détail

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE

MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/SEC//BR/DS/PP/DSA/N 12-04 Danielle SOULAT 01 43 93 84 77 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : CHEF DE PROJET ARCHIVAGE ET SYSTEME D

Plus en détail

La Certification. de Personnes. en HACCP

La Certification. de Personnes. en HACCP p. 1/7 La Certification de Personnes en HACCP p. 2/7 Qui est Calyxis? Calyxis (ex-cepr, Centre Européen de Prévention des Risques) est une Association de Loi 1901. C'est un centre de recherche appliqué

Plus en détail

EXPERT FINANCIER POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef de service Conseil et Expertise Financière

EXPERT FINANCIER POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE. Poste de rattachement hiérarchique : Chef de service Conseil et Expertise Financière Direction Finances EXPERT FINANCIER J CHARGE DU CONTRÔLE INTERNE DU FONDS SOCIAL EUROPEEN (FSE) ET DE CONSEIL EN GESTION POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction Finances Poste de

Plus en détail

CATALOGUE FORMATION 2015

CATALOGUE FORMATION 2015 CATALOGUE FORMATION 2015 SoluRest Global en quelques mots Exclusivement dédiée à l'univers de la santé La restauration collective, aux enjeux et contraintes multiples, requiert un savoirfaire spécifique

Plus en détail

Formation CTOM «Printemps 2013»

Formation CTOM «Printemps 2013» Formation CTOM «Printemps 2013» Formation intensive avec mise en œuvre opérationnelle 105 heures de formation en centre Formation professionnelle qualifiante au métier de Clinical Trials Operations Manager

Plus en détail

FORMATIONS EMBALLAGE

FORMATIONS EMBALLAGE FORMATIONS EMBALLAGE CATALOGUE Septembre à décembre 2010 En partenariat avec les entreprises Page 0 Sommaire HACCP filière Emballage Page 3 Matériaux et emballages aux contacts des denrées Page 4 alimentaires

Plus en détail

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312

REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 REFERENTIEL Chef(fe) de Projets Marketing et Commercial Titre Bac+4 certifié Niveau II J.O du 09 Août 2014 - code NSF 312 1 REFERENTIEL DE FORMATION CHEF(FE) DE PROJETS MARKETING ET COMMERCIALE TITRE CERTIFIE

Plus en détail

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud

Sécurité Sanitaire des Aliments. Saint-Pierre, le 19 novembre 2013. Olivier BOUTOU. Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Sécurité Sanitaire des Aliments Saint-Pierre, le 19 novembre 2013 Olivier BOUTOU Les outils de la qualité sanitaire dans les pays du sud Faisons connaissance Missions au sein d AFNOR Animation de formation

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue

Présentation des guides d audit et du processus d audit d un réseau académique de formation continue Décembre 2011 Inspection générale de l'administration de l'éducation nationale et de la Recherche Inspection générale de l'éducation nationale Présentation des guides d audit et du processus d audit d

Plus en détail

ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01

ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01 ACCUEIL ET CONVIVIALITE DANS LA RESTAURATION Réf : R 01 Durée : 14 heures 990 HT / jour Dates : à définir en 2012 Savoir gérer les conflits dans un service de restauration Savoir organiser et animer une

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes

Catalogue des formations 2014. Pour les entreprises agroalimentaires. Hygiène alimentaire. Restauration commerciale. Innovation. Procédures & normes Hygiène alimentaire Restauration commerciale Innovation Procédures & normes Réglementation Nutrition Pour développer vos compétences et celles de vos salariés. Pour maitriser et améliorer la qualité de

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national

CATALOGUE DE FORMATION. Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire. Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national Qualité Hygiène et Sécurité Alimentaire 2015 Au service des professionnels des métiers de bouche sur tout le territoire national CATALOGUE DE FORMATION Enregistré sous le numéro 53350863735 auprès du Préfet

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

La certification ISO 22000

La certification ISO 22000 La certification ISO 22000 Maurice LE DOUARIN Responsable de la Restauration SILGOM Pôle de restauration collective Phases de travaux Travaux : 6,8 M Les travaux en quelques Equipements : 1,7 M chiffres

Plus en détail

LES METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE

LES METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE LES METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE ETUDE ET PROPOSITIONS SEPTEMBRE 2010 SOUS LA PRESIDENCE DE : Bruno BERTHIER, Président du CCC COMITE DE PILOTAGE : Bernard BELLER, GAM BNP Paribas Bruno BERTRAND,

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FONDS FEDER) Page 1 Axe Référence Domaine Service instructeur Dates agréments CLS 2 La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international REGION Direction des Affaires

Plus en détail

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

FORMATION HYGIENE. (D après méthode HACCP) EN INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE 1. Objectif : Comprendre les enjeux de la maîtrise de l hygiène dans votre entreprise «Agroalimentaire» (Fabrication, conditionnement, logistique, ) Savoir identifier les risques spécifiques à votre activité

Plus en détail

FORMATIONS CONSEIL & RESTAURATION COLLECTIVE CUISINE CCI FORMATION. 2014-2015 www.audit-formation-restauration.com

FORMATIONS CONSEIL & RESTAURATION COLLECTIVE CUISINE CCI FORMATION. 2014-2015 www.audit-formation-restauration.com CUISINE & RESTAURATION COLLECTIVE FORMATIONS CONSEIL CCI FORMATION 201-201 www.audit-formation-restauration.com HYGIÈNE & QUALITÉ BONNES PRATIQUES D HYGIÈNE Sensibilisation à l'hygiène, responsabilités

Plus en détail

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL

ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL ANNEXE DETAILLEE DU CV DANS LE CHAMP SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Détail des expériences Responsable qualité association secteur SMS : - Conception, mise en œuvre, animation et

Plus en détail

Veille réglementaire

Veille réglementaire Veille réglementaire Anne Gerard 30/01/2012 AFNOR - Marseille En quoi consiste la fonction RQSE dans une IAA? Assurer la veille réglementaire et faire appliquer la réglementation (hygiène, environnement,

Plus en détail

LA GESTION FINANCIÈRE

LA GESTION FINANCIÈRE République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère du Développement Industriel et de la Promotion de l Investissement LA GESTION FINANCIÈRE PROGRAMME NATIONAL DE MISE A NIVEAU DES PME Édition 2013

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES PÉPINIÈRES D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Normes et marquage CE

Normes et marquage CE Nathalie Maraval Délégation Afnor Midi-Pyrénées Normes et marquage CE CCI du Lot - 17 Le Groupe AFNOR : Un groupe de services pour développer et valoriser vos performances Opérateur central du système

Plus en détail

Bibliothèque des Compétences clés

Bibliothèque des Compétences clés Bibliothèque des Compétences clés Modules Jours Heures S exprimer oralement 3 21 S exprimer à l écrit 4 28 Manipuler les chiffres et les ordres de grandeur 5 35 Utiliser les principaux outils bureautiques

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager

EDITORIAL. Développez Vos Compétences, Anticipez L Avenir! Fatima Zahra ABBADI Executive Manager EDITORIAL Dans un contexte économique et géopolitique en transition, le Maroc se voit aujourd hui de plus en plus interpellé à relever des challenges tant nationaux qu internationaux avec des exigences

Plus en détail

2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3

2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3 Thèmes de Formation 2 avenue des Améthystes BP 13813 44 338 Nantes Cedex 3 Tél. / Fax direct J.P. André. 02.51.83.19.50 Portable 06.98.15.98.22 E MAIL : futuris@wanadoo.fr Sarl au capital de 15 245 euros

Plus en détail

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication

Communication. Information. Normes juridiques. Litiges. Santé humaine / Soins aux animaux. Technologie de l information et de la communication Matières budgétaires Communication et Information Gestion générale Logistique, économat et appui technique Normes juridiques et Litiges Personnel et Organisation Police Santé humaine / Soins aux animaux

Plus en détail

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective Référentiel du Certificat de spécialisation Restauration collective Photo couverture : Restauration collective Source : http://photo.agriculture.gouv.fr - Pascal Xicluna/Min.Agri.fr Référentiel du Certificat

Plus en détail

Modalités de candidature et de certification. Niveau 1. Certification de personnes Expert méthode HACCP/SMSDA

Modalités de candidature et de certification. Niveau 1. Certification de personnes Expert méthode HACCP/SMSDA Modalités de candidature et de certification Niveau 1 Certification de personnes Expert méthode HACCP/SMSDA La certification d'expert méthode HACCP/SMSDA s adresse à des professionnels confirmés qui veulent

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

2014 - AT4- RESTAURATION ET HEBERGEMENT

2014 - AT4- RESTAURATION ET HEBERGEMENT 2014 - AT4- RESTAURATION ET HEBERGEMENT L article L4424-2 du code général des collectivités territoriales stipule que la collectivité territoriale de Corse assure l'accueil, la restauration, l'hébergement

Plus en détail

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT»

PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» PROFIL PROFESSIONNEL «ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT» 1 ASSISTANT COMMERCIAL IMPORT EXPORT DEFINITION DU METIER L assistant commercial import export contribue au développement international durable

Plus en détail

Référentiel des emplois et des compétences

Référentiel des emplois et des compétences Référentiel des emplois et des compétences Référentiel des emplois et des compétences Sommaire Services aux publics, traitement des collections Chargé de collections 12 Chargé de service public 16 Chargé

Plus en détail

PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES

PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES 29 septembre 2006 PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES DOCUMENT DE TRAVAIL REMARQUES PREALABLES SUR LES MODALITES D ELABORATION DU

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr

CATALOGUE 2015. 21 b boulevard Tellene 13007 Marseille Tél / Fax : 04 91 31 02 17 / 06 12 46 30 26 / tsalmon@wanadoo.fr CATALOGUE 2015 1 LE MOT DU DIRECTEUR Fort du succès de nos formations vous avez été plus nombreux à vouloir poursuivre l aventure avec TS CONSULTANT. Aussi pour satisfaire une demande continuellement forte,

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012

COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 20 novembre 2012 Le présent Conseil Municipal approuve à l unanimité et en tous ses points le compterendu de la précédente séance du 12 septembre 2012. Le Conseil Municipal,

Plus en détail

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION

POLES DE COMPETITIVITE. et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION POLES DE COMPETITIVITE et CENTRES D INNOVATION TECHNOLOGIQUES : OBJECTIF INNOVATION Plan - Qu est-ce qu un pôle de compétitivité? - Qu est-ce qu un centre d innovation technologique? - Zoom sur Valorial

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

HACCP Évolutions réglementaires et normatives

HACCP Évolutions réglementaires et normatives MADRPM / CEPR Rabat 30 octobre 2007 HACCP Évolutions réglementaires et normatives Une logique de maîtrise But : maîtrise de la sécurité sanitaire des aliments Système HACCP : «Analyse des dangers, points

Plus en détail

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1

LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 LE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Janvier 2012 Page 1 La rénovation de la voie professionnelle, filière du tertiaire administratif a conduit à la création du baccalauréat professionnel

Plus en détail

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion.

Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. I - LE CADRE REGLEMENTAIRE Le code de la Santé Publique appelle, dans le cadre du projet d'établissement, une définition des objectifs généraux en matière de gestion. Ce projet - Administration, Gestion,

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : D Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Responsable d affaires I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3

Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE. Éditions d Organisation, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 Ouvrage conçu et coordonné par HERVÉ HUTIN TOUTE LA FINANCE, 1998, 2002, 2005 ISBN : 2-7081-3239-3 SOMMAIRE DÉTAILLÉ INTRODUCTION : L évolution de l environnement a transformé les métiers de la finance

Plus en détail

Excellence. Technicité. Sagesse

Excellence. Technicité. Sagesse 2014 Excellence Technicité Sagesse Audit Conseil ATHENA est un cabinet de services créé en 2007 et spécialisé dans les domaines de la sécurité informatique et la gouvernance. De part son expertise, ATHENA

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR «Services et prestations des secteurs sanitaire et social» Septembre 2007 Arrêté portant définition et fixant les conditions

Plus en détail

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS Réglementation Présentation du «paquet» hygiène -Food law -852/2004 -Agrément -21 décembre 2009 PMS Le paquet hygiène Les textes réglementaires De HACCP au PMS, ce qui a changé Le PMS Avant le paquet hygiène

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement CATALOGUE 2015 Formation Audit Assistance technique Qualité Sécurité Environnement www.cebios.fr www.cebios-veille.fr www.cebios-formation.fr Sommaire Formation Page 4 Audit Page 5 Assistance technique

Plus en détail

S.BAYNAUD www.haccp.fr

S.BAYNAUD www.haccp.fr Les référentiels qualité et sécurité des aliments pour les IAA Qualité Sécurité Traçabilité des Aliments 2 bis rue Lamoricière CS 10402 44104 Nantes Cedex 4 Tél : 02 51 72 11 22 Fax 02 51 72 11 33 E.mail

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

MBA Spécialisé en Alternance

MBA Spécialisé en Alternance MBA Spécialisé en Alternance "Stratégie du Développement Durable" Diplôme d'etat de Niveau I enregistré au Registre National des Certifications Professionnelles JO du 14 Avril 2012 2 2013 / 2014 Groupe

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

Formations au centre ou sur site : . Travailler avec les produits de la mer La Méthode HACCP et le guide des bonnes pratiques

Formations au centre ou sur site : . Travailler avec les produits de la mer La Méthode HACCP et le guide des bonnes pratiques «Centre de formation des métiers de bouche» «Atelier conseils» Professionnels de la restauration - Amateurs & Passionnés Un nouveau concept de formation aux métiers de bouche Recevoir deviendra pour vous,

Plus en détail

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER

DIAGNOSTIQUEUR IMMOBILIER OBJECTIFS Réaliser le dossier dans chaque domaine de diagnostique immobilier : amiante, plomb, diagnostic de performance énergétique, termites, gaz et installations intérieures électriques, mesurage des

Plus en détail

Manuel Qualité. Réf. : MAQ Page : 1 / 15 Version : 2 Date de révision : 04/04/2012

Manuel Qualité. Réf. : MAQ Page : 1 / 15 Version : 2 Date de révision : 04/04/2012 Page : 1 / 15 Rue Mabîme 77 4432 ALLEUR Belgique Tél. : +32 (0) 4 247 32 24 Fax : +32 (0) 4 427 18 82 e-mail : info@ansolive.com Site internet : www.ansolive.com Ce document est la propriété exclusive

Plus en détail

RECRUTEMENT D UN CHEF DE LA DIVISION DES SERVICES INFORMATIQUES DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA

RECRUTEMENT D UN CHEF DE LA DIVISION DES SERVICES INFORMATIQUES DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA COMMUNAUTE URBAINE DE DOUALA REPUBLIQUE DU CAMEROUN ------------------------- --------------------- Paix Travail - Patrie Secrétariat Général ----------------- AVIS D APPEL A CANDIDATURE RECRUTEMENT D

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

Commune de LE NOUVION EN THIÉRACHE

Commune de LE NOUVION EN THIÉRACHE Commune de LE NOUVION EN THIÉRACHE MARCHÉ À BONS DE COMMANDE DE FOURNITURES DE DENRÉES ALIMENTAIRES POUR LE RESTAURANT MUNICIPAL 2015 Renouvelable 2 fois MARCHE A PROCÉDURE ADAPTÉE Art. 28 et 77 du CMP

Plus en détail

De l HACCP à l ISO 22000

De l HACCP à l ISO 22000 Préface La vulgarisation scientifique est une tâche noble et difficile qui nécessite une parfaite connaissance du sujet et des qualités pédagogiques indéniables. Olivier Boutou possède les deux et l exercice

Plus en détail