Projet de fin d études

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet de fin d études"

Transcription

1 Calcul de structures béton armé sur le projet Projet de fin d études Spécialité Génie Civil. Calcul de structures béton armé sur le projet de la nouvelle tour de contrôle d Entzheim. Auteur : Gaëtan LEBLANC Elève ingénieur, INSA de Strasbourg, spécialité Génie Civil option Construction. Tuteur entreprise : Fabrice BERLIE Responsable méthodes, EIFFAGE Construction Alsace Franche Comté. Tuteur INSA Strasbourg : Claude SCHAEFFER Professeur ENSAM de Génie Civil. Juin 2012 Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 1

2 Remerciements Je tiens en premier lieu à remercier M. Denis TRITSCHLER, directeur régional délégué, ainsi que mon tuteur de stage, M. Fabrice BERLIE, responsable méthodes d Eiffage Construction Alsace Franche Comté, pour leur confiance et m avoir permis d effectuer mon stage de fin d études sur ce projet. Je souhaite tout particulièrement remercier, M. Mandiaye DIALLO, chargé d affaires techniques, M. Oussama HELLASSA, chargé d étude, et M. Vincent MILLOTTE, ingénieur structure, pour m avoir intégré au sein de leur équipe au bureau d étude ainsi que pour leur accompagnement, leur aide et leur soutien fournis tout au long de ce stage. Un grand merci est également adressé à mon tuteur de l INSA de Strasbourg, M. Claude SCHAEFFER, professeur ENSAM de Génie Civil, pour le suivi pédagogique et pour ses conseils ayant permis la concrétisation de ce projet. Merci à M. Baptiste FICKINGER et M. Lucas OSTERMANN, tous deux étudiants à l INSA de Strasbourg, pour le partage de cette expérience professionnelle au sein d Eiffage Construction qui clôture notre formation. Enfin je remercie l ensemble du service «structure» ainsi que les collaborateurs d Eiffage que j ai pu rencontrer, pour leur accueil, leur disponibilité ainsi que l excellente ambiance qu ils ont su entretenir au quotidien. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 2

3 Résumé et mots-clés. Le projet consiste en la construction d une nouvelle tour de contrôle pour l aéroport international de Strasbourg, situé à Entzheim. Ce chantier comprend la construction d un bâtiment de type R+2 en béton armé, ainsi qu une tour de contrôle d une hauteur d environ 30 mètres. Le présent projet de fin d études d une durée de 20 semaines, s est déroulé au sein de l équipe structure du bureau d étude interne d Eiffage Construction Grand Est. Le projet étant en phase d exécution, une partie du bureau d étude était directement basé à Strasbourg afin de travailler en collaboration avec l équipe travaux et l équipe méthode du chantier. Le but de ce projet est donc de réaliser la descente de charge sur la totalité du bâtiment, d effectuer le dimensionnement de certains éléments porteurs conformément aux règles BAEL 91 révisées 99, et enfin de réaliser les plans de ferraillage destinés à l équipe travaux sur chantier. Etant au tout début de la phase d exécution, la majorité du projet est consacré à l étude du dimensionnement des fondations (semelles isolées, longrines), ainsi que les éléments du rez-dechaussée, notamment les poteaux et les poutres. C est donc au sein du service «étude de structure» que le PFE a eu lieu sous la tutelle de M. BERLIE, responsable Méthodes et de M. DIALLO, chargé d affaires techniques d Eiffage Construction Grand Est. Le PFE a également été suivi par M. SCHAEFFER, professeur ENSAM, de génie civil à l INSA de Strasbourg. Mots clés: Modélisation ; Descente de charge ; Dimensionnement ; Béton armé ; Poutres, Poteaux. Abstract and keywords. The project consists in the construction on a new control tower for the Strasbourg International Airport, located in Entzheim. This project includes the construction of a building in reinforced concrete, and a 30 meters high control tower. This final project for the engineering degree took place within the team of the engineering department of Eiffage Construction Grand Est during the construction phase. Therefore a part of the engineering department was directly based in Strasbourg, in order to work with the team work and the Methods department. The aim of this project is to realize the structural loads at ground floor, and to do the design of some structural members by calculation according to the French rules: BAEL 91, and finally to draw the iron framework blueprints for the team work on site. The construction being at the beginning, the majority of the project is devoted to studying the design of foundations, and elements of the ground floor, including columns and beams. Therefore this project took place within the engineering department, under the tutelage of Mr. BERLIE, method department manager and MR. DIALLO, structural engineer of Eiffage Construction Grand Est. This project was also followed by Mr. SCHAEFER, civil engineering professor at INSA Strasbourg. Keywords: Modeling; Design of structure; Reinforced concrete; Beams; Columns. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 3

4 Sommaire Remerciements... 2 Résumé et mots-clés Abstract and keywords Liste des figures... 7 Liste des tableaux... 7 Introduction Présentation de l entreprise Eiffage Construction, filiale du groupe Eiffage Le groupe Eiffage La filiale Eiffage Construction Eiffage Construction Alsace Franche Comté Présentation Domaine d activité Le bureau d étude structure interne Présentation du projet Présentation du projet Le marché L étude géotechnique Analyse et synthèse géotechnique Synthèse hydrogéologique Risques naturels Les différents acteurs du projet Planning du projet Chronologie du projet Début du PFE Le rôle d Eiffage Construction Cellule de synthèse Encadrement du chantier Trame du Bloc Technique Contrainte de construction Normes et prescriptions Conception de la structure portante Particularité technique Protection contre la foudre Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 4

5 4. Descente de charge Estimation des charges Nouveau Bloc technique Toiture Rez-de-chaussée et 1er étage Tour de contrôle Calcul de la descente de charge à l aide du logiciel CBS Présentation du logiciel CBS Création du modèle CBS Modélisation de l infrastructure Modélisation de la superstructure Application des charges Exploitation de la descente de charges sur CBS La répartition des charges sur les dalles La répartition des charges sur les éléments linéaires La répartition des charges dans les éléments ponctuels Résultats de la descente de charges à l aide du logiciel Descente de charges manuelle Dimensionnement d éléments structuraux et plans d exécution Semelles isolées La méthode des bielles Dimensionnement d une semelle Hypothèses Calcul Longrines Aspects réglementaires Particularités géométriques Etude d une poutre à une travée Hypothèses Calculs préliminaires Détermination du ferraillage longitudinale Etude d une poutre continue à plusieurs travées Matériaux Modélisation de la poutre Charges Sollicitations aux ELU Détermination du ferraillage Réalisation des plans de ferraillage Poteaux Description Hypothèses d études Calcul de la section d armatures longitudinales par la méthode forfaitaire Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 5

6 Détermination du ferraillage transversal Conclusion Bibliographie Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 6

7 Liste des figures Figure Entreprises composant le groupe Eiffage Figure Répartition par activité du chiffre d'affaires en Figure Eiffage Construction Les chiffres clés Figure UGC Ciné Cité - Strasbourg Figure Bibliothèque André Malraux - Strasbourg Figure Vue satellite du site Figure Schéma heuristique traduisant mes missions au sein du bureau d étude d Eiffage Construction Figure Disposition de longrines en cas de plancher sur vide-sanitaire Figure CBS - Base de données des sections Figure CBS - Base de données des matériaux Figure CBS - Modélisation des semelles et des longrines Figure CBS - Modélisation d'une dalle Figure CBS - Vue 3D architecturale de la zone Figure CBS - Application des charges surfaciques Figure CBS - Répartition des charges sur dalle Figure CBS - Charges linéaires sur la vue en plan d un étage Figure Charges ponctuelles sur la vue d'ensemble en 3D Figure Semelle isolée sous poteau Figure Transmission de la bielle sous une charge concentrée Figure Détail: réservation dans les longrines Figure Zone 5 - LG Figure Schéma général de la section de la poutre Figure Zone 4 - Longrines continues: LG49-LG Figure Modélisation de la longrine LG49-LG Figure Localisation du poteau P Liste des tableaux Tableau Désignation des différents lots du marché Tableau 2-2- Risque sismique Tableau Les acteurs du projet Tableau Surcharges d'exploitation sur le nouveau bloc techniques Tableau Surcharge d'exploitation de la tour de contrôle Tableau 4-3- Comparaison de quelques valeurs entre les descentes de charges Tableau Règles simples du règlement FB : poutre stable au feu 1h Tableau Charges appliquées à la longrine Tableau Moments de flexion de calcul Tableau Efforts tranchants de calcul Tableau Sections d'armatures théoriques Tableau Dimension du noyau central d'un poteau Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 7

8 Introduction D une durée de 20 semaines, mon Projet de Fin d Etudes (PFE) s est déroulé au sein de l entreprise Eiffage Construction Strasbourg basée à Oberhausbergen, tout en travaillant pour le bureau d étude structure interne de Eiffage Construction Grand Est. Le bureau d étude étant à Nancy, une partie de l équipe structure du projet, dont j ai intégré l effectif, était directement basée à Strasbourg, afin de pouvoir travailler en collaboration étroite avec l équipe travaux et l équipe méthode du chantier. Le PFE traite l étude de la nouvelle tour de contrôle de l aéroport d Entzheim. Ce chantier comprend la construction d un bâtiment de type R+2 en béton armé, ainsi qu une tour de contrôle d une hauteur d environ 30 mètres. Les missions que l on m a confiées se résument au dimensionnement de différents éléments porteurs (semelles de fondations, longrines, poteaux, etc.), lors de la phase d exécution. De plus, lors de la construction de la tour proprement dit, un étaiement et un platelage sera installé autour de la tour, afin de permettre la construction des différentes parties de la tour, ainsi que la circulation des ouvriers en toute sécurité. Cette structure provisoire prendra appui sur certaines fondations du bâtiment. Ces charges provisoires seront à prendre en compte lors de la réalisation de la descente de charge et l étude de dimensionnement des éléments de la structure. Enfin, tout le projet est soumis à une étude sismique. Cette étude n est pas réalisée à Strasbourg, mais des dispositions constructives seront à prendre en compte concernant le dimensionnement des éléments secondaires de la structure. Un autre objectif et d apprendre également à utiliser la méthode BIM («Building Information Modeling») que l on pourrait traduire par «Maquette Numérique». Un Modèle d Information du Bâtiment (BIM) est une représentation numérique des caractéristiques physiques et fonctionnelles d une construction. Il sert de ressource partagée des informations relatives à la construction et de plateforme relationnelle aux choix effectués pendant le cycle de vie de la conception à la livraison. Le BIM concerne l ensemble des intervenants d un projet de l architecte jusqu au maître d ouvrage, en passant par le bureau d études structure, le bureau d études fluides, ou le constructeur. Cette méthode est de plus en plus utilisée dans le domaine du Génie Civil, et est utilisée par le bureau d étude interne d Eiffage Construction. Après avoir fait la présentation de la société et du projet, il s agira de réaliser la modélisation du bâtiment sur logiciel, et d effectuer la descente de charge. Cette descente de charge sera confirmée par une descente de charge manuelle. Ensuite, l étude portera sur le dimensionnement de différents éléments de la structure, ainsi que la réalisation de plans de ferraillage. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 8

9 1. Présentation de l entreprise. Calcul de structures béton armé sur le projet 1.1. Eiffage Construction, filiale du groupe Eiffage Le groupe Eiffage. Né en 1992 lors de l union de l entreprise Fougerolles et de la SAE (Société Auxiliaire d Entreprises), Eiffage est le troisième groupe français et sixième major européen du BTP et des concessions. Avec près de collaborateurs, dont 85% sont des salariés actionnaires, le groupe réalise un chiffre d affaire annuel de l ordre de 13,3 milliards d euros à travers ses cinq métiers : La construction, rassemblant le bâtiment et l immobilier par Eiffage Construction. Les travaux publics : ensemble de génie civil, terrassement, construction routière et ferroviaire, par Eiffage Travaux Publics. L énergie : installation électrique, climatique et l automatisation des processus de la conception et de la maintenance, assurés par Forclum, Clemessy et Crystal. La construction métallique dans les domaines des ouvrages d art, de la mécanique ou encore des industries, par Eiffel. Les concessions et PPP (Partenariat Publics Privés), par Eiffage Concession. Ces compétences complémentaires permettent au groupe de réaliser des chantiers de grande envergure tel que le viaduc de Millau, viaduc multi haubané le plus haut du monde, construit et financé par Eiffage pour une concession de 75 ans, ou encore le grand stade de Lille Métropole, actuellement en cours de construction. Figure Entreprises composant le groupe Eiffage. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 9

10 Figure Répartition par activité du chiffre d'affaires en La filiale Eiffage Construction. Comme nous l avons vu précédemment, l un des secteurs d activités majeurs d Eiffage est la construction qui représente 24% du chiffre d affaire. La filiale Eiffage Construction réunit l ensemble des métiers liés à l aménagement urbain, la promotion immobilière, la construction, le montage d opérations, la maintenance et le «facility management». La filiale est présente en France, mais aussi dans sept pays Européens : Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Pologne, République Tchèque, Slovaquie et Pologne (cf. Annexe n 1). En France, Eiffage Construction s organise autour de 11 directions régionales (cf. Annexe n 2). Ceci permet d être proche des différents chantiers en cours grâce à ces différentes directions régionales, donc d être plus réactif, mais aussi de disposer de la puissance d un groupe par la mutualisation des moyens mais aussi des méthodes et du savoir-faire. Figure Eiffage Construction Les chiffres clés 2010 Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 10

11 Eiffage Construction a réalisé un chiffre d affaire de 3,62 milliard d euros en 2010 grâce à ses collaborateurs en France et en Europe. L activité Bâtiment représente plus de 80% du chiffre d affaire global, tandis que l activité maintenance et travaux service augment de plus en plus, notamment grâce à la mise en exploitation de plusieurs PPP en Eiffage Construction Alsace Franche Comté Présentation. Comme nous l avons vu, Eiffage Construction s organise autour de 11 directions régionales. La direction régionale Eiffage Construction Grand Est regroupe à elle seule 4 entités : Eiffage Alsace Franche Comté Eiffage Lorraine Eiffage Champagne Ardenne Eiffage Bourgogne. Dirigé par Denis TRITSCHLER, Eiffage Construction Alsace Franche Comté comporte 4 agences et couvre la région allant de Strasbourg à Besançon. Elle a réalisé un chiffre d affaire de 88.9 millions d euros en 2010 sur les 250 millions d euros de la région Grand Est, soit plus de 35% du chiffre d affaire de la direction régionale. L organigramme d Eiffage Construction Alsace Franche Comté est donné en annexe n Domaine d activité. Eiffage construction Alsace Franche Comté propose des solutions en matière de financement, de conception et de réalisation. Elle offre ainsi son savoir-faire sur des projets complexes en partenariat public-privé, en conception-réalisation ou en entreprise générale. Elle répond donc aux appels d offre publics et privés pour des projets diversifiés. Ses domaines d activités sont: La construction neuve de logements, bureaux, ou bâtiments industrielles La réhabilitation et la rénovation Les ouvrages de Génie civil Les ouvrages d art Plusieurs chantiers font figure de références pour Eiffage Construction Alsace Franche Comté comme, la construction de l UGC Ciné Cité à Strasbourg, la réhabilitation de la bibliothèque André Malraux de Strasbourg, le pont sur les rives de la Thur à Cernay, et bien d autre encore. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 11

12 Figure UGC Ciné Cité - Strasbourg Figure Bibliothèque André Malraux - Strasbourg 1.3. Le bureau d étude structure interne. Le bureau d étude structure interne d Eiffage Construction Grand Est est basé à la Direction Régionale, situé à Maxéville à coté de Nancy (cf. Annexe n 2). Le bureau d étude est composé d une quarantaine de personnes, dont des ingénieurs Grandes Ecoles, des docteurs en sciences mention mécanique des structures, et des dessinateurs projeteurs. Près de 70% du travail du bureau d étude est de l étude d exécution, mais il réalise aussi des missions de conseil, des avant-projets, et de l assistance technique en région parisienne, en province et à l étranger, exclusivement au service des filiales Eiffage Construction. Il contribue à la représentation technique du Groupe, enrichissant ainsi régulièrement son expertise par des solutions apportées aux problèmes qu'il rencontre, tout en maintenant son niveau de performance par son auto-formation. Le bureau d études structure participe à l élaboration des principales normes techniques françaises et européennes. Dans ses interventions sur les projets, le bureau d études structure contribue à l optimisation des structures, des infrastructures, et de leurs fondations. Il s intéresse aussi aux calculs d ouvrages sous actions dynamiques. Enfin, il est souvent à l origine de propositions de variantes destinées à optimiser les rendements de surfaces des projets, grâce à une approche nouvelle de la conception des ouvrages. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 12

13 2. Présentation du projet. Calcul de structures béton armé sur le projet 2.1. Présentation du projet. La nouvelle tour de contrôle de l aéroport sera construite sur le site de l aéroport d Entzheim, juste à côté de l actuelle tour qui a été érigée en Figure Vue satellite du site. En 2005, l aéroport de Strasbourg était le 5 aéroport de France en nombre de passager. Mais depuis la mise en place de la 1 ère partie de la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Est Européenne, le trafic de passager ne cesse de diminuer, et cette diminution risque de s accentuer avec la mise en place récente de la LGV Rhin-Rhône. En dépit de cette diminution, cette nouvelle tour de contrôle est le fruit d un besoin de contrôle des voies aériennes dans la région, par le Service de la Navigation Aérienne (SNA) du Nord-Est Le marché. Comme le précise le CCAP (Cahier des Clauses Administratives Particulières), le marché comprend : La construction d un bâtiment neuf de 4637 m² SHON (Surface Hors Œuvre Nette) comprenant : o Un corps de bâtiment R+2 dénommé «Nouveau Bloc Technique» (NBT) qui comprend des locaux opérationnels (locaux techniques affectés aux équipements de navigation aérienne, et des bureaux pour le personnel). o Une tour de contrôle (TWR), dont le plancher bas du dernier niveau culmine à 27.9 mètres, et est surmontée d une vigie. L aménagement de la partie non bâtie de l emprise de l opération d environ 3400 m² Une vue d ensemble du projet, modélisé en 3 dimensions grâce au logiciel Autodesk Revit, est donnée en annexe n 4. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 13

14 L opération de travaux est allotie, et les prestations portent sur 18 lots, qui sont traités par marché à lots séparés. Eiffage Construction a la charge du lot gros œuvre (lot n 2A et 2B). Le présent marché a été obtenu en remettant une offre à la consultation, qui a été lancée par le maître d ouvrage selon la procédure de l appel d offres ouvert. Lot 01 VRD Désignation des lots Lot 02 A - STRUCTURES B - FACADES PREFABRIQUEES Lot 03 A - CHARPENTE VIGIE B - FACADE VIGIE C - FACADE DE VIE ET TECHNIQUE D - TOITURE/ETANCHEITE E - SERRURERIE Lot 04 ETANCHEITE Lot 05 MENUISERIES EXTERIEURES Lot 06 SERRURERIE Lot 07 PORTES SECTIONNELLES - PORTES AUTOMATIQUES Lot 08 MENUISERIES INTERIEURES MOBILIER Lot 09 PLANCHERS TECHNIQUES Lot 10 CLOISONS - DOUBLAGES PLATRERIE Lot 11 CVC PLOMBERIE Lot 12 ELECTRICITE Lot 13 APPAREILS ELEVATEURS Lot 14 REVETEMENTS SOLS DURS Lot 15 REVETEMENTS SOLS SOUPLES Lot 16 PEINTURE - REVETEMENTS MURAUX Lot 17 FAUX PLAFONDS Lot 18 SIGNALETIQUE Tableau Désignation des différents lots du marché Le montant global de l opération est prévu à ,87 HT pour le lot gros œuvre. Ce montant ce divise en trois, ,18 HT pour la partie structure, ,54 HT pour la partie façades préfabriquées et 9 715,15 HT pour une option sur les fondations permettant une extension future du bâtiment (cette option a été acceptée). Le montant total des travaux (TCE) s élève quant à lui à ,50 HT. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 14

15 L étude géotechnique. L entreprise GINGER CEBTP a été chargée de réaliser l étude géotechnique du site. Cette étude permet de faire une synthèse géotechnique, hydrogéologique, ainsi que de prévoir les risques naturels éventuels à prendre en compte. L étude a été réalisée à l aide des résultats de sondages pressiométriques (SP1 et SP2 de l étude G12) effectués en Analyse et synthèse géotechnique. L analyse et la synthèse des résultats des investigations réalisées ont permis de dresser la coupe géotechnique schématique suivante : Formation n 1 : terre végétale brune ; Profondeur : de 0m à 0,1/0,2m. Formation n 1 bis : remblai limono-argileux à cailloux et débris de briques (SP2 uniquement) ; Profondeur : de 0,2m à 1,0m. Formation n 2 : limon sableux ou argileux à graviers épars. Profondeur : de 0,1/1,0m à 0,9/2,1m. Caractéristiques géotechniques : faibles à moyennes. Formation n 3 : limon sableux rouge bruns graviers. Profondeur : de 0,9/2,1m à 10,0m (fin des sondages pressiométriques) Caractéristiques géotechniques : bonnes à très bonnes. Les résultats de l étude G12 de 2007 ont permis de déterminer la contrainte de service maximale qui est de 0.3MPa, soit 3 bars à l ELS Synthèse hydrogéologique. Des venues d eau ont été observées dans les sondages SP1 et SP2 entre 6,5 et 7,5m de profondeur au moment des reconnaissances de Les niveaux d eau relevés correspondent au niveau de la nappe phréatique au moment des investigations. Mais il est à noter que le régime hydrogéologique peut varier en fonction de la saison et de la pluviométrie Risques naturels Risque sismique données parasismiques réglementaire. Selon les règles PS92 s intitulant «Règles de construction parasismique applicables aux bâtiments», les principales données parasismiques figurent dans le tableau ci-après. Zone de sismicité cantonale BRGM 92 Classe de bâtiment Site géologique Classe du site Accélération nominale a N correspondante (valeur minimale en m/s 2 ) Ib D B S2 2.5 Tableau 2-2- Risque sismique. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 15

16 Pour rappel, les bâtiments de classe D sont : les ouvrages et installations dont la sécurité est primordiale pour les besoins de la Sécurité Civile, de l ordre public, de la Défense et de la survie de la région Risque de liquéfaction. L étude géotechnique nous signale que les sols en présence au droit du projet sont limonosableux graveleux et gravelo-sableux limoneux hors nappe. Ils ne sont donc pas susceptibles de liquéfaction Les différents acteurs du projet. Les principaux acteurs du projet sont regroupés dans le tableau suivant : Maître d ouvrage Conducteur d opération Architecte Mandataire Service de la Navigation Aérienne Nord-Est (SNA NE) Direction Départementale des Territoires du Bas-Rhin Arsène-Henry & Triaud Architectes Associés AAG Agence d Architecture des Gobelins BET Structure / Fluide Technip TPS BET Structure / Façade Vigie Economiste Van Santen & Associés CHOLLEY MINANGOY Bureau de contrôle SOCOTEC Coordinateur SPS SERUE Coordinateur SSI OPC PCA C2BI Ingénierie Tableau Les acteurs du projet Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 16

17 2.3. Planning du projet. Le planning prévisionnel a été établi durant la phase d appel d offres, puis validé et complété durant la phase de préparation aux travaux. Ce dernier permet de définir les dates critiques à respecter que ce soit pour la désignation des sous-traitants, la fourniture des plans nécessaires, ou la commande des matériels et matériaux. Il convient de noter que d importantes modifications ont été prise en compte lors de la phase de préparation des travaux par rapport à ce qui avait été prévu durant la phase d appel d offres. Ces changements font suite à des modifications des délais imposés par le maître d ouvrage. En effet, suite à un important retard de la remise de l Ordre de Service, un prolongement des durées de travaux a été proposé par la maîtrise d ouvrage. Ces évolutions en termes de durée ont amené Eiffage Construction à étudier un planning ne comportant qu une seule grue, contrairement aux deux grues prévues lors de la phase d appel d offres. Suite à ces études, il est ressorti qu une seule grue suffisait à réaliser les travaux dans les délais prévus Chronologie du projet. Voici quelques dates importantes du projet, au niveau du lot gros-œuvre: o Démarrage des travaux (fondations): o Démarrage de la construction de la tour (fûts): o Démarrage du RDC du bloc technique : o Démarrage du R+1 du bloc technique : o Démarrage de la toiture du bloc technique : o Montage du 1 er niveau de platelage provisoire: o Réalisation des voiles elliptiques de la tour : o Montage du second niveau de platelage provisoire : o Construction de la vigie : o Démontage du platelage provisoire : o Fin des travaux de gros œuvre : o Réception des travaux (TCE): Début du PFE. Dans le cadre de l étude de ce Projet de Fin d Etudes, je me suis lancé dans le projet lors de la phase d exécution du projet. Les travaux n étant pas encore commencés, le projet était en phase de préparation de chantier. J ai donc travaillé avec le bureau d étude interne Eiffage, mais aussi en étroite collaboration avec l équipe méthode et l équipe travaux du projet. Ce travail de collaboration entre ces trois services, a permis de réaliser des schémas de principe, de discuter des différentes solutions techniques réalisables et de choisir les solutions les plus faciles à mettre en place sur chantier, tout en restant dans le budget prévisionnel. Dès mon arrivée, il m a été demandé de prendre connaissance du projet en étudiant les différents plans (plans architecte, plans de l étude d avant-projet), le CCTP, l étude de sol, et des premières études réalisées par le bureau méthode concernant notamment le platelage de la tour ainsi que la mise en place des façades préfabriquées. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 17

18 Après avoir bien étudié les différents plans de structure, j ai commencé le travail de dimensionnement des éléments de la structure avec le bureau d étude. Pour cela, j ai utilisé différents logiciels au cours de mon stage. Autodesk Robot Structural Analysis Professional (Robot) : Logiciel de calcul et d optimisation des structures. Autodesk Concrete Building Structure (CBS) : Outil de Robot Structural Analysis permettant de réaliser des calculs de descente de charge. Acapulco : Logiciel de calcul et de dessin d armatures de poutres continues en béton armé selon les règles BAEL 91. AutoCAD Structural Detailing (ASD) : version du logiciel AutoCAD, spécifiquement conçu pour la création de dessin de détail d armatures et de plans d exécution. Autodesk Revit Structure: Conçu spécifiquement pour la modélisation des données du bâtiment (méthode BIM), le logiciel aide les professionnels de la construction à concevoir, construire et gérer des bâtiments. Plusieurs de ces logiciels m étaient inconnus au début du stage, et ma formation sur ces différents logiciels s est faite au fur et à mesure de mon projet de fin d études. La première étape de mon travail de dimensionnement a été de réaliser un modèle en 3 dimensions sur le logiciel CBS et d effectuer la descente de charge à l aide du logiciel. La descente de charge a aussi été réalisée manuellement, ce qui permet de faire un autocontrôle des résultats obtenus. Une fois la descente de charge réalisée, j ai dimensionné par le calcul et grâce aux logiciels les ratios d armatures des semelles isolées, des longrines et des poteaux du projet, pour ensuite réaliser les plans de ferraillage. Ma mission, qui consistait à effectuer la descente de charges et le dimensionnement d élément porteurs de la structure était très passionnante et instructive, car elle m a permis de comprendre la structure du bâtiment et de rentrer dans le détail du projet. Notamment au niveau des assemblages semelles/poteau/longrines, longrines/longrines et d autres assemblages où j ai travaillé en collaboration avec le bureau méthode sur des principes de ferraillage afin de faciliter la mise en place des armatures sur chantier. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 18

19 Ci-joint, un schéma heuristique traduisant mes missions réalisées au cours de ce projet de fin d études. Mes missions Etude B.A Phase d exécution Modélisation du bâtiment sur le logiciel CBS Descente de charge avec le logiciel CBS Vérification avec la descente de charge manuelle Eléments de la structure Semelles isolées Longrines Poteaux Dimensionnement Dimensionnement Dimensionnement Minute de ferraillage Type de structure: Eléments préfabriqués ou béton coulé en place. Minute de ferraillage Plan de ferraillage Figure Schéma heuristique traduisant mes missions au sein du bureau d étude d Eiffage Construction. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 19

20 2.4. Le rôle d Eiffage Construction. Comme il a été mentionné dans la partie « le marché», Eiffage Construction est en charge du lot n 2. L entreprise a donc pour objectif de réaliser les travaux de gros œuvre Cellule de synthèse. Eiffage Construction est également en charge de la cellule de synthèse. Celle-ci concerne l interface entre de nombreux lots. L équipe de travaux assure la coordination de la synthèse technique gros œuvre avec le bureau d étude de l entreprise. Les informations sont reportées sur les plans d exécution. Il est prévu que le conducteur principal de l opération, assisté du bureau d études béton armé, assiste aux réunions de synthèse Encadrement du chantier. L organisation de ce chantier est la suivante : Le directeur d exploitation de l agence de Strasbourg, M. Olivier WEBER, impliqué à temps partiel sur l opération Un conducteur de travaux principal, M. Edouard DIDIER, affecté à temps plein à cette opération (période de préparation, travaux, gestion du compte prorata) Un chef de chantier principal, Donato CALVISIO, qui suivra les travaux et participera activement à la période de préparation du chantier. Il sera présent en permanence sur le chantier. Gaëtan LEBLANC Génie Civil 5 année Page 20

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011

PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 PROCES-VERBAL BUREAU 17 MARS 2011 Présents : B.CURIS / Th. KAEPPELIN/D.BERGMANN/ Ch.VALLEYRE /A.PERRICHON E.PIERRON Excusés : M.GORJUX / JC.BONI DEBRIEFING REUNION DU 17 FEVRIER SUR LE THEME 1 : Dans le

Plus en détail

Maisons sur vide sanitaire

Maisons sur vide sanitaire Maisons sur vide sanitaire Henri Renaud Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12195-7 Sommaire Chapitre 2 Procédés de construction d un vide sanitaire 1. Vide sanitaire traditionnel réalisé avec des murs

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS ENVIRONNEMENT DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS 1 Les différents domaines de la construction Bâtiment : Constructions concernant les bâtiments à usage de bureaux ou à usage d habitation pour le compte

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT

PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note Technique CRAMIF N 25 PROTECTIONS COLLECTIVES : PRÉVENIR LE RISQUE DE CHUTE À L EXTÉRIEUR DU BÂTIMENT Note technique

Plus en détail

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE DOSSIER DE BASE SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL

TECHNICIEN DU BÂTIMENT ORGANISATION ET REALISATION DU GROS ŒUVRE DOSSIER DE BASE SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SOMMAIRE PIECES GRAPHIQUES PG1 PG2 PG3 PG4 PG5 PG6 PG7 PG8 Présentation du projet, plan de façade sur rue de la fourche Plan de masse Elévation sur cour intérieure Plan de niveau N-1 : local technique

Plus en détail

Murs poutres & planchers

Murs poutres & planchers Murs poutres & planchers Henri RENAUD Deuxième édition Groupe Eyrolles, 2002, 2005, ISBN 2-212-11661-6 8. Structure porteuse : murs, planchers, charpente Eléments porteurs ou de liaisons qui contribuent

Plus en détail

Étaiement des balcons

Étaiement des balcons Fiche Prévention - E4 F 07 13 Étaiement des balcons Les étaiements constituent, en général, dans le bâtiment, des opérations essentielles et répétées dont dépendent la stabilité et la solidité des ouvrages

Plus en détail

Fondations & soubassements

Fondations & soubassements Fondations & soubassements Henri RENAUD Deuxième édition 2010 Groupe Eyrolles, 2002, 2010 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12786-7 S o m m a i r e F o n d a t i o n s p a r s e m e l l e s...

Plus en détail

MEMOIRE DE PROJET DE FIN

MEMOIRE DE PROJET DE FIN MEMOIRE DE PROJET DE FIN D ETUDES SPECIALIT E G EN IE CIV I L ETUDE DES METHODES COMPLETES DU CHANTIER DE LA TOUR DE CONTROLE D ENTZHEIM Auteur : Jean-Baptiste FICKINGER INSA de Strasbourg, spécialité

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

Bureau d'études de sols et structures Spécialiste dans le génie parasismique

Bureau d'études de sols et structures Spécialiste dans le génie parasismique DEMANDE DE DEVIS Demande à transmettre à contact@be-gph.fr N : Reçu : Demandeur : Coordonnées du PROJET : Vous êtes : Particulier Professionnel (3) Nom Prénom* adresse du (1) Raison sociale : projet* Nom

Plus en détail

Éléments préfabriqués en béton

Éléments préfabriqués en béton Structures et gros œuvre Éléments préfabriqués en béton B.1 1/5 Domaine d application Cette fiche traite de toute partie préfabriquée en béton en usine ou foraine sur chantier qui nécessite une étude technique

Plus en détail

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE

FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE FORMULAIRE DE DECLARATION DU RISQUE ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE DECENNALE 1. MAITRE DE L OUVRAGE (proposant et futur souscripteur du contrat) 1.1. Nom ou raison sociale : 1.2. Adresse précise : 1.3.

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2012 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Diagnostic de la tenue au feu des structures. Date : 13 Juillet 2012

Diagnostic de la tenue au feu des structures. Date : 13 Juillet 2012 Réaménagement et Mise en sécurité incendie du bâtiment B du Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles de Villiers-sur-Marne Adresse du projet : 6,8 rue Maître d Ouvrage : Assistance Maître

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

67, rue Alain Savary A 3-5 Cité les jardins I roboboat@robobat.com.tn. 2013 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE

67, rue Alain Savary A 3-5 Cité les jardins I roboboat@robobat.com.tn. 2013 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE 2013 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Sommaire AutoCAD -AutoCAD 2D de base...3 -AutoCAD 2D avancé...4 -AutoCAD modelisation 3D...5 AutoCAD Mep...6 AutoCAD Structural Detailing...8

Plus en détail

LA PERFORMANCE À PORTÉE DE TOUS

LA PERFORMANCE À PORTÉE DE TOUS LA PERFORMANCE À PORTÉE DE TOUS by econology Les maisons éconologiques Un unique partenaire Expert Fort de son expérience dans la sélection et la distribution de matériaux et produits d équipement pour

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

Construction béton armé. Plans d armatures. Plans de coffrage. www.graitec.com

Construction béton armé. Plans d armatures. Plans de coffrage. www.graitec.com Construction béton armé Plans d armatures logiciel BiM pour la construction BéTon armé, le ferraillage et la fabrication Plans de coffrage ADAGP Franck Hammoutène Architecte/Photo: Luc Boegly www.graitec.com

Plus en détail

DPGF : LOT 02 Gros-Œuvre Etendu

DPGF : LOT 02 Gros-Œuvre Etendu Commune d'abscon COORDONNEES 1 Rue Louis Pasteur - 59125 ABSCON Telephone : 03.27.36.33.99 Telecopie : 03.27.36.38.80 Courriel : abscon.mairie@wanadoo.fr OPERATION Travaux de rénovation à l'école primaire

Plus en détail

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS

LES TERRASSEMENTS ET LES FONDATIONS Les terrassements Le terrassement : désigne l ensemble des opérations de mise en forme d un terrain liées à l édification d une construction (nivellement du sol, fouille pour l exécution des fondations,

Plus en détail

Lecture de plan bâtiment. Mai 2010

Lecture de plan bâtiment. Mai 2010 Lecture de plan bâtiment Mai 2010 Représentation des volumes Du volume au plan... Plusieurs vues sont nécessaires pour comprendre et représenter une construction! Introduction La lecture de plan de bâtiment,

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE

DALLES COFFRANTES ISOLANTES POUR CONSTRUCTION PASSIVE ET POSITIVE ISOLATION THERMIQUE EXCEPTIONNELLE Leader des matériaux de construction à haute performance BARRIÈRE THERMIQUE SIMPLICITÉ DE POSE SURCHARGE JUSQU À 1 000 KG / M 2 ET + PORTÉE LIBRE DE 8 M ET + ÉTUDES ET

Plus en détail

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 C.I.B. INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 1 PROGRAMME LEÇONS LEÇON_001 [T] Présentation L Architecture Tropicale LEÇON_002 [T] La maison unifamiliale LEÇON_003 [T] La maison en bande LEÇON_004 [T] L immeuble

Plus en détail

MACONNERIE/GROS OEUVRE

MACONNERIE/GROS OEUVRE GIDE AVANT METRE MACONNERIE/GROS OEVRE MET 2 ORDRE D EXECTION Infrastructure Maçonnerie soubassement : murs, poteaux, poutres, chaînages, enduit d étanchéité, escaliers Maçonnerie superstructure : Dallage

Plus en détail

La construction parasismique : règles pratiques

La construction parasismique : règles pratiques La construction parasismique : 1/6 Les fiches «enseignant» et «élève» citées ci-dessous permettent d illustrer cette fiche «documentation» à travers des expériences ou des études de documents (vidéo ou

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015

RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 15/01/2015 RN1569 Déviation de Miramas Construction de l'oa16 Sommaire Données générales et contraintes Caractéristiques de l'ouvrage Les études de projet Quelques photos du chantier 2 Données générales et contraintes

Plus en détail

Construction d'un groupe de deux T3

Construction d'un groupe de deux T3 Construction d'un groupe de deux T3 DEVIS QUANTITATIF / ESTIMATIF MAÎTRE D'OUVRAGE Mr Modèle Fac-Similé Rue de la Paix 20137 Porto Vecchio MAÎTRE D'OEUVRE Lotissement Cavu-Vèrdiola Route de Cavu 20144

Plus en détail

Bonnes pratiques en construction de maisons individuelles Socle National

Bonnes pratiques en construction de maisons individuelles Socle National Institut National de Recherche et de Sécurité Bonnes pratiques en construction de maisons individuelles Socle National Objectif L objectif de ce socle national de bonnes pratiques est de développer la

Plus en détail

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT

Lot n 02 GROS OEUVRE DPGF. Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux. Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT Construction de 8 + 14 logements et d'un pôle médical + locaux sociaux Domaine du Pré Harbois 54690 EULMONT MAITRE D'OUVRAGE SLH Société Lorraine Habitat 2 passage Sébastion Bottin 54003 NANCY Cedex Tél

Plus en détail

Bien construire sa maison

Bien construire sa maison Bien construire sa maison Henri RENAUD Groupe Eyrolles, 2011, ISBN : 978-2-212-13229-8 Sommaire Chapitre 1 Terrain et avant-projet de construction 1. Choix du terrain pour bâtir... 2 2. Critères de choix

Plus en détail

Charpentes métalliques

Charpentes métalliques Charpentes métalliques SOMMAIRE 1- Généralités.... 2 2- Terminologie.... 2 a) Profils associés.... 3 b) Assemblages.... 3 3- Analyse fonctionnelle.... 4 a) Critère mécanique.... 4 b) Critère incendie....

Plus en détail

------------------------- DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES DU 13 MARS 2008

------------------------- DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES DU 13 MARS 2008 Centre de Formation des Apprentis de l'industrie - C.F.A.I. Ilot 63 - ZAC Andromede 31700 BEAUZELLE Affaire n 598 Maître d'ouvrage : SCI GIM.MP 11 Bd des Recollets 31400 TOULOUSE Tél : 05 61 14 47 87 -

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION MAITRE D OUVRAGE BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION DESENFUMAGE DES CIRCULATIONS HORIZONTALES MISE A L AIR LIBRE DE LA CAGE D ESCALIER

Plus en détail

Diplôme. Technicien en génie civil

Diplôme. Technicien en génie civil Profil professionnel du Diplôme Technicien en génie civil Finalisé et publié 2006 Validé le DT-GC-PP090210-01 PROFIL PROFESSIONNEL DU TECHNICIEN EN GÉNIE CIVIL Définition d un profil professionnel «Le

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Protections collectives contre les chutes de hauteur

Protections collectives contre les chutes de hauteur Fiche 2 Protections collectives contre les chutes de hauteur A qui servent-elles? Comment les dimensionner? promouvoir cette disposition? Quels en est le coût, quels en sont les gains? Sur la majorité

Plus en détail

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3

PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 ECOLE SPECIALE DES TRAVAUX PUBLICS PROJET DE CONSTRUCTION DOSSIER DE FAISABILITE B3 AUTEUR : GABILLAT Arnaud PACAUD Fabien BUSSUTIL Clothilde TAN Vincent B3 1 IMPLANTATION DU PROJET Programme : Réalisation

Plus en détail

ARSEAA LES MARRONNIERS

ARSEAA LES MARRONNIERS REHABILITATION D UN ETABLISSEMENT POUR ADULTES HANDICAPES : ARSEAA LES MARRONNIERS 122 place Sainte Foy 31620 CEPET TOUS CORPS D ETAT EN SITE OCCUPE ANNEES 2011-2013 MAITRE D OUVRAGE : PATRIMOINE MAITRE

Plus en détail

Le point de vue du contrôleur technique

Le point de vue du contrôleur technique Le point de vue du contrôleur technique mars 2010 P-E Thévenin Contrôle technique en zone sismique le contrôle technique missions et finalité contrôle technique obligatoire les attestations PS de contrôle

Plus en détail

Visibilité / Graphismes Gérer l affichage dans une vue et créer des plans en couleur Les filtres Zone de délimitation Créer un gabarit de vue

Visibilité / Graphismes Gérer l affichage dans une vue et créer des plans en couleur Les filtres Zone de délimitation Créer un gabarit de vue Formation : Revit STRUCTURE 2016 niveau 1 Durée : 5 jours (35h) Lieu : En nos locaux (adresse ci-dessous) Objectif : A l issue de la formation, le stagiaire est capable de produire des plans sous Revit

Plus en détail

RÉFÉREN CES BIM. Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée

RÉFÉREN CES BIM. Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée RÉFÉREN CES BIM Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée Transport Equipement Tertiaire Culture Santé Villa Privée AÉROPORTS DE PARIS -FRANCE Mission : Modélisation 3D des terminaux de

Plus en détail

Toitures et charpentes. Couverture

Toitures et charpentes. Couverture Toitures et charpentes Couverture en petits éléments (tuiles, ardoises, béton ) C.3 1/5 Domaine d application Le présent document traite des interfaces dans la mise en œuvre des couvertures en petits éléments

Plus en détail

Modulation de construction et préfabrication

Modulation de construction et préfabrication Chapitre 5 : LES COMPOSANTS PREFABRIQUES EN BETON POUR LE BATIMENT Les composants préfabriqués pour le bâtiment seront divisés en 2 grandes catégories : Les composants linéaires (pieux, poteaux, poutres

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Métiers d études BTP

Métiers d études BTP Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études BTP Direction technique Ingénieur avant-vente ou affaires Dessinateur,

Plus en détail

Pôle étude Ingénierie Sud Paris. ZAC PARIS RIVE GAUCHE : Présentation 16 février 2012. Austerlitz-Tolbiac-Masséna

Pôle étude Ingénierie Sud Paris. ZAC PARIS RIVE GAUCHE : Présentation 16 février 2012. Austerlitz-Tolbiac-Masséna Pôle étude Ingénierie Sud Paris ZAC PARIS RIVE GAUCHE : Présentation 16 février 2012 du chantier ATM Austerlitz-Tolbiac-Masséna Présentation Générale La SEMAPA (Société d économie mixte d aménagement de

Plus en détail

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment :

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment : INTRODUCTION Constructions de pointe et d usage courant, les escaliers métalliques doivent répondre à d autres exigences, que celle de pouvoir passer d un niveau à un autre. L un des principaux points

Plus en détail

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général

GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010. Contexte général GCI-215 Charpentes métalliques I Hiver 2010 Projet de session Mardi 2 février 2010 Contexte général Suite à de récents développements dans une municipalité du Québec, une grande compagnie de vente au détail

Plus en détail

SCI ROUEN LES OISEAUX Représentée par ATEMI 47 rue de Monceau 75008 PARIS

SCI ROUEN LES OISEAUX Représentée par ATEMI 47 rue de Monceau 75008 PARIS Représentée par ATEMI 47 rue de Monceau 75008 PARIS CONSTRUCTION D UN PROGRAMME DE 102 LOGEMENTS COLLECTIFS 41 - Rue du Champs des Oiseaux - ROUEN (76) REGLEMENT DE CONSULTATION Le 28/06/2011 SOMMAIRE

Plus en détail

BLOC A BANCHER (PRODUIT)

BLOC A BANCHER (PRODUIT) AVIS TECHNIQUE BLOC A BANCHER (PRODUIT) Etabli par : Mr Salah GABSI- Ingénieur Génie Civil Vérifié par : Mr Mohamed Nebil ZAHRA- Directeur Généraléral Avis Technique N 001/2014 Date : Novembre/ /2014 Annule

Plus en détail

TEC 197 BETON PRECONTRAINT

TEC 197 BETON PRECONTRAINT Intitulé: TEC 197 BETON PRECONTRAINT V.H.G V.H.H: Cours: 3h00, TD: 1h30 Coefficient: 04 Objectif : Le cours présente les concepts de base pour le calcul des élément structuraux en béton précontraint. Il

Plus en détail

Actions dues au trafic Tram-Train

Actions dues au trafic Tram-Train Actions dues au trafic Tram-Train La conception des infrastructures à construire pour la circulation des tram-trains requiert la modélisation des différents cas de charges induits par ce type de trafic.

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Page 1 sur 24. 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE

Page 1 sur 24. 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Page 1 sur 24 2015 Catalogue des formations Assurées par : ROBOBAT AFRIQUE Page 2 sur 24 AutoCAD - AutoCAD 2D de base... 3 -AutoCAD 2D avancé... 4 -AutoCAD modelisation 3D...5 AutoCAD Mep...6 AutoCAD Structural

Plus en détail

Séminaire les 28 et 29 septembre à 2015 à Paris COUVERTURES D INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT EN MILIEU URBAIN PARIS RIVE GAUCHE

Séminaire les 28 et 29 septembre à 2015 à Paris COUVERTURES D INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT EN MILIEU URBAIN PARIS RIVE GAUCHE Séminaire les 28 et 29 septembre à 2015 à Paris COUVERTURES D INFRASTRUCTURES DE TRANSPORT EN MILIEU URBAIN PARIS RIVE GAUCHE Retour d expérience sur les projets de bâtiments réalisés sur les dalles Pierre

Plus en détail

Q 47 A / Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24)

Q 47 A / Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24) Q 47 A / Q 751 RÉNOVATION INTÉRIEURE ET EXTÉRIEURE DU RESTAURANT QUICK DE TRELISSAC (24) Maîtrise d'ouvrage : QUICK INVEST FRANCE SAS 50 avenue du Pdt Wilson Parc des Portes de Paris - bâtiment 123 93214

Plus en détail

VILLE DU ROVE REGLEMENT DE CONSULTATION R.C

VILLE DU ROVE REGLEMENT DE CONSULTATION R.C VILLE DU ROVE REGLEMENT DE CONSULTATION R.C MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE P a g e 1 10 OBJET DE LA CONSULTATION : CONSTRUCTION D UNE MEDIATHEQUE 36, rue Jacques Duclos 13740 LE ROVE

Plus en détail

TECHNIQUES D EXCAVATION ET DE SOUTENEMENT EN SITE URBAIN REPRISE EN SOUS-ŒUVRE CREATION DE VOLUME SOUS IMMEUBLES EXISTANTS

TECHNIQUES D EXCAVATION ET DE SOUTENEMENT EN SITE URBAIN REPRISE EN SOUS-ŒUVRE CREATION DE VOLUME SOUS IMMEUBLES EXISTANTS CFMS 3 décembre 2014 «Réhabilitation et confortement des ouvrages / Reprise en sous-œuvre» TECHNIQUES D EXCAVATION ET DE SOUTENEMENT EN SITE URBAIN REPRISE EN SOUS-ŒUVRE CREATION DE VOLUME SOUS IMMEUBLES

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2009

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2009 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2009 L ordre du jour de la séance du Conseil Municipal du 14 AVRIL 2009 a été transmis aux conseillers municipaux le 25 mai 2009, publié et affiché

Plus en détail

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation

Le Prémur KP1. Le guide d utilisation Le Prémur KP1 Le guide d utilisation Le Prémur complète la gamme des produits KP1. Pour tirer avantages de ce procédé et l associer avec nos autres solutions et l adapter à votre chantier, il est nécessaire

Plus en détail

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux

Cours 2. La structure porteuse d un bâtiment. 1 - Les fondations. 2 - Les porteurs verticaux. 3 - Les porteurs horizontaux La structure porteuse d un bâtiment 1 - Les fondations 2 - Les porteurs verticaux 3 - Les porteurs horizontaux 1) Les Fondations 1-1) Fonctions, définitions Les fondations d un ouvrage sont les éléments

Plus en détail

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS

HALLE DES SPORTS SERRURERIE. EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS. Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS HALLE DES SPORTS EXTENSION DU COMPLEXE SPORTIF DE KERCOCO à GUIPAVAS Maître d ouvrage MAIRIE DE GUIPAVAS PLACE ST ELOI 29490 GUIPAVAS LOT N 07 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES SERRURERIE 1 VRD

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

AFGC délégation Rhône-Alpes. LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon. Les études du Génie-Civil

AFGC délégation Rhône-Alpes. LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon. Les études du Génie-Civil AFGC délégation Rhône-Alpes LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon Les études du Génie-Civil AFGC Délégation Rhône Alpes 19 juin 2014 Par Franck DUBOIS BET Vinci Construction France STRUCTURES

Plus en détail

Aménagement de la médiathèque dans l ancien théâtre de la commune de Cazères

Aménagement de la médiathèque dans l ancien théâtre de la commune de Cazères MAITRISE D OUVRAGE Commune de Cazères Place de l hôtel de ville 31220 Cazères Tél. : 05.61.98.46.00 - Fax : 05.61.98.46.12 Aménagement de la médiathèque dans l ancien théâtre de la commune de Cazères Architecte

Plus en détail

Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité Universitaire Internationale de Paris

Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité Universitaire Internationale de Paris 3 ème Forum International Bois Construction 2013 Résidence pour Etudiants R+7, Maison de l Inde à la CIUP F. Lipsky-Rollet, O. Gaujard 1 Résidence pour Etudiants, R+7 en bois Maison de l Inde à la Cité

Plus en détail

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013

DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 DESCRIPTIF SOMMAIRE DES TRAVAUX Version 1 du 23 septembre 2013 AMENAGEMENT TELECENTRE MELUN PHASE APS MAÎTRE D OUVRAGE ARCHITECTE C.A.M.V.S. Communauté d agglomération de Melun Val de Seine 297, rue Rousseau

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION

MAITRE D OUVRAGE. BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION MAITRE D OUVRAGE BENET IMMOBILIER Syndic Copropriété Sumène (15) Le Lioran 20 bis, Rue des Frères 15000 AURILLAC OPERATION DESENFUMAGE DES CIRCULATIONS HORIZONTALES MISE A L AIR LIBRE DE LA CAGE D ESCALIER

Plus en détail

IMPACT ENVIRONNEMENTAL D UN MUR FAIT DE BLOCS RENFORCÉ PAR GÉOTEXTILE

IMPACT ENVIRONNEMENTAL D UN MUR FAIT DE BLOCS RENFORCÉ PAR GÉOTEXTILE IMPACT ENVIRONNEMENTAL D UN MUR FAIT DE BLOCS RENFORCÉ PAR GÉOTEXTILE ENVIRONMENAL IMPACT OF A WALL MADE OF BLOCKS REINFORCED WITH GEOTEXTILE Dominique ROSSI 1, Olivier WYSS 1, René-Michel FAURE 2, Michel

Plus en détail

Autodesk Robot Structural Analysis Professional. Une analyse complète de vos projets de structure.

Autodesk Robot Structural Analysis Professional. Une analyse complète de vos projets de structure. Autodesk Robot Structural Analysis Professional Une analyse complète de vos projets de structure. Une analyse structure intégrée plus simple Le logiciel Autodesk Robot Structural Analysis Professional

Plus en détail

Technologie du bâtiment Gros œuvre

Technologie du bâtiment Gros œuvre C Le terrain est le support destiné à recevoir l ouvrage à construire, c est-à-dire, dans ce cours, le bâtiment à construire. Autant le bâtiment peut répondre à des volontés précises et à des exigences

Plus en détail

Reconstruction de la tribune d honneur du Stade Léo Lagrange de Besançon

Reconstruction de la tribune d honneur du Stade Léo Lagrange de Besançon Guillaume VERY Elève Ingénieur en 5ème Année Spécialité Génie Civil Reconstruction de la tribune d honneur du Stade Léo Lagrange de Besançon Christian MATAIGNE Document de synthèse Saïda MOUHOUBI Septembre

Plus en détail

Association Solidarité et Entraide Mutuelle au Sahel BP : 8468 OUAGADOUGOU TEL:40 54 01 78 - FAX:40 54 02 83

Association Solidarité et Entraide Mutuelle au Sahel BP : 8468 OUAGADOUGOU TEL:40 54 01 78 - FAX:40 54 02 83 Association Solidarité et Entraide Mutuelle au Sahel BP : 8468 OUAGADOUGOU TEL:40 54 01 78 - FAX:40 54 02 83 Burkina Faso Unité-Progrès-Justice *********************** RAPPORT D AVANCEMENT DES TRAVAUX

Plus en détail

L IMPRIMERIE TOURCOING 1/7 Descriptif sommaire au 27-09-2013

L IMPRIMERIE TOURCOING 1/7 Descriptif sommaire au 27-09-2013 L OFFSET - Rue de Dunkerque Tourcoing (59) DESCRIPTIF SOMMAIRE L IMPRIMERIE TOURCOING 1/7 NOTE GENERALE Le présent devis descriptif définit les travaux qui seront exécutés dans l immeuble. Il est précisé

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER

HOTEL D ENTREPRISES. 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER HOTEL D ENTREPRISES 6 ATELIERS (de 246 m² à 497 m²) ET 8 BUREAUX (de 35 m² à 113 m²) A LOUER PARC D ACTIVITES DES 6 MARIANNE ESCAUDAIN (59) Zone Franche Urbaine Permis de construire obtenu le 10 avril

Plus en détail

800_Pajol Cpt au 31-01-2011 inclus. Complexe Sportif PAJOL SOLUTION RADIER. Finitions Scellements et calfeutrements Coulage plancher.

800_Pajol Cpt au 31-01-2011 inclus. Complexe Sportif PAJOL SOLUTION RADIER. Finitions Scellements et calfeutrements Coulage plancher. 800_Pajol Cpt au 31-01-2011 inclus Complexe Sportif PAJOL SOLUTION RADIER BILAN MAIN D' ŒUVRE RECAP COD DESIGNATIONS Bud AVANCMT CREDIT DEPENSE ECART ACT 14 817,00 106,00 14 817,00 3,65% 541,45 570,00-28,55

Plus en détail

Institut Technique de Formation Professionnelle en Bâtiment, Travaux Publics et Génie Civil (Privé) Plan de Formation

Institut Technique de Formation Professionnelle en Bâtiment, Travaux Publics et Génie Civil (Privé) Plan de Formation Plan de Formation Adresse : 66 Rue Melouiya, 4 ème étage, plateau N 11, Agdal Rabat (angle Avenue de France et Rue Melouiya) Tel/Fax : 05 37 68 60 62 Email : contact@itechbtp.com Site : www.itechbtp.ma

Plus en détail

Alexandre WURRY Elève ingénieur de 5 ème année Spécialité Génie Civil I.N.S.A. STRASBOURG. Mémoire de P.F.E.

Alexandre WURRY Elève ingénieur de 5 ème année Spécialité Génie Civil I.N.S.A. STRASBOURG. Mémoire de P.F.E. Alexandre WURRY Elève ingénieur de 5 ème année Spécialité Génie Civil I.N.S.A. STRASBOURG Mémoire de P.F.E. Juin 2008 . Auteur : Alexandre WURRY Elève ingénieur en 5 ème année, spécialité Génie Civil Institut

Plus en détail

LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES

LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES CONSTRUCTION DE L ECOLE DES BEAUX-ARTS DE NANTES METROPOLE LOT 3 CHARPENTE METALLIQUE VERIFICATION DE LA CHARPENTE EXISTANTE AUX SOLLICITATIONS CLIMATIQUES STR 03 Janvier 2013 XD -ESBANM - Vérification

Plus en détail

Compilation des données d études des quantités de béton et d acier

Compilation des données d études des quantités de béton et d acier ANNEXES Compilation des données d études des quantités de béton et d acier Afin de mieux visualiser les travaux à effectuer, j ai repris les métrés de l étude du chantier afin de les compiler et d obtenir

Plus en détail

Notice descriptive CONSTRUCTION DE DEUX IMMEUBLES A USAGE D HABITATION

Notice descriptive CONSTRUCTION DE DEUX IMMEUBLES A USAGE D HABITATION DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE VILLE DE DUCOS Quartier La Marie Notice descriptive CONSTRUCTION DE DEUX IMMEUBLES A USAGE D HABITATION SOMMAIRE 1. NOTICE DESCRIPTIVE 1.1 PREAMBULE 1.2 NORMES ET REGLEMENTATIONS

Plus en détail

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme.

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme. LES PLANCHERS Introduction - Charges supportées par les planchers -Poids propre -Revêtement -Cloisons -Exploitation Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 Plancher collaborant Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 V1/2011 caractéristiques du profil DÉTAIL GÉOMÉTRIQUE DU 22 728 104 épaisseur (mm) 0,5 0,7 poids (dan/m 2 ) 5,3 7,4 APPLICATION CONSEILLÉE

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014

Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2014 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CPER 2007-2013 UNIVERSITE DE PARIS OUEST NANTERRE LA DEFENSE

Plus en détail

COURS 1 325011 COURS 2 325262

COURS 1 325011 COURS 2 325262 COURS 1 325011 MÉTIER ET FORMATION Objectif de situation Se situer au regard du métier et de la démarche de formation. Connaître la réalité du métier; comprendre le projet de formation; confirmer son orientation

Plus en détail

Advance Béton. modélisez facilement vos ouvrages et produisez automatiquement vos plans de coffrage et de ferraillage. www.graitec.

Advance Béton. modélisez facilement vos ouvrages et produisez automatiquement vos plans de coffrage et de ferraillage. www.graitec. Technologie AutoCAD ADAGP Franck Hammoutène Architecte / photo : Luc Boegly Advance Béton modélisez facilement vos ouvrages et produisez automatiquement vos plans de coffrage et de ferraillage www.graitec.com

Plus en détail

Leçon 5 - Constructions à ossature

Leçon 5 - Constructions à ossature Leçon 5 - Constructions à ossature 5.1 Introduction Les constructions à ossature préfabriquée sont composées de colonnes et de poutres. Les éléments contiennent certains détails et accessoires d assemblage.

Plus en détail

Les prédalles Standards opérationnels

Les prédalles Standards opérationnels avec le conseil de Les prédalles Standards opérationnels Contexte et objectif La prédalle est un produit éprouvé depuis plus de 50 ans, pour réaliser des dalles allant jusqu à 8 m de portée. Les planchers

Plus en détail

Toitures et charpentes

Toitures et charpentes Toitures et charpentes 1/7 Toiture-terrasse Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des toitures-terrasses, accessibles ou non. Les ouvrages considérés sont

Plus en détail