Rueil Infos. l incroyable histoire de «la momie de Rueil»! n février Zoom sur les stages sportifs. L intergénération.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rueil Infos. l incroyable histoire de «la momie de Rueil»! n 314 - février 2014. Zoom sur les stages sportifs. L intergénération."

Transcription

1 Rueil Infos le magazine municipal d information de rueil-malmaison n février 2014 l incroyable histoire de «la momie de Rueil»! Le chantier L intergénération Mobipôle dès le plus jeune âge Zoom sur les stages sportifs

2 Sommaire ma ville 04 RENDEZ-VOUS Sorties, spectacles, expos 05 L éditorial 06 ALBUM 08 RUEIL BOUGE! Mobipôle : au cœur du chantier 11 économie La «Pep it» des entreprises 13 petite enfance Au-delà des âges 14 éducation L art et la manière d enseigner 16 Droit Que faire en cas de litige? 17 La mairie travaille pour vous Recensement de la population : campagne TRIBUNE LIBRE patrimoine Ta-Iset ou le mystère de la momie 23 Culture De la musique avant toute chose et partout 25 ASSOCIATIONS Les palmes du bénévolat, promotion Environnement Le prix de l eau à la loupe 28 en BREF 31 page jeunes 33 HISTOIRE Du château du Val au siège de Novartis 35 SPORTs Des vacances très sport! 36 GENS D ICI 37 LE CARNET P.M. Rueil Infos Certifié PEFC pefc-france.org 14 Le magazine municipal d informations de Rueil-Malmaison - Hôtel de Ville : 13 bd Foch, Rueil-Malmaison cedex - Tél. : Directeur de la publication : Patrick Ollier Codirecteur de la publication : Alain Magnin-Lambert Directeur de la communication : F. Billard Directrice adjointe : A. Föllmi Rédaction en chef : A.-M. Conté Secrétariat de rédaction : Y. Simon Rédaction : M. Al Rubaee, A.-M. Conté, Y. Delon, S. Gauthier, M.Huby, K. Micard, Y. Simon Recherche iconographique : C. Mitchell Photos : P. Martinez, C. Soresto Conception, réalisation : Imprimerie : I.M.E. Régie publicitaire : C.M.P. : Les Espaces multi-services, 56 boulevard de Courcerin, Croissy-Beaubourg, Marne-la-Vallée Cedex 2 - Tél : Fax : Dépôt légal : 1 e trimestre Imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement par une usine ISO Couverture : n 314

3 Rendez-vous sorties!spectacles!expos! Jusqu au 17 mars Lumière de Provence L exposition «Les peintres du paysage provençal ( )» présente, à l Atelier Grognard, près de 90 toiles d artistes inspirés par la lumière si particulière des côtes et de l arrière-pays méditerranéens. Grâce aux prêts de la fondation Regards de Provence, du musée de l Annonciade de Saint-Tropez et d un collectionneur privé, les visiteurs peuvent apprécier les œuvres de plusieurs générations de peintres et mouvements artistiques. Un voyage tout en couleurs dans le sud-est de la France. Exposition ouverte tous les jours de 13h30 à 19h Visites commentées les samedis, à 15h et 16h30 Brunchs familiaux les samedis 9 et 16 mars Tarifs : 5, 2,50 (groupes à partir de onze personnes et demandeurs d emploi, gratuit pour les moins de 18 ans) Atelier Grognard : 6 avenue du Château-de-Malmaison Renseignements et réservations : D.R. D.R. Compagnie des atomes crochus En février et mars Jeudi 13 février Samedi 15 février Vendredi 7 mars Bienvenue au château! Dans l attente de sa prochaine grande exposition, «Joséphine, la passion des fleurs et des oiseaux», qui aura lieu du 2 avril au 30 juin, le musée du château de Malmaison vous propose de nombreux ateliers et visites guidées pour petits et grands : - Visite découverte : 16 février et 2 mars, à 11h (tarif : 6,50 ) - Histoire d un amour impérial : 14 février, à 14h (tarif : 6,50 ) - Visite en famille (à partir de 7 ans) : 16 février et 2 mars, à 16h15 (tarif : 6,50 ) - Visite mimée (6-10 ans) : 20 février, à 11h (tarif : 6,50 ) - Impériale Poursuite (8-12 ans) : 20 février, à 14h (tarif : 10 ) - Visite contée (à partir de 5 ans) : 20, 21, 27 et 28 février, à 16h15 (tarif : 4,50 ) Renseignements et réservations : ou Quid des changements climatiques? Les «changements climatiques» font l objet d une médiatisation et d une instrumentalisation sans équivalent. Comment démêler le vrai du faux? Dans le cadre de la manifestation «La science se livre» organisée en partenariat avec le conseil général, la médiathèque Jacques-Baumel vous propose de faire le point sur les réalités et les dogmes de la climatologie, à travers une conférence animée par Valérie Masson-Delmotte, ingénieur au Commissariat à l énergie atomique (C.E.A.) et au Laboratoire des sciences du climat de l environnement. À 20h30 Médiathèque Jacques-Baumel : boulevard Foch Renseignements et réservations : Une histoire de fou... Dans le cadre de la manifestation «La science se livre», en partenariat avec le conseil général des Hautsde-Seine, la médiathèque Jacques- Baumel convie les enfants à partir de 7 ans au spectacle «Histoire de fou», proposé par la Compagnie des atomes crochus. Un conte interactif qui fait voyager le jeune public dans l imaginaire des fées, des princes, des astres... et des sciences. À 15h Médiathèque Jacques-Baumel : boulevard Foch Renseignements et réservations : Magie du jazz La prochaine session de cabaret jazz organisée par le service des Affaires culturelles et le théâtre André- Malraux vous propose de découvrir un duo de talent : Mélanie Dahan, auteur des albums La Princesse et les Croque-notes et Latine, et Maxime Fougères, guitariste plébiscité par la critique lors de la récente sortie de Guitar Reflections. Ils seront accompagnés sur scène par Samuel Hubert (contrebasse) et Sylvain Gontard (trompette). À 20h30 Salle cabaret de l Ariel «centreville» : 97 avenue Paul-Doumer Vente des billets au théâtre André-Malraux : ou Renseignements auprès du service des Affaires culturelles :

4 Esprit d initiative On ne le souligne jamais assez, mais que serait la France sans l œuvre des bénévoles? Que serait Rueil sans leur engagement précieux? Presque un Rueillois sur trois est investi dans une activité en tant que bénévole : dans les associations en tous genres, dans les clubs sportifs, dans les conseils de village... Afin de rendre hommage à leur action, la Ville a souhaité qu une récompense leur soit accordée. Ainsi, elle a soumis la candidature de certains d entre eux à la Fondation du bénévolat. À l issue d une sélection, vingt-deux Rueillois ont reçu les palmes du bénévolat, une décoration nationale qui fait honneur à tous les Rueillois. C est essentiellement au Forum des associations que tous se retrouvent, mais il y a d autres occasions, à l exemple des repas de fin d année et des traditionnelles galettes des rois qui permettent de partager des moments de convivialité et de développer l esprit d équipe nécessaire pour travailler ensemble tout au long de l année. Une démarche qui a du succès et qui contribue à créer un lien social fort entre les habitants. Ce lien social n est qu un critère d appréciation de la qualité de vie qui caractérise notre ville. Les témoignages ne manquent pas. Quelle joie dans les regards des enfants et des personnes âgées qui participent aux projets intergénérationnels mis en place entre des crèches et des maisons de retraite (lire page 13)! Quelle satisfaction pour les enfants qui montrent leurs talents artistiques à leurs parents après les avoir développés à l école (lire pages 14-15)! Quelle fierté pour les entrepreneurs qui arrivent à lancer leur activité grâce aux outils municipaux ou intercommunaux (lire page 11)! C est cet esprit d initiative qui fait la force de notre ville dans tous les domaines! Par exemple, en tant que Rueillois, nous pouvons saluer l action des agents de la voirie qui, voici 14 ans, se sont interrogés sur un objet bizarre jeté aux encombrants. Grâce à leur présence d esprit, un trésor archéologique rare, une véritable momie égyptienne, a ainsi été sauvé de l incinération. Après expertise, celle que l on a surnommée «la momie de Rueil» a aujourd hui besoin d être restaurée pour être ensuite exposée. C est pourquoi la municipalité, soucieuse de préserver ce vestige appartenant à la Ville, a alloué 5000 euros au projet. C est pour la même raison qu elle fait appel au public afin de recueillir les fonds nécessaires pour boucler le budget (lire pages 20-21). En parlant de budget, un acte important s est conclu ce mois-ci : la signature d un contrat de développement entre la Ville et le Département. Celui-ci prévoit un financement unique pour la commune, renouvelable tous les trois ans. Ainsi, pour la période , un montant de euros sera versé à Rueil par le conseil général de Hauts-de-Seine. Une subvention globale qui, dans les années à venir, permettra de connaître à l avance les sommes disponibles pour l aménagement de certains équipements ainsi que celles destinées aux associations. Enfin, un dernier mot pour encourager les nouveaux élus du conseil municipal des jeunes qui viennent de prendre leurs fonctions. Ils seront officiellement investis lors du prochain conseil municipal du 10 février. Une belle occasion de féliciter les jeunes générations qui s engagent dans la vie locale! En raison des élections municipales de 2014 et conformément à l article L du Code électoral concernant la communication en période préélectorale, l éditorial du magazine municipal ne sera dorénavant plus signé par le maire, et sa photo sera supprimée jusqu aux élections. 5

5 ALBUM 19 janvier La Farandole devient écolo-crèche Après son homologue des Trianons, la crèche La Farandole vient d obtenir la labellisation «écolo-crèche», qui certifie que l établissement s est engagé dans une démarche de développement durable. La charte de labellisation a été signée en présence du maire, de son adjoint à la Petite Enfance, de Viviane Folly, directrice de la crèche, et d Aurore Maire, directrice des opérations programme «écolo-crèches» de l Atelier méditerranéen de l environnement. 17 décembre Le Noël des seniors Plus de 1500 seniors ont participé aux trois repas de Noël organisés les 17, 18 et 19 décembre par le Forum seniors. Le maire et de nombreux maires adjoints étaient présents. À chacune de ces rencontres, les doyens du jour ont été mis à l honneur. P.M. En mémoire du 19 janvier janvier Comme chaque année, la commémoration de la bataille de Buzenval (lire Rueil Infos de janvier) s est déroulée en deux temps. Les membres du Souvenir français se sont tout d abord rendus à l Arc de Triomphe pour prélever la flamme. Celle-ci a ensuite été ramenée au monument aux morts de Buzenval, où la cérémonie s est poursuivie en présence de plusieurs maires adjoints, du conseiller régional, d Yves Menel, conseiller général, de Jacques Gauthier, sénateur-maire de Garches, et de représentants de l armée. 10 janvier P.M. Le portrait de Nelson Mandela P.M. À l occasion du repas annuel organisé par l Atelier des mamans, association hébergée aux centres socioculturels des Mazurières et Riber, l un des médiateurs, Adil Maatouk, artiste peintre à ses heures, a offert au maire un tableau représentant Nelson Mandela. Celui-ci se trouve désormais dans le bureau du maire. 6

6 12 janvier Galette solidaire C est à la Boussole, le centre municipal d hébergement d urgence dont la Croix- Rouge assure la gestion le dimanche, que les bénévoles de l association et les sans-abri ont accueilli le maire à l occasion de la galette des rois. Associations, maisons de retraite et autres structures de la ville n ont pas manqué non plus d honorer cette tradition. P.M. 17 janvier Un seul contrat pour trois ans de subventions Et si la simplification administrative venait du Département? C est dans cet esprit que le maire a signé avec Patrick Devedjian, président du conseil général de Hauts-de-Seine, le contrat de développement Département/ Ville de Rueil-Malmaison. Celui-ci prévoit un financement unique pour la commune ( en investissement et en fonctionnement), renouvelable tous les trois ans. À l instar des dix-neuf communes qui l ont précédée, Rueil bénéficiera ainsi d un financement départemental pérenne qui permettra de mieux orienter la programmation budgétaire. 18 janvier Nouvel an en musique Le théâtre André-Malraux affichait complet pour le traditionnel concert du Nouvel An. Bravo à l orchestre symphonique du conservatoire à rayonnement régional qui, sous la direction de Jean-Luc Tourret, son directeur, a interprété un vaste répertoire dédié aux «contes et légendes». 17 janvier P.M. P.M. Rugby : vive les nouveaux terrains! Entourés par de jeunes adhérents du Rac Rugby, le maire, ses adjoints dont celui qui est chargé de la Politique sportive et Guy Paris, président du Rac Rugby, ont inauguré le nouveau terrain synthétique du stade du Parc (lire Rueil Infos de novembre). Celui-ci sera praticable toute l année. Un deuxième terrain, en gazon, sera livré au printemps. 7

7 RUEIL BOUGE! Mobipôle : au cœur du chantier Lancée l été dernier avec les premiers travaux de creusement du parking souterrain, la construction de la nouvelle gare R.E.R. bat son plein, sans interruption du service pour les usagers quotidiens de l équipement. Un contexte particulier dans lequel la Ville fait le maximum pour limiter les nuisances dues au chantier. Yannick Delon Rares sont les chantiers où les futurs utilisateurs d un équipement peuvent suivre au jour le jour l avancée des travaux, avec un point de vue imprenable sur l ensemble du projet. C est pourtant ce que vivent quotidiennement les milliers de Rueillois qui prennent le R.E.R., dont les quais offrent une vue plongeante sur le parking du futur Mobipôle, actuellement en construction. Revers de la médaille : une nouvelle configuration de la gare pendant les travaux, un confort d utilisation réduit et de nouvelles habitudes à adopter. Six mois après les premiers coups de pioche et le déplacement des lignes de bus, le résultat reste positif. Priorité au confort des usagers «Un chantier d une telle ampleur bouleverse profondément les habitudes des utilisateurs, et nous remercions tous les usagers de la gare, ainsi que les riverains, pour leur patience et leur compréhension pendant ces travaux, indique le maire. Nous faisons notre maximum pour que les circulations des piétons et des véhicules soient les plus fluides possibles. Néanmoins, des impératifs techniques de construction et/ou de sécurité nous obligent parfois à prendre des mesures ayant un réel impact sur les habitudes des usagers. Ainsi, nous avons dû fermer le souterrain du Patio de juin à octobre 2013 il est rouvert depuis, ndlr et mettre horsservice la moitié des tourniquets d accès au hall est de décembre 2013 jusqu en mai prochain. Des interventions vont également s opérer aux abords des accès à la gare R.E.R., à partir d avril, sur les trottoirs entre la rue des Deux-Gares et l avenue de Colmar.» «Dans ces cas-là, nous nous efforçons de rétablir la situation antérieure au plus vite. Notre priorité reste toujours le confort d utilisation et la facilité des accès, car la gare continue de vivre pendant les travaux!», précise le maire adjoint à l Urbanisme et aux Transports La construction du parking progresse Au demeurant, les travaux de construction de la nouvelle gare routière vont bon train, malgré les contraintes supplémentaires dues à la remontée de la nappe phréatique (près de 2 m), événement exceptionnel et imprévisible qui a quelque peu modifié le calendrier prévisionnel. Le retard sera rattrapé au cours des prochaines semaines. La construction du parking souterrain progresse, et après des phases de terrassement et d élévation des parois, c est à présent la dalle du radier (plate-forme la plus basse, qui sert de base à l ensemble de l édifice) qui est en cours de finition. Elle devrait être terminée à la mi-février. Du côté du hall est (sortie sur l avenue Victor-Hugo), si l intégralité des tourniquets d accès est prévue pour le mois de mai, ce n est qu à l automne 2014 qu interviendra la livraison définitive du hall. De même, l objectif d une mise en service en novembre 2014 de la gare routière, élément phare de ce projet, reste d actualité, les autres infrastructures (hôtel, résidence étudiante..., lire encadré cicontre) étant prévues pour la fin D.R. Les équipements du futur Mobipôle Un parking souterrain de 317 places (automne 2014) Des stationnements pour les vélos et deux-roues motorisés, dont une station vélos de 450 places gardiennée. (automne 2014) Une nouvelle gare routière en surface avec 18 postes à quai, soit 9 lignes de bus avec arrivées et départs séparés, (automne 2014) Une gare «jardin» avec des espaces verts, une brasserie, une jardinerie, un hôtel quatre étoiles et une résidence étudiante de 120 studios (automne 2015) Informations complètes sur 8

8 Novartis : les déconstructions sont terminées D.R. Carré Descartes : la première phase du projet est terminée La livraison, le mois dernier, des appartements du Carré Descartes marque la fin de la première étape de ce projet immobilier situé à l angle de l avenue Gabriel-Péri et de l avenue Paul-Doumer. Ce bâtiment neuf comporte, sur trois étages, 38 logements dont 12 sociaux, 225 m² de commerces en rez-de-chaussée et 64 places de stationnement en sous-sol. Une surface de 300 m² a été cédée à la ville à l extrémité de l avenue Gabriel-Péri en vue de l aménagement futur d une placette, dans le cadre de la deuxième phase de ce projet, qui se situera le long de l avenue Paul- Doumer (lire Rueil Infos d avril 2013, page 9). Notez que des appartements sont disponibles à la location (hors logements sociaux) dans ce bâtiment. La rénovation du siège social de Novartis est en cours. Après des interventions à l intérieur des bâtiments (curage, tri sélectif et enlèvement des matériaux), les opérations de déconstruction progressive des anciens bâtiments se sont terminées courant janvier. Un nouveau plateau surélevé avenue de Versailles Les Rueillois qui empruntent régulièrement l avenue de Versailles auront remarqué la mise en place, depuis décembre dernier, d un nouveau plateau surélevé au carrefour avec la rue du Bois-Saint-Père. Réalisé en concertation avec le conseil de village, celui-ci a pour but de ralentir la vitesse des véhicules et de sécuriser les traversées piétonnes. Le parking silo des Mazurières en travaux À la suite de la détection de problèmes d écoulement des eaux entre les deux niveaux supérieurs du parking silo des Mazurières, des travaux préparatoires à la réfection complète de l étanchéité de cet équipement ont été lancés début février, pour une durée de deux mois. Ceci affecte notamment le niveau du parking ouvert au public, utilisé par les habitants du quartier, mais aussi par les usagers des pôles d équipements publics (pôle sportif et centre socioculturel des Mazurières) construits dans le cadre du projet de rénovation urbaine du Clos des terres rouges. Ainsi, certaines places seront neutralisées en fonction de l avancée des travaux, sans toutefois que l intégralité du niveau public soit fermé. Dans le sillage du renforcement des horaires des bus 141 et N53 à l automne (lire Rueil Infos de décembre 2013), c est à présent au tour de la ligne 258 (La Défense/Saint-Germain-en-Laye) de bénéficier de courses supplémentaires, ainsi qu en a décidé le Stif (Syndicat des transports d Île-de- France) lors de sa séance du 11 décembre Ainsi, depuis le 3 février, aux heures de pointe du lundi au vendredi, les bus passent désormais Le bus 258 renforce ses horaires toutes les deux à trois minutes. De plus, le weekend, notamment le dimanche soir, le service est renforcé dans le sens La Défense/Saint- Germain-en-Laye avec un départ toutes les sept minutes entre 19h et 21h, puis un départ toutes les quinze minutes de 21h à la fin du service. Une bonne nouvelle pour les nombreux Rueillois qui fréquentent cette ligne traversant la ville sur la R.D. 913! 9

9 La économie «Pep it» des entreprises Des bureaux modulables (1) équipés de la fibre optique avec des services mutualisés et des espaces à partager, tel est le concept de Pep it, la nouvelle pépinière d entreprises de la communauté d agglomération du mont Valérien (C.A.M.V.) Un lieu idéal pour les jeunes structures qui souhaitent développer leur activité dans de bonnes conditions. Malgré la crise, le Rueillois Abdelatif Aboutalib croit au développement de son entreprise, N.V.A.D. Service, spécialisée dans le lavage de voitures à la vapeur, utilisant un produit biologique. L entrepreneur a lancé son affaire chez lui en avril Mais, très vite, les difficultés rencontrées l ont poussé à changer de stratégie. «J étais dépendant des aléas de la météo et je ne pouvais pas faire correctement mon travail», témoigne-t-il. À la recherche d un local, il est entré en relation avec la direction du Développement économique de la C.A.M.V., qui aide les jeunes créateurs d entreprises via le dispositif Coup de pouce. C est là qu il a entendu parler de Pep it, qui venait de voir le jour à Nanterre. «Franchement, je ne pouvais pas rêver mieux. J ai un local de cinquante-six mètres carrés en pleine zone d activité avec un loyer de 700 euros, alors que, pour la même superficie, je n aurais rien à moins de 1400 euros!», s exclame Abdelatif Aboutalib. Un tissu économique favorable et stimulant Ouverte le 16 septembre, Pep it a été inaugurée le 17 octobre par les maires de Nanterre, Rueil et Suresnes, Patrick Jarry, Patrick Ollier et Christian Nawal Laadad, So Kidy Dupuy. Gérée par la communauté d agglomération du mont Valérien, elle accueille des créateurs d entreprises de moins d un an en leur proposant des locaux (bureaux et ateliers) à des tarifs préférentiels. Abdelatif Aboutalib, N.V.A.D. Service Cet ensemble vient compléter l offre d un autre dispositif de quatre-vingt-quinze bureaux : l hôtel d entreprises implanté à Rueil. Ce nouvel environnement se prête parfaitement au développement de ces «jeunes pousses» qui souhaitent prendre leur envol dans un tissu économique favorable et stimulant. «En intégrant Pep it, grâce à la présence notamment de la maison de l emploi et de la formation de Nanterre (2) qui y tient une permanence une fois par semaine, les entreprises bénéficient d un accompagnement dans leur développement. Les créateurs y trouvent une écoute, des conseils, qu ils soient à vocation administrative, juridique ou commerciale, délivrés par des experts dédiés qu ils peuvent solliciter», souligne Martine Ranouil, directrice du Développement économique au sein de la communauté d agglomération. Des atouts qui permettent d augmenter les chances de pérenniser son entreprise. Favoriser l échange entre les entreprises Nawal Laadad, créatrice de So Kidy, loue également un bureau à Pep it. Son projet combine la garde d enfants et l apprentissage ludique des langues via des baby-sitters étrangers, en majorité anglophones et hispanophones. «Je bénéficie du suivi de tuteurs, souvent d anciens chefs d entreprise bénévoles, qui m éclairent et me conseillent sur le développement de mon activité», indique-t-elle. Elle entretient un contact régulier avec les autres créateurs, qu elle appelle ses «collègues». «On échange autour d un café, on déjeune, on se tient au courant. Cela contribue à la convivialité du lieu», ajoute-t-elle. «Cet échange se traduit aussi par les synergies avec les entreprises du territoire que nous faisons se rencontrer autour de conférences», précise Martine Ranouil. La durée de «l hébergement» est de vingt-trois mois. Ensuite, l hôtel d entreprises qui jouxte Pep it, permet, pour ceux qui le souhaitent, de poursuivre l aventure dans le même environnement. Cette perspective a intéressé Amploi, un des «locataires», spécialisé dans la gestion documentaire, l informatique, les missions administratives et la conciergerie d entreprises, dont les collaborateurs sont des personnes en situation de handicap. «Nous sommes de plus en plus sollicités pour réaliser des prestations dans nos propres locaux, d où l intérêt de disposer d un potentiel d extension quand la location prendra fin», signale Jacky David, le cofondateur de l entreprise. Jacky David, AMPLOI Pep it n a pas d autre mission que de permettre à chacun de déployer ses propres ailes économiques. Marina Al Rubaee (1) 24 bureaux et 9 ateliers en pépinière, 24 bureaux en hôtel d entreprises (2) En étroite collaboration avec la maison de l emploi de Rueil. 11

10 petite enfance En septembre 2012, un projet intergénérationnel a vu le jour à la crèche Les Lucioles, dans la section des grands, et à la maison de retraite Nadar. De vraies relations se sont tissées entre les enfants et les personnes âgées. D.R. Les sourires fleurissent sur les visages des pensionnaires de la résidence Nadar. De la vie et de la tendresse, comme chaque fois que les petits de trois ans de la crèche Les Lucioles retrouvent les «papis» et «mamies» de la maison de retraite. Une fois chez l un, une fois chez l autre. Une rue seulement à traverser, mais plus de quatre-vingts ans les séparent. «Cette aventure intergénérationnelle dure depuis deux ans maintenant. Elle a vu le jour grâce aux équipes des deux structures et à la municipalité», indique le maire adjoint délégué à la Petite Enfance. «L implication des professionnels était nécessaire. Sans eux, rien n aurait pu se faire. Ils sont le moteur de ce projet!», ajoute Sophia Akezouh, la directrice de la crèche, à l origine de cette initiative avec Natacha Guilhem, éducatrice de jeunes enfants. Privilégier la relation Ce travail d équipe demande de la préparation en amont. Il exige d avoir accès à des activités simples et ludiques telles que des comptines à chanter, des histoires à raconter, des puzzles à reconstituer ensemble. Tout est prétexte à la rencontre qui a lieu souvent à l heure du goûter, une «Cette proximité construit des liens personnalisés dans la durée.» Sylvie Prod homme, directrice de la maison de retraite Nadar ou deux fois par mois. Le principe : un adulte pour un enfant, soit douze personnes au total. «Nous avons préféré mettre en place un petit groupe, toujours le même, afin de privilégier la relation et de prémunir les personnes âgées contre la fatigue», souligne Sylvie Juster, coordinatrice à la direction municipale de la Petite Enfance. Leur première rencontre de l année scolaire a eu lieu en octobre à la crèche. Les présentations se sont faites sous la forme d une chanson : Nous avons tous un nom Une jolie entrée en matière pour faire tomber les barrières de la timidité et s apprivoiser. «Certains petits se sont approchés et ont accepté spontanément de s asseoir près des adultes», se souvient Sylvie Prod homme, la directrice de la maison de retraite. Les binômes se sont constitués. Maintenant, tout le monde s appelle par son prénom. Ce rapport direct insuffle de la convivialité dans les échanges. «Cette proximité construit des liens personnalisés dans la durée», complète la directrice. Un bain d émotions Et les bienfaits se manifestent des deux côtés. Chacun s ouvre au monde extérieur, Sylvie Juster le constate après chaque rencontre : «Ce projet aide les petits à se socialiser en leur apportant un environnement plus large que celui du cercle familial. Certains d entre eux n ont pas forcément de grands-parents.» Du côté des «anciens», cette initiative les sort de leur isolement. «Les résidents sont très sensibles à l attention et à l écoute que leur portent les tout-petits!», confesse Sylvie Prod homme. Cette attention s exprime à travers les présents que chacun confectionne pour faire plaisir à l autre : des petits chats en laine pour les enfants, des sets de table plastifiés pour les «papis et mamies»... «Chaque rencontre est un bain d émotions!», souligne Sophia Akezouh avec enthousiasme. Quoi de plus émouvant, en effet, que de voir les «grands-parents» évoquer des épisodes de leur enfance, la larme à l œil, pour le plus grand plaisir des petits? L échange n a pas d âge. Marina Al Rubaee 13

11 reportage éducation L art et la manière d enseigner 90 % des élèves Rueillois concernés Kermesse 2013 à l école élémentaire des Bons-Raisins. du travail démarre très en amont. Chaque année, au mois de mai, les enseignants de toutes les écoles de Rueil montent un projet pédagogique, soumis à L organisation une commission qui se réunit début juin, en partenariat avec l Éducation nationale. «Quasiment toutes les demandes sont satisfaites, explique Christophe Portheault, chef de service au sein de la direction de l éducation. Environ 90 % des élèves rueillois sont concernés par ces interventions artistiques en milieu scolaire. En fonction de la qualité des projets, entre 16 et 32 heures leur sont affectées. L an dernier, 5456 heures de musique et 3634 heures d art visuel ont ainsi été assurées par nos intervenants.» Et le maire adjoint en charge de l Éducation d ajouter : «Le succès de ce dispositif s explique en grande partie par la qualité des intervenants eux-mêmes. Ce sont des artistes, mais aussi des professionnels habitués à travailler avec les enfants et à leur transmettre leurs savoirs.» P.M Depuis les années 80, Rueil s attache à faire entrer l art par la porte de la petite école. Elle fait en effet partie des premières villes qui ont généralisé l accueil de musiciens et plasticiens dans leurs écoles élémentaires. Gros plan sur ces intervenants, référents artistiques qui nourrissent l envie d apprendre et de créer de nos enfants. Sandrine Gauthier En avant la musique! Rattachés au conservatoire à rayonnement régional (C.R.R.) depuis la rentrée 2012 sur décision du maire, les intervenants en musique sont des instrumentistes confirmés, professeurs au conservatoire. «Nous sommes onze à intervenir de la grande section de maternelle au C.M.2», déclare Agnès Maurel, violoncelliste et coordinatrice des intervenants en milieu scolaire. Si de nombreux instituteurs font appel à eux pour des activités de chorale ou d éveil musical, avec découverte d instruments à la clé, d autres projets sont imaginés autour de la musique. «L an dernier, nous avons transformé le ballet Cassenoisette en comédie musicale!, raconte-t-elle. La collaboration avec les instituteurs est très importante. Une fois notre intervention terminée, nous leur laissons souvent des outils pour qu ils poursuivent le travail, qui donne souvent lieu à un spectacle. Les enfants sont ravis!»

12 éducation P.M. La palette des arts visuels Sept intervenants enseignent l art visuel. Parmi ceuxci, Sophie Hèlejules, artiste plasticienne diplômée en arts décoratifs et intervenante en milieu scolaire depuis plus de quinze ans, explique : «L art visuel couvre un très grand nombre de disciplines comme le dessin, la peinture, la sculpture, la photographie, la vidéo L idée est d adapter ces pratiques au projet de la classe dans laquelle nous intervenons et à l âge des artistes en herbe, bien entendu.» De plus, il est très fréquent que, pour un même projet, plusieurs disciplines soient abordées. Sophie Hèlejules donne un exemple concret : «La réalisation d un flip book [petit livre qui s anime quand on tourne les pages, ndlr] nécessite d assimiler les proportions du corps humain. Ensuite, je laisse les enfants libres de créer leurs personnages, puis nous terminons par une animation vidéo pour qu ils filment leur travail. Les enfants sont rapides, très doués Ils sont formidables!» Créer, apprendre et découvrir Les interventions en milieu scolaire ont bien sûr une forte dimension pédagogique. Les séances d une heure toujours en présence de l instituteur, qui est responsable de la sécurité et de la pédagogie sont une invitation à découvrir des pratiques artistiques et des métiers. C est aussi pour les enfants l occasion d apprendre en prenant du plaisir, de réaliser de belles choses et donc de se sentir valorisés. Mais ce dispositif comprend également un volet culturel, en permettant aux classes de participer à des sorties et des rencontres avec divers artistes. «À Rueil, nous avons la chance d avoir plusieurs lieux à notre disposition!», déclare Sophie Hèlejules. Un avis partagé par ses collègues musiciens qui, aussi souvent que possible, emmènent les enfants au conservatoire pour assister à des concerts. «Nous faisons beaucoup de ponts entre ces interventions en milieu scolaire et la saison du conservatoire, précise Viviana Amodeo, directrice adjointe, responsable pédagogique et artistique. Cela permet de rendre ce travail auprès des enfants plus riche, de lui donner plus d ampleur.» Kermesse 2013 à l école élémentaire Pasteur. Concert de la classe orchestre et des C.H.A.M. La classe orchestre est «la» aussi Trois instrumentistes, intervenants en milieu scolaire, ainsi que sept élèves du conservatoire et un chef d orchestre, animent un autre dispositif, assez original lui aussi : la classe orchestre (lire aussi page 23). Reconduite pour la sixième année consécutive, elle concerne exclusivement l école des Buissonnets (située en zone d éducation prioritaire) et plus particulièrement les élèves du C.E.2 au C.M.2. Comme son nom l indique, elle a vocation à constituer un orchestre symphonique, au fil de ces trois années de scolarité. «Mais la création de l orchestre n est pas l objectif premier», souligne Dominique Roquin, directeur de l école des Buissonnets. Il s agit surtout de donner aux enfants la chance de vivre une expérience hors du commun, de les fédérer autour d un but collectif et de les valoriser grâce à la pratique de la musique.» Projet de réussite scolaire à part entière, la classe orchestre se compose de trois séances hebdomadaires, deux par pupitre, c est-à-dire par instrument (violon, violon alto, violoncelle, flûte, hautbois, clarinette, saxophone, cor, trompette, trombone et percussions) et une séance nommée tutti, avec tous les instruments de l orchestre. Elle est dirigée par Christophe Roger, chef d orchestre et professeur au conservatoire de Rueil. «La particularité de cette classe est d offrir une entrée en matière directe, avec un apprentissage de la musique par la pratique de l instrument que l élève choisit en début de C.E.2, après les avoir tous essayés», précise Agnès Maurel, elle-même intervenante pour la classe orchestre depuis le début et toujours surprise par la motivation des élèves et la rapidité de leurs progrès. Lors du précédent cycle de trois ans lancé par la mairie, trois élèves se sont ainsi découvert une passion et ont choisi de poursuivre la pratique de leur instrument en intégrant le conservatoire, voire une classe à horaires aménagés musique (C.H.A.M.). Une vraie réussite éducative! 15

13 droit Que faire en cas de litige? Daniel Monier et Philippe Leroux-Hugon, conciliateurs de justice. Afin d assister les Rueillois confrontés à des litiges de la vie courante, services municipaux et intervenants bénévoles assurent des permanences hebdomadaires gratuites. Des lieux d écoute, d information, de conseil et d orientation. Yaël Simon demandeur, puis invitons la partie adverse à s entretenir avec lui, ajoute Philippe Leroux-Hugon, son homologue. Tout au long de ce processus, nous favorisons l écoute et le dialogue.» Si un compromis est atteint, un constat d accord peut être rédigé. Sinon, les parties ont la possibilité d engager une procédure judiciaire. autre question liée à la vie de famille», indique Françoise Bocquet-Durand, sa directrice. Le mercredi après-midi, la structure permet au demeurant aux parents d exercer leur droit de visite dans un environnement neutre et sécurisant. 16 u il s agisse d un différend familial, de troubles de voisinage, de démêlés avec un employeur, un bailleur, un commerçant, un prestataire de service ou une administration, vous vous sentez démuni à défaut de connaissances en droit ou intimidé par les démarches à entreprendre? Les permanences des conciliateurs de justice, avocats, juristes, médiateurs et représentants d associations spécialisées ont précisément pour objectif de vous seconder dans le cadre de litiges civils. Pour ce faire, il vous suffit de prendre rendez-vous avec l interlocuteur approprié (lire encadré), muni, le cas échéant, de vos pièces justificatives (factures, courriers, etc.). Les conciliateurs de justice Désignés par le premier président de la cour d appel, les conciliateurs de justice ont pour mission de faciliter la résolution amiable des conflits entre voisins, entre locataires et propriétaires/bailleurs, copropriétaires et syndics, créanciers et débiteurs ou encore entre clients et fournisseurs. «Nous œuvrons dans une logique de coopération, souligne Daniel Monier, conciliateur à Rueil. Les parties sont ainsi invitées à exprimer et échanger leurs points de vue de façon à élaborer ensemble une solution satisfaisante.» «Nous recevons d abord le Les avocats Si le recours à la conciliation s avère sans objet ou inefficace, la consultation d un avocat peut s avérer profitable. «Lors de nos permanences, nous donnons un premier avis aux personnes qui rencontrent des difficultés dans les domaines du droit de la famille, du logement, du travail ou des étrangers, explique M e Sophie Rivière- Mariette. Nous pouvons aussi les épauler dans la rédaction de courriers ou de demandes d aide juridictionnelle.» Les cinq avocats qui reçoivent le public au C.C.A.S. s emploient également à l orienter, au besoin, vers les services compétents. Le médiateur communal Nommé par le maire, le médiateur communal se tient à la disposition des Rueillois qui peinent à régler leurs désaccords avec une administration : Finances publiques (impôts), Sécurité sociale, caisses d allocations familiales, caisses de retraite, compagnies des eaux, d électricité, de gaz, de transports publics, etc. «Je conseille les usagers qui me sollicitent et intervient en leur faveur auprès de l administration concernée», déclare Claude Gaziot, médiateur communal. Aide et conseils Les bénévoles de l association Aide et conseils s appliquent pour leur part à prêter main-forte aux Rueillois qui réclament un accompagnement épistolaire. «Nous assistons celles et ceux qui ont besoin d aide à la rédaction de courriers ou à la constitution de dossiers (banque, assurance, demande d aide juridictionnelle, retraite, C.M.U., etc.), précise Nicole Bilhaut, qui assume une permanence au C.C.A.S. Nous offrons aussi des conseils dans le domaine notarial.» La Villa Familia Service municipal, la Villa Familia est animée par une équipe pluridisciplinaire dédiée à toutes les problématiques familiales. «Médiatrice familiale, juriste et psychologues accueillent les couples, les parents, les grands-parents, les adolescents et les enfants en situation de séparation, de conflit, de violence ou pour toute Calendrier des permanences Au C.C.A.S. : 2 place Jean-Jaurès > Avocats : lundi de 10h à 11h40 (droit des étrangers), mercredi de 9h30 à 11h10 (droit du logement et de la famille), jeudi de 18h à 19h20 (droit du travail), vendredi de 9h30 à 11h30 (droit du travail) et vendredi de 16h à 17h15 (droit de la famille) Sur rendez-vous au > Conciliateurs de justice : lundi de 13h30 à 17h et jeudi de 14h à 17h Sur rendez-vous au > Aide et conseils : un lundi sur deux de 9h30 à 10h45 et un mardi sur deux de 9h15 à 11h15 Sur rendez-vous au > Adil 92 (questions juridiques, financières et fiscales liées au logement) : 2 e lundi du mois de 14h à 17h Sur rendez-vous au > A.J.C. (aide aux victimes de violence morale) : jeudi de 14h à 18h Sur rendez-vous au > Soleil (solidarité et insertion par le logement) : mardi de 14h à 16h Sans rendez-vous > U.F.C. Que choisir 92 (litiges liés à la consommation) : 2 e et 4 e mercredi du mois de 14h à 16h30 Sans rendez-vous À l hôtel de ville : 13 boulevard Foch Médiateur municipal Sur rendez-vous au À la Villa familia : 18 boulevard Foch Juriste (mercredi), médiatrice familiale (lundi et jeudi), psychologues (lundi matin, mardi aprèsmidi, mercredi matin et vendredi) Sur rendez-vous au Au commissariat : 13 rue Charles-Floquet Adavip 92 (Association départementale d aide aux victimes d infractions pénales) : lundi de 9h à 12h et mercredi de 14h à 17h Avec ou sans rendez-vous au

14 La mairie travaille pour vous Recensement de la population : campagne 2014 En 1999, lors du dernier recensement intégral de la population française, Rueil-Malmaison comptait habitants. Depuis 2004, la nouvelle méthode retenue par l Insee pour les villes de plus de habitants repose sur un sondage annuel effectué auprès de 8 % des foyers tirés au sort, soit 2870 logements dans notre commune. Si le vôtre est concerné, vous en serez informé par courrier signé du maire et recevrez, d ici le 22 février, la visite de l un des quatorze agents recenseurs présentés ci-dessus, munis d une carte tricolore avec photo. Celui-ci vous remettra un questionnaire pour votre logement, un questionnaire pour chaque personne qui y réside et une notice d information. Il fixera avec vous un rendezvous afin de recueillir les formulaires complétés et pourra vous aider, le cas échéant, à accomplir cette démarche, à caractère obligatoire. Strictement confidentielles, les informations indiquées ne feront l objet que d une exploitation statistique par l Insee (en vertu de la loi du 7 juin 1951, aucune exploitation nominative n est autorisée). Elles permettront de définir le montant des dotations financières versées aux communes et de programmer les infrastructures et équipements publics dans les années à venir (crèches, hôpitaux, logements, établissements scolaires, transports...). Merci de réserver le meilleur accueil aux agents! Pour toute question, contactez la direction de l Administration générale au Christine Adamy Lucile Joséphine-Aublivé Pascale Barbier Nathalie Kemel Christian Barchelard Maryline Lamoureux Sandra Briand Didier Lecomte Raphaël Joséphine Samuel Maillot La réserve communale de sécurité civile en visite au duplex de l A86 Accompagnés du maire adjoint à la Sécurité des bâtiments et aux Risques majeurs et de représentants de la direction municipale de la Sécurité publique, douze membres de la réserve communale de sécurité civile (R.C.S.C.) ont pris part, le 10 janvier dernier, à la visite du duplex de l A86. Ils ont été reçus par Stéphane Bassart, responsable d exploitation de Cofiroute, qui leur a présenté les dispositifs de sécurité du tronçon souterrain de l autoroute, par lequel transitent quotidiennement véhicules. Dans l éventualité d une neutralisation du tunnel à la suite d un accident majeur, les bénévoles de la R.C.S.C. pourraient intervenir en soutien des services de secours, dans le cadre du plan communal de sauvegarde, en dirigeant provisoirement les sinistrés vers un bâtiment communal d accueil. Martine Mayet Ghania Nolet Fabienne Ortola Nathalie Rousseau Si, vous aussi, vous souhaitez rejoindre la réserve communale de sécurité civile, adressez votre candidature à securitecivile. mairie-rueilmalmaison.fr 17

15 Cette rubrique est ouverte au groupe d opposition représenté au sein du conseil municipal. Si vous pensez que la vie municipale peut s organiser sans vous, ne lisez pas cette page En effet, il n y a rien de plus insipide qu un journal municipal, s il ne constitue qu une tribune politicienne représentant la pensée unique. Et puis finalement aussi, ne votez pas. Cela n a pas de sens, et il y a un grand nombre de personnes qui le feront très bien à votre place. Mais si vous ne voulez pas céder à ce fatalisme, alors, n hésitez pas, continuez cette lecture. Les 23 et 30 mars prochain, des élections municipales auront lieu dans les communes de France et notamment à Rueil. Il s agit d élire un conseil municipal, composé d une majorité et d une opposition, chacune porteuse d un projet politique, mais surtout d idées et d actions à mener pour notre ville. C est le dialogue entre ces divers projets qui fait vivre la démocratie municipale. Voici un bref bilan de nos positions et de nos actions durant le mandat qui vient de s écouler. Parmi les principaux sujets qui vous préoccupent, nous sommes intervenus sur : - La gestion de la Ville : nous avons à TRIBUNE DE L OPPOSITION Les conseillers municipaux du groupe «Ensemble, changeons Rueil» De gauche à droite : Bertrand Rocheron, président de groupe (P.S.) - Martine Jambon, conseillère municipale (P.S.) - Cécile Alavoine, conseillère municipale (E.E.L.V.) - Marc Becquey (P.C.F.) - Roland Toulouse, conseiller municipal (P.S.) - Anne Lesens, conseillère municipale (P.S.) plusieurs reprises mis en garde la municipalité sur les menaces qui pèsent sur les caractéristiques de l endettement rueillois ainsi que sur la baisse de l investissement, préjudiciable à l équipement de la commune. - L aménagement urbain est également un grave sujet de préoccupation, car il conditionne la qualité du vivre ensemble : nous avons fortement dénoncé la construction d une tour de bureaux à Rueil-sur-Seine, finalement abandonnée, mais le déséquilibre emplois/logements demeure. à cela s ajoutent le déficit criant de logements et les efforts insuffisants pour loger les familles à revenus modestes. La volonté de mixité sociale est plus affichée que réelle. Aussi sommes-nous intervenus pour inciter la municipalité à mieux répartir le logement social, par exemple à l occasion du projet de petits collectifs rue des Carrières. Et nous resterons vigilants lors de la mise en œuvre du projet d écoquartier sur le Plateau. Nous n avons cessé de souligner l absence de projet urbanistique cohérent sur la ville, ce qui nuit à l esthétique de l ensemble. - Le déplacement est un problème que chacun rencontre quotidiennement : nous avons combattu le projet de deuxième gare au nord de la ville et avons soutenu avec succès l inscription de la gare Plateau- Mont-Valérien dans le Grand Paris Express. Mais, Rueil souffre de l absence de projet de déplacement urbain à établir dans le cadre de la communauté d agglomération, faute de la volonté nécessaire. - Sur les tarifs scolaires et plus généralement concernant les activités organisées par la Ville sur les aides apportées aux familles, notre position est claire, moins de saupoudrage, mais des aides octroyées à celles qui en ont le plus besoin. - Pour ce qui est de la vidéosurveillance, son coût élevé (investissement et traitement des informations) doit limiter son utilisation à des lieux très ciblés. Par contre, nous jugeons la présence humaine plus efficace lorsqu elle est de proximité. - La gouvernance s est révélée bien souvent peu respectueuse des droits de la minorité municipale : par exemple, pas de représentation de celle-ci dans l administration du Tam ou bien encore présentation de résolution à l ouverture du conseil municipal ne permettant pas une étude sérieuse du sujet Les exemples que nous pourrions citer sont nombreux. La démocratie se nourrit de l alternance autant que du débat : la ville n évoluera pas sans vous, sans votre implication. Alors, maintenant que vous avez lu cette page, pourquoi ne pas contribuer au changement? 19

16 patrimoine Découverte en 2000 dans des circonstances insolites, Ta-Iset, que les médias (1) ont surnommée «la momie de Rueil», réclame aujourd hui une large mobilisation pour assurer sa conservation. Retour sur le destin rocambolesque du trésor archéologique de notre ville. Yaël Simon Ta-Iset ou le mystère de la momie Après avoir traversé plus de deux millénaires, résistant vaillamment aux déprédations du temps, Ta-Iset allait connaître une fin sans gloire dans la désolante indifférence d un centre d incinération des déchets. C était sans compter sur la présence d esprit des agents municipaux de la voirie, chargés de la collecte des encombrants en ce jour de juin Sauvée des flammes Une Rueilloise, demeurée anonyme, se présente alors place de la caserne Guynemer pour y mettre au rebut les détritus entreposés dans la cave d une maison dont elle vient de faire l acquisition. Parmi ce monceau de vieilleries figure un objet atypique, dont elle ne sait trop de quel bac de tri sélectif il relève. Intrigués par cet étrange dépôt, les agents de la Ville ont l excellent réflexe d alerter la police municipale, qui vient constater les faits, et d informer le musée d histoire locale de leur sensationnelle trouvaille : un cercueil en bois contenant la momie d un enfant. Sous l œil des spécialistes Responsable du musée, Liliane Kalenitchenko prend en charge ce «dossier» inédit à la demande du maire. Forte de son entregent, elle parvient, «avec peu de moyens, mais beaucoup d investissement personnel», à dissiper une part de l énigme. «Nous avons fait appel à l expertise de la grande égyptologue Christiane Desroches-Noblecourt, qui donnait des conférences au théâtre André-Malraux, se souvientelle. Celle-ci a confirmé l authenticité de la momie et nous a recommandé de la faire radiographier, opération qui a été effectuée... dans un cabinet vétérinaire!» Par la suite, la dépouille a été soumise à un scanner à l hôpital Bégin de Saint-Mandé, dont les clichés ont été analysés par les docteurs Jouan, radiologue, et Pajoni, stomatologue. Premières conclusions L imagerie médicale dévoile un squelette complet (à l exception notable des rotules) de 92,5 cm en bon état, sans traces de traumatisme autres que celles qui ont trait aux opérations de momification. L examen de la dentition permet de déterminer l âge de l enfant, 5 ans environ. Pour sa part, la traduction des inscriptions hiéroglyphiques du cartonnage révèle son nom, Ta-Iset («celle d Isis») et, partant, son sexe féminin. Les égyptologues qui se sont penchés sur ses restes dont, récemment, Hélène Guichard, conservatrice en chef des antiquités égyptiennes du Louvre, et Maire-Noëlle Bellessort, étudiante en égyptologie au Louvre ont daté sa mort de l époque ptolémaïque ou du début de l époque romaine, soit entre le III e siècle avant l ère commune et le I er siècle. «Bien qu un soin attentif ait été apporté à l embaumement du corps, la qualité du lin utilisé et la relative sobriété du cercueil en bois blond, remontant à la XVIII e dynastie, laissent penser que Ta-Iset était issue de la classe moyenne», complète Marie-Aude Picaud, directrice du musée d histoire locale. Des questions sans réponses Son aventure n a pas manqué de piquer la curiosité des amateurs d histoire. De nombreuses spéculations ont ainsi été émises quant à la manière dont elle avait échoué au fond d une cave rueilloise, à commencer par l hypothèse selon laquelle elle aurait été rapportée d Égypte dans les bagages du général Noël Varin-Bey, officier des armées napoléoniennes ayant résidé à Rueil. Toutefois, aucune preuve historique n étaie cette supposition. «Un anneau en métal a été scellé dans le cercueil, précise Liliane Kalenitchenko. Il est donc très probable que la momie ait été employée comme ornement de quelque salon bourgeois de la fin du XIX e siècle, période où il était de bon ton d exposer chez soi des antiquités égyptiennes.» Nul doute que Ta-Iset n a pas encore livré tous ses secrets... Objectif restauration Pour en savoir plus sur son cas, en particulier sur son origine géographique, il faudrait pousser plus avant l étude des matériaux dont elle est composée. Un 20

17 patrimoine vœu qui pourrait être exaucé dans le cadre de sa restauration, chaudement préconisée par les experts. «Même s ils ont été conservés dans les meilleures conditions climatiques dans les réserves du musée, la momie et son cercueil se détériorent rapidement, ce qui nous empêche de les exposer de façon permanente (2) et compromet leur préservation à long terme, signale Marie-Aude Picaud. Les bandelettes de lin tendent à se désolidariser du corps, le cartonnage se craquelle, les pigments s altèrent, et le bois du cercueil se fissure.» Œuvre de longue haleine, requérant des centaines d heures de travail minutieux, la restauration, opérée par le C2RMF (lire encadré), est évaluée à Conscients de la valeur inestimable de Ta-Iset, désormais propriété de la Ville, le conseil municipal et la Drac (direction régionale des Affaires culturelles) ont respectivement alloué 5000 et 4000 à ce projet. «Afin de récolter les 6000 restants, une souscription a été ouverte auprès de la Fondation du patrimoine, à laquelle nous invitons le grand public à participer (lire encadré), indique Marie-Aude Picaud. Nous sommes persuadés que le sort miraculeux de cette enfant, qui vécut à la croisée de trois des plus grandes civilisations de l Antiquité (3), saura émouvoir nos concitoyens.» Grâce à votre générosité, Ta-Iset pourra bientôt entamer une seconde vie à Rueil, sous les regards admiratifs de milliers de visiteurs! (1) La momie a fait l objet d une importante couverture médiatique : Le Parisien, Le Journal du dimanche, Le Figaro, France Télévisions, la télévision publique espagnole, etc. (2) La momie n a jusqu ici été exposée qu à de très rares et éphémères occasions, après sa découverte, en 2002, et lors du premier Jubilé impérial en (3) Égyptienne, grecque et romaine. Le couvercle du cercueil en bois blond de forme géométrique présente des parties en relief au niveau du visage et de la perruque. La momie de Ta-Iset nécessite une restauration urgente. Soutenez la momie de Rueil! Orchestrée par le C2RMF (Centre de recherche et de restauration des musées de France), situé à Versailles, la restauration de Ta-Iset comprendra deux phases : > Celle de la momie proprement dite : bandelettes, pièces de cartonnage, pigments, inscriptions et iconographie funéraires > Celle du cercueil : nettoyage du bois et colmatage des fissures. PARTICULIERS, ENTREPRISES grâce à vos dons, la momie Ta-Iset et son cercueil pourront être restaurés. Ainsi, ils seront transmis aux générations futures. Chacun peut apporter sa contribution et devenir acteur de cette sauvegarde, tout en bénéficiant d une réduction d impôt.* Apportez votre soutien pour sauver ce patrimoine historique! Un don = un reçu fiscal Comment participer? Adressez votre don à : Fondation du patrimoine, délégation régionale d Île-de-France 8 passage du Moulinet, Paris - Tél. : Merci de libeller votre chèque à l ordre de : «Fondation du patrimoine - Momie de Rueil-Malmaison». Le reçu fiscal sera établi exclusivement au nom et adresse indiqués sur le chèque. Don en ligne sécurisé sur : Informations sur le projet : Musée d histoire locale de Rueil-Malmaison Marie-Aude Picaud, directrice du musée Place du 11-Novembre, Rueil-Malmaison Tél. : * Pour connaître les conditions et détails de ces avantages fiscaux, contactez la Fondation du patrimoine. Société historique de Rueil-Malmaison Christian Latou, président de l association Place du 11-Novembre, Rueil-Malmaison Tél. : Flashez ce code à l aide de votre smartphone et faites vos dons directement sur notre site Internet sécurisé 21

18 De la musique avant toute chose et partout CULTURE Les étudiants du conservatoire à rayonnement régional (C.R.R.) conservatoire municipal de Rueil, tous musiciens de l orchestre symphonique de Rueil, s impliquent de plus en plus dans la vie culturelle locale, en faisant résonner leurs accords aux quatre coins de la ville. Tour d horizon. Sur les 1300 élèves du C.R.R., 305 sont des étudiants, c est-à-dire des élèves de haut niveau destinés à une orientation musicale professionnelle et donc inscrits dans un cycle spécialisé ou de perfectionnement. Parmi ceux-ci, 63 % sont français et 37 % sont d origine étrangère, à dominante asiatique. Pour ces derniers, le cursus comporte des cours de français pour les aider à s impliquer dans la culture française. Mais plus que des cours de langue, les manifestations locales musicales auxquelles ils participent dans la ville agissent comme un levier d intégration. Un rayonnement local «Depuis l arrivée de Jean-Luc Tourret à la direction du conservatoire il y a plus de deux ans, l orchestre symphonique du C.R.R., composé d étudiants et dirigé par lui-même, se produit à Rueil lors de quatre concerts annuels (voir l encadré), explique Viviana Amodeo, directrice artistique pédagogique du C.R.R. et instigatrice des partenariats qui permettent de développer ces manifestations. Le maire a souhaité que les étudiants donnent également des concerts de musique de chambre (formation obligatoire dans leur cursus) à plusieurs occasions, telles que les vernissages ou les finissages d expositions (au château de Malmaison ou à l Atelier Grognard), les samedis musicaux de la médiathèque, les animations dans les maisons de retraite, les pauses déjeuner musicales "midi croc notes" en faveur du personnel communal et des salariés des entreprises et, bien sûr, dans le cadre de la saison artistique du C.R.R., à l auditorium du conservatoire.» C est l opportunité pour ces étudiants de jouer devant un public en situation professionnelle. Un rôle pédagogique De plus, les étudiants interviennent en tant que formateurs à travers le dispositif «orchestre à l école» mis en place à l école des Buissonnets. Ce sont eux, en effet, qui encadrent les répétitions par petits groupes, apportant ainsi aux écoliers leur savoirfaire, leur dynamisme et leur passion de la musique. Concert donné par les étudiants du C.R.R. à l Atelier Grognard, dans le cadre de l exposition Sculptura, à l automne Ensuite, l orchestre est dirigé par l un des professeurs du conservatoire. Un public conquis «Nous veillons bien entendu à ce que la programmation musicale soit en parfaite cohérence avec la thématique des expositions où ont lieu les concerts, explique Dominique Barbier, le professeur coordinateur du département musique de chambre. Il est en effet essentiel de réunir les conditions optimales pour créer la rencontre entre le public et les musiciens.» Les retours sont positifs : la musique fait naître des ambiances favorables à la détente et à la convivialité. Le public plébiscite ces interventions et se trouve souvent séduit par le talent d une violoniste ou d un pianiste. Si les parents des élèves du conservatoire, tous adhérents à la carte culture (1), se réjouissent des activités de leurs enfants musiciens, tout Rueillois est amené un jour à savourer leurs notes enchanteresses. De plus, cette année, la visite de la ville offerte aux nouveaux arrivants a fait halte au conservatoire : une jolie entrée en matière pour apprécier les charmes de notre ville! Plus d informations : crr.mairie-rueilmalmaison.fr Karine Micard (1) Carte culture : les élèves du conservatoire doivent participer à trois concerts par an afin de valider leur cursus. Les quatre concerts de l orchestre symphonique du C.R.R. Concert du 1 er avril au théâtre André- Malraux. Cette année, il aura pour thème «Musique du Nord» (œuvres de Grieg et Sibelius). Le programme est expliqué aux collégiens de Rueil qui viennent ensuite assister au concert, grâce à l initiative «éteignez vos portables» portée par le conseil général. Semaine du court-métrage en novembre. À cette occasion, une musique est spécialement composée et jouée par l orchestre symphonique. Plus de 500 enfants des écoles de Rueil assistent à la répétition générale au théâtre André-Malraux, dans un esprit de sensibilisation musicale auprès du jeune public. Concert de Noël à l église Saint-Pierre Saint-Paul. Concert du Nouvel An au théâtre André-Malraux. P.M. 23

19 Les vingt-deux Rueillois qui ont reçu les palmes du bénévolat en présence du maire, de son adjoint à la Vie associative, de Jacques Gauthier, sénateur-maire de Garches, et d Yves Menel, vice-président du conseil général. Les palmes du bénévolat, promotion 2013 Associations Le 20 décembre, au salon Richelieu, vingt-deux Rueillois ont été décorés des palmes du bénévolat. Honneur aux récompensés. Anna-Maria Conté P.M. À une époque où des doutes sont régulièrement émis sur les valeurs de la société, il n est pas inutile de rappeler que près d un quart de la population française agit régulièrement de manière bénévole au service des autres. Une distinction recherchée À Rueil, environ 4000 personnes sont bénévoles au sein des 480 associations de la ville. Produit d une tradition fortement ancrée, celles-ci constituent un formidable lien social entre les générations et entre les catégories de la population. «Sans les bénévoles, beaucoup d activités (sportives, culturelles, solidaires, citoyennes ) ne pourraient pas exister. Ils représentent des partenaires précieux pour accompagner les politiques publiques : leur dévouement force le respect!», a rappelé le maire lors de la cérémonie de remise des palmes du bénévolat, une distinction recherchée (1) placée sous le patronage du médiateur de la République. Chaque année, elle récompense les bénévoles les plus méritants, sélectionnés par un jury national composé de personnalités. Un engagement désintéressé «Même si les bénévoles ne réclament rien, les encouragements sont toujours les bienvenus!», a ajouté le maire adjoint à la Vie associative et aux Nouveaux Arrivants en remettant cette décoration honorifique, instituée par la Fondation du bénévolat, aux vingt-deux récipiendaires de la promotion Deux palmes d or, cinq d argent et quatorze de bronze qui font honneur à toute la ville. Merci à eux! (1) La promotion annuelle ne comporte que 50 palmes d or, 100 d argent et 200 de bronze. Palmes d or Solange Corbel Pierre Cochet Palmes d argent Élisabeth Dayau Anita Hauet Monique Muret Paulette Savry Pierre Varga Denise-Reine Vignal Palmes de bronze Mauricette Charbonneau Michel Delannoy Jean-Michel Gagneux Benoît Gros Jacqueline Jovelin Nicolle Kayser Marc Lopes Michel Maraine Nicole Noseda Huguette Piochon Michel Piton Pierre Poulet Jean-Luc Viais Jacques Wannesson 25

20 ENVIRONNEMENT Le prix de l eau à la loupe Autrefois presque gratuite, l eau constitue aujourd hui un véritable poste de dépense dans le budget de tous, particuliers, entreprises et collectivités. Sa facturation, peu compréhensible, suscite parfois des interrogations. Décryptage. Anna-Maria Conté englobe les activités liées à la dépollution des eaux usées (collecte, transport, traitement), ainsi que leur retour au milieu naturel. «De nombreux acteurs interviennent au cours de cette phase, notamment la commune, le Département et la Société des eaux de Versailles et de Saint-Cloud (Sevesc), pour la collecte, et le Syndicat interdépartemental pour l assainissement de l agglomération parisienne (Siaap), pour le traitement», explique Sylvain Favre, responsable du pôle énergie au sein de la direction générale des Services techniques de la Ville. Pour ce qui est des organismes publics, ils concernent les investissements réalisés en faveur de la protection des ressources et de la lutte contre les pollutions. «Dans notre région, c est à l Agence de l eau Seine-Normandie que la mission est confiée», poursuit Sylvain Favre. bâtiments communaux de "compteurs intelligents" (lire encadré), souligne Cédric Omnès, chef du service Gestion technique du patrimoine de la Ville. Nous sommes avertis par des surconsommations et pouvons instantanément intervenir pour réparer la fuite (3). Nous avons eu 300 alertes en 2013, ce qui nous a permis d éviter des pertes.» Des économies non négligeables en ces temps de restrictions budgétaires (3)! (1) En 2007, lors du premier Agenda 21, et en juin 2013, lors de la signature de l Agenda 21, saison 2. (2) Pour éviter les mauvaises surprises, la Lyonnaise des eaux offre également un service «Alerte fuite», lire encadré. Renseignements : (3) Cette action s inscrit également dans l Agenda 21, saison 2 Bien qu indiqué sur la facture, le coût de l eau est souvent méconnu des consommateurs. Des études récentes révèlent des écarts importants entre départements (variation de 1 à 3 par m 3 ). Précisée en haut et à gauche de votre facture, cette somme s élève, dans notre commune, à 4,33 le m 3. Elle comprend une série de composantes qui méritent une explication plus approfondie. L eau au robinet À l instar de la molécule H 2 O, la facture d eau se compose de plusieurs éléments : distribution, assainissement (collecte et traitement des eaux usées) et organismes publics. La première catégorie regroupe le coût du volume d eau consommé (ou son estimation), le prix des investissements nécessaires à sa production (captage, pompage, processus de potabilisation) et à l acheminement jusqu au client. Quant à l assainissement, il Fuir les fuites La moyenne annuelle de consommation d eau par habitant est d environ 150 litres par jour (soit près de 55 mètres cubes par an!). Alors, comment agir pour réduire cette dépense, coûteuse en matière économique et environnementale? «Choisir de prendre une douche plutôt qu un bain, remplir complètement la machine à laver, couper l eau lors du brossage des dents..., autant de gestes simples et efficaces que nous n avons jamais cessé de rappeler depuis le lancement de l Agenda 21 (1)», indique le maire adjoint au Développement durable. D ailleurs, c est un défi que certains Rueillois ont accepté de relever dans le cadre du dispositif Familles à énergie positive, lancé voici deux ans (lire Rueil Infos d octobre 2013).» Les fuites constituent une autre source de dépense inutile. Pour les particuliers, la comparaison avec les anciennes factures ou le contrôle régulier du compteur permet facilement de les déceler (2). Pour les collectivités ou les entreprises, cette opération est plus compliquée. «C est pourquoi, à l exemple d autres mairies ou grandes sociétés, nous avons équipé les Alerte fuite : comment ça marche? Les compteurs généraux sont équipés de modules de transmission. Quatre fois par jour, ceux-ci envoient aux services de la Lyonnaise des eaux, via des récepteurs posés sur le toit, le rapport des consommations et les alertes. 27

ÉLECTIONS MUNICIPALES BORDEAUX 23 ET 30 MARS CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 10 FÉVRIER 2014. L Office de la tranquillité publique

ÉLECTIONS MUNICIPALES BORDEAUX 23 ET 30 MARS CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 10 FÉVRIER 2014. L Office de la tranquillité publique ÉLECTIONS MUNICIPALES BORDEAUX 23 ET 30 MARS 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 10 FÉVRIER 2014 L Office de la tranquillité publique L office de la tranquillité publique Comme toute grande ville, Bordeaux

Plus en détail

ORGANISATION PÉDAGOGIQUE

ORGANISATION PÉDAGOGIQUE VILLE DE SAINT-GERMAIN-LÈS-CORBEIL ÉCOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE ERIK SATIE ORGANISATION PÉDAGOGIQUE & RÈGLEMENT INTÉRIEUR Préambule L École Municipale de Musique Erik Satie est un établissement d enseignement

Plus en détail

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Extrait de la Charte définissant la politique culturelle de la Communauté de communes LES DOMAINES D INTERVENTION DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Sa proposition

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Maison du droit et de la médiation www.ville-stains.fr

Maison du droit et de la médiation www.ville-stains.fr www.ville-stains.fr SOMMAIRE page 4 INFORMATION ET ORIENTATION page 6 ACCES AU DROIT page 8 AIDE AUX VICTIMES page 10 MEDIATION page 12 ECRIVAIN PUBLIC page 14 LEXIQUE + NOS PARTENAIRES EDITO Pour la Municipalité,

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

La Cité des arts. Cours d enseignement artistique

La Cité des arts. Cours d enseignement artistique La Cité des arts Cours d enseignement artistique Qu est-ce que la Cité des arts? La Ville de Viry-Chatillon, dans le cadre de sa politique culturelle, inscrit au cœur de ses priorités l éducation artistique

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants

Sommaire. Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants Sommaire Enfance Accueil Périscolaire et Restauration Scolaire Accueil de Loisirs Sans Hébergement Conseil Municipal Enfants 4 7 8 Jeunesse Accueil de Loisirs 9 Vie Scolaire Coordonnées des écoles Inscriptions

Plus en détail

Réunion de Rentrée FCPE

Réunion de Rentrée FCPE 8/8 Les vacances scolaires 2009/2010 06VACANCES Fin des cours Reprise des cours Toussaint Vendredi 23 octobre 2009 Jeudi 5 novembre 2009 Noël Vendredi 18 décembre 2009 Lundi 4 janvier 2010 Hiver Vendredi

Plus en détail

A L F O R T V I L L E

A L F O R T V I L L E ALFORTVILLE L écluse d Alfortville Le dynamisme et la douceur de vivre dans une ville d avenir! Alfortville réunit tous les atouts d une commune où il fait bon vivre. À seulement 3 km (1) de la Porte de

Plus en détail

Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012

Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012 Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012 Contexte : Dans le cadre de l animation du réseau des Relais Assistants Maternels des Deux-Sèvres

Plus en détail

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS

LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS Editorial 2 LES MEDIATHEQUES ET BIBLIOTHEQUE DE TALENCE UN RESEAU OUVERT A TOUS En permettant un libre accès aux livres et autres sources documentaires, ce service public contribue aux loisirs, à l information,

Plus en détail

PRATIQUER LA MUSIQUE, LA DANSE, LE THÉÂTRE avec LE CONSERVATOIRE

PRATIQUER LA MUSIQUE, LA DANSE, LE THÉÂTRE avec LE CONSERVATOIRE PRATIQUER LA MUSIQUE, LA DANSE, LE THÉÂTRE avec LE CONSERVATOIRE LE GOÛT DES ARTS La formation artistique est un aspect important de l éducation des enfants et des jeunes. Elle participe à la formation

Plus en détail

Chantez! Animés par Dominique Sylvain la chanteuse Joyshanti

Chantez! Animés par Dominique Sylvain la chanteuse Joyshanti Chantez! Cours de chant individuels et collectifs Chorale Gospel Jazz vocal et chants du monde Technique vocale et scénique Comédie musicale Thérapie par la voix et le chant Concerts et soirées privés

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS

MAISON DES ASSOCIATIONS MAISON DES ASSOCIATIONS ESPACE CLÉMENT-MAROT PLACE BESSIÈRES 2 Situé au cœur de la ville à l espace Clément- Marot, la Maison des associations a pour vocation de promouvoir et de faciliter la vie associative.

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE ANTONAVES, CHATEAUNEUF DE CHABRE, RIBIERS CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE VAL BUËCH-MÉOUGE - HAUTES ALPES - PRINCIPES FONDATEURS Une commission d élus des communes d Antonaves, Châteauneuf de Chabre, Ribiers

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES

Guide. Seniors. Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés. à QUINT-FONSEGRIVES Guide Seniors Mieux connaître et utiliser les services aux Aînés à QUINT-FONSEGRIVES Le devoir de solidarité envers nos aînés est une nécessité morale. Nous ne pouvons être heureux que si nos seniors le

Plus en détail

Guide de la Rentrée 2013/2014

Guide de la Rentrée 2013/2014 Mise en place de la Réforme des nouveaux rythmes scolaires Sommaire LES NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES...P3 LES JOURNÉES DE VOS ENFANTS A PARTIR DE SEPTEMBRE...P4-5 Les temps d accueil de vos enfants 1- Les

Plus en détail

C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000 BAR LE DUC

C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000 BAR LE DUC Centre Hospitalier Centre Social LIDL Zone commerciale LAEP La Maison de Souricette Pont Triby Mac Do Gare SNCF C.C.A.S. Centre Socioculturel De la Côte Sainte Catherine 1 Place Sainte Catherine 55000

Plus en détail

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS Vous pouvez aussi trouver ou chercher des musiciens : sur le site de la Cité

Plus en détail

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS

D 4. Handicap COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS D 4 COHESION SOCIALE ENTRE LES POPULATIONS, LES TERRITOIRES, LES GENERATIONS Les spécificités urbanistiques du territoire vélizien soulignent l enjeu de l accessibilité de la ville aux personnes à mobilité

Plus en détail

re Pa entre-ville Mondeé Renseignements : service Citoyenneté / Tél.: 01 47 32 67 26 service Commerce / Tél.: 01 47 32 66 56

re Pa entre-ville Mondeé Renseignements : service Citoyenneté / Tél.: 01 47 32 67 26 service Commerce / Tél.: 01 47 32 66 56 bre m e c é du 5 d r vie n a j 4 au re i o n i t Pa entre-ville en c l i e Ru l ë e fêt No March du Mondeé Place d e l Égli 12, 13, 14 se décemb re 2014 Renseignements : service Citoyenneté / Tél.: 01

Plus en détail

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale

La solidarité. au quotidien. Centre communal d action sociale L e d o s s i e r La solidarité Centre communal d action sociale au quotidien Chômage, contrats précaires, ruptures familiales comment faire pour vivre quand on n a pas assez d argent? Quand on ne sait

Plus en détail

Nous pouvons donc prétendre par expérience que les vacances peuvent être utilisées comme outil social au service de l insertion.

Nous pouvons donc prétendre par expérience que les vacances peuvent être utilisées comme outil social au service de l insertion. Le projet «partir en vacances» est né en janvier 2010 suite à un appel à projet lancé par l association Vacances Ouvertes. Cette réponse nous a permis d accompagner des familles en grande difficulté sociale

Plus en détail

Point d Accès au Droit

Point d Accès au Droit Point d Accès au Droit p. 3 Editorial p. 4 Point d Accès au Droit p. 5 Les métiers : le notaire, l huissier, l avocat, l écrivain public, le conciliateur de justice, le médiateur familial, le conseiller

Plus en détail

Charte du Conseil des enfants

Charte du Conseil des enfants Juillet 2014 Charte du Conseil des enfants Notre monde actuel connaît une révolution technologique sans précédent, marquée notamment par des modifications fondamentales de nos moyens de communication et

Plus en détail

Musique Danse Art dramatique

Musique Danse Art dramatique ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016 CONSERVATOIRE DE NÎMES Musique Danse Art dramatique RÉINSCRIPTION 2 rue de la Prévôté 30000 Nîmes 04.66.76.71.59 CONSERVATOIRE DE NÎMES 2, rue de la Prévôté 30000 - Nîmes 04 66

Plus en détail

Un accompagnement sur-mesure

Un accompagnement sur-mesure Un accompagnement sur-mesure Vous souhaitez vous installer près de Bordeaux, où qualité de vie se conjugue avec dynamisme économique? Au cœur du Parc Gironde Synergies (35 min au nord de Bordeaux), dans

Plus en détail

de l office de tourisme 1/12

de l office de tourisme 1/12 de l office de tourisme 1/12 Vous êtes acteur de la vie touristique? Ensemble, réalisons vos objectifs! Accroître votre notoriété Promouvoir votre activité Rejoindre un réseau fort de 215 adhérents Bénéficier

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES

ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES ACCUEILS DE LOISIRS PERISCOLAIRES VILLE DE VALOGNES PROJET PEDAGOGIQUE Accueil des matins, midis et soirs, Temps d Activités Périscolaires (T.A.P.) - 1 - INDEX 1 Les objectifs permanents 1-1 Bien-être,

Plus en détail

Association LA BAIGNOIRE

Association LA BAIGNOIRE Association LA BAIGNOIRE Organisation de rencontres et d événements artistiques Projet d un café culturel : lieu convivial et d échanges Un café culturel, un espace de rencontre(s), un lieu de promotion

Plus en détail

Conservatoire. de Carcassonne Agglo

Conservatoire. de Carcassonne Agglo Conservatoire de Carcassonne Agglo renseignements Conservatoire Intercommunal de Carcassonne Agglo Quartier Prat Mary - Avenue Jules Verne Tél. : 04 68 10 56 35 conservatoire@carcassonne-agglo.fr Coût

Plus en détail

RAPPORTN 12.250 CP SUBVENTION DE FONCTIONNEMENTPOURLESGROUPESD'ENTRAIDE MUTUELLE- ANNEE2012 DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLESOLIDARITES

RAPPORTN 12.250 CP SUBVENTION DE FONCTIONNEMENTPOURLESGROUPESD'ENTRAIDE MUTUELLE- ANNEE2012 DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLESOLIDARITES RAPPORTN 12.250 CP SUBVENTION DE FONCTIONNEMENTPOURLESGROUPESD'ENTRAIDE MUTUELLE- ANNEE2012 DIRECTIONGENERALEDESSERVICES PÔLESOLIDARITES Direction : Personnes âgées et handicapées, santé DEPARTEMENT DES

Plus en détail

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE

Envoyé en préfecture le 13/07/2015 Reçu en préfecture le 13/07/2015 Affiché le ID : 091-219102282-20150625-CM20150625_08-DE 1 Préambule Chaque usager doit être conscient des droits et devoirs qu entraîne son inscription et la fréquentation à des activités municipales. Ce règlement intérieur a été adopté en conseil municipal

Plus en détail

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience

«Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience «Donnons envie aux entreprises de faire de la Formation continue à l Université!» (Stand D07) La formation continue à l Université Fiche expérience UNIVERSITE PARIS 8 ENTREPRISE FNAIM Monter les salariés

Plus en détail

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports

Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication. Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Fleur PELLERIN Ministre de la Culture et de la Communication et Patrick KANNER Ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports Grand programme de service civique dédié à la culture «Citoyens de la culture»

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

APPEL À RESIDENCE 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E

APPEL À RESIDENCE 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E édition #6 APPEL À RESIDENCE 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E L association Les Têtes de l Art est spécialisée dans l accompagnement de projets artistiques pluridisciplinaires participatifs. Depuis 2010 elle

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE «JEUNE PUBLIC» Samedi 5 septembre 2014 de 10h00 à 18h00 JOURNEE DECOUVERTE DES ACTIVITES CULTURELLES

DOSSIER DE PRESSE «JEUNE PUBLIC» Samedi 5 septembre 2014 de 10h00 à 18h00 JOURNEE DECOUVERTE DES ACTIVITES CULTURELLES DOSSIER DE PRESSE JOURNEE DECOUVERTE DES ACTIVITES CULTURELLES «JEUNE PUBLIC» Samedi 5 septembre 2014 de 10h00 à 18h00 CENTRE CULTUREL DE SAINT-RAPHAEL SOMMAIRE f CULTURE MÔMES page 3 PROGRAMMATION AGGLOSCENES

Plus en détail

Charte de la vie associative

Charte de la vie associative COMMUNE DE ROQUES SUR GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE Charte de la vie associative Engagements réciproques entre la MUNICIPALITE et les ASSOCIATIONS Roquoises Sommaire : Page - Préambule 2 - Engagements

Plus en détail

École du Louvre. prépasup. Test probatoire d accès en 1 e année. www.ipesup.fr. Département Terminales 2015-2016. 16 B, rue de l Estrapade 75005 Paris

École du Louvre. prépasup. Test probatoire d accès en 1 e année. www.ipesup.fr. Département Terminales 2015-2016. 16 B, rue de l Estrapade 75005 Paris Département Terminales 2015-2016 École du Louvre Test probatoire d accès en 1 e année prépasup 01 42 77 27 26 www.ipesup.fr Etablissement d enseignement supérieur et secondaire privé 16 B, rue de l Estrapade

Plus en détail

PARTAGEONS ESPACE PUBLIC! NOTRE PROGRAMME DU 16 AU 222 SEPTEMBRE. Semaine Européenne de la mobilité

PARTAGEONS ESPACE PUBLIC! NOTRE PROGRAMME DU 16 AU 222 SEPTEMBRE. Semaine Européenne de la mobilité PARTAGEONS NOTRE ESPACE PUBLIC! Semaine Européenne de la mobilité PROGRAMME DU 16 AU 222 SEPTEMBRE Vous souhaitez faire du vélo votre mode de déplacement quotidien mais les distances de la ville vous freinent?

Plus en détail

CLASSES À HORAIRES AMENAGÉS

CLASSES À HORAIRES AMENAGÉS CLASSES À HORAIRES AMENAGÉS MUSIQUE ET DANSE Collège Année 2015-2016 [Clôture des inscriptions vendredi 24 avril 2015] SOMMAIRE FONCTIONNEMENT DE LA SIXIEME A LA TROISIEME Informations générales Contenus

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008. I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ

CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008. I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ CONSEIL MUNICIPAL JEUNES 1 er Mandat 2008 Bilan 2008 I Présentation des visites effectuées en lien avec les commissions en charge par le CMJ - Aide Aux Personnes Solidarités - Sécurité / Environnement

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Association de Gestion des Appartements Temporaires

Association de Gestion des Appartements Temporaires Association de Gestion des Appartements Temporaires Projet associatif 2012/2015 AGATE est une association loi 1901, née en 2003 de la réflexion de la communauté soignante de l hôpital ESQUIROL (aujourd

Plus en détail

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009

PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 PROCES VERBAL DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 JUIN 2009 Sous la présidence de Monique DELESSARD, maire. Le CONSEIL MUNICIPAL, 1. BUDGET SUPPLEMENTAIRE COMMUNE EXERCICE 2009 Par 33 VOIX POUR (dont

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Chantez! Animés par Dominique Sylvain alias Joyshanti, la créatrice d

Chantez! Animés par Dominique Sylvain alias Joyshanti, la créatrice d Chantez! Cours de chant individuels et collectifs Chorale Gospel Chorale variété, jazz vocal et chants du monde Technique vocale et scénique Atelier d auteurs compositeurs COM ÉD I E M U S I CA L E Animés

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

COMPTE RENDU DE LA REUNION PLENIERE. DU CONSEIL DE VILLAGE des Mazurières. Mercredi 17 juin 2015-20h Mairie de Village 69, avenue de la Fouilleuse

COMPTE RENDU DE LA REUNION PLENIERE. DU CONSEIL DE VILLAGE des Mazurières. Mercredi 17 juin 2015-20h Mairie de Village 69, avenue de la Fouilleuse Compte-rendu reçu au service Citoyenneté le 24 juin 2015 Hôtel de Ville, le 10 juillet 2015 COMPTE RENDU DE LA REUNION PLENIERE DU CONSEIL DE VILLAGE des Mazurières Mercredi 17 juin 2015-20h Mairie de

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Conditions. Être âgé(e) de 60 ans et plus sur présentation d une pièce d identité.

Conditions. Être âgé(e) de 60 ans et plus sur présentation d une pièce d identité. Conditions Être âgé(e) de 60 ans et plus sur présentation d une pièce d identité. Justifier d une adresse sur la ville d Évreux (quittance de loyer, facture récente d eau, d électricité, de gaz ou de téléphone

Plus en détail

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle

Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Contribution pour le développement de l éducation artistique et culturelle Mener une politique culturelle favorisant l éducation artistique pour les jeunes suppose l inscription de cette action en lien

Plus en détail

Plan détaillé du règlement intérieur

Plan détaillé du règlement intérieur Plan détaillé du règlement intérieur Présentation 1. Les fonctions de la directrice. A) Son rôle auprès des enfants B) Son rôle auprès des familles C) Son rôle auprès du personnel D) Son rôle administratif

Plus en détail

Cet été venez découvrir La naissance d un musée

Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée Dossier de presse Été 2015 Programmation culturelle Cet été venez découvrir La naissance d un musée En

Plus en détail

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois

Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Projet pédagogique de l Accueil de Loisirs périscolaire Ecole maternelle et primaire Henri Puchois Année 2013-2014 Contexte La ville de LAVENTIE est une commune en pleine expansion démographique, et, grâce

Plus en détail

montfermeil 2 0 1 4-2 0 1 5 THÉÂTRE

montfermeil 2 0 1 4-2 0 1 5 THÉÂTRE montfermeil GUIDE CULTUREL 2 0 1 4-2 0 1 5 MUSIQUE DANSE THÉÂTRE ARTS PLASTIQUES LANGUES ÉTRANGÈRES MÉDIATHÈQUE LUDOTHÈQUE [ L édito] Chers Montfermeillois, chères Montfermeilloises, Une nouvelle année

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM)

Guide de création d une maison d assistants maternels (MAM) 2013 (MAM) Édito Le Conseil général et la Caisse d allocations familiales du Finistère favorisent le développement des modes d accueil de la petite enfance Le Conseil général du Finistère et la Caisse

Plus en détail

1 - Le Conservatoire. 2 - L éveil. 3 - L initiation. 4 - L enseignement de la musique. 8 - L enseignement de la danse. 12 - Les informations pratiques

1 - Le Conservatoire. 2 - L éveil. 3 - L initiation. 4 - L enseignement de la musique. 8 - L enseignement de la danse. 12 - Les informations pratiques Sommaire 1 - Le Conservatoire 2 - L éveil 3 - L initiation La musique La danse 4 - L enseignement de la musique 4 - Le cursus 6-7 - Les disciplines enseignées 8 - L enseignement de la danse 8 - Le cursus

Plus en détail

Salle Sabine Sani. saison 15/16

Salle Sabine Sani. saison 15/16 saison 15/16 Sommaire La MJC intercommunale - à Ay en quelques mots 2 Nouveautés 3 Danse 4 Musique 4 Théâtre - Lecture - Cirque 5 Sport et loisirs 5 Nos Partenaires 6 Conditions générales 7 Activités www.mjc-ay.com

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

L alternative innovante de formation artistique à Bordeaux

L alternative innovante de formation artistique à Bordeaux L alternative innovante de formation artistique à Bordeaux Global Créative School L ATELIER DES BEAUX ARTS SUP Au cœur de la métropole de Bordeaux L Atelier des Beaux Arts Sup, est un pôle pluridisciplinaire

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

- Circulaire n 4 - Chers parents, chers collégiens,

- Circulaire n 4 - Chers parents, chers collégiens, - Circulaire n 4-25 février 2014 S7-D1-2 Chers parents, chers collégiens, En ces jours de la fin février, nous sommes entrés dans le troisième trimestre de cette année scolaire. C est une année qui sera

Plus en détail

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E

APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E édition #6 APPEL À PROJET 2015 NOAILLES MARSEILLE 1 E L association Les Têtes de l Art est spécialisée dans l accompagnement de projets artistiques pluridisciplinaires participatifs. Depuis 2010 elle porte

Plus en détail

Ecole Intercommunale de Musique et de Danse INSCRIPTIONS. Permanences

Ecole Intercommunale de Musique et de Danse INSCRIPTIONS. Permanences Ecole Intercommunale de Musique et de Danse INSCRIPTIONS Permanences Lieu : 25 rue de la République à Cluny Contact : 09 66 82 25 48 ecole-de-musique-et-danse@enclunisois.com Réinscriptions du 15 au 19

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

TOUT L MONDE DEHORS 2014

TOUT L MONDE DEHORS 2014 TOUT L MONDE DEHORS 2014 VILLE DE LYON DIRECTION DES EVENEMENTS ET DE L ANIMATION ORIENTATIONS GENERALES 2014 Après 12 ans d existence, Tout l monde dehors continuera à proposer, dans les 9 arrondissements

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant.

PROJET PEDAGOGIQUE. 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. PROJET PEDAGOGIQUE I - LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES : 1/ Assurer le bien-être, la sécurité physique, affective, morale et matérielle de l enfant. Moyens à mettre en œuvre pour atteindre l objectif : Etre

Plus en détail

Service de la. Petite. Enfance. Ville de Vernier

Service de la. Petite. Enfance. Ville de Vernier Service de la Petite Enfance Ville de Vernier Préface de Thierry Apothéloz Pour Vernier, il y a 10 ans, municipaliser le secteur de la petite enfance a été une décision ambitieuse, visionnaire et un acte

Plus en détail

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne.

ÉDITO. Centre social municipal Chico Mendes. Centre multisports Jean Haniquaut. Services techniques. Espace Jules Verne. 24 ÉDITO PLAN DES STRUCTURES Pierre ANSART Maire de Beaurains et Vice-Président de la C.U.A. Page 2 Page 19 Mener une politique de la ville tournée vers les autres est un des fondements du mandat qui s

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

mission de service public culture sportive l organisation de rencontres l apprentissage de la citoyenneté l association d école

mission de service public culture sportive l organisation de rencontres l apprentissage de la citoyenneté l association d école Le Ministère de l Education Nationale a confié à l USEP une mission de service public portant sur : la construction d une culture sportive par l organisation de rencontres, l apprentissage de la citoyenneté

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 Introduction Depuis plusieurs années, la ville de Canéjan s est fortement engagée en faveur de l éducation considérée comme un champ

Plus en détail

Conseil d école du 24 mars 2014. Monsieur Le Maire et les membres de la commission vie scolaire

Conseil d école du 24 mars 2014. Monsieur Le Maire et les membres de la commission vie scolaire Conseil d école du 24 mars 2014 Présents : Les enseignantes Les représentants des parents d élèves Monsieur Le Maire et les membres de la commission vie scolaire Mme Merle D.D.E.N Excusés : Mme Rolland

Plus en détail

Guide Pratique Senior Schiltigheim

Guide Pratique Senior Schiltigheim Guide Pratique Senior Schiltigheim Sommaire Sommaire Edito p. 5 > le CCAS / Centre Communal d Action Sociale > le Foyer Soleil / Résidence «Le Marronnier» > la Maison du 3 e Age > l OPAS / Office des

Plus en détail

Les habitants acteurs de la transformation

Les habitants acteurs de la transformation Les habitants acteurs de la transformation Placer l habitant au cœur des réflexions Actions de concertation et de participation Développer le lien social Favoriser le développement économique et l insertion

Plus en détail

Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles»

Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles» Château de Versailles, France : l accessibilité du public au coeur des enjeux du «Grand Versailles» FICHE D IDENTITÉ Type d établissement : château - musée Localisation : France Principales interventions

Plus en détail

partager à vous de jouer! souffler Frotter PINCER Apprendre inventer GRATTER frapper chanter Toucher

partager à vous de jouer! souffler Frotter PINCER Apprendre inventer GRATTER frapper chanter Toucher Ecole de musique intercommunale à vous de jouer! partager souffler Frotter Apprendre PINCER inventer GRATTER frapper Toucher chanter Mot du Président Préparer un avenir harmonieux Que de chemin parcouru

Plus en détail

La Fondation a attribué 50 000 en 2008.

La Fondation a attribué 50 000 en 2008. Bailleurs / s Procédure Nature de l aide Contenu du Critères d éligibilité Agir sa Vie Contact : Tél : 06 07 09 61 17 Email : info@fasv.org Domaine éducation, social, humanitaire La sélection des projets

Plus en détail

Étudier à l Université Bordeaux Montaigne

Étudier à l Université Bordeaux Montaigne + d infos sur etu.u-bordeaux-montaigne.fr Université Bordeaux Montaigne Domaine universitaire F-33607 PESSAC Cedex Tél. +33 (0)5 57 12 44 44 Réalisation : service communication Composition et impression

Plus en détail

PREAMBULE. Le présent règlement a pour objet de définir les règles de fonctionnement des dispositifs périscolaires.

PREAMBULE. Le présent règlement a pour objet de définir les règles de fonctionnement des dispositifs périscolaires. PREAMBULE Le présent règlement a pour objet de définir les règles de fonctionnement des dispositifs périscolaires. Il fixe auprès des usagers que sont les parents et les élèves, les modalités d utilisation

Plus en détail

REGLEMENT. (Applicable à partir de la rentrée scolaire 2013-2014) Délibération du Conseil Municipal en date du 3 juin 2013

REGLEMENT. (Applicable à partir de la rentrée scolaire 2013-2014) Délibération du Conseil Municipal en date du 3 juin 2013 ECOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE DE VALOGNES Ville de Valognes Direction de l Action Familiale, Educative et Sociale REGLEMENT (Applicable à partir de la rentrée scolaire 2013-2014) Délibération du Conseil

Plus en détail

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant

édito sylvie VAndAmme Première Adjointe déléguée à l Avenir de l Enfant RYTHMES SCOLAIRES sommaire Edito Réforme des rythmes s à marquette : mode d emploi L agenda des petits les parcours «découvrir et s épanouir» en maternelle l agenda des grands les parcours «découvrir et

Plus en détail

VERSAILLES CONSERVATOIRE. Livret de l étudiant. Licence Musique, interprétation et patrimoine ÀRAYONNEMENTRÉGIONALDE

VERSAILLES CONSERVATOIRE. Livret de l étudiant. Licence Musique, interprétation et patrimoine ÀRAYONNEMENTRÉGIONALDE CONSERVATOIRE ÀRAYONNEMENTRÉGIONALDE VERSAILLES Livret de l étudiant En Formation supérieure de musicien interprète Licence Musique, interprétation et patrimoine ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 LICENCE MUSIQUE

Plus en détail

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets

Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Bourse nationale d expérimentation en faveur de la participation des habitants Appel à projets Contexte Réaffirmés par le Comité Interministériel des Villes (CIV) du 19 février 2013, l engagement citoyen

Plus en détail

MAISON DE QUARTIER LA MANO 2015-2016. Programme des activités

MAISON DE QUARTIER LA MANO 2015-2016. Programme des activités MAISON DE QUARTIER LA MANO 2015-2016 Programme des activités Plus de 7 000 associations contribuent chaque jour à l effervescence de notre ville. Elles participent à la cohésion sociale et à la solidarité.

Plus en détail

N hésitez pas à franchir le seuil de la Maison des associations. J. M. Vayssouze-Faure Maire de Cahors

N hésitez pas à franchir le seuil de la Maison des associations. J. M. Vayssouze-Faure Maire de Cahors Situé au cœur de la ville à l espace Clément-Marot, la Maison des associations a pour vocation de promouvoir et de faciliter la vie associative. La Municipalité permet ainsi aux associations adhérentes

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

Martine Legrand 1 er Adjointe au Maire, Culture, Patrimoine historique et Vie associative Conseillère Régionale d Ile-de-France

Martine Legrand 1 er Adjointe au Maire, Culture, Patrimoine historique et Vie associative Conseillère Régionale d Ile-de-France EDITO/ La rentrée s annonce, période vouée aux changements et aux résolutions en tout genre!!! Après un été on l espère ressourçant pour le plus grand nombre, et bien que l actualité internationale n ait

Plus en détail

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance Edito Avec ses trois structures au service des parents d enfants en bas âge (multi-accueil, halte-garderie et relais assistantes maternelles), Sassenage se donne les moyens d accompagner au mieux les jeunes

Plus en détail