LES PAYS, TERRITOIRES DE DEVELOPPEMENT AU SERVICE DE LA GOUVERNANCE LOCALE ET DE LA MASSE CRITIQUE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES PAYS, TERRITOIRES DE DEVELOPPEMENT AU SERVICE DE LA GOUVERNANCE LOCALE ET DE LA MASSE CRITIQUE"

Transcription

1 DOCUMENT PREPARATOIRE TABLE RONDE ASSEMBLEE NATIONALE "GOUVERNANCE EN MILIEU RURAL"? LES PAYS, TERRITOIRES DE DEVELOPPEMENT AU SERVICE DE LA GOUVERNANCE LOCALE ET DE LA MASSE CRITIQUE Document préparatoire à la contribution de l'apfp à la table ronde sur la "Gouvernance en milieu rural", organisée le 5 Juillet 2011 par le groupe de travail du Comité d'évaluation et de contrôle des politiques publiques de l'assemblée Nationale sur "la politique d'aménagement du territoire en milieu rural", co-présidée par les députés Jérôme BIGNON, Député de la Somme, et Germinal PEIRO, Député de la Dordogne. OBJET DE LA TABLE RONDE DU 5 JUILLET 2011 La problématique de la table ronde était l adéquation des modalités de gouvernance locale à la définition et la mise en œuvre d une stratégie de développement des territoires ruraux. Il s agissait d examiner dans quelle mesure les modalités de gouvernance locale actuellement pratiquées sont à même de constituer des " territoires de projet " souples, pour fédérer les intercommunalités et pour permettre le développement d une capacité d innovation et d entreprendre, sans pour autant rajouter un niveau supplémentaire de structure administrative. Il existe indubitablement un effet de taille en deçà duquel l action publique n est pas optimale ; un équilibre doit être trouvé entre reconnaissance de la diversité des situations locales et respect du principe d égalité de traitement sur tout le territoire de la République. Les objectifs sont d'évaluer les différents types de regroupement communaux : syndicats, communautés de communes (notamment dans les travaux actuels des schémas départementaux de coopération intercommunale), " Pays ". Ces regroupements seront étudiés en lien avec les structures de massif, les parcs nationaux et les conseils généraux - notamment en cas de contractualisation avec les cantons -, voire les conseils régionaux. Sera également abordée la capacité des territoires à définir une stratégie de développement (SCoT ) et à disposer de ressources humaines permettant une ingénierie administrative et un portage de projets. PLAN I - OBJECTIFS ET APPORTS DES PAYS... 2 II - PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES PAYS : PAYS, COMMUNES ET COMMUNAUTES... 2 III - LES ACTIONS DES PAYS : ENTRE SCHEMAS, MUTUALISATION ET RATIONALISATION... 7 IV - L'INGENIERIE... 9 V - L'EFFET LEVIER DES COFINANCEMENTS... 9 VI - LA GOUVERNANCE VII - ECHELON INTERMEDIAIRE ET INTERTERRITORIALITE VIII - EN RESUME IX- CINQ PROPOSITIONS Audition APFP/ E. Blessig-G. Doré / Mission "Politique d'aménagement du territoire en milieu rural - Assemblée Nationale Page 1

2 I - OBJECTIFS ET APPORTS DES PAYS Les lois d'aménagement et de développement du territoire (Lois Pasqua et Voynet) ont conçu le Pays comme : Un espace volontaire de coopération entre communautés et communes (sans transfert de compétences obligatoires) : o dans des configurations diverses en termes de densité et de caractéristiques physiques, de taille des communes (souvent avec une recherche de masse critique, face à l étroitesse de nombreuses communautés), de répartition des rôles et de mutualisation entre Communautés de communes et parfois d agglomération (maîtrise d ouvrage par les communautés au titre de leurs compétences, mais parfois par certains syndicats mixtes de Pays) o dans un objectif d articulation rural-urbain (plus ou moins prononcé) Un projet de développement et d aménagement à un niveau infradépartemental, voire parfois interdépartemental sur des enjeux structurants (économie/emploi, tourisme, santé, numérique ) Une gouvernance articulant décisions d élus et implication des milieux socio-professionnels et associatifs locaux (Conseils de développement associés) et facilitant les apprentissages de travail commun Selon des modalités et des configurations diversifiées, les Pays offrent un cadre de coopération souple entre des Communautés de communes et / ou d'agglomération aux compétences intégrées, et en complémentarité, alors que perdure le besoin de structures syndicales (syndicats à la carte). Si les Pays ne sauraient être le cadre unique de cette coopération (parfois des projets de taille infra-pays ou supra), ils constituent une échelle de planification (entre des communautés souvent encore trop petites et les départements aux surfaces étendues), tout en devant s'articuler désormais plus fortement avec des communautés aux fonctions opérationnelles accrues et en recherchant des adaptations de périmètres en fonction de nouvelles mobilités et polarités. De par leur ingénierie -de type "Agence de développement"- et de leur plus grande capacité prospective, les Pays s'avèrent souvent en mesure d'initier de nouveaux projets, sans prétendre pour autant au monopole de l'innovation, et ils constituent aussi dans de nombreux cas un niveau de territorialisation de leurs politiques pour les collectivités supérieures (Département, Région, Etat). L'aménagement du territoire de la France peut ainsi s'appuyer sur un maillage de "territoires organisés" : Pays (plus de 350 reconnus), Agglomérations, Parcs Naturels Régionaux (PNR). II - PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES PAYS : PAYS, COMMUNES ET COMMUNAUTES A. Pays : 80% du territoire, communes (82%), 47% de la population Principales données 1 Pays Communautés Nombre d habitants Moyenne : hab. Médiane : hab hab. (1999) (2009) Nombre de communes 80 communes 13 communes Entre moins 30 communes et plus de 200 communes Nombre de communautés De 1 à 20 communautés (moyenne : 6) B. Pays et articulation rural/urbain Alors que les Pays sont souvent identifiés aux bassins de vie, ils regroupent en fait actuellement, selon la définition de l'inra et de l'insee, de 2003, en moyenne sept bassins de vie (Diallo, Lépicier, 2010) correspondant souvent plus à une échelle cantonale de communauté de communes. 1 Source : APFP, 2010, Panorama des Pays et AdCF, 2009, Portrait des intercommunalités rurales Audition APFP/ E. Blessig-G. Doré / Mission "Politique d'aménagement du territoire en milieu rural - Assemblée Nationale Page 2

3 En se fondant sur les données du recensement de 2006, et selon la classification de l'insee en espaces à dominante urbaine (aires urbaines) et à dominante rurale, il y a presque autant de Pays urbains (28 %) que de Pays ruraux (30 %), cependant que les Pays périurbains représentent 12 %, et que les Pays composites (rural/urbain) constituent 28 % de l'ensemble des Pays (Diallo, Lépicier, 2010). Catégorie Définition % Pays % population totale Pays Pays d agglomération Plus de 70% de la population en EDU 28 % 50 % et urbains (Espace à Dominante Urbaine) et au moins un pôle urbain Pays périurbains Plus de 70% de la population en EDU et 12 % 8 % en rural sous influence urbaine Pays ruraux Plus de 70% de la population en EDR 330 % 16 % Pays composites Moins de 70% de leur population en EDU 28 % 27 % et en EDR (Espace à Dominante Rurale) à la fois EDU : Espace à Dominante Urbaine (Cf. "aire urbaine" basée sur relations domicile-travail (40% de navetteurs) ; EDR : Espace à Dominante Rurale B. Diversité de configurations Typologie organisationnelle des Pays Nombre de Pays concernés (parfois appartenance à plusieurs catégories) Pays autour de Communautés d'agglomération 73 (dont 5 autour de CU), 18% des Pays, 39% des CA Pays de plus de 90 communes 126 Pays proches de la moyenne 50/80 communes : 110 Pays ; 60/ hab. : 70 Pays Pays chevauchant un PNR de diverses manières 140 Pays (+ CDDRA) Pays au petit nombre de Communautés 27 (1 communauté), 27 (2 communautés), 54 (3 communautés) Structure juridique des Pays Syndicats mixtes : 51% Associations : 31% ; GIP : 6% ; Informel : 12% C. Pays et communautés Une récente typologie du CESAER (Diallo, Lépicier, 2011) de la structuration intercommunale des Pays permet de distinguer : 1) les fédérations des Communautés de communes de loin dominantes (70% des Pays), qui s'observent dans tous les types spatiaux (rural, urbain ) de Pays : - Ces fédérations regroupent en moyenne 5 Communautés de communes par Pays, avec un nombre plus réduit en Pays périurbains (moins de 4) - Les fédérations dominées par les Communautés de communes à TPU sont les plus représentées, mais beaucoup de Pays ne connaissent pas d'homogénéité de régime fiscal entre les communautés qui les composent 2) les Communautés d'agglomérations associés à des Communautés de communes, logiquement présentes dans les Pays agglomération et les Pays composites. Dans ces configurations, les Communautés de communes en TPU sont plus fréquentes. 3) les Pays-Communautés, très peu nombreux et présents majoritairement dans les Pays ruraux. D. Les évolutions proposées dans les SDCI en 2011 devraient impacter différemment les Pays : 1. Fusion de Communautés en une seule dans les petits Pays, avec nécessité de coopérations à une échelle plus large, 2. Risque d'implosion de Pays du fait de déséquilibres internes avec la constitution d'une grosse Communauté de communes au côté d'une ou deux petites, entraînant un risque d'implosion, 3. Reconfiguration de Pays aux marges du fait de reconfiguration de Communautés (fusion, rattachement de communes isolées), avec nécessité de revoir la composition du Pays dans le cas de syndicat mixte. Audition APFP/ E. Blessig-G. Doré / Mission "Politique d'aménagement du territoire en milieu rural - Assemblée Nationale Page 3

4 Audition APFP/ E. Blessig-G. Doré / Mission "Politique d'aménagement du territoire en milieu rural - Assemblée Nationale Page 4

5 Audition APFP/ E. Blessig-G. Doré / Mission "Politique d'aménagement du territoire en milieu rural - Assemblée Nationale Page 5

6 Audition APFP/ E. Blessig-G. Doré / Mission "Politique d'aménagement du territoire en milieu rural - Assemblée Nationale Page 6

7 III - LES ACTIONS DES PAYS : ENTRE SCHEMAS, MUTUALISATION ET RATIONALISATION Les interventions principales des Pays structurent les actions locales en terme : - de services à la population : schémas de services à la population, maisons de services ou relais de services publics, santé (projets territoriaux de santé ou maisons de santé ), accueil et maintien de population, culture (élaboration d un schéma culturel) - de développement économique : schémas de zones d activités, PER (conception et ingénierie), ORAC, maisons de l emploi, Agence de développement économique - de développement touristique : "Pays touristique", "Pays d'art et d'histoire" e- Tourisme - d'environnement : Plan climat énergie territorial, Charte forestière ; eau et biodiversité (trames vertes, trames bleues,..), schéma éolien, éco-construction, agriculture durable, des transports (actions diverses en faveur du développement de la mobilité, ), notamment transports doux ou multimodaux, "Vélo-routes", - de TIC (schéma directeur d'aménagement numérique), - d'habitat/logement (OPAH), - de planification spatiale avec les SCoT (dont les Pays sont, pour une centaine, porteurs de diagnostic dans le cadre de l'élaboration d'un SCoT) Au-delà de la réalisation d'agendas 21 par certains Pays, les principes du développement durable structurent de plus en plus les démarches des Pays. Des exemples de solidarités et de mutualisations urbain / rural Répartition des équipements : Pays Cœur d Hérault Équipement centralisé conçu pour tout le territoire : Pays du Grand Pau Réseaux de services : Pays Nevers Sud Nivernais Passeport culturel : Pays d'alençon TIC : Pays Basque et Pays de Rennes Transports : Pays Val de Garonne Gascogne (centrale de mobilité) Nature en ville : Pays du Mans Mutualisation de l ingénierie : Pays de Morlaix (2 chargés de missions économie) Dotations financières du Pays : Pays de Rennes Dans un contexte de grand nombre de Communautés par Région (de 74 communautés en Alsace à 234 pour Rhône Alpes), le Pays est soutenu par de nombreux Conseils régionaux dans un objectif de mutualisation et de rationalisation de dépenses publiques, par exemple : - sélection des zones d activités à aménager prioritairement, - mise en œuvre des moyens en matière de NTIC, - mise en réseau touristique, - création d'un évènement culturel à l échelle du territoire, - initiatives de coopération entre territoires (mise en réseau des petits hôpitaux ou d'établissements scolaires, plate-forme technologique ). Les Pays enquêtés en 2011 s'avèrent de plus en plus porteurs de démarches et de projets structurants : SCoT, PCET, TIC, Santé, Maison de l'emploi. Audition APFP / Assemblée Nationale E. Blessig / G. Doré Page 7

8 Audition APFP / Assemblée Nationale E. Blessig / G. Doré Page 8

9 IV - L'INGENIERIE Les Pays constituent une capacité d animation territoriale et d ingénierie : - 4 à 5 "emplois temps plein" en moyenne dans les syndicats mixtes ou groupement d'intérêt public (GIP), - et 2 à 3 "emplois temps plein" en moyenne dans les associations, selon le Rapport du Sénateur Fouché (2006) La contribution de l'ingénierie a été soulignée pour le montage des Pôles d'excellence Rurale (Barbut, Berriet-Solliec, 2010) : les Pays se sont ainsi montrés en bonne capacité pour répondre à l appel à projets Pôles d Excellence Rurale (sur les 379 PER, 115 PER labellisés portés par un Pays, soit près d'un tiers des Pays). Au niveau national, l organisation en Pays a été également privilégiée par le Ministère de l Agriculture et la DIACT pour favoriser des regroupements de communautés de communes pour le nouveau programme LEADER , ce qui a abouti au portage du GAL Leader par 80% des Pays et permet un apport complémentaire d'ingénierie de l'ordre de 2 ETP. Comme le soulignait la DATAR (DIACT, 2009), si " le Pays déploie une capacité d analyse et de médiation locale visant à prioriser les efforts des collectivités sur un espace tenant au développement économique, à la cohésion sociale, à la diffusion de la culture", "le deuxième enjeu fort d articulation entre Pays et EPCI relève de la mutualisation et de l optimisation des moyens humains et financiers dont disposent ces structures". Mais la Cour des Comptes, dans son rapport 2009 (p. 222), regrettait que la politique contractualisée par l Etat -dans ce qui subsiste du volet territorial des CPER (Doré, 2009)- continue de financer l ingénierie au niveau des Pays (considérant que cela conforte un échelon territorial supplémentaire) Aujourd'hui l ingénierie semble financée principalement par toutes les Régions. Ceci peut prendre parfois la forme d une convention spécifique sur le soutien à l ingénierie des Pays (en dehors des conventions de programmation), comme en Basse-Normandie. Sont également financées des études, par exemple en Champagne-Ardenne. V - L'EFFET LEVIER DES COFINANCEMENTS Sur la base d'une enquête APFP 2 sur 101 Pays en mai 2011, les ressources des Pays (dont les fonctions portent principalement sur l'ingénierie) sont constituées en moyenne pour près de 20% par les financements régionaux, pour 12% par les crédits européens, pour 12% par le Département, pour 6% par l'ademe et pour seulement 6,5% par l'etat, face à un quart de contributions des communautés. Pour un budget moyen d'environ (médiane : ), ces financements sont utilisés à 80% pour le fonctionnement et l'ingénierie et seulement pour 20% au titre d'investissements (études, petits investissements). 2 APFP, 2011, Enquête annuelle auprès des Pays Audition APFP / Assemblée Nationale E. Blessig / G. Doré Page 9

10 Audition APFP / Assemblée Nationale E. Blessig / G. Doré Page 10

11 VI - LA GOUVERNANCE La capacité du Pays à être un échelon intermédiaire repose avant tout sur l ingénierie territoriale, pour assurer impulsion et coordination sur la durée. "L animation régulièrement réactivée est ( ) un des défis majeurs des Pays, si l'on veut qu ils participent pleinement au renouvellement des pratiques d aménagement et de développement territorial" (Bonérandi, 2006). A cet égard, l'originalité des Conseils de développement (CD) doit être soulignée. Selon une enquête APFP de 2011, les Conseils de développement ont été généralement fortement mobilisés dans la phase initiale : diagnostic et stratégie du territoire, mais moins au niveau opérationnel (programme d actions et mise en œuvre du contrat). Toutefois, un tiers est mobilisé dans l identification de porteurs de projets ou la sélection de projets. Leur implication au niveau de LEADER est forte, pouvant aller jusqu à se retrouver au niveau du Comité de Programmation de LEADER au titre de la participation du Pays, alors même qu ils ne sont pas présents formellement dans le GAL. Leur faible association à l'élaboration des candidatures PER (Pôles d Excellence Rurale) peut s expliquer du fait que tous les territoires ne sont pas éligibles ou retenus pour ce type de projets, essentiellement basés sur l investissement et relève davantage des communautés de communes du fait de leur dimension opérationnelle. Les Conseils de développement, pour plus des deux-tiers, s investissent dans l évaluation (certains Conseils régionaux demandant l avis du Conseil de développement avant le renouvellement du contrat : cf. Conseil régional de Bretagne). La fonction prospective est importante pour près de la moitié des Conseils de développement, et environ 40% peuvent réaliser directement des études. 80% sont appelés à formuler des avis, cependant que plus de la moitié pratiquent des autosaisines. Toutefois, les Conseils de développement ne sont mobilisés que pour moins des deux tiers d entre eux pour des tâches d information et de communication, alors qu ils devraient être des vecteurs en direction de la population. Audition APFP / Assemblée Nationale E. Blessig / G. Doré Page 11

12 VII - ECHELON INTERMEDIAIRE ET INTERTERRITORIALITE Il s'agit de prendre en compte "de vastes scènes de l aménagement infrarégional sur lesquelles se posent des questions d aménagement et de développement territorial sur des périmètres à géométrie variable" selon l'universitaire F. Taulelle (2010), pour qui l approche de l interterritorialité (Vanier, 2008) ne paraît "pas si éloignée de la philosophie première des territoires de projets". Considérant que "les analyses de l interterritorialité ne sont pas assez claires : comment en effet rendre lisible des montages de projets pilotés par des jeux d acteurs à géométrie variable sur des territoires eux-mêmes à configuration évolutive et sur des durées différenciées?", F. Taulelle estime que le Pays peut être un bon cadre pour pouvoir la gérer en la rendant visible, ce qui suppose de sortir des "Pays corsets" et des périmètres figés. Il conviendrait ainsi de "distinguer le niveau de la gouvernance (niveau décisionnel) qui nécessite un niveau territorial relativement stabilisé (tels que les Pays, qui sont des espaces " non administratifs " de coopération intercommunautaire ou les PNR), et le périmètre d'action qui implique une géométrie variable ("interterritorialité") et des espaces de coopération plus larges, afin de tenir compte des évolutions sociologiques et économiques et des modes de vie (mobilités croissantes) notamment pour organiser une plus grande complémentarité urbain rural et les services à la population" (Contribution APFP / Leader France, 2011). Il est à cet égard regrettable que la récente réforme législative ne se soit pas appuyée sur l'existence de l'article 22 de la LOADT sur les Pays pour prévoir des dispositions visant à faire évoluer leur périmètre afin de développer des coopérations sur des échelles larges à l'instar des "pôles de coopération métropolitaine" et selon la recommandation de "pôles de coopération" formulée dans le cadre des "Assises des territoires ruraux". A défaut, on pourrait voir la récente loi produire les mêmes effets que ceux qu'on a pu constater dans des régions, où la création des Communautés de communes de la loi ATR de 1992 avait fait imploser certains périmètres de Pays assez vastes (cf. exemple de Poitou-Charentes étudié par Y. Jean, 2004). Dans le cadre de la mise en œuvre de l après loi (Loi RCT du 16 décembre 2010), les chantiers ne manquent donc pas pour les Pays : actualisation du projet territorial (Charte) et élaboration d un nouveau projet de territoire pour les dix ans à venir, articulation Pays et SCoT en termes de structure et d adaptation des périmètres à la taille des enjeux, en lien avec la généralisation des SCoT en "milieu rural", redéfinition de la pertinence des missions existantes, portage de nouvelles missions (exemple : Plan Climat), accompagnement des communautés pour l élargissement de leurs périmètres et leur fusion ou pour la rationalisation des syndicats, initiatives de mutualisation entre les communautés, notamment via la gestion de différents outils au sein d'un unique syndicat mixte regroupant les démarches Pays, SCoT, Leader, redynamisation des activités des conseils de développement (par exemple, animation de la réflexion prospective). Dans un contexte où l aménagement du territoire est désormais l œuvre d acteurs multiples et multi-niveaux, les Pays ont leur carte à jouer pour promouvoir une "politique de la coordination des échelles" ou "d interterritorialité" : ceci ne saurait être réservé aux "pôles métropolitains" prévus par la loi et qui ne sont en réalité que des syndicats mixtes à l instar d une majorité de Pays Audition APFP / Assemblée Nationale E. Blessig / G. Doré Page 12

13 VIII - EN RESUME - Le Pays, une démarche qui a inscrit le territoire de projet dans le droit commun. Ne pas opposer communautés et Pays : le Pays n est pas une "feuille du millefeuille" - Distinction des territoires de projet et de stratégies et des territoires d actions o gestion des services de la vie quotidienne et action opérationnelle : communautés o prospective, réflexion globale et stratégique : Pays - Coopération entre intercommunalités : capacité à fédérer des intercommunalités, plus ou moins facile, o le Pays, un appui à l extension voire la fusion des communautés o besoin d un outil de coopération entre communautés, à l image des Pôles métropolitains o nécessité d associer les communautés et de trouver le bon outil de coopération entre communautés qui soit un plus et non un frein, au service des communautés - Le SCoT, un outil de coopération au service des territoires et de l aménagement des territoires o des complémentarités entre Pays et SCoT, et avec les communautés o le SCoT rural : des besoins en financements : comment mobiliser des moyens? o la mutualisation des moyens - La concertation : désormais incontournable, la plus-value Pays o les Conseils de développement : des contributions des acteurs économiques et sociaux o les Conseils de développement peu associés à l élaboration des SCoT - L innovation territoriale : l apport de LEADER Audition APFP / Assemblée Nationale E. Blessig / G. Doré Page 13

14 IX- CINQ PROPOSITIONS (1) Du fait de l'abrogation de l'article 22 de la LOADT, il n'existe plus de cadre juridique pour des coopérations sur des projets de développement à une échelle large. En conséquence, il conviendrait d'instituer un outil de type "Pôles métropolitains" pour les territoires ruraux et de villes petites et moyennes (cf. proposition de "pôles de coopération" d'un groupe des "Assises des territoires ruraux"). (2) Faciliter la création et le fonctionnement de syndicats mixtes s'incrivant dans un objectif de rationalisation, de diminution et de regroupement de structures porteuses de projets de développement et d'aménagement : Pays, SCoT, etc (3) Favoriser des initiatives et des dispositifs de mutualisation à une échelle inter-communautaire. (4) L'APFP renouvelle son souhait que tous les projets soutenus par les instances supralocales comportent une part de financement de l'ingénierie, condition de bons projets. (5) Poursuivre la concertation avec les acteurs socio-économiques au sein des Conseils de développement de Pays, en prévoyant un cadre législatif leur donnant un rôle consultatif à l'instar des Conseils de développement des agglomérations (maintenus dans la loi). REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES APFP, 2011, Enquête annuelle auprès des Pays, APFP, Panorama des Pays, , ADCF, 2006, " Les territoires de l intercommunalité. Périmètre et pertinence ", Notes de l Observatoire, Barbut L., Berriet-Solliec M., 2010, " Quel avenir pour les Pays dans le mille-feuille français? ", Pouvoirs locaux n 86 III Bonérandi E., 2004, Compte rendu de : M. Barreau, F. Taulelle (coord.), " Des Pays pour quoi faire? ", Géodoc n 53, 2004, Géocarrefour, CGGREF (Conseil général du génie rural, des eaux et des forêts), 2006, Évaluation des démarches contractuelles de Pays, DIACT Diallo A., Lépicier D., 2010, Typologie spatiale et caractérisation socio-économique des Pays en France métropolitaine, CESAER Doré G., 2011, "La contractualisation infra-régionale des conseils régionaux avec les territoires de projets", 48 ème Colloque de l"asrdlf Doré G., 2011, "Le Pays, un singulier pluriel" Revue Pour, n Doré G., 2008, " L'évolution des volets territoriaux des CPER en France ", 45 ème colloque ASRDL, pdf Doré G., Restier M., Sadon C., 2011, "Services en milieu rural (accessibilité, organisation et gouvernance territoriale) : l apport des Pays", Revue Pour, n 208 Doré G., Restier M., 2010, " Les Pays, outils d'affirmation des Villes Petites et Moyennes ", Communication au colloque "Villes petites et moyennes", Université de Tours Doré G., Restier M., 2010, Pays, intercommunalités et communes. Éléments pour une prospective sur les Pays : Approche à partir de la situation dans 10 départements, APFP en coll. avec ADCF, Datar, ETD, avril, Fouché A., 2006, Quel avenir pour les Pays?, Sénat INRA-INSEE, 2003, Structuration de l espace rural : une approche par les bassins de vie, Rapport pour la Datar, juillet 2003, Pointereau R., 2009, Les pôles d'excellence rurale : un accélérateur des projets issus des territoires, Sénat Taulelle F., 2010, " Vers la fin des Pays?", L'information géographique n 4 Vanier M., 2008, Le pouvoir des territoires : essai sur l'interterritorialité, Économica-Anthropos Audition APFP / Assemblée Nationale E. Blessig / G. Doré Page 14

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de

APFP. Les Pays, moteurs de stratégies de développement territorial et de gouvernance locale. Contribution de l Association de Mars 2012 cahier d acteurs Association de Promotion et de Fédération des Pays APFP APFP Pays / Territoires de projet Contribution de l Association de Promotion et de Fédération des Pays dans le cadre des

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

Le cadre juridique de la démarche participative

Le cadre juridique de la démarche participative Le cadre juridique de la démarche participative Loi Administration Territoriale de la République (loi Joxe) de 1992 «Le droit des habitants de la commune à être informés des affaires de celle-ci et à être

Plus en détail

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable

Référence à l Axe de la Charte du Pays : Faire de la qualité de vie un atout du développement durable Contrat de territoire2007 203 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour le logement et lutter globalement contre la vacance FICHE

Plus en détail

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois

A22 - Conforter l attractivité du Doubs afin de développer un tissu de TPE / PME / PMI performantes et créatrices d emplois Objectifs à atteindre à long terme (jusqu à 2017) - Assurer une couverture haut débit pour l ensemble des zones d activités retenues dans le cadre du schéma des ZAE - Augmenter le nombre de bénéficiaires

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

9 Synthèse des recommandations

9 Synthèse des recommandations 9 Synthèse des recommandations Ce chapitre synthétise sous forme de tableaux les recommandations de l évaluation à mi parcours. Il distingue les recommandations transversales issues de l analyse de la

Plus en détail

Une alliance unique pour accompagner les collectivités territoriales dans leurs évolutions

Une alliance unique pour accompagner les collectivités territoriales dans leurs évolutions Une alliance unique pour accompagner les collectivités territoriales dans leurs évolutions Les collectivités territoriales font face à des enjeux toujours plus complexes Une gestion publique en évolution

Plus en détail

17DEPARTEMENT DES VOSGES

17DEPARTEMENT DES VOSGES Pôle Développement du Territoire Service moyens techniques et gestion administrative du Territoire 17DEPARTEMENT DES VOSGES Extrait des délibérations du Conseil général Réunion du 19 janvier 2015 BUDGET

Plus en détail

Quoi de neuf acteurs? Les politiques locales de l'habitat à l'épreuve des réformes en cours

Quoi de neuf acteurs? Les politiques locales de l'habitat à l'épreuve des réformes en cours 1 Quoi de neuf acteurs? Les politiques locales de l'habitat à l'épreuve des réformes en cours La réforme territoriale : quelle organisation, quelles compétences demain? Paris, 4 février 2010 1 2 Une longue

Plus en détail

L ARC SYNDICAT MIXTE ET LE GRAND GENÈVE. Présentation CC du Genevois 26 mai 2014 Bernard GAUD, Vice-président de l ARC

L ARC SYNDICAT MIXTE ET LE GRAND GENÈVE. Présentation CC du Genevois 26 mai 2014 Bernard GAUD, Vice-président de l ARC L ARC SYNDICAT MIXTE ET LE GRAND GENÈVE Présentation CC du Genevois 26 mai 2014 Bernard GAUD, Vice-président de l ARC TERRITOIRE, ENJEUX & OBJECTIFS L ARC DANS LE GRAND GENÈVE 2 pays 2 cantons, 2 départements

Plus en détail

L ARC SYNDICAT MIXTE. Bilan du mandat décembre 2012-mars 2014 Perspectives

L ARC SYNDICAT MIXTE. Bilan du mandat décembre 2012-mars 2014 Perspectives L ARC SYNDICAT MIXTE Bilan du mandat décembre 2012-mars 2014 Perspectives TERRITOIRE, ENJEUX & OBJECTIFS L ARC DANS LE GRAND GENÈVE 2 pays 2 cantons, 2 départements 1 région 2 000 km² 212 communes 918

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Territoires, compétences et gouvernance

Territoires, compétences et gouvernance Territoires, compétences et gouvernance État des connaissances sur la remise et les taxis Le 4 avril 2012 Agnès Parnaix Tél. : 01 77 49 76 94 agnes.parnaix@iau-idf.fr 1 Sommaire SDCI et périmètres intercommunaux

Plus en détail

On distingue trois grandes périodes dans l'évolution des Agences :

On distingue trois grandes périodes dans l'évolution des Agences : LAgence L Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint Omer : évolution des missions i Colloque «Collectivités territoriales et processus d'urbanisation : Méthodes d'accompagnement et rôles

Plus en détail

Problématique : la mutualisation comme solution pour le maintien des services publics en milieu rural

Problématique : la mutualisation comme solution pour le maintien des services publics en milieu rural Évaluation de la politique de soutien du CPER 2007-2013 de la région Centre aux Maisons des services publics, Relais services publics et leur articulation avec les autres entrées de service sur le territoire

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse»

Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Programme d Investissements d'avenir Action «Projets innovants en faveur de la jeunesse» Synthèse et Questions/Réponses de l appel à projets Version du 28 juillet 2015 Synthèse Dans la continuité du «Plan

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique

Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Opinion de l Association Européenne des élus de Montagne sur l Acte pour le Marché Unique Positif 1. Quel regard portez-vous sur l Acte pour le Marché Unique? «L acte pour le marché unique est une démarche

Plus en détail

LEADER/FEADER Eléments de réflexions à propos du cadrage de l appel à projets

LEADER/FEADER Eléments de réflexions à propos du cadrage de l appel à projets LEADER/FEADER Eléments de réflexions à propos du cadrage de l appel à projets Avertissement : cette note vise à préparer l échange prévu avec la Commission «Politiques Territoriales» de l ARF le 11 janvier

Plus en détail

FAQ appel à candidatures LEADER 2014-2020

FAQ appel à candidatures LEADER 2014-2020 FAQ appel à candidatures LEADER 2014-2020 Remarque préalable : ce document a un caractère technique ; il garde un caractère non définitif dans la mesure où le PDR n est pas encore adopté, et que des prescriptions

Plus en détail

Un Territoire de Projets

Un Territoire de Projets Un Territoire de Projets La Vallée de la Drôme, une base préservée entre RHÔNE et ALPES, à la transition du VERCORS et de la PROVENCE, avec comme élément naturel fédérateur la rivière DRÔME. Une vallée

Plus en détail

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015

Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Convention cadre pour le Développement de la médiation sociale en Région Nord Pas de Calais pour 2013 2015 Entre L Etat, Représenté par le Préfet de région Et Le Conseil régional Nord-Pas de Calais Représenté

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

«Rencontres des Transmusicales» 5 décembre 2015

«Rencontres des Transmusicales» 5 décembre 2015 La réforme territoriale, quelle place pour la culture dans la recomposition des territoires? Réforme des collectivités territoriales Europe Acte 3 de la décentralisation Points d étapes et actualités «Rencontres

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER

SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER SYNTHESE DE L EVALUATION FINALE DU PROGRAMME LEADER I. BILAN QUANTITATIF A. Evolution de la programmation Un taux de programmation de 73,73%, en progression forte depuis le mi parcours mais à poursuivre

Plus en détail

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014

Préparation des contrats de ville. Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Préparation des contrats de ville Réunions Chefs de projet Novembre 2014 Contenu des contrats de ville 3 piliers Cohésion sociale Cadre de vie et renouvellement urbain (y compris hors NPNRU) Développement

Plus en détail

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité

Avec le soutien de. Lignes directrices. pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Avec le soutien de Lignes directrices pour l élaboration et la mise en œuvre des stratégies régionales pour la biodiversité Le Comité français de l UICN (Union Internationale pour la Conservation de la

Plus en détail

Appel à projets Télécentres et téléactivités

Appel à projets Télécentres et téléactivités Appel à projets Télécentres et téléactivités Ouvert en continu sur la période 2005-2007 1 janvier 2006 En croissance régulière, le télétravail concerne déjà 7% des salariés en France, contre 25 % dans

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Contrats d agglomérations. Mode d emploi

Contrats d agglomérations. Mode d emploi Contrats d agglomérations Mode d emploi S e p t e m b r e 2001 Contrats d agglomération / Mode d emploi 2Sommaire PAGE Éditorial 4 Fiche n o 1 Qu est-ce qu une agglomération au sens de la LOADDT? Fiche

Plus en détail

Ressources et publications

Ressources et publications Ressources et publications Au 1er janvier 2011 L'AdCF s efforce, depuis ses origines, de développer un effort soutenu d information et d expertise. Elle met à la disposition de ses adhérents des ressources

Plus en détail

La construction métropolitaine en Ile-de-France

La construction métropolitaine en Ile-de-France 1 La construction métropolitaine en Ile-de-France Eléments d actualité: La réforme territoriale Le devenir du Grand Paris 29 Novembre 2012 Intercommunalité et Métropolisation en Ile-de-France 2 Eléments

Plus en détail

Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer

Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer Pour renforcer la politique foncière d aménagement rural et d installations agricoles : le partenariat Région Safer Ce document est issu d une concertation entre la Fédération Nationale des Sociétés d

Plus en détail

Réforme de la politique de la ville

Réforme de la politique de la ville 0 4 M A R S 2 0 1 4 / Rédacteur PÔLE TD2S Réforme de la politique de la ville Loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine La loi de «Programmation pour la ville et la cohésion urbaine», promulguée

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

MISSION PARLEMENTAIRE SUR LA POLITIQUE TRANSFRONTALIERE. Mission confiée par le Premier Ministre M. François Fillon

MISSION PARLEMENTAIRE SUR LA POLITIQUE TRANSFRONTALIERE. Mission confiée par le Premier Ministre M. François Fillon R E P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E MISSION PARLEMENTAIRE SUR LA POLITIQUE TRANSFRONTALIERE Mission confiée par le Premier Ministre M. François Fillon à M. Etienne Blanc, député de l Ain, à Mme Fabienne

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN PAYS DE LA LOIRE 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE

ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE ASSEMBLÉE DES COMMUNAUTÉS DE FRANCE L évolution des effectifs intercommunaux NOTE TECHNIQUE Juillet 2012 1. Une augmentation des effectifs dans les collectivités locales La fonction publique territoriale

Plus en détail

«Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions»

«Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions» «Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions» L exemple Sem Charles DESCOURS Président d honneur délégué aux transports, sénateur

Plus en détail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail

L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail Thème : Transport durable Orientation : Faire évoluer les pratiques de mobilité L évolution des parts modales des déplacements domicile-travail par aire urbaine et département hors aires urbaines La part

Plus en détail

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets

NOUVEAUX CONTRATS. Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets NOUVEAUX CONTRATS Le Conseil général, 1 er partenaire de vos projets L Essonne au service des territoires et des Essonniens Des contrats plus simples pour une action concertée Le Conseil général, face

Plus en détail

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 Département Administration Paris, le 3 mars 2014 et Gestion Communales VP/AH/Note 11 Affaire suivie par Véronique PICARD CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 La continuité - maintien du montant

Plus en détail

Le CRAIG. Pays de Saint-Flour Haute Auvergne 28 avril 2015

Le CRAIG. Pays de Saint-Flour Haute Auvergne 28 avril 2015 Le CRAIG Pays de Saint-Flour Haute Auvergne 28 avril 2015 Un groupement d intérêt public Membres fondateurs : Etat Conseil régional d Auvergne Conseil généraux (4) Agglomérations (6) Institut National

Plus en détail

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services»

Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» Groupe d Action Local (G.A.L) «Pays SUD : une terre d accueil, des montagnes de Services» PROGRAMME LEADER 2007-2013 2013 LEADER 2007-2013 : une terre d accueil, des montagnes de services 1 Présentation

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire

11 114 annexe 1. Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire Appel à projets «Circuits alimentaires de proximité et de qualité» de la Région des Pays de la Loire 1. Contexte et objectifs visés par l appel à projets Menée dans le cadre du Schéma Régional de l Economie

Plus en détail

Lancement des fonds européens 2014-2020. Atelier n 6: Des fonds européens intégrés dans les contrats avec les territoires

Lancement des fonds européens 2014-2020. Atelier n 6: Des fonds européens intégrés dans les contrats avec les territoires Lancement des fonds européens 2014-2020 Atelier n 6: Des fonds européens intégrés dans les contrats avec les territoires Les outils proposés par l'europe Les approches territoriales intégrées Fondées sur

Plus en détail

La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes

La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes La mobilisation des statistiques énergie pour les schémas territoriaux en Rhône-Alpes Yves Pothier DREAL Rhône-Alpes 21/11/2014 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE Direction régionale de l'environnement,

Plus en détail

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET

OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET OUTILS MÉTHODOLOGIQUES ET PCET Remarque : cette note est issue d un travail interne de réflexion des chargés de missions et ingénieurs de la Direction Régionale de l ADEME Pays de la Loire. Elle vise à

Plus en détail

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014

Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 1 Présentation du Programme INTERREG V A France-Suisse 2014-2020 1 er juillet 2014 Partie 1 Le programme INTERREG V France-Suisse 2014-2020 2 3 Carte du territoire INTERREG France-Suisse 2014-2020 Gouvernance

Plus en détail

Renforcer la mobilisation du droit commun

Renforcer la mobilisation du droit commun Dossier ressources Comprendre le droit commun pour le renforcer dans les quartiers Dans son article 1 er, la loi pour la ville et la cohésion urbaine précise : «La politique de la ville mobilise et adapte,

Plus en détail

Effectifs : 3 personnes

Effectifs : 3 personnes DÉLÉGATION RÉGIONALE AU COMMERCE ET À L'ARTISANAT Déléguée : Mme Dominique DURAND (depuis janvier 2007) Madame Joselyne FORTEA SANZ (jusqu en décembre 2006) 39 boulevard de la Trémouille 21 000 DIJON Tél.

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Commission Populations - Equipements

Commission Populations - Equipements Commission Populations - Equipements Synthèse du diagnostic stratégique Septembre 2010 Document de travail usage et diffusion soumis à l accord du SEBB Commission populations équipements synthèse du diagnostic

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

APPEL À PROJETS : ESPACES et USAGES NUMÉRIQUES

APPEL À PROJETS : ESPACES et USAGES NUMÉRIQUES LE CONSEIL GÉNÉRAL DE LA LOIRE présente APPEL À PROJETS : ESPACES et USAGES NUMÉRIQUES Pour tous les Espaces Publics Numériques de la Loire Règlement de l appel à projets Tous les documents relatifs à

Plus en détail

COMMISSION DE DIALOGUE SOCIAL DE LA POSTE MUTUALISATION DE L ACCÈS AUX SERVICES DANS 1 000 BUREAUX DE POSTE EN ZONE RURALE ET DE MONTAGNE

COMMISSION DE DIALOGUE SOCIAL DE LA POSTE MUTUALISATION DE L ACCÈS AUX SERVICES DANS 1 000 BUREAUX DE POSTE EN ZONE RURALE ET DE MONTAGNE COMMISSION DE DIALOGUE SOCIAL DE LA POSTE MUTUALISATION DE L ACCÈS AUX SERVICES DANS 1 000 BUREAUX DE POSTE EN ZONE RURALE ET DE MONTAGNE 31/03/2015 SOMMAIRE 1. Mutualisation de l accès aux services en

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon

une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon une plate-forme de services administratifs pour le territoire bourguignon Le territoire bourguignon : chiffres clés Un territoire à forte dominante rurale Nombre d habitants: 1 612 397 (1) Nombre de communes

Plus en détail

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises

GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises GUIDE DES CRITERES DE SELECTION OS2 : Innovation des entreprises/ Transfert de l innovation en direction des entreprises Axe 1 : Encourager la recherche appliquée, les expérimentations et le développement

Plus en détail

Leader. guide. pratique. une méthode de mise en œuvre d actions de développement rural au niveau local. l'europe investit dans les zones rurales

Leader. guide. pratique. une méthode de mise en œuvre d actions de développement rural au niveau local. l'europe investit dans les zones rurales l'europe investit dans les zones rurales guide pratique à l usage des territoires candidats à l appel à projets Leader 2007-2013 et de leurs partenaires Leader une méthode de mise en œuvre d actions de

Plus en détail

10 conseils sur la gestion et la mutualisation des agents par les groupements intercommunaux

10 conseils sur la gestion et la mutualisation des agents par les groupements intercommunaux Juin 2006 10 conseils sur la gestion et la mutualisation des agents par les groupements intercommunaux Article publié dans le Courrier des maires, n 191 du 01 mai 2006, par Emmanuel Duru, Responsable des

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire

Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Le plan de lutte contre la crise en Région Pays de la Loire Directeur général adjoint en charge des finances et services généraux du conseil régional des Pays de la Loire Contexte La région des Pays de

Plus en détail

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON?

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? B.H. Nicot 1 Juin 2005 «Entre 1990 et 1999, le rural en France métropolitaine a connu une croissance démographique de 4,2 % sur la période, tandis que l urbain ne croissait

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique

Emmanuel MACRON, ministre de l Economie, de l Industrie et du Numérique 3 Éditorial «Le numérique est aujourd hui dans tous les usages : les transports, les entreprises, les loisirs, les objets connectés, l accès à l information, les smartphones, etc. Mais il n est pas dans

Plus en détail

Déplacement en corse de. Olivier buquen. délégué interministériel à l intelligence économique

Déplacement en corse de. Olivier buquen. délégué interministériel à l intelligence économique Déplacement en corse de Olivier buquen délégué interministériel à l intelligence économique Mardi 28 mai 2013 12 h 00 Salle Claude Erignac Dossier de Presse 1/9 Depuis 2008, les entreprises ainsi que les

Plus en détail

APPEL A PROJETS LEADER

APPEL A PROJETS LEADER 10 novembre 2014 PROGRAMME DE DEVELOPPEMENT RURAL 2014-2020 APPEL A PROJETS LEADER REGION CENTRE CAHIER DES CHARGES - 2 - Fiche 1 : APPEL A PROJETS REGION CENTRE La loi de modernisation de l action publique

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière

Interreg V France Suisse. Un programme de coopération transfrontalière Interreg V France Suisse Un programme de coopération transfrontalière 1 Interreg France Suisse, un des programmes européens de coopération transfrontalière impliquant la Suisse 2 Territoire INTERREG France-Suisse

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 LES FONDS EUROPÉENS EN NORD-PAS DE CALAIS 2014-2020 CONNAÎTRE les programmes européens Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

z ei hw c ld S tbi Luf

z ei hw c ld S tbi Luf Luftbild Schweiz Présentation générale 2012 2 Entre Suisse et France (Rhône-Alpes) La Région Rhône-Alpes et la Suisse : deux territoires de poids comparables Suisse : Superficie : 41'284 km² Population

Plus en détail

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020

CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Contribution CCI de région PACA CONSTRUCTION DU PROGRAMME OPERATIONNEL PLURIRE GIONAL PLAN RHO NE 2014-2020 Le Plan Rhône un projet de territoire intégré La CCIR PACA soutient cet outil de cohésion économique,

Plus en détail

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015?

ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? ATELIER 7 La notion d innovation, d expérimentation. Comment monter un projet innovant? Quel appel à projet pour 2015? Introduction Tour de table rapide : Établissement, discipline et thème du projet envisagée

Plus en détail

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon

Appel à projets Oenotourisme. co-financé par le FEADER. Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon Appel à projets Oenotourisme co-financé par le FEADER Document Régional de Développement Rural du Languedoc-Roussillon 5 mars au 11 mai 2012 Sommaire Sommaire.... 2 1- Le contexte et les objectifs de l

Plus en détail

Dossier de presse. Agences de développement économique : état des lieux et perspectives

Dossier de presse. Agences de développement économique : état des lieux et perspectives Dossier de presse Agences de développement économique : état des lieux et perspectives Une étude réalisée par le CNER, Katalyse et SNCF Développement Une période d incertitudes Les agences de développement

Plus en détail