B.IV Objectifs du plan de gestion relatifs à la conservation des espèces rares et / ou menacées

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "B.IV.1.2 - Objectifs du plan de gestion relatifs à la conservation des espèces rares et / ou menacées"

Transcription

1 B.IV Objectifs du plan de gestion relatifs à la conservation des espèces rares et / ou menacées B.IV Objectifs relatifs au maintien et à l accroissement des populations de tétraonidés a) Grand Tétras L expansion des activités touristiques et sportives hivernales menacent la population de grand Tétras de la Haute Chaîne. L impact de la fréquentation estivale est moins connu mais probable. La priorité sera de maîtriser les dérangements dans les zones d hivernage du grand Tétras. Tableau 78 : Forêts et parcelles forestières soumises à enjeux de gestion grand Tétras liées à la maîtrise de la fréquentation Carte 59 : Enjeux de gestion grand Tétras liés à la maîtrise de la fréquentation Canaliser le public, notamment les randonneurs en raquettes sur des circuits balisés hors des zones sensibles, est un objectif à atteindre. Il figure dans le paragraphe «Gestion de la fréquentation et pédagogie». La seconde priorité est l application des orientations sylvicoles tétraonidés, issues de la concertation des partenaires lors de programme Life Tétraonidés en Ces mesures sont bien intégrées par l O.N.F qui les utilise depuis 10 ans mais elles restent à impulser dans les forêts privées. En revanche, la mise en œuvre de nouvelles orientations plus précises, notamment pour certains peuplements à forte dynamique feuillue reste à dynamiser. La réserve naturelle se fixe donc comme objectif de favoriser l application de ces orientations dans les zones à enjeux Tétras (Tableau 77 et Carte 58). Les parcelles à enjeux de gestion grand Tétras sont incluses dans l aire de présence régulière, irrégulière ou ancienne de l espèce ainsi que dans des séries dont l état des peuplements présente des faiblesses pour la conservation du grand Tétras : peuplements jeunes, riches en feuillus ou riches en structures régulières. Carte 52 : Age des peuplements en forêts soumises et grand Tétras Carte 53 : Essences forestières des forêts soumises et grand Tétras Carte 54 : Structure des peuplements en forêts soumises et grand Tétras La gestion des pré-bois est étroitement liée à celle des alpages. La priorité d intervention sur certains alpages se justifie par la présence du grand Tétras. L élaboration et la mise en place de plans de pâturage intégreront les exigences de l espèce et viseront, entre autres, à maintenir la capacité d accueil des pré-bois pour le grand Tétras. Pour mettre en œuvre ces objectifs, un travail préalable consiste à compléter les connaissances sur les populations en particulier la localisation des places de chant, des zones à nichées et des zones d élevage. Le suivi de l impact des travaux sylvicoles et pastoraux sur la population de grand Tétras devrait permettre de valider et d ajuster les modes d intervention. Le suivi d un coq équipé par télémétrie depuis 2 ans permettra

2 d apporter des précisions sur la réponse d un individu à des mesures de gestion en matière d occupation de l espace. Le suivi des places de chant doit se poursuivre pour permettre au gestionnaire d intervenir rapidement en cas de signes de faiblesse. Actuellement, le problème du sanglier se pose sans que son impact sur la population de grand Tétras soit clairement démontré. Un des objectifs du plan de gestion est la localisation des zones à risque pour le grand Tétras que sont les zones de ponte et les zones d élevage des jeunes. Avec le concours des représentants de la chasse et des techniciens cynégétiques (O.N.C.F.S, Louveterie, O.N.F ) des solutions pourront être envisagées : déplacement des réserves de chasse hors des zones sensibles, battues de décantonnement... Néanmoins, une meilleure gestion de l agrainage par les sociétés de chasse sur la Haute Chaîne semble une action qui contribuerait à limiter la concentration des sangliers. Un premier travail entrepris avec l Amicale des sociétés de chasse et la Fédération des chasseurs de l Ain permet la localisation des agrainoirs sur la Haute Chaîne. Le gestionnaire de la réserve devra également suivre les travaux du groupe de travail «agrainage» constitué au sein de la F.D.C de l Ain. La confrontation de l intérêt des sous-populations (Annexe 33) et des menaces potentielles (Annexe 35) permet de hiérarchiser les priorités d intervention (Annexe 49). Annexe 33 : Enjeux de conservation à long terme des sous-populations de grand Tétras de la Haute Chaîne du Jura Annexe 35 : Menaces sur les sous-populations de grand Tétras de la Haute Chaîne du Jura Annexe 50 : Enjeux de gestion pour les sous-populations de grand Tétras en Haute Chaîne du Jura Tableau 78 : Forêts et parcelles forestières soumises à enjeux de gestion grand Tétras liées à la maîtrise de la fréquentation Forêt série Objectifs * Bellegarde Bellegarde Cessy 1 Type Nombre de N Parcelle d'activité Parcelles Raquettes, V.T.T ? 11, 12 2 Uni Raquettes B,C, E, F 4 D, G 2 A 1

3 Divonne-les-Bains Divonne-les-Bains 1 Production Raquettes 2 et protection Production et protection et Raquettes 102, 103, 106, 117, , 107, 108, 113, 114, 122,123,125, 126, , 104, 105, 116, 120, 121, 124 N4, 72, 73, 76, 78, 79, 80, Farges Gex Lancrans Sergy Thoiry Forêt communale des Rousses , V.T.T 1, 2, 3, Raquettes K, L, O, S, Y 5 X 1 1 F 1 1 Raquettes A1 1 2 Raquettes Raquettes B1, C1, D1, E1, I1 K, L, M, N, P, Q, R C, D, E, F, G, H, I, O 3 A 1 1 Raquettes 1, 2, 3, Protection Raquettes 1 1 Uni Raquettes A, B, C, D Total 84 * Objectifs : autre que production. b) Gélinotte des bois La priorité est de mieux connaître le statut de l espèce sur la Haute Chaîne, en dehors de l aire du grand Tétras. La Gélinotte semble bien présente

4 dans les biotopes du grand Tétras et les mesures de gestion préconisées dans ces zones lui sont globalement favorables dans le cas où un sous-étage est conservé. En revanche, la répartition de la Gélinotte des bois est peu connue dans les forêts de basse altitude, où la Gélinotte connaît généralement une forte régression en France et en Europe tempérée. Ce premier travail permettra de déterminer les zones à enjeu Gélinotte et d orienter les mesures de gestion des biotopes. Elles consisteront à appliquer les orientations sylvicoles spécifiques à la Gélinotte et à trouver des financements pour réaliser des coupes de taillis à bilan économique négatif. B.IV Objectifs relatifs au maintien des espèces cavernicoles Cet objectif permettra de confirmer la présence du Pic tridactyle dont les observations restent rares. On précisera également le statut de la Chouette chevêchette et de la Chouette de Tengmalm, du Pic mar et des chiroptères pour affiner le zonage des parcelles à enjeux (Carte 58). Bien que la Chouette hulotte ne soit pas rare, la connaissance de son statut en montagne peut permettre de mieux comprendre le phénomène de compétition territoriale avec la Chouette de Tengmalm. L application des instructions O.N.F sur la biodiversité s effectuera prioritairement dans les parcelles à enjeux pour la faune cavernicole (Tableau 77), parcelles où des couples de Chouette chevêchette ont été localisés et des indices de présence de Pic tridactyle ont été observés. Les parcelles contiguës à celles-ci ont également été incluses à la liste des parcelles à enjeux, car ces espèces possèdent un territoire d une centaine d hectares. Enfin, nous avons également intégré les rares parcelles de chênaie-charmaie qui constituent l habitat principal du Pic mar. B.IV Objectifs relatifs à la conservation des grands rapaces L objectif prioritaire est la mise en place des suivis annuels de la reproduction de l Aigle royal, du Faucon pèlerin, du Circaète-Jean-le-blanc et du Hibou grand-duc. De nombreux ornithologues connaissent et observent ces oiseaux. La coordination du suivi scientifique s impose afin de recueillir les informations nécessaires à la gestion. Le régime alimentaire de l unique couple nicheur jurassien d Aigle royal reste à préciser dans le but de définir d éventuelles actions de gestion. Bien que plusieurs falaises bénéficient d une protection par Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope (Annexe 49), la surveillance de la fréquentation des sites en période sensible reste à effectuer. Ces zones de reproduction devront être prises en compte par les plans de circulation des activités sportives et des exploitations forestières comme cela est déjà le cas sur un site en forêt communale de Divonneles-Bains.

5 B.IV Objectifs relatifs au maintien de la capacité d accueil des grands carnivores Le suivi télémétrique de Lynx équipés de colliers émetteurs par le groupe Lynx suisse a fourni des informations intéressantes mais incomplètes sur les effectifs. Des imprécisions subsistent sur les effectifs réels des individus reproducteurs et sur l impact du lynx sur les populations de chevreuils et de chamois en Haute Chaîne. Les informations complémentaires obtenues lors de ce plan de gestion devraient permettre d apporter des réponses aux partenaires inquiets de la présence du lynx. Il serait également nécessaire de préciser le statut du Chat forestier sur la Haute Chaîne. B.IV Objectifs relatifs au maintien d espèces rares et / ou menacées à très faible effectif en réserve Cet objectif concerne les plantes et les oiseaux qui ne possèdent que quelques stations ou quelques couples reproducteurs en réserve naturelle. L objectif prioritaire sera de localiser les stations botaniques mal connues avec précision et d évaluer leur état de conservation et les menaces potentielles. De nombreuses espèces sont dites potentielles en raison d une présence ancienne ou d une présence hors réserve (Annexes 31 et 32). La localisation des plantes d intérêt devra être poursuivie. Certaines espèces telles la Musaraigne alpine et la Salamandre noire seront à rechercher en priorité. Annexe 31 : Espèces animales potentielles en réserve Annexe 32 : Espèces végétales potentielles en réserve

ASSEMBLEE DE CORSE 7 EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2009 14 ET 15 DECEMBRE RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF

ASSEMBLEE DE CORSE 7 EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2009 14 ET 15 DECEMBRE RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE RAPPORT N 2009/E7/243 ASSEMBLEE DE CORSE 7 EME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2009 14 ET 15 DECEMBRE RAPPORT DE MONSIEUR LE PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF OBJET : ORIENTATIONS

Plus en détail

CONTRAT CYNÉGÉTIQUE ET SYLVICOLE

CONTRAT CYNÉGÉTIQUE ET SYLVICOLE CONTRAT CYNÉGÉTIQUE ET SYLVICOLE FORÊT DOMANIALE DE CHENOT HAZOTTE LOT n 00 DE CHASSE A TIR Période 2016-2028 Vu le code forestier et en particulier son article D.221-2 ; En application de l article 2.1

Plus en détail

La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine

La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine La Charte Forestière de Territoire Normandie-Maine La Charte Forestière de Territoire Les crêtes gréseuses, couronnées de forêt, constituent l ossature du territoire des monts de Normandie et du Maine.

Plus en détail

Exploiter. la forêt. dans le site classé

Exploiter. la forêt. dans le site classé Exploiter la forêt dans le site classé de la Chaîne des Puys Le site classé de la Paysage emblématique situé dans la partie nord du Parc naturel régional des Volcans d Auvergne sur plus de 13 700 hectares,

Plus en détail

Les approches multi-sites dans le suivi de la faune sauvage en appui aux politiques publiques

Les approches multi-sites dans le suivi de la faune sauvage en appui aux politiques publiques Les approches multi-sites dans le suivi de la faune sauvage en appui aux politiques publiques Nirmala Séon-Massin, Eric Marboutin, Yves Ferrand et François Klein ONCFS, Direction des études et de la recherche

Plus en détail

La gestion forestière

La gestion forestière 1 La gestion forestière multifonctionnelle lif i ll Cas de l agence Centre Val de Loire Jean-Michel SOUBIEUX, Directeur d agence 2 Les enjeux de la gestion multifonctionnelle Prendre en compte, dans la

Plus en détail

Proposition de stage 2011 Etude de fréquentation des dunes d Annoville

Proposition de stage 2011 Etude de fréquentation des dunes d Annoville Etude de fréquentation des dunes d Annoville Syndicat mixte «Espaces Littoraux de La Manche» (SyMEL), basé à St-Lô. Le Syndicat Mixte a pour objet principal d assurer la gestion des espaces naturels acquis

Plus en détail

Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères

Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères Cahier des charges pour la mise en œuvre des actions d études prévues par la déclinaison régionale du Plan National d Action en faveur des chiroptères LOT n 1 : Animation foncière pour la préservation

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

L indispensable vocabulaire de

L indispensable vocabulaire de L indispensable vocabulaire de Natura 2000 1. Réseau Natura 2000 Sommaire 1. Réseau Natura 2000... 3 2. Gestion... 8 3. Incidences... 10 4. Principaux textes de référence... 12 5. Pilotage scientifique...

Plus en détail

Mise au point d outils de suivi de gestion INDICATEURS DENDROMETRIQUES. 1.- Inventaires

Mise au point d outils de suivi de gestion INDICATEURS DENDROMETRIQUES. 1.- Inventaires Développement d une gestion durable des peuplements irréguliers feuillus Septembre 2003 Mise au point d outils de suivi de gestion INDICATEURS DENDROMETRIQUES 1.- Inventaires Inventaire pied à pied (en

Plus en détail

Cadre de vie : milieu rural, risque, paysage, tourisme, urbanisme

Cadre de vie : milieu rural, risque, paysage, tourisme, urbanisme Cadre de vie : milieu rural, risque, paysage, tourisme, urbanisme Développer les relations avec l environnement immédiat : Aborder la forêt dans sa dimension transversale Union Régionale des Associations

Plus en détail

CONVENTION FEDERALE GESTION DU PETIT GIBIER EN DORDOGNE LIEVRE D EUROPE

CONVENTION FEDERALE GESTION DU PETIT GIBIER EN DORDOGNE LIEVRE D EUROPE Fédération Départementale des Chasseurs de la Dordogne ZAE SALTGOURDE Boulevard de Saltgourde Marsac sur l Isle BP 232 24052 PERIGUEUX CT Cedex 9 Tél : 05.53.35.85.00 Fax : 05.53.09.34.74 E-mail : contact.fdc24@chasseurdefrance.com

Plus en détail

RESUME DU DOCUMENT D OBJECTIFS «DOMAINE DE VERDILLY»

RESUME DU DOCUMENT D OBJECTIFS «DOMAINE DE VERDILLY» RESUME DU DOCUMENT D OBJECTIFS «DOMAINE DE VERDILLY» Le site Natura 2000 «Domaine de Verdilly» s étend sur 595 ha et est constitué d un complexe de milieux forestiers reposant sur des formations limoneuses

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF - 25 - Texte adopté par l Assemblée nationale en deuxième lecture. Texte adopté par le Sénat en deuxième lecture

TABLEAU COMPARATIF - 25 - Texte adopté par l Assemblée nationale en deuxième lecture. Texte adopté par le Sénat en deuxième lecture - 25 - TABLEAU COMPARATIF TITRE I ER DÉVELOPPER UNE POLITIQUE DE GESTION DURABLE ET MULTIFONCTIONNELLE TITRE I ER DÉVELOPPER UNE POLITIQUE DE GESTION DURABLE ET MULTIFONCTIONNELLE CHAPITRE I ER Les objectifs

Plus en détail

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information 1. Cadre et justification de la mesure 1.1 Base légale Article 15 du projet de Règlement du Parlement Européen

Plus en détail

Consulter aussi les sous-sommaires figurant en tête de chaque chapitre.

Consulter aussi les sous-sommaires figurant en tête de chaque chapitre. SOMMAIRE GENERAL Consulter aussi les sous-sommaires figurant en tête de chaque chapitre. PREFACE DU PRESIDENT DE LA FDC 33 INTRODUCTION P 1 CHARTE DU CHASSEUR P 3 CADRE REGLEMENTAIRE P 4 CONTENU ET METHODOLOGIE

Plus en détail

Classement de la Réserve naturelle régionale. Marais de Brière

Classement de la Réserve naturelle régionale. Marais de Brière Classement de la Réserve naturelle régionale Marais de Brière VU le Code Général des Collectivités Territoriales, VU le Code de l environnement, notamment ses articles L. 332-1 à L. 332-27, R.332-30 à

Plus en détail

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu

Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope. Haut-Rhin - Vosges. Tetrao urogallus Photo : www.liondor.eu Arrêté Préfectoral de Protection de Biotope Ronde Tête Bramont Arrêté Préfectoral n 93-0029 du 08 janvier 1993 modifié par l AP n 951947 du 05/10/95 (complété par A.P. n 960429 du 22/03/96) et l AP n 2005-179-4

Plus en détail

Les mesures Réglementaires. relatives à l article L-425-2 du code de l environnement

Les mesures Réglementaires. relatives à l article L-425-2 du code de l environnement Les mesures Réglementaires relatives à l article L-425-2 du code de l environnement Table des matières Dispositions générales des mesures réglementaires relatives au code de l Environnement... 4 Annexes

Plus en détail

ERDF, l Etat et les associations naturalistes renouvellent leurs efforts pour la protection de l avifaune en Languedoc- Roussillon

ERDF, l Etat et les associations naturalistes renouvellent leurs efforts pour la protection de l avifaune en Languedoc- Roussillon Mercredi 14 janvier 2015 ERDF, l Etat et les associations naturalistes renouvellent leurs efforts pour la protection de l avifaune en Languedoc- Roussillon Sommaire Communiqué de presse 3 Protéger les

Plus en détail

SUIVI DE LA REPRODUCTION DES GRANDS RAPACES. Parc national des Pyrénées 2

SUIVI DE LA REPRODUCTION DES GRANDS RAPACES. Parc national des Pyrénées 2 SUIVI DE LA REPRODUCTION DES GRANDS RAPACES Parc national des Pyrénées 2 SUIVI DE LA REPRODUCTION DES GRANDS RAPACES 4 espèces concernées par cette veille écologique (2 ETP / An) Remarque : d autres espèces

Plus en détail

du Massif du Jura Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement

du Massif du Jura Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement Schéma interrégional d aménagement & de de développement du Massif du Jura & perspectives Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement du Massif du Jura Le territoire Massif du Jura Arc montagneux

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

Conservatoire Botanique National Alpin. Le Réseau Alpes-Ain de Conservation de la Flore : présentation

Conservatoire Botanique National Alpin. Le Réseau Alpes-Ain de Conservation de la Flore : présentation C o n s e r v a t o i r e B o t a n i q u e N a t i o n a l A l p i n Réseau Conservation Alpes-Ain Ain de la flore Rencontres botaniques régionales 14/15 octobre 2011 Bourgoin-Jallieu Le Réseau Alpes-Ain

Plus en détail

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 09 72 72 4000 (tarif appel local) nº 139 août 2012 53 % DES EMPLOIS LIÉS AU TOURISME EN FRANCHE-COMTÉ SE SITUENT DANS L ESPACE URBAIN En Franche-Comté, les activités

Plus en détail

La forêt française. Rhône-Alpes. Les résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009. Les résultats pour la région

La forêt française. Rhône-Alpes. Les résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009. Les résultats pour la région La forêt française Les résultats issus des campagnes d'inventaire 2005 à 2009 Les résultats pour la région Rhône-Alpes 2 TOME Rhône-Alpes : les résultats régionaux Sommaire 1 La région Rhône-Alpes 1.1

Plus en détail

Analyse de l enquête menée auprès des propriétaires des deux sites QUALIGOUV sur le Parc du Luberon

Analyse de l enquête menée auprès des propriétaires des deux sites QUALIGOUV sur le Parc du Luberon Analyse de l enquête menée auprès des propriétaires des deux sites QUALIGOUV sur le Parc du Luberon Deux sites, deux contextes L étude a été menée sur les deux sites QUALIGOUV choisis sur le territoire

Plus en détail

GUIDE DES PROFESSIONNELS

GUIDE DES PROFESSIONNELS GUIDE DES PROFESSIONNELS La fréquentation du public en forêt, dans Le cadre d une gestion multifonctionnelle z EDITO La forêt représente, pour le grand public, le milieu naturel par excellence. Chacun

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

DELIBERATION N 08-156 4 JUILLET 2008

DELIBERATION N 08-156 4 JUILLET 2008 DELIBERATION N 08-156 4 JUILLET 2008 ENVIRONNEMENT Classement de la Tour du Valat en réserve naturelle régionale VU le Code général des collectivités territoriales ; VU le code de l environnement, notamment

Plus en détail

La gestion des herbus de la baie du Mont Saint- Michel

La gestion des herbus de la baie du Mont Saint- Michel La gestion des herbus de la baie du Mont Saint- Michel Vincent Schricke ONCFS DER CNERA Avifaune Migratrice Colloque Zones humides, chasse et conservation de la nature Maison de la baie de Somme et de

Plus en détail

ACTE DE CLASSEMENT RESERVE NATURELLE REGIONALE DE SAINT-MAURIN. Commune de La PALUD SUR VERDON. Département des ALPES DE HAUTE PROVENCE

ACTE DE CLASSEMENT RESERVE NATURELLE REGIONALE DE SAINT-MAURIN. Commune de La PALUD SUR VERDON. Département des ALPES DE HAUTE PROVENCE ACTE DE CLASSEMENT RESERVE NATURELLE REGIONALE DE SAINT-MAURIN Commune de La PALUD SUR VERDON Département des ALPES DE HAUTE PROVENCE ARTICLE 1 : Dénomination et délimitation Sont classées en réserve naturelle

Plus en détail

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles

Synthèse. Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service. Recommandations. de bonnes pratiques professionnelles Synthèse Recommandations de bonnes pratiques professionnelles Élaboration, rédaction et animation du projet d établissement ou de service OBJET Les propositions de cette recommandation visent à : définir

Plus en détail

Convention de coopération transfrontalière dans le domaine de la prise en charge des urgences (CTPU) K 1 22

Convention de coopération transfrontalière dans le domaine de la prise en charge des urgences (CTPU) K 1 22 Convention de coopération transfrontalière dans le domaine de la prise en charge des urgences (CTPU) K 1 22 du 27 janvier 2011 (Entrée en vigueur : 27 janvier 2011) Les Hôpitaux Universitaires de Genève,

Plus en détail

Le daim et le cerf sika en France : nouvel inventaire

Le daim et le cerf sika en France : nouvel inventaire Connaissance & gestion des espèces Le daim et le cerf sika en France : nouvel inventaire P. Matzke, J.-L. Hamann/ONCFS Daim (g.) et cerf sika (d.). Introduits en France dans des parcs à des fins ornementales,

Plus en détail

Document d Objectifs de la Zone Spéciale de Conservation «Vallée de l Arn» Site FR7300942. «Vallée de l Arn» Identifiant DOCOBXXX DOCUMENT DE SYNTHESE

Document d Objectifs de la Zone Spéciale de Conservation «Vallée de l Arn» Site FR7300942. «Vallée de l Arn» Identifiant DOCOBXXX DOCUMENT DE SYNTHESE Document d Objectifs de la Zone Spéciale de Conservation «Vallée de l Arn» Site FR7300942 «Vallée de l Arn» Identifiant DOCOBXXX DOCUMENT DE SYNTHESE Validé en comité de pilotage le 21 novembre 2008? Réalisé

Plus en détail

de la Convention alpine 7.7.2004 3 e réunion (or.de) du 28 au 30.6.2004 à Berlin Modèle de rapport Questionnaire

de la Convention alpine 7.7.2004 3 e réunion (or.de) du 28 au 30.6.2004 à Berlin Modèle de rapport Questionnaire Comité de vérification ImplAlp/2004/3/6/1 Rev.1 cor.1 de la Convention alpine 7.7.2004 3 e réunion (or.de) du 28 au 30.6.2004 à Berlin Modèle de rapport Questionnaire Projet Questionnaire Modèle-type destiné

Plus en détail

Résultats des comptages au chant d oiseaux de montagne

Résultats des comptages au chant d oiseaux de montagne Résultats des comptages au chant d oiseaux de montagne Comme chaque printemps, la Fédération des Chasseurs a procédé à des suivis de sites de référence d oiseaux de montagne. Réalisés dans le cadre de

Plus en détail

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères

Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Etudes d impact des projets éoliens sur les oiseaux et les chiroptères Arnaud Govaere Directeur Biotope Nord-Ouest agovaere@biotope.fr Tuesday, December 17, 2013 Présentation M2 USTL déc 2009 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale»

«Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» SYNDICAT MIXTE DU PAYS MIDI-QUERCY «Préfiguration d un SCOT rural : accompagnement du Pays Midi-Quercy vers l élaboration d un Schéma de Cohérence Territoriale» VISITES SUR SITE ET ECHANGES AUTOUR DU PROJET

Plus en détail

COMMUNE DE SANGUINET

COMMUNE DE SANGUINET COMMUNE DE SANGUINET PLAN LOCAL D'URBANISME Pièce n 4 : Orientations particulières d'aménagement Vu pour être annexé à la délibération du Conseil Municipal en date du Le Maire, Bureau d'études : CREHAM

Plus en détail

Annexe N 3 : financer les projets forestiers

Annexe N 3 : financer les projets forestiers Annexe N 3 : financer les projets forestiers Financer les projets forestiers en 2007-2013 Programme de développement rural pour l'hexagone (PDRH) Une architecture en 4 axes Le PDRH, établi pour la France

Plus en détail

L Association Communale de Chasse Agréée

L Association Communale de Chasse Agréée L Association Communale de Chasse Agréée (A.C.C.A.) La connaissez-vous vraiment? Après 40 ans d existence, les A.C.C.A sont toujours tournées vers l avenir. Illustrant les nouvelles donnes environnementales,

Plus en détail

L Association Communale de Chasse Agréée

L Association Communale de Chasse Agréée L Association Communale de Chasse Agréée (A.C.C.A.) La connaissez-vous vraiment? Après 40 ans d existence, les A.C.C.A sont toujours tournées vers l avenir. Illustrant les nouvelles donnes environnementales,

Plus en détail

PROJET SOUMIS A LA CDCFS

PROJET SOUMIS A LA CDCFS PREFET DE VAUCLUSE Direction Départementale des Territoires Service Environnement Unité Milieux Naturels Affaire suivie par : Hélène CLOAREC Tél : 04 90 16 21 13 Télécopie : 04 90 16 21 88 Courriel : helene.cloarec@vaucluse.gouv.fr

Plus en détail

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR ANNEXE 1. 1 Définition de la zone d influence (concernée par le projet)

PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR ANNEXE 1. 1 Définition de la zone d influence (concernée par le projet) PRÉFECTURE DE LA RÉGION PROVENCE - ALPES - CÔTE D AZUR ANNEXE 1 FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA2000 en application des articles R.414-19 à R.414-26 du Code de l Environnement 1

Plus en détail

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles

Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Conclusions et recommandations du colloque Forum Belge pour la Sécurité Urbaine du 31 mars 2003 à St Gilles Au terme de cette journée, il nous a paru important de dégager, sur base des différentes interventions,

Plus en détail

Carole Attié et Isabelle Chesnot

Carole Attié et Isabelle Chesnot PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES POPULATIONS MIGRATRICES D OUTARDE CANEPETIERE Tetrax tetrax en France Projet LIFE04/NAT/FR/000091 1 er septembre 2004 au 31 octobre2009 Rapport final simplifié Carole Attié

Plus en détail

Importance des compétences relationnelles pour mettre en place et suivre une expérimentation in situ

Importance des compétences relationnelles pour mettre en place et suivre une expérimentation in situ Importance des compétences relationnelles pour mettre en place et suivre une expérimentation in situ Expérience de la restauration écologique de sites sensibles dans les Pyrénées Paul Laurent 1 Résumé

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Les réserves de chasse et de faune sauvage : des origines aux statuts actuels

Les réserves de chasse et de faune sauvage : des origines aux statuts actuels VI Juridique Les réserves de chasse et de faune sauvage : des origines aux statuts actuels ONCFS Chasseur et cueilleur dès son origine, l homme s est rapidement rendu compte qu il devait ménager la nature

Plus en détail

PROGRAMMATION DU PROJET

PROGRAMMATION DU PROJET 1 PREAMBULE Dans la composition du dossier du Plan Local d'urbanisme (PLU) figure le Projet d'aménagement et de Développement Durables qui définit les orientations d'urbanisme et d'aménagement retenues

Plus en détail

Outil de Cartographie UIDE UTILISATEUR. 2BS Association, 11 rue de Monceau 75008 Paris Guide Utilisateur Version du 25/10/2014 - Page 1

Outil de Cartographie UIDE UTILISATEUR. 2BS Association, 11 rue de Monceau 75008 Paris Guide Utilisateur Version du 25/10/2014 - Page 1 G UIDE UTILISATEUR 2BS Association, 11 rue de Monceau 75008 Paris Guide Utilisateur Version du 25/10/2014 - Page 1 SOMMAIRE A. Introduction... 4 1. Objectif du service cartographique Durabilité... 4 2.

Plus en détail

Territoire et urbanisme

Territoire et urbanisme Territoire et urbanisme Eléments d état des lieux Un territoire rural 1 261 534 Jurassiens en 2010 Un territoire rural : 52.3 hab/km² en 2010, pour 102.1 en France. Les trois plus grandes villes du département

Plus en détail

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme.

La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité dans les documents d urbanisme. La biodiversité dans les plans locaux d urbanisme et dans les schémas de cohérence territoriale La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (Alur) consacre la prise en compte des enjeux de biodiversité

Plus en détail

Recherche et gestion pour une espèce en voie de raréfaction en France

Recherche et gestion pour une espèce en voie de raréfaction en France Recherche et gestion pour une espèce en voie de raréfaction en France Jean Secondi GECCO, Université d Angers Gilles Mourgaud LPO Anjou Partie 1 Présentation générale de l espèce Partie 2 Evolution des

Plus en détail

Subvention. ubventions 2013/2014. La chasse, Terre de partage

Subvention. ubventions 2013/2014. La chasse, Terre de partage Subvention ubventions 2013/2014 La chasse, Terre de partage 1 Les subventions 2013 / 2014 Sommaire Communication... 3 Pratiques et éthique... 6 Améliorations cynégétiques... 7 Formulaires de déclaration...

Plus en détail

DOCUMENT 1 CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE

DOCUMENT 1 CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE CAHIER DES CHARGES POUR L ATTRIBUTION DE LA MARQUE FAMILLE PLUS, label national, pour l accueil des familles et des enfants dans les communes touristiques françaises JUILLET 2008 1/13 Cahier des charges

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Direction générale des entreprises

MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Direction générale des entreprises 1 sur 6 28/03/2008 17:10 Texte non paru au Journal officiel 1144 MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Direction générale des entreprises Direction de l action régionale, de la qualité

Plus en détail

Contrats Natura 2000

Contrats Natura 2000 Contrats Natura 2000 A. MESURES NON AGRICOLES ET NON FORESTIÈRES B. MESURES AGRO-ENVIRONNEMENTALES (MAE) B.1 MAE territorialisées : liste nationale (PDRH, décembre 2008) Conditions d accès à certaines

Plus en détail

CONCOURS PHOTO «Le Bellegardois dans l Objectif!»

CONCOURS PHOTO «Le Bellegardois dans l Objectif!» A - Avant-propos REGLEMENT DU CONCOURS PHOTO La Communauté de Communes du Bellegardois s engage dans l élaboration d une charte architecturale et paysagère. A cette occasion, elle organise un concours

Plus en détail

DIRECTION DES ÉVALUATIONS

DIRECTION DES ÉVALUATIONS DIRECTION DES ÉVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES Le suivi environnemental Guide à l intention de l initiateur de projet Juillet 2002 Mise à jour : janvier 2005 AVANT-PROPOS Ce guide se veut un outil d aide

Plus en détail

Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011

Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011 Dossier de Presse Journée Mondiale des Zones Humides 2 février 2011 Contact presse : Murielle THERMED Directrice du Développement et de la Communication Parc Naturel Régional de la Martinique Tél. : 06

Plus en détail

pastoraloup Programme associatif de soutien au pastoralisme en zones à loups www.ferus.org

pastoraloup Programme associatif de soutien au pastoralisme en zones à loups www.ferus.org pastoraloup Programme associatif de soutien au pastoralisme en zones à loups www.ferus.org PastoraLoup Depuis plus de 15 ans, l association FERUS met en place un programme de soutien au pastoralisme basé

Plus en détail

Aide mémoire AM3 Mode d emploi pour le travail de terrain

Aide mémoire AM3 Mode d emploi pour le travail de terrain Aide mémoire AM3 Mode d emploi pour le travail de terrain ROTE LISTE FLORA LISTE ROUGE FLORE LISTA ROSSA FLORA 08.03.2011 Version 1 Avertissement concernant la saison de terrain 2011 Au cours de la saison

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Fiche d évaluation d incidences Natura 2000 pour l organisation d une manifestation de Cyclotourisme dans les départements du Nord et du Pas de Calais

Fiche d évaluation d incidences Natura 2000 pour l organisation d une manifestation de Cyclotourisme dans les départements du Nord et du Pas de Calais Fiche d évaluation d incidences Natura 2000 pour l organisation d une manifestation de Cyclotourisme dans les départements du Nord et du Pas de Calais - A joindre au dossier de déclaration en Préfecture

Plus en détail

EXEMPLE DU MARAIS AUDOMAROIS

EXEMPLE DU MARAIS AUDOMAROIS EXEMPLE DU MARAIS AUDOMAROIS Maud Kilhoffer, Chargée de mission Développement et Aménagement Animation du Contrat de Marais et des reconnaissances internationales Ramsar et Réserve de biosphère. Animation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 25 mai 2016. Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières

DOSSIER DE PRESSE. Mercredi 25 mai 2016. Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières DOSSIER DE PRESSE Journée d échange Connaissance des libellules pour la gestion des zones humides forestières Mercredi 25 mai 2016 Maison de la réserve Naturelle de la tourbière des Dauges à Saint-Léger-la-Montagne

Plus en détail

Consommation d espace en Haute-Loire

Consommation d espace en Haute-Loire Direction Départementale des Territoires (DDT) HAUTE-LOIRE PRÉFET DE LA HAUTE-LOIRE Rapport Juin 2013 Consommation d espace en Haute-Loire Mission connaissance des Territoires INDICATEURS CARTOGRAPHIQUES

Plus en détail

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt

Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Modalités de la compensation des impacts sur la biodiversité en forêt Atelier Recherche et Gestion Forestières 2011 14 juin 2011 1 Les bases réglementaires de la compensation La loi de 1976 sur les études

Plus en détail

Association Franco-Kirghize d Ecotourisme http://www.larevuefranco-kirghize.com

Association Franco-Kirghize d Ecotourisme http://www.larevuefranco-kirghize.com LES OURS DE KURESCEK SLOVENIE Page 1 sur 10 La Slovénie est un petit état indépendant de 20 000 km² dont 56% sont boisés. Elle abrite une faune européenne riche et diversifiée (ours, loup, lynx, chamois,

Plus en détail

La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme

La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme La publication de brochures et guides par les Offices de Tourisme L article L. 133-3 du Code du tourisme, dispose : «L'office de tourisme assure l'accueil et l'information des touristes ainsi que la promotion

Plus en détail

RENCONTRES EPCI DAC MAI 2012

RENCONTRES EPCI DAC MAI 2012 RENCONTRES EPCI DAC MAI 2012 Partie 1 : diagnostic croisé de l offre et de la demande commerciale Offre commerciale existante par commune : des rayonnements très différents Augmentation dynamique du nombre

Plus en détail

Atlas des oiseaux nicheurs en Midi-Pyrénées (2007 2010)

Atlas des oiseaux nicheurs en Midi-Pyrénées (2007 2010) Atlas des oiseaux nicheurs en Midi-Pyrénées (2007 2010) Protocole atlas (niveau présence/absence, qualitatif) Cartographie L'enquête se réalisera sur un découpage des départements par maille de 10 km sur

Plus en détail

Être propriétaire forestier en Belledonne

Être propriétaire forestier en Belledonne Être propriétaire forestier en Belledonne Un guide pour vous accompagner Proprietaire Belledonne.indd 1 La forêt en Belledonne La chaîne de Belledonne est une zone montagneuse dont les massifs boisés occupent

Plus en détail

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG Groupe de travail n 1 «Gouvernance de la qualité environnementale

Plus en détail

Programme des études _ Formation des ingénieurs forestiers 59

Programme des études _ Formation des ingénieurs forestiers 59 LES MÉTHODES DE GESTION FORESTIÈRE Les enseignements relevant des méthodes de gestion forestière regroupent des disciplines variées avec l aménagement et la sylviculture en point d orgue, la dendromètrie,

Plus en détail

Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers

Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers Note sur la restitution des résultats et la diffusion des données des observatoires locaux des loyers 1 Diffusion de résultats Règles générales Pour toute publication de résultats statistiques, les observatoires

Plus en détail

CHANTIER D ÉCLAIRCIE COMMERCIALE. Rapport annuel 2012-2013

CHANTIER D ÉCLAIRCIE COMMERCIALE. Rapport annuel 2012-2013 CHANTIER D ÉCLAIRCIE COMMERCIALE Rapport annuel 2012-2013 Janvier 2014 Table des matières Introduction... 3 Plan d action 2013-2014... 5 Méthode de priorisation des sites... 5 Optimisation des méthodes

Plus en détail

Dossier de presse. Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président. Crédits photos : V.

Dossier de presse. Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président. Crédits photos : V. Le 22 février 2013 à Saint-Pierre, Dossier de presse Installation du conseil de gestion du Parc naturel marin des Glorieuses et élection du président Crédits photos : V.Lamarre / SHOM Contact Presse :

Plus en détail

Dossier de presse Une convention pour la connaissance et la protection des grands rapaces des Pyrénées

Dossier de presse Une convention pour la connaissance et la protection des grands rapaces des Pyrénées Dossier de presse Une convention pour la connaissance et la protection des grands rapaces des Pyrénées La LPO (Ligue pour la Protection des Oiseaux) et le Parc national des Pyrénées viennent de signer

Plus en détail

DOMAINE DE CHASSE DE BOMBO LUMENE (DCBL)

DOMAINE DE CHASSE DE BOMBO LUMENE (DCBL) DOMAINE DE CHASSE DE BOMBO LUMENE (DCBL) Carte Superficie : 350 000 ha Catégorie IUCN : VI Label international : Aucun Principales pressions le braconnage ; la conversion des terres de l AP pour la culture

Plus en détail

CIRCULAIRE DGFAR/SDFB/BOPF/C2005-5018 Date: 03 mai 2005

CIRCULAIRE DGFAR/SDFB/BOPF/C2005-5018 Date: 03 mai 2005 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DE LA RURALITE Direction générale de la forêt et des affaires rurales Sous-direction de la forêt et du bois Bureau des organismes et de la

Plus en détail

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000

FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 1/13 FORMULAIRE D EVALUATION SIMPLIFIEE DES INCIDENCES NATURA 2000 (Art R414-23 I à III du code de l'environnement) Par qui? Ce formulaire est à remplir par le porteur du projet, en fonction des informations

Plus en détail

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014 3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 SaintLô 23 October 2014 Pratiques vocales en prison : la situation in France par Mériam Khaldi Lois, dispositifs et obligations spécifiques en

Plus en détail

Logo : NHB Pro Création 65

Logo : NHB Pro Création 65 Logo : NHB Pro Création 65 LIVRET_ZNIEFF.indd 1 24/01/2006 15:13:06 ABREVIATIONS CBNMP : Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles CEN L-R : Conservatoire des Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon

Plus en détail

Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers

Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers Partie II : Consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers 91 Sommaire Partie II A. Analyse de la consommation d espaces naturels, agricoles et forestiers 93 1. Préambule... 93 2. Evolution de

Plus en détail

6. COMMUNICATION ET FORMATION

6. COMMUNICATION ET FORMATION 6. COMMUNICATION ET FORMATION 35 6.1. ETAT DES LIEUX COMMUNICATION ET FORMATION 6.1.1. Les moyens de communication de la FDCR : 6.1.1.1.Site t : www.fdc69.com Un site t mis en ligne en juin 2009 avec un

Plus en détail

Montagne et Zones de revitalisation rurale

Montagne et Zones de revitalisation rurale Montagne et Zones de revitalisation rurale Politique, méthodologie, bilan Marie-Aimée BUFFET Master 2 Montagne Photo 1 : Résidence de tourisme Odalys «Les Balcons de la Vanoise» à La Norma (Savoie) Source

Plus en détail

L ACTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES

L ACTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES CHAPITRE 4 L ACTION DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES LES COMPÉTENCES Qu est-ce que la clause générale de compétence? La collectivité territoriale qui bénéficie de la clause générale de compétence dispose

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

Les pouvoirs publics ont souhaité disposer d un

Les pouvoirs publics ont souhaité disposer d un 5Synergie protection - environnement 5 2 La gestion des sites industriels potentiellement contaminés par des substances radioactives A. OUDIZ (IRSN) B. CESSAC (IRSN) J. BRENOT (IRSN) J.-P. MAIGNE (IRSN)

Plus en détail

FORÊT D EXCEPTION en Montagne de Reims Bilan de l année 2014

FORÊT D EXCEPTION en Montagne de Reims Bilan de l année 2014 FORÊTS DOMANIALES DE LA MONTAGNE DE REIMS ENSEMBLE, PARTAGEONS ET VALORISONS MIEUX NOS FORETS FORÊT D EXCEPTION en Montagne de Reims Bilan de l année 2014 Ce document établit une vue d ensemble des actions

Plus en détail

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles

Commission départementale de la consommation des espaces agricoles Commission départementale de la consommation des espaces agricoles Fiche de présentation des documents d'urbanisme soumis à l'avis de la CDCEA Date de la commission : Commune : SAINT-GERMAIN-DE-MODEON

Plus en détail

AVIS D APPELS A PROJETS

AVIS D APPELS A PROJETS AVIS D APPELS A PROJETS Dans le cadre de la mise en œuvre du programme régional et interdépartemental d accompagnement des handicaps et de la perte d autonomie 010-013 et des orientations du plan Solidarité

Plus en détail

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015

Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire. - Résumé non technique - septembre 2015 Schéma régional de cohérence écologique (SRCE) Pays de la Loire - Résumé non technique - septembre 2015 La trame verte et bleue : nationale et régionale Au plan national, l'etat définit des orientations

Plus en détail

DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE

DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE DES FORÊTS POUR LE GRAND TÉTRAS GUIDE DE SYLVICULTURE 2 ÉDITO C R C - M C Daniel BEGUIN Jean-Marie HARAUX Jean-Pierre RENAUD Henri PLAUCHE GILLON 3 SOMMAIRE PRÉAMBULE 5 PARTIE 1 : DESCRIPTION DE L ESPÈCE

Plus en détail

Exigences. Exigences propres à chaque catégorie de parc. Office fédérale pour l environnement OFEV

Exigences. Exigences propres à chaque catégorie de parc. Office fédérale pour l environnement OFEV Office fédérale pour l environnement OFEV Exigences Pour pouvoir obtenir le label «Parc suisse» et les aides financières, un projet de parc doit remplir certaines exigences. La haute qualité de la nature

Plus en détail