Correction des exercices sur l effet Doppler. Exercice 21 p.79

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Correction des exercices sur l effet Doppler. Exercice 21 p.79"

Transcription

1 Correction es exercices sur l eet Doppler xercice 21 p.79 Pour les curieux : justiication e la ormule onnée. L t = 0 L 1 λ t 1.(t -t) L 2.(t -t) t 2 t 1 t 2 oit t = 0 l instant émission u premier ront one. La voiture est alors à la istance L, appelons-le premier bip. La urée séparant l émission es eux bips est T. Le premier bip arrive à la voiture et se réléchit onc e açon instantanée à l instant t : La voiture est alors à une istance L 1 = L. t Le secon bip arrive à la voiture et se réléchit à l instant t : la voiture est alors à une istance L 2 = L. t La urée mise par le premier bip pour retourner au récepteur est t 1. On a : L 1 =. t 1. L instant où le premier bip est reçu est onc : t 1 = t + t 1 La urée mise par le secon bip pour retourner au récepteur à partir u moment où il est émis est t 2. On a : L 2 =. t 2. L instant où le secon bip est reçu est onc : t 2 = t + t 1 La urée séparant l émission e la réception est onc : T = t 2 - t 1 L2 L L.t L.t 1 Donc : T = t + t 2 (t+ t 1 ) = t t soit : T t t Donc : T 1 (t t) Il aut exprimer t t en onction es onnées. Penant la urée t t, la voiture a parcouru une istance =.(t -t) et le secon bip parcourt = (t -t). La somme e ces eux istance est égale à la istance séparant la voiture u secon bip à l instant t, soit une longueur one λ =.T par éinition.

2 Donc :.(t -t) + (t -t) =.T soit : t t.t Donc : T 1.T 1 soit : T 1 T Par conséquent, comme, il vient : T 1 où : 1 1 On eectue un éveloppement limité au premier orre en série e Taylor : Donc : 1 1 soit : 1 n éveloppant e nouveau au premier orre en série e Taylor, il vient : 2 1 On retrouve l expression proposée. La ormule est bien homogène et la réquence e réception est supérieure à la réquence émission comme prévu. éponse aux questions : 2 1.a. Le cinémomètre compare la réquence es ones électromagnétiques incientes à celle es ones réléchies. Dans le cas e l expérience e Buys-Ballot, les musiciens à quai reçoivent l one sonore émise par les musiciens u train. Il y onc eux iérences : il n y a pas e rélexion es ones émises. Il y onc eux iérences : - les ones utilisées par le cinémomètre sont es ones électromagnétiques, alors qu en 1845 c étaient es ones sonores, - Il y a rélexion es ones ans le cas u cinémomètre. 1.b. Les ones se réléchissent sur les obstacles. 1.c. Le sens iniqué u mouvement sur le schéma est : vers le cinémomètre. Donc, la voiture s approche u cinémomètre lorsque la mesure est aite. 1.. On sait que, lorsque la source se rapproche u récepteur, la réquence e l one pour le récepteur est supérieure à celle e l émission à la source. Donc, <. 2. D après la question précéente, <. Par lecture graphique sur le ocument : = 40,000 khz et = 40,280 khz.

3 On constate e plus que l amplitue u signal bleu est inérieure à celle u signal rouge, ce qui conirme que le signal bleu est bien le signal réléchi et atténué par son parcours ans l air. 3.a. <, ce qui permet éliminer (D). Dimensionnellement, la partie gauche e l expression (A) est homogène à une réquence, alors que la partie roite e l expression (A) n est pas homogène à une réquence, mais à une réquence multipliée par une vitesse : celle relation est onc à éliminer. Il en va e même pour la (B) : la partie gauche est homogène à une vitesse, tanis que la partie roite est homogène à une réquence multipliée par une vitesse. Il reste onc l expression (C) ont les eux parties sont homogènes à une réquence. 3.b. Le nombre 2 vient u ait que la vitesse e la voiture inlue eux ois : une ois à l aller es ones et une ois au retour (voir émonstration en introuction). 2 3.c. 1 onc : ,000 A.N : 1 1, ,280 m.s -1 Ce qui est cohérant avec la vitesse un jouet. 4. D après le graphique, comme la vitesse est constante, la position x u jouet est lié au temps t par la relation : x = viéo.t + x 0 0,24 0,02 Or, le graphique permet e éterminer le coeicient irecteur qui est égal à viéo : viéo 1,1 3,11 2,91 m.s -1 4.b. Les valeurs obtenues sont très voisines car l écart relati vaut : 1,18 1, ,7 % 1,18 Cela valie la moélisation u principe e mesure u raar automatique.

4 xercice 26 p.81 Pour les curieux : justiication u phénomène Consiérons un musicien (comme émetteur) ans un wagon u train, abor immobile. Pour le musicien u train qui joue un la3 à 440 Hz, cela signiie qu il y a une surpression e l air 440 ois par secone au voisinage e son tympan. ntre eux instants séparés par une urée égale à une périoe, une zone onnée e l air, qu on peut assimiler à un point, subit une surpression. I on consière l ensemble e l air, alors eux points seront en surpression au même instant s ils sont séparés par la istance que parcourt l one sonore en une périoe, c est-àire par une longueur one λ c.t La igure 1 représente l aspect e l air au voisinage un musicien u train, à un instant onné. Chaque cercle représente les points où il y a une surpression. Figure 1 Lorsque le wagon u train se éplace à vitesse constante par rapport au quai, les ones se éplacent toujours à la célérité c ans l air qui se éplace lui-même avec le wagon : la situation est inchangée pour le musicien ans le wagon, qui perçoit onc toujours un la3 à 440 Hz. On retrouve ainsi le principe e relativité u mouvement : il n y a aucun moyen e istinguer un réérentiel immobile un réérentiel en mouvement rectiligne uniorme, car les situations y sont ientiques. Consiérons maintenant un personnage (comme récepteur) immobile sur le quai. Lorsque le train se rapproche e lui à vitesse constante, les ones sonores se éplacent à la célérité c par rapport au quai, puisque l air au voisinage e est immobile par rapport au quai et onc par rapport à ce personnage. Penant une urée égale à une périoe, le train a avancé e la istance =.T, et l one a avancé à la célérité c ans toutes les irections à partir e la source. A l instant t = t+t, une nouvelle surpression est émise à la source, et la surpression précéemment émise a parcouru une istance = c.t. La istance entre eux points consécutis où il y a surpression est onc = = c.t -.T. (igure 2) Par conséquent, la longueur one e l one sonore perçue par le personnage immobile est onc : λ λ.t c Or, la réquence est liée à la longueur one par la relation : λ Par conséquent, la réquence perçue par le personnage sur le quai est iérente e la réquence émise : c c Cette réquence perçue par le personnage immobile sur le quai épen e la vitesse e la source (le wagon u train) selon la relation : c c La réquence e l one sonore perçue par l observateur est onc supérieure à la réquence e vibration e la source : le son perçu est plus aigu quan l émetteur se rapproche e l observateur. Ce qui onne la relation entre la vitesse e éplacement u train et la vitesse u son ans l air : c. 1

5 Figure 2 c t λ t +T t +2.T Pour tous : réponses aux questions. 1. Il s agit e l eet Doppler : le éplacement e la source par rapport à l observateur écale la réquence e l one perçue par l observateur par rapport à celle e l one émise par la source. 2. D après le ocument, la note perçue est un la ièse. Or, un la ièse a une hauteur e 446 Hz. L one sonore perçue a onc une réquence = 466 Hz. 3. D après la relation :. 1, on a : 440 A.N : = 19,0 m.s un train en soit environ 68 km.h -1 ce qui est compatible avec la vitesse

6 xercice 27 p L one sonore se éplace ans l air, supposé immobile (pas e vent), à la célérité après l énoncé : la célérité une one épen u milieu e propagation, mais non e la source. A va onc percevoir le signal avec un retar τ par rapport à la source. Or, l instant pris comme origine es ates est celui e l émission e l one sonore par. Donc l instant e réception par A est : t1 2.a. Durant une urée égale à une périoe e l one sonore émise, l émetteur parcourt une istance =.T 2.b. A t=0, est à une istance e A. Plus tar, à t = T, l émetteur a parcouru une istance : il est onc plus proche e A, et la istance entre et A vaut : = - soit : = -.T 2.c. A t=t, l émetteur est à la istance = -.T e l observateur A. Le retar qui sépare l émission.t e l one à la source et la réception vaut onc τ t2 T.T D où : t2 T emarque : l énoncé parle une «nouvelle émission e l one» : il serait plus juste e ire que l air au voisinage e l émetteur, c est-à-ire à la source, se retrouve e nouveau en situation e surpression. i l émetteur est en ait un haut-parleur, cela signiie qu à la ate t = T la membrane u haut-parleur se retrouve ans le même état vibratoire qu à l instant initial t = L observateur reçoit à la ate t 1 le premier signal, et à la ate t 2 le secon. La urée séparant eux.t signaux consécutis est onc TA t2 t1 T après les relations précéentes..t oit : TA T onc : TA 1.T La urée T A est en ait la périoe e l one sonore perçue par A. 1 4.a.On sait que la réquence est liée à la périoe par la relation : T 1 1 Donc la relation TA 1.T est équivalente à : 1. soit : Donc : A A A 1 La réquence e l one sonore perçue par A est plus grane que la réquence émission : le son est perçu plus aigu quan l émetteur se rapproche e l observateur. 4.b. Par conséquent :. 1 A

7 xercice 28 p L one sonore se éplace ans l air, supposé immobile comme précéemment(ex.27), à la célérité après l énoncé. La célérité une one épen u milieu e propagation, mais non e la source. B va onc percevoir le signal avec un retar τ par rapport à la source. Or, l instant pris comme origine es ates est celui e l émission e l one sonore par. Donc l instant e réception par B est : t1 2.a. Durant une urée égale à une périoe e l one sonore émise, l émetteur parcourt une istance =.T 2.b. A t=0, est à une istance e B. Plus tar, à t = T, l émetteur a parcouru une istance : il est onc plus éloigné e B, et la istance entre et B vaut : = + soit : = +.T 2.c. A t = T, l émetteur est à la istance = +.T e l observateur B. Le retar qui sépare l émission.t e l one à la source et la réception vaut onc τ t2 T.T D où : t2 T Même remarque que pour l exercice 27: l énoncé parle une «nouvelle émission e l one» : il serait plus juste e ire que l air au voisinage e l émetteur, c est-à-ire à la source, se retrouve e nouveau en situation e surpression. i l émetteur est en ait un haut-parleur, cela signiie qu à la ate t = T la membrane u haut-parleur se retrouve ans le même état vibratoire qu à t = L observateur reçoit à la ate t 1 le premier signal, et à la ate t 2 le secon. La urée séparant eux.t signaux consécutis est onc TB t2 t1 T après les relations précéentes..t oit : TB T onc : TB 1.T La urée T B est en ait la périoe e l one sonore perçue par B. 1 4.a.On sait que la réquence est liée à la périoe par la relation : T 1 1 Donc la relation TB 1.T est équivalente à : 1. soit : Donc : B B B 1 La réquence e l one sonore perçue par B est plus petite que la réquence émission : le son perçu est plus grave que le son émis. 4.b. Par conséquent :.. soit :. B onc :. 1 B B B

8 L énoncé rappelle que : xercice 29 p 82 - ans le cas où l émetteur s éloigne u récepteur, on a 1 - ans le cas où l émetteur s approche u récepteur, on a 1 1) Dans le cas u mouvement es galaxies, est la réquence es ones électromagnétiques (on se ixera sur les raiations visibles ou proches u visible pour cet énoncé) émises par les galaxies et la réquence es ones reçues (sur Terre), est la célérité e ces ones électromagnétiques urant le trajet (onc ans le vie) et la vitesse es galaxies par rapport à la Terre. 2) 0 car une vitesse est toujours positive, onc : - i l émetteur s éloigne u récepteur, 1 - i l émetteur s approche u récepteur, 1 3) i la réquence es ones lumineuses émises par une galaxie est supérieure à la réquence es ones reçues epuis la Terre (soit si 1 ) onc si le spectre reçu est «écalé vers le rouge», alors la galaxie s éloigne. Inversement, si 1, le spectre reçu est «écalé vers le bleu», signe que la galaxie se rapproche. 4) Toutes les galaxies lointaines s éloignent les unes es autres, et autant plus rapiement qu elles sont éloignées (on laissera e côté les galaxies e notre amas, l amas e la ierge). Plus une galaxie est lointaine et plus son spectre reçu sur Terre est écalé vers le rouge. Cette observation valie la conception e l expansion e l Univers, et onc par conséquent celle u Big-bang. emarque : plus précisément, l eet Doppler mis en jeu ans ce cas ait appel à la théorie e la relativité générale. L expansion e l univers est la ilatation e l espace lui-même, ce qui est iérent un objet en mouvement ans un espace ixe. L image est plutôt celle e taches e peintures à la surace un ballon, qui s éloignent les unes es autres quan le ballon, qui représente l espace, se ilate.

Chapitre 3 : (Cours) Ondes sonores : analyse spectrale et effet Doppler

Chapitre 3 : (Cours) Ondes sonores : analyse spectrale et effet Doppler Chapitre 3 : (Cours) Ondes sonores : analyse spectrale et effet Doppler Les ondes sonores (sons musicaux, ondes sismiques, ) et les ondes électromagnétiques (lumière visible et invisible) ont pour propriété

Plus en détail

La fibre nerveuse, ou axone, est une excroissance linéaire de la cellule nerveuse qui transmet les impulsions électriques dans le système nerveux.

La fibre nerveuse, ou axone, est une excroissance linéaire de la cellule nerveuse qui transmet les impulsions électriques dans le système nerveux. 56.A-0 Annexe Le moèe éectrique e a ibre nerveuse ette annexe a comme objecti expiquer, ans es granes ignes, e onctionnement e base une ibre nerveuse ain e pouvoir au mieux a moéiser par es composants

Plus en détail

Une voiture parcourt en 2 heures, 140 km ; en 3 heures, 210 km et en 5 heures, 350 km.

Une voiture parcourt en 2 heures, 140 km ; en 3 heures, 210 km et en 5 heures, 350 km. Calcul es Vitesses Tout objet en mouvement ( voiture, train, piéton, avion, tortue, bille, ) est appelé un mobile. Nous irons qu un mobile a un mouvement uniforme ( ou est animé un mouvement uniforme )

Plus en détail

Exercice 2 : Comment déterminer le relief du fond marin avec un sondeur? (5,5 pts) Les trois parties de l exercice sont indépendantes

Exercice 2 : Comment déterminer le relief du fond marin avec un sondeur? (5,5 pts) Les trois parties de l exercice sont indépendantes Exercice 2 : Comment éterminer le relief u fon marin avec un soneur? (5,5 pts) Amérique u nor 2007 http://labolycee.org Les trois parties e l exercice sont inépenantes 1. Étue e l one ultrasonore ans l

Plus en détail

CHAPITRE. Les variables du mouvement CORRIGÉ DES EXERCICES

CHAPITRE. Les variables du mouvement CORRIGÉ DES EXERCICES CHAPITRE Les variables u mouvement CORRIGÉ DES EXERCICES 2 3 Exercices. Les variables liées à l espace et au temps. Une araignée grimpe le long une clôture. Elle parcourt abor 3 m vers le haut, puis 2

Plus en détail

Chapitre 6 (Courant et résistance)

Chapitre 6 (Courant et résistance) . Déinitions 1. ntensité oyenne e courant. ntensité instantanée Plan e la 3 èe partie (Électrocinétique) Chapitre 6 (Courant et résistance) Q t Q (en père) t 3. Densité e courant (en père/ ) J. Théorie

Plus en détail

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS ANNÉE 2013 EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS CSEA 2013 ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 4 heures Coefficient : 1 - L usage de la calculatrice est autorisé ; - Les exercices sont indépendants

Plus en détail

Devoir Surveillé n 2

Devoir Surveillé n 2 Devoir Surveillé n 2 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique Fiches PROGRAMME 2012 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

L effet Doppler en option Sciences Expérimentales

L effet Doppler en option Sciences Expérimentales N 780 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 121 L eet Doppler en option Sciences Expérimentales Retrouver la vitesse d une voiture à partir d un enregistrement sonore par J.-C. PIVOT 21000 Dijon La séance

Plus en détail

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A.

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A. Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé Partie A : Ondes ultrasonores. I. Mesure de la célérité des ultrasons dans l air. A. Première méthode : émetteur en mode «salves» 1. Détermination du retard τ avec

Plus en détail

Correction des exercices sur les ondes progressives sinusoïdales

Correction des exercices sur les ondes progressives sinusoïdales CORRECTION EXERCICES TS 1/5 ONDES PROGRESSIVES SINUSOÏDALES Correction des exercices sur les ondes progressives sinusoïdales Correction de l exercice 1 : le téléphone pot de yaourt A A PROPOS DES ONDES

Plus en détail

Optique Ondulatoire. UE 32 - Module 3202. Yannick Dumeige

Optique Ondulatoire. UE 32 - Module 3202. Yannick Dumeige Département Mesures Physiques 2 nde année S3 2015-2016 Optique Ondulatoire UE 32 - Module 3202 Yannick Dumeige Volume horaire : 10 h de CM / 15 h de TD yannick.dumeige@univ-rennes1.fr 1/27 Optique Ondulatoire

Plus en détail

Chapitre 3 Les propriétés des ondes

Chapitre 3 Les propriétés des ondes ENIÈE IMPESSION LE 1 er août 2013 à 16:36 Chapitre 3 Les propriétés des ondes Table des matières 1 La diffration des ondes 2 2 Les interférenes 3 3 Effet oppler 4 PAUL MILAN 1 PHYSIQUE-CHIMIE. TEMINALE

Plus en détail

Un automobiliste roulant à 120 km/h effectue un parcours de 300 km. Quelle est la durée du trajet en heures et minutes?

Un automobiliste roulant à 120 km/h effectue un parcours de 300 km. Quelle est la durée du trajet en heures et minutes? EXERCICES SUR LE MOUVEMENT RECTILIGNE UNIFORME Exercice 1 Un automobiliste roulant à 120 km/h effectue un parcours de 300 km. Quelle est la durée du trajet en heures et minutes? (D après sujet de Dominante

Plus en détail

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h

TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h NOM : PRÉNOM : CLASSE : TS1 - DST de Physique-Chimie 04/11/2013-2 h COMPETENCES EVALUEES (A = acquis ; E = en cours d acquisition ; N = non acquis) Ex1 Ex2 Ex3 Rédiger et présenter son devoir. Restituer

Plus en détail

Chapitre. Chapitre 12. Fonctions de plusieurs variables. 1. Fonctions à valeurs réelles. 1.1 Définition. 1.2 Calcul de dérivées partielles

Chapitre. Chapitre 12. Fonctions de plusieurs variables. 1. Fonctions à valeurs réelles. 1.1 Définition. 1.2 Calcul de dérivées partielles 1 Chapitre Chapitre 1. Fonctions e plusieurs variables La TI-Nspire CAS permet e manipuler très simplement les onctions e plusieurs variables. Nous allons voir ans ce chapitre comment procéer, et éinir

Plus en détail

5) Une équation de la tangente à la courbe représentative de la fonction exponentielle au point d abscisse 0 est de la forme ( )( ) ( )

5) Une équation de la tangente à la courbe représentative de la fonction exponentielle au point d abscisse 0 est de la forme ( )( ) ( ) Amérique du Nord Eercice ) Le coeicient multiplicateur associé à une hausse de % est égal à + =, Le coeicient multiplicateur associé à une hausse de % est égal à + =, Donc le coeicient multiplicateur associé

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3 TRVUX DIRIGÉS DE O 3 Exercice : Constructions graphiques Pour chacune des figures, déterminer la position de l objet ou de son image par la lentille mince. Les points situés sur l axe optique sont les

Plus en détail

Auto-évaluation d acquisition des connaissances

Auto-évaluation d acquisition des connaissances Section e Physique 25.09.2015 Auto-évaluation acquisition es connaissances Inications préalables : L objectif est une auto-évaluation u progrès concernant les connaissances acquises penant le cours. Ce

Plus en détail

Superposition de signaux sinusoïdaux

Superposition de signaux sinusoïdaux Superposition de signaux sinusoïdaux I TP interférences obtenues par la superposition de deux ondes ultrasonores...3 1 Modélisation d une courbe sous Regressi...3 2 Mesure de l amplitude de l onde résultant

Plus en détail

Les calculatrices sont interdites.

Les calculatrices sont interdites. Les calculatrices sont interdites. NB. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si un candidat est amené à repérer ce qui peut lui

Plus en détail

Chapitre 5 : Mouvement accéléré

Chapitre 5 : Mouvement accéléré 1 Chapitre 5 : Mouvement accéléré 5.1 Accélération Tu sais que les mobiles voyagent très rarement à des vitesses constantes. Exemple une promenade en voiture, ta vitesse augmente et diminue constamment.

Plus en détail

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 Optique 1 Pr Mariano-Goulart Séance préparée par Inès BOULGHALEGH, Hélène GUEBOURG DEMANEUF, Karim HACHEM, Jeff VAUTRIN

Plus en détail

10. Transforme l équation : a = V f - V i, pour trouver : t a) le temps; b) la vitesse finale; c) la vitesse initiale. Vitesse initiale (m/s)

10. Transforme l équation : a = V f - V i, pour trouver : t a) le temps; b) la vitesse finale; c) la vitesse initiale. Vitesse initiale (m/s) Physique 51211(2) Nom : Module 2 : Chapitre 5 Mouvement uniformément accéléré 1. La nouvelle voiture de Claude peut passer de 0 m/s à 36 m/s en 9 secondes. Trouve l accélération de cette voiture. ( 4 m/s

Plus en détail

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler

De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Terminale S Propriétés des ondes TP De la gendarmerie, à l astrophysique.., mesurer une vitesse à partir de l effet Doppler Objectifs : Mettre en oeuvre une démarche expérimentale pour mesurer une vitesse

Plus en détail

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S ETUDE DES VIBRATIONS 1 Chapitre I - Présentation et définitions 2 Les objectifs à atteindre: 1) Savoir décrire le modèle de l'oscillateur harmonique et savoir l'appliquer à l'étude des systèmes physiques

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 PHYSIQUE-CHIMIE Série S DURÉE DE L ÉPREUVE : 3 h 30 COEFFICIENT : 6 L usage de la calculatrice EST autorisé Ce sujet ne nécessite pas de feuille de papier millimétré Ce

Plus en détail

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique Novembre 2014 Table des matières Introduction de la séquence d enseignement...3 Canevas de la séquence d enseignement...3

Plus en détail

Jean-Louis CAYATTE http://jlcayatte.free.fr/ jlcayatte@free.fr

Jean-Louis CAYATTE http://jlcayatte.free.fr/ jlcayatte@free.fr Jean-Louis CAYATTE http://jlcayatte.free.fr/ jlcayatte@free.fr Chapitre 2 Le nombre es chômeurs Le nombre es chômeurs augmente lorsque les entrées au chômage sont supérieures aux sorties u chômage. Cette

Plus en détail

Épreuve de Mathématiques

Épreuve de Mathématiques Collège Victor Hugo Puiseaux Année Scolaire 2014-2015 Brevet Blanc Deuxième Session Épreuve de Mathématiques Durée : 2 heures Matériel autorisé : calculatrice, matériel de géométrie Exercice 1 : Voici

Plus en détail

VOYAGE AUX CONFINS DE L UNIVERSL

VOYAGE AUX CONFINS DE L UNIVERSL VOYAGE AUX CONFINS DE L UNIVERSL Fête de la Science 2005 Suzy Collin-Zahn LUTH, Observatoire de Paris-Meudon DECOUVRONS D ABORDD LES DISTANCES DANS L UNIVERS Quand on sort du systeme solaire, les distances

Plus en détail

Physique_ Chimie 1ère L

Physique_ Chimie 1ère L Physique_ Chimie 1ère L 1 Physique 1 Représentation visuelle du monde 1-1 ormation des images optiques Plan du cours: TP n 1 : Les lentilles 1. CNDITINS DE VISIBILITÉ D'UN BJET : 1.1. Première condition

Plus en détail

SP. 5. forces er principe d inertie exercices. Savoir son cours QCM :

SP. 5. forces er principe d inertie exercices. Savoir son cours QCM : SP. 5 forces er principe d inertie exercices Savoir son cours QCM : Des noms pour des mouvements m t de la droite vers la gauche m t du haut vers le bas m t de la gauche vers la droite m t dans le sens

Plus en détail

Ecrire sur la première ligne, les grandeurs correspondantes : 450 km 3 h 20 mn

Ecrire sur la première ligne, les grandeurs correspondantes : 450 km 3 h 20 mn Anecdote : La première automobile expressément construite pour battre des records de vitesse s'appelle la Jamais Contente. À traction électrique, elle dépassa pour la première fois, les 100 km/h en 1899.

Plus en détail

Physique Cinématique. Description du circuit

Physique Cinématique. Description du circuit Circuit de Silverstone Protocole d'essais d'une voiture de Formule 1 Description du circuit Segment Début segment Fin segment Longueur du segment Ligne - 1 0 353 m 1 353 516 m 1-2 516 1232 m 2 1232 1406

Plus en détail

Fonctions numériques, exercices

Fonctions numériques, exercices Première L Fonctions numériques, exercices 1. Amérique du Sud, novembre 2002, 9 points 1 2. Amérique du Nord, juin 2004, 8 points 2 3. Antilles, juin 2004, 8 points 3 4. Pondichéry, avril 2002, 8 points

Plus en détail

4 7 nombres entiers impairs consécutifs ont pour somme 1071. Quels sont ces nombres?

4 7 nombres entiers impairs consécutifs ont pour somme 1071. Quels sont ces nombres? Problèmes et équations. Pour chacun des problèmes ci-dessous, on essaiera de donner une solution algébrique ( à l aide d une équation, d un système d équations, d une inéquation ) mais aussi, à chaque

Plus en détail

Les ondes lumineuses. http://plateforme.sillages.info

Les ondes lumineuses. http://plateforme.sillages.info Les ondes lumineuses 1 Les ondes lumineuses I) Préliminaires : 1 Quelques notions qualitatives sur l optique ondulatoire * Rappels d optique géométrique : * Traversée de rayons à travers une lentille CV

Plus en détail

Suites numériques, cours, classe de terminale STG. 1 Suites arithmétiques. 1.1 Propriétés des suites arithmétiques

Suites numériques, cours, classe de terminale STG. 1 Suites arithmétiques. 1.1 Propriétés des suites arithmétiques Suites numériques, cours, classe de terminale STG 1 Suites arithmétiques 1.1 Propriétés des suites arithmétiques Dénition : Soit r un nombre réel. On appelle suite arithmétique de raison r toute suite

Plus en détail

Physique, enseignement de spécialité : Vibrations d une corde métallique

Physique, enseignement de spécialité : Vibrations d une corde métallique Baccalauréat des voies générale et technologique Épreuve de physique-chimie de série S Annales 0 : exemples d exercices BO n 27 du 4 juillet 2002 Physique, enseignement de spécialité : Vibrations d une

Plus en détail

Sujet de mathématiques du brevet des collèges

Sujet de mathématiques du brevet des collèges Sujet de mathématiques du brevet des collèges MÉTROPOLE - ANTILLES - GUYANE Septembre 2014 Durée : 2h00 Calculatrice autorisée Exercice 1 Cédric s entraîne pour l épreuve de vélo d un triathlon. La courbe

Plus en détail

ANALYSE GÉNÉRALE - PROPOSITION DE CORRIGÉ. Exercice 1

ANALYSE GÉNÉRALE - PROPOSITION DE CORRIGÉ. Exercice 1 ANALYSE GÉNÉRALE - PROPOSITION DE CORRIGÉ OLIVIER COLLIER Exercice 1 Le calcul de la banque. 1 Au bout de deux ans, la banque aurait pu, en prêtant la somme S 1 au taux d intérêt r pendant un an, obtenir

Plus en détail

Fonctions. Chapitre IV. Généralités

Fonctions. Chapitre IV. Généralités Chapitre IV Fonctions IV.a. Généralités En termes vagues, une fonction f associe à tout élément x un ensemble A au plus un élément f (x) un ensemble B. Plus formellement, on éfinit une fonction comme ceci

Plus en détail

Devoir surveillé n 1 : Ondes et rayonnements

Devoir surveillé n 1 : Ondes et rayonnements Devoir surveillé n 1 : Ones et rayonnements Exercice 1 : Attention, la Terre tremble! (7,5 points) Lors 'un séisme, la Terre est mise en mouvement par es ones e ifférentes natures, qui occasionnent es

Plus en détail

Pour tous nombres a b c et d non nuls, le tableau ci-dessous représente une situation de proportionnalité. Dans ce cas on a :

Pour tous nombres a b c et d non nuls, le tableau ci-dessous représente une situation de proportionnalité. Dans ce cas on a : Proportionnalité I) Proportionnalité et produit en croix 1) Propriété Pour tous nombres a b c et d non nuls, le tableau ci-dessous représente une situation de proportionnalité. Dans ce cas on a : a b c

Plus en détail

Exercices corrigés sur E m, E p, E c et la sécurité routière

Exercices corrigés sur E m, E p, E c et la sécurité routière Exercices corrigés sur E m, E p, E c et la sécurité routière Exercice 1 : Conversion d énergie Sa2 h (altitude) goutte d eau Ec énergie cinétique Ep énergie de position 0 On étudie la chute d une goutte

Plus en détail

Détermination de la structure cristallographique de la pyrite

Détermination de la structure cristallographique de la pyrite UPMC-Sorbonne Universités M-SMNO Travaux pratiques e iffraction es rayons X Détermination e la structure cristallographique e la pyrite La pyrite, e formule chimique FeS, est un minéral très répanu, que

Plus en détail

Le démarquage dans le jeu extérieur

Le démarquage dans le jeu extérieur Le démarquage dans le jeu extérieur J. FOURNIER Entraîneur national Coach équipe de France féminine U19 Colloque Oise 2011, G.LELARGE CTF OISE Introduction Le démarquage dans le jeu extérieur intéresse

Plus en détail

Équations différentielles en physique

Équations différentielles en physique Fiche Mathématiques pour la Physique - Équations différentielles en physique - MPSI 1 Lycée Chaptal - 2012 Équations différentielles en physique On ne considère en physique en prépa (quasiment) que des

Plus en détail

SELECTION D'ACCES A LA FORMATION DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

SELECTION D'ACCES A LA FORMATION DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE J. 12 1279 ASSISTANCE tàk HÔPITAUX PUBLI QllE DE PARIS CENTRE DE LA FORMATION ET DU DÉVELOPPEMENT DES COMPÉTENCES SERVICE CONCOURS ET FORMATION DIPLÔMANTE SELECTION D'ACCES A LA FORMATION DE MASSEUR-KINÉSITHÉRAPEUTE

Plus en détail

III Univers / IV. Le Sport

III Univers / IV. Le Sport III Univers / IV. Le Sport Mouvements et forces Exercice n 1 : Dynamomètre Exercice n 2 : Une petite voiture dans un train Un enfant est assis dans un train qui circule sur une voie rectiligne et horizontale.

Plus en détail

GESTION DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE

GESTION DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE GESTION DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE Objectifs péagogiues : - Dimensionnement un iagramme états - Exemple e système séuentiel «roboticien» (perception/écision/action). - Décomposition un système séuentiel

Plus en détail

Epreuve de physique. sept pages numérotées de 1 à 7, y compris celle-ci. L usage d une calculatrice PROGRAMMABLE EST autorisé.

Epreuve de physique. sept pages numérotées de 1 à 7, y compris celle-ci. L usage d une calculatrice PROGRAMMABLE EST autorisé. Epreuve de physique Nom : N o : Date : E2 Classes : TSM et TSV Durée : 110 min L usage d une calculatrice PROGRAMMABLE EST autorisé. Ce document comporte trois exercices présentés sur sept pages numérotées

Plus en détail

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr)

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) 1 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 2 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 3 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 4 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 5

Plus en détail

28 ECE Evaluation des compétences expérimentales

28 ECE Evaluation des compétences expérimentales 28 ECE Evaluation des compétences expérimentales Cet exercice permet de travailler les compétences expérimentales suivantes : S approprier ; Analyser ; Réaliser ; Valider L exercice s appuie sur des ressources

Plus en détail

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES

EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES TS 1-2-3 DS n 3 12 /12/2013 EXERCICE 1 : LES INTERFERENCES LUMINEUSES Un dispositif à fentes d Young est utilisé pour réaliser des interférences lumineuses à partir de la lumière rouge d un laser S du

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié. Thierr y SCHALLER CPC EPS

Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié. Thierr y SCHALLER CPC EPS Animation pédagogique Mercredi 16 avril 2014 Circonscription de Saint-Dié Thierr y SCHALLER CPC EPS Pour vous qu est-ce l activité d orientation? Que faire à l école maternelle? Les programmes de l école

Plus en détail

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient

cpgedupuydelome.fr -PC Lorient Première partie Modèle scalaire des ondes lumineuses On se place dans le cadre de l optique géométrique 1 Modèle de propagation 1.1 Aspect ondulatoire Notion d onde électromagnétique On considère une onde

Plus en détail

Physique_ Chimie 1ère L

Physique_ Chimie 1ère L Physique_ Chimie 1ère L 1 Physique 1 Représentation visuelle du monde 1-1 ormation des images optiques Plan du cours: TP n 1 : Les lentilles 1. CNDITINS DE VISIBILITÉ D'UN BJET : 1.1. Première condition

Plus en détail

DS n 3 Physique-Chimie Terminale S. Sans document, sans moyen de communication, avec calculatrice Samedi 22 décembre 2012 Durée 3h30

DS n 3 Physique-Chimie Terminale S. Sans document, sans moyen de communication, avec calculatrice Samedi 22 décembre 2012 Durée 3h30 DS n 3 Physique-Chimie Terminale S Sans document, sans moyen de communication, avec calculatrice Samedi 22 décembre 2012 Durée 3h30 EXERCICE 1. L effet Doppler (4 points) : Pour les spé Maths et SVT Uniquement

Plus en détail

Affichage tête haute

Affichage tête haute P a g e 1 TS Spécialité Physique Exercice résolu Enoncé Le dispositif d Affichage Tête Haute (ATH) est principalement utilisé dans les avions de chasse et certaines voitures. Il consiste à projeter des

Plus en détail

Module 3 : Des phénomènes mécaniques

Module 3 : Des phénomènes mécaniques Activité d intégration La physique à vélo Physique 534 Module 3 : Des phénomènes mécaniques Chaire CRSNG/Alcan pour les emmes en sciences et génie au Québec Vous avez le droit de reproduire et de distribuer

Plus en détail

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Document du professeur 1/7 Niveau 3 ème Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Programme C. De la gravitation à l énergie mécanique

Plus en détail

Force de tension d une corde

Force de tension d une corde Force de tension d une corde 1.a. Deux façons de répondre à la question : 25 images 1 seconde 1 image T T = 1/25 = 0,04 s. 25 images par seconde représente la fréquence de prise de vue. Or T = 1/f donc

Plus en détail

PHYSQ 124 LEC A1 : Particules et ondes Examen final Automne 2011. Nom SOLUTIONS. Numéro de l étudiant.e

PHYSQ 124 LEC A1 : Particules et ondes Examen final Automne 2011. Nom SOLUTIONS. Numéro de l étudiant.e PHYSQ 124 LEC A1 : Particules et ondes Examen final Automne 2011 Nom SOLUTIONS Numéro de l étudiant.e Professeur Marc de Montigny Horaire Vendredi, 16 décembre 2011, de 9 h à midi Lieu Gymnase du Campus

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

Son et modes propres de vibration

Son et modes propres de vibration TP DE PHYSQIUE N 6 SPECIALITE TS 1/6 SON ET MODES PROPRES DE VIBRATION Objectifs TP de physique N 6 Son et modes propres de vibration Connaître les deux conditions pour qu un instrument de musique produise

Plus en détail

11 Géométrie. dans l espace. Chapitre

11 Géométrie. dans l espace. Chapitre hapitre éométrie dans l espace e chapitre reprend prolonge le travail fait en collège en géométrie dans l espace Les activités de conjecture de démonstration de construction de figures sont poursuivies

Plus en détail

CALCULATRICE AUTORISÉE. Durée : 3h30min CONTENU :

CALCULATRICE AUTORISÉE. Durée : 3h30min CONTENU : NOM :... Prénom :... Classe : TS Le 17/12/2015 Page : 1/14 Devoir type Bac T ale S CALCULATRICE AUTORISÉE Durée : 3h30min Les portables seront éteints et placés dans le sac ou cartable Le sac sera déposé

Plus en détail

QCM 9 : A. Une majoration de l incertitude sur f est donnée par : B. Une majoration de l incertitude sur f est donnée par :

QCM 9 : A. Une majoration de l incertitude sur f est donnée par : B. Une majoration de l incertitude sur f est donnée par : Fiche exercices 4 : Incertitues asolues, relatives et métrologie Incertitues asolues et relatives QCM : QCM 1 : ac Soit la onction ( a, ) = ans laquelle et c sont es paramètres positis. Iniquer si les

Plus en détail

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV

Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler. THEME : Observer ondes et matière. Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV THEME : Observer ondes et matière Activité n 3 observer ondes et matière chapitre IV Activité n 3 chapitre IV: Découverte de l effet Doppler I Présentation de l effet Doppler Ecouter les fichiers Audio

Plus en détail

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES

EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES EPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES Exercice 1 : Question de cours. Q1 : Que faut-il pour que la troisième loi de Newton s applique à deux corps A et B en interaction? Q2 : Qu observe t-on lorsque l on réalise

Plus en détail

Proportionnalité et applications

Proportionnalité et applications . Situation e proportionnalité Proportionnalité et applications Un cocktail e jus e fruit est composé aux 2/5 e jus orange. Quelle est la quantité e jus orange nécessaire pour préparer 5L, 0L, 5L, L, 25L

Plus en détail

Chapitre 7 - Relativité du mouvement

Chapitre 7 - Relativité du mouvement Un bus roule lentement dans une ville. Alain (A) est assis dans le bus, Brigitte (B) marche dans l'allée vers l'arrière du bus pour faire des signes à Claude (C) qui est au bord de la route. Brigitte marche

Plus en détail

CONCOURS EXTERNE D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES JEUDI 18 OCTOBRE 2007

CONCOURS EXTERNE D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES JEUDI 18 OCTOBRE 2007 CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE L ISERE CONCOURS EXTERNE D AGENT TERRITORIAL SPECIALISE DES ECOLES MATERNELLES JEUDI 18 OCTOBRE 2007 EPREUVE : Un questionnaire à choix multiples

Plus en détail

Correction du brevet des collèges Polynésie septembre 2009

Correction du brevet des collèges Polynésie septembre 2009 Correction du brevet des collèges Polynésie septembre 2009 Durée : 2 heures ACTIVITÉS NUMÉRIQUES Exercice 1 : QCM Une seule des trois réponses proposées est correcte. Entourez-la. Aucune justification

Plus en détail

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Thème : probabilités 1) On lance deux dés équilibrés à 6 faces et on note la somme des deux faces obtenues. 1.a) Donner un univers associé cette expérience.

Plus en détail

Signal et propagation

Signal et propagation SP1 Signal et propagation Exercice 1 Communication à distance Identifier des types de signaux et les grandeurs physiques correspondantes Déterminer comment changer la nature d un signal On considère deux

Plus en détail

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide

Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide Chapitre 2 : Caractéristiques du mouvement d un solide I Rappels : Référentiel : Le mouvement d un corps est décris par rapport à un corps de référence et dépend du choix de ce corps. Ce corps de référence

Plus en détail

1 Exercices d introduction

1 Exercices d introduction Université Paris 7 - Denis Diderot 2013-2014 TD 4 : accélération, mouvement parabolique, mouvement oscillant 1 Exercices d introduction 1. Evolution de la population mondiale Année (1er janvier) 1500 1600

Plus en détail

/ 1 4 4 8 4 1 8 1 32 (8 1 8 I/

/ 1 4 4 8 4 1 8 1 32 (8 1 8 I/ Sur un Arbre Perché Un jeu de Philippe ATTALI D après «Le Corbeau et le Renard» de Jean de La Fontaine De 2 à 4 joueurs A partir de 10 ans (variante proposée pour enfants de 7 à 9 ans) 20 à 30 minutes.

Plus en détail

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes)

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Séance de Spécialité n o 10 Isolation & filtrage Mots-clefs «instruments électroniques», «traitement du son» et «isolation phonique». 1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Un logement

Plus en détail

Mesures et durée - Correction

Mesures et durée - Correction Mesures et durée - Correction EXERCICE 1 : Connaissances 1. Convertir les durées suivantes en secondes : a) deux tiers d heure. 2 3 600 = 2400 secondes 3 b) 1,2 heure. 1, 2 3 600 = 4320 secondes 2. Convertir

Plus en détail

Les objets très lointains

Les objets très lointains Les objets très lointains Lorsque les étoiles sont proches il est possible de mesurer la distance qui nous en sépare par une méthode dite abusivement directe, la trigonométrie, qui permet de déduire les

Plus en détail

Travail d une force Correction

Travail d une force Correction Travail d une force Exercice 1 : Deux jumeaux de même masse m=75,0 kg montent au 5ème étage d'un immeuble en partant du rez-de-chaussée. Le jumeau A emprunte l'ascenseur et le jumeau B l'escalier. La distance

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction O21 Interféromètre de Michelson On raisonne sur l interféromètre de Michelson réglé de telle sorte que l on observe des anneaux avec une source étendue.

Plus en détail

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers

Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Activité Documentaire A01 Les rayonnements de l univers Document 1: L'astronomie de l'invisible Les astronomes s'intéressent beaucoup aux rayonnements électromagnétiques appartenant aux domaines non visibles.

Plus en détail

Ondes élastiques & Acoustique. Fabrice Sincère (version 4.0.5) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Ondes élastiques & Acoustique. Fabrice Sincère (version 4.0.5) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Ondes élastiques & Acoustique Fabrice Sincère (version 4.0.5) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 1-1- Introduction : classification des ondes acoustiques Sons audibles : 20 < f < 16 000 Hz (bande

Plus en détail

Cahier de recette. Action : Retrait de la prise jack.

Cahier de recette. Action : Retrait de la prise jack. Cahier de recette Effectuer le trajet départ-arrivé sans obstacle. Le robot doit pouvoir avancer en ligne droite et s'arrêter sur la zone d'arrivée puis éclater son ballon. Condition : Terrain sans obstacle

Plus en détail

ELEMENTS CONCERNANT LE BRUIT

ELEMENTS CONCERNANT LE BRUIT ELEMENTS CONCERNANT LE BRUIT Valeurs d émission de bruit de trois grandes catégories de matériel Sont comparées les émissions de bruit (ou encore «signatures acoustiques») des compositions suivantes de

Plus en détail

Chapitre 2. CINÉMATIQUE DU PÉDALAGE

Chapitre 2. CINÉMATIQUE DU PÉDALAGE Chapitre 2. CINÉMATIQUE DU PÉDALAGE «Cinématique : Emprunt scientifique au grec kinêmatikos, dérivé de kinêma = mouvement. C est la partie de la mécanique qui étudie le mouvement indépendamment des forces

Plus en détail

2 Fonctions affines : définitions et propriétés fondamentales

2 Fonctions affines : définitions et propriétés fondamentales Chapitre 3 : Fonctions affines Dans tout ce chapitre, le plan est muni d un repère. 1 Rappels sur les équations de droite Une droite qui n est pas verticale a une unique équation du type y = ax + b, qu

Plus en détail

Concours Blanc N 1 Enoncé

Concours Blanc N 1 Enoncé Concours Blanc N 1 Enoncé Physique 20 QCM Durée de l épreuve : 60 min 20 pts Physique 1 QCM 1 Une bille, de masse m = 140 g, est accrochée à un fil inextensible de longueur l = 30 cm, de masse négligeable.

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant

ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant ANNEXE 1 : Les ondes Renseignements pour l'enseignant Il existe plusieurs types d'ondes, par exemple le son, la lumière et les vagues. De plus, il existe de nombreux phénomènes que l'on peut représenter

Plus en détail

Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale

Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale 2 ème année Année 2014-2015 Arnaud LE PADELLEC alepadellec@irap.omp.eu page 2 page 3 P r é s e n t a t i o n

Plus en détail

CANTONS, SIGNAUX ET DETECTEURS en MODELISME FERROVIAIRE UNE APPROCHE SIMPLIFIÉE

CANTONS, SIGNAUX ET DETECTEURS en MODELISME FERROVIAIRE UNE APPROCHE SIMPLIFIÉE CANTONS, SIGNAUX ET DETECTEURS en MODELISME FERROVIAIRE UNE APPROCHE SIMPLIFIÉE version 1.0 du 10 avril 2009 Jean-Pierre PILLOU 1 SOMMAIRE 1 CANTONS ET ZONES D'AIGUILLES... 3 1.1 CANTONS... 3 1.2 ZONES

Plus en détail