INFOLETTRE BLUE BRIDGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INFOLETTRE BLUE BRIDGE"

Transcription

1 INFOLETTRE BLUE BRIDGE International Wealth Solutions & Family Office Services Août Sommaire ÉDITORIAL p.1...et autres nouvelles du secteur p.2 Article de fond p.3 À l horizon Coup de projecteur p.5 Comprendre les taux de change: quand une baisse devient une hausse... BOURSE p.6 Tableau des indices Rédacteur-en-chef: Marc Séclin Secrétaire en rédaction: Linda Monteiro Des questions ou commentaires sur cette lettre? N hésitez pas à nous contacter. Consultant en gestion de patrimoine Blue Bridge Inc avenue McGill Collège, bureau 2108 Montréal, Québec H3A 3J6 Canada ÉDITORIAL Chaleur Estivale Par René Julien, MBA, CFA Directeur des investissements Les investisseurs peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Le sujet le plus chaud de l été est dorénavant maîtrisé. Il n y aura apparemment pas de Grexit ou pas ce mois-ci, du moins. La Grèce et ses créditeurs en sont finalement venus à une entente conditionnelle qui devrait, pour l instant, maintenir le pays dans la zone euro. Les investisseurs ont pu revenir à leurs moutons et se faire du souci pour d autres sujets brûlants, à savoir la hausse des taux de la Réserve Fédérale américaine ainsi que les bénéfices et évaluations des sociétés. En raison d une pléthore d interventions gouvernementales, les investisseurs engagés dans les indices de Shenzen ou de Shanghai ont eu droit à un grand tour de montagnes russes toute l année. L indice de Shanghai, par exemple, dopé par la politique monétaire expansionniste et le financement sur marge, a grimpé de 60 % au début de l année pour atteindre un sommet le 12 juin avant de tomber en chute libre de 32 %; et ce, jusqu à ce début juillet, quand une intervention gouvernementale plus soutenue a mis fin à l hémorragie. Depuis, l ambiance est restée très volatile une chute de 8,5 % a même été enregistrée en une seule journée. Malgré ces fluctuations de marché, l économie chinoise reste calme alors qu elle lutte pour mener à bien la transition d une économie fondée sur la croissance industrielle et les exportations vers une économie basée sur la consommation intérieure. Entre autres facteurs, le ralentissement de la croissance chinoise a pesé lourd sur les prix des matières premières en juillet. L or, le pétrole, et le minerai de fer, pour n en citer que quelques-unes, ont vu leurs prix fondre au cours du mois. Ainsi, les monnaies dont le cours dépend des matières premières ont énormément souffert. Le taux de change de notre huard 1 par exemple, a continué à couler jusqu à 0,76 USD, une chute coûteuse pour les Canadiens qui passent leurs vacances au sud de la frontière. Pendant ce temps, le marché reste dans l attente de la première hausse automnale du taux directeur de la Réserve fédérale, qui soutient en partie la forte valeur du dollar US. Dans un premier temps, la Présidente de la Fed, Janet Yellen, a confirmé qu une «telle initiative serait appropriée en supposant que l économie évolue, comme prévu».

2 Infolettre Blue Bridge - Août 2015 Plus tard, à la suite de sa réunion de politique monétaire, tout portait à croire que la Réserve fédérale était prête à une hausse en septembre ou en décembre au vu des progrès accomplis du côté du marché du travail. Cela dit, comme l un de nos gérants l a souligné, «Comment Janet Yellen peut-elle augmenter les taux quand le panier des matières premières s effondre?». Les investisseurs surveillent également de près les bénéfices des sociétés alors que la saison des publications pour le deuxième trimestre vient de commencer. Alors que les actions ont atteint des sommets historiques, il reste toujours l espoir que les hausses de revenus continuent à venir en renfort du marché. Cela étant, les actions demeurent relativement attrayantes lorsqu on les compare aux obligations. Ainsi, le S&P 500 a connu un gain de 2,10 %, alors que MSCI Europe a avancé de 3,93 % en devises locales en juillet. Les rendements des obligations aux États-Unis et en Europe, tout en étant volatiles, ont généralement terminé le mois en baisse. Quand la température se réchauffe, on a toujours besoin de garder la tête froide. Dans un tel climat, nous abordons donc les marchés avec prudence. 1 Huard est le surnom populaire de la devise canadienne. Il désigne familièrement la pièce de un dollar et se réfère au motif d oiseau figurant sur le revers de la pièce. et autres nouvelles du secteur Nos lecteurs les plus fidèles se rappelleront que nous vous parlions des bitcoins dans notre édition de décembre Aujourd hui, il est possible d obtenir de l exposition à cette devise virtuelle dans un portefeuille grâce au lancement du premier fonds de Bitcoin : le Bitcoin Investment trust. Un ETF (fonds public négocié en bourse), le Winklevoss Bitcoin Trust, est également en cours d approbation par la Securities and Exchange Commission (SEC). De plus, nous vous parlions le mois dernier, de l engouement de plus en plus prononcé de la part des investisseurs en général pour les placements alternatifs. Nous définissons ici hedge funds, private equity, immobilier et infrastructures, comme étant des placements alternatifs. Les fonds souverains en particulier, affichent des allocations de plus en plus importantes aux hedge funds, de l ordre de 33 % des actifs, dans une optique de réduction de la volatilité. Toutefois, si cette tendance est à la hausse, la majorité des fonds souverains (60 %) ne s expose toujours pas aux hedge funds. Cette catégorie d investisseurs alloue généralement davantage de capitaux au private equity, à l immobilier ou aux infrastructures au sein de sa poche investissements alternatifs. Par ailleurs, un rapport publié par PwC indique que les actifs alternatifs devraient atteindre milliards de dollars US d ici 2020 (contre milliards à la fin de l année 2013), ce qui augure de beaux jours au secteur de la gestion alternative. Jennifer Lacombe M.Sc. Analyste financier jennifer. bluebridge.ca 2

3 Article de fond À l horizon Les vacances d été sont, pour la plupart, une période de relaxation, de repos et de ressourcement. On peut s adonner à ses activités préférées en toute quiétude et sans la pression du temps. Pour certains, dont je suis, l été est un moment privilégié pour lever le nez du guidon et regarder au loin, se perdre dans l horizon, au propre comme au figuré. C est dans ce contexte que l actualité a récemment attiré mon attention sur un thème repris par plusieurs plateformes médias: l intelligence artificielle. Plusieurs articles ont traité et traitent toujours de cette question. Autant certains textes sont positifs, évoquant les vertus d un futur où l humanité est assistée par des technologies intelligentes, autant d autres propos sont négatifs et nous exposent un futur sombre où les machines prennent le contrôle. La réalité se trouve sans doute à mi-chemin. Alors que, du côté positif, on note certaines avancées technologiques très prometteuses, notamment toute l aide que l intelligence artificielle peut apporter aux scientifiques dans la recherche sur diverses maladies en les assistant à gérer, sonder et dégager un sens à partir des masses colossales de données disponibles, du côté négatif on remarque, comme le faisait récemment le journal La Presse (Canada), la mise Source: Bob Mical, Information Technology, 2013, Flickr en garde des Nations Unies ainsi que de certaines personnalités du monde scientifique et technologique contre les «robots tueurs», armes auxquelles seraient greffées des applications d intelligence artificielle qui prendraient par elles-mêmes la décision d attaquer et de tuer, à leur propre gré et sans intervention humaine. Martin Corbo Vice-président, Affaires juridiques et corporatives bluebridge.ca Vous me demanderez ici en quoi l intelligence artificielle peut-elle bien avoir un lien avec la gestion de patrimoine? J y arrive En premier lieu, une des caractéristiques de la vague d innovation actuelle est que plusieurs des avancées technologiques n émanent pas de laboratoires de recherches gouvernementaux mais bien de centres de recherches de sociétés privées, dont le fameux Deep Mind de la société américaine Google. Ces laboratoires ne sont pas directement assujettis à la surveillance des gouvernements ou de la population en général et n ont pas, du moins en apparence, de comptes à rendre quant aux paramètres éthiques qui doivent nécessairement faire partie de toute recherche scientifique. De plus, ils sont très bien financés grâce à leurs actionnaires (fonds de pension, fonds d investissement, investisseurs privés, etc.). Il n est pas à dire que nous devions stopper à tout jamais l innovation technologique par les sociétés privées puisqu elles nous ont donné et continueront de nous donner de fort belles technologies, mais il est judicieux d être conscients des enjeux et de rester vigilants. 3

4 Infolettre Blue Bridge - Août 2015 En second lieu, des formes d intelligence artificielle sont utilisées tous les jours par certains acteurs du monde financier, sous la forme notamment des transactions à haute fréquence (high-frequency trading). En effet, ces algorithmes informatiques sont devenus des acteurs incontournables des marchés financiers et agissent sans intervention humaine directe. Et parfois avec des conséquences négatives, comme le célèbre flash crash du 6 mai 2010 qu un rapport de la Securities and Exchange Commission (SEC- États-Unis d Amérique) a attribué aux «gestes» d un algorithme de trading qui aurait «paniqué». Sans décrier en bloc l utilisation des technologies en finance, qui ont apporté une réelle amélioration de la transparence de marché et la démocratisation du monde de l investissement, on peut tout de même questionner certaines avancées. Ainsi, la nouvelle tendance aux «robot-advisors», ces conseillers virtuels censés remplacer les conseillers financiers en chair et en os, est une pratique qui est discutable sur plusieurs plans. Si d une part le côté très cartésien et rationnel de la finance convient bien aux technologies telles que l intelligence artificielle, l évaluation des besoins et des valeurs des personnes réelles dans un contexte de gestion de patrimoine, même basique, demeure pour l heure et pour un certain temps encore l apanage des conseillers et gestionnaires humains. Bon été, bonnes vacances, bon repos et au plaisir de vous écrire à l automne. 1 4

5 COUP DE PROJECTEUR Comprendre les taux de change: quand une baisse devient une hausse? Suite à la publication d un article consacré aux monnaies en mars dernier, nous allons plus loin avec une mini-série consacrée à ce sujet. Que le dollar canadien soit au-dessus ou au-dessous du dollar américain peut autant signifier un CAD plus fort ou un CAD plus faible. Tout dépend de la devise de base. Également connue sous le nom de devise primaire, la devise de base est celle qu on utilise pour obtenir le taux de change et ses spécificités. Le chiffre du taux de change exprime la valeur d une (1) unité de la devise de base exprimée dans une autre devise. Le 30 juin 2014, le taux de change CAD contre USD se chiffrait soit à 1,0906, soit à 0,9170. À ce moment, les deux devises étaient plus proches de la parité instant où un dollar a la même valeur dans l une ou l autre des devises. Quand cette situation se présente, il est particulièrement important de savoir quelle est la devise de base. Il est de convenance de présenter la devise de base en premier quand un taux de change est exprimé sous forme d une devise au-dessus d une autre. Dans l exemple, en utilisant l USD comme devise de base, 1 $US vaut 1,0906 $CA (USD/CAD). Jonathan Monat M.Sc. Analyste quantitatif jonathan. bluebridge.ca Source: Bloomberg Dans un monde parfait et sans frais, pour faire basculer le taux de change dans la devise de base opposée, il serait possible de diviser 1 par le taux de change de 1,0906. Cela dit, nous réalisons que dans un tel cas, le taux de change est alors de 1 $CA valant $US. Cela diffère légèrement du taux CAD/USD de 0,9170 affiché par Bloomberg pour la journée ce qui prend toute son importance non plus sur un seul dollar, mais sur des sommes beaucoup plus conséquentes. Cette différence est en partie attribuable aux décimales additionnelles qui sont utilisées, en plus de frais qui sont prélevés pour l achat et la vente des devises. Le 31 juillet 2015, le taux USD/CAD était de 1,3091 alors le taux CAD/USD était de 0,7641. Dans le premier exemple, nous voyons que le chiffre a augmenté et que l USD a pris de la valeur par rapport au CAD. Le graphique ci-dessus illustre la baisse du taux CAD/USD au cours de cette période. Toutefois, cette baisse continue de montrer que l USD s est apprécié par rapport à la monnaie canadienne, ce qui démontre l importance de la devise de base. 5

6 BOURSE Rendement total des indices au 31 juillet 2015 ACTIONS Indice 1 mois 3 mois AAD 1 an 3 ans* 5 ans* S&P % 1.41% 3.35% 11.21% 17.58% 16.24% Dow Jones Industrial % -0.22% 0.55% 9.34% 13.54% 13.93% S&P/TSX Composite % -4.27% 0.59% -2.85% 10.71% 7.37% CAC % 2.64% 22.06% 23.52% 19.58% 10.96% DAX % -1.27% 15.33% 20.21% 18.64% 12.96% Nikkei % 5.46% 17.96% 31.78% 33.28% 16.63% MSCI Europe % -0.27% 15.03% 16.88% 14.12% 8.69% MSCI Emerging Markets % -9.88% -0.58% -3.63% 3.85% 2.17% MSCI World % 0.74% 6.74% 11.99% 17.45% 13.08% OBLIGATIONS Barclays US Aggregate % -0.64% 0.59% 2.82% 1.60% 3.27% iboxx Euro World Overall % -1.56% 0.58% 4.58% 6.13% 5.26% iboxx USD Corp % -1.54% 0.09% 1.51% 2.65% 4.84% iboxx USD Liquid HY % -2.05% 1.17% -0.03% 4.90% 6.91% MATIÈRES PREMIÈRES CRB Commodity Index % % % % % -5.89% Gold Spot US % -7.48% -7.51% % % -1.49% Crude Oil WTI % % % % % % DEVISES CAD/USD % -7.75% % % -8.48% -4.68% EUR/USD % -2.14% -9.21% % -3.71% -3.39% GBP/USD % 1.77% 0.29% -7.49% -0.12% -0.09% USD/JPY % 3.78% 3.43% 20.52% 16.62% 7.46% EUR/CAD % 6.07% 2.26% -1.55% 5.22% 1.36% Les rendements sont exprimés en devise locale et tiennent compte des dividendes. *Les rendements supérieurs à un an sont annualisés. Source: Bloomberg Dans notre carnet de notes Le mois dernier nous abordions - avec les réserves d usage - la question des investissements en monnaie chinoise. Notre éditorial revient d ailleurs sur le sujet dans ce numéro. Voici quelques conseils de lecture pour aller plus avant : - Bourse chinoise: le plongeon n est pas terminé, prédisent des analystes Les renseignements contenus dans le présent bulletin sont à jour à la date de publication. Consultants en gestion de patrimoine Blue Bridge Inc. («Blue Bridge») ne tiendra pas ces renseignements à jour. Il est possible que des erreurs se soient glissées dans le présent bulletin. Blue Bridge décline toute responsabilité quant à l actualité et l exactitude des renseignements. Les renseignements sont fournis strictement à titre d information et ne constituent pas une recommandation d achat ni de vente d actions, d obligations, de devises ou de tout autre titre ni une offre ou proposition d achat ou de vente de quelque titre, actif ou produit que ce soit. Ces renseignements n ont pas pour but de vous donner des conseils précis de quelque nature que ce soit, y compris juridique, financière, comptable, fiscale ou en matière de placements. Ce bulletin ne constitue pas un avis juridique. Si vous avez besoin de tels conseils, vous devriez consulter un professionnel qualifié. Le présent bulletin ne peut être reproduit de quelque façon que ce soit ni à quelque fin que ce soit sans l autorisation préalable expresse de Blue Bridge. Nous ne sommes pas responsables du contenu des sites auxquels nous faisons référence. 7

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Deuxième trimestre de 2014 Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Le Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD («nous») juge toujours que malgré les politiques

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Une étude menée par Vanguard 2012 Sommaire. Au cours d une étude précédente examinant diverses catégories

Plus en détail

Maïs: volatilité en baisse alors que les mouvements de prix restent très limités. Marchés boursiers et devises émergentes en baisse ce matin

Maïs: volatilité en baisse alors que les mouvements de prix restent très limités. Marchés boursiers et devises émergentes en baisse ce matin Le 29 janvier 2014 Maïs: volatilité en baisse alors que les mouvements de prix restent très limités Marchés boursiers et devises émergentes en baisse ce matin Bourse et Économie Bourse et Commodités La

Plus en détail

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance. PARAMETRES DE MARCHE Rapport au 31 décembre 2013 Paramètres de marché au 31 décembre 2013 Guidés par les politiques monétaires expansionnistes, l année 2013 est marquée par une reprise modeste de la croissance.

Plus en détail

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance REVUE DES FONDS, T3 2015 - Opinions au 7 octobre 2015 POINTS SAILLANTS SOCIÉTÉ DE GESTION Placements mondiaux Sun Life Les Fonds

Plus en détail

Introduction. Par Martin Lalonde, MBA, CFA. D ANS CE NUMÉRO 1 Introduction 2 Rendement 3 Les taux d intérêt et les

Introduction. Par Martin Lalonde, MBA, CFA. D ANS CE NUMÉRO 1 Introduction 2 Rendement 3 Les taux d intérêt et les Les investissements Rivemont Téléphone: 819-246-8800 Courriel: info@rivemont.ca Adresse : 160 de l Hôpital, suite 202, Gatineau, Québec, J8T 8J1 30 octobre 2015 Lettre financière Volume 6 Numéro 4 Par

Plus en détail

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014

STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 STRATEGIE D INVESTISSEMENT 4ème trimestre 2014 Allocations d actifs Conseil en Investissements Financiers ORIAS 07 006 343 CIF E001949 1 Conjoncture déprimée en Europe, mais soutenue dans les zones US

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD

Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Deuxième trimestre de 2013 Aperçu du Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine TD Le Comité de répartition des actifs de Gestion de patrimoine reste d avis que nous sommes dans une période

Plus en détail

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale

La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale La baisse du prix du pétrole améliore les perspectives de croissance mondiale L année 2015, qui s'est amorcée deux semaines auparavant, s avère déjà mouvementée. Le pétrole a poursuivi sa chute brusque

Plus en détail

Fonds collectif stratégique de rendement GPPMD

Fonds collectif stratégique de rendement GPPMD SÉRIE A Résultats d exploitation Pour le semestre clos le 30 juin 2015, le Fonds a généré un rendement total de 6,82 %. Le Fonds a affiché des résultats positifs pour la première moitié de 2015, tirant

Plus en détail

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance REVUE DES FONDS, T1 2015 - Opinions au 7 avril 2015 POINTS SAILLANTS SOCIÉTÉ DE GESTION Placements mondiaux Sun Life inc. GESTIONNAIRES

Plus en détail

5 prévisions pour 2015

5 prévisions pour 2015 Mars 2015 Wim Meulemeester Expert placements L année 2014 a été une année surprenante en termes de placements. Même si un taux faible correspondait aux attentes, de nombreux experts ont été étonnés de

Plus en détail

Points saillants. T3 2014 Octobre 2014. Titres à revenu fixe canadiens et américains. Actions canadiennes. Actions américaines

Points saillants. T3 2014 Octobre 2014. Titres à revenu fixe canadiens et américains. Actions canadiennes. Actions américaines Octobre 2014 Points saillants Titres à revenu fixe canadiens et américains Les marchés des titres à revenu fixe nord-américains ont inscrit de solides rendements au troisième trimestre de 2014, soutenus

Plus en détail

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE EDITION SPÉCIALE Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses L indice perd 1,83% en janvier 2015 La mauvaise performance de janvier se reflète également dans l allocation

Plus en détail

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants :

Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Groupe Ouellet Bolduc CONSEILLERS EN PLACEMENT LE RAPPORTEUR LE RAPPORTEUR PREMIER TRIMESTRE DE 2015 Le premier trimestre 2015 a été marqué par plusieurs faits saillants importants : Des variations rapides

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

GT Opportunités RAPPORT 2014

GT Opportunités RAPPORT 2014 GT Opportunités RAPPORT 2014 Code ISIN : FR0010308783 (Parts A) Dénomination : GT Opportunités Forme juridique : Fonds commun de placement de droit français Classification : OPCVM de fonds alternatif Objectif

Plus en détail

Fonds d occasions stratégiques MD

Fonds d occasions stratégiques MD SÉRIE A ET SÉRIE I Résultats d exploitation Pour le semestre clos le 30 juin 2015, le Fonds a généré un rendement total de 9,05 %. Le Fonds a affiché un rendement positif dans la première moitié de 2015,

Plus en détail

Marché Obligataire des Pays Émergents

Marché Obligataire des Pays Émergents Colloque sur la retraite et les placements au Québec Marché Obligataire des Pays Émergents 20 NOVEMBRE 2014 JEAN CHARBONNEAU, MBA VICE-PRÉSIDENT PRINCIPAL ET GESTIONNAIRE DE PORTEFEUILLE PLACEMENTS AGF

Plus en détail

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions

PARAMETRE DE MARCHE. Rapport au 30 mars 2012. Paramètres de marché au 30 mars 2012. 1 Marchés Actions PARAMETRE DE MARCHE Rapport au 30 mars 2012 Paramètres de marché au 30 mars 2012 Le premier trimestre de l année 2012 a été marqué par l apaisement des tensions sur les dettes souveraines et une nette

Plus en détail

Rapport semestriel au 30 juin 2015

Rapport semestriel au 30 juin 2015 A nthologie Rapport semestriel au 30 juin 2015 Le fonds 1. L environnement économique et financier 2015 Au premier semestre 2015, l économie mondiale a globalement évolué à des niveaux légèrement inférieurs

Plus en détail

2013 : la grande rotation des actifs?

2013 : la grande rotation des actifs? 1 janvier 213 213 : la grande rotation des actifs? MARTIN LEFEBVRE Stratège Placement et répartition de l actif 514 871-799 martin.lefebvre@bnc.ca Revue annuelle En dépit des nombreuses incertitudes, le

Plus en détail

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014

Rétrospective 2014. Performance des principaux indices en 2014 12.01.2014 Rétrospective 2014 Comme attendu, l année 2014 n a pas été de tout repos pour les investisseurs. Une fois de plus les bonnes et surtout les moins bonnes surprises auront mis nos nerfs à rude épreuve en

Plus en détail

Reporting mensuel des FCPE

Reporting mensuel des FCPE Progression des principaux indices depuis le 31/12/2014 Commentaires des marchés EURO MTS 3 / 5 ans 0,83% CAC 40 4,27% EURO STOXX 1,62% NIKKEI -0,36% La croissance américaine du 2ème trimestre a été revue

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement

Perspectives et stratégie de placement Perspectives et stratégie de placement Mars 2014 Independent Asset Managers since 1982 Environnement macro-économique Au niveau macro-économique, les chiffres économiques récents aux Etats-Unis indiquent

Plus en détail

Les divergences dominent le marché

Les divergences dominent le marché Les divergences dominent le marché L euro a continué de glisser, pour la sixième semaine consécutive, face au dollar américain. Et cette baisse devrait continuer de s accentuer dans les prochains jours,

Plus en détail

-.! / * 0' / '+ 2 -# (+) 3 4/ $ $- ' +3 * ' + + # 5 ++ - - + -# 6 0 / 1 -. 3+ +*0 % ()"+ 0'*. * -/# $ + * &

-.! / * 0' / '+ 2 -# (+) 3 4/ $ $- ' +3 * ' + + # 5 ++ - - + -# 6 0 / 1 -. 3+ +*0 % ()+ 0'*. * -/# $ + * & #$ & '()* *+ #, -. &# * 0' '+ +0& + $-#, + #, 2 -# (+) 3 4 $ $- ' +3 * ' + + # 5 ++ - - '-* + -# 6 0-0&+ -. 3+ +*0 #+' + ()+ 0'*. +# LE POINT SUR LES MARCHÉS 7&8, && - +# 9 + #, : ;* '# < ** + *. * & *#

Plus en détail

Devises ANALYSE JOURNALIÈRE J.V.A.T. Vendredi 17 Juillet 2015. EUR/USD Analyse technique. USD/JPY Analyse technique. Point Pivot: 1,0940

Devises ANALYSE JOURNALIÈRE J.V.A.T. Vendredi 17 Juillet 2015. EUR/USD Analyse technique. USD/JPY Analyse technique. Point Pivot: 1,0940 EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 Analyses du Vendredi 17 Juillet 2015 Devises L'euro devrait rester sous pression face au dollar et au yen, car les progrès dans la résolution

Plus en détail

LE FOREX. www.tradafrique.com 1

LE FOREX. www.tradafrique.com 1 LE FOREX www.tradafrique.com 1 I) La définition du forex Le Forex, est un terme désignant le Marché des Changes, un marché sur lequel sont échangées les devises internationales. En raison de son volume

Plus en détail

Le 13 janvier 2014. Rapport du USDA: baisse des stocks de report de maïs. Le dollar canadien reste faible

Le 13 janvier 2014. Rapport du USDA: baisse des stocks de report de maïs. Le dollar canadien reste faible Le 13 janvier 2014 Rapport du USDA: baisse des stocks de report de maïs Le dollar canadien reste faible Bourse et Économie Bourse et Commodités La semaine commence avec des hausses dans les marchés boursiers

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

LES INDICES BOURSIERS

LES INDICES BOURSIERS TRADAFRIQUE LES INDICES BOURSIERS [Type the document subtitle] Di [Pick the date] Qu est ce que les indices boursiers Les indices permettent de mesurer l évolution des marchés boursiers ce sont à la fois

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Le bien-fondé de la diversification géographique Bruce Cooper, CFA Premier vice-président, Actions Gestion de Placements TD Inc. Ken Miner, CFA Premier vice-président, Titres à revenu

Plus en détail

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium CAC 40 Françaises FR0007052782 Le FCP CAC 40 a pour objectif de reproduire l'évolution de l'indice CAC 40 GROSS TR en minimisant au maximum l'écart de suivi («tracking error») entre les performances du

Plus en détail

Métaux industriels. Pétrole

Métaux industriels. Pétrole Nous sous-pondérons les matières premières les plus cycliques (métaux industriels et pétrole). Mais nous considérons toujours l or et les autres métaux précieux comme des valeurs refuge. Les matières premières

Plus en détail

Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats

Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats Négocier en direct vos Warrants, Turbos et Certificats PRODUITS PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL émis par Société Générale ou Société Générale Effekten GmbH (société ad hoc de droit allemand dont

Plus en détail

Stratégies. www.lyxoretf.fr

Stratégies. www.lyxoretf.fr Stratégies www.lyxoretf.fr Les trackers sont apparus dès le début des années 90 aux États- Unis sous le nom d ETF, ou "Exchange Traded Funds" (littéralement fonds négociables en bourse). Le premier tracker

Plus en détail

Perspectives et stratégie de placement

Perspectives et stratégie de placement Perspectives et stratégie de placement 26 mars 2015 Independent Asset Managers since 1982 Environnement macro-économique Au niveau macro-économique, les chiffres de l économie américaine sont relativement

Plus en détail

GESTION DISCRéTIONNAIRE. Note stratégique 2015. www.goldwasserexchange.be

GESTION DISCRéTIONNAIRE. Note stratégique 2015. www.goldwasserexchange.be GESTION DISCRéTIONNAIRE Note stratégique 2015 www.goldwasserexchange.be Note stratégique janvier 2015 1 Les trois comptes en gestion proposés par Goldwasser Exchange OBLIS+ Marché des obligations internationales

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS

PREMIER TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS PREMIER TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS LA BANQUE ROYALE DU CANADA DÉCLARE SES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE DE 2015 Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés

Plus en détail

POLITIQUE DE PLACEMENT

POLITIQUE DE PLACEMENT POLITIQUE DE PLACEMENT AOUT 2015 POLITIQUE DE PLACEMENT MENSUEL D INVESTISSEMENT EDMOND DE ROTHSCHILD (EUROPE) 1/10 EDMOND DE ROTHSCHILD (EUROPE) 2/10 SOMMAIRE Synthèse... 4 Conjoncture internationale...

Plus en détail

COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1

COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1 COMPRENDRE LES OPTIONS BINAIRES - LEÇON 1 Qu est ce que sont les options binaires? Le trading d options binaires, parfois connu sous le nom des options numériques ou ORF (options de retour fixe), est une

Plus en détail

Signaux mitigés en provenance de la Fed?

Signaux mitigés en provenance de la Fed? Signaux mitigés en provenance de la Fed? La semaine dernière fut particulièrement intense sur les marchés, avec plusieurs thèmes centraux pour les opérateurs boursiers. Une fois ces thématiques relativement

Plus en détail

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC.

PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. PLACEMENTS MONDIAUX SUN LIFE (CANADA) INC. RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS pour l exercice clos le 3 décembre 204 Fonds d obligations canadiennes Universel BlackRock Sun Life Le

Plus en détail

Caisse de retraite Université de Sherbrooke. Rendements au 31 décembre 2008. Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009

Caisse de retraite Université de Sherbrooke. Rendements au 31 décembre 2008. Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009 Caisse de retraite Université de Sherbrooke Rendements au 31 décembre 2008 Pierre Bouvier, CFA Président, Comité de retraite Le 24 mars 2009 Plan de la présentation Rétrospective 2008 Contexte économique

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS

en Inde possibilités Tirer parti des d investissement LA PLUS FORTE CROISSANCE ÉCONOMIQUE NOUVEAU GOUVERNEMENT MAJORITAIRE OUVERT AUX INVESTISSEMENTS Tirer parti des possibilités L Authorité en matière de marchés émergents d investissement en Inde Classe moyenne très instruite Plus de 8 fois la population totale du Canada Dividende démographique Âge

Plus en détail

Choc financier et prix des matières premières

Choc financier et prix des matières premières Choc financier et prix des matières premières Olivier BIZIMANA Direction des Études Économiques http://kiosque-eco.credit-agricole.fr 15 décembre 2008 1 Olivier Bizimana 33 (0)1.43.23.67.55 olivier.bizimana@credit-agricole-sa.fr

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS LA BANQUE ROYALE DU CANADA DÉCLARE SES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2015 Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés

Plus en détail

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur.

Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Fonds de placement Le modèle adapté à chaque type d investisseur. Bienvenue. Des arguments qui comptent Les points forts des fonds de placement du Credit Suisse. De nets avantages Les fonds de placement:

Plus en détail

1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national

1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 1. L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 1 L environnement financier et macroeconomique international, europeen et national 10 1.1 L environnement macroéconomique

Plus en détail

Gestion de patrimoine

Gestion de patrimoine Zurich Invest Select Portfolio Gestion de patrimoine Adaptée à vos besoins Les meilleurs experts en placement pour votre fortune Gestion de patrimoine adaptée à vos besoins Vos avantages: Vous profitez

Plus en détail

Les marchés européens de la dette souveraine, à l'exception de la Grèce, devraient peu évoluer mercredi, après s'être stabilisés mardi.

Les marchés européens de la dette souveraine, à l'exception de la Grèce, devraient peu évoluer mercredi, après s'être stabilisés mardi. EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 Analyse du Mercredi 17 Juin 2015 Devises L'euro devrait reculer mercredi face au dollar, alors que les marchés attendent la décision du

Plus en détail

LE DILEMME DES PLACEMENTS À REVENU FIXE :

LE DILEMME DES PLACEMENTS À REVENU FIXE : LE DILEMME DES PLACEMENTS À REVENU FIXE : La catégorie d actif réinventée dans une perspective mondiale UN RAPPORT DE NEI ACTUALISÉ AU 30 JUIN 2015 LE DILEMME DES PLACEMENTS À REVENU FIXE : La catégorie

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

PERSPECTIVES d avenir

PERSPECTIVES d avenir PERSPECTIVES d avenir Les rôles changeants des titres à revenu fixe et des actions Bruce Cooper, CFA Vice-président, Actions, Gestion de Placements TD Coprésident, Comité de répartition des actifs de Gestion

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

DJ Europe Stoxx 50. Taux Euro 5 ans 6,00% 5,00% 4,00% 3,00% 2,00% 1,00% 0,00% -1,00% > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T > F L A S H M A C R O

DJ Europe Stoxx 50. Taux Euro 5 ans 6,00% 5,00% 4,00% 3,00% 2,00% 1,00% 0,00% -1,00% > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T > F L A S H M A C R O D E U X I E M E T R I M E S T R E 2 0 1 5 > L A G E S T I O N S O U S M A N D A T JeanMarc Léonard Responsable Département Investissement Contact 17 Côte d Eich B.P. 884 L2018 Luxembourg T (352) 46 99

Plus en détail

L OBSERVATEUR FINANCIER

L OBSERVATEUR FINANCIER L OBSERVATEUR FINANCIER Services économiques TD LA FED À NOUVEAU SOUS LES FEUX DE LA RAMPE Highlights Si l agitation du côté de certains marchés émergents ainsi que la situation en Ukraine ont retenu l

Plus en détail

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques

Le Mois en Bref. Dans cette édition. Les Conservateurs proposent. une bonification volontaire du RPC Actualités géopolitiques Aon Hewitt Le Mois en Bref Mai 2015 Dans cette édition Les Conservateurs proposent une bonification volontaire du RPC 1 Actualités géopolitiques 2 Actualités économiques 2 Actualités financières 2 Marchés

Plus en détail

UNE APPROCHE DIFFÉRENTE À L ÉGARD DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Stratégie améliorée de Sprott à l égard des actions

UNE APPROCHE DIFFÉRENTE À L ÉGARD DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Stratégie améliorée de Sprott à l égard des actions UNE APPROCHE DIFFÉRENTE À L ÉGARD DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Stratégie améliorée de Sprott à l égard des actions M. Wilson adhère à une approche différente à l égard des placements dans les actions

Plus en détail

L OBSERVATEUR FINANCIER

L OBSERVATEUR FINANCIER L OBSERVATEUR FINANCIER Services économiques TD TURBULENCES SUR LES MARCHÉS ÉMERGENTS: POSSIBLE REPORT DU RELÈVEMENT DU TAUX DIRECTEUR DE LA FED Faits saillants Pour un deuxième mois consécutif, les mouvements

Plus en détail

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles

Cinq stratégies pour faire face aux marchés difficiles Quand les marchés sont volatils, il est tout à fait normal de s inquiéter de l incidence sur votre portefeuille. Et quand vous vous inquiétez, vous voulez agir. Cinq stratégies pour faire face aux marchés

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU Fonds actions canadiennes FMOQ AU 30 juin 2015

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU Fonds actions canadiennes FMOQ AU 30 juin 2015 RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU Fonds actions canadiennes FMOQ AU 30 juin 2015 Le présent Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds actions canadiennes FMOQ

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

Cinq stratégies pour tempérer l effet de la volatilité des marchés

Cinq stratégies pour tempérer l effet de la volatilité des marchés INVESTIR Cinq stratégies pour tempérer l effet de la volatilité des marchés Nous traversons présentement une période de grande volatilité, c est-à-dire une période où les cours des marchés boursiers varient

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS DE PLACEMENT FMOQ AU 30 juin 2015

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS DE PLACEMENT FMOQ AU 30 juin 2015 RAPPORT INTERMÉDIAIRE DE LA DIRECTION SUR LE RENDEMENT DU FONDS DE PLACEMENT FMOQ AU 30 juin 2015 Le présent Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds de placement FMOQ (le «Fonds»)

Plus en détail

Qu est-ce qui caractérise notre style de gestion active? Des penseurs de premier plan dans le domaine du placement

Qu est-ce qui caractérise notre style de gestion active? Des penseurs de premier plan dans le domaine du placement Qu est-ce qui caractérise notre style de gestion active? Des penseurs de premier plan dans le domaine du placement «Notre approche de l investissement repose sur une idée fondamentale : la meilleure façon

Plus en détail

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 15 CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 16 DES DÉCISIONS STRATÉGIQUES ET PORTEUSES À LONG TERME L approche client de la Caisse repose sur l écoute

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro :

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. openbook.etoro.com. Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : Rendez-vous sur le nouveau réseau social de Trading d'etoro : openbook.etoro.com Les marchés action sont repartis à la hausse cette semaine suite à différents chiffres économiques qui ont entrainé un rebond.

Plus en détail

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement

HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement HSBC World Selection Diversifier vos investissements en un seul placement Une gamme composée de 5 fonds diversifiés La gamme HSBC World Selection (1) est composée de 5 fonds afin de correspondre aux différents

Plus en détail

ETF. Brochure destinée aux investisseurs particuliers INTERMEDIATE. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

ETF. Brochure destinée aux investisseurs particuliers INTERMEDIATE. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Introduction 3 2. ETF physiques 4 3. ETF synthétiques 5 Avantages et inconvénients

Plus en détail

BULLETIN DE LGF PATRIMOINE N

BULLETIN DE LGF PATRIMOINE N BULLETIN DE LGF PATRIMOINE N 2 «Point de vue» La lettre d information de LGF Patrimoine SOMMAIRE PAGE 1 2 > Les marchés financiers Les marchés, l économie, l actualité PAGE 3 4 > Les SCPI, un outil de

Plus en détail

«La tarte n est pas parfaite? Faites-en des pointes. Restez en contrôle, ne perdez jamais votre sang-froid.» ~Martha Stewart

«La tarte n est pas parfaite? Faites-en des pointes. Restez en contrôle, ne perdez jamais votre sang-froid.» ~Martha Stewart 21 août 2015 La semaine en perspective par Philip Petursson Philip Petursson Directeur général, Marchés des capitaux et stratégie Gestion d actifs Manuvie «La tarte n est pas parfaite? Faites-en des pointes.

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ

mars COMMENTAIRE DE MARCHÉ mars 2015 COMMENTAIRE DE MARCHÉ SOMMAIRE Introduction 2 En bref 3 Contexte de marché en Europe 4 INTRODUCTION Après une courte accalmie sur le marché des taux en février, la chute des rendements a repris

Plus en détail

commentaires trimestriels

commentaires trimestriels commentaires trimestriels Sécuritaire boursier L Europe s est encore retrouvée à l avant plan de la scène économique et financière durant le dernier trimestre de 2011. Les problèmes reliés à la perte de

Plus en détail

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ

CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ EUR/USD USD/JPY GBP/USD USD/CHF GOLD OIL CAC 40 DAX 30 DOW S&P 500 FOOTSIE NASDAQ Analyses du Mardi 29 Septembre 2015 Devises Les actions européennes devraient ouvrir en baisse, dans le sillage des Bourses

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

LE GUIDE DE L INVESTISSEUR

LE GUIDE DE L INVESTISSEUR LE GUIDE DE L INVESTISSEUR Nous avons élaboré un guide des principes de base en investissement. Si vous les comprenez bien et les respectez, vous obtiendrez plus de succès dans vos investissements et par

Plus en détail

COMMUNIQUÉ FAITS SAILLANTS. (Millions de dollars,

COMMUNIQUÉ FAITS SAILLANTS. (Millions de dollars, COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE POURSUIT SUR SA LANCÉE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET DU BÉNÉFICE NET DE 18 % AU TROISIÈME TRIMESTRE 2004 Le rendement des capitaux propres atteint 15,3

Plus en détail

Commentaire sur les marchés À la recherche de canaris dans la mine de charbon

Commentaire sur les marchés À la recherche de canaris dans la mine de charbon Par Daniel Theriault, CFA, MBA, Chef stratège en placements Commentaire sur les marchés À la recherche de canaris dans la mine de charbon «Il arrive parfois que le canari meure dans la mine de charbon

Plus en détail

Rétrospective 2015. Mais qu avons-nous donc appris durant cette année qui s achève?

Rétrospective 2015. Mais qu avons-nous donc appris durant cette année qui s achève? Rétrospective 2015 L année 2015 n a pas seulement été exceptionnelle en termes de conditions météorologiques. Cette année qui s achève nous a également réservé bien des surprises sur des thèmes tels que

Plus en détail

Parmi les douze produits de base les plus prisés par les investisseurs, on retrouve l argent (+20% en euro), le zinc (+11%) ou le cuivre (+8,5%).

Parmi les douze produits de base les plus prisés par les investisseurs, on retrouve l argent (+20% en euro), le zinc (+11%) ou le cuivre (+8,5%). => Nous restons neutre sur les ressources naturelles. L indice composite des 24 principales ressources naturelles concocté par S&P et Goldman Sachs a atteint le 24 février un nouveau sommet inédit depuis

Plus en détail

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 :

Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : Exercice financier se terminant le 31 décembre 2007 : POUR DIFFUSION IMMÉDIATE CNW LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC OBTIENT UN RENDEMENT DE PREMIER DÉCILE DE 5,6 %, AJOUTANT 7,9 MILLIARDS DE DOLLARS

Plus en détail

Évolution de votre investissement. BNP Paribas L1 Safe High Growth W10. Chiffres clés 30 septembre 2011 Compte rendu annuel

Évolution de votre investissement. BNP Paribas L1 Safe High Growth W10. Chiffres clés 30 septembre 2011 Compte rendu annuel Évolution de votre investissement BNP Paribas L1 Safe High Growth W10 Chiffres clés 30 septembre 2011 Compte rendu annuel 2 Sommaire Éditorial 1. Revue des marchés 4 2. Concept & objectif du compartiment

Plus en détail

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Les Industries Dorel Inc. Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

Plus en détail

Catégorie de société à court terme en dollars US CI

Catégorie de société à court terme en dollars US CI Le présent rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds contient les faits saillants financiers, mais ne comprend pas les états financiers semestriels ou annuels complets du fonds de placement.

Plus en détail

db x-trackers AVIS IMPORTANT AUX ACTIONNAIRES DES COMPARTIMENTS SUIVANTS :

db x-trackers AVIS IMPORTANT AUX ACTIONNAIRES DES COMPARTIMENTS SUIVANTS : db x-trackers Société d investissement à capital variable de droit luxembourgeois Siège social : 49, avenue J.F. Kennedy, L-1855 Luxembourg R.C.S. Luxembourg B-119.899 (la «Société») AVIS IMPORTANT AUX

Plus en détail

Portefeuilles Symétrie

Portefeuilles Symétrie s Concentrez-vous sur vos priorités du moment Samedi, 14 h 09 Admirer le panorama avec ma famille Votre temps est précieux et, comme la plupart des Canadiens, vous préférez vous concentrer sur vos priorités

Plus en détail

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire

Taux de change. Calendrier des évènements de la semaine. Revue de marché hebdomadaire Suite au puissant rebond des marchés action de jeudi, les marchés action se sont consolidés avec une légère hausse. Des ventes de détail moins bien qu'attendu ont été contrebalancés par une confiance des

Plus en détail

Performance creates trust

Performance creates trust Performance creates trust Investir dans le pétrole et le gaz à travers une stratégie éprouvée Indices stratégiques de Vontobel Juillet 2014 Page 2 Les prix de l énergie augmentent Les prix de nombreuses

Plus en détail