couverture du risque de change sur les obligations étrangères

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "couverture du risque de change sur les obligations étrangères"

Transcription

1 The Comprendre buck stops le «here: rendement Vanguard de couverture money» : L impact market funds de la couverture du risque de change sur les obligations étrangères Une étude menée par Vanguard Juillet 2014 Charles Thomas, CFA ; Paul M. Bosse, CFA La couverture risque de change d une allocation en obligations internationales est un moyen efficace de réduire la volatilité de cette catégorie d actifs, puisque l exposition au risque de change intégré peut introduire un risque important pour les obligations sous-jacentes relativement stables. Toutefois, la couverture ne se contente pas de produire un investissement sans rendement des devises. En réalité, la couverture apporte aux investisseurs un flux de rendements alternatif qui est distinct tant du rendement des devises qui sont couvertes que du rendement des obligations sous-jacentes. En effectuant une couverture du risque de change, ce «rendement de couverture» devient une composante du rendement global d un investisseur. Les investisseurs obligataires internationaux mettant en place un programme de couverture doivent donc adapter leurs attentes en matière de rendement à long terme en conséquence. De même que le rendement à long terme de la devise, l impact à long terme du rendement de couverture s ajuste en fonction des différences fondamentales entre les marchés, telles que les niveaux d inflation et de taux d intérêt. Cela apporte donc des nuances à l interprétation du taux de rentabilité actuariel pour un investissement obligataire couvert. Par conséquent, la comparaison des taux actuariels sur l ensemble des marchés nationaux et internationaux n a guère de sens. Destiné uniquement aux Investisseurs professionnels tels que définis dans le cadre de la Directive sur les marchés d instruments financiers MIF. En Suisse, destiné uniquement aux Investisseurs institutionnels. Ne pas diffuser auprès du public. Ce document est publié par The Vanguard Group Inc. Il a uniquement pour objectif d informer et n est pas une recommandation ou une sollicitation d achat ou de vente des titres de placement. Il convient de remarquer qu il est rédigé dans le contexte du marché américain et qu il contient des données et une analyse spécifiques aux États-Unis.

2 Bien que les titres obligataires constituent une part importante des marchés financiers mondiaux dans lesquels il est possible d investir, la majorité du marché obligataire du pays de résidence d un investisseur ne représente qu une fraction des titres obligataires disponibles pour les investissements. Pour cette raison, les investisseurs à la recherche des avantages de la diversification peuvent se tourner vers les obligations internationales (ou étrangères) afin qu elles aient un rôle à jouer dans leur portefeuille. 1 Les obligations internationales exposent les investisseurs aux facteurs de risque des titres obligataires c est-à-dire, aux fluctuations des taux d intérêt, à l inflation et aux cycles économiques ainsi qu aux problèmes associés aux régimes politiques changeants ou instables qui ne sont pas réellement corrélés aux mêmes facteurs dans leur marché obligataire national. En conséquence, il en résulte généralement un avantage en termes de diversification. Bien entendu, les investisseurs sont également exposés aux fluctuations de change, qui jouent un rôle important dans la détermination du risque et du rendement des obligations internationales. De manière générale, la volatilité des devises peut annuler tout avantage en termes de diversification que les obligations internationales pourraient apporter à un portefeuille, mais lorsque le risque de change est couvert, les obligations internationales peuvent permettre de réduire la volatilité moyenne du portefeuille au fil du temps et offrir aux investisseurs la possibilité d atteindre un niveau de diversification maximal en détenant une plus grande part du marché disponible à l investissement. 2 Même si les incidences de la volatilité sur la couverture sont en général bien comprises, l effet potentiel de la couverture sur les rendements à long terme n est pas toujours clair pour de nombreux investisseurs. Ce document décrit l impact de la couverture du risque de change sur le rendement et discute des implications de ce flux de rendements lors de la constitution des attentes en termes de rendement à long terme pour les obligations internationales. Comment arriver à ce résultat? L équation de couverture et le rôle des taux de change à terme Les opérations de change sont l une des activités de placement les plus fréquentes et les plus importantes du monde financier. 3 Les marchés des changes sont liquides et les coûts affichent une baisse importante depuis les 20 dernières années. 4 Des études récentes menées par Vanguard ont estimé que les coûts de transactions nécessaires pour couvrir un portefeuille obligataire international sont inférieurs à 0,20 % par an pour les investisseurs réalisant une couverture par la devise liquide d un marché développé, telle que le dollar américain, l euro, le yen japonais, la ivre sterling du Royaume-Uni, le dollar canadien, le dollar australien ou le franc suisse. 5 La couverture du risque de change implique souvent le recours aux contrats à terme, dans lesquels deux parties conviennent d échanger un montant fixe d une devise contre une autre à un taux de change prédéterminé à une certaine date future, en général, une semaine ou un mois plus tard. Ces contrats permettent aux investisseurs de négocier le risque de fluctuation d une devise à l avenir, «verrouillant» de manière effective un taux de change fixe aujourd hui et éliminant de leur portefeuille la volatilité des fluctuations de change. Notes sur le risque : Tout investissement est soumis au risque, y compris la perte possible de l argent investi. Les fonds obligataires sont soumis au risque de taux d intérêt, qui est la probabilité que les cours des obligations baissent dans leur ensemble en raison de la hausse des taux d intérêt, et au risque de crédit, qui est la probabilité qu un émetteur obligataire omette de payer les intérêts et le principal en temps voulu ou que les perceptions négatives quant à la capacité de l émetteur à effectuer de tels paiements entraînent la baisse du cours de cette obligation. Dans un portefeuille diversifié, les bénéfices découlant de certains placements peuvent permettre de compenser les pertes subies par d autres. Toutefois, la diversification ne garantit pas un bénéfice ni ne protège contre une perte. La performance passée ne préjuge pas des résultats à venir. 1 Tout au long de ce document, nous utilisons le terme mondial pour faire référence au marché global des titres obligataires mondiaux pondérés en fonction de la capitalisation boursière. Nous employons le terme national pour faire référence au marché des titres obligataires de la région de résidence d un investisseur. Les termes international et étranger sont utilisés dans ce document pour faire référence au marché mondial des titres obligataires, à l exclusion du marché national d un investisseur. Dans notre définition de la catégorie d actifs obligataires, nous nous concentrons sur les valeurs mobilières de premier ordre, émises dans des devises liquides, susceptibles d être couvertes. 2 Notamment, bien que d anciennes études menées par Vanguard (LaBarge, 2010) aient découvert que la corrélation entre la devise et un investissement en actions est déterminante pour la décision de couverture dans un portefeuille d actions, pour les investisseurs dans des titres obligataires, des études plus récentes de Vanguard, menées par Philips et al. (2014), ont montré que tout effet de diversification potentiel résultant d une corrélation faible ou négative entre les devises est annulé par la volatilité globale de la devise par rapport à un portefeuille obligataire international diversifié et de qualité supérieure. 3 Par exemple, selon les données de la Banque des Règlements Internationaux, le volume quotidien moyen des opérations de change était supérieur à cinq (5) trillions de dollars en 2013, soit environ 50 fois le volume quotidien moyen des actions négociées en 2013 à la Bourse de New York. 4 Voir Philips et al. (2014) pour une discussion du point de vue d un investisseur des États-Unis. 5 Voir Philips et al. (2014). 2

3 Graphique 1. Les taux de change à terme sont évalués sur la base des différentiels de taux d intérêt et ils entraînent un «rendement de couverture» a. Relation de parité des intérêts couverts dans la b. Composante du rendement de la devise de détermination du prix de la devise à terme couverture F = S x (1 + R USD) (1 + R EUR ) F (1 + R H = 1 = USD ) 1 S (1 + R EUR ) F = prix à terme (forward) de l euro ($ par ) H = rendement de couverture du point de vue américain S = prix au comptant (spot) de l euro ($ par ) F = prix à terme (forward) de l euro ($ par ) R USD = taux d intérêt sur le marché en dollar S = prix au comptant (spot) de l euro ($ per ) R EUR = taux d intérêt sur le marché en euro R USD = taux d intérêt sur le marché en dollar R EUR = taux d intérêt sur le marché en euro Note : Il s agit d exemples hypothétiques, utilisant le dollar et l euro, du point de vue d un investisseur américain. Source : Vanguard. Comme indiqué dans le Graphique 1a, le facteur clé du taux de change à terme convenu (F) par rapport au taux de change au comptant (S) sera la différence entre les taux d intérêt locaux en vigueur. Cette relation, connue sous le nom de parité d intérêts couverts, garantit qu il n y a aucune relation d arbitrage dans l investissement dans des actifs ayant des profils de risque analogues mais qui sont libellés dans des devises différentes. Si le taux d intérêt sur le marché étranger est supérieur à celui du marché national, le prix à terme de la devise sur le marché étranger sera inférieur à son prix au comptant, reflétant une dépréciation pour compenser le taux d intérêt supérieur obtenu sur ce marché. Pour les marchés étrangers dans lesquels le taux d intérêt est inférieur à celui du marché national, l inverse sera vrai. En verrouillant un taux à terme fixe, les investisseurs verrouillent aussi un taux de rendement fixe résultant de l activité de couverture : Peu importe le sens dans lequel une devise évolue au cours de l opération de couverture, l investisseur percevra (ou versera) la différence entre le taux de change à terme acheté et le taux de change au comptant au moment de la mise en place de la couverture, comme l indique le Graphique 1b. Ce «rendement de couverture» (H) est une composante du rendement global d un investisseur, remplaçant de manière effective le rendement des devises qu un investisseur percevrait autrement. 6 En d autres termes, un investisseur couvert gagne non seulement le rendement sur le prix et le rendement de l investissement obligataire étranger sous-jacent mais également un rendement dû à l activité de couverture. 7 6 Tout au long de ce document, nous définissons rendement de couverture comme étant la contribution des devises au rendement dans un investissement obligataire international couvert. Bien que l impact sur le rendement des taux de change à terme par rapport aux taux de change au comptant explique la majorité de ce rendement, une petite composante est due à la fluctuation de change. Un portefeuille ne peut jamais être parfaitement couvert sans que l investisseur sache quelle sera la valeur du portefeuille à l avenir. Ainsi, en réalité, un faible montant de «sur-couverture» et de «sous-couverture» est toujours présent. Cet impact est faible et tend à être éliminé au cours du temps. 7 Il convient de remarquer que le rendement dû à l activité de couverture est distinct de la fluctuation de la valeur du contrat à terme qui compense la fluctuation du taux de change au comptant sur la durée d un horizon de négociation donné. Du fait que ces deux composantes s annulent l une l autre de manière effective, l investisseur conserve la différence entre le taux à terme et le taux de change au comptant du début. Toutefois, selon le traitement comptable et fiscal des opérations de change à terme en fonction des divers régimes fiscaux de par le monde, la fluctuation réalisée de la valeur des contrats à terme peut potentiellement affecter les distributions d un fonds mettant en place un programme de couverture. Cela n affectera pas les rendements globaux (avant impôt), mais simplement leur composition. 3

4 Graphique 2. Le rendement de couverture peut être positif ou négatif Taux de change au comptant, taux de change à terme, et rendement de couverture implicite pour un investisseur américain : au 30 juin 2014 Dollar australien Dollar canadien Euro Yen japonais Franc suisse Livre sterling Prix au comptant en dollars américains 0, $ 0, $ 1, $ 0, $ 1, $ 1, $ Prix à terme à 1 mois en dollars américains 0, $ 0, $ 1, $ 0, $ 1, $ 1, $ «Rendement de couverture» annualisé de la couverture en dollars américains -2,87 % -0,99 % 0,15 % 0,30 % 0,34 % - 0,29 % Sources : Calculs de Vanguard, fondés sur des données fournies par Thomson Reuters. Dans la mesure où, en règle générale, la couverture est mise en place sur des horizons temporels de courte durée, les taux d intérêt concernés par la couverture sont des taux à court terme. Sur la plupart des marchés développés, les banques centrales ciblent les taux d intérêt à court terme dans le but de gérer l inflation et la production économique. 8 A mesure que ces taux évoluent sur les marchés au fil du temps, l impact du rendement de couverture change lui aussi, et il est possible que le rendement d un investisseur fasse l objet de contributions tant positives que négatives. Le Graphique 2 affiche les taux de change au comptant et à terme relatifs au dollar américain et le rendement de couverture annualisé implicite pour un investisseur américain, au 30 juin Cela démontre que, même dans le contexte actuel des taux d intérêt, le rendement issu de la couverture peut être positif ou négatif, selon le point de vue de l investisseur et les différences de taux d intérêt dans l ensemble des pays. Impact du rendement de couverture : Couvrir ou ne pas couvrir Deux options s offrent à un investisseur cherchant une exposition au risque international : couvrir un risque de change ou rester sans couverture. Tout investissement obligataire international comprendra donc toujours une certaine composante de rendement supplémentaire au-delà de celles des obligations sous-jacentes elles-mêmes, provenant soit du rendement de la devise étrangère, soit du rendement de la devise de couverture (voir la case ci-dessous définissant les types d investissements en obligations mondiales). Définition des types d investissements en obligations mondiales Obligation nationale. Investissement obligataire dans la région de la devise du pays de résidence d un investisseur. Obligations internationales en devises locales. Obligation étrangère, évaluée dans la devise du pays d origine de cette obligation (investissement non accessible à des investisseurs situés hors de la région d origine de cette obligation). Obligation internationale en devises couvertes. Obligation étrangère couverte par la devise du pays de résidence d un investisseur. Obligation internationale en devises non couvertes : Obligation étrangère, comprenant le rendement des devises provenant de la conversion dans la devise du pays de résidence d un investisseur. 8 De façon générale, les taux d intérêt à court terme dans les marchés développés sont fortement influencés par la politique des banques centrales. Toutefois, d autres facteurs sont en jeu. Par exemple, les taux de change à terme sont évalués en fonction des taux interbancaires, qui contiennent des primes de risque liées au risque de contrepartie. 4

5 Graphique 3. Le rendement de couverture a connu des variations au fil du temps, mais sa volatilité a été inférieure à celle résultant de la détention de devises étrangères. Contribution au rendement de la couverture et des devises étrangères sur une période de 12 mois consécutifs dans un portefeuille obligataire international pour un investisseur américain : de 1990 jusqu au 30 juin 2014 Rendement sur une période de 12 mois consécutifs 20 % Rendement de devises étrangères non couvertes Rendement de couverture Notes: Rendement de couverture est défini ici comme étant le rendement des devises de l indice Barclays Global Aggregate ex-usd, couvertes en dollars US. Rendement de devises étrangères non couvertes est défini ici comme étant le rendement des devises de l indice Barclays Global Aggregate ex-usd, non couvertes, en dollars US. Sources: Calculs de Vanguard calculations, effectués au moyen de données provenant de Barclays. Le Graphique 3 clarifie ces contributions au rendement par rapport aux obligations internationales sous-jacentes évaluées en devises locales. Ce graphique affiche la contribution au rendement de la mise en place de la couverture d un portefeuille obligataire international par rapport au rendement des devises qui demeurent non couvertes, du point de vue d un investisseur américain. Ce graphique démontre qu un investisseur étranger ne peut jamais avoir accès uniquement aux rendements des obligations internationales sous-jacentes en devises locales ; il y aura toujours une composante de rendement supplémentaire. Ainsi, les investisseurs ont le choix entre le rendement de couverture et le rendement des devises. Depuis 1990, le rendement de couverture a oscillé entre -5,3 % et 3,25 % sur une base annuelle et a eu tendance à être d une amplitude bien plus faible que le rendement des devises restant sans couverture, confirmant les études antérieures de Vanguard concernant les avantages de la couverture du risque de change dans un investissement obligataire international afin de réduire la volatilité du portefeuille (Philips et al., 2014). À l heure actuelle (au 30 juin 2014), la plupart des principaux pays ayant de faibles taux d intérêt à court terme dans une mesure comparable, le rendement de couverture est proche de zéro du point de vue des investisseurs américains. Toutefois, si le passé peut donner un aperçu de l avenir, il est probable que des écarts apparaîtront de nouveau à mesure que les taux d intérêt retourneront à la normale et que le rendement de couverture deviendra de nouveau un facteur de rendement. Bien qu il semble raisonnable sur des horizons temporels de plus courte durée de s attendre à ce que le rendement de couverture ait un impact modéré par rapport à l alternative, qui est de conserver tout simplement le rendement des devises, il est important de comprendre le rôle de ce flux de rendement dans un portefeuille sur toutes les périodes de référence. En examinant les perspectives du rendement de couverture, nous remarquons qu il est très difficile de prédire les taux d intérêt à court terme pour un seul pays, sans parler des multiples pays qui seraient nécessaires pour prédire le rendement de couverture d un fonds obligataire international. Les investisseurs doivent donc moins se préoccuper de prévoir l impact de la couverture sur le rendement et se concentrer, à la place, sur le fait de comprendre que le rendement de couverture est une composante du rendement d un fonds obligataire, tant à court terme qu à long terme. Sur des horizons temporels de courte durée, l impact de la couverture a été relativement faible - comme l indique le Graphique 3 - et n est pas un facteur important entrant en ligne de compte dans la décision en matière de diversification (voir Philips et al. 2014). Toutefois, sur des horizons temporels plus longs, son importance peut être 5

6 Graphique 4. La couverture a eu tendance à égaliser les rendements à long terme entre le marché national et le marché international d un investisseur Rendements des marchés obligataires nationaux et internationaux du point de vue des investisseurs dans le pays indiqué, % Australie Canada France Japon Royaume-Uni États-Unis Suisse Rendement du marché national Contribution au rendement de la devise de couverture Rendement du marché international en devises locales (sans tenir compte de la fluctuation de change) Total du rendement international couvert Notes: Rendement du marché national est défini ici comme étant la composante respective de chacun des pays compris dans l indice Citigroup World Government Bond, avec la mesure des rendements dans la devise de ce pays. Rendement du marché international en devises locales (sans tenir compte de la fluctuation de change) est défini comme étant l indice Citigroup World Government Bond (à l exclusion du pays indiqué), mesuré en devises locales. Contribution au rendement de la devises de couverture est la différence de rendement entre l indice international mesuré en devises couvertes par rapport aux devises locales. Nous avons pris la France comme représentant des investisseurs de la Zone euro, du fait de l absence d historique pour la zone monétaire dans son ensemble. Sources: Calculs de Vanguard, effectués au moyen de données provenant de Citigroup. plus grande. Au vu de la relation évoquée précédemment entre le rendement de couverture et les différentiels de taux d intérêt, le fait que l impact à long terme de la couverture reflète simplement la différence des niveaux de taux d intérêt moyen dans les différents pays est un point important. En effet, le rendement de couverture a eu tendance à rapprocher les rendements des obligations internationales du rendement du marché national de l investisseur, avec des ajustements pour tenir compte des différences de rendement entre les marchés sur des périodes de longue durée. Cela a réduit les différences des rendements moyens à long terme entre ceux des obligations internationales et le rendement du marché obligataire local d un investisseur. Il s ensuit que les rendements à long terme des obligations internationales, compte tenu de la couverture du risque de change, revêtent un caractère plus local. 9 Ce résultat apparaît dans le Graphique 4, qui montre que l impact de la couverture sur les différents marchés a abouti à un investissement obligataire souverain international couvert dont le rendement annualisé moyen est plus proche de celui enregistré dans le marché national d un investisseur. 10 Pour chaque pays figurant dans le graphique, la case orange - qui représente le rendement des obligations internationales elles-mêmes plus l impact du rendement de couverture - tend à être plus proche du rendement du marché national (en vert) de l investisseur que du rendement des obligations internationales sous-jacentes (en bleu foncé). Des études antérieures de Vanguard ont démontré que les investisseurs peuvent s attendre à un résultat analogue lorsqu ils restent sans couverture à long terme, les rendements des devises produisant un ajustement semblable pour tenir compte des différences fondamentales sous-jacentes dans l ensemble 9 Ceci est le résultat de la somme des relations de parité des taux d intérêt couverts dans le Graphique 1, donnant lieu à un investissement couvert qui tend à avoir un rendement à long terme plus proche de celui du marché national d un investisseur que de celui du marché international en devises locales. Selon nous, il est raisonnable de s attendre à ce que ce résultat Notes: dot size = p4 to s applique change size: également select same au appearance; rendement go des to effect devises > convert des obligations to shape > internationales ellipse > absolutenon couvertes, en supposant que la parité des taux d intérêt non couverts soit valable pour des horizons de longue durée. Si tel est le cas, alors le rendement de la devise étrangère devrait avoir tendance à avoir le même effet que le rendement de couverture, rapprochant le rendement de celui du marché national de l investisseur. Voir Chinn et Quayyum (2012) pour un examen de la parité des taux d intérêt non couverts sur un horizon de longue durée. Il existe également une question connexe, que nous n abordons pas de façon formelle dans ce document : celle de savoir si le taux de change à terme est un indicateur non biaisé du taux au comptant à venir. 10 Nous avons eu recours à des indices d obligations d État pour cette analyse, afin de garantir une qualité de crédit assez semblable entre les pays que nous avons examinés. 11 Voir The Outlook for Emerging Market Stocks in a Lower-Growth World (Davis et al., 2013). 6

7 des marchés. 11 Cela suggère que l impact sur le rendement à long terme du rendement de couverture et du rendement des devises peut être analogue, ce qui signifie que les investisseurs devraient se concentrer sur l impact de la volatilité à court terme lorsqu ils choisissent l exposition qu ils désirent. Le rendement de couverture doit-il affecter la décision de se diversifier? Certains peuvent soutenir que la couverture du risque de change entraîne l alignement des rendements des obligations internationales à long terme avec les rendements des obligations locales, alors pourquoi se préoccuper de la diversification des obligations internationales? Bien que ceci soit vrai sur un horizon à très longue durée (voir le Graphique 4), sur des horizons de plus courte durée et intermédiaires, les différences entre les marchés obligataires peuvent être importantes, donnant lieu à un avantage de diversification : un profil de rendement plus lisse et préférable pour les investisseurs qui détiennent à la fois des obligations internationales et des obligations locales. Le Graphique 5 montre que le principal facteur affectant la volatilité à court terme d un investissement obligataire international couvert est la fluctuation du prix des obligations sous-jacentes ellesmêmes, sous l impulsion de la fluctuation du taux d intérêt dans les marchés internationaux. 12 Bien qu elle ne soit pas indiquée sur le graphique pour des raisons relatives à l échelle, la volatilité du rendement des devises (pour les investisseurs non couverts) sur la même période ( ) était de 7,9 % ; cela démontre encore que, par rapport à la possibilité de rester non couvert, la couverture a produit des résultats à volatilité plus faible pour les investisseurs obligataires. Le rendement de couverture est une composante limitée de la volatilité et a ainsi un impact limité sur le potentiel de diversification des obligations internationales. Graphique 5. La faible volatilité relative du rendement de couverture n affecte probablement pas le potentiel de diversification Volatilité annualisée des composantes de rendement mensuel des obligations internationales couvertes pour les investisseurs américains, Volatilité annualisée 4,0% 3,0 2,0 1,0 0 2,9 % 2,9 % Rendement global Rendement sur les prix 0,6 % 0,6 % Rendement Rendement des produits de couverture de placement Note : Le Graphique affiche la volatilité annualisée des composantes de rendement mensuel pour l indice Barclays Global Aggregate ex-usd, couvert en dollars américains. Sources : Calculs de Vanguard, fondés sur des données de Barclays. 12 Voir Philips et Thomas (2013) pour une discussion de l évolution relative des taux d intérêt dans les différents marchés développés. 7

8 Graphique 6. Relation entre le taux de rentabilité actuariel et les rendements futurs pour les portefeuilles obligataires américains et internationaux couverts a. Taux de rentabilité actuariel par rapport au rendement b. Taux de rentabilité actuariel par rapport au rendement futur des obligations américaines, futur des obligations internationales couvertes, % 14 % Rendement global annualisé ultérieur sur 5 ans (%) y = 1,03 x + 0,39 R 2 = 0,85 0 % Subsequent 5-year annualised total return (%) y = 0,76x + 2,89 R 2 = 0,59 0 % Taux de rentabilité actuariel initial de l'indice (%) Taux de rentabilité actuariel initial de l'indice (%) Notes: Le graphique montre le rendement initial en fonction de l échéance et le rendement total ultérieur annualisé sur cinq ans. Les obligations américaines sont représentées par l indice Barclays US Aggregate Bond, mesurées en dollars US. Les obligations internationales sont représentées par l indice Citigroup World Government Bond ex-us, couvertes en dollars US. Sources: Calculs de Vanguard, effectués au moyen de données provenant de Citigroup. Le rendement de couverture et le taux de rentabilité actuariel Bien que l impact à court terme de la mise en place de la couverture ne doive pas influencer la décision de diversification en obligations internationales, l impact du rendement à long terme a des implications pour les attentes relatives à l investissement en obligations internationales. C est-à-dire que le rendement de couverture peut affecter la façon dont un investisseur interprète la rentabilité d un portefeuille d obligations internationales, notamment par rapport à la rentabilité de portefeuilles d obligations nationales. À long terme, le taux de rentabilité actuariel d une allocation d obligations internationales sert de guide raisonnable pour prédire le rendement global ultérieur de cet investissement obligataire. Nous démontrons cela dans le Graphique 6a en comparant le taux de rentabilité actuariel initial d un investissement obligataire américain au rendement réalisé au cours des cinq années suivantes. Sans être parfait, le taux de rentabilité actuariel initial est une mesure utile : Il a expliqué environ 85 % de la variation des rendements futurs et la relation taux de rentabilité actuariel - rendement total est très proche de 1:1 (un taux actuariel initial de 1 % indique un rendement global futur d environ 1 % plus erreurs). Toutefois, pour les obligations internationales couvertes, la prévisibilité du taux de rentabilité actuariel initial est réduite. Le Graphique 6b réitère la comparaison du Graphique 6a mais, cette fois-ci, pour des obligations internationales couvertes du point de vue d un investisseur américain. Non seulement, la relation de meilleur ajustement est plus faible que pour un investissement obligataire national, le taux de rentabilité actuariel initial expliquant seulement 59 % de la variation du rendement futur, mais la relation elle-même diffère de celle de 1:1. 13 Ceci nous amène à conclure que le taux de rentabilité actuariel initial est une mesure moins utile pour un portefeuille obligataire international couvert qu elle ne l est pour des obligations nationales, du fait de l impact du rendement de couverture au fil du temps. 13 Une comparaison des droites de régression affichées dans les Graphiques 6a et 6b révèle que, pour un investissement obligataire américain (Graphique 6a), une relation 1:1 entre le taux de rentabilité actuariel initial et le rendement ultérieur est une description appropriée de la relation que les données suggéreraient. Selon nos estimations, la pente de la droite de régression n est pas significativement différente de 1,0, et l ordonnée n est pas significativement différente de 0 (toutes les deux se trouvant à un niveau de confiance de 99 %). Par opposition, les estimations du Graphique 6b montrent que, pour un investissement obligataire international couvert, il existe une différence notable par rapport au rapport 1:1. Nous estimons que la pente est significativement différente de 1,0 et que l ordonnée est significativement différente de 0. 8

9 Graphique 7. Le taux de rentabilité actuariel initial fournit davantage d informations sur les rendements futurs des obligations nationales que sur les obligations internationales couvertes sur la plupart des marchés Erreur de prévision du taux de rentabilité actuariel initial du portefeuille dans la prévision du rendement futur sur cinq ans d un investissement en obligations nationales et d un investissement en obligations internationales couvertes du point de vue des investisseurs dans le pays indiqué : ,0 % Racine de l'erreur quadratique moyenne (%) 5,0 4,0 3,0 2,0 1,0 0 Australie Canada France Japon Royaume-Uni États-Unis Suisse Investissement en obligations nationales Investissement en obligations internationales couvertes Notes: Erreur de prévision est défini comme étant la racine carrée de la différence moyenne au carré (l erreur de racine carrée moyenne) entre le rendement initial et le rendement ultérieur d un investissement réalisé sur cinq ans. Investissement en obligations nationales est défini comme étant la composante respective de chacun des pays compris dans l indice Citigroup World Government Bond, avec la mesure des rendements dans la devise de ce pays. Investissement en obligations internationales couvertes est défini comme étant l indice Citigroup World Government Bond (à l exclusion du pays indiqué pour les marchés les plus importants Etats-Unis et Japon), couvert à son tour dans la devise de ce pays. Nous avons pris la France comme représentant des investisseurs de la Zone euro, du fait de l absence d historique pour la zone monétaire dans son ensemble. Sources: Calculs de Vanguard, effectués au moyen de données provenant de Citigroup. Ces résultats sont valables pour d autres marchés locaux de par le monde. Le Graphique 7 teste l exactitude avec laquelle le taux de rentabilité actuariel initial prédit les rendements futurs sur un certain nombre de marchés, tant au sein du marché des obligations nationales que pour un investissement en obligations internationales couvertes. Les investisseurs doivent noter que, qu niveau mondial, l utilisation du taux de rentabilité actuariel en tant qu indicateur des rendements à moyen et long terme pour un investissement obligataire international couvert pourrait conduire à des attentes de rendement inadaptées, à la différence des résultats obtenus pour un investissement en obligations nationales. La faible corrélation entre la rentabilité initiale et le rendement futur des obligations internationales couvertes a des implications sur l interprétation du taux de rentabilité actuariel d un investissement en obligations internationales, la référence habituelle en ce qui concerne la rentabilité des distributions d un fonds obligataire. Dans la mesure où la couverture du risque de change a un impact sur le rendement, les investisseurs doivent avoir connaissance du rendement de couverture, et ils doivent en tenir compte lorsqu ils examinent le taux de rentabilité global des distributions d un investissement et constituent des attentes en matière de rendement à long terme des marchés financiers. Il est important de garder à l esprit que ce rendement de couverture est fondé sur les taux d intérêt à court terme, lesquels peuvent connaître des variations rapides selon l humeur des marchés ou des banques centrales, et n est pas un indicateur à long terme des rendements. Il en va de même pour tout rendement attendu sur une base de court terme (rendement de dividendes, taux de rentabilité actuariel, rendements des SCPI) : Bien que ces taux de rentabilité actuariels fournissent des informations utiles, ils sont rarement de bons indicateurs des rendements à court terme. En conséquence, Vanguard encourage les investisseurs à évaluer le rendement de couverture d un fonds d obligations internationales couvertes comme une composante des facteurs de rendement du fonds, en ayant conscience qu il peut donner lieu à des contributions tant positives que négatives et, qu au fil du temps, il est probable qu il rapproche le rendement moyen d un investissement obligataire international de celui du marché national de 9

10 l investisseur. L examen approfondi du rendement de couverture permet de tirer une conclusion importante, à savoir que la comparaison du taux de rentabilité actuariel des investissements nationaux par rapport à celui des investissements internationaux couverts, quel que soit le degré de similitude des caractéristiques d investissement sous-jacentes, n est pas utile. Les investisseurs doivent donc éviter de prendre des décisions d allocation sur la base des différentiels de taux de rentabilité actuariel entre un investissement national et un investissement international, et doivent plutôt se concentrer sur les bénéfices potentiels en termes de diversification. Conclusion : Pour les obligations étrangères, réduire la concentration sur le taux de rentabilité actuariel ; se focaliser sur la diversification Des études antérieures ont montré que la couverture d un portefeuille d obligations internationales est un moyen important de réduire le risque de fluctuations de change. Toutefois, la couverture introduit un flux de rendements supplémentaires qu un investissement en obligations nationales ne présente pas, à savoir un rendement de couverture qui peut être évalué et estimé sur le court terme. La discussion de ce document de travail a mis en lumière quatre observations concernant l impact de la couverture sur le rendement. La couverture ne produit pas simplement un investissement sans rendement des devises ; elle constitue plutôt un flux de rendement alternatif pour remplacer le rendement des devises. actuariels sur l ensemble des marchés nationaux et internationaux n est pas valable, et nous déconseillons le recours à des différentiels de taux actuariels pour déterminer les allocations d obligations. Les investisseurs doivent plutôt se concentrer sur les avantages en termes de diversification que les obligations internationales peuvent apporter à un portefeuille équilibré et à faible coût. Références Chinn, Menzie D., et Saad Quayyum, Long Horizon Uncovered Interest Rate Parity Re-Assessed. Document de travail no Madison, Wis.: University of Wisconsin, Department of Economics; disponible au papers/w18482.pdf?new_window=1. Davis, Joseph, Roger Aliaga-Díaz, Charles J. Thomas, et Ravi G. Tolani, The Outlook for Emerging Market Stocks in a Lower-Growth World. Valley Forge, Pa.: The Vanguard Group. LaBarge, Karin Peterson, Currency Management : Considerations for the Equity Hedging Decision. Valley Forge, Pa.: The Vanguard Group. Philips, Christopher B., et Charles J. Thomas, Fearful of Rising Interest Rates? Consider a More Global Bond Portfolio. Valley Forge, Pa.: The Vanguard Group. Philips, Christopher B., Joseph Davis, Andrew J. Patterson, et Charles J. Thomas, Desk Fixed Income: Considerations for US Investors. Valley Forge, Pa.: The Vanguard Group. À court terme, la contribution au rendement issue de la couverture a eu tendance à être bien inférieure à la contribution au rendement provenant d une devise étrangère non couverte. La volatilité relative du rendement de couverture a été faible par rapport à la fluctuation du prix des obligations internationales, ce qui signifie que les avantages en termes de diversification des obligations internationales ne devraient pas être affaiblis par l activité de couverture. À moyen et long terme, la mise en place d une couverture prend en compte les différences entre les caractéristiques fondamentales des marchés, principalement les différences de taux d intérêt et d inflation. Cela a eu tendance à égaliser les rendements sur l ensemble des marchés et a diminué l utilité du taux de rentabilité actuariel comme indicateur du rendement à long terme. En s appuyant sur ces observations, les investisseurs doivent être conscients de l impact que la mise en place d une couverture peut avoir sur leurs portefeuilles obligataires. internationaux. Le fait de prêter moins d attention au taux de rentabilité actuariel d un portefeuille international couvert est probablement justifié. À remarquer également : La comparaison entre les taux de rentabilité 10

11

12 Destiné uniquement aux Investisseurs professionnels tels que définis dans le cadre de la Directive sur les marchés d instruments financiers MIF The Vanguard Group, Inc. Tous droits réservés. ISGHCEF

la couverture de change sur les obligations étrangères

la couverture de change sur les obligations étrangères The Pour buck comprendre stops here: le «rendement Vanguard de couverture money» : L incidence market funds de la couverture de change sur les obligations étrangères Recherche de Vanguard Juillet 2014

Plus en détail

Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive

Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive Fonds d obligations mondiales : choisir entre gestion active et gestion passive Recherche Vanguard Novembre 213 Résumé. Cette étude étend aux fonds d obligations mondiales l évaluation comparative entre

Plus en détail

Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales

Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales Diversifier les portefeuilles à l aide d obligations américaines et internationales Le placement dans une vaste gamme de catégories d actif, comme des actions, des obligations et des effets de trésorerie,

Plus en détail

En millions CHF ou selon indication 2014 2013

En millions CHF ou selon indication 2014 2013 32 Distribution de dividendes Les réserves distribuables sont déterminées sur la base des capitaux propres statutaires de la maison mère Swisscom SA et non sur les capitaux propres figurant dans les états

Plus en détail

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements

LES FONDS D INVESTISSEMENT. La façon la plus accessible de diversifier vos placements LES FONDS D INVESTISSEMENT La façon la plus accessible de diversifier vos placements Gestion professionnelle, diversification et liquidité De plus en plus de gens prennent conscience de la différence entre

Plus en détail

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS

INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS INSTRUMENTS FINANCIERS ET RISQUES ENCOURUS L objet de ce document est de vous présenter un panorama des principaux instruments financiers utilisés par CPR AM dans le cadre de la fourniture d un service

Plus en détail

d ETF : Sept règles à suivre

d ETF : Sept règles à suivre The Les buck meilleures stops pratiques here: Vanguard en matière money de négociation market funds d ETF : Sept règles à suivre Etude de Vanguard Décembre 2014 Joel M. Dickson, PhD ; James J. Rowley Jr.,

Plus en détail

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 5

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 5 Placements financiers CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 5 Profitez de la hausse potentielle des taux de l économie américaine et d une possible appréciation du dollar américain. Le support Conservateur

Plus en détail

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012

SINFONI Optima. «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François Jullien. 1er juin 2012 18 Bd Montmartre 75009 Paris - Tél : 01 42 68 86 00 SINFONI Optima Fonds diversifié de droit français 1er juin 2012 «La grande stratégie est sans coup d éclat, la grande victoire ne se voit pas» François

Plus en détail

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères

La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères RÉSUMÉ DU MODULE 8 La conversion et la consolidation des états financiers des filiales étrangères Le module 8 porte sur la conversion et la consolidation des états financiers d une filiale résidente d

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

Portefeuilles Symétrie

Portefeuilles Symétrie s Concentrez-vous sur vos priorités du moment Samedi, 14 h 09 Admirer le panorama avec ma famille Votre temps est précieux et, comme la plupart des Canadiens, vous préférez vous concentrer sur vos priorités

Plus en détail

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar

Janvier 2008 vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille. L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Janvier 2008 Livret des rapports Communiquez efficacement vos stratégies de placement et d élaboration de portefeuille L'Illustrateur Hypothétique Morningstar Rapport Illustration hypothétique 4 Sommaire

Plus en détail

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Une étude menée par Vanguard 2012 Sommaire. Au cours d une étude précédente examinant diverses catégories

Plus en détail

Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger

Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger Interprétation IFRIC 16 Couvertures d un investissement net dans un établissement à l étranger Références IAS 8 Méthodes comptables, changements d estimations comptables et erreurs IAS 21 Effets des variations

Plus en détail

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels

Cours de l'action. Total des actifs actifs et passifs incorporels Qu est-ce que le ratio cours/valeur comptable P/B ratio? Ce ratio sert à comparer la valeur de marché d une action à sa valeur comptable. Il se calcule en divisant le cours de clôture d une action par

Plus en détail

La gestion active ou passive pour les fonds mondiaux d obligations : un pensez-y-bien

La gestion active ou passive pour les fonds mondiaux d obligations : un pensez-y-bien La gestion active ou passive pour les fonds mondiaux d obligations : un pensez-y-bien Recherches de Vanguard Novembre 213 Sommaire. Le présent document permet de comparer la gestion active avec la gestion

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA

Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Explication des principales obligations d information prévues dans les chapitres 3862 et 1532 du Manuel de l ICCA Les paragraphes qui suivent présentent les principaux changements en ce qui a trait aux

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta

La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta La tentation du risque Nécessité stratégique de la couverture du risque de change Résumé* J. Benetti, Th. Häfliger, Ph. Valta PICTET STRATEGIC ADVISORY GROUP JUIN 2004 Une prise de risques à calculer En

Plus en détail

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte.

annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. annexe aux conditions générales revenus garantis - gamme patrimoine contrat d assurance sur la vie individuel libellé en unités de compte. Architas (SA) EUROPEAN EQUITY FUND Présentation succincte Dénomination

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER

OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER OUTIL DU MRCC2 : INDICES DE RÉFÉRENCE DU RENDEMENT ET COMMENT LES UTILISER Texte modèle pour le document d information sur la relation, l addenda au document d information sur la relation, le bref aperçu

Plus en détail

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt

Introduction des. comptes d épargne libre d impôt Introduction des comptes d épargne libre d impôt Comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt ont été introduits par le gouvernement fédéral dans le

Plus en détail

Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite

Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite Norme comptable internationale 26 Comptabilité et rapports financiers des régimes de retraite Champ d application 1 La présente norme doit être appliquée aux états financiers présentés par les régimes

Plus en détail

Gamme UBS DOCU Placement en devises avec optimisation du rendement lors d un marché stable.

Gamme UBS DOCU Placement en devises avec optimisation du rendement lors d un marché stable. ab Gamme UBS DOCU Placement en devises avec optimisation du rendement lors d un marché stable. Optimisation Le DOCU constitue une alternative intéressante aux actions ou aux liquidités et dispose d un

Plus en détail

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT

L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES SOLUTIONS GÉRÉES GRANITE SUN LIFE GUIDE DE L ÉPARGNANT L ART DE BIEN FAIRE LES CHOSES V O U S Ê T E S MAÎTRE D E VOTRE ART (et nous aussi) Chaque personne a au moins un talent

Plus en détail

Asia Pacific Performance

Asia Pacific Performance Informations clés pour l investisseur 30 octobre 2013 Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de ce fonds. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il

Plus en détail

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or

BAYARD FINANCE Les cycles économiques au service de votre patrimoine. Argumentaire d investissement sur les minières Or Argumentaire d investissement sur les minières Or I/ Situation du marché de l or Physique 1/ Evolution sur les trois dernières années. Après avoir profité d une situation de stress importante sur l économie

Plus en détail

Fonds de placement. Plus de flexibilité pour vos investissements

Fonds de placement. Plus de flexibilité pour vos investissements Fonds de placement Plus de flexibilité pour vos investissements Les fonds de placement permettent de diversifier facilement les risques, même avec des sommes modestes. Le choix du produit dépend des prévisions

Plus en détail

Directives de placement

Directives de placement Directives de placement Valables dès le 1 er novembre 2014 Page 1 de 12 Directives de placement Les directives de placement suivantes sont édictées sur la base de l art. 12, al. 4 des statuts de VZ Fondation

Plus en détail

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier

LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier LA PREVISION DU TAUX DE CHANGE 1 Qui cherche à prévoir? Les entreprises Les banques Les fonds d investissement Les investisseurs institutionnels Pourquoi chercher à prévoir? Créances et dettes en devises

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

g e gamme 2 Les Turbos d investissements in mme d investissements intellig d i ti t i t lli t Que sont les Turbos?

g e gamme 2 Les Turbos d investissements in mme d investissements intellig d i ti t i t lli t Que sont les Turbos? Equity First une gamme d invest First une gamme d investisseme une gamme d investissements in ga d investissements intelligents Eq intelligents Equity First une gam Equity First une gamme d invest First

Plus en détail

change dans les portefeuilles d actions internationales

change dans les portefeuilles d actions internationales The Couvrir buck ou stops ne pas here: couvrir? Vanguard Evaluation de money l exposition market de funds change dans les portefeuilles d actions internationales Etude réalisée par Vanguard Septembre 2014

Plus en détail

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE

Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses EDITION SPÉCIALE EDITION SPÉCIALE Edition spéciale de l Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses L indice perd 1,83% en janvier 2015 La mauvaise performance de janvier se reflète également dans l allocation

Plus en détail

PALATINE HORIZON 2015

PALATINE HORIZON 2015 PALATINE HORIZON 2015 OPCVM respectant les règles d investissement et d information de la directive 85/611/CE modifiée PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE - A - STATUTAIRE Présentation succincte : Code ISIN :

Plus en détail

Comprendre les produits structurés

Comprendre les produits structurés Comprendre les produits structurés Sommaire Page 3 Introduction Page 4 Qu est-ce qu un produit structuré? Quels sont les avantages des produits structurés? Comment est construit un produit structuré? Page

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES NOS SOLUTIONS DE GESTION EN TITRES La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion de patrimoine. En choisissant

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE FOREX?

QU EST-CE QUE LE FOREX? Chapitre 1 QU EST-CE QUE LE FOREX? 1. INTRODUCTION Forex est la contraction de foreign exchange qui signifie «marché des changes». C est le plus grand marché du monde. Le volume journalier moyen des transactions

Plus en détail

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement.

La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou ultérieurement. Umbruch franz. 30.8.2006 16:06 Uhr Seite 183 Instruments financiers dérivés La présente recommandation s applique pour la première fois aux périodes annuelles ouvertes à compter du 1 er janvier 2007 ou

Plus en détail

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs.

Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. Définissez vos attentes. Établissez vos objectifs. En tant qu investisseur, vous êtes unique. Vos objectifs financiers, votre situation financière actuelle, votre expérience en matière de placement et

Plus en détail

Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires?

Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires? Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires? Vue d ensemble Le marché des changes : comment ça fonctionne Mythes Études de cas Gestion

Plus en détail

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund

JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund JPMorgan Investment Funds Income Opportunity Fund Un placement obligataire flexible et une exposition pilotée aux taux d intérêt Insight + Process = Results Sortir de la gestion obligataire classique Après

Plus en détail

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion

Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion Cornèr Banque (Luxembourg) S.A. Risques associés aux profils de gestion 1 Introduction Gestion patrimoniale mobilière Gestion patrimoniale fonds d investissement Gestion en placements alternatifs Gestion

Plus en détail

Le risque de change dans l évaluation du passif des polices pour les sociétés d assurance de personnes

Le risque de change dans l évaluation du passif des polices pour les sociétés d assurance de personnes Note éducative Le risque de change dans l évaluation du passif des polices pour les sociétés d assurance de personnes Commission des rapports financiers des compagnies d assurance-vie Décembre 2009 Document

Plus en détail

DE Planification SA Conseiller institutionnel. Solutions et alternatives pour les investissements obligataires en CHF 23 avril 2013

DE Planification SA Conseiller institutionnel. Solutions et alternatives pour les investissements obligataires en CHF 23 avril 2013 DE Planification SA Conseiller institutionnel Solutions et alternatives pour les investissements obligataires en CHF 23 avril 2013 Structure de la présentation 2 1. Point de situation sur les obligations

Plus en détail

Billets de dépôt opportunité mondiale

Billets de dépôt opportunité mondiale Capital protégé à 100 % Billets de dépôt opportunité mondiale www.openskycapital.com SÉRIE 1 ÉCHÉANT LE 6 AOÛT 2013 Faits saillants Accès simple et transparent aux marchés boursiers mondiaux Aucune exposition

Plus en détail

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Les normes IFRS et PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur des principes; de ce point de vue, bon nombre de

Plus en détail

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa

Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa Énoncé des principes et objectifs de placement du portefeuille à long terme de l Université d Ottawa 1. But de l Énoncé L Énoncé des principes et objectifs de placement («l EPOP») décrit les objectifs,

Plus en détail

UNESCO BFM/TRS 31/8/2015 QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO

UNESCO BFM/TRS 31/8/2015 QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO 1 Table des matières QUESTIONS FREQUEMMENT POSÉES... 1 LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE À L UNESCO... 1 1. Qu est-ce que le risque de

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme

Commentaires. Michael Narayan. Les taux de change à terme Commentaires Michael Narayan L étude de Levin, Mc Manus et Watt est un intéressant exercice théorique qui vise à extraire l information contenue dans les prix des options sur contrats à terme sur le dollar

Plus en détail

Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis SA 1

Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis SA 1 AG Protect+ Select Observation 1 Exposition à 100 % de la prime nette investie via un dépôt auprès de BNP Paribas Fortis SA 1 Obtenez le meilleur du potentiel des actions européennes 2! Les actions européennes

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC. Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext Brochure destinée aux investisseurs particuliers Publié par KBC Securities en collaboration avec Euronext p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente

Plus en détail

Profils des Fonds mutuels TD

Profils des Fonds mutuels TD Profils des Fonds mutuels TD Fonds d actions canadiennes Fonds de croissance de dividendes TD Fonds de valeurs sûres canadiennes TD Fonds d actions canadiennes TD Fonds d actions canadiennes optimal TD

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014

Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 ENTREPRISES Annexe 1 - Critères de choix et présentation des supports de placement d Amplissim PEE et Amplissim PERCO au 23/10/2014 Conformément aux dispositions de l article R. 3332-1 du Code du travail,

Plus en détail

Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F

Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F RBC Marchés des Juin 2014 TITRES LIÉS À DES TITRES D EMPRUNT I SOLUTIONS DE PLACEMENT GLOBALES RBC Titres RBC liés à des obligations de sociétés non protégés avec remboursement de capital, série 1F Durée

Plus en détail

Mandats Patrimoine privé

Mandats Patrimoine privé GUIDE À L'INTENTION DU CLIENT Mandats Patrimoine privé Tarification préférentielle Mandats Patrimoine privé Mackenzie Conçus pour la gestion et la préservation du patrimoine Conseils Patrimoine privé En

Plus en détail

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces :

Transfert du patrimoine de l entreprise avec retrait en espèces : Solutions d assurance-vie Produits Actifs Occasions Garanties Croissance Capital Protection Revenu Avantage Solutions Options Stabilité PLANIFIER AUJOURD HUI. ASSURER L AVENIR. Transfert du patrimoine

Plus en détail

UNE APPROCHE DIFFÉRENTE À L ÉGARD DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Stratégie améliorée de Sprott à l égard des actions

UNE APPROCHE DIFFÉRENTE À L ÉGARD DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Stratégie améliorée de Sprott à l égard des actions UNE APPROCHE DIFFÉRENTE À L ÉGARD DES PLACEMENTS DANS LES ACTIONS Stratégie améliorée de Sprott à l égard des actions M. Wilson adhère à une approche différente à l égard des placements dans les actions

Plus en détail

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots

ACTIONS ET OBLIGATIONS Les placements financiers en quelques mots Aperçu des actions et des obligations Qu est-ce qu une action? Une action est une participation dans une entreprise. Quiconque détient une action est copropriétaire (actionnaire) de l entreprise (plus

Plus en détail

2. Principes de la politique de placement

2. Principes de la politique de placement Directives générales de la Banque nationale suisse (BNS) sur la politique de placement du 27 mai 2004 (état le 1 er avril 2015) 1. But et champ d application Les présentes directives générales précisent

Plus en détail

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque.

Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. Crédit Agricole (A+ / Aa3) Une opportunité de diversification et des coupons élevés en livre turque. À QUOI VOUS ATTENDRE? P. Crédit Agricole CIB est une obligation émise en livre turque (TRY) par Crédit

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

UNION INDICIEL CHINE. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014. Commentaires de gestion. Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels

UNION INDICIEL CHINE. Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014. Commentaires de gestion. Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels Fonds commun de placement UNION INDICIEL CHINE Exercice du 01/01/2014 au 31/12/2014 Commentaires de gestion Rapport du Commissaire aux Comptes sur les comptes annuels 1 L'objectif de gestion L OPCVM a

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23 AG Fund+ 1

Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23 AG Fund+ 1 Fiche info-financière Assurance-vie pour la branche 23 AG Fund+ 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle dont le rendement est lié à des fonds d investissement (branche 23). Garanties En cas de

Plus en détail

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Table des matières 1 Cœur-satellite : une méthode de placement efficace 3 Avantages d une gestion indicielle pour le cœur du portefeuille 6 La

Plus en détail

Questionnaire de l investisseur

Questionnaire de l investisseur Questionnaire de l investisseur La somme que vous décidez d allouer aux actions, aux obligations et à une réserve à court terme est un élément important qui déterminera le rendement et la volatilité à

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

Cote du document: EB 2008/93/R.21 Point de l ordre du jour: 11 b) ii) Date: 24 avril 2008 Distribution: Publique

Cote du document: EB 2008/93/R.21 Point de l ordre du jour: 11 b) ii) Date: 24 avril 2008 Distribution: Publique Cote du document: EB 2008/93/R.21 Point de l ordre du jour: 11 b) ii) Date: 24 avril 2008 Distribution: Publique Original: Anglais F Rapport sur le portefeuille de placements du FIDA pour les deux premiers

Plus en détail

ZKB Gold ETF Exchange Traded Fund

ZKB Gold ETF Exchange Traded Fund Exchange Traded Fund Termsheet Sans couverture de change libellé en CHF, EUR et USD et Avec couverture de change (contre USD) libellé en CHF, EUR et GBP Avec possibilité de paiement en or Caractéristiques

Plus en détail

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape

SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE. Reshaping Canada s Equities Trading Landscape SIMULATEUR DE NÉGOCIATION TMX GUIDE PRATIQUE Reshaping Canada s Equities Trading Landscape OCTOBER 2014 Horaire des marchés Toutes les données de marché du simulateur sont différées de 15 minutes (sauf

Plus en détail

Donner du sens à votre investissement

Donner du sens à votre investissement Donner du sens à votre investissement Une offre de fonds Développement Durable pour une épargne socialement responsable Les fonds socialement responsables investissent dans les entreprises qui ont mis

Plus en détail

Gestion financière internationale GSF-2104. Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change

Gestion financière internationale GSF-2104. Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change Gestion financière internationale GSF-2104 Partie 6 Les outils des marchés internationaux et la gestion du risque de change Introduction Partie 1 : les produits financiers des marchés des changes (chapitre

Plus en détail

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II

Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Améliorations 2014 des Normes comptables pour les entreprises à capital fermé Historique et fondement des conclusions Manuel de CPA Canada Comptabilité, Partie II Avant-propos En octobre 2014, le Conseil

Plus en détail

Reverse Convertibles

Reverse Convertibles Reverse Convertibles Le prospectus d émission du titre de créance complexe a été approuvé par la Bafin, régulateur Allemand, en date du 24 Novembre 2010. Ce document à caractère promotionnel est établi

Plus en détail

Marché Obligataire des Pays Émergents

Marché Obligataire des Pays Émergents Colloque sur la retraite et les placements au Québec Marché Obligataire des Pays Émergents 20 NOVEMBRE 2014 JEAN CHARBONNEAU, MBA VICE-PRÉSIDENT PRINCIPAL ET GESTIONNAIRE DE PORTEFEUILLE PLACEMENTS AGF

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 30 septembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 30 septembre 2015 (en millions

Plus en détail

Rentabilité des actifs et allocation stratégique

Rentabilité des actifs et allocation stratégique Rentabilité des actifs et allocation stratégique LE CERCLE INVESCO : SESSION 2007 Eric Tazé-Bernard Directeur de la Gestion INVESCO Asset Management 2 Section 01 Section 02 Section 03 Un modèle de description

Plus en détail

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS

MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS . MULTIPAR SOLIDAIRE DYNAMIQUE SOCIALEMENT RESPONSABLE (FCE20020097) MULTIPAR PHILEIS Objectifs et politique d investissement : Profil de risque et de rendement A risque plus faible, A risque plus élevé,

Plus en détail

Fonds Commun de Placement présentant un risque de perte en capital

Fonds Commun de Placement présentant un risque de perte en capital Fonds Commun de Placement présentant un risque de perte en capital Document destiné aux clients non professionnels* Document à caractère promotionnel * au sens de la directive des Marchés des Instruments

Plus en détail

Principes de Finance

Principes de Finance Principes de Finance 13. Théorie des options II Daniel Andrei Semestre de printemps 2011 Principes de Finance 13. Théorie des options II Printemps 2011 1 / 34 Plan I Stratégie de réplication dynamique

Plus en détail

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar?

Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? 7 mars 8- N 98 Y-a-t-il vraiment un lien entre le prix du pétrole et le taux de change du dollar? Beaucoup d observateurs avancent l idée suivante : la hausse du prix du pétrole est une conséquence du

Plus en détail

EDMOND DE ROTHSCHILD BOND ALLOCATION (EdR Bond Allocation)

EDMOND DE ROTHSCHILD BOND ALLOCATION (EdR Bond Allocation) INFORMATIONS CLES POUR L'INVESTISSEUR Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014

Perspectives des FNB canadiens en 2014. Janvier 2014 Perspectives des FNB canadiens en 2014 Janvier 2014 Monthly Strategy Report October 2011 Perspectives des FNB canadiens de BMO Gestion mondiale d actifs en 2014 2 Encore une année exceptionnelle pour le

Plus en détail

Fiche d informations financières sur l assurance-vie de la branche 23

Fiche d informations financières sur l assurance-vie de la branche 23 Fiche d informations financières sur l assurance-vie de la branche 23 Securex Life Select One 1 Type d assurance-vie Assurance-vie dont le rendement est lié au fonds d investissement de la branche 23 «Securex

Plus en détail

Propriétés des options sur actions

Propriétés des options sur actions Propriétés des options sur actions Bornes supérieure et inférieure du premium / Parité call put 1 / 1 Taux d intérêt, capitalisation, actualisation Taux d intéret composés Du point de vue de l investisseur,

Plus en détail

Les effets des regroupements dans le secteur bancaire sur l allocation du capital de risque et la liquidité des marchés*

Les effets des regroupements dans le secteur bancaire sur l allocation du capital de risque et la liquidité des marchés* Les effets des regroupements dans le secteur bancaire sur l allocation du capital de risque et la liquidité des marchés* Chris D Souza et Alexandra Lai Jusqu à récemment, la réglementation en vigueur au

Plus en détail

RISQUES ASSOCIÉS AUX INSTRUMENTS FINANCIERS (GLOSSAIRE)

RISQUES ASSOCIÉS AUX INSTRUMENTS FINANCIERS (GLOSSAIRE) RISQUES ASSOCIÉS AUX INSTRUMENTS FINANCIERS (GLOSSAIRE) apperçu des Principaux risques et caractéristiques Annexe 2 Table des matières 1. Préambule 5 2. Informations générales sur les risques 6 2.1 Introduction

Plus en détail

Gestion de portefeu ille

Gestion de portefeu ille CYCLE SUPERIEUR AUDIT ET CONTRÔLE DE GESTIO Semestre : 8 Module : Gestion de portefeu ille Évaluation des actifs à revenu fixe I- Mesure du rendement des obligations II- Les risques de placement des titres

Plus en détail

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300!

TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! TURBOS Jour TURBOS JOUR : DES EFFETS DE LEVIER DE x20, x50, x100 jusqu à x300! PRODUITS À EFFET DE LEVIER PRéSENTANT UN RISQUE DE PERTE DU CAPITAL Société Générale propose une nouvelle génération de Turbos,

Plus en détail

«AMÉLIORER LA PRÉSERVATION DU CAPITAL ET LA CROISSANCE, SANS COUVERTURE!»

«AMÉLIORER LA PRÉSERVATION DU CAPITAL ET LA CROISSANCE, SANS COUVERTURE!» QBX BULLETIN www.qbxindex.com T3 2012 3 «AMÉLIORER LA PRÉSERVATION DU CAPITAL ET LA CROISSANCE, SANS COUVERTURE!» L INDICE QBX EN ACTIONS AMÉRICAINES, UNE STRATÉGIE DISCIPLINÉE D ALLOCATION PRUDENTE ET

Plus en détail

Vontobel Investment Banking. Vontobel Voncash Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or

Vontobel Investment Banking. Vontobel Voncash Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or Vontobel Investment Banking Vontobel Voncash Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or Optimiser les placements sur le marché monétaire avec des devises et de l or La

Plus en détail