Obligations des marchés émergents le dessous des cartes

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Obligations des marchés émergents le dessous des cartes"

Transcription

1 Obligations des marchés émergents le dessous des cartes Recherche Vanguard Mai 213 Résumé. Dans un environnement caractérisé par de faibles rendements et des perspectives de revenus moroses pour les placements traditionnels à revenu fixe, les investisseurs se tournent vers les obligations des marchés émergents. Les fondamentaux économiques des pays émergents s améliorant, la qualité de crédit de leur dette a augmenté, tout comme la confiance des investisseurs. Il en a résulté des rendements historiques attractifs, une diminution des spreads par rapport aux bons du Trésor américain et un rôle croissant dans le portefeuille du marché mondial. Pour les investisseurs, les performances passées montrent que l ajout d obligations des marchés émergents à un portefeuille diversifié aurait amélioré le rendement total. Toutefois, la médaille a eu un revers, sous forme d une plus grande volatilité et d une sensibilité accrue aux événements macro-économiques mondiaux. La question clé consiste donc à savoir si les bénéfices liés aux investissements dans des obligations des marchés émergents sont une compensation suffisante par rapport aux risques que cela implique. Le présent document étudie le bien-fondé d investissements dans des obligations des marchés Auteurs Christopher B. Philips, CFA Joanne Yoon Michael A. DiJoseph, CFA Ravi G. Tolani Scott J. Donaldson, CFA, CFP Todd Schlanger En Suisse, réservé exclusivement aux Investisseurs institutionnels. Document non destiné à la diffusion publique. Le présent document est publié par The Vanguard Group Inc. Il a pour unique objectif de former et d informer. Il ne constitue pas une recommandation ni une sollicitation d achat ou de vente de placements. Il convient de rappeler que le document été rédigé dans le contexte du marché américain et qu il contient des données et des analyses spécifiques aux États-Unis. Tous les monnaies sont en USD.

2 émergents, ainsi que les risques et les problèmes potentiels devant être pris en considération. Nous nous concentrons tout d abord sur la dette souveraine, y compris en analysant si possible à la fois la dette libellée en monnaie forte et la dette libellée en monnaie locale. Nous montrons que les rendements plus élevés se sont accompagnés de risques plus élevés, une relation qui selon nous se poursuivra. Enfin, les investisseurs qui souhaitent ajouter des obligations des marchés émergents à leur portefeuille doivent être conscients des multiples risques et problèmes qui servent de compensation pour l écart de rendement attendu par rapport aux bons du Trésor américain. La dette émise par les gouvernements, les agences gouvernementales et les entreprises des marchés émergents peut être classées dans leur ensemble dans la catégorie des obligations des marchés émergents 1. Une émission donnée peut notamment être libellée dans la monnaie nationale d un pays (appelée ci-après obligations des pays émergents en monnaie locale) ou dans une monnaie forte 2 comme le dollar américain, l euro ou la livre sterling. Comme nous allons le voir ci-après, chaque catégorie présente des avantages et des risques à la fois pour l émetteur et pour l investisseur. Les pays émergents ont pour la première fois émis une dette souveraine dans des monnaies fortes pour attirer des investisseurs au début des années 199, en particulier avec les «Brady bonds» 3 américaines. À cette époque, face à l instabilité économique et politique qui régnait de nombreux pays, ainsi qu aux marchés obligataires locaux tout juste naissants, les investisseurs étrangers n étaient guère disposés à acheter directement des obligations auprès des pays émetteurs dans leur monnaie nationale. L émission de titres en dollars américains n était certes pas une panacée, comme l ont montré les crises qui ont éclaté en Amérique latine, en Asie et en Russie dans les années 199. Par exemple, au début des années 199, le Mexique (ainsi que d autres pays en voie de développement) a pu obtenir des financements sur les marchés internationaux, accumulant une dette considérable libellée en monnaie étrangère. Pour diverses raisons, une grande partie de cette dette est restée sans couverture, faisant naître le risque d une inadéquation entre les actifs et les passifs du pays. Finalement, les inquiétudes relatives au système bancaire ont remis en cause l appui du gouvernement au peso. La décision de laisser flotter le peso a provoqué une forte dépréciation de la monnaie mexicaine qui a encore davantage mis à mal le système bancaire et la confiance des investisseurs. Remarques concernant les risques : Tous les placements sont assujettis à des risques, notamment la perte possible de capital. Les actions des entreprises implantées dans des marchés émergents sont exposées à des risques économiques et politiques nationaux et régionaux, et au risque de fluctuations de change. Ces risques sont particulièrement importants sur les marchés émergents. Les fonds obligataires sont soumis au risque de taux d intérêt, qui correspond à la probabilité de baisse générale des cours des titres obligataires en raison d une hausse des taux d intérêt, et au risque de crédit, qui désigne la probabilité qu un émetteur obligataire ne rembourse pas les intérêts et le capital aux échéances prévues, ou que les perceptions négatives quant à la capacité d un émetteur à effectuer ces remboursements provoquent la baisse du cours de cette obligation. Dans un portefeuille diversifié, les gains réalisés sur certains placements peuvent aider à compenser les pertes subies sur d autres. Toutefois, la diversification ne constitue ni une garantie de profit ni une protection contre toute perte en cas de repli du marché. 1 Les obligations des marchés émergents sont géographiquement situées dans les grandes régions géographiques suivantes : Amérique latine, Europe de l Est, Afrique, Russie, Moyen-Orient et Asie hors Japon. 2 On entend par monnaie forte la monnaie d un pays hautement développé qui est largement acceptée dans le monde comme au moyen de paiement de biens et de services. 3 Les obligations Brady tiennent leur nom du Secrétaire d État au Trésor américain qui, pour tenter de promouvoir un plan de réduction de la dette aux États-Unis, a introduit les obligations Brady en 1989, permettant aux banques d échanger de la dette des pays émergents ou en développement contre des obligations négociables. 2

3 Figure 1. Paysage obligataire des marchés émergents a. Total de la dette des marchés émergents 266 milliards de dollars 5 pays 175 émissions 64% Dette en monnaie locale 36% Dette en monnaie forte 83% Investment grade 17% Haut rendement 83% Gouvernement 9% Lié au gouvernement 8% Entreprises b. Composition du marché de la monnaie locale (ML) et du dollar américain Marchés émergents en USD et ML sur la base de la valeur nominale en circulation, % Marchés émergents en USD sur la base de la valeur nominale en circulation, % Pourcentage d'émissions Pourcentage d'émissions Jan. 29 Jan. 21 Jan. 211 Jan. 212 Dec. 212 Jan. 29 Jan. 21 Jan. 211 Jan. 212 Dec. 212 Pourcentage USD Pourcentage monnaie locale Agences et autorités locales (USD) Entreprise (USD) Sovereign (USD) Remarques : Actifs des marchés émergents en monnaie forte représentés par l'indice Barclays EM Hard Currency Aggregate ; actifs des marchés émergents en dollars américains représentés par l'indice Barclays EM USD Aggregate Bond ; actifs des marchés émergents en monnaie locale représentés par l'indice Barclays EM Local Currency Government Bond. «Sovereign (USD)», «Corporate (USD)», et «Agencies and local authorities (USD)» sont des secteurs de l'indice Barclays EM USD Aggregate Bond. Données au 31 décembre 212. Sources : Calculs de Vanguard, tirés des données de Barclays. Aujourd hui, le redressement des économies conduisant à une amélioration des notes de crédit, les marchés d investissement mondiaux étant désormais liquides et les investisseurs ayant repris confiance dans la dette des marchés émergents, davantage de gouvernements émettent de la dette dans leur propre monnaie (voir Figure 1). La majorité des émissions ont été réalisées sur les marchés en monnaie locale ces dernières années 4. Du point de vue des investisseurs, il s agit d une évolution importante parce que le risque de fluctuation de change est désormais directement supporté par eux et non plus par l émetteur, comme dans le cas d une obligation libellée en monnaie forte (voir la discussion plus approfondie à la note 12). Au 31 décembre 212, la valeur totale de la dette des marchés émergents s élevait 266 milliards de dollars répartis dans 5 pays (d après les données de Barclays voir Figure 1). Contrairement peut-être à la perception commune, la majorité de la dette des pays émergents est considérée comme «investment grade» par la plupart des agences de notation. En 4 Pour des informations supplémentaires, voir Burger, Warnock et Warnock (212), et Banque mondiale et IFC (212). 3

4 Figure 2. Répartition de la note de crédit et de la maturité pour la monnaie forte et la monnaie locale du marché émergent Pourcentage de l'univers des marchés émergents 7% Aa A Baa Ba B Caa Ca D Non noté Notation de crédit Maturité en années Monnaie forte Monnaie locale Remarques : Actifs des marchés émergents en monnaie forte représentés par l'indice Barclays EM Hard Currency Aggregate ; actifs des marchés émergents en monnaie locale représentés par l'indice Barclays EM Local Currency Government Bond. Données au 31 décembre 212. Sources : Calculs de Vanguard, tirés des données de Barclays. outre, l essentiel de cette dette a été émise par des gouvernements, bien qu au sein du marché des monnaies fortes, la proportion des émissions d entreprises ait grimpée d environ 14% du marché en janvier 29 à 23% en décembre 212. Sur le marché de la monnaie locale, tous les émetteurs restent des États. Sur le marché de la monnaie locale, tous les émetteurs restent des États. Pour des informations complémentaires sur les expositions par pays des indices obligataires du marché émergent par rapport aux indices obligataires US Aggregate et Global Aggregate, voir l Annexe Figure A1, à la page 15. La Figure 2 montre la répartition des notes de crédit et des maturités pour les indices du marché émergent tant en monnaie forte qu en monnaie locale. Les pays présentant une moins grande volatilité de l inflation et une meilleure protection juridique pour les emprunteurs et les prêteurs, telles que mesurées par les rapports (212) Doing Business de la Banque mondiale/société financière internationale, avaient des marchés obligataires locaux plus étendus. De manière générale, la stabilité économique et une amélioration de la protection juridique de l emprunteur peuvent aboutir à des marchés locaux plus développés et à une moins grande dépendance par rapport à la dette en monnaie étrangère. Par conséquent, les pays figurant dans l indice local sont ceux présentant les économies les plus robustes et les notes de crédit les plus élevées. Les marchés émergents, qui ne peuvent émettre de la dette dans leur monnaie locale en raison de l insuffisance de la qualité de crédit et de la demande, peuvent à la place émettre de la dette dans une monnaie étrangère forte. De manière générale, cette pratique a conduit à une note de crédit moyenne inférieure pour le marché de la dette libellé en monnaie forte. Enfin, les obligations émises en monnaie locale présentent généralement des maturités plus courtes pour plusieurs raisons, la principale étant que traditionnellement, les acheteurs les plus probables de la dette en monnaie locale sont les institutions financières nationales comme les compagnies d assurance, les fonds communs de placement et les systèmes de pensions, qui historiquement ont été inexistants ou sous-développés, comme l explique Kozhemiakin (211). Toutefois depuis l an 2, la plus grande stabilité financière sur les marchés émergents a abouti au développement de ces institutions dans ces pays, créant un marché naturel pour la dette locale à plus longue échéance par rapport aux maturités historiques. Le résultat net s est traduit par une évolution de nombreuses courbes du rendement locales, qui sont passées d émissions essentiellement à courte échéance à des émissions à plus long terme. 4

5 Figure 3. Les obligations des marchés émergents ont récemment affiché des rendements attractifs. 25% 2 Rendement le pire Barclays U.S. Treasury Bellwethers 3-Month Indice Barclays U.S. Intermediate Corporate Bond Indice JPMorgan Global Emerging Market Bond (USD) Indice JPMorgan Global Bond Emerging Markets (monnaie locale) Remarques : Les indices représentés incluent Barclays U.S. Treasury Bellwethers: 3 Month (31 décembre 1997 au 31 décembre 212) ; Barclays U.S. Intermediate Corporate Bond Index (31 décembre 1997 au 31 décembre 212) ; pour la dette des marchés émergents en monnaie forte, JPMorgan Global Emerging Market Bond Index (USD) (31 décembre 1997 au 31 décembre 212) ; et pour la dette des marchés émergents en monnaie locale, JPMorgan Global Bond Index Emerging Markets (31 janvier 22 au 31 décembre 212). Pour les obligations des marchés émergents en monnaie locale, nous avons utilisé les indices de JPMorgan Chase en raison de leurs historiques disponibles sur de plus longues périodes que d'autres indices. Rendement du pire (rendement le plus bas possible pouvant être procuré par une obligation en l'absence de défaut de paiement. Cela inclut l'utilisation des scénarios du pire si des dispositions facultatives devaient être exercées par l'émetteur et aboutir au calcul du rendement le plus conservateur). Sources : Vanguard, selon les données de Barclays et de JPMorgan Chase À mesure que les pays poursuivent leur développement, on peut s attendre à une nouvelle évolution de la répartition des maturités pour les obligations en monnaie locale. Facteurs stimulant l intérêt des investisseurs L intérêt pour les obligations des marchés émergents a continué de croître au cours de ces dernières années. D après Morningstar, les fonds communs de placement et les fonds négociés en bourse (ETF) axés sur la dette des marchés émergents ont absorbé 276 milliards de dollars en 212 et 639 milliards de dollars en termes cumulés depuis le début 28. Seuls les fonds communs de placement et les ETF axés sur les obligations d entreprises (y compris les obligations à haut rendement) et les obligations mondiales ont suscité plus d intérêt des investisseurs que la dette des marchés émergents. Nous pensons que trois facteurs ont été les principaux moteurs de cet afflux de capitaux : 1. Les rendements supérieurs par rapport à l univers traditionnel des titres à revenu fixe. 2. Des fondamentaux relatifs solides. 3. Des caractéristiques risque-rendement intéressantes. Profil du rendement Au 31 décembre 212 d après Barclays, le rendement des obligations des marchés émergents s établissait à 4,34% pour les obligations libellées en dollars américains 5 et à 4,85% pour celles libellées en monnaie locale. 6 Par contraste, les rendements de nombreux marchés monétaires ont fluctué autour de %, tandis que ceux des obligations d entreprises américaines à échéance moyenne étaient de 2,4%. Comme le montre la Figure 3, pour la plus grande partie de la période de cinq ans s achevant au 31 décembre 212, les rendements des obligations des marchés émergents ont été très supérieurs à ceux d autres titres à revenu fixe. 5 Source : Barclays EM USD Sovereign Bond Index. Ce document se concentre désormais sur le segment des obligations en monnaie forte libellées en dollars américains parce que celles-ci constituent la grande majorité des émissions et de la capitalisation boursière. 6 Compte tenu du point précédemment abordé, le rendement supérieur des obligations en monnaie locale peut sembler paradoxal (compte tenu de la qualité de crédit supérieure à la moyenne et de la maturité inférieure à la moyenne des obligations). Des rendements supérieurs peuvent refléter une prime à court terme pour la prise de risque supplémentaire comme le risque d inflation locale et de politique monétaire, les protections juridiques moindres et l exposition accrue aux fluctuations de change locales. 5

6 Figure 4. Les obligations des marchés émergents ont offert la prime de risque attendue a. Excédents de rendement des obligations à haut rendement par rapport aux bons du Trésor Rendements ultérieurs sup. à 1 ans versus indice U.S. Treasury 1% b. Excédents de rendement des obligations des marchés émergents par rapport aux bons du Trésor Rendements ultérieurs sup. à 1 ans versus U.S. Treasury Index 1% % % Spread initial par rapport à l'indice U.S. Treasury Spread initial par rapport à l'indice U.S. Treasury Remarques : Les données couvrent la période du 1er janvier 1993 au 31 décembre 212, par périodes d'analyse de dix ans. Obligations à haut rendement représentées par l'indice Barclays U.S. Corporate High Yield Bond ; obligations des marchés émergents représentées par l'indice Barclays EM USD Sovereign Bond. Pour la comparaison avec les bons du Trésor, nous avons utilisé l'indice Barclays U.S. Treasury Bond. Sources : Calculs de Vanguard, tirés des données de Barclays. Lorsqu il s agit d évaluer les chances d obtenir un écart de rendement donné pendant toute la durée d un investissement, certains investisseurs peuvent également être encouragés par les succès historiques des obligations des marchés émergents. Figure 4, à la page 6, montre que les obligations des marchés émergents ont dégagé des rendements excédentaires par rapport aux bons du Trésor américain d une ampleur approximativement égale à l écart de rendement initial au moins sur les périodes mobiles de dix ans commençant le 1er janvier Ce phénomène contraste avec le marché plus connu des obligations à haut rendement des entreprises américaines, qui a presque aussi souvent échoué que réussi à produire des rendements supérieurs aux bons du Trésor américain. 8 Les raisons de la surperformance des obligations des marchés émergents par rapport aux obligations à haut rendement des entreprises sont variées et peuvent être en partie liées à la brièveté des séries chronologiques disponibles pour les marchés émergents et au fait que l indice des marchés émergents contient des émissions de type investment grade en plus d émissions à haut rendement. Fondamentaux solides Les fondamentaux relativement solides des économies émergentes sont un deuxième facteur susceptible de stimuler l afflux des capitaux provenant des investisseurs. Par exemple, depuis le début des années 2, les pays émergents ont régulièrement accru leur part au produit intérieur brut (PIB) mondial. De plus, de nombreux pays ont progressivement réduit leur dette en pourcentage de leur PIB (voir Figure 5). Ces tendances sont le fruit des enseignements retirés des diverses crises qui ont frappé les marchés émergents dans les années 198 et 199. En fait, les crises qui ont sévi au Mexique, en Asie et en Russie ont conduit les responsables économiques et politiques de nombreux pays émergents à faire preuve d une plus grande discipline politique, monétaire et budgétaire, contribuant à l instauration de réserves de devises étrangères et à une stabilisation de l inflation. Ainsi, les banques centrales de ces pays ont gagné en crédibilité et de nombreux marchés émergents ont connu des performances économiques élevées et le développement de leur marché financier. Cette situation a abouti à une révision à la hausse des notations, à de nouveaux afflux de capitaux et à une amélioration rapide des marchés du crédit. 7 Sur des périodes plus courtes (un, trois et cinq ans), la performance des obligations des marchés émergents par rapport aux bons du Trésor américain a été plus volatile. 8 Pour des informations supplémentaires sur le marché des obligations à haut rendement des entreprises américaines, voir Philips (213). 6

7 Figure 5. Les fondamentaux se sont renforcés sur les marchés émergents a. Part du PIB mondial des économies émergentes et des économies avancées 1% b. Ratio dette/pib des économies émergentes et des économies avancées 12% 8 1 Part du PIB mondial 6 4 Ratio dette/pib Économies avancées Marchés émergents et économies en développement Économies avancées Marchés émergents et économies en développement Remarque : Les données reflètent la période du 1er janvier 198 au 31 décembre 217, avec des projections commençant après 211. Sources : Vanguard, sur la base des données des Perspectives de l économie mondiale (212) du Fonds monétaire international. Figure 6. Rendement à long terme, risque et corrélations de diverses classes d actifs ( ) Corrélations Rendement Écart-type Actions américaines Actions non américaines de pays développés Actions non américaines de pays émergents Obligations américaines Obligations non américaines Obligations des marchés émergents Actions américaines 8,2 % 15,84 % 1, Actions non américaines de pays développés Actions non américaines de pays émergents 4,85 16,94,84 1, 6,14 24,28,77,81 1, Obligations américaines 6,17 3,68,3,1,2 1, Obligations non américaines 6,3 2,75,4,8,11,72 1, Obligations des marchés émergents 1,12 12,15,56,54,68,26,16 1, Remarques : Les investisseurs doivent être prudents lorsqu ils analysent les chiffres de ce tableau parce que ceux Actions américaines représentées par l indice Dow Jones U.S. Total Stock Market jusqu au 22 avril 25 et par l indice MSCI US Broad Market ; actions non américaines de pays développés représentées par l indice MSCI EAFE ; actions non américaines des pays émergents représentées par l indice MSCI Emerging Markets ; actions américaines représentées par l indice Barclays U.S. Aggregate Bond ; obligations mondiales représentées par l indice Barclays Global Aggregate ex-usd Bond (couvert) ; actions des marchés émergents représentées par l indice Barclays EM USD Sovereign Bond. Sources : Calculs de Vanguard, tirés des données de Barclays et de Thomson Reuters Datastream. 7

8 Rendement total annualisé ultérieur sur 1 ans Figure 7. 16% Le rendement initial est le meilleur indicateur des rendements futurs Rendement au 31 décembre 212 : 4,2% % Rendement initial de l'indice Barclays EM USD Sovereign Bond Remarques : Les rendements reflètent les rendements mobiles mensuels annualisés sur dix ans jusqu'au 31 décembre 212 ; rendements du 31 décembre 22 au 31 décembre 212. Sources : Calculs de Vanguard, tirés des données de Barclays. Risques et problèmes posés par les obligations des marchés émergents La Figure 7 montre la relation étroite qui existe entre les rendements initiaux et les rendements totaux effectivement réalisés par les obligations des marchés émergents par rapport aux rendements mensuels mobiles annualisés sur dix ans (sur la base de l indice Barclays EM USD Sovereign Bond). L un des problèmes auxquels se heurtent actuellement les investisseurs tient à la faible probabilité de voir les rendements à long terme passés se reproduire, compte tenu du niveau historiquement bas des rendements. Mathématiquement, ce phénomène est dû au fait qu en l absence d un changement significatif du niveau des taux d intérêt, l essentiel du rendement total des titres à revenu fixe proviendra des paiements de coupons, principale composante du rendement. Par conséquent, le fait de supposer que les obligations des marchés émergents continueront à afficher des performances supérieures aux actions mondiales, peut ne pas être une hypothèse de départ raisonnable pour estimer leur incidence sur un portefeuille. Caractéristiques de rendement intéressantes La solide performance passée des obligations des marchés émergents (intimement liée, bien sûr, à l environnement passé des taux) est le troisième facteur susceptible de stimuler l intérêt des investisseurs aujourd hui. De 1994 à 212, les obligations des marchés émergents ont surperformé les actions, et avec moins de risques 9. Cela dit, elles n en restent pas moins des obligations, et comparé aux obligations américaines ou aux obligations mondiales des marchés développés, elles ont affiché une volatilité des rendements nettement plus importante pendant la période mentionnée le résultat de leur forte exposition au risque de crédit. En outre, les obligations des marchés émergents ont affiché des corrélations supérieures avec les actions qu avec les titres à revenu fixe, en particulier avec les actions des marchés émergents (voir Figure 6, à la page 7). Comme nous allons le montrer, ces caractéristiques sont importantes lorsqu il s agit d étudier le rôle des obligations des marchés émergents dans un portefeuille. Impact du prolo ngement de la duration Les investisseurs doivent en outre être conscients de l évolution de la duration. La Figure 8 montre la duration de l indice Barclays U.S. Aggregate Bond, de l indice Barclays Global Aggregate ex-usd Bond et de l indice Barclays EM USD Sovereign Bond au cours de ces vingt dernières années. Comme nous l avons exposé précédemment, à mesure que les économies émergentes sont devenues plus fortes et que leurs gouvernements et leurs monnaies ont montré des signes de stabilité, les marchés des capitaux sont devenus plus favorables à leur accorder des prêts sur des périodes plus longues. Cette évolution a conduit à un allongement des maturités moyennes et des durations, ce qui implique une sensibilité plus grande aux fluctuations des taux d intérêt que dans le passé. Les économies dynamiques ne conduisent pas nécessairement à des rendements élevés Les investissements dans des pays émergents (qu il s agisse d actions ou de revenus fixes) sont souvent motivés par la qualité des fondamentaux économiques. Malheureusement, la relation entre la performance des 9 Bien que les obligations des marchés émergents aient affiché des performances supérieures aux actions sur la période analysée, ce résultat dépend éminemment de la période d analyse et nous ne pensons pas qu il se renouvellera à l avenir. En effet, la période comportait un certain nombre de tendances notamment une baisse des taux d intérêt, un resserrement des spreads et plusieurs marchés boursiers baissiers qui expliquent bien ce qui nous apparaît comme une anomalie historique. Sur des périodes plus longues, nous pensons que les investisseurs peuvent raisonnablement espérer que la concrétisation de la prime de risque des actions viendra compenser le risque des actions. 8

9 Figure 8. La duration a régulièrement augmenté sur les marchés émergents depuis 1993 Durations des indices de référence mondiaux (années) Indice Barclays EM USD Sovereign Bond Indice Barclays U.S. Aggregate Bond Indice Barclays Global Aggregate ex-usd Bond Remarques : Durations des indices de référence représentées par l'indice Barclays EM USD Sovereign Bond ; l'indice Barclays U.S. Aggregate Bond ; et l'indice Barclays Global Aggregate ex-usd Bond. Les données couvrent la période du 1er janvier 1993 au 31 décembre 212. Sources : Calculs de Vanguard, tirés des données de Barclays. investissements et les fondamentaux économiques est souvent moins apparente que l intuition ne le laisserait entendre. Des recherches menées par Vanguard (Davis et al., 21, et Philips et al., 211) n ont révélé qu une corrélation marginale entre la performance économique et les rendements des actions. La Figure 9, à la page 1, reproduit cette analyse pour les obligations des marchés émergents ces vingt dernières années. La corrélation entre la croissance économique à long terme (telle que mesurée par la croissance du PIB réel par habitant un indicateur standard de la productivité d un pays) et les rendements obligataires à long terme des pays émergents est positive mais n est pas aussi étroite qu on pourrait le penser. On ne pourrait cependant en déduire que la croissance économique n a aucune incidence sur les rendements obligataires, car les analyses effectuées par Vanguard ont montré que des facteurs économiques tels que le ratio dette/pib, la balance des opérations courantes et le risque politique qui tous sont des éléments importants du PIB jouent effectivement un rôle dans la détermination de l écart de rendement des obligations des marchés émergents (voir Figure 1, à la page 11). Rôle du risque de crédit et dynamique de la monnaie Traditionnellement, la variabilité de rendement des emprunts d État s explique en grande partie par des changements des taux d intérêt ou l évolution de la courbe des taux (Litterman et Scheinkman, 1991). Toutefois, les investisseurs en obligations des marchés émergents devraient se soucier essentiellement du risque de crédit provenant des évolutions politiques, réglementaires ou macro-économiques/du marché. La Figure 1 compare les écarts passés ( ) de l indice Barclays Emerging Markets USD Sovereign Bond par rapport aux obligations du Trésor américain sur la base de cinq facteurs de risque le risque de marché, le risque politique, le ratio dette/pib, la balance des opérations courantes et l exposition au risque de change. 1 Les cinq facteurs de risque sont tous apparus comme étant statistiquement significatifs et ont 9

10 Taux de croissance du PIB réel par habitant Figure 9. 5% La croissance économique ne correspond pas toujours à la performance du marché obligataire 1 5% 4% 3% 2% 1% 1% Rendements obligataires souverains réels géométriques (USD) Remarques : Les données couvrent la période du 1er janvier 1993 au 31 décembre 212 et reflètent 19 pays représentés dans l'indice Barclays EM USD Sovereign Bond, avec des pondérations de l'indice supérieures à 1% et au moins cinq années de données. Sources : Calculs de Vanguard, sur la base des données provenant de Barclays et des Perspectives de l économie mondiale (212) du Fonds monétaire international. expliqué collectivement 74% de la variation du spread au fil du temps. 11 Le spread s est notamment resserré après les crises mondiales et la contagion de la fin des années 199 (et avant la crise financière mondiale de 28), en grande partie du fait de l amélioration des fondamentaux tels que la réduction du niveau d endettement, le redressement des balances des opérations courantes et la faible volatilité relative du marché. Cependant, la dynamique des spreads a également été soumise à une forte volatilité des marchés des capitaux, comme à la fin des années 199 et durant la crise financière mondiale récente. Les flambées d instabilité politique ont également eu une incidence sur les spreads, comme en 1998 lorsque la Russie a fait défaut sur sa dette. Enfin, comme nous l avons déjà énoncé, et cela constitue peut-être l aspect le plus intéressant pour les investisseurs en obligations émises en dollars, les fluctuations de change, qui ont été volatiles, se sont avérées un facteur important 12. Les investisseurs en obligations libellées en dollars peuvent ne pas comptabiliser le risque de change mais en fait, il est apparu que les obligations des marchés émergents émises en dollars étaient fortement liées aux fluctuations de change au fil du temps. Conséquences sur la construction du portefeuille Problèmes de chevauchement Le fait que les portefeuilles obligataires largement diversifiés peuvent déjà être exposés à des obligations des marchés émergents est le premier élément que doivent garder à l esprit les investisseurs qui envisagent d ajouter des obligations des marchés émergents à leur portefeuille. Deux indices courants à large couverture de marché (l indice Barclays U.S. Aggregate Bond et l indice Barclays Global Aggregate ex-usd Bond) présentent une exposition aux obligations des marchés émergents. Par exemple, l indice Barclays U.S. Aggregate Bond inclut toute émission libellée en dollars et de qualité investment grade (sous réserve de critères de sélection supplémentaires fixés par Barclays, comme la taille ou la liquidité de l émission). Ainsi, un pays, une agence gouvernementale ou une entreprise d un marché émergent qui émet en dollars américains pourrait être représenté à la fois dans l indice Barclays Emerging Market USD Aggregate Bond et dans l indice Barclays U.S. Aggregate Bond. Au 31 décembre 212, environ 2% de ce dernier indice étaient alloués en obligations des marchés émergents, ce qui correspondait à 22% de l indice Barclays Emerging Market USD Aggregate Bond 1 Voir Hartelius, Kashiwase et Kodres (28) ; Bellas, Papaioannou et Petrova (21) ; et Comelli (212) pour des informations et des analyses supplémentaires sur les facteurs d exposition sur les spreads obligataires des marchés émergents. 11 Le R carré ajusté pour cette régression était de 74 %. 12 Le degré et l impact du risque de change dépend du fait que l on investisse dans des obligations libellées en monnaie locale ou en dollars américains. Dans les obligations en monnaie locale, c est l investisseur final qui supporte le risque de change car la dévaluation de la monnaie locale peut déboucher sur une diminution des rendements réels. Dans les dettes libellées en dollars, c est l émetteur souverain qui supporte le risque de change car l État doit se procurer des devises étrangères pour rembourser ses obligations. Toutefois, le risque de change pour l émetteur peut aboutir à un risque intrinsèque pour l investisseur car des inadéquations de devises même à l intérieur d émissions en dollars américains, peuvent amener une moindre volonté et capacité à payer ou peuvent conduire à une fréquence plus élevée des défauts de paiement. 1

11 Figure 1. La dynamique des spreads a été stimulée par des facteurs non traditionnels Spread des Sovereign en USD par rapport aux bons du Trésor 14 Sovereign USD par rapport au spread des bons du Trésor (en cent. de points de base) Spread des obligations des marchés émergents Ligne de régression Remarques : Les cinq facteurs que nous avons identifiés comme étant des contributeurs significatifs au risque global et à la dynamique de rendement étaient le risque de marché, le risque politique, le ratio dette/pib, la balance des opérations courantes et l'exposition au risque de change. Nous avons défini le risque de marché comme l'écart-type de l indice MSCI Emerging Markets. Lerisque politique est défini comme le classement relatif établi par l'indice World Economic Survey for Political Stability. Le ratio dette/pib a été fourni par les Perspectives économiques mondiales (octobre 212) du Fonds monétaire international (FMI). La balance des opérations courantes provient des Perspectives économiques mondiales (212) du FMI. L'exposition au risque de change est définie comme la relation avec la composante en devise de l'indice MSCI Emerging Markets (les rendements en dollars américains moins les rendements dans la monnaie locale). Sources : Calculs de Vanguard, tirés des données de Thomson Reuters Datastream et du Fonds monétaire international. De même, du fait que l indice Barclays Global Aggregate ex-usd Bond inclut toutes les émissions de type «investment grade» dans une monnaie autre que le dollar (sous réserve de critères de sélection supplémentaires fixés par Barclays), tout pays émergent qui émet sa propre monnaie et remplit les critères d inclusion serait représenté dans l indice. Au 31 décembre 212, environ 6% de l indice Barclays Global Aggregate ex-usd Bond était alloué en obligations des marchés émergents, ce qui correspondait à 28% de l indice Barclays EM Local Currency Bond. 13 Ces chevauchements signifient que si un investisseur décide d allouer davantage d obligations des marchés émergents dans son portefeuille, celui-ci risque non seulement de présenter une plus grande exposition que ne le prévoyait l investisseur mais certaines obligations peuvent être présentes deux fois dans le portefeuille. Parier contre le marché pris dans son ensemble? Un second aspect doit être pris en considation : bien que l univers des marchés émergents soit important en valeur absolue (266 milliards de dollars au 31 décembre 212 d après Barclays voir Figure 1), il 13 Les chevauchements sont fondés sur les positions sous-jacentes communes aux indices et ne peuvent donc pas être déduits de l Annexe A-1. 11

12 Figure 11. Les obligations en monnaie forte et en monnaie locale ne sont pas interchangeables a. Rendements annuels Du 1er juillet 28 au 31 décembre 212 b. Écarts-types annuels Du 1er juillet 28 au 31 décembre % % Brésil Colombie Égypte Hongrie Indonésie Mexique Pérou Philippines Russie Afrique du Sud Turquie Brésil Colombie Égypte Hongrie Indonésie Mexique Pérou Philippines Russie Afrique du Sud Turquie Monnaie locale Monnaie souveraine USD Monnaie locale Monnaie souveraine USD Remarques : La «Monnaie locale» est représentée par l'indice Barclays EM Local Currency Government Bond ; la «monnaie souveraine USD» est représentée par l'indice Barclays EM USD Sovereign Bond. Inclut tous les pays dans les deux indices, sauf la Croatie (parce que les statistiques des données passées n'étaient pas disponibles pour toute la période). Sources : Calculs de Vanguard, tirés des données de Barclays. demeure marginal par rapport au reste du marché obligataire mondial (p. ex., l indice Barclays Global Aggregate Bond s établissait à milliards de dollars au 31 décembre 212). Par conséquent, presque toute allocation d une certaine ampleur en obligations des marchés émergents signifierait une surpondération substantielle par rapport à la capitalisation du marché mondial. Par exemple, un investisseur américain ayant une allocation de 6% d actions et de 4% d obligations pourrait avoir 2% de son exposition aux titres à revenu fixe (8% du portefeuille total) en obligations étrangères. Si l investisseur convertissait ensuite la moitié de son exposition aux titres à revenu fixe en obligations des marchés émergents (4% du portefeuille total), le portefeuille aurait 33% de ses obligations étrangères allouées à des obligations des marchés émergents, soit beaucoup plus que la capitalisation boursière (sans tenir compte, par souci de simplicité, des problèmes potentiels de chevauchement). À posteriori, une telle surexposition pourrait ne pas être appropriée mais au départ, elle nécessite que l investisseur parte du principe que le marché (c est-à-dire tous les investisseurs mondiaux) est mal évalué, ce qui aboutit à une sous-représentation des obligations des marchés émergents dans le portefeuille mondial. Obligations libellées en dollar américain ou obligations libellées en monnaie locale Troisièmement, abstraction faite des questions de chevauchement, les investisseurs potentiels doivent décider s ils investiront en obligations des marchés émergents libellées en dollars américains ou en obligations des marchés émergents libellées en monnaie locale, ou inclure les deux options dans un portefeuille. Par conséquent, il est utile de savoir si les obligations en monnaie locale peuvent servir d indicateurs pour les obligations en dollars américains et vice versa. Comme le montre la Figure 11, les obligations libellées en dollars et celles libellées en monnaie locale peuvent générer des résultats très différents. Dès lors, concernant l exposition entière du portefeuille, on pourrait raisonnablement proposer de détenir des investissements à la fois dans des obligations en monnaie locale et dans des obligations en dollars américains. 12

13 Impact global sur le portefeuille Enfin, les investisseurs doivent considérer l impact global de l intégration d obligations des marchés émergents sur le portefeuille. La Figure 12 montre l impact passé (22 212) provoqué par l ajout d obligations des marchés émergents à un portefeuille équilibré. Notre analyse a commencé avec un portefeuille constitué de 6% d actions et de 4% d obligations, 3% des actions étant investies dans des actions non américaines et 2% des obligations dans des obligations non américaines de type «investment grade». Nous avons ensuite ajouté des obligations des marchés émergents par tranches de 1%, jusqu à atteindre un maximum de la moitié de l allocation en titres non américains de type «investment grade». 14 À la différence de la séparation d efficience habituelle qui montre une courbure due aux effets de la corrélation les obligations des marchés émergents affichent un impact linéaire à la fois sur la volatilité et sur le rendement (Figure 12). Historiquement, plus l allocation du portefeuille en obligations des marchés émergents est élevée, plus le rendement et la volatilité du portefeuille sont élevés. Ce phénomène est dû au fait comme le montre la Figure 6, que les obligations des marchés émergents ont été plus fortement corrélées aux sousclasses d actifs assimilées à des actions, et ont connu des écarts-types supérieurs à d autres catégories de titres à revenu fixe. En outre, il est important de se rappeler que le futur peut ne pas ressembler au passé. Les maturités et les durations sont supérieures aujourd hui, tandis que les rendements sont inférieurs. Grâce à l amélioration de la qualité de crédit de nombreux pays émergents, il est aussi probable que l on assistera à un resserrement futur des spreads par rapport aux données historiques. Toutes choses égales par ailleurs, les investisseurs doivent tenir compte de ces prévisions lorsqu ils réfléchissent à la possibilité d attribuer un poste unique consacré aux obligations des marchés émergents dans leurs portefeuilles diversifiés. Rendement annuel Figure % Historiquement, l'ajout d'obligations des marchés émergents à un portefeuille aurait augmenté à la fois le risque et le rendement % Marché émergent % Emerging market (de titres à revenu fixe non américains) Écart-type annuel Souverain USD des marchés émergents Monnaie locale des marchés émergents % Remarques : Les points de données représentent l'intersection du risque et du rendement pour des portefeuilles composés de 6% d'actions et de 4% d'obligations, avec 3% de titres investis dans des actions non américaines et 2% dans des obligations non américaines. Sur les 2% alloués à des titres non américains à revenu fixe, les obligations des marchés émergents ont été ajoutées par tranches de 1%, jusqu'à un maximum de 5%. Actions américaines représentées par l'indice Dow Jones Total U.S. Stock Market du 1er janvier 22 au 22 avril 25, et par l'indice MSCI US Broad Market jusqu'au 31 décembre 212 ; actions non américaines représentées par l'indice MSCI All Country World ex US ; obligations des marchés émergents représentées par l'indice Barclays EM USD Sovereign Bond et l'indice JPMorgan Global Bond Emerging Markets (monnaie locale) ; obligations non américaines représentées par l'indice Barclays Global Aggregate ex-usd Bond. Les données couvrent la période du 1er janvier 22 au 31 décembre 212. Sources : Calculs de Vanguard, tirés des données de Thomson Reuters Datastream, de JPMorgan Chase et de Barclays. 14 D après les recommandations d analyses antérieures effectuées par Vanguard (Philips et al., 212), il a été supposé que l exposition de l indice obligataire non américain au risque de change est couverte. 13

14 Conclusion Les obligations des marchés émergents représentent un segment restreint mais en progression des marchés mondiaux des capitaux. Du fait de rendements attractifs, d une amélioration des fondamentaux et de solides performances passées, cette catégorie d obligations suscite depuis peu un vif intérêt chez les investisseurs. Toutefois, il est conseillé à ces derniers de regarder le dessous des cartes lorsqu ils réfléchissent au rôle des obligations des marchés émergents dans leur portefeuille. Bien que les performances passées soient séduisantes, les obligations des marchés émergents ont tendance à se comporter davantage comme des actions plutôt qu en titres à revenu fixe traditionnels. Cette constatation est particulièrement vraie concernant les facteurs tels que le risque politique ou l exposition aux fluctuations du change des marchés émergents. Bien qu en données historiques, les obligations des marchés émergents auraient progressivement accru à la fois les rendements et la volatilité d un portefeuille diversifié, il est peu probable que le futur reproduise le passé. En outre, une allocation d une certaine ampleur en obligations des marchés émergents nécessite une surpondération significative par rapport à la capitalisation boursière mondiale, une décision qui comporte ses propres risques. Enfin, il importe de ne pas oublier que de nombreux indices obligataires populaires couvrant l ensemble du marché, comportent déjà une certaine allocation en dette des marchés émergents. 14

15 Annexe Figure A-1. Exposition des pays pour les indices en obligations des marchés émergents, libellées à la fois en monnaie locale et en monnaie forte, et indices US aggregate et global aggregate. Pays ME État en monnaie locale ME agrégé en monnaie forte ME souverain en USD US agrégé Mondial agrégé sans USD Valeur de marché totale $ $ $ $ $ Pourcentage des marchés 1 % 1 % 1 % 1.9 % 4.88 % émergents Rendement 4,85 % 4,28 % 4,2 % 1,74 % 1,64 % Duration (années) 4,88 6,57 7,57 5,6 6,71 Angola,12,25 Argentine 2,17 1,41 Azerbaïdjan,6 Bahreïn,57 1,6 Bélarus,2,43 Bélize,3,5 Bolivie,5,11 Brésil 13,84 18,57 1,45,56,6 Bulgarie,28,29,1 Chili,41,4,3 Colombie 3,72 2,74 3,92,14 Costa Rica,16,23 Croatie,26 1,23 1,48,2 République tchèque 2,93,29 République dominicaine,26,55 Équateur,7,15 Égypte 1,71,28,33 El Salvador,54 1,16 Gabon,1,21 Géorgie,6,13 Ghana,9,2 Guatemala,8,17 Hongrie 2,9 2,66 1,94,1 Islande,23,49 Inde 2,59, Indonésie 4,36 4,62 7,2 Israël 3,6,8,23 Côte d'ivoire,22,48 Jamaïque,55,27 Jordanie,8,16 Kazakhstan 1,37 Lettonie,31,66, Liban 1,15 2,49 Lituanie 1,33 2,3,1 Malaisie 5,14,35 Mexique 7,54 13,29 9,71,55,6 Mongolie,22,33 Maroc,38,34,1 Namibie,6,13 Nigeria,6,14 Pakistan,12,26 Panama 1,4 2,24,6 Pérou,78 1,59 2,93,8 Philippines 3,24 3,42 6,45, Pologne 6,93,1,65 Roumanie 1,51,63,5 Russie 5,21 15,67 1,38 Afrique du Sud 5,62 1,81 2,24,8,45 Corée du Sud 24,,18 1,68 Sénégal,6,13 Serbie,42,9 Sri Lanka,46,87 Thaïlande 5,3,52,43 Trinité,7 Turquie 4,14 7,3 11,6 Ukraine 1,95 3,5 Uruguay,68 1,48,3 Venezuela 6,34 7,82 Vietnam,21,45 Zambie,8,17 Remarques : Actifs des marchés émergents en monnaie forte (USD) représentés par l indice Barclays EM Hard Currency Aggregate ; actifs des marchés émergents en monnaie locale représentés par l indice Barclays EM Local Currency Government Bond. Les pondérations des divers pays sont indiquées pour tous les indices afin de mettre en évidence l existence d appartenance à plusieurs indices, y compris à l indice Barclays U.S. Aggregate Bond Index et à l indice Barclays Global Aggregate ex-usd Bond. Source : Vanguard. 15

16 Références Bellas, Dimitri, Michael G. Papaioannou et Iva Petrova, 21. Determinants of Emerging Market Sovereign Bond Spreads: Fundamental vs. Financial Stress. Document de travail du FMI n WP/1/281. Washington, D.C. : Fonds monétaire international. Burger, John D., Francis E. Warnock, and Veronica Cacdac Warnock, 212. Emerging Local Currency Bond Markets. Financial Analysts Journal 68(4) : pp 73 à 93. Comelli, Fabio, 212. Emerging Market Sovereign Bond Spreads: Estimation and Back-Testing. Document de travail du FMI n WP/12/212. Washington, D.C. : Fonds monétaire international. Davis, Joseph H., Roger Aliaga-Díaz, C William Cole et Julieann Shanahan, 21. Investing in Emerging Markets: Evaluating the Allure of Rapid Economic Growth. Valley Forge, Pa. : The Vanguard Group. Erb, Claude B., Campbell R. Harvey et Tadas E. Viskanta, 2. Understanding Emerging Market Bonds. Emerging Markets Quarterly (printemps) : 17 pages. Hartelius, Kristian, Kenichiro Kashiwase et Laura E. Kodres, 28. Emerging Market Spread Compression: Is It Real or Is It Liquidity? Document de travail du FMI n WP/8/1. Washington, D.C. : Fonds monétaire international. Fonds monétaire international, 212. Perspectives économiques mondiales : Une dette élevée et une croissance anémique, octobre 212. Washington, D.C. : Fonds monétaire international. Kozhemiakin, Alexander, 211. Emerging Markets Local Currency Debt: Capitalising on Improved Sovereign Fundamentals. New York: BNY Mellon Asset Management. Litterman, Robert et José Scheinkman, Common Factors Affecting Bond Returns. Journal of Fixed Income (juin) : pp 54 à 61. Philips, Christopher B., Roger Aliaga-Díaz, Joseph H. Davis et Francis M. Kinniry Jr., 211. Emerging Markets: Individual Country or Broad-Market Exposure? Valley Forge, Pa.: The Vanguard Group. Philips, Christopher B., Joseph Davis, Andrew J. Patterson et Charles J. Thomas, 212. Global Fixed Income: Considerations for US Investors. Valley Forge, Pa.: The Vanguard Group. Philips, Christopher B., 213. Worth the Risk? The Appeal and Challenges of High-Yield Bonds. Valley Forge, Pa.: The Vanguard Group. Banque mondiale et Société financière internationale, 212. Doing Business 212 : Entreprendre dans un monde plus transparent. Washington, D.C. : Banque mondiale et Société financière internationale. 16

17

18 CFA est une marque commerciale appartenant au CFA Institute. Réservé exclusivement aux Investisseurs professionnels, selon la définition de la Directive MiFID. En Suisse, réservé exclusivement aux Investisseurs institutionnels. Document non destiné à la diffusion publique. 213 The Vanguard Group, Inc. Tous droits réservés. ICREMBF 5213

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière

Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Un bilan mitigé : Performance des catégories de fonds spéculatifs avant et après la crise financière Une étude menée par Vanguard 2012 Sommaire. Au cours d une étude précédente examinant diverses catégories

Plus en détail

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results

Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente. Insight + Process = Results Diversification obligataire et recherche de rendement : Un rôle stratégique pour la dette émergente Insight + Process = Results Des fondamentaux solides Un potentiel de diversification Dans un environnement

Plus en détail

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium

Liste des 43 trackers disponibles dans le contrat Patrimea Premium CAC 40 Françaises FR0007052782 Le FCP CAC 40 a pour objectif de reproduire l'évolution de l'indice CAC 40 GROSS TR en minimisant au maximum l'écart de suivi («tracking error») entre les performances du

Plus en détail

L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne

L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne L'émission d'obligations souveraines internationales : défis et nouvelles perspectives pour l Afrique subsaharienne Perspectives économiques régionales de l Afrique subsaharienne FMI, Département Afrique

Plus en détail

couverture du risque de change sur les obligations étrangères

couverture du risque de change sur les obligations étrangères The Comprendre buck stops le «here: rendement Vanguard de couverture money» : L impact market funds de la couverture du risque de change sur les obligations étrangères Une étude menée par Vanguard Juillet

Plus en détail

Obligations et devises émergentes

Obligations et devises émergentes Whitepaper September 2012 Obligations et devises émergentes Quelles opportunités dans un contexte de taux de rendement bas? Peter Marber Document non contractuel destiné à des investisseurs professionnels

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel

Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel 3 Raisons convaincantes d investir dans le Fonds de revenu élevé Excel Rendements revenus au risque, de stables et de gains en capital Mai 2015 1 6 5 2 2 de 0 1 2 3 4 5 6 7 8 Rendement Marchés émergents

Plus en détail

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents

Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Gestion obligataire Investir sur les marchés de taux au sein des pays émergents Nous pensons que la répression financière se prolongera encore plusieurs années. Dans cet intervalle, il sera de plus en

Plus en détail

Perspectives 2015 Divergences

Perspectives 2015 Divergences NOVEMBRE 2014 Perspectives 2015 Divergences Jean-Sylvain Perrig, CIO Union Bancaire Privée, UBP SA Rue du Rhône 96-98 CP 1320 1211 Genève 1, Suisse Tél. +4158 819 21 11 Fax +4158 819 22 00 ubp@ubp.com

Plus en détail

Une porte d entrée vers un nouveau monde. par Sergio Trigo-Paz

Une porte d entrée vers un nouveau monde. par Sergio Trigo-Paz Une porte d entrée vers un nouveau monde Pour les investisseurs professionnels uniquement par Sergio Trigo-Paz STRATEGIC SOLUTIONS Edition Printemps 2013 Une porte d entrée vers un nouveau monde par Sergio

Plus en détail

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada

Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Comment résister aux vents contraires qui freinent l activité économique au Canada Chambre de commerce du Grand Moncton Moncton (Nouveau-Brunswick) 21 novembre 2012 Tim Lane Sous-gouverneur Banque du Canada

Plus en détail

la couverture de change sur les obligations étrangères

la couverture de change sur les obligations étrangères The Pour buck comprendre stops here: le «rendement Vanguard de couverture money» : L incidence market funds de la couverture de change sur les obligations étrangères Recherche de Vanguard Juillet 2014

Plus en détail

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014

Expertise Crédit Euro. La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion. Décembre 2014 Expertise Crédit Euro La sélection de titres au coeur de la performance de notre gestion Décembre 2014 destiné à des investisseurs professionnels au sens de la Directive Européenne MIF Performance cumulée

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS

A PLUS FINANCE FONDS DE FONDS FINANCE FONDS DE FONDS A PLUS DYNAMIQUE A PLUS PATRIMOINE A PLUS TALENTS A PLUS OBLIGATIONS RAPPORT DE AU 30-06-2015 COMMENTAIRE DE 1 er SEMESTRE 2015 Le premier semestre 2015 a été caractérisé par le

Plus en détail

La nouvelle diversification: Les facteurs de risque Vincent De Martel

La nouvelle diversification: Les facteurs de risque Vincent De Martel La nouvelle diversification: Les facteurs de risque Vincent De Martel Managing Director BlackRock Global Market Strategies Group Le contexte économique actuel force les investisseurs à revoir leur façon

Plus en détail

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés

Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés POUR DIFFUSION : À Washington : 9h00, le 9 juillet 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À DIFFUSION Croissance plus lente dans les pays émergents, accélération progressive dans les pays avancés La croissance

Plus en détail

Objet : Votre épargne salariale Evolution du Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) Etoile Sélection 20.

Objet : Votre épargne salariale Evolution du Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) Etoile Sélection 20. [Civilité] [Prénom] [Nom] [Adresse ligne 1] [Adresse ligne 2] [Adresse ligne 3] [Adresse ligne 4] [Code Postal] [Ville] [Pays] Paris, le 27/01/2012 [code entreprise/tccp/porteur] Objet : Votre épargne

Plus en détail

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions

Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions Stratégie Best Styles ou comment capturer au mieux les primes de risque sur les marchés d actions La recherche des primes de risque constitue une stratégie relativement courante sur les marchés obligataires

Plus en détail

Indices Pictet LPP 2015. Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses

Indices Pictet LPP 2015. Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses Indices Pictet LPP 2015 Une nouvelle référence pour les caisses de pension suisses Pictet Asset Management Janvier 2015 Table des matières Une nouvelle famille d indices 3 Un examen des indices LPP existants

Plus en détail

Dette émergente - Perspectives 2014 L année du cheval sera-t-elle plus prospère que celle du serpent?

Dette émergente - Perspectives 2014 L année du cheval sera-t-elle plus prospère que celle du serpent? DOCUMENT RESERVE AUX PROFESSIONNELS NE PAS DISTRIBUER AU PUBLIC INVESTMENT INSIGHTS Dette émergente - Perspectives 214 L année du cheval sera-t-elle plus prospère que celle du serpent? JANVIER 214 PERSPECTIVES

Plus en détail

Titres à revenu fixe des marchés émergents

Titres à revenu fixe des marchés émergents Titres à revenu fixe des marchés émergents Fait : Les titres à revenu fixe des marchés émergents constituent une catégorie d actif en soi. Diversité : La taille et la portée des marchés émergents procurent

Plus en détail

Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable

Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable Les obligations à haut rendement Une classe d actifs devenue incontournable Les obligations à haut rendement (communément appelées «high yield») sont devenues une classe d actifs à part entière, gagnant

Plus en détail

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite

Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Les avantages d une gestion de portefeuille cœur-satellite Table des matières 1 Cœur-satellite : une méthode de placement efficace 3 Avantages d une gestion indicielle pour le cœur du portefeuille 6 La

Plus en détail

Prospérer dans un contexte de faibles taux

Prospérer dans un contexte de faibles taux LEADERSHIP DE LA PENSÉE perspectives AGF Prospérer dans un contexte de faibles taux Comment ajouter de la valeur dans ce contexte difficile pour les titres à revenu fixe Par David Stonehouse, B. Sc. Eng.,

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015

GENERALI INVESTMENTS EUROPE GF FIDELITE FR0010113894 15 juin 2015 Sur la période 11 mai 2015 au 10 juin 2015, la performance du fonds est en retrait de -1.04% par rapport à son indicateur de référence*. Néanmoins, depuis le début d année, GF Fidélité surperforme son

Plus en détail

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant)

Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Compte rendu Cogefi Rendement Conférence téléphonique du 13/03/15 avec Lucile Combe (gérant) Présentation Cogefi Gestion est la société de gestion, filiale à 100% de la maison mère Cogefi. Elle fait partie

Plus en détail

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT...

1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... Sommaire 1. PÉRIODE DE SOUSCRIPTION... 3 2. PRIME... 3 3. DATE DE PAIEMENT... 3 4. DATE D INVESTISSEMENT... 3 5. PÉRIODE D INVESTISSEMENT... 3 6. DESCRIPTION DU FONDS D INVESTISSEMENT INTERNE... 3 Date

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s

de résultat opérationnel courant (3) en hausse de 20,7 % (4) Ratings AA-, perspective stable par Fitch Ratings et A2, perspective stable par Moody s REGARD SUR COFACE / Le Groupe Coface est un leader mondial de l assurance-crédit et un expert reconnu des risques commerciaux. Il propose aux entreprises du monde entier des solutions pour les protéger

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT

LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT LA GESTION DU RISQUE DE TAUX D INTERÊT Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Pour les investisseurs, le risque de taux d intérêt est celui : - d une dévalorisation du patrimoine - d

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Prendre le virage mondial avec les obligations : Facteurs à prendre en considération pour les investisseurs canadiens

Prendre le virage mondial avec les obligations : Facteurs à prendre en considération pour les investisseurs canadiens Prendre le virage mondial avec les obligations : Facteurs à prendre en considération pour les investisseurs canadiens Recherche de Vanguard Janvier 2014 Sommaire. Comme les obligations canadiennes ne représentent

Plus en détail

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT?

QUELLE DOIT ÊTRE L AMPLEUR DE LA CONSOLIDATION BUDGÉTAIRE POUR RAMENER LA DETTE À UN NIVEAU PRUDENT? Pour citer ce document, merci d utiliser la référence suivante : OCDE (2012), «Quelle doit être l ampleur de la consolidation budgétaire pour ramener la dette à un niveau prudent?», Note de politique économique

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation d obligations

Question 1: Analyse et évaluation d obligations Question 1: Analyse et évaluation d obligations (43 points) Vous êtes responsable des émissions obligataires pour une banque européenne. Il y a 10 ans cette banque a émis l obligation perpétuelle subordonnée

Plus en détail

L approche mondiale en matière d allocation d actifs stratégique

L approche mondiale en matière d allocation d actifs stratégique L approche mondiale en matière d allocation d actifs stratégique Une étude menée par Vanguard Juillet 2012 Sommaire. L importance du choix d une allocation d actifs stratégique est désormais reconnue par

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Activités et résultats 2011

Activités et résultats 2011 Activités et résultats rci en bref RCI Banque est la captive financière de l Alliance Renault Nissan et assure à ce titre le financement des ventes des marques Renault, Renault Samsung Motors (RSM), Dacia,

Plus en détail

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs

Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs Ben S. C. Fung (+852) 2878 718 ben.fung@bis.org Robert N. McCauley (+852) 2878 71 robert.mccauley@bis.org Expansion des dépôts en devises à Taiwan: facteurs explicatifs La demande de comptes bancaires

Plus en détail

Commission des finances

Commission des finances Autorité internationale des fonds marins ISBA/21/FC/5 Commission des finances Distr. limitée 4 juin 2015 Français Original : anglais Vingt et unième session Kingston (Jamaïque) 13-24 juillet 2015 État

Plus en détail

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS

PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS PERFORMANCE HISTORIQUE DÉFLATÉE DES MARCHÉS FINANCIERS ACTIFS FRANCAIS CORRIGÉS DE L INFLATION DE JANVIER 1950 À JUIN 2011 PERFORMANCE ANNUALISÉE ACTIONS 5,9 % MONÉTAIRE 1,2 % IMMOBILIER 5,2 % OR 1,1 %

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance

Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance Fonds Granite Financière Sun Life multirisques axés sur une date d échéance REVUE DES FONDS, T1 2015 - Opinions au 7 avril 2015 POINTS SAILLANTS SOCIÉTÉ DE GESTION Placements mondiaux Sun Life inc. GESTIONNAIRES

Plus en détail

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général

Personnel. Composition de l effectif du Secrétariat de l Agence. Rapport du Directeur général L atome pour la paix Conseil des gouverneurs Conférence générale GOV/2015/46-GC(59)/16 19 août 2015 Réservé à l usage officiel Point 8 b) i) de l ordre du jour provisoire du Conseil des gouverneurs (GOV/2015/43)

Plus en détail

Obligation structurée

Obligation structurée Obligation structurée Introduction Une obligation structurée, également connue sous la dénomination de Structured Note, a les caractéristiques principales d une obligation : un émetteur, une durée déterminée,

Plus en détail

immobilier et bourse PEUT-ON PRÉVOIR LA RENTABILITÉ DE L IMMOBILIER COTÉ?

immobilier et bourse PEUT-ON PRÉVOIR LA RENTABILITÉ DE L IMMOBILIER COTÉ? immobilier et bourse PEUT-ON PRÉVOIR LA RENTABILITÉ DE L IMMOBILIER COTÉ? Les recherches présentées dans cet article, qui couvrent dix pays, suggèrent que la maturité du marché de l'immobilier titrisé

Plus en détail

change dans les portefeuilles d actions internationales

change dans les portefeuilles d actions internationales The Couvrir buck ou stops ne pas here: couvrir? Vanguard Evaluation de money l exposition market de funds change dans les portefeuilles d actions internationales Etude réalisée par Vanguard Septembre 2014

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

Obligations et devises émergentes Diversifier pour optimiser son portefeuille obligataire

Obligations et devises émergentes Diversifier pour optimiser son portefeuille obligataire Obligations et devises émergentes Diversifier pour optimiser son portefeuille obligataire Par Xavier Baraton, Responsable mondial de la gestion obligataire Octobre 2013 Document non contractuel destiné

Plus en détail

Problèmes de crédit et coûts de financement

Problèmes de crédit et coûts de financement Chapitre 9 Problèmes de crédit et coûts de financement Ce chapitre aborde un ensemble de préoccupations devenues essentielles sur les marchés dedérivésdecréditdepuislacriseducréditde2007.lapremièredecespréoccupations

Plus en détail

Montpellier. 24 mai 2011

Montpellier. 24 mai 2011 Montpellier 24 mai 2011 SOMMAIRE Le Groupe AXA Retour sur 2010, une année charnière Performance en 2010 et indicateurs d activité 2011 Priorités pour 2011 et après Christian RABEAU Directeur de la Gestion

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE

Le point sur les marchés des pensions. des pays de l OCDE OCDE CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 13 Document de travail, n engage pas le Conseil Le

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits

Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Dole Food Company Instructions concernant les appels internationaux gratuits Appels nationaux (États-Unis, Canada et Guam): 1. Composez le 888-236-7527 Appels internationaux: 1. Pour appeler EthicsPoint

Plus en détail

Présentation au Cercle finance du Québec

Présentation au Cercle finance du Québec PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Québec, 19 janvier 1 Présentation au Cercle finance du Québec François Dupuis Vice-président et économiste en chef Mouvement des caisses Desjardins Matières premières

Plus en détail

J.P. Morgan Asset Management

J.P. Morgan Asset Management J.P. Morgan Asset Management Insight + Process = Results Héritage du groupe JPMorgan Chase & Co. De la Bank of the Manhattan Company - première institution de l héritage du groupe agréée en 1799 à l acquisition

Plus en détail

Credit Suisse Asset Management Headline Ideas 2015 Sur la voie du rendement Update. Réservé aux investisseurs qualifiés

Credit Suisse Asset Management Headline Ideas 2015 Sur la voie du rendement Update. Réservé aux investisseurs qualifiés Credit Suisse Headline Ideas 2015 Sur la voie du rendement Update Réservé aux investisseurs qualifiés Sur la voie du rendement Le début de l année 2015 a été marqué par des évolutions politiques rapides

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10

Finance internationale : 04 Analyse d un cas concret : EADS Romain BAYLE Page n 2 / 10 FIN-INTER-05 ANALYSE D UN CAS CONCRET : EADS Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 8 heures. Objectifs : o Utiliser les acquis des cours précédents sur un cas concret. Pré requis

Plus en détail

Credit Suisse Bond Fund (Lux) Fonds commun de placement de droit luxembourgeois

Credit Suisse Bond Fund (Lux) Fonds commun de placement de droit luxembourgeois Prospectus Septembre 2006 ADDENDUM AU PROSPECTUS POUR LA FRANCE La Directive européenne n 85/611/CEE du 20 décembre 1985 sur les OPCVM telle que modifiée instaure des règles communes en vue de permettre

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005

COMPTE DU RÉGIME DE PENSION DE LA GENDARMERIE ROYALE DU CANADA. Comptables agréés Toronto (Ontario) Le 29 avril 2005 Rapport des vérificateurs Au conseil d administration de l Office d investissement des régimes de pensions du secteur public Compte du régime de pension de la Gendarmerie royale du Canada Nous avons vérifié

Plus en détail

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015

et idées sur le marché du pétrole Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Septembre 2015 Point de Analyse vue sur le marché du pétrole Septembre 2015 Diversification de styles dans les placements en revenu fixe : défis et solutions Les investisseurs en obligations ne seront pas étonnés de

Plus en détail

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché

Un fonds d obligations mondiales «pour tous les temps», capable de tirer son épingle du jeu dans toutes les conditions de marché un méthode différente pour contrer la volatilité des marchés Fonds à revenu stratégique Manuvie* *Aussi offert : Catégorie de revenu stratégique Manuvie Un fonds d obligations mondiales «pour tous les

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille (33 points) Monsieur X est un gérant de fonds obligataire qui a repris la responsabilité de gestion du portefeuille obligataire

Plus en détail

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires

À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 JUSQU À PUBLICATION. Courants contraires POUR DIFFUSION : À Pékin (heure de Pékin) : 11h00, 20 janvier 2015 À Washington (heure de Washington) : 22h00, 19 janvier 2015 STRICTEMENT CONFIDENTIEL JUSQU À PUBLICATION Courants contraires La baisse

Plus en détail

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants

CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013. Nos clients, les déposants CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 15 CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC RA 2013 16 DES DÉCISIONS STRATÉGIQUES ET PORTEUSES À LONG TERME L approche client de la Caisse repose sur l écoute

Plus en détail

Deutsche Bank AG (DE) (A+/A2) BRL 6,15% 2018. Deutsche Bank Une opportunité d investissement en réal brésilien. A quoi vous attendre?

Deutsche Bank AG (DE) (A+/A2) BRL 6,15% 2018. Deutsche Bank Une opportunité d investissement en réal brésilien. A quoi vous attendre? Deutsche Bank Une opportunité d investissement en réal brésilien Type d investissement Ce produit est une obligation. En souscrivant à cette obligation, vous prêtez de l argent à l émetteur qui s engage

Plus en détail

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011

Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations. 12 Mai 2011 Exchange Traded Funds (ETF) Mécanismes et principales utilisations 12 Mai 2011 Sommaire I Présentation du marché des ETF II Construction des ETF III Principales utilisations IV Les ETF dans le contexte

Plus en détail

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

Chapitre 2 : l évaluation des obligations

Chapitre 2 : l évaluation des obligations Chapitre 2 : l évaluation des obligations 11.10.2013 Plan du cours Flux monétaires, prix et rentabilité Bibliographie: caractéristiques générales Berk, DeMarzo: ch. 8 obligations zéro-coupon obligations

Plus en détail

thématique d'investissement

thématique d'investissement 6// thématique d'investissement PRéSERVER LE CAPITAL AVEC DU CRéDIT DE QUALITé Alors qu elles avaient bien résisté à la crise de la dette souveraine sur le premier semestre, les obligations d entreprise

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas

THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas THEM ASSET Générer de l Alpha dans un contexte de taux bas 28 mai 2015 Gestionnaire Activement Responsable Groupama AM Un acteur majeur de la gestion d actifs 2 Filiale à 100% de Groupama 96.7 Md d actifs

Plus en détail

A la recherche de rendement. Les obligations Haut Rendement. Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit. Juin 2014

A la recherche de rendement. Les obligations Haut Rendement. Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit. Juin 2014 A la recherche de rendement Les obligations Haut Rendement Animé par : Pierre WROBEL, Spécialiste Produit Juin 2014 Des taux historiquement bas Un taux allemand à 10 ans aujourd hui inférieur à 2 % < 2

Plus en détail

BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE

BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE BILLETS DE DÉPÔT ÉQUILIBRE MONDIAL PLUS RBC INVESTISSEMENTS MANUVIE Une protection du capital, une participation au marché boursier et des gestionnaires de placements de première catégorie Séries 7, 8

Plus en détail

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM

UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM COMMUNIQUE de Presse PARIS, LE 13 JANVIER 2015 UFF PRESENTE UFF OBLICONTEXT 2021, NOUVEAU FONDS A ECHEANCE D OBLIGATIONS INTERNATIONALES, en partenariat avec La Française AM UFF Oblicontext 2021 est un

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002.

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA DIVERSIFICATION DE SIX FNB VANGUARD D ACTIONS INTERNATIONALES

Plus en détail

Royaume du Maroc. Calcul du taux de change effectif nominal et réel du dirham

Royaume du Maroc. Calcul du taux de change effectif nominal et réel du dirham Royaume du Maroc Calcul du taux de change effectif nominal et réel du dirham Constituant une sélection mensuelle des travaux menés par les cadres de la Direction de la Politique Economique Générale, les

Plus en détail

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information

FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT. Notice d Information FCPE AG2R LA MONDIALE ES CARMIGNAC INVESTISSEMENT Fonds Commun de Placement d Entreprise (FCPE) - Code valeur : 990000097549 Compartiment oui non Nourricier oui non Notice d Information Un Fonds Commun

Plus en détail

Donner du sens à votre investissement

Donner du sens à votre investissement Donner du sens à votre investissement Une offre de fonds Développement Durable pour une épargne socialement responsable Les fonds socialement responsables investissent dans les entreprises qui ont mis

Plus en détail

OPC Présentation Gamme Cœur

OPC Présentation Gamme Cœur OPC Présentation Gamme Cœur 2 L édito HSBC France met son expertise et son savoir-faire à votre service pour vous aider à saisir les opportunités offertes par les marchés financiers et faire fructifier

Plus en détail

les investisseurs canadiens

les investisseurs canadiens The Le bien-fondé buck stops des here: placements Vanguard dans les fonds money indiciels market funds pour les investisseurs canadiens Recherche de Vanguard Avril 2015 Christopher B. Philips, CFA, Francis

Plus en détail

Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire. Obligations

Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire. Obligations Obligations Des solutions performantes pour une prise de risque pertinente : 60 années d expérience de la gestion obligataire L environnement de la gestion obligataire a été compliqué par les politiques

Plus en détail

Art. 8 de la directive relative à l assurance sur la vie: règles relatives aux exemples de calcul d évolution de la valeur

Art. 8 de la directive relative à l assurance sur la vie: règles relatives aux exemples de calcul d évolution de la valeur Art. 8 de la directive relative à l assurance sur la vie: règles relatives aux exemples de calcul d évolution de la valeur Zurich/St-Gall, décembre 2011 Table des matières 1. Enoncé du problème et corpus

Plus en détail

à moyen Risque moyen Risq à élevé Risque élevé Risq e Risque faible à moyen Risq Risque moyen à élevé Risq

à moyen Risque moyen Risq à élevé Risque élevé Risq e Risque faible à moyen Risq Risque moyen à élevé Risq e élevé Risque faible Risq à moyen Risque moyen Risq à élevé Risque élevé Risq e Risque faible à moyen Risq Risque moyen à élevé Risq L e s I n d i c e s F u n d a t a é Risque Les Indices de faible risque

Plus en détail

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT

GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT GESTION SOUS MANDAT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT NOS SOLUTIONS DE GESTION EN FONDS D INVESTISSEMENT La Banque de Luxembourg met à votre service son expertise en matière de gestion

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale?

Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 18 décembre 2014 à 14:22 Chapitre 4 Comment s opère le financement de l économie mondiale? Ce chapitre ne fait plus partie du programme, mais il est conseillé de

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE

NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE NOTE 21 TRÉSORERIE ET AUTRES PLACEMENTS DE TRÉSORERIE Valeur brute Dépréciation Valeur nette Valeur brute Dépréciation Valeur nette Disponibilités 138-138 105-105 Dépôts à terme et assimilés à moins de

Plus en détail

Certificats de dépôt :

Certificats de dépôt : Certificats de dépôt : Ils rehaussent la valeur des marchés émergeants DANS CE NUMÉRO Avant-propos 4 Note de synthèse 5 Introduction 5 Performance des CD cotés 7 Performance des CD hors cote 11 Impact

Plus en détail