Rupture Prématurée des Membranes. Lucie Bresson Mars 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rupture Prématurée des Membranes. Lucie Bresson Mars 2010"

Transcription

1 Rupture Prématurée des Membranes Lucie Bresson Mars 2010

2 Définition Toute rupture des membranes avant le début du travail. A terme Avant terme: De 34 à 35+6 SA De 24 à 33+6 SA avant 24 SA.

3 Avant 37 SA Fréquence: 5 à 10 % des grossesses Responsable d 1/3 des naissances prématurées. Mêmes facteurs de risques que ceux de la prématurité spontanée à membranes intactes.

4 Facteurs de risque des RPM avant terme Facteurs présentes avant la grossesse Facteurs liés à la grossesse Atcd obstétricaux Prématurité RPM avant terme Hémorragies RPM à terme Béance cervicale Anomalies cervicales Cerclage Conisation Infection cervicovaginale Chorioamniotite Exposition au dystilbène Grossesse multiple Conditions sociales défavorables Femme seule, faibles revenus, niveau d étude faible Ttt et prélèvements invasifs: cerclage, amniocentèse, biopsie de trophoblaste Tabac

5 Pronostic, Complications Néonatal: selon l âge gestationnel au moment de la RPM, selon l existence ou non d un oligo-anamnios selon l existence ou non d une chorioamniotite. Intérêt d une rencontre avec les pédiatres informer les parents sur les risques encourus.

6 CAT Selon l âge gestationnel de survenue de la RPM Ces recommandations sont valables pour les grossesses multiples et pour les présentations du siège.

7 RPM après amniocentèse Plus fréquent si amnio précoce Bon pronostic, rassurer les patientes: «colmatage», mécanisme physiopath différent. Hospitalisation, une semaine, contrôle écoulement et en écho quantité de LA. Suivi identique / autres RPM.

8 < 24 SA, RPM du second trimestre 0,6 % des grossesses: rare < 20 SA et en cas d oligoamnios sévère: risque d hypoplasie et de décès très importants et demande d interruption médicale de grossesse est recevable. 24 SA: limite choisie car correspond à un moment clé de la physiologie fœtale: Viabilité: conditions de naissance doivent être optimisées Développement pulmonaire: stade canaliculaire: pression positive intrabronchique nécessaire; donc pronostic lié à la quantité de liquide restant

9 Grossesse multiple Plus fréquent Plus précoce: prématurissime Quasi toujours sur J1

10 Diagnostic Interrogatoire, examen clinique au speculum: signe de Tarnier suffisent dans 90 % des cas. Test à la nitrazine, Amniocator : bonne sensibilité, faible coût, simplicité d utilisation. Après 17 SA. Echographie peut aider: mesure quantité de liquide, recherche ologo anamnios (grande citerne < 2 cm). Actim Prom : IGFBP1, faussement négatif s il n y a pas eu d écoulement depuis > 12 h. Laisser l écouvillon en place dans le vagin 10 sec. Après 12 SA. Autres tests: diamine oxydase,, fibronectine,...

11 Clinique TV augmente le risque infectieux et réduit l intervalle RPM/ accouchement: doit donc être évité dans tous les cas où la patiente ne présente pas des signes de début de travail. Rechercher signe clinique de chorioamniotite: fièvre, tachycardie maternelle, utérus tendu, LA nauséabond, métrorragies, tachycardie foetale ECTF: enregistrement cardio-tocographique fœtal:

12 Biologique Prélèvement vaginal bactériologique Numération Formule Sanguine: (hyperleucocytose?) CRP (augmentée?) bilan préopératoire Pas d amniocentèse pour rechercher une chorioamniotite Chez une patiente ayant un cerclage: Ablation a priori du cerclage et analyse bacterio du fil.

13 CAT Echographique: Quantité LA Présentation longueur du col, PFE Hospitalisation >1/2 patientes vont accoucher dans la semaine qui suit la rupture. Hospitalisation à domicile possible pour les situations stables et sans critères de gravité. Pas de données justifiant le repos strict au lit.

14 Traitement Avant 24 SA (cf chapitre dédié) Entre 24 et 33 SA+ 5j: Antibiothérapie Corticothérapie (NP1, systématique et immédiate) Tocolyse Tranfert in utero (autres moyens: colle biologique, amnio-infusion) Entre 34 et 36 SA: 2 attitudes possibles: déclenchement systématique ou expectative avec ATB prophylactique.

15 Antibiothérapie: courte durée 5 à 7 j, systématique et immédiate, diminue la morbidié infectieuse maternelle d environ 50 % et néonatale (hémorragies intraventriculaires). prolonge la grossesse ( au moins 48 H) (NP1) Choix: cf MAP

16 Tocolyse: discutée, jusqu à 32, 34 SA? CU = 1iers signes de chorioamniotite Tocolyse souvent employée par excès, a ses effets secondaires, tocolyse de longue durée est délétère ( risque infectieux) Peu d études sur l intérêt de la tocolyse dans les RPM Si oui: tocolyse de courte durée (48 H), le temps de faire la corticothérapie.

17 Hospitalisation, Surveillance Quotidiennement: Température et le pouls maternels, MAF et RCF Une à deux fois par semaine: NF, CRP, PV

18 A l Accouchement Pas de CI à l analgésie péridurale Antibiothérapie per partum pour réduire le risque d infection maternelle et fœtale Transmission aux pédiatres des données prénatales en particulier bactériologiques indispensable++ Indication ATB au nné: Systématiquement avant 32 SA si signe clinique nné, fièvre maternelle, tachycardie fœtale, signe de souffrance perpartum, LA teinté,malodorant, présence de germe(s) ex direct du liquide gastrique, portage strepto B.

19 Complications RPM< 26SA: Complications Obstétricales, 9 études, 731 cas patientes Chorioamniotite % 39 Cas extrêmes Endométrite Rétention placentaire HRP / DPPNI Procidence du cordon Sepsis maternel Mort in utero

20 Complications RPM< 26SA: Complications néonatales immédiates (8 études, 462 nnés) Hypoplasie pulmonaire % 6 Cas extrêmes 0-27 Syndrome detresse respi Infection Bronchodysplasie pulmonaire Ankylose Enterocolite ulceronécrosantes HIV

21 Complications RPM< 26SA: Complications Obstétricales Chorioamniotite % 39 Cas extrêmes Endométrite Rétention placentaire HRP / DPPNI Procidence du cordon Sepsis maternel Mort in utero

22 Triade oligoamnios Ankylose des membres par immobilisation prolongée: environ 1,5 % des nnés: flessum de coude, de genoux et de pieds, main en battoir, pied varus. Faciès similaire au Sd de Potter: nez aplati, oreilles aplaties, basses implantées, menton fuyant. RCIU Hypoplasie pulmonaire: environ 6 % des nnés.

23 Complications orthopédiques Malposition bénignes fréquentes: pieds varus, attitude asymétrique de l axe (torticolis) et du bassin: kinésithérapie, remettre l articulation en position fonctionnelle Potentiellement grave: luxation de hanche et pieds bots, prise en charge spécialisée par orthopédiste pédiatrique

24 Hypoplasie pulmonaire Risque varie selon Terme de survenue de RPM. > 26 SA risque faible. Sévérité oligoamnios: récupération intermittente ou permanente d un volume de liquide normal améliore nettement le pronostic Durée de RPM ne change pas le risque d hypoplasie pulmonaire. Diagnostic: Mouvements respi non corrélés à la présence ou à l absence d une hypoplasie Volume pulmonaire: mesure plus difficile si oligo-anamnios Circonférence thoracique/ circonférence abdo Doppler des artères pulmonaires

25 Hypoplasie pulmonaire A la naissance: détresse respiratoire immédiate majeure Évolution possible vers dysplasie bronchopulmonaire: maladie respiratoire chronique spécifiquement liée aux phénomènes inflammatoires pulmonaires. Surtout si autre facteur de risque associé tel que immaturité pulmonaire, oxygénothérapie, ventilation mécanique.

26 RPM à terme Bénéfice au déclenchement systématique du travail par rapport à une attitude expectative sous antibiotiques: moindre morbidité maternelle, moindre morbidité néonatale et plus grande satisfaction des patientes (NP1). Le délais entre la RPM et le déclenchement ne devrait pas excéder 48 H. Antibiothérapie à débuter si l accouchement est différé. Pas de TV avant travail spontané ou avant décision de déclenchement.

RECOMMANDATIONS pour la PRATIQUE CLINIQUE RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (1999)

RECOMMANDATIONS pour la PRATIQUE CLINIQUE RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (1999) RECOMMANDATIONS pour la PRATIQUE CLINIQUE RUPTURE PRÉMATURÉE DES MEMBRANES (1999) Note sur les Niveaux de preuve scientifique (NP) Le groupe de travail... Avant-propos Avant terme (/=

Plus en détail

RUPTURE PREMATURÉE DES MEMBRANES AVANT 28 SEMAINES D AMÉNORRHÉE

RUPTURE PREMATURÉE DES MEMBRANES AVANT 28 SEMAINES D AMÉNORRHÉE UNIVERSITE DE NANTES UFR DE MEDECINE ECOLE DE SAGES-FEMMES Diplôme d Etat de sage-femme RUPTURE PREMATURÉE DES MEMBRANES AVANT 28 SEMAINES D AMÉNORRHÉE Critères prédictifs de chorioamniotite et d infection

Plus en détail

Recommandations pour la pratique clinique CNGOF 2002 Menace d accouchement prématuré. J.Lansac

Recommandations pour la pratique clinique CNGOF 2002 Menace d accouchement prématuré. J.Lansac Recommandations pour la pratique clinique CNGOF 2002 Menace d accouchement prématuré à membranes intactes J.Lansac Menace d accouchement prématuré Généralités Entre 22 et 36SA révolues Association de modifications

Plus en détail

MATERNITE PRISE EN CHARGE DE LA RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES <37SA

MATERNITE PRISE EN CHARGE DE LA RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES <37SA Responsables : Dr RAYNAL Dr JACQUEMOT Dr HENTGEN MATERNITE Approbateur : Dr P. PANEL Fonction : Chef de Service 4 Mise à jour :09/06/2012 Date de création : 09/01/2006 Modification : 19/02/2011 Fonction

Plus en détail

INFECTIONS BACTERIENNES PRECOCES. à la maternité. Gen/p titmip 11/04/2013

INFECTIONS BACTERIENNES PRECOCES. à la maternité. Gen/p titmip 11/04/2013 INFECTIONS BACTERIENNES PRECOCES à la maternité Gen/p titmip 11/04/2013 DEFINITIONS Infection précoce: 72 premières heures de vie Infection certaine: un germe, dans au moins un site normalement stérile

Plus en détail

MAP et prématurité (item 17 et 17G)

MAP et prématurité (item 17 et 17G) MAP et prématurité (item 17 et 17G) Objectifs Expliquer les Principaux facteurs de risque et prévention. Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et la prise en charge. Introduction Définitions

Plus en détail

MARQUEURS INFECTIEUX DANS LA MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURÉ

MARQUEURS INFECTIEUX DANS LA MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURÉ MARQUEURS INFECTIEUX DANS LA MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURÉ Dr Emmanuelle PETIT, gynécologue-obstétricien, CH de Calais Dr Elodie CLOUQUEUR, gynécologue-obstétricien, CHRU Lille Journée régionale de pathologies

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Dr Sophie Desurmont Praticien hospitalier Gynécologie-obstétrique Hôpital St Vincent de Paul Lille Entretiens de médecine générale Samedi 7 novembre

Plus en détail

L. REYFTMANN (Mise ligne 03/12/08 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

L. REYFTMANN (Mise ligne 03/12/08 LIPCOM-RM) Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes Cas n 1 MAP Une femme de 27 ans, consulte en urgence le 15/11/06 pour des contractions utérines apparues depuis deux jours. La DDR est le 2 mai 2006 et elle a toujours eu des cycles réguliers. La surveillance

Plus en détail

Prise en charge de la diminution des mouvements actifs fœtaux (MAF)

Prise en charge de la diminution des mouvements actifs fœtaux (MAF) Responsable : Dr RAYNAL Fonction : Praticien Hospitalier Approbateur : Dr P. PANEL Fonction : Chef de Service Mise à jour : 26/4/2013 Date de création : 12/9/2011 signature signature Liste de diffusion

Plus en détail

POINT ECHO-COL C.CHAU Journée scientifique réseau 03/02/2017

POINT ECHO-COL C.CHAU Journée scientifique réseau 03/02/2017 POINT ECHO-COL C.CHAU Journée scientifique réseau 03/02/2017 Prématurité en France Environ 60000 enfants ( 7,4%) de prématurité dont 15%

Plus en détail

INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002)

INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002) INFECTION MATERNO-FŒTALE BACTERIENNE EXTRAIT DES TEXTES HA (2002) INTRODUCTION Incidence des sepsis 1 à 4 / naissances vivantes Incidence des infections probables 3 à 8 / naissances Mortalité 10% Séquelles

Plus en détail

Epidémiologie et pronostic de la rupture prématurée des

Epidémiologie et pronostic de la rupture prématurée des Epidémiologie et pronostic de la rupture prématurée des membranes à IHS - Dakar Cisse CT, Aïdibé I, Niang M, Diadhiou M, Moreau JC Problèmatique - Situation à risque: problème opportunité par rapport évolution

Plus en détail

Le nouveau-né suspect d infection bactérienne néonatale précoce est-il différent en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis?

Le nouveau-né suspect d infection bactérienne néonatale précoce est-il différent en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis? Le nouveau-né suspect d infection bactérienne néonatale précoce est-il différent en France, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis? Journées Parisiennes de Pédiatrie 3-4 octobre 2014 Pascal Boileau CHIPS - UVSQ

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU RPFC. Prise en charge de l Infection Materno-Foetale. PC 004 Nb de pages : 1/6

RECOMMANDATIONS DU RPFC. Prise en charge de l Infection Materno-Foetale. PC 004 Nb de pages : 1/6 PC 004 Nb de pages : 1/6 1. DOCUMENTS DE REFERENCE - Agence Nationale d Accréditation et d Evaluation en Santé (ANAES). Diagnostic et traitement curatif de l infection bactérienne précoce du nveau-né.

Plus en détail

CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique HERPES ET GROSSESSE

CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique HERPES ET GROSSESSE CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique HERPES ET GROSSESSE Ref : cf infra Créé le : 30 / 05 / 2015 Version du : 12/06/15 Rédacteur : R. RONIN Vérificateurs : JL. VOLUMENIE F. NAJIOULLAH Approbateurs

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) A compléter lors de chaque grossesse FICHE GROSSESSE Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque Identification N DU CENTRE CLINIQUE

Plus en détail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail Table des matières Introduction Examen clinique de la femme enceinte Interrogatoire...15 Examen clinique...18 Inspection abdominale...18 Palpation abdominale...20 Captation des bruits du cœur fœtal...23

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Gynécologie Obstétrique» 1. Identification du module : - Matière d enseignement: Gynécologie - Obstétrique - Public cible : 5 ème année

Plus en détail

ANTIBIOPROPHYLAXIE EN OBSTETRIQUE

ANTIBIOPROPHYLAXIE EN OBSTETRIQUE ANTIBIOPROPHYLAXIE EN OBSTETRIQUE Les accouchements par voie basse Docteur AM DUMAS Docteur C BATTIE Centre hospitalier Lyon Sud Prévalence des infections? Prescription d antibiotiques dans 17 à 41% des

Plus en détail

MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURE ET ACCOUCHEMENT PREMATURE. Emilie Gauchotte Marion Choserot

MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURE ET ACCOUCHEMENT PREMATURE. Emilie Gauchotte Marion Choserot MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURE ET ACCOUCHEMENT PREMATURE Emilie Gauchotte Marion Choserot 1 I) Introduction -1- Définition Prématurité : accouchement entre 24 et 37 SA 1ère cause de mortalité/morbidité

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION MATERNO-FOETALE EN MATERNITE. Mots-clés : Infections materno-fœtales, nouveau-né

PRISE EN CHARGE DE L INFECTION MATERNO-FOETALE EN MATERNITE. Mots-clés : Infections materno-fœtales, nouveau-né Mots-clés : Infections materno-fœtales, nveau-né Nom Fonction Date Rédaction ZAOUI Catherine Praticien Hospitalier Valenciennes 04.02.2007 Validation GEN 15.02.2007 Destinataires : Sages femmes, puéricultrices

Plus en détail

Risque infectieux néonatal

Risque infectieux néonatal PCT au SANG du CORDON Risque infectieux néonatal 08/10/2014 Dr Catherine BATTIE Dr Hocine BOUAMARI HFME 1 MARQUEURS INFLAMMATOIRES APRES INJECTION D UNE TOXINE BACTERIENNE modified from Dandona & Bohuon,

Plus en détail

HÉMORRAGIE INTRA VENTRICULAIRE DU GRAND PRÉMATURÉ ACTUALITÉS EN 2016

HÉMORRAGIE INTRA VENTRICULAIRE DU GRAND PRÉMATURÉ ACTUALITÉS EN 2016 HÉMORRAGIE INTRA VENTRICULAIRE DU GRAND PRÉMATURÉ ACTUALITÉS EN 2016 20 ème Journées Scientifiques Réseau Sécurité Naissance La Baule 24 et 25 Novembre 2016 Point de départ de l HIV La zone germinative

Plus en détail

Question : Interprétation du RCF. Pour interpréter un RCF :

Question : Interprétation du RCF. Pour interpréter un RCF : Question : Interprétation du RCF Pour interpréter un RCF : - Un enregistrement de qualité à la fois du RCF et des CU est nécessaire. - Les facteurs de risque (contexte) sont à prendre en compte. - Avoir

Plus en détail

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement

L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement CHAPITRE 1 EXAMEN GYNÉCOLOGIQUE Hors programme de l ECN. I. INTRODUCTION L examen gynécologique est capital et doit comporter systé ma tiquement : interrogatoire ; palpation abdominale ; examen sous spéculum,

Plus en détail

MATERNITE. à membranes intactes. Evaluer le risque d accouchement prématuré par l échographie du col utérin :

MATERNITE. à membranes intactes. Evaluer le risque d accouchement prématuré par l échographie du col utérin : Responsable : Dr RAYNAL Praticien Hospitalier Dr Naveau Assistant MATERNITE Approbateur : Dr PANEL Fonction : praticien Hospitalier Chef de service Date de création : 25/06/2012 signatures signature Liste

Plus en détail

Traitements en Ambulatoire vs Traitements en Hospitalier

Traitements en Ambulatoire vs Traitements en Hospitalier Traitements en Ambulatoire vs Traitements en Hospitalier Pourquoi l intérêt du traitement en ambulatoire? - Bien être psychologique de la patiente : confort et qualité de vie. - Investissement de la patiente

Plus en détail

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie Suivi d une grossesse normale Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie 1 Objectifs: S assurer que la grossesse évolue normalement. Rechercher la survenue d elements

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA MENACE D ACCOUCHEMENT D (MAP) hors service spécialis

PRISE EN CHARGE DE LA MENACE D ACCOUCHEMENT D (MAP) hors service spécialis PRISE EN CHARGE DE LA MENACE D ACCOUCHEMENT D PREMATURE (MAP) hors service spécialis cialisé 16ème «Rendez-vous de l Urgencel» «Les urgences gynéco co-obstétricalestricales» Isabelle HUI-BON BON-HOA Chef

Plus en détail

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Une patiente de 39 ans, IIIème geste, vous consulte pour sa déclaration de grossesse. Elle est à 11 semaines d aménorrhée

Plus en détail

Diabète et grossesse

Diabète et grossesse Diabète et grossesse I. Définition du diabète gestationnel Le diabète gestationnel (DG) est un trouble de la tolérance glucidique de gravité variable, survenant ou diagnostiqué pour la première fois pendant

Plus en détail

L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie

L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie La 1 ère Université Maghrébine d hygiène et de sécurité des soins Sousse, 2-5 septembre 2012 L analyse des causes Retour d expérience en néonatologie Nouara Baghdadi Présentation Martine Erb Revue de mortalité-morbidité

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse Fièvre pendant la grossesse (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

ITEM 21 : PREMATURITE ET RCIU : FDR ET PREVENTION. ITEM 21 : MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURE (MAP) GENERALITES ETIOLOGIE

ITEM 21 : PREMATURITE ET RCIU : FDR ET PREVENTION. ITEM 21 : MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURE (MAP) GENERALITES ETIOLOGIE ITM 21 : PRMATURIT T RCIU : FDR T PRVNTION. ITM 21 : MNAC D ACCOUCHMNT PRMATUR (MAP) GNRAITS Accouchement prématuré MAP - Accouchement survenant entre 22 et 37 SA - 32-37 SA : Moyenne prématurité - 28-32

Plus en détail

Repérage de l asphyxie en per partum. X.Douysset (CCA)

Repérage de l asphyxie en per partum. X.Douysset (CCA) Repérage de l asphyxie en per partum X.Douysset (CCA) Risques fœtaux au cours du travail Anomalies des échanges placentaires HYPOXEMIE Diminution de la po2 HYPOXIE Diminution de l O2 tissulaire Adaptation

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURE A MEMBRANES INTACTES

PRISE EN CHARGE DE LA MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURE A MEMBRANES INTACTES PRISE EN CHARGE DE LA MENACE D ACCOUCHEMENT PREMATURE A MEMBRANES INTACTES Date de la diffusion : Version : 2 Rédaction : Dr CHAU C Ŕ Dr GUIDICELLI B-Dr PUPPO S Validation: Pôle Gynécologie Obstétrique

Plus en détail

Actualité (clinique) en placentologie Les insertions placentaires anormales

Actualité (clinique) en placentologie Les insertions placentaires anormales Actualité (clinique) en placentologie Les insertions placentaires anormales Pr Pascale Hoffmann Département universitaire de Gynécologie obstétrique et Médecine de la procréation CHU Grenoble Alpes De

Plus en détail

PRONOSTIC MATERNEL ET FŒTAL DES GROSSESSES COMPLIQUEES D UNE RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES AVANT 24 SEMAINES D AMENORHEE

PRONOSTIC MATERNEL ET FŒTAL DES GROSSESSES COMPLIQUEES D UNE RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES AVANT 24 SEMAINES D AMENORHEE Université d'angers Unité de formation et de recherche de médecine Ecole de sages-femmes d'angers René ROUCHY PRONOSTIC MATERNEL ET FŒTAL DES GROSSESSES COMPLIQUEES D UNE RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES

Plus en détail

De la maternité à M1 : gestion de la fièvre du moins d un mois

De la maternité à M1 : gestion de la fièvre du moins d un mois De la maternité à M1 : gestion de la fièvre du moins d un mois 12e JUPSO Dr Camille Runel-Belliard, pédiatre Etat des lieux Infections néonatales précoces Diminution de la transmission et de la mortalité

Plus en détail

Cerclage du col : techniques et indications. Cécile CHAU HOPITAL NORD MARSEILLE JOURNÉE D ACTUALITÉ EN GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE 09 Avril 2011

Cerclage du col : techniques et indications. Cécile CHAU HOPITAL NORD MARSEILLE JOURNÉE D ACTUALITÉ EN GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE 09 Avril 2011 Cerclage du col : techniques et indications Cécile CHAU HOPITAL NORD MARSEILLE JOURNÉE D ACTUALITÉ EN GYNÉCOLOGIE OBSTÉTRIQUE 09 Avril 2011 Absence de diminution du taux de prématurité spontanée incompétence

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) Fiche Grossesse Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) I. Généralités Dans cette fiche, certaines informations

Plus en détail

L analyse du RCF. Le test à l ocytocine Pas d indication à la réalisation d un test à l ocytocine en cas de RCIU (Accord professionnel).

L analyse du RCF. Le test à l ocytocine Pas d indication à la réalisation d un test à l ocytocine en cas de RCIU (Accord professionnel). RPC Le Retard de Croissance Intra-Uterin mercredi 11 décembre 2013 L analyse du RCF Le RCF conventionnel Importante variabilité inter-observateur RCF conventionnel reste un élément clé de la surveillance

Plus en détail

Mortalité Périnatale

Mortalité Périnatale Mortalité Périnatale Prof.Asso.Dr.Douangdao SOUKALOUN, M.D.,Ph.D. Chef de service de Pediatrie, Hopital Mahosot 1 Mort périnatale: Mortalité Périnatale Définition Age gestationnel > 28 semaines ou Poids

Plus en détail

Menace d accouchement prématuré

Menace d accouchement prématuré Commission obstétricale Menace d accouchement prématuré Révision des recommandations de 2007. Validation en commission le 13 avril 2011 Rédaction : Anne PAUMIER, responsable de la commission obstétricale

Plus en détail

Drépanocytose et grossesse. B. Haddad, F. Galacteros, Et toute l équipe de Créteil

Drépanocytose et grossesse. B. Haddad, F. Galacteros, Et toute l équipe de Créteil Drépanocytose et grossesse B. Haddad, F. Galacteros, Et toute l équipe de Créteil Hypothèse Anémie chronique + CVO Infarctus placentaire Altération de la nutrition fœtale RCIU MFIU Activation de l'endothélium

Plus en détail

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. )

ou pas. ( je crois que je suis enceinte fais la prise de sang. ) Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. ( je crois que je suis enceinte euh j en suis sûre s! J ai J fais la prise de sang. ) Docteur Jean Daniel GENNARO P R I A M Docteur j ai j de la fièvre! ou pas. FIEVRE

Plus en détail

Strepto test : Révolution ou illusion? Raphaële HONORAT 19 mars 2010

Strepto test : Révolution ou illusion? Raphaële HONORAT 19 mars 2010 Strepto test : Révolution ou illusion? Raphaële HONORAT raphonorat@hotmail.com 19 mars 2010 Plan 1. L infection néonatale à streptocoque B 2. Prophylaxie actuelle 3. Epidémiologie des infections materno-fœtales

Plus en détail

LES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE

LES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE Fixe : MGOP LES COMPLICATIONS DE LA GROSSESSE I/- Hemorragies génitales au cours de la grossesse. Très fréquentes (25% des grossesses) Conduite à tenir : o Evaluer l importance du saignement et la tolérance

Plus en détail

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010

La souffrance fœtale chronique. Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique Dr ABDOU ADA Manssour Clinique Salama, Moroni 07 Mai 2010 La souffrance fœtale chronique (S.F.C) de caractère progressif, survient au cours des deux derniers trimestres de

Plus en détail

TECHNIQUES DES PRELEVEMENTS FŒTAUX. Auteurs : Dr zeghal D. ; Pr F ZOUARI. Service «c» - Centre de maternité et de néonatalogie de tunis.

TECHNIQUES DES PRELEVEMENTS FŒTAUX. Auteurs : Dr zeghal D. ; Pr F ZOUARI. Service «c» - Centre de maternité et de néonatalogie de tunis. TECHNIQUES DES PRELEVEMENTS FŒTAUX Auteurs : Dr zeghal D. ; Pr F ZOUARI Service «c» - Centre de maternité et de néonatalogie de tunis. I- AMNIOCENTESE : Le prélèvement de liquide amniotique est la technique

Plus en détail

Antibiothérapie et rupture prématurée des membranes (RPM): Etat des lieux

Antibiothérapie et rupture prématurée des membranes (RPM): Etat des lieux Antibiothérapie et rupture prématurée des membranes (RPM): Etat des lieux Loïc Sentilhes, Guillaume Legendre, Pauline Jeanneteau, Sébastien Madzou, Florence Biquard, Philippe Gillard, Philippe Descamps

Plus en détail

La menace d'accouchement prématuré (MAP) à membranes intactes (2002)

La menace d'accouchement prématuré (MAP) à membranes intactes (2002) RECOMMANDATIONS pour la PRATIQUE CLINIQUE Le groupe de travail... La menace d'accouchement prématuré (MAP) à membranes intactes (2002) Introduction Diagnostic et pronostic de la MAP o par la clinique et

Plus en détail

Conduite à tenir en cas d avortements spontanés. Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF

Conduite à tenir en cas d avortements spontanés. Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF Conduite à tenir en cas d avortements spontanés Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF Avortement spontané O Synonymes : O fausse couche spontanée = FCS O Définition

Plus en détail

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre :

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Grossesses arrêtées Grossesses menacées Grossesses extra-utérines DIU d échographie Marina Merveille Pathologie 1 er trimestre de la Généralités grossesse

Plus en détail

Cas clinique 1. Que faites-vous?

Cas clinique 1. Que faites-vous? Cas clinique 1 Madame G., âgé de 32 ans, institutrice, et 3e pare. Actuellement au terme de 20 semaines d'aménorrhée, elle consulte pour une fièvre isolée dépassant 38 avec frissons depuis trois jours.

Plus en détail

L infection bactérienne précoce du nouveau-né

L infection bactérienne précoce du nouveau-né L infection bactérienne précoce du nouveau-né Definition L infection bactérienne précoce du nouveau-né = - infection par une bactérie pathogène - transmission materno-fœtale - révélation au cours des 1

Plus en détail

UE Grossesse 15/11/2010

UE Grossesse 15/11/2010 UE 2.2-1- Grossesse 1.1- Objectifs et Rappel des pré-requis 1.2- Modifications de l organisme maternel 13 1.3- Hygiène de vie de la grossesse 1.4- Notions de législation et grossesse 1.5- Suivi médical

Plus en détail

Commission obstétricale

Commission obstétricale Commission obstétricale Version du 10 janvier 2007 Rédaction : Dr L. DOGNON - Service de Gynécologie Obstétrique CH Le Mans ; Dr Fl. BIQUARD Service de Gynécologie Obstétrique CHU Angers ; Dr LYS Service

Plus en détail

COMPLICATIONS INFECTIEUSES DU DÉCLENCHEMENT DU TRAVAIL

COMPLICATIONS INFECTIEUSES DU DÉCLENCHEMENT DU TRAVAIL COMPLICATIONS INFECTIEUSES DU DÉCLENCHEMENT DU TRAVAIL Journée d échanges, réseau MATER 8 octobre 2015 Dr BARJAT Camille SARKIS CHU SAINT ETIENNE Déclenchement 1 Principales indications Grossesse prolongée

Plus en détail

La tocolyse dans les menaces d accouchement prématuré

La tocolyse dans les menaces d accouchement prématuré Avis d'expert No 41 Commission Assurance Qualité Prof. Dr Daniel Surbek La tocolyse dans les menaces d accouchement prématuré Auteurs: I. Hösli, C. Sperschneider, G. Drack, R. Zimmermann, D. Surbek, O.

Plus en détail

La Rhizarthrose. Définition. Examens Complementaires

La Rhizarthrose. Définition. Examens Complementaires La Rhizarthrose Définition La rhizarthrose ou arthrose de la base du pouce est une pathologie très fréquente, souvent bien tolérée, qui touche 20% des femmes. Elle correspond à l usure chronique du cartilage

Plus en détail

Varicelle et grossesse. Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010

Varicelle et grossesse. Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010 Varicelle et grossesse Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010 Epidémiologie, physiopathologie Maladie infectieuse fréquente et le plus souvent bénigne 90% de la population de plus de

Plus en détail

FOETOPATHIES INFECTIEUSES

FOETOPATHIES INFECTIEUSES FOETOPATHIES INFECTIEUSES SIGNES ECHOGRAPHIQUES S. Kessler DIU 2011/2012 INTRODUCTION Effets de la grossesse sur la maladie Effets de l agent infectieux sur la grossesse Conséquences éventuelles pour l

Plus en détail

Consultation anténatale

Consultation anténatale Consultation anténatale pyélocalicielle bilatérale Hyperechgénicité bilatérale Rein ectopique pyélocalicielle unilatérale Système double Petits reins hyperéchogènes Rein unique Reins en Fer à Cheval Kyste

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA PRÉMATURITÉ

ETAT DES LIEUX DE LA PRÉMATURITÉ SEMINAIRE PREMUP Vendredi 16 Mars 2012 ETAT DES LIEUX DE LA PRÉMATURITÉ 1 Pierre-Yves Ancel INSERM Unité 953 Unité de Recherche Epidémiologique en Santé Périnatale, Santé des Femmes et des Enfants PRÉMATURITÉ

Plus en détail

Syndrome Transfuseur-Transfus. Transfusé. Delabaere A, Gallot D Pôle GORH, CHU Clermont-Fd

Syndrome Transfuseur-Transfus. Transfusé. Delabaere A, Gallot D Pôle GORH, CHU Clermont-Fd Syndrome Transfuseur-Transfus Transfusé Delabaere A, Gallot D Pôle GORH, CHU Clermont-Fd EPIDEMIOLOGIE -10-15% des GG monochoriales - séquence oligoamnios-hydramnios - 80-100% de décès < 26SA EPIDEMIOLOGIE

Plus en détail

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats

Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats Hémovigilance et sécurité transfusionnelle : incidents, accidents immédiats La Transfusion en France 3 millions de produits sanguins transfusés chaque année À 500 000 receveurs 1,5 millions de donneurs

Plus en détail

Objectifs. Cystite 14/03/2011. Infections urinaires chez le sujet agé. Cystite Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite

Objectifs. Cystite 14/03/2011. Infections urinaires chez le sujet agé. Cystite Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite Infections urinaires chez le sujet agé Pyélonéphrite Prostatite Orchiépididymite LILLAZ J. (CCA UROLOGIE) Objectifs Infectieux urologie = Sujet simple dans la plupart des cas. A condition d être précis,

Plus en détail

Ostéoarthrite de hanche à Fusobacterium necrophorum dans les. Présentation atypique d un syndrome de Lemierre

Ostéoarthrite de hanche à Fusobacterium necrophorum dans les. Présentation atypique d un syndrome de Lemierre Ostéoarthrite de hanche à Fusobacterium necrophorum dans les suites d une angine Présentation atypique d un syndrome de Lemierre Définition/Epidémiologie Nécrobacillose = septicémie à Fusobacterium + Thrombose

Plus en détail

Défauts de progression du W

Défauts de progression du W «dus» difficulté «tokos» accouchement «dunamaï» puissance Défauts de progression du W Dystocie dynamique : anomalie des contractions Dystocie cervicale : arrêt de dilatation Dystocie mécanique 1 anomalies

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé Critères d indications de transfert

Plus en détail

2. Accouchement inopiné hors maternité. 3. Hémorragie des 2ième et 3ième trimestres. 4. Hémorragie post-partum. 5. Traumatisme chez la femmee enceinte

2. Accouchement inopiné hors maternité. 3. Hémorragie des 2ième et 3ième trimestres. 4. Hémorragie post-partum. 5. Traumatisme chez la femmee enceinte Urgences obstétricales extra-hos spitalière Recommandations Formalisée d Experts SFAR-SF FMU 2010 Dr B. CABRIT TA, SAMU 21 Neuf thèm mes traités 1. Recours au centre 15 pour motif obstétrical 2. Accouchement

Plus en détail

Pratiques de la sortie précoce en Maternité

Pratiques de la sortie précoce en Maternité Pratiques de la sortie précoce en Maternité Expérience du CHU de Nice MARIOLI Sandrine Pédiatre Maternité du CHU de Nice Définition de l HAS Sortie entre J0 et J2 inclus (J0 = jour de naissance) pour un

Plus en détail

DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE. Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique

DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE. Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique DREPANOCYTOSE ET GROSSESSE EN MARTINIQUE Jean-Luc VOLUMENIE Service de gynécologie-obstétrique CHU de Martinique MODALITES DU SUIVI Consultations alternées CID/obstétrique mensuelles pour les deux premiers

Plus en détail

DEPISTAGE PRENATAL NON INVASIF (DPNI) DES TRISOMIES 13,18,21

DEPISTAGE PRENATAL NON INVASIF (DPNI) DES TRISOMIES 13,18,21 Consentement Indications Grossesse Patiente DEPISTAGE PRENATAL NON INVASIF (DPNI) DES TRISOMIES 13,18,21 L a b o ratoire BIOXA - PO R T E D E PARIS 27, rue du Colonel Fabien 51100 REIMS 03.26.04.07.89-03.26.08.76.50

Plus en détail

Entretien du 4ème mois

Entretien du 4ème mois Décodage du vécu des ATCD gynéco-obstétricaux personnels et familiaux Entretien du 4ème mois CPAV Versailles 18 et 25 novembre 2006 Jean-Pierre BERNARD Ulrike METZGER Gynécologue-Obstétriciens Échographistes

Plus en détail

Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre

Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre Objectifs : Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge des hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre

Plus en détail

Anomalie de la contraction Inefficacité sur la dilatation

Anomalie de la contraction Inefficacité sur la dilatation Dystocie dynamique J Lansac CHU Tours 1 Définition Perturbation du fonctionnement du muscle utérin pendant le travail: Anomalie de la contraction Inefficacité sur la dilatation 8% des accouchements 2 Dystocie

Plus en détail

UE Accouchement

UE Accouchement UE 2.2-2- Accouchement 2.1- Le travail 2.2- La naissance 2.3- La délivrance 2.4- Le post-partum immédiat Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010 Diapo

Plus en détail

TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES. LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau

TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES. LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau TEST GÉNÉTIQUE NON INVASIF DE LA TRISOMIE 21 ET AUTRES ANEUPLOÏDIES FŒTALES 1 LABORATOIRE CERBA, Laboratoire du réseau QU EST-CE QU EST LA TRISOMIE 21? } Syndrome de Down } Maladie génétique } Maladie

Plus en détail

Complications pendant la grossesse

Complications pendant la grossesse Complications pendant la grossesse Grossesse extra-utérine Definition: Chaque grossesse ne se développant pas dans l utérus Formes: Grossesse tubaire Grossesse ovarienne Grossesse abdominale ou péritoneale

Plus en détail

Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien

Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien Lyon, le 11 Octobre 2007 SAMU 69 Journée de Traumatologie Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien O Dupuis MD, PhD Gynécologue Obstétricien Directeur Cellule Régionale des Transferts

Plus en détail

Détresse respiratoire du nouveau né

Détresse respiratoire du nouveau né Détresse respiratoire du nouveau né adaptation respiratoire : la loi de La Place V = r x P x α T Pour un même volume insufflé, si «r» est multiplié par 2 P est divisé par 2 pour insuffler un volume d'air

Plus en détail

Pathologies et environnement de la grossesse

Pathologies et environnement de la grossesse Pathologies de la grossesse, accouchement et post partum Pathologies et environnement de la grossesse > Des pathologies et des hospitalisations plus nombreuses chez les femmes aux âges extrêmes de la maternité.

Plus en détail

Epidémiologie et critères pour retenir le diagnostic d encéphalopathie néonatale

Epidémiologie et critères pour retenir le diagnostic d encéphalopathie néonatale Epidémiologie et critères pour retenir le diagnostic d encéphalopathie néonatale LUCIE BARETS INTERNE DE PÉDIATRIE CLERMONT-FERRAND Définitions Encéphalopathie néonatale (EN) : ensemble de perturbations

Plus en détail

Séquence 4 : Dépistage des aneuploïdies, gestes de Diagnostic Anténatal et de médecine fœtale

Séquence 4 : Dépistage des aneuploïdies, gestes de Diagnostic Anténatal et de médecine fœtale Séquence 4 : Dépistage des aneuploïdies, gestes de Diagnostic Anténatal et de médecine fœtale 14h-15h : Atelier n 3 Grossesse gemellaire et pathologie : Cas cliniques sur le dépistage de la trisomie 21

Plus en détail

UE Accouchement

UE Accouchement UE 2.2-2- Accouchement 2.1- Le travail 2.2- La naissance 2.3- La délivrance 24 2.4- Le post-partum p tum immédiat Patricia GHILARDI Sage femme cadre supérieur Ecole de sages femmes de Bordeaux 15/11/2010

Plus en détail

RECOMMANDATIONS SUR LE SUIVI GYNECOLOGIQUE PRISE EN CHARGE DES FROTTIS ANORMAUX ETAT DES LIEUX 11/12/14

RECOMMANDATIONS SUR LE SUIVI GYNECOLOGIQUE PRISE EN CHARGE DES FROTTIS ANORMAUX ETAT DES LIEUX 11/12/14 RECOMMANDATIONS SUR LE SUIVI GYNECOLOGIQUE PRISE EN CHARGE DES FROTTIS ANORMAUX ETAT DES LIEUX 11/12/14 Dr Carine DAVITIAN Hôpitaux de Beaujon et Bichat Claude- Bernard RAPPORT MORLAT 2013 Il est recommandé

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME

INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME INFECTIONS GENITALES CHEZ L HOMME P. MASSIP Janvier 2002 1 L ORCHI-EPIDIDYMITE L infection des testicules et/ou de l épididyme se rencontre à l occasion d une maladie sexuellement transmissible ou plus

Plus en détail

HTA GRAVIDIQUE ET PRE-ECLAMPSIE

HTA GRAVIDIQUE ET PRE-ECLAMPSIE HTA GRAVIDIQUE ET PRE-ECLAMPSIE HTA gravidique : PAS 140 mmhg et/ou PAD 90 mmhg Sans protéinurie Après 20 SA Pré-Eclampsie : HTA Gravidique avec protéinurie 300mg/24H Attention!!! si HTA découverte

Plus en détail

Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph

Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph Corentin Roose Interne Hôpital St Luc St Joseph Cas Clinique 1 Mme C, 78 ans, consulte aux urgences pour tableau de malaises récidivants,à l emporte pièce, sans prodromes, survenant en position assise

Plus en détail

AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine

AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine QCM test (DPC Utérus cicatriciel) AVAC= accouchement vaginal après césarienne TVBAC= tentative de voie basse sur utérus cicatriciel UC= utérus cicatriciel RU= rupture utérine 1) Concernant l épidémiologie

Plus en détail

Introduction : Spécificité d un prélèvement à visée diagnostique en contexte de gémellité par rapport au singleton: Choix de ponctionner 1 ou 2

Introduction : Spécificité d un prélèvement à visée diagnostique en contexte de gémellité par rapport au singleton: Choix de ponctionner 1 ou 2 Introduction : Spécificité d un prélèvement à visée diagnostique en contexte de gémellité par rapport au singleton: Choix de ponctionner 1 ou 2 conceptus Technique de réalisation Risque majoré de perte

Plus en détail

Journée du CNSF Mardi 10 juin Prescrire et interpréter chez l enfant : bilan bactériologique et PCT en SDN

Journée du CNSF Mardi 10 juin Prescrire et interpréter chez l enfant : bilan bactériologique et PCT en SDN Journée du CNSF Mardi 10 juin 2014 Prescrire et interpréter chez l enfant : bilan bactériologique et PCT en SDN Pascal BOILEAU Médecine et Réanimation Néonatales CHIPS-UVSQ Plan - INTRODUCTION Contexte

Plus en détail

Dysplasies et Cancer du col de l Utérus. Dépistage et Traitement

Dysplasies et Cancer du col de l Utérus. Dépistage et Traitement Dysplasies et Cancer du col de l Utérus Dépistage et Traitement JNI 2007 Professeur Patrice Mathevet Cancer du col utérin en France : en 2000 Incidence : 3 387 cas par an (7 ème position) Mortalité : 1

Plus en détail

Faq 1 - Le Retard de Croissance Intra Utérin : de quoi s'agit-il?

Faq 1 - Le Retard de Croissance Intra Utérin : de quoi s'agit-il? RCIU Objectifs : Expliquer les principaux facteurs de risque et les éléments de prévention du retard de croissance intra-utérin. Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et la prise en charge.

Plus en détail

INFECTIONS VAGINALES ET GROSSESSE

INFECTIONS VAGINALES ET GROSSESSE INFECTIONS VAGINALES ET GROSSESSE DIAGNOSTIC DIFFÉRENTIEL leucorrhée physiologique de la femme enceinte: Modifications vaginales PH plus acide Muqueuses violacées Augmentation la sécrétion vaginale et

Plus en détail

Une grossesse au large Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller

Une grossesse au large Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller Une grossesse au large... 05 Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller Cas de Me X. Patiente de 31 ans, G1P0 Grossesse spontanée suivie au CHBM

Plus en détail

EROSIONS ET ULCERATIONS MUQUEUSES CONDUITE A TENIR DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE. Pr Dereure MIB - ÉROSIONS ET ULCÉRATIONS MUQUEUSES

EROSIONS ET ULCERATIONS MUQUEUSES CONDUITE A TENIR DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE DIAGNOSTIC ETIOLOGIQUE. Pr Dereure MIB - ÉROSIONS ET ULCÉRATIONS MUQUEUSES MIB - ÉROSIONS ET ULCÉRATIONS MUQUEUSES EROSIONS ET ULCERATIONS MUQUEUSES CONDUITE A TENIR Question essentielle mais difficile! Erosion : perte de substance purement épithéliale Ulcération : perte de substance

Plus en détail