SOMMAIRE PRESENTATION DE LA DEMARCHE..2 DIAGNOSTIC GENERAL Evaluation du fonctionnement du centre social...7

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE PRESENTATION DE LA DEMARCHE..2 DIAGNOSTIC GENERAL...6. 1. Evaluation du fonctionnement du centre social...7"

Transcription

1 Projet social 1 er agrément

2 SOMMAIRE PRESENTATION DE LA DEMARCHE..2 DIAGNOSTIC GENERAL Evaluation du fonctionnement du centre social...7 Analyse historique...8 Analyse territoriale Analyse de la fréquentation Analyse des moyens et du management Analyse économique et financière Evaluation des activités...40 Pôle accueil, information et communication Point Accueil Information Communication Pôle vie sociale Animation collective famille Médiathèque Ludothèque Animation «ados» Accueil de Loisirs Sans Hébergement, Kid Club Accueils de Loisirs Périscolaires Valdériès Saussenac/ St Grégoire Relais Assistantes Maternelles Pôle emploi insertion Point Relais Emploi Formation Chantier d insertion Ingéniérie territoriale PROJET SOCIAL 2013/ Finalités du centre social Définission des missions Arbre d'objectifs Actions Cohérence des actions avec le second agrément animation globale Evalutation des fiches actions GLOSSAIRE ANNEXES Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 1

3 PRESENTATION DE LA DEMARCHE Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 2

4 Une consultation de proximité Une réflexion conduite de mai 2012 à février Concertation avec les maires du territoire afin de mieux appréhender la réalité de leur commune : son évolution économique et démographique, son tissu associatif, les différents projets en cours ou à venir, sa couverture ADSL et l accès public aux nouvelles technologies, et de questionner l intérêt du centre social pour leurs habitants-es et envisager les possibles projets communs. Un questionnaire spécifique a posé la trame de l entretien (cf annexe 1). Cette démarche va se poursuivre au fil des années afin de garder une relation de proximité avec les élus-es. Elle est menée par les membres du bureau et les salariés-es du centre social. 10 communes sondées L animation des commissions de travail fil conducteur du projet social et outil de consultation En 2011, le centre social a expérimenté un nouveau mode de participation des habitants-es, porteur d'animation globale, d'ingénierie sociale et de développement local. Pour chacun des pôles d activité, des commissions de travail sont mises en place. Elles ont pour but : d'analyser les besoins du territoire et de développer des actions. Elles sont composées d habitants-es, d élus-es et d associatifs. Leurs missions : déclinaison en actions des orientations du Conseil d'administration, suivi de la mise en place des actions, évaluation des actions : validation des outils d'évaluation, vérification de l'atteinte des objectifs, de l'atteinte des résultats en lien avec les conventionnements des partenaires financeurs, réajustement de la mise en œuvre des actions, capitalisation et synthèse des actions afin de rédiger les futurs contrats de projet. Ces commissions se réunissent tout au long du projet social et viennent confirmer les orientations, voire en définir de nouvelles. Il s agit d un outil de diagnostic permanent. Durant l écriture de ce nouveau projet social la commission a validé les fiches actions concernant les différents projets en cours de développement sur les deux territoires. En 2012, ces commissions se sont tenues à 3 reprises : mars, mai et décembre. De ces commissions découlent des groupes de travail plus restreints qui se réunissent plus régulièrement et ont pour objet de faire évoluer techniquement les projets. 36 personnes en réflexion. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 3

5 Des diagnostics affinés Les données INSEE de 2009 (dernières statistiques accessibles), complétées par des données de la MSA Midi Pyrénées Nord, de la CAF du Tarn et du Conseil Général du Tarn viennent étayer une présentation du territoire, en termes d évolution démographique, de situation familiale, sociale et professionnelle, de politique d habitat et de données économiques sur les ménages. De plus, un diagnostic sur le vieillissement du territoire a été mené fin 2010 et apporte un éclairage sur les besoins de cette population. Même s il n est évoqué que partiellement dans ce document, il a bien évidemment orienté les actions à mener et est déjà à l origine d une forte mobilisation des acteurs territoriaux. Les journées «portes ouvertes» : des consultations publiques 5 temps ont été organisés en 2012 : le 15 septembre à Valdériès dans les locaux du centre social, le lundi 17 septembre à Tanus sur le marché du village, le mercredi 19 septembre à Cagnac les Mines sur le marché du village, le samedi 22 septembre à Monestiés à la Médiathèque, le lundi 24 décembre à Mirandol sur le marché du village. Ces temps mis en place avec le soutien des associations et des élus-es locaux ont permis dans un premier temps de faire connaître à une plus large population les actions du centre social, mais aussi au travers d un questionnaire : d évaluer la connaissance du centre du social et de ses actions, d évaluer les besoins, les manques et de recueillir les propositions, d évaluer comment se crée le lien social dans la commune, quels sont les lieux de rencontre, d évaluer les évolutions marquantes de ces 5 dernières années sur la commune. (Questionnaire et analyse : cf annexes 2 et 3) Lors de la journée «portes ouvertes» à Valdériès, les parents ont été également conviés à une rencontre débat sur le thème suivant : «Bien vivre en Ségala, nos enfants, des citoyens en herbe, comment les accueils de loisirs peuvent-ils y contribuer? Quelles sont les attentes des familles?» Afin de faciliter l expression des parents un support de discussion a été créé. Plaquette Cf annexe 4. Analyse de la rencontre Cf annexe 5. Environ 200 personnes rencontrées Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 4

6 Elaboration des nouveaux contrats de projets sociaux Au cours de la période d octobre à décembre 2012, programmation de 4 réunions de travail afin d évaluation les axes des précédents projets et de définir les axes des nouveaux projets sociaux : mission animation de la vie sociale, mission de gestion de services au bénéfice de la population, mission d ingénierie sociale et de développement local, structuration du nouvel arbre d objectifs en prenant appui sur la nouvelle circulaire CNAF. Une cinquante de personnes présentes : les membres du bureau, les membres actifs de l association, les bénévoles, les professionnels-les des différents secteurs d activité, les usagers en lien avec les secteurs d activités, les partenaires. Une démarche rigoureuse étayée au fil de l eau L écriture d un nouveau projet social est une démarche qui se concrétise sur une période donnée. Ici, débutée en mai 2012 avec les premières rencontres auprès des élus-es, elle aboutit le jour de sa validation par le Conseil d Administration. Toutefois, la réflexion est nourrie au fil de l eau durant les 4 années du conventionnement. Tout élément permettant de faire progresser le positionnement du centre social est capté, analysé et traité au fur et à mesure. Il vient inévitablement étayer le diagnostic et les orientations le jour J. Et même si le temps de la réécriture du contrat est un temps privilégié d évaluation, d analyse et de repérage de données supplémentaires, la consultation permanente du public, des acteurs locaux reste une constituante essentielle des centres sociaux et le cœur de leur métier. Elaboration de la méthodologie combinant plusieurs approches complémentaires : consultation des usagers et enquête de satisfaction, prise en compte des différents diagnostics territoriaux, mise en place de commissions de travail, de comités de pilotage dans le cadre du RAM, du projet sur le vieillissement, des actions en direction du public bénéficiaire du RSA, permettant de consulter régulièrement les partenaires institutionnels, évaluation de chaque activité du centre social selon une grille d analyse, analyse historique, territoriale et économique du centre social, structuration cohérente des deux projets sociaux 1 er et 2 ème agrément, consultation et validation par le Conseil d Administration de l association en janvier Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 5

7 DIAGNOSTIC GENERAL Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 6

8 1. EVALUATION DU FONCTIONNEMENT DU CENTRE SOCIAL Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 7

9 ANALYSE HISTORIQUE Projets successifs Principales activités mises en place Ressources disponibles en fin de période Evolution du contexte Années ier contrat de projet Phase de démarrage caractérisée par : - une forte animation et mobilisation territoriale, - la recherche d'identité, - la mise en place de services et d'activités en direction des différents groupes de population. - CLSH (Kid Club) - Camps d ados - Chantier d insertion - Point Information Jeunesse - Repas à domicile - Ateliers socioculturels - Atelier mobylette pour les jeunes - Effectif salarié : 5 emplois - 3,5 ETP 10 CES (Chantier) - Budget 1995 : Création des communautés de communes : partage du territoire du centre social entre les deux Communautés du Ségala : Val81 et Ségala Carmausin. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 8

10 Projets successifs Principales activités mises en place Ressources disponibles en fin de période Evolution du contexte Années ième contrat de projet Phase de structuration caractérisée par : - l'acquisition d'une légitimité au niveau local, - la reconnaissance des institutions et des collectivités locales, - la création de locaux spécifiques renforçant l'identité du centre et son accessibilité pour le public, - un accroissement de compétences. - Bababoum (temps parents-enfants) - Chantier loisirs jeunes - Stages demandeurs d emploi - Point Relais Emploi Formation - Relais d Assistantes Maternelles (Ségala) - Point public en milieu rural - Formation en Ségala - Collectif de parrainage - Atelier informatique - Aménagement des nouveaux locaux - Nouveaux locaux du centre social - Effectif salarié : 8 emplois - 6 ETP 12 CES (Chantier) - Budget 1998 : Contrat espace 2000 et contrat de terroir : permettent des financements pour l investissement (nouveaux locaux en particulier). Contrat enfance du Ségala : permet la contractualisation avec les collectivités locales pour le RAM et le CLSH. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 9

11 Projets successifs Principales activités mises en place Ressources disponibles en fin de période Evolution du contexte Années ième contrat de projet caractérisé par : - le développement des actions engagées et de leur contractualisation avec les collectivités locales, - l'augmentation générale de l'activité et du nombre de salariés-es, - la diffusion des actions sur le Ségala, - une professionnalisation accrue garantissant le bon fonctionnement du centre, ayant pour conséquence une certaine institutionnalisation et une moindre participation des bénévoles. - RAP Jeunes - Leader II : extension PREF Ségala mise en place Points Infos Ségala réseau enfance jeunesse - Ludothèque - Actions en direction des familles - CLAE Saussenac/St Grégoire - Reprise CLAE Valdériès - Projet gérontologique - Création de locaux pour les jeunes et pour la médiathèque - Effectif salarié : 14 emplois + 2 mises à disposition - 10,5 ETP +1,5 ETP 12 CES (Chantier) - RTT à partir du 1 er janvier Budget 2001: Contrat temps libre Ségala : permet de contractualiser les actions en faveur de la jeunesse. Programme Leader 2 Ségala : permet l extension de services sur tout le Ségala et apporte des financements de fonctionnement importants. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 10

12 Projets successifs Principales activités mises en place Ressources disponibles en fin de période Evolution du contexte Années ième contrat de projet caractérisé par : - une réorganisation du management permettant une forte implication des bénévoles dans le pilotage du centre, - la mise en place de l animation collective en direction des familles, - la structuration du centre en deux pôles d intervention : Valdériès et Ségala, - la clarification des trois fonctions exercées : la gestion de services l animation sociale l ingénierie et le développement social. - Fête du centre social - Médiathèque dans les locaux du centre social - Accompagnement des projets de jeunes actions de prévention animation du CMJ et du CEL (Valdériès) - Antenne du CLIC - Edition du livret d accueil des bénévoles - Etude «frein à l emploi des femmes» - Animation programmes Equal et Leader+ - Animation collective famille - Antenne CLAE Rosières - Création de locaux pour le chantier d insertion : atelier et garage. - Effectif salarié : 17 emplois + 2 emplois Formation en Ségala + 1 emploi mis à disposition - 14,5 ETP + 3 ETP 14 CES (Chantier) - Mise en place de la nouvelle classification des emplois au 1 er janvier Budget 2004 : Mise en place de l association de préfiguration du Pays de l Albigeois et des bastides. Programmes de développement territorial Equal et Leader+ sur un territoire élargi (GREAVI Carmausin Ségala) : le centre social est co-animateur des programmes. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 11

13 Projets successifs Principales activités mises en place Ressources disponibles en fin de période Evolution du contexte Années ième contrat de projet caractérisé par : - une réorganisation du management en pôle : vie sociale, enfance jeunesse, emploi/insertion, - une meilleure visibilité du centre social sur le territoire : les lundis du centre social à Pampelonne, les mardis à Monestiés, les jeudis à Valence, les vendredis à Valdériès. - une transversalité des secteurs d activité : les «Temps Forts», un thème et une manifestation commune, - une politique active de participation : les «Rendezvous des bénévoles», - une approche intégrée : l égalité des chances entre les hommes et les femmes, - une ingénierie de projet : le second agrément. - 3 «Temps Forts» : carnaval (printemps), fête du centre social (été), fête de Noël (hiver) - Echanges européens jeunes - Production et diffusion d outils : Quiz de l égalité, «Temps mieux!», Kit à Ouvrir, Topo guide de l égalité «Les chemins vers l égalité» - Actions expérimentales : le Bureau du temps, Ségala info mômes. - Groupe de réflexion sur le bénévolat, méthode de promotion et d accueil, création et diffusion de l exposition «Bénévolat pourquoi pas vous?» - Mise en place de la Coordination des Actions Sociales sur le Ségala - mise en place de «la Pause» - «La petite Parenthèse» animation CLIC - «Les jardins d été» - Chantier d insertion «Elargissement des choix professionnels» - Charte graphique et signalétique du centre social - Renouvellement des véhicules : 4 fourgons + une remorque - Renouvellement régulier du parc informatique - Aménagement de l accueil - Aménagement de la salle d activités (coin cuisine) - Effectif salarié : 23 emplois : 17 ETP + 2 emplois (mis à disposition pour le Conseil Général 1.27 ETP) + 20 emplois aidés en CA et CAE (chantier permanent : 12 contrats et chantier temporaire : 8 contrats) + 1 emploi (Formation en Ségala 0.5ETP) Total des charges 2008 : Dissolution de l association du Ségala Carmausin et structuration du Pays de l Albigeois et des Bastides. Fin du programme européen Equal. Réorientation du programme Leader+ (perte des subventions de fonctionnement). Mise en place de la Maison Commune de l Emploi et de la Formation. Fusion de l ANPE et des ASSEDIC : Pôle Emploi. Intégration de trois nouvelles communes dans la Communauté de Communes du Ségala Carmausin (Ste Croix, Cagnac les Mines, Mailhoc). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 12

14 Projets successifs Années Principales activités mises en place sur le canton de Valdériès Principales activités mises en place sur le reste de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin Ressources disponibles en fin de période Evolution du contexte Contexte Global - Difficultés financières qui amènent la structure à effectuer des licenciements économiques et des réductions temporaires de temps de travail (3 personnes licenciées, un poste de développeur, un poste d accueil/ CLIC, un poste de coordinateur). Fin du programme Equal, fin des antennes de proximité CLIC. - Restructuration des fonctions et poste de travail dans le cadre d un DLA Organisation en 3 pôles. - Acquisition d un second agrément venant légitimer une intervention sur l ensemble de la 6 ième contrat de projet caractérisé par : - 3 «Temps Forts» : carnaval itinérant Valdériès 2010/ Le Garric 2011 / Rosières 2012 (printemps), fête du centre social (été), fête de Noël (hiver). - Dernier échange européen jeunes en 2010 programme jeunesse en action. - Mise en place de la journée «portes ouvertes» en septembre. - Ouverture d un Bababoum à Sérénac. - Ouverture d une permanence PREF à Trébas. 1er contrat de projet caractérisé par : - Développement des «Bons plans» et de la «Pause» à Monestiés et à Cagnac. - Elargissement des actions du PREF sur le territoire (ouverture à Cagnac, Mirandol, Trébas, Tanus) et du RAM à Cagnac. - Mise en place de journées «portes ouvertes itinérantes». - Réflexion sur la question du vieillissement, participation au collectif de soutien des aidants du Ségala Carmausin et coorganisation d actions d information. - Mise en place de Rendez-vous des aidants à Tanus. - Reprise de la gestion de l ALAE de Le Garric. - Véhicules : 2 fourgons consacrés au chantier d insertion. 3 fourgons 9 places (dont 1 mis à position par la CCSC et cofinancé par la CAF du Tarn, consacré aux actions petite enfance/ enfance/jeunesse et familles). - Renouvellement régulier du parc informatique. - Aménagement de la salle d activités afin de pouvoir recevoir de façon individuelle des personnes à mobilité réduite (acquisition d un poste informatique). - Effectif salariés-es: 24 personnes : 17,18 ETP + 12 emplois aidés en CA chantier d insertion + 1 emploi (Formation en Ségala 0.70 ETP) Total des charges 2012 : Réorganisation des services de l Etat DDCSPP DIRECCTE - Reforme territoriale des collectivités : projet de fusion de 2 communautés (Communauté de Communes du Ségala Carmausin et Communauté de Communes du Carmausin). - RGPP : suppression de la taxe professionnelle pour les collectivités. Mise en place de la CFE (contribution foncière des entreprises). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 13

15 Communauté de Communes du Ségala Carmausin. - Changement de dénomination afin d être représentatif de l ensemble du territoire "Centre Social du Ségala Tarnais" modification du CA en Nouvelle présidence en Mise en place de commissions de travail. - Mise en place d un nouveau plan de communication. - Mise en place d une navette permettant de véhiculer les enfants de leur village à l ALSH (mercredis et vacances). - Accompagnement à la création d un groupe parents. - Labellisation Relais de Services Publics. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 14

16 ANALYSE TERRITORIALE Le centre social possède un agrément CAF «Animation Globale» sur le canton de Valdériès qui se compose de 8 communes. Au fur et à mesure de son développement, le centre social a élargi son action au territoire du Ségala tarnais en fonction des besoins de la population. En 2009, le centre social a obtenu un second agrément CAF «Animation globale» sur la Communauté de Communes du Ségala Carmausin hors communes déjà conventionnées (Valdériès, St Jean de Marcel et Crespin). Ce second agrément soutenu par la Communauté de Communes du Ségala Carmausin a permis d asseoir les actions du Point Relais Emploi Formation et du Relais d Assistantes Maternelles, de développer des actions d animation globale auprès de la population et de légitimer la mission de développement social local sur ce territoire (cf contrat de projet second agrément). 1 - Territoire du Centre Social Au territoire du 2 ième agrément, se rajoutent en 2013, les communes de Villeneuve sur Vère et de Milhavet qui ont opté pour un rattachement à la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 15

17 2 - Données démographiques du territoire La population Evolution de la population - Canton de Valdéries Andouque Crespin Crespinet Saussenac Sérénac St Grégoire St Jean de Marcel Valdéries La population du canton de Valdériès est en évolution numérique. En 2013, elle compte individus. Globalement, elle a augmenté de 14,3 % entre 1999 et 2009 (le Tarn connaît une augmentation de 8,9 %). Cependant, alors qu il y avait eu une forte augmentation entre 1999 et 2004 (+ 429 individus) la tendance entre 2004 et 2009 est nettement moindre (+ 42 individus). Hormis la commune de Crespinet, toutes les autres connaissent une augmentation de la population. Le plus spectaculaire est la commune de Sérénac avec un taux de variation annuelle de la population entre 1999 et 2009 de + 4,2 %. Suit la commune de St Grégoire + 2,9 %, puis la commune de Saussenac avec un taux de + 1,9 %. Ces résultats s expliquent par l arrivée de populations nouvelles (essentiellement des familles) et pour les deux dernières communes (St Grégoire et Saussenac) par des naissances. Le nombre de naissances en 2010 avoisine 10 enfants pour chacune d elle. Ces communes proches d Albi bénéficient de la conjoncture immobilière du centre urbain (saturation et augmentation des prix de l immobilier). Le phénomène d installation de familles albigeoises n est plus à démontrer. Pour les communes citées, on constate une progression de l occupation des logements : le taux de résidences principales est de 83,5 % à 89, 8 %, le taux de logements vacants est très faible moins de 5 %. Le faible taux de résidences secondaires est en baisse. La proximité d Albi incite les populations à s installer définitivement. Sur la période, le canton récence 290 logements supplémentaires et le statut de propriétaire est de 78,3 % au lieu de 66,6 % pour le Tarn. Sur l axe routier Albi-Rodez, les communes de Valdériès et de St Jean de Marcel connaissent un phénomène identique mais de moindre ampleur (respectivement le taux de variation de la population est de 1,3 % et 0,6 %). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 16

18 Tranches d âges Crespin Andouque Crespinet Saussenac Sérénac St Grégoire St Jean de Marcel Valdéries 65 ans ans ans 0-14 ans Le nombre d habitants par commune est très variable allant de 122 individus à 859. Seules les communes de Crespinet, Saussenac et St Grégoire comptent plus de jeunes que de personnes de 65 ans et plus. Les communes de St Jean de Marcel et de Valdériès ont une proportion à peu prés similaire de jeunes et de + de 65 ans (environ 22 %). Globalement sur le canton, la population de moins de 20 ans représente 20,72 %, les 20/64 ans 58 % et les 65 ans et plus 21,30 %. Dans le Tarn, ces taux sont respectivement de 22,55 %, 55,75 %, 21,70 % donc à peu prés similaires. Les ménages Evolution des ménages et des naissances - Canton de Valdériès Nbre de ménages 2009 Nbre de ménages 1999 Nbre de naissances Nbre de naissances Andouque Crespin Crespinet Sérenac St Grégoire St Jean de Marcel Valdéries Saussenac Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 17

19 Hormis pour la commune de Crespin, le nombre de ménages est en évolution entre 1999 et La courbe des naissances présente une même tendance entre 2000/2006 et Nous posons la même analyse pour les communes de St Grégoire, Valdéries, Saussenac et Sérénac : afflux de populations nouvelles qui génère des naissances, encouragées par la mise en place de politiques locales d installation des familles. Evolution de la composition des familles Canton de Valdériès en % Tarn Canton 2009 Canton Aucun enfant 1 enfant 2 enfants 3 enfants 4 enfants et plus Dont familles monoparentales Les tendances significatives entre 1999 et 2009 sont : la baisse des familles de 3 et 4 enfants (le taux des familles avec 3 enfants s est divisé par 2, passant de 7,2 % à 3,7 %), une augmentation des familles de 1 enfant (le taux passe de 15,9 % à 22 %). Au regard de l augmentation des naissances, les modes de garde n ont pas évolué sur ce territoire. Nombre similaire d assistantes maternelles, une seule structure d accueil collective supplémentaire à Pampelonne (la Crèche du Ségala) qui ne peut bénéficier qu aux communes rattachées à la Communauté de Communes du Ségala Carmausin (Valdériès, St Jean de Marcel, Crespin). La commune de Sérénac est en pleine réflexion pour la création d une structure multi accueil. Si le nombre de familles monoparentales n a pratiquement pas augmenté (9,1 %, légèrement identique au Tarn 8 %), le phénomène récent est la présence des hommes (2 % au lieu de 0,5 %) dans cette Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 18

20 situation. Il sera donc important dans le cadre de l animation famille de repérer ces personnes et de motiver leur participation. Les personnes vieillissantes Taux des retraités-es des 15 à 64 ans en % ,9 12 Valdériès Saussenac 6,5 6,5 St Grégoire Sérénac 19 12,6 15 Crespin Crespinet St Jean de Marcel 12,5 Andouque Le taux de personnes retraitées augmente en moyenne 2 points entre 2009/1999. Il suit l évolution du Tarn 10,5 % (la moyenne du canton est de 10,9 %) Seules deux communes attirent assez de populations nouvelles pour inverser cette tendance St Grégoire, Sérénac (pour rappel Sérénac a un taux de variation de la population entre 1999 et 2009 de 4,2 %). Le phénomène de vieillissement de la population ne fait que s accroître. Associé à l arrivée de nouvelles populations, ils sont créateurs d emplois en terme de service à la personne et de mode de garde d enfants. En effet, la population vieillissante souhaite continuer à vivre sur son territoire. Le maintien à domicile est un droit qui doit être assuré. Cela suppose une offre de services adaptée, fiable, en nombre suffisant, pour répondre aux demandes. Ces besoins doivent être impérativement comblés pour continuer à assurer une qualité de vie en milieu rural. Le tableau suivant permet de mesurer la nécessité de ces services, pour le soutien à domicile de cette population. En effet, nous constatons que dans les communes les plus éloignées des pôles urbains, le taux de personnes vieillissantes s accroît et celles-ci sont de moins en moins autonomes. Crespin Andouque Crespinet Saussenac Sérénac St Grégoire St Jean de Marcel Valdériès + 64 ans Personnes bénéficiant de l APA % de la population de plus de 64 ans bénéficiant de l APA 31,03 % 21,70 % 4,17 % 18,64 % 12,40 % 19,05 % 14,44 % 10,40 % Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 19

21 Le centre social a effectué un diagnostic sur le vieillissement de la population des Communautés de Communes du Ségala Carmausin et Val81 afin de pouvoir mener des actions en ce sens. En effet ces deux communautés comptent respectivement 20 % et 22 % de personnes de plus de 70 ans. 3 - Données économiques Revenus fiscaux déclarés 2007 Revenu fiscal moyen 2009 Revenu fiscal moyen 2009 Revenu fiscal médian Crespin Andouque Crespinet Saussenac Sérénac St Grégoire St Jean de Marcel Valdériès / Tarn Revenu fiscal moyen déclaré Crespinet St Jean Crespin Andouque Saussenac Sérénac de Marcel St Grégoire Valdériès Entre 2007 et 2009, nous constatons une progression des revenus (entre 6 % et 10 %) pour toutes les communes du canton, sauf Crespin). Cela peut s expliquer par l arrivée de nouvelles populations de l Albigeois qui accèdent à la propriété. Cependant, la moyenne du canton ( ) est bien en dessous de la moyenne départementale ( ). Valdériès, Crespinet, Saussenac et St Grégoire se démarquent de cette tendance. Les trois premières communes avoisinent la moyenne tarnaise, la quatrième surpasse de On constate une grande disparité de niveau de vie entre les communes les plus rurales et celles proches des agglomérations. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 20

22 Crespinet voit le revenu moyen fiscal augmenter de 21 %. Ce fait ne peut s expliquer que par l arrivée de quelques ménages très aisés. En effet, la population est en baisse, le revenu médian est faible et le taux de chômage est élevé. Ces chiffres restent toutefois à tempérer, considérant qu ils datent de Nos réalités de terrain actuelles, certes partielles, dénotent tout de même une précarisation des ménages les plus en difficulté. Les situations de grandes précarités sont en augmentation et les interventions auprès des œuvres caritatives dans nos accompagnements de plus en plus fréquentes. L état de crise des 2 dernières années et la connaissance de statistiques 2011/2012 influeraient certainement sur les constats posés. 4 - Emploi 100% Secteurs d'activité % 60% 40% 20% Administration Commerce Construction Industrie Agriculture 0% Crespinet Saussenac St Grégoire Andouque Sérenac Crespin St Jean de Marcel Valdéries Le secteur agricole est très présent + de 60 % pour 6/8 communes. Seules les communes de St Grégoire et de Valdériès sont à un niveau de 40 %. Au total, 449 établissements sont répertoriés. 44 % des emplois sont non salariés pour 17,6 % dans le Tarn (2009). Cette situation correspond au secteur agricole et reste une source de fragilité économique. Le taux de chômage a évolué de 7 % entre 2010 et Les derniers chiffres du chômage diffusés à l échelle du canton sont de 2009 et donc peu exploitables. La commune de Crespinet comptait 14,9 % de chômeurs en Le pourcentage des femmes au chômage reste important par rapport à celui du Tarn (60,7 % pour 53,6 % chiffres 2009). L emploi de proximité est devenu rare. Déjà pourvus, très peu de postes se libèrent. La création d emploi est rare (- 50 % d offres collectées par Pôle emploi en 2012) et les demandeurs d emploi doivent nécessairement se déplacer sur les centres urbains. 229 demandeurs d emploi sont présents sur le canton en Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 21

23 5 - Déplacements La problématique du territoire reste le manque de transports en commun. Les déplacements en véhicule personnel vers les pôles d activité sont nombreux. L éloignement des centres urbains induit alors des frais supplémentaires souvent mal évalués par les familles. Lors du précédent contrat de projet, chez les familles à faibles revenus, se posait la question de la seconde voiture afin que les deux membres du couple puissent accéder à l emploi. Aujourd hui, se pose la question de l entretien de ce seul véhicule pour continuer à se rendre sur son lieu de travail ou pour accéder à l emploi. Le dispositif de covoiturage n a pas fait ces preuves en milieu rural, où les axes de déplacements sont très variés et les opportunités d un déplacement identique moins fréquentes. 6- Les allocataires CAF du Tarn et MSA Midi Pyrénées Nord Source INSEE Observatoire du Pays l Albigeois et des Bastides Certaines statistiques à notre disposition ne nous ont pas permis d isoler le canton de Valdériès. C est donc une présentation des 2 communautés qui est faite. L augmentation des allocataires CAF se constate dans la plupart des communautés de communes du Pays de l Albigeois et des Bastides (Communauté de Communes des Monts d Alban +10,62 %, Communauté de Communes de l Albigeois +8, 15 %, Communauté de Communes du Villefranchois +10,6 %, Communauté de Communes Val81 +9,5 %, Communauté de Communes du Ségala Carmausin +7,18 %). Allocataires CAF Val <871 >871 Bénéficiaires RSA Allocataires Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 22

24 Allocataires CAF CCSC <871 >871 Bénéficiaires RSA Allocataires Les chiffres relevés par la CAF du Tarn (régime général) sur le territoire du Canton de Valdériès dénombrent en 2011, 836 allocataires, couvrant au total une population de personnes, soit 65 % de la population du territoire. Les allocataires MSA Midi Pyrénées Nord sont 93 et couvrent 153 personnes soit 4,5 % de la population du territoire. Dans le Tarn la CAF couvre 43 % de la population. Sur les deux territoires les comparatifs entre 2007 et 2009 donnent à voir une augmentation des allocataires. Ceci s explique par l augmentation de familles avec enfants et par la mise en place du dispositif RSA. Les bénéficiaires du «RSA activité» sur le canton de Valdériès sont au nombre de 12, des salariés pauvres qui jusque là n étaient pas pris en charge par le dispositif RMI. Idem pour les bénéficiaires de l API (3 personnes). Cette modification des dispositifs entre 2009 et 2012 ne nous permet pas d analyser finement une augmentation de la précarité, puisque le curseur de la prise en compte du niveau de pauvreté (déclencheur d une solidarité nationale) a changé. On peut seulement afficher que le nombre de bénéficiaires du RSA sur le territoire a doublé et qu il s accompagne d une réelle fragilité économique et sociale. 11 allocataires de la MSA Midi Pyrénées Nord et 38 allocataires CAF perçoivent le RSA socle soit un pourcentage en dessous de celui du Tarn (soit 3,8 % des ménages du canton, pour le Tarn il s agit de 5,5 %). Les dispositifs de solidarité étant de plus en plus complexe, cette population est face à une incompréhension des démarches, des statuts dans lesquels elle est catégorisée, des aides et mesures activables pour résoudre ces problématiques. Aussi cette population est de moins en moins autonome face à ces nombreuses démarches. En résumé : La population du territoire augmente et ceci grâce à l arrivée de nouvelle population et aux naissances. Le territoire doit donc poursuivre une politique de développement de mode de garde et orienter des actions permettant aux hommes responsables d une famille monoparentale de trouver une écoute et un soutien. Le manque de moyens de déplacement reste un réel handicap alors que le milieu rural nécessite des déplacements permanents. Cependant, l arrivée de population ne suffit pas à enrayer le phénomène de vieillissement du territoire. Le centre social intensifiera donc ses actions d animation afin d accompagner les aidants naturels et la personne Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 23

25 aidée et de contribuer au soutien à domicile et à la rupture de l isolement avec l aide de nouveaux partenariats institutionnels (CARSAT...). Le phénomène de précarité n est pas supérieur à celui du département. De plus, le niveau de vie en moyenne augmente sur le territoire. Toutefois, la précarité se décline différemment dans les communes très rurales, où la population est plus isolée, les services moins denses, les dispositifs de soutien rares et où les propositions d emploi sont peu fréquentes. Le PREF et le chantier d insertion sont les rares dispositifs associatifs du territoire et gardent donc toute leur pertinence. 6 - L intervention du centre social sur le territoire L ensemble des activités s articule autour des besoins des familles. La dynamique sociale est liée à l animation omniprésente au cœur de l action. La présence de bénévoles renforce cette dimension de convivialité et de lien social. Les missions du centre social se situent à plusieurs niveaux : Ingénierie sociale : force de proposition, le centre social s est toujours positionné comme partenaire des collectivités locales, notamment pour l ingénierie et/ou la mise en œuvre d actions, de dispositifs : enfance-jeunesse, emploi-formation, accueil-vie sociale, insertion-développement Développement social et animation territoriale : en prolongement de l action d ingénierie, le centre social s est engagé aux côtés de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin et du Pays, dans la mise en œuvre de programmes de développement territorial. Mise en œuvre et gestion de services et d activités : par extension des actions mises en œuvre sur le canton de Valdériès. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 24

26 Les actions mises en place : Espace d accueil et d information (ouverture le matin du lundi au vendredi, l après-midi le mercredi et le vendredi, permanence téléphonique le mardi après-midi). Point Internet, services bureautiques Relais de Services Publics : Permanences de l assistante sociale de la Maison du Conseil Général de Carmaux Permanences de l assistante sociale de la MSA Nord Midi Pyrénées Permanences de la Mission Jeunes Permanences de la PMI- équipe mode de garde Permanence Permanences de -Cap Emploi Permanences de l UDAF Point information jeunesse ALAE Valdériès, Saussenac/St Grégoire ALSH Kid Club pour les 3/11 ans Mercredi, petites et grandes vacances. ALSH ADOS pour les 12/17 ans Accueil-Animation le vendredi de 17h à 19H, petites et grandes vacances. Chantier de jeunes, Soutien aux projets de jeunes, échanges européens Actions de prévention Animations en direction des familles Sorties familiales, conférences débats Animation "des jardins d été" Animation de la "Pause" Les bons plans Bourses solidarité vacances Temps forts itinérants Journée Portes Ouvertes Problématique du vieillissement Veille, diagnostic Repas à domicile Co-organisation de conférences/ débat dans le cadre du Collectif de soutien aux aidants du Ségala Animation des «Rendez-vous des aidants» Médiathèque et animations culturelles Espace multimédia, Bibliothèque, Ludothèque Animations culturelles : expositions, spectacles, stages, ateliers Chantier d insertion de personnes en difficulté «Elargissement des choix professionnels» : multiactivités : réhabilitation, entretien de sites, actions sur l environnement (déchetteries, sentiers de randonnées ), animation enfance/jeunesse, bureautique, accueil médiathèque. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 25

27 Permanences du Point Relais Emploi Formation et animations collectives : Mardis de l emploi. Animation de la Coordination des Actions Sociales sur le Ségala : Mission locale, MSA, Maison du Conseil Général de Carmaux, Pôle Emploi, PMI. Permanences et animations du RAM du Ségala (Bababoum et Relais) Articulation des actions 1 er et 2 ème agrément : Territoire 1er agrément Canton de Valdéries zone d'influence CCSC Territoire 2ème agrément Communauté de Communes du Ségala Carmausin Accueil - infos Chantier Accueil - infos ALAE Le Garric ALAE de Valdériès ALAE de Saussenac/Saint Grégoire Kid Club ALAE Rosières Kid Club Animation ADOS Animation Ados RAM RAM PREF PREF RDV des aidants Repas domicile Action Famille Médiathèque - Ludothèque Pôle accueil, information et communication Pôle vie sociale Pôle emploi insertion Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 26

28 ANALYSE DE LA FREQUENTATION Les données chiffrées sont obtenues à partir des éléments statistiques recueillis par chaque secteur d activité. En 2011, nous avons fait évoluer notre système de comptage. 1 - Evolution du nombre d usagers Nombre d usagers par an Nombre de contacts par an Nombre moyen d utilisateurs-trices par jour d ouverture Nombre moyen de contact par jour d ouverture Nombre de familles d adhérentes * 112* 178** 179** *chiffre obtenu en cumulant les fréquentations annuelles toutes activités confondues et réparties sur 270 jours d ouverture par an ** chiffre obtenu en cumulant les fréquentations annuelles toutes activités confondues divisées 240 jours d ouverture par an (5 jours* 48 semaines). 2 - Evolution de la fréquentation globale On constate une augmentation de l activité générale depuis 2010/11. Ceci est dû à la modification du mode de comptage (meilleur repérage des enfants qui sont présents sur les 4 ALAE - soit sur le repas de midi environ 200 enfants), mais aussi au développement des actions sur le territoire et au succès de l action «les bons plans». Ces chiffres restent en deçà de la réalité. Lors de nombreuses manifestations, il est difficile de comptabiliser précisément la participation des habitants-es. D une manière générale, le centre social reste un acteur important sur le canton. Les journées du mardi et du vendredi durant lesquelles sont associées actions du centre social et permanence des partenaires sont riches en présence humaine. Toutefois, il reste difficile de mobiliser un nombre conséquent d adhérents sur des manifestations culturelles et ateliers «fait maison» c'est-à-dire sans intervenant professionnel «reconnu». Il nous reste à trouver un rythme de programmation qui corresponde aux attentes des parents et qui ne soit pas vécu comme une sur-sollicitation. En 2012, les projets portés par les habitants-es émergent de nouveau et leur participation dans le cadre des commissions de travail, nous permet d envisager pour les années futures une participation de terrain plus importante et donc une mobilisation qui se fera par les habitants-es eux-mêmes. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 27

29 3- La notion d accueil Un questionnaire distribué aux usagers a permis de mieux appréhender la perception qu ont les utilisateurs, de l'accueil et du centre social (une cinquantaine de questionnaires retournés - annexes 2 et 3). Le public qui a répondu, est un public "famille" âgé de 36 à 45 ans dans sa grande majorité, qui habite sur le canton. Ce qui confirme le rôle d'équipement de proximité d'un centre social. Les actions les plus fréquentées sont la médiathèque, les accueils de loisirs et l action du PREF. Cela confirme l'importance du vecteur socio-culturel comme vecteur de mobilisation, de mixité et de lien social et l importance de la problématique emploi. Les spectacles sont très plébiscités, 73 %. La connaissance du centre social se fait avant tout par l information donnée par les professionnels-les. Les outils de communication fonctionnent bien (notamment la plaquette) ; ils sont clairs mais l'information passe avant tout par la rencontre et la relation humaine. 71,5 % sont très satisfaits de l accueil et 28,5 % satisfaits. Ils ont trouvé pour 27 %, des réponses à leurs questions, 23 % un lieu de lien social et 21 % des services pour articuler vie familiale et vie professionnelle. 73 % disent ne pas être disponibles aux horaires des animations ce qui nous demandera de nous repositionner sur la programmation. Plus de 60 % disent connaître la vie associative du centre social, mais aussi ne pas désirer y participer activement. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 28

30 ANALYSE DES MOYENS ET DU MANAGEMENT 1 - La participation des habitants-es La participation des habitants-es est une préoccupation permanente du centre social. Au travers des actions : qui cherchent à mobiliser les richesses du territoire et qui en privilégiant une approche participative, génèrent de l implication et de la proposition. A titre d exemple, un groupe de parents dans le cadre du dispositif REAAP s est constitué. Les parents ont élaboré la programmation de conférences et de temps d échanges sur le mode de l itinérance. Ils ont également organisé une journée à la mer, durant l été Autre exemple, un groupe d Assistantes Maternelles s est mobilisé afin de monter un spectacle pour les enfants. Au travers d une réflexion sur l implication bénévole : les commissions mises en place en 2011, permettent aux habitants-es de participer à l élaboration des actions. En groupes de travail plus spécifiques, ils peuvent approfondir les choses et être davantage dans une implication pratico-pratique et de terrain. L accueil et le renouvellement des bénévoles sont régulièrement au cœur des préoccupations : - Clarification des besoins de chaque secteur d'activité et création de fiches de poste. - Accueil du bénévole par une professionnelle et une bénévole «référents» - Diffusion des offres par le biais Tarn Bénévolat - Complémentarité bénévole et professionnel. Les professionnels-les s ouvrent à un contexte de co-présence et de co-animation. L action militante des habitants-es s inscrit en complémentarité des missions techniques assurées par les professionnels-les. La présence des bénévoles et leur action renforcent la portée du projet du centre social. 2 - La gouvernance Le 6 mars 2010, l'assemblée Générale extraordinaire du centre social a modifié les statuts de l'association, nommé un nouveau Conseil d'administration et renommé le centre social. Le Centre Social du Puy St Georges devient le Centre Social du Ségala Tarnais. 1. Trois niveaux d'interventions ont été définis : le Conseil d'administration et le Bureau : niveau politique, stratégique et décisionnel de l'association, la direction : niveau de mise en application des directives du Conseil d'administration, les coordinations par secteurs d'activités : niveau de cohérence et d opérationnalité. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 29

31 Le Conseil d'administration : il devient représentatif de l'ensemble du territoire se compose de 42 membres. Un premier collège de 17 membres représente la Communauté de Communes du Ségala Carmausin, les 5 communes du canton de Valdériès regroupées sur la Communauté de Communes de Val81 et les quatre institutions CAF, MSA Midi-Pyrénées Nord, DDCSPP, Conseil Général et un second collège, composé de 25 membres, représente la société civile. Durant l'année 2010, un plan de formation en direction des membres du Conseil d'administration a été élaboré. L'objectif des temps de rencontre était de permettre aux nouveaux membres de prendre connaissance de l'organisation du centre social, de ses actions mais aussi de son environnement socio-économique et de son implantation dans le réseau national des Centres sociaux de France. Le conseil d Administration se réunit au moins 3 fois dans l année. Le Bureau est composé de 15 membres. Il se réunit une fois par mois. Il est convié aux réunions techniques des salariés-es. Un membre au minimum participe au recrutement des salariés-es. Un membre au minimum effectue les entretiens annuels des salariés. Une attention particulière est portée à la communication interne qui se décline à plusieurs échelons : politique, stratégique et opérationnel. Les réunions stratégiques mensuelles avec chaque responsable d action donnent lieu à l écriture d une mensuelle d information donnant l état d avancement des activités et projets. Durant la réunion d équipe mensuelle où sont présents les coordinatrices de pôle et les responsables d action, la cohérence des projets est questionnée, l information est précisée, de nouveaux projets sont discutés, les questions d organisation interne de structure sont abordées. La note d information est alors complétée et transmise à tous les salariés-es et aux membres du bureau. Les réunions interpôles (4 fois/an) permettent de vérifier la cohérence du projet et de préparer les réunions des commissions de travail. 2. Un outil de participation des habitants-tes porteur d'animation globale, d'ingénierie sociale et de développement local : les commissions de travail Elles ont pour but : d'analyser les besoins du territoire et de développer des actions qui vont permettre au centre social de poursuivre sa mission d'ingénierie sociale et d'animation de la vie locale. 1/ Leurs missions déclinaison en actions des orientations du Conseil d'administration, suivi de la mise en place des actions, évaluation des actions : validation des outils d'évaluation, vérification de l'atteinte des objectifs, de l'atteinte des résultats en lien avec les conventionnements des partenaires financeurs, réajustement de la mise en œuvre des actions, capitalisation et synthèse des actions afin de rédiger les futurs contrats de projet. 2/ Leur composition Membres du Conseil Administration Habitants-es Responsables associatifs Partenaires experts invités selon le thème à traiter. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 30

32 3/ L'animation La commission est présidée par un membre du Conseil d'administration. La validation du travail de la commission est faite par le Bureau. Les commissions de travail ont débuté en février Elles se réunissent en fonction d'un rythme de travail qui leur est propre. Selon les besoins, elles ont donné lieu à la création de groupes techniques de travail qui se sont réunis plus régulièrement. Pour exemples : La commission accueil, information et communication, élabore un plan de communication qui doit permettre le repérage du centre social sur la totalité du territoire et la concrétisation d un centre social itinérant. La commission vie sociale a poursuivi le diagnostic vieillissement de la population. Elle s'oriente vers des projets de soutien aux aidants-es naturels-les dans le cadre d un collectif du Ségala Tarnais. La commission emploi insertion s oriente sur la question du bénévolat comme support à l insertion sociale et professionnelle. 3. Les comités de pilotages avec les partenaires Le Comité de pilotage RAM se réunit à mi-étape et pour la préparation du nouveau contrat. Les réunions de pilotage du PDI : temps de bilan annuel et intermédiaire chaque année. Dialogue de gestion avec le Conseil général, la DIRECCTE et Pôle emploi tous les ans pour définir les orientations du chantier d insertion. Le comité de pilotage du projet vieillissement constitué fin 2010 se réunit en fonction de l avancée du projet (environ 2 fois/an). Il restera à mettre en place sur le prochain projet social un comité de pilotage lors de l écriture du projet et de son évaluation. 3 - L équipe professionnelle 2009, Réduction de l équipe professionnelle En 2009, les financements européens qui jusqu'alors avaient permis l'équilibre financier de l'action du centre social sur l'ensemble du territoire s'achèvent. Alors que la Communauté de Communes Val81 s'est prononcée défavorablement et que les membres de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin n'ont pas encore statué sur la prise de compétence «action sociale», le centre social en mai 2009, lance une procédure de licenciement et de réduction de temps de travail de son personnel, 3 personnes sont licenciées (1,23 ETP), 3 personnes ont leur temps de travail réduit (0,45ETP). Une réorganisation est alors nécessaire pour palier à la perte de moyens humains. Dans un second temps, suite à la réduction de subventions dans le cadre du contrat enfance jeunesse, l'équipe d'animation est aussi concernée (réduction du temps de préparation, suppression des quinze minutes associées à l'ouverture et à la fermeture des accueils). Une personne refuse la réduction de travail proposée et demande un licenciement économique. Deux personnes acceptent des réductions de temps de travail. Pour tous-tes, le temps de travail est requalifié. En octobre 2009, la Communauté de Communes du Ségala Carmausin inclut administrativement dans ses statuts la prise de la compétence «action sociale». Son engagement auprès du centre social a permis à la CAF du Tarn de valider l'extension des actions du centre social sur l'ensemble du Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 31

33 territoire du Ségala Carmausin et de lui accorder un 2 ème agrément «animation globale» et une prestation financière supplémentaire. Cela permet aux salariés-es qui ont accepté la réduction de leur temps de travail de retrouver leur contrat initial restructuration et stabilisation : Aidée par un cabinet extérieur dans le cadre d'un dispositif local d'accompagnement (DLA), la structure organisationnelle du centre social a été repensée. 3 niveaux d'interventions ont été définis : le Conseil d'administration et le Bureau : niveau politique, stratégique et décisionnel de l'association, la direction : niveau de mise en application des directives du Conseil d'administration, les coordinations par secteurs d'activités : niveau de cohérence et d opérationnalité. Le centre social s'est restructuré en 3 pôles avec une notion de transversalité entre eux : le pôle accueil, information et communication, le pôle vie sociale, le pôle insertion et emploi. Ce travail a débouché sur : la définition de nouvelles fonctions et fiches de postes pour certaines salariées, une redéfinition des objectifs des temps de réunion et de coordination, l élaboration d un échéancier qui détermine les différents rythmes d'activité du centre social. 2012, un projet expérimental Une personne vient rejoindre l équipe. Embauchée en CDD à mi-temps, elle a en charge de développer à titre expérimental le projet des rendez-vous intergénérationnels itinérants dans le cadre du second agrément. Les deux premières années de ce 6 ième contrat de projet furent une période difficile pour l équipe professionnelle du centre social suppression de moyens humains (licenciements), vacance de missions, instabilité, perte de repères professionnels, défaut de reconnaissance mais également salariés-es qui n ont pas souhaité poursuivre leur contrat de travail (refus de renouvellement de CDD, démission, ruptures conventionnelles) Ce n est qu en 2011 que les salariés ont pu à nouveau se mobiliser sur de nouveaux projets. L équipe d animation des ALAE reste toutefois fragile. Ceci est dû à l utilisation de contrats aidés et à leur non pérennisation faute de financement, mais également à la nature de ces postes (temps partiel coupé matin/ midi/soir). Le renouvellement de personnel demande à l équipe permanente de s adapter et de former en permanence leurs collègues. En termes de qualification, il faut noter le bon niveau global de qualification des ressources humaines. 44 % du personnel ont un niveau de qualification égal ou supérieur à Bac +2, 26 % ont un niveau bac et 30 % du personnel ont un niveau inférieur au bac. Les profils sont variés : éducatrice spécialisée, éducatrice de jeunes enfants, animateurs-trices, psychologues du travail, sociologue, techniciens environnement, historienne, documentaliste, comptables, secrétaire Cette pluridisciplinarité permet de croiser les approches et de proposer des actions plus pertinentes. Du fait de cette variété, le centre social accueille chaque année, 2 à 4 stagiaires qui enrichissent l équipe professionnelle. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 32

34 Organigramme 2012, répartition entre le 1 er et 2 ème agrément. Secteurs Fonctions ETP ETP 1 ier ETP 2 ième Directrice 0,89 0,49 0,40 Administratif Responsable administratif et financier 0,70 0,40 0,30 Comptable 1,00 0,50 0,50 Pôle accueil information Coordinatrice accueil information 0,50 0,25 0,25 Agent d'accueil 1,02 0,58 0,44 Agent d'entretien 0,21 0,20 0,01 Coordinatrice Vie sociale 0,20 0,10 0,10 Pôle Vie sociale Animatrice RAM 1,00 0,37 0,63 Directrices ALSH/ALAE 2, ,27 Référents famille 1,10 1,10 Animateurs-trices , Animateurs-trices CEE 0,20 0,08 0,12 Coordinatrice emploi insertion 0,18 0,18 Pôle Emploi insertion Responsable chantier insertion 1,00 1,00 Encadrant technique 1,00 1,00 Conseillères emploi insertion 1,27 0,67 0,60 Total ETP 17,18 10,54 6, L organisation et la communication interne La diversité des activités et l implication croisée des permanents et des bénévoles a toujours rendu l organisation interne du centre social complexe. Toutefois, l obtention d un second agrément et l identification des 2 territoires a apporté des moyens supplémentaires pour définir et développer deux projets distincts mais cohérents. Aussi les prochains projets sociaux devraient permettre d affiner le fonctionnement. Aujourd hui les permanents-es sont regroupés-es sur trois pôles : le pole accueil/ communication regroupant : l accueil/ l information, le portage de repas à domicile, la communication, le pôle vie sociale regroupant l animation famille, la médiathèque/ludothèque, l animation jeunes, l animation enfance Kid Club, les ALAE et le RAM, le pôle emploi/formation regroupant le PREF et le Chantier d insertion. La liaison et la mise en cohérence des actions 1 ier et 2 ième agrément se réalisent au niveau du pilotage et des coordinations de pôles. Grâce aux «Temps Forts» (Carnaval, «Portes ouvertes», Semaine de Noël) nous travaillons dans une dimension transversale. Formation en Ségala, organisme de formation partenaire privilégié du centre social, participe aux réunions d équipe mensuelles du centre social et s associe aux temps forts. Cet organisme a repris et développé les actions «égalité des chances entre les femmes et les hommes» produites dans le Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 33

35 cadre du programme européen «Equal» qui a pris fin en Aujourd hui, suite à la non reconduction de deux conventionnements (prestations Pôle emploi et Conseil Régional), sa capacité de fonctionnement est remise en cause. 5- La formation Structure d éducation populaire, le centre social a toujours porté une attention particulière à la formation et à la qualification des acteurs, que ce soit des professionnels-les, des bénévoles ou des habitants-es. En terme de formation continue, le centre social propose chaque année un plan de formation à ses salariés-es et bénévoles. Ces formations permettent soit de développer des compétences collectives et de réorganiser les secteurs d activité, soit de confirmer des compétences individuelles suite à l évolution des postes de travail. Depuis 2011, le nombre d heures effectuées est comptabilisé. En 2011, 679 heures de formation ont été réalisées et en 2012 : 629 heures. Quelques formations phares de la période : accompagnement DLA en ressources humaines, accompagnement à la définition d un nouveau plan de communication, formation à la prise en main de nouveaux logiciels (gestion des accueils de loisirs et gestion des contacts), formation convention collective et gestion de la paie, formation de management et animation de réunion Chaque année des formations PCS 1(premiers secours) sont réalisées. Toutes les personnes embauchées en contrat aidé par l Etat sont formées durant leur temps de travail (BAFA, formations courtes ). Par ailleurs, le centre social tente du mieux que possible de poursuivre une construction intellectuelle en participant à des colloques. Ces temps de réflexion communs permettent de redynamiser les équipes, de leur apporter des ressources supplémentaires et de leur permettre d évoluer dans leur positionnement professionnel. Les bénévoles sont conviés à ces temps de réflexion : colloques animés par le réseau des centres sociaux de Midi Pyrénées, la réforme des collectivités locales et ses impacts pour les centres sociaux - Georges GONTCHAROFF, La participation des habitants au cœur des actions des centres sociaux - Jean-Pierre WROMS colloque organisé par l université de l éducation populaire à Gaillac, colloque européen «traverser les âges de la vie : nouveau regards, nouvelles réponses» organisé par la Maison de l Amitié à Albi. 6 - Les équipements et les locaux Le centre social s est progressivement doté de moyens en matériel et équipement nécessaires aux activités. Il dispose de 500 m2 de locaux, mais cette surface devient insuffisante et impose de plus en plus aux professionnels-les de partager un même espace de travail. L utilisation maximale des locaux a été atteinte. Dans la mesure du possible, les équipements sont renouvelés au terme de la période d amortissement de manière à maintenir un niveau correct d équipement (bureautique, informatique, Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 34

36 mobilier, matériel pédagogique, matériel du chantier, véhicules...). Toutefois, sur cette dernière période aucun amortissement lourd n a été réalisé. La mise en réseau des différents ordinateurs et l évolution des techniques ont complexifié la maintenance informatique et nous faisons appel à un professionnel, les bénévoles ne pouvant plus assurer cette tâche. Chaque secteur d activité est équipé et autonome dans ses tâches de secrétariat. En ce qui concerne les locaux, le centre social bénéficie de : Locaux loués à la commune de Valdériès depuis Les locaux sont toutefois trop exigus pour accueillir l ensemble des activités et d autres locaux municipaux sont utilisés notamment par les centres de loisirs. Locaux loués aux communes dans le cadre des accueils de loisirs (Le Garric, Rosières et Valdériès). Locaux mis à disposition par les autres communes où s exercent les activités : PREF, RAM Ce sont généralement des locaux polyvalents que la collectivité et/ou le centre social équipent et aménagent progressivement. 7 - La communication externe Suite à la restructuration du centre social, un pôle accueil, information et communication a été créé. Un poste à 0,20 ETP conforte cette mission et permet de mieux l organiser. De plus, suite à l élargissement de son territoire d action à 33 communes (8 communes à l origine), le centre social a réfléchi à l élaboration d un nouveau plan de communication qui permet une visibilité sur l ensemble du territoire. Accompagné lors d une formation par une professionnelle, il est apparu que la création d un visuel fort du centre social était primordiale pour répondre aux contraintes d un territoire rural vaste. Afin d affirmer la proximité, plusieurs outils sont en cours de réalisation ou ont été réalisés : événementiel, journées «portes ouvertes itinérantes», véhicule portant l identité du centre social (sa dynamique et ses valeurs) au plus près des communes. Ce projet de centre social itinérant devrait pouvoir se concrétiser dans les années à venir. agenda des actions ciblé en fonction des territoires, réalisation d une exposition présentant le centre social et facile à transporter, lien sur les sites Internet de certaines communes permettant d accéder directement au site Internet du centre social : www. cs-segalatarnais.org, articles sur les bulletins municipaux, page action sociale sur la publication de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin «Ségala Perspectives». Les autres outils toujours utilisés sont : la charte graphique du centre social, la plaquette généraliste du centre social, le site WEB (http//www.puysaintgeorges.centresocial.org), un agenda trimestriel présentant toutes les actions est édité et également mis en ligne, une mail liste permet de diffuser toute notre programmation, les articles dans la presse locale et dans les bulletins municipaux sont largement diffusés pour nous accompagner dans la mobilisation du public (une cinquantaine d articles parus dans la presse en 2007). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 35

37 ANALYSE ECONOMIQUE ET FINANCIERE 1 Evolution budgétaire Evolution des charges et des produits global CS Charges Produits A la lecture de ce diagramme, on constate des baisses de budget en 2010 et 2011 qui reflètent les difficultés financières de l année 2009 dues à l arrêt des financements FSE du programme Equal (licenciement d une partie du personnel en cours d année). Après deux années de stabilisation et de réorganisation de la structure, 2012 a été une année de reprise avec un développement essentiellement au travers du second agrément. Des éléments clés : 2009, participation financière de la Communauté de Communes Val81 et Communauté de Communes du Ségala Carmausin pour les communes du Canton de Valdériès et celles du Ségala Carmausin. 2010, plus forte participation de la Communauté de Communes Val81 pour les actions du PREF. 2011, attribution d une subvention de l Etat dans le cadre du RSP. En 2011, subvention MSA Midi Pyrénées Nord dans le cadre du développement d actions sur le vieillissement et les aidants. En 2012, cofinancement du projet rendez-vous itinérants intergénérationnels par le Conseil Général, le REAAP et la Fondation de France. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 36

38 2 Evolution des charges de structure Part des charges de structure sur l'ensemble des charges 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Charges structure Charges Après une réduction des charges de structure en 2009 et 2010, elles ont légèrement augmenté les deux années suivantes pour se stabiliser à 20 %, niveau plafond exigé par certains partenaires financeurs. Toutefois, cela demande une gestion drastique des dépenses, sachant qu au fur et à mesure, on assiste à une lourdeur administrative dans la gestion des dossiers (multiplication des tâches administratives de conventionnements, bilans, demandes de financement, contrôles ) et que l augmentation des salaires est au minimum de 0,5 % par année (convention collective). 3 Evolution des charges de personnel Part des salaires sur les charges totales 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 30% 12% 33% 5% 30% 6% 29% 6% 13% 17% 15% 15% 43% 46% 51% 49% Personnel permanent Personnel insertion Personnel temporaire Autres charges Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 37

39 Les charges de personnel représentent 71 % des charges totales. Il faut savoir que tout nouveau contrat de travail depuis 2008 ne bénéficie plus de l exonération de cotisations sociales Zone Rurale de Revitalisation. Les charges de personnel permanent ont augmenté du fait de la pérennisation de postes temporaires (CEE, CDD, CAE enfance jeunesse). Les charges de personnel en insertion (chantier d insertion) varient en fonction du niveau d absentéisme de ce public. Toutefois, cela n a pas d incidence sur le nombre d encadrants de terrain. 4 Evolution des sources de financement Evolution des financem ents (répartition) % 26% 16% 16% 13% % 29% 18% 13% 13% % 27% 15% 15% 15% % 21% 15% 17% 21% 0% 20% 40% 60% 80% 100% 120% autofinancement collectivités territoriales CAF - MSA Aides à l'emploi Etat, CG, Europe et divers Au cours de la période, la part de financement des collectivités locales a augmenté progressivement. Ceci grâce au soutien de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin et en moindre importance de la Communauté de Communes Val81, qui financent l animation globale par le biais du 1 er et 2 ème agrément. Cette participation financière a été progressive et en fonction des besoins du centre social pour se stabiliser en 2011 au plafond fixé. L apport du FSE s est fortement réduit avec l arrêt du programme Equal et se réduit depuis 2009 aux seules actions PREF et chantier d insertion. La part de financements autonomes (participations des usagers, travaux du chantier d insertion) reste constante. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 38

40 5- Evolution de l animation globale 1 er agrément Evolution des charges et des produits Structure 1er agrém ent , , , , ,00 0, Charges Produits Le différentiel charges/produits représente les charges de structure affectées aux actions. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 39

41 2. EVALUATION DES ACTIVITES Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 40

42 Pôle accueil, information et communication Ses missions - Accueillir et être à l écoute des habitants-es. - Faciliter l accès à l information générale sur le territoire. - Développer la communication externe en direction des habitants-es, des partenaires, des collectivités locales. - Développer la communication interne. - Travailler en transversalité avec les 2 autres pôles. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 41

43 POINT ACCUEIL INFORMATION COMMUNICATION 1 - Historique 1993 : Accueil du public au centre social : Conventionnement Point Information Jeunesse : Conventionnement Point public en milieu rural. Mise en place du service de portage de repas à domicile : Aménagement d un espace spécifique d accueil et d information : Structuration du Point Information et Services en 3 secteurs : information, aide aux démarches, services de proximité : Dans le cadre de Leader II, le «Point Information Services» devient le «Point Accueil Information Services» et se structure en 4 secteurs : accueil centre social, point information, aide aux démarches, pôle services : Conventionnement pôle de proximité du CLIC Gérontologique Accord âge : Réorganisation et redéfinition de la fonction accueil en lien avec le projet familles : Agrément Point Information Familles (PIF). Habilitation pour dispenser le Certificat d Aptitude à La recherche d Informations Fiables sur Internet (CALIF). Ré-aménagement des locaux visant à améliorer les conditions d accueil du public et à favoriser la mixité sociale (réflexion en 2005) : Mise en place de «la Petite Parenthèse», le rendez-vous bonne humeur des retraités. Participation aux «Jardins d été» en liaison avec la médiathèque : Participation à la réflexion départementale sur la mise en place des relais Information Jeunesse. Redéfinition du fonctionnement du service de repas à domicile. Développement mis en œuvre depuis : Développement de l espace d accueil comme vitrine du centre social afin de valoriser les ressources locales, transmettre de l information, valoriser un projet du centre social ou de partenaires. Il devient aussi un lieu «multifonctions» : accueil d expositions en lien avec la médiathèque, temps d animation. Réduction de personnel en juillet qui entraîne une diminution des horaires d ouverture (fermeture le lundi et jeudi après-midi et mise en place d un accueil téléphonique le mardi après-midi) et la fin des permanences impôts sur le canton. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 42

44 2010 : Restructuration du service avec la création d un pôle «Accueil, Information et Communication» et création d un quart de poste dédié à la communication. L accueil poursuit son développement comme lieu multifonctions : espace d information, espace d animation, espace d attente lors des permanences des partenaires, espace d exposition. Développement de la fonction relais d informations locales. Les antennes de proximité CLIC sont supprimées, l Association Accord âge gestionnaire du CLIC est dissoute. Le coordonnateur CLIC du territoire est intégré au Conseil Général et rejoint leurs locaux à Albi. De nouvelles missions lui sont dévolues : Conventionnement Relais de Services Publics et développement des accueils de partenaires (Cap Emploi, PMI, UDAF, CAF, MSA Midi-Pyrénées Nord, IJ, ADIL81, Mission Jeunes du Tarn Nord, Pôle emploi, CPAM). Forte progression du service de portage de repas à domicile (le service a pratiquement doublé en 3 ans). Cette augmentation témoigne du vieillissement de la population sur ce territoire et de son maintien à domicile : Suite à la disparition du BIJ d Albi, participation au nouveau réseau Information Jeunesse du Tarn. Modernisation des outils de gestion de services : achat d un logiciel informatique de gestion des inscriptions pour les Accueils de Loisirs et d un logiciel de gestion des contacts afin d améliorer l information auprès des habitants-es (subventions exceptionnelles CAF). Accueil d expositions en lien avec la médiathèque : «La passion du cirque» en mars, Sénégal Art- artistes peintres en mai, «Mon jardin du monde» en octobre et novembre. Développement de la documentation locale Loisirs et tables thématiques suivant les saisons : sports d hiver en janvier-février, loisirs et découvertes locales (musées, lieux à visiter, activités de pleine nature ) en mai-juin-juillet, les associations locales et les activités à l année en septembre-octobre. Une très forte augmentation de la demande en documentation loisirs a incité à comptabiliser les documents afin d être au plus près des demandes et d évaluer ce service (657 documents pris en 2012). Mise à disposition de la documentation des partenaires du RSP. Amélioration de l accueil des familles : L accueil se délocalise sur les antennes des ALAE (Le Garric, Saussenac, Rosières). En septembre, l agent d accueil participe aux soirées d inscriptions des ALAE, allant ainsi au plus près des familles et apportant une information plus généraliste sur le centre social. L agent d accueil participe aux «Portes Ouvertes» du centre social et soutient les directrices d accueils de loisirs pour la gestion des inscriptions. 2 Description de l activité Objectifs Accueillir, être à l écoute, informer, accompagner, orienter les habitants-es dans leurs démarches. Faciliter l accueil et l insertion de nouvelles populations. Apporter des services de proximité, faciliter la vie des familles en milieu rural. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 43

45 Favoriser l autonomie des personnes dans leur recherche d informations et démarches quotidiennes. Mise en œuvre L accueil, Relais de Services Publics Diffusion d informations des partenaires signataires. Accompagnement à certaines démarches administratives. Accès Internet. Accueil des techniciens-nes partenaires (assistantes sociales de la Maison du Conseil Général de Carmaux et de la MSA Midi Pyrénées Nord, Mission Jeunes du Tarn Nord, PMI - équipe mode de garde, Cap Emploi et UDAF). Coordination des jours de permanences des partenaires sur le territoire (même jour, même lieu pour le PREF, le RAM, les assistantes sociales et la Mission Jeunes du Tarn Nord). L accueil, relais d informations et vitrine du centre social Information sur l ensemble des activités du centre social et des services. Accès et accompagnement à l information généraliste. Alimentation en documentation des lieux de permanences du PREF et des Rendezvous itinérants. Relais d information locale. Point Information Jeunesse et Point Info Famille. Accueil des habitants-es et des partenaires : lieu convivial, espace de rencontre et de discussion. L accueil, gestionnaire de services Portage de repas à domicile. Inscriptions aux activités du centre social : Accueils de Loisirs Enfants et Ados, sorties spectacles, ateliers, sorties, vente des tickets cinéma Mise à disposition de matériel bureautique et informatique : point fax, photocopie, relieuse de documents, massicot. Un service communication Création et diffusion de supports de communication pour le centre social : agenda bi mensuel, programme enfance-jeunesse, affiches et tracts, journal d informations, plaquettes des actions Rédaction d articles sur le centre social pour les journaux de presse locale, les bulletins municipaux et bulletins de la Communautés de Communes du Ségala Tarnais. Envoi d un courriel d infos mensuel aux habitants-es et partenaires. Mise à jour et valorisation du site Internet du centre social. Type de public concerné Tout public, usagers, partenaires, bénévoles Fonctions assurées auprès du public Accueil des familles et des personnes. Information, aide, conseil, orientation ciblée et accompagnée vers les services ou interlocuteurs spécialisés compétents pour toutes démarches de la vie quotidienne. Gestion de services. Lien vers les autres services et activités du centre social. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 44

46 Zone géographique d intervention Canton de Valdériès, communes de Rosières et Le Garric. Pour les repas à domicile, une partie du canton de Valence. Territoire de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. Partenaires associés Institutions signataires du RSP (CAF du Tarn, MSA Midi Pyrénées Nord, CPAM, Pôle Emploi, Mission Jeunes du Tarn Nord, Maison de Conseil Général de Carmaux, ADIL 81, UDAF et Réseau Information Jeunesse) Communes du secteur Communautés de communes du secteur Associations locales Familles rurales de Valence MARPA Le Ségali ESAT Le Cérou Offices de tourisme du territoire SIVOM de Monestiés SIVOM de Pampelonne (médiathèque) 3 Réalisations sur les 2 territoires Critères Nombre de demandes traitées Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Repas à domicile - Bénéficiaires Repas servis RSP Nos partenaires : UDAF, AS du Conseil Général/MSA Midi-Pyrénées Nord, Mission Jeunes du Tarn Nord, CAP emploi, PMI Nombre de permanences Nombre de personnes suivies Nombre de rendez-vous Moyens mis en œuvre Personnel Une secrétaire/agent d accueil 1 ETP. L accueil est ouvert 24 heures par semaine plus 4 heures d accueil téléphonique. Une coordinatrice du pôle 0.2 ETP et chargée de communication 0,30ETP. Locaux spécifiques Un espace accueil/information - un bureau de permanence. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 45

47 5 - Eléments les plus caractéristiques de l'évolution de l'activité L'accueil constitue le premier contact avec l'usager et la professionnelle se doit d'être disponible, à l'écoute afin de favoriser l'expression de la demande. Lors de ce premier échange l'usager doit pouvoir repérer les services et les animations du centre social qui pourraient l'intéresser. Afin d éviter le cloisonnement de services, l espace d accueil s est structuré comme un espace «multifonctions» et a été aménagé de telle manière qu il est la vitrine du centre social. Il est une passerelle vers les autres services : signalétiques des différents services, épuration de l affichage pour plus de lisibilité, création du panneau «Revue de presse», du panneau «Les Bons Plans du centre social», mise à disposition et affichage des supports de communication du centre social, accueil d exposition en lien avec la médiathèque, diaporama des séjours enfance-jeunesse, photos du chantier d insertion, accueil d animations (La Pause, lors des permanences des assistantes sociales) Le point information reste lié à l espace accueil mais il s est adapté et s est étendu dans l ensemble des locaux du centre social. Différents espaces sont organisés pour recevoir la documentation : loisirs et santé dans l espace d accueil, documentation culturelle à la médiathèque, documentation emploi-formation dans l espace multimédia où se déroulent notamment «Les mardis de l emploi». Localement, les associations et les structures ont repéré le centre social comme un relais d information et transmettent spontanément leurs supports d informations. Le Point Information est centre de ressources pour les professionnels-les du centre social qui y trouvent une information précise et actualisée à transmettre à leur public. Le conventionnement du Relais de Services Publics a permis la reconnaissance du travail déjà effectué sur le terrain dans le cadre de nombreux dispositifs (PIJ, PIF, PREF, coordination des acteurs sociaux du territoire, accompagnement aux démarches). Il apporte des financements supplémentaires durant 3 années. Mais surtout, il réaffirme un partenariat fort entre la Communauté de Communes du Ségala Carmausin et le centre social à qui cette mission a été déléguée. Le Relais de Services Publics permet de mailler un peu plus le territoire : Pampelonne, Tanus, Valence, Monestiés, Mirandol Bourgnounac, Cagnac Les Mines (lieux de permanences, d accueil du public et de mise à disposition de l information). En fonction de la demande, l agent d accueil la traite en direct, oriente vers un-e professionnel-le du centre social plus spécialisé-e ou vers la permanence d un partenaire (assistante sociale, UDAF ). Suite à la disparition des antennes de proximité CLIC, le centre social a activé de nouveaux partenariats afin de pouvoir continuer à aborder les questions du vieillissement (problématique développée dans le cadre de l ingénierie du second contrat social sur le Ségala Carmausin). L accueil est un outil de veille qui contribue à l évolution des services du centre social. Ayant repéré la difficulté des familles à se déplacer ou à venir durant les horaires d ouverture du centre social, l agent d accueil se déplace dans les autres communes pour des démarches spécifiques (inscriptions aux Accueils de Loisirs en septembre). Elle est en mesure de repérer les besoins des habitants-es et leur capacité à proposer de nouvelles implications. De même le service de repas à domicile a contribué au «diagnostic vieillissement» et a montré le besoin en services de soutien à domicile sur le territoire. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 46

48 Pôle vie sociale Ses missions - Répondre aux évolutions du territoire - Développer des actions en réponse aux besoins sociaux, éducatifs, culturels Développer des services à la famille et aux habitants-es Accompagner les familles dans leur rôle éducatif Assurer un rôle éducatif de la petite enfance à l adolescence - Renforcer, préserver le lien social et favoriser l implication Positionner le bénévolat Faciliter l implication des habitants-es sur le territoire Coordonner les temps forts Développer un partenariat avec les acteurs du territoire - Travailler en transversalité avec les 2 autres pôles Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 47

49 ANIMATION COLLECTIVE FAMILLE 1 - Historique En 1999 : Le centre social a été sollicité pour répondre à l appel à projet lancé par le Ministère de l Emploi et de la Solidarité au titre des «réseaux d écoute, d appui et d accompagnement des parents». Un dispositif en direction des parents de jeunes enfants, animé par la responsable du Relais d Assistantes Maternelles (RAM) a été mis en place suite au financement de ce programme. Ce dispositif a été poursuivi depuis, chaque année. En 2003 : Le centre social, avec le soutien financier du programme Leader+, mandate une sociologue pour définir la «politique famille» de l association tant au niveau du soutien à la fonction parentale qu au niveau du lien social. Suite à cette étude, la CAF du Tarn agrée la prestation «animation collective famille». En janvier 2004 : Le centre social crée un poste de «coordination famille» : - les actions «famille» ne s adressent plus uniquement au public du RAM. - le centre social crée une cellule de coordination professionnelle cantonale sur le thème de la famille. En 2005 : Création du Point Information Famille. Mise en place du dispositif Bourse Solidarité Vacances. Élargissement des actions «soutien à la parentalité» dans le cadre du REAAP en direction des parents d enfants (6-12 ans) et d adolescents. Mise en place des «Temps Forts» du centre social et d une programmation socioculturelle autour d un thème annuel pour un public «famille». En 2006 : Création du pôle vie sociale incluant l accueil, le point information services, la médiathèque, l animation culturelle, le bénévolat et les actions de soutien à la parentalité. Les professionnels-les de ce pôle en lien avec le pôle enfance jeunesse et petite enfance portent ensemble la prestation «animation collective famille» sous la coordination de l animatrice famille. Prise en compte de l'articulation des temps de vie des familles et organisation d'un nouveau calendrier des activités du centre social. En 2007 : Mise en place de temps réguliers de rencontre familiale dans les différentes activités du centre social (médiathèque, centre de loisirs, espace ados). Mise en place de temps d accueil spécifiques pour certains publics. Suivi de l'ingénierie de la formation «communication relationnelle et construction d'une culture commune autour de la notion accueil» dispensée aux professionnels-les du centre social. Développement mis en œuvre depuis 2009 En 2009 : Finalisation du projet «La Mémoire a pour but d imaginer le futur», projet d animation globale porté conjointement avec la médiathèque. A la découverte de la diversité et de la richesse humaine du Ségala à travers des témoignages en images, des habitants-es du Ségala interrogent des habitants-es du Ségala. Aller à la rencontre de l'autre sur le territoire, l'interviewer, collecter son histoire, ses savoirs et en faire part aux Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 48

50 autres, tel est l'objectif. Ce travail a donné lieu à une exposition et à la réalisation d une vidéo de témoignages de personnes habitant le territoire. Poursuite des conférences/débats du REAAP sur des thématiques liées aux adolescents avec une méthodologie spécifique permettant le débat entre les parents et les jeunes. En parallèle ont lieu, un temps pour les parents et un temps pour les jeunes, animés par des intervenantes extérieures (Ecole des parents, L Espace Santé Jeunes) puis tout le monde se rassemble et c est le moment de confronter les différents points de vue, de s entendre, de s écouter et peut être de trouver des solutions aux questions. Développement des actions à partager en famille. Mise en place du carnaval dans la commune de Valdériès. En 2010 : Implication du secteur famille dans les Coordinations Actions Sociales du Ségala animées par l animatrice du PREF et qui permet de coordonner les différents acteurs sociaux d un canton afin de transmettre les informations, échanger sur les différentes problématiques repérées. Développement d une programmation culturelle pour les touts petits et leur famille dans le cadre des animations familles. Organisation du Carnaval en concertation avec les associations locales et la municipalité de Valdériès, qui deviendra par la suite un carnaval itinérant. La «Pause» en lien avec les permanences des travailleurs sociaux, devient un temps de rendez-vous pour les familles. La «Pause» propose un moment d échange autour de supports manuels et devient le support privilégié pour promouvoir les «bons plans». Réorganisation du pôle vie sociale et embauche d une nouvelle intervenante famille. En 2011 : Mise en place d un nouveau temps fort : «Les Portes ouvertes» du centre social qui permet de présenter les actions du centre social dans un contexte global. Chaque action propose une activité en lien avec son domaine d intervention (randonnée organisée par le chantier d insertion, rétrospective des actions enfance/ jeunesse, atelier bricolage animé par le RAM ). La journée se conclut par un repas ou un apéritif pris en commun. «Les Bons Plans» se développent fortement suite à un développement du partenariat et à un plan de communication spécifique. Les Bons Plans favorisent l accès aux loisirs, aux vacances et à la culture des familles du territoire et ainsi permettent le lien social. Cette année, de nouveaux partenariats sont nés. Sont proposés : - la Bourse Solidarité Vacances, aide au départ des familles, - des sorties culturelles ou sportives à tarifs réduits ou gratuites par le biais de l action de Cultures du Cœur, - des places de cinéma à tarif réduit au cinéma le Lido à Carmaux, - des places à tarif réduit à la Piscine Atlantis, - des tarifs réduits pour des spectacles de la Scène Nationale d Albi. Dans le cadre du REAAP : poursuite des conférences / débats et constitution d un groupe d une quinzaine de parents habitant sur l ensemble du territoire du Ségala Carmausin (Valdériès, Le Ségur, Montirat, Crespin ). Ils ont élaboré 2 types d actions : - «Les rendez-vous des parents», groupe d échanges de parents sur les questions autour de la parentalité, - la programmation de sorties et d animations familles pour 2012 : élaboration de la programmation, développement d un projet d auto-financement collectif afin de financer une journée à la mer ouverte à toutes les familles du territoire. En cohérence avec le 2 ième agrément, le territoire de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin bénéficie d actions similaires. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 49

51 En 2012 : «Les bons plans» est un dispositif qui participe véritablement à l accès à la culture et au départ en vacances. Les demandes sont de plus en plus importantes et de ce fait les familles de plus en plus participatives : - définition avec les familles de la programmation de la Scène Nationale retenue pour l année, - proposition de spectacles dans le cadre de Cultures du Cœur, - mais aussi, demandes spécifiques exprimées afin d accéder à des manifestations. Dans le cadre du soutien au départ en vacances Bourses Solidarités Vacances, les dossiers traités sont de plus en plus nombreux (15 en 2012, toutefois 35 familles ont été reçues et ont donc pu obtenir des informations sur la dynamique du centre social) et le profil des bénéficiaires très variés (famille, familles avec une personne handicapée, familles monoparentales ). Le principe de Vacances seniors a également été envisagé et le centre social est conventionné par l ANCV pour faire ces accompagnements. L évolution du service est en lien avec le développement du partenariat et les projets ou dispositifs qu il propose. Dans le même registre, le centre social a été partenaire de la CAF pour accompagner 2 départs dans le cadre de séjours sociaux. De la «Pause» a émergé un groupe d échanges autour du support jardin. Ce groupe d une dizaine de personnes a créé un jardin aromatique, il échange des graines, des produits du jardin et des conseils de jardinier. Le groupe a écrit une charte de fonctionnement et mis en place un calendrier de rencontres régulières. Afin de faire connaître cette action, les membres du groupe ont tenu un stand et proposé des graines de l association Kokopelli pour le grand jeu Quizz organisé par une association locale lors du Carnaval du mois de juin. Le principe des graines Kokopelli est avant tout l échange : afin de faire perdurer des espèces anciennes, les jardiniers peuvent renvoyer, dès qu ils ont récolté une variété de légumes Kokopelli, les nouvelles graines au centre social ou à l association Kokopelli directement. Le groupe, durant la période d hiver, réalise un calendrier du jardinier. Les rendez-vous des parents : depuis 2011, un groupe de parents s est constitué pour mettre en place des rencontres entre parents, pour échanger autour de la parentalité. Durant l année 2012, 10 rencontres ont été mises en place. Les rencontres se sont déroulées les vendredis soirs dans un premier temps et le samedi matin par la suite. Les parents sont véritablement acteurs de ces temps de rencontre : c est eux qui choisissent le contenu, la date, le moment et le lieu. En termes de contenu, le groupe a abordé dans un premier temps la question de «qu est ce que la parentalité?», et dans un second temps il s est préoccupé de «comment communiquer?» afin que des parents puissent rejoindre le groupe. Durant plusieurs rencontres, il a donc élaboré un plan de communication : conception d un tract, de textes explicatifs, affiches Ensuite, le groupe a choisi de mettre en place une programmation de rencontres et de la communiquer auprès de l ensemble des parents du territoire. Les parents du groupe ont eux même diffusé l information auprès des associations de parents d élèves de leur commune. Organisation des temps forts : Le carnaval a été organisé sur la commune de Rosières en partenariat avec les associations locales de Rosières et St Jean de Marcel ainsi que la mairie de Rosières, le 2 juin : «La parade estivale des jardins». Au programme : présentation des épouvantails réalisés par les enfants des ALAE de Le Garric, Rosières, Valdériès et Saussenac/ St Grégoire et de l ALSH Kid club, défilé dans les rues de Rosières (déguisements sur le thème du jardin) avec les épouvantails, vente de fleurs organisée par un groupe de parents pour mettre en place une sortie à la mer en juillet, stand de graines mis en place Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 50

52 par le groupe d échanges autour du jardin, grand jeu Quizz organisé par le comité des fêtes de St Jean de Marcel et stand de créations pour enfants mis en place par le RAM et les ALAE. Cette manifestation est un projet qui permet de travailler de manière transversale avec tous les secteurs du pôle vie sociale (ALAE, ALSH, animation famille, médiathèque, groupe d échange autour du jardin ). C est surtout un projet qui permet de valoriser la participation des acteurs locaux. En effet, les associations de Rosières (Association de parents d élèves, 3 ième âge et comité des fêtes ) se sont associées au centre social pour organiser la manifestation : programmation des animations, organisation matérielle, présence le jour de la manifestation La Journée portes-ouvertes «Osez le centre social!» organisé le 8 septembre est un temps fort qui permet de faire connaître toutes les actions du centre social, de valoriser les réalisations de l année, de partager un moment convivial et de permettre aux familles d inscrire leurs enfants aux accueils de loisirs. Cette année, ce temps fort a été organisé en partenariat avec la mairie de Valdériès et les associations locales qui ont également fait une journée Portes-ouvertes. Au programme : inscription des enfants aux accueils de loisirs, organisation d une randonnée animée par les responsables du chantier d insertion, stands d animation pour enfants, espace convivialité, bons plans loisirs A midi, le centre social a rejoint les autres associations pour partager un repas et poursuivre la journée. L après-midi, alors que les associations sportives ont fait des démonstrations, le centre social a animé une «rencontre-discussion» avec les parents et associations de parents d élèves sur le thème : «Bien vivre en Ségala : nos enfants, des citoyens en herbe. Comment les accueils de loisirs peuvent-ils y contribuer? Quelles sont les attentes des familles?». La ludothèque a proposé un espace jeux pour les enfants, afin de permettre aux parents de participer au débat. Cette journée portes-ouvertes permet de faire connaître le centre social à de nouveaux arrivants, à des familles. C est un moment privilégié auquel tous les secteurs du centre social participent. Cette manifestation est coordonnée par l animatrice famille et permet une réelle transversalité entre les professionnels-les des différents secteurs. Les sorties et ateliers familles : Sorties en partenariat avec la Scène Nationale d Albi : 7 sorties ont été programmées dans l année dont 2 sorties jeune public (en moyenne 19 personnes par sortie). Une rencontre au mois de juin a été organisée avec la Scène Nationale et les adhérents afin de choisir les spectacles pour la saison suivante. 5 familles et les adolescents de l ALSH ont donc sélectionné les spectacles de l année. Les sorties en familles se sont appuyées sur le thème du Jardin : sortie à la fête de l osier à Milhars, sortie au jardin de Padiès. Parallèlement des ateliers ont été organisés : atelier osier, atelier art floral, créations artistiques à partir de matériaux de récupération et atelier broches à partir d éléments naturels. Une sortie à la mer a été organisée pour la première année par un groupe de parents qui, durant l année a fait des actions d auto-financement. Ainsi, un bus de tourisme a été affrété à moindre coût pour les familles. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 51

53 2 Description de l activité Objectifs Améliorer la vie quotidienne des familles par le biais de services et de la prise en compte de l articulation des temps de vie. Faciliter les relations sociales de proximité afin d'œuvrer pour une bonne intégration des familles dans leur milieu de vie et ainsi favoriser leurs prises d initiative. Accompagner les familles dans leurs missions éducatives, en terme de préventionformation-information, en terme d accompagnement à la recherche de solutions. Favoriser les solidarités familiales et intergénérationnelles. Mise en œuvre Supervision des actions du pôle vie sociale et coordination des activités autour de l axe famille : projets inter secteurs en direction des parents, des enfants. Pilotage et soutien pédagogique des secteurs et des professionnels, élaboration d une culture commune autour de la notion de «famille». Développement des temps collectifs propices au développement du lien social et des solidarités intergénérationnelles. Actions spécifiques en direction des parents (groupe de parole, conférence/débat, centre de documentation) et des familles (sorties estivales, ateliers). Type de public concerné Les parents pour les actions liées au soutien à la fonction parentale. Les enfants, les jeunes, leurs parents. L ensemble des familles du territoire pour les actions qui visent au renforcement des liens sociaux. Fonctions assurées auprès du public Parentalité Accueil, écoute et orientation des parents, usagers du centre social, qui peuvent être en difficulté dans leur rôle éducatif. Accompagnement d un groupe de parents et d ateliers parents/enfants. Mise en valeur du centre de documentation sur les questions éducatives à la médiathèque. Participation aux Coordinations des Actions Sociales du Ségala avec les intervenants sociaux (PMI, ASE, Maison du Conseil Général, MSA) s'élargissant à toutes problématiques d'insertion sociale et professionnelle. Cette coordination est pilotée actuellement par le Point Relais Emploi Formation. Lien social Sorties familiales (sorties culturelles, visites, balades) et rencontres intergénérationnelles. Ateliers parents/enfants. Les «Temps Forts» du centre social : manifestations festives. L animation de «La Pause» dans plusieurs communes en lien avec les permanences des travailleurs sociaux. Création d un groupe d échanges autour du Jardin. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 52

54 Zone géographique d intervention Canton de Valdériès et communes limitrophes. Partenaires associés : Associations de parents d élèves La Scène Nationale d Albi Associations locales Association Cultures du Cœur ANCV Ecole des Parents et des Educateurs Accueils de loisirs du territoire Médiathèque de Valdériès Conseil Général 81 CIDFF- Réseau Parents 81 CAF MSA Midi Pyrénées Nord Pays de l'albigeois et des Bastides DDCSPP Mairies du territoire MARPA de Valdériès 3 Réalisations Critères 2009 Sur l ensemble du territoire 2010 Sur l ensemble du territoire 2011 Sur l ensemble du territoire 2012 Sur le territoire du 1er agrément 2012 Sur le territoire du 2 ème agrément Nombre de manifestations, sorties, animations et ateliers parents /enfants Nombre de participations Nombre de groupe de parole et conférences débats (rencontre des groupes parents et rendez-vous des parents à partir de 2011) Ateliers parents-enfants Nombre de participations Rendez-vous itinérants 51 (lors de 8 rencontres) Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 53

55 4 - Moyens mis en œuvre Personnel 0,80 ETP animatrice famille. 5 - Eléments les plus caractéristiques de l'évolution de l'activité Intégrée dans le pôle vie sociale, l animation famille au-delà de sa mission de développement d'animations culturelles auprès des familles, fédère les secteurs d'activité du centre social et introduit de la transversalité. Elle a à charge d assurer la : Transversalité des publics : les actions bien que spécifiques à une tranche d âges ou à une problématique particulière tendent à décloisonner les publics. Lors de moments propices à la convivialité et à la rencontre, tout le monde est convié. Les échanges se font et chacun côtoie l autre. Transversalité des thèmes : dans l année trois thèmes sont définis. Chaque secteur d activité en fonction de sa mission, va les exploiter. Cela aboutit à un croisement de regards, à une richesse de points de vue à des projets communs. Transversalité des professionnels-les et des bénévoles qui durant la construction de projets communs apprennent à se connaître, à s impliquer davantage, à proposer des collaborations et des complémentarités. Au travers des temps forts, elle est l'aiguillon qui doit créer et maintenir des synergies intersecteurs afin de proposer des interventions pluridisciplinaires aux familles. Animation de la vie sociale : Les manifestations «temps forts» Les temps forts, temps de rencontre, d échanges, de convivialité, sont des temps d animation partagés par tous les publics, mais aussi par les différents services du centre social. Ils permettent une approche globale des individus. Ils ont pris différentes formes selon les années : carnaval, semaine de Noël, fête du centre social, fête des accueils de loisirs et dernièrement journée «portes ouvertes». Ces temps sont organisés en lien avec les associations locales afin de faire naître du partenariat. Malgré l intérêt de ces temps qui génèrent de la dynamique chez les équipes professionnelles, des manifestations d envergure qui mobilisent de nombreuses familles, il s avère que ces manifestations demandent une grande mobilisation de tous les services, sont chronophages, s appuient sur une thématique unique, sur un rythme unique : caractères qui ne tiennent pas compte des spécificités des communes sur lesquelles se trouvent les différentes actions du centre social. La réorganisation du centre social, les réalités de terrain des secteurs enfance-jeunesse qui souhaitent s impliquer davantage dans la vie de l école et du village dans lesquels ils sont basés et le développement d actions sociales sur l ensemble du territoire du Ségala demandent de repenser les temps forts. Aussi, le carnaval itinérant se clôturera en Seules les journées «portes ouvertes» et la semaine de Noël donneront lieu à des temps forts, ceci afin de privilégier des actions de proximité géographique, mais également relationnelle. Lors de la journée «portes ouvertes», nous souhaitons travailler la notion du «rendre acteur». Comment les habitants-es qui utilisent les services du centre social, les salariés-es en insertion du chantier peuvent-ils être proposants, plus concernés et s impliquer durant cette journée? Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 54

56 Soucieux de tenir compte des questions d'organisation familiale et professionnelle, les animations se structurent en prenant en compte l'âge, les centres d'intérêts et les rythmes de vie des différents publics (adultes, enfants, personnes âgées). Le «rendre acteur» au travers de l action parentalité L'animation famille accompagne les familles dans leur fonction éducative. L'information du Point Information Famille dans un premier temps a permis de constituer un fonds documentaire situé à la médiathèque. Il est support d'information et de discussion pour les familles et les professionnels-les. Par la suite, cette fonction première de soutien à la parentalité via le dispositif REAAP (organisation de conférences/débats) a évolué au cours des années vers une implication plus forte et autonome des parents. Récemment un groupe de parents s est constitué. Après quelques temps d échange et de travail, ils ont créé «les rendez-vous des parents». Ce projet porté par des parents, s adresse à d autres parents de tout le territoire du Ségala. Ils ont joué la carte de la proximité et établi une programmation itinérante. L aspect innovant de ce projet vient du fait qu il a été réfléchi, écrit et porté par des parents et non par un professionnel. C est au travers d une méthodologie de projet et du «rendre acteur» qu ils ont été accompagnés par l animatrice famille. Cette dernière n a assuré que les premières fonctions logistiques et d animation nécessaires au démarrage des rendez-vous. La concrétisation de ces rendez-vous itinérants démontre le besoin pour les parents de mettre en place des espaces d échanges autonomes autour de l éducation. Le centre social continuera d accompagner ce groupe de parents, de promouvoir leur programmation (conférences/débats, sorties familles, temps d échange), de mobiliser d autres parents, de réguler les échanges et d assurer une complémentarité avec d autres projets du territoire. En effet, il est toujours difficile de mobiliser un public plus large et la participation reste toujours fragile. A ce propos, lors d une rencontre organisée par le centre social, les associations de parents d élèves ont énoncé leurs difficultés de fonctionnement et le manque de motivation des autres parents. Il est envisagé de leur apporter un soutien en développant un réseau des associations de parents d élèves (des écoles en lien avec les ALAE gérés par le centre social), la mutualisation de matériel, la mise en place de formations La culture, le sport et les loisirs comme vecteurs de lien social et d insertion. Depuis 2010, le dispositif «bons plans» est fortement sollicité, (les dossiers traités ont été multipliés par 4 entre 2010 et 2012, la vente de places de cinéma a doublé en 2 ans, idem pour les places obtenues dans le cadre de Cultures du Cœur). L accès à la culture et aux vacances est un axe important pour le bien être des familles, pour la construction du lien familial et pour l intégration sociale. Dans cette démarche, le centre social remplit ses missions d accès pour tous à la culture, de générateur de lien entre les familles et d épanouissement individuel et familial. Toutefois, il reste au centre social à structurer ce service afin qu il induise des comportements plus participatifs au sein du centre social et qui permette de créer de la rencontre entre les familles. En effet, il ne faudrait pas que ce service ne soit qu une simple billetterie. L idée est qu il puisse devenir un espace de participation, d expression d une critique culturelle, voire de définition d une programmation des sorties annuelles. De plus, il serait important de pouvoir promouvoir davantage les événements culturels sur le territoire et d impulser l envie, de développer des habitudes de sorties lors de propositions locales. En effet, souvent les manifestations culturelles locales sont délaissées au profit de celles qui se déroulent dans les centres culturels urbains. Le "vivre ensemble" est de plus en plus difficile à mettre en application du fait de la rareté des lieux et des temps de rencontre sur un territoire. Depuis plusieurs années, le territoire bénéficie de programmation délocalisée de la Scène Nationale et de la Bibliothèque Départementale, de la programmation de Cap Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 55

57 Découverte, de programmation de qualité d associations diverses et la population gagnerait à mieux investir ces temps de culture et de partage. Susciter la rencontre «La Pause» action expérimentale après 5 années de fonctionnement n a plus a démontrer son intérêt. En lien avec les permanences des travailleurs sociaux, elle occupe l espace d accueil du centre social durant les temps d attente lors des rendez-vous avec les travailleurs sociaux. Temps d accueil, d information, de discussion, de bricolage, d échange de bonnes pratiques, elle a quel que soit le support activé, joué son rôle d écoute, de mise en relation avec les services. Espace convivial, dans une atmosphère de confiance, elle permet aussi l émergence de projets comme le projet jardin. Un groupe de personnes, porté par un même intérêt le jardinage a mis en place un projet d échange autour du jardin. Le groupe s est impliqué dans l écriture d une charte de fonctionnement et un calendrier de rencontres. Ce groupe s est peu à peu détaché de l espace de la Pause pour se rencontrer sur d autres temps en présence de l animatrice. Ce projet est un véritable projet de lien social et de solidarités intergénérationnelles. Sans que ces personnes soient qualifiées de bénévoles, il est marquant que ces dernières années les professionnels-les du centre social ont été attentifs à l émergence de leurs souhaits, à l expression de leurs centres d intérêts afin de générer des initiatives et de les rendre acteurs de l action. L implication et bénévolat : La question du bénévolat et de la prise d initiative est toujours cruciale pour le centre social. La méthodologie élaborée dans le cadre de la «Banque du bénévolat» est toujours en application : repérage des besoins de l association, présentation d offres de bénévolat, accueil et intégration des nouveaux bénévoles par un référent bénévole et une professionnelle. Différents travaux vont être menés afin de promouvoir le bénévolat : - l implication des jeunes dans le projet centre social, - l implication des parents dans les accueils de loisirs, - l accompagnement des bénévoles de terrains à des fonctions de bénévoles politiques, - le développement du bénévolat sur l action d itinérance, - le bénévolat d insertion. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 56

58 MEDIATHEQUE LUDOTHEQUE 1 - Historique Dès sa création en 1993 : Le centre social organise des manifestations à caractère culturel et festif en complément des activités initiales : Lire en fête, théâtre, contes, expositions, journées du patrimoine 1998 : Création de la ludothèque étude du projet de médiathèque en partenariat avec la municipalité : La médiathèque est communale (Mairie de Valdériès). La mairie délègue sa gestion au centre social. Ouverture en juin partenariat avec la BDP : Manifestations culturelles déplacées à un niveau plus global du centre social : Contribution aux «Temps Forts» du centre social au travers de la dimension culturelle et mise en valeur du fonds suivant les thèmes développés. Travail sur l amélioration de l accueil et de la formation des nouveaux bénévoles. Amélioration du service : Développement de la médiathèque comme lieu ressources pour les professionnels-les extérieurs-es : création d un abonnement professionnel pour les instituteurs-trices, animateurs-trices. Développement du service Navette avec la Bibliothèque Départementale. Acquisition de fonds spécifiques (fonds tarnais, documentation famille, jeux coopératifs) : Amélioration de l accueil Aménagements réalisés afin de permettre une liaison entre l espace médiathèque et l espace informations générales. Formation des professionnels-les et des bénévoles : Intégration de la fonction «accueil en médiathèque» comme support d activité pour le chantier d insertion «Elargissement des choix professionnels». Les professionnels-les de la médiathèque accueillent des personnes salariées du chantier d insertion durant des temps spécifiques afin qu elles puissent réactiver ou acquérir des compétences liées aux tâches d accueil du public, de gestion de prêt, de rangement 2008 : La médiathèque s appuie alors sur les ressources locales et devient un lieu d exposition pour les artistes locaux, et un lieu d expression du bénévolat (organisation d animation en lien avec leurs connaissances ou compétences). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 57

59 Développement mis en œuvre depuis : Développement du partenariat avec le secteur famille pour mener les actions culturelles et création de projets où les habitants-es participent «La Mémoire a pour but d imaginer le futur», accueil de 4 expositions "patrimoine" mettant en valeur le travail d habitants-es du territoire, avec vernissage permettant la rencontre de ces personnes. «Les Buvards d ô» : mise en place d un partenariat avec le bar associatif «Les Buvards d ô» à Valdériès (prêts de jeux dans le cadre de leurs «veillées jeux» tous les vendredis soirs). Ceci permet de faire découvrir aux habitants-es les services de la médiathèque et de la ludothèque. Cercle de lecture : un vendredi tous les 2 mois, échange sur les lectures, le cinéma et la programmation culturelle locale (4 séances en 2009) : Retrait des financements accordés par la Communauté de Communes du Ségala Carmausin dans le cadre du contrat enfance jeunesse qui entraîne une réorganisation du service : abandon des animations culturelles en direction des enfants (ALAE, ALSH et Ados), recentrage des tâches de travail sur le volet gestion de la médiathèque et accueil du public, transfert du volume horaire non-financé sur l action animation collective famille et développement d une animation culturelle en direction les familles. Acquisition de nouveaux jeux pour la ludothèque (coopératifs, familiaux et grands jeux) afin de renouveler l offre : Développement du partenariat local et organisation de manifestations en lien avec la mairie et les associations du village. Développement de la compétence «lecture à voix haute» auprès des enfants (organisation de séances avec des bénévoles). Début de la réflexion sur une ludothèque itinérante dans le cadre du 2 ème agrément. Consolidation du partenariat avec la MARPA Le Ségali, il s agit de rendre visite aux résidents-es, mensuellement, afin d échanger sur différents thèmes au travers de supports de lecture, d histoires locales, d écoute de musique et d effectuer le prêt de livres. Sous l impulsion d un bénévole passionné d histoire locale développement du fonds tarnais (don d une vingtaine de livres) : La médiathèque est un lieu d ouverture culturelle et lieu d affirmation pour les bénévoles, avec une méthodologie de transversalité et dans une logique de projets et de partenariats extérieurs. La médiathèque, lieu d expression du bénévolat : Une affirmation de la compétence lecture à voie haute. A chaque vacance, la médiathèque propose des temps de lectures d histoires, de contes pour les 3-6 ans accompagnés d un adulte. Un groupe de bénévoles participe pleinement à ces animations, accompagné d une salariée. (4 séances regroupant 122 personnes). A chaque fois, les 3-6 ans de l Accueil de Loisirs sont invités. En juillet, l équipe a organisée une veillée «Histoires fantastiques au Puy St-Georges». Après une randonnée pour se rendre au sommet du Puy St Georges, la visite de la chapelle a été commentée par un habitant passionné d histoire locale, lecture de textes tirés d histoires fantastiques (24 personnes présentes). Les ados de l Accueil de Loisirs étaient présents. Pour la semaine de Noël, le groupe de bénévoles a présenté un spectacle sur le thème des Contes de Noël du monde (4 séances accompagnées par une salariée ont été nécessaires pour préparer ce spectacle qui a regroupé 30 personnes). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 58

60 Un lieu d expression pour les bénévoles et les habitants-es : Projet «Sénégal Art» : Deux habitants du territoire, artistes plasticiens fraîchement arrivés du Sénégal, ont exposé leurs œuvres à la médiathèque pendant 1 mois. Le vernissage, qui a regroupé 50 personnes, était animé par les artistes (explication et démonstration des techniques et des matériaux employés, projection vidéo d ateliers menés avec des enfants au Sénégal, anecdotes de vie au Sénégal ). Parallèlement, 3 ateliers ont été menés auprès des enfants de l ALAE de Valdériès. Les enfants par la suite ont exposé leurs œuvres à la médiathèque. Participation au Carnaval «la parade des jardins» à Rosières. Sous l impulsion de bénévoles, création d un livre géant d expression «la jardinothèque», monté sur un engin roulant recouvert de feuillages et de fleurs. Les personnes étaient invitées à y noter leurs trucs et astuces sur le jardin. Une logique de projet et de partenariats : Projet «Mars en cirque». Dans la perspective de l accueil du spectacle «CRIDA» programmé par la Scène Nationale d Albi, la médiathèque a travaillé sur le thème du cirque (120 personnes présentes). Cela a donnée lieu à : - la présentation d une exposition de la BDT «La passion du cirque» complétée d une mise en valeur de documents sur ce thème et d une décoration cirque dans ses locaux, - l organisation de 2 ateliers en lien avec l ALSH de «création de balles de jonglages» et atelier «d initiation cirque», - un atelier de motricité pour les 2-3 ans lors d une séance Bababoum. Projet «A la découverte de l Inde». En lien avec le festival «Contes en balade» organisé par la Bibliothèque Départementale et le Conseil Général du Tarn : - création d une exposition sur la culture indienne (photos et objets prêtés par une famille du village originaire de l Inde), - mise en valeur de documents sur l Inde et diffusion de musique indienne pendant les horaires d ouverture, - accueil des classes avec animation autour de l exposition, - accompagnement d un animateur ALAE qui a proposé une animation sur ce thème dans chaque antenne ALAE (lecture et création d une histoire indienne), - accueil du spectacle «Qui est Ganesha?» de Annie Rumani dans le cadre du festival (126 personnes présentes). Projet «Saveurs en Ségala» durant la semaine du goût Manifestation organisée conjointement avec l association ASPECT de Valdériès et en partenariat avec la mairie et le Centre Permanent d Initiatives en Environnement (CPIE) : - exposition «Mon jardin du monde» du CPIE, expliquant la provenance des légumes et les différentes façons de les cultiver, - sensibilisation au goût auprès des 4 classes de Valdériès avec un intervenant du CPIE à la médiathèque (87 enfants), - durant le marché des Saveurs, accueil du spectacle sur le thème de l alimentation et du goût. Spectacle des enfants de l ALAE de Valdériès suivi du spectacle «Miam» de la Cie Créa (140 personnes présentes). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 59

61 2 Description de l activité Objectifs Favoriser l accès à la culture en milieu rural, la lecture publique, la connaissance de la musique, la pratique du jeu, l usage du multimédia. Créer un lieu convivial de rencontre pour les habitants-es. Développer un axe culturel dans le cadre des actions familles qui favorise les échanges, les rencontres et la vie sociale sur le territoire. Permettre l accès aux nouvelles technologies informatiques et de la communication. Mise en œuvre Médiathèque : Accueil du public, relais culturel et lien avec les autres activités du centre social. Lieu ressource pour certains-nes professionnels-les : animateurs-trices, instituteurstrices, assistantes maternelles. Prêt d ouvrages, de CD audio, DVD et de jeux. Animations culturelles : Organisation de manifestations et de spectacles culturels et socioculturels en direction des familles dans le cadre «des Temps Forts» ou de partenariats extérieurs. Mise en valeur du fonds en cohérence avec les thèmes abordés au sein du centre social (expo, animations ). Animations ponctuelles dans le cadre du RAM, ALSH et animation jeunesse. Animation d un groupe de bénévoles et accompagnement de projets Type de public concerné Tout public et plus spécifiquement les jeunes enfants et leurs parents, les enfants et les jeunes. Fonctions assurées auprès du public Accueil, prêt, animation, lieu de rencontre, lieu ressource et lieu d expression. Zone géographique d intervention Canton de Valdériès, communes de Rosières et Le Garric. Partenaires associés Bibliothèque Départementale du Tarn Communauté de Communes du Ségala Carmausin Maison de la citoyenneté de Carmaux CPIE Mairie de Valdériès Bar associatif «Les Buvards ô» les médiathèques de Valence, Saussenac, Monestiés, Le Garric et Pampelonne Les associations locales (ASPECT) Scène nationale d Albi Musée du Saut du Tarn Ecoles de Valdériès, Voulpillac, St Grégoire. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 60

62 3 Réalisations Critères Nombre d emprunteurs total Nombre de prêts Emprunteurs ludothèque Nombre de prêts de jeux Nombre de jeux Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Structures Moyens mis en œuvre Personnel 2 animatrices mises à disposition par la Mairie de Valdériès (1 ETP). Locaux spécifiques Médiathèque, ludothèque, discothèque, espace de jeux pour les jeunes enfants, salle multimédia. 5 Evolution budgétaire Evolution des charges et des produits Média , , , , , , , ,00 0, Charges Produits Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 61

63 En 2009 la médiathèque n est plus inscrite dans le Contrat Enfance Jeunesse et ne bénéficie plus du soutien financier de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. Il a donc été décidé de ne plus valoriser comptablement le salaire du personnel de la Mairie de Valdériès. Cette perte de financement a transformé considérablement la nature des actions de la médiathèque, qui ne peut plus programmer d animation culturelle en lien avec des artistes (organisation de spectacles ) 6 - Eléments les plus caractéristiques de l'évolution de l'activité Depuis sa création, la médiathèque se veut un lieu convivial et inter-générationnel favorisant la mixité des publics et la participation des habitants-es. Elle est un lieu d accès à la culture, à l information et à la pratique des nouvelles technologies de communication pour les habitants-es et pour le public fréquentant le centre social qui en est parfois éloigné. La médiathèque est un lieu de convergence de tous les publics et de toutes les actions. De par sa façon d'aborder la culture et de par son fonctionnement, c'est un lieu qui a su désacraliser la culture et l'offrir à toutes les populations. La médiathèque est l'activité la plus sollicitée en termes d'intervention bénévole. Les salariées se sont attachées à travailler autour de la question du bénévolat : amélioration de l accueil, formation, émergence et accompagnement de projets. Elle offre un lieu d expression pour les habitants-es et les bénévoles : transmission de connaissances, de savoirs, de compétences à travers la possibilité d organiser des animations ou des expositions, accompagnées par les professionnelles. Elle est une passerelle d intégration et de maintien du lien social. Des demandeurs d emploi ou des personnes isolées y testent ou y développent des compétences, gardent un rythme, reprennent confiance en eux grâce à la prise en charge de temps d ouverture ou à leur participation au cours d activités hebdomadaires. Malgré la perte spectaculaire de subvention en 2010, la médiathèque a su conserver des activités en s appuyant sur les ressources humaines du territoire et sur les partenariats extérieurs (BDT, Scène Nationale). Elle a pu ainsi continuer à proposer des spectacles ou des événements culturels. En revanche, elle ne peut plus faire appel de façon autonome à des artistes ou des intervenants extérieurs et l ouverture culturelle pourrait à long terme s appauvrir. L'amélioration du service et de l'accueil auprès du public est un souci constant. Les nouvelles technologies de communication sont intégrées dans le fonctionnement : accès au catalogue de la BDT sur Internet et réservation des documents en ligne, recherches documentaires sur Internet, communication par mail avec les usagers (demandes, lettre d information sur l actualité à la médiathèque). Des réaménagements de locaux ont été réalisés afin de favoriser la rencontre et d être plus adaptés aux familles. L espace ludothèque et l espace médiathèque ont fusionné, créant ainsi un vaste espace. Une structure de jeux se mêle à un espace détente où livres «à lectures rapides» (BD, magasines) sont accessibles. C est l occasion pour les familles de rester plus longtemps en associant jeux des enfants et lecture, créant ainsi plus de liens avec les autres usagers. Médiathèque et ludothèque font un mélange très riche : lieu de vie, de rencontre, accès à la lecture facilité, échanges intergénérationnels Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 62

64 La médiathèque est conçue comme un lieu ressource pour toutes les activités du centre social, tant au niveau de l utilisation des espaces, que de l accès à la documentation. Elle offre un appui aux professionnels-les et assure la recherche spécifique d information. Elle joue un rôle transversal et de mise en synergie lors des animations menées par les différents secteurs d'activité du centre social : petite enfance au travers de l'accueil du Bababoum à la ludothèque, enfants et ados des Accueils de Loisirs avec utilisation régulière du lieu pour jouer, lire, publics en recherche d'emploi au travers de l'utilisation de la salle multimédia, public résident à la MARPA Le Ségali, au travers du portage de livres, de l'accueil des résidents pendant les temps forts, public en général au travers des espaces PIJ... C est aussi un relais de diffusion de l information et de mobilisation pour l ensemble des actions proposées par le centre social. Son espace d information culturelle facilite l accès aux manifestations du territoire. Enfin, le développement du partenariat conforte la mission de la médiathèque en tant qu'outil culturel au service du lien social et familial. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 63

65 ANIMATION «ADOS» 1 - Historique 1993 : Mise en œuvre d animations en direction des adolescents : camp en Espagne : Mise en place du PIJ - Création d un atelier mobylette et d ateliers d expression : Premier chantier loisirs jeunes : Signature des contrats temps libre entre collectivités et CAF mise en place du programme Leader II. Création des Rencontres Animations Projet Jeune : Temps d accueil et animation libre et gratuit vendredi soir 18h-23h et samedi après-midi (11-18ans) : Soutien et travail en réseau avec les structures d animation jeunesse du Ségala : Soutien à l initiative de projets portés par les jeunes : Projet de camp itinérant en Corse (préparation sur une année) : Émissions radio (deux fois par mois) sur radio Albigès. Conduite et animation d un projet «Prévention des conduites à risques». Mise en place de l aide aux devoirs avec des bénévoles pour les collégiens en collaboration avec le collège de Valence : Conduite et animation du projet «Discrimination». Participation à la semaine de la solidarité à Carmaux et semaine des droits de l enfant avec le Conseil Général. Création d une bourse à projets jeunes. 2005: Formation des professionnels-les à l'égalité des chances femmes/hommes. Accompagnement aux projets de jeunes. «Collège ouvert» avec les 6 et 5 au collège de Valence d'albigeois : Mise en place d'un temps d'aide aux devoirs pour collégiens-nes les mercredis après-midi en lien avec le PIJ et la médiathèque du Puy St Georges. Création d'un guide à l'attention de jeunes pour les aider à monter des projets. Chantier loisirs jeunes sur l'aménagement touristique du site de Lagarde Viaur. Projet de coopération européenne avec l'ajc de Carmaux et l'ecosse sur l'engagement des jeunes. Projet «Jeunes en scène» avec le Centre Social de Cantepau sur le thème de l'interculturel : Projet autour du rugby en partenariat avec le Centre Social de Cantepau. Projet «Mon village au bout du pinceau» : en lien avec la municipalité et le comité des fêtes réalisation d'une fresque dans la salle des fêtes de Saussenac Projet d'échange de jeunes franco-portugais dans le cadre du programme européen : Jeunesse en action : Poursuite de l'échange de jeunes franco-portugais. Organisation et mise en réseau d'un stage et d'un mini-séjour, l'été, pour les jeunes du territoire du Ségala. Signature d'un Contrat Local d'accompagnement à la Scolarité. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 64

66 Développement mis en œuvre depuis : Un travail de mutualisation des structures du territoire a pris forme. Il s agissait d accompagner l Association des Copains du Cérou et la Mairie de Pampelonne à la mise en place de temps d accueil jeunes. Ainsi le centre social a piloté en lien avec ces deux partenaires des actions qui se sont déclinées sur l ensemble des cantons de Monestiés, de Pampelonne et de Valdériès (projets communs, mutualisation des animateurs-trices, des locaux donnant lieu à la rencontre de jeunes habitant sur des zones différentes). Départ à Pétrosani en Roumanie pour 10 jeunes dans le cadre de jeunesse en action. Accueillis-es dans un lycée, ils-elles ont bénéficié de la cuisine afin de confectionner des plats français et roumains. Par la suite, ils-elles ont édité un livre de recettes en français, anglais et roumain. La gastronomie, prétexte à la rencontre culturelle et humaine leur a permis de prendre conscience de la dimension européenne. En lien avec les résidents-es de la MARPA, ils-elles ont créé un livret de recettes à base de châtaignes lors d un «goûter châtaignes». Par la suite, aux cotés des résidents-es, ils-elles ont tenu un stand sur le Marché de Noël de Valdériès afin de vendre ce livret et d autres créations dans un but d auto-financement de leur projet d été. L animation du CMJ de Valdériès n étant plus financé par la Communauté de Communes du Ségala Carmausin, le centre social n est plus chargé de son animation : Le travail en réseau avec l association Les Copains du Cérou et la Mairie de Pampelonne, dans le cadre des actions jeunes en réseau se poursuit. Un mini-séjour a été organisé à Trébas autour d activités de plein air : canoë, randonnées et VTT (10 jeunes présents). 8 jeunes roumains et 8 jeunes portugais accueillis à leur tour (Jeunesse en Action) durant 15 jours. L'hébergement s'est fait en camping à Monestiés. Cet accueil vient clôturer un échange de 4 années entre les 3 pays. L'échange était organisé autour de la prise en charge des questions de développement durable dans les 3 pays. Participation de la mise en valeur d'une zone humide au lac de la Roucarié, visite de Tryfil, participation au festival de Vers organisé par l association C Rock and Rôle afin de sensibiliser le public à la gestion des déchets, réalisation d une création artistique collective à partir de matériaux de récupération, échange autour des différentes cultures et visites afin de faire découvrir le patrimoine local. Fin des cofinancements accordés par la Communauté de Communes du Ségala Carmausin En septembre la directrice de l ALSH Ados prend de nouvelles fonctions au sein du centre social et l embauche d une nouvelle directrice engendre un temps de prise de poste et de modifications de l organisation : Projet radio, avec une intervenante bénévole. L objectif étant de les sensibiliser à la prise de son, à l enregistrement d une émission et au montage. Des journées d animations communes avec UFCV de Cagnac, Les Pitchous du Viaur de Mirandol et Les copains du Cérou de Monestiés sont organisées dans le cadre du réseau de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. Un mini-séjour dans les Gorges du Tarn a été organisé par le groupe de jeunes (5 jours) : au programme, des activités de plein air et visites de sites naturels. La coordinatrice enfance/jeunesse de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin anime le réseau territorial jeune. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 65

67 2012 : Formation dans le cadre de la Réseau IJ du Tarn sur les réseaux sociaux. Cette sollicitation a fait écho à une réflexion débutée par le centre social et émergeant d une demande des jeunes. Aussi bénévoles et salariés-es ont pu bénéficier d un temps de formation qui a permis une meilleure appréhension du phénomène et d envisager l utilisation de ces nouveaux modes de communication avec les jeunes. Organisation du chantier loisirs de l été : participation au festival «Le pied dans la bassine» à Ste Croix installation de la signalétique et déco du site et rencontre avec l association les petites choses. Puis séjours vacances à l océan «sports de plage». Durant les vacances de Toussaint un reportage a été réalisé par les jeunes sur le thème «des déplacements en ville» et leur a permis d être formés aux pratiques de la vidéo CDDP (prise de vue, enquêtes et montage). Des journées d animations communes avec les autres accueils de loisirs du territoire sont organisées dans le cadre du réseau de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. Elles sont en lien avec le projet Raid jeunes porté par la Communauté qui a donné lieu à une journée sportive durant l été 2012 regroupant une quarantaine de jeunes du territoire. Des actions d autofinancement permettant aux jeunes de s investir et financer un projet sont mis en place tout au long de l année (vente de pizzas, participation au vide grenier de Valdériès, fabrication d objets et vente au marché de Noël de Valdériès). 2 Description de l activité Objectifs Encourager l'apprentissage et l'exercice de la citoyenneté chez les jeunes. Favoriser l'égalité entre les filles et les garçons. Accompagner les jeunes dans une démarche de projet, les aider à entreprendre. Renforcer le lien social entre les jeunes, les familles, les associations pour plus de mixité sociale et intergénérationnelle. Contribuer au développement social du territoire du Ségala. Mise en œuvre Développement et animations d'actions durant les mercredis, vendredis soirs et les vacances scolaires. Ces temps sont consacrés à de l'échange, de la prévention, du jeu, de la détente, de l'ouverture culturelle et de la construction de projets afin de structurer les animations de l'été : camps, échanges européens... Application d'une méthodologie de projet qui positionne le jeune comme acteur de ses temps de loisirs. Implication des jeunes dans les synergies du centre social, participation aux «Temps Forts» et aux multiples manifestations. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 66

68 Type de public concerné Jeunes de 11 à 17 ans Fonctions assurées auprès du public Accueil, écoute, information, accompagnement de projets, soutien pédagogique dans l élaboration de projets collectifs. Organisation de loisirs : sorties, animations, séjours, stages, chantiers loisirs, échanges de jeunes européens. Gestion d un local. Réunions d information avec les parents. Zone géographique d intervention Canton de Valdériès et communes limitrophes. Partenaires associés DDCSPP Collège de Valence Communauté de Communes du Ségala Carmausin Communauté de Communes Val81 CAF/MSA Midi Pyrénées Nord Association Vivre à Lagarde Viaur Les partenaires enfance-jeunesse du Ségala Communes du Canton Organismes intervenants dans le champ de la prévention Programme européen Jeunesse en Action Mairie de Valdériès REAAP 3 Réalisations Nbre de jeunes concernés Nbre de ½ Journées Filles Garçons Filles Garçons Filles Garçons Filles Garçons ,5 822, CMJ de Valdéries Moyens mis en œuvre Personnel 3 animateurs soit 0,87 ETP Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 67

69 Locaux spécifiques Mise à disposition d une salle et de la médiathèque. Matériel spécifique 2 mini bus. 5 Evolution budgétaire Evolution des charges et des produits Clsh Ados , , , , , , ,00 0, Charges Produits En 2009 et 2010 l échange européen influe sur les budgets : départ en Roumanie (frais de déplacements), : le centre social a perçu la totalité de la subvention FSE puis a redistribué les fonds aux partenaires roumains et portugais. Depuis 2009 la Communauté de Communes du Ségala Carmausin accorde une subvention d équilibre avec un plafond conventionné. Les charges et les produits s équilibrent. 6 - Eléments les plus caractéristiques de l'évolution de l'activité Les jeunes, citoyens de demain et richesse d'un territoire. La question de l ancrage des jeunes adultes sur les territoires ruraux est toujours d actualité Les communes les plus éloignées des centres urbains se désertifient. Les jeunes sont appelés à quitter le territoire pour se former ou exercer une activité professionnelle. Dès le collège, Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 68

70 les jeunes sont amenés à se déplacer vers Carmaux, Valence ou Albi. Leur bassin de vie s'élargit et l'ancrage territorial s'amenuise. Toutefois, nous gardons en tête l intérêt qu il y a à développer chez eux une appartenance au territoire qui passe par une implication et une connaissance du territoire tout en développant une curiosité de l ailleurs et de l apport que cet ailleurs peut introduire dans la vie des campagnes. Les activités portées par le centre social ciblent ces deux objectifs : développer la curiosité, la rencontre et la compréhension de différents systèmes sociaux, s impliquer dans son cadre de vie et le faire évoluer au gré de son vécu. Aussi, les actions portent sur : la connaissance du territoire (de ses lieux ressources, de ses associations, de son patrimoine, de ses habitants-es), la reconnaissance (admettre qu'ici aussi il se passe des choses), la valorisation du territoire au travers d'actes concrets (restauration du patrimoine, échanges européens : accueil de Portugais et Roumains et voyage en Roumanie, le rendre auteur : les jeunes sont au cœur de la construction des projets, rencontres avec des associations et avec les valeurs du bénévolat, actions de cofinancement, la rencontre avec les gens jeunes d autres communes, les élus-es, les associatifs, les habitants-es dans le cadre de chantier loisirs. Pour mettre en œuvre tout ceci les animateurs-trices s'appuient sur une méthodologie de projet. Positionner les jeunes en tant qu'auteurs de leur projet, c est leur permettre de se construire en tant qu'être pensant, décidant, agissant. Ils sont alors face à toutes les réalités d une situation de projet : projection, recherche, création, mesure des niveaux de faisabilité (moyens matériels, moyens humains...), recherche des financements par le biais d actions d autofinancement durant l année, réadaptation, anticipation, négociation, promotion, concrétisation et évaluation. Ces démarches favorisent l'autonomie, la prise de décision, la confiance en soi, la responsabilisation, la tolérance, l'acceptation de l'autre et de ses idées. Les capacités qui renforcent l'appartenance à la société, développent le lien social. Cette approche correspond bien aux attentes des ans et elle est moteur de participation. Utiliser cette méthode chez des adolescents, en plein mouvement dans leur mode d'appréhension des choses, permet de fidéliser un groupe, de repérer et d'accompagner les évolutions personnelles, de laisser place et donc de faire fonction de médiateur. En , nous avons connu une baisse d effectif due à un déséquilibre des tranches d âges (les plus grands sont partis au lycée, il a fallu attendre 2012 pour que l arrivée de jeunes collégiens vienne renouveler les effectifs). Le phénomène du départ au lycée (Albi ou Carmaux), reste un élément de rupture avec l accueil de loisirs et le centre social. De plus, les échanges européens que nous avions l habitude de réaliser et qui représentaient un excellent support de mobilisation pour cette tranche d âge ne se font plus par manque de soutien financier de la part des collectivités territoriales. Le groupe des plus jeunes, les ans, rentre progressivement dans une recherche d autonomie et la méthodologie de projet est une amorce pour répondre à cette demande. Ils sont envieux de construire leur propre temps de loisirs même si les capacités de réalisation sont moindres. Cela demande aux professionnels-les de les accompagner davantage et de proposer en parallèle des temps d animation plus récréatifs. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 69

71 Ces deux tranches d âges sont bien distinctes. Les demandes et l évolution de l adolescent très différentes entre 12/14 ans et 15/16 ans. Il est donc nécessaire de proposer des animations spécifiques, des approches spécifiques voire des créneaux horaires spécifiques. Ceci démultiplie les temps d animation et donc les besoins humains. Actuellement, nous n avons pas les moyens humains pour scinder l accueil du vendredi en deux sous groupes 17h/19h pour les plus jeunes et 20h/22h pour les plus grands (au risque de voir s éloigner les plus grands). Quel que soit l âge les valeurs du centre social sont toujours présentes dans les thématiques choisies : le développement durable, la solidarité, le bien vivre dans son environnement, l accès à la culture... Dans le cadre du réseau des accueils jeunes coordonné par la Communauté de Communes du Ségala Carmausin, les accueils de loisirs organisent des journées communes et les camps d été sont organisés afin de donner un éventail plus large de propositions. En fonction du thème retenu, le jeune peut être amené à s inscrire dans un centre de loisirs voisin, mais la démarche est facilitée puisque les jeunes connaissent les structures grâce aux temps d animation communs. La prévention et les questions de «parentalité» sont abordées dans le cadre du REAAP. Jeunes et parents sont invités à échanger sur un thème qu'ils ont choisi en concertation. Sous l'effet médiateur de l animatrice jeunesse, de l'animatrice famille et d'une psychologue (de l'ecole des Parents et des Educateurs) les choses sont dites et entendues au travers d'un échange collectif et donc amoindries de toutes confrontations directes. Durant la période, on a vu poindre des problèmes liés à l utilisation des réseaux sociaux. Au cours du prochain projet social l impact des réseaux sociaux sur les jeunes sera questionné et un programme de prévention et de formation sera mis en place en direction des jeunes et des parents. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 70

72 Accueil de Loisirs Sans Hébergement, KID CLUB 1 - Historique 1993 : Reprise du CLSH suite à l organisation d activités de loisirs encadrées par des bénévoles. Cette structure d animation accueille les enfants de 3 à 12 ans, les mercredis et les vacances scolaires : Co-organisation au sein du réseau du Ségala (Valence, Monestiés, Pampelonne et Valdériès) de camps d été pendant les vacances estivales. Animation du Conseil Municipal Jeunes (8/12 ans) avec une élue de Valdériès : Formation des professionnels-les sur l'égalité des chances femmes/hommes, articulation des temps de vie. Aménagement de locaux pour un meilleur accueil du public enfants. Mise en place des «Temps forts» : Accueil d'enfants handicapés durant le mois de juillet dans le cadre du dispositif Handiloisirs en partenariat avec la DDJS : Forte implication des équipes dans les «Temps Forts» du centre social : Carnaval Artistique, Temps fort de Noël sur le patrimoine. Organisation d'une nuit sous tente des tout-petits (3-6ans) dans le cadre du réseau des CLSH de la Communauté des Communes du Ségala Carmausin. Développement mis en œuvre depuis : Développement du partenariat avec les clubs associatifs de la commune afin d articuler le temps d accueil centre de loisirs et temps d activité dans les clubs sportifs de Valdériès. Mise en place d un transport, permettant aux enfants présents à l'accueil de loisirs le matin, de se rendre à leur activité sportive (foot ou rugby) les mercredis après midi. Les olympiades inter-centres sociaux : cette rencontre a permis aux enfants des centres sociaux de Mazamet, Castres, Cantepau, Verrières, Graulhet et Valdériès, de se retrouver autour de défis sportifs et culturels. Participation au projet scientifique initié par la Cité de l'espace à Toulouse. Les enfants tentent de répondre à un défit scientifique (construction d une machine non motorisée capable de fonctionner pendant plus de 3 minutes) : Mise en place de camps mutualisés avec les autres accueils de loisirs du Ségala Tarnais. Participation au Prix chronos organisé par la Fondation Nationale de Gérontologie, "Grandir, c'est Vieillir ; Vieillir, c'est Grandir". L'objectif est de sensibiliser les enfants à la question de la vieillesse. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 71

73 2011 : Mise en fonction d un potager, les enfants se sont mobilisés pour trouver une personne bénévole pour labourer la terre du futur potager. L accueil de loisirs a ensuite visité le Jardin Médiéval de Padiès et participé à différents ateliers afin de dessiner le plan de son jardin et de réaliser les plantations. Depuis, les enfants font chaque année leur cueillette. La fête annuelle du centre social s'est transformée en une fête des ALSH (enfants et ados) pour clôturer et valoriser les animations de l été : Un dragon dans mon jardin : en partenariat avec le C.P.I.E et en lien avec notre thème annuel sur «les richesses du territoire», l accueil de loisirs a exploré la faune et la flore de Valdériès et de ses alentours. Il a ainsi recensé les différents amphibiens que nous pouvons trouver sur notre secteur géographique. Dans le même objectif de découverte, une animatrice stagiaire BAPAAT a développé un projet sur la connaissance de l environnement proche des enfants. Ils ont visité des fermes : élevages de vaches, chèvres, volailles et chevaux. Ils ont préparé un questionnaire qu'ils ont soumis aux paysans et ensuite élaboré des articles sur un journal de bord. La semaine des arts du cirque : en partenariat avec le réseau des accueils de loisirs de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin, l accueil de loisirs a organisé une semaine d'apprentissage du cirque. La troupe du cirque Pacotille a proposé aux enfants des ateliers. En parallèle, une animatrice du territoire qualifiée en cirque a tourné sur les 4 ALSH. A la fin de la semaine, les enfants ont présenté un spectacle aux familles. La fête des accueils de loisirs : le jeudi soir de la dernière semaine, les enfants et ados des différents accueils de loisirs ont proposé un apéritif dînatoire à leur famille. Nous avons pu échanger avec les familles. Les enfants ont pu reproduire ce qu'ils avaient appris durant l'été. Camps multi-sports au cœur du Lévezou, aux abords du lac de Pareloup. Les enfants ont eu la joie de dormir sous tentes, de confectionner les repas et de participer à des veillées attendues par tous lors des camps. Au programme, ils ont pu faire du VTT, du Tir à l'arc, du Kayak et de l'escalade. 2 Description de l activité Objectifs Favoriser l accès aux loisirs pour les enfants du territoire (canton de Valdériès et communes limitrophes) et aux vacances en proposant une offre de proximité. S inscrire dans une continuité éducative avec les parents et l école pour participer à la socialisation, à l autonomisation et à la créativité de l enfant. Aider les familles à concilier les différents temps de vie (familiaux, professionnels, citoyens ) par une offre de garde au fonctionnement souple, adaptée à leurs besoins. Mise en œuvre L ALSH est ouvert les mercredis, une semaine aux vacances de la Toussaint, d hiver et de Pâques, pendant le mois de juillet, la dernière semaine d août (2011/2012). Les parents inscrivent leur enfant à la journée (9h-17h30) ou à la demi-journée, avec ou sans repas, une garderie est à leur disposition le matin et le soir. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 72

74 Un mini séjour est organisé durant l'été en partenariat avec le réseau des ALSH de la Communauté des Communes du Ségala Carmausin. Les projets éducatifs et pédagogiques sont réfléchis et rédigés en équipe ; ils sont présentés en début d année scolaire à l ensemble des parents. Type de public concerné Les enfants âgés de 3 à 12 ans, habitants du canton de Valdériès et des communes avoisinantes. Un accueil des enfants handicapés est possible l été. La présence d un auxiliaire de vie scolaire (AVS), rendue nécessaire par le manque d autonomie de l enfant, donne lieu à un conventionnement avec l Education Nationale et la DDCSPP. Fonctions assurées auprès du public Organisation de loisirs, d activités, adaptés aux besoins du développement de l enfant. Accueil, écoute et information des parents. Réponse aux besoins de garde des familles. Zone géographique d intervention Canton de Valdériès et communes limitrophes. Partenaires associés Communautés de Communes du Ségala Carmausin et Val81 DDCSPP CAF MSA Midi Pyrénées Nord PMI CPIE Médiathèque de Valdériès Associations locales dans les projets d'activités Foyer André Billoux de Sérénac dans des projets de rencontre avec des personnes handicapées Réseau enfance-jeunesse du Ségala Carmausin 3 Réalisations Critères Filles Garçons Filles Garçons Filles Garçons Filles Garçons Nombre de , 5 journées ALSH Nombre d enfants Le taux de fréquentation de l'accueil de loisirs enfants est en hausse en 2012, ce qui est une tendance nouvelle. Cela s explique par : l ouverture d une semaine supplémentaire fin août, la mise en place d une navette permettant d aller chercher et de ramener les enfants sur leur commune de résidence (Le Garric, St Jean de Marcel, Rosières), Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 73

75 l arrivée de jeunes enfants qui vient combler le départ des enfants vers le club des ados. 4 - Moyens mis en œuvre Personnel 1,91 ETP (une directrice, 2 animateurs dont répartition 1 er et 2eme agrément : 0,70 etp et 1,21 etp). CEE durant les périodes de vacances scolaires. Une cantinière mise à disposition par la Mairie de Valdéries. Le secteur accueille des stagiaires. Locaux mis à disposition Salles d activités du centre social, médiathèque et ludothèque. Salles polyvalentes de Valdériès. Cantine de l école de Valdériès. 5 Evolution budgétaire Evolution des charges et des produits Clsh Kid club , , , , , , , ,00 0, Charges Produits Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 74

76 Augmentation des budgets de 2009 à 2010 s analyse par : une augmentation des charges de personnel de 53 % en 2009 de la masse des charges elles passent en 2012 à 60 %, le départ et remplacement de personnel qui bénéficiait d exonérations ZRR, l augmentation de la fréquentation et l ouverture une semaine de plus en aout, la mise en place d une navette en Eléments les plus caractéristiques de l'évolution de l'activité Le secteur enfance répond aux missions qui lui sont dédiées tant par sa qualité pédagogique que par la relation aux parents qu il a su créer. La cohérence entre ALAE, ALSH et l ALSH ados est importante. En effet, il s agit bien du cheminement que va faire l enfant en grandissant. C'est au travers de ces contacts que l envie de continuer à fréquenter le centre social peut être suscitée à l âge adulte. L accueil de loisirs est un service stable du centre social. Il accueille des effectifs très différents en fonction des périodes : petites vacances (une vingtaine d enfants) et grandes vacances (une cinquante d enfants). Cela suppose une gestion et une occupation des locaux très différentes. L augmentation des effectifs reflète bien l arrivée de nouvelles familles sur le territoire (Saussenac, St Grégoire, Rosières, Le Garric). A l écoute des familles et en phase avec le calendrier scolaire, le centre a ouvert une semaine fin août (en 2011 et 2012, les enfants ont bénéficié d'une semaine supplémentaire de vacances, les parents n'avaient pas de moyens de garde pour 5 semaines complètes, idem pour les vacances de Toussaint 2012 où la semaine d accueil a été décalée à la 2 ième semaine des vacances en raison du jour férié). Afin d évaluer les besoins et la qualité du service, des outils d analyse ont été mis en place : Un questionnaire distribué dans toutes les écoles du territoire, concernant les attentes des familles et le niveau de satisfaction. La responsable de l'alsh reçoit durant la journée «portes ouvertes» les familles. Elle peut répondre à leurs différentes questions et repérer leurs besoins et attentes. Plus régulièrement, la directrice assure le premier temps d accueil (7h30/9h), les mercredis et les vacances scolaires, ce qui lui permet de bien connaître les familles. La navette mise en place grâce aux financements conjoints de la CAF et de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin a permis de mettre en place un ramassage sur 3 lieux. Les parents sont satisfaits de ce service qui est vraiment un plus dans leur organisation et qui permet à leurs enfants de participer aux temps de loisirs. En effet, la proximité est essentielle dans le milieu rural où les déplacements sont complexes et nécessitent des moyens. Les équipements informatiques financés par la CAF ont également permis d informatiser la gestion de l accueil de loisirs. Ceci a demandé aux équipes de se former, mais représente à présent un gain de temps. Un fonctionnement par facturation et non plus par vente de tickets allège la gestion du service pour les familles et les animateurs. Les actions mutualisées durant les vacances d'été sur le territoire de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin se poursuivent (entre Les copains du Cérou, UFCV Cagnac, les Pitchous du Viaur). Un thème est défini à l année par les responsables d accueil, ce qui permet de mutualiser les moyens et de mettre en place des projets plus conséquents. Les camps de l été sont élaborés en concertation afin de diversifier les thèmes et de permettre un plus large choix aux enfants. La Communauté de Communes du Ségala Carmausin se charge de Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 75

77 l élaboration d une communication commune à tous les centres qui promeut la compétence enfance de la Communauté. Comme les autres secteurs, le secteur enfance-jeunesse utilise les «Temps Forts» comme outil fédérateur permettant : la cohésion d'équipe, la rencontre des différents publics, l'intergénérationnalité, la mise en commun des énergies au profit d'un résultat partagé. De plus, depuis 2010, il a à charge avec l accueil de loisirs ados de mettre en place la fête des accueils de loisirs fin juillet (cette fête vient remplacer la fête du centre social). Au cours de cette soirée, les parents peuvent se rencontrer, les animations sont mises en valeur. Ce temps a toujours un caractère très festif. Le partenariat reste une grande source d inspiration et de ressources supplémentaires et l accueil de loisirs a poursuivi les rencontres avec des publics porteurs de handicap et avec les personnes âgées de la MARPA Le Ségali. Cela permet d aborder la notion «de différence». Chaque année, les résidents du foyer André Billoux participent durant une semaine à un projet créatif avec les enfants. Ils prennent le repas en commun et l échange est toujours très positif. Dans le cadre du programme Handiloisirs, des enfants qui en font la demande peuvent être accueillis. L équipe est stable, et fort d une certaine ancienneté, connaît parfaitement le cadre de travail, les familles et les enfants. Cette caractéristique est importante car elle donne aux enfants les points de repère constituant un environnement sécurisant. La mise en place des nouveaux rythmes scolaires suscite une crainte que cet équilibre vienne à être perturbé. Les jeunes venant soutenir l équipe en contrat CEE l été sont des jeunes habitants-es du canton. Eux-mêmes ont fréquenté le centre de loisirs enfants et nous les fidélisons en finançant chaque année une formation BAFA en échange de temps d animation durant l année. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 76

78 Accueils de Loisirs Périscolaires Valdériès Saussenac/ St Grégoire 1 - Historique 1999/2000 : Mise en place des CLAE à Saussenac/Saint-Grégoire puis à Valdériès pour les enfants des écoles maternelles et primaires en collaboration avec les municipalités : Organisation de rencontres inter-clae pour les enfants et les parents. Mise en place d un temps dédié aux devoirs au sein du CLAE, encadré par des bénévoles : Création du CLAE de Rosières en collaboration avec la municipalité de Rosières et la Communauté de Communes du Ségala Carmausin : Formation des professionnels-les sur l'égalité des chances femmes/hommes, articulation des temps de vie. Aménagement de locaux pour un meilleur accueil du public enfants. Mise en place des «Temps forts». 2006: Formation des équipes de professionnels-les et bénévoles à la mise en place d'aide aux devoirs sur les temps d'accueil périscolaire : Projet «Mon village au bout du pinceau» financé dans le cadre de Leader : projet associant les enfants de l'accueil périscolaire, du Conseil Municipal Jeunes, une municipalité et les associations locales : Forte implication des équipes dans les «Temps Forts» du centre social : Carnaval Artistique, Temps fort de Noël sur le patrimoine. Développement mis en œuvre depuis : Projet autour de «Contes en balade», festival porté par la BDP du Tarn et organisé par les médiathèques de Valence et de Valdériès. Mise en place d ateliers autour du livre afin de sensibiliser les enfants au conte et présenter le conteur invité dans le cadre du festival. Trois objectifs sont poursuivis : l implication des enfants dans une animation culturelle, la valorisation des animations proposées par l ALAE auprès des parents, l incitation à la présence des parents à la représentation «Contes en balade». Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 77

79 Participation au Marché de Noël à Valdériès : les animateurs ont mis en place différentes activités afin que les enfants créent et mettent en vie une histoire présentée lors du marché de Noël. Les histoires écrites ont été présentées sous différentes formes : un spectacle pour l ALAE de Valdériès, une vidéo pour l ALAE de Saussenac/St Grégoire, une présentation écrite pour les ALAE de Le Garric et de Rosières. Ces deux dernières histoires présentaient l'origine «imaginaire» du nom des communes. Cette année a été éprouvante pour l'animation enfance. La baisse de subventions de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin a amené une réduction des temps de préparation pédagogique et des temps de présence d'animation. En septembre, une restructuration du service enfance a été effectuée, réduisant les horaires hebdomadaires de certains-es, transformant les temps de préparation en temps d'accueil pour d'autres : L'ALAE de Valdériès participe au projet circuit court de la cantine : une fois par mois un repas confectionné avec des produits locaux est servi par la mairie. Les animateurs-trices sensibilisent les enfants à ce mode de consommation à l'aide d'activités ludiques. Les transports entre l école de St Grégoire et de Saussenac afin de rejoindre le lieu d accueil ne sont plus effectués par le centre social. La FEDERTEEP assure le transport, ce qui équivaut pour le centre social à une baisse d activité répercutée sur le temps de travail des animateurs. Projet autour des peuples primitifs en lien avec le spectacle de Contes en Balade De septembre à octobre 2010, les animateurs-trices ont animé, en partenariat avec la médiathèque de Valdériès des ateliers autour du livre afin de sensibiliser les enfants au conte. Le projet a été finalisé par une soirée contes à la mairie de Saussenac. Dans le cadre de «Contes en balade», les jeunes de l accueil ados du centre social et les animatrices de la Médiathèque de Valdériès ont organisé une veillée à destination des enfants alors que les parents assistaient à un spectacle adulte. Le temps fort de Noël «Les peuples primitifs» : le Marché de Noël de Valdériès A la rentrée des vacances d automne, les animateurs-trices ont mis en place différentes activités afin de sensibiliser les enfants à la thématique du temps fort de Noël sur le thème «des peuples dits primitifs». Chaque accueil a créé une tribu, a construit son totem et a décidé de son intervention au spectacle réalisé lors du marché de Noël (danse, chant, conte) : Le temps fort du carnaval devient itinérant sur les quatre communes dans lesquelles le centre social gère les ALAE. Chaque année un ALAE invite les autres ALAE dans sa commune. Un thème en lien avec le développement durable est défini. Le carnaval a eu lieu à Le Garric. Informatisation de la gestion du service. L'ALAE de Valdériès participe au projet circuits courts de la cantine. Durant la semaine du goût, la mairie a servi chaque jour aux enfants un repas «circuits courts» et des enfants d agriculteurs ont présenté le métier de leurs parents sous forme d exposés oraux. Semaine de Noël : mise en valeur du travail de l année à Saussenac/St Grégoire par le biais d une exposition réalisée par les enfants et présentée aux parents lors d une soirée : Le carnaval poursuit son itinérance à Rosières avec pour thème «le jardin». Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 78

80 Les animations festives sont recentrées sur chaque ALAE. En effet il apparaît que les ALAE trop sollicités dans le cadre des temps forts du centre social s éloignent des actions qui émanent de la commune, de l école ou de l association des parents d élèves. Les ALAE s autonomisent, hormis pour le Carnaval et pour la journée «portes ouvertes». Durant la semaine du goût, les enfants de Valdériès participent à «Saveurs en Ségala». Une animation portée par le CPIE, en lien avec l école est mise en place. Les goûters se déroulent à la MARPA Le Ségali afin de faire vivre l échange intergénérationnel. L ALAE de Saussenac/St Grégoire poursuit un projet d aménagement de la cour de récréation de l école de St Grégoire. Les effectifs en hausse demandent un animateur supplémentaire sur le temps de midi. La fête de Noël, sous la forme d un «spectacle autour de l Inde» à partir d histoires crées par les enfants, a permis de clôturer l année et de rencontrer les parents. 2 Description de l activité Objectifs S inscrire dans une continuité éducative avec les parents et l école pour participer à la socialisation, à l autonomisation et à la créativité de l enfant. Aider les familles à concilier les différents temps de vie (familiaux, professionnels, citoyens ) par une offre de garde au fonctionnement souple, adaptée à leurs besoins. Mise en œuvre Les ALAE accueillent les enfants le matin avant la classe (Valdériès), le midi sur le temps du repas et le soir après la classe jusqu à 18h30 (Valdériès et Saussenac/St Grégoire). Un temps pour les devoirs est encadré par les professionnels-les et des bénévoles deux fois par semaine. Les projets éducatifs et pédagogiques sont réfléchis et rédigés en équipe ; ils sont présentés en début d année scolaire à l ensemble des parents. Participation aux conseils d écoles Type de public concerné Les enfants âgés de 3 à 12 ans scolarisés dans les écoles : - de Valdériès, - du SRPI Saussenac/ST Grégoire. Fonctions assurées auprès du public Organisation d activités adaptées aux besoins du développement de l enfant. Accueil, écoute et information des parents. Réponse aux besoins de garde des familles. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 79

81 Zone géographique d intervention Valdériès, Saussenac/St Grégoire. Partenaires associés Municipalités de Valdériès, le SRPI Saussenac/St Grégoire Communautés de Communes du Ségala Carmausin et de Val81 DDCSPP CAF MSA Midi-Pyrénées Nord PMI Associations locales dans les projets d'activités Les écoles de Valdériès, de St Grégoire, de Saussenac Médiathèque de Valdériès 3 Réalisations Critères Filles Garçons Filles Garçons Filles Garçons Filles Garçons Nombre d enfants Nombre d heures ALAE à Saussenac /St Grégoire Nombre d heures ALAE à Valdériès Moyens mis en œuvre Personnel 2 directrices (1 pour chaque ALAE). 2 animateurs à Saussenac/St Grégoire. 4 animateurs à Valdériès. Personnel communal mis à disposition dans le cadre des ALAE. Locaux mis à disposition Ecole et salles polyvalentes de Saussenac, Saint-Grégoire, Valdériès. Salle du Kid club au centre social Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 80

82 5 Evolution budgétaire La gestion des 3 ALAE Valdériès/Le Garric/Rosières, a induit des écarts d appréciation des charges salariales. Les écarts budgétaires se sont régularisés en cours de contrat, en lien avec la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. Evolution des charges et des produits Clae Valdériès , , , , , , , Charges Produits Evolution des charges et des produits Clae Saussenac St Grégoire , , , , , , , , Charges Produits Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 81

83 6 - Eléments les plus caractéristiques de l'évolution de l'activité Depuis 2010, les effectifs des groupes scolaires sont en augmentation et génèrent une augmentation des présences sur les accueils essentiellement à midi. Il a donc été nécessaire de renforcer les équipes professionnelles. Les locaux d origine deviennent exigus pour la prise de repas. Pour répondre à une meilleure intégration dans la commune, les animations se sont recentrées sur les synergies du village avant tout et seul le carnaval et la journée «portes ouvertes» sont organisés de façon transversale avec tous les secteurs. Cependant, afin de ne pas perdre la dimension globale de l action du centre social un des autres secteurs viendra soutenir l équipe du l ALAE lors de manifestations internes. Les nouvelles modalités de la prise en charge de la CAF durant le temps de repas (retrait de la PS durant 30mn) ont impacté les accueils en septembre Dans la foulée, la Communauté de Communes du Ségala Carmausin a retiré elle aussi sa participation. Les communes, afin de maintenir une qualité d accueil et une cohérence d intervention ont fait le choix de maintenir la totalité des équipes sur ce temps de midi en prenant à leur charge le financement des salaires. Dans un souci d équité, la Communauté de Communes du Ségala Carmausin a fait le choix d harmoniser les tarifs sur l ensemble des accueils. Le centre social pratiquant des tarifs inférieurs aux autres centres, depuis 2010, se voit contraint d effectuer des augmentations. Globalement la hausse est importante (40 % lissés sur 4 ans). Toutefois, peu de parents ont manifesté leur mécontentement. Depuis 2011, on voit apparaître des impayés dus à une paupérisation de certaines familles ou à de la nonchalance. La plus value d un ALAE par rapport à une garderie est à réaffirmer en permanence auprès des élus-es. Cet état d esprit, équivaut à une minimisation du travail pédagogique effectué et est source de questionnement de la part des salariés-es. Il semble que les projets portés tout le long de l année, ne soient pas évalués à leur juste valeur. Quant aux parents, ils se positionnent avant tout comme des utilisateurs d un service. Il est très difficile de les mobiliser lors de temps festifs et de leur proposer la dimension associative de l ALAE. Une attitude d implication plus généreuse est à construire. Ils ont bien conscience de l intérêt de ce service dans la gestion de leur quotidien mais considèrent cela comme un dû et non comme une initiative associative. La directrice de l ALAE est invitée à chaque conseil d'école, ce qui assure une meilleure connaissance des projets, des enfants et des objectifs de chacun. Le centre social est mieux perçu comme acteur du système éducatif local. Les bénévoles prennent en charge l'aide aux devoirs et sont en lien, si nécessaire, avec les enseignants-es afin d'adopter les mêmes méthodes d'enseignement. L équipe de professionnels-les est celle qui connaît le plus de turnover. Des contrats en CAE sont renouvelés tous les 2 ans. Les temps de travail sont partiels, coupés et demande 3 déplacements dans la journée. Les temps de travail (faute de financement) sont réduits au temps d accueil. Tout retard d un parent pénalise l animateur et les temps de rangement des locaux se font, alors que les enfants sont encore présents. Le temps de préparation des animations est réduit, alors qu une séquence d animation auprès de 10 enfants demande un réel temps de préparation des supports. Bref, ces postes de travail sont peu attractifs et peu de jeunes, une fois l expérience et la formation acquises, acceptent de transformer leur poste en CDI. Le turnover demande à l équipe de permanents une adaptation continuelle. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 82

84 RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES 1 - Historique 1993 : Impulsion d une dynamique auprès des assistantes maternelles et des parents de jeunes enfants en collaboration avec les puéricultrices et les travailleurs-euses sociaux-ales : Mise en place par des bénévoles du Bababoum, temps de rencontre parents-enfants : Mise à l étude sur l ensemble du territoire du Ségala tarnais du projet de Relais Assistantes Maternelles (RAM) - Octobre 1997 : création du RAM sur l ensemble du Ségala : Mise en place d un service de prêt de matériel de puériculture : Extension du Bababoum au territoire du Ségala : Création et participation au réseau petite enfance Leader+ (crèches et relais du territoire Leader+) dans le but de mutualiser de la formation pour les assistantes maternelles et équipement de certaines salles d accueil. Mise en place d une permanence PMI à Valdériès lors des temps du Bababoum, qui disparaîtra en 2007, suite à la restructuration du service PMI : Afin d'assurer une meilleure visibilité des actions du centre social sur le territoire, organisation d une présence cantonale sur un même jour de la semaine des permanences RAM et du PREF : «les vendredis du centre social» à Valdériès, «les mardis du centre social» à Monestiés, «les lundis du centre social» à Pampelonne et «les jeudis du centre social» à Valence d Albi. Renforcement du travail en partenariat avec le multi-accueil de Taïx Dans le cadre de Leader+, mise en place d'une quinzaine «petite enfance» : Participation à l'étude préalable en vue de l'ouverture d'un multi-accueil sur le territoire. Introduction de la thématique égalité des chances hommes/femmes et de l'articulation des temps de vie dans la réflexion : Extension du Relais à 3 nouvelles communes : Cagnac les Mines, Mailhoc et Sainte Croix. Organisation du colloque régional à Albi «le métier d assistantes maternelles», introduction de la thématique de l articulation des temps de vie et de la réduction des inégalités entre les filles et les garçons. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 83

85 Développement de la mise en œuvre depuis : «Les pratiques professionnelles des assistantes maternelles s affichent. La maison, espace privé et espace professionnel : comment concilier les deux?» Les assistantes maternelles ont réalisé une exposition conçue dans le cadre du programme Equilibres. Cette exposition a pour but de mettre en valeur la professionnalisation de ce métier et de faire reconnaître son importance pour le développement local et de susciter des orientations. Le travail préparatoire a été le suivant : sensibilisation à l articulation des temps de vie (la maison, lieu professionnel mais aussi lieu privé), émergence des atouts et des difficultés de ce métier, notions éducatives et relation aux parents, mais aussi l isolement. Par la suite, un photographe professionnel a accompagné les assistantes maternelles dans la mise en scène de leurs propos : Mise en place des permanences de l'équipe mode de garde PMI environ tous les 2 mois à Valdériès et Mirandol. L'objectif est de favoriser la proximité et de renforcer le travail d'accompagnement des assistantes maternelles en partenariat avec le RAM et l'équipe mode de garde PMI. Pour la première année, le RAM s'est associé au temps fort du Carnaval. Cela a donné lieu à la mise en place d ateliers manuels pendant les temps de Relais, confection de déguisements pour les tout-petits sur le thème des objets roulants non motorisés, habillage de landaus (6 assistantes maternelles étaient présentes). Afin d'assurer une meilleure proximité sur le territoire, le RAM a mis en place quatre nouveaux temps d'accueil en 2010 : Deux permanences d accueil par mois, afin de pouvoir informer le public sur le métier d'assistant-e maternel-le et aussi d'accompagner les familles dans la résolution de leurs questions liées au mode de garde, à Cagnac les Mines et à Pampelonne. Deux Bababoums par mois, au Château des Homps à Cagnac et au SIVOM de Monestiés. 2011, Un travail important a été mené pour la réécriture du contrat de projet CAF Un comité de pilotage composé des institutions financeurs, des partenaires, de parents et d'assistantes maternelles s'est constitué durant le 1er semestre afin de valider les orientations Réaménagement des temps existant en cohérence avec les besoins repérés : A Sérénac : un nouveau «Bababoum» à la place d une séance à Valdériès. A Pampelonne suppression de la permanence du fait de l absence de fréquentation. Pour la 1ère année, les assistantes maternelles ont mis en place une action à l'occasion de la journée nationale des assistantes maternelles. Au programme : ateliers de jeux et conférence sur le thème «l'enfant et le jeu» : Les assistantes maternelles accompagnées d une professionnelle du spectacle ont réalisé un spectacle pour la journée nationale des assistantes maternelles. «Même pas peur» a été joué devant une centaine de parents et d enfants le 24 novembre. Cette réalisation a demandé 15 rencontres créatives et leur a permis de se découvrir, de découvrir l autre et d oser monter sur les planches (théâtre d improvisation, écriture du spectacle, mise en scène, confection Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 84

86 des décors). Cette expérience se poursuivra par une tournée pour 16 assistantes maternelles. Participation à la parade des jardins et aux journées «portes ouvertes», temps forts durant lesquels les assistantes maternelles ont animé des ateliers manuels. Participation à la réflexion sur le développement de maisons d assistantes maternelles avec les élus-es du territoire. Aide à l élaboration d un projet porté par les assistantes maternelles du territoire et orientation vers les élus-es de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. 2 Description de l activité Objectifs Informer, orienter, soutenir les parents et les assistantes maternelles. Améliorer l accueil des enfants, accompagner les assistantes maternelles dans leur fonction professionnelle. Renforcer le travail en réseau. Favoriser les rencontres, les échanges parents/assistantes maternelles, parents/enfants. Observer et analyser les conditions locales d accueil des jeunes enfants (mettre en adéquation l offre et la demande). Participer au développement des services en faveur de la petite enfance. Mise en oeuvre Organisation et animation mensuelle de temps de rencontres et d échanges professionnels pour les assistantes maternelles (soit 5 animations par mois). Animation du Bababoum, temps de rencontres adultes-enfants sur 7 lieux différents (soit 7 animations par mois) en collaboration avec des structures d accueil locales. Accueil téléphonique à Valdériès, et rendez-vous individuel avec les parents à la demande. Permanence d'information à Cagnac les Mines, 1 fois par mois, l'après-midi. Rendez-vous pour les assistantes maternelles à leur demande pour une aide individualisée. Type de public concerné Assistantes maternelles. Parents de jeunes enfants. Enfants de moins de 6 ans. Fonctions assurées auprès du public Écoute, information, orientation. Conception et organisation de temps d animation collectifs. Mise en relation des parents et des assistantes maternelles sur le territoire. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 85

87 Accompagnement dans les démarches administratives pour les parents employeurs et pour les assistantes maternelles. Médiation administrative et éducative entre parents et assistantes maternelles. Territoire concerné 47 communes du Ségala tarnais. Partenaires associés : Communautés de Communes Ségala Carmausin et Val81 Collectivités locales Conseil Général : PMI équipe de secteur, équipe mode de garde et assistantes sociales des MCG. CAF MSA Les crèches de Valence et de Taïx Crèche intercommunale du Ségala Médiathèque de Valence, Valderiès, Le Garric Le Pays de l'abligeois et des Bastides Relais d assistantes maternelles du département Association Familles Rurales à Valence 3 Réalisations Fréquentation aux animations collectives Critères Assistantes maternelles Parents Enfants Moyens mis en œuvre Personnel 1 animatrice + 1 animatrice vacataire soit 1,10 ETP. Locaux spécifiques Valdériès : utilisation de la médiathèque/ludothèque pour le Bababoum, d une grande salle pour les réunions de Relais et d une salle de permanence pour les entretiens individuels garantissant la confidentialité locaux de rangement du matériel. Valence : mise à disposition de locaux par la médiathèque pour le Bababoum et d une salle par Familles Rurales pour les réunions de Relais. Pampelonne : mise à disposition de la salle du CLAE jusqu'en Action à été suspendue en Mirandol : mise à disposition des locaux du centre de loisirs pour le Bababoum et les réunions de Relais. Monestiés : mise à disposition de locaux au «Domaine» de Monestiés pour le Bababoum et les réunions de relais. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 86

88 Le Garric : mise à disposition de la salle communale pour le Bababoum et d'un espace de rangement. Sérénac : mise à disposition d'une salle communale pour le Bababoum. Cagnac Les Mines : mise à disposition des locaux du centre de loisirs de Cagnac pour le Bababoum et les réunions de relais. Matériel spécifique Matériel pédagogique pour les enfants, matériel de puériculture loué aux assistantes maternelles. Malles de jeux prêtées aux assistantes maternelles. Un inventaire du matériel a été mis en place afin d'assurer un suivi du matériel sur les différents lieux. 5 Evolution budgétaire Evolution des charges et des produits RAM (global) , , , , , , , , Charges Produits Fin 2009 l animatrice du RAM a démissionné, La personne recrutée par la suite ne bénéficie plus de l exonération ZRR des charges sociales aussi la masse salariale a augmenté de 18 % entre 2009/2010. La hausse du budget en 2010/2011 s explique par : - l aménagement des locaux au Sivom de Monesties (2010), - une masse plus importante des salaires 2011(congé maternité ayant demandé un tuilage des 2 animatrices, une fin de contrat de l animatrice remplaçante - prime de fin de contrat, congés payés), - des charges dues à la réparation d un véhicule. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 87

89 6 - Eléments les plus caractéristiques de l'évolution de l'activité Le Relais d Assistantes Maternelles est un dispositif très précieux pour le territoire. Pour les assistantes maternelles Aujourd'hui, 63 assistantes maternelles sont agréées sur le territoire et leur fréquentation du RAM est de plus en plus régulière. Celles qui fréquentent assidûment les temps de rencontre, comme celles qui téléphonent pour des questions administratives et éducatives perçoivent le RAM comme un outil d'information et de mise en réseau. Le Relais permet de rompre l'isolement induit par l'exercice de leur profession et par le caractère rural du territoire. Le principe d'itinérance du Relais permet à un grand nombre d'assistantes maternelles de participer aux rencontres. Celles qui viennent régulièrement se sentent professionnelles et se disent elles-mêmes «actrices» des projets mis en œuvre dans le cadre du Relais. Quand elles viennent au Relais, elles n'ont pas le sentiment d'utiliser un service mais bien de vivre une expérience professionnelle collective. Elles ont conscience de faire partie d une «équipe professionnelle» et elles s enrichissent les unes et les autres des expériences partagées et des informations diffusées par l animatrice. Les éléments suivants témoignent de leur implication : Augmentation de la fréquentation du public aux animations collectives (391 en 2009, 505 en 2011 puis 428 en Mise en place de formations continues, ces dernières années (PSC1, accueil de l'enfant porteur de handicap, la communication dans la relation parent / professionnel...) qui permettent aux assistantes maternelles d'acquérir de nouvelles compétences. Responsables de la qualité d'accueil qu'elles proposent aux enfants, elles sont en demande de projet collectif, permettant l'échange et la valorisation de leur savoir faire. Des projets tels que le spectacle «Même pas peur» ou la création de l exposition «Les pratiques des assistants-es maternels-les s affichent», projets de qualité, permettent de fédérer et de renforcer le groupe. Les assistantes maternelles se sentent valorisées et ont plus confiance en elles. Elles attachent une importance à être reconnues comme des professionnelles de la petite enfance. Pour les parents Une enquête de satisfaction sur la connaissance du RAM et la satisfaction des bénéficiaires a été réalisée auprès des parents et des assistantes maternelles lors de la réécriture du contrat de projet du RAM pour Il apparaît que le public connaît peu ou pas le Relais. Lorsque les familles cherchent un mode de garde, elles sont orientées par les assistantes maternelles, par les structures collectives ou autres partenaires (assistantes sociales, puéricultrices). Elles apprécient alors de trouver un lieu où leurs besoins vont être pris en compte. Beaucoup reconnaissent que le Relais facilite les démarches dans la recherche d'un mode de garde et dans l'emploi d'une assistante maternelle. La plupart des parents rencontrent aujourd hui le RAM quand ils cherchent un service de garde d enfant. La PMI ayant connaissance de toutes les naissances sur le territoire et étant amenée dans ces missions à rendre visite aux jeunes parents est ainsi un partenaire privilégié dans la transmission des actions menées par le RAM. De plus, la co-animation avec la PMI sur les temps de Bababoum à Cagnac et Monestiés facilite la diffusion de l information. De ce fait, la présence des parents sur les Bababoums a progressé. Une des difficultés relevée reste le manque de support de communication propre au RAM. La volonté des Communautés de Communes du Ségala Carmausin et de Val81 est Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 88

90 d'harmoniser les actions du RAM sur l'ensemble du territoire. Cela passe notamment par une communication commune et identique. Une plaquette d'information a donc été réalisée par la Communauté de Communes du Ségala Carmausin pour présenter tous les services petite enfance. Les demandes de mode de garde restent toujours inadaptées au rythme de l enfant et au maintien de l activité des assistantes maternelles. Au vu des demandes des familles et du public accueillis par le PREF, on constate que les familles cumulent de petits temps de travail, souvent en contrats précaires. Leur besoin est donc ponctuel et sur du temps partiel. Le mode de garde privilégié, dés que c est possible, est celui de la famille afin d alléger la charge financière. Le temps d'accueil de l'enfant est de ce fait morcelé même si certains parents disent comprendre la difficulté de l'enfant à se repérer. De plus les assistantes maternelles doivent cumuler des contrats avec peu d heures de garde. Elles ont majoritairement des propositions de contrat de 20h, 25h/semaine. Les plannings sont donc plus difficiles à gérer, morcelés, irréguliers (adaptation aux horaires de travail tournants), parfois avec des horaires atypiques. La difficulté, pour les parents, est de trouver un mode de garde le mercredi car de plus en plus d'assistantes maternelles souhaitent réserver cette journée à leur famille, mais également sur des horaires atypiques tels que le week-end, tôt le matin et la nuit. En 2011, on a pu également constater une augmentation de l'accueil à domicile. 3 familles ont opté pour ce type d'accueil, après information du Relais sur les différentes formes de contractualisation. Les familles ont fait le choix de l'emploi direct pour des raisons économiques afin de minimiser au maximum le coût. Le PREF (Point Relais Emploi Formation) a été sollicité afin que ces familles soient mises en relation avec des personnes en recherche d'emploi dont le profil et l'expérience pouvaient correspondre. L'objectif est aussi de créer une dynamique territoriale en mettant en lien les familles ayant un besoin de garde et les personnes à la recherche d'un emploi. L ouverture en 2010, du multi accueil sur la commune de Pampelonne est un plus pour le territoire et une réponse supplémentaire aux besoins de garde exprimés sur le territoire. Pour les partenaires Au niveau institutionnel, les relations avec les travailleurs-euses sociaux-ales et la PMI se sont intensifiées. Les permanences mises en place avec l'équipe "mode de garde" depuis 2011 permettent un meilleur accompagnement des assistantes maternelles mais aussi une meilleure analyse des modes de garde sur le territoire. De plus, le RAM, en lien avec l actualité dans le domaine de la petite enfance, participe aux réflexions nécessaires à la compréhension de nouveaux dispositifs. Les Maisons d'assistantes maternelles et les Micro-crèches sont deux dispositifs dont le territoire pourrait se doter. Aussi, la Communauté de Communes du Ségala Carmausin a demandé un appui technique au RAM afin de mieux appréhender ces dispositifs. Le RAM est par conséquent un atout majeur dans la compréhension des besoins du territoire du fait de sa connaissance élargie des différents types d'accueil (individuel et collectif). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 89

91 Pôle emploi insertion Ses missions - Faciliter l insertion professionnelle Accompagner et orienter les habitants-es par un service de proximité Proposer une écoute et un accueil individuels en prenant en compte la globalité des problématiques Développer des actions permettant l insertion professionnelle Proposer un contrat de travail Valoriser les hommes et les femmes par la valorisation du territoire - Faciliter l insertion des habitants-es dans la vie locale Favoriser l implication dans le tissu associatif - Coordonner des actions d insertion sociale et professionnelle sur le territoire Repérer les besoins - Animer et coordonner le partenariat - Travailler en transversalité avec les 2 autres pôles Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 90

92 POINT RELAIS EMPLOI FORMATION 1 - Historique 1996 : Mise en œuvre d un dispositif expérimental d accompagnement des personnes en recherche d emploi et de formation en relation avec les besoins de main-d œuvre des entreprises locales financement DDTEFP : Structuration du dispositif POINT RELAIS EMPOI FORMATION sur une partie du territoire (Valence Valdériès) Inscription dans le cadre du Plan Départemental d Insertion : Extension du dispositif sur Pampelonne et Monestiés dans le cadre du programme Leader II en scindant les compétences : accompagnement du public en démarche d insertion/ centre social et accompagnement des entreprises/association du Ségala tarnais. 2002/2003 : Mise en œuvre de prestations d accompagnement du public : ASI (Appui Social Individualisé) TRACE Prestation ANPE. Signature d une convention de partenariat de niveau 1 avec l ANPE de Carmaux : Mise en œuvre d'un partenariat avec «Formation en Ségala», organisme de formation prestataire de l'anpe dans le cadre de mesures d accompagnement des publics demandeur d emploi et initiateur de formations spécifiques visant l égalité des chances entre les hommes et les femmes : Intégration du PREF dans le cadre du programme Equal «Egalité des chances et développement local dans le nord du Tarn». Il aborde la thématique de l'égalité des chances entre les femmes et les hommes et permet d'introduire dans l'accompagnement global des personnes en recherche d'emploi un questionnement sur l'articulation de la vie familiale et de la vie professionnelle. Elaboration d'une méthode pédagogique «Temps Mieux!» : 0rganisation d une présence cantonale sur un même jour de la semaine des permanences PREF et RAM : «les vendredis du centre social» à Valdériès, «les mardis du centre social» à Monestiés, «les lundis du centre social» à Pampelonne et «les jeudis du centre social» à Valence d Albi. Les permanences de nos partenaires, Maison du Conseil Général de Carmaux et Mission Jeunes, sont ajustées à cette dynamique cantonale chaque fois que possible : Intégration du PREF dans le cadre du programme Equal : «Equilibres». La thématique «Egalité» devient transversale dans les suivis du PREF «Articulation des temps de vies Elargissement des choix professionnels Mixité des compétences». Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 91

93 Conception et édition d une mallette pédagogique à l usage des intervenants-es de l accompagnement social et professionnel : «KIT à Ouvrir» et diffusion de la méthode pédagogique «Temps Mieux!» à l'usage des formateurs-trices : Mise en place d une «Coordination des Actions Sociales sur le Ségala». Construction d actions spécifiques ou d adaptation les actions du centre social en direction des populations les plus fragiles du territoire rural : Mise en place du partenariat avec la coopérative d activités «Régate», afin d accompagner les créateurs d entreprise. Expérimentation d un outil d acquisition de compétences relationnelles et organisationnelles transférables dans le champ du professionnel : «la Pause». Nomination du Centre Social du Puy Saint Georges par le Président de la CLI Albigeois et Bastides pour siéger à la Commission de Validation des Contrats. Cette instance permet au centre social de mieux appréhender le dispositif RMI et les moyens mis en place pour accompagner les bénéficiaires du RMI : Positionnement de l atelier «les Mardis de l emploi» dans le cadre des Actions d Informations et d Orientations du Tarn promues par les Maisons Communes Emploi Formation (ateliers généralistes et atelier thématiques en direction des demandeurs-euses d'emplois). Développement mis en œuvre depuis : Le Centre Social du Puy Saint Georges est mandaté par le Conseil Général du Tarn pour siéger à la CLI Albi/Carmaux. Cette instance permet au centre social de mieux appréhender le dispositif RMI et les moyens mis en place pour accompagner les BRMI/BRSA vers une insertion la plus durable possible. La responsable du PREF apporte sa compétence technique au regard des situations présentées dans cette instance. La Coordination développement social à partir du repérage des besoins du territoire a été consacrée à la construction du projet «accompagnement des parents isolés» porté par Formation en Ségala. Dans le cadre du nouveau dispositif RSA, il était intéressant de mettre en place une action qui s adresse aux parents isolés, nouvelle population du dispositif (ex-bénéficiaires de l'api), qui tienne compte de la spécificité de cette situation éducative. Situation d isolement qui peut engendrer des freins à la reprise d'activité professionnelle. Ce projet expérimental d'une durée de 6 mois, débuté en octobre 2009, se poursuit toujours en Les ateliers thématiques des mardis de l emploi : Février 2009 : La formation professionnelle tout au long de la vie (formation initiale, continue, DIF, CIF, VAE). Intervenant extérieur : le Pôle Régional Formation. Mai 2009 : La création d entreprise «Entreprendre, pourquoi pas vous?» Intervenantes extérieures : «Le Point Chance» et la coopérative d activités «Régate». Octobre 2009 : Les nouveautés de la rentrée : les dispositifs d aides aux demandeurs-euses d emploi et le RSA. Intervenantes extérieures : la Directrice du Pôle Emploi de Carmaux et la Conseillère Insertion Professionnelle de la Maison du Conseil Général de Carmaux. Ouverture d une permanence du PREF à Tanus (1/15 jours). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 92

94 Le dispositif ASI Accompagnement social individualisé n est pas reconduit par la DDASS : Mise en place d une nouvelle permanence du PREF à Cagnac les Mines dans les locaux de la mairie. Elle couvre le territoire de Cagnac, Ste Croix et Mailhoc. Elle se déroule en même temps que la permanence du Relais d'assistantes Maternelles. Cela permet aux deux services de gérer des situations communes : recherche d'un mode de garde pour une personne qui reprend une activité professionnelle, orientation et accompagnement professionnel des demandeurs-euses d emploi vers le métier d'assistant-e maternel-le. Cette partie du territoire est rattachée à la Maison du Conseil Général d'albi. Il a donc fallu créer le tissu partenarial sur ce secteur et la mise en place d une nouvelle coordination technique mensuelle des acteurs sociaux. Les ateliers thématiques des «mardis de l emploi» se délocalisent. Jusqu'alors organisés au centre social à Valdériès, l'élargissement du territoire a amené à intégrer une itinérance dans l'organisation de ces temps d'information. L organisation du co-voiturage a été mise en place pour chaque séance afin de faciliter l accès aux ateliers à tous les habitants-es du territoire. Mars 2010 sur le canton de Pampelonne : «Questions de mobilité» - Mobilité des compétences : Le CIBC du Tarn est venu présenter le dispositif de Validation des Acquis de l Expérience. - Mobilité géographique : L association «MOBIDIC» est venue présenter le dispositif co-voituron. - Le centre social a présenté les outils et dispositifs d aide à la mobilité géographique du Conseil Général, du Pôle Emploi et de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. Un dossier complet sur la thématique a été donné à chaque participant-e. Juin 2010 sur le canton de Monestiés : «Articulation des temps de vies et modes de garde». - Animation d un atelier autour du jeu «Ta Ton temps». - Présentation des différents modes de garde du territoire par le Relais d Assistantes Maternelles du Ségala. Octobre 2010 sur le canton de Valdériès : «Elargissement des choix professionnels» - Animation d un atelier de sensibilisation sur les questions liées à la mixité des emplois : un métier est-il masculin ou féminin? Les compétences ont-elles un sexe? Coordination développement social à partir du repérage des besoins du territoire qui regroupe en fonction des thèmes abordés : Maisons du Conseil Général de Carmaux et Albi2, PMI, Formation en Ségala, Directrice et Coordinatrices des pôles d activités du centre social, CIP BRSA, Mission Jeunes de Carmaux, Pôle Emploi de Carmaux, a permis de travailler sur les questions suivantes : Présentation du projet «vacances familles» aux partenaires sociaux et étude de faisabilité. Formation sur la notion «d informations préoccupantes» par les travailleurs-euses sociaux-ales de la Maison du Conseil Général de Carmaux. Emergence du projet d étude et diagnostic des besoins des personnes âgées sur le territoire. La CLI devient l'équipe pluridisciplinaire RSA de la Commission Locale d Insertion du Conseil Général avec la mise en place du dispositif RSA. Le centre social siège toujours dans cette instance : Les ateliers thématiques sur l ensemble du territoire de septembre 2011 à mai 2012 ont permis d aborder le thème des métiers à domicile. Suite aux besoins de recrutement des associations de l aide à domicile et au manque d assistants-es maternels-les sur le territoire, Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 93

95 en partenariat avec l ADMR et le RAM, des temps informatifs ont été organisés afin de promouvoir ces métiers et de préciser le profil des personnes pouvant exercer. Le forum emploi organisé par Pôle Emploi à Carmaux. Afin de mieux faire connaître ses services et de repérer des demandeurs-euses d emploi du territoire, le PREF associé au Chantier d insertion, a tenu un stand lors du forum emploi de Carmaux. Ce fut l occasion de diffuser de l information sur les permanences de proximité et de faire des entretiens de pré-recrutement pour le chantier d insertion. La Coordination développement social à partir du repérage des besoins du territoire. Présentation du diagnostic vieillissement de la population. Présentation de la réorganisation structurelle du centre social, des commissions de travail et de l avancée des projets. Préparation de l extension de l animation «la Pause» sur le canton de Monestiés. Présentation du projet Café intergénérationnel itinérant : Une analyse croisant la présence des bénéficiaires du RSA sur le territoire et la fréquentation des permanences amène à réaménager, à moyens constants, les permanences sur le territoire : ouverture d une permanence à Mirandol, rajout d un temps de permanence à Cagnac les Mines et parallèlement suppression d une permanence mensuelle à Valdériès et à Monestiés, ouverture d une permanence à Trébas en septembre. A ce jour 8 permanences sont assurées : à Trébas, Pampelonne et Tanus 2 fois/mois, à Monestiés et Cagnac 3 fois/mois, à Mirandol 1 fois/mois, à Valence d Albi et Valdériès 4 fois/mois. Une réflexion sur le bénévolat d insertion a débuté en lien avec le Centre Social de Cordes Vaour. Le but est de permettre à des BRSA de reprendre une activité sociale par le biais du bénévolat et de pouvoir ainsi par la suite se projeter vers l emploi. L animation de la «Coordination des Actions Sociales sur le Ségala» laisse place à la commission emploi insertion du centre social et s ouvre à un plus large public (habitants-es, élus-es, associatifs, techniciens-nes des institutions partenaires). Mise en place d un diagnostic à l initiative de la Maison du Conseil Général de Carmaux et de la Mission Jeunes sur la situation des jeunes adultes sur le territoire de Val81. Le but est de repérer leurs besoins et de mettre en place des actions appropriées. Les résultats obtenus font émerger le problème de la mobilité comme premier frein à l insertion des jeunes sur ce territoire. 2 Description de l activité Objectifs Apporter un service de proximité aux personnes confrontées à un problème d emploi, d insertion ou de formation en relais des dispositifs et institutions départementales dans une perspective d'égalité des chances. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 94

96 Proposer une écoute, un accompagnement individuel en prenant en compte la globalité des problématiques et notamment la dimension de l articulation des temps de vie et de la mixité des emplois. Stimuler la personne dans son pouvoir d agir : «empowerment». Lui donner les moyens et outils nécessaires lui permettant de se ré-approprier ses capacités de choisir, de décider et d agir. Développer des actions territoriales facilitant l initiative de la population. Coordonner les interventions des différents partenaires en direction du public. Procurer aux habitants-es du territoire du Ségala Carmausin de la documentation et de l'information sur les thèmes de l'emploi, de la formation et de la création d'entreprise. Mise en œuvre Permanences hebdomadaires dans des espaces d accueil et d information aménagés à cet effet (Valdériès, Monestiés, Pampelonne, Valence, Cagnac les Mines, Trébas, Tanus, Mirandol). Animation de l atelier collectif hebdomadaire : les Mardis de l emploi à Valdériès : recherche d emploi sur Internet CV, lettre de candidature Animation et organisation des temps de coordination locale avec les partenaires : Maisons du Conseil Général, MSA, Pôle emploi, Mission Jeunes, partenaires du territoire, Formation en Ségala... Animation de la «Coordination des Actions Sociales sur le Ségala». Type de public concerné Personnes en démarche d insertion, en recherche d emploi et de formation. Tout public, jeune et adulte, en démarche d insertion sociale et professionnelle : demandeurs-euses d emploi et salariés-es, personnes en recherche de formation, de réorientation professionnelle, en difficulté sociale. Fonctions assurées auprès du public Accueil Ecoute Information. Accompagnement individualisé, orientation, rapprochement offre/demande en lien avec Pôle Emploi. Coordination des partenaires, animation du dispositif à l échelle territoriale. Mobilisation sur des projets du territoire en fonction des intérêts de chacun. Zone géographique d intervention Territoire du Ségala tarnais. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 95

97 Partenaires associés Communes de Pampelonne, Cagnac les Mines, Trébas, Tanus, Mirandol, SIVOM de Monestiés Communauté des Communes Val81 Communauté de Communes du Ségala Carmausin Conseil Général FSE Mission jeunes MCEF Albi Cap Emploi SPIP Régate Formation en Ségala Travailleurs-euses sociaux-ales : Maison du Conseil Général de Carmaux et MSA 3 Réalisations Critères Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Personnes suivies Entretiens Suivi ASI 4 Fin de mesure en 2009 Accès emploi ou/et formation 68 % 50 % 59 % 55 % 50 % 70 % 43 % 40 % Personnes ayant bénéficié d une prestation auprès de Formation en Ségala Moyens mis en œuvre Personnel 2 animatrices (1,10 ETP) Travail de collaboration très étroit avec la responsable de Formation en Ségala. Locaux mis à disposition par les collectivités locales Communauté des Communes Val81, SIVOM de Monestiés, Mairie de Tanus, Mairie de Trébas, Mairie de Cagnac, Mairie de Mirandol, Centre de ressources de Pampelonne. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 96

98 5 Evolution budgétaire Evolution des charges et des produits PREF (global) , , , , , , , ,00 0, Charges Produits L augmentation des budgets en 2012 est due à l ouverture de la permanence de Trébas. 6 - Eléments les plus caractéristiques de l'évolution de l'activité L accès à l emploi se complexifie, le nombre d emplois disponibles est en baisse de façon régulière sur le carmausin, (-50 % fin 2012). Le manque de perspectives en termes d insertion professionnelle durable installe les publics dans une dynamique de gestion de la précarité. Les personnes alternent les différents statuts : salariés-es, demandeurs-euses d emploi + indemnités, bénéficiaire du RSA. Les contrats de travail sont le plus souvent de courte durée et ne permettent pas toujours l accès à l indemnité de Pôle Emploi. Il est certes de plus en plus difficile de construire un projet professionnel à moyen et long terme, mais aussi de maintenir, d activer ou réactiver des compétences essentielles dans un environnement social et/ou professionnel : relationnelles, organisationnelles, techniques La question de la mobilité géographique reste cruciale. Les moyens financiers des populations en démarche d insertion rendent certes difficile la projection sur l achat d un véhicule, mais aussi l entretien du véhicule existant. Retrouver un emploi a nécessairement un coût en milieu rural que tous les publics ne peuvent pas assumer : achat d'un véhicule supplémentaire, maintien en état du véhicule, coût des modes de gardes Le cumul des difficultés est présent dans la majorité des situations rencontrées. Et quelle que soit la situation face à l emploi des personnes accompagnées (emplois précaires, horaires atypiques, sans emploi ), lorsque la précarité financière s installe, elle est rapidement accompagnée d une ou plusieurs problématiques associées (fragilité psychologique, conduites addictives, rupture familiale ). Celles-ci sont de plus en plus présentes, elles complexifient l approche «insertion professionnelle» et nécessitent l association de compétences spécifiques : travailleurs-euses sociaux-ales, psychologues, médecins, œuvres caritatives Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 97

99 Dans ce contexte, la commission insertion emploi du centre social élabore un projet sur la dimension «bénévolat d insertion» ayant pour but de réactiver des compétences mobilisables pour l emploi. L objectif étant de lever les freins à l emploi, de réactiver et d identifier les compétences sociales transférables dans l emploi, de redonner confiance en soi par le biais de la construction du lien social. Il s agit de développer une méthode d intervention facilitatrice d acquisitions de compétences sociales. Cette méthode permettra de formaliser et de capitaliser les compétences relationnelles et organisationnelles acquises dans ce cadre. Leur transfert dans le champ du professionnel est un objectif à activer chaque fois que possible. Les compétences sociales travaillées sur le bénévolat d insertion consistent en la capacité d être autonome dans sa vie quotidienne afin de permettre la gestion de : sa santé, son budget, sa formation, son emploi, sa famille, son logement, ses loisirs. Terme se rapprochant de l empowerment traduit en français par diverses expressions telles que : gain de pouvoir, prendre sa vie en main, pouvoir d agir, auto- détermination. Les démarches administratives sont de plus en plus complexes, les publics ont des difficultés a se repérer dans les «méandres» auxquels ils sont confrontés au regard de leurs statuts : demandeurs-euses d emploi, bénéficiaires du RSA activité, RSA Socle Le PREF est l interlocuteur/médiateur entre les personnes et les institutions : Pôle Emploi, CAF, Conseil Général... De nouvelles populations s installent sur le territoire. Elles viennent chercher un habitat plus accessible financièrement et découvrent la réalité rurale au fur et à mesure de leur présence. Le PREF est alors le lieu d information favorisant la mise en réseau et la compréhension de l environnement. La dynamique «itinérance du centre social» dans le cadre du deuxième agrément crée de la synergie sur cette partie du territoire. Ainsi la dimension «insertion professionnelle» peut s appuyer sur les différents «rendez-vous sociaux» de proximité. Ils sont autant de moments de rencontres permettant de rompre l isolement et de retrouver «confiance en soi» et en ses capacités. Par ailleurs, cette dynamique doit permettre de repérer les publics les plus en difficulté, BRSA, pour lesquels un accompagnement spécifique est mis en place dans le cadre du PREF. L organisation des actions d insertion, chantier et PREF, en pôle d activités «Insertion et Emploi» ainsi que la création d un poste de coordination a permis d intégrer une nouvelle salariée au sein du PREF. Celle-ci a à sa charge les permanences de Monestiés et de Mirandol ainsi que l atelier «les mardis de l emploi». Fort de cette nouvelle compétence et de l accent mis par Pôle Emploi sur l utilisation du site pole-emploi.fr, l atelier se restructure. L atelier collectif et généraliste tous les mardis matins oriente son intervention vers l acquisition de compétences techniques afin d optimiser l aboutissement des recherches d emplois. Un outil d identification des compétences acquises par le-la demandeur-euse d emploi lors de cet atelier est en cours d élaboration. L atelier thématique se déroule 3 fois dans l année. Il s appuie sur la dynamique de l itinérance du centre social et délocalise la même thématique sur 3 lieux différents : Valdériès, Monestiés et Cagnac les Mines. La thématique abordée est spécifique emploi, pour 2012 : «L intérim, un autre moyen de travailler». Les nouvelles politiques d appels d offre nationaux concernant les prestations Pôle Emploi, ont fait perdre au centre social, un interlocuteur privilégié de terrain et de proximité, l organisme Formation en Ségala. En effet, le groupement de ce dernier n a pas été sélectionné pour poursuivre les accompagnements individuels Pôle Emploi. Le marché octroyé à des organismes nationaux a abouti à une perte de qualité. En effet ces opérateurs ne connaissent pas les problématiques territoriales, les leviers et n ont pas d ancrage local. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 98

100 Le PREF participe aux dynamiques de diagnostic impulsées dans le cadre du partenariat mis en place avec les différents intervenants sur le territoire. Des besoins spécifiques émergent sur le territoire de la Communauté des Communes Val81 : La MCG de Carmaux pointe les besoins et difficultés des BRSA habitants-es de la commune de Trébas. Avec le soutien du Conseil Général du Tarn, de la Communauté de Communes de Val81 et la mairie de Trébas. La permanence de Trébas se met en place a titre expérimental en septembre Dans le cadre de la Coordination Technique Territoriale de Valdériès et sous l impulsion du travailleur social intervenant sur ce territoire ainsi que de la Mission Jeunes, un diagnostic est mis en place concernant les jeunes de ans déscolarisés ou en voie de déscolarisation en recherche d un emploi ou d une formation. Les mairies des deux cantons, Valdériès et Valence d Albi, sont sollicitées ainsi que les différents services du centre social. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 99

101 CHANTIER D INSERTION 1 - Historique 1993 : Mise en place d un chantier d insertion pour la mise en valeur de la forêt de Sérénac dans le cadre d une convention avec le Conseil Général (PDI) : Pérennisation et extension du chantier sur l ensemble des communes du Ségala Tarnais : Création de l association Formation en Ségala pour assurer la formation complémentaire des personnes employées sur le chantier : Développement du chantier sur le carmausin : Conventionnement avec le PLIE du Grand Carmausin : Extension de la capacité d accueil de 12 à 14 CES +1CEC. 2003/2004 : Action Chantier/Formation/Projet humanitaire dans le cadre du PLIE du Grand Carmausin, aménagement de l organisation : horaires de travail/temps de formation/transport, création d un local spécifique (garage-atelier) : Modification de la structure du chantier. Introduit dans le programme Equal, il bénéficie de la thématique égalité des chances entre les hommes et les femmes et devient chantier d'insertion «Elargissement des choix professionnels». Mise en place de l approche intégrée de genre : Commande d un second chantier «Environnement» à la demande du PLIE du Grand Carmausin, pour une durée d'un an avec un effectif de 8 personnes. Soutien auprès du Conseil Général pour la pérennisation de deux postes d'agents d'entretien pour les bases départementales de Razisse et Sérénac. Développement mis en œuvre depuis : Ce fut une année de forts changements. Les nouvelles politiques Etat suite au "Grenelle de l insertion" ont modifié les dispositifs emploi. Modification du RMI en RSA. Modification des contrats aidés : les contrats d avenir deviennent des CUI/CAE. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 100

102 Nouvelle contractualisation IAE avec la DIRECCTE : conventionnement pluriannuel et partenarial (Conseil Général, Etat, Pôle Emploi) dans le cadre d un dialogue de gestion soumis à l atteinte de résultats négociés. Un accompagnement FNARS a permis de revisiter le projet du chantier et de l adapter aux nouvelles politiques Etat. Les méthodes et les procédures d intervention ont été affinées et ont permis de mieux structurer le projet dans sa globalité. La gestion de l enveloppe FSE par le Conseil Général a permis de stabiliser la trésorerie du centre social par le biais d avances financières : Mise en place du dialogue de gestion par la DIRECCTE, permettant de négocier les résultats conventionnés en termes d insertion à l emploi et de mesurer l atteinte des objectifs. Ce temps est important afin de pouvoir rencontrer les institutions et d expliquer nos contraintes et nos réalités de terrains : La totalité des co-signateurs sont présents lors du dialogue de gestion DIRECCTE, Pôle Emploi, Conseil général. Mise en place d une nouvelle modalité - agrément IAE du public lors de l entrée sur le chantier d insertion... 2 Description de l activité Objectifs Permettre à des personnes sans emploi et bénéficiaires des minima sociaux de s engager dans un parcours d insertion professionnelle. Fournir à des personnes un emploi salarié avec des exigences de production mais dans un cadre aménagé. Favoriser la reprise de confiance en soi ainsi que la capacité d engager des démarches visant à l insertion professionnelle, grâce à des temps d accompagnement socioprofessionnel et de formation. Permettre aux personnes d'élargir leurs choix professionnels et extra-professionnels en dehors des schémas préétablis : emplois pour les hommes / emplois pour les femmes en effectuant des activités dites masculines et des activités dites féminines. Mesurer qu une compétence peut être mise en œuvre indifféremment par un homme ou une femme. Acquérir de nouvelles compétences (espaces verts, bâtiment, informatique, animation, accueil, classement) et repérer les compétences transférables (techniques, relationnelles, organisationnelles) sur d'autres secteurs d'activité professionnelle. Accompagner les demandeurs d emploi sur des parcours professionnels atypiques. Type de public concerné 12 Personnes : bénéficiaires du RSA, les jeunes et les personnes sans emploi depuis au moins deux ans. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 101

103 Fonctions assurées auprès du public Encadrement professionnel, écoute, soutien, accompagnement dans les parcours d insertion au travers d un emploi. Coordination et suivi de la formation complémentaire. Liaison avec les partenaires : Maison du Conseil Général Pôle Emploi Mission Jeunes Cap Emploi Relations avec les collectivités, organisation des chantiers Zone géographique d intervention Zone du Pays de l'albigeois et des Bastides. Partenaires associés DIRECCTE Conseil Général Pôle Emploi Mission Jeunes Cap Emploi ASSIET 81 Organismes de formation Collectivités locales Communauté des Communes du Ségala Carmausin et de la 3C PLIE du Grand Carmausin MARPA Le Ségali Les associations du patrimoine Les entreprises du territoire 3 Réalisations Critères Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Femmes Hommes Personnes suivies Origine géographique 11urbains-es 8 ruraux-ales 11urbains-es 13 ruraux-ales 15 urbains-es 9 ruraux-ales 7 urbains-es 19 ruraux-ales Accès emploi formation Nombre de collectivités partenaires Moyens mis en œuvre Personnel 2 encadrants techniques à temps plein et une conseillère emploi formation à 0,47 ETP. 1 encadrant technique en CDD 1ETP (dans le cadre du chantier occasionnel). Locaux spécifiques Garage et atelier. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 102

104 Matériel spécifique 2 fourgons Matériel de chantier : débroussailleuses, tondeuses, tronçonneuses 5 Evolution budgétaire Evolution des charges et des produits chantier Part des salaires sur les charges totales chantier , , , ,00 87% 81% , ,00 86% 82% , , ,00 0, Charges Produits La forte baisse entre 2009 et 2010 est due à l arrêt d un chantier occasionnel mandaté par le PLIE du Grand Carmausin et à la fin de l accompagnement de deux personnes mises à disposition sur les bases de loisirs du Conseil général de Razisse et de Sérénac. Les autres variations sont dues au taux d absentéisme des salariés en insertion qui reste très variable en fonction des années. 6 - Eléments les plus caractéristiques de l'évolution de l'activité Les politiques de l Etat Les procédures du nouveau conventionnement IAE et du suivi des bénéficiaires du RSA introduites en 2009, ont lourdement augmenté et complexifié le travail administratif, ceci parfois au détriment du suivi global des parcours et de la sensibilisation sur des thématiques de la vie quotidienne (santé, prévention, culture, développement personnel). Les postes des permanents se sont inévitablement transformés et ont demandé une acquisition de compétences administratives qui ne correspondent pas à leur mission première. L introduction du RSA a complexifié le dispositif d orientation, les contacts avec les professionnels référents des individus et les classifications des statuts RSA. Cela a entraîné une difficulté de repérage des bénéficiaires et de leur éligibilité à un emploi aidé. Le dialogue de gestion annuel introduit par la DIRECCTE a permis une meilleure connaissance de cette institution et a fluidifié les contacts. Toutefois, les résultats négociés en termes d insertion à l emploi sont élevés (57 % de résultats positifs, c'est-à-dire de reprise d emploi ou d entrée en formation) et ne nous permettent plus de recruter des personnes éloignées de l emploi. Le chantier d insertion n est plus une première étape vers une resocialisation et une remise en confiance en soi des publics les plus fragilisés. Il est devenu un outil d accompagnement à la reprise d activité professionnelle. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 103

105 Afin de répondre aux exigences de résultats négociés avec la DIRECCTE et d obtenir les meilleurs résultats qui soient, les contrats de travail (à l origine de 6 mois) sont peu renouvelés et ceci, même si le retour à l emploi n est pas atteint. L impératif de la courte durée du contrat demande aux personnes de se mobiliser immédiatement et de se projeter dès le début du contrat dans une reprise d activité. Il s avère que la pression ainsi exercée sur la personne est un levier pour la reprise d activité. Toutefois, le peu de renouvellements de contrats de travail, entraîne un turnover important, qui désavantage la réalisation des travaux essentiels pour l atteinte de l équilibre financier. En effet, quand les personnes atteignent un niveau de compétences permettant d effectuer de façon efficace les travaux, leur contrat de travail s achève et elles sont remplacées par des débutants. Cette évidence organisationnelle déstabilise le chantier et remet en question sa pérennité. Le profil des personnes recrutées En 2009, le profil des personnes recrutées a changé. Le chantier a reçu un public ayant un meilleur capital scolaire (jeunes diplômés universitaires). Les années suivantes, ce public n a plus été repéré et orienté par les services du Conseil Général. De ce fait, en 2011 on constate une perte de mixité culturelle, de niveau de réflexion et d'analyse, éléments qui sont moteurs pour la mobilisation des publics et l'intérêt relationnel et professionnel que peut apporter le chantier d insertion. De plus, la valeur travail semble s étioler chez les jeunes générations. Elles ne possèdent pas un capital technique manuel, ni les postures et les étapes nécessaires à la finalisation d une tâche de travail (persévérance, analyse des étapes à mettre en place pour effectuer les tâches, adaptation des ressources, système D et soin du travail fini), attitudes que l on rencontrait davantage chez les générations précédentes. Même si leurs parcours professionnels étaient chaotiques, ils avaient construit des savoir faire. Le fait que les personnes embauchées conservent un RSA Activité en parallèle d'un Contrat Unique d'insertion s'avère ralentir l'insertion en milieu professionnel. En effet, ce complément de revenu associé au salaire n'incite pas les personnes à trouver un emploi qui ne serait pas aussi rémunérateur en milieu ordinaire. Le manque de mobilité est toujours un problème majeur dans le milieu rural où les transports en communs sont inexistants. L accompagnement au projet professionnel Au travers de la multiactivité, les thématiques de l'articulation des temps de vie, de la mixité des emplois, de l égalité des chances entre les femmes et les hommes, du transfert de compétences dans des domaines professionnels fortement sexués sont toujours questionnées. L obligation des périodes d immersion dans une entreprise du secteur marchand est un bon support à la reprise d activité. Toutefois, elles restent difficiles à mettre en place car elles apparaissent trop contraignantes pour les personnes et pour les employeurs. La durée du contrat de travail de 26 heures ne correspond pas au rythme d'une entreprise. De plus, elles sont un facteur supplémentaire d absentéisme sur le chantier et ont des effets sur la production. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 104

106 Les travaux support à l insertion professionnelle Le chantier est reconnu pour ses compétences en restauration de patrimoine. Il le réaffirme annuellement au travers de différentes commandes : rénovation de la place au centre du village de Labastide Gabausse (construction de murets en pierres et rénovation de deux puits), entretiens des sentiers de randonnées pour le Conseil Général et la Communauté de Communes du Ségala Carmausin, rénovation des cabanes des champs pour des associations de sauvegarde du patrimoine, travaux de rénovation de bâtiments communaux. Toutefois, les travaux annuels confiés par le Conseil Général ont baissé de 50 % en 4 ans. Cette perte financière occasionne la recherche de nouveaux travaux. Les clauses sociales dans les marchés publics sont très peu introduites par les collectivités ; alors qu il s agit d un levier efficace pour pérenniser les structures de l insertion par l activité économique et favoriser l insertion sociale sur un territoire. Un volet de travaux pérennes permettrait de réduire le temps passé à la prospection de travaux et d utiliser ce temps au profit du suivi et de la formation des personnes en insertion. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 105

107 INGENIERIE TERRITORIALE 1 - Historique 2001 : Le centre social est associé à la réflexion territoriale engagée sur le Ségala, le Carmausin et le GREAVI pour répondre aux appels à projets européens : Equal et Leader : Le centre social dans le cadre d'un partenariat avec les deux Associations de Pays «Ségala Carmausin» et «GREAVI», le CIDFF du Tarn, Formation en Ségala s'engage dans un programme Equal «Égalité des chances et développement dans le Nord du Tarn». Ce programme expérimental va se dérouler jusqu'en Il a pour principe général de lutter contre toutes formes de discrimination et plus précisément pour notre partenariat : d accompagner les acteurs d un territoire dans leurs démarches de réduction des inégalités et des discriminations, dans le domaine du travail et de l emploi. Ses quatre piliers fondamentaux sont : l employabilité, l esprit d entreprise, l adaptabilité et l égalité des chances entre les hommes et les femmes : Le centre social signe une convention avec le GAL Leader+ pour la co-animation du programme Leader : Poursuite des actions expérimentales Equal dans le cadre d'un second programme «Equilibres» représenté par un nouveau partenariat regroupant la Communauté de Communes du Ségala Carmausin, le CIDFF du Tarn, le CFP de Brens, ID3 et Formation Ségala. Ce programme aborde le développement local au sens large et se centre sur l'accueil de nouvelles populations, l objectif étant de renforcer l attractivité du territoire par la mise en place d actions permettant de réduire les tensions entre les différents temps de vie. Il s'articule autour de trois dimensions : développer, améliorer et favoriser l accès des services, développer l implication citoyenne, améliorer l accès à l emploi des personnes en difficulté. Ce programme est expérimental et transnational. Les partenaires transnationaux sont : le Portugal, l Italie et la Lituanie : Dernière année de programmation européenne du PIC Equal. Pour le centre social, il s'agit d'une année de capitalisation et de diffusion des outils, des méthodes expérimentées et finalisées dans ce programme. Phase d'ingénierie du second agrément qui fait suite aux études et diagnostics élaborés par Mairie Conseil et le CRP Consulting 31. Cette phase s'est appuyée sur le travail produit durant l'expérimentation «Bureau du Temps, T comme Temps» du programme «Equilibres» qui a permis d'appréhender le territoire du Ségala Carmausin avec un regard croisé égalité des chances hommes/femmes, articulation des temps de vie, mobilité, développement social. Le développement du 2 ième agrément du centre social sur la Communauté de Communes du Ségala Carmausin prend le relais en terme d ingénierie de projet de territoire. En effet ce territoire plus vaste connaît les mêmes problématiques que le canton de Valdériès mais il est à une échelle plus pertinente : celle d une politique territoriale communautaire. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 106

108 PROJET SOCIAL 2013/2017 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 107

109 1. FINALITES DU CENTRE SOCIAL Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 108

110 LES FINALITES DU CENTRE SOCIAL Au travers de ses différentes activités, caractérisées par la recherche d une participation active, d un engagement des habitants-es, le centre social vise à : - contribuer au développement social du territoire du Ségala, - participer à l inclusion sociale et à la socialisation des personnes, - développer les liens sociaux et la cohésion sociale sur le territoire, - favoriser la prise de responsabilité des usagers et le développement de la citoyenneté de proximité, - favoriser l égalité entre les hommes et les femmes. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 109

111 2. DEFINITION DES MISSIONS Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 110

112 LES TROIS MISSIONS DU CENTRE SOCIAL Un lieu d accueil et de proximité à vocation globale, familiale et intergénérationnelle, qui accueille toute les populations en veillant à la mixité sociale : - Il offrir un lieu d accueil et participer à rompre l isolement géographique. - Il favorise l échange, la rencontre, l accès à l information. - Il accueille les nouvelles familles sur le territoire. - Il favorise la mixité sociale et intergénérationnelle. - Il favorise le développement des liens familiaux et sociaux - Il décèle les besoins et les attentes Un lieu d animation de la vie sociale permettant aux habitants d exprimer, de concevoir des et de réaliser des projets - Il prend en compte l expression des demandes et des initiatives des habitants - Il favorise la vie sociale et la vie associative - Il offre des activités et des services - Il développe des actions spécifiques pour répondre aux problématiques sociales du territoire - Il améliore la qualité et le cadre de vie et participer ainsi à l attractivité du territoire. - Il faciliter l articulation vie professionnelle/vie privée dans une perspective d égalité entre hommes et femmes. - Il permet aux habitants-es de devenir acteurs-trices de la vie locale Un lieu de développement des interventions sociales adaptées aux problématiques du territoire et en concertation avec les partenaires opérationnels - Il participer au développement du territoire en lien avec les collectivités locales, les associations par la conception, l expérimentation, la mise en œuvre d actions, de dispositifs, de programmes de développement social. - Il favoriser la participation active des bénévoles, des femmes et des hommes du territoire, des associations dans l élaboration, la mise en œuvre et l évaluation des projets de développement. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 111

113 3. ARBRE D OBJECTIFS Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 112

114 MISSION : Un lieu d accueil et de proximité à vocation globale, familiale et intergénérationnelle Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Intermédiation : formation sur les thématiques de l'empowerment "le rendre acteur" et de la parentalité. Développer et valoriser la fonction d animation sociale, source de cohésion sociale à l échelle du territoire. Améliorer l accueil des personnes, des familles, des associations. Cf fiche action n 1 Accompagnement des parents dans leur mission éducative au travers de l animation du groupe parents. Cf fiche action n 2 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 113

115 MISSION : Un lieu d accueil et de proximité à vocation globale, familiale et intergénérationnelle (suite) Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Implication des jeunes et des adultes dans les instances de décision du centre social. Promouvoir et accompagner le bénévolat. Cf fiche action n 3 Accompagner les initiatives des bénévoles et des habitants-es. Développer et valoriser la fonction d animation sociale, source de cohésion sociale à l échelle du territoire. Renforcer les synergies entre les activités du centre social et les liens avec les partenaires locaux. Cf fiche action n 4 Assurer la mise en œuvre de la transversalité dans les actions. Collaboration des secteurs lors : - de la «journée portes ouvertes» - de manifestations spécifiques à un secteur. Cf fiche action n 5 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 114

116 MISSION : Un lieu d animation de la vie sociale permettant aux habitants-es d exprimer, de concevoir et de réaliser des projets Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Réorganisation des services enfance. Cf fiche action n 6 Répondre aux besoins des individus, des familles, des associations du territoire. Adapter et renforcer les services existants. Réorganisation du chantier d'insertion. Cf fiche action n 7 Consolidation du service les «Bons Plans» : Bourse Solidarité Vacanceschèques vacances- Cultures du cœur, bourses d'échange, échange de savoirs. Cf fiche action n 8 Renforcer le partenariat institutionnel. Plateforme vieillissement et coordination des actions. Cf fiche action n 9 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 115

117 MISSION : Un lieu de développement des interventions sociales adaptées aux problématiques du territoire et en concertation avec les partenaires opérationnels Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Recherche de financements et de partenariats d'action. Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Participer à la dynamique de développement dans le cadre des programmes de développement territoriaux. Cf fiche action n 10 Poursuivre l inscription dans des réseaux départementaux, régionaux et nationaux pour être représenté. Cf fiche action n 11 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 116

118 MISSION : Un lieu de développement des interventions sociales adaptées aux problématiques du territoire et en concertation avec les partenaires opérationnels (suite) Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Faire évoluer le centre social en fonction des contextes territoriaux. Consolider les commissions de travail. Pérenniser la rencontre des élus-es communaux-ales. Cf fiche action n 12 Cf fiche action n 13 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 117

119 COMMUNICATION Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Adapter la diffusion en fonction des habitudes de vie des habitants-es. Améliorer la communication externe en direction des habitants-es, des partenaires, des collectivités locales. Affiner un plan de communication à l'échelle du 1 er et 2 ème agrément. Cf fiche action n 14 CREATION D UNE NOUVELLE PLAQUETTE QUI DECLINE LES ACTIONS EN FONCTION DES TERRITOIRES MAIS QUI PERMET DE GARDER UNE VISION GLOBALE DU CENTRE SOCIAL. Développer les nouveaux vecteurs de communication numérique. Réflexion autour des réseaux sociaux. Création et adaptation de supports numériques. Cf fiche action n 16 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 118

120 4. ACTIONS Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 119

121 FICHE ACTION N 1 Intermédiation : formation sur les thématiques de l'empowerment "le rendre acteur" et de la parentalité. Objectif stratégique Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel Descriptif Améliorer l'accueil des personnes, des familles, des associations. L'intermédiation est un temps de formation et d'échanges. Elle permet de construire une culture commune, d'adopter un même langage et une même argumentation. Toutefois cela demande aux équipes de se libérer à un même moment, ce qui est toujours complexe. Dans un premier temps, les professionnels-les et les bénévoles seront conviés à des temps de formation et d information émanant d autres organisations (FCSF, Congrès national, Centre de ressources de l implication citoyenne, Association des centres sociaux de Midi-Pyrénées, FNARS, EPE ). Par la suite, ces apports de connaissance et d outils seront mis en réflexion au sein des équipes du centre social et trouveront si nécessaire, des compléments d apports d intervenants extérieurs afin de consolider le tout. Deux dimensions seront traitées : L empowerment «le rendre acteur» correspond à la spécificité des centres sociaux et à la dynamique amorcée dans le cadre du réseau des centres sociaux de Midi-Pyrénées. Au travers de l impulsion du second agrément, le centre social réaffirme cette dimension de prise en compte de l implication des habitants-es : quelle méthodologie? Quel niveau d intervention des professionnels? Quelles complémentarités entre habitants-es et professionnels-les? Comment mesurer l évolution des comportements? Comment maintenir la présence des habitants-es alors que le projet s institutionnalise? La "parentalité", dimension transversale à toutes les actions du centre social, touche tous les parents quelque soit le mode de garde mis en place (ALAE, ALSH, Assistantes Maternelles ) et leur situation face à l emploi (salariés, demandeurs d emploi, BRSA ). Comment aborder cette question en fonction des différents publics concernés? Quelle est la posture professionnelle à adopter? Quelles sont les limites de nos interventions? Comment se doter d'outils de réflexion? L'ensemble de ces formations intégrera une approche de genre et la question de l'articulation des temps de vie familiale et professionnelle. Partenaires associés Formation en Ségala, les intervenants extérieurs, les réseaux de partenaires. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 120

122 FICHE ACTION N 2 Accompagnement des parents dans leur mission éducative au travers de l animation du groupe parents. Objectif stratégique Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel Descriptif Améliorer l'accueil des personnes, des familles et des associations. Dans le cadre des actions REAAP, des habitants-es sont mobilisés-es et mobilisables pour faire vivre un «groupe de parents» qui propose, de façon autonome, de porter la question de l éducatif et de la parentalité sur le territoire. Un noyau est déjà constitué et œuvre pour diffuser à un plus large public de parents leur initiative. La mission du centre social sera d accompagner ce groupe de parents, de promouvoir leur programmation (conférences/débats, sorties familles, temps d échange), de mobiliser d autres parents, de réguler les échanges et d assurer une complémentarité avec d autres projets du territoire. Les associations de parents d élèves énoncent leurs difficultés de fonctionnement et le manque de motivation des autres parents. Il est envisagé d apporter un soutien en développant une notion de réseau entre les associations de parents d élèves. Dans un premier temps, les associations ciblées seront celles en lien avec le centre social dans le cadre des ALAE gérés par le centre social. Il s agira de proposer des actions de mutualisation, d échanges de bonnes pratiques, de formations sur le statut associatif et sur les notions de parentalité. Ces partenaires pourraient également devenir des relais pour les actions du centre social et dans sa mission d accompagnement à la parentalité. Les ateliers parents/enfants itinérants ayant pour support la ludothèque apporteront également leur contribution à cette dynamique. Il s agira d animer des lieux permettant d aborder les questions d éducation. Le jeu sera le support de médiation. Ces différents espaces permettront au centre social d être à l écoute des besoins exprimés et d être moteur pour l émergence d actions nouvelles et transversales aux différents services. Ces différentes actions seront coordonnées par l animatrice famille. Partenaires associés Tous les partenaires du dispositif REAAP, les associations de parents d élevés, Formation en Ségala au travers de son action «Accompagnement des parents isolés». Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 121

123 FICHE ACTION N 3 Implication des jeunes et des adultes dans les instances de décision du centre social. Objectif stratégique Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel Descriptif Promouvoir et accompagner le bénévolat. Une action auprès des jeunes (12-16 ans) L'animation auprès des jeunes répond à l'objectif constant du centre social de mettre en œuvre les principes de l'éducation populaire. Acteurs de demain sur le territoire, il est important de pouvoir leur "reconnaître une place" dès aujourd'hui. Il sera donc important de tisser des liens entre le bureau et le groupe d adolescents-es afin qu ilselles appréhendent les caractéristiques de la vie associative. Un groupe de représentants du Bureau ira à leur rencontre afin de recueillir l avancée de leurs projets de loisirs. Ainsi, il pourra être débattu des positionnements d implication, de responsabilité, de valeurs entre les jeunes et les adultes. De plus, pourra être questionné leur représentation lors de l Assemblée Générale et la mobilisation de leurs parents. Dans le même objectif de rencontre avec la vie associative, les projets tiendront compte de l importance de tisser des partenariats avec des associations. Une action auprès des jeunes adultes (18-25 ans) Dans le cadre du diagnostic effectué par le PREF et la mission locale auprès de cette population, certains besoins exprimés pourront être pris en considération dans un contexte associatif. Il sera alors opportun d accompagner les jeunes dans une dynamique de bénévolat et de les impliquer sur les instances décisionnelles du centre social. Une action auprès des adultes L'implication bénévole évolue y compris au centre social. L'écart a tendance à se creuser entre le bénévolat ponctuel, de mission et l'implication sur le long terme à des niveaux décisionnels. L animation des commissions de travail doit permettre aux participants-es d évoluer vers les instances décisionnelles (CA et Bureau). Pour cela, ces temps doivent être également formatifs et développer une conscience politique associative. Partenaires associés Les habitants-es, les associations locales, les élus-es, les institutions. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 122

124 FICHE ACTION N 4 Accompagner les initiatives des bénévoles et des habitants-es. Objectif stratégique Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel Descriptif Promouvoir et accompagner le bénévolat. La fonction d accueil et d écoute se généralise sur le territoire de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin dans le cadre des rendez-vous itinérants intergénérationnels et des commissions de travail. Le centre social favorise et stimule l expression des besoins, collecte les initiatives et les intensions des habitants-es. Ainsi des projets se dessinent et d autres peuvent émerger : - Le groupe «parents» qui a pris en charge en 2012 la programmation REAAP le professionnel n est qu un soutien technique qui à terme doit réussir à s effacer. - Le groupe «jardin» qui a pour but l échange de pratiques et de végétaux le professionnel là aussi n est qu un soutien à la logistique. - Le projet de «visiteurs de bénévoles à domicile» en cours de réflexion et qui devrait se mettre en place au cours de ce nouveau contrat de projet. L énergie sera avant tout consacrée à ces 3 projets afin qu ils s étoffent et aboutissent dans le temps. Ils génèrent du bénévolat, de la dynamique et de nouvelles méthodologies de travail qui seront affinées grâce aux apports de la formation sur l «empowerment». Partenaires associés Les associations locales, les communes du territoire, les habitants-es, la Communauté de Communes du Ségala Carmausin, la DDCSPP, la CAF, les Caisses de retraite complémentaire et autres partenaires en fonction de la thématique du projet. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 123

125 FICHE ACTION N 5 Assurer la mise en œuvre de la transversalité dans les actions. Collaboration des secteurs lors : de la journée «portes ouvertes», des manifestations spécifiques à chaque secteur. Objectif stratégique Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel Descriptif Renforcer les synergies entre les activités du centre social et les liens avec les partenaires locaux. L'objectif est de renforcer la transversalité entre les secteurs d'activités et de favoriser la mixité sociale au travers de la journée «Portes ouvertes». Cette journée a également pour fonction de valoriser les actions de chaque secteur. Durant ce temps, chacun d eux trouve sa place en présentant aux habitants-es ses actions mais aussi en s associant à une présentation globale du centre social. Ainsi, ce ne sont pas des actions isolées qui sont proposées mais bien un programme commun qui reflète une identité commune. A présent, tous les secteurs du centre social se sentent concernés, sont en proposition et sont attentifs à valoriser la notion de bénévolat. Pour ce dernier objectif, les bénévoles accueillent les habitants-es durant cette journée et proposent des façons originales de les interpeller et de susciter des adhésions au projet centre social. Les questions d'articulation des temps de vie professionnelle et familiale mais aussi la question des rythmes de vie (enfants, adultes, personnes âgées) continuent à être intégrées dans l'organisation et les propositions d'animations. Les associations du canton sont conviées à participer à ce temps. Il reste toutefois à travailler sur la notion du «rendre acteur» durant cette manifestation. Comment les habitants-es qui utilisent les services du centre social, les salariés-es en insertion du chantier, peuvent être plus concernés-es, plus proposants-es et plus participatifs-ves durant cette journée? Comment cette journée peut-elle se clôturer avec un temps plus rassemblant? Par contre, il s agira de ne pas perdre de vue cette notion de transversalité durant le reste de l année. Chaque secteur, lors de ces propres temps forts (fêtes des accueils de loisirs en juillet, journée nationale des assistantes maternelles ) conviera en fonction des nécessités (logistique, compétences ) ou d une logique de cohérence (intérêt de mixer les publics ou d aborder une même thématique...) un secteur voisin qui viendra en soutien au cours de la préparation ainsi que le jour J. Partenaires associés Les associations, les communes du canton et les habitants-es. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 124

126 FICHE ACTION N 6 Réorganisation des services enfance Objectif stratégique Répondre aux besoins des individus, des familles, des associations du territoire. Objectif opérationnel Descriptif Adapter et renforcer les services existants. Dès la rentrée 2013, la mise en application des nouveaux rythmes scolaires va bouleverser les temps d accueil des services ALAE et ALSH du mercredi et l organisation qui y est associée. - Temps d accueil du midi et du soir dans les ALAE (nouvelle amplitude horaire). - Suppression du temps d accueil du mercredi matin. - Réorganisation des plannings horaires des salariés (voire des contrats de travail). - Projet pédagogique des accueils de loisirs. - Gestion financière et administrative. - Liens avec les parents, les instituteurs-trices et les élus-es. - Utilisation des locaux. Des temps de travail devront être organisés bien en amont, avec les élus-es, les équipes pédagogiques scolaires, la Communauté de Communes du Ségala Carmausin afin de gérer au mieux ces mutations. Partenaires associés La Communauté de Communes du Ségala Carmausin, le SRPI de Saussenac/St Grégoire, les communes, l Education Nationale. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 125

127 FICHE ACTION N 7 Réorganisation du chantier d'insertion. Objectif stratégique Répondre aux besoins des individus, des familles, des associations du territoire. Objectif opérationnel Descriptif : Adapter et renforcer les services existants. Le départ à la retraite de deux professionnels piliers de l action demande : - de recruter de nouveaux personnels : responsable du chantier, encadrant technique de terrain, - de former ces nouvelles personnes aux principes de l IAE, aux valeurs et mission d un centre social, aux principes d accompagnement global et de transversalité qui anime le centre social, - de transmettre à ces personnes la connaissance du territoire tant géographique que politique, - de s assurer de niches de travaux suffisamment pérennes (marchés/commandes pluriannuels) pour que la fonction de prospection soit efficace et permette d atteindre les objectifs financiers. De ce fait, se sera l occasion de repenser la structure du chantier : définition des profils de postes, des tâches et des volumes de travail. La mission de tous les professionnels permanents de l action sera revisitée (chargées d insertion professionnelle, administratifs, coordination, encadrant de terrain). La loi sur les marchés publics impose aux collectivités de faire des appels d'offres. Une clause sociale peut être introduite afin de positionner les SIAE sur ces marchés. Le travail débuté en 2009, par ASSIET81 afin de sensibiliser les collectivités, n a toujours pas obtenu les résultats escomptés. Très peu de collectivités dans le Tarn, ont intégré les clauses sociales. Cette mobilisation est donc toujours d actualité. Partenaires associés : La DIRECCTE, le Conseil Général, le Pôle Emploi, la Mission Locale et les collectivités. Calendrier de réalisation : Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 126

128 FICHE ACTION N 8 Consolidation du service les "Bons Plans" : bourse solidarité vacances, chèques vacances, Cultures du cœur, bourse d'échange, échange de savoirs. Objectif stratégique Répondre aux besoins des individus, des familles, des associations du territoire. Objectif opérationnel Descriptif Adapter et renforcer les services existants. Le centre social a fortement développé les «Bons plans» durant le contrat de projet précèdent. Adhérent au dispositif BSV, les instructions de dossiers se sont multipliées par 5 (15 départs en 2012, 35 familles reçues pour une vérification d accès au dispositif). Dans le cadre de cette action se pose la question des moyens professionnels face à une montée en charge des demandes. Le centre social souhaite élargir les propositions de départ en vacances au public senior et aux aidants naturels afin de répondre à une équité générationnelle. Les propositions d accès aux loisirs et à la culture se sont étoffées grâce aux différents partenariats et le dispositif mieux connu est donc plus utilisé par les habitants-es. Des «groupes projets» émergent (thématique du jardin...) et proposent des actions d échange, de troc Considérant le développement de ce service, il est nécessaire de re-questionner ses objectifs et ses finalités, de s assurer que la dimension création de lien social et la rencontre des habitants-es soient bien réelles et de porter une vigilance accrue afin de ne pas transformer l action en simple billetterie. De plus, un partenariat avec les CCAS est à envisager afin de diffuser l information, de repérer des personnes et d obtenir un soutien en termes de moyens. La coordinatrice vie sociale continuera d assurer ces contacts et ces rencontres, et de proposer aux familles en difficulté sociale ou financière, des projets de sorties, de loisirs ou d'échanges complémentaires aux offres d'animations culturelles et aux sorties familiales... Elle aura à charge de veiller à l atteinte des objectifs et au calibrage entre les moyens professionnels et l offre de services. Partenaires associés L Association Nationale des Chèques Vacances, l Association "Cultures du cœur", la Scène Nationale d Albi, le Cinéma "le Lido", les habitants-es, la MSA Midi-Pyrénées Nord, les EHPAD, les CCAS. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 127

129 FICHE ACTION N 9 Plateforme vieillissement et coordination des actions. Objectif stratégique Répondre aux besoins, des individus des familles, des associations du territoire. Objectif opérationnel Descriptif Renforcer le partenariat institutionnel. Le territoire du Ségala Carmausin est un territoire vieillissant et ceci malgré l installation de nouvelles populations dans certaines communes proches des centres urbains. 35 % de la population a plus de 65 ans (INSEE 2009). Des partenaires, des élus-es sont soucieux de ce fait et de la mise en place d actions de prévention du vieillissement et de soutien à domicile. La MSA Midi-Pyrénées Nord est à l initiative d un collectif de soutien aux aidants naturels du Ségala. La CARSAT lance par appel à projet la création de plateformes permettant la promotion et la coordination des actions de prévention sur un territoire. En 2012, le projet du centre social a été retenu et a obtenu un cofinancement qui lui permettra d être l organe de veille et de favoriser la mise en place d actions de prévention sur le Ségala carmausin. Il s agira donc de mettre en place et d animer cette plateforme. Partenaires associés La Communauté de Communes du Ségala Carmausin, les associations, les EHPAD, la MARPA Le Ségali, le Conseil général, l ADMR, la MSA Midi-Pyrénées Nord, la CARSAT, les CCAS. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 128

130 FICHE ACTION N 10 Recherche de financements et de partenariats d'action. Objectif stratégique Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Objectif opérationnel Descriptif Participer à la dynamique de développement dans le cadre des programmes de développement territoriaux. Le centre social a toujours associé de multi-financements (internes et externes au territoire) afin d'équilibrer financièrement ses actions, d'innover et d'expérimenter. En 2014, le RSP ne sera plus financé par l Etat. Les projets en lien avec l itinérance et le vieillissement de la population auront besoin de trouver une pérennité financière, la réorganisation territoriale des communautés peut engendrer une redéfinition des engagements financiers. Il sera donc important de stabiliser les ressources du centre social. Le principe de pacte territorial pluriannuel entre les collectivités et le centre social serait le meilleur moyen de pérenniser son existence et d augmenter sa capacité d action. Partenaires associés Les collectivités territoriales, les institutions étatiques, les fondations. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 129

131 FICHE ACTION N 11 Poursuivre l inscription dans des réseaux départementaux, régionaux et nationaux pour être représenté. Objectif stratégique Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Objectif opérationnel Descriptif Participer à la dynamique de développement dans le cadre des programmes de développement territoriaux. Association Solidaire des Structures de d Insertion par l Activité Economique Tarn (ASSIET), ce regroupement a pour but de fédérer les acteurs de l insertion par l activité économique afin de mutualiser des moyens et d avoir auprès des institutions une meilleure visibilité. Il sera important de poursuivre la participation à ce réseau et développer une manifestation permettant de valoriser l IAE. Réseau Tarnais des centres sociaux, en lien avec le Centre Social de Cordes-Vaour. Le centre social a tenté de développer un réseau de centres sociaux communaux, associatifs, CAF du Tarn. Malgré la concentration de fortes énergies en 2009/ 2010, ce réseau n a pu se pérenniser. Il s agira de réenclencher un travail partenarial permettant de mutualiser les expériences, de valoriser l animation globale et de développer des pactes de coopération avec les collectivités. Collectif fédéral régional des centres sociaux Midi-Pyrénées, différents questionnements animent cette instance : o la lisibilité et visibilité de la spécificité des centres sociaux, o l implication des habitants-es dans l animation globale, o le devenir des territoires, o les pactes territoriaux de coopération. Il sera donc important de poursuivre cette participation afin d œuvrer pour la concrétisation du centre de ressources sur «l initiatives des habitants-es». Partenaires associés Les centres sociaux du Tarn et de Midi-Pyrénées, la Fédération des Centres Sociaux de France, l ASSIET 81. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 130

132 ACTION N 12 Consolider les commissions de travail. Objectif stratégique Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales, associations. Anticiper les mutations. Objectif opérationnel Descriptif Faire évoluer le centre social en fonction des contextes territoriaux. En 2011, le centre social a expérimenté un nouveau mode de participation des habitants-es, porteur d'animation globale, d'ingénierie sociale et de développement local. Pour chacun des pôles d activité, des commissions de travail ont été mises en place. Elles ont pour but : d'analyser les besoins du territoire et de développer des actions. Elles sont composées d habitants-es, d élus-es et d associatifs. Leurs missions : o déclinaison en actions des orientations du Conseil d'administration, o o o o suivi de la mise en place des actions, évaluation des actions : validation des outils d'évaluation, vérification de l'atteinte des objectifs, de l'atteinte des résultats en lien avec les conventionnements des partenaires financeurs, réajustement de la mise en œuvre des actions, capitalisation et synthèse des actions afin de rédiger les futurs contrats de projet. Les modes d intervention sur ces commissions demandent à être confirmées et à s adapter aux évolutions des politiques du territoire, ainsi qu à l avancée et aux possibilités d extension d actions. De plus, il est important de maintenir le niveau de participation des habitant-es en développant des comités d usagers par thématique et/ou service qui apporteraient une vision évaluative des actions. Ceci favoriserait également leur participation citoyenne. Partenaires associés Les habitants-es, les bénévoles, les élus-es, les associations, les CCAS, la Communauté de Communes du Ségala Carmausin, le Conseil général, la MSA Midi-Pyrénées Nord, la CAF. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 131

133 FICHE ACTION N 13 Pérenniser la rencontre des élus-es communaux-ales. Objectif stratégique Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales, associations. Anticiper les mutations. Objectif opérationnel Descriptif Faire évoluer le centre social en fonction des contextes territoriaux. En 2009, afin de présenter la spécificité et l intérêt de l outil centre social sur le territoire du Ségala Carmausin, les élus-es du centre social se sont présentés-es auprès des 28 maires de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin et de leurs équipes de conseillers municipaux. Cette tournée a été riche d enseignements. Au delà de la connaissance humaine des différentes personnes (élus-es, élus-es du centre social et professionnels-les du centre social) qui est cependant essentielle, ceci a permis : - au centre social : le repérage des besoins des habitants-es, des évolutions démographiques, des projets, la compréhension des fonctionnements et des habitudes de la commune, la connaissance des associations et des personnes ressources. - aux élus-es communaux-ales : une meilleure connaissance de l outil centre social, des actions que le centre social met à la disposition des habitants-es et mieux repérer les apports et les complémentarités. En 2012, dans le but d élaborer un diagnostic à la veille de la réécriture du contrat de projet, cette démarche a été renouvelée seulement auprès d une partie des communes (par manque de temps, il n a pas été possible de rencontrer les 28 communes). Considérant l intérêt capital de ces rencontres, le centre social propose de pérenniser la rencontre avec les élus-es communaux-ales et de recueillir chaque année auprès d une huitaine de communes les éléments nécessaires à une bonne définition des actions. Partenaires associés Les communes du territoire. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 132

134 FICHE ACTION N 14 Adapter la diffusion en fonction des habitudes de vie des habitants-es Objectif stratégique Améliorer la communication externe en direction des habitants-es, des partenaires, des collectivités locales. Objectif opérationnel Descriptif Affiner un plan de communication à l échelle du 1 er et 2 ème agrément. Dans le contexte de l élargissement du territoire du centre social, un plan de communication a été travaillé lors du précédent projet social : communication ciblée en fonction des deux territoires (édition d un agenda supplémentaire), sollicitation des communes (afin d intégrer dans leurs journaux municipaux des articles promouvant l action du centre social et sur leur site Internet, un lien centre social), définition avec la Communauté de Communes du Ségala Carmausin d une communication action sociale sur leur publication «Ségala Perspectives». Toutefois, les communes ne sont pas toutes mobilisées, la communication dans «Ségala Perspectives» est naissante, la communication papier paraît inefficiente au vu de la connaissance du centre social par des publics éloignés de Valdériès. Afin de rendre plus efficace notre communication, différentes pistes seront travaillées : Réactualisation des lieux de dépôt de la communication papier en fonction des lieux fréquentés par la population (moins de dépôts dans les mairies et une plus grande sollicitation des commerces). Adaptation de la communication télématique : mails ciblés. Mise en place d une communication d envergure sur l itinérance : lancement officiel du projet. Appui sur les rendez-vous itinérants afin de diffuser la communication. Présence sur des manifestations festives du territoire (stand info). Partenaires associés Communauté de Communes du Ségala Carmausin, Pays de l Albigeois et des Bastides, les communes, les commerces, les associations. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 133

135 FICHE ACTION N 15 Création d une nouvelle plaquette qui décline les actions en fonction des territoires mais qui permet de garder une vision globale du centre social Objectif stratégique Améliorer la communication externe en direction des habitants-es, des partenaires, des collectivités locales. Objectif opérationnel Descriptif Affiner un plan de communication à l échelle du 1 er et 2 ème agrément. A ce jour, le stock de plaquettes présentant le centre social est épuisé, il est donc temps d éditer un nouveau support qui présente la nouvelle identité du centre social : nouveau territoire, itinérance, actions ciblées en fonction des territoires (globalement l enfance jeunesse seulement sur le canton de Valdéries, l itinérance seulement sur la Communauté de Communes du Ségala Carmausin et les autres actions sur l ensemble du territoire), notion d itinérance. L action du centre social est complexe en raison des agréments CNAF et des découpages administratifs territoriaux. La plaquette que nous devons éditer doit permettre de conserver une présentation globale de l approche du centre social et de sa mission d animation globale tout en présentant une sectorisation des actions en fonction des communes où elles se déroulent. Nous imaginons une plaquette sous forme de chemise dans laquelle seront compilés des feuillets spécifiques sélectionnés en fonction des territoires. Partenaires associés Communauté de Communes du Ségala Carmausin. Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 134

136 FICHE ACTION N 16 Réflexion autour des réseaux sociaux. Création et adaptation de supports numériques Objectif stratégique Améliorer la communication externe en direction des habitants-es, des partenaires, des collectivités locales. Objectif opérationnel Descriptif Développer les nouveaux vecteurs de communication numérique. Les réseaux sociaux sont les nouvelles formes de communication. 48 % des jeunes de 8 à 17 ans sont connectés à un réseau social. Interpellés par le secteur jeunesse du centre social, les bénévoles ont souhaité mener une réflexion sur l utilisation des réseaux sociaux dans la communication à destination des jeunes (mais aussi plus largement du public adulte), profitant ainsi d une formation mise en place fin 2012 par le Réseau Information Jeunesse du Tarn sur le thème suivant «Réseaux sociaux et vie associative : accompagner les pratiques numériques des jeunes». Cette formation a permis d aborder les questions suivantes : - Quelle place ont pris les réseaux sociaux dans la vie des jeunes et celle de leur famille? - Quelle position les associations doivent-elles adopter face à l évolution de ces pratiques permettant de mobiliser leurs jeunes adhérents? Le centre social doit à présent poursuivre sa formation afin de : - connaître les pratiques et comportements des jeunes du territoire, - mesurer l intérêt éducatif et pédagogique des outils pour le public jeune et leur famille, - s approprier et développer des outils du web dans une démarche de proximité, - mettre en place une charte d utilisation qui permet de respecter le contexte légal et de limiter les responsabilités associatives dans ce domaine, Ce travail doit nous permettre de créer de nouveaux supports de communication : création d une page Facebook, modernisation du site internet. Partenaires associés Réseau information jeunesse, DDCSPP Calendrier de réalisation Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 135

137 5. COHERENCE DES ACTIONS AVEC LE SECOND AGREMENT ANIMATION GLOBALE Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 136

138 MISSION : Un lieu d accueil et de proximité à vocation globale, familiale et intergénérationnelle Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Actions 2ème agrément Organisation de la fonction d accueil et accompagnement des habitants-es dans leur recherche d information. Cf fiche action n 1 Développer et valoriser la fonction d animation sociale, source de cohésion sociale à l échelle du territoire. Améliorer l accueil des personnes, des familles, des associations. Intermédiation : formation sur les thématiques de l'empowerment "le rendre acteur" et de la parentalité. Cf fiche action n 1 Intermédiation : formation sur les thématiques de l'empowerment "le rendre acteur" et de la parentalité. Cf fiche action n 2 Accompagnement des parents dans leur mission éducative au travers de l animation du groupe parents. Accompagnement des parents dans leur mission éducative au travers de l animation du groupe parents. Cf fiche action n 2 Cf fiche action n 3 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 137

139 MISSION : Un lieu d accueil et de proximité à vocation globale, familiale et intergénérationnelle (suite) Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Actions 2ème agrément Implication des jeunes et des adultes dans les instances de décision du centre social. Cf fiche action n 3 Implication des adultes dans les instances de décision du centre social. Cf fiche action n 4 Promouvoir et accompagner le bénévolat. Inclusion sociale et bénévolat. Cf fiche action n 5 Développer et valoriser la fonction d animation sociale, source de cohésion sociale à l échelle du territoire. Accompagner les initiatives des bénévoles et des habitants-es. Cf fiche action n 4 Accompagner les initiatives des bénévoles et des habitants-es. Cf fiche action n 6 Renforcer les synergies entre les activités du centre social et les liens avec les partenaires locaux. Assurer la mise en œuvre de la transversalité dans les actions. Collaboration des secteurs lors : - de la «journée portes ouvertes», - de manifestations spécifiques à chaque secteur. Cf fiche action n 5 Assurer la mise en œuvre de la transversalité dans les actions. Collaboration des secteurs en lors : - des «journées portes ouvertes itinérantes», - de manifestations spécifiques à chaque secteur. Cf fiche action n 7 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 138

140 MISSION : Un lieu d animation de la vie sociale permettant aux habitants-es d exprimer, de concevoir et de réaliser des projets Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Actions 2ème agrément Réorganisation des services enfance. Réorganisation des services enfance. Cf fiche action n 6 Cf fiche action n 8 Adapter et renforcer les services existants. Réorganisation du chantier d'insertion. Cf fiche action n 7 Consolidation du service les «Bons Plans» : Bourse Solidarité Vacances- chèques vacances- Cultures du cœur, bourses d'échange, échange de savoirs. Consolidation du service les «Bons Plans» : Bourse Solidarité Vacances- chèques vacances- Cultures du cœur, bourses d'échange, échange de savoirs. Cf fiche action n 9 Répondre aux besoins des individus, des familles, des associations du territoire. Renforcer le partenariat institutionnel. Cf fiche action n 8 Plateforme vieillissement et coordination des actions. Cf fiche action n 9 Plateforme vieillissement et coordination des actions. Cf fiche action n 10 Expérimenter de nouveaux services. Développer les rendez-vous itinérants du centre social : Rendez-vous intergénérationnels, rendezvous des parents, rendez-vous ludothèque, rendez-vous des aidants. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 139 Cf fiche action n 11

141 MISSION : Un lieu de développement des interventions sociales adaptées aux problématiques du territoire et en concertation avec les partenaires opérationnels Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Actions 2ème agrément Participation à la politique d animation sociale du nouveau territoire. Cf fiche action n 12 Recherche de financements et de partenariats d'action. Recherche de financements et de partenariats d'action. Cf fiche action n 10 Cf fiche action n 13 Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Participer à la dynamique de développement dans le cadre des programmes de développement territoriaux. Poursuivre l inscription dans des réseaux départementaux, régionaux et nationaux pour être représenté. Poursuivre l inscription dans des réseaux départementaux, régionaux et nationaux pour être représenté. Cf fiche action n 11 Cf fiche action n 14 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 140

142 MISSION : Un lieu de développement des interventions sociales adaptées aux problématiques du territoire et en concertation avec les partenaires opérationnels (suite) Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Actions 2ème agrément Construire l identité du centre social itinérant. Cf fiche action n 15 Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Faire évoluer le centre social en fonction des contextes territoriaux. Consolider les commissions de travail. Cf fiche action n 12 Pérenniser la rencontre des élus-es communaux-ales. Consolider les commissions de travail. Cf fiche action n 16 Pérenniser la rencontre des élus-es communaux-ales. Cf fiche action n 13 Cf fiche action n 17 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 141

143 COMMUNICATION Objectifs stratégiques Objectifs opérationnels Actions 1er agrément Actions 2ème agrément Adapter la diffusion en fonction des habitudes de vie des habitants-es. Adapter la diffusion en fonction des habitudes de vie des habitants-es. Améliorer la communication externe en direction des habitants-es, des partenaires, des collectivités locales. Affiner un plan de communication à l'échelle du 1 er et 2 ème agrément. Cf fiche action n 14 Création d une nouvelle plaquette qui décline les actions en fonction des territoires mais qui permet de garder une vision globale du centre social. Cf fiche action n 18 Création d une nouvelle plaquette qui décline les actions en fonction des territoires mais qui permet de garder une vision globale du centre social. Cf fiche action n 15 Cf fiche action n 19 Développer les nouveaux vecteurs de communication numérique. Réflexion autour des réseaux sociaux. Création et adaptation de supports numériques. Cf fiche action n 16 Réflexion autour des réseaux sociaux. Création et adaptation de supports numériques. Cf fiche action n 20 Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 142

144 6. EVALUATION DES FICHES ACTIONS Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 143

145 Mission : Animation de la vie sociale Fiche 1 : Animation de l espace accueil pour une meilleure cohabitation des actions. Objectif stratégique : Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel : Améliorer l'accueil des personnes, des familles, des associations. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément L affichage dans l espace d accueil a été réorganisé : nouveaux panneaux réservés aux associations locales, panneau articles de presse sur le centre social, panneau «bons plans loisirs du centre social». La perte d 1/4 temps sur la fonction d accueil a entraîné une concentration des tâches au niveau de l agent d accueil en poste et a occasionné une diminution des horaires d ouverture au public du centre social. Toutefois les autres professionnelles de la structure ont conservé leur temps d accueil et doivent gérer elles même les rendez-vous qu elles fixent. L animation du Point Infos est à la charge de l agent d accueil et seul le volet information a pu être maintenu. Le volet animation/prévention n est plus actif. Le lien entre l espace d accueil et les autres services a été renforcé grâce à l utilisation du lieu par les autres secteurs et à la présence des professionnelles qui se Le centre social est repéré par les associations locales pour diffuser leurs informations. Ces espaces permettent d avoir une vision globale de ce qui est proposé au centre social tout en gardant une ambiance conviviale. L affichage et la documentation sont mieux répartis dans les locaux du centre social. Meilleure visibilité de l information. Adaptation du service à des nouveaux logiciels : - gestion des inscriptions des accueils de loisirs (inscription plus rapide pour les parents), - gestion des contacts (afin de faciliter et de mieux cibler l envoi d informations aux usagers). L agent d accueil est présent lors de la journée «portes ouvertes» et prend en charge les inscriptions aux ALSH/ALAE ce qui facilite l accès au service et à l information Continuer, voire développer le lien accueil/ gestion de service /animation. Renforcer la présence des professionnels lors de moments stratégiques (ex : voir pour que les inscriptions délocalisées sur les lieux d ALAE soient couplées avec une présence plus forte du centre social, présence d une autre personne lors des «semaines chargées» comme celles des inscriptions à l ALSH- mise en place d un temps convivial). Améliorer l accueil des parents en renforçant les services via le site Internet (téléchargement des dossiers ). Revoir les temps d accueil téléphonique. Action 2 (accueil et lien social) : proposer aux communes un support de communication informant des activités du centre social sur leur commune. Accueil des habitants-es dans le cadre des rendez-vous itinérants. Développement de l identité du centre social itinérant. Structurer le RSP et accompagner les publics à la recherche d information et à la réalisation des démarches administratives simples. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 144

146 mettent dans une posture d accueil et d écoute. des parents. «La Pause» temps d animation et/ou d accueil pendant les permanences des Assistantes Sociales est un temps de médiation et de dynamisation du lieu. De plus, le lieu est rendu attractif et vivant par le biais d expositions mises en place par la médiathèque et par l exposition des productions créées par les enfants, les jeunes (diaporama ). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 145

147 Mission : Animation de la vie sociale Fiche 2 : Intermédiation : formation sur les thématiques de l'empowerment "le rendre acteur" et de la parentalité Objectif stratégique : Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel : Améliorer l'accueil des personnes, des familles, des associations. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Les difficultés qu a connues le centre social en 2009 n ont pas permis de poursuivre les temps d intermédiation et de proposer des formations en interne. Les priorités ont été autres : réduction des équipes, DLA afin de réorganiser la structure. L échange débuté avec le réseau des centres sociaux du Tarn avait pour projet la mise en place d un forum sur le thème du «cœur de métier» des centres sociaux, l action participative et le rendre acteur. Toutefois ce travail n a pu aboutir dans le Tarn. La même démarche a été portée par le collectif des centres sociaux Midi-Pyrénées et a donnée lieu à un séminaire sur le rendre acteur, auquel une partie de l équipe et des bénévoles a pu participer. Formation sur la parentalité : (même constat) cette formation n a pu être mise en place. Une simple journée d échange permet aux professionnels-les de renouer avec les fondamentaux. Il est donc important que tous les salariés-es et les bénévoles puissent y participer. Par la suite une réflexion en interne et l apport d outils sont primordiaux. L association des centres sociaux de Midi-Pyrénées œuvre pour la mise en place d un centre de ressources ayant pour objectif de développer la notion du rendre acteur au travers des initiatives des habitants-es. Le Centre Social du Ségala Tarnais sera attentif à participer aux échanges qui seront proposées dans ce cadre. La dimension fédérative est à développer auprès des salariés-es et des bénévoles ainsi que les valeurs de l éducation populaire. Permettre la participation au congrès national de la Fédération 2013 les 21/22/23 juin. Mise en place de journées formation entre salariés-es et bénévoles. Action à reconduire, avec l apport d un intervenant. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 146

148 Mission : Animation de la vie sociale Fiche 3 : Accompagnement des parents dans leur mission éducative Objectif stratégique : Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel : Améliorer l'accueil des personnes, des familles et des associations. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Dans le cadre du REAAP, poursuite des conférences/débats avec différentes méthodologies participatives : - réunion en début de saison avec les parents et les jeunes pour définir des thématiques communes. - temps de rencontre jeunes/ intervenant EPE et en parallèle parents/ intervenant EPE puis mise en commun et discussion. - organisation de conférences sur différentes thématiques. - écoute plus attentive des problématiques du parent et orientation. - travail commun avec le groupe de parents isolés accompagnés par l organisme Formation en Ségala. - délocalisation de ces rencontres débats. Premières rencontres sur les communes de la Communauté des Communes du Ségala Carmausin. Une réelle difficulté à mobiliser les parents. Toutefois, des échanges de bonne qualité pour les participants. Travail commun avec le centre de loisirs ados sur des thématiques spécifiques. Développer les relations avec les associations de parents d élèves : - collaborer sur certains projets, - leur apporter un soutien technique, - mutualiser des compétences, - proposer des formations, - meilleure connaissance entre les associations et échange de bonnes pratiques. Accompagner les équipes enfance/jeunesse sur des questions autour de la parentalité pour leur permettre de mieux appréhender la relation parentsenfants dans leur mission éducative (cf fiche 2 sur l intermédiation). Accompagner le groupe parents et lui donner les moyens de se structurer. Elargir le groupe parents à l ensemble des parents du territoire du Ségala. Développer les ateliers parents/ enfants sur les communes du territoire du Ségala Carmausin. Favoriser l implication des parents dans les actions de parentalité sur l ensemble du territoire. Accompagnement d un groupe de parents suite à un relevé des besoins. Mise en place d un groupe de travail de parents pour relever les besoins et attentes sur des questions de parentalité et définir des projets Le travail de collecte des besoins et les attentes de parents a créé une réelle dynamique auprès de parents qui s impliquent dans les actions du centre social. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 147

149 communs. Soutien à la définition : - Des rendez-vous des parents - D actions pour financer un projet de sorties familles Les projets émergents sont le résultat de la participation de parents à des temps de rencontre. Les parents sont des habitants de l ensemble du territoire de la communauté des communes du Ségala (8 communes représentées). Ce sont les parents qui communiquent sur les actions mises en place et définissent une programmation à l année. Action sur les loisirs et les vacances des familles. Accompagnement des familles et soutien à la fonction parentale. Territoire : canton de Valdériès et Communauté des Communes du Ségala Carmausin. Aide aux devoirs dans le cadre des ALAE - ALAE de Valdériès, plus récemment sur ALAE de Rosières avec des bénévoles. - ALAE de Saussenac/St Grégoire avec les animateurs. L aide aux devoirs est appréciée par les parents toutefois nous ne pouvons la mettre en place qu avec le soutien de bénévoles d autant plus que les effectifs d enfants sont en hausse. Seul Le Garric ne bénéficie pas de cette aide. Trop d enfants sont présents et les locaux disponibles ne sont pas dans l école. L organisation est donc complexe. En fonction de la réorganisation des rythmes scolaires à la rentrée 2013, réorganisation de ces temps. Nécessité de mobiliser et de former des bénévoles. Cf fiche «réorganisation des accueils de loisirs». - Abandon du Class Collège de Valence. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 148

150 Mission : Animation de la vie sociale Fiche 4 : Implication des jeunes et des adultes dans les instances de décision du centre social Objectif stratégique : Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel : Promouvoir et accompagner le bénévolat. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Implication des jeunes Abandon de l animation du CMJ de Valdériès car plus de financement. Pas d action mise en place pour favoriser le bénévolat jeune au sein du Bureau du centre social. En effet le changement de personnel sur ce secteur a mobilisé les énergies sur d autres priorités. Le bénévolat de terrain a tout de même été impulsé : - Bénévolat de certains jeunes en tant qu aide- animateurs pour l accueil de loisirs Enfants. - Mise en place de bourse BAFA pour un jeune bénévole. - Organisation du chantier loisirs jeunes dans le cadre d un festival organisé par une association. Mise en relation avec des bénévoles, sensibilisation des jeunes à la participation et l implication. Les plus jeunes s approprient une méthodologie de construction de projet, projection, décision, mise en actions et construisent de ce fait des attitudes d implication et d acteur. Toutefois, les actions du centre social ne correspondent plus aux besoins des ans qui détiennent une certaine mâturité pour s impliquer dans un travail plus autonome et plus institutionnel (type participation à un bureau). Ces jeunes lycéens-nes ou étudiants-es ne sont plus sur le territoire. Les projets européens qui correspondent au plus âgés ne sont plus financés par les collectivités locales. Les jeunes ans Organiser une rencontre avec les membres du bureau et mobiliser les jeunes et les familles pour une participation à l Assemblée Générale. Mise en place d une commission jeune et présentation des demandes et orientation des projets aux membres du bureau lors d un temps d animation. Rencontres avec des associations sur des actions très concrètes. Si le diagnostic jeunes (18-25ans) effectué par le PREF fait apparaître des besoins : monter un projet d implication des jeunes sur la dynamique bénévolat afin de prendre en compte leurs besoins spécifiques et de les impliquer sur les instances décisionnelles du centre social. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 149

151 Implication des adultes Constitution d un nouveau CA. Mise en place d une formation pour la prise de connaissance du projet du centre social. - Prise de connaissance des actions du centre social et définition du concept d'animation globale. - Prise de connaissance de l'histoire des centres sociaux, de leurs missions de développement social local et de participation citoyenne. Intervention de la fédération des centres sociaux - Présentation de l'arbre d'objectifs du contrat de projet Présentation du territoire du Ségala Tarnais au travers de données démographiques, économiques et sociologiques. Intervention du Pays de l'albigeois et des Bastides ainsi que de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. - Définition des modalités de fonctionnement des trois commissions de travail. Organisation dans le cadre du collectif régional des centres sociaux d une conférence sur la réforme territoriale des collectivités Prise en compte du projet global. Mesure du niveau d implication des bénévoles politiques dans le projet. Une démobilisation des membres du bureau. Un bureau constitué de nombreux élus non disponibles. Le bénévolat de terrain ne se transforme plus en bénévolat dans l instance de décision Mobiliser et repérer de nouvelles énergies pour renouveler le bénévolat politique du CA. S assurer du niveau de disponibilité des membres. Mettre en place deux formules d animation des bureaux : - bureau de réflexion orienté sur des thématiques de fond et sur la concrétisation des projets, - bureau technique de gestion administrative et financière. - Réorganiser des réunions de bureau sur les centre-bourgs collation en fin de soirée. - Renforcer le lien entre bénévoles de terrain et bénévoles du bureau : trouver des outils pour qu ils se rencontrent repas, randonnée - Développer la «culture centre social» et la vision globale du centre social chez les bénévoles de terrain : leur faire lire la note d informations mensuelle et l accompagner dans sa compréhension si besoin. Repérer de nouveaux bénévoles par le biais de la tournée des maires et de l itinérance. Idem Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 150

152 Mise en place des 3 commissions de travail sur les différents pôles : - Commission accueil information et communication, - Commission vie sociale, - Commission insertion emploi. Instance de développement des projets du centre social. Participation des habitants-es, des associatifs, des élus, des partenaires. Travail de la commission emploi insertion : Elaboration d un projet, «bénévolat d insertion». Objectifs : - Permettre à des habitants-es d activer, réactiver, valoriser des compétences transférables dans le champ du professionnel. - Soutenir l insertion sociale d une personne isolée dans son environnement proche. - Soutenir les associations locales par l apport de compétence Permet à des citoyens d entrer directement dans une instance de construction des projets. Permet la rencontre avec les associations, une meilleure connaissance de leurs actions et assure une cohérence et une complémentarité. Impliquer les élus Soutien du Conseil Général sur ce projet. Permet d introduire des bénévoles dans les actions du centre social tout en les accompagnant dans la dimension du rendre acteur au profit d une meilleure insertion sociale Poursuivre le travail des commissions et mobiliser les membres sur de l action concrète. Ne pas perdre de vue le territoire du 1er agrément dans cette dynamique bénévolat. Poursuivre le travail des commissions et mobiliser les membres sur de l action concrète. Rendre ces commissions plus représentatives du territoire mixité des statuts, origine géographique des personnes... Proposer un temps convivial dans ce cadre là. Poursuivre le travail de la commission. Alimenter le bénévolat au centre social par ce travail Participer au groupe de travail initié par le Conseil Général avec le Centre Social de Cordes Vaour sur le bénévolat d insertion. Objectifs : - Harmonisation des actions en direction des BRSA sur le Rural. - La mutualisation des compétences et la création des outils. - Faciliter la validation du projet par le Conseil Général. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 151

153 Mission : Animation de la vie sociale Fiche 5 : Banque du Bénévolat : mise en relation offre/demande et accompagnement des projets des bénévoles Objectif stratégique : Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel : Promouvoir et accompagner le bénévolat. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Orientation par le PREF de demandeurs d emploi du territoire avec le dispositif «Etre bénévole au centre social». Cela permet de favoriser leur accueil et leur intervention au cœur de la structure. Afin de ne pas enfermer la personne dans une identité de demandeur d emploi, le PREF ne porte pas de regard sur l adaptation de la personne et n exploite pas les compétences acquises dans ce cadre et transférables dans la dynamique d insertion professionnelle. La plaquette «être bénévole au centre social» permet de promouvoir le bénévolat. Mise en place d une réflexion et d un projet «bénévolat d insertion» dans le cadre de la commission emploi insertion. La banque du bénévolat n a pas pu être mise en place telle que définie dans le précédent contrat (licenciement du professionnel en charge de cette action). Les difficultés de mobilisation de bénévoles au centre social, alors que c est une priorité, ne permettent pas d orienter des bénévoles sur d autres associations. La méthodologie d accueil des bénévoles a été maintenue : un premier accueil avec une professionnelle et une bénévole, une orientation en fonction des envies et du profil de la personne vers un service. Le bénévolat donne matière à identifier à activer des compétences. Attestation de bénévolat valorisée dans le cadre de VAE. Alimenter le bénévolat au centre social grâce à la dynamique sur l itinérance. Poursuivre une réflexion et la création d outils afin de promouvoir le bénévolat. Formaliser le repérage des compétences acquises, réactivées dans ce cadre. Etablir un lien entre le PREF et la médiathèque pour le bénévolat d insertion, y expérimenter des outils. Avoir un «référent des bénévoles» au sein de la structure qui permettrait de suivre le bénévole dans son intégration et son action sur différents secteurs d activités. Projet : «bénévolat d insertion». Objectifs : - Proposer à un-e demandeur-se d emploi d intégrer une association. - Lui permettre d activer, de réactiver, de valoriser des compétences transférables dans le champ du professionnel. - Soutenir l insertion sociale d une personne isolée dans son environnement proche. - Soutenir les associations locales par l apport de compétences via le bénévolat. Réappropriation des outils existants et déjà mis en place au centre social. Promouvoir le bénévolat lors des rendez-vous itinérants (plaquette, exposition). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 152

154 La plupart des bénévoles sont envoyés par Tarn Bénévolat qui a ouvert une antenne à Carmaux. Accompagnement de quelques bénévoles dans des projets d activités afin de valider ou tester des compétences. Primo accueil nécessaire et positif. En revanche, pas de suivi global en dehors de l activité choisie et suppression des temps communs conviviaux (suppression du poste qui assurait ces missions). Manque d un référent professionnel. Médiathèque : secteur qui travaille au quotidien avec des bénévoles de terrain et qui assure un suivi, leur permettant d acquérir des compétences ou d en tester. Difficulté à intégrer des bénévoles ailleurs que à la médiathèque et l aide aux devoirs. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 153

155 Mission : Animation de la vie sociale Fiche 6 : Les mardis et les vendredis du centre social Objectif stratégique : Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel : Renforcer les synergies entre les activités du centre social et les liens avec les partenaires locaux. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Harmonisation des interventions partenariales sur tout le territoire : 1 er et 2ème agrément. Tous les intervenants sont présents dans un même lieu et le même jour lors des permanences du PREF. Le PREF a en charge cette organisation et la coordination des partenaires. Facilite la réponse et le soutien aux habitants-es. Evite aux habitants-es de se déplacer plusieurs fois dans la semaine pour rencontrer les différents intervenants. Permet une coordination des acteurs et un repérage des besoins et la mise en place de solutions partenariales. Cette harmonisation est rendue plus difficile au fur et à mesure de l augmentation des lieux de permanences et de la présence de différents partenaires. Maintenir cette dynamique sur le canton de Valdériès et viser l amélioration si nécessaire. Maintenir la dynamique sur l autre partie du territoire et viser l amélioration dans le cadre de l itinérance. Les mardis du centre social : Activités liées au professionnel, rendez-vous des différents partenaires (mission locale/ RAM/ «les mardis de l emploi»). Les Mardis de l emploi. Apports de compétences techniques sur la thématique de la recherche d emploi. Temps d information sur les Ouverture en libre accès sur les temps d ouverture de la médiathèque du Puy St Georges. La médiathèque est facilitatrice de liens avec le centre social. Mixité des publics tant au niveau du statut que de leur origine géographique. Mettre en place une méthodologie pour définir les thèmes avec les publics cibles du PREF et du Chantier afin de renforcer «le rendre acteur». Inscrire cette stratégie dans le cadre des formations collectives du Chantier et des ateliers généralistes (permet de faire le lien avec le PREF et de créer une dynamique commune sur le Pôle insertion et emploi). A mettre en lien avec les commissions de travail et le projet «bénévolat d insertion» dans le cadre de l itinérance du Centre Social du Ségala Tarnais... Renforcer «le rendre acteur» en impliquant les publics dans le choix des thématiques». Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 154

156 outils mis à la disposition des demandeurs-ses d emploi. Apport d information sur les animations famille et les «bons plans» du centre social ainsi qu avec les animations culturelles de la médiathèque du Puy St Georges. Ateliers Thématiques (3 fois dans l année) Thématiques définies par les professionnels-les du pôle insertionemploi au regard des besoins identifiés soit dans le cadre du PREF soit dans le cadre du chantier d insertion. Accueil de bénévoles sur cette action désirant réactiver, valoriser leurs compétences en informatique. Apports de compétences et d information en direction du public cible du PREF : DE et BRSA. La régularité de cet atelier permet «le rendre acteur». En 2009, mise en place de 3 thématiques sur 3 lieux géographiques A partir de 2010, même thématique. sur 3 lieux: Monestiés, Cagnac Les Mines et Valdériès. Les vendredis du centre social Activités liées au social (Permanences des Assistantes Sociales, la «pause», actions famille, Bababoum, bons plans, ALAE, accueil ados ) le 1er et 3ème vendredi du mois Remettre la «pause» au cœur des objectifs initiaux et de la fonction d accueil du centre social. Peu de lien entre la «Pause» et la médiathèque. Soirées famille qui fonctionnent bien avec la médiathèque l ALAE et ALSH. Repousser l heure de fermeture (actuellement 19h) afin que les parents puissent prendre le temps quand ils viennent chercher les jeunes. Prévoir une fermeture vers 20h. La «Pause» Permet de gérer de façon constructive et ludique le temps d attente pour les rendez-vous des partenaires. Permet l émergence de projets collectifs. Permet de mobiliser la population sur les actions du centre social : - à Valdériès, le 1 er et 3ème vendredi Joue sa fonction de SAS d accueil avant les rendez-vous des professionnels. Permet de repérer les envies des habitants-es et de stimuler des projets : projet «jardin» en direction d un public repéré en grande difficulté d insertion. Faire vivre et développer le projet jardin dans un autre cadre. Voire l inscrire dans le cadre du bénévolat d insertion pour Valdériès ou des animations familles. Construire une méthodologie qui permet de repérer des besoins, d accompagner au pré-projet puis faire l orientation vers un autre secteur. Mobilisation sur les rendez vous itinérants, les bons plans et les actions des associations du territoire. Point d ancrage des rendez vous intergénérationnel sur Monestiés. Organiser les lieux en «espaces» et «temps d accueil» de tous les publics : Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 155

157 du mois, - à Cagnac, le 4ème mardi du mois, - à Monestiés, le 2ème mardi du mois. Développement de l accès aux bons plans à Valdériès, Cagnac et Monestiés. BRSA, DE, parents, familles, aidants familiaux, personnes âgées, associations, élus-es (sur les actions du Centre Social du Ségala Tarnais). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 156

158 Mission : Animation de la vie sociale Fiche 7 : Les «Temps Forts" action transversale à tous les secteurs et en collaboration avec les associations du canton Objectif stratégique : Développer et valoriser la fonction d'animation sociale, source de cohésion sociale à l'échelle du territoire. Objectif opérationnel : Renforcer les synergies entre les activités du centre social et les liens avec les partenaires locaux. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément L organisation de temps forts permet l implication de tous les secteurs. Développement du travail en lien avec les partenaires locaux des communes du territoire : projet commun d organisation d une manifestation locale. Prise en compte des questions d articulation des temps de vie professionnelle et familiale, ainsi que la question des rythmes de vie : les temps forts ont été mis en place à différents horaires et jours de la semaine. Abandon de la fiche et écriture d une fiche sur la transversalité Retravailler les objectifs des temps forts suite à la réorganisation des actions 1er et 2ème agrément. les objectifs, la période dans l année, les secteurs participants, les moyens, l implication des bénévoles, le partenariat avec des associations locales Les 2 territoires ne proposent pas les mêmes services. Une partie de l équipe du centre social (la médiathèque, l enfance-jeunesse) n est pas concernée par le 2ème agrément. Cela produit un cloisonnement qui réquisitionne la transversalité et les 3 temps. La transversalité peut prendre des formes différentes : ce peut être de la méthode de travail, des actions, évènementiels à redéfinir. Suite à la réorganisation du centre social et au développement d actions sociales sur l ensemble du territoire du Ségala Carmausin, il faut absolument repenser les objectifs du 1er et 2ème agrément, mais aussi en fonction des réalités de terrains des secteurs enfance-jeunesse. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 157

159 Carnaval : Forte Implication des bénévoles et des associations locales pour l organisation. En 2011 le carnaval adopte l itinérance. Chaque année il se déroule dans une commune où le centre social gère un ALAE (2010 à Valdéries, 2011à Le Garric, 2012 à Rosières). Pour 2013 à St Grégoire/ Saussenac. La fête du centre social de juillet a été transformée en journée «portes ouvertes» en septembre. Les «portes ouvertes» du centre social ont été mises en place en lien avec une manifestation locale de Valdériès : «portes ouvertes» de toutes les associations de Valdériès. Mise en place en 2012, de «portes ouvertes itinérantes» sur 4 communes du territoire de la Communauté des Communes du Ségala. Le temps fort de Noël s articule autour d une manifestation locale à Valdériès afin de développer le partenariat avec les associations locales et la commune. Cela permet l implication de nouvelles communes, la rencontre de nouvelles familles, de nouveaux partenaires associatifs et une meilleure implantation du centre social. Toutefois il s avère que les habitants-es des communes ne participent pas à la manifestation quand elle se déroule dans la commune voisine. Cela questionne le projet auprès des enfants qui produisent des supports du carnaval et ne sont pas présents le jour J. De plus, il s avère que le centre social impulse une dynamique dans une commune qui n est pas reprise par la suite au sein de la commune au travers de manifestations similaires. Les «portes ouvertes» du centre social permettent de valoriser les actions mises en place durant l année. C est le temps fort qui permet de renforcer le plus la transversalité entre bénévoles et professionnels-les du centre social. La ré organisation des ALAE a fait apparaître un fort besoin de mettre en place des temps forts de Noël sur chaque secteur d activités : ALAE, ALSH en lien avec les associations locales de chaque commune (mairie, Association de parents d élèves ). Carnaval à Saussenac en Le projet est remis en question pour les années suivantes. Le centre social ne pouvant maintenir des interventions chaque année dans chaque commune. Un seul secteur est associé au projet et apportera une vision plus globale du centre social. Poursuite de «portes ouvertes» en essayant de leur donner un caractère d échange avec la population et de mobilisation sur l action de bénévolat. Ce ne sera plus un temps fort. Mais vigilance à une co-organisation des animations durant la semaine de Noël. Poursuite de «portes ouvertes» itinérantes en essayant de leur donner un caractère d échange avec la population et de mobilisation sur l action de bénévolat Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 158

160 Depuis 2009, le RAM, le PREF et le chantier participent aux actions transversales du centre social. Mobilisation des publics, soutien technique, proposition d'ateliers... Toutefois : - la mobilisation des assistantes maternelles est faible comparativement aux actions concernant uniquement le RAM. - pour le chantier ces projets demandent une forte implication qui parfois n est pas compatible avec les exigences de réalisation des travaux. Les temps forts sont pertinents quand les thématiques sont en lien avec le support d insertion (espaces verts). Toutefois la mobilisation reste difficile si les temps de présence sont hors temps de travail. Constat général : Maintenir la présence de ces secteurs L'implication du RAM permet d'aller à la dans ces actions transversales. rencontre des familles et de favoriser la mixité des publics. Ouverture et connaissance des autres services du territoire. Soutien technique des professionnels-les sur la logistique aux autres secteurs. Mixité des publics. Approche globale de l individu. Favoriser la mise en place d action sur le territoire du 2ième agrément en s associant aux autres services et en amenant une connaissance du territoire plus large. Associer des bénévoles dans les temps forts qui pourraient émerger et ainsi agir sur la valorisation des compétences du territoire. Inscrire ce projet dans la dynamique «bénévolat d insertion». Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 159

161 Le temps fort de Noël : Le RAM propose chaque année un spectacle petite enfance à Taix en association avec les structures d'accueil collectif (crèches) du territoire. Ce temps est proposé en direction des familles, des assistantes maternelles et des enfants des structures d'accueil du territoire. Permet de favoriser la mixité entre accueil collectif, accueil familial et les familles. Temps convivial permettant de se retrouver. Cette rencontre est maintenant bien repérée par les familles et les assistantes maternelles qui se mobilisent en grand nombre (environ100 personnes adultes, enfants chaque année). Point négatif : effectif devient trop important. Réfléchir à une action en petit groupe, type atelier de Noël avec goûter au centre social qui permettrait un accueil plus individualisé et participatif. Une réflexion est en cours pour déplacer ce temps sur une autre commune pour Mais il garderait la forme d'un spectacle petite enfance. Le chantier se mobile pour récolter des végétaux destinés à la décoration des locaux et participe à la mise en place des décorations. Ces participations permettent : - l investissement des salariés sur la structure, - la valorisation de leur créativité, - la valorisation du support d insertion espaces verts, - des temps conviviaux et la rencontre avec les bénévoles et autres salariés, - une ouverture sur le public famille. Mobiliser davantage les salariés du chantier pour une présence durant les repas de Noël salariés-es/ bénévoles. Le PREF Mise en place d un petit déjeuner sur les temps des «mardis du centre social». Pour le PREF, peu de public sur ce temps dans les deux dernières années. Période de Noël très fragilisante pour les publics en insertion. Temps uniquement investi par les partenaires. L axe de mobilisation devient généraliste et aborde la personne dans sa globalité et son identité d habitant-e. Mobiliser les personnes du PREF sur le temps fort de Noël (animation famille, spectacle enfants...). Faire des invitations personnalisées et plus systématiques pour le public du canton de Valdériès. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 160

162 Le Carnaval : RAM En 2010 : Participation au concours d'objets roulants, création de chars. En 2011, il n'y a pas eu d'implication. Le RAM était présent dans l'accueil des familles en soutien technique. En 2012 : Atelier manuel pour les 0-6 ans mené par des assistantes maternelles et une exposition sur le thème du jardin faite avec les enfants sur les mois précédents. La Participation du RAM à cette manifestation a permis la mobilisation des familles par le biais des assistantes maternelles. Valoriser le savoir faire des assistantes maternelles. Ces temps viennent en surplus et en concurrence avec les temps forts spécifiques du service. La mobilisation des assistantes maternelles reste difficile. Il peut être plus pertinent de travailler sur une présentation de créations (expo...) et de mettre l'énergie sur la mobilisation des familles par le biais des assistantes maternelles pour participer aux actions des autres services. Le RAM peut proposer un soutien logistique. Favoriser la communication au travers des actions du RAM présentes sur le territoire en mobilisant le public et les partenaires. Constat : La participation et l'implication des assistantes maternelles sont variables. Si le projet est construit en amont sur les temps collectifs de RAM (relais / Bababoum) alors la participation des assistantes maternelles est plus forte. Le chantier en 2010 Un groupe s est mobilisé pour la construction d un char. Expérience non renouvelée par la suite. Mobilisation des salariés permanents pour la logistique. Ces participations permettent : - l investissement des salariés-es dans la structure, - la valorisation de leur créativité, - la valorisation du support d insertion espaces verts, - des temps conviviaux et la rencontre avec les bénévoles et autres salariés, - une ouverture sur le public famille. «Le rendre acteur» travailler l implication des salariés-es en contrat aidé au travers de la méthodologie de projet par des formations collectives assurées dans le cadre de l accompagnement emploi... Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 161

163 Les «portes ouvertes» : Le RAM Au centre social : Mise en place d'un atelier et d'un espace de jeu. Les «portes ouvertes itinérantes» sur le territoire du deuxième agrément : Espace de jeux et exposition présentant le service du RAM. Valoriser et faire connaître les actions du RAM avec la mise en place d un atelier permettant de présenter les temps collectifs proposés le restant de l'année. Transmettre l'information sur le RAM. Permettre aux assistantes maternelles de faire des propositions d'actions pour cette manifestation et ainsi les intégrer au projet dans son organisation globale afin de les rendre actrices de leur territoire et de mieux comprendre la transversalité avec sa richesse et sa complexité. Proposer un temps de parole au cours des «portes ouvertes» itinérantes autour de l'accueil de l'enfant : ex échange parents - assistantes maternelles voir intergénérationnel (partage de regards). Amener les assistantes maternelles du territoire proposer un espace de jeux. Le chantier Les professionnels du chantier prennent en charge l organisation d une randonnée (participation de 10 personnes en 2011, 15 en 2012). Valoriser les travaux du chantier d insertion lors d une randonnée famille. Le circuit proposé est entretenu annuellement par le chantier ou fait découvrir un circuit «à défricher» en projet de création. Les salariés pourraient construire le parcours de randonnée et animer avec les encadrants Cela permettrait de mobiliser leur famille et ainsi de valoriser leur travail auprès des leurs. Cette méthodologie peut être réinvestie dans la démarche de construction du projet professionnel. Proposer des randonnées familles dans le cadre des «portes ouvertes itinérantes» pour faire découvrir les travaux réalisés ailleurs sur le territoire. Le PREF Présence au travers de panneaux d exposition. Les «portes ouvertes itinérantes» mises en place sur le territoire du deuxième agrément assurent la promotion des actions au travers d une exposition sur le PREF et le Chantier d insertion et la globalité du centre social. Poursuivre une co-animation des journées afin de rencontrer des nouvelles populations. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 162

164 Mission : Gestion de services au bénéfice de la population Fiche 8 : Réorganisation des services enfance-jeunesse Objectif stratégique : Répondre aux besoins des individus, des familles, des associations du territoire. Objectif opérationnel : Adapter et renforcer les services existants. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Le poste de direction sur 3ALAEa été réorganisé en 3 postes de direction pour 4 ALAE : Valdériès, Rosières et Le Garric, Saussenac/St Grégoire. Ré-organisation des plannings et des missions des directrices d ALAE. Courant 2009 reprise de la gestion de l ALAE de Le Garric. Réorganisation de la gestion financière et administrative répartie entre la directrice du centre social et le directeur financier en lien direct avec les directrices de services. Harmonisation tarifaire entre les différents centres d accueil menée par la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. Travail auprès des directrices sur l écriture des projets pédagogiques. Mise en place d un logiciel de gestion des accueils de loisirs. La réorganisation du fonctionnement administratif permet de répondre à la gestion de plus en plus complexe et chronophage des dossiers (collectivités, institutions CAF, MSA et DDCSPP). La division des directions ALAE a été complexe durant 2 années. Elle a demandé de nouveaux recrutements qui se sont soldés par des ruptures de contrat. En effet, le volume horaire étant divisé, les postes de direction à temps partiel précarisent la situation des salariés. De plus, le poste de direction, conséquent en volume d heures administratives, ne demandant pas le cumul de temps d animation, permettait à la directrice d intervenir en animation dés qu il y avait des absences de personnel. Par la suite, les postes de direction ont été calibrés avec du temps administratif et du temps d animation, ce qui ne permettait plus une prise en charge des absences. La gestion des absences est de ce fait très lourde à gérer puisque la totalité du personnel est en situation d accueil. 3 fois plus d énergie déployée (3 fonctionnements à harmoniser, canalisation de l information, 3 fois plus de vérifications...). La réduction des cofinancements et le désengagement de la CAF sur le temps de midi entraînent de constantes modifications d organisation et de contrats de travail. L harmonisation des tarifs entraîne de fortes augmentations des tarifs et parfois des incompréhensions de la part des parents. La réorganisation des rythmes scolaires à la rentrée 2013 va engendrer une réorganisation des accueils travail en lien avec les écoles, les communes et la Communauté de Communes du Ségala Carmausin est à programmer. Un travail pédagogique de fond est nécessaire avec l équipe enfancejeunesse : définir des priorités selon les besoins des équipes. Nécessité de définir un espace d analyse des pratiques et de résolutions de problèmes (relation avec des enfants, comportements violents, agressivité, quel soutien?). Mise en place de temps de formation interne sur des pratiques de l animation. Redéfinir les objectifs des réunions des équipes enfance-jeunesse. ALAE et ALSH. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 163

165 Mission : Gestion de services au bénéfice de la population Fiche 9 : Réorganisation du chantier d'insertion Objectif stratégique : Répondre aux besoins des individus, des familles, des associations du territoire. Objectif opérationnel : Adapter et renforcer les services existants. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Durant cette période, le chantier a été confronté aux nouvelles politiques de cohésion sociale et de l emploi : - modification du RMI en RSA, - modification des contrats aidés : les contrats d avenir deviennent des CUI/CAE, - nouvelle contractualisation IAE avec la DIRECCTE : conventionnement pluriannuel et partenarial (Conseil Général, Etat, Pôle emploi) dans le cadre d un dialogue de gestion soumis à l atteinte de résultats négociés, - agrément IAE du public lors de l entrée sur le chantier d insertion. Gestion de l enveloppe FSE par le Conseil général ce qui a permis de stabiliser la trésorerie du centre social par le biais d avances financières. Un accompagnement FNARS a permis de revisiter le projet du chantier et de l adapter aux nouvelles politiques ETAT. Les méthodes et les procédures d intervention ont été affinées et ont permis de mieux structurer le projet dans sa globalité. La mise en place par les institutions, de nouvelles procédures de gestion des conventions (agrément, fiches navette, suivi des parcours, bilan, annexes ) ont lourdement augmenté et complexifié le travail administratif. Les postes des permanents se sont inévitablement transformés et ont demandé une acquisition de compétences administratives. L introduction du RSA, a complexifié le dispositif d orientation, de professionnel référent et de classification des statuts RSA. Cela a entraîné une difficulté de repérage des bénéficiaires et de leur éligibilité à un emploi sur le chantier sera l année de renouvellement du conventionnement ACI avec la DIRECCTE. Cela va demander la réécriture du projet. De plus, les départs en retraite de l encadrant technique et du responsable du chantier à l horizon 2015, demandent dès à présent de travailler sur une restructuration des postes. L introduction de nouveaux salariés-es qui pourraient après une période de formation et de cointervention prendre définitivement le relais, serait un gage de stabilité. Les nouvelles niches de travaux ainsi que des marchés pluriannuels sont à développer. Ceci permettra d assurer un volume de travaux réguliers, avant que les nouveaux encadrants du chantier puissent à leur tour être performants en termes de prospection. Mettre en œuvre les axes proposés sur le premier agrément et garder une vigilance afin d introduire des BRSA originaires de l ensemble de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. Toutefois la question de la mobilité des publics est toujours un frein à l intégration des salariés-es. Promouvoir l action d insertion du chantier sur l ensemble du territoire. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 164

166 Le dialogue de gestion annuel introduit par la DIRECCTE a permis une meilleure connaissance de cette institution et a fluidifié les contacts. Toutefois, les résultats négociés sont élevés et ne nous permettent plus de recevoir des personnes éloignées de l emploi. Meilleurs résultats d insertion professionnelle : atteinte des résultats fixés par la DIRECCTE. Toutefois, afin d obtenir de meilleurs résultats, les contrats de travail sont peu renouvelés. Cela entraîne un turn-over important qui désavantage la réalisation des travaux essentiels pour l atteinte de l équilibre financier. Introduction des clauses sociales dans les marchés publics. Dans le cadre de l association ASSIET et de formations externes, le dispositif des clauses sociales est mieux appréhendé par le centre social. Les institutions et les collectivités territoriales du Tarn appréhendent mal les clauses sociales et très peu les introduisent dans leurs marchés publics (ceci, malgré les actions de sensibilisation auprès des élus organisées par ASSIET). Sur notre territoire les clauses sociales ne sont toujours pas introduites dans les marchés publics. Sensibiliser la Communauté de Communes du Ségala Carmausin à l introduction des clauses sociales. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 165

167 Mission : Gestion de services au bénéfice de la population Fiche 10 : Animation de la Coordination des Actions Sociales sur le Ségala (CASS) Objectif stratégique : Répondre aux besoins des individus, des familles, des associations du territoire. Objectif opérationnel : Renforcer le partenariat institutionnel. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Cette instance a permis : - de faciliter le travail de partenariat sur le territoire, - d alimenter les actions de développement social du centre social, - de construire des actions spécifiques en direction des publics les plus en difficulté, - d'enrichir les pratiques professionnelles par l'apport d'informations extérieures sur des thématiques identifiées en commun. - Participation au projet de Formation en Ségala : accompagnement des parents isolés. - Participation au diagnostic vieillissement. - Participation au projet d itinérance. Au regard de la nouvelle méthodologie participative sur le territoire : mise en place de 3 commissions de travail en lien avec les 3 pôles d activités du centre social. L implication de tous les partenaires intervenant sur le territoire du Ségala Carmausin dans une réflexion et une démarche de construction de projets, d actions répondant aux besoins des habitants-es. Création d une culture commune du développement social local entre les partenaires. La commission a permis l intégration d habitants-es à ce type de réflexion. Passer de 5 à 3 commissions par an. Mettre en place des groupes de travail entre les commissions pour avancer sur les projets spécifiques. Mobiliser les différents acteurs sur les groupes de travail. Favoriser chaque fois que possible l intégration des jeunes adultes, des publics fragilisés dans cette instance. Développer le thème du bénévolat d insertion et modéliser une méthode. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 166

168 Cette instance disparaît en 2012 pour laisser place à la Commission emploi insertion. Celle-ci associe différents acteurs du territoire dans une même réflexion : Elus-es, responsables associatifs, habitants-es et partenaires institutionnels. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 167

169 Mission : Gestion de services au bénéfice de la population Fiche 11 : Participation au réseau enfance jeunesse Objectif stratégique : Répondre aux besoins des individus, des familles, des associations du territoire. Objectif opérationnel : Renforcer le partenariat institutionnel. Les réalisations Les constats Les améliorations Propositions 1 er agrément Actions Jeunes 2009 : - Organisation d un séjour d échange européen en Roumanie pour les jeunes de ans ouvert à l ensemble des jeunes du territoire. - Organisation de camps en réseau l été en partenariat avec les Copains du Cérou à Monestiés et la mairie de Pampelonne. - Soutien partenarial aux structures enfance-jeunesse du réseau : Monestiés et Pampelonne : - Organisation d un séjour échange européen sur le territoire avec la Roumanie et le Portugal pour les jeunes de ans ouvert à l ensemble des jeunes du territoire. - Participation à un chantier loisirs jeunes porté par l association les Copains du Cérou à Monestiés. - Organisation d un mini séjour pour les ans en partenariat avec le centre Les journées communes permettent aux jeunes de se rencontrer et de lier des amitiés dans les communes voisines. Accueillis sur d autres structures, ils prennent connaissance du territoire. Une programmation concertée au niveau de l organisation des camps permet une offre de loisirs plus large, avec des thématiques spécifiques à l âge, aux besoins et aux envies des jeunes. Permet aux familles une connaissance globale des actions mises en place sur le territoire. Une communication commune qui interfère avec la propre communication des structures et qui ralentit la diffusion de l information. Une lourdeur administrative et opérationnelle. Une généralisation de la situation des structures alors que chacune a sa propre identité, fonctionnement, contexte économique et est soumise à des caractéristiques territoriales. Roulement annuel des structures dans la réalisation des chantiers loisirs ce qui ne permet pas la montée en compétences apportée par l expérience perte d énergie. Organisation de camps en réseau, mars 2013 (séjour neige) Continuité des journées jeunes mutualisées. A voir ce qui va se passer avec la fusion des communautés? Réadaptation de l accueil. Continuer la mise en place de séjours, d un chantier loisirs tous les 4 ans? Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 168

170 de loisirs les Copains du Cérou : - Organisation d un séjour jeunes. - Mise en place d un accueil de loisirs à la journée durant l été et organisation de journées communes avec les structures jeunesse du réseau et la Communauté des Communes du Ségala Carmausin : - Organisation d un chantier loisirs jeunes à Ste Croix. - Développement d un accueil de loisirs à la journée durant l été en lien avec les structures jeunesse du réseau et la Communauté des Communes du Ségala Carmausin. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 169

171 Mission : Gestion de services au bénéfice de la population Fiche 12 : Mise en place d'un service les "Bons Plans" : bourse solidarité vacances, chèques vacances, Culture du cœur, bourse d'échange, échange de savoirs Objectif stratégique : Répondre aux besoins des individus, des familles, des associations du territoire. Objectif opérationnel : Expérimenter de nouveaux services. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Développement du partenariat - Scène Nationale d Albi : 8 spectacles réservés dont 3 pour un jeune public, - Cinéma le Lido à Carmaux, - Espace nautique Atlantis à Albi, - Culture du Cœur, - ANCV vacances séniors. Edition et diffusion d une communication spécifique aux Bons Plans loisirs pour l ensemble des habitants-es du Ségala Tarnais. Reconnaissance des Bons plans grâce à la communication sur l ensemble du territoire et à la mise en place des «Pauses» sur les communes de Monestiés et Cagnac Les Mines. La mise en place de partenariats nouveaux et le développement de certains, a permis de faciliter l accès à la culture et aux loisirs, des familles, des personnes en insertion et des personnes âgées. Attention à ne pas devenir une billetterie. Participation aux CASS afin de diffuser l information et sensibiliser un large public. Mettre en place un mode d intervention qui permet aux gens de se rencontrer départ collectif, pot après le spectacle invitation ciblée à la présentation de la nouvelle programmation??? Dispositifs Vacances Développement des offres de vacances Séjours sociaux initiés par la CAF auprès des familles de l ensemble du territoire du Ségala. Organisation d une sortie collective pour des familles en difficulté sociale ou financière au Musée de la Mine dans le cadre du partenariat avec Cultures du Cœur. Bourse Solidarité Vacances. Les départs en vacances grâce au dispositif BSV se sont largement développés : - 3 départs en départs en départs en 2012 pour 35 familles reçues pour une information. Mixité de statut des demandeurs Attention au nombre croissant de Développement de l accompagnement du dispositif Séjours Sociaux de la CAF. Continuité du dispositif BSV et développement du dispositif Sénior en Vacances. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 170

172 demande / le service n est pas dimensionné pour y répondre. Accompagnement de projets Développement d un projet d échanges autour du Jardin, dans le cadre de la «Pause» à Valdériès. (constitution d un groupe de 10 personnes, d échanges de produits du jardin, de recettes ). Organisation d un Troc Jardin en lien avec la MARPA de Valdériès par le groupe d échanges autour du Jardin, en lien avec la «Pause» de Valdériès. Le projet d échanges autour du Jardin a permis une plus grande prise en compte de la mixité sociale et inter générationnelle. Continuité d accompagnement du groupe d échanges autour du Jardin. Mise en place de la «Pause» dans les locaux du SIVOM de Monestiés et dans les locaux de la Mairie de Cagnac Les Mines, en lien avec les permanences des travailleurs sociaux et développement des Bons Plans auprès des publics accueillis. Continuité de la «Pause» à Valdériès. Association de la «Pause» à Monestiés et des «Rendez-vous inter générationnels». PREF Ouverture d une permanence à Cagnac. Ouverture d une permanence à Mirandol. Service nécessaire pour les habitants-es. Réponse aux besoins. Redimensionner les permanences sur le secteur Tanus/ Pampelonne/Mirandol. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 171

173 Mission : Ingénierie sociale - Développement local Fiche 13 : Création d une instance d'information sur les financements, les projets, les programmes du territoire Objectif stratégique : Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Objectif opérationnel : Participer à la dynamique de développement dans le cadre des programmes de développement territoriaux. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Pas d action dans ce sens. Il semble que cet axe reste difficile à porter pour le centre social. En effet, il est complexe de donner des informations sur l évolution des politiques territoriales ou des programmes du territoire alors que les applications sur le territoire restent complexes, confuses et aléatoires. On peut se poser la question de la légitimité de cette mission pour un centre social. De plus lui-même se trouve dans des situations de recherche permanente de compréhension et de connaissance des dispositifs. Le centre social ne semble pas avoir les moyens d informer la population. De plus, à l échelle d un territoire spécifique cela suppose de pouvoir répondre de façon précise au contexte et des enjeux politiques. Dans le cadre de la future OPAH : - Habitats vétustes. - Economie d énergie. - Etre relais pour la circulation de l information. Etude SCOT en 2013 et mise en place pour Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 172

174 Mission : Ingénierie sociale - Développement local Fiche 14 : Recherche de financements et de partenariats d'action Objectif stratégique : Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Objectif opérationnel : Participer à la dynamique de développement dans le cadre des programmes de développement territoriaux. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément - Obtention du soutien de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin. - Obtention du soutien financier de la Communauté de Communes de Val81 pour les communes du canton de Valdériès. - Obtention d une seconde prestation CAF/2eme agrément et augmentation de la prestation de la MSA dans ce cadre. - Obtention de financements dans le cadre du projet sur le vieillissement et les aidants (MSA/ Fondation de France/ CARSAT). Des financements sont venus stabiliser une situation critique. Des projets qui trouvent des sources de financement, restent à consolider et à pérenniser. Une reconnaissance des partenaires qui s impliquent et qui sont en demande (MSA, Conseil Général ). Pas de clauses sociales dans les marchés publics qui permettraient au chantier d insertion une pérennité. Des conventionnements qui restent annuels et qui occasionnent énormément de travail administratif. Poursuite de recherche de financement pour des projets spécifiques. Travailler au maintien des subventions acquises. Poursuite de recherche de financement pour des projets spécifiques. Travailler au maintien des subventions acquises. Soutenir la politique sociale de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin afin que la compétence puisse être maintenue dans le cadre de la fusion. - Obtention de financement REAAP et Conseil général dans le cadre du projet d itinérance. La fusion des deux communautés Ségala Carmausin et Carmausin qui risque de remettre en cause la compétence sociale et donc le financement du second agrément. La maîtrise des évolutions des différents Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 173

175 - Délégation du RSP par la Communauté de Communes du Ségala Carmausin financement 2011/2012/2013 de l Etat. - Transfert de l obtention FSE Equal sur le Conseil Général qui appelle désormais les fonds FSE (chantier d insertion/pref). projets du territoire sur le volet social. Le financement RSP limité dans le temps (3 années). Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 174

176 Mission : Ingénierie sociale - Développement local Fiche 15 : Implication des bénévoles dans les instances politiques du territoire Objectif stratégique : Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Objectif opérationnel : Participer à la dynamique de développement dans le cadre des programmes de développement territoriaux. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions2 ème agrément Le CA aujourd hui est constitué de nombreux élus qui siègent dans des instances territoriales (communauté de communes, communes, Association de Pays de l Albigeois et des Bastides, Conseil de Développement, Leader ). Un travail permanent est obligatoire pour maintenir une participation bénévole sur les instances politiques (CA et bureau). Pour une plus large représentation du territoire, il est nécessaire de mobiliser plus de bénévoles. Abandon de l action. Recentrer les énergies sur le développement du bénévolat politique au centre social. Consacrer un temps durant les CA et les bureaux à la mise en commun d informations qui permettraient d alimenter le projet centre social. Meilleure mise en cohérence du projet centre social avec les projets du territoire. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 175

177 Mission : Ingénierie sociale - Développement local Fiche 16: Réorganisation budgétaire de l'association Objectif stratégique : Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Objectif opérationnel : Anticiper les évolutions du centre social notamment dans le cadre du deuxième agrément. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Modifications des sources de financement : - 2 agréments CAF, - une participation de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin pour le projet global, - le FSE appelé en direct par le Conseil Général, - une participation de la Communauté de Communes Val81 plus effective (projet global, PREF), - de nouvelles subventions de la MSA. Complexité de la comptabilité analytique encore augmentée par les demandes spécifiques des partenaires dans les détails (Communauté de Communes du Ségala Carmausin, FSE ). Les réalisations sont limitées aux budgets, les dépassements sont pénalisants pour le centre social, quelle qu en soit la cause. Promouvoir la forfaitisation des frais de structure (FSE, Communauté de Communes du Ségala Carmausin ). Pour les secteurs de l enfance jeunesse présenter le budget global de l action et non morcelé en fonction des animations. Toutefois, garder des outils qui nous permettent d analyser de manière détaillée les animations. Promouvoir la forfaitisation des frais de structure (FSE, Communauté de Communes du Ségala Carmausin ). Pour les secteurs de l enfance jeunesse présenter le budget global de l action et non morcelé en fonction des animations. Toutefois, garder des outils qui nous permettent d analyser de manière détaillée les animations Mise en place d une analytique 1 er et 2ème agrément. Simplifier la répartition financière Pilotage, Logistique, Action, Famille. Obtenir et maintenir une prestation de service animation collective familles/caf. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 176

178 Mission : Ingénierie sociale - Développement local Fiche 17 : Réorganisation des équipes et articulation des actions du 1er et 2ème agrément Objectif stratégique : Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Objectif opérationnel : Anticiper les évolutions du centre social notamment dans le cadre du deuxième agrément. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Mai 2009, le centre social est obligé de réduire son équipe suite à l arrêt de financement et à la non mise en place du 2ème agrément. Suppression du poste de développeur. Suppression du poste d animatrice de l antenne de proximité CLIC et de la chargée de communication, départ de la coordinatrice vie sociale et animatrice famille. Réduction d un volume d heures de l animatrice accueil et de la directrice. Suite au soutien de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin et à l obtention du second agrément une stabilité financière est envisageable. Accompagnement DLA, pour une restructuration RH en mai 2010 : postes, mission, grille de pesée, organigramme. Une organisation en 3 pôles d activité. Trois pôles qui permettent de bien repérer la fonction d accueil et d information, la fonction animation vie sociale et la fonction d accompagnement et d insertion professionnelle du centre social. Appropriation par chaque professionnel de sa mission. Mise en place de réunions inter-pôles qui permettent de garder la cohérence et l identité de l ensemble du centre social. Un pôle vie sociale lourd et déséquilibré par rapport aux autres (9 actions). La difficulté reste de coordonner des actions qui ne concernent pas les mêmes territoires. En effet les logiques, les moyens et les politiques sont différents. La gestion de nombreux services réduits le caractère d initiatives des habitants-es. Profiter de la dynamique «d initiative et du rendre acteur» qui émerge des commissions de travail et du 2ème agrément pour alimenter la dimension implication des habitants-es. Même si les actions sur ce territoire semblent couvrir les besoins de la population et donc être suffisante, il est important de rester attentif à l expression de nouveaux besoins. La précarisation du milieu agricole nous amène à constater de nouvelles problématiques (cessation d activité de jeunes agriculteurs, paupérisation ) il sera donc nécessaire de maintenir une vigilance et d accompagner ces nouvelles populations sur le volet social. Développement des missions d accueil et d animation de la vie sociale qui doivent naître du projet itinérance. Il s agira bien de transporter l identité du centre social sur ce territoire et non seulement, de mener des actions d animation. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 177

179 Mission : Ingénierie sociale - Développement local Fiche 18 : Inscription dans des réseaux départementaux, régionaux et nationaux pour être représenté. Objectif stratégique : Etre au cœur du développement social sur le Ségala en lien avec les acteurs du territoire : collectivités locales et associations. Anticiper les mutations du territoire. Objectif opérationnel : Anticiper les évolutions du centre social notamment dans le cadre du deuxième agrément. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Association Solidaire des Structures de d Insertion par l Activité Economique du Tarn (ASSIET). Ce regroupement a pour but de fédérer les acteurs de l insertion par l activité économique afin de mutualiser des moyens et d avoir auprès des institutions une meilleure visibilité. En juin 2011, la directrice du centre social a pris la fonction de secrétaire de l association. Permet de rencontrer les structures et d avoir un partenariat plus actif. Moins d actions de formations mutualisées pour les salariés-es en insertion en 2011 et Peu d effets sur les clauses sociales, malgré une communication et une sensibilisation des élus des collectivités. Bonne visibilité pour les partenaires financeurs. Poursuivre la participation à ce réseau et développer une manifestation permettant de valoriser l IAE. Réseau Tarnais des centres sociaux, en lien avec le Centre Social de Cordes- Vaour. Le centre social a tenté de développer un réseau des centres sociaux communaux, associatifs, CAF du Tarn. Malgré la concentration de fortes énergies en 2009/ 2010 ce réseau n a pu se pérenniser. La participation a permis la rencontre et le travail commun avec le Centre Social de Cordes-Vaour. Mobiliser les centres sociaux du Tarn et réenclencher un travail partenarial permettant de mutualiser les expériences, de valoriser l animation globale et de développer des pactes de coopération avec les collectivités. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 178

180 Participation au Collectif fédéral régional des centres sociaux Midi- Pyrénées. Il se réunit 5 fois/an. Différents questionnements animent cette instance : - la lisibilité et visibilité de la spécificité des centres sociaux, - l implication des habitants-es dans l animation globale, - le devenir des territoires, - les pactes territoriaux de coopération. Fin 2012, le collectif se constitue en association et travaille à l élaboration d un centre de ressources sur l initiative des habitants-es. Permet de développer une culture commune aux centres sociaux et une appartenance à la Fédération des Centres Sociaux de France. Repositionne la structure dans une méthodologie de participation des habitants-es. Permet de développer un partenariat avec les autres centres sociaux de Midi- Pyrénées et un échange de pratique. Poursuivre la participation à ce réseau. Œuvrer pour la concrétisation du centre de ressources sur «initiatives des habitants-es». Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 179

181 Mission : Communication Fiche 19 : Mise en cohérence de la communication Objectif stratégique : Améliorer la communication externe en direction des habitants-es, des partenaires, des collectivités locales. Objectif opérationnel : Elaborer un plan de communication à l'échelle du 2 ième agrément. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Un plan de communication à l échelle du nouveau territoire a été élaboré, notamment avec la commission Communication : repérage des supports existants localement, des journalistes référents communaux et des lieux de diffusion possibles, puis adaptation des supports du centre social (mise à jour de la plaquette, division de l agenda en 2 : programme enfance-jeunesse diffusé sur le canton et agenda des activités diffusé sur l ensemble du territoire, création de nouveaux supports, informations dans les bulletins municipaux, mail d informations mensuel ). Difficulté de communiquer à différentes échelles canton de Valdériès / Communauté de Communes du Ségala Carmausin. Toutes les actions ne concernent pas tous les territoires. Difficulté à maintenir une communication globale. Retour à la multiplicité des supports. Existence d un service communication et d une charte graphique établie. Soutien de l accueil dans cette fonction important. Mise en place de pratiques avec certaines communes qui facilitent l accès aux bulletins municipaux (référents communaux). Bonne connaissance du centre social sur le canton grâce à la diffusion des supports dans les écoles. Meilleure connaissance du centre social par les habitants-es de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin, notamment grâce aux articles de fond sur les bulletins municipaux et les articles de presse sur les «activités délocalisées». Nécessité de communiquer «très localement» sur le nouveau territoire afin que les habitants-es s approprient le Continuer de communiquer de manière globale et faire connaître les rendez-vous itinérants. Continuer le lien avec les secrétaires de mairies. Modifier la diffusion dans certains villages en fonction des habitudes de vie des habitants-es. Prendre pour support les commerçants, les associations Améliorer la connaissance du centre social avec des articles de fond dans les bulletins municipaux du canton. Redonner de l autonomie à certains secteurs (ALSH et ALAE) pour leur communication de «mise en valeur» : contact direct avec les correspondants locaux ou les référents des bulletins municipaux (avec coordination), mettre à disposition des modèles de supports de communication figés (affiche, flyer) afin de respecter la charte graphique. Mise en place du plan de communication lié à l itinérance : un camion, une signalétique, une exposition et un «décor» à l image du centre social présents à toutes les manifestations itinérantes du centre social. Campagne de communication d envergure lors du lancement du camion et des rendez-vous itinérants. Promotion du centre social avec le camion sur les grandes manifestations locales. S appuyer sur les rendez-vous itinérants pour diffuser notre communication et acheminer nos supports sur les lieux de diffusion. Se rapprocher des commerces ou de lieux plus passagers pour diffuser notre communication : trouver un «lieu référent» par commune. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 180

182 Lieux de diffusion : Point PREF, structures partenaires et mairies. Les mairies ne semblent pas toutes être un lieu de diffusion pertinent (pas de tri dans leur documentation, pas de mise à jour régulière, les habitants-es ne les ont pas identifiées comme des lieux ressources ). Communication avec les communes très disparate. Certaines passent systématiquement les informations du centre social dans leurs bulletins municipaux, d autres non. Certaines ont une page ou un lien centre social sur leur site Internet, d autre pas. Difficulté grandissante dans la réalisation des agendas : duplication, pliage et envoi, courrier de plus en plus lourd (entre 700 et 900 exemplaires par agenda). centre social et effacer l image d une structure loin de chez eux : spécifiquement sur les services et activités proches géographiquement des habitants-es et sensibilisation au rôle et aux missions d un centre social. Création d une nouvelle plaquette de présentation générale du centre social adaptée aux contraintes actions/territoires. Se rapprocher de la Communauté de Communes du Ségala Carmausin et s appuyer sur leurs supports de communication : page «action sociale» dans leurs bulletins biannuels, numéro spécial lorsque c est nécessaire, une page centre social sur leur site Internet et des rencontres régulières avec leur chargée de communication. Travail avec les communes : se rapprocher de celles qui ne diffusent pas nos informations dans leur bulletin municipal. Reprendre le recensement des sites Internet et vérifier si elles ont intégré les informations du centre social. Finir de mettre en place le logiciel de gestion des contacts et l exploiter en développant une communication par mail plus ciblée et plus large. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 181

183 Mission : Communication Fiche 20 : Valorisation et opérationnalité du site Internet Objectif stratégique : Améliorer la communication externe en direction des habitants-es, des partenaires, des collectivités locales. Objectif opérationnel : Développer des vecteurs de communication adaptés aux différents publics. Les réalisations Les constats Propositions 1 er agrément Propositions 2 ème agrément Mise à jour régulière du site Internet sur lequel les habitants-es peuvent télécharger les programmes et être informés de nos activités, indispensable vu l éloignement géographique sur le territoire. Le site a bientôt 9 ans et est assez figé visuellement. Il est difficile à illustrer et à mettre à jour (manipulations non fluides et impossibilité d influer sur la taille des caractères ). Les informations sont très sectorisées. L envoi mensuel d un mail d informations globales à une mailing-list d environ 400 personnes et structures, donne une information complète des événementiels. En revanche, l information très complète est aussi très dense. La connaissance des pratiques globales des internautes vise à dire que c est inefficace : - on ne retient pas les dates des événements sur une durée d un mois, - l information qui intéresse est brouillée par la masse d infos. Site aux couleurs du centre social, qui respecte la charte graphique et dont le nom de domaine est cohérent. Assez bien répertorié sur les moteurs de recherche. Les habitants-es sont de plus en plus connectés à Internet et y ont donc accès. D une ancienne génération, le téléchargement du site n est pas trop lourd. Le site permet une meilleure connaissance du centre social avec des informations pérennes et surtout une mise à jour mensuelle des événementiels. Réinvestir l espace d expression du site afin de permettre une bonne visibilité des projets en cours et une vraie mise en valeur des actions. Cela pourrait être une source pour les communes qui viendraient y chercher de l information sur les projets en cours afin d alimenter leur site Internet ou leurs bulletins municipaux. Egalement, cela faciliterait la mobilisation de nouveaux bénévoles et renforcerait l attractivité du site et du centre social. Avoir un lien sur le site Internet des mairies du territoire. Etudier la possibilité de créer un nouveau site plus moderne, plus facile à mettre à jour, voire y intégrer de l interactivité. Sinon, rajouter une rubrique pour les rendez-vous itinérants et le centre social itinérant. Continuer de promouvoir son existence auprès du public (inscrire son adresse sur tous les supports de communication et sur le camion). Mise en questionnement de la création d une page Facebook. Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 182

184 GLOSSAIRE Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 183

185 ACI : Atelier Chantier d Insertion ADIL : Association Départementale Information sur le Logement ADMR : Aide à Domicile en Milieu Rural ALAE : Accueil de Loisirs Associé à l'ecole ALSH : Accueil de Loisirs Sans Hébergement ANCV : Agence Nationale des Chèques Vacances API : Allocation Parent Isolé ASSIET : Association Solidaire des Structures de l Insertion par l Economique du Tarn BDT : Bibliothèque Départementale du Tarn BIJ : Bureau Information Jeunesse BRSA : Bénéficiaire du Revenu de Solidarité Active BSV : Bourse Solidarité Vacances CAF : Caisse d Allocations Familiales CARSAT : Caisse d'assurance Retraite et de Santé Au Travail CASS : Coordination des Actions Sociales du Ségala CCAS : Centre Communal d Action Sociale CD : Compact Disk CEL : Contrat d Education Local CFP : Centre de Formation Professionnelle CIBC : Centre Interinstitutionnel de Bilan de Compétences CIDFF : Centre d Information et de Documentation des Femmes et des Familles CIP : Conseiller en Insertion Professionnelle CLI : Commission Locale d Insertion CLIC : Centre Local d Information et de Coordination pour les personnes âgées CLSH : Centre de Loisirs Sans Hébergement CMJ : Conseil Municipal Jeunes CNAF : Caisse Nationale d Allocations Familiales DDCSPP : Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations DIRECCTE: Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l'emploi. DIF : Droit Individuel à la Formation DLA : Dispositif Local d Accompagnement EHPAD : Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes EPE : Ecole des Parents et des Educateurs ESAT : Etablissement et Service d Aide par le Travail ETP : Equivalent Temps Plein FNARS : Fédération Nationale des Associations d Accueil et de Réinsertion FSE : Fonds Social Européen IAE ou SIAE : Structure d Insertion par l Activité Economique INSEE : Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques MARPA : Maison d Accueil Rural pour Personnes Agées MCEF : Maison Commune Emploi Formation MSA : Mutualité Sociale Agricole Midi- Pyrénées Nord OPAH : Opération Programmée d Amélioration de l Habitat PIJ : Point Information Jeunesse PLIE du Grand Carmausin : Plan Local pour l Insertion et l Emploi PMI : Protection Maternelle et Infantile PREF : Point Relais Emploi Formation RAM : Relais d Assistantes Maternelles REAAP : Réseau d Ecoute, d Appui et d Accompagnement des Parents RGPP : Révison Générale des Politiques Publiques RSA : Revenu de Solidarité Active RSP : Relais de Services Publics SCOT : Schéma de Cohérence Territoriale SPIP : Service Pénitentiaire d Insertion et de Probation SIVOM : Syndicat Intercommunal à Vocations Multiples SRPI : Syndicat du Regroupement Pédagogique Intercommunal Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 184

186 UDAF : Union Départementale des Associations Familiales UFCV : Union Française des Centres de Vacances et de loisirs VAE : Validation des Acquis de l Expérience ZRR : Zone de Revitalisation Rurale Centre Social du Ségala Tarnais Projet social 2013/2017 Page 185

187 ANNEXES

188 Annexe : 1 Rencontres communales avec les élus-es et secrétaires de mairie. Les objectifs étaient les suivants : Echange rencontre et écoute. Pré-diagnostic pour l'écriture du futur contrat de projet. Mobilisation des secrétaires afin qu elles diffusent les informations du centre social. Mobilisation sur les futurs projets. Prospection de travaux pour le chantier. Connaissance du développement des activités économiques. La trame de discussion : Situation de la commune : tendance démographique, de l'habitat, des services. Quels sont les besoins de la population? Quel est son profil? Quelles évolutions démographiques? Quels sont les projets en cours et les préoccupations de la commune? Mesure de l intérêt pour le projet des «rendez-vous itinérants». Mesure de la connaissance de l existence des commissions de travail du centre social. Mesure de la connaissance du diagnostic sur le vieillissement et du degré de leur participation, échange sur l intérêt d œuvrer auprès de cette population. Comment peut être diffusée la communication du centre social dans leur commune? Quelle connaissance ont-ils des publics en difficulté sur leur commune? Quels sont les besoins des associations et qui sont-elles? Quelle valeur ajoutée peut apporter le centre social pour le territoire et dans la perspective de la fusion des deux intercommunalités? Quelles sont les forces humaines de la commune qui pourraient intégrer les commissions de travail du centre social?

189 Annexe : 2 Bonjour, Le Centre Social du Ségala Tarnais élabore son nouveau contrat de projet, 2013/2017, aussi nous souhaiterions connaître votre avis sur son fonctionnement et sur les activités qui vous sont proposées. Merci de nous accorder 5 minutes pour répondre à ce questionnaire et de le remettre à l'accueil, ou à la personne qui vous l'a remis. Vous êtes : une femme O un homme O Vous avez entre : 18 et 35 ans O 36 et 45 ans O 46 et 60 ans O Plus de 61 O Exercez-vous une profession? Oui O Non O Si oui, laquelle? Qu'elle est votre commune de résidence? 1 Quel service utilisez vous au centre social? O ALAE O Médiathèque, Ludothèque O Accueil de loisirs enfants : Kid club O Accueil, information, O Activités jeunes O Permanence des assistantes sociales O Chantier d'insertion O Les BABABOUM, le Relais d'assistantes maternelles O Les mardis de l'emploi, un soutien O Les bons plans à la recherche d'emploi 2 Quelles sont les animations auxquelles vous participez? O Sorties, conférences, ateliers O Animation : RDV des bénévoles, rencontre littéraire O Spectacles, expositions O Temps forts 3 Si vous ne participez pas à d'autres activités proposées par le centre social, pourquoi? (deux choix maximum) O Vous ne vous sentez pas concerné O Vous n'avez pas connaissance de ces activités O Vous n'êtes pas disponible aux heures O Le coût est trop élevé proposées O Vous pensez que les activités proposées O Vous pensez que les activités proposées s'adressent plutôt aux femmes s'adressent plutôt aux hommes O Vous êtes trop sollicité par le centre social et ne pouvez pas participer à tout 4 Parmi les services ou les animations que vous utilisez, cela vous a permis : (deux chois maximum) O D'obtenir des réponses à vos besoins O De rencontrer de nouvelles personnes O De connaître de nouveaux services O De trouver des services qui permettent de mieux organiser du centre social votre vie familiale et votre vie professionnelle 5 Pensez-vous que les salarié-e-s du centre social soient à l'écoute de nos besoins? Tout le temps O Parfois O Jamais O 6 Jugez-vous l'accueil au centre social : Très satisfaisant O Satisfaisant O Assez satisfaisant O Médiocre O

190 7 Comment avez vous connaissance des activités du centre social par : O L'agenda bimensuel des activités O Les plaquettes O Le site Internet O Les invitations O La presse, O Un professionnel du centre social O Une personne de votre entourage 8 Pour vous, est-il difficile d'obtenir de l'information sur ce que propose le centre social? Oui O Non O Pourquoi? 9 Les informations vous paraissent : Complètes O Incomplètes O Compréhensibles O Incompréhensibles O Autre Quels seraient les services dont vous auriez besoin dans votre commune? 11 Vous est-il facile de créer du lien dans votre commune? de rencontrer les gens? Oui O Non O 12 Si oui, par quel biais cela se fait-il? 13 Quels sont les changements que votre commune a connus durant ces 5 dernières années? 14 Savez- vous que l'on peut faire du bénévolat au centre social? Oui O Non O 15 Seriez-vous intéressé pour participer à la réalisation des futurs projets du centre social? Oui O Non O Merci de laisser vos coordonnées si vous le souhaitez + mail pour recevoir nos infos mensuelles

191 Annexe : 3 Analyse du questionnaire auprès des usagers du Centre Social Ségala Tarnais. Répartition par âge 43 personnes ont répondu au questionnaire L échantillon reflète la capacité de chaque service à mobiliser ses usagers afin de répondre à ce questionnaire (temps et espace appropriés ) Femmes Hommes Entre 18 et 35 ans 7 3 Entre 36 et 45 ans 17 4 Entre 46 et 60 ans 7 3 Plus de Professions Ensembles Assistantes maternelles 7 % Employés-es 49 % Profession intermédiaire 7 % Sans profession 23 % Non réponse 14 % Commune de résidence : 7 personnes résident hors territoire, 25 sur la Communauté de Communes du Ségala Carmausin (dont 11 Valdéries) et 11 sur la Communauté de Communes de Val81 (dont 5 Saussenac) Services utilisés au centre social : Ensembles Commentaires ALAE 11 % Les hommes utilisent davantage le chantier d insertion que les autres services. Centre de loisirs enfants : mercredi, vacances 13 % Jeunes 2 % Chantier d insertion 8 % Mardi de l emploi PREF 18 % Médiathèque 22 % La médiathèque est fortement utilisée par les femmes. Accueil, information 10 % Assistantes sociales 1 %

192 Les "Bababoum", le Relais d'assistantes Maternelles 5 % Bons plans 10 % Animations auxquelles les personnes interrogées participent : Ensembles Spectacles, expositions 37 % Animation 10 % Temps forts 24 % Sorties 29 % Pourquoi les personnes interrogées ne participent pas à d'autres activités proposées par le centre social? Ensembles Vous ne vous sentez pas concerné 12 % Vous n'êtes pas disponible aux heures proposées Vous pensez que les activités proposées s'adressent plutôt aux femmes Vous pensez que les activités proposées s'adressent plutôt aux hommes Vous n'avez pas connaissance de ces activités 73 % 3 % 3 % 6 % Le coût est trop élevé 0 % Vous êtes trop sollicité par le centre social et ne pouvez pas participer à tout 3 % Qu'apportent les services ou les animations aux usagers? Ensembles Commentaires Obtenir des réponses à vos besoins 27 % Les femmes donnent cette réponse en 1 ère position. Connaître de nouveaux services du centre social De rencontrer de nouvelles personnes 22 % 23 % Les hommes donnent cette réponse en 1 er e position. Etre salarié du chantier 7 % Trouver des services qui permettent de mieux organiser votre vie familiale et votre vie professionnelle 21 % Les femmes donnent cette réponse en 2 ème position.

193 Les usagers pensent-ils que les salariés-es du centre social soient à l'écoute de leurs besoins? Tout le temps à 83 %, parfois à 17 %. Comment les usagers jugent l'accueil au centre social? Très satisfaisant à 71,5 %, satisfaisant à 28,5 %. Les femmes sont davantage très satisfaites du service. Comment les usagers ont-il connaissance des activités du centre social? Ensembles L'agenda des activités bimensuel 13 % Les invitations 15 % Le site 7 % La presse 3 % Les plaquettes 25 % Par un-e salarié-e du centre social 34 % Entourage 3 % Les usagers trouvent-ils difficile d'obtenir de l'information sur ce que propose le centre social? Oui à 13 %, non à 87 %. Les informations paraissent aux usagers : Complètes à 59 %, incomplètes à 3 %, compréhensibles à 38 %. Est-il facile de rencontrer des gens dans votre la commune? 67 % oui et 33 % non. Les hommes répondent pour la moitié d entre eux oui et l autre moitié non. Les femmes sont 2/3 à trouver facile la rencontre avec des gens. Les liens se développent essentiellement par le biais de l école des associations et des manifestations dans les communes. Les usagers savent-ils qu'il est possible de faire du bénévolat au centre social? Oui pour 68 %, non pour 32 %. Souhaitez-vous participer à l élaboration du projet centre social? 61 % non, 39 % oui

194 Annexe : 4

195 Annexe 5 : Analyse de la rencontre Eléments relevés lors de la discussion publique «nos enfants Le lien social Il est relevé l intérêt des centres de loisirs pour l intégration de l enfant dans un groupe, mais aussi l importance de pouvoir travailler avec les familles. Les personnels font le lien, c est avec eux que les familles sont en contact, et c est au travers eux qu elles obtiennent diverses informations sur les activités du centre social. Le personnel est attentif également à la rencontre entre les parents. Se pose la question de la continuité des liens quand les enfants sont plus grands. Avant tout, c est au travers des enfants que l on rencontre les gens, que l on tisse des liens. Le centre social de par le centre de loisirs permet cela également. La mixité des publics Il est posé la question de la mixité des publics sur les actions proposées, parfois la présence d un public spécifique (exemple les assistantes maternelles durant les bababoums), ne permet pas l intégration et la prise en charge des familles. Les associations APE Il est fait remarquer qu il est difficile dans toute association de mobiliser les gens. Les associations de parents d élèves sont dans la même problématique. Souvent les parents s épuisent. Un lien plus étroit pourrait être trouvé entre APE et le centre social. Le partenariat serait à travailler. Le centre social pourrait-il être un moteur? Permettre des rencontres et une co-animation durant certaines actions? Les APE ont besoin de soutiens techniques et professionnels. Des objectifs communs pourraient permettre aux APE de se fédérer sur le territoire (soutien pour de l affiliation aux fédérations, formation des membres. L implication et le questionnement Des questions pourraient être sources de réflexion et d échange «quel est le rôle des parents dans la scolarité des enfants? L amélioration des conditions de l enfant dans sa scolarité? Que peut-on investir de son temps, de son savoir être dans la scolarité des enfants? (exemple de la friperie de l APE de Cagnac (projet qui profite à l école mais aussi aux habitants et qui est source de rencontres et de lien social). Le centre social peut-il jouer ce rôle de mise en synergie et en relation? Il est fait remarquer que les parents ne viennent pas chercher l information. Le plus souvent c est le professionnel qui leur apporte, qui les mobilise. Comment savoir qu est ce que l école ou l accueil de loisirs peut apporter à son enfant, si on n a pas la curiosité de savoir ce qui lui est proposé? Les parents ne doivent pas être dans une position de consommateurs et d utilisateurs de services. Un contrat écrit pourrait-il faire prendre conscience de la place du parent dans l action de l accueil de loisirs?

196 Annexe 6 : La presse

197

198

199

200

201 Avec le soutien de :. Fonds Social Européen Mairie de Valdériès

SOMMAIRE PRESENTATION DE LA DEMARCHE... 2 DIAGNOSTIC GENERAL... 6

SOMMAIRE PRESENTATION DE LA DEMARCHE... 2 DIAGNOSTIC GENERAL... 6 SOMMAIRE PRESENTATION DE LA DEMARCHE... 2 DIAGNOSTIC GENERAL... 6 1. Evaluation du fonctionnement du Centre Social...7 Analyse historique...8 Analyse territoriale... 13 Analyse de la fréquentation... 21

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels

Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Fiche de fonction responsable Relais Assistants Maternels Les Relais assistants maternels (Ram) ont été créés en 1989 par la Caisse Nationale des Allocations Familiales. L existence et les missions des

Plus en détail

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016

Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Projet Educatif du territoire de la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin 2015/2016 Depuis 2006, la Communauté de Communes Vièvre Lieuvin a repris les activités de l association Vièvre Lieuvin Enfance

Plus en détail

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile

Seniors. Eléments d état des lieux. Un vieillissement rapide. Un fort enjeu de maintien à domicile Seniors Eléments d état des lieux Un vieillissement rapide D'un point de vue démographique, le Jura se situe à un niveau intermédiaire par rapport aux autres départements métropolitains français : la part

Plus en détail

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse :

DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS. Adresse : DOSSIER POUR LE RENOUVELLEMENT D AGREMENT DU RELAIS ASSISTANTS MATERNELS DE Adresse : SOMMAIRE I BILAN DE LA PERIODE D AGREMENT DU AU 1. LE RELAIS 2. LE PERSONNEL DU RELAIS 3. L EMPLOI DU TEMPS DE L ANIMATEUR

Plus en détail

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique

Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique 2014-2018 Schéma départemental de l enfance et des familles Présentation synthétique Aujourd hui Le Département de Saône-et-Loire s est doté le 14 novembre 2014 d un schéma départemental de l enfance et

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Organisation et fonctionnement de la communauté de communes

Organisation et fonctionnement de la communauté de communes CONSEIL COMMUNAUTAIRE 13 MAI 2008 BEUZEC CAP SIZUN ORDRE DU JOUR Organisation et fonctionnement de la communauté de communes Constitution des commissions, comités consultatifs, commissions consultatives

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

ESPACE DE VIE SOCIALE

ESPACE DE VIE SOCIALE ANIMATION DE LA VIE SOCIALE Référentiel pour la mise en place d un ESPACE DE VIE SOCIALE Janvier 2013 Action sociale CAF Touraine Service Développement Territorial Catherine Marienne 02.47.31.55.58 1 Email

Plus en détail

Une ville socialement responsable

Une ville socialement responsable Angoulême, une ville dynamique, attractive, apprenant et solidaire Une ville socialement responsable Des moyens nouveaux pour soutenir la recherche d emploi 5 objectifs : le soutien actif, la (re)motivation

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Rencontre Rhône-Alpes URIOPSS et CARSAT 26 avril 2012

Rencontre Rhône-Alpes URIOPSS et CARSAT 26 avril 2012 Rencontre Rhône-Alpes URIOPSS et CARSAT 26 avril 2012 Le CCAS de Grenoble Près de 58 000 grenoblois concernés par l action du CCAS de Grenoble 1400 agents permanents 100 équipements BUDGET FONCTIONNEMENT

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

RÉALISER UNE ÉTUDE D OPPORTUNITÉ DU PROJET DE CRÉATION

RÉALISER UNE ÉTUDE D OPPORTUNITÉ DU PROJET DE CRÉATION RÉALISER UNE ÉTUDE D OPPORTUNITÉ DU PROJET DE CRÉATION Objectif Actions à mener Outils Thématiques à aborder Contexte de création Évaluer l opportunité de création d un GE Entretien d opportunité Analyse

Plus en détail

Les maisons d assistants maternels

Les maisons d assistants maternels GUIDE Direction de l Enfance et de la Famille Les maisons d assistants maternels Édition 2014 Sommaire Sommaire 3 Préambule 4 PARTIE 1 - DÉFINITION et PRINCIPES GÉNÉRAUX I. DÉFINITION 6 1- Les codes 6

Plus en détail

Jeunesse Loisirs Sport - Social

Jeunesse Loisirs Sport - Social Jeunesse Loisirs Sport - Social Renforcer les dynamiques de professionnalisation et de structuration des filières de la jeunesse, des loisirs, du sport et du social sur les territoires ruraux de la Région

Plus en détail

Observatoire Landais de l aide à domicile

Observatoire Landais de l aide à domicile Observatoire Landais de l aide à domicile Bulletin n 5 Avril 2014 Analyse de L aide à domicile sur le territoire Landais entre 2010 et 2012 La DREES 1 estime que les dépenses liées à la dépendance en 2011,

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CANEJAN Année scolaire 2013/2014 Introduction Depuis plusieurs années, la ville de Canéjan s est fortement engagée en faveur de l éducation considérée comme un champ

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Une photographie du territoire

Une photographie du territoire «Une association pour les habitants de la Communauté de Communes du Canton de Chalamont» Chalamont Châtenay Châtillon La Palud Crans Le Plantay -St Nizier Le Désert - Versailleux Villette/Ain Centre Social

Plus en détail

R.A.M. Relais Assistants Maternels. outil technique à usage des professionnels

R.A.M. Relais Assistants Maternels. outil technique à usage des professionnels R.A.M. Relais Assistants Maternels Un lieu d informations, de rencontres et d échanges au service des parents, des jeunes enfants, des professionnels de l accueil de la Petite Enfance outil technique à

Plus en détail

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012

ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Service de Presse Paris, le 25 octobre 2012 ALLOCUTION DE VALERIE FOURNEYRON AU FORUM DES ASSOCIATIONS ET DES FONDATIONS Jeudi 25 octobre 2012 Mesdames, Messieurs, Je suis très heureuse que les organisateurs

Plus en détail

Le Projet pédagogique Secteur Adultes

Le Projet pédagogique Secteur Adultes Le Projet pédagogique Secteur Adultes I. Introduction... 2 II. Les Objectifs Généraux Statutaires Spécifiques au Secteur... 2 Le 2ème : Renforcer le lien social... 2 Le 3ème : Identifier et formaliser

Plus en détail

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011

CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 17 novembre 2011 CHARTE ASSOCIATIVE DES MAISONS DE QUARTIER DE REIMS Validée par Assemblée Générale Extraordinaire du jeudi 7 novembre 20 «L Association des Maisons de quartier de Reims a pour objet le développement, le

Plus en détail

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes

Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Programmation 2014 Appel à projets pour le Plan Local pour l Insertion et l Emploi Grand Tarbes et Lourdes Note de cadrage Dans le cadre de la construction de la programmation européenne 2014-2020, l année

Plus en détail

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE

CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE. LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE CONVENTION DE PREFIGURATION DU CONTRAT LOCAL DE SANTE ENTRE LA COMMUNE DE NIMES, LE CONSEIL GENERAL DU GARD et L AGENCE REGIONALE DE SANTE ENTRE La Commune de NIMES, Place de l Hôtel de Ville, 30033 NIMES

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION

Programmes Opérationnels Européens 2014-2020 FICHE ACTION I. OBJECTIFS ET RÉSULTATS 1. Descriptif de l'objectif de l'action Cette mesure s articule en deux volets : GPEC : volet A ressources humaines Il s agit de renforcer l accompagnement des politiques dans

Plus en détail

Profil de poste et dictionnaire de compétences. Animateur d un relais assistants maternels

Profil de poste et dictionnaire de compétences. Animateur d un relais assistants maternels informer animer accompagner Profil de poste et dictionnaire de compétences Animateur d un relais assistants maternels PRESENTATION DU PROFIL DE POSTE LE CONTEXTE Les Relais assistants maternels (Ram) ont

Plus en détail

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique

Population. 1. Une démographie dynamique. Une forte croissance démographique 1 La ville connaît, depuis les années 1980, un dynamisme démographique qui ne semble pas près de faiblir : le solde naturel, croissant, compense nettement le solde migratoire négatif. L accroissement rapide

Plus en détail

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance

Edito. Sandrine Vitali Adjointe chargée de la petite enfance Edito Avec ses trois structures au service des parents d enfants en bas âge (multi-accueil, halte-garderie et relais assistantes maternelles), Sassenage se donne les moyens d accompagner au mieux les jeunes

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS

NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS NATHALIE FORTUNEE DELEGUEE REGIONALE CONSTRUCTYS Sommaire I. La Présentation du Secteur II. Présentation de l OPCA CONSTRUCTYS Antilles-Guyane III. L Accompagnement des Entreprises du secteur A. La démarche

Plus en détail

L accueil des jeunes enfants et de leur famille dans le Département du Rhône

L accueil des jeunes enfants et de leur famille dans le Département du Rhône L accueil des jeunes enfants et de leur famille dans le Département du Rhône Rapport annuel situation 2011 partenariat Accueil jeunes Enfants complémentarité familles parentalité observatoire innovation

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Analyse des besoins sociaux sur le bassin annonéen

Analyse des besoins sociaux sur le bassin annonéen Analyse des besoins sociaux sur le bassin annonéen Compte rendu atelier n 2 Précarité, Insertion 1 er décembre 2011 13h30-15h30 (Château de la Lombardière) Présents Responsable de la démarche Jean-Luc

Plus en détail

Sommaire. Accueil régulier... 14. Accueil occasionnel... 4 Laigné St Gervais en Belin... 4 Ecommoy... 4 Moncé en Belin... 4

Sommaire. Accueil régulier... 14. Accueil occasionnel... 4 Laigné St Gervais en Belin... 4 Ecommoy... 4 Moncé en Belin... 4 Règlement de fonctionnement Structures Petite Enfance De septembre 2014 à août 2015 Au Pays des Lutins Multi accueil Ecommoy La Compagnie des Doudous Multi Accueil Laigné St Gervais en Belin Les Bouts

Plus en détail

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE Une année mitigée En 2008, en Poitou-Charentes, le bilan social est mitigé. Le nombre d allocataires de l ASS et de l API décline. De même, le nombre de bénéficiaires de la CMUc est en retrait. Cela peut

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Commune de Carentoir Année scolaire 2015-2016

Commune de Carentoir Année scolaire 2015-2016 Commune de Carentoir Année scolaire 2015-2016 SOMMAIRE Etats des Lieux Besoins Répertoriés Atouts du Territoire et Leviers Points de Vigilance Contraintes du Territoire Des objectifs, des priorités pour

Plus en détail

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE L'AISNE EN OCTOBRE 2015

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE L'AISNE EN OCTOBRE 2015 DONNEES PRINCIPALES DIRECCTE de DR Pôle emploi de DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE L'AISNE EN OCTOBRE 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de

Plus en détail

Le devenir de la vie associative et du bénévolat à Saint-Quentin-en-Yvelines Avis du CODESQY

Le devenir de la vie associative et du bénévolat à Saint-Quentin-en-Yvelines Avis du CODESQY Le devenir de la vie associative et du bénévolat à Saint-Quentin-en-Yvelines Avis du CODESQY (mars 2008) Le devenir de la vie associative et du bénévolat à Saint-Quentin-en-Yvelines Avis du CODESQY (mars

Plus en détail

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2

LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE. Sommaire. 1 - Les principes... 2 LE PROJET EDUCATIF L ACCUEIL QUOTIDIEN DU JEUNE ENFANT A LA MAISON DE LA PETITE ENFANCE Sommaire 1 - Les principes... 2 2 - Les objectifs... 3 A - Favoriser la conciliation Vie familiale Vie professionnelle...

Plus en détail

Réunion des partenaires du Pays Ruthénois Projet d auto-école sociale itinérante. COMPTE-RENDU de la réunion du 20 mai 2011 Salle Brameloup 09h30

Réunion des partenaires du Pays Ruthénois Projet d auto-école sociale itinérante. COMPTE-RENDU de la réunion du 20 mai 2011 Salle Brameloup 09h30 Réunion des partenaires du Pays Ruthénois Projet d auto-école sociale itinérante COMPTE-RENDU de la réunion du 20 mai 2011 Salle Brameloup 09h30 Présents : - Alain CENRAUD Service Accueil Spécialisé -

Plus en détail

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI

PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI PLAN LOCAL POUR L INSERTION ET L EMPLOI APPEL A PROJETS 1 er mai 2015 31 décembre 2015 SOMMAIRE 1. Cadre de référence des P.L.I.E.... 3 2. Les objectifs d intervention du PLIE de Rennes Métropole... 4

Plus en détail

Un réseau de partenaires

Un réseau de partenaires Profession Sport 34 Une association départementale spécialisée dans le secteur du sport et de l animation Pour développer, structurer et consolider l emploi Profession Sport 34 Un conseil d administration

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D ASTREE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D ASTREE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS D ASTREE Evaluation du Projet Educatif Local et Diagnostic Petite Enfance * * * * * MISSION D ETUDE ET DE CONSEIL * * * * * ORIENTATIONS POUR UN SCHEMA PLURIANNUEL DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES

REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES SEILLER EMPLOIV CONSEILLER EMPLOI FORMATION INSERTION REFERENTIEL ACTIVITES ET COMPETENCES FONCTION 1 : INTERVENTION AUPRÈS DES PERSONNES ÉLABORATION DE PROJETS ET ACCOMPAGNEMENT DE PARCOURS D INSERTION

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement d Aurillac autour du VIVRE ENSEMBLE à la Préfecture d Aurillac Vendredi 17 octobre

Plus en détail

SEMINAIRE DIVA Compte-rendu. Mardi 13 Novembre 2012 Auberge de jeunesse - Amiens

SEMINAIRE DIVA Compte-rendu. Mardi 13 Novembre 2012 Auberge de jeunesse - Amiens SEMINAIRE DIVA Compte-rendu Mardi 13 Novembre 2012 Auberge de jeunesse - Amiens PLAN GENERAL BILAN 2012 PERSPECTIVES 2013 - Cartographie 2012 / Vie du réseau - Profil du bénéficiaire - Actions menées en

Plus en détail

La prévention famille en Finistère

La prévention famille en Finistère ODPE du Finistère La prévention famille en Finistère Le soutien à la parentalité est une conception positive L ESSENTIEL de l accompagnement des familles : il s agit de soutenir les parents ressentant

Plus en détail

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté

La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté La convention d application du contrat de ville de Quimper Communauté 1 - RELATION AU CONTRAT CADRE Afin de préciser les actions qui seront mises en place jusqu en 2003, les partenaires du contrat de ville

Plus en détail

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE LA SOMME EN OCTOBRE 2015

DONNEES PRINCIPALES DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE LA SOMME EN OCTOBRE 2015 DONNEES PRINCIPALES DIRECCTE de DR Pôle emploi de DEMANDEURS D'EMPLOI INSCRITS ET OFFRES COLLECTÉES PAR PÔLE EMPLOI DANS LE DÉPARTEMENT DE LA SOMME EN OCTOBRE 2015 Demandeurs d'emploi inscrits en fin de

Plus en détail

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN

DOSSIER >PROJET : Juin 2015 AGENDA LES AVENIÈRES VEYRINS-THUELLIN DOSSIER de PRESSE AGENDA Juin 2015 >PROJET : La Commune Nouvelle Dossier de Presse : VIE PRATIQUE >Pourquoi une commune nouvelle entre Les Avenières et Veyrins-Thuellin? Les communes des Avenières et de

Plus en détail

RECRUTEMENT D'UNE CELLULE D ANIMATION ET DE GESTION POUR LE GAL LEADER «SEINE NORMANDE»

RECRUTEMENT D'UNE CELLULE D ANIMATION ET DE GESTION POUR LE GAL LEADER «SEINE NORMANDE» Contexte : RECRUTEMENT D'UNE CELLULE D ANIMATION ET DE GESTION POUR LE GAL LEADER «SEINE NORMANDE» Dans le cadre de la programmation FEADER 2014-2020, le Parc naturel régional des Boucles de la Seine normande,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE PROJET PEDAGOGIQUE Centre Action Jeunesse MONDONVILLE 2013/2014 Préambule Le projet pédagogique qui suit a été rédigé par l équipe d animation de la structure jeunesse. Il s appuie sur le projet éducatif.

Plus en détail

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014

Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 DE L AUDE RESEAU D ÉCOUTE, D APPUI ET D ACCOMPAGNEMENT DES PARENTS Cahier des charges de l appel à projets «soutien à la fonction parentale» 2014 Depuis la mise en œuvre dans l Aude, en 2001, du réseau

Plus en détail

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion

Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Améliorer les conditions de réussite des parcours d insertion Fiche Action 1 : Action sur la levée des freins et des difficultés pouvant constituer un frein à une reprise d emploi ou de formation Fiche

Plus en détail

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015)

Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 Concertation publique Rapport de présentation (le 13/04/2015) Lannion-Trégor Communauté Projet de territoire 2015-2020 1 1. Présentation de Lannion-Trégor Communauté : Après le regroupement de Lannion-Trégor Agglomération et la commune de Perros- Guirec, avec la

Plus en détail

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement

Direction du réseau DRH réseau. Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement Direction du réseau DRH réseau Elaboration concertée d une méthodologie d analyse du changement INC du 23 avril 2014 1 Afin de lancer la démarche d élaboration d une méthodologie concertée d analyse du

Plus en détail

Médiation Familiale. Bat.B n 403 17500 JONZAC

Médiation Familiale. Bat.B n 403 17500 JONZAC Vie Familiale R Médiation Familiale Adresse : Résidence Philippe Bat.B n 403 17500 JONZAC Tel : 05 46 48 30 35 E.mail : amefjonzac@assoaem.org Nom du Responsable : Anthony PELEMAN Nom du référent de l

Plus en détail

SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX

SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX SEMINAIRE DEPARTEMENTAL ANALYSE DES BESOINS SOCIAUX Lundi 17 mars 2014 Direction Régionale EDF 69006 LYON 17 MARS 2014 Salle EDF 8 place Danton 69003 LYON TEL : 09 80 86 76 93 DEROULEMENT Propos introductifs

Plus en détail

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE

1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE ADDITIF EXPLICATIF 1. STRUCTURATION FEDERALE BI POLAIRE Organisation de deux «secteurs» clairement identifiés dans leurs objectifs et missions. Sous la responsabilité d un pilotage unique, ces deux «secteurs»

Plus en détail

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015

Pole enfance jeunesse. Projet éducatif de territoire 2014-2015 Pole enfance jeunesse Projet éducatif de territoire 2014-2015 2 Sommaire Cadre légal de la réforme des rythmes scolaires page 3 Diagnostic page 4 à 6 Présentation de la communauté de communes Périmètre

Plus en détail

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse

Signature du Contrat Enfance Jeunesse. Départemental. Dossier de presse M e r c r e d i 1 e r O c t o b r e 2 0 1 4 Dossier de presse Signature du Contrat Enfance Jeunesse Départemental par Solange BERLIER, Vice- Présidente du Conseil général, chargée de la petite enfance,

Plus en détail

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008

Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Eléments d intervention CNIS 18 novembre 2008 Nouvelles tendances de localisation de population et des activités sur le territoire I - Artisanat et territoire 1. Les artisans sont présents sur tout le

Plus en détail

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017

Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Préambule de la Convention d objectifs et de gestion de la CNAV 2014-2017 Faciliter l accès et la compréhension du système de retraite aux assurés : il s agit d une exigence de service public. Depuis désormais

Plus en détail

Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) Éléments de cadrage sur les politiques éducatives enfance - jeunesse

Direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) Éléments de cadrage sur les politiques éducatives enfance - jeunesse départementale de la cohésion sociale (DDCS) Éléments de cadrage sur les politiques éducatives enfance - jeunesse Les politiques éducatives locales enfance, jeunesse Les accueils de loisirs sans hébergement

Plus en détail

Journée nationale consacrée à l insertion des bénéficiaires du rsa

Journée nationale consacrée à l insertion des bénéficiaires du rsa Journée nationale consacrée à l insertion des bénéficiaires du rsa Dossier de presse Contacts presse : Ministère des solidarités et de la cohésion sociale - 01 42 75 50 01 Assemblée des départements de

Plus en détail

Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité?

Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité? Accueillir Héberger Accompagner Insérer Travailleurs pauvres: fantasme ou réalité? Comité d Etude et d Observation 14 octobre 2008 FNDSA Comité d Etude et d Observation 14_10_2008 1 Les critères de référence

Plus en détail

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION

Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION CONVENTION Convention-cadre nationale entre Pôle emploi et UNIFORMATION POUR LE PLACEMENT, LE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES ET L ACCOMPAGNEMENT DES TRANSITIONS PROFESSIONNELLES DES DEMANDEURS D EMPLOI

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. d un diagnostic partagé enfance-jeunesse

CAHIER DES CHARGES. d un diagnostic partagé enfance-jeunesse CAHIER DES CHARGES d un diagnostic partagé enfance-jeunesse La démarche de diagnostic identifie l action préalable à toute élaboration de projet de service en direction de la Petite Enfance, de l Enfance

Plus en détail

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE

LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE 1 Cadre de référence LA JEUNESSE, UNE PRIORITE TRANSVERSALE août 2014 1 Le comité interministériel de la jeunesse du 21 février 2013 conçoit la jeunesse comme une priorité transversale de l action gouvernementale.

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FIXANT LES NORMES DE QUALITE AUX ORGANISMES PARTICIPANT AU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE L ORIENTATION EN PICARDIE

CAHIER DES CHARGES FIXANT LES NORMES DE QUALITE AUX ORGANISMES PARTICIPANT AU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE L ORIENTATION EN PICARDIE CAHIER DES CHARGES FIXANT LES NORMES DE QUALITE AUX ORGANISMES PARTICIPANT AU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE L ORIENTATION EN PICARDIE 1 Exposé des motifs L orientation est un droit et un enjeu majeur pour

Plus en détail

ACHAT DE PRESTATIONS FICHE DE CONSULTATION

ACHAT DE PRESTATIONS FICHE DE CONSULTATION ACHAT DE PRESTATIONS FICHE DE CONSULTATION Objet : MISE EN ŒUVRE D UNE ACTION DE MEDIATION A L EMPLOI «INITIATION AUX METIERS DE LA RESTAURATION COLLECTIVE» POUR LES PARTICIPANTS DU P.L.I.E DES HAUTS DE

Plus en détail

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE LIVRET I SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE 5 Sommaire I SYNTHESE page 5 II REACTUALISATION FEVRIER 2006 : DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE page 18 III DIAGNOSTIC

Plus en détail

Séminaire régional des présidents et administrateurs Optimiser la gouvernance associative pour une meilleure inclusion sociale

Séminaire régional des présidents et administrateurs Optimiser la gouvernance associative pour une meilleure inclusion sociale Séminaire régional des présidents et administrateurs Optimiser la gouvernance associative pour une meilleure inclusion sociale Mercredi 22 avril 2015 La Baume les Aix Introduction de la journée Actualité

Plus en détail

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX

POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX POURQUOI INSTALLER DE NOUVEAUX AGRICULTEURS? ELEMENTS DE CONTEXTE L ENJEU DU RENOUVELLEMENT DE LA POPULATION ACTIVE AGRICOLE Les installations ne permettent pas aujourd hui de compenser les départs en

Plus en détail

Le plan d action du Projet Associatif 2015-2020

Le plan d action du Projet Associatif 2015-2020 Le plan d action du Projet Associatif 2015-2020 En complémentarité des fondamentaux, la Maison de l emploi a défini des priorités d actions répondant au diagnostic des groupes de travail sur : L offre

Plus en détail

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations?

CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles évaluations? APPEL A COMMUNICATIONS 7 ème édition Rencontres territoriales de la santé publique CONSTRUIRE DES DYNAMIQUES TERRITORIALES FAVORABLES A LA SANTE Quels acteurs? Quelles actions? Quelles articulations? Quelles

Plus en détail

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne

Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Éléments de diagnostic sur la pauvreté et l inclusion sociale en Champagne-Ardenne Laurence Bloch Directrice Régionale, Insee Champagne-Ardenne La pauvreté : mieux la comprendre pour mieux agir Le prix

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

Service Enfance Jeunesse Accueil de Loisirs «Pirouette Cacahouète» Règlement intérieur

Service Enfance Jeunesse Accueil de Loisirs «Pirouette Cacahouète» Règlement intérieur Lieux d accueil Service Enfance Jeunesse Accueil de Loisirs «Pirouette Cacahouète» Règlement intérieur CONTEXTE Dans le cadre de sa politique Enfance, la CCHMV met à disposition des familles un service

Plus en détail

Conseil général de la Haute-Vienne

Conseil général de la Haute-Vienne Conseil général de la Haute-Vienne PRESTATION D ASSISTANCE METHODOLOGIQUE POUR L ELABORATION DU SCHEMA DEPARTEMENTAL DE L AUTONOMIE 2014-2018 Réunion de présentation du schéma 17 septembre 2014 Cekoïa

Plus en détail

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012

ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 Document créé le 22/02/2011 Direction de l Education RHONE ORIENTATIONS DES ACTIONS SOCIO-EDUCATIVES DU CEL 2011-2012 En proposant aux collectivités territoriales de négocier et de signer les Contrats

Plus en détail

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public

Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Préparation de la mise en œuvre de l habilitation de service public Concertation n 1 avec les têtes de réseau des opérateurs de formation Réunion du 3 juillet 2014 Note de problématique La Région Basse

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour l organisation des territoires FICHE ACTION N 17-3

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication et générations Une formation en communication spécialisée sur les publics Le master Communication et générations propose une spécialisation originale

Plus en détail

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers

Appel à candidature. Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Appel à candidature Portage d une plateforme mobilité sur le territoire de la Communauté d agglomération d Angers Contexte La mobilité géographique est l un des sujets centraux lorsque l on aborde la question

Plus en détail

Les difficultés rencontrées par les allocataires du RSA

Les difficultés rencontrées par les allocataires du RSA DEUXIEME ENQUETE RSA Les difficultés rencontrées par les allocataires du RSA selon l observation des travailleurs sociaux juin 2011 Le cadre général de l'enquête La création du RSA visait principalement

Plus en détail

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans

Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans 1 Etablissements d accueil d enfants de moins de 6 ans Etablissements d accueil collectif : Les multi accueils : régulier ou irrégulier (+ de 20h), occasionnel régulier ou occasionnels purs (- de 20h),

Plus en détail

COMPTE- RENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013

COMPTE- RENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013 COMPTERENDU DE LA JOURNEE D ETUDE : «ANIMATION DE LA VIE SOCIALE» LUNDI 14 OCTOBRE 2013 ORGANISEE PAR LA FEDERATION DES CENTRES SOCIAUX DE LA COTED OR ANIMEE PAR LA SCOP ACCOLADES ACCUEIL : CAFE ET PETITS

Plus en détail

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées

Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Mieux répondre aux besoins et aux attentes des personnes âgées Home Economics présentation de la politique du Conseil Général du Bas-Rhin en faveur des personnes âgées 18 octobre 2013 Mieux répondre aux

Plus en détail

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale

Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale PREFET DU CANTAL Plan Pluriannuel contre la Pauvreté et pour l Inclusion Sociale Réunion territoriale - Arrondissement de Saint- Flour autour du VIVRE ENSEMBLE au lycée agricole Louis MALLET Mardi 21 octobre

Plus en détail