Les infirmières pivots : plus qu'une ressource pour les gens atteints de cancer

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les infirmières pivots : plus qu'une ressource pour les gens atteints de cancer"

Transcription

1 Le 4 avril 2012 Volume 8 numéro 2 À LIRE DANS NOS PAGES 2 Guichet unique en endoscopie Semaine de l éthique clinique 3 Combattre une éclosion de ERV, c est possible! 4 Le Conseil multidisciplinaire Gala reconnaissance FEJSC 5 Nos champions : Une infirmière en dialyse se démarque Semaine nationale de l action bénévole 6 et 7 Pour mieux connaître qui fait quoi aux ressources humaines 8 L antibiothérapie à domicile : une avenue intéressante à préconiser La vision verte du CSSS : Récupération des piles et des instruments d écriture 9 Vous avez dit «SNOC» ou «CHNOQUE»? Le Centre d aide pour personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques des Laurentides 10 La Fondation de l Hôpital régional de Saint-Jérôme 11 Nutrition : Toute la vérité sur ce que vous mangez Une centenaire fêtée en grand 12 Un gros merci à la Fondation des CHSLD de la Rivière du Nord Commissaire à l assermentation Porte ouverte de la chorale du CSSS Après l annonce, il y a la colère, la tristesse, l acceptation, le deuil et plusieurs autres étapes à franchir afin d apprendre à vivre avec le diagnostic du cancer. Les questions nombreuses, les inquiétudes face aux finances, à la famille, au travail, la peur de souffrir, la gestion des nombreux médicaments, des effets secondaires, des multiples examens et bien d autres surprises inattendues que cette maladie nous fait traverser. Heureusement, depuis quelques années, il existe une personneressource qui est au centre du continuum de ces patients. Cette Journal du personnel du CSSS de Saint-Jérôme Les infirmières pivots : plus qu'une ressource pour les gens atteints de cancer Joanne Savard Coordonnatrice régionale du programme de lutte contre le cancer et de la médecine hospitalisée intervenante appelée infirmière pivot en oncologie (IPO) a comme souci de guider le patient à travers le système, l accompagner, lui offrir tout l enseignement nécessaire selon sa condition, répondre à ses besoins en temps opportun et le référer à l équipe interdisciplinaire. Présentement, au CSSS de Saint- Jérôme, six personnes jouent ce rôle auprès de la population : trois infirmières pivots en oncologie (IPO); une infirmière dédiée aux soins palliatifs; deux infirmières en pneumologie. Un rôle primordial Au-delà des maux (mots), il y a le cœur, la compassion, l expérience, l expertise, la patience, le professionnalisme de ces intervenantes qui tous les jours ont au centre de leurs préoccupations de trouver la meilleure réponse, une alternative, le meilleur mot, le bon intervenant afin de répondre aux besoins et à la détresse de ces patients. Je tenais à remercier les IPO ainsi que tous les intervenants qui travaillent auprès de la population atteinte d un cancer, car un simple sourire, une minute de votre temps pour des explications sur leur état, une main sur leur épaule, ouvrir une porte, les diriger au bon endroit, chaque petit geste fait la différence pour eux. Je reçois, à toutes les semaines, des mots de remerciement pour votre travail. Votre rôle est primordial pour cette clientèle. Merci. Apparaissent sur la photo, Diane Angers, IPO, Chantal Piché, remplaçante et France Fortier, IPO. Sont absentes de la photo, Isabelle Duplessis, infirmière dédiée aux soins palliatifs, Julie Le Sieur, IPO, Sylvie Laflamme, responsable clinique en pneumologie et Claudia Desjardins, infirmière clinicienne en pneumologie.

2 Guichet unique en endoscopie Nathalie Nolin Journaliste Afin d améliorer la qualité et l accessibilité aux services d endoscopie, le CSSS de Saint-Jérôme a mis en place un guichet unique d endoscopie. À la suite de l annonce du Ministère, en novembre 2010, de la mise en place du Programme québécois de dépistage du cancer colorectal (PQDCCR), l Agence de notre région allouait un budget pour que le CSSS de Saint-Jérôme démarre le projet. Ce programme permet à l usager un accès plus rapide à la coloscopie de dépistage par l inscription directe en endoscopie par son médecin de famille tout en respectant des critères d admissibilité. Le dépistage du cancer colorectal consiste à vérifier, en l'absence de tout symptôme, si un cancer est présent. Au Québec, le cancer colorectal arrive au deuxième rang en matière de mortalité. La détection précoce dans l'évolution de la maladie permet d'accroître les chances de succès du traitement. Johanne Parent, infirmière en endoscopie et Martine Folco, coordonnatrice des programmes de chirurgie, en collaboration avec Renée Charpentier, conseillère clinicienne en soins infirmiers et Dre Marie-Diane Stewart, se sont regroupées afin de mettre en place le programme et élaborer les documents pour faciliter son implantation. Le lancement du guichet Le lancement s est fait le 1 er décembre 2011 au GMF Saint- Antoine en présence de Dr Claude Goyette, responsable du GMF, Dr Pierre-Paul Côté, Dre Josée Gagnon et Dre Myriam St-Gemain ainsi que Josée Paquette, infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPS), Sylvie Bessette et Nathalie Vermette, infirmières cliniciennes et Johanne Parent, infirmière en endoscopie. «Nous sommes présentement à l implantation progressive du projet et souhaitons avoir un grand succès», affirme Johanne Parent. «Grâce au guichet, nous pensons diminuer de façon significative les délais d attente tout en augmentant d environ 20 % le nombre de patients qui pourront être traités pour une coloscopie», affirme Martine Folco, coordonnatrice des programmes de chirurgie. Nouvelle acquisition Mentionnons également l acquisition d un nouveau système d échographie endobronchique qui permettra de rehausser l offre de service à la population locale. Cet appareil, d une valeur de $, a été acquis grâce à un don important de la Fondation de l Hôpital régional de Saint-Jérôme. Le CSSS de Saint-Jérôme et la Fondation de l Hôpital régional s unissent pour rendre hommage à Sylvain Allaire, président de l entreprise Baliscus de Saint- Jérôme, pour sa contribution exceptionnelle au nouveau centre d endoscopie. En effet, une somme de $ avait été amassée en novembre 2010, par la tenue de deux conférences de Pierre Lavoie. Semaine de l éthique clinique Le Comité d éthique clinique du CSSS de Saint-Jérôme organise une semaine de l éthique clinique du 21 au 25 mai. Ce sera l occasion pour le personnel clinique et les médecins d aborder différentes problématiques ayant un aspect éthique. 2 L Amalgame / 4 avril 2012 Le programme de dépistage du cancer colorectal via le guichet unique a été inauguré le 1 er décembre 2011 au GMF Saint-Antoine en présence de Dr Claude Goyette, responsable du GMF, Dre Myriam St-Gemain, Dr Pierre-Paul Côté et Dre Josée Gagnon ainsi que Josée Paquette, infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne (IPS), Sylvie Bessette, infirmière clinicienne, Johanne Parent, infirmière en endoscopie et Nathalie Vermette, infirmière clinicienne. Au programme, des kiosques d'information et des conférences ayant pour thèmes : Les contentions - Attacher au lit ou attacher à la vie? Le delirium - Sa prévention et son contrôle La confidentialité dans le système de la santé - Faut-il la maintenir à tout prix? La fin de vie : euthanasie, suicide assisté, soins palliatifs : la dernière piqûre La protection des personnes vulnérables et le consentement aux soins Surveillez les annonces sur intranet pour le programme complet et les dates des événements et venez rencontrer les membres de votre comité d'éthique clinique! Pour plus d'information, contactez Marie-Josée Bernardi, présidente du Comité d éthique clinique (CÉC), au poste

3 Combattre une éclosion de ERV, c est possible! Nancy Routhier Chef du programme de médecine hospitalisée Après un effort soutenu, une volonté de l équipe et un accompagnement de la prévention et du contrôle des infections (PCI), le 5 e D a remporté une bataille contre son éclosion d ERV. Tout d'abord, je voudrais souligner l'excellent travail accompli depuis un an par mon équipe de travail au 5 e D en ce qui concerne l'éclosion d ERV. Ensemble, nous avons réussi à mettre fin à cette éclosion. Il ne faut pas oublier de souligner les efforts quotidiens du personnel ainsi que celui de tous nos collaborateurs. Durant la dernière année, il est important de souligner que l'équipe a connu des hauts et des bas par le manque de personnel et de matériel. Il faut savoir que l'équipe s'est relevée les manches et a poursuivi le même objectif de ne pas lâcher prise. Avec l'augmentation significative des techniques d'isolement, le personnel est demeuré coopératif ainsi qu ouvert aux nombreux L équipe du 5e D n a pas lâché prise et a réussi à vaincre l éclosion d ERV qui sévissait sur cette unité. changements. La clé d'un tel succès est grandement reliée à une meilleure communication ainsi qu'à un travail d'équipe soutenu. Pour toutes ces raisons, je suis très fière de vous présenter l'équipe du 5 e D jour, soir et nuit. Joanne Savard Coordonnatrice régionale du programme de lutte contre le cancer et de la médecine hospitalisée L équipe a surmonté plusieurs défis depuis deux ans dont celui de se voir confier tous les cas d admissions (toutes pathologies confondues) porteurs d une bactérie contagieuse. Je souligne la persévérance, la volonté et la motivation de l équipe à construire un milieu sain et sans danger pour les usagers. Le professionnalisme de chacun et chacune a su se démarquer et nous sommes fières de voir le fruit de votre travail. Ne lâchez pas, nous sommes avec vous et je vous remercie d y croire et d y mettre l énergie. Jessica Beauséjour Conseillère PCI (5e D) Marie-Josée Lafontaine Adjointe à la DSP La prévention des infections remercie toutes les personnes concernées de leur implication, leur coopération à la suite des nombreuses interventions de leur conseillère en prévention des infections, leur persévérance et leur souci d appliquer rigoureusement les consignes. Nous sommes fières de travailler en collaboration avec vous. Il faut poursuivre nos efforts communs pour éviter le retour d éclosion potentielle. Ne lâchez pas, vous faites un excellent travail! Qu on se le tienne pour dit! LE moyen LE plus efficace pour pratiquer l hygiène des mains est la MOUSSE ANTISEPTIQUE. Son utilisation doit être privilégiée en tout temps SAUF SI : Contact avec un usager (ou son environnement) porteur de Clostridium difficile (affiche jaune avec un point rouge); Les mains sont visiblement souillées; Contact avec des liquides biologiques (sang, urine, salive ). Dans ces cas précis l hygiène des mains à l EAU ET AU SAVON est NÉCESSAIRE. L hygiène des mains n est pas seulement qu une option au CSSS de Saint-Jérôme, elle est obligatoire entre chaque usager, et ce, en tout temps. La collaboration de TOUS et le travail d'équipe sont des solutions gagnantes pour s'en sortir. La prévention est entre vos mains 4 avril 2012 / L Amalgame 3

4 Priscilla Broyer Responsable des communications du CECM Conférence du CM Une fois de plus, le CECM est à l organisation de sa conférence annuelle, qui se tiendra le 17 mai prochain à l auditorium de l hôpital. Tous nos membres sont conviés à venir rencontrer Jean-Marc Legentil, que nous avons invité pour nous expliquer la démarche lean. Cette approche est de plus en plus utilisée à travers notre CSSS, et se veut une méthode de gestion plus efficace en éliminant tout gaspillage, afin de nous permettre de nous rapprocher le plus près possible des besoins de notre clientèle. Monsieur Legentil (B.A.A. HEC Montréal, MBA) est associé principal chez Bell Nordic Conseil, et maître formateur en Lean- Kaizen et en Six-Sigma. Il possède plus de 30 ans d expérience en gestion d entreprises telles que Johnson et Johnson ainsi que Laboratoires Abbott. Il se consacre maintenant à la formation et à la consultation dans les domaines du développement organisationnel et de la gestion des opérations auprès d entreprises de fabrication et de services, ainsi que de plusieurs établissements de santé. Pour y assister, vous devez vous inscrire avant le 1 er mai prochain. Afin de permettre à un plus grand nombre de nos membres d y être, deux représentations seront offertes, soit une à 11 h 30 et l autre, à 12 h 30. Une boîte à lunch sera servie. Vous devez donc vous inscrire le plus rapidement possible sur notre boîte vocale, au poste 22711, puisque les places sont limitées. Il est important de laisser vos nom et titre d emploi ainsi que le numéro de poste où nous pouvons vous contacter. Prix de reconnaissance 2012 Il est temps de souligner le travail de nos membres une fois de plus cette année, en décernant trois prix : «Engagement», «Comités de pairs» et «Relève». Les récipiendaires seront dévoilés lors de notre assemblée générale annuelle. Si vous désirez qu un collègue soit récompensé pour son implication, il vous suffit de remplir un formulaire de mise en candidature. Les formulaires ainsi que la procédure à suivre seront disponibles sur l intranet, sous la rubrique du conseil multidisciplinaire, ou auprès de votre chef de service, et devront être retournés avant le 27 avril. Pour nous joindre N hésitez pas à nous contacter par courriel ou en laissant un message sur notre boîte vocale, au poste Vos questions et commentaires sont toujours les bienvenus! Gala reconnaissance FEJSC Nathalie Nolin Journaliste Le 16 février dernier, avait lieu un gala reconnaissance organisé par la Direction du programme famille, enfance, jeunesse et services à la collectivité. Cet événement a réuni près d'une centaine de personnes à La Vieille Gare de Saint-Jérôme. La directrice du programme, Claire Godin, accompagnée de son adjointe, Sonia Gascon, et de son équipe de gestionnaires, a souligné le travail des équipes ou individus qui se sont démarqués. Pour sa bonne collaboration avec les partenaires, Annie Leroux, organisatrice communautaire, a été honorée. Sonia Gascon, 4 L Amalgame / 4 avril 2012 Pour sa capacité à remettre en question, à proposer comment faire autrement avec un leadership positif, Hélène Roberge, infirmière à l unité des naissances est l heureuse gagnante dans cette catégorie. Elle est accompagnée de la chef du programme mère-enfant, Chantal Melanson. L'animation très réussie de ce 5 à 7 a été assurée par Isabelle Robert, chef du programme soins et réadaptation enfance/ jeunesse. Ce gala reconnaissance était une première pour cette direction qui souhaitait souligner les bons coups et la contribution de son personnel, composé principale- ment de professionnels tels que travailleurs sociaux, nutritionnistes, psychologues, sagesfemmes, organisateurs communautaires, et aussi de personnel administratif et d'infirmières. Au total, une vingtaine de personnes ou équipes ont été honorées lors ce gala.

5 Une infirmière en dialyse se démarque Nos champions L équipe du programme d insuffisance rénale Dominique Bertrand, l infirmière qui a soignée Maude Schneider pendant plusieurs années lorsqu elle recevait des traitements en hémodialyse à l Hôpital régional de Saint-Jérôme. Elle a 29 ans, et elle est déjà une survivante grâce à un don d organe qui lui a permis de retrouver un rein en santé. Maude Schneider travaille comme infirmière au département d hémodialyse du CSSS de Saint-Jérôme. Le 5 mars dernier, elle a gagné la médaille d'or aux Jeux mondiaux d'hiver des greffés, en planche à neige. L'événement se déroulait à Anzère, en Suisse. «Nous sommes très fiers d'elle. En plus d'être une de nos ex-patientes, elle qui fut greffée en octobre 2008, elle a continué ses études pour devenir infirmière malgré ses dialyses trois fois par semaine», raconte Suzanne Gascon, secrétaire au service d hémodialyse. À son retour au travail après sa performance, le 13 mars dernier, ses collègues lui ont préparé une petite surprise pour souligner son exploit sportif de même que son courage et sa détermination. L infirmière poursuit ses études au niveau de la maîtrise afin de collaborer à des projets de recherche en néphrologie tout en s entraînant pour les prochains Jeux mondiaux des greffés. «Ma médaille d or, je la dédie à la personne qui m a fait le don de son rein, il y a quatre ans. L essentiel pour moi c est de faire connaître l importance du don d organe. Ça sauve des vies!», affirme M me Schneider. Coup de chapeau à cette courageuse infirmière qui fait honneur à toute l organisation! Semaine nationale de l action bénévole Suzanne Desjardins Chef des services des soins spirituels et du service des bénévoles Plus de 300 bénévoles actifs au sein de notre CSSS seront honorés dans le cadre de la Semaine nationale de l action bénévole qui aura lieu du 15 au 21 avril. Nous voulons leur rendre hommage pour leur généreuse contribution, leur implication auprès de notre clientèle. Ils sont auprès de nos résidents en centre d hébergement, ils reçoivent la clientèle à son arrivée, ils sillonnent les corridors de l hôpital pour la guider et sont à l accueil du centre de prélèvement. Plusieurs oeuvrent au sein de différents conseils et comités qui visent l amélioration des services. Ce sont des hommes, des femmes, étudiants, retraités, travailleurs, jeunes adultes, grands-parents issus de différents milieux. Ils ont entre 16 et 90 ans. Ils ont tous et toutes un but commun : apporter une douceur dans la maladie, faire du bien, donner au suivant! Une contribution essentielle Ils donnent de leur temps et mettent leur expertise au profit de différents projets. Les bénévoles sont de véritables chefs de file capable de transformer pour le mieux la collectivité. Leur contribution est souvent méconnue et pourtant, grandement essentielle au rayonnement de l organisation. Suzanne Gascon, Véronique Turpin, Nathalie Thériault et Marie-Pier Aubin entourent Maude Schneider, à son retour au travail après les Jeux mondiaux des greffés où elle a obtenu une médaille d or en planche à neige. Les bénévoles sont présents à tous les jours, très impliqués et heureux d être auprès de la clientèle. Ils ont donné plus de heures de bénévolat direct auprès de la clientèle. De plus, par l entremise des fondations et de l Association des bénévoles de l Hôpital régional de Saint-Jérôme, ils soutiennent financièrement l établissement en s impliquant dans des activités ayant pour objectif de recueillir des fonds. Durant cette semaine, c est à notre tour de les remercier, de leur dire combien ils sont importants pour nous et combien nous apprécions leur présence parmi nous. Je vous invite à leur dire MERCI! 4 avril 2012/ L Amalgame 5

6 Pour mieux connaître qui fait quoi aux ressources humaines 6 L Amalgame / 4 avril 2012 Claude Champagne Chef en développement organisationnel La Direction des ressources humaines se compose de plusieurs secteurs d activités et personnes qui s occupent de planification de main-d œuvre, de recrutement, de dotation, de gestion du personnel d appoint, de conditions de travail et d avantages sociaux, de santé et de qualité de vie au travail, de formation et de développement organisationnel et de gestion des rapports avec les employés. Vous souhaitez savoir qui fait quoi à la Direction des ressources humaines? Nous vous le présentons en images. L équipe de direction L équipe de direction voit à la coordination et à l intégration des services de la Direction des ressources humaines dans la poursuite des orientations et objectifs du CSSS. En soutien stratégique à la Direction générale, elle oriente aussi le changement auprès des directions dans la réalisation de leurs mandats, par une approche mobilisatrice Manon Ladouceur, adjointe à la directrice des ressources humaines, Sylvie Boulanger, directrice des ressources humaines et Micheline Sigouin, technicienne en administration de la gestion du personnel. De plus, elle traite, entre autres, les plaintes de harcèlement, l application du code d éthique et la démarche d agrément dans son volet ressources humaines. La dotation, les avantages sociaux et la rémunération Raymonde Gilbert vous accueille avec un sourire au pavillon Marie-Berthe; Stéphanie Labelle et Mélina Gagnon (agentes administrative - dotation) contribuent à la recherche de talents en organisant les entrevues, les tests et l'affichage externe. Mélina s occupe des emplois en santé physique et Stéphanie des autres directions. Nathalie Couturier est la chef de service des trois secteurs, dotation, rémunération et avantages sociaux. Raymonde Gilbert (accueil), Stéphanie Labelle (dotation des postes autres que santé physique), Nathalie Couturier (chef du service) et Mélina Gagnon (dotation des postes en santé physique) Les techniciens des ressources humaines s occupent de la dotation des postes à l interne et à l externe, la gestion des assurances collectives, l administration des congés, retraites, préretraites et reconnaissance d expérience. Les techniciens, Geneviève Traversy (CSN bureau, APES, syndicables non syndiqués), Karine Larouche (CSN paratechnique et cadres), Stéphane Labelle (FIQ), Catherine Guay (APTS) en remplacement de Chantal Verville Gilles Larose (Magistra), Anick Lajoie et Catherine Labelle (dotation, rémunération et avantages sociaux) Gilles Larose assure le soutien et le développement nécessaire à l'application Virtuo (Magistra). Annick Lajoie et Catherine Labelle (dotation- rémunération et avantages sociaux) soutiennent les gestionnaires dans leur recherche de perles rares. Elles voient aussi à différents mandats de rémunération et d avantages sociaux. Annick s occupe de la Direction du programme de santé physique (DPSP), de la Direction du programme personnes en perte d autonomie (DPPPA) et de la Direction des services professionnels (DSP). De son côté, Catherine se consacre à la Direction du programme famille, enfance, jeunesse et services à la collectivité (DPFEJSC), à la Direction des services techniques (DST), à la Direction du programme de santé mentale et dépendances (DPSMD), à la Direction des ressources financières (DRF) et à la Direction des ressources humaines (DRH).

7 Céline Périgny s occupe spécifiquement pour les soins infirmiers des entrevues en lien avec la dotation interne et les embauches des infirmières, infirmières auxiliaires, candidates à l exercice de la profession infirmière (CEPI) et externes. Elle oriente également les infirmières, les infirmières auxiliaires, les préposés aux bénéficiaires et les agents administratifs classe 3 du secteur des soins infirmiers. Céline Périgny (dotation soins infirmiers) Le développement organisationnel (formation) Louise Vermette, agente administrative, Claude Champagne, chef de service et Karine Charest, conseillère, de l équipe formation et développement organisationnel, forment un trio qui vous accompagne dans le maintien et le développement de vos compétences et qui offre du soutien dans divers dossiers organisationnels. Louise Vermette, Claude Champagne et Karine Charest (développement organisationnel) Les relations de travail Ce secteur joue un rôle conseil auprès des gestionnaires quant à l application des conventions collectives et des lois pertinentes. Il est aussi vis-à-vis patronal lors de négociations ou de discussions avec les représentants syndicaux. L équipe est formée de Rachel Brisebois, agente administrative, Patrick Gingras, conseiller en relations de travail, Christiane Gagnon, chef du service des relations de travail et Annie St-Pierre, conseillère en relations de travail (cette dernière étant absente de la photo). Carole Ouellette, agente administrative, Chantal Morrier, chef de service, Manuelle-Kim Labelle, agente administrative (en remplacement), Sébastien Duvergé, préventionniste, Valérie Sylvain, agente de gestion, Angèle Laflamme, technicienne en administration, Christiane Rainville, agente de gestion La santé et la sécurité au travail À ce service, on retrouve une équipe qui préconise la prévention ainsi que la promotion de la santé et de la sécurité au travail. À cet effet, ils sont responsables du comité santé et sécurité du travail, du comité ainsi que du programme d aide aux employés. La vie oblige parfois à faire une pause du travail, quelquefois pour une bonne nouvelle et, à d'autres moments, pour des raisons moins agréables, c'est alors ce service qui a le mandat d'effectuer la gestion des dossiers d'absences des différents régimes d'indemnisation (CSST, assurance salaire, pour une maternité sans danger, etc.). Les activités de remplacement Le Service des activités de remplacement, appelé communément «la liste de rappel», ce sont elles, du moins, en partie! Les voix vous sont peut-être familières et maintenant, vous pourrez mettre des visages sur certaines de ces voix. Le service est assuré de 6 h 00 à 22 h 30 tous les jours, et ce, pour les programmes cliniques. Au premier plan, Chantal Bouvrette et Claire Boucher et à l arrière, Céline Desforges, Anne- Marie Leblanc, Francine Larocque, Anne-Marie Tessier et Francine Généreux. Faisant aussi partie de l'équipe, mais absentes de la photo, Dominique Labrie, Claudine Perreault, Geneviève Langlois- Laroche, Véronique Robillard, Stéphanie Clément et Mélanie Gilbert. 4 avril 2012/ L Amalgame 7

8 L antibiothérapie à domicile : une avenue intéressante à préconiser! Stéphanie Colllin Infirmière responsable de l AAIV Rappelons-le, le service d antibiothérapie ambulatoire à domicile (AAIV) est offert pour tous les usagers de l Hôpital régional de Saint- Jérôme depuis novembre Ce service était disponible depuis quelques années par le personnel de la médecine d un jour, des cliniques ambulatoires et du soutien à domicile. En 2010, un comité interdisciplinaire a procédé à la révision de ce programme afin de le rendre disponible à tous les usagers. Depuis le 15 novembre 2011, Stéphanie Collin, infirmière clinicienne, est titulaire du programme de l AAIV. Étant proactive, celle-ci tente de mieux faire connaître ce service, et ce, par l intermédiaire de diverses méthodes telles que la présentation de capsules d information et la recherche active de cas dans l établissement. Le but premier de celle-ci étant de faire connaître davantage ce service, un de ses rôles est donc d expliquer les objectifs du programme aux professionnels de la santé ainsi que leurs fonctions dans la démarche d AAIV. Cette notion d enseignement s adresse non seulement aux professionnels, mais également aux usagers nécessitant une thérapie intraveineuse à domicile. Dans cette optique, il est prioritairement de son devoir d enseigner à l usager et à sa famille les notions de base à connaître pour être entièrement autonome dans l exercice de cette tâche à son domicile. Il est également de sa responsabilité de planifier un rendez-vous de suivi en microbiologie pour l usager par l entremise de la médecine d un jour. Principaux objectifs Profitons du moment pour vous rappeler les principaux objectifs du programme. Il vise donc, en Stéphanie Collin, responsable de l AAIV premier lieu, de permettre à l usager la poursuite de la thérapie intraveineuse à son domicile. Par la même occasion, il favorise sa responsabilisation par rapport à ses auto-soins. Cet objectif met donc en relief la philosophie de Martha Rogers, théoricienne en soins infirmiers maintenant décédée, qui prône la participation active de l usager dans tout processus de soin. Nous voulons donc favoriser son autonomie, et ce, par un enseignement adapté et bien structuré. De plus, le programme vise un retour précoce à une routine de vie normale, diminuant ainsi les risques de déconditionnement, puis de contracter une infection nosocomiale. Il a également pour effet de désengorger l urgence et de diminuer la durée de séjour des usagers hospitalisés. Finalement, il permet de réduire les coûts reliés aux hospitalisations, aux traitements et aux médicaments. En conclusion, profitons également de l occasion pour souligner que ce programme est un avantage indéniable pour notre clientèle et que celui-ci est également profitable pour notre établissement de santé qui dessert une grande strate de la population laurentienne. Nous pouvons donc affirmer avec certitude que ce programme est une réussite. La vision verte du CSSS Récupération des piles et des instruments d écriture 8 L Amalgame / 4 avril 2012 Stéphane Couture Chef du service d hygiène environnementale Afin de recueillir les items récupérables, nous mettons en place deux nouveaux services de cueillette. La cueillette des piles Confectionnés à l interne avec des pièces de récupération par le SFIM et identifiés par un logo de récupération de piles, nous allons disposer plusieurs cubes de plexiglass à la bibliothèque, à la cafétéria et à d autres endroits stratégiques. Ils serviront à la collecte des piles usagées. Une fois recueillies, ces piles seront expédiées vers des sites de récupération reconnus. La cueillette d instruments d écriture En association avec notre fournisseur de produits de bureau, nous allons mettre en place des bacs de récupération des instruments d écriture. Crayons, stylos, marqueurs et rouleaux correcteurs seront ainsi récupérés et recyclés. De plus, si ces instruments proviennent des marques Paper Mate, Sharpie, Expo ou Uniball, un don de 0,02 $ l unité sera éventuellement remis aux deux fondations qui œuvrent au CSSS de Saint-Jérôme.

9 Vous avez dit «SNOC» ou «CHNOQUE»? Diane Archambault et Annie Leroux Organisatrices communautaires L organisation communautaire en CSSS engagée dans le développement de notre communauté! Tel était le thème de la Semaine nationale de l organisation communautaire (SNOC) qui s est déroulée du 18 au 24 mars. L équipe a profité de l occasion pour faire connaître ses actions sur le territoire de la MRC de La Rivière-du-Nord et du nord de la MRC de Mirabel. Cette sensibilisation à la spécificité de l organisation communautaire s est amorcée au cours du mois de mars, puisque les membres de l équipe ont animé des quiz interactifs qui ont pour titre «Connaissez-vous l organisation communautaire de votre CSSS et les ressources communautaires du milieu?». Les équipes du CSSS qui n ont pas eu la chance de les rencontrer sont invitées à les contacter pour les accueillir lors d une prochaine réunion, et ce, pour un échange d une trentaine de minutes. Leur implication dans la communauté Soulignons que les intervenants communautaires sont impliqués auprès d une cinquantaine de projets, de comités de travail et de tables de concertation établis Normand Robert, Isabelle Poulin, Annie Leroux, Sylvie Deschambault, Sonia Gascon (adjointe à la direction FEJSC et responsable des OC), Solange Richard et Diane Archambault de concert avec les partenaires afin de participer au développement de notre communauté. Considérant que 2012 est l année internationale des coopératives, l équipe a choisi d illustrer plus concrètement sa pratique en mettant en lumière son implication dans la mise en place de deux coopératives. Deux nouvelles coopératives Après deux ans de travaux, saviez-vous que la Coop santé à Prévost ouvrira au cours de l automne 2012 afin de pallier à l absence d une clinique médicale dans ce secteur? Le rôle de l organisatrice communautaire est, entre autres, d assurer la liaison avec le CSSS, les groupes du milieu et de participer à la mobilisation citoyenne nécessaire à la réalisation du projet. Déjà, la Coop compte sur l appui de 2300 personnes qui sont devenues membres dans la dernière année! Pour en connaître davantage sur ce projet, les personnes intéressées peuvent naviguer sur Internet à l adresse coop-sante-services-prevost.org ou joindre le , poste 340. D autre part, la Coopérative funéraire des Laurentides sera prochainement établie à Saint- Jérôme. Depuis son assemblée de fondation, tenue en novembre dernier, la coopérative invite la population à devenir membre afin d avoir accès à une gamme de services à moindre coût (préarrangement, exposition, réception, chapelle, columbarium, services de soutien aux endeuillés, etc.). Pour obtenir de plus amples informations, on peut consulter son site coopfunerairelaurentides.org ou joindre le Rappelons que l équipe d organisation communautaire relève du programme famille, enfance, jeunesse et services à la collectivité (FEJSC), dont la gestionnaire est Sonia Gascon, adjointe à la direction de ce programme. Les intervenants communautaires travaillent en concertation avec les organismes, les groupes de différents secteurs et sont en lien avec les divers programmes-clientèles du CSSS. Les organisateurs et la travailleuse communautaire visent l amélioration des conditions de vie des gens et le développement de leur citoyenneté. Loin d être de vieux «chnoques», les représentants de la SNOC sont dynamiques et ouverts à vous rencontrer! Pour tout besoin, nous vous invitons à joindre l un des membres de cette équipe, selon leur spécificité respective. Petite enfance : Diane Archambault, poste Jeunesse : Sylvie Deschambault, poste Dossiers transversaux : Annie Leroux, poste Adulte et santé mentale : Normand Robert, poste Personnes en perte d autonomie : Solange Richard, poste et Isabelle Poulin, poste Le Centre d'aide pour personnes traumatisées crâniennes et handicapées physiques des Laurentides (CAPTCHPL) contribue au maintien des acquis de toute personne traumatisée crânienne, jeune et adulte, ayant subi un accident de la route, une chute ou tout accident causant un tort irréparable au cerveau. L'organisme régional offre plusieurs services à ces individus, ainsi qu à leurs proches, afin de favoriser leur intégration sociale dans leur communauté respective. De plus, le Centre d aide apporte un soutien et un suivi psychosocial individuel pour les membres et leurs proches, un service de relation d aide, d écoute active, ou encore, oriente les personnes vers des ressources plus appropriées. Il aide également toute personne handicapée physique et ses proches à favoriser son intégration sociale. Le Centre d aide est à la recherche de bénévoles à divers postes. Les personnes qui désirent obtenir des services ou d autres qui aimeraient offrir un peu de temps à l'organisme peuvent communiquer au ou Les heures d ouvertures sont, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h 00 et de 13 h 00 à 16 h avril 2012 / L Amalgame 9

10 10 L Amalgame / 4 avril 2012

11 CHRONIQUE Nutrition Chantal Beaudoin Nutritionniste Toute la vérité sur ce que vous mangez Bien que l information nutritionnelle n ait jamais été aussi accessible, la crédibilité des informations demeure parfois douteuse au travers des mythes et renseignements erronés qui fusent de toute part. Les nutritionnistes, aussi appelées diététistes, sont des sources fiables d information sur l alimentation. Les diététistes sont uniques; elles sont formées spécialement pour vous conseiller sur les aliments, la saine alimentation et la nutrition. Les diététistes doivent faire partie d'un organisme de réglementation, tout comme les médecins, les pharmaciens et les infirmières. Les termes «diététiste», «diététiste professionnelle» et «nutritionniste» sont des titres équivalents, réservés et protégés par la loi au Québec. Seuls des professionnels de la santé qualifiés sont autorisés légalement à utiliser ces titres. Cela permet de protéger le public contre ceux qui, en s improvisant nutritionniste, peuvent compromettre la santé des gens. Les titres de conseiller en nutrition, conseiller en alimentation, expert en alimentation et autres formulations semblables ne sont donc pas reconnues par l Ordre professionnel des diététistes du Québec (OPDQ). Ce dernier s assure que ses membres répondent à des critères de qualification et de formation dont un non-membre ne peut se prévaloir. Consultez une diététiste est un choix judicieux pour obtenir des conseils crédibles sur la saine alimentation. Une ressource unique Notre profession fait de nous une ressource unique pour expliquer les notions complexes relatives à la science de la nutrition et de les transformer en des solutions pratiques, tant pour une saine alimentation que pour la Une centenaire fêtée en grand! prévention et le traitement des maladies. Nous sommes formés pour vous conseiller sur tout ce qui découle des aliments et de la nutrition. La population a de bonnes raisons de se fier d abord et avant tout aux diététistes lorsqu il s agit d obtenir des conseils en matière d alimentation et de nutrition. Lutte contre l obésité, prévention des maladies du cœur, du diabète et du cancer, vieillissement de la population, malbouffe, pauvreté, aliments biologiques et OGM l actualité regorge de dossiers chauds où le nutritionniste joue un rôle de première importance. Voilà une profession dynamique qui a d ailleurs été désignée par le ministère des Ressources humaines du Canada comme étant l une des professions qui connaîtra une forte croissance pour les prochaines années. Enfin, de façon générale, le rôle des nutritionnistes est de promouvoir une alimentation saine et équilibrée tout en détruisant les mythes alimentaires et en sensibilisant la population aux risques des régimes alimentaires inappropriés, insuffisants ou au contraire, trop abondants! La prochaine fois que vous vous interrogerez sur votre alimentation, allez directement à la source! Pour mieux connaître la profession de nutritionniste Ordre professionnel des diététistes du Québec : Les diététistes du Canada : Les départements de nutrition de l Université de Montréal, l Université McGill ou l Université Laval. Diane Lafrance Chef d unité L Auberge Le samedi 18 février 2012, Aurore Gariépy-Racine conviait sa famille à fêter ses 100 ans chez elle, à L Auberge de Saint-Jérôme. De personnalité accueillante, Madame Gariépy a transmis cette belle qualité à sa fille, Thérèse Racine. Madame Racine a travaillé d arrache-pied, avec la complicité de Diane Lafrance, chef d unité à L Auberge, et Nicole Gadoury, éducatrice spécialisée, pour tout orchestrer. Plus de deux cents personnes (familles et amis) sont venus saluer cette femme de cœur durant la journée. Une grande fête familiale pleine de rapprochements, de retrouvailles et de sourires! Aurore Gariépy-Racine avec sa fille Thérèse Madame Gariépy-Racine, 100 ans, entourée de ses proches. 4 avril 2012 / L Amalgame 11

12 Un gros merci à la Fondation des CHSLD de la Rivière du Nord Roselyne Bisson Coordonnatrice à l hébergement Encore une fois cette année, la Fondation des CHSLD de la Rivière du Nord aura réussi à amasser des fonds et faire des heureux dans les centres d hébergement du CSSS de Saint-Jérôme. Les dons de cette fondation serviront principalement à offrir aux résidents de la zoothérapie et de la massothérapie, à organiser des fêtes et activités thématiques pour la clientèle et à agrémenter l environnement afin d offrir un milieu de vie plus chaleureux et convivial pour nos aînés. Des montants de plus de $ annuellement nous ont été donnés depuis La fondation existe et soutient financièrement les centres d hébergement depuis 18 ans. Commissaire à l assermentation Le centre d hébergement Youville Nous désirons féliciter Stéphane Labelle, technicien en administration à la direction des ressources humaines puisque celui-ci a complété les démarches requises afin de devenir commissaire à l assermentation. Si vous le désirez, vous pouvez faire appel à ses services en communiquant avec lui au (450) , poste Il va sans dire que ces dons sont toujours très appréciés et nous tenons à remercier particulièrement les membres de cette fondation qui travaillent avec acharnement à embellir la vie des résidents en centre d hébergement. Cette année, un montant d environ $ a été remis pour le bénéfice de la clientèle des trois centres d hébergement. Merci encore! Publication officielle du CSSS de Saint-Jérôme Service des communications Coordonnatrice Nathalie Nolin Photographe Bernard Lascelles Nathalie Nolin Infographie Martine Boisjoly Journaliste Nathalie Nolin Collaborateurs Diane Archambault Chantal Beaudoin Jessica Beauséjour Marie-Josée Bernardi Roselyne Bisson Priscilla Broyer Claude Champagne Stéphanie Collin Stéphane Couture Nathalie Couturier Aline Desjardins Suzanne Desjardins Chantale Fortin Marie-Josée Lafontaine Diane Lafrance Annie Leroux Natasha Parisien Nancy Routhier Joanne Savard Réjeanne Trempe Porte ouverte de la chorale du CSSS Question, commentaire, sujet à proposer : Prochaine parution 30 mai L Amalgame / 4 avril 2012 Le lundi 28 mai, de 12 h à 13 h, la chorale du CSSS fera une porte ouverte sur les pratiques de chants, à l auditorium de l'hôpital. Nous vous invitons à venir faire un tour, tout en apportant votre lunch. Nous espérons agrémenter votre dîner et, qui sait, vous donner le goût de joindre la chorale en vous inscrivant pour la saison prochaine qui débutera en septembre! Les pratiques ont lieu le lundi de 17 h 30 à 19 h 30 au CLSC 1000 Labelle. Nous sommes présentement une quinzaine de choristes et nous aimerions former un groupe de 28. Il n est pas nécessaire d avoir une voix extraordinaire ou une grande expérience musicale. Les voix d'hommes sont les bienvenues. Un tarif s'applique pour défrayer les coûts d'un directeur et accompagnateur de la chorale soit environ huit dollars par semaine. La chorale a présenté des spectacles dans les centres d hébergement et pourrait se produire dans la communauté. Beaucoup de plaisir vous attend! Pour information ou inscription : Réjeanne Trempe, poste Date de tombée des sujets 20 avril 2012 Date de tombée des textes 4 mai 2012 Ce document est imprimé sur du papier Cascades Enviro100. Il est produit à partir de fibres recyclées à 100% postconsommation.

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de

et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de Le programme Arrimage et son évolution Serge Lavoie Direction des programmes-clientèles 21 novembre 2013 Avec la collaboration de M me Myriam-Nicole Bilodeau, conseillère-clinique cadre 1. Le CSSS de Chicoutimi

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

2008-2009. SURVOL des ACTIVITÉS

2008-2009. SURVOL des ACTIVITÉS SURVOL des ACTIVITÉS 2008-2009 Apporter un soutien direct à l élève qui vit une période de crise financière ou de diff icultés personnelles et encourager l élève à poursuivre ses études jusqu à l obtention

Plus en détail

Juin 2012. Bravo et merci encore pour l excellent travail du comité reconnaissance et l importante présence du personnel.

Juin 2012. Bravo et merci encore pour l excellent travail du comité reconnaissance et l importante présence du personnel. Infos de chez-nous! Juin 2012 Sommaire 1-Soirée reconnaissance 2-Recrutement -Fête des Bénévoles -Page centrale: photos 3-Années de Fidélité -Milieu de formation -S. Cécile Fortier, 4-Soins infirmiers

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation

Le centre d excellence d infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Le centre d excellence d en soins infirmiers : dix x ans de leadership et d innovation Odette Roy, inf., MSc., MAP, PhD. Adjointe à la directrice des soins infirmiers et de la prestation sécuritaire des

Plus en détail

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS

OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS OPTIMISER LA PLANIFICATION DE CONGÉ: UNE RESPONSABILITÉ PARTAGÉE ENTRE LES INFIRMIÈRES ET LES MÉDECINS Adele Ferrante, inf., M.Sc.(A). Directrice des soins infirmiers Dr Irwin Kuzmarov M.D. FRCS Directeur

Plus en détail

Organigrammes Révisé en février 2012

Organigrammes Révisé en février 2012 Hôpital de Mont-Laurier 2561, ch. de la Lièvre Sud Mont-Laurier QC J9L 3G3 Centre de services de Rivière-Rouge 1525, rue l Annonciation Nord Rivière-Rouge QC J0T 1T0 Organigrammes Révisé en février 2012

Plus en détail

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015

PLAN D AFFAIRES. Personnes en perte d autonomie 2010-2015 C1_PAuton-CSSS2M_Layout 1 11-04-19 11:35 Page 1 PLAN D AFFAIRES Personnes en perte d autonomie 2010-2015 Ce document a été produit à la suite des rencontres du comité de pilotage du Plan d affaires de

Plus en détail

BORDEAUX-CARTIERVILLE

BORDEAUX-CARTIERVILLE Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier BORDEAUX-CARTIERVILLE Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux a pour

Plus en détail

Communiqué Du 25 octobre 2013

Communiqué Du 25 octobre 2013 Communiqué Du 25 octobre 2013 DÉPART D ÉLISABETH Bonjour à vous tous et toutes, Depuis février dernier, j ai eu la chance de faire de beaux apprentissages et de belles rencontres au sein du CPE-BC Québec

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin

Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence. Michèle Dussault et Louise Potvin Conférence plénière Un réseau intégré au service de l urgence Michèle Dussault et Louise Potvin Un réseau intégré au service de l Urgence Michèle Dussault, MD B.Sc. Chef intérimaire Département d Urgence

Plus en détail

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014

École secondaire de la Cité. Conseil d établissement 2013-2014 CE 12/13 17/12/13 2. École secondaire de la Cité Conseil d établissement 2013-2014 CÉ-12-13-PV-03 PROCÈS-VERBAL de la réunion du Conseil d établissement de l école secondaire de la Cité tenue le 17 décembre

Plus en détail

Présentation du projet éducatif

Présentation du projet éducatif Présentation du projet éducatif Mot du président du conseil d établissement - M. Steve Labranche Le conseil d'établissement tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la conception, à l'analyse

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ

L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ L A GESTION INTÉGRÉE DES ABSENCES POUR RA ISONS DE SA NTÉ Les grandes lignes du programme À l intention des gestionnaires du Mouvement Desjardins UNE APPROCHE NOVATRICE Le Mouvement Desjardins est soucieux

Plus en détail

Rapport annuel 2014-2015

Rapport annuel 2014-2015 Rapport annuel 2014-2015 180, Place du Commerce Matagami (Québec) J0Y 2A0 Téléphone : 819-739-2155 www.sadcdematagami.qc.ca Mot du Président et du Directeur général Mot du Directeur général C est avec

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013

Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice. Proposition au CA le 9 octobre 2013 Plan de redressement budgétaire et nouvelle structure organisationnelle du CSSS du Haut-Saint-Maurice Proposition au CA le 9 octobre 2013 1 POURQUOI? Trajectoire budgétaire actuelle période 5 (fin août)

Plus en détail

Excellent service, soins prodigués avec compassion

Excellent service, soins prodigués avec compassion Centre d accès aux soins communautaires du Centre Plan stratégique (2014-2017) Sommaire Excellent service, soins prodigués avec compassion EXCELLENT SERVICE, SOINS PRODIGUÉS AVEC COMPASSION Le Plan stratégique

Plus en détail

CONSULTATION, FORMATION, COACHING

CONSULTATION, FORMATION, COACHING CONSULTATION, FOMATION, COACING GESTION DES ESSOUCES UMAINES Michèle Bergeron, BAA, emba Consultante, formatrice agréée, coach 97, rue Guay, Trois-ivières, (Québec) G9A 3B4 819-379-9663 michele@gestionmichelebergeron.com

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Février 2015 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne

Plus en détail

Règle de soins infirmiers

Règle de soins infirmiers DÉFINITION : Le but de cette règle de soins infirmiers est d encadrer la prestation des soins dispensés par les infirmières et les infirmières auxiliaires en collaboration avec les préposés aux bénéficiaires

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé.

Procédure. BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Cote DSPD-13-14 Réservé à la Direction général Procédure Titre : BCM (bilan comparatif des médicaments) des usagers à l admission, au transfert et au congé. Destinataires : Direction de l hébergement Direction

Plus en détail

COMMANDITE. possibilité de. et publicité dans le livret-souvenir

COMMANDITE. possibilité de. et publicité dans le livret-souvenir 2 14 COMMANDITE dans le livret-souvenir Elle est jeune. Elle est mature. Elle inspire. Elle bâtit. Elle accomplit. Ensemble, elles contribuent. gala Femmes de mérite est l une des principales activités

Plus en détail

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse,

Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015. Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Lancement de la campagne «Familles d Accueil» Conférence de presse du vendredi 27 novembre 2015 Intervention du Ministre de l Aide à la Jeunesse, Rachid MADRANE Mesdames, Messieurs, Chers journalistes,

Plus en détail

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur

Poste à temps plein permanent Selon l échelle salariale de la CDRHPNQ en vigueur AFFICHAGE DE POSTE 2 e affichage Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Catégorie : Salaire : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Directeur des Services de soutien Services

Plus en détail

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario

Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Section narrative du plan d'amélioration de la qualité (PAQ) pour les organismes de soins de santé de l'ontario Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Est Approuvé par le conseil d administration

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 8 Services de soutien à domicile 9 Services pour

Plus en détail

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B

Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Intégration à la profession d infirmière du Québec CWA.0B Objectifs du programme Ce programme vise à former des personnes aptes à exercer la fonction d infirmière ou d infirmier au Québec, et ce, dans

Plus en détail

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008

Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Mobiliser pour être prêt!! Christiane Rouleau UQAM 13 mars 2008 Un temps de réflexion Vous avez constaté la progression de l épidémie Vous savez que la prévention atteindra rapidement ses limites Beaucoup

Plus en détail

Regard sur les activités du Service des ressources humaines

Regard sur les activités du Service des ressources humaines Commission scolaire de Saint-Hyacinthe Regard sur les activités du Service des ressources humaines Nouvelles en bref Versement de l équité salariale et signature de la convention collective du personnel

Plus en détail

UN SERVICE À VOTRE IMAGE

UN SERVICE À VOTRE IMAGE UN SERVICE À VOTRE IMAGE Un service Un service de de Mutuelles qui qui inspire inspire la fierté! la fierté! Depuis 2012, Depuis l AQEI 2012, offre l AQEI un offre outil un sur outil mesure à mesure ses

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Mauricie et Centre-du-Québec Établissement : Centre de santé et de services

Plus en détail

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby

Présenté par: Responsable à la vie communautaire Ville de Granby SANTÉ PUBLIQUE POUR DÉBUTANT (CSSS 101) 1 Présenté par: Lorraine Deschênes: Chef des programmes de santé publique et d action communautaire, CSSS de la Haute-Yamaska Noel-André Delisle: Yvon Boisvert:

Plus en détail

Le développement des compétences

Le développement des compétences Le développement des compétences Comment, qui Pas LE modèle mais UN modèle Je vous propose * Portrait de la région * D où je viens la performance * Pourquoi ce choix et les thèmes abordés * Arrivé du nouveau

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail

INSCRIPTION STAGE ATE 2015

INSCRIPTION STAGE ATE 2015 ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Techniques de bureautique 412.AA : «Coordination du travail de bureau» INSCRIPTION STAGE ATE 2015 C est le temps d y penser! 1 Témoignage de Michelle Éthier Enseignante en Techniques

Plus en détail

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition MERCIER-OUEST 2002/2003

Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier. Édition MERCIER-OUEST 2002/2003 Guide de la santé et des services sociaux dans votre quartier MERCIER-OUEST Édition 2002/2003 Des ressources à deux pas de chez vous La Régie régionale de la santé et des services sociaux a pour mission

Plus en détail

prix TROUSSE DE MISE EN NOMINATION RÉSEAU DES SOINS RÉNAUX

prix TROUSSE DE MISE EN NOMINATION RÉSEAU DES SOINS RÉNAUX prix du mérite humanitaire 2016 TROUSSE DE MISE EN NOMINATION RÉSEAU DES SOINS RÉNAUX Aidez-nous à célébrer la valeur des personnes qui n oublient jamais la puissance des actions humanitaires dans le réseau

Plus en détail

SERVICES DE GESTION DES ABSENCES ET DE L INVALIDITÉ Pour une gestion optimale de la santé

SERVICES DE GESTION DES ABSENCES ET DE L INVALIDITÉ Pour une gestion optimale de la santé SERVICES DE GESTION DES ABSENCES ET DE L INVALIDITÉ Pour une gestion optimale de la santé «Comme le coût des garanties continue d augmenter, la gestion de la santé organisationnelle devient une priorité

Plus en détail

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS

Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Le 2 mai 2013 Aux professionnels du SAD membres de l APTS, Objet : Réponse à la lettre et pétition reçues le 5 avril 2013 des professionnels du SAD membres de l APTS Madame, Monsieur, Nous accusons réception

Plus en détail

Quoi de Neuf? M E S S A G E DU P R É S I D E N T. Bonjour à tous et à toutes, proposées dans le plan. responsabilité.

Quoi de Neuf? M E S S A G E DU P R É S I D E N T. Bonjour à tous et à toutes, proposées dans le plan. responsabilité. Quoi de Neuf? M E S S A G E DU P R É S I D E N T Septembre 2010 Volume 6, n 4 D A N S CE N U M É R O : Mot du président 1 Congrès du 29 et 30 octobre 2010 Félicitations aux expositions Rapport d activités

Plus en détail

De meilleures données pour de meilleures décisions :

De meilleures données pour de meilleures décisions : De meilleures données pour de meilleures décisions : un appui pour des soins plus efficaces et appropriés Amélioration de l expérience client. Perfectionnement de la planification des programmes et capacité

Plus en détail

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers

L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers L évaluation et l amélioration de l expérience patient en milieu hospitalier : impact du Comité des usagers Dieudonné Soubeiga, expert en sondages Marie-Suzanne Lavallée, directrice de la qualité Annie

Plus en détail

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité

AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ. Direction de l évaluation et de l assurance qualité POLITIQUE POL-DEAQ-04 AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ ÉMETTEUR : APPROUVÉ PAR : Direction de l évaluation et de l assurance qualité Conseil d administration DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 6 octobre 2011

Plus en détail

Document pour l auto-évaluation. Section D

Document pour l auto-évaluation. Section D Document pour l auto-évaluation Section D Section D Document pour l auto-évaluation Instructions pour utiliser le Document pour l auto-évaluation... Document pour l auto-évaluation... -D-1- -D-2- Document

Plus en détail

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour à toutes et à tous, Bonjour à toutes et à tous, Il nous fait un énorme plaisir de vous présenter la 13 e édition de notre journal local. Cet hiver, nous entamerons une fois de plus la nouvelle année sur le thème de la mobilisation.

Plus en détail

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE :

Programme SIPA (Système de services intégrés pour personnes âgées en perte d autonomie) DESCRIPTION SOMMAIRE : CLSC désigné Centre Affilié Universitaire DESCRIPTION DE FONCTIONS TITRE D EMPLOI : SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : SERVICE : Chef de programme Chef de l administration du programme SIPA Programme SIPA (Système de

Plus en détail

Le Premier. Un bel été pour tous! Infos de chez-nous! Juin 2011. Sommaire: 1) Mot du directeur. 2a) Mandat du comité.

Le Premier. Un bel été pour tous! Infos de chez-nous! Juin 2011. Sommaire: 1) Mot du directeur. 2a) Mandat du comité. Le Premier Sommaire: 1) Mot du directeur 2a) Mandat du comité 2b) Remerciements 2c) Le journal a besoin de vous 3) Nouveaux employés 4) Années de fidélité Infos de chez-nous! Juin 2011 Un bel été pour

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures : Le programme 1-630-1-1 : un parcours à l intention des titulaires d un DEC en formation

Plus en détail

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017

Conseil régional. Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Conseil régional Plan d action régional Outaouais 2014-2017 Dans ce tableau, la numérotation est utilisée afin de faciliter le suivi de la présentation. Légende Palier N signifie national R signifie régional

Plus en détail

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES

LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES LES SERVICES DES RESSOURCES HUMAINES VOTRE SANTÉ NOUS TIENT À COEUR La Commission scolaire de la Capitale tient à assurer, à l ensemble de son personnel, un environnement de travail qui respecte la santé,

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE

RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE RAPPORT DE VISITE D'ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DU MILIEU DE VIE CENTRE D'HÉBERGEMENT ET DE SOINS DE LONGUE DURÉE (CHSLD) Région : Lanaudière Établissement : Centre de santé et de services sociaux du Sud

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence :

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence : STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE AVOCAT - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire

Plus en détail

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre

Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic. Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Pourquoi investir dans la formation? Autodiagnostic Gérer vous-même la formation de votre main-d œuvre Développer les compétences de votre main-d œuvre avec l aide d Emploi-Québec LA FORMATION FAIT DÉJÀ

Plus en détail

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation.

UNE FILLE ENGAGÉE. Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. UNE FILLE ENGAGÉE Facteurs de succès pour l étudiante en formation non traditionnelle Un outil qui permet à l étudiante d être dynamique et proactive dans sa formation. Cet outil t est remis en début de

Plus en détail

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS

LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS LES ORIENTATIONS, LES OBJECTIFS ET LE PLAN DE RÉUSSITE DU CENTRE 2013-2018 Adoptés par les membres du conseil d établissement à leur réunion du 3 avril 2013 Table des matières Contexte et enjeux... 3 Des

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

INFOLETTRE PRINTEMPS 2014

INFOLETTRE PRINTEMPS 2014 INFOLETTRE PRINTEMPS 2014 Votre croissance cause t elle une pression sur votre fonds de roulement? Laboratoire BNK choisit Capital Conseil GCI Cargo choisit Capital Conseil Industrie de Palettes Standard

Plus en détail

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques

Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements et la défense des droits. Société canadienne de la sclérose en plaques Cadre de travail sur les relations avec les gouvernements Société canadienne de la sclérose en plaques Juin 2009 Table des matières Contexte... 3 1.0 Mission de la Société canadienne de la sclérose en

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement.

Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Partenariat patient-pair aidant-équipe soignante, un trio gagnant favorisant l espoir du rétablissement. Automne 2014 MOT DE BIENVENUE ET PRÉSENTATION DES FORMATRICES Réjeanne Bouchard Guylaine Cloutier

Plus en détail

Présentation Stratégie de prévention des chutes. CSSS Antoine Labelle Juin 2010

Présentation Stratégie de prévention des chutes. CSSS Antoine Labelle Juin 2010 Présentation Stratégie de prévention des chutes CSSS Antoine Labelle Juin 2010 1 L équipe de la présentation : Nathalie Maurais, directrice des soins infirmiers Mireille Beaulieu, conseillère cadre à la

Plus en détail

Cocktail de recrutement des entreprises et du secteur public 2015 Plan de partenariat

Cocktail de recrutement des entreprises et du secteur public 2015 Plan de partenariat COMITÉ ÉTUDIANT CPA DE L ESG UQAM WWW.COMITECPAESG.COM COMITÉ ÉTUDIANT CPA DU HEC Cocktail de recrutement des entreprises et du secteur public 2015 Plan de partenariat Nos comités étudiants En tant que

Plus en détail

La conduite sécuritaire : un engagement dans la bonne voie. Colloque Via Prévention Le 8 novembre 2012

La conduite sécuritaire : un engagement dans la bonne voie. Colloque Via Prévention Le 8 novembre 2012 La conduite sécuritaire : un engagement dans la bonne voie Colloque Via Prévention Le 8 novembre 2012 Déroulement de la conférence 1. Introduction 2. Profil de l entreprise 3. Historique en santé et sécurité

Plus en détail

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL

PROJET. Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL PROJET Plan de communication interne PANDÉMIE D INFLUENZA DOCUMENT DE TRAVAIL JUIN 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. La mise en contexte...3 2. Les enjeux relatifs à la communication interne...3 2.1 La présence

Plus en détail

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc.

M. Serge Bertrand, CRHA Président, Le Groupe Performa inc. GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1. Gestion opérationnelles des RH 2. Audits GHR 3. Recrutement et dotation 4. Évaluation psychométrique 5. Consolidation et coaching 6. Transition de carrière 1. COMMENT

Plus en détail

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013

GUIDE D APPEL D OFFRES. juillet 2013 à juin 2014 VOLET : ACTIVITÉS. janvier 2013 GUIDE D APPEL D OFFRES VOLET : ACTIVITÉS juillet 2013 à juin 2014 janvier 2013 Québec en Forme est heureux d accompagner et de soutenir Rosemont Jeunesse en santé! AVANT TOUTE CHOSE ET POUR VOUS AIDER

Plus en détail

MANUEL DE GESTION. OBJET : Politique de développement des ressources humaines NUMÉRO : 3400-451-05

MANUEL DE GESTION. OBJET : Politique de développement des ressources humaines NUMÉRO : 3400-451-05 1. OBJECTIF Promouvoir le développement professionnel et personnel pour que chacun contribue à l atteinte des objectifs organisationnels, à l amélioration continue de la qualité et de l efficacité des

Plus en détail

Soins partagés : un modèle de collaboration

Soins partagés : un modèle de collaboration Soins partagés : un modèle de collaboration Quatrième colloque interétablissements en psychiatrie et en santé mentale. 5 octobre 2007 Soins partagés : un modèle de collaboration Plan de présentation Le

Plus en détail

The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs

The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs The Ottawa Hospital / L Hôpital d Ottawa Modèle de pratique infirmière clinique (MPIC) Principes directeurs I. Principes directeurs : Soins infirmiers directs 1. Perspectives du patient et de la famille

Plus en détail

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE

GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE GUIDE DE STAGE EN ENTREPRISE TABLE DES MATIÈRES Alternance travail-études au niveau collégial... 5 Rôles et responsabilités de chacun... 6 Avantages de l alternance travail-études... 7 Situations particulières...

Plus en détail

2014-2015. Programme régional de formation

2014-2015. Programme régional de formation 2014-2015 Programme régional de formation L E C A D R E, U N G E S T I O N N A I R E D E P E R S O N N E S D A N S U N C O N T E X T E D E R É S E A U X D E S E R V I C E S À L A P O P U L A T I O N À

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître!

Contact avec les employeurs. Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître! Pour vous démarquer auprès des employeurs, faites-vous connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesseemploi Rivière-du-Nord 2011-2012 Contact avec les employeurs Sommaire : Le marché ouvert Le marché

Plus en détail

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le :

POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Le conseil d administration Le : Destinataires : POLITIQUE DE GOUVERNANCE N o : Administrateurs, directeurs, gestionnaires, médecins, employés, bénévoles, stagiaires et fournisseurs Élaborée par : Le conseil d administration Le : Adoptée

Plus en détail

Samedi 22 novembre 2014

Samedi 22 novembre 2014 JOURNÉE DE FORMATION POUR LES BÉNÉVOLES Samedi 22 novembre 2014 De 8 h 15 à 17 h au Campus de l UdeM à Laval PIERRE BRUNEAU conférencier invité Homme de cœur et de défis, Pierre Bruneau partage son temps

Plus en détail

Guide d accueil Maison Levinschi. transition. www.douglas.qc.ca

Guide d accueil Maison Levinschi. transition. www.douglas.qc.ca Guide d accueil Maison Levinschi Programme de transition communautaire www.douglas.qc.ca BIENVENUE Programme de transition communautaire L équipe traitante de la Maison Levinschi vous souhaite la bienvenue.

Plus en détail

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS

Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS Référence : 4504-20-04 Procédure pour la prescription d une analyse de laboratoire pour les pharmaciens sur le territoire du CIUSSS de l Estrie CHUS 1. OBJECTIF Uniformiser le processus de prescription

Plus en détail

Faculté des sciences infirmières

Faculté des sciences infirmières Faculté des sciences Le Baccalauréat en sciences est offert selon divers parcours en fonction des études antérieures. Certains programmes sont également offerts au campus de l UdeM à Laval : Le programme

Plus en détail

L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES CÉGEP DE SAINT-HYACINTHE L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES Pour les employeurs et les stagiaires Gestion de commerces Techniques de l informatique Gestion de réseaux informatiques Techniques de l informatique

Plus en détail

CAAPTIVANT Le bulletin du CAAP-AT numéro 2 Édition de septembre 2015

CAAPTIVANT Le bulletin du CAAP-AT numéro 2 Édition de septembre 2015 CAAPTIVANT Le bulletin du CAAP-AT numéro 2 Édition de septembre 2015 Déjà, la routine d automne a repris sa place Pour la majorité d entre nous, le travail, l école, la garderie ont recommencé de façon

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU

OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU OFFRE DE SERVICE DE FORMATION AU SOUTIEN À L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LE CADRE DE LA STRATÉGIE MINISTÉRIELLE SUR LA MAIN D ŒUVRE EN SOINS INFIRMIERS La direction des ressources humaines AQESSS Octobre

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité

Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Projet : Équipe de consultation infirmière de proximité Récipiendaire de la subvention de la Fondation de l OIIQ Présenté au 16 e Colloque de l Ordre régional des infirmières et infirmiers de Laurentides/Lanaudière

Plus en détail

Aux étudiants de l UQAT

Aux étudiants de l UQAT Santé Marguerite-Turgeon Centre de santé Vallée-de-l Or Ministre Rémy-Trudel Ordre régional des infirmières et infirmiers de l Abitibi-Témiscamingue Gaz Métropolitain* Nicolas-Collard aux personnes handicapées

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives

Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives Strasbourg, 15 mars 2011 Accord partiel élargi sur le sport (EPAS) Séminaire sur le bénévolat pour les grandes manifestations sportives organisé conjointement par le Conseil de l Europe et le Ministère

Plus en détail

DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT

DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT POUR L ADMISSION AU VOLET 1 DE LA MESURE DE SENSIBILISATION À L ENTREPRENEURIAT, ENTREPRENEURIAT ÉTUDIANT, DU MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT Le volet 1 de la Mesure de sensibilisation

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile

Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Accompagner avec dignité : La formation de bénévoles en soins palliatifs à domicile Florinda Martin Coordonnatrice du service de soutien à la famille François Forté Bénévole et formateur Déclaration de

Plus en détail

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS

CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Communiqué CAMPUS SANTÉ OUTAOUAIS : UNE SYNERGIE REMARQUABLE POUR PRENDRE SOIN DE LA SANTÉ DE L OUTAOUAIS Gatineau, le 14 septembre 2009. Campus santé Outaouais, le consortium créé en juin 2008 et dont

Plus en détail

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général

Politique no 49. Politique institutionnelle de recrutement. Secrétariat général Secrétariat général Le texte que vous consultez est une codification administrative des Politiques de l'uqam. Leur version officielle est contenue dans les résolutions adoptées par le Conseil d'administration

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE

MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE DSC-DIR-04-01 MANUEL DE GESTION TITRE : PLANIFICATION ET SUIVI DES MESURES DE CONTRÔLE TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE Expéditeur : Directrice des services à la clientèle Destinataires : Tout le personnel

Plus en détail

Juin 2014. Rollande Thomas, 35 ans de services Infirmière auxiliaire. Gilles Levasseur, 10 ans de services Ouvrier d entretien

Juin 2014. Rollande Thomas, 35 ans de services Infirmière auxiliaire. Gilles Levasseur, 10 ans de services Ouvrier d entretien Infos de chez-nous! Juin 2014 Sommaire 1-Un bel été pour tous -Des années de fidélité 2-Des gens bien de chez nous 3-Gala reconnaissance 2014 4-Journée des préposées et des infirmières -Recrutement Un

Plus en détail

2015 PRIX D EXCELLENCE DE L AFÉSAQ PRÉSENTÉS PAR BNP STRATÉGIES

2015 PRIX D EXCELLENCE DE L AFÉSAQ PRÉSENTÉS PAR BNP STRATÉGIES Unir les fondations du secteur de la santé et des services sociaux Représenter leurs intérêts Initier et encourager le maillage Favoriser une culture d excellence, d éthique et d intégrité en gestion philanthropique

Plus en détail