Analyse empirique et modélisation de la dynamique de la topologie de l Internet

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse empirique et modélisation de la dynamique de la topologie de l Internet"

Transcription

1 Analyse empirique et modélisation de la dynamique de la topologie de l Internet Sergey Kirgizov Directrice de thèse: Clémence Magnien Complex Networks, LIP6, (UPMC, CNRS) Paris, 12 décembre 2014

2 Plan 1 Introduction 2 Mesures égo-centrées 3 Modèle 4 Caractérisation de la dynamique 5 Taille du sous-graphe observable 6 Dynamique réelle et dynamique observée 7 Conclusion et perspectives 2

3 Introduction : l Internet, étude de la topologie de l Internet

4 Carte de l Internet // Barrett Lyon, 2003

5 Topologie au niveau IP paris.fr lip6.fr Mon ordinateur Nœuds : ordinateurs Liens : connections IP 4

6 Petite note historique temps 1960s ARPANET 1980s Internet 1993 Dynamics of internet routing information [Chinoy] 1997 Measurements and Analysis of End-to-End Internet Dynamics [Paxon] 1998 On routes and multicast trees in the Internet [Pansiot et Grad] 2000s de nombreux travaux sur la topologie (et la dynamique) de l Internet à grande échelle seulement quelques œuvres considèrent l échelle fine 5

7 Étude de la topologie de l Internet Pas de carte officielle de l Internet Une carte statique? Mesures longues et coûteuses; Biais sur la structure observée. } = Pas de carte fiable Étude de la dynamique? Tous les problèmes statiques; Répéter les mesures } = Pas si facile 6

8 Mesures égo-centrées : Routes entre un moniteur et plusieurs destinations fixes [Latapy, Magnien, Ouédraogo, 2011]

9 Vues ego-centrées d 1 d 2 m Carte complète 7

10 Vues ego-centrées d 1 d 2 m Routes entre un moniteur et des destinations 7

11 Vues ego-centrées d 1 d 2 m Une mesure par l outil tracetree [Latapy, Magnien, Ouédraogo, 2011] 7

12 Vues ego-centrées d 1 d 2 m Une autre mesure par l outil tracetree 7

13 Vues ego-centrées d 1 d 2 m Une autre mesure par l outil tracetree 7

14 Dynamique des vues ego-centrées d1 d2 d1 d2 d1 d2 m m m Temp Mesures périodiques rapides = étude de la dynamique 8

15 Caractérisation de la dynamique Mesures : M 1, M 2,..., M i,... Nombre de liens vus depuis le début : t M i i [0,t] # liens Nombre de liens IP dernière ème liens ère liens 0 Sep Oct Nov Dec J an Feb Mar Apr May J un J ul Aug Sep Oct Date 3000 destinations une mesure toutes les 15 minutes pendant 1 an découverte en permanence de nouveaux liens IP à une vitesse élevée 9

16 Causes de la dynamique observée Causes Load-balancing M L D M D Évolution du routage 10

17 Load-balancing vs évolution du routage Nombre de liens IP pas d'évolution du routage Sep Oct Nov Dec J an Feb Mar Apr May J un J ul Aug Sep Oct Date 11

18 Load-balancing vs évolution du routage Nombre de liens IP Sep Oct Nov Dec J an Feb Mar Apr May J un J ul Aug Sep Oct Date 12

19 Load-balancing vs évolution du routage Nombre de liens IP load-balancing + évolution dynamique du structurelle routage dynamique évolution structurelle du routage + load-balancing pente Sep Oct Nov Dec J an Feb Mar Apr May J un J ul Aug Sep Oct Date 13

20 Modèle : Load-balancing + évolution du routage

21 Modélisation Topologie : Graphe aléatoire (Erdős-Rényi ou configuration model) Un nœud aléatoire moniteur d nœuds aléatoires destinations Mesure : plus courts chemins (aléatoires) M L Evolution du routage : échange de liens 14

22 Load-balancing vs évolution du routage Nombre de liens distincts vus depuis le début de la mesure load-balancing + évolution du routage Nombre de liens évolution du routage + load-balancing pente Nombre de passes 15

23 Caractérisation de la dynamique : la pente d évolution [Magnien, Medem, Kirgizov et Tarissan, 2013]

24 La pente Nombre de liens y = α x + β 0 Sep Oct Nov Dec Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Date α est la pente de la partie linéaire 16

25 α = f (paramètres du modèle) nombre total de liens m = m = m = # liens # rounds Impact du nombre total de liens Graphes Erdős Rényi (n = , d = 100, sw = 100) 17

26 α = f (paramètres du modèle) nombre total de destinations d = 500 d = 300 d = # liens # rounds Impact du nombre de destinations Graphes Erdős Rényi (n = , m = , sw = 100) 18

27 α = f (paramètres du modèle) d Un graphe aléatoire G(n, m) avec n nœuds et m liens α d nœuds comme destinations e+06 m 19

28 La taille du sous-graphe des plus courts chemins cette taille augmente avec le nombre de destinations α sous-graphe graphe = S l m 20

29 Impact de la taille du sous-graphe des plus courts chemins d Un graphe aléatoire G(n, m) avec n nœuds et m liens α d nœuds aléatoires comme destinations α K S l m e+06 m 21

30 Impact de la taille du sous-graphe des plus courts chemins Un graphe aléatoire G(n, m) avec n nœuds et m liens α Sl d nœuds aléatoires comme destinations 5e e+06 m α K S l m 21

31 Caractérisation de la dynamique Conclusion Erdős Rényi : α K S l m Power-law : α K S l m Prévoir la pente sans exécuter les simulations coûteuses Quelques comportements non linéaires et non-monotones Comparison aux mesures réelles Probabilité d un changement à la place de la pente 22

32 La taille du sous-graphe des plus courts chemins : 1 moniteur, 1 destination [Kirgizov et Magnien, soumis]

33 Graphes aléatoires G(n, p) est un graphe aléatoire à n sommets. Chacune des n(n 1)/2 arêtes est présente avec probabilité p Solomonoff et Rapoport 1959 Gilbert, Erdős et Rényi SPS : sous-graphe des plus courts chemins S : taille du sous-graphe des plus courts chemins 23

34 Graphes aléatoires G(n, p) est un graphe aléatoire à n sommets. Chacune des n(n 1)/2 arêtes est présente avec probabilité p Solomonoff et Rapoport 1959 Gilbert, Erdős et Rényi SPS : sous-graphe des plus courts chemins S : taille du sous-graphe des plus courts chemins u v 23

35 Graphes aléatoires G(n, p) est un graphe aléatoire à n sommets. Chacune des n(n 1)/2 arêtes est présente avec probabilité p Solomonoff et Rapoport 1959 Gilbert, Erdős et Rényi SPS : sous-graphe des plus courts chemins S : taille du sous-graphe des plus courts chemins u v 23

36 Graphes aléatoires G(n, p) est un graphe aléatoire à n sommets. Chacune des n(n 1)/2 arêtes est présente avec probabilité p Solomonoff et Rapoport 1959 Gilbert, Erdős et Rényi SPS : sous-graphe des plus courts chemins S : taille du sous-graphe des plus courts chemins u v 23

37 Proportion des liens qui se trouvent sur les plus courts chemins Graphe Erdős-Rényi (n = 1000). Proportion des liens sur les plus courts chemins. Tous les noeuds sont les destinations. [Guillaume et Latapy, 2005] [Blondel, Guillaume, Hendrickx et Jungers, 2007] 24

38 Taille moyenne de SPS dans des graphes aléatoires Fixons n p E[S] E [S] p 25

39 Moyenne et tailles réelles de SPS Fixons n p {S} S p 26

40 Moyenne et tailles réelles de SPS Fixons n p {S} S??? Un trou? p 26

41 Graphe complet : K n p = 1 K n SPS(u, v) = u v S(u, v) = 2 27

42 Graphe quasi-complet : K n ab p = 1 ε a K n 2 b S(u, v) = { n si {u, v} = {a, b}, 2 sinon. Si n > 3, alors il y a un trou. S ici p 28

43 Taille du SPS dans des graphes aléatoires S p 29

44 Taille du SPS dans des graphes aléatoires S dist=3 dist=4 dist=2 dist= p Y :nombre de nœuds qui sont directement liés à la fois à u et v Y B(n 2, p 2 ) 29

45 Taille du SPS dans des graphes aléatoires échelle logarithmique dist=2 S dist=3 dist=1 1e 04 1e 03 1e 02 1e 01 1e+00 p 30

46 Conclusion Prévoir la taille du sous-graphe observable sans exécuter les simulations coûteuses Oscillations ont été expliquées dist(u,v) = 2 : la loi exacte dist(u,v) > 2 : une approximation de la taille attendue 31

47 Dynamique réelle et dynamique observée : [Kirgizov, Magnien, Tarissan, Liu, 2013] [Kirgizov et Queyroi, preprint, 2014]

48 α = f ( ) Nombre de liens = 1m 25s 2 = 2m 50s 0 Sep Oct Nov Dec Jan Feb Mar Apr May Jun Jul Aug Sep Oct Date α = f ( ), où est le délai entre les mesures α( 1 ) > α( 2 ) 32

49 α = f ( ) Nombre de liens = 1m 25s 2 = 2m 50s Date Réalité A... B... C 1 A B C 2 A C A C A B C 1 2 α( 1 ) α( 2 ) 33

50 Situation attendue α m α m α m est la pente maximale possible 34

51 Autre approche. Estimation du taux de changements Changements X : Observations Y : changement pas de changement Question : estimer le taux des changements réels Poisson paramétré par λ λ X? Y 35

52 Estimateur ˆλ = 1 log W N, où taille de l intervalle de temps entre les observations ; W nombre d intervalles sans changement ; N nombre total d intervalles. ] E [ˆλ λ 1 2N ] lim [ˆλ E N ( ) e λ 1 = λ 36

53 λ estimée en fonction de ˆλ ˆλ Processus de Poisson Modèle avec un graphe sous-jacent Erdős-Rényi, SPS est mesurée à chaque round. 37

54 ˆλ d1 d2 ˆλ d1 d2 λ estimée en fonction de ˆλ Erdős-Rényi Power-law Mesures réelles ˆλ pour SPT ( m ) et SPS ( m ) séquences. 38

55 Estimation de λ Conclusion Processus de Poisson = estimation possible Les autres cas ouvrent des directions de la recherche future. 39

56 Conclusion Modèle de la dynamique de l Internet Relations entre les paramètres du modèle et les caractéristiques de la dynamique La taille du sous-graphe des plus courts chemins Estimation du taux de changements 40

57 Perspectives Améliorer le modèle Etude plus approfondie de la taille du sous-graphe observable Appliquer les méthodes développées à d autres réseaux 41

58 Merci beaucoup

Towards realistic modeling of IP-level topology dynamics

Towards realistic modeling of IP-level topology dynamics Towards realistic modeling of IP-level topology dynamics Clémence Magnien, Amélie Medem, Fabien Tarissan LIP6, CNRS et UPMC Sorbonne Universités Algotel 2012 Mai 2012 La Grande Motte, Hérault, France Etude

Plus en détail

Graphes de Terrain. Dynamiques de l internet. Clémence Magnien. 14 février 2013. LIP6 CNRS and Université Pierre et Marie Curie. prenom.nom@lip6.

Graphes de Terrain. Dynamiques de l internet. Clémence Magnien. 14 février 2013. LIP6 CNRS and Université Pierre et Marie Curie. prenom.nom@lip6. Graphes de Terrain Dynamiques de l internet Clémence Magnien LIP6 CNRS and Université Pierre et Marie Curie prenom.nom@lip6.fr 14 février 2013 1/72 1/72 Jusqu à présent on a supposé : une seule route entre

Plus en détail

Vers un Radar pour l Internet

Vers un Radar pour l Internet Vers un Radar pour l Internet Matthieu Latapy, Fabien Viger,, Benjamin Orgogozo, Damien Bobillot LIAFA, CNRS et Université Paris 7 LIP6, CNRS et Université Paris 6 13 Octobre 2005 Le Radar, en théorie

Plus en détail

Réunion publique/téléconférence

Réunion publique/téléconférence Réunion publique/téléconférence Dorval Cornwall Kingston Watertown Oswego Burlington Rochester Kingston/Oswego Téléconférence: 1-877-413-4814 486 9841 (français) 447 9980 (anglais) Appeler entre 18h45-18h55

Plus en détail

L ANALYSE TECHNIQUE. TradingCity.biz

L ANALYSE TECHNIQUE. TradingCity.biz L ANALYSE TECHNIQUE Initiation TradingCity.biz 1 Analyse Technique " L analyse technique est l étude de l évolution d un marché principalement sur base de graphique, dans le but de prévoir les futures

Plus en détail

Partie 1. La structure des réseaux sociaux

Partie 1. La structure des réseaux sociaux Partie 1. La structure des réseaux sociaux Analyse et Modélisation des Réseaux, Université Bordeaux IV Sections : Introduction 1 Introduction 2 3 L expérience de Milgram Les réseaux aléatoires 4 Le clustering

Plus en détail

Intégrer mesure, métrologie et analyse pour l étude des graphes de terrain dynamiques

Intégrer mesure, métrologie et analyse pour l étude des graphes de terrain dynamiques habilitation à diriger des recherches de l université Pierre et Marie Curie Spécialité Informatique Présentée par Clémence Magnien Intégrer mesure, métrologie et analyse pour l étude des graphes de terrain

Plus en détail

Gestion obligataire passive

Gestion obligataire passive Finance 1 Université d Evry Séance 7 Gestion obligataire passive Philippe Priaulet L efficience des marchés Stratégies passives Qu est-ce qu un bon benchmark? Réplication simple Réplication par échantillonnage

Plus en détail

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com

Conférence téléphonique. Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com Conférence téléphonique mercredi 6 octobre 2010 11 heures 223, rue Saint honoré 75001 PARIS Tél.: (+33) 1 42 60 06 06 Fax: (+33) 1 42 60 06 22 www.prigest.com THEMES DE LA CONFERENCE TELEPHONIQUE 1 ère

Plus en détail

Communications collectives et ordonnancement en régime permanent pour plates-formes hétérogènes

Communications collectives et ordonnancement en régime permanent pour plates-formes hétérogènes Loris MARCHAL Laboratoire de l Informatique du Parallélisme Équipe Graal Communications collectives et ordonnancement en régime permanent pour plates-formes hétérogènes Thèse réalisée sous la direction

Plus en détail

Impact on revenue requirements no Description (000$)

Impact on revenue requirements no Description (000$) IMPACT OF THE CHANGE IN COST OF GAS ON THE REVENUE REQUIREMENT RESULTING FROM THE 2010 VOLUMES COMPONENTS: Transportation, load balancing and commodity 2010 RATE CASE Impact on revenue Line requirements

Plus en détail

Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur

Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur Estimations définitives des prix pour les bobines d acier laminé à chaud européens, reconnues par le secteur Marchés concernés Rejoignez la tendance Si vous êtes activement impliqué sur le marché des tôles

Plus en détail

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DES FILIÈRES AGRICOLES: L EXPERIENCE DU PROJET MISTOWA. Plan

LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DES FILIÈRES AGRICOLES: L EXPERIENCE DU PROJET MISTOWA. Plan LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS DES ACTEURS DES FILIÈRES AGRICOLES: L EXPERIENCE DU PROJET MISTOWA Plan Le Projet MISTOWA Activités et Outils Quelques résultats Leçons et recommandations MISTOWA En Bref

Plus en détail

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François

DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES. Christophe Mianné, Luc François DERIVES SUR ACTIONS ET INDICES Christophe Mianné, Luc François Sommaire Notre activité Nos atouts La gestion du risque Conclusion 2 Notre activité 3 Les métiers Distribution de produits dérivés actions

Plus en détail

Assia Hamzaoui épse. ghouti. Pour obtenir le grade de. Thèse dirigée par Matthieu Latapy

Assia Hamzaoui épse. ghouti. Pour obtenir le grade de. Thèse dirigée par Matthieu Latapy Jury : THÈSE DE DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE Spécialité Informatique Présentée par Assia Hamzaoui épse. ghouti Pour obtenir le grade de Docteur de l Université Pierre et Marie Curie Détection

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION HERTZ. En Corse

CONDITIONS GENERALES DE LOCATION HERTZ. En Corse CONDITIONS GENERALES DE LOCATION HERTZ En Corse ATTENTION : 1- En cas de non présentation du client (no show) ou en cas de non présentation des documents nécessaires à la location (permis de conduire,

Plus en détail

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00

Secours en Mer VHF : 9 Tel : 02 33 23 61 00 01-janv-15 4h21 9h49 16h53 22h11 6h38 59 19h07 62 0h59 13h37 5h17 10h51 17h49 23h13 7h34 65 20h01 69 2h04 14h39 6h06 11h44 18h36 0h07* 8h21 73 20h47 76 3h02 15h33 6h50 12h30 19h19 0h51* 9h03 79 21h28 81

Plus en détail

La mise en œuvre de Centres de services -

La mise en œuvre de Centres de services - Association Française pour la promotion des bonnes pratiques de sourcing escm. La mise en œuvre de Centres de services - Retour d expérience Crédit Agricole Corporate and Investment Bank Julien KOKOCINSKI

Plus en détail

FaceBook aime les Maths!

FaceBook aime les Maths! FaceBook aime les Maths! Michel Rigo http://www.discmath.ulg.ac.be/ http://orbi.ulg.ac.be/ Réseaux Visualizing my Twitter Network by number of followers. Michael Atkisson http://woknowing.wordpress.com/

Plus en détail

IFT6561. Simulation: aspects stochastiques

IFT6561. Simulation: aspects stochastiques IFT 6561 Simulation: aspects stochastiques DIRO Université de Montréal Automne 2013 Détails pratiques Professeur:, bureau 3367, Pav. A.-Aisenstadt. Courriel: bastin@iro.umontreal.ca Page web: http://www.iro.umontreal.ca/~bastin

Plus en détail

Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche

Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche Hamamache Kheddouci http://liris.cnrs.fr/hamamache.kheddouci Laboratoire d'informatique en Image et Systèmes d'information LIRIS UMR 5205 CNRS/INSA de

Plus en détail

LE RÉSEAU INTERNATIONAL D IMPLANTATION D ENTREPRISES. Philippe CHAMPEMOND Directeur Adjoint Erai Chine S IMPLANTER EN CHINE STRATEGIES & SOLUTIONS

LE RÉSEAU INTERNATIONAL D IMPLANTATION D ENTREPRISES. Philippe CHAMPEMOND Directeur Adjoint Erai Chine S IMPLANTER EN CHINE STRATEGIES & SOLUTIONS LE RÉSEAU INTERNATIONAL D IMPLANTATION D ENTREPRISES Philippe CHAMPEMOND Directeur Adjoint Erai Chine S IMPLANTER EN CHINE STRATEGIES & SOLUTIONS PEKIN TOKYO SHANGHAI NEW DELHI AHMEDABAD BANGALORE SHENZHEN

Plus en détail

Comptabilité énergétique

Comptabilité énergétique Comptabilité énergétique :: Willy Otto :: Product Manager :: 2 mars 28 Plan de l exposé :: Comptabilité énergétique - Quoi? Pourquoi? Qui? - En pratique - Exemples - Critères - La comptabilité énergétique

Plus en détail

Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche

Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche Big Data et Graphes : Quelques pistes de recherche Hamamache Kheddouci Laboratoire d'informatique en Image et Systèmes d'information LIRIS UMR 5205 CNRS/INSA de Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1/Université

Plus en détail

Les dates SAS expliquées à ma fille

Les dates SAS expliquées à ma fille Les dates SAS expliquées à ma fille Eternel sujet de questionnements, les dates SAS ont un fonctionnement qui a tout pour surprendre. Petite série d explications avant qu il vous prenne l envie de passer

Plus en détail

COURS SYRRES RÉSEAUX SOCIAUX INTRODUCTION. Jean-Loup Guillaume

COURS SYRRES RÉSEAUX SOCIAUX INTRODUCTION. Jean-Loup Guillaume COURS SYRRES RÉSEAUX SOCIAUX INTRODUCTION Jean-Loup Guillaume Le cours Enseignant : Jean-Loup Guillaume équipe Complex Network Page du cours : http://jlguillaume.free.fr/www/teaching-syrres.php Évaluation

Plus en détail

Clémence Magnien Curriculum Vitæ

Clémence Magnien Curriculum Vitæ Clémence Magnien Curriculum Vitæ Etat-civil: née le 5 juin 1977, nationalité française. Adresse LIP6 - CNRS, Université Pierre et Marie Curie case 169 4 place Jussieu 75252 Paris Cedex 05 Tel +33(0)144278792

Plus en détail

Rapport statistique De Mars - 2015

Rapport statistique De Mars - 2015 Rapport statistique MOTOCYCLETTES Le mois de mars a été marqué par une remontée significative des ventes en comparaison du même mois de 2014, soit 17 % ou plus de 1000 unités. La catégorie routière a été

Plus en détail

Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015. 18 juin 2015

Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015. 18 juin 2015 Résultats annuels Exercice clos au 30 avril 2015 18 juin 2015 1 Alan Parker Président 2 Agenda i. Synthèse ii. iii. iv. Comptes annuels Les 4D Initiatives de croissance 3 Synthèse 4 Nouvelle Confiance

Plus en détail

Cours d analyse technique. Henri Janssen INVESTA

Cours d analyse technique. Henri Janssen INVESTA Cours d analyse technique Henri Janssen INVESTA hj@benetis.be www.geocities.com/easylink2000 Moyennes mobiles, sommaire Définitions et calcul des moyennes mobiles SMA, EMA, WMA Les moyennes mobiles et

Plus en détail

CHAPITRE 10. Bibliographies. 10.1 Insérer une bibliographie. Références

CHAPITRE 10. Bibliographies. 10.1 Insérer une bibliographie. Références CHAPITRE 10 Bibliographies Dans ce chapitre, on va voir comment insérer une bibliographie en utilisant l outil BibT E X. On verra qu il y a deux manières d en insérer une dans un fichier. La seconde permet

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

L intégration d Internet dans sa stratégie marketing

L intégration d Internet dans sa stratégie marketing L intégration d Internet d dans sa stratégie marketing Inforum 5 octobre 2007 David Sadigh, Managing Partner dsadigh@ic-agency.com Leader indépendant dans le marketing interactif IC-Agency est une société

Plus en détail

Rétablissement d un réseau cellulaire après un désastre

Rétablissement d un réseau cellulaire après un désastre Rétablissement d un réseau cellulaire après un désastre Anaïs Vergne avec Laurent Decreusefond, Ian Flint, et Philippe Martins Journées MAS 2014 29 août 2014 Rétablissement d un réseau cellulaire après

Plus en détail

Resolution limit in community detection

Resolution limit in community detection Introduction Plan 2006 Introduction Plan Introduction Introduction Plan Introduction Point de départ : un graphe et des sous-graphes. But : quantifier le fait que les sous-graphes choisis sont des modules.

Plus en détail

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.

REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014. Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias. REUNION PRESSE JEUDI 13 FEVRIER 2014 Contact presse CAPmedias / Anne COPEY 01 83 62 55 49 / 06 80 48 57 04 anne.copey@capmedias.fr SOMMAIRE LE MARCHE DU PNEUMATIQUE EN FRANCE EN 2013 (Sources : ventes

Plus en détail

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I Mini réseau hybride en Afrique Central Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I SOMMAIRE DONNEES SUR L AFRIQUE CENTRALE ENERGIE RENOUVELABLE EN AFRIQUE CENTRALE ETUDE

Plus en détail

Revue d article : Dynamic Replica Placement for Scalable Content Delivery

Revue d article : Dynamic Replica Placement for Scalable Content Delivery Revue d article : Dynamic Replica Placement for Scalable Content Delivery Marc Riner - INSA Lyon - DEA DISIC Introduction Cet article [1] présente une technique innovante de placement de réplicats et de

Plus en détail

Théorie des graphes pour l analyse de réseaux d intéractions

Théorie des graphes pour l analyse de réseaux d intéractions Théorie des graphes pour l analyse de réseaux d intéractions Bertrand Jouve Laboratoire ERIC - IXXI - Université Lyon 2 SMAI 2013 Plan 1 Introduction 2 Décomposition en Clans Exemple d étude : modélisation

Plus en détail

Introduction à l Analyse des Réseaux Sociaux

Introduction à l Analyse des Réseaux Sociaux (ARS) 18 mars 2010 Analyse des réseaux sociaux Définition Propriétés Utilisation & Applications Analyse des réseaux sociaux Définition Propriétés Utilisation & Applications Etude des entités sociales (les

Plus en détail

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION

BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION BILAN THERMIQUE ETE : CAHIER DES CHARGES POUR LE CALCUL D UN BILAN THERMIQUE DE CLIMATISATION Avant de commencer le calcul du bilan thermique, le technicien devra connaître tous les facteurs qui pourront

Plus en détail

Murat Afsar Université de Technologie de Troyes, France Christian Artigues LAAS-CNRS, Université de Toulouse, France Eric Bourreau LIRMM, Université

Murat Afsar Université de Technologie de Troyes, France Christian Artigues LAAS-CNRS, Université de Toulouse, France Eric Bourreau LIRMM, Université Challenge ROADEF/EURO 2010 http://challenge.roadef.org Placement des arrêts des centrales nucléaires à EDF Murat Afsar Université de Technologie de Troyes, France Christian Artigues LAAS-CNRS, Université

Plus en détail

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010)

Tourisme en Flandre. Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) Les chiffres clés du tourisme 2010 Tourisme en Flandre Nombre de nuitées et arrivées en Belgique (2010) nuitées % arrivées % Durée moyenne du séjour (nuits) Région Flamande 23.087.944 66% 7.660.540 57%

Plus en détail

Résultats de l enquête Ce que pensent les Canadiens de leurs banques Janvier 2015. Préparés pour l Association des banquiers canadiens

Résultats de l enquête Ce que pensent les Canadiens de leurs banques Janvier 2015. Préparés pour l Association des banquiers canadiens Résultats de l enquête Ce que pensent les Canadiens de leurs banques Janvier 2015 Préparés pour l Association des banquiers canadiens Méthodologie 2014 Total 1 040 Région atlantique Québec Ontario Manitoba/Saskatchewan

Plus en détail

URGENT: RAPPEL VOLONTAIRE DES SCALPELS DE SÉCURITÉ LESTÉS ANSELL SANDEL

URGENT: RAPPEL VOLONTAIRE DES SCALPELS DE SÉCURITÉ LESTÉS ANSELL SANDEL URGENT: RAPPEL VOLONTAIRE DES SCALPELS DE SÉCURITÉ LESTÉS ANSELL SANDEL Le 13 novembre 2013 Cher client, La mission d est d améliorer la sécurité et le bien-être des professionnels de la santé et des patients

Plus en détail

Cours de Master Recherche

Cours de Master Recherche Cours de Master Recherche Spécialité CODE : Résolution de problèmes combinatoires Christine Solnon LIRIS, UMR 5205 CNRS / Université Lyon 1 2007 Rappel du plan du cours 16 heures de cours 1 - Introduction

Plus en détail

Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers

Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers Avec Skandia Euro Guaranteed Fund 2012 Maîtrisez les yo-yo des marchés financiers Skandia 1, 1, rue de la la Pépinière 75008 PARIS Tél : 01 58 22 27 00 Fax : 01 58 22 27 09 E-mail : servicepartenaires@skandia.fr

Plus en détail

DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris.

DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris. Education René Demeestere Emeritus Professor, Department Accounting and Management Control DEA ès Sciences de Gestion. DES en Sciences Economiques. Ingénieur diplômé de l'ecole Polytechnique de Paris.

Plus en détail

Modélisation et Simulation

Modélisation et Simulation Cours de modélisation et simulation p. 1/64 Modélisation et Simulation G. Bontempi Département d Informatique Boulevard de Triomphe - CP 212 http://www.ulb.ac.be/di Cours de modélisation et simulation

Plus en détail

Tendances du Marché Publicitaire

Tendances du Marché Publicitaire Tendances du Marché Publicitaire Rapport 2015/07 Compte-rendu mensuel de l évolution du marché suisse de la publicité Les points culminants en juillet 2 Pression publicitaire pour l ensemble du marché

Plus en détail

Simulation d un système d assurance automobile

Simulation d un système d assurance automobile Simulation d un système d assurance automobile DESSOUT / PLESEL / DACHI Plan 1 Introduction... 2 Méthodes et outils utilisés... 2.1 Chaines de Markov... 2.2 Méthode de Monte Carlo... 2.3 Méthode de rejet...

Plus en détail

Dimensionnement Introduction

Dimensionnement Introduction Dimensionnement Introduction Anthony Busson Dimensionnement Pourquoi dimensionner? Création d un système informatique ou réseau Problème de décision (taille des différents paramètres) Evaluer les performances

Plus en détail

Traitement des eaux usées de la ville de Venise par des systèmes décentralisés

Traitement des eaux usées de la ville de Venise par des systèmes décentralisés Traitement des eaux usées de la ville de Venise par des systèmes décentralisés E. Tromellini (1), R. Moletta (2) (1) Magistrato alle Acque, S Marco 2949, 30314 Venise (Italie) elisabetta.tromellini@magisacque.it

Plus en détail

L expertise pour conduire vos projets de géothermie

L expertise pour conduire vos projets de géothermie L expertise pour conduire vos projets de géothermie La solution apportée par est le spécialiste de la production de chaud et/ou froid utilisant la ressource du sol pour les installations de moyenne et

Plus en détail

Guillaume Valadon 169 avenue de Choisy 75013 PARIS guillaume@valadon.net 06 65 72 93 66 28 ans

Guillaume Valadon 169 avenue de Choisy 75013 PARIS guillaume@valadon.net 06 65 72 93 66 28 ans Guillaume Valadon 169 avenue de Choisy 75013 PARIS guillaume@valadon.net 06 65 72 93 66 28 ans FORMATION Post-doctorat (CNRS/UPMC) 2008-2009 Thèse en informatique (UPMC) Mention Très Honorable 2004-2008

Plus en détail

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance

ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance ÉVOLUTION DE L'ACCIDENTALITÉ ROUTIÈRE DANS LE DÉPARTEMENT DE LA HAUTE-VIENNE Valeurs cumulées sur les 12 derniers mois avec courbe de tendance Définition Un accident corporel (mortel ou non mortel) de

Plus en détail

Le potentiel d économie d énergie dans les datacentres

Le potentiel d économie d énergie dans les datacentres Le potentiel d économie d énergie dans les datacentres vers une infrastructure d hébergement mutualisée éco-responsable à l Université Joseph Fourier (Grenoble 1) Groupe de Travail Infrastructures Mutualisées

Plus en détail

Energies renouvelables. Leader mondial en systèmes solaires thermiques

Energies renouvelables. Leader mondial en systèmes solaires thermiques Energies renouvelables Leader mondial en systèmes solaires thermiques Un choix de 3 collecteurs Tous nos collecteurs fonctionnent selon le système plug and play (branchez et ça marche) et sont disponibles

Plus en détail

Solvabilité II - Panorama Européen Calendrier de mise en oeuvre. 3 Avril 2014 9h15 9h35 Paris

Solvabilité II - Panorama Européen Calendrier de mise en oeuvre. 3 Avril 2014 9h15 9h35 Paris Solvabilité II - Panorama Européen Calendrier de mise en oeuvre 3 Avril 2014 9h15 9h35 Paris S2: La décomposition initiale en niveaux 4 niveaux o Directive cadre [2009/138/CE du 25 novembre 2009] o Mesures

Plus en détail

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et l'anglais. L'étudiant a le choix entre deux filières

Plus en détail

La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation

La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation La survie nette actuelle à long terme Qualités de sept méthodes d estimation PAR Alireza MOGHADDAM TUTEUR : Guy HÉDELIN Laboratoire d Épidémiologie et de Santé publique, EA 80 Faculté de Médecine de Strasbourg

Plus en détail

Théorie des graphes pour l analyse de réseaux réels

Théorie des graphes pour l analyse de réseaux réels Théorie des graphes pour l analyse de réseaux réels Bertrand Jouve Laboratoire ERIC - IXXI - Université Lyon 2 Plan 1 Entre théorie des graphes et réseaux réels 2 Partitionnement métrique Exemple d étude

Plus en détail

INFRAQUITAINE. Présentation des services. Jean Philippe LAFOND Directeur Technique INFRAQUITAINE

INFRAQUITAINE. Présentation des services. Jean Philippe LAFOND Directeur Technique INFRAQUITAINE 2011 Présentation des services INFRAQUITAINE Ensemble valorisons votre infrastructure informatique... Jean Philippe LAFOND Directeur Technique INFRAQUITAINE Table des matières 1. Présentation du périmètre

Plus en détail

Chapitre VIII : Introduction aux réseaux. Motivations. Notion de système distribué. Motivations Différents types de SE

Chapitre VIII : Introduction aux réseaux. Motivations. Notion de système distribué. Motivations Différents types de SE Chapitre VIII : Introduction aux réseaux Eric.Leclercq@u-bourgogne.fr Département IEM http://ufrsciencestech.u-bourgogne.fr http://ludique.u-bourgogne.fr/~leclercq 4 mai 2006 1 Structures de Systèmes distribués

Plus en détail

Analyse Exploratoire de Données pour les Réseaux Dynamiques

Analyse Exploratoire de Données pour les Réseaux Dynamiques Analyse Exploratoire de Données pour les Réseaux Dynamiques Sébastien Heymann http://www-complexnetworks.lip6.fr/~heymann/eda/ Porté par : Avec le soutiens de : Réseaux dynamiques Des nœuds

Plus en détail

Les informations sur l accessibilité et les conditions d accès pour les vélos sont disponibles sur eurostar.com.

Les informations sur l accessibilité et les conditions d accès pour les vélos sont disponibles sur eurostar.com. Performance qualité de service Eurostar Sommaire 1) Informations voyage et achat de billets 2) Ponctualité et annulations 3) Propreté 4) Satisfaction clients 5) Plaintes et compensation 6) Assistance 1)

Plus en détail

Colloque sur la retraite et les placements au Québec

Colloque sur la retraite et les placements au Québec 20 novembre 2014 Colloque sur la retraite et les placements au Québec Denis Senécal, M.Sc. Premier vice-président & chef des placements, Titres à revenu fixe Stratégies de placement obligataire et solutions

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat ES Polynésie (spécialité) 10 septembre 2014 Corrigé A. P. M. E. P. Exercice 1 5 points 1. Réponse d. : 1 e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels E1 RECRUTEMENT DES ASSISTANTS INGENIEURS DE RECHERCHE ET DE FORMATION...2 E1.1 Gestionnaire de base de données...2 E1.2 Développeur

Plus en détail

Avril 2014 FC 154/4. Cent cinquante-quatrième session. Rome, 26-30 mai 2014. Rapport sur les placements 2013

Avril 2014 FC 154/4. Cent cinquante-quatrième session. Rome, 26-30 mai 2014. Rapport sur les placements 2013 Avril 2014 FC 154/4 F COMITE FINANCIER Cent cinquante-quatrième session Rome, 26-30 mai 2014 Rapport sur les placements 2013 Pour toute question relative au contenu du présent document, prière de s'adresser

Plus en détail

Modèle de budget mensuel

Modèle de budget mensuel Modèle de budget mensuel Ce modèle de budget a été créé pour vous aider à vous fixer un budget adapté à votre situation. Que vous épargniez en vue de votre mariage ou de l arrivée d un enfant, établir

Plus en détail

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire

Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire 28/3/2011 ANNEXE 6 (Source: Electrabel) Evaluation de la prime de risques de la vente d une bande d énergie nucléaire Si nous vendons une bande d énergie nucléaire à certains clients, que nous garantissons

Plus en détail

La supervision des services dans le réseau RENATER

La supervision des services dans le réseau RENATER La supervision des services dans le réseau RENATER Simon Muyal (Services IP Avancés GIP RENATER) François-Xavier Andreu (Service de suivi opérationnel GIP RENATER) 1 Agenda Introduction Les nouveautés

Plus en détail

Conception de réseaux de télécommunications : optimisation et expérimentations

Conception de réseaux de télécommunications : optimisation et expérimentations Conception de réseaux de télécommunications : optimisation et expérimentations Jean-François Lalande Directeurs de thèse: Jean-Claude Bermond - Michel Syska Université de Nice-Sophia Antipolis Mascotte,

Plus en détail

Le service IPv4 multicast pour les sites RAP

Le service IPv4 multicast pour les sites RAP Le service IPv4 multicast pour les sites RAP Description : Ce document présente le service IPv4 multicast pour les sites sur RAP Version actuelle : 1.2 Date : 08/02/05 Auteurs : NM Version Dates Remarques

Plus en détail

Classification and Evaluation of Constraint- Based Routing Algorithms for MPLS Traffic Engineering. Samer Lahoud Géraldine Texier Laurent Toutain

Classification and Evaluation of Constraint- Based Routing Algorithms for MPLS Traffic Engineering. Samer Lahoud Géraldine Texier Laurent Toutain Classification and Evaluation of Constraint- Based Routing Algorithms for MPLS Traffic Engineering Samer Lahoud Géraldine Texier Laurent Toutain Plan de la présentation Contexte Objectifs du routage contraint

Plus en détail

Visibilité polygone à polygone :

Visibilité polygone à polygone : Introduction Visibilité polygone à polygone : calcul, représentation, applications Frédéric Mora Université de Poitiers - Laboratoire SIC 10 juillet 2006 1 La visibilité Introduction Contexte L espace

Plus en détail

Introduction : Essais de phase I

Introduction : Essais de phase I Schéma de recherche de dose dans les essais de phase I : comparaison par simulations dans un cadre temporel A Doussau 1,2, MC Le Deley 3, B Asselain 1, G Vassal 3, X Paoletti 1 1 - Institut Curie, 2 -

Plus en détail

Ensimag 2A. Rapport de TER. Application de la Recherche Opérationnelle à la Finance

Ensimag 2A. Rapport de TER. Application de la Recherche Opérationnelle à la Finance Ensimag 2A Rapport de TER Application de la Recherche Opérationnelle à la Finance Elève : Yuefei HUANG Tuteur : Zoltán SZIGETI Mai, 2010 2 Sommaire 1. Introduction... 3 2. Le marché des changes et arbitrage...

Plus en détail

Estimation et tests statistiques, TD 5. Solutions

Estimation et tests statistiques, TD 5. Solutions ISTIL, Tronc commun de première année Introduction aux méthodes probabilistes et statistiques, 2008 2009 Estimation et tests statistiques, TD 5. Solutions Exercice 1 Dans un centre avicole, des études

Plus en détail

Dossier de presse 28 janvier 2013

Dossier de presse 28 janvier 2013 Dossier de presse 28 janvier 2013 1. Pourquoi un Centre pour Entreprises en difficulté en Wallonie? Certes, le nombre de faillites augmente. Mais, c est surtout, le fait de voir qu un conseil rapide et

Plus en détail

Les marchés à terme agricoles, le blé Meunier

Les marchés à terme agricoles, le blé Meunier Les marchés à terme agricoles, le blé Meunier Rouen, 19 Novembre 2010 NYSE Euronext. All Rights Reserved. Mention légale NYSE Euronext se rapporte à NYSE Euronext et à toute filiale, et les références

Plus en détail

Voisinage et intrication dans les réseaux multiplexes

Voisinage et intrication dans les réseaux multiplexes 0 RMPD. Volume No. /2014 Voisinage et intrication dans les réseaux multiplexes Benjamin Renoust 1 Institut National de l Audiovisuel, Paris, France JFLI CNRS UMI 3527 & National Institute of Informatics,

Plus en détail

Modélisation aléatoire en fiabilité des logiciels

Modélisation aléatoire en fiabilité des logiciels collection Méthodes stochastiques appliquées dirigée par Nikolaos Limnios et Jacques Janssen La sûreté de fonctionnement des systèmes informatiques est aujourd hui un enjeu économique et sociétal majeur.

Plus en détail

LaFourchette.com IMC AWARD E-COMMERCE

LaFourchette.com IMC AWARD E-COMMERCE LaFourchette.com IMC AWARD E-COMMERCE Problématique & objectifs DEVENIR LE LEADER DE L INTERMÉDIATION DE RESTAURANTS EN EUROPE Mettre en relation les internautes et les restaurateurs Permettre aux premiers

Plus en détail

Technologie Netapp. Novembre 2010

Technologie Netapp. Novembre 2010 Technologie Netapp Novembre 2010 La Proposition de valeur NetApp Simplification, Performance et ROI 2010 NetApp. All rights reserved. 2 Une valeur unique sur le marché Une solution unique pour adresser

Plus en détail

DynAmiser vos investissements

DynAmiser vos investissements DynAmiser vos investissements Aequam en quelques mots Jeune entreprise indépendante et innovante Agréée AMF n GP-10000038 Incubée par le Pôle Sponsorisée par Fondatrice de Savoir-faire / Innovation 5 associés

Plus en détail

Introduction à l Analyse des Réseaux Sociaux

Introduction à l Analyse des Réseaux Sociaux Introduction à l Analyse des Réseaux Sociaux Erick Stattner Laboratoire LAMIA Université des Antilles et de la Guyane, France erick.stattner@univ-ag.fr Guadeloupe, Novembre 2012 Erick Stattner Introduction

Plus en détail

Routage dans l Internet Partie 2 (OSPF)

Routage dans l Internet Partie 2 (OSPF) Algorithme de Routage État de liaisons Link State Routing Routage dans l Internet Partie 2 () Isabelle CHRISMENT ichris@loria.fr Stratégie: envoyer à tous les nœuds (pas seulement les voisins) information

Plus en détail

Modèle de budget mensuel

Modèle de budget mensuel Modèle de budget mensuel Ce modèle de budget a été créé pour vous aider à vous fixer un budget adapté à votre situation. Que vous épargniez en vue de votre mariage ou de l arrivée d un enfant, établir

Plus en détail

Secteur de la construction au Canada

Secteur de la construction au Canada PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux développements T2/214 214 Le PIB réel a atteint un sommet de 1 69 millions de dollars canadiens en novembre

Plus en détail

Manuel BSP Agences de voyages - Maroc Procédures Locales Chapitre 14. Maroc Janvier 2010 Français. Passenger

Manuel BSP Agences de voyages - Maroc Procédures Locales Chapitre 14. Maroc Janvier 2010 Français. Passenger Manuel BSP Agences de voyages - Maroc Procédures Locales Chapitre 14 Maroc Janvier 2010 Français Passenger i CHAPITRE 14 PROCEDURES LOCALES PREAMBULE: Ce document (Chapitre 14) couvre les procédures opérationnelles

Plus en détail

Voie SIS (2A M1) Signal, Informatique 05/06/2014

Voie SIS (2A M1) Signal, Informatique 05/06/2014 Voie SIS (2A M1) Signal, Informatique et Systèmes 05/06/2014 1ère des 2 années du cycle «smart system» système capable de : recevoir des données, des requêtes percevoir son propre état et/ou son environnement

Plus en détail

Enseignements d exploration de seconde. Sciences de l Ingénieur. Création et Innovation Technologiques

Enseignements d exploration de seconde. Sciences de l Ingénieur. Création et Innovation Technologiques Enseignements d exploration de seconde Sciences de l Ingénieur Création et Innovation Technologiques SI et CIT enseignements complémentaires pour un développement durable CIT Comprendre comment évoluent

Plus en détail

Introduction à la gestion de l entreprise

Introduction à la gestion de l entreprise 1 L2S4 Introduction à la gestion de l entreprise Devoirs 2 Devoir 1 La société CEVRERO enregistre les opérations suivantes en 2010 : 1 - vente de marchandises à un client 4 000 à crédit 2 - payement note

Plus en détail

Introduction à l approche bootstrap

Introduction à l approche bootstrap Introduction à l approche bootstrap Irène Buvat U494 INSERM buvat@imedjussieufr 25 septembre 2000 Introduction à l approche bootstrap - Irène Buvat - 21/9/00-1 Plan du cours Qu est-ce que le bootstrap?

Plus en détail

TP 6 : Configuration et Administration d un routeur (2) Réseaux Locaux sans Fils Matière: RESEAUX LOCAUX

TP 6 : Configuration et Administration d un routeur (2) Réseaux Locaux sans Fils Matière: RESEAUX LOCAUX TP 6 : Configuration et Administration d un routeur (2) Réseaux Locaux sans Fils Matière: RESEAUX LOCAUX Les commandes du protocole CDP Enseignant: Ramzi BELLAZREG Router(config)# CDP run //en mode global

Plus en détail

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30 Plan du Travail Chapitre 1: Internet et le Web : Définitions et historique Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015

Plus en détail

Autonomie des systèmes

Autonomie des systèmes Autonomie des systèmes Bilan énergétique et optimisation Julien Werly, ingénieur R&D électronique Le CRT CRESITT est soutenu par Autonomie des systèmes Définition : Un module autonome en énergie et en

Plus en détail