Droit suisse des affaires 2 e édition entièrement revue et augmentée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Droit suisse des affaires 2 e édition entièrement revue et augmentée"

Transcription

1 François Chaudet Droit suisse des affaires 2 e édition entièrement revue et augmentée Avee la collaboration de Anne Cherpillod HELBING & LICHTENHAHN Bruylant L.G.D.J. Bâle Genève Munich Bruxelles Paris

2 Sommaire Avant-propos de la 3 e édition IX Introduction: Qu est-ce que le droit des affaires? Chapitre 1: Approche historique Chapitre 2: Approche systématique Titre Premier: Agents Chapitre 3: Le commerçant individuel Chapitre 4: La société simple (art CO) Chapitre 5: La société en nom collectif (art CO) Chapitre 6: La société en commandite (art CO) Chapitre 7: La société anonyme (art CO) Chapitre 8: La société à responsabilité limitée (art CO) Chapitre 9: La société coopérative (art CO) Chapitre 10: La société en commandite par actions (art CO) Chapitre 11: La succursale Chapitre 12: Fusion, scission, transformation et transfert de patrimoine Titre II: Registre du commerce et raisons de commerce Chapitre 13: Registre du commerce Chapitre 14: Raisons de commerce Titre III: Droit comptable Chapitre 15: Comptabilité commerciale Titre IV: Contrats et institutions Chapitre 16: La vente (art CO) Chapitre 17: Le bail à loyer (art g CO) Chapitre 18: Le leasing financier V

3 Sommaire Chapitre 19: Le contrat de travail (art ) Chapitre 20: Le mandat (art CO) Chapitre 21: Le contrat d entreprise (art CO) Chapitre 22: Le contrat de prêt Chapitre 23: Le contrat de compte courant Chapitre 24: L assignation et le crédit documentaire Chapitre 25: Le cautionnement (art CO) Chapitre 26: La promesse de porte-fort (art. 111 CO) et la lettre de patronage ou de confort Chapitre 27: La garantie bancaire Chapitre 28: La fiducie et le trust Titre V: La pathologie du contrat comment (ré)agir? Chapitre 29: Avertissement et introduction Chapitre 30: Les vices de la volonté Chapitre 31: Les limites à l autonomie de la volonté Chapitre 32: L impossibilité subséquente (art. 119 CO) Chapitre 33: La prescription (art CO) Chapitre 34: L inexécution en général et ses remèdes Titre VI: Papiers-valeurs, droits-valeurs et titres intermédiés Chapitre 35: Du papier-valeur traditionnel à l effet dématérialisé (art CO) Chapitre 36: Effets de change : lettre de change et billet à ordre Chapitre 37: Chèque (art CO) Titre VII: Poursuite, faillite et concordat Chapitre 38: Introduction Chapitre 39: Quelques règles de procédure Chapitre 40: Poursuite préalable (art LP) Chapitre 41: Réquisition de continuer la poursuite (art. 88 LP) Chapitre 42: Poursuite par voie de saisie (art LP) Chapitre 43: Poursuite par voie de faillite (art LP) Chapitre 44: Poursuite pour effets de change (art LP) Chapitre 45: Faillite sans poursuite préalable (art LP) VI

4 Sommaire Chapitre 46: Concordat et règlement amiable des dettes (art LP) Chapitre 47: Séquestre (art LP) Chapitre 48: Action révocatoire Chapitre 49: Droit international Titre VIII: Droit pénal des affaires Chapitre 50: Généralités Chapitre 51: Règles générales sur la répression (partie générale) Chapitre 52: Les principales infractions en droit pénal des affaires (partie spéciale) Titre IX: Droit de la concurrence Chapitre 53: Notion de droit de la concurrence Chapitre 54: Droit de la concurrence déloyale Chapitre 55: Droit des cartels Table des abréviations Table des matières Index VII

5 Avant-propos de la 3 e édition Dans l avant-propos de la deuxième édition, nous relevions les importants changements législatifs qu avaient connus les années On ne peut en dire autant pour les six ans qui ont suivi. Relevons toutefois la réception par notre droit positif des deux véhicules nouveaux d investissement que sont la Société d investissement à capital variable (SICAV) et la Société d investissement à capital fixe (SICAF), ainsi que l entrée en vigueur le 1 er janvier 2010 de la toute nouvelle loi fédérale sur les titres intermédiés (LTI) qui représente un véritable bouleversement de notre droit des papiers-valeurs. A cela s ajoute l entrée en vigueur le 1 er janvier 2007 de la Convention de La Haye du 1 er juillet 1985 relative à la loi applicable au trust et à sa reconnaissance. Pour les générations de juristes dont la culture s est nourrie aux sources du droit romano-canonique, ces deux innovations sont révolutionnaires et traduisent une réception voulue de nouveaux instruments dont l esprit et la logique s inspirent du monde anglo-saxon et font sauter un certain nombre de catégories et de principes juridiques au profit d une modernisation et d une ouverture nécessaires de notre droit positif. C est la raison pour laquelle cette troisième édition s enrichit de contributions sur ces sujets désormais incontournables. On a également choisi d améliorer le rôle de «boîte à outils» de ce manuel en y intégrant un chapitre nouveau sur la pathologie du contrat, non pour éviter le recours aux conseils d un avocat ou d un notaire, mais pour doter chaque lecteur d une sorte de navigateur lui permettant d éviter préventivement les pièges et les obstacles principaux dans la préparation et l exécution des contrats auxquels il est partie. Le premier auteur du DSA vient de prendre sa retraite de professeur à l Université de Lausanne. C était l occasion pour lui de faire appel à des forces jeunes et qualifiées en qualité de coauteurs. Il se félicite de la part considérable que M e Anne Cherpillod et M e Juan Carlos Landrove, ses deux anciens assistants, ont prise dans la réécriture de cet ouvrage et tient à leur en exprimer sa très profonde gratitude. La pérennité de cet outil pédagogique et professionnel est ainsi assurée. Les coauteurs expriment également leur grande reconnaissance à M e Denis Cherpillod, qui, comme il l avait fait dans la deuxième édition, a apporté son expérience et ses compétences dans la nouvelle rédaction du chapitre consacré au droit des cartels. Ils tiennent aussi à remercier M e Jean-Marc Schwenter, ancien Procureur général du Canton de Vaud, pour ses conseils relatifs au chapitre du droit pénal des affaires, ainsi qu à me Marie-Luce Dumas pour la confiance qu elle a renouvelée aux coauteurs au nom des éditeurs. Enfin, last but not least, ils doivent exprimer leur gratitude à leur conjoint, sans la patience et le soutien duquel cet ouvrage n aurait trouvé ni les forces ni le temps de naître. FRANÇOIS CHAUDET ANNE CHERPILLOD JUAN CARLOS LANDROVE IX

6 Table des matières Introduction Qu est-ce que le droit des affaires? Chapitre 1: Approche historique... 1 I. L Antiquité... 1 II. Le Moyen Age... 4 III. Les Temps Modernes... 5 A. En général... 5 B. En Suisse... 6 Chapitre 2: Approche systématique... 9 I. Le droit des affaires, discipline nouvelle et française... 9 II. Y a-t-il un droit suisse des affaires?... 9 III. Le cadre institutionnel de la vie des affaires A. Généralités B. Principes constitutionnels de la liberté économique et de la garantie de la propriété et leurs exceptions Titre Premier Agents Chapitre 3: Le commerçant individuel I. Définition II. Inscription au registre du commerce III. Statut juridique Chapitre 4: La société simple (art CO) I. Définition et caractéristiques II. Cas particuliers de société simple A. Société tacite B. Société de fait III. Rapports entre associés A. Entrée et sortie des associés B. Apports C. Bénéfices et pertes D. Décisions, gestion/ administration

7 1. Décisions fondamentales (art. 534 CO) ou d administration (art. 535 CO)? Décisions fondamentales (art. 534 CO) Décisions d administration ou de gestion E. Diligence requise et prohibition de concurrence F. Droit de contrôle IV. Rapports des associés avec les tiers A. Représentation directe B. Représentation indirecte C. Responsabilité V. Fin de la société simple A. Causes de dissolution B. Liquidation Chapitre 5: La société en nom collectif (art CO) I. Définition et caractéristiques II. Nature juridique III. Rapports entre associés A. Bases B. Entrée et sortie des associés C. Obligation d établir des comptes annuels D. Intérêts, honoraires, bénéfices et pertes E. Prohibition de concurrence IV. Rapports de la société en nom collectif avec les tiers A. Représentation B. Responsabilité pour les dettes Dettes personnelles de l associé Dettes sociales Faillite de la société en nom collectif et/ ou des associés Privilège des créanciers sociaux sur l actif social V. Fin de la société en nom collectif A. Causes de dissolution Causes empruntées par renvoi au droit de la société simple Causes propres à la société en nom collectif B. Liquidation Chapitre 6: La société en commandite (art CO) I. Définition et caractéristiques II. Nature juridique III. Rapports entre associés A. Remarque préliminaire et bases B. Décisions fondamentales et décisions de gestion C. Bénéfices et pertes D. Autres droits pécuniaires du commanditaire

8 IV. Rapports de la société en commandite avec les tiers A. Représentation B. Responsabilité pour les dettes Responsabilité du commandité Responsabilité du commanditaire V. Fin de la société Chapitre 7: La société anonyme (art CO) I. Evolution et sources du droit A. Evolution du droit de la société anonyme Transparence des indemnités et des participations Adaptation au nouveau droit de la société à responsabilité limitée Réforme du droit de la révision, agrément et surveillance des réviseurs Introduction d une réglementation sur les titres intermédiés Révision des règles de fonctionnement de la société anonyme et du droit comptable B. Sources du droit de la société anonyme Loi Règlements obligatoires émis par des organismes d autorégulation sur la base d une délégation légale de compétences Recommandations adoptées par des institutions privées professionnelles Statuts Contenu Forme Règlements internes aux sociétés Conventions d actionnaires C. Gouvernement d entreprise ou corporate governance Notion de gouvernement d entreprise ou corporate governance Evaluation des règles de gouvernement d entreprise II. Définition A. Responsabilité exclusive de l actif social pour les dettes sociales B. Personnalité juridique C. Capital-actions D. Actions III. Fondation de la société anonyme A. Fondation ordinaire (non qualifiée) Illusion de la simultanéité : les trois phases Première phase : la préparation Deuxième phase : l assemblée constitutive Troisième phase : l inscription au registre du commerce B. Fondation qualifiée Généralités Type de fondations qualifiées

9 2.1 Apport en nature Reprise de biens Avantages particuliers Libération par compensation Règles spéciales régissant les fondations qualifiées Mesures de vérification Mesures de publicité a) Publicité statutaire b) Publicité au registre du commerce Responsabilité des fondateurs IV. Capital, réserves, actions et autres titres A. Capital Terminologie et fonction du capital Capital-actions Montant minimum Constitution effective Fixité Capital-participation Augmentation du capital-actions Applicabilité au capital-participation Fonctions et financements d une augmentation Augmentation ordinaire Augmentation autorisée (art. 651 CO) Augmentation conditionnelle (art. 653 ss CO) Réduction du capital-actions Généralités Réduction combinée avec une augmentation simultanée égale (ou supérieure) Réduction dite déclarative (art. 735 CO) Réduction dite constitutive (art CO) B. Réserves Définition et types de réserves Réserves légales Réserve générale (art. 671 CO) Réserve pour actions propres (art. 659a al. 2 CO) Réserve de réévaluation (art. 670 CO) Réserves statutaires (art CO) Réserves extraordinaires (art. 674 al. 2 CO) Réserves latentes Définition Constitution, dissolution Catégories C. Actions Généralités Espèces d actions Action au porteur

10 2.2 Action nominative a) Généralités b) Restrictions légales et statutaires de transmissibilité i) Restrictions légales ii) Restrictions statutaires iii) Privilèges des titulaires d actions nominatives liées Catégories d actions Actions privilégiées Actions à droit de vote privilégié D. Autres titres Certificat intérimaire (art. 688 CO) Certificat d actions Bon de participation (art. 656a-656g CO) Bon de jouissance (art. 657 CO) V. Droits des actionnaires A. Généralités B. Droits sociaux Droit de négocier l action Droit de participer à l assemblée générale Droit de faire porter un objet à l ordre du jour Droit de vote Droit de contrôle Droit aux renseignements Droit à l institution d un contrôle spécial a) Qualité pour demander l institution d un contrôle spécial. 93 b) Conditions d institution d un contrôle spécial c) Procédure devant le juge d) Exécution du contrôle spécial e) Sort des frais occasionnés par le contrôle spécial Droit d attaquer en justice les décisions de l assemblée générale Décisions annulables (art. 706 et 706a CO) Décisions nulles (art. 706b CO) C. Droits patrimoniaux Droit au dividende Droit à une part de liquidation D. Droit préférentiel de souscription : droit mixte E. Protection des actionnaires de sociétés cotées Publicité événementielle Obligation de présenter une offre publique d acquisition VI. Assemblée générale A. Assemblée générale, pouvoir suprême B. Compétences de l assemblée générale C. Convocation de l assemblée générale Le formalisme et son exception : l assemblée universelle Qui convoque? Quand et pour quelle date convoquer?

11 4. Où convoquer l assemblée générale? Mode de convocation et personnes convoquées Contenu de la convocation Sanctions d un vice de la convocation Modification ou révocation de la convocation D. Composition de l assemblée générale Qui y prend part? Comment se légitime l actionnaire? Représentation de l actionnaire Quorum E. Déroulement de l assemblée générale Rôle du conseil d administration Mesures préparatoires Qui préside l assemblée générale? Scrutateurs et secrétaire Objet de l assemblée générale Procédure des débats Procédure de vote Procès-verbal F. Effets et nullité/ annulabilité des décisions de l assemblée générale G. Consultation des décisions de l assemblée générale VII. Conseil d administration A. Compétences Compétence générale Compétences intransmissibles et inaliénables Généralités Haute direction (art. 716a al. 1 ch. 1 CO) Organisation (art. 716a al. 1 ch. 2 CO) Fixation des principes de la comptabilité et du contrôle financier (art. 716a al. 1 ch. 3 CO) Nomination et révocation des personnes chargées de la gestion et de la représentation (art. 716a al. 1 ch. 4 CO) Haute surveillance (art. 716a al. 1 ch. 5) Attributions en rapport avec l assemblée générale (art. 716a ch. 6 CO) Avis au juge en cas de surendettement (art. 716a al. 1 ch. 7 CO) Exercice ou délégation des compétences B. Membres du conseil d administration Nomination Révocation et démission Rémunération C. Organisation du conseil d administration Election du président et du secrétaire, création de comités Droits des administrateurs aux renseignements

12 3. Procédure de vote Validité des décisions D. Devoirs de comportement : diligence, fidélité et égalité de traitement Généralités Devoir de diligence Devoir de fidélité Généralités Interdiction de poursuivre des intérêts au détriment de la société Interdiction de faire concurrence à la société Interdiction des affaires d initiés Interdiction de s obliger à suivre les instructions de tiers Obligation de se récuser Devoir de discrétion Devoir de fidélité et administrateurs croisés Principe de l égalité de traitement des actionnaires E. Devoirs des administrateurs en cas de perte de capital et de surendettement Perte de capital (art. 725 al. 1 CO) Surendettement (art. 725 al. 2 CO) Notion de surendettement et procédure en cas de surendettement «Raisons sérieuses d admettre que la société est surendettée» Bilan intermédiaire Devoirs du conseil d administration si la société est surendettée a) Généralités b) Assainissement privé c) Postposition d) Avis au juge et ses conséquences i) Principe : dépôt de bilan ii) Exception : ajournement de la faillite (art. 725a CO) VIII. Organe de révision A. Principe B. Etendue de l obligation de soumettre la société à un contrôle C. Nature et qualifications des réviseurs D. Indépendance E. Désignation, durée du mandat et révocation F. Publication concernant l organe de révision G. Principaux devoirs des réviseurs Devoir général de l organe de révision : la révision des comptes Généralités Contrôle ordinaire a) Vérification des comptes

13 b) Vérification des propositions concernant l emploi du bénéfice c) Vérification de l existence d un système de contrôle interne efficace d) Rapport de révision, publicité et présence à l assemblée générale e) Rapport explicatif adressé au conseil d administration Contrôle restreint Contrôles spéciaux Généralités Contrôle en cas de fondation qualifiée (art. 635a CO) Contrôle lors d une augmentation de capital (art. 652f CO et 653f CO) a) Contrôle lors d une augmentation ordinaire ou autorisée de capital b) Contrôle lors d une augmentation conditionnelle de capital Contrôle lors d une réduction de capital (art. 732 al. 2 CO) Contrôle lors d une réévaluation (art. 670 al. 2 CO) Contrôle du bilan intermédiaire en cas de risque de surendettement (art. 725 al. 2 CO) Contrôle de la liquidation (art. 745 al. 3 CO) Autres devoirs mis à la charge de l organe de révision Devoirs extraordinaires d intervention des réviseurs Avis en cas de violation de la loi, des statuts ou du règlement d organisation (art. 728c CO) Avis au juge en cas de surendettement manifeste Convocation de l assemblée générale à la place du conseil d administration défaillant (art. 699 al. 1 CO) IX. Représentation de la société X. Fin de la société A. Dissolution B. Liquidation C. Dissolution sans liquidation XI. Responsabilité des organes de la société anonyme A. Responsabilité civile des organes Responsabilité civile des administrateurs «Administrateurs» au sens de l art. 754 al. 1 CO a) Généralités b) Administrateurs formels c) Organes de fait d) Problème des administrateurs délégués par une personne morale actionnaire Qualité pour agir a) Société i) Généralités

14 ii) Décision d ouvrir action iii) Représentation de la société b) Actionnaires, participants et créanciers i) Dommage direct et dommage indirect ii) Action sociale oblique iii) Action individuelle Conditions de la responsabilité a) Dommage b) Causalité c) Violation d un devoir d) Faute Moyens de défense de l administrateur a) Décharge i) Notion de décharge ii) Effets de la décharge sur la responsabilité b) Consentement du lésé i) Action sociale ii) Action individuelle des créanciers ou actionnaires c) Compensation avec les créances de l administrateur contre la société d) Exceptions personnelles contre les actionnaires ou créanciers demandeurs Délégation de la gestion a) Généralités b) Conditions de la délégation i) Conditions formelles de la délégation ii) Conditions matérielles de la délégation c) Effets de la délégation licite Responsables multiples : solidarité, recours et répartition des frais a) Solidarité des responsables par rapport au lésé b) Recours (ou action récursoire) i) Principe du recours ii) Conditions du recours iii) Illustration par un exemple chiffré c) Frais et dépens des parties Prescription de l action en responsabilité For de l action en responsabilité Responsabilité civile des réviseurs B. Responsabilités de droit public des organes (aperçu) Responsabilité pénale Responsabilité en matière d assurance Responsabilité selon la loi fédérale sur l assurance-vieillesse et survivants (LAVS) a) Généralités b) Conditions de la responsabilité

15 c) Etendue de la réparation d) Prescription Autres responsabilités en matière d assurances sociales Responsabilité en matière fiscale Responsabilité selon la loi fédérale sur l impôt fédéral direct (LIFD) Responsabilité selon d autres lois fiscales fédérales Responsabilité selon le droit cantonal Chapitre 8: La société à responsabilité limitée (art CO) I. Introduction II. Généralités et caractéristiques III. Constitution A. Fondation B. Associés, parts sociales, bons de jouissance et de participation Associés Parts sociales Acquisition de la qualité d associé Perte de la qualité d associé Bons de jouissance et bons de participation IV. Augmentation et réduction de capital V. Obligations et droits des associés A. Obligations et droits patrimoniaux Obligation de libérer entièrement la ou les parts sociales Obligation d effectuer des versements supplémentaires Obligation de fournir des prestations accessoires Droit de participation au bénéfice net et au produit de liquidation Droit au paiement d intérêts Droit de souscription préférentiel B. Obligations et droits sociaux Devoir de fidélité et prohibition de concurrence Droit de vote Droit de veto Droit et obligation de gérer et de représenter la société Droit de contrôle VI. Etablissement et publicité des comptes VII. Organisation de la société A. Généralités B. Assemblée des associés Compétences Types d assemblée et convocation Majorités requises Contestation des décisions de l assemblée des associés

16 C. Gérants Compétences Nature juridique des gérants Désignation et révocation des personnes chargées de la gestion Devoirs de diligence et de fidélité Rémunération Procédure de vote et contestation des décisions D. Organe de révision VIII. Représentation de la société IX. Dissolution et liquidation X. Responsabilité des associés et des organes Responsabilité des associés Responsabilité des organes Chapitre 9: La société coopérative (art CO) I. Introduction II. Définition et caractéristiques A. Organisation coopérative B. Nombre variable des membres C. But D. Capital social et parts sociales E. Personnalité juridique et responsabilité pour les dettes sociales III. Constitution de la société coopérative A. Nombre d associés B. Statuts Généralités Clauses nécessaires Clauses facultatives Modification des statuts C. Assemblée constitutive Discussion et adoption des statuts Discussion de l exposé des fondateurs Désignation des organes statutaires D. Inscription au registre du commerce IV. Sociétariat A. Remarques préliminaires B. Acquisition du sociétariat C. Perte du sociétariat Démission ou sortie volontaire Exclusion Décès de l associé Perte de la fonction, de l appartenance à un parti, de la qualité ou de l emploi auquel le sociétariat est attaché

17 D. Droits et obligations des associés Principe d égalité entre associés Droits sociaux Droits patrimoniaux Obligation sociale Obligations patrimoniales V. Organisation de la société coopérative A. Assemblée générale Attributions Convocation Procédure de vote Droit de vote Représentation Majorité Nullité et annulation des décisions de l assemblée générale B. Administration Compétences Membres de l administration Organisation C. Organe de révision VI. Responsabilité Responsabilité des associés Responsabilité des organes Généralités Action sociale et action sociale oblique Action individuelle des coopérateurs et créanciers Limitation de la responsabilité des administrateurs Prescription Exception : sociétés de crédit et d assurance VII. Fin de la société A. Dissolution B. Liquidation C. Dissolution sans liquidation VIII. Sociétés coopératives particulières : les fédérations Chapitre 10: La société en commandite par actions (art CO) Chapitre 11: La succursale

18 Titre Premier Agents Chapitre 12: Fusion, scission, transformation et transfert de patrimoine I. Introduction II. Terminologie et sujets visés par la loi sur la fusion III. Fusion A. Généralités et fusions autorisées B. Procédure ordinaire de fusion Généralités et champ d application Continuité du sociétariat Parts sociales, droits de sociétariat ou dédommagement a) Principe : acquisition de parts sociales ou de droits de sociétariat b) Exception : dédommagement Droits spéciaux, bons de participation et bons de jouissance Examen des parts sociales et des droits de sociétariat par le juge Bilan intermédiaire Contrat de fusion Rapport de fusion Rapport de révision Droit de consultation des associés Décision de fusion, d augmentation de capital et de constitution du sujet reprenant Décision de fusion Décision éventuelle d augmentation de capital Décision éventuelle de constitution d une nouvelle société Inscription au registre du commerce et effets juridiques Protection des créanciers et des travailleurs Protection des créanciers Protection des travailleurs C. Procédures simplifiées Généralités Fusion intra-groupe Sociétés liées Allégements proposés Fusion de petites et moyennes entreprises D. Procédure aggravée en cas de société en difficultés financières ou en liquidation E. Procédure en cas de fusion transfrontalière Société suisse reprenant une société étrangère ou s unissant à une société étrangère pour fonder une société suisse

19 2. Société suisse reprise par une société étrangère ou unie à une société étrangère pour fonder une société étrangère Prescriptions communes Contrat de fusion Radiation du registre du commerce IV. Scission A. Généralités et scissions autorisées B. Procédure ordinaire de scission Continuité du sociétariat Bilan intermédiaire Contrat ou projet de scission Rapport de scission Rapport de révision Droit de consultation des associés Décision de scission et décisions liées Décision de scission Décisions liées Inscription au registre du commerce et effets juridiques Protection des créanciers et des travailleurs Protection des créanciers Protection des travailleurs C. Procédure simplifiée en cas de scission de petites et moyennes entreprises D. Procédure en cas de scission transfrontalière V. Transformation A. Généralités B. Procédure ordinaire de transformation Continuité du sociétariat Préparation de la société Documents nécessaires à la transformation Projet de transformation Rapport de transformation Rapport de révision Droit de consultation des associés Décision de transformation Inscription au registre du commerce et effets juridiques Protection des créanciers et des travailleurs C. Procédure simplifiée Transformation d une petite ou moyenne entreprise Transformation d une société en nom collectif en société en commandite et vice et versa VI. Transfert de patrimoine A. Définition et distinctions B. Portée et intérêt du transfert de patrimoine visé par la LFus C. Sujets autorisés à procéder à un transfert de patrimoine visé par la LFus

20 D. Procédure de transfert de patrimoine Préparation du sujet Contrat de transfert Autres conditions de transfert Décision de transfert Inscription au registre du commerce et effets juridiques Information des associés du sujet transférant Protection des créanciers et des travailleurs Protection des créanciers Protection des travailleurs Transfert de patrimoine transfrontalier VII. Responsabilité Titre II Registre du commerce et raisons de commerce Chapitre 13: Registre du commerce I. Introduction II. Raison d être A. Premier but : informer le public B. Deuxième but : dire (indirectement) qui est commerçant III. Bases légales IV. Organisation V. Inscriptions obligatoires et facultatives A. Principe B. Obligation de s inscrire Premier critère : en vertu de la forme juridique de l entreprise Deuxième critère : en vertu d une règle spéciale C. Droit de s inscrire D. Problème des professions libérales E. Violation de l obligation de requérir une inscription VI. Inscription d office VII. Effets de l inscription A. Effet de «publicité positive» (art. 933 al. 1 CO) B. Effet de «publicité négative» (art. 933 al. 2 CO) C. Effet de notoriété publique D. Effet en principe déclaratif, parfois constitutif E. Poursuite par voie de faillite F. Obligation de tenir une comptabilité G. Protection de la raison de commerce H. Date des effets de l inscription Date des effets sur le plan interne Date des effets sur le plan externe

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014

Votre Entreprise en Suisse. Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Votre Entreprise en Suisse Philipp Troesch Avocat Schaer Partners Bâle, le 26 septembre 2014 Thèmes abordés 1. Présentation 2. Premiers pas, le début d un projet 3. Fonder une société en Suisse 4. Gérer

Plus en détail

Créer son entreprise quelle forme juridique choisir?

Créer son entreprise quelle forme juridique choisir? Créer son entreprise quelle forme juridique choisir? Muriel Sella Bassoli, titulaire du brevet d avocat, LLM Senior Manager, Département juridique et fiscal Blaise Praz, titulaire du brevet d avocat Consultant,

Plus en détail

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7

SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1. STATUT JURIDIQUE ET RESPONSABILITÉ DU SYNDIC 3 SECTION 1. Statut juridique du syndic 5 1. Organe ou mandataire 5 2. Statut professionnel du syndic 7 SECTION 2. Responsabilité

Plus en détail

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd

STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd STATUTS DE MODEL SA MODEL AG - MODEL Ltd Titre premier : Dénomination - Siège - But - Durée Article premier Il est formé, sous la raison sociale «MODEL SA», une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Page. Avant-propos... TITRE I PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L INSOLVABILITÉ... 1

TABLE DES MATIÈRES. Page. Avant-propos... TITRE I PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L INSOLVABILITÉ... 1 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Préface... iii v TITRE I PRÉSENTATION GÉNÉRALE DU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L INSOLVABILITÉ... 1 Chapitre 1 L histoire législative anglaise... 3 Chapitre 2 L histoire

Plus en détail

Statuts de Schindler Holding SA

Statuts de Schindler Holding SA Edition mai 2014 Table des matières I Fondements Article 1 3 Page 4 II III IV V VI Capital-actions et capital-participation Article 4 11 Page 4 Actes de disposition relatifs aux actions et aux bons de

Plus en détail

I. Raison sociale But Durée Siège

I. Raison sociale But Durée Siège VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA Statuts I. Raison sociale But Durée Siège Art. 1 Art. 2 Art. 3 VAUDOISE ASSURANCES HOLDING SA VAUDOISE VERSICHERUNGEN HOLDING AG VAUDOISE ASSICURAZIONI HOLDING SA VAUDOISE

Plus en détail

Responsabilité civile des administrateurs et des réviseurs d une société anonyme : questions choisies

Responsabilité civile des administrateurs et des réviseurs d une société anonyme : questions choisies Responsabilité civile des administrateurs et des réviseurs d une société anonyme : questions choisies A. Introduction Les organes d une société anonyme de droit suisse sont le plus souvent recherchés en

Plus en détail

Statuts de Swiss Life Holding SA

Statuts de Swiss Life Holding SA Statuts de Swiss Life Holding SA (Traduction du texte original en allemand) I. Raison sociale, but et siège 1. Raison sociale, forme juridique 2. But Une société anonyme au sens des articles 620 et suivants

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 INTRODUCTION... 9. Section 1 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 5 RÉFÉRENCES ABRÉGÉES À DES PUBLICATIONS FRÉQUEMMENT CITÉES... 7 Section 1 INTRODUCTION... 9 RISQUES ET ASSURANCE... 9 Section 2 HISTORIQUE... 11 Section 3 TECHNIQUE

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières

Chroniques notariales vol. 56. Table des matières Chroniques notariales vol. 56 Table des matières Chapitre I. Généralités..................................... 222 Section 1. Formalité de l enregistrement........................ 222 1. Obligation d enregistrement

Plus en détail

Statuts d UBS SA 22 février 2011

Statuts d UBS SA 22 février 2011 Statuts d UBS SA février 0 Le présent texte est une traduction de l original allemand («Statuten»). Seul le texte en langue allemande fait foi. Sommaire Chapitre er Raison sociale, siège, but et durée

Plus en détail

STATUTS. Groupe Minoteries SA. TITRE I RAISON SOCIALE, SIEGE, BUT et DUREE. Groupe Minoteries SA

STATUTS. Groupe Minoteries SA. TITRE I RAISON SOCIALE, SIEGE, BUT et DUREE. Groupe Minoteries SA STATUTS De Groupe Minoteries SA TITRE I RAISON SOCIALE, SIEGE, BUT et DUREE Article 1 Raison sociale Il existe, sous la raison sociale : Groupe Minoteries SA une société anonyme qui est régie par les présents

Plus en détail

Guichet entreprises Petit déjeuner des start-up

Guichet entreprises Petit déjeuner des start-up Guichet entreprises Petit déjeuner des start-up Du rôle et de la responsabilité du Conseil d Administration de la S.A. Lausanne, le 17 janvier 2003 1 Département de l économie, Service de l Economie et

Plus en détail

Les sûretés. Table des matières

Les sûretés. Table des matières Table des matières Les sûretés Chapitre 1. Législation...................................... 18 Section 1. Les notifications fiscales et sociales..................... 18 Section 2. L insaisissabilité de

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE

TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction au droit des contrats... 1 I. La notion d obligation... 1 A. Les caractères de l obligation... 1 B. Les sources des obligations... 2 C. La typologie des obligations...

Plus en détail

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9

Table des matières TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 Table des matières 1 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 9 1- L historique... 9 2- Les lois fédérales... 9 A- La Loi sur la faillite et l insolvabilité... 10 B- La Loi sur les arrangements avec les créanciers...

Plus en détail

But, champ d application et définitions. soustraits à la mainmise des autres créanciers du dépositaire.

But, champ d application et définitions. soustraits à la mainmise des autres créanciers du dépositaire. Loi fédérale sur les titres intermédiés (LTI) 957.1 du 3 octobre 2008 (Etat le 1 er juillet 2015) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 98, al. 1, et 122, al. 1, de la Constitution

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1 Présentation 3 PARTIE 1 Les professionnels de l immobilier Chapitre 1 Les métiers de l immobilier 21 1 Les principaux métiers de l immobilier 21 Le promoteur immobilier 21 L agent immobilier 21 Le négociateur

Plus en détail

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss.

Économie, connaiss.de base Réponse 1. Économie, connaiss.de base Question 1 Affaires bancaires. Économie, connaiss. Économie, connaiss.de base Question 1 Économie, connaiss.de base Réponse 1 Quels sont les six types de banques les plus importants? les grandes banques les banques cantonales les banques régionales/caisses

Plus en détail

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS)

COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification. BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL ET SOCIÉTÉS Plan de classification BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES (Voir aussi EFFETS DE COMMERCE, RESPONSABILITÉ et SÛRETÉS) COMMERCIAL (DROIT) (Voir aussi BANQUES ET INSTITUTIONS FINANCIÈRES,

Plus en détail

IFPI SUISSE. Statuts. Groupe national suisse de l IFPI, International Federation of the Phonographic Industry

IFPI SUISSE. Statuts. Groupe national suisse de l IFPI, International Federation of the Phonographic Industry IFPI SUISSE Statuts Groupe national suisse de l IFPI, International Federation of the Phonographic Industry Version du 8..04 Table des matières I. Dispositions générales... Art. Dénomination et siège...

Plus en détail

Plan du cours de Droit des Affaires

Plan du cours de Droit des Affaires Bibliothèque numérique ASSAS.NET www.assas.net Plan du cours de Droit des Affaires Licence 2 Droit Monsieur le Professeur BUREAU www.assas.net Remerciements ASSAS.NET souhaite remercier, très sincèrement,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES

TABLE DES MATIÈRES Volume I TABLES LOI SUR LA FAILLITE ET L INSOLVABILITÉ (PARTIES I À V) NOTIONS GÉNÉRALES Volume I Introduction................................................................... iii Remerciements................................................................ v TABLES Table de la jurisprudence........................................................

Plus en détail

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15

A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus du champ d application de la loi... 15 Table des matières Sommaire... 7 Introduction... 11 I ère Partie Le bail à usage d habitation... 13 Titre I. Champ d application... 14 A. Les contrats visés par la loi de 2006... 14 B. Les contrats exclus

Plus en détail

du 23 mars 2001 (Etat le 10 décembre 2002)

du 23 mars 2001 (Etat le 10 décembre 2002) Loi fédérale sur le crédit à la consommation (LCC) 221.214.1 du 23 mars 2001 (Etat le 10 décembre 2002) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 97 et 122 de la Constitution 1, vu le

Plus en détail

L existence de la société commerciale

L existence de la société commerciale TABLE DES MATIÈRES Liste des principales abréviations 5 Introduction 9 Section I Classification des sociétés commerciales 11 1. Grandes catégories 11 A) Sociétés commerciales par la forme ou par l objet

Plus en détail

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1

Droit Commercial. Notes personnelles. La Responsabilité. Responsabilité civile. La Responsabilité. Page : 1 Responsabilité civile Art 1382 du Code Civil : «Tout fait quelconque de l homme, qui cause à autrui un dommage, oblige celui par la faute duquel il est arrivé, à le réparer». La responsabilité civile entraîne

Plus en détail

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art.

CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678. du 20-7-1972, art. CONTRAT DE MANDAT DE GESTION IMMOBILIERE - :- :- :- :- (Loi 70-09 du 2-1-1970, art. 6 et 7 Décret 72-678 du 20-7-1972, art. 64, 66 et 67) Numéro du registre : Numéro de l immeuble : OBJET du MANDAT : Des

Plus en détail

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15

Avant-propos... 5. Titre préliminaire De la publication, des effets et de l application des lois en général... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos...................................................................................... 5 I. CODES Code civil (extraits)...............................................................................

Plus en détail

CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE. (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats :

CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE. (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats : 1 CONTRAT DE GESTION IMMOBILIERE (Loi n 70-09 du 02 Janvier 1970, décret n 72-678 du 20 juillet 1972) N du registre des mandats : ENTRE LES SOUSSIGNES ET Usufruitiers des droits immobiliers ci-après énoncés,

Plus en détail

BAREME INDICATIF DES HONORAIRES

BAREME INDICATIF DES HONORAIRES BAREME INDICATIF DES HONORAIRES Tarifs applicables à compter du 01/01/2014 Maitre MAIRET Christophe Avocat 1 Sommaire Notice du barème p.03 Consultations et postulations p.04 Droit Civil p.05 Droit du

Plus en détail

Le droit des faillites dans cinq États à haut niveau d efficience

Le droit des faillites dans cinq États à haut niveau d efficience Le droit des faillites dans cinq États à haut niveau d efficience Le Secrétariat d État à l économie (Seco) et l Office fédéral de la justice (OFJ) ont confié à Ernst&Young un mandat consistant à établir

Plus en détail

Mesures d assainissement Petit déjeuner des start-up à la FER Genève

Mesures d assainissement Petit déjeuner des start-up à la FER Genève 30 septembre 2011 Mesures d assainissement Petit déjeuner des start-up à la FER Genève Olivier Dunant, avocat Plan Mesures d assainissement 1. Perte de capital et surendettement (art. 725 CO) 2. Mesures

Plus en détail

Loi fédérale contre la concurrence déloyale (LCD) du 19 décembre 1986

Loi fédérale contre la concurrence déloyale (LCD) du 19 décembre 1986 Loi fédérale contre la concurrence déloyale (LCD) du 19 décembre 1986 (État le 10 décembre 2002) 241 TABLE DES MATIÈRES Articles Chapitre premier : But... 1 er Chapitre 2 : Section 1 : Section 2 : Section

Plus en détail

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne

Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 STATUTS RÈGLEMENTS. M E RMutuelle Retraite Européenne Mutuelle Retraite Européenne N SIREN 477 908 305 2015 STATUTS RÈGLEMENTS M E RMutuelle Retraite Européenne Statuts MRE applicables à compter du 01/01/2015 Titre I ER - Formation, Objet et composition

Plus en détail

Nouveau droit des SA et des Sàrl: Quels changements pour les entreprises?

Nouveau droit des SA et des Sàrl: Quels changements pour les entreprises? Nouveau droit des SA et des Sàrl: Quels changements pour les entreprises? PETIT DEJEUNER DES PME & START-UP 23 novembre 2007 Panorama des nouveautés en droit des sociétés (1) 1. Transparence des indemnités

Plus en détail

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC

www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC www.allianz.ch Association suisse des cadres ASC Protection juridique privée, circulation et immobilière Protection juridique privée, circulation et immobilière pour les membres de l ASC e) Litiges avec

Plus en détail

Loi fédérale sur les banques et les caisses d épargne

Loi fédérale sur les banques et les caisses d épargne Loi fédérale sur les banques et les caisses d épargne (Loi sur les banques, LB) Modification du 3 octobre 2003 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 20 novembre

Plus en détail

Philippe Kenel Anne-Catherine Lyon Patrick Spinedi. le droit. par les. cas. les contrats

Philippe Kenel Anne-Catherine Lyon Patrick Spinedi. le droit. par les. cas. les contrats Philippe Kenel Anne-Catherine Lyon Patrick Spinedi le droit par les cas les contrats Sommaire PARTIE GÉNÉRALE Vous souhaitez conclure un contrat Les parties au contrat............................................

Plus en détail

TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11. CHAPITRE 4. CAPACITÉ... 25 Section 1. Capacité du mandant... 25 Section 2. Capacité du mandataire...

TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11. CHAPITRE 4. CAPACITÉ... 25 Section 1. Capacité du mandant... 25 Section 2. Capacité du mandataire... Table des matières (avec renvoi aux pages) Liste des abréviations... 5 Sommaire... 7 TITRE 1 Mandat CHAPITRE 1. DÉFINITION... 11 CHAPITRE 2. CARACTÈRES TECHNIQUES DU MANDAT... 13 Section 1. Contrat consensuel...

Plus en détail

STATUTS de BOBST GROUP SA BOBST GROUP AG BOBST GROUP Ltd. société anonyme à Mex (Vaud) I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES

STATUTS de BOBST GROUP SA BOBST GROUP AG BOBST GROUP Ltd. société anonyme à Mex (Vaud) I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES STATUTS de BOBST GROUP SA BOBST GROUP AG BOBST GROUP Ltd société anonyme à Mex (Vaud) I. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Raison sociale et siège But Article 1 Sous la dénomination de BOBST GROUP SA (BOBST GROUP

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179

TABLE ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. Section 2 Exonération 144. Chapitre 2 Applications 179 TABLE ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages Introduction générale 7 LIVRE 1 Droit européen de la concurrence Introduction 19 Partie 1 Ententes et abus de position dominante Titre 1 Domaine

Plus en détail

concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE)

concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE) DSJ/Avant-projet du 5..0 Loi du concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la modification du 9 décembre 008 du code civil suisse (Protection de

Plus en détail

Banques de données de Jurisprudence de Copropriété-eJuris.be

Banques de données de Jurisprudence de Copropriété-eJuris.be Plan des banques de données Chaque ligne n est pas réductible à une décision mais à un mot clé Chaque mots clé présente des décisions très diverses et parfois contradictoires Cinquante nouvelles décisions

Plus en détail

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité

MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité MANDAT DE GESTION CEGEREM Sérénité Mandat n ENTRE LES SOUSSIGNES : 1 ) La Société D'UNE PART, Ci-après dénommée «le Mandant» ET : 2 ) La Société CEGEREM, société par actions simplifiée au capital de 100

Plus en détail

Barème indicatif des honoraires

Barème indicatif des honoraires Barème indicatif des honoraires Tarifs applicables à compter du 01/01/2010 MARC TELLO-SOLER Avocat 160 Gde Rue St. Michel 31400 Toulouse www.mts-avocat.net tello-soler@mts-avocat.net Sommaire Notice du

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

Loi fédérale sur la garantie des dépôts bancaires

Loi fédérale sur la garantie des dépôts bancaires Loi fédérale sur la garantie des dépôts bancaires (Loi sur la garantie des dépôts bancaires, LGDB) du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 98 de la Constitution fédérale, vu le message

Plus en détail

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER

LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER 1 LA PROFESSION D AGENT IMMOBILIER La profession d agent immobilier est réglementée par : la loi modifiée n 70-9 du 2 janvier 1970 modifiée par l ordonnance n 2004-634 du 1 er juillet 2004 réglementant

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 21 décembre 2007 1 arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 21 décembre 2007 1 arrête: (Droit de la société anonyme et droit comptable; adaptation des droits de la société en nom collectif, de la société en commandite, de la société à responsabilité limitée, de la société coopérative, du

Plus en détail

Loi fédérale sur les titres intermédiés

Loi fédérale sur les titres intermédiés Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur les titres intermédiés (LTI) du 3 octobre 2008 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 98, al. 1, et 122, al.

Plus en détail

FICHE 13 : Le contrat

FICHE 13 : Le contrat FICHE 13 : Le contrat Le contrat, ou convention, est l accord de volonté intervenu entre deux ou plusieurs personnes en vue de créer, modifier, transmettre ou éteindre un droit subjectif. En pratique,

Plus en détail

LE BAIL COMMERCIAL LOUER UN LIEU APPROPRIÉ POUR VOTRE SITE DE PRODUCTION OU DE COMMERCIALISATION

LE BAIL COMMERCIAL LOUER UN LIEU APPROPRIÉ POUR VOTRE SITE DE PRODUCTION OU DE COMMERCIALISATION LE BAIL COMMERCIAL LOUER UN LIEU APPROPRIÉ POUR VOTRE SITE DE PRODUCTION OU DE COMMERCIALISATION Octobre 2010 Les Guides pratiques OHADA pour les entreprises résultent d une collaboration entre le Secrétatriat

Plus en détail

2006-04 LA REFORME DU REGIME DES SÛRETES

2006-04 LA REFORME DU REGIME DES SÛRETES 2006-04 LA REFORME DU REGIME DES SÛRETES La loi du 26 juillet 2005 pour la confiance et la modernisation de l économie a habilité le gouvernement à réformer le régime des sûretés et les procédures d exécution

Plus en détail

LA VIE DE L ENTREPRISE, ASPECTS JURIDIQUES

LA VIE DE L ENTREPRISE, ASPECTS JURIDIQUES LA VIE DE L ENTREPRISE, ASPECTS JURIDIQUES SOMMAIRE I. Le contrat de travail II. Le bail à loyer III. Le contrat de prestation de services IV. Le recouvrement de créances V. La protection du contenu d

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances, LSA) du 17 décembre 2004 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 82, al. 1, 98,

Plus en détail

PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE

PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE PREFECTURE DE LA SARTHE FICHE DE PROCEDURE Mai 2013 TEXTES : Loi n 70-9 du 2 janvier 1970 Décret n 72-678 du 20 juillet 1972 Agent immobilier : conditions d'exercice de l'activité L'agent immobilier est

Plus en détail

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités

Continuité d activité. Enjeux juridiques et responsabilités Continuité d activité Enjeux juridiques et responsabilités Introduction Pourquoi le droit? - Contrainte - Outil de gestion Droit et management de la continuité d activité : 3 niveaux d intervention Dans

Plus en détail

DAS Canada Legal Protection Insurance Company Limited. («DAS Canada») CONVENTION DE COURTAGE

DAS Canada Legal Protection Insurance Company Limited. («DAS Canada») CONVENTION DE COURTAGE DAS Canada Legal Protection Insurance Company Limited («DAS Canada») CONVENTION DE COURTAGE En soumettant les informations relatives à vos activités de courtage sur le formulaire d enregistrement en ligne

Plus en détail

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION

LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION LE DOCUMENT UNIQUE DE DELEGATION 1 Document Unique de Délégation Un document qui permet de définir les responsabilités : civiles - pénales Des dirigeants pleinement conscients de leur périmètre de responsabilité,

Plus en détail

(OSAss 1 ) I. Assurance contre les dommages. du 10 mai 1910 (Etat le 1 er janvier 1997)

(OSAss 1 ) I. Assurance contre les dommages. du 10 mai 1910 (Etat le 1 er janvier 1997) Ordonnance concernant la saisie, le séquestre et la réalisation des droits découlant d assurances d après la loi fédérale du 2 avril 1908 sur le contrat d assurance (OSAss 1 ) du 10 mai 1910 (Etat le 1

Plus en détail

DE AGCV suissetec Association Genevoise des entreprises de Chauffage et de Ventilation

DE AGCV suissetec Association Genevoise des entreprises de Chauffage et de Ventilation DE AGCV suissetec Association Genevoise des entreprises de Chauffage et de Ventilation 2013 STATUTS DE AGCV suissetec ASSOCIATION GENEVOISE DES ENTREPRISES DE CHAUFFAGE ET DE VENTILATION CHAPITRE I : RAISON

Plus en détail

7 ème partie du rapport

7 ème partie du rapport 3 6 ème partie du rapport SOMMAIRE DU TOME II Avertissement : De très nombreuses modifications purement formelles ont été apportées au texte adopté par le Sénat, sans avoir fait l objet d amendements en

Plus en détail

Comores. Entreprises de crédit différé

Comores. Entreprises de crédit différé Entreprises de crédit différé Loi n 52-332 du 24 mars 1952 [NB - Loi n 52-332 du 24 mars 1952 relative aux entreprises de crédit différé] Art.1.- Sont considérées comme entreprises de crédit différé, toutes

Plus en détail

Yves Delessert Etre bénévole et responsable

Yves Delessert Etre bénévole et responsable Yves Delessert Etre bénévole et responsable La responsabilité des membres de comité des IPE associatives du fait des activités déployées conformément aux buts de l association FIPEGS 9 juin 2015 Principales

Plus en détail

Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE)

Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE) Conditions pour la location de matériel de chantier (Les présentes conditions ont été élaborées par des délégations de VSBM et SBI/SSE) 1. Généralités Les conditions énoncées ci-après sont valables pour

Plus en détail

Article 6 Article 7 Article 8

Article 6 Article 7 Article 8 Loi n 98-4 du 2 février 1998, relative aux sociétés de recouvrement des créances telle que modifiée par les textes subséquents et notamment la loi n 2003-42 du 9 juin 2003. Article premier- La présente

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

2. La croissance de l entreprise

2. La croissance de l entreprise 2. La croissance de l entreprise HEC Lausanne Vincent Dousse 2007 1 2.1. Les succursales Définition: Etablissement commercial qui, sous la dépendance d une entreprise dont elle fait juridiquement partie(établissement

Plus en détail

Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur la faillite de banques et de négociants en valeurs mobilières

Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur la faillite de banques et de négociants en valeurs mobilières Ordonnance de la Commission fédérale des banques sur la faillite de banques et de négociants en valeurs mobilières (Ordonnance sur la faillite bancaire, OFB) du 30 juin 2005 La Commission fédérale des

Plus en détail

Titre trentième: Du registre du commerce

Titre trentième: Du registre du commerce Titre trentième: Du registre du commerce A. But et organisation I. En général Art. 927 1 Chaque canton doit posséder un registre du commerce. 2 Les cantons sont libres d instituer des registres par district.

Plus en détail

Loi Neiertz. Loi Scrivener Chapitre I Article 1 (abrogé au 27 juillet 1993) Abrogé par Loi n 93-949 du 26 juillet 1993 art. 4 (V) JORF 27 juillet 1993

Loi Neiertz. Loi Scrivener Chapitre I Article 1 (abrogé au 27 juillet 1993) Abrogé par Loi n 93-949 du 26 juillet 1993 art. 4 (V) JORF 27 juillet 1993 Loi Neiertz La loi Neiertz a été instaurée pour définir les conditions inhérentes à la situation de surendettement d un foyer, c est-à-dire l incapacité à faire face à l ensemble des dettes non professionnelles

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES 581. Chapitre I. La cause des femmes 9. Chapitre II. De la Cause au Sujet des femmes : le volcan et le fond 19

TABLE DES MATIÈRES 581. Chapitre I. La cause des femmes 9. Chapitre II. De la Cause au Sujet des femmes : le volcan et le fond 19 TABLE DES MATIÈRES 581 Table des matières Sommaire 5 Avant-propos 7 Chapitre I. La cause des femmes 9 Chapitre II. De la Cause au Sujet des femmes : le volcan et le fond 19 Section I. Eyjafjallajökull!!

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances, LSA) 961.01 du 17 décembre 2004 (Etat le 1 er janvier 2013) L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE

ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS. Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE ASCOMADE Association des Collectivités pour la Maîtrise des Déchets et de l Environnement LES STATUTS Les soussignés Article 1 - CONSTITUTION ET TITRE Membres ayant adhéré aux présents statuts de l association

Plus en détail

Logos: Administration fédérale / EPF Zurich / EPF Lausanne / CFF SA

Logos: Administration fédérale / EPF Zurich / EPF Lausanne / CFF SA Logos: Administration fédérale / EPF Zurich / EPF Lausanne / CFF SA Conditions générales pour l achat et la maintenance de matériel informatique (Remarque : Seule la version allemande de ces CG fait foi

Plus en détail

Algérie. Code des sociétés (livre 5 du code de commerce)

Algérie. Code des sociétés (livre 5 du code de commerce) Code des sociétés (livre 5 du code de commerce) Ordonnance du 26 septembre 1975 [NB - Cette version est à jour des textes suivants : le Décret législatif n 93-08 du 25 avril 1993 ; l Ordonnance n 96-27

Plus en détail

Credit Suisse Group AG Statuts

Credit Suisse Group AG Statuts Credit Suisse Group AG Statuts 19 mai 2015 Version le 19 mai 2015 I. Raison sociale, siège, durée et but de la société Art. 1 Art. 2 Raison sociale, siège et durée Sous la raison sociale Credit Suisse

Plus en détail

(Loi sur la surveillance des assurances, LSA) Objet, but et champ d application

(Loi sur la surveillance des assurances, LSA) Objet, but et champ d application Nicht löschen bitte " "!! Generated by SR-Vorl.ASVorlDot, Mittwoch, 13. März 2002, 08:42:12, mlbk / KAV Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances,

Plus en détail

Introduction 5. larcier 347

Introduction 5. larcier 347 TABLE DES MATIÈRES Introduction 5 Chapitre I L accès à la profession : l autorisation d établissement 7 Section 1. Le champ d application de la loi d établissement 8 A. Les personnes nécessitant une autorisation

Plus en détail

Conditions générales pour l assurance crédit Basic Finance

Conditions générales pour l assurance crédit Basic Finance Conditions générales pour l assurance crédit Basic Finance (CGA) Version 2011 Table des matières Art. Page Art. 1 Objet de l assurance 2 Art. 2 Conditions et étendue de la couverture d assurance 2 Art.

Plus en détail

TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF

TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF TITRE V : ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF Chapitre I : Les Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières Section I : Dispositions générales Article 264 : Les dispositions du présent chapitre

Plus en détail

Vu la Constitution, notamment son article 26,

Vu la Constitution, notamment son article 26, Loi n 6-79 organisant les rapports contractuels entre les bailleurs et les locataires des locaux d'habitation ou à usage professionnel promulguée par le Dahir n 1-80-315 (17 safar 1401) (B.O. 21 janvier

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Quatrième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2006 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002, 2006 ISBN

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 17 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 65 TITRE III- LA FAILLITE... 109

TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS... 17 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE... 65 TITRE III- LA FAILLITE... 109 TABLE DES MATIÈRES TITRE I- LES ÉTATS FINANCIERS...................................... 17 TITRE II- LA FISCALITÉ CORPORATIVE.................................. 65 TITRE III- LA FAILLITE............................................

Plus en détail

Code civil local art. 21 à 79

Code civil local art. 21 à 79 Code civil local art. 21 à 79 Toute association qui fixe son siège, ou qui transfère son siège en Alsace-Moselle doit rédiger des statuts conformes aux présents articles du Code civil local. 1. Dispositions

Plus en détail

Responsabilité pénale de l association

Responsabilité pénale de l association Responsabilité pénale de l association Infractions limitativement définies : Le code pénal prévoit la responsabilité pénale des personnes morales à raison des infractions réalisées pour leur compte et

Plus en détail

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger

Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger Loi fédérale sur les prestations de sécurité privées fournies à l étranger (LPSP) du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 54, al. 1, 95, al. 1, et 173, al. 2, de la Constitution

Plus en détail

RR/FM 312 Berne, 18 décembre 2013

RR/FM 312 Berne, 18 décembre 2013 Bundesamt für Justiz Bundesrain 20 3003 Bern RR/FM 312 Berne, 18 décembre 2013 Modification de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite concernant la représentation professionnelle (art.

Plus en détail

Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec. Mise à jour Janvier 2011

Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec. Mise à jour Janvier 2011 Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec Mise à jour Janvier 2011 2 Un nombre important (plus de 14 %) des réclamations présentées chaque année au Fonds d assurance mettent

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances, LSA) 961.01 du 17 décembre 2004 (Etat le 1 er juin 2015) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse,

Plus en détail

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA

LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS CLAP SUD-OUEST/VA LA RESPONSABILITE DES DIRIGEANTS RESPONSABILITE PEDAGOGIQUE JURIDIQUE MORALE CIVILE PENALE ETHIQUE TRIBUNAUX TRIBUNAUX MORALE CIVILS REPRESSIFS - Conscience du devoir - Instance - Police - Grande Instance

Plus en détail

Pièces à fournir pour monter un dossier de candidature à la location :

Pièces à fournir pour monter un dossier de candidature à la location : www.accorimm.fr ACCORIMM Mions - 12 Bis Rue de la Liberté 69780 MIONS Tel : 04 72 09 02 44 - Fax : 04 78 20 04 23 - E-mail : agence.mions@accorimm.fr ACCORIMM Villeurbanne - 23 Place Grandclément 69100

Plus en détail

Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs

Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs Loi fédérale sur l agrément et la surveillance des réviseurs (Loi sur la surveillance de la révision, LSR) 221.302 du 16 décembre 2005 (Etat le 1 er septembre 2007) L Assemblée fédérale de la Confédération

Plus en détail

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE

STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE STATUTS GRAND PARIS SEINE OUEST ENERGIE, AGENCE LOCALE DE L ENERGIE Article 1 - Constitution La présente association est une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901.

Plus en détail

Lettres & contrats pour les entrepreneurs indépendants. Avant-propos... 1. Partie 1 - Conditions générales et de facturation

Lettres & contrats pour les entrepreneurs indépendants. Avant-propos... 1. Partie 1 - Conditions générales et de facturation Table des matières Avant-propos... 1 Partie 1 - Conditions générales et de facturation Check-list des mentions obligatoires d une facture... 4 Conditions de facturation (en général)... 6 Conditions de

Plus en détail

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ

STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ Société de Réassurance mutuelle régie par le Code des Assurances Siège Social : 65, rue de Monceau - 75008 PARIS STATUTS TITRE PREMIER CONSTITUTION ET OBJET DE LA SOCIÉTÉ ARTICLE PREMIER - FORMATION -

Plus en détail