LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques"

Transcription

1 LYMPHOMES NON HODGKINIEN DE L ENFANT Aspects anatomopathologiques

2 LMNH de l enfant Aspect histologique diffus Haut grade de malignité Présentation souvent extra ganglionnaire

3 LMNH de l enfant Classification OMS 2000 Siège ganglionnaire / extra ganglionnaire Morphologie des cellules Architecture Immunophénotype Cytogénétique Biologie moléculaire Présentation clinique Cellule d origine (si possible)

4 Lymphomes B Précurseurs B : Leucémie / Lymphome Lymphoblastiques B Cellules B matures Leucémie lymphoïde chronique B / lymphome à petits lymphocytes Leucémie prolymphocytaire Lymphome lymphoplasmocytique Lymphome splénique des zones marginales Leucémie à tricholeucocytes Lymphome extra ganglionnaire B des zones marginales des tissus lymphoïdes annexés aux muqueuses (MALT) Lymphome B du manteau Lymphome folliculaire Lymphome B des zones marginales (+/- monocytoide) Lymphomes diffus à grandes cellules B Lymphome de Burkitt Plasmocytome Myélome plasmocytaire

5 Lymphomes T Précurseurs T : Leucémie aigue/ Lymphome Lymphoblastiques T Cellules T matures /NK Leucémie T prolymphocytaire Leucémie à grands lymphocytes granuleux Syndrome de Césary Leucémie à cellules NK Lymphome T / NK extra ganglionnaire nasal et type nasal Mycosis fongoïde Lymphome cutané primitif à grandes cellules anaplasiques Lymphome T sous cutané de type panniculite Lymphome T intestinal, type entéropathique Lymphomes T angioimmunoblastique Lymphome T sans autre précision Lymphome T à grandes cellules anaplasiques de type systémique primitif Lymphome / Leucémie T de l adulte (HTLV1+)

6

7 Maladie (lymphome ) de Hodgkin Maladie de Hodgkin à prédominance lymphocytaire, nodulaire Maladie de Hodgkin classique Maladie de Hodgkin sclérosante nodulaire Maladie de Hodgkin classique riche en lymphocytes Maladie de Hodgkin à cellularité mixte Maladie de Hodgkin en déplétion lymphocytaire

8 Morphologie Cytologie Histologie Typage immunologique Cellules Tissus fixés et/ou congelés Cytogénétique Caryotype FISH Étude moléculaire PCR, RT-PCR Southern, Northern Diagnostic et classement d un lymphome

9 Microbiologie Biopsie Glutaraldéhyde Appositions ME RPMI NO2 Fixation Cytologie ICC Cytogénétique ICC Cytométrie en flux IHC Biologie mol Banque tissu Histologie IHC HIS

10 Lymphome de Burkitt 6O% des LMNH de l enfant 3 variants cliniques : LB endémique LB sporadique LB associé à une immunodépression Sites : extra ganglionnaire le plus svt LB endémique : tête et cou LB sporadique : abdominal LB immunodépression : gg, moelle

11 Lymphome de Burkitt Morphologie Classique: diffus, ciel étoilé, cellules de taille moyenne Cytoplasme peu abondant, basophile, vacuole Noyau rond, 2 à 5 nucléoles Nombreuses mitoses Variants : Différenciation plasmocytoïde Burkitt-like / atypique

12 Lymphome de Burkitt

13 Lymphome de Burkitt MGG Giemsa

14 Lymphome de Burkitt Immunophénotype CD19+, CD20+, CD22+ CD10 +, Bcl6 + IgM membranaire, lambda ou kappa Génétique Translocation MYC t(8,14) la plus fréquente t(2,8) ; t(8,22)

15 Lymphome de Burkitt CD20 EBER

16 Lymphomes lymphoblastiques 25% des LMNH de l enfant Morphologie : Diffus Cellules de taille petite à moyenne Cytoplasme peu abondant, pale Noyau +/- convoluté, 1 seul nucléole Chromatine fine Mitoses nombreuses

17 Lymphomes lymphoblastiques

18 Lymphomes lymphoblastiques Immunophénotype TdT (terminal-désoxynucléotidyl-transférase) CD % T : CD 3+, CD2+, CD5+, CD7+, CD1+/-,CD4 ou CD8+/- 20% B : CD19+, CD20+/-,CD22+/- CD10+/- chaine µ intracyto, Ig surface Génétique B : plusieurs anomalies T : délétions impliquant TCR ou MYC

19 Lymphomes lymphoblastiques

20 Lymphome anaplasique à grandes cellules 15% des LMNH ( 10 à 30%) Site : ganglionnaire, peau, os, tissus mous, poumon, foie Morphologie Grandes cellules à noyau excentré en fer à cheval Cellules plus petites ou Sternbergoïdes Mode d envahissement pseudo métastatique Variants : forme commune ( 70%) forme lymphohistiocytaire (10% ) forme à petites cellules( 5 à 10%)

21 Lymphome anaplasique à grandes cellules

22 Lymphome anaplasique à grandes cellules Diagnostic différentiel Maladie de Hodgkin, Carcinome, Mélanome Immunophénotype CD30+, EMA+, CD15- ALK1+ T (CD2+, CD4+, CD3- ) ou Nul Génétique : translocation impliquant ALK Translocation (2,5) dans 70 à 80% Translocation (1,2), (2,3), (2,17), (2,1) Inversion 2

23 Lymphome anaplasique à grandes cellules CD30 EMA ALK1

24 Lymphome à grandes cellules du médiastin Jeune femme de 20 à 30 ans Masse médiastinale, compression de la VCS Morphologie Prolifération diffuse Fibrose en bandes Cellules moyennes à grandes, cytoplasme abondant et pale Associée à des lymphocytes et PE

25 Lymphome à grandes cellules du médiastin

26 Lymphome à grandes cellules du médiastin Immunophénotype Origine CD19+, CD20+ CD30+/- faible CD45+ Ig de surface absente ou faible Cellules B thymiques

27 Lymphome à grandes cellules du médiastin CD20

28 Lymphome diffus à grandes cellules B Rares Morphologie Diffus, mono ou polymorphe Variants : centroblastique, immunoblastique, riche en cellules T anaplasique

29 Lymphome diffus à grandes cellules B Immunophénotype CD19+, CD20+, CD22+, CD79a+ Ig de surface dans 75% Génétique Réarrangement des Ig T (14,18) 20 à 30% Origine Cellule B des centres germinatifs

30 Lymphome à cellules T périphériques Rares ADP le plus souvent Sd paranéoplasique : éosinophilie Morphologie Diffus Cellules moyennes Noyau hyperchromatique, nucléolé Nombreuses mitoses Cellules inflammatoires, PE

31 Lymphome à cellules T périphériques Immunophénotype Trou phénotypique CD2,CD3, CD5, CD7 CD30 parfois Génétique Réarrangement du TCR

32 Lymphome à cellules T périphériques

33 Lymphome à cellules T périphériques

34 Lymphomes associés aux syndromes d immunodéficience Syndromes ID congénitaux Lymphome B : MIF, LMNH grandes cellules B Lymphomes T Maladie de Hodgkin Svt associés à l EBV Lymphome B Lymphome T Maladie de Hodgkin Post transplant

35 Lymphomes associés aux syndromes d immunodéficience HIV Lymphome de Burkitt Lymphome à grandes cellules Maladie de Hodgkin Lymphome des séreuses Lymphome plasmoblastique cavité orale

36 Lymphomes associés aux syndromes d immunodéficience

37 Lymphomes associés aux syndromes d immunodéficience CD20 EBER

38 Conclusions Diagnostic pluridisciplinaire Morphologie Immunologie Génétique Biologie moléculaire Importance de la prise en charge des prélèvements

PATHOLOGIE TUMORALE DU SYSTÈME LYMPHOIDE : LES LYMPHOMES

PATHOLOGIE TUMORALE DU SYSTÈME LYMPHOIDE : LES LYMPHOMES PATHOLOGIE TUMORALE DU SYSTÈME LYMPHOIDE : LES LYMPHOMES I - Généralités 1 - Les grands compartiments du système lymphoïde - Ganglions, rate - Thymus - moelle osseuse - Muqueuses respiratoires et digestives...

Plus en détail

CLASSIFICATION DES LYMPHOMES

CLASSIFICATION DES LYMPHOMES CLASSIFICATION DES LYMPHOMES Séminaire APRAMEN lymphome 9 décembre 2008 Diane Damotte, Pathologiste, Hôtel Dieu Université Paris Descartes GOELAMS Classification OMS 2008 des lymphomes Lymphome = localisation

Plus en détail

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules LMNH = proliférations malignes du tissu lymphoïde, pouvant disséminer dans le sang. Observation à tout âge avec un pic vers 55-60 ans, plus souvent

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité Les syndromes lymphoprolifératifs chroniques Néoplasies B matures Néoplasies T matures Syndromes lymphoprolifératifs des immunodéprimés :

Plus en détail

Bases de la classification des lymphomes : OMS 2008

Bases de la classification des lymphomes : OMS 2008 Bases de la classification des lymphomes : OMS 2008 Entités cliniques OMS Histologie Architecture Cytologie Immunophénotype Contre-partie normale Modèle immunologique Cytogénétique FISH Conventionnelle

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES

Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES Syndromes lymphoprolifératifs et LNH de bas grade de malignité DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES SYNDROMES LYMPHOPROLIFERATIFS CHRONIQUES 1 Les syndromes lymphoprolifératifs chroniques Néoplasies B matures Néoplasies

Plus en détail

Bases de la classification des lymphomes : OMS 2000

Bases de la classification des lymphomes : OMS 2000 DIU Pathologie Moléculaire Module 3 Bordeaux 2011. M Parrens Bases de la classification des lymphomes : OMS 2000 Entités cliniques OMS Histologie Architecture Cytologie Immunophénotype Contre-partie normale

Plus en détail

Lymphomes malins non hodgkiniens

Lymphomes malins non hodgkiniens Lymphomes malins non hodgkiniens La classification REAL, 1995 Lymphomes B : I - Lymphomes des précurseurs B : Lymphome/leucémie lymphoblastique B. II - Lymphomes des cellules B «périphériques» : 1 - Leucémie

Plus en détail

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 315 (ex item 163) Leucémies lymphoïdes chroniques Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition et nosologie... 3 2. Épidémiologie... 3 3. Présentations et manifestations

Plus en détail

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci

TP n 9. Pathologie ganglionnaire. Localisation ganglionnaire d un d. lymphome. Métastases ganglionnaires d un d. carcinome peu différenci Enseignement d Anatomopathologie DCEM 1 2011/2012 TP n 9 Pathologie ganglionnaire Localisation ganglionnaire d un d lymphome Métastases ganglionnaires d un d carcinome peu différenci rencié et d un d carcinome

Plus en détail

INFILTRATS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF. Jean-Yves SCOAZEC

INFILTRATS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF. Jean-Yves SCOAZEC INFILTRATS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF Jean-Yves SCOAZEC ENTITES ANATOMOCLINIQUES Lymphomes B - lymphome du MALT - lymphome B diffus à grandes cellules - lymphomes du manteau (polypose lymphomateuse) -

Plus en détail

PROLIFERATIONS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF

PROLIFERATIONS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF PROLIFERATIONS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF CLASSIFICATION Bases de la classification caractères histologiques caractères immunohistochimiques caractères génotypiques et cytogénétiques Entités anatomocliniques

Plus en détail

Cours d Anatomie Pathologique Spéciale II 5ème Année Médecine Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat.

Cours d Anatomie Pathologique Spéciale II 5ème Année Médecine Faculté de Médecine et de Pharmacie de Rabat. Cours d Anatomie Pathologique Spéciale II 5ème Année Médecine Faculté de Médecine et de HEMATOPATHOLOGIE: Le LYMPHOME HODGKINIEN Pr Nadia Cherradi. LYMPHOME HODGKINIEN Fréquence: 30 % de tous lymphomes.

Plus en détail

DES Pathologie Hématologique

DES Pathologie Hématologique DES Pathologie Hématologique Lymphomes B à petites cellules Nicole Brousse Hôpital Necker-Enfants Malades nicole.brousse@nck.aphp.fr Mercredi 15 avril 2008 CLASSIFICATION des LYMPHOMES Nombreuses entités

Plus en détail

Attention, ceci diffère de la Cim-O-3 mais représente un nombre infime de cas Leucémie à grands lymphocytes T à grains (LGL- T)

Attention, ceci diffère de la Cim-O-3 mais représente un nombre infime de cas Leucémie à grands lymphocytes T à grains (LGL- T) GUIDE DE RECOMMENDATIONS POUR L ENREGISTREMENT DES HEMOPATHIES MALIGNES PAR LES REGISTRES DE CANCER 1- Fiche de synthèse 2- Liste des codes Cim-O-3 1- Fiche de synthèse Anémie réfractaire C42.1 9980/3

Plus en détail

Classification anatomopathologique des lymphomes T

Classification anatomopathologique des lymphomes T Classification anatomopathologique des lymphomes T Journée du DES d'hématologie Jeudi 23 Février 2012 Paris Antoine Martin Avicenne, Bobigny Lymphomes T/NK matures Tumeurs rares : 10 à 12% des lymphomes,

Plus en détail

Hémopathies lymphoïdes «matures»

Hémopathies lymphoïdes «matures» Hémopathies lymphoïdes «matures» Définition Proliférations monoclonales de lymphocytes B, T ou NK Classification OMS 2008 Classification en 4 types histologiques : - Type 1 : à prédominance lymphocytaire,

Plus en détail

Les tumeurs conjonctives

Les tumeurs conjonctives Les tumeurs conjonctives Classification Tumeur développée au dépend des différents constituants du tissu conjonctif commun (vaisseaux, fibroblastes) ou différencié (adipocyte, cellules musculaires lisses

Plus en détail

Les Ateliers Lymphomes et LLC octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60)

Les Ateliers Lymphomes et LLC octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60) Les Ateliers Lymphomes et LLC 22 24 octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60) 4 ème session : Lymphomes indolents Modérée par Guillaume CARTRON Programme de la session 4 ème session : Lymphomes

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales

Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales Une hémopathie maligne est une prolifération d un clone malin provenant de cellules d origine hématopoïétique à partir de la MO (myéloïdes ou lymphoïdes

Plus en détail

Même topographie que les lymphomes à petites cellules B

Même topographie que les lymphomes à petites cellules B LYMPHOMES à GRANDES CELLULES B DIAGNOSTIC sur BOM Même topographie que les lymphomes à petites cellules B Différents types peuvent être reconnus Centroblastique Immunoblastique avec ou sans différenciation

Plus en détail

LYMPHOME HODGKINIEN DES 2008

LYMPHOME HODGKINIEN DES 2008 LYMPHOME HODGKINIEN DES 2008 LYMPHOME HODGKINIEN 30 % des lymphomes Localisation ganglionnaire préférentielle Définition histologique : lymphome constitué par - Cellules tumorales : cellule de Sternberg

Plus en détail

Les Ateliers Lymphomes et LLC octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60)

Les Ateliers Lymphomes et LLC octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60) Les Ateliers Lymphomes et LLC 22 24 octobre 2009 Le Moulin de la Forge Le Vaumain (60) 2 ème session : Lymphomes agressifs LDGCB Modérée par Stéphane Leprêtre Programme de la session 2 ème Session : Lymphomes

Plus en détail

Lymphomes et Pseudolymphomes

Lymphomes et Pseudolymphomes Lymphomes et Pseudolymphomes Gérard ABADJIAN Dermatopathologie Courante Ref. Images McKee Pathology of the Skin Définition Lymphome à cellules T le plus courant, d aspects caractéristiques cliniques et

Plus en détail

HEMOPATHIES MALIGNES. - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX

HEMOPATHIES MALIGNES. - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX HEMOPATHIES MALIGNES - classifications (diagnostiques et pronostiques) - épidémiologie - mécanismes de la cancérogénèse P. FENAUX Hôpital Avicenne - Université Paris 13 (items n 138 139) HEMOPATHIES MALIGNES

Plus en détail

Immunophénotypage des des syndromes lymphoprolifératifs chroniques. Dr Naouel Ben Salah Faculté de Médecine de Tunis Laboratoire d hématologie HAO

Immunophénotypage des des syndromes lymphoprolifératifs chroniques. Dr Naouel Ben Salah Faculté de Médecine de Tunis Laboratoire d hématologie HAO 1 Immunophénotypage des des syndromes lymphoprolifératifs chroniques Dr Naouel Ben Salah Faculté de Médecine de Tunis Laboratoire d hématologie HAO Hémopathies lymphoïdes matures 2 groupe hétérogène de

Plus en détail

LES LYMPHOMES EN UROLOGIE

LES LYMPHOMES EN UROLOGIE LES LYMPHOMES EN UROLOGIE 93 PLAN LES LYMPHOMES EN UROLOGIE I. LYMPHOMES UROLOGIQUES IV. LYMPHOMES DE PROSTATE II. LYMPHOMES DU REIN 1. DIAGNOSTIC 1. SYMPTOMATOLOGIE 2. IMAGERIE 3. PATHOLOGIE 2. PATHOLOGIE

Plus en détail

LYMPHOMES B «agressifs»

LYMPHOMES B «agressifs» LYMPHOMES B «agressifs» Lymphomes B précurseurs: curseurs: LM lymphoblastique/lalb Lymphomes B diffus à grandes cellules Lymphomes de BURKITT/Leucémie à cellules de Burkitt LYMPHOMES B «agressifs» Lymphomes

Plus en détail

Pathologie des tissus lymphoïdes

Pathologie des tissus lymphoïdes Pathologie des tissus lymphoïdes Gérard ABADJIAN Réf.: Robbins Anatomie Pathologique 3 ème Ed. Françaises (6th Ed.) Pathologie Inflammatoire: Lymphadénites Lymphadenites aigues non spécifiques Lymphadénites

Plus en détail

Un gage de spécificité en immunohistochimie : la localisation cellulaire du signal

Un gage de spécificité en immunohistochimie : la localisation cellulaire du signal Un gage de spécificité en immunohistochimie : la localisation cellulaire du signal Un gage de spécificité en immunohistochimie : la localisation cellulaire du signal Immunohistochimie : méthode immunologique

Plus en détail

Une nouvelle classification des lymphomes, selon l étiologie

Une nouvelle classification des lymphomes, selon l étiologie Une nouvelle classification des lymphomes, selon l étiologie Rôle des agents infectieux Nicole Brousse Hôpital Necker Paris Avec la participation de P. Gaulard et A. de Mascarel Pathogénie des lymphomes

Plus en détail

TP 10 Tumeurs malignes particulières

TP 10 Tumeurs malignes particulières TP 10 Tumeurs malignes particulières Fibrosarcome Maladie de Hodgkin Les tumeurs conjonctives Classification Tumeur développée au dépend des différents constituants du tissu conjonctif commun (vaisseaux,

Plus en détail

Groupe hétérogène sur les plans

Groupe hétérogène sur les plans Lymphomes B à petites cellules Groupe hétérogène sur les plans clinique morphologique, immunohistochimique cytogénétique et moléculaire Nécessité d obtenir du matériel adéquat pour un diagnostic précis

Plus en détail

Polypose lymphomateuse Histopathologie

Polypose lymphomateuse Histopathologie Polypose lymphomateuse Histopathologie Aspect caractéristique Prolifération monomorphe cellules de taille petite à moyenne noyaux irréguliers, clivés ou ronds Architecture nodulaire présence de centres

Plus en détail

A Belarbi, ZC Amir, MG Mokhtech, F Asselah Service d Anatomie et de Cytologie Pathologique CHU Mustapha Alger

A Belarbi, ZC Amir, MG Mokhtech, F Asselah Service d Anatomie et de Cytologie Pathologique CHU Mustapha Alger Apport de la cytoponction ganglionnaire dans le diagnostic des lymphomes A Belarbi, ZC Amir, MG Mokhtech, F Asselah Service d Anatomie et de Cytologie Pathologique CHU Mustapha Alger Introduction Large

Plus en détail

L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar. Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna

L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar. Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna L.Haouara, T.Djenfi, B.Chiboub, A.Azoui, B.Bennedjai, A.Djebbar Service Pneumo-Phtisiologie S.S.Batna Lymphomes Prolifération maligne monoclonale de cellules lymphoïdes, se développant initialement au

Plus en détail

lymphoprolifératifs chroniques en conversion leucémique par cytomètrie

lymphoprolifératifs chroniques en conversion leucémique par cytomètrie Caractérisation des syndromes lymphoprolifératifs chroniques en conversion leucémique par cytomètrie en flux. F.Harieche, N.Abdennebi, F.Boukhemia, A.Talbi, S.Akhrouf, S.Abderrahmani, F.Boumansour, H.Bouarab,

Plus en détail

Dossier anatomo-clinique A2

Dossier anatomo-clinique A2 Dossier anatomo-clinique A2 Dr Copie-Bergman, Dr Moroch Département de Pathologie Dr Isabelle Gaillard, Unité Hémopathies Lymphoïdes Hôpital Henri Mondor Faculté de Médecine Paris 12 Université Paris Est

Plus en détail

Cytologie ganglionnaire : démarche diagnostique. F Trimoreau, Limoges

Cytologie ganglionnaire : démarche diagnostique. F Trimoreau, Limoges Cytologie ganglionnaire : démarche diagnostique F Trimoreau, Limoges «Nouveau Monde» cytologique «Nouveau Monde» cytologique Espèces cellulaires «inconnues» du sang et de la moelle Normales Lymphoïdes

Plus en détail

JC DELCHIER. Lymphomes intestinaux en dehors du MALT

JC DELCHIER. Lymphomes intestinaux en dehors du MALT JC DELCHIER Lymphomes intestinaux en dehors du MALT - Connaître la classification - Savoir faire le diagnostic et le bilan d extension - Connaître les possibilités thérapeutiques LYMPHOMES GASTRO- INTESTINAUX

Plus en détail

CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES

CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES CLASSIFICATION OMS DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES LYMPHOMES MALINS T / NK Lymphomes malins T précurseurs LM lymphoblastique T / Leucémie aiguë lymphoblastique T Lymphomes malins T matures ( périphériques

Plus en détail

Item n 164 : Lymphome

Item n 164 : Lymphome Généralité Item n 164 : Lymphome Les lymphomes sont des prolifération maligne de cellules lymphoïde monoclonale, dont le point de départ sont les organes lymphoïdes secondaire (ganglions). Les viscères,

Plus en détail

LYMPHOME FOLLICULAIRE

LYMPHOME FOLLICULAIRE LYMPHOME FOLLICULAIRE - Le plus fréquent des lymphomes: 20 à 35% - Indolent, habituellement non curable - Progression vers un LM diffus à grandes cellules B dans 30 à 40% des cas - Cellule d origine :

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs. Laurence Guglielmi Institut de Recherche en Cancérologie (IRCM INSERM U1194)

Syndromes lymphoprolifératifs. Laurence Guglielmi Institut de Recherche en Cancérologie (IRCM INSERM U1194) Syndromes lymphoprolifératifs Laurence Guglielmi Institut de Recherche en Cancérologie (IRCM INSERM U1194) laurence.guglielmi@inserm.fr Les hémopathies malignes en quelques chiffres D après l Institut

Plus en détail

Lymphomes agressifs du sujet âgé

Lymphomes agressifs du sujet âgé Lymphomes agressifs du sujet âgé Corinne HAIOUN Unité Hémopathies Lymphoïdes- CHU Henri Mondor Université Paris Est Créteil DIU Hématologie et Cancérologie du sujet âgé Mai 2012 On February 10th, the merging

Plus en détail

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC)

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Date de création du document 2009-2010 ENC : OBJECTIFS Diagnostiquer une leucémie lymphoïde chronique. INTRODUCTION La Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) est

Plus en détail

Femme de 49ans, hospitalisée en dermatologie pour érysipèle. Neutropénie fébrile. Quelles sont vos propositions diagnostiques

Femme de 49ans, hospitalisée en dermatologie pour érysipèle. Neutropénie fébrile. Quelles sont vos propositions diagnostiques Femme de 49ans, hospitalisée en dermatologie pour érysipèle. Neutropénie fébrile. Quelles sont vos propositions diagnostiques -foie métastatique ( T neuro-endocrines, adénocarcinome lieberkühniens, autre

Plus en détail

XIIIème congrès Maghrébin d Hématologie Du 26 au 28 Mai 2016 Hôtel SHERATON - ALGER

XIIIème congrès Maghrébin d Hématologie Du 26 au 28 Mai 2016 Hôtel SHERATON - ALGER Particularités clinico-biologiques et pronostiques de 841 cas de lymphomes malins non Hodgkiniens pris en charge au service d hématologie de Casablanca H.Bencharef, N.Chellakhi,B.Houssou, M.Dakkoune,S.Cherkaoui,

Plus en détail

LOCALISATION THORACIQUE DES LYMPHOMES MALINS. A.Ketfi, M.Gharnaout Service de Pneumologie, EPH Rouiba

LOCALISATION THORACIQUE DES LYMPHOMES MALINS. A.Ketfi, M.Gharnaout Service de Pneumologie, EPH Rouiba LOCALISATION THORACIQUE DES LYMPHOMES MALINS A.Ketfi, M.Gharnaout Service de Pneumologie, EPH Rouiba Introduction : Hémopathies malignes provenant de la prolifération des cellules lymphoïdes ou des cellules

Plus en détail

LES LYMPHOMES MALINS

LES LYMPHOMES MALINS Arnaud DE CHATEAUBRIANT Samuel FAYARD 02/04/2012 Anapath, Les lymphomes malins, Patrick TAS. Vous n'allez pas être très contents, ce cours est un catalogue que le prof a déroulé très rapidement, surtout

Plus en détail

MALT et Lymphomes du tube digestif N. Brousse

MALT et Lymphomes du tube digestif N. Brousse MALT et Lymphomes du tube digestif N. Brousse SYSTEMES DE DEFENSE DU TUBE DIGESTIF Défense non spécifique : barrière muqueuse flore microbienne sécrétions digestives membrane basale péristaltisme intestinal

Plus en détail

Patient de 50 ans. Syndrome inflammatoire clinico-biologique.

Patient de 50 ans. Syndrome inflammatoire clinico-biologique. Patient de 50 ans. Syndrome inflammatoire clinico-biologique. ADP lombo-aortiques.hautes.hypermétaboliques.isolées (pas d'adénopathies thoraciques ni iliaques ) dès ce moment, votre diagnostic, anatomo-pathologique

Plus en détail

Tumeurs à cellules rondes dans l os

Tumeurs à cellules rondes dans l os Tumeurs à cellules rondes dans l os Tumeurs de la famille PNET/Ewing Ostéosarcome à petites cellules Chondrosarcome mésenchymateux Lymphome Métastase d un neuroblastome Tumeurs de la famille Ewing/PNET

Plus en détail

Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes

Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes Définition Lymphome Malin (LM) Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes Les LM correspondent à des tumeurs du système immunitaire B ou T Immunologie, cytogénétique et

Plus en détail

Cas 1 : Données cliniques. Femme 25 ans Masse paravertébrale Croissance rapide

Cas 1 : Données cliniques. Femme 25 ans Masse paravertébrale Croissance rapide Cas 1 : Données cliniques Femme 25 ans Masse paravertébrale Croissance rapide Cas 1 : Diagnostic retenu PNET Synovialosarcome RMS Chondrosarcome mésenchymateux LNH Cas 1 : PNET - Argumentaire Clinique

Plus en détail

Dr Audrey BAUR CHAUBERT Spéc.. FMH Pathologie ARGOT Lab Lausanne

Dr Audrey BAUR CHAUBERT Spéc.. FMH Pathologie ARGOT Lab Lausanne Dr Audrey BAUR CHAUBERT Spéc.. FMH Pathologie ARGOT Lab Lausanne HEMOPATHIES MALIGNES 1 ère PARTIE Définitions Tissus et techniques en hématopathologie Principes de classification des lymphomes 2 ème PARTIE

Plus en détail

LE LYMPHOME DE HODGKIN NODULAIRE A PREDOMINANCE LYMPHOCYTAIRE OU PARAGRANULOME HODGKINIEN DE POPPEMA ET LENNERT: A PROPOS DE 105 CAS DU CHU DE

LE LYMPHOME DE HODGKIN NODULAIRE A PREDOMINANCE LYMPHOCYTAIRE OU PARAGRANULOME HODGKINIEN DE POPPEMA ET LENNERT: A PROPOS DE 105 CAS DU CHU DE ROYAUME DU MAROC UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES LE LYMPHOME DE HODGKIN NODULAIRE A PREDOMINANCE LYMPHOCYTAIRE OU PARAGRANULOME HODGKINIEN DE POPPEMA ET LENNERT:

Plus en détail

LYMPHOMES NON HODGKINIENS. UE Processus tumoraux Année

LYMPHOMES NON HODGKINIENS. UE Processus tumoraux Année LYMPHOMES NON HODGKINIENS UE Processus tumoraux Année 2013-2014 DEFINITION Cancer du système lymphatique Prolifération tumorale aux dépends des lymphocytes dans les organes lymphoïdes secondaires ETIOLOGIE

Plus en détail

CLASSIFICATION OMS 2001 DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES

CLASSIFICATION OMS 2001 DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES CLASSIFICATION OMS 2001 DES PROLIFERATIONS TUMORALES LYMPHOIDES J. Audouin, A. Le Tourneau, J. Diebold Hôtel-Dieu de Paris, France Principes Définir des entités distinctes, avec leurs variantes et leurs

Plus en détail

Lymphome B ovarien primitif : difficultés diagnostiques et traitement

Lymphome B ovarien primitif : difficultés diagnostiques et traitement Lymphome B ovarien primitif : difficultés diagnostiques et traitement 14 / 04 / 2011 SMFC N Mottet, AS Tholozan, A Bourtembourg, F Leung, G Simon, JJ Terzibachian, D Riethmuller, R Maillet CAS CLINIQUE

Plus en détail

Lymphomes malins: diagnostic et traitement

Lymphomes malins: diagnostic et traitement Lymphomes malins: diagnostic et traitement Christoph Renner a, Marianne Tinguely b a Onkozentrum Hirslanden & Zürich, Zürich; b Kempf und Pfaltz, Histologische Diagnostik, Zürich Quintessence Les lymphomes

Plus en détail

Éléments utiles au diagnostic de malignité

Éléments utiles au diagnostic de malignité Éléments utiles au diagnostic de malignité Biologique Hyperlymphocytose Monocytopénie et leucopénie Neutropénie Paraprotéine Hypogammaglobulinémie, β2 microglobuline, LDH Hyperéosinophilie et clinique

Plus en détail

TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS

TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant. F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS TEP/TDM au FDG et lymphome de l enfant F. Montravers Service de Médecine Nucléaire Hôpital TENON, PARIS Lymphomes de l enfant 10 à 15% des cancers de l enfant 3 ème cause de cancer après les leucémies

Plus en détail

Sarcome histiocytaire A propos d un cas

Sarcome histiocytaire A propos d un cas Sarcome histiocytaire A propos d un cas 1 F. M E S T R A L L E T S. G I R A R D 2 3 N O V E M B R E 2 0 1 6 Sarcome histiocytaire A propos d un cas 2 RAPPELS SUR LE SARCOME HISTIOCYTAIRE Définition 3 Tumeur

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique (LLC)

Leucémie lymphoïde chronique (LLC) Leucémie lymphoïde chronique (LLC) Sommaire : 1 - Diagnostic positif 2 - Diagnostic différentiel 3 - Pronostic et évolution 5 - Complications 6 Notions de Traitement Module 10 item 163 Objectif ECN : Diagnostiquer

Plus en détail

Leucémie Lymphoïde Chronique

Leucémie Lymphoïde Chronique Leucémie Lymphoïde Chronique Plan: I. Introduction II. Physiopathologie III. Etude clinique IV. Diagnostic : Positif et Différentiel V. Classification VI. Facteurs pronostiques VII. Complications VIII.

Plus en détail

ORGANES et TISSUS LYMPHOÏDES. P. Blanco

ORGANES et TISSUS LYMPHOÏDES. P. Blanco ORGANES et TISSUS LYMPHOÏDES P. Blanco PLAN Généralités Thymus Moelle osseuse Ganglions lymphatiques Rate MALT PLAN Généralités Thymus Moelle osseuse Ganglions lymphatiques Rate MALT Généralités O. Lymphoïdes

Plus en détail

Tumeurs du thymus. Lara Chalabreysse Service d anatomie et de cytologie pathologiques Hôpital Louis Pradel Lyon

Tumeurs du thymus. Lara Chalabreysse Service d anatomie et de cytologie pathologiques Hôpital Louis Pradel Lyon Tumeurs du thymus Lara Chalabreysse Service d anatomie et de cytologie pathologiques Hôpital Louis Pradel Lyon Thymus Médiastin antérosupérieur 2 lobes Poids variable selon l âge 15 g à la naissance 40

Plus en détail

Tumeurs endocrines digestives:

Tumeurs endocrines digestives: Tumeurs endocrines digestives: Aspects anatomo-pathologiques, classification OMS Apramen, 9 Janvier 2007, Paris Anne Couvelard, Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon, Clichy Les tumeurs endocrines. problèmes

Plus en détail

!!!!! !!!!! LYMPHOMES. Définition. Diagnostic de certitude = anapath sur biopsie ADP +++ Signes évocateurs. Classification Ann Arbor

!!!!! !!!!! LYMPHOMES. Définition. Diagnostic de certitude = anapath sur biopsie ADP +++ Signes évocateurs. Classification Ann Arbor Définition LYMPHOMES Prolifération lymphoïde B, T, NK Origine extra-médullaire : ADP ou extra-ggr (rate, ORL, tube dig, poumon ) Non lymphoïde : peau, estomac Signes évocateurs ADP périph +++ : ferme,

Plus en détail

LYMPHOME THYROIDIEN: A PROPOS D'UN CAS, REVUE DE LA LITTERATURE

LYMPHOME THYROIDIEN: A PROPOS D'UN CAS, REVUE DE LA LITTERATURE UNIVERSITE DE NANTES FACULTE DE MEDECINE Année 2009 N 106 T H E S E pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE (DES d'endocrinologie, Diabétologie et Maladies Métaboliques) par Camille CUSSAC-PILLEGAND

Plus en détail

Diversité des immunoglobulines (Ig): mécanismes génétiques. Jean-Paul Fermand Département d Immunologie Clinique Hôpital Saint Louis, Paris

Diversité des immunoglobulines (Ig): mécanismes génétiques. Jean-Paul Fermand Département d Immunologie Clinique Hôpital Saint Louis, Paris Diversité des immunoglobulines (Ig): mécanismes génétiques Jean-Paul Fermand Département d Immunologie Clinique Hôpital Saint Louis, Paris Chaîne légère (κ ou λ) Chaîne lourde (IgG, A, M, D ou E) Antigène

Plus en détail

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC)

Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Item 163 : Leucémie Lymphoïde Chronique (LLC) Date de création du document 2009-2010 Table des matières I ENC :... 2 II Diagnostic positif...5 II.1 Les circonstances de découverte... 5 II.2 Les éléments

Plus en détail

-la glande surrénale gauche est pré-rénale, et se trouve devant le pôle supérieur du rein; la surrénale gauche n'est donc pas sus-rénale

-la glande surrénale gauche est pré-rénale, et se trouve devant le pôle supérieur du rein; la surrénale gauche n'est donc pas sus-rénale Homme de 77 ans. Bilan d une volumineuse masse révélée lors d'une échographie pour douleurs abdominales et lombalgies.sont les éléments sémiologiques importants à retenir pour orienter le diagnostic J.

Plus en détail

Le point sur une pathologie : Le lymphome du manteau

Le point sur une pathologie : Le lymphome du manteau Le point sur une pathologie : Le lymphome du manteau C Lefebvre GFCH du 4 février 2015 Eléments du diagnostic Cytologie Immunophénotypage évocateur IgMD (L ou K), CD5+, CD10-, CD23-, FMC7 Cytogénétique

Plus en détail

Les lymphomes cutanés

Les lymphomes cutanés Les lymphomes cutanés Springer Paris Berlin Heidelberg New York Hong Kong Londres Milan Tokyo Martine Bagot Comité éditorial : Marie Beylot-Barry Olivier Dereure Michel D Incan Florent Grange Caroline

Plus en détail

Le lymphome de Burkitt typique

Le lymphome de Burkitt typique Cas anatomoclinique Hématologie 2007 ; 13 (6) : 465-70 Les lymphomes malins non hodgkiniens avec amplification de c- ont un mauvais pronostic c- amplification confers a bad prognosis in patients with non

Plus en détail

LYMPHOMES MYELOME MULTIPLE

LYMPHOMES MYELOME MULTIPLE LYMPHOMES MYELOME MULTIPLE Dr J.J. Kiladjian Service d hématologie clinique Ontogénèse Cellule Souche Hématopoïétique B Plasmocytes T Lymphocytes T Les Lymphocytes Dérivent de la Cellule Souche Hématopoïétique

Plus en détail

Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. Physiopathologie... 3 3. Présentation clinique... 3 3.1. Plasmocytome

Plus en détail

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES Stade pour le phéochromocytome / paragangliome ANNEXES Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 5 cm A : Extension locale B : N1 C : Thrombose Métastases Classification par stades : cancer médullaire Stade

Plus en détail

Classification des lymphomes T

Classification des lymphomes T Grand Angle DOSSIER : Lymphomes T périphériques Classification des lymphomes T Auteurs Les lymphomes T représentent moins de 15 % des lymphomes non hodgkiniens dans les pays occidentaux. Leur classification

Plus en détail

Principes généraux. Lymphomes malins non hodgkiniens ; lymphome malin non hodgkinien ; lmnh ; lnh

Principes généraux. Lymphomes malins non hodgkiniens ; lymphome malin non hodgkinien ; lmnh ; lnh Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire de professionnels

Plus en détail

DIU de Pathologie Moléculaire. Etude de la clonalité lymphocytaire : principes et applications

DIU de Pathologie Moléculaire. Etude de la clonalité lymphocytaire : principes et applications DIU de Pathologie Moléculaire Module 3, Pathologie moléculaire appliquée Bordeaux, 2013 Etude de la clonalité lymphocytaire : principes et applications Service de Biologie des Tumeurs. - CHU Bordeaux EA

Plus en détail

Les lymphomes digestifs Diagnostic positif et différentiel. Aït-Younès- F Asselah - ZC Amir Anatomie-Pathologique CHU Mustapha Bacha

Les lymphomes digestifs Diagnostic positif et différentiel. Aït-Younès- F Asselah - ZC Amir Anatomie-Pathologique CHU Mustapha Bacha Les lymphomes digestifs Diagnostic positif et différentiel Aït-Younès- F Asselah - ZC Amir Anatomie-Pathologique CHU Mustapha Bacha SAHGEED, Oran le 17-19 Décembre 2015 Introduction (1) Le tube digestif

Plus en détail

Tumeurs primitives du médiastin. Jean-Pierre Bergerat Service d Hématologie et d Oncologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Tumeurs primitives du médiastin. Jean-Pierre Bergerat Service d Hématologie et d Oncologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Tumeurs primitives du médiastin Jean-Pierre Bergerat Service d Hématologie et d Oncologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 7 mars 2009 Tumeurs du médiastin Médiastin antérieur Médiastin moyen Médiastin

Plus en détail

Cellule souche dans le LDGC - Concept ou Réalité? P. Ruminy, V. Rainville, S. Mareschal, P. Etancelin, C. Bastard, H. Tilly, F. Jardin INSERM U918

Cellule souche dans le LDGC - Concept ou Réalité? P. Ruminy, V. Rainville, S. Mareschal, P. Etancelin, C. Bastard, H. Tilly, F. Jardin INSERM U918 Cellule souche dans le LDGC - Concept ou Réalité? P. Ruminy, V. Rainville, S. Mareschal, P. Etancelin, C. Bastard, H. Tilly, F. Jardin INSERM U918 Cellule souche dans le LDGC - Concept ou Réalité? Réalité

Plus en détail

Nouveautés s en pathologie mammaire et lymphoïde. Sylvain Mailhot M.D. Centre hospitalier régional r sociaux de Rimouski

Nouveautés s en pathologie mammaire et lymphoïde. Sylvain Mailhot M.D. Centre hospitalier régional r sociaux de Rimouski Nouveautés s en pathologie mammaire et lymphoïde Sylvain Mailhot M.D. Centre hospitalier régional r de santé et services sociaux de Rimouski Nouveautés s en pathologie mammaire et lymphoïde Pathologie

Plus en détail

Définition Lymphome Malin (LM)

Définition Lymphome Malin (LM) Définition Lymphome Malin (LM) Terme générique désignant les proliférations malignes des tissus lymphoïdes Les LM correspondent à des tumeurs du système immunitaire B ou T Immunologie, biologie moléculaire

Plus en détail

Lymphomes de l Appareil Urinaire

Lymphomes de l Appareil Urinaire Lymphomes de l Appareil Urinaire M Liberatore, F Roffi, D Eiss, S Poiree J-M Correas, S Merran, O Helenon Hopîtal Necker, Paris Introduction 2 ème localisation de la maladie en fréquence, après le système

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales thymiques

Les tumeurs épithéliales thymiques Les tumeurs épithéliales thymiques Diagnostic et classification histo-pronostique Réunion du GTR Thorax 2015 Hugues Bégueret Marie Parrens Ectopies - Cou (thyroïde, tissu adipeux) -Trachée - Hile pulmonaire

Plus en détail

Journées Libanaises de Pathologie 2009

Journées Libanaises de Pathologie 2009 Journées Libanaises de Pathologie 2009 Société Libanaise de Pathologie Lebanese Society of Medical Oncology Beit El Tabib, March 20-21, 2009 Pathologie Thymique et Médiastinale Lésions avec Sclérose Antoine

Plus en détail

Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir

Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir Lymphomes non hodgkiniens indolents, à faible malignité : ce que je dois savoir Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse Validé par le Comité Scientifique Hématologie

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE GENERALITES Définition Syndrome lymphoprolifératif Prolifération monoclonale maligne de lymphocytes B matures Infiltration médullaire, gg et sanguine Evolution lente Etiologie

Plus en détail

LNH T en streaming depuis la paillasse d hématologie

LNH T en streaming depuis la paillasse d hématologie Programme DPC N 14951300003 LNH T en streaming depuis la paillasse d hématologie Dr Franck Trimoreau, CHU de Limoges ACNBH ODPC N 1495 42 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Strasbourg,

Plus en détail

Lymphomes : biologie, aspects cliniques et traitement

Lymphomes : biologie, aspects cliniques et traitement Lymphomes : biologie, aspects cliniques et traitement Cours IFSI Nicolas Blin Nantes, 2 Janvier 2017 Lymphomes : plan du cours Définition, classification, biologie Epidémiologie Présentation clinique Diagnostic

Plus en détail

perte de 4 kg. Il décrit des sueurs nocturnes depuis 15 jours. L examen clinique retrouve une polyadénopathie superficielle axillaire,

perte de 4 kg. Il décrit des sueurs nocturnes depuis 15 jours. L examen clinique retrouve une polyadénopathie superficielle axillaire, Un homme de 35 ans consulte pour altération de l état létat général, asthénie et perte de 4 kg. Il décrit des sueurs nocturnes depuis 15 jours. L examen clinique retrouve une polyadénopathie superficielle

Plus en détail