L industrie agroalimentaire en Franche-Comté

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L industrie agroalimentaire en Franche-Comté"

Transcription

1 L industrie agroalimentaire en Franche-Comté

2 SOMMAIRE Avant-propos L industrie agroalimentaire en Franche-Comté Les salariés dans l industrie agroalimentaire Le chiffre d affaires de l industrie agroalimentaire L industrie laitière L industrie des viandes La panification, biscuiterie, chocolaterie et autres L industrie des boissons La fabrication d aliments pour animaux Le travail du grain L industrie du poisson et des escargots Les industries agroalimentaires dans le Doubs Les industries agroalimentaires dans le Jura Les industries agroalimentaires en Haute-Saône Les industries agroalimentaires dans le Territoire-de-Belfort Définitions et sources Page IAA en Franche-Comté en 2001

3 AVANT-PROPOS L'industrie agroalimentaire est une vitrine du savoir-faire franc-comtois. Au travers de ses fromages, de ses salaisons, de ses vins et alcools, elle contribue à la renommée de la Franche-Comté et valorise la production agricole franc-comtoise. L'industrie agroalimentaire représente aussi un enjeu en terme d'emplois. En Franche-Comté, elle emploie salariés. De plus, elle est le partenaire incontournable des agriculteurs et salariés agricoles francs-comtois, travaillant à temps plein. La contribution économique de l'industrie agroalimentaire franc-comtoise reste encore modeste. Elle représente 1,7% de la valeur brute régionale ; soit près de deux fois moins que l'agriculture. Malgré la notoriété de leurs produits, les établissements francs-comtois, qui sont souvent de petite taille, doivent mieux se faire connaître pour pénétrer les marchés national et international. Cet ouvrage a pour objectif de présenter le panorama en 2001 de l'industrie agroalimentaire franccomtoise. La direction régionale de l'insee et la direction régionale de l'agriculture et de la Forêt ont collaboré pour mettre à disposition leurs différentes données. Ce document rassemble des informations sur les différents secteurs présents en Franche-Comté, les établissements selon leur activité principale, leurs résultats économiques, leurs exportations, leurs productions, leurs salariés. Il est le complément de Visage industriel, ouvrage élaboré par la direction régionale de l'insee et la DRIRE de Franche-Comté. Didier BLAIZEAU Directeur régional de l'insee de Franche-Comté Jean-Paul NARJOLLET Directeur régional de l'agriculture et de la Forêt de Franche-Comté IAA en Franche-Comté en

4 L industrie agroalimentaire en Franche-Comté Chiffres clé! 448 établissements! salariés (1,8% de l emploi agroalimentaire français)! 6,1% des effectifs industriels salariés de Franche-Comté! 1,7% des effectifs salariés de Franche- Comté L industrie laitière domine En 2001, 448 établissements de l'industrie agroalimentaire (1) sont implantés en Franche-Comté. La région rassemble 2,9% des établissements français de ce secteur d'activité. L'industrie agroalimentaire franc-comtoise emploie salariés et représente 1,7% des effectifs salariés et 6,1% de l'emploi industriel de la région. Elle est le treizième secteur employeur de la région. Seules l'agriculture, les activités immobilières et l'énergie ont moins de salariés. Au niveau national, avec 1,7% des salariés, l'agroalimentaire est aussi le treizième secteur employeur, devant les activités immobilières, l'industrie automobile et l'énergie. En 2001, 1,8% des effectifs nationaux de l'agroalimentaire travaillent en Franche-Comté. Nombre établissements Salariés permanents Emploi salarié au 31/12/2001 Industrie laitière Industrie des viandes Panification, biscuiterie, chocolaterie et autres Industrie des boissons Fabrication d aliments pour animaux Travail du grain Industrie du poisson et des escargots Industrie des fruits et légumes Industrie des corps gras Industries agroalimentaires Activité Éducation, santé, action sociale Administration Commerce (1) Services aux entreprises Industries des biens intermédiaires Industrie automobile Services aux particuliers Construction Industries des biens d équipement Industries des biens de consommations Transports Activités financières Industries agroalimentaires (1) Agriculture Activités immobilières Énergie Source : Insee - estimations d emplois L emploi salarié au 31 décembre emplois (milliers) Dans la région, l'industrie agroalimentaire et l'agriculture sont très liées. L'industrie agroalimentaire franc-comtoise fabrique de nombreux produits d'appellation d'origine contrôlée tels que les fromages (comté, mont d'or, morbier, bleu du Haut-Jura), les vins (6 AOC). Les cahiers des charges concernent autant les agriculteurs que les transformateurs. L'industrie agroalimentaire franc-comtoise se caractérise par l'importance du secteur laitier (55% des établissements et 49% des salariés). Ce dernier occupe de loin le premier rang des industries agroalimentaires dans la région et le troisième en France. La Franche-Comté regroupe 17% des établissements laitiers français et 6,1% de leurs salariés. Cette situation résulte d'une longue tradition fromagère. Les cahiers des charges très stricts des fromages d'appellation d'origine contrôlée ont permis de maintenir de nombreuses fromageries sur l'ensemble de la région. L industrie laitière constitue un réel atout en terme d'aménagement du territoire. Mais l'industrie laitière franc-comtoise n'est pas seulement un tissu de petites fromageries. Elle place 4 de ses établissements parmi les 5 plus grands établissements agroalimentaires de la région : les 2 établissements des fromageries Bel, la société fromagère de Lons-le-Saunier et la fromagerie de Clerval. Bien que la Franche-Comté soit terre d'élevage, l'industrie des viandes ne trouve pas le même écho au niveau régional qu'au niveau national. En terme d emplois, elle occupe le troisième rang des I.A.A. dans la région contre le premier en France. Elle emploie 19% des salariés de l'industrie agroalimentaire franc-comtoise. Elle contribue aussi à la renommée de la région au travers de ses salaisons et fumaisons telles que la saucisse de Morteau et la saucisse de Montbéliard. La deuxième activité agroalimentaire de Franche-Comté est, comme en France, la panification, la pâtisserie industrielle, la biscuiterie, la chocolaterie. Un salarié de l'agroalimentaire franc-comtoise sur cinq y travaille. Deux grands groupes sont présents en Franche-Comté : Nestlé et Lu. Les autres secteurs de l'industrie agro- (1) Les artisans bouchers, charcutiers, boulangers, pâtissiers ou chocolatiers ont été exclus de l'étude alors que normalement ils appartiennent à ce secteur. Ils ont été reclassés dans le commerce. 4 - IAA en Franche-Comté en 2001

5 EIL de Mamirolle alimentaire emploient chacun moins de 350 personnes. L'industrie des fruits et légumes et la fabrication d'huiles et graisses sont quasiment absentes de la région avec respectivement 3 et 2 établissements et aucun salarié permanent. Dans l'industrie agroalimentaire franccomtoise, lieu de production et lieu de décision sont souvent regroupés. En 2001, 79% des établissements francs-comtois sont aussi siège-social. Ce chiffre comprend les coopératives laitières dont le siège social est fréquemment situé dans la mairie de la commune d'implantation. Au total, 95% des établissements agroalimentaires ont leur siège social en Franche-Comté et emploient 75% des salariés. Seuls 24 établissements ont leur siège social hors de la région mais ils emploient personnes en Ils sont donc le plus souvent de grande taille. Treize de ces établissements ont leur siège dans les régions limitrophes. Parmi les 10 plus importants établissements francs-comtois, cinq ont leur siège social en Île-de-France. Il s'agit de Nestlé France, Lu France, Henri Maire et des 2 établissements de Bel. Notons que les entreprises Bel et Henri Maire sont nées dans le Jura. L'industrie agroalimentaire franc-comtoise compte de nombreux petits établissements. Plus d'un quart d'entre eux n'ont pas de salarié et un tiers emploient entre 1 et 4 salariés. L'emploi de l'agroalimentaire est concentré dans quelques établissements. Les vingt plus grands établissements offrent la moitié des postes. Seuls 18 établissements nombre d établissements francs-comtois ont plus de 100 salariés. Sur les salariés de l'agroalimentaire franc-comtois, travaillent au moins à 80% tout au long de l'année (ces salariés sont dits permanents), soit une proportion de 76,5%. En France, cette part est de 74,2%.! Un tiers des établissements emploient 1 à 4 salariés Source : Insee - sirene - DADS taille de l établissement (nombre de salariés) Les 20 plus grands établissements agro-alimentaires francs-comtois Raison sociale Activité principale exercée Commune Effectifs salariés FROMAGERIES BEL Fabrication de fromages Dole (39) 500 à 599 FROMAGERIES BEL Fabrication de fromages Lons-le-Saunier (39) 400 à 499 NESTLÉ FRANCE Chocolaterie, confiserie Pontarlier (25) 200 à 299 SOCIÉTÉ FROMAGÈRE DE LONS-LE-SAUNIER Fabrication de fromages Lons-le-Saunier (39) 200 à 299 FROMAGERIE DE CLERVAL Fabrication de fromages Santoche (25) 200 à 299 LU FRANCE Biscotterie, biscuiterie, pâtisserie de conservation Besançon (25) 150 à 199 BAZIN SALAISONS DU BREUCHIN Préparation indus. de produits à base de viandes Breuches (70) 150 à 199 EUROSÉRUM Fabrication d autres produits laitiers Port-sur-Saône (70) 150 à 199 HENRI MAIRE Vinification Arbois (39) 150 à 199 MILLERET CENTRALE LAITIÈRE N.D. LEFFOND Fabrication de fromages Charcenne (70) 100 à 149 PIKICHE Fabrication industrielle de pain et de pâtisserie fraîche Thurey-le-Mont (25) 100 à 149 BOUVARD ALINA INDUSTRIE Biscotterie, biscuiterie, patisserie de conservation Dole (39) 100 à 149 EURORAULET Fabrication industrielle de pain et de pâtisserie fraîche Rochefort-sur-Nenon (39) 100 à 149 CLAVIÈRE Préparation indus. de produits à base de viandes Dole (39) 100 à 149 SALAISONS BOLARD FRÈRES Préparation indus. de produits à base de viandes Saint-Amour (39) 100 à 149 JEAN-LOUIS AMIOTTE Préparation indus. de produits à base de viandes Avoudrey (25) 100 à 149 BELOT FRÈRES Production de viandes de boucherie Besançon (25) 100 à 149 CENTRALE LAITIÈRE DE FRANCHE-COMTÉ Fabrication de fromages Belfort (90) 100 à 149 JURAGRUYÈRE Affinage Vevy (39) 50 à 99 COOPÉRATIVE DES MONTS DE JOUX Fabrication de fromages Bannans (25) 50 à 99 Source : Insee - DADS 2001 IAA en Franche-Comté en

6 Les salariés dans l industrie agroalimentaire! salariés Chiffres clé! 71% des salariés sont ouvriers (67,5% en France)! 13% des salariés ont moins de 25 ans (12% en France)! 35% des salariés sont des femmes (36% en France)! 71% des salariés sont originaires de Fanche-Comté En 2001, personnes travaillent dans l'industrie agroalimentaire franccomtoise. Ce secteur se caractérise par une proportion importante d'ouvriers. En 2001, 71% des salariés sont ouvriers alors que deux emplois industriels sur trois sont occupés par des ouvriers au niveau régional. De même, les ouvriers sont proportionnellement plus nombreux dans l'industrie agroalimentaire franccomtoise que dans les industries agroalimentaires françaises (67,5%). À l'exception de l'industrie des viandes et du travail du grain, cette différence entre la Franche- Comté et la France s'observe pour chacun des secteurs de l'agroalimentaire. Parmi les ouvriers de l'agroalimentaire, le taux de qualification est plus faible en Franche-Comté (43%) qu'au niveau national (47%). En fait cette constatation n'est vraie que pour les secteurs de l'industrie laitière (36% contre 38%) et de la panification, 71% d ouvriers dans l industrie agroalimentaire chefs d entreprise et cadres 6,0% ouvriers non qualifiés 40,4% professions intermédiaires 12,6% employés 10,1% ouvriers qualifiés 30,9% Source : Insee - DADS 2001 biscuiterie, chocolaterie (32% contre 45%) qui sont les deux plus importants en terme d'effectifs de l'industrie agroalimentaire franccomtoise. Le taux d'encadrement est aussi moins élevé en Franche-Comté (6%) qu'au niveau national (8%). Cela tient au fait que les établissements francs-comtois sont le plus souvent de petite taille et que le patron, qui assure les tâches d'encadrement, ne s'est pas salarié à l inverse d un directeur d usine. Les femmes occupent 35% des postes de l'industrie agroalimentaire franc-comtoise. Elles sont proportionnellement moins nombreuses que dans l'ensemble de l'industrie franc-comtoise (39%). Le taux de féminisation varie fortement d'un secteur à l'autre : de 17% dans la fabrication d'aliments pour animaux à 42% dans la panification, biscuiterie et chocolaterie. Hormis dans l'industrie des viandes (33% contre 38%), la proportion de femmes est très proche, voire supérieure en Franche-Comté par rapport au niveau national dans les différents secteurs de l'agroalimentaire. En 2001, 63% des femmes travaillant dans l'industrie agroalimentaire franc-comtoise sont ouvrières. Le taux de qualification ouvrière est supérieure chez les femmes (49% contre 41% chez les hommes) quel que soit le secteur agroalimentaire. Dans les catégories de cadres et de professions intermédiaires, les femmes sont plutôt sousreprésentées. En 2001, seuls 13% des chefs d'entreprises et cadres et 29% des professions intermédiaires sont des femmes. En revanche, employé s'accorde au féminin car 4 postes sur 5 sont occupés par des femmes. La moyenne d'âge des salariés de l'industrie agroalimentaire est de 39 ans en Franche- Comté contre 38 ans en France. L'industrie agroalimentaire régionale a connu une évolution de l'emploi moins favorable autour des années 90. À cette époque, les embauches ont été moins importantes qu'au niveau national. Ainsi, 41% des salariés sont âgés de 26 et 40 ans en Franche-Comté contre 46% en France. Depuis 1999, les industries agroalimentaires sont un peu plus dynamiques sur le marché de l'emploi qu'au niveau national. La part des jeunes de 25 ans et moins dans les établissements est supérieure en Franche-Comté (13%) par rapport à la France (12%). Avant d'obtenir un emploi dans l'industrie agroalimentaire, les jeunes Francs-Comtois doivent poursuivre leur formation hors de la région. L'offre de l'enseignement agricole franc-comtois en formations agroalimentaires est faible. Il possède toutefois deux fleurons avec les écoles d'industrie laitière (EIL) de Mamirolle et de Poligny : chaque année une centaine d'élèves sortent des EIL avec un BTSA «industries agroalimentaires et bio-technologies». Cela rejaillit sur l'emploi : 14% des postes de l'industrie laitière franc-comtoise sont occupés par des jeunes (contre 11% en France). La formation pourra être complétée par l'apprentissage : il y a une centaine d'apprentis dans l'industrie agroalimentaire franc-comtoise. En 2001, 18,5% des salariés de Franche- Comté ont plus de 50 ans. Avec l'hypothèse forte que tous les départs à la retraite seront remplacés, d'ici 15 ans l'industrie agroalimentaire franc-comtoise pourrait embaucher personnes (dont 400 à l'horizon 2006). Plus de 7 postes sur 10 sont occupés par des personnes originaires de Franche- Plus d un poste sur trois occupé par une femme Proportion de femmes Franche- France parmi les salariés Comté Industrie laitière 33,9% 31,7% Industrie des viandes 33,3% 37,6% Panification, biscuiterie, chocolaterie et autres 41,8% 40,1% Industrie des boissons 33,2% 26,8% Fabrication d'aliments pour animaux 17,1% 20,7% Travail du grain 17,9% 20,1% Industrie du poisson et des escargots 83,7% 57,4% Industrie des fruits et légumes - 41,8% Industrie des corps gras - 26,6% Industries agroalimentaires 34,9% 35,6% Source : Insee - DADS IAA en Franche-Comté en 2001

7 Pesée de fromages à pâte molle Comté. La quasi absence de formations liées à l'agroalimentaire, en dehors du secteur laitier, se ressent aussi au niveau de l'occupation des postes. Plus un poste nécessite de qualifications, plus la proportion de Francs- Comtois d'origine est faible. Ainsi, Les Francs-Comtois occupent 55% des postes de chefs d'entreprise salariés et cadres, 67% des professions intermédiaires, 72% des ouvriers qualifiés et 73% des ouvriers non qualifiés. La plus forte mobilité géographique des cadres ne justifie pas un tel écart. Les Francs-Comtois sont sousreprésentés parmi les cadres. En revanche, pour l'industrie laitière la proportion de Francs-Comtois parmi les ouvriers qualifiés est supérieure à celle des ouvriers non qualifiés. Dans les écoles d'industrie laitières de Mamirolle et de Poligny, plus de la moitié des élèves sont originaires de la région. En 2001, 14,3% des salariés du secteur agroalimentaire franc-comtois sont originaires des régions limitrophes. Les Bourguignons sont les plus nombreux (5,8% des salariés) mais occupent plutôt des postes d'ouvriers non qualifiés. En revanche, les personnes originaires des autres régions limitrophes et même du reste de la France (en particulier Nord-Pas-de-Calais) viennent pourvoir les postes de cadres et de professions intermédiaires. Les personnes nées à l'étranger sont aussi nombreuses dans l'industrie agroalimentaire que dans la population active franc-comtoise : elles sont 7%. En 2001, 85% d'entre elles sont ouvriers. Ces personnes ont été appelées pour pallier le manque d'ouvriers qualifiés : 9,5% des ouvriers qualifiés sont nés à l'étranger.! 71% des salariés de l industrie agroalimentaire franc-comtoise sont originaires de la région : nombre de salariés nés en Bourgogne et travaillant dans les IAA de Franche-Comté proportion % hors France métropolitaine Source : Insee - DADS ,5% des salariés de l'industrie agroalimentaire franc-comtoise ont plus de 50 ans âge (ans) Source : Insee - DADS 2001 IAA en Franche-Comté en

8 Le chiffre d affaires de l industrie agroalimentaire Chiffres clé! 2 milliards d euros de chiffre d affaires! 255 millions d e d exportations! la valeur ajoutée représente 18,5% du chiffre d affaires (19,3% en France)! 13,6% de la valeur ajoutée est consacrée aux investissements (16,5% en France) L'industrie agroalimentaire franc-comtoise dégage un chiffre d'affaires d'environ 2 milliards d'euros en Elle représente 1,4% du chiffre d'affaires national de l'agroalimentaire. En Franche-Comté, avec 1,1 milliard d euros, l'industrie laitière constitue 55% du chiffre d'affaires de l'industrie agroalimentaire régionale. Deux autres secteurs ont un chiffre d'affaires supérieur à 100 millions d euros : la panification, biscuiterie, chocolaterie (405 millions) et l'industrie de la viande (305 millions). L'industrie agroalimentaire franc-comtoise réalise plus de 87% de son chiffre d'affaires sur le marché national, soit 3 points de plus que l ensemble des entreprises implantées en France. Les produits francs-comtois s'exportent plus difficilement en raison de leur goût très typé. Par exemple, le palais des étrangers est peu habitué au goût des salai- sons fumées au bois d'épicéa. En 2001, la Franche-Comté exporte t de produits agroalimentaires pour un montant de 255 millions d euros ; soit 3% des exportations régionales. Elle représente 1,1% des exportations de l'agroalimentaire français. Les produits laitiers sont de loin, avec t pour 156 millions d euros, les produits les plus exportés. Les fromages fondus trouvent un écho mondial alors que le comté et l'emmental se vendent surtout en Europe. Seuls six autres types de produits dépassent les 5 millions d euros d'exportations. Il s'agit des produits de la chocolaterie et confiseries, des biscuits et pâtisseries de conservation, du café et du thé conditionnés, du pain et pâtisseries fraîches, des boissons alcooliques distillées et des vins. Par ailleurs, les secteurs de l'industrie laitière, de la panification, biscuiterie et chocolaterie et de l'industrie des boissons sont les seuls en Franche-Comté à réaliser plus de 14% de leur chiffre d'affaires à l'exportation. Les exportations francs-comtoises sont essentiellement dirigées vers l'europe (190 millions d euros) et plus particulièrement vers l'union Européenne (159 millions). Les fromages fondus trouvent aussi des débouchés vers l'asie (42 millions). Le principal importateur de produits agroalimentaires franc-comtois sont les Pays-Bas avec 39,8 millions d euros. Les Néerlandais achètent surtout des produits laitiers, des biscuits et pâtisseries de conservation, du café et du thé conditionnés. L'Allemagne se situe au second rang (35,2 millions). Les Allemands sont demandeurs de produits laitiers, de boissons alcooliques distillées et de pain et pâtisseries fraîches. Nos voisins suisses sont les troisièmes consommateurs de produits agroalimentaire francs-comtois (21,9 millions). Ils nous achètent des produits laitiers, des produits de la chocolaterie et confiseries, du café et thé conditionnés et du vin. Le premier pays importateur non européen est l'arabie Saoudite avec l'achat de 13 millions d euros de produits laitiers. D'une manière générale, hormis pour l Italie et les Etats-Unis, les fromages sont au premier rang des produits agroalimentaires francs-comtois exportés. La valeur ajoutée des établissements agroalimentaires francs-comtois s'élève à 369 millions d euros. La valeur ajoutée est la différence entre la valeur de la production et la valeur des biens et services acquis à l'extérieur, consommés pour réaliser cette production. L'industrie agroalimentaire franc-comtoise contribue à hauteur de 1,7% à la valeur ajoutée brute totale de la région et à 5,4% de la valeur ajoutée brute de l'industrie régionale. La valeur ajoutée sert en partie à payer les frais de personnel. La valeur ajoutée par salarié permanent varie en moyenne de e dans la fabrication d aliments pour animaux à e dans l'industrie des boissons. En fait deux groupes se distinguent. L'un comporte la fabrication d aliments pour animaux, l'industrie laitière, l'industrie L industrie agroalimentaire franc-comtoise génère 2 milliards d e de chiffre d affaires en millons d e d exportations franccomtoises en 2001 Chiffre part réalisée en (%) d affaires Union reste du France (millions d e) Européenne Monde Industrie laitière ,8 7,6 6,6 Industrie des viandes ,1 1,7 0,2 Panification, biscuiterie, chocolaterie et autres ,3 14,4 4,3 Industrie des boissons 68 80,5 11,7 7,8 Fabrication d'aliments pour animaux ,1 0,1 Travail du grain 47 98,8 1,2 0,0 Industrie du poisson et des escargots 7 94,4 5,6 0,0 Industrie des fruits et légumes 0 Industrie des corps gras 0 Industries agroalimentaires ,2 8,0 4,8 Source :Scees - estimations Exportations (millions d e) Europe Occidentale 182,4 dont Union Européenne 158,9 Europe Orientale 7,6 Afrique 7,5 Amérique 14,6 Moyen et Proche Orient 21,5 Asie de l'est 20,7 Océanie 1,0 Total 255,3 Source : direction régionale des Douanes et Droits Indirects de Franche-Comté 8 - IAA en Franche-Comté en 2001

9 Les 1000 marques - Micropolis des viandes et la transformation des escargots dont la valeur ajoutée produite par salarié ne dépasse pas en moyenne e. Dans les autres secteurs agroalimentaires, ce ratio est supérieur à e. Rapportée au chiffre d'affaires, la valeur ajoutée se situe à 18,5%. Ce taux mesure le degré de valorisation apportée par les établissements. Quel que soit le secteur d'activité, les établissements francs-comtois ont en moyenne un degré de valorisation supérieur à la moyenne nationale. Avec 48,7%, l'industrie des boissons a le meilleur degré de valorisation. À l opposé, l'industrie laitière, qui a un poids très important dans notre industrie agroalimentaire, possède le degré de valorisation le plus faible (13,3%). De ce fait le degré de valorisation régional apparaît plus faible qu au niveau national (19,3%). La valeur ajoutée permet aussi aux entreprises d'investir. En Franche-Comté, les établissements agroalimentaires ont consacré 50 millions d euros aux investissements en Au milieu des années 90, les efforts d'investissements ont surtout porté sur les gains de productivité plutôt que sur le développement de l'activité. Actuellement, la tendance semble s'inverser. Toutefois les efforts d'investissements semblent faibles au regard du niveau national. Le taux d'investissement, qui est le rapport des investissements sur la valeur ajoutée, est de 13,6% en Franche-Comté contre 16,5% en France. Hormis l'industrie laitière, tous les secteurs agroalimentaires francscomtois investissent moins que la moyenne nationale. En France-Comté, le taux d'in- L'industrie des boissons a le meilleur degré de valorisation Industrie des boissons Industrie du poisson et des escargots Panification, biscuiterie, chocolaterie et autres Travail du grain Fabrication d'aliments pour animaux Industrie des viandes Industrie laitière vestissement va de 3% pour l'industrie des boissons à 26,7% pour le travail du grain. Dans un contexte mondial, la pérennité des établissements francs-comtois dépend de leur capacité à investir.! Source : Scees - EAE 2001 valeur ajoutée/ chiffre d'affaires (%) L industrie agroalimentaire franc-comtoise exporte essentiellement en Europe Montant du chiffre d affaires réalisé (millions d e) France : 1 785,1 Pays-Bas : 39,8 Allemagne : 35,2 Suisse: 21,9 Belgique : 19,6 Royaume-Uni : 15,4 Italie : 15,0 Espagne : 13,0 Arabie-Saoudite : 13,0 Chine : 10,5 Mexique : 5,4 Grèce : 4,4 Danemark : 4,4 Libye : 4,3 Brésil : 3,8 Yémen : 3,7 Philippines : 3,3 Finlande : 3,2 Suède : 3,1 Etats-Unis : 2,8 Portugal : 2,7 Pologne : 2,5 Norvège : 1,7 Corée du Sud : 1,6 Source : direction régionale des Douanes et des Droits Indirects de Franche-Comté - Exportations 2001 IAA en Franche-Comté en

10 Industrie laitière Chiffres clé! 247 établissements (16,82% des établissements français)! salariés (6,22% des salariés français)! 48,6% des emplois (14,7% en France)! millions d e de chiffre d affaires (3,91% du chiffre d affaires français)! 33,9% de femmes (31,7% en France)! 75,2% d ouvriers (69,2% en France) L'industrie laitière est le principal secteur de l'agroalimentaire franc-comtois. Elle regroupe 55% des établissements, occupe 49% des salariés et réalise 55% du chiffre d'affaires de l'agro-alimentaire de la région. Au niveau national, l'industrie laitière est le troisième secteur de l'agroalimentaire. La transformation du lait est l'activité principale de 247 établissements francs-comtois. En 2001, 16,8% des établissements laitiers français sont situés en Franche-Comté. Les modalités de fabrication des fromages francs-comtois d'appellation d'origine Contrôlée (AOC) qui, entre autres, limitent le rayon de collecte du lait, ont permis le maintien d'un réseau dense de petits ateliers. C'est un réel atout pour l'aménagement du territoire. En 2001, 22% des établissements n'ont pas de salarié, 47% emploient de 1 à 4 personnes et 18% ont entre 5 et 19 salariés. Les cinq plus grands établissements francscomtois concentrent 45% de l'emploi salarié. Au total, en 2001, l'industrie laitière emploie salariés dont permanents. Près de 15% des salariés du secteur laitier français travaillent en Franche-Comté. Le lieu de décision des établissements laitiers francs-comtois est essentiellement dans la région. Seuls 5 établissements ont leur siège social hors de Franche-Comté. Toutefois, de grands groupes, tels que Lactalis, Entremont et L Ermitage possèdent ou ont des participations dans 11 entreprises francs-comtoises. Parmi les 247 établissements francs-comtois de l'industrie laitière, 206 sont spécialisés dans la fabrication de fromages. En 2001, ils ont fabriqué t de fromages et spécialités fromagères. La principale production franc-comtoise concerne les fromages fondus avec t. Cinq établissements dont les trois plus grands en fabriquent. Avec t, le comté, produit par 180 établissements, se glisse à la seconde place. La Franche-Comté possède un riche plateau de fromages. Quatre d'entre eux possèdent une AOC. Il s'agit du comté, du morbier (4 900 t), du mont d'or (3 200 t) et du bleu du Haut-Jura (400 t). Le gruyère (1 400 t) devrait bientôt obtenir aussi une AOC. Certains établissements produisent aussi de l'emmental ( t), de la raclette (6 800 t) ou encore des fromages à pâte molle (9 000 t) autre que le mont d'or. En 2001, 73% des fabricants de comté n'ont pas de capacités d affinage en rapport avec leur production. Pour y remédier, 22 établissements font uniquement de l'affinage. Ils affinent t de comté ; soit 75% des comtés de la région. Trois établissements francs-comtois fabriquent surtout du beurre. Mais au total, il y a 106 établissement qui produisent t de beurre dans la région. De même, 9 établissements sont spécialisés dans la fabrication de lait liquide et de produits frais. En fait, 155 établissements fabriquent hl de lait liquide, t de crème conditionnée et 157 t de yaourts. Cinq établissements fabriquent principalement d'autres produits laitiers (babeurre, lactosérum). Au total, ces produits sont présents dans 206 établissements. La Franche- Comté produit t d'équivalent extrait sec de lactosérum et t d'équivalent extrait sec de babeurre. Deux petits établissements sont spécialisés dans la fabrication de glaces et de sorbets. L'industrie laitière franc-comtoise a un chiffre d'affaires d'un peu plus de 1 milliard d euros. Elle contribue à hauteur de 4% au chiffre d'affaires de l'industrie laitière nationale. Les exportations représentent 14% du chiffre d'affaires. Elles se montent à 229 millions d euros. Les principaux pays importateurs sont les Pays-Bas, l'allemagne, l'arabie Saoudite, la Suisse et la Chine qui importent pour plus de 10 millions d euros de produits laitiers. La quasi totalité des exportations hors de l'europe sont des fromages fondus. Au total, les exportations de fromages fondus représentent un tiers de l'ensemble des exportations de produits laitiers francs-comtois. Que ce soit au niveau régional ou au niveau national, le degré de valorisation de l'industrie laitière est faible. La valeur ajoutée représente 13% du chiffre d'affaires. En Franche- Comté, l'industrie laitière est de ce point de vue le secteur agroalimentaire le moins performant. En revanche, ce secteur consent les efforts d'investissement les plus importants. Le taux d'investissement s'élève à 19% de la valeur ajoutée. En 2001, les établissements francs-comtois ont investi 28 millions d euros. Sur les salariés, 75% sont ouvriers. Hormis la transformation des escargots, c'est la plus forte proportion au sein des secteurs agroalimentaires francs-comtois. Trois types 83% des établissements laitiers spécialisés dans la fabrication de fromages Nombre établissements Salariés permanents Emploi salarié au 31/12/2001 Fabrication de lait liquide et de produits frais Fabrication de beurre 3 nd nd Fabrication de fromages Affinage Fabrication d'autres produits laitiers Fabrication de glaces et sorbets 2 nd nd Industrie laitière nd : non diffusable Les 5 premiers pays importateurs de l'industrie laitière franc-comtoise Pays-Bas Allemagne Arabie Saoudite Suisse Chine exportations Source : direction régionale des Douanes et (millions d e) des Droits Indirects de Franche-Comté 10 - IAA en Franche-Comté en 2001

11 Soutirage - EIL Mamirolle de fonctions ouvrières se distinguent : ouvriers sur ligne, manutentionnaires et fromagers. Les deux premiers ne nécessitent pas de qualification particulière et occupent deux tiers des postes d'ouvriers. Les fromagers sont au minimum de niveau ouvrier qualifié. Pour former des fromagers, deux écoles d'industrie laitière sont situées en Franche-Comté (Mamirolle et Poligny). Ces deux écoles ont certes une assise nationale mais l'essentiel des effectifs est originaire de la région. Ajouté à cela le fait que les ouvriers non qualifiés et les employés sont d'une manière générale recrutés au niveau local, la proportion de personnes nées en Franche-Comté et travaillant dans l'industrie laitière est forte : 72%. Les femmes occupent un peu plus d'un poste sur trois. Cette relativement faible proportion de femmes s'explique en partie par la pénibilité du métier de fromager, même si les investissements sur les postes de travail devraient permettre une évolution notable.! Dole Besançon Vesoul Pontarlier Lure Montbéliard Belfort De nombreuses petites fromageries dans le massif du Jura Effectifs salariés (nbre établissements) 500 à 599 salariés (1) 400 à 499 salariés (1) 200 à 299 salariés (2) 150 à 199 salariés (1) Près de la moitié des postes occupés par des ouvriers non qualifiés chefs d entreprise et cadres 5,4% professions intermédiaires 10,1% employés 9,3% Lons-le-Saunier Saint-Claude Activité principale exercée Fabrication lait et produits frais Fabrication de beurre 100 à 149 salariés (1) 50 à 99 salariés (7) 20 à 49 salariés (16) 10 à 19 salariés (15) 5 à 9 salariés (30) 1 à 4 salariés (117) 0 salariés (55) Fabrication de fromages Fabrication d autres produits laitiers Affinage ouvriers non qualifiés 48% ouvriers qualifiés 27,2% Fabrication de glaces et sorbets Les 10 plus grands établissements Raison sociale Activité principale exercée Commune Effectifs salariés FROMAGERIES BEL Fabrication de fromages Dole (39) 500 à 599 FROMAGERIES BEL Fabrication de fromages Lons-le-Saunier (39) 400 à 499 SOCIÉTÉ FROMAGÈRE DE LONS-LE-SAUNIER Fabrication de fromages Lons-le-Saunier (39) 200 à 299 FROMAGERIE DE CLERVAL Fabrication de fromages Santoche (25) 200 à 299 EUROSÉRUM Fabrication d'autres produits laitiers Port-sur-Saône (70) 150 à 199 MILLERET CENTRALE LAITIÈRE N.D. LEFFOND Fabrication de fromages Charcenne (70) 100 à 149 CENTRALE LAITIÉRE DE FRANCHE-COMTE Fabrication de fromages Belfort (90) 100 à 149 JURAGRUYÈRE Affinage Vevy (39) 50 à 99 COOPÉRATIVE DES MONTS DE JOUX Fabrication de fromages Bannans (25) 50 à 99 SOCIÉTÉ FROMAGÈRE DE VERCEL Fabrication de fromages Vercel-Villedieu-le-Camp (25) 50 à 99 Source : Insee - DADS 2001 IAA en Franche-Comté en

12 Industrie des viandes Chiffres clé! 71 établissements (1,63% des établissements français)! salariés (1,06% des salariés français)! 18,7% des emplois (32,3% en France)! 305 millions d e de chiffre d affaires (0,9% du chiffre d affaires français)! 33,3% de femmes (37,6% en France)! 68,6% d ouvriers (77,4% en France) L'industrie des viandes est présente au travers de 71 établissements en Franche-Comté. En 2001, elle emploie salariés, dont permanents. La région regroupe 1,1% des salariés de l'industrie des viandes en France. De par l'emploi offert, l'industrie des viandes est le troisième secteur des industries agroalimentaires en Franche-Comté. Elle occupe le premier rang en France. En Franche-Comté, les établissements de l'industrie des viandes sont de petite taille. En 2001, 29 établissements n'ont pas de salarié et 24 ont moins de 20 salariés. Aucun établissement n a plus de 200 salariés. L'emploi se concentre dans quelques établissements. Les 5 plus grands établissements rassemblent 46% des salariés du secteur. En 2001, l'industrie des viandes franccomtoise génère un chiffre d'affaires d'environ 305 millions d'euros. La région représente moins de 1% du chiffre d'affaires national de ce secteur. L'industrie des viandes franc-comtoise trouve peu de débouchés sur le marché international. Elle réalise moins de 2% de son chiffre d'affaires à l exportation. Dans l'industrie agroalimentaire régionale, seul le secteur du travail du grain fait moins bien. De plus, au niveau national, les exportations représentent près de 10% des ventes. Les établissements régionaux exportent essentiellement vers l Allemagne, la Belgique, la Suisse et l Italie. Chacun de ces pays importe pour plus de e. Rapportée au chiffre d'affaires, la valeur ajoutée se situe en moyenne autour de 19,6%. Ce taux de valeur ajoutée mesure le degré de valorisation apportée par les entreprises. Il est plus élevé en Franche-Comté qu'en France (16,4%). La petite taille des entreprises est un frein à l'investissement. Les entreprises franccomtoises y consacrent 6,4 millions d'euros ; soit 10,8% de la valeur ajoutée. Au niveau national, le ratio s'élève à 13,6%. L'industrie des viandes peut être divisée en 4 activités : l'abattage, la production de viandes de boucherie, la production de viandes de volaille et la préparation industrielle à base de viandes. Entre l'achat et la découpe, ces établissements doivent utiliser les services d'un abattoir. La Franche-Comté compte 8 abattoirs situés à Besançon, Champagnole, Luxeuilles-Bains, Perrigny, Pontarlier, Voujeaucourt, Valdahon et Vesoul. Près de 200 salariés y travaillent. En 2001, animaux ont été abattus en Franche-Comté dont bovins et porcins. Ils représentent un poids total de carcasse de t dont t de bovins et t de porcins. La Franche-Comté représente 1,3% des abattages nationaux de bovins et 0,9% des abattages de porcins. Les établissements producteurs de viandes de boucherie sont au nombre de 29 en Franche-Comté et emploient 400 personnes. Ils achètent les animaux et découpent les Pas de production de viandes de volailles en Franche-Comté carcasses pour produire de la viande de boucherie en quartiers, pièces et morceaux. Ils transforment plus de t de viandes. Ils exportent t dont 40% en Allemagne. Les 34 établissements francs-comtois de préparation industrielle à base de viandes sont pour la plupart spécialisés dans la charcuterie et la salaisonnerie. Ils emploient 730 personnes. De nombreuses petites structures de cette activité sont présentes dans le massif du Jura. Leur présence s y signale par ces étranges cheminées émergeant du paysage. Ces cheminées appelées "tuyés" indiquent l existence d'un fumoir. Au travers de produits tels que les saucisses de Morteau et de Montbéliard, les jambon de Luxeuil et du Haut-Doubs, ils contribuent à la renommée de la région. Les fabricants de saucisse de Morteau, de saucisse de Montbéliard et de jambon du Haut- Doubs ont déposé une demande d'indication Géographique Protégée. La Franche-Comté produit t de saucisses de Morteau, t de saucisses de Montbéliard, t de jambons cuits mais aussi t de poitrines fumées et lardons, t de pâtés en croûte. La fumaison donne un goût caractéristique aux produits francs-comtois auquel les étrangers sont peu habitués. Les charcuteries franccomtoises ont du mal à s exporter. En 2001, la Franche-Comté a exporté 383 t de produits préparés à base de viandes pour un montant de 1,6 millions d euros. Les deux tiers partent en Belgique. Aucun des 539 producteurs de viandes de volailles français n'est installé en Franche- Comté. Plus des deux tiers des emplois de l'industrie de la viande sont occupés par des ouvriers. En Franche-Comté, ce secteur se distingue de l'ensemble de l'industrie Les 4 premiers pays importateurs de l industrie des viandes franc-comtoise Nombre établissements Salariés permanents Emploi salarié au 31/12/2001 Allemagne Belgique Abattages Production de viandes de boucherie Production de viandes de volailles Préparation industrielle de produits à base de viandes Industrie des viandes Suisse! Viande de boucherie Italie! Préparation à base de viande 0 0,5 1 1,5 2 exportations Source : direction régionale des Douanes et (millions d e) des Droits Indirects de Franche-Comté 12 - IAA en Franche-Comté en 2001

13 Poussoir - Bazin SA agroalimentaire par son haut niveau de qualification : 61% des ouvriers sont qualifiés. En effet, l'industrie des viandes a besoin de bouchers et de charcutiers. Alors que les Francs-Comtois occupent habituellement 70% des postes d'ouvriers de l'industrie agroalimentaire de la région, seuls 63% des ouvriers qualifiés sont originaires de la région. Les établissements ont embauché des personnes nées en Bourgogne, en Rhône-Alpes et à l'étranger. De plus, par rapport à l'industrie des viandes nationale, la Franche-Comté offre plus de postes de chefs d'entreprise salariés et cadres (6,7% contre 4,9% en France) et de professions intermédiaires (13,2% contre 9,7%). Les femmes occupent un poste sur trois dans l'industrie des viandes. Mais d'une activité à l'autre, le taux de féminisation est différent. Il s'élève à 48% dans la préparation industrielle de produits à base de viandes et tombe à 17% dans la production de viandes de boucherie et à 10% dans les abattoirs.! 2/3 d ouvriers dans l industrie de la viande ouvriers non qualifiés 26,5% chefs d entreprise et cadres 6,7% professions intermédiaires 13,2% Dole Lons-le-Saunier Vesoul Besançon Saint-Claude Pontarlier Lure Le massif du Jura rassemble les industries de la salaison et de la fumaison Belfort Activité principale exercée Montbéliard Effectifs salariés (nbre établissements) 150 à 199 salariés (1) 100 à 149 salariés (4) 50 à 99 salariés (5) 20 à 49 salariés (8) 10 à 19 salariés (11) 5 à 9 salariés (7) 1 à 4 salariés (6) 0 salarié (29) ouvriers qualifiés 42,1% employés 11,5% Production de viandes de boucherie Abattages Préparation industrielle de produits à base de viandes Les 10 plus grands établissements Raison sociale Activité principale exercée Commune Effectifs salariés BAZIN SALAISONS DU BREUCHIN Préparation indus. de produits à base de viandes Breuches (70) 150 à 199 CLAVIÈRE Préparation indus. de produits à base de viandes Dole (39) 100 à 149 SALAISONS BOLARD FRÈRES Préparation indus. de produits à base de viandes Saint-Amour (39) 100 à 149 JEAN-LOUIS AMIOTTE Préparation indus. de produits à base de viandes Avoudrey (25) 100 à 149 BELOT FRÈRES Production de viandes de boucherie Besançon (25) 100 à 149 LES ÉLEVEURS DE LA CHEVILLOTTE Abattages Valdahon (25) 50 à 99 ARCADIE CENTRE EST Production de viandes de boucherie Besançon (25) 50 à 99 CLAVIÈRE VIANDES Production de viandes de boucherie Dole (39) 50 à 99 MONNARD Production de viandes de boucherie Saint-Amour (39) 50 à 99 GROUPEMENT D'ABATTAGE DE BESANÇON Abattages Besançon (25) 50 à 99 Source : Insee - DADS 2001 IAA en Franche-Comté en

14 Panification, biscuiterie, chocolaterie et autres Chiffres clé! 43 établissements (1,29% des établissements français)! salariés (1,58% des salariés français)! 19,9% des emplois (23,7% en France)! 405 millions d e de chiffre d affaires (1,33% du chiffre d affaires français)! 41,8% de femmes (40,1% en France)! 73,0% d ouvriers (64,4% en France) Comme en France, le secteur regroupant la panification, la pâtisserie industrielle, la biscuiterie, la chocolaterie, la transformation du thé... occupe le deuxième rang des industries agroalimentaires en terme d'emplois et de chiffre d'affaires en Franche-Comté. En revanche, en nombre d'établissements il est en troisième position dans la région (en seconde au niveau national). En 2001, 43 établissements francs-comtois font partie de ce domaine d'activité. Ils emploient salariés. Trois établissements sur 5 ont moins de 10 salariés. Les établissements de taille moyenne (qui ont entre 50 et 500 salariés) sont au nombre de 8. Ils concentrent 74% de l'emploi salarié du secteur. Les établissements du secteur sont le plus souvent situés dans les grandes agglomérations de la région (hormis Vesoul). Par exemple, l'agglomération du Grand Besançon compte 16 établissements sur son territoire. En Franche-Comté, le secteur regroupant la panification, pâtisserie industrielle, biscuiterie, chocolaterie dégage un chiffre d'affaires de 405 millions d'euros en Les établissements francs-comtois contribuent à hauteur de 1,3% au chiffre d'affaires national de ce secteur. Ils réalisent 81% de leurs ventes en France. Dans la région, la panification, biscuiterie, chocolaterie est, avec l'industrie des boissons, le secteur agroalimentaire qui, proportionnellement, exporte le plus. En 2001, les établissements exportent pour 75,7 millions d euros de marchandises. Les principaux clients sont, dans l'ordre, les Néerlandais (16,8 millions d euros), les Allemands, les Italiens, les Britanniques, les Suisses, les Belges et les Espagnols avec plus de 3 millions d'euros. Les établissements du secteur sont parmi les plus performants de l'industrie agroalimentaire franc-comtoise. La valeur ajoutée apportée par salarié permanent s'élève à e. De plus le degré de valorisation, qui mesure le rapport de la valeur ajoutée sur le chiffre d'affaires, est de 25%, l'un des plus forts de l'agroalimentaire. Il est aussi légèrement supérieur au niveau national (24%). Le point faible pourrait être l'investissement. Seul 9% de la valeur ajoutée a été utilisée pour investir en 2001, soit un montant de 9,3 millions d'euro. Trois types d'activités dominent en Franche- Comté. La plus importante en terme de chiffre d'affaires est la chocolaterie, confiserie. Celle-ci représente entre 40% et 50% du secteur. Elle témoigne d'une tradition partagée avec la Suisse. D'ailleurs les 2 plus gros établissements chocolatiers sont implantés à la frontière suisse : l'établissement Nestlé, à Pontarlier, fabrique de la poudre chocolatée et conditionne aussi le café soluble et La fabrication industrielle de pain et de pâtisserie fraîche principal employeur nd : non diffusable Nombre Salariés établissements permanents Emploi salarié au 31/12/2001 Fabrication industrielle de pain et pâtisserie fraîche Biscotterie, biscuiterie, pâtisserie de conservation Fabrication de sucre Chocolaterie, confiserie Fabrication de pâtes alimentaires Transformation du thé et du café Fabrication de condiments et assaisonnements 3 nd nd Fabrication d'aliments adaptés à l'enfant et diététiques 1 nd nd Industries alimentaires non classées ailleurs 2 nd nd Panification, biscuiterie, chocolaterie et autres Klaus, à Morteau, réalise des chocolats fins. Il y a 6 chocolateries ou confiseries industrielles en Franche-Comté qui emploient 367 salariés. Les chocolats et confiseries francs-comtoises sont exportés vers des pays tels que l'italie, la Belgique et la Suisse. Une partie des échanges sont en fait des livraisons de l'établissement Nestlé de Pontarlier aux autres usines européennes du groupe. En terme d'emplois, la principale activité est la fabrication industrielle de pain et pâtisserie fraîche. En 2001, 595 personnes travaillent dans les 12 établissements francscomtois. Cette activité a un chiffre d'affaires de plus de 75 millions d'euros dont un tiers est réalisé à l'exportation. Les principaux clients étrangers sont l'allemagne, le Royaume-Uni et les pays scandinaves. La biscuiterie et la pâtisserie de conservation sont fabriquées dans 9 établissements et emploient 367 personnes. Seuls 4 établissements ont plus de 30 salariés. Aux côtés de ces établissements de taille moyenne se perpétue une tradition culinaire (ex : biscuits de Montbozon). Trois types de produits sortent des fours francs-comtois : les biscuits sucrés (plus de t), la pâtisserie de conservation (plus de t) et les biscuits salés. Les Néerlandais sont les principaux importateurs de ces produits. Le chiffre d'affaires est de plus de 100 millions d'euros. Hormis les fabrications de sucre et de pâtes alimentaires, toutes les autres activités sont présentes en Franche-Comté au travers de 16 établissements artisanaux employant 57 personnes. Parmi les salariés des établissements de panification, biscuiterie, chocolaterie et autres, 73% sont des ouvriers. Ce secteur agroalimentaire présente un faible taux de qualification ouvrière (31,5% en Franche- Comté). Les établissements de taille 5 premiers pays importateurs de la panification, biscuiterie, chocolaterie... Pays-Bas Allemagne Italie Royaume - Uni Suisse! Pain et pâtis. fraîche! Biscuit et pâtis.! Chocolat et confiserie! Café et thé conditionné! Autres exportations Source : direction régionale des Douanes et (millions d e) des Droits Indirects de Franche-Comté 14 - IAA en Franche-Comté en 2001

15 Emballage - Buhler moyenne, qui concentrent près des trois quarts de l'emploi, proposent surtout des postes d'agent de ligne, de surveillant de machines ou encore de boulanger ou de pâtissier. Les postes d'ouvriers qualifiés reviennent à des conducteurs de ligne de fabrication, des chefs d'équipe ou des agents de contrôle qualité ou plus typique à des confiseurs ou des cuiseurs. Les femmes sont très présentes : elles occupent 42% des emplois. En 2001, 93% des employés, 52% des ouvriers qualifiés et 36% des ouvriers non qualifiés sont des femmes. En revanche, les femmes ont peu accès aux fonctions supérieures : elles forment 11% des cadres et chefs d'entreprises salariés et 29% des professions intermédiaires. Le recrutement est essentiellement local. Hormis les cadres et chefs d'entreprises, plus de 70% de la main-d'œuvre est originaire de Franche-Comté. Les personnes nées à l'étranger occupent 10% des postes. Elles sont pour la plupart ouvriers.! Plus de la moitié des postes occupés par des ouvriers non qualifiés chefs d entreprise et cadres 4,6% professions intermédiaires 14,4% employés 8% Dole Lons-le-Saunier Vesoul Besançon Pontarlier Lure Montbéliard Belfort Activité principale exercée Des établissements implantés dans les grandes agglomérations Effectifs salariés (nbre établissements) 200 à 299 salariés (1) 150 à 199 salariés (1) 100 à 149 salariés (3) 50 à 99 salariés (3) 20 à 49 salariés (8) 10 à 19 salariés (1) 5 à 9 salariés (9) 1 à 4 salariés (9) 0 salariés (8) Fabrication industrielle de pain et pâtisserie fraîche Saint-Claude Biscotterie, biscuiterie, pâtisserie de conservation Chocolaterie, confiserie Transformation du thé ou du café Fabrication de condiments et assaisonnements Fabrication d aliments adaptés à l enfant et diététiques ouvriers non qualifiés 52% ouvriers qualifiés 23% Industries alimentaires non classées ailleurs Les 10 plus grands établissements Raison sociale Activité principale exercée Commune Effectifs salariés NESTLÉ FRANCE Chocolaterie, confiserie Pontarlier (25) 200 à 299 LU FRANCE Biscotterie, biscuiterie, pâtisserie de conservation Besançon (25) 150 à 199 PIKICHE Fabrication industrielle de pain et de pâtisserie fraîche Thurey-le-Mont (25) 100 à 149 BOUVARD ALINA INDUSTRIE Biscotterie, biscuiterie, pâtisserie de conservation Dole (39) 100 à 149 EURORAULET Fabrication industrielle de pain et de pâtisserie fraîche Rochefort-sur-Nenon (39) 100 à 149 PLANÈTE PAIN Fabrication industrielle de pain et de pâtisserie fraîche Saint-Vît (25) 50 à 99 SOCIÉTÉ JURASSIENNE DE PANIFICATION Fabrication industrielle de pain et de pâtisserie fraîche Tavaux (39) 50 à 99 CHOCOLATS KLAUS Chocolaterie, confiserie Morteau (25) 50 à 99 BUHLER Biscotterie, biscuiterie, pâtisserie de conservation Besançon (25) 20 à 49 CORNU Fabrication industrielle de pain et de pâtisserie fraîche Fontain (25) 20 à 49 Source : Insee - DADS 2001 IAA en Franche-Comté en

16 Industrie des boissons Chiffres clé! 39 établissements (1,00% des établissements français)! 334 salariés (0,81% des salariés français)! 4,7% des emplois (10,9% en France)! 68 millions d e de chiffre d affaires (0,33% du chiffre d affaires français)! 33,2% de femmes (26,8% en France)! 54,2% d ouvriers (50,1% en France) Avec trois produits correspondant à trois zones géographiques de production, l'industrie des boissons contribue à la renommée de la Franche- Comté au travers des vins du Jura, des eaux de vie de Fougerolles et du Pontarlier-anis. En 2001, 14 établissements sont spécialisés dans la vinification et 7 dans la champagnisation. Ils occupent respectivement 210 et 18 salariés. Ils se concentrent autour d'arbois, de Poligny et de Lons-le-Saunier. Aux côtés de ces établissements, environ 200 viticulteurs commercialisent directement leurs vins. Le vignoble des vins du Jura s'étend sur ha. En 2001, la production est de hl dont hl de vins blancs. Le Jura bénéficie de quatre Appellations d'origine Contrôlée (AOC) concernant le terroir : l'arbois ( hl) qui peut se décliner en arbois-pupillin (3 940 hl), le côte du Jura ( hl), l'étoile (2 680 hl) et le Château- Chalon (AOC non revendiquée en 2001). nd : non diffusable À celles-ci s'ajoutent deux AOC se rapportant à un produit : le macvin (2 390 hl) et le crémant du Jura ( hl). Aux côtés des vins du Jura, les vins de pays de Franche-Comté tentent de se faire une place. Leur vignoble couvre 120 ha dont les trois quarts sis en Haute-Saône (Champlitte, Charcenne ). Ces vignes produisent hl de vins. La Franche-Comté produit également hl de vins de table et autres. Les trois quarts de la production vinicole franc-comtoise est consommée en France. Nos principaux clients à l'exportation sont les Suisses, les Américains (entre 1 et 1,5 million d'euros), les Belges et les Polonais (entre et e). La région de Fougerolles a une longue tradition de distillation d'eaux de vie en raison de la présence d'un important verger et de l'existence d'une eau particulièrement pure. Sept des 9 distillateurs de Franche-Comté sont toujours implantés à Fougerolles. En Franche-Comté, la distillation d'eaux de vie occupe 66 salariés, sans compter les bouilleurs de cru. La production totale d'eaux de vie avoisine les hl d'alcool pur en Franche-Comté. La mirabelle est la première production régionale, loin devant le kirsch qui fait pourtant la réputation de la région de Fougerolles et de Mouthier-Haute-Pierre. Les distillateurs francs-comtois produisent également hl de liqueurs de fruits (guignolet, crème de cassis ). Les eaux de vie et liqueurs sont principalement exportées vers l Allemagne (pour 5,9 millions d'euros). Le développement de la fabrication de spiritueux à Pontarlier, qui est devenue alors la capitale de l'absinthe, date du XIXème siècle. Les deux tiers des emplois dans la vinification Nombre Salariés établissements permanents Emploi salarié au 31/12/2001 Production d'eaux de vie naturelles Fabrication de spiritueux Production d'alcool éthylique de fermentation 1 nd nd Champagnisation Vinification Cidrerie Production d'autres boissons fermentées Brasserie Malterie Industrie des eaux de table Production de boissons rafraîchissantes 3 nd nd Industrie des boissons L'interdiction de l'absinthe en 1915 porte un coup d'arrêt à cet essor. En 2001, seules 4 distilleries ont survécu en développant de nouveaux produits tels que le Pontarlier-anis. En 1992, les distilleries pontissaliennes produisaient hl de Pontarlier-anis. À cette époque, 85% des bouteilles étaient écoulées dans la région. Les 5 fabricants de spiritueux (4 à Pontarlier et 1 en Haute-Saône) emploient 19 salariés. D'autres types d'industries de boissons sont aussi présentes en Franche-Comté : la production de boissons rafraîchissantes (sirops) avec 3 établissements et celle d'alcool éthylique de fermentation (1 établissement). En revanche, en 2001, la Franche-Comté ne comptait pas encore de brasserie. Au total, en Franche-Comté, 39 établissements sont spécialisés dans la fabrication de boissons en Ils emploient 334 salariés. Ils sont le plus souvent de petite taille : 14 établissements n'ont pas de salarié et 10 emploient de 1 à 4 salariés. Seuls 2 établissements ont plus de 20 salariés : Henri Maire et les fils d'auguste Peureux. En Franche-Comté, l'industrie des boissons dégage un chiffre d'affaires de 68 millions d'euros. Elle est fortement exportatrice. Elle réalise près de 20% de ses ventes à l'étranger. Ses principaux clients sont l'allemagne (pour les eaux de vie), la Suisse, les Etats-Unis et la Belgique (pour les vins). Par ailleurs, les vins représentent près de la moitié des importations américaines de produits francs-comtois. L'industrie des boissons possède le plus fort taux de valorisation de l'industrie agroalimentaire franc-comtoise. La valeur ajoutée est égale à 49% du chiffre d'affaires. Les fabricants de boissons francs-comtois ont aussi un taux de valorisation supérieur au niveau national (30%). Les 4 premiers importateurs de boissons franc-comtoises Allemagne Suisse États-Unis Belgique! Vins! Boissons alcooliques distillées exportations Source : direction régionale des Douanes et (millions d e) des Droits Indirects de Franche-Comté 16 - IAA en Franche-Comté en 2001

17 Embouteillage - Rième Boissons En 2001, les fabricants de boissons francscomtois ont très peu investi. Ils ont consacré à peine 3% de leur valeur ajoutée aux investissements, soit cinq fois moins que la moyenne nationale de cette profession. En 2001, 334 salariés travaillent dans l'industrie des boissons en Franche-Comté. Plus de la moitié d'entre eux (54%) sont des ouvriers. Néanmoins, comparé aux autres secteurs agroalimentaires, cette proportion est faible. En Franche-Comté, travailler dans l'industrie des boissons nécessite des qualifications : ingénieurs, techniciens, maîtres de chais, distillateurs, ouvriers agricoles Ainsi, par exemple, le taux de qualification ouvrière est relativement élevé : 61% contre 30% au niveau national. Un tiers des postes sont occupés par des femmes. Les femmes travaillent comme employés (76% des postes occupés par des femmes) et sont aussi très présentes dans les fonctions de professions intermédiaires (47%).! Dole Vesoul Besançon Pontarlier Lure Trois zones de production pour trois produits Belfort Montbéliard Effectifs salariés (nbre établissements) 150 à 199 salariés (1) Une faible proportion d ouvriers dans l industrie des boissons chefs d entreprise et cadres 10,8% professions intermédiaires 15,9% employés 19,1% Lons-le-Saunier 20 à 49 salariés (1) 10 à 19 salariés (4) 5 à 9 salariés (9) 1 à 4 salariés (10) 0 salarié (14) Activité principale exercée Saint-Claude Production d eaux de vie naturelles Fabrication de spiritueux Production d alcool éthylique de fermentation Champagnisation Vinification Production de boissons rafraîchissantes ouvriers non qualifiés 21,3% ouvriers qualifiés 32,9% Les 10 plus grands établissements Raison sociale Activité principale exercée Commune Effectifs salariés HENRI MAIRE Vinification Arbois (39) 150 à 199 GRANDES DISTILLERIES LES FILS AUGUSTE PEUREUX Production d'eaux de vie naturelles Fougerolles (70) 20 à 49 FRUITIÈRE VINICOLE DE VOITEUR Vinification Voiteur (39) 10 à 24 RIÈME BOISSONS Production de boissons rafraîchissantes Morteau (25) 10 à 24 DISTILLERIE PIERRE GUY Fabrication de spiritueux Pontarlier (25) 10 à 24 ÉTABLISSEMENTS PAUL DEVOILLE Production d'eaux de vie naturelles Fougerolles (70) 10 à 24 FRUITIÈRE VINICOLE D'ARBOIS Vinification Arbois (39) 5 à 9 COOPÉRATIVE FRUITIÈRE VINICOLE DE PUPILLIN Vinification Pupillin (39) 5 à 9 ÉTABLISSEMENTS LEMERCIER FRÈRES Production d'eaux de vie naturelles Fougerolles (70) 5 à 9 CAVES JEAN BOUDRY Vinification Arlay (39) 5 à 9 Source : Insee - DADS 2001 IAA en Franche-Comté en

18 Fabrication d aliments pour animaux Chiffres clé! 21 établissements (2,53% des établissements français)! 327 salariés (1,81% des salariés français)! 4,6% des emplois (4,8% en France)! 68 millions d e de chiffre d affaires (0,69% du C.A. français)! 17,1% de femmes (20,7% en France)! 57,5% d ouvriers (53,2% en France) Pour nourrir les bovins, ovins et porcins élevés en Franche-Comté, il est nécessaire d'acheter des aliments composés. Une partie de ces aliments est fabriquée en Franche-Comté. En 2001, 21 établissements spécialisés dans la fabrication d'aliments pour animaux sont installés dans la région. Ils fabriquent essentiellement des aliments destinés aux animaux de ferme. Aucun des 76 établissements français ayant comme activité principale la fabrication d'aliments pour animaux domestiques n'est présent en Franche-Comté. Que ce soit en nombre d'établissements ou en nombre d'emplois, la fabrication d'aliments pour animaux est le cinquième secteur agroalimentaire en Franche-Comté. Elle occupe le sixième rang en France. Elle regroupe 4,6% des emplois agroalimentaires régionaux. En 2001, 327 salariés travaillent dans cette activité dont 280 de façon permanente. La moitié des établissements francs-comtois ont plus de 10 salariés. Les Sociétés françaises de nutrition animale, qui est le plus grand établissement franc-comtois, est le seul à avoir entre 50 et 100 salariés. Pour pénétrer le marché des aliments pour animaux, certaines entreprises préfèrent posséder plusieurs petits établissements permettant de couvrir un vaste territoire plutôt qu une grosse unité de production. Ainsi, en Franche-Comté, huit des établissements appartiennent à des moyennes entreprises de plus de 50 salariés. Ces moyennes entreprises sont au nombre de 5 et regroupent la moitié des emplois francs-comtois de la fabrication d'aliments pour animaux. Deux de ces moyennes entreprises ont leur siège social en Franche-Comté : il s'agit de Coopadou et de Moulin Jacquot. En 2001, les établissements francs-comtois ont fabriqué t d'aliments pour bovins (dont t pour vaches laitières et t pour veaux), t d'aliments pour porcins, t d'aliments pour les volailles, t pour les lapins et enfin t pour les autres espèces animales (ovins, caprins ). Au total, t d'aliments pour animaux de ferme sont fabriqués en Franche-Comté. Cela représente environ un tiers des besoins des éleveurs de la région. Les aliments fabriqués sont conditionnés en farines ou en granulés. Ils sont composés de céréales, de soja, de luzerne déshydratée Aux côtés de la fabrication d'aliments pour animaux, quelques établissements développent une activité secondaire de meunerie. Le chiffre d'affaires des fabricants d'aliments pour animaux s'élève à 68 millions d'euros en 2001 en Franche-Comté. Il est réalisé à 95% sur le marché français et à 5% à l exportation. Au niveau national, la part des exportations est deux fois plus importante. En fait, peu d'établissements francs-comtois exportent. Trois établissements réalisent la quasi totalité des exportations franccomtoises. Selon les douanes, 3,5 millions d'euros d'aliments pour animaux ont été exportés de la région. Au total, t d'aliments pour animaux ont été exportés ; soit 7,5% de la production régionale. L'essentiel de ces marchandises est destiné à la Belgique et à l'allemagne qui achètent respectivement 43% et 36% de ces tonnages. Le degré de valorisation, qui se mesure par le rapport de la valeur ajoutée sur le chiffre d'affaires, de la fabrication d'aliments pour animaux en Franche-Comté est bien supérieur au niveau national : 22% contre 12%. En revanche, la valeur ajoutée par salarié permanent est plus faible en Franche-Comté qu'en France. Elle s'élève à e par salarié dans la région et à e en France. La valeur ajoutée des fabricants d'aliments pour animaux est de 15 millions d'euros en Elle sert entre autres à rétribuer le personnel et à investir. En 2001, en Franche-Comté, 14,5% de la valeur ajoutée est consacrée aux investissements. Cette part est de deux points inférieure à la moyenne nationale du secteur. Les investissements des fabricants d'aliments pour animaux de Franche-Comté se montent à 2 millions d'euros. En 2001, 327 personnes sont salariés des établissements de la fabrication d'aliments pour animaux en Franche-Comté. Près de 3 emplois sur 5 sont occupés par des ouvriers. Les fabricants d'aliments pour animaux ont besoin de chauffeurs (82), de conducteurs de ligne de fabrication, de surveillants de machines, de manutentionnaires À l'exception du cas particulier de la transformation des escargots, le taux de qualification de la fabrication d'aliments pour animaux est le plus élevé de tous les secteurs agroalimentaires francs-comtois. Il est de 72%. Les professions intermédiaires sont aussi fortement présentes dans cette activité. Près d'1 personne sur 4 occupe un tel poste. Il s'agit par exemple de chefs d'atelier. les 4 premiers pays importateurs d'aliments pour animaux Uniquement des fabricants d aliments pour animaux de ferme Belgique Emploi Nombre Salariés salarié au établissements permanents 31/12/2001 Fabrication d'aliments pour animaux de ferme Fabrication d'aliments pour animaux de compagnie Fabrication d'aliments pour animaux Allemagne Suisse Pays-Bas 0 0,5 1 1,5 2 exportations Source : direction régionale des Douanes et (millions d e) des Droits Indirects de Franche-Comté 18 - IAA en Franche-Comté en 2001

19 Presse à granulés - SFNA Peu de femmes travaillent dans la fabrication d'aliments pour animaux. Leur proportion s'élève à 17%. C'est la plus faible part constatée dans les secteurs de l'industrie agroalimentaire franc-comtoise. Les femmes sont pour la plupart employées. En Franche-Comté, la moyenne d'âge des salariés du secteur de la fabrication d'aliments pour animaux est de 41 ans contre 39 ans dans l'ensemble de l'agroalimentaire. Les jeunes sont peu nombreux : seuls 7% des salariés ont moins de 25 ans. Ce secteur pourrait offrir des opportunités d'embauches (d'environ 160 postes) d'ici 20 ans. D'une manière générale les caractéristiques de l'emploi de la fabrication d'aliments pour animaux et du travail du grain sont très proches l'une de l'autre.! Vesoul Besançon Lure La moitié des fabricants d aliments pour animaux sont situés dans le Doubs Belfort Montbéliard Dole 23,5% de professions intermédaires chez les fabricants d aliments pour animaux Pontarlier Effectifs salariés (nbre établissements) chefs d entreprise et cadres 5,5% professions intermédiaires 23,5% employés 13,5% Lons-le-Saunier 50 à 99 salariés (1) 20 à 49 salariés (5) 10 à 19 salariés (4) Saint-Claude 5 à 9 salariés (3) 1 à 4 salariés (3) 0 salariés (5) ouvriers non qualifiés 16,2% ouvriers qualifiés 41,3% Les 10 plus grands établissements Raison sociale Activité principale exercée Commune Effectifs salariés SOCIÉTÉS FRANÇAISES DE NUTRITION ANIMALE Fabrication d'aliments pour animaux de ferme Avanne-Aveney (25) 50 à 99 COFATHIM Fabrication d'aliments pour animaux de ferme Vauvillers (70) 20 à 49 MOULIN JACQUOT Fabrication d'aliments pour animaux de ferme Corre (70) 20 à 49 COOPADOU Fabrication d'aliments pour animaux de ferme Dannemarie-sur-Crête (25) 20 à 49 EUROFOURRAGE Fabrication d'aliments pour animaux de ferme Arc-lès-Gray (70) 20 à 49 LES FILS DE F. DORNIER Fabrication d'aliments pour animaux de ferme Bians-les-Usiers (25) 20 à 49 COOPADOU Fabrication d'aliments pour animaux de ferme Besançon (25) 10 à 19 ÉTABLISSEMENTS R. DUBREZ ET FILS Fabrication d'aliments pour animaux de ferme Cuvier (39) 10 à 19 THIEBAUD Fabrication d'aliments pour animaux de ferme Rosières-sur-Barbèche (25) 10 à 19 PHILICOT Fabrication d'aliments pour animaux de ferme Clairvaux-les-Lacs (39) 10 à 19 Source : Insee - DADS 2001 IAA en Franche-Comté en

20 Travail du grain Chiffres clé! 18 établissements (2,33% des établissements français)! 156 salariés (1,19% des salariés français)!2,2% des emplois (3,5% en France)! 47 millions d e de chiffre d affaires (0,89% du chiffre d affaires français)!17,9% de femmes (20,1% en France)!49,3% d ouvriers (57,5% en France) Vesoul Besançon Lure Montbéliard Belfort Les meuneries sont de petite taille La Franche-Comté compte 18 meuneries et aucun établissement spécialisé dans la fabrication de produits amylacés. En 2001, ces minoteries occupent 156 personnes dont 124 permanents. Les meuneries francs-comtoises sont de petites tailles : seules trois d'entre elles ont plus de 20 salariés. Ceci peut être un frein à la pénétration du marché international. Les minoteries francs-comtoises réalisent seulement 1,1% de leur chiffre d'affaires à l'exportation contre 37% au niveau national. Les exportations s'élèvent à e en Les Belges et les Suisses sont quasiment les seuls clients étrangers des meuniers francs-comtois. Les meuneries francs-comtoises dégagent un chiffre d'affaires de 47 millions d'euros. Elles produisent environ t de farine ; soit 2,5% de la production nationale. Les minoteries francs-comtoises sont aussi performantes qu'au niveau national. La valeur ajouté représente 24% du chiffre d'affaires. Leur capacité d'investissements est en revanche plus faible (27% contre 36%) 16,7% de chefs d entreprises et cadres dans les meuneries chefs d entreprise et cadres 16,7% professions intermédiaires 21,8% employés 12,2% Dole Lons-le-Saunier Saint-Claude mais reste la plus forte des secteurs agroalimentaires de Franche-Comté. Près de la moitié des postes sont occupés par des ouvriers qu'ils soient qualifiés (ex : conducteur de meunerie) ou non Les 5 plus grands établissements francs-comtois Raison sociale Pontarlier Effectifs salariés (nbre établissements) 50 à 99 salariés (1) 20 à 49 salariés (2) 10 à 19 salariés (2) 5 à 9 salariés (3) 1 à 4 salariés (5) 0 salarié (5) Commune (ex : minotier). La proportion de professions intermédiaires (chefs d'atelier) est, avec 21,8%, relativement élevée. Les femmes sont peu nombreuses (17,9%) et occupent surtout des postes d'employées.! Effectifs salariés MINOTERIE PONT Vincelles (39) 50 à 99 ÉTABLISSEMENTS MIGNOT Vaux-sur-Poligny (39) 20 à 49 MOULINS DE PARCEY Parcey (39) 20 à 49 MINOTERIES SAUVIN Patornay (39) 10 à 19 MOULINS GHEERBRANT Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin (70) 10 à 19 Nombre établissements Salariés permanents Emploi salarié au 31/12/2001 ouvriers non qualifiés 21,8% ouvriers qualifiés 27,2% Meunerie IAA en Franche-Comté en 2001

Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac

Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac État des lieux du secteur Fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté Composition du secteur Du fait

Plus en détail

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012

Numéro 25 - avril 2015. Les entreprises agroalimentaires en 2012 Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Numéro 25 - avril 215 Télécharger les données de l ensemble du dossier au format tableur Agreste Les Dossiers - n 25 - avril 215 Les entreprises agroalimentaires

Plus en détail

Agreste Pays de la Loire. Les Pays de la Loire deuxième région française pour les industries agroalimentaires

Agreste Pays de la Loire. Les Pays de la Loire deuxième région française pour les industries agroalimentaires Agreste Agreste Janvier 2013 Les deuxième région française pour les industries agroalimentaires Avec 12,7 milliards d euros de chiffre d affaires et 2,3 milliards de valeur ajoutée dans les industries

Plus en détail

Effectif salarié moyen

Effectif salarié moyen Panorama des entreprises agroalimentaires - Région Nord Pas de Calais PREFET DE LA REGION NORD PAS DE CALAIS http://panorama-iaa.alimentation.gouv.fr/index.php3 TABLEAU I CHIFFRES CLES EAE 2007 Les données

Plus en détail

Commerce et réparation automobile

Commerce et réparation automobile Commerce et réparation automobile en Franche-Comté état des lieux du secteur décembre 2009 mise à jour : mars 2010 1 - décembre 2009 - Efigip emploi formation insertion Franche-Comté Composition du secteur

Plus en détail

Un tissu essentiellement composé de petits établissements

Un tissu essentiellement composé de petits établissements Étude n 77 - Février 2013 LES INDUSTRIES AGROALIMENTAIRES EN PACA Un tissu essentiellement composé de petits établissements Au palmarès des régions françaises, Provence-Alpes-Côte d'azur ne se situe qu'au

Plus en détail

L agroalimentaire, valeur sûre de l économie franc-comtoise

L agroalimentaire, valeur sûre de l économie franc-comtoise L agroalimentaire, valeur sûre de l économie franc-comtoise Janvier 2012 Conseil économique, social et environnemental de Franche-Comté sommaire État des lieux L agroalimentaire, en France, à grands traits

Plus en détail

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur

Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Le secteur agroalimentaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Panorama élaboré à partir d une étude Ernst & Young pour la MDER mai 2004 Sommaire Organisation de la filière en PACA p. 3 Chiffres clés p. 4 Productions

Plus en détail

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33

Filières laitières. beurre / crème / fromages / Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /33 beurre / crème / fromages / cheptel / collecte / consommation vaches / brebis / chèvres / échanges produits laitiers / France/Europe/Monde Les cahiers de FranceAgriMer 29 / Données statistiques / ÉLEVAGE.

Plus en détail

L automobile dans l espace européen et français

L automobile dans l espace européen et français L automobile dans l espace européen et français Fin 2004, l industrie automobile emploie 2,54 millions de salariés 1 dans l Union européenne des 25. Ces salariés se répartissent pour 1,12 million dans

Plus en détail

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE

L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE L INDUSTRIE AGROALIMENTAIRE I- Champ de l étude L industrie agroalimentaire (IAA) regroupe l ensemble des industries de transformation de matières premières, d origine végétale ou animale, destinées à

Plus en détail

Industrie - Construction

Industrie - Construction 17.1 - Établissements industriels 17.2 - Indicateurs industriels 17.3 - Construction L'industrie occupe, depuis longtemps, une place importante en Alsace. C est toujours le cas aujourd hui, même si son

Plus en détail

Bretagne. Mars 2013-2 Une publication de la DRAAF de Bretagne

Bretagne. Mars 2013-2 Une publication de la DRAAF de Bretagne Agreste Bretagne - Mars 2013-2 AgresteBretagne Mars 2013-2 Une publication de la DRAAF de Bretagne Les industries agroalimentaires en Bretagne L agroalimentaire en Bretagne : 40 % des emplois industriels

Plus en détail

Enquête industrie Agroalimentaire

Enquête industrie Agroalimentaire [Texte] Enquête industrie Agroalimentaire La CCI de la Vendée a mené, courant 2013, une enquête auprès des entreprises industrielles vendéennes afin d analyser la structuration et l organisation de ces

Plus en détail

Formulaire d'annonce pour les entreprises du secteur alimentaire

Formulaire d'annonce pour les entreprises du secteur alimentaire Formulaire d'annonce pour les entreprises du secteur alimentaire Base légale : Art. 12 Ordonnance sur les denrées alimentaires et les objets usuels (ODAlOUs) 1 Toute personne qui fabrique, transforme,

Plus en détail

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc

Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs Etude sur l industrie alimentaire au Maroc Avril 215 Plan 1. Contexte mondial 2. Indicateurs clés 3. Production et balance commerciale 4. Principales

Plus en détail

Inclusion bancaire et surendettement

Inclusion bancaire et surendettement Émilie Vivas (Insee), Brigitte Stapelfeld (Banque de France) Quatre indicateurs ont été retenus au niveau national : Le taux d endettement médian par quintile de niveau de vie Le taux de bancarisation

Plus en détail

Invest in. Process Agroalimentaire

Invest in. Process Agroalimentaire Invest in Process Agroalimentaire Identité & territoire FRANCHE-COMTÉ, au cœur d un marché européen de Oslo N O R V È G E S U È D E Stockholm D A N E M A R KCopenhague N R O YA U M E - U N I Nantes Londres

Plus en détail

ANALYSES ET RÉSULTATS février

ANALYSES ET RÉSULTATS février ANALYSES ET RÉSULTATS février 15 numéro 86 L agroalimentaire en 12 en De la transformation à la commercialisation : 39 000 Et près de 17 milliards d euros de chiffre d affaires L agroalimentaire, secteur

Plus en détail

La Bio en France : repères

La Bio en France : repères La Bio en France : repères Plus d un million d hectares engagés en bio fin 25 467 producteurs engagés en bio en et plus de 26 211 au 30 juin 2014 12 577 transformateurs, distributeurs et importateurs Evolution

Plus en détail

Filière porcine. Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /59

Filière porcine. Les cahiers de FranceAgriMer 2009 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /59 Filière porcine cheptel / abattages / consommation / échanges. / /Europe/Monde Les cahiers de AgriMer 29 / Données statistiques / ÉLEVAGE. /59 > Filière porcine Cheptel porcin en en 29 La production porcine

Plus en détail

PROGRAMME 2013. Manifestations internationales Salons professionnels

PROGRAMME 2013. Manifestations internationales Salons professionnels PROGRAMME 2013 Manifestations internationales Salons professionnels Salon Alimentaria, Espagne, mars 2012 Salon Natexpo, Paris, octobre 2011 Salon Sial Canada, Montréal, mai 2012 Edito Le Comité de Promotion

Plus en détail

construction État des lieux du secteur Construction version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - juin 2011 - Efigip

construction État des lieux du secteur Construction version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - juin 2011 - Efigip État des lieux du secteur Construction version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - juin 2011 - Efigip Composition du secteur Du fait du changement de la nomenclature d'activités,

Plus en détail

Activités financières et d'assurance

Activités financières et d'assurance Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles État des lieux du secteur Activités financières et d'assurance juillet 2012 emploi formation insertion Franche-Comté À partir des données de 2009, le

Plus en détail

Les Nouvelles Valenciennoises

Les Nouvelles Valenciennoises Les Nouvelles Valenciennoises de la VAE N 5 - Avril 2015 Validation des Acquis de l Expérience L a V A E e t l e s e c t e u r d e l A g r o a l i m e n t a i r e Pourquoi des Lettres VAE Sectorielles?

Plus en détail

Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 2011

Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 2011 Panorama des échanges extérieurs du secteur agroalimentaire en 211 LES ÉTUDES DE > En 211, les produits agroalimentaires 1 ont apporté une contribution majeure aux exportations françaises, puisqu un quart

Plus en détail

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE

ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE Annexe méthodologique ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE 103 ANNEXE MÉTHODOLOGIQUE 1. ENQUÊTE ANNUELLE D ENTREPRISE L enquête annuelle d entreprise (EAE) est réalisée dans les différents secteurs de l économie non

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR LE TITRE DE MAÎTRE-RESTAURATEUR

CAHIER DES CHARGES POUR LE TITRE DE MAÎTRE-RESTAURATEUR 27/05/2015 STCAS / SDCAR / CAR 4 CAHIER DES CHARGES POUR LE TITRE DE MAÎTRE-RESTAURATEUR V1 (Arrêté du 26 mars 2015, publié au Journal officiel du 28 mars 2015) POINTS DE CONTROLE DE LA GRILLE D AUDIT

Plus en détail

Etude des relations entre les catégories de ménages et les produits consommés

Etude des relations entre les catégories de ménages et les produits consommés Observatoire de la Consommation Alimentaire Etude des relations entre les catégories de ménages et les produits consommés 2006 Ir H. FOURMANOIR fourmanoir.h@fsagx.ac.be Avenue de la Faculté d agronomie

Plus en détail

Hébergement-restauration

Hébergement-restauration État des lieux du secteur Hébergement-restauration version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté Composition du secteur Du fait du changement de la nomenclature d'activités, les données

Plus en détail

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne

Atelier Achat Responsable. 9 décembre 2014. Initiative Bio Bretagne Atelier Achat Responsable 9 décembre 2014 Initiative Bio Bretagne Qu est ce qu Initiative Bio Bretagne? Initiative Bio Bretagne est une plate-forme, un réseau d'entreprises et d'acteurs bretons souhaitant

Plus en détail

L ouverture à l international des entreprises de services

L ouverture à l international des entreprises de services L ouverture à l international des entreprises de services Pascale Pietri* Par nature, les secteurs des services sont moins tournés vers les marchés extérieurs que les secteurs industriels. Néanmoins en

Plus en détail

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014

Le marché du vin : évolutions et tendances. Mai 2014 Le marché du vin : évolutions et tendances Mai 2014 1 Sommaire 1. LA CONSOMMATION DE VIN 3 2. TENDANCES DU COMMERCE MONDIAL DU VIN EN 2013 6 3. LES PRINCIPAUX EXPORTATEURS DE VIN EN 2013 8 4. LES PRINCIPAUX

Plus en détail

Du produit à la cuisine

Du produit à la cuisine FORMATION P ALIMENTAIRE Du produit à la cuisine Les métiers de la production alimentaire transforment et préparent tous les types d'aliments. On les trouve dans l'industrie agroalimentaire, dans l'artisanat

Plus en détail

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013

COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 2013 > Les synthèses de FranceAgriMer juin 214 numéro22 VINS COMMERCE EXTÉRIEUR Bilan 213 12 rue Henri Rol-Tanguy / TSA 22 / 93555 Montreuil cedex Tél. : +33 1 73 3 3 / Fax : +33 1 73 3 3 3 www.franceagrimer.fr

Plus en détail

PROGRAMME 2011. Manifestations internationales Salons professionnels

PROGRAMME 2011. Manifestations internationales Salons professionnels PROGRAMME 2011 Manifestations es Salons professionnels édito Le Comité de Promotion des Produits Régionaux représentant toutes les productions agricoles et agroalimentaires de Franche-Comté, avec les chambres

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Les salariés de l économie sociale et solidaire

Les salariés de l économie sociale et solidaire L'Économie sociale et solidaire Les salariés de l économie sociale et solidaire L'EMPLOI SALARIÉ L ESS, un employeur déterminant de l économie régionale 20 Relative précarité de l emploi dans l ESS 22

Plus en détail

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels

EMPLOI. Un recul toujours fort des effectifs industriels EMPLOI 39 L emploi salarié franc-comtois recule de 0,2% en 2006. La hausse des effectifs dans les services et la construction ne suffit pas à compenser la baisse dans l industrie. Le nombre de salariés

Plus en détail

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on?

Consommation alimentaire de produits biologiques : Où en est-on? Consommation alimentaire de produits biologiques : Juillet 2015 Où en est-on? En 2015, 88 % des Français ont consommé un produit bio (contre 75 % en 2013). 62 % déclarent en consommer au moins une fois

Plus en détail

Santé. Franche-Comté Suivi du PPLPIS - décembre 2014. Audrey Mirault (Insee), Didier Carel (ARS)

Santé. Franche-Comté Suivi du PPLPIS - décembre 2014. Audrey Mirault (Insee), Didier Carel (ARS) Audrey Mirault (Insee), Didier Carel (ARS) L impact de l ensemble de ces mesures est suivi à travers quatre indicateurs nationaux : Le taux de renoncement aux soins pour raisons financières Le reste à

Plus en détail

La filière agro alimentaire en Poitou Charentes

La filière agro alimentaire en Poitou Charentes N 41 - Avril 201 2 La filière agro alimentaire en Poitou Charentes Etat des lieux Le Poitou-Charentes est une des principales régions agricoles françaises. De ce fait, les activités de la filière agro-alimentaire

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE

LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE NOVEMBRE 2012 LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE Au 30 septembre 2012 Les jeunes et les seniors sont plus touchés par le chômage que le reste de la population

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Le marché du travail en Belgique en 2012

Le marché du travail en Belgique en 2012 1 Le marché du travail en Belgique en 2012 Le marché du travail en Belgique en 2012 1. Le statut sur le marché du travail de la population de 15 ans et plus Un peu moins de la moitié de la population de

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE

Fiches de synthèse AGRICULTURE CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 1- Secteur agricole au Sénégal Foncier Le foncier sénégalais appartient à 95 % au domaine national

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION...

SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... SOMMAIRE 1 LA CONSOMMATION... 5 1.1 L EVOLUTION DE LA CONSOMMATION... 5 1.2 LES TENDANCES DE CONSOMMATION... 8 2 LA PRODUCTION... 13 2.1 L EVOLUTION DE LA PRODUCTION... 13 2.2 LES PRODUCTEURS BIOLOGIQUES...

Plus en détail

Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse

Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse Les travailleurs frontaliers franc-comtois dans l Arc jurassien suisse A nalysé à travers les chiffres du recensement de la population de 2007, le travailleur frontalier comtois réside principalement dans

Plus en détail

Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française

Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française Viticulture Un secteur clé de l économie agricole française Les chiffres clés de la filière - 14 % des exploitations agricoles françaises : 68 5 exploitations viticoles spécialisées - 3 ème producteur

Plus en détail

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013

Fiche Synthèse Sectorielle juillet 2013 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2007-T4 2008-T1 2008-T2 2008-T3 2008-T4 2009-T1 2009-T2 2009-T3 2009-T4 2010-T1 2010-T2 2010-T3 2010-T4 2011-T1 2011-T2 2011-T3 2011-T4 2012-T1 2012-T2 2012-T3

Plus en détail

Echanges commerciaux

Echanges commerciaux Echanges commerciaux Fiche 13 06 02 Parmi les quatre territoires considérés, le département de l Ain et le canton de Genève ont une économie très tournée vers l extérieur. Leurs échanges commerciaux, par

Plus en détail

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions

PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions PLATEFORME HORIZONS EMPLOI Métiers et professions Opérateur/opératrice sur machines et appareils de fabrication des industries agroalimentaires (45122 ) Informations sur le groupe de métiers Les métiers

Plus en détail

PARTIE III L espace mondial

PARTIE III L espace mondial PARTIE III L espace mondial SOUS-PARTIE I LE MONDE : LES GRANDES ZONES GÉOGRAPHIQUES 370 CHAPITRE 1 LES DÉPENSES DE R&D 371 CHAPITRE 2 LES COMPÉTENCES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 374 CHAPITRE 3 LA PRODUCTION

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens

Dépendance et rayonnement. des établissements franciliens ILE -DE- FRANCE études études Mai 2006 Dépendance et rayonnement des établissements franciliens Document réalisé dans le cadre du Schéma Directeur Régional de l'ile-de-france Julie Roy Insee Ile-de-France

Plus en détail

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER

Reprises. Transmissions. d'entreprises à Paris. études études. Septembre 2009. Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France. Bouch A CEDER A CEDER PROMOTIONS Entrecôtes saucisses ILE -DE- FRANCE études études Septembre 2009 Reprises et Bouch Trmissions A CEDER A CEDER d'entreprises à Paris Jean Bresner Olivier Satger Insee Ile-de-France Reprises

Plus en détail

Transports et entreposage

Transports et entreposage État des lieux du secteur Transports et entreposage version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - juin 2011 - Efigip transports Composition du secteur Du fait du changement de la

Plus en détail

La construction. en Franche-Comté. état des lieux du secteur décembre 2009 mise à jour : octobre 2010. Franche-Comté. emploi formation insertion

La construction. en Franche-Comté. état des lieux du secteur décembre 2009 mise à jour : octobre 2010. Franche-Comté. emploi formation insertion La en Franche-Comté état des lieux du secteur décembre 2009 mise à jour : octobre 2010 emploi formation insertion Franche-Comté 1 - septembre 2010 - Efigip Composition du secteur NAF 700 (1) correspondant

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

L INDUSTRIE ALIMENTAIRE EN REGION WALLONNE

L INDUSTRIE ALIMENTAIRE EN REGION WALLONNE L INDUSTRIE ALIMENTAIRE EN REGION WALLONNE SYNTHESE P3 A. PRESENTATION DE L INDUSTRIE ALIMENTAIRE 1. DESCRIPTION 1.1. Les activités 1.2. L amont-l aval 1.3. Les facteurs qui ont eu un impact sur l industrie

Plus en détail

Boulangerie/pâtisserie/confiserie

Boulangerie/pâtisserie/confiserie Plan comptable B1 Boulangerie/pâtisserie/confiserie 01 Farine, pré-mélanges, produits de panification Farine, mélanges de farine, produits de panification, malt 02 Matières premières, produits mi-fabriqués

Plus en détail

Le goût de l excellence

Le goût de l excellence Franche-Comté Le goût de l excellence Sirha 2015 24 au 28 janvier Eurexpo Lyon - France Hall 2.1 Stand A52 CAFET Les entreprises de Franche-Comté vous accueillent au Sirha 2015 Stand 4 D46 Stand 4 D26

Plus en détail

SOMMAIRE 1. GENERALITES...

SOMMAIRE 1. GENERALITES... Page 5 SOMMAIRE 1. GENERALITES... 7 1.1. DONNEES GENERALES SUR LE DANEMARK... 7 1.2. LE COMMERCE EXTERIEUR AGROALIMENTAIRE DANOIS... 8 1.3. LES ECHANGES COMMERCIAUX AGROALIMENTAIRES ENTRE LA FRANCE ET

Plus en détail

Rhône-Alpes. Céreq, avril 2003. 1

Rhône-Alpes. Céreq, avril 2003. 1 Rhône-Alpes En Rhône-Alpes, l industrie joue toujours un rôle moteur dans l économie régionale. Composé de filières très diversifiées qui se sont constituées sur un socle d industries lourdes, ce tissu

Plus en détail

Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles

Commerce ; réparation d'automobiles et de motocycles État des lieux du secteur Commerce ; réparation d'automobiles version n 1 - juin 2011 emploi formation insertion Franche-Comté Composition du secteur Du fait du changement de la nomenclature d'activités,

Plus en détail

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003

Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 Caractérisation du travail saisonnier lié à la fréquentation touristique en Provence-Alpes-Côte d Azur en 2003 PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR RAPPORT D'ÉTUDE Septembre 2006 N 8 Cette étude a été réalisée dans

Plus en détail

Les pôles commerciaux et leurs magasins

Les pôles commerciaux et leurs magasins Les pôles commerciaux et leurs magasins Julien Fraichard* Pour les commerçants, l'implantation de leur établissement dans le tissu urbain est primordiale. Certains types de commerces, comme les magasins

Plus en détail

LES METIERS DE BOUCHE

LES METIERS DE BOUCHE QUELS METIERS? LES METIERS DE BOUCHE [Source : www.cidj.com] [Source : www.metiersdelalimentation.fr] [Source : www.pole emploi.fr] Qu appelle-t-on les métiers de bouche? Les métiers de bouche concernent

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 5 au 9 novembre 2012 SOMMAIRE FRANCE ZONE EURO 1. Crédits nouveaux au secteur privé en septembre 2012 : tassement pour les entreprises, contraction pour les ménages 2. Déficit

Plus en détail

L agriculture, un secteur moderne

L agriculture, un secteur moderne L agriculture, un secteur moderne La modernisation de son agriculture a permis à la France de se propulser au rang de premier producteur européen et de premier exportateur mondial de produits agroalimentaires

Plus en détail

Chapitre 4 : Les entreprises transnationales

Chapitre 4 : Les entreprises transnationales Chapitre 4 : Les entreprises transnationales What else? What else? Source : nestlé.com nestlé.com.br nestlé.com.cn What else? nestlé.com Quel rôle jouent les entreprises transnationales dans la mondialisation?

Plus en détail

Qualification. Niveau technique requis par le poste de travail

Qualification. Niveau technique requis par le poste de travail 22 L'EMPLOI EST-IL DE PLUS EN PLUS QUALIFIE? A Qu'est-ce que la qualification de l'emploi? a) Définitions 1. La qualification peut se définir comme l'ensemble des aptitudes acquises par l'individu ou requises

Plus en détail

L'insertion professionnelle des apprentis altérée par la crise économique

L'insertion professionnelle des apprentis altérée par la crise économique n 56 septembre 2010 ISSN 1967-6158 altérée par la crise économique Insertion dans la vie active des apprentis (Ipa) 2009 issus des centres de formation d'apprentis (Cfa) publics ou privés emploi formation

Plus en détail

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable»

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» «Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» Workshop Luxembourg, le 01 décembre 2006 A. TURLOT et B. DUQUESNE FAO Introduction Selon la FAO, les femmes rurales

Plus en détail

Observatoire de la consommation alimentaire Mise à jour de données destinées à la filière lait et produits laitiers wallonne

Observatoire de la consommation alimentaire Mise à jour de données destinées à la filière lait et produits laitiers wallonne Observatoire de la consommation alimentaire Mise à jour de données destinées à la filière lait et produits laitiers wallonne Unité d'economie et Développement rural Unité de Statistique, Informatique et

Plus en détail

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits

LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC. Description des produits LISTE V AU PROTOCOLE A MAROC 04.03 Babeurre, lait et crème caillés, yoghourt, képhir et autres laits et crèmes fermentés ou acidifiés, même concentrés ou additionnés de sucre ou d'autres édulcorants ou

Plus en détail

Agreste Données Midi-Pyrénées

Agreste Données Midi-Pyrénées Numéro 46 - avril 2008 L état des lieux de la filière lait de vache dans des régions de faible densité de production laitière comme celles du Sud-Ouest est d autant plus nécessaire que des propositions

Plus en détail

Tableau de bord de l industrie française

Tableau de bord de l industrie française Tableau de bord de l industrie française Mars 11 Document réalisé par Coe-Rexecode Groupe des Fédérations Industrielles - 55 av. Bosquet - 7533 Paris Cedex 7 - Tél. 1 53 59 18 6 - Fax 1 53 59 18 88 - gfi@gfi.asso.fr

Plus en détail

Couverture des régimes de retraite privés

Couverture des régimes de retraite privés Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Couverture des régimes de retraite privés Merci

Plus en détail

ICC 115-8. Le café dans la Fédération de Russie. Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 2015 Milan (Italie) Contexte

ICC 115-8. Le café dans la Fédération de Russie. Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 2015 Milan (Italie) Contexte ICC 115-8 18 août 215 Original : anglais F Conseil international du Café 115 e session 28 septembre 2 octobre 215 Milan (Italie) Le café dans la Fédération de Russie Contexte Conformément à l'article 34

Plus en détail

Situation économique de la zone frontalière Situation - perspectives

Situation économique de la zone frontalière Situation - perspectives Situation économique de la zone frontalière Situation - perspectives 1 SOMMAIRE 1. Repères La CCI et la suisse La(les) microtechnique(s) 2. Situation économique Taux de change : la nouvelle frontière Emploi

Plus en détail

En 2008, les industries agroalimentaires ont été confrontées à la flambée des

En 2008, les industries agroalimentaires ont été confrontées à la flambée des Agreste Synthèses IAA : une année 2008 marquée par la flambée des prix de l énergie Novembre 2009 n 2009/87 Novembre 2009 Synthèses n 2009/87 Industries agroalimentaires : une année 2008 marquée par la

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

JUILLET 2015 Les entreprises bretonnes à l international

JUILLET 2015 Les entreprises bretonnes à l international JUILLET 2015 Les entreprises bretonnes à l international JUILLET 2015 Les entreprises bretonnes à l international Données de référence Les données de cadrage sont issues des données de référence du commerce

Plus en détail

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales

En termes de taille relative, le Canada occupe la 15 ème place parmi les économies mondiales Le Programme de comparaison internationale de la Banque mondiale du pouvoir d'achat : classement général des pays, 2011 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 9 mai 2014 Le 30

Plus en détail

CONCOURS GENERAL Le palmarès des produits jurassiens

CONCOURS GENERAL Le palmarès des produits jurassiens Page 1/5 CONCOURS GENERAL Le palmarès des produits jurassiens Premiers échos de la présence des Jurassiens au Salon de l'agriculture. Nous y reviendrons dans notre prochaine édition. Page 2/5 Concours

Plus en détail

établir; v) débouchés et bonnes voies de communications. - 317 -

établir; v) débouchés et bonnes voies de communications. - 317 - Rapport régional 6 L'ARTISANAT AU JAPON (Sommaire du texte anglais) par Satsuo Nagata, Chef adjoint, Section de formation, Bureau de la formation professionnelle, ministère du Travail, Tokyo - Japon 1.

Plus en détail

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile

salariés liés à l activité touristique. À titre de comparaison, ce volume d emplois représente deux-tiers des effectifs de l industrie automobile www.insee.fr/fc insee-contact@insee.fr 09 72 72 4000 (tarif appel local) nº 139 août 2012 53 % DES EMPLOIS LIÉS AU TOURISME EN FRANCHE-COMTÉ SE SITUENT DANS L ESPACE URBAIN En Franche-Comté, les activités

Plus en détail

du Massif du Jura Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement

du Massif du Jura Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement Schéma interrégional d aménagement & de de développement du Massif du Jura & perspectives Enjeux perspectives Commissariat à l Aménagement du Massif du Jura Le territoire Massif du Jura Arc montagneux

Plus en détail

Le logo «Fait maison»

Le logo «Fait maison» Le logo «Fait maison» Voici le logo «Fait maison» qui sera utilisé dans les restaurants, chez les traiteurs, sur les marchés, à partir du 15 juillet 2014. Il indique les plats «faits maison», c est-à-dire

Plus en détail

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation

Observatoire Prospectif des Métiers et des Qualifications dans les Métiers de l'alimentation Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Observatoire Prospectif des Métiers et des

Plus en détail

chos Tourisme Le vignoble de Champagne Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA

chos Tourisme Le vignoble de Champagne Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA N 129 - Avril 2014 Crédit Photo : CRTCA chos Tourisme Bulletin de l Observatoire Régional du Tourisme de Champagne-Ardenne Le vignoble de Champagne 1 Sommaire Crédit photo : Flament Crédit photo : Peter

Plus en détail

CAHIER D'AVAL. La filière agroalimentaire haut-normande portée par les produits d importations. N 86 - Juin 2010

CAHIER D'AVAL. La filière agroalimentaire haut-normande portée par les produits d importations. N 86 - Juin 2010 CAHIER D'AVAL N 86 - Juin 2010 La filière agroalimentaire haut-normande portée par les produits d importations En Haute-Normandie, la filière agroalimentaire a un poids relativement faible dans l économie

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 12 Février 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En février 2014, 12 410 touristes ont visité la Polynésie française, soit une hausse de 11 % par rapport à février 2013. Le nombre de touristes originaires d Asie

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort

L emploi lié au tourisme dans le Territoire de Belfort Chiffres clés 1 207 emplois en moyenne sur l année 2011 dans le Territoire de Belfort*. Soit 850 emplois en équivalent temps plein (dont plus de 700 en zone urbaine). 2,4 % de l emploi total du département.

Plus en détail