Document 1 : test d agglutination antigène/anticorps. Molécules

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document 1 : test d agglutination antigène/anticorps. Molécules"

Transcription

1 TP2 La spécificité des anticorps Les anticorps sont des protéines sériques (= du sérum) de la famille des immunoglobulines. En présence d'un antigène (molécule reconnue comme non soi par l'organisme), les anticorps forment des complexes immuns, ce qui permet leur neutralisation. On se propose de mettre en évidence la structure et le mode d'action des anticorps. Ressources 1. Structure et spécificité des anticorps Un anticorps est formé de 4 chaînes polypeptidiques identiques 2 à 2 : 2 chaînes légères (car plus courtes) et 2 chaînes lourdes, reliées par des ponts disulfures. Chaque chaîne possède une partie constante et une partie variable. 2. Application : le groupage sanguin ABO Le système ABO est fondé sur la présence ou non des déterminants antigéniques A et B à la surface des hématies. Compte tenu de la gravité des accidents transfusionnels, on cherche à savoir si un individu receveur (R) est compatible pour une transfusion d hématies provenant d un individu donneur (D). La forme 3D de l extrémité des chaînes lourdes et légères est variable, elle constitue le site de reconnaissance et de fixation de l antigène. Chaque molécule d anticorps possèdent donc 2 sites identiques de fixation d un même antigène : un anticorps ne peut donc reconnaître spécifiquement qu'un seul antigène. Document 1 : test d agglutination antigène/anticorps Observation à l'œil nu x1/2 1 : état initial 2 : agglutination 3 : absence d'agglutination Matériel disponible - Geniegen et les séquences des chaînes lourdes et légères d'anticorps différents. - Rastop pour visualiser la molécule d'anticorps et le complexe anticorpsantigène Document 2 : antigènes et anticorps présents selon les groupes sanguins Molécules Groupes sanguins A B AB O Antigènes présents sur les hématies A B A et B aucun Anticorps présents dans le sérum Anti-B Anti-A aucun Anti-A et Anti-B Si on transfuse des hématies [A] à un individu de groupe [O], on provoque un accident transfusionnel puisque les hématies transfusées seront agglutinées par les anticorps Anti-A présents chez le receveur [O]. Matériel disponible - flacon d hématies (antigènes) d un individu D de groupe sanguin inconnu donneur, - flacon d hématies d un individu R de groupe sanguin inconnu receveur, - flacon de sérum anticorps anti-a et flacon de sérum anticorps anti-b. - Matériel courant de laboratoire 1. Montrer, en réalisant le protocole 1, que la spécificité d'un anticorps vis à vis d'un antigène repose sur la complémentarité des formes 3D de la partie variable de l'anticorps avec l'antigène. 2. Proposer une démarche d investigation permettant de déterminer si le donneur (D) et le receveur (R) sont compatibles pour une transfusion d hématies. 3. Compléter le tableau des résultats du groupage sanguin.

2 Tableau des résultats antigènes/anticorps et leur interprétation à l échelle moléculaire Tests Agglutination EXEMPLE 1 EXEMPLE 2 Receveur Donneur Receveur Donneur Sérum Anti-A Interprétation moléculaire Agglutination Sérum Anti-B Interprétation moléculaire Groupe du donneur Sang du receveur Compatibilité

3 FICHE PROTOCOLE : La spécificité des anticorps 1. Structure et spécificité des anticorps Matériel - Geniegen et sa fiche technique Fichier : Sauve / Ac-Anagene / igg-vih-8seq.edi Chaînes lourdes (H) et légères (L) de différents anticorps - Rastop et sa fiche technique Fichier : Data / Ac-Rastop / IGG-LYS-3D / IGGTOTAL.PDB Anticorps complet (2 chaînes lourdes et 2 chaînes légères) Chaînes lourdes notées : H et I Chaînes légères notées : L et M Fichier : Data / Ac-Rastop / IGG-LYS-3D / IGG-LYS.PDB Extrémités de la chaîne lourde et de la chaîne légère et déterminant antigénique Chaîne lourde notée : H Chaîne légère notée : L Déterminant antigénique noté : Y Protocole Avec Geniegen : Des comparaisons judicieuses avec alignement permettront de montrer que chaque type de chaîne comporte une partie variable et une partie constante. On peut ainsi déterminer le nombre d'acides aminés constituants la partie variable. NB. On se limitera aux anticorps ACY et 1F58. Avec Rastop : - Structure de l'anticorps Sur l'anticorps total, les chaînes de même nature doivent être présentées de la même couleur. Le site de reconnaissance et de fixation de l'antigène doit être mis en évidence. - Spécificité anticorps-antigène Choisir un mode de représentation des atomes et un angle de vue permettant de montrer les relations anticorps-antigène. Présenter les résultats obtenus. Conclure sur la spécificité d'un anticorps vis à vis d'un antigène. 2. Groupage sanguin ABO Matériel - flacon d hématies d un individu donneur (D) de groupe sanguin inconnu, - flacon d hématies d un individu receveur (R) de groupe sanguin inconnu, - flacon de sérum anti-a - flacon de sérum anti-b - plaques à concavités - cure-dents colorés pour le mélange Protocole - Pour déterminer le groupe sanguin d un individu, ses hématies doivent être mises en contact avec les sérums anti-a et anti-b dans deux puits différents. - La réaction antigène/anticorps s obtient de façon optimale en mélangeant dans un puits (concavité) une goutte de suspension d hématies à tester et une goutte de sérum. - Ce mélange est à agiter au cure-dent pendant 20 secondes, avant que le résultat ne soit observable. Présenter les résultats obtenus. Conclure sur la possibilité de transfuser les hématies du donneur au receveur.

4 CORRIGÉ 1. Structure et spécificité des anticorps Pour mettre en évidence les parties variable et constante, il faut comparer ensemble les chaînes lourdes de 2 anticorps différents d'une part ; les chaines légères d'autre part. Comparaison des chaînes légères des anticorps ACY et 1F58 : - les 112 premiers acides aminés sont différents : ils constituent donc la partie variable - les suivants sont identiques : ils constituent la partie constante Comparaison des chaînes lourdes des anticorps ACY et 1F58 : - les 116 premiers acides aminés sont différents : ils constituent donc la partie variable - les suivants sont identiques : ils constituent la partie constante Structure d'un anticorps 2. Application : le groupage sanguin ABO Pour pouvoir faire une transfusion des hématies du donneur au receveur, il ne faut pas que le receveur possède des anticorps capables d'agglutiner les hématies du receveur. Il faut donc : - déterminer le groupe sanguin de chaque individu - en déduire les anticorps présents dans le sang du receveur - s'assurer que les hématies du donneur ne seront pas agglutinées par les anticorps du receveur. Exemple 1 de résultats : Anti-A Sérums utilisés Anti-B Antigènes des hématies Anticorps du sérum Donneur agglutination pas d'agglutination A Anti-B A Groupe sanguin Receveur pas d'agglutination pas d'agglutination aucun Anti-A, Anti-B O La transfusion est impossible car le receveur possède des anticorps (Anti-A) capables d'agglutiner les hématies du donneur. Exemple 2 de résultats : Anti-A Sérums utilisés Anti-B Antigènes des hématies Anticorps du sérum Groupe sanguin Donneur pas d'agglutination pas d'agglutination aucun Anti-A, Anti-B O Receveur pas d'agglutination agglutination B Anti-A B La transfusion est possible car les hématies du donneur ne possèdent aucun antigène, il n'y aura donc pas d'agglutination bien que le receveur possède des anticorps Anti-A. Complémentarité Anticorps-Antigène La partie variable de l'anticorps est complémentaire à l'antigène ce qui permet sa fixation à l'anticorps.

5 EXEMPLE 1 EXEMPLE 2 Tests Donneur Receveur Donneur Receveur Agglutination OUI NON NON NON Sérum Anti-A Interprétatio n moléculaire Agglutination NON NON NON OUI Sérum Anti-B Interprétatio n moléculaire Groupe A O O B du donneur Sang du receveur Compatibilité NON OUI

6

3A2 L immunité adaptative Le groupage sanguin ABO

3A2 L immunité adaptative Le groupage sanguin ABO Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Le système ABO est fondé sur la présence ou non des déterminants antigéniques A et B à la surface des hématies. Compte tenu de la gravité

Plus en détail

Ressources. Document 2 : antigènes et anticorps présents selon les groupes sanguins

Ressources. Document 2 : antigènes et anticorps présents selon les groupes sanguins Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Le système ABO est fondé sur la présence ou non des déterminants antigéniques A et B à la surface des hématies. Compte tenu de la gravité

Plus en détail

Ressources. Document 2 : antigènes et anticorps présents selon les groupes sanguins

Ressources. Document 2 : antigènes et anticorps présents selon les groupes sanguins Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Le système ABO est fondé sur la présence ou non des déterminants antigéniques A et B à la surface des hématies. Compte tenu de la gravité

Plus en détail

Eléments de réponses : Hypothèse : la spécificité est due à la structure / séquence des récepteurs Démarche : Etudier (visualiser) les récepteurs B

Eléments de réponses : Hypothèse : la spécificité est due à la structure / séquence des récepteurs Démarche : Etudier (visualiser) les récepteurs B Eléments de réponses : Hypothèse : la spécificité est due à la structure / séquence des récepteurs Démarche : Etudier (visualiser) les récepteurs B et T avec Rastop ; décrire les molécules (nb de chaînes,

Plus en détail

Kit de Groupage sanguin

Kit de Groupage sanguin Présentation Kit de Groupage sanguin 13352-13353 NOTICE Retrouvez l ensemble de nos gammes sur : www.pierron.fr ÉQUIPEMENT PÉDAGOGIQUE SCIENTIFIQUE DIDACTIK CS 80609 57206 SARREGUEMINES Cedex France Tél.

Plus en détail

TP3 Test immunologique et spécificité anticorps - déterminant antigénique

TP3 Test immunologique et spécificité anticorps - déterminant antigénique TP3 Test immunologique et spécificité anticorps - déterminant antigénique Partie 1 : Spécificité d'un anticorps pour un déterminant antigénique du VIH La séropositivité pour le VIH correspond à la présence

Plus en détail

Chapitre 2 : L'immunité adaptative

Chapitre 2 : L'immunité adaptative Chapitre 2 : L'immunité adaptative Table des matières Introduction 3 I - I- Les anticorps 4 1. La production des anticorps... 4 2. La structure d'un anticorps.... 4 3. Le rôle des anticorps... 5 4. L'origine

Plus en détail

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS RAPPEL SUR LE SANG COMPOSITION éléments figurés plasma FONCTIONS transport régulation protection SYSTEME IMMUNITAIRE ANTIGENES provoquent la formation d anticorps ANTICORPS

Plus en détail

Date : Nom : Classe : Les PREREQUIS

Date : Nom : Classe : Les PREREQUIS LABORATOIRE SYSTEME IMMUNITAIRE Modélisation des groupes sanguins Enquête criminalistique Date : Nom : Classe : Les PREREQUIS Antigène et anticorps, spécificité. Notion de réaction antigène anticorps,

Plus en détail

Informations sur les groupes sanguins Mercredi, 27 Mai :28 LES GROUPES SANGUINS

Informations sur les groupes sanguins Mercredi, 27 Mai :28 LES GROUPES SANGUINS LES GROUPES SANGUINS Le sang est considéré comme étant un tissu liquide qui a une composition cellulaire identique d un individu à un autre, pour laquelle existe une variabilité des divers éléments du

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance SANG et TRANSFUSION Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance Plan du cours Les groupes sanguins érythrocytaires Les examens immunohématologiques TRANSFUSION

Plus en détail

Mise en situation et recherche à mener

Mise en situation et recherche à mener Fiche sujet candidat (1/2) Mise en situation et recherche à mener Les anticorps permettent la neutralisation des virus par la formation de complexes immuns. On cherche à savoir si les anticorps produit

Plus en détail

Épreuve pratique d'évaluation des compétences expérimentales. Thème 3A2 L immunité adaptative. Le groupage sanguin ABO

Épreuve pratique d'évaluation des compétences expérimentales. Thème 3A2 L immunité adaptative. Le groupage sanguin ABO édusol accalauréat général Sciences de la vie et de la Terre nnale zéro Sciences de la vie et de la Terre Épreuve pratique d'évaluation des compétences expérimentales Thème 32 L immunité adaptative Sujet

Plus en détail

CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE

CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE CORRECTIONS EXERCICES IMMUNITE I. RESTITUTIONS DES CONNAISSANCES 1. Schémas à titrer et à légender Schéma 1 : Surface d un lymphocyte T4 On observe des particules du virus VIH bourgeonnant à la surface

Plus en détail

TP 15 Techniques d agglutination

TP 15 Techniques d agglutination TP 15 Techniques d agglutination Exemples étudiés : Sérodiagnostic de la syphilis, groupage sanguin. Les objectifs de cette séance : Réaliser les différentes techniques d agglutination Comprendre les différentes

Plus en détail

Chapitre 3: L information génétique

Chapitre 3: L information génétique Chapitre 3: L information génétique Test ADN 3 suspects dont un coupable Mohamed Bernard Bertrand Analyse du sang prélevé sur la victime I- De l ADN aux caractères Mickaël vient d apprendre que son cousin

Plus en détail

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB Qu est-ce qu un groupe sanguin? Milieu extracellulaire Bi-couche de phospholipides membranaires Existence d antigènes membranaires érythrocytaires!

Plus en détail

... à la surface des hématies. Préciser si il peut être souhaitable dans ce cas de faire une prophylaxie par RHOPHYLAC (justifier)

... à la surface des hématies. Préciser si il peut être souhaitable dans ce cas de faire une prophylaxie par RHOPHYLAC (justifier) IMMUNOLOGIE Exercice 1 On caractérise le système O par la présence ou l absence d à la surface des hématies. Dans le plasma, on note la présence ou l absence d.. Compléter le tableau suivant : A B O Exercice

Plus en détail

Mise en situation et recherche à mener

Mise en situation et recherche à mener TP 20 : principes et intérêts de la vaccination 1 Activité 1 : évaluation de l immunisation Mise en situation et recherche à mener Après une vaccination, l organisme réagit par la production d anticorps

Plus en détail

TP20 La réaction anticorps-antigène : réaction spécifique ACTIVITE 1 : LES VENINS DES TRICOTS RAYÉS! Mise en situation. Ressources

TP20 La réaction anticorps-antigène : réaction spécifique ACTIVITE 1 : LES VENINS DES TRICOTS RAYÉS! Mise en situation. Ressources ACTIVITE 1 : LES VENINS DES TRICOTS RAYÉS Mise en situation Après une morsure sévère d un serpent marin : le tricot rayé bleu (Laticauda laticauda), on bande le membre. Une fois à l hôpital, après une

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2017 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Le but de l'immunologie clinique est, le plus couramment, de détecter les réponses en anticorps ou de détecter les réponse cytotoxiques du corps.

Le but de l'immunologie clinique est, le plus couramment, de détecter les réponses en anticorps ou de détecter les réponse cytotoxiques du corps. Immunologie Clinique Le but de l'immunologie clinique est, le plus couramment, de détecter les réponses en anticorps ou de détecter les réponse cytotoxiques du corps. I_ Réaction antigène/anticorps en

Plus en détail

Mise en situation et recherche à mener

Mise en situation et recherche à mener TP 20 : Principes et intérêts de la vaccination 1 Activité 1 : évaluation de l immunisation Mise en situation et recherche à mener Après une vaccination, l organisme réagit par la production d anticorps

Plus en détail

Immuno-hématologie Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion. Heure : de 9h00 à 10h00

Immuno-hématologie Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion. Heure : de 9h00 à 10h00 Hématologie UE VII: Immuno-hématologie : groupes sanguins et règles de transfusion Semaine : n 7 (du 19/10/15 au 23/10/15) Date : 21/10/2015 Heure : de 9h00 à 10h00 Professeur : Pr. Tagzirt Binôme : n

Plus en détail

SYSTEME ABO. Dr Marie-José STELLING

SYSTEME ABO. Dr Marie-José STELLING SYSTEME ABO Dr Marie-José STELLING LES TESTS DE SEROLOGIE TRANSFUSIONNELLE Groupage ABO (test( érythrocytaire et test sérique) Typisation Rhésus Détection des anticorps irréguliers Spécificité des anticorps

Plus en détail

STRUCTURE ET RÔLES DES ANTICORPS

STRUCTURE ET RÔLES DES ANTICORPS STRUCTURE ET RÔLES DES ANTICORPS 1. Définition d'un anticorps / immunoglobuline. Anticorps (Ac): protéine synthétisée par les lymphocytes B (LB) et les plasmocytes, capable de reconnaître et de se lier

Plus en détail

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée

Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée 1 Chapitre 2 : L immunité adaptative, prolongement de l immunité innée Introduction : L immunité innée ne permet pas toujours l élimination des éléments étrangers qui peuvent alors infecter l organisme.

Plus en détail

Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Liban

Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Liban Corrigé du bac 2017 : SVT spécialité Série S Liban BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2017 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3H30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L usage

Plus en détail

Esteban Gonzalez Département de biologie

Esteban Gonzalez Département de biologie Esteban Gonzalez Département de biologie Technique d aide aux personnes âgées et en perte d autonomie Département de Biologie, Cégep de Jonquière, 20012 2 LES ANALYSES SANGUINES Introduction La détermination

Plus en détail

SAFETY TEST ABO LE CONTRÔLE ULTIME AU LIT DU MALADE

SAFETY TEST ABO LE CONTRÔLE ULTIME AU LIT DU MALADE SAFETY TEST ABO LE CONTRÔLE ULTIME AU LIT DU MALADE Sommaire Rappels des bonnes pratiques de la transfusion Définitions/Objectif Points clefs SAFETY TEST ABO Présentation du dispositif Technique d agglutination

Plus en détail

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Toulouse Correspondante d Hémovigilance du

Plus en détail

COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION

COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION COMPATIBILITE TISSULAIRE EN TRANSPLANTATION Pr J.L. TAUPIN Laboratoire d Immunologie et Immunogénétique, Hôpital Pellegrin, CHU de Bordeaux CNRS UMR 5164, Université de Bordeaux 2 La compatibilité tissulaire,

Plus en détail

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est Les Groupes Sanguins Érythrocytaires Dr. Jean-Pierre RAIDOT EFS Grand-Est Mars 2017 Rappels immunologiques 1. «L identité biologique du SOI» : Composé de molécules spécifiques Génétiquement déterminées

Plus en détail

UE 7: Sciences biologiques Immuno-hématologie : Groupes sanguins et règles de transfusions

UE 7: Sciences biologiques Immuno-hématologie : Groupes sanguins et règles de transfusions UE 7: Sciences biologiques Immuno-hématologie : Groupes sanguins et règles de transfusions Semaine : n 13 (du 28/11/2016 au 2/12/2016) Date : 30/11/2016 Cours complété par les diapos du Professeur. Heure

Plus en détail

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale?

Les processus immunitaires mis en jeu. Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? Les processus immunitaires mis en jeu Comment la stabilité de l'organisme est-elle maintenue lors d'une infection virale? I/ Les anticorps: agents de maintien de l'intégrité du milieu extracellulaire?

Plus en détail

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS)

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Transfusion recommandations Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Détermination groupe sanguin ABO Principe du groupage repose sur 2 épreuves : Globulaire qui détermine

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER

LA TRANSFUSION SANGUINE. Dr Hamdi BOUBAKER LA TRANSFUSION SANGUINE Dr Hamdi BOUBAKER Généralités C est un traitement qui consiste à injecter le sang ou plutôt l un de ses constituants provenant de sujets sains appelés Donneurs à des malades qui

Plus en détail

Les groupes sanguins

Les groupes sanguins Les groupes sanguins Le sang est un liquide vital pour les animaux comme nous, les humains. Chez nous, le sang est rouge et l homme adulte en possède 4 à 6 litres. Il est transporté grâce aux battements

Plus en détail

DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN

DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN DIFFICULTES DU GROUPAGE SANGUIN INTRODUCTION Détermination du groupe sanguin ABO-Rh : examen essentiel à la sécurité transfusionnelle La réalisation exige le respect de

Plus en détail

LE CONTRÔLE PRÉ-TRANSFUSIONNEL ULTIME

LE CONTRÔLE PRÉ-TRANSFUSIONNEL ULTIME LE CONTRÔLE PRÉ-TRANSFUSIONNEL ULTIME Le Contrôle Ultime au Lit du Malade Pour augmenter la sécurité transfusionnelle en évitant les incompatibilités de groupe sanguin : Ayez le bon réflexe avec la Safety

Plus en détail

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Responsable scientifique et pédagogique - INTS Dr Nicole CATHERINE : Responsable du projet, médecin biologiste, responsable de dépôt Patricia AURY : Cadre

Plus en détail

Corrigé du bac 2017 : SVT obligatoire Série S Liban

Corrigé du bac 2017 : SVT obligatoire Série S Liban Corrigé du bac 2017 : SVT obligatoire Série S Liban BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2017 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3H30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L usage

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. Le 23 Mars Année Mme GONZALEZ-RIZZO. GUIZONNE Christine LACEMON Jessy

IMMUNOLOGIE. Le 23 Mars Année Mme GONZALEZ-RIZZO. GUIZONNE Christine LACEMON Jessy Le 23 Mars 2015 Année 2014-2015 IMMUNOLOGIE GUIZONNE Christine LACEMON Jessy Mme GONZALEZ-RIZZO 2 ème année de Licence Biologie-Biochimie Groupe BSS4 SOMMAIRE I) Immunologie 1- Immunodiffusion a) Méthode

Plus en détail

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 1 RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 2011-2014 2 MISE EN SITUATION Vous êtes IDE dans un service de soins intensifs de cardiologie.

Plus en détail

Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA GLOBULES ROUGES GLOBULES BLANCS PLAQUETTES

Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA GLOBULES ROUGES GLOBULES BLANCS PLAQUETTES Faits sur Qu est-ce qui constitue notre sang? Le PLASMA (55% du sang) La partie liquide, jaunâtre du sang qui contient des électrolytes, nutriments et vitamines, hormones, facteurs de coagulation, et des

Plus en détail

LE TEST ULTIME. REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM

LE TEST ULTIME. REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM LE TEST ULTIME REALISATION Dr Michel Feissel EFS PM Pré test : QUELQUES ERREURS Comptez les 4 erreurs 3 erreurs LE TEST ULTIME RAPPELS: REGLEMENTATION REALISATION REGLEMENTATION 1er texte: 15 Décembre

Plus en détail

Complétez le schéma suivant en y inscrivant le nom des constituants sanguins. Le sang est constitué d un liquide et de particules solides.

Complétez le schéma suivant en y inscrivant le nom des constituants sanguins. Le sang est constitué d un liquide et de particules solides. Le sang Complétez le schéma suivant en y inscrivant le nom des constituants sanguins. Le sang est constitué d un liquide et de particules solides. Le constituant liquide du sang (environ 55% de la composition

Plus en détail

SÉRODIAGNOSTIC DE LA SYPHILIS

SÉRODIAGNOSTIC DE LA SYPHILIS Fiche sujet - candidat La syphilis, maladie hautement contagieuse, est essentiellement transmise au cours des rapports sexuels et par voie transplacentaire. Il s'agit d'une maladie bactérienne causée par

Plus en détail

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE

CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE CHAP 11 : L'IMUNITE ADAPTATIVE I/ La réponse adaptative humorale La contamination de l organisme par un agent infectieux (ou une molécule étrangère) entraîne l apparition d anticorps dans le sérum : on

Plus en détail

/43 Corrigé Carambolage sur la route!

/43 Corrigé Carambolage sur la route! Noms: /43 Corrigé Carambolage sur la route! Un carambolage monstre sur la route! Un incendie s est déclaré et l explosion d un réservoir d essence a fait plusieurs personnes blessées Les secours sont sur

Plus en détail

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu

Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Chapitre 14 : Les processus immunitaires mis en jeu Introduction : Pendant la phase asymptomatique du SIDA des mécanismes de défense immunitaire se mettent en place pour lutter contre le virus : - synthèse

Plus en détail

Bac S Sujet de SVT Session 2017 Liban LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE

Bac S Sujet de SVT Session 2017 Liban LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Bac S Sujet de SVT Session 2017 Liban 1ère PARTIE : (8 points) LE DOMAINE CONTINENTAL ET SA DYNAMIQUE Synthèse (sur 5 points) Montrer en quoi des indices géologiques témoignent d une collision continentale

Plus en détail

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques

IMMUNOLOGIE. La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T. Informations scientifiques IMMUNOLOGIE La spécificité des immunoglobulines et des récepteurs T Informations scientifiques L infection par le VIH entraîne des réactions immunitaires de l organisme qui se traduisent par la production

Plus en détail

Stage de révision 2014

Stage de révision 2014 Lycée E. Delacroix Tale S Stage de révision 2014 Séance 4: Thème 3 - Corps humain et santé Thème 3-A Le maintien de l'intégrité de l'organisme : quelques aspects de la réaction immunitaire Thème 3-A-1

Plus en détail

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion TRANSFUSION IFSI SETE Promotion 2011-2014 Un peu d histoire d : 1492 : le pape Innocent VIII subit le premier traitement de cellules vivantes en buvant le sang de trois garçons de dix ans trois fois par

Plus en détail

TP 19 : Les anticorps : des immunoglobulines spécifiques

TP 19 : Les anticorps : des immunoglobulines spécifiques TP 19 : Les anticorps : des immunoglobulines spécifiques Le dépistage du VIH est réalisé notamment par le test Elisa qui consiste à rechercher dans le plasma d une personne la présence d anticorps anti-vih.

Plus en détail

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique?

Évaluations formatives. Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Évaluations formatives Module 1 Défense spécifique 1 Comparer le système de défense spécifique et le non spécifique? Le système de défense non spécifique est constitué d un ensemble d éléments qui protègent

Plus en détail

Test ultime au lit du malade

Test ultime au lit du malade Test de compatibilité au laboratoire Test ultime au lit du malade AHU Houda Romdhane CRTS Sousse Interprétation et validation des tests immunohématologiques 20 Octobre 2016 Tabarka Introduction La sécurité

Plus en détail

Techniques d'immunoagglutinations Applications à la recherche et caractérisation de molécules, de cellules ou de virus

Techniques d'immunoagglutinations Applications à la recherche et caractérisation de molécules, de cellules ou de virus Techniques d'immunoagglutinations Applications à la recherche et caractérisation de molécules, de cellules ou de virus I. Introduction 1. Principe La réaction antigène-anticorps lorsqu'elle met en œuvre

Plus en détail

ARRETE du. fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d immuno-hématologie érythrocytaire

ARRETE du. fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d immuno-hématologie érythrocytaire RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : ARRETE du fixant les conditions de réalisation des examens de biologie médicale d immuno-hématologie érythrocytaire La ministre de la santé

Plus en détail

Année DF, NSE, CP, FR, GD

Année DF, NSE, CP, FR, GD Année 2010-2011 DF, NSE, CP, FR, GD Où sont localisés les antigènes du système ABO? Que définissent-ils dans le système ABO? Les antigènes du système ABO : Détectés au niveau de la membrane cellulaire

Plus en détail

DS Immunologie. CORRECTION

DS Immunologie. CORRECTION DS Immunologie. CORRECTION PARTIE 1 : Exercices 2.1 Exercice 1 : Lors d'une vaccination contre la diphtérie, le sujet reçoit de l'anatoxine diphtérique, toxine diphtérique ayant perdu son pouvoir pathogène

Plus en détail

Document 4 : Evolution du taux d anticorps d un individu suite à une vaccination contre le virus de l hépatite B

Document 4 : Evolution du taux d anticorps d un individu suite à une vaccination contre le virus de l hépatite B TP n 20 Le principe de la vaccination et l évaluation d une immunisation : le test ELISA Thème 3-A-3 Lors d une primo-infection, le système immunitaire produit des anticorps et des lymphocytes T cytotoxiques

Plus en détail

LES CELLULES DU SANG ET LES GROUPES SANGUINS

LES CELLULES DU SANG ET LES GROUPES SANGUINS LES CELLULES DU SNG ET LES GROUPES SNGUINS uts Connaître et identifier les différentes cellules du sang Démontrer le principe d'agglutination de la réaction g-c. Matériel Dispositif de prélèvement sanguin

Plus en détail

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations)

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations) Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations) Date de création du document 2009-2010 QCM QUESTION 1/15 : La déclaration d'une mauvaise tolérance à une transfusion doit être

Plus en détail

Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif

Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif Société Tunisienne de Biologie Clinique Journée de formation La sécurité tranfusionnelle Démarche à entreprendre devant un test de compatibilité au laboratoire positif Dr Manel Chaâbane MCA en Hématologie

Plus en détail

Le phénotype cellulaire : observation microscopique d un frottis de sang drépanocytaire

Le phénotype cellulaire : observation microscopique d un frottis de sang drépanocytaire Caractérisation d un phénotype à différentes échelles : l exemple de la drépanocytose Place dans la démarche explicative Cette activité constat permet de découvrir le phénotype drépanocytaire à différentes

Plus en détail

ED05 Alloréactivité et transplantation

ED05 Alloréactivité et transplantation Enseignement d Immunologie Septembre 2009 ED05 Alloréactivité et transplantation DES de Biologie Médicale Universités des Sciences de la Santé CAMBODGE LAOS Avec la participation de l Université Pierre

Plus en détail

I. mécanisme de la production d'ac, réponse à médiation humorale

I. mécanisme de la production d'ac, réponse à médiation humorale 6 LA REPONSE SPECIFIQUE À MEDIATION HUMORALE Objectifs : présenter l'activation et la multiplication des lymphocytes B, leur différenciation en plasmocytes à partir de documents, comparer les caractéristiques

Plus en détail

LA NOTION D ANTIGENE. Les antigènes sont des structures moléculaires reconnues spécifiquement par le système immunitaire.

LA NOTION D ANTIGENE. Les antigènes sont des structures moléculaires reconnues spécifiquement par le système immunitaire. LA NOTION D ANTIGENE Les antigènes sont des structures moléculaires reconnues spécifiquement par le système immunitaire. La notion d'antigène, reconnu spécifiquement par un organisme est purement opérationnelle

Plus en détail

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Allogreffes de CSH et transfusion Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Recommandations HAS novembre 2014 PSL irradiés: à partir de 7 jours avant un prélèvement de cellules souches hématopoïétiques. Si greffe:

Plus en détail

Chapitre 2 Les défenses de notre corps

Chapitre 2 Les défenses de notre corps Chapitre 2 Les défenses de notre corps Nous sommes entourés d un monde invisible qui peut à tout moment franchir nos barrières naturelles de protection. Parfois nous tombons malade que se passe t-il? I

Plus en détail

Les groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Notions d immuno-hématologie Les systèmes de groupes sanguins Les règles de prélèvements des examens immuno-hématologiques obligatoires en transfusion sanguine Objectif global

Plus en détail

LE TEST D IMMUNODIFFUSION OU TEST D OUCHTERLONY : RECHERCHE D UN ANTIGÈNE VERSION «PRODUITS DE SUBSTITUTION»

LE TEST D IMMUNODIFFUSION OU TEST D OUCHTERLONY : RECHERCHE D UN ANTIGÈNE VERSION «PRODUITS DE SUBSTITUTION» Fiche sujet - élève A des fins expérimentales, des lapins reçoivent par injections un antigène. Ils produisent alors des anticorps spécifiques contenus dans leur sérum et qui peuvent être mis en évidence

Plus en détail

1. BIOCHIMIE : analyse biochimique du yaourt

1. BIOCHIMIE : analyse biochimique du yaourt Remettre le sujet et le compte rendu à l examinateur à la fin de l épreuve. 1. BIOCHIMIE : analyse biochimique du yaourt 1.1 Mise en suspension et filtration *En présence de l examinateur. Prélever une

Plus en détail

Cours : Les enzymes, des protéines actives dans le fonctionnement cellulaire

Cours : Les enzymes, des protéines actives dans le fonctionnement cellulaire Cours : Les enzymes, des protéines actives dans le fonctionnement cellulaire Problèmes : Quelles sont les propriétés des enzymes qui expliquent leur omniprésence dans les réactions chimiques des organismes

Plus en détail

RECHERCHE D'UNE MOLECULE RESPONSABLE D'ALLERGIES DANS DES LAITS

RECHERCHE D'UNE MOLECULE RESPONSABLE D'ALLERGIES DANS DES LAITS Fiche sujet-élève L ingestion par l Homme d une protéine, la β-lactoglobuline bovine (BLG), peut être responsable d allergies. Pour les personnes allergiques, il est recommandé de remplacer le lait de

Plus en détail

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE

Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Chap 13 Ts spécifique thème 3 L IMMUNITE ADAPTATIVE PROLONGEMENT DE L IMMUNITE INNEE Restitution des acquis communiquer Les mécanismes de l immunité innée sont parfois insuffisants pour permettre l élimination

Plus en détail

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire.

Thème 3: Corps humain et santé. Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Thème 3: Corps humain et santé Thème 3A: Maintien de l intégrité de l organisme: quelques aspects de la réaction immunitaire. Chez les vertébrés, le système immunitaire comprend 2 grands ensembles de défense

Plus en détail

Les fiches du sujet. La fiche sujet-candidat. document de secours.

Les fiches du sujet. La fiche sujet-candidat. document de secours. ECE Session 2013 La fiche sujet-candidat La mise en situation et la recherche à mener Les ressources Etape 1 : Concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème (durée maximale : 10 minutes)

Plus en détail

Ensemble des thèmes traités dans la brochure. Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions de l épreuve.

Ensemble des thèmes traités dans la brochure. Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions de l épreuve. Instructions aux professeurs Domaine : Ensemble des thèmes traités dans la brochure Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions de l épreuve. Matériel : Feuilles de travail Solution Travail

Plus en détail

Chapitre 5 : les défenses de l organisme

Chapitre 5 : les défenses de l organisme Chapitre 5 : les défenses de l organisme Comment notre organisme se défend-il contre les contaminations ou les infections par les micro-organismes? I/ Plusieurs acteurs luttent contre les microbes. Voir

Plus en détail

Fiche technique : utilisation de Rastop (logiciel de visualisation de molécules).

Fiche technique : utilisation de Rastop (logiciel de visualisation de molécules). Fiche technique : utilisation de Rastop (logiciel de visualisation de molécules). Objectifs de la fiche : 1. Ouvrir un fichier de molécule (ADN, ARN, protéine, hormone ) 2. Obtenir des informations relatives

Plus en détail

CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE

CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE CHAPITRE 11 : L'IMMUNITÉ ADAPTATIVE Introduction L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier

Plus en détail

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel Transfusion sanguine 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel UE 4.4 S4 : «Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical» Transfusion

Plus en détail

Corrigé exercices de Biologie

Corrigé exercices de Biologie Corrigé exercices de Biologie I. RESTITUTIONS DES CONNAISSANCES 1. Schémas à titrer et à légender. Schéma 1 : Surface d un lymphocyte T4 On observe des particules du virus VIH bourgeonnant à la surface

Plus en détail

Les groupes sanguins.

Les groupes sanguins. TPE Savants et science, hier et aujourd'hui Les groupes sanguins. JAECK JEREMY 1 ère S3 Introduction : Chaque année, 500 000 malades sont transfusés en France. Malheureusement, ce chiffre augmente tous

Plus en détail

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier?

D après vous, à qui pourraient appartenir ce(s) sang(s)? Comment pourrait-on le(s) identifier? TP Etude du sang Sur la scène de crime, nous avons retrouvé différents échantillons de sang (sur la victime, à côté d elle, sur la lame de scie, dans des tubes à essai). On se propose de déterminer la

Plus en détail

Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines.

Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines. Déterminants antigéniques sur les immunoglobulines. Une immunoglobuline est une protéine, elle peut donc être elle-même reconnue comme un antigène par des anticorps. Quand on utilise en immunothérapie,

Plus en détail

LA TRANSMISSION DES CARACTÈRES HÉRÉDITAIRES. Bio Prétest 2 Corrigé

LA TRANSMISSION DES CARACTÈRES HÉRÉDITAIRES. Bio Prétest 2 Corrigé LA TRANSMISSION DES CARACTÈRES HÉRÉDITAIRES Bio-5065-2 Prétest 2 Corrigé Nathalie Levesque, Centre des 16-18 ans, Commission Scolaire Marie-Victorin, mai 2004 1. Le caractère récessif est représenté par

Plus en détail

Stand 6 : les groupes sanguins.

Stand 6 : les groupes sanguins. 22 Stand 6 : les groupes sanguins. 2 e groupe En 1900, le médecin viennois Karl Landsteiner fait une expérience. Avec du sang prélevé chez ses collaborateurs, il mélange aléatoirement les globules rouges

Plus en détail

EXERCICE 1 ETUDE DE LA CARBOXYPEPTIDASE AVEC UTILISATION D UN LOGICIEL D IMAGERIE MOLECULAIRE

EXERCICE 1 ETUDE DE LA CARBOXYPEPTIDASE AVEC UTILISATION D UN LOGICIEL D IMAGERIE MOLECULAIRE EXERCICE 1 ETUDE DE LA CARBOXYPEPTIDASE AVEC UTILISATION D UN LOGICIEL D IMAGERIE MOLECULAIRE A/ Structure de la carboxypeptidase seule Utilisation du logiciel Rastop : - Montrer qu'il n'y a qu'une seule

Plus en détail

4.1 Le rôle du système cardiovasculaire

4.1 Le rôle du système cardiovasculaire 4.1 Le rôle du système cardiovasculaire Jour et nuit, vos 12 000 milliards de cellules se nourrissent des nutriments qui proviennent des aliments que vous avez ingérés ; ces aliments ont été digérés mécaniquement

Plus en détail

Sang et immunité. Introduction. Matériel. Préparation d!un frottis de sang. Observation au microscope

Sang et immunité. Introduction. Matériel. Préparation d!un frottis de sang. Observation au microscope Collège de Genève Laboratoire de biologie Sang et immunité 1/4 Introduction Vous allez observer les différents types de cellules sanguines et déterminer votre groupe sanguin. Matériel Lancettes stériles,

Plus en détail

Immuno-hématologie : Groupes sanguins

Immuno-hématologie : Groupes sanguins Fiche 1 Immuno-hématologie : Groupes sanguins Connaître les groupes sanguins Connaître et maîtriser les techniques de groupages sanguins et de recherche des anticorps antiérythrocytaires Notions d immunologie

Plus en détail

SÉRODIAGNOSTIC DE LA SYPHILIS

SÉRODIAGNOSTIC DE LA SYPHILIS Fiche sujet élève La syphilis est une grave maladie infectieuse (MST). On cherche à savoir si deux individus sont séropositifs ou non pour la syphilis. Matériel : - un microscope + lampe ; - un flacon

Plus en détail

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme

Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Partie 3 : Risque Infectieux et protection de l'organisme Chapitre 1 : Se protéger des microbes I Des microbes dans notre environnement L'organisme est constamment confronté à des micro-organismes variés

Plus en détail

TP 16 TECHNIQUES D IMMUNOPRÉCIPITATION

TP 16 TECHNIQUES D IMMUNOPRÉCIPITATION TP 16 TECHNIQUES D IMMUNOPRÉCIPITATION Techniques étudiées : Mancini, outcherlony et l immunoélectrophorèse. Les objectifs de cette séance : Comprendre les différentes techniques d immunoprécipitation

Plus en détail

Chapitre 11 : l immunité adaptative.

Chapitre 11 : l immunité adaptative. Chapitre 11 : l immunité adaptative. L immunité innée, même si elle représente un système de défense efficace, parfois ne suffit pas à enrayer l infection. Dans ce cas, l organisme va initier une autre

Plus en détail