TROP D AIR DANS LE POUMON? Anne Gourdonneau Interne CHU Bordeaux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TROP D AIR DANS LE POUMON? Anne Gourdonneau Interne CHU Bordeaux"

Transcription

1 TROP D AIR DANS LE POUMON? Anne Gourdonneau Interne CHU Bordeaux

2 CAS CLINIQUE Pierre 14 ans, pas d antécédents Douleur thoracique droite brutale sans notion de traumatisme, fièvre Clinique: Fr: 22/min SpO2: 100% TA: 112/65 Fc: 75/min Diminution MV à droite Tympanisme à droite

3 Pneumothorax droit spontané primitif de grande abondance Que faites vous?

4 Vous décidez d exsuffler, comment faites vous? De quel matériel avez vous besoin? Matériel: 1 paquet de compresse 1 flacon de Biseptine 1 aiguille épicrânienne 21G 1 cathéter gris 16G 1 robinet 3 voies 1 seringue 20 ml Le geste: Repère: 2ème espace intercostal de la ligne médio claviculaire Désinfection stérile Piquer perpendiculairement au bord sup de la côte inférieure et aspirer à la seringue

5 Une exsufflation est réalisée Evacuation de 600 ml Mais reconstitution du pneumothorax dans les heures suivantes Surveillance hospitalière avec oxygénothérapie 10L/min 4H par jour Evolution favorable, normalisation progressive de la radiographie thoracique TDM thoracique: pas de blebs

6 Alicia, 6 ans, hospitalisée pour fibroscopie bronchique pour exploration encombrement bronchique chronique. Au retour de la fibroscopie: Désaturation sous masque à haute concentration Abolition murmure vésiculaire droit

7 Pneumothorax droit secondaire complet et compressif

8 Pneumothorax = éruption d air dans la cavité pleurale ETIOLOGIES: 1) Pneumothorax spontané primitif : Terrain : homme jeune, fumeur, longiligne (marfan), Cause : rupture de blebs. 2) Pneumothorax spontané secondaire : Maladie des VA : asthme, BPCO, mucoviscidose Pneumopathies : histiocytose, pneumocystose. 3) Pneumothorax iatrogéniques : Ponction pleurale, biopsies transbronchiques, PAC sous claviers, PBH., Ventilation mécanique. 4) Pneumothorax traumatique : Volets costaux.

9

10 Généralités Incidence du PTO spontané primaire de l adolescent/adulte jeune: Homme: 37/ Femme: 15/ Lésions pleuro parenchymateuses des sommets sont observées dans 30 à 80% des cas au TDM: emphysème localisé, blebs, bulles Examens complémentaires: Radio thorax de face en inspiration (pas d expiration) TDM thorax: pas pour le diagnostic mais pour rechercher des lésions sous jacentes

11 Pneumothorax spontané primaire Conduite à tenir BTS guidelines 2003

12 Pneumothorax secondaire Conduite à tenir BTS guidelines 2003

13 Oxygénothérapie et pneumothorax Pas d étude chez l homme 1 étude chez le lapin datant de 2012 montre qu une oxygénothérapie haut débit avec FiO2 entre 60 et 100% accélère la guérison comparé au groupe en air ambiant. Shih and Al. 2012

14 Traitement définitif du PTO spontané primitif Indications (selon ERS): 2 ème épisode de PTO Persistance d air > 3 5 jours Hémopneumothorax Pneumothorax bilatéral Procédures: Symphyse pleurale par thoracotomie Vidéothoracoscopie Talcage Professions à risque

15 Bronchiolite, pneumothorax et kiné respiratoire Incidence des pneumothorax compliquant une bronchiolite est mal connue Seulement 11 cas chez des nourrissons publiés ces 30 dernières années Parmi ces cas, aucun n avait eu de kiné respiratoire Survenue du pneumothorax serait liée à l obstruction bronchiolaire > augmentation pression intra avéolaire en amont de l obstruction > Rupture alvéolaire VRS plus impliqué dans le pneumothorax car inflammation plus agressive et donc obstruction plus sévère Chavagnat and Al. 2011

16 Manon 3 ans, chute sur la table basse

17

18

19

20 DIAGNOSTIC? PNEUMOMEDIASTIN

21 PNEUMOMEDIASTIN SPONTANÉ Spontané ou secondaire 70 à 90% des cas un facteur déclenchant est identifié 1 ère cause chez l enfant: asthme (22% des cas) Clinique: Douleur rétro sternale irradiant vers le cou ou le dos, augmentée à l inspiration profonde + dyspnée + emphysème sous cutané Diagnostic à la radio de thorax de face (TDM thoracique si doute) Diagnostic différentiel: perforation spontanée de l œsophage Résolution spontanée en 3 à 15 jours selon l importance Oxygénothérapie nasale pourrait accélérer la guérison Récidive possible mais rare

22 Pysiopathologie pneumomediastin De Blic and Al. 2001

23 De Blic and Al. 2001

24 Conclusion 1) Pas de recommandations pour la prise en charge du pneumothorax de l enfant Prise en charge thérapeutique en fonction de la clinique et de l abondance, L oxygénothérapie haut débit pourrait permettre une guérison plus rapide. 2) 1 ère cause de pneumomediastin chez l enfant est l asthme Traitement du facteur déclenchant Hospitalisation non systématique, surveillance en ambulatoire possible

25 BIBLIOGRAPHIE Tschopp and Al. «ERS task force statement: diagnosis and treatment of primary spontaneous pneumothorax» 2014 Henry and Al. «BTS guidelines for the management of spontaneous pneumothorax» Thorax online, Pneumologie pediatrique Flammarion Chalumeau and Al. «Spontaneous Pneumomediastinum in Children» 2001 Chavagnat and Al. pneumothorax chez un nourrisson avec bronchiolite aiguë» 2011 Shih and Al. «Effectsof high concentration oxygen treatment on traumatic pneumothorax in adult rabbits» 2012

Auteurs : JC. Guérin, A. Taytard pour le collège des Professeurs de pneumologie P. Astoul. Q 276 : Pneumothorax

Auteurs : JC. Guérin, A. Taytard pour le collège des Professeurs de pneumologie P. Astoul. Q 276 : Pneumothorax Créé le 22/02/2005 Révisé le 09/03/2007 Auteurs : JC. Guérin, A. Taytard pour le collège des Professeurs de pneumologie P. Astoul (Mis à jour le 09/03/2007) Q 276 : Objectifs pédagogiques terminaux (Q

Plus en détail

Module de Pathologie Respiratoire. Pathologie de la plèvre

Module de Pathologie Respiratoire. Pathologie de la plèvre Module de Pathologie Respiratoire Pathologie de la plèvre Plan du Cours 1) Pneumothorax 2) Pleurésies Plèvre pariétale Plèvre viscérale Diaphragme Pneumothorax Définition : éruption d air dans la cavité

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MEDICO- CHIRURGICALE DU PNEUMOTHORAX IDIOPATHIQUE SPONTANE BENIN

PRISE EN CHARGE MEDICO- CHIRURGICALE DU PNEUMOTHORAX IDIOPATHIQUE SPONTANE BENIN PRISE EN CHARGE MEDICO- CHIRURGICALE DU PNEUMOTHORAX IDIOPATHIQUE SPONTANE BENIN Dr P. BAGAN Services de Chirurgie Thoracique HEGP Paris CHVD Argenteuil PHYSIOPATHOLOGIE PNEUMOTHORAX: Présence d air dans

Plus en détail

PNEUMOMEDIASTIN AU COURS D UNE CRISE D ASTHME

PNEUMOMEDIASTIN AU COURS D UNE CRISE D ASTHME PNEUMOMEDIASTIN AU COURS D UNE CRISE D ASTHME Melle J.S 19 ans Observation ATCDS: Toux sèche paroxystique nocturne non explorée HDM: J-3, toux quinteuse, fièvre et dyspnée sifflante J0: douleur retro sternale,

Plus en détail

TRAUMATISMES DU THORAX CHEZ L ENFANT

TRAUMATISMES DU THORAX CHEZ L ENFANT TRAUMATISMES DU THORAX CHEZ L ENFANT Dr R. Dubois - Lyon Pr F.Varlet - St Etienne Introduction Traumatismes du thorax (TT) = rares chez l enfant - 94 TT/15820 accidentés s (Belfast 1979) - 85 TT/15718

Plus en détail

Mécanismes lésionnels et conséquences

Mécanismes lésionnels et conséquences TRAUMATISMES DU THORAX Question ECN n 329 Dr Raphaël BONNACORSI Service de Chirurgie Orthopédique et Traumatologique Hôpital de la Pitié Salpétrière - Paris Introduction et principes Les traumatismes du

Plus en détail

Apprendre un cours Construire une fiche

Apprendre un cours Construire une fiche Apprendre un cours Construire une fiche Op2on ECN E2enne Rivière 2012-2013 Commencer par un objec2f CE QUE VOUS VOULEZ FAIRE Où VOUS VOULEZ LE FAIRE MOTIVATION! 1 15/11/12 Pour s organiser, il faut un

Plus en détail

PNEUMOTHORAX (ITEM 276) - OBJECTIFS POUR L'ENSEIGNEMENT

PNEUMOTHORAX (ITEM 276) - OBJECTIFS POUR L'ENSEIGNEMENT PNEUMOTHORAX (ITEM 276) - OBJECTIFS POUR L'ENSEIGNEMENT L'étudiant doit être capable de: 1. exposer les principales notions d anatomie concernant la plèvre 2. décrire la principale fonction de la plèvre

Plus en détail

Épanchements pleuraux

Épanchements pleuraux Épanchements pleuraux I. Signes de gravité d'un épanchement pleural gazeux II. Signes de gravité d'un épanchement pleural liquidien Points clés Items 276. Pneumothorax. Maladies et grands syndromes. L

Plus en détail

Pneumothorax, pneumo médiastin et barotraumatisme en plongée subaquatique : revue générale et aptitude à la plongée sous marine

Pneumothorax, pneumo médiastin et barotraumatisme en plongée subaquatique : revue générale et aptitude à la plongée sous marine Pneumothorax, pneumo médiastin et barotraumatisme en plongée subaquatique : revue générale et aptitude à la plongée sous marine Introduction La plongée subaquatique expose l appareil respiratoire à des

Plus en détail

L'examen physique : syndrome pleural unilatéral = matité à la percussion, diminution des vibrations vocales, diminution du murmure vésiculaire

L'examen physique : syndrome pleural unilatéral = matité à la percussion, diminution des vibrations vocales, diminution du murmure vésiculaire LES PATHOLOGIES PLEURALES I/ Introduction La cavité pleurale est une cavité virtuelle chez le sujet sain, elle n'apparaîtra que chez le sujet malade. Elle est limitée par la plèvre pariétale (adhérente

Plus en détail

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III.

Table des matières. Module 8. Immunopathologie Réaction inflammatoire I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE 14 III. Table des matières CHAPITRE 1. ALLERGIES ET HYPERSENSIBILITÉS CHEZ L ENFANT 13 ET L ADULTE : ASPECTS ÉPIDÉMIOLOGIQUES, DIAGNOSTIQUES ET PRINCIPES DE TRAITEMENT I. DÉFINITIONS GÉNÉRALITÉS 14 II. PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

F. Thorax. Sommaire 01 F 02 F 03 F 04 F 05 F 06 F 07 F 08 F 09 F 10 F 11 F 12 F 13 F 14 F 15 F 16 F

F. Thorax. Sommaire 01 F 02 F 03 F 04 F 05 F 06 F 07 F 08 F 09 F 10 F 11 F 12 F 13 F 14 F 15 F 16 F F. Thorax Sommaire 01 F 02 F 03 F 04 F 05 F 06 F 07 F 08 F 09 F 10 F 11 F 12 F 13 F 14 F 15 F 16 F Douleur thoracique non spécifique... 1 Traumatisme thoracique mineur... 1 Contrôle médical avant embauche

Plus en détail

Pneumomédiastin et rétropneumopéritoine révélateurs d un diabète sucré en décompensation acidocétosique.

Pneumomédiastin et rétropneumopéritoine révélateurs d un diabète sucré en décompensation acidocétosique. Pneumomédiastin et rétropneumopéritoine révélateurs d un diabète sucré en décompensation acidocétosique. M MAHI, T Salahaddine, S CHAOUIR, T AMIL, A HANINE, M BENAMEUR. Service d Imagerie Médicale. Hôpital

Plus en détail

DOSSIER 4 : DEFAILLANCES RESPIRATOIRES AIGUËS

DOSSIER 4 : DEFAILLANCES RESPIRATOIRES AIGUËS DOSSIER 4 : DEFAILLANCES RESPIRATOIRES AIGUËS Un patient de 56 ans, éthylo-tabagique, est adressé aux Urgences pour altération de l état générale et dyspnée. Il a fumé environ 70 paquets-années. Il est

Plus en détail

ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE. P.Banwarth K.Tazarourte

ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE. P.Banwarth K.Tazarourte ATELIER 4 TRAUMATISME THORACIQUE Experts L.Ducros P.Michelet Animateurs P.Banwarth K.Tazarourte Rapporteur E.Querellou Q1 - CRITERES DE GRAVITE ET ORIENTATION d UN TRAUMATISME THORACIQUE Eléments de gravité

Plus en détail

Préparez vos partiels en toute sénérité!

Préparez vos partiels en toute sénérité! : t i u t a r g t Extrai! s u o v z e t s te Préparez vos partiels en toute sénérité! Enoncé Douleur thoracique aiguë chez un jeune homme de 17 ans Un jeune homme de 17 ans se présente aux urgences pour

Plus en détail

Orientation diagnostique devant une toux aiguë. Pr Michael FAYON CHU de Bordeaux

Orientation diagnostique devant une toux aiguë. Pr Michael FAYON CHU de Bordeaux Orientation diagnostique devant une toux aiguë Pr Michael FAYON CHU de Bordeaux Objectifs pédagogiques - Énumérer les principales causes de toux aigüe chez l enfant. - Décrire les éléments d orientation

Plus en détail

Asphyxie. Emphysème sous cutanée.

Asphyxie. Emphysème sous cutanée. Mlle Serra S..27ANS.AVP survenu le 31/3/13. Traumatisme thoracique grave Asphyxie. Emphysème sous cutanée. Fractures de cotes multiples. Pneumothorax bilatérale (D>G). Pneumomédiastin Radio Thorax du 1/4/13:

Plus en détail

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé thoracique

201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé thoracique Sommaire 201. Évaluation de la gravité et recherche des complications précoces chez un traumatisé thoracique situations d urgence et prise en charge Généralités 75% des traumatismes thoraciques entre dans

Plus en détail

Pneumothorax, Pleurésies et Pneumopathies infectieuses

Pneumothorax, Pleurésies et Pneumopathies infectieuses Pneumothorax, Pleurésies et Pneumopathies infectieuses I) Epanchement pleural liquidien A) Signes cliniques Toux sèche : lors des mouvements respiratoires ou des changements de position Dyspnée : o Révèle

Plus en détail

Epidémiologie et prise en charge du pneumothorax dans trois services d urgence de Franche-Comté en Présenté le 25/10/2012 par Francine Anso

Epidémiologie et prise en charge du pneumothorax dans trois services d urgence de Franche-Comté en Présenté le 25/10/2012 par Francine Anso Epidémiologie et prise en charge du pneumothorax dans trois services d urgence de Franche-Comté en 2011 Présenté le 25/10/2012 par Francine Anso Introduction Le pneumothorax Pathologie fréquente aux urgences

Plus en détail

APPORT DE LA TOMODENSITOMÉTRIE DANS LES TRAUMATISMES THORACIQUES (A PROPOS DE 120 CAS)

APPORT DE LA TOMODENSITOMÉTRIE DANS LES TRAUMATISMES THORACIQUES (A PROPOS DE 120 CAS) APPORT DE LA TOMODENSITOMÉTRIE DANS LES TRAUMATISMES THORACIQUES (A PROPOS DE 120 CAS) S.SAOUD, R.BENMOUSSA,F. ELAMRAOUI, A.SKALLI, O.KACIMI, N.CHIKHAOUI Service de radiologie des urgences. Chu Ibn Rochd

Plus en détail

BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminuti

BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminuti BRONCHITE CHRONIQUE BPCO EMPHYSEME BPCO Pathologie qui regroupe l ensemble des maladies obstructives broncho-pulmonaires, à l exclusion de l asthme Maladie caractérisée par une diminution peu ou pas réversible

Plus en détail

DR BENDRAOUA L. Maitre assistant hospitalo-universitaire Service de chirurgie thoracique EHU Oran

DR BENDRAOUA L. Maitre assistant hospitalo-universitaire Service de chirurgie thoracique EHU Oran DR BENDRAOUA L Maitre assistant hospitalo-universitaire Service de chirurgie thoracique EHU Oran Plan 1. Définition- Généralité 2. Rappels anatomiques 3. Mécanismes 4. Physiopathologie 5. Clinique 6. Examen

Plus en détail

Bronchiolite : nouvelles recommandations. Marion BAZIARD / DES de Médecine Générale

Bronchiolite : nouvelles recommandations. Marion BAZIARD / DES de Médecine Générale Bronchiolite : nouvelles recommandations Marion BAZIARD / DES de Médecine Générale 7 Avril 2015 2 nouvelles références en 2014 «Saisissez une citation ici.» Arch Pediatr. 2014 Jan;21(1):53-62 «Saisissez

Plus en détail

PNEUMOTHORAX 1. DEFINITION

PNEUMOTHORAX 1. DEFINITION Page 1 sur 8 PNEUMOTHORAX 1. DEFINITION Présence d air dans la cavité pleurale, d origine spontanée, traumatique ou iatrogène, due à une brèche des espaces alvéolaires ou de la paroi thoracique. 2. DIAGNOSTIC

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016

Insuffisance Respiratoire Chronique. UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Insuffisance Respiratoire Chronique UE2 IFSI Dr Natali Delphine Pneumologue Pitié Salpêtrière 7 octobre 2016 Plan L insuffisance respiratoire chronique : qu est ce que c est? Quelques rappels de physiologie

Plus en détail

ANALGÉSIE PLEURALE CHEZ L ENFANT À PROPOS DE 10 CAS DJEBARA.L, FERD.K, BENLARIBI.M-H, GRAINAT.N

ANALGÉSIE PLEURALE CHEZ L ENFANT À PROPOS DE 10 CAS DJEBARA.L, FERD.K, BENLARIBI.M-H, GRAINAT.N ANALGÉSIE PLEURALE CHEZ L ENFANT À PROPOS DE 10 CAS DJEBARA.L, FERD.K, BENLARIBI.M-H, GRAINAT.N Réanimation Chirurgicale -CHU BATNA INTRODUCTION I La douleur thoracique engendrée par le traumatisme ou

Plus en détail

Hémoptysie Dr Djeghri. Y MODULE PNEUMOLOGIE. Hémoptysie. Dr Djeghri, Y Pneumologue

Hémoptysie Dr Djeghri. Y MODULE PNEUMOLOGIE. Hémoptysie. Dr Djeghri, Y Pneumologue MODULE PNEUMOLOGIE Hémoptysie Dr Djeghri, Y Pneumologue Plan Objectifs. Définition. Mécanismes. Étiologies. Diagnostic de Gravité. Diagnostic positif. Diagnostic différentiel. Les examens complémentaires.

Plus en détail

Gonflé!! Cas clinique ARCO Juin 2012

Gonflé!! Cas clinique ARCO Juin 2012 Gonflé!! Cas clinique ARCO Juin 2012 HDM H 48 ans adressé aux urgences par son médecin traitant pour malaise et chute au domicile sans perte de connaissance après efforts de vomissement Est resté au sol

Plus en détail

PNEUMOTHORAX INFORMATIONS 1. DEFINITION

PNEUMOTHORAX INFORMATIONS 1. DEFINITION PNEUMOTHORAX INFORMATIONS Pré-requis : Durée de l'item : Auteur(s) : C. HERMANT, M. MURRIS (mail : ) Objectifs : Diagnostiquer un pneumothorax Identifier des situations d urgence et planifier leur prise

Plus en détail

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée)

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Traitement Oxygénothérapie Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Une OLD est indiquée chez les patients BPCO lorsque: à distance d un épisode

Plus en détail

BRONCHIOLITE. Dr Claudia HOSPICE Septembre 2013

BRONCHIOLITE. Dr Claudia HOSPICE Septembre 2013 BRONCHIOLITE Dr Claudia HOSPICE Septembre 2013 DEFINTION Inflammation des bronchioles obstruction par des sécrétions, risque de détresse respiratoire Maladie virale - VRS (virus respiratoire syncitial)++:

Plus en détail

Atteinte thoracique au cours du lupus érythémateux systémique

Atteinte thoracique au cours du lupus érythémateux systémique Atteinte thoracique au cours du lupus érythémateux systémique Les signes respiratoires: un tiers des manifestations cliniques du Lupus érythémateux systémique (LES) Ils sont de sévérité variable allant

Plus en détail

obs. Yves Ranchoup Groupe radiologique du Mail Grenoble

obs. Yves Ranchoup Groupe radiologique du Mail Grenoble toux persistante, asthme, antécédents de bronchites à répétition dans l'enfance. Quels sont les éléments sémiologiques significatifs à retenir sur les radiographies du thorax? obs. Yves Ranchoup Groupe

Plus en détail

La Dyspnée. L interrogatoire L examen Le bilan para clinique. Imagerie EFR

La Dyspnée. L interrogatoire L examen Le bilan para clinique. Imagerie EFR La Dyspnée L interrogatoire L examen Le bilan para clinique Imagerie EFR L interrogatoire Données Fondamentales = définir la dyspnée: Repos ou effort, facteur déclenchant Date et mode de survenue Inspiration?

Plus en détail

JOURNÉES EN TRAUMATOLOGIE 8 OCTOBRE 2014 TRAUMATISME THORACIQUE : PREMIÈRES 48H

JOURNÉES EN TRAUMATOLOGIE 8 OCTOBRE 2014 TRAUMATISME THORACIQUE : PREMIÈRES 48H JOURNÉES EN TRAUMATOLOGIE 8 OCTOBRE 2014 TRAUMATISME THORACIQUE : PREMIÈRES 48H Modérateur Pr Jean Stéphane DAVID HEH Lyon Cas clinique Dr François MALAVIEILLE CCA HEH - Lyon Cas clinique Contexte (21h):

Plus en détail

IMAGERIE DES INFECTIONS PULMONAIRES DE LA PETITE ENFANCE 6EMES RENCONTRES PEDIATRIQUES DE TLEMCEN MAI 2012

IMAGERIE DES INFECTIONS PULMONAIRES DE LA PETITE ENFANCE 6EMES RENCONTRES PEDIATRIQUES DE TLEMCEN MAI 2012 IMAGERIE DES INFECTIONS PULMONAIRES DE LA PETITE ENFANCE 6EMES RENCONTRES PEDIATRIQUES DE TLEMCEN 25-26 MAI 2012 IMAGERIE DES INFECTIONS PULMONAIRES DE LA PETITE ENFANCE Dr Tayeb Benharrats Pr Hubert Ducou

Plus en détail

Les insuffisances respiratoires. Ce chapitre regroupe les insuffisances Respiratoires aigues et chroniques.

Les insuffisances respiratoires. Ce chapitre regroupe les insuffisances Respiratoires aigues et chroniques. Les insuffisances respiratoires Ce chapitre regroupe les insuffisances Respiratoires aigues et chroniques. A- Insuffisance respiratoire chronique (IRC) : 1. Définition : Stade ultime d une affection respiratoire

Plus en détail

Bronchiolite aiguë du nourrisson

Bronchiolite aiguë du nourrisson Bronchiolite aiguë du nourrisson Maladies inflammatoires aiguës des bronchioles Chez le nourrisson => étiologie virale +++ VRS, adénovirus, rhinovirus, para-influenza, métapneumovirus... Toxiques ou caustiques

Plus en détail

LES MALADIES DE LA PLEVRE

LES MALADIES DE LA PLEVRE AFFECTIONS PULMONAIRES LES MALADIES DE LA PLEVRE La plèvre est une enveloppe séreuse qui entoure les poumons. Elle est constituée de mésothélium. Elle comporte deux feuillets : Pariétal côté paroi Viscéral

Plus en détail

VOLET 1 A CONSERVER PAR LE CONTRÔLE MÉDICAL

VOLET 1 A CONSERVER PAR LE CONTRÔLE MÉDICAL DATE DE RÉCEPTION DEMANDE D ENTENTE PRÉALABLE POUR UN TRAITEMENT Demande initiale Prolongation Prescription modifiée SANS EMPLOI de cessation d activité AVIS DU CONTROLE MÉDICAL VOLET 1 CONTRÔLE MÉDICAL

Plus en détail

Dyspnées aux urgences

Dyspnées aux urgences Dyspnées aux urgences 1 Définition. 2 2 Signes de gravité. 2 2.1 Signes de gravité respiratoire. 2 2.2 Signes de gravité cardio-vasculaire. 2 2.3 Signes de gravité neurologiques. 2 3 Interrogatoire et

Plus en détail

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES

VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES VNI ET TRAUMATISMES THORACIQUES P. Beuret Réanimation polyvalente Lyon 02/06 LESIONS RESPONSABLES D IRA Fractures costales Volet costal Pneumo/hémothorax Contusion pulmonaire Douleur Mouvement paradoxal

Plus en détail

Vous avez obtenu le body scanner en urgence dont voici deux des coupes les plus informatives.

Vous avez obtenu le body scanner en urgence dont voici deux des coupes les plus informatives. Vous êtes de garde aux urgences. Un patient de 45 ans pris en charge par l équipe du SMUR est admis suite à un AVP. Le patient a heurté la barrière de sécurité sans raison apparente au volant de son véhicule.

Plus en détail

Malformation Adénomatoïde. Alice Cartallas Service de pneumologie, Pr Bellon Lyon DES de pédiatrie, 6 et 7 mars 2009, Clermont-Ferrand

Malformation Adénomatoïde. Alice Cartallas Service de pneumologie, Pr Bellon Lyon DES de pédiatrie, 6 et 7 mars 2009, Clermont-Ferrand Malformation Adénomatoïde Kystique Pulmonaire Alice Cartallas Service de pneumologie, Pr Bellon Lyon DES de pédiatrie, 6 et 7 mars 2009, Clermont-Ferrand Premier épisode Aurélie, 4 ans (née le 13/05/77)

Plus en détail

Nourrisson de 6 mois, détresse respiratoire et oxygénodépendance

Nourrisson de 6 mois, détresse respiratoire et oxygénodépendance Nourrisson de 6 mois, détresse respiratoire et oxygénodépendance P. Padoin, ML. Dalphin, S. Beaussant, P. Manzoni, M. Lenoir Société de Médecine de Franche-Comté Nourrisson de 6 mois Naissance à 40 SA,

Plus en détail

Traumatismes thoraciques. Dr Marie MOISAN CCA anesthésie réanimation Pôle urgences adultes

Traumatismes thoraciques. Dr Marie MOISAN CCA anesthésie réanimation Pôle urgences adultes Traumatismes thoraciques Dr Marie MOISAN CCA anesthésie réanimation Pôle urgences adultes Introduction Fréquent Associations lésionnelles fréquentes Notamment abdominales Gravité du traumatisme thoracique

Plus en détail

Référentiel ECN du collège des enseignants de pneumologie

Référentiel ECN du collège des enseignants de pneumologie http://www.splf.org/s/spip.php?article1445 Référentiel ECN du collège des enseignants de pneumologie Mr X, 55 ans Tabagisme à 40 paquet-années, encore actif, et HTA Symptomatologie de bronchite chronique

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE DETRESSE RESPIRATOIRE DU NOURRISSON. DIU:Accueil des Urgences en Service de Pédiatrie OBJECTIFS OBJECTIF N 1N

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE DETRESSE RESPIRATOIRE DU NOURRISSON. DIU:Accueil des Urgences en Service de Pédiatrie OBJECTIFS OBJECTIF N 1N DIU:Accueil des Urgences en Service de Pédiatrie CONDUITE A TENIR DEVANT UNE DETRESSE RESPIRATOIRE DU NOURRISSON Professeur Antoine BOURRILLON OBJECTIFS Identifier la détresse respiratoire Analyser haute

Plus en détail

FC 5 Transfert instable Gestion des voies aériennes Drain thoracique

FC 5 Transfert instable Gestion des voies aériennes Drain thoracique Objectifs: Identifier et connaître les points clefs des surveillances lors des transports de patients intubés ainsi que l utilisation du matériel. Savoir détecter et anticiper les problèmes de manière

Plus en détail

pleurésies Clinique : antécédent, examen clinique minutieux, signes généraux, signes respiratoires (toux sèche, dyspnée, douleur, matité), signes extr

pleurésies Clinique : antécédent, examen clinique minutieux, signes généraux, signes respiratoires (toux sèche, dyspnée, douleur, matité), signes extr Pathologies pleurales F. GORMAND et F. TRONC Service de pneumologie et service de chirurgie thoracique Centre Hospitalier Lyon-Sud et Groupement Hospitalier Est (Louis Pradel) pleurésies Clinique : antécédent,

Plus en détail

SURPRESSION PULMONAIRE

SURPRESSION PULMONAIRE SURPRESSION PULMONAIRE Docteur Claudia NASI Médecine Hyperbare 1.1 Rappels de Physique La pression P = Poids 0 Surface 10 m 20 m 30 m 40 m Surface 1 P Pression ( bar ) 2 3 4 5 P 6 S S La Surpression Pulmonaire

Plus en détail

FORMATION NIVEAU 3 Prévention des barotraumatismes

FORMATION NIVEAU 3 Prévention des barotraumatismes FORMATION NIVEAU 3 Prévention des barotraumatismes Revoir les éléments du Niveau 2 considérés d or et déjà comme acquis. 1. Barotraumatismes Définition : Accident mécanique dû à une variation de volume

Plus en détail

Imagerie de la Mucoviscidose

Imagerie de la Mucoviscidose Imagerie de la Mucoviscidose Dr Hélène Ropion-Michaux DU Imagerie Thoracique Mars 2011 Images radiologiques Diagnostic de présomption devant Des anomalies peu spécifiques Distension thoracique Syndrome

Plus en détail

Le drainage. Da Costa Giboutet Jean-Baptiste Gibert Vincent Hansali Kaoutar Jimmy Jordan Marcille Mariane Trihan Marjory, 04/02/2014

Le drainage. Da Costa Giboutet Jean-Baptiste Gibert Vincent Hansali Kaoutar Jimmy Jordan Marcille Mariane Trihan Marjory, 04/02/2014 Le drainage Da Costa Giboutet Jean-Baptiste Gibert Vincent Hansali Kaoutar Jimmy Jordan Marcille Mariane Trihan Marjory, Définitions du drainage pleural Objectifs Indications Contre indications Matériels

Plus en détail

Service de Pédiatrie, Centre Hospitalier Gonesse, Avril 2014 Marie-Laure Olivier (Int)

Service de Pédiatrie, Centre Hospitalier Gonesse, Avril 2014 Marie-Laure Olivier (Int) Service de Pédiatrie, Centre Hospitalier Gonesse, Avril 2014 Marie-Laure Olivier (Int) Pas d ATCD notable D origine Malienne Dernier voyage en Aout 2013 TB chez le père il y a plus de 10 ans Début janvier:

Plus en détail

INTERPRETATION. de la RADIOGRAPHIE THORACIQUE. de l ENFANT

INTERPRETATION. de la RADIOGRAPHIE THORACIQUE. de l ENFANT INTERPRETATION de la RADIOGRAPHIE THORACIQUE de l ENFANT D.E.S. de Pédiatrie Docteur Denis CAMPAGNE Vendredi 6 mars 2009 RADIOGRAPHIE THORACIQUE DE L ENFANT REGLE FONDAMENTALE : Une radiographie thoracique

Plus en détail

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur

Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur Informations cliniques apportées par la lecture des courbes du ventilateur PG Guitard PH anesthésie-réanimation CHU Rouen CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 Bases physiologiques CHU_ Hôpitaux de Rouen - page

Plus en détail

Florilège de fonctions respiratoires. Dr JD Aubert Service de Pneumologie CHUV

Florilège de fonctions respiratoires. Dr JD Aubert Service de Pneumologie CHUV Florilège de fonctions respiratoires. Dr JD Aubert Service de Pneumologie CHUV L exploration fonctionnelle respiratoire: tests courants Spirométrie Pléthysmographie (volumes) Facteur de diffusion au CO

Plus en détail

Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA)

Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA) Tomodensitométrie(TDM) et Syndrome de Détresse Respiratoire Aigu(SDRA) Module respiratoire DESC de réanimation médicale mars 2007 T.SAGHI (Bordeaux) introduction -Physiopathologie + morphologie + quantitatif

Plus en détail

Le rôle de l imagerie médicale dans la détresse respiratoire

Le rôle de l imagerie médicale dans la détresse respiratoire Le rôle de l imagerie médicale dans la détresse respiratoire Journée SIAMU du 29.09.2017 Dr Yorick Lismonde Service d imagerie médicale Introduction Urgence / hospitalisation Rôle dans l orientation diagnostique

Plus en détail

Sourour ABID Staff mensnuel des pneumologues 19/02/2016

Sourour ABID Staff mensnuel des pneumologues 19/02/2016 Sourour ABID Staff mensnuel des pneumologues 19/02/2016 E. N. 26 ans Tabagique : 2PA, fumeur de narguilé 2 à 3/j débuté à l âge de 20 ans et sevré il y a 3 ans ATCDS: Hospitalisé au service de pneumologie

Plus en détail

Question 1 - QROC Quelle est selon toute probabilité la cause de la dyspnée aiguë de ce patient? Réponse : pneumothorax

Question 1 - QROC Quelle est selon toute probabilité la cause de la dyspnée aiguë de ce patient? Réponse : pneumothorax Un homme de 58 ans, sans allergie connue, consulte aux urgences pour une douleur basi-thoracique gauche apparue brutalement deux heures plus tôt alors qu il regardait la télévision. Il est tabagique non

Plus en détail

MA Ottenin. quels sont les éléments sémiologiques significatifs apportés par cet examen

MA Ottenin. quels sont les éléments sémiologiques significatifs apportés par cet examen Patient de 79 ans. ; douleurs abdominales fébriles évoluant depuis 24 heures; apparition douleur thoracique gauche, dyspnée, et hématémèse. Mise en place d'une sonde d'aspiration nasogastrique. Scanner

Plus en détail

PLAN SURPRESSION PULMONAIRE FORMATION GP

PLAN SURPRESSION PULMONAIRE FORMATION GP PLAN SURPRESSION PULMONAIRE FORMATION GP La SP introduction Question réponses Causes et Mécanismes Prévention Symptômes Conduite à tenir : que faire? GLOSSAIRE La Surpression pulmonaire - GP Justif : Vous

Plus en détail

Réponse : B. Question 3 - QRM La radiographie de thorax pratiquée est la suivante.

Réponse : B. Question 3 - QRM La radiographie de thorax pratiquée est la suivante. Un homme de 58 ans, sans allergie connue, consulte aux urgences pour une douleur basi-thoracique gauche apparue brutalement deux heures plus tôt alors qu il regardait la télévision. Il est tabagique non

Plus en détail

Cas clinique. François GALODÉ CHU de Bordeaux Symposium respiratoire d Aquitaine Le 17 octobre 2015

Cas clinique. François GALODÉ CHU de Bordeaux Symposium respiratoire d Aquitaine Le 17 octobre 2015 Cas clinique François GALODÉ CHU de Bordeaux Symposium respiratoire d Aquitaine Le 17 octobre 2015 Adèle, 15 ans Août 2014: colite aiguë grave: diarrhées glairo-sanglantes sans signes extradigestifs. Endoscopie:

Plus en détail

URGENCES THORACIQUES DE L ENFANT

URGENCES THORACIQUES DE L ENFANT URGENCES THORACIQUES DE L ENFANT E. Blondiaux, C. Sileo, F. Chalard, H. Ducou le Pointe Service d imagerie, Hôpital d enfants Armand Trousseau, Paris Introduction Radiographie thoracique: 4.4 millions

Plus en détail

LES PNEUMOPATHIES AIGUES BACTERIENNES i,.j i.:

LES PNEUMOPATHIES AIGUES BACTERIENNES i,.j i.: LES PNEUMOPATHIES AIGUES BACTERIENNES i,.j i.:.,1 INTRODUCTION pulmonaire. DIAGNOSTIC POSITIF / Syndromeinfectieux:. La fièvre est constante avec des signes ORL, tachycardie, frissons et altération de

Plus en détail

Pneumonies aigues communautaires (PAC) Cours IFSI Dr Agathe Sénéchal CCA Maladies infectieuses et tropicales Hôpital de la Croix Rousse

Pneumonies aigues communautaires (PAC) Cours IFSI Dr Agathe Sénéchal CCA Maladies infectieuses et tropicales Hôpital de la Croix Rousse Pneumonies aigues communautaires (PAC) Cours IFSI Dr Agathe Sénéchal CCA Maladies infectieuses et tropicales Hôpital de la Croix Rousse Pneumonie = pneumopathie = atteinte du parenchyme pulmonaire( bronchite)

Plus en détail

Traumatismes de l abdomen et du thorax. Pr. Fabrice MENEGAUX, Dr. Thomas PROT Service de chirurgie générale du Pr. CHIGOT

Traumatismes de l abdomen et du thorax. Pr. Fabrice MENEGAUX, Dr. Thomas PROT Service de chirurgie générale du Pr. CHIGOT Traumatismes de l abdomen et du thorax Pr. Fabrice MENEGAUX, Dr. Thomas PROT Service de chirurgie générale du Pr. CHIGOT Contusions de l abdomen 2 risques vitaux : Immédiat : hémorragie A distance : sepsis

Plus en détail

DES DE RADIOLOGIE RADIOPEDIATRIE -THORAX

DES DE RADIOLOGIE RADIOPEDIATRIE -THORAX DES DE RADIOLOGIE RADIOPEDIATRIE -THORAX C DURAND CHU Grenoble 2016 Condensation pulmonaire et troubles ventilatoires Condensation pulmonaire Opacité de densité hydrique sans modification du volume pulmonaire

Plus en détail

- Habituellement de mauvaise qualité (malgré images numérisées) - Discordance entre sémiologie enseignée et la pratique d urgence

- Habituellement de mauvaise qualité (malgré images numérisées) - Discordance entre sémiologie enseignée et la pratique d urgence Radiographie - Habituellement de mauvaise qualité (malgré images numérisées) - Discordance entre sémiologie enseignée et la pratique d urgence - Intérêt diagnostique positif macro-sémiologie (OAP, pneumopathie,

Plus en détail

ANTIBIOTHERAPIE PAR VOIE GENERALE EN PRATIQUE COURANTE : Infections Respiratoires Basses de l Enfant RECOMMANDATIONS

ANTIBIOTHERAPIE PAR VOIE GENERALE EN PRATIQUE COURANTE : Infections Respiratoires Basses de l Enfant RECOMMANDATIONS ANTIBIOTHERAPIE PAR VOIE GENERALE EN PRATIQUE COURANTE : Infections Respiratoires Basses de l Enfant RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, juillet 2001 RECOMMANDATIONS

Plus en détail

linique et para-clinique du pneumothorax spontané primitif

linique et para-clinique du pneumothorax spontané primitif J Fran Viet Pneu 2016; 20(7): 1-78 2016 JFVP. All rights reserved. www.afvp.info CrossRef: http://doi.dox:10.12699/jfvp.7.20.2016.34 JOURNAL FRANCO-VIETNAMIEN DE PNEUMOLOGIE Journal of French-Vietnamese

Plus en détail

Bronchectasies. François Brémont. Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse. (et les membres de l équipe)

Bronchectasies. François Brémont. Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse. (et les membres de l équipe) Bronchectasies François Brémont (et les membres de l équipe) Pneumologie Allergologie Hôpital des Enfants CHU Toulouse Introduction Rare dans les pays industrialisés Délai prolongé de plusieurs années

Plus en détail

Microlithiase alvéolaire

Microlithiase alvéolaire Microlithiase alvéolaire W. Zamiati, S. Lamsak, R. Kadri Service central de Radiologie-Chu Ibn Rochd Casablanca-Maroc Introduction La microlithiase alvéolaire (MLA) ou maladie de Purh, encore appelée maladie

Plus en détail

DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL DES LARYNGITES AIGUES

DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL DES LARYNGITES AIGUES DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL DES LARYNGITES AIGUES LARYNGITE VIRALE EPIGLO 1 1 ITE AGE 3 mois - 3 ans (1) 3 ans - 6 ans (3) DYSPHAGIE absente présente LARYNGITE BACTERIENNE 3 mois - 12 ans (4) absente POSITION

Plus en détail

Évaluation des dispositifs médicaux de la prise en charge des épanchements pleuraux Philippe-Henri Secrétan, Anne-Claire Lagrave, Agnès Guibert

Évaluation des dispositifs médicaux de la prise en charge des épanchements pleuraux Philippe-Henri Secrétan, Anne-Claire Lagrave, Agnès Guibert Évaluation des dispositifs médicaux de la prise en charge des épanchements pleuraux Philippe-Henri Secrétan, Anne-Claire Lagrave, Agnès Guibert Centre Hospitalier Intercommunal Poissy-Saint Germain Introduction

Plus en détail

Dr Patrice FORAY Clinique du Val d Ouest Ecully LYON

Dr Patrice FORAY Clinique du Val d Ouest Ecully LYON Dr Patrice FORAY Clinique du Val d Ouest Ecully LYON Radiographie du thorax Echographie thoracique Tomodensitométrie Imagerie des sinus Autres: Transit oesophagien / IRM 1) Technique Particularités pédiatriques

Plus en détail

DYSPNEE. Dr Thanh CAO - HUU

DYSPNEE. Dr Thanh CAO - HUU DYSPNEE Dr Thanh CAO - HUU = ESSOUFFLEMENT (en général: d origine Cardiaque ou Pulmonaire) = INCONFORT RESPIRATOIRE pour un EFFORT ANORMALEMENT MODERE, voire AU REPOS. Il y a INADAPTATION entre les MOUVEMENTS

Plus en détail

Item 205 : BPCO. Evolution : _ exacerbations_ insuffisance respiratoire chronique_ insuffisance cardiaque droite

Item 205 : BPCO. Evolution : _ exacerbations_ insuffisance respiratoire chronique_ insuffisance cardiaque droite Item 205 : BPCO Physiopathologie : Def :Obstruction permanente-progressive des voies aériennes TVO_ double composante : - Atteinte des petites voies aériennes : inflammation et remodelage - Atteinte du

Plus en détail

C. MARGUET Pneumologie &allergologie pédiatrique CRCM CHU Charles Nicolle Rouen- Université de Rouen

C. MARGUET Pneumologie &allergologie pédiatrique CRCM CHU Charles Nicolle Rouen- Université de Rouen C. MARGUET Pneumologie &allergologie pédiatrique CRCM CHU Charles Nicolle Rouen- Université de Rouen OU HISTOIRE NATURELLE? 90 80 70 60 50 40 30 20 10 0 Hardy198 8 n=12 8,3 Chang 1998 n=19 6,5 Zhang 2000

Plus en détail

PRINCIPALES EXPLORATIONS EN PNEUMOLOGIE

PRINCIPALES EXPLORATIONS EN PNEUMOLOGIE PRINCIPALES EXPLORATIONS EN PNEUMOLOGIE 21 I/ Les examens de pratique courante : radiographie standard de face : Le cliché est pris debout, tête droite, en position frontale, la face antérieure du thorax

Plus en détail

Pneumoconioses silicose asbestose

Pneumoconioses silicose asbestose Pneumoconioses silicose asbestose La silicose C est la plus répandue des pneumoconioses Elle est due à l inhalation des poussières de silice La pneumoconiose du mineur de charbon est liée à l inhalation

Plus en détail

OBJECTIFS. Décrire l aspect tomodensitométrique des lésions pulmonaires observées chez les enfants ayant une histiocytose Langerhansienne

OBJECTIFS. Décrire l aspect tomodensitométrique des lésions pulmonaires observées chez les enfants ayant une histiocytose Langerhansienne L ATTEINTE PULMONAIRE DE L HISTIOCYTOSE LANGHERHANSIENNE DE L ENFANT EVALUATION TOMODENSITOMETRIQUE M. Lenoir*, H. Ducou le Pointe*, J. Donadieu*, A Tazi**, M. Brauner*** Hôpital d Enfants Armand-Trousseau*,

Plus en détail

Questions à choix multiples Examen de Maïeutique 2 ème année Durée 1 heure Juin Ce livret comporte 7 pages de QCM numérotées de 1 à 30

Questions à choix multiples Examen de Maïeutique 2 ème année Durée 1 heure Juin Ce livret comporte 7 pages de QCM numérotées de 1 à 30 Questions à choix multiples Examen de Maïeutique 2 ème année Durée 1 heure Juin 2013 Ce livret comporte 7 pages de QCM numérotées de 1 à 30 Questions d anatomie QCM n 1 A propos des poumons, quelles sont

Plus en détail

""deep sulcus sign " obs.: Yves Ranchoup Groupe radiologique du Mail Grenoble"

deep sulcus sign  obs.: Yves Ranchoup Groupe radiologique du Mail Grenoble homme de 41 ans, fumeur, présente un pneumothorax total de la grande cavité droite noter le caractère compressif de pneumothorax qui se traduit par le refoulement du médiastin vers la gauche, l'augmentation

Plus en détail

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES

INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES INSUFFISANCES RESPIRATOIRES CHRONIQUES Définition de l insuffisance respiratoire Incapacité du poumon à assurer une Hématose normale Ceci conduit à une hypoxie, avec comme traduction une dyspnée initialement

Plus en détail

DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE L.LUCACI CENTRE HOSPITALIER DE LENS

DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE L.LUCACI CENTRE HOSPITALIER DE LENS DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE L.LUCACI CENTRE HOSPITALIER DE LENS DEMARCHE DIAGNOSTIQUE EN PNEUMOLOGIE CANCEROLOGIE BPCO INFECTIONS INSUF RESP CHRONIQUE PLEVRE ASTHME ALLERGO SOMMEIL AUTRES 0 CLINIQUE

Plus en détail

Cas clinique n 1. A VILLA CAP Paris

Cas clinique n 1. A VILLA CAP Paris Cas clinique n 1 A VILLA CAP Paris Histoire de l intoxication Deux ouvriers (Messieurs L et C) Décapage de la peinture d une cour de 4 m² encastrée entre des immeubles Préparation à base de dichlorométhane

Plus en détail

Synthèse de l atelier

Synthèse de l atelier 9e journée pédiatrique de la ville d'ain Témouchent vendredi 08/01/2015 Auditorium du Centre Universitaire d Ain Témouchent. Synthèse de l atelier S. Benzerga - S. Ayache Groupe Algérien de Pneumologie

Plus en détail

PNEUMOPATHIES RECIDIVANTES REVELANT UNE TUMEUR CARCINOIDE BRONCHIQUE: A PROPOS DE 2 OBSERVATIONS

PNEUMOPATHIES RECIDIVANTES REVELANT UNE TUMEUR CARCINOIDE BRONCHIQUE: A PROPOS DE 2 OBSERVATIONS PNEUMOPATHIES RECIDIVANTES REVELANT UNE TUMEUR CARCINOIDE BRONCHIQUE: A PROPOS DE 2 OBSERVATIONS Soutenance Mémoire DES, E.HULLO Jeudi 23 octobre 2008 23 Octobre 2008 HULLO Eglantine 1 INTRODUCTION Pneumopathies

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2.

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2. Insuffisance respiratoire chronique Cas clinique 2. Monsieur D, 60 ans, vous est adressé pour dyspnée se majorant depuis 1 an. L interrogatoire retrouve un tabagisme actif évalué à 30 paquets année, une

Plus en détail