BÂTIMENTS, CONSTRUCTION DURABLE ET IMMOBILIER

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BÂTIMENTS, CONSTRUCTION DURABLE ET IMMOBILIER"

Transcription

1 BÂTIMENTS, CONSTRUCTION DURABLE ET IMMOBILIER CERTIFICATS CHARGÉ D OPÉRATION BÂTIMENT 52 RESPONSABLE DE PATRIMOINE IMMOBILIER 52 RESPONSABLE DE PATRIMOINE IMMOBILIER PRIVÉ 53 RESPONSABLE DE PROMOTION IMMOBILIÈRE 53 PARCOURS ASSURANCES CONSTRUCTION 65 PILOTAGE DES OPÉRATIONS DE BÂTIMENT 278 GESTION DES RISQUES ET ASSURANCE CONSTRUCTION 283 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE DES BÂTIMENTS 287 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS 288 GESTION DE PATRIMOINE IMMOBILIER 292 ACCESSIBILITÉ 296 CATALOGUE FORMATION

2 Pilotage des opérations de bâtiment Les pratiques de construction doivent aujourd hui s inscrire dans un développement durable. De nombreuses démarches opérationnelles, portées par le Grenelle, se mettent en place dans le secteur de la construction et de la gestion patrimoniale. Afin de répondre à ces enjeux, les acteurs doivent être outillés pour satisfaire les demandes des maîtres d ouvrages, exploitants et utilisateurs sur les performances des bâtiments en termes d énergie, de santé, de confort, de qualité environnementale, d accessibilité Les formations proposées ont pour but de vous aider à : adopter les nouvelles démarches techniques et méthodes nécessaires pour répondre aux défis actuels. vous repérer dans un environnement normatif et réglementaire complexe et anticiper les évolutions. échanger avec les experts du domaine et bénéficier de leurs retours d expériences. Elles répondent aux besoins des acteurs de la construction, de la réhabilitation et de la gestion de patrimoine à travers : des formations sur les compétences «cœur de métier» des conducteurs d opération et gestionnaires de patrimoine. des formations d approfondissement sur des thématiques transverses (contrats, qualité environnementale, performance énergétique ). Nellie De La Monneraye Linda Rehaz RESPONSABLES REPONSABLE PÉDAGOGIQUES PONTS FORMATION CONSEIL 278

3 PILOTAGE DES OPÉRATIONS DE BÂTIMENT Fondamentaux de la maîtrise d ouvrage : Piloter votre projet de bâtiment, positionner les acteurs Certificat Chargé d opération en bâtiments - p. 52 Vous devez assurez, en tant que maître d ouvrage, une mission d ensemblier et êtes l interface entre tous les acteurs sur vos opérations de bâtiment. Ce module vous permet d acquérir les repères indispensables pour piloter un projet. Vous apréhenderez l ensemble du processus d élaboration et de réalisation d un projet de bâtiment et identifierez vos missions à chaque étape du projet. Rôles, responsabilités et positionnement des principaux acteurs de la construction. La conduite et les étapes d un projet. uidentifier et comprendre les rôles et les missions du maître d ouvrage ; Acquérir une vision d ensemble des étapes clés et des points à risques d un projet de bâtiment ; uidentifier, DÉFINIR et FORMALISER les besoins en intégrant la dimension du développement durable. Conducteurs d opération de la maîtrise d ouvrage publique, parapublique ou privée, maîtres d ouvrages occasionels. DIDIER CHANAL, Responsable maîtrise d ouvrage et projets, CEREMA/MEDDE DATES 17 au 19 mars 2015 RÉF : Pilotage des opérations de bâtiment Fondamentaux de la maîtrise d ouvrage : règlementation, exigences techniques et fonctionnelles du bâtiment Certificat Chargé d opération en bâtiments - p. 52 Vous devez définir, en tant que maître d ouvrage, les exigences techiques et fonctionnelles de vos opérations de bâtiment. Ce module permet d acquérir les repères indispensables pour dialoguer efficacement avec vos interlocuteurs techniques et effectuer les arbitrages qui vous incombent. L environnement réglementaire. Les fonctionnalités d un bâtiment. Les exigences techniques et fonctionnelles au niveau du programme. uappréhender le bâtiment en tant que système. uidentifier et caractériser les différentes fonctions et contraintes du bâtiment. usuivre les évolutions du cadre réglementaire et IDENTIFIER les exigences essentielles. uacquérir les connaissances et repères techniques nécessaires pour formuler ses exigences. Conducteurs d opération de la maîtrise d ouvrage publique, parapublique ou privée, maîtres d ouvrages occasionels. RENÉ BAROUX, Consultant, ARBA Conseil DATES 20 au 22 mai 2015 RÉF CATALOGUE FORMATION

4 PILOTAGE DES OPÉRATIONS DE BÂTIMENT PONTS FORMATION CONSEIL Pilotage des opérations de bâtiment 280 Le coût d un projet de bâtiment : chiffrage et coût global Certificat Chargé d opération en bâtiments - p. 52 Chaque projet de construction ou de réhabilitation est unique, ce qui rend difficile toute transposition d estimations financières d un projet à l autre. Il existe cependant des ratios qui sont variables selon de nombreux critères. Ce module de formation présente les approches, outils et méthodes qui permettent d obtenir des estimations et une vision «coût global» de l opération. Définition du coût global. Les critères et indicateurs. Application pratique de la démarche en coût global. Les repères de l estimation du coût des travaux. Définition d une enveloppe financière. Applications à travers des cas pratiques en neuf et réhabilitation. urepérer les enjeux économiques, environnementaux et sociaux d une approche en coût global. udéfinir sa stratégie et les orientations du projet udétenir les clés pour structurer une base de donnée et adaptée selon le projet uestimer l enveloppe financière prévisionnelle du projet. Réussir sa phase programmation L élaboration d un programme est une nécessité pour tout maître d ouvrage et lui permet de maîtriser toutes les étapes de son opération. Cette formation vous apporte les connaissances nécéssaires pour mettre en place une démarche de programmation, qui est une procédure connue et bien encadrée. Processus et méthodologie de programmation. Intégration des exigences de qualité sociale, urbanistique, architecturale, fonctionnelle, environnementale et technique. Evaluation de l économie du projet. Consultation des programmistes uidentifier les enjeux, la méthodologie et les étapes d une bonne programmation, uacquérir le réflexe de programmation pour une meilleure qualité de l ouvrage et du projet, uarticuler : besoins à satisfaire, fonctions de l ouvrage et enveloppe budgétaire, uformaliser les objectifs. uprise EN COMPTE de la démarche qualité environnementale Chargés d opérations, responsables techniques, responsables patrimoine immobilier, chargés d études ou de programmation, économistes de la construction, architectes, ingénieurs de bureaux d études. ALEXIS COPPERE, Responsable cellule MOA, Cabinet VOXOA SAMUEL REMY, Architecte, Juste avant l aube DATES 02 au 04 juin 2015 RÉF Chefs de projet, chargés d études, de programmation ou d opérations, gestionnaires de patrimoine, ingénieurs, architectes, économistes de la construction. BÉATRICE MOAL, Ingénieur architecte programmiste - directrice, Cabinet ARP DATES 16 au 18 juin 2015 RÉF

5 PILOTAGE DES OPÉRATIONS DE BÂTIMENT Analyser les dossiers remis par le maître d œuvre Cette formation apporte les connaissances techniques indispensables aux maîtres d ouvrage pour comprendre et analyser les documents remis par la maîtrise d œuvre. Les aspects techniques du bâtiment sont développés et approfondis afin de permettre un dialogue efficace avec les spécialistes du domaine Analyse de la réponse au programme. Analyse des principaux lots techniques (VRD, gros œuvre, CVC, GTC, éléctricité, courants forts, courants faibles) sous forme d atelier pratique. uconnaître les principaux systèmes et solutions disponibles, uapprécier leurs domaines d utilisation, leurs avantages et leurs limites, uidentifier les risques potentiels et évaluer l adéquation des réponses fournies par les maîtres d œuvre et les bureaux d études aux exigences spécifiées. Conducteurs ou chargés d opérations de construction, de restructuration, de réhabilitation ou de maintenance au sein des équipes de maîtrise d ouvrage. RENÉ BAROUX, Consultant, ARBA Conseil DATES 23 au 25 septembre 2015 RÉF CATALOGUE FORMATION 2015 Pilotage des opérations de bâtiment 281

6 PILOTAGE DES OPÉRATIONS DE BÂTIMENT PONTS FORMATION CONSEIL Pilotage des opérations de bâtiment 282 Conduire une opération de bâtiment : du besoin à la dévolution des travaux Certificat Chargé d opération en bâtiments - p. 52 Les maîtres d ouvrages doivent penser l usage d une construction, évaluer le coût des opérations, piloter les travaux...etc, autant de missions qui imposent techniques, méthodes et savoir-faire. Ce module apporte les outils et méthodes indispensables de la phase montage à la fin de la conception. Cadre juridique. Organisation et contenu d une étude de programmation. Etudes de maîtrise d œuvre. Contrats de travaux. Estimation du coût de l opération. uidentifier le cadre juridique et les responsabilités des acteurs. uconnaître le contenu et le déroulement d une étude de programmation. Estimer le coût d une opération. uconduire les études de maîtrise d œuvre et passer les contrats de travaux. Chargés d opérations, responsables techniques, responsables patrimoine immobilier, chargés d études ou de programmation, économistes de la construction, architectes, ingénieurs de bureaux d études. DIDIER CHANAL, Chef du Groupe Maîtrise d ouvrage et projets, CEREMA/ME DDE DATES 14 au 16 octobre 2015 RÉF Conduire une opération de bâtiment : de la dévolution des travaux à la livraison Certificat Chargé d opération en bâtiments - p. 52 Les maîtres d ouvrages doivent penser l usage d une construction, évaluer le coût des opérations, piloter les travaux...etc, autant de missions qui imposent techniques, méthodes et savoir-faire. Ce module apporte les outils et méthodes indispensables du lancement des travaux à la mise en service. Organisation et préparation de la phase travaux. Pilotage et contrôle du chantier : mission de l OPC, intervention du contrôleur technique. Gestion contractuelle des travaux. Réception et maintenance. uorganiser la préparation des travaux. upiloter L OPÉRATION en phase travaux. uorganiser le suivi du chantier et réceptionner les travaux. uanticiper la maintenance du bâtiment. Maîtres d ouvrage publics et privés : monteurs d opération, conducteurs d opération, chefs de projet Assistants à maîtres d ouvrage, maîtres d œuvre, programmistes PAUL GILLOT, Consultant OPTIMMO Consulting DATES 24 au 26 novembre 2015 RÉF

7 Gestion des risques et assurance construction La gestion des risques est au cœur du métier de la conduite de projets. Les risques de la construction peuvent être de nature organisationnelle, contractuelle, ou être liés à des aléas (de marché, climatique,.). Une méconnaissance, une mauvaise anticipation seront de nature à créer des litiges ou des contentieux entre les acteurs de la construction. Il importe donc à chacun de connaître les responsabilités issues des textes règlementaires et d être à jour sur leurs évolutions pour faire jouer les garanties et transférer aux assureurs les risques qu ils sont en droit d accepter. Nos formations sur l assurance construction et sur la prévention et le règlement des litiges et contentieux permettent aux professionnels d échanger avec des experts ayant une pratique confirmée et suivant de très près l actualité juridique sur ces matières, pour sécuriser leurs relations contractuelles. RESPONSABLE PÉDAGOGIQUE Aude Plessis CATALOGUE FORMATION 2015 Inscription :

8 GESTION DES RISQUES ET ASSURANCE CONSTRUCTION Prévention et règlement des litiges et contentieux en marchés publics de BTP Gestion des risques et assurance construction Pour éviter les risques nombreux de litiges lors d une opération, cette formation vous propose de revoir les points de vigilance au cours de l élaboration et de l exécution du marché, d acquérir la connaissance juridique des procédures et de comprendre les mesures opérationnelles à mettre en œuvre. Les situations fréquentes de litiges dans les phases de l opération. Le montage juridique de la réclamation. Les modes de règlement à l amiable (médiation, transaction, conciliation) ou contentieux (arbitrage, tribunal). udétecter les situations potentiellement conflictuelles et mettre en œuvre les mesures correctives nécessaires lors de l exécution des travaux. uassimiler les pratiques pour présenter une réclamation côté entreprise et pour l analyser et la traiter efficacement, coté maître d ouvrage, uconnaître les recours à mettre en œuvre quand ceux de la phase amiable ont été épuisés. Acteurs de la maîtrise d ouvrage publique ou parapublique, AMO ; responsables d opérations, responsables, des services marchés et achats ; juristes et responsables des contentieux CLAUDE GRANGE, Avocat à la cour, Cabinet Grange, Ramdenie Martin et Associés DATES 22 au 24 septembre 2015 RÉF Les Certificats Ponts Formation Conseil DE VÉRITABLES DIPLÔMES DE L ÉCOLE DES PONTS PARISTECH Les Certificats Ponts Formation Conseil vous permettront de développer et d acquérir de nouvelles compétences pour mieux exercer votre métier actuel ou envisager une évolution professionnelle. Grâce à ces formations, vous pourrez, dès votre retour en entreprise, mettre en œuvre les méthodes et savoir-faire clés acquis et nécessaires dans vos fonctions quotidiennes. Obtenir un Certificat Ponts Formation Conseil, c est être diplômé de l École des Ponts ParisTech et être en contact avec un réseau professionnel composé des acteurs majeurs du secteur pendant la formation. Toutes ces formations sont compatibles avec votre activité professionnelle et se composent de modules de 2 à 4 jours, répartis sur une période de 12 à 18 mois. Pour retrouver tous nos Certificats, rendez-vous page 43 Retrouvez toutes nos formations sur

9 GESTION DES RISQUES ET ASSURANCE CONSTRUCTION Responsabilité des constructeurs : les principes fondamentaux Parcours thématique Assurances construction - p. 65 L établissement d une cartographie des responsabilités applicables en matière de travaux de construction est une étape incontournable pour la gestion des contentieux et la souscription des assurances, qui doit être revu à la lumière des évolutions du marché et de la règlementation. La réception : ses modalités, ses effets. Cas pratiques. La Garantie de Parfait Achèvement. La responsabilité des promoteurs. Responsabilités liés à la règlementation en matière de performance énergétique uidentifier le régime de la responsabilité des constructeurs avant et après réception. ucomprendre comment s organise la répartition des risques entre les principaux acteurs intervenant sur l acte de construire. uconnaître la portée et les limites des engagements de chaque acteur, afin de pouvoir être en mesure d en modifier contractuellement le contour et d en transférer une partie vers le marché de l assurance. Maîtres d ouvrage publics et privés et leurs mandataires, maîtres d œuvre, ingénieurs et cadres techniques chargés du suivi des opérations, responsables des marchés, du juridique, du contentieux ou des assurances, gestionnaires de patrimoine, experts construction, courtiers, assureurs, promoteurs constructeurs, constructeurs, syndics. PASCAL DESSUET, Chargé d Enseignement à l Université de Paris Est Créteil (UPEC), Président de la Commission de l AMRAE DATES 19 et 20 mai 2015 Gestion des risques et assurance construction TARIF 1 395,00 HT + TVA (Déjeuners inclus) RÉF Comment négocier les polices RCD, TRC et DO en travaux neufs et existants Parcours thématique Assurances construction - p. 65 Pour les assureurs comme pour les assurés, maîtriser la nature et la portée de ce qui est négociable dans les polices d assurances, peut permettre d éviter des contentieux aux conséquences lourdes. Les polices TRC. Dommages-Ouvrage, RC Décennale et CNR, les garanties obligatoires et facultatives qui s y rapportent, la négociation des textes de ces polices, les recours en cas de refus d assurer. La gestion d un sinistre et les principaux points de contentieux (en DO). Les spécificités des travaux sur existants. umesurer les enjeux d un dispositif d assurances. uidentifier les garanties obligatoires et facultatives. udéfinir la nature du risque, le type et le niveau des assurances à souscrire pour les travaux neufs et sur existants. ugérer les polices d assurance en matière de construction, avant, pendant la phase chantier et lors des périodes de garantie. Maîtres d ouvrage publics et privés et leurs mandataires, maîtres d œuvre, experts construction, courtiers, assureurs, promoteurs constructeurs, constructeurs, syndics. PASCAL DESSUET, Chargé d Enseignement à l Université de Paris Est Créteil (UPEC), Président de la Commission de l AMRAE DATES 16 au 18 juin 2015 TARIF 1 650,00 HT + TVA (Déjeuners inclus) RÉF CATALOGUE FORMATION 2015 Inscription :

10 GESTION DES RISQUES ET ASSURANCE CONSTRUCTION PONTS FORMATION CONSEIL Gestion des risques et assurance construction 286 Maîtriser les risques de votre opération immobilière Vous avez la responsabilité de programmes dont vous assurez la conception et la réalisation. Cette activité vous demande de piloter un ensemble d éléments contractuels, financiers et juridiques pour lesquels l analyse et la gestion des risques occupent une place centrale. Sur chaque phase clé d un programme immobilier ( préparation et suivi de travaux, réception, livraison après-vente), identifier les risques majeurs et savoir comment sécuriser les opérations au niveau juridique et contractuel. Appréhender comment s organise la répartition des risques entre les acteurs, leurs transferts vers le marché de l assurance, et savoir gérer les sinistres. uidentifier, ANTICIPER et MAÎTRISER les risques liés aux obligations contractuelles pouvant compromettre financièrement, voire interrompre une opération, uélaborer et METTRE EN ŒUVRE une stratégie contractuelle et opérationnelle pendant la phase suivi de chantier, ugérer avec vigilance la phase de réception-livraison et après-vente. Inscription : IDENTIFIER, ANTICIPER et MAÎTRISER les risques liés aux obligations contractuelles pouvant compromettre financièrement, voire interrompre une opération, ELABORER et METTRE EN ŒUVRE une stratégie contractuelle et opérationnelle pendant la phase suivi de chantier, GÉRER avec vigilance la phase de réception -livraison et après-vente. PASCAL DESSUET, Chargé d enseignement à l Université de Parisest Créteil, Président de la Commission de l AMRAE DATES 03 et 04 novembre 2015 TARIF 1 395,00 HT + TVA (Déjeuners inclus) RÉF

11 QUALITÉ ENVIRONNEMENTALE DES BÂTIMENTS Définir, évaluer et maintenir la performance environnementale de vos bâtiments Certificat Chargé d opération en bâtiments - p. 52 Vous devez répondre à des niveaux de performance environnementale maximum et souvent ciblés. Cette formation vous apporte les connaissances pour définir clairement vos indicateurs en matière de qualité environnementale et d énergie, en ne perdant pas de vue la dimension économique de votre projet. Ce stage vous présentera également les méthodes de contrôle et de suivi efficaces pour s assurer que les objectifs sont atteints. Mise en place, contrôle et suivi des indicateurs environnementaux en énergie et environnement. Coût global, coût d entretien. Santé et confort (qualité de l air intérieur, confort acoustique, confort thermique ). Référentiels existants aujourd hui en France et à l étranger. uchoisir et METTRE EN PLACE des indicateurs environnementaux adaptés. uorganiser un contrôle adapté à chaque étape du projet. usuivre les performances au cours de la vie de l ouvrage. Conducteurs d opérations au sein de la maîtrise d ouvrage publique et privée, assistants à maîtrise d ouvrages, architectes, bureaux d études, entreprises de construction, industriels. JACQUES LEFELLE, Membre du bureau de l association HQE, Conseil régional Nord-Pas-de-Calais MICHEL LE SOMMER, Ingénieur - Président de L ICEB, Le Sommer Environnement DATES 23 au 25 juin 2015 RÉF CATALOGUE FORMATION 2015 Qualité environnementale des bâtiments 287

12 Performance énergétique des bâtiments Les conducteurs d opérations et Maître d ouvrage doivent aujourd hui : - appréhender les impacts de la nouvelle règlementation thermique RT 2012, - choisir et mettre en œuvre les meilleures solutions techniques pour l enveloppe, les équipements - adopter une approche méthodologique globale, - anticiper les problématiques d exploitation et de suivi des performances. Linda Rehaz RESPONSABLE REPONSABLE PÉDAGOGIQUE PONTS FORMATION CONSEIL 288

13 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Atteindre le BBC et préparer le BEPOS : règles et pratiques pour une approche optimisée de votre projet Vous devez atteindre des performances énergétiques élevées en les intégrants avec vos autres objectifs techniques (de qualité de l air, de performances acoustiques ) et économiques. Cette formation vous présente l ensemble des acteurs et des disciplines sollicitées au cours d un projet pour vous permettre de mettre en place sur vos projets une approche globale et des démarches de travail itératives. Elle vous permettra également de dialoguer efficacement avec vos interlocuteurs spécialistes. Solutions technico-économiques. Mise en œuvre des solutions. Exploiter un bâtiment basse énergie, suivre ses performances, accompagner les utilisateurs. uconnaître les différents moyens d actions possibles afin d être à même de proposer des solutions respectant les objectifs / contraintes du maître d ouvrage et des usagers. uadopter une approche méthodologique globale pour optimiser les choix techniques en phase projet et maîtriser les risques en phase chantier. Maîtres d ouvrage, maîtres d œuvre et assistants à maîtrise d ouvrage, architecte, sociétés d ingénierie, bureaux d études spécialisés, entreprises, équipementiers et industriels. JULIEN BURGHOLZER, Responsable du groupe construction, CEREMA DATES 07 au 09 octobre 2015 RÉF Performance énergétique des bâtiments Atteindre le BBC et préparer le BEPOS : choisir ses solutions techniques Vous êtes maître d ouvrage et devez anticiper au-delà de la RT 2012 pour garantir la valeur future de vos projets de bâtiments. Cette formation vous permet d acquérir les connaissances techniques nécessaires à l élaboration de vos cahiers des charges et l analyse des réponses de vos maîtres d œuvre. Vous serez orientés pour vos effectuer vos choix et pour optimiser votre adéquation exigences/coût. Réglementation thermique. Fondamentaux technique pour la qualité de l ambiance. La conception bioclimatique. Evaluation des apports internes (éclairage, bureautique ). Les choix techniques pour l enveloppe. Les choix techniques pour les équipements. Retours d expérience : démarches et choix techniques uconnaître les paramètres essentiels pour la conception d une opération à haute performance énergétique uidentifier les solutions techniques performantes uoptimiser ses choix techniques Conducteurs d opérations, chefs de projet, chargés d études, ingénieurs, économistes de la construction, architectes BERNARD SESOLIS, Consultant, SESOLUTION SERGE SIDOROFF, Chef de projet, Pénicaud Green Building DATES 16 et 17 novembre 2015 TARIF 1 395,00 HT + TVA (Déjeuners inclus) RÉF CATALOGUE FORMATION

14 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS PONTS FORMATION CONSEIL Performance énergétique des bâtiments 290 Réhabilitation énergétique : règles et pratiques pour une approche optimisée de votre projet Certificat Responsable de patrimoine immobilier - p. 52 Pour tous les acteurs de la construction et les gestionnaires de patrimoine, atteindre les performances énergétiques requises pour le bâti existant représente un véritable enjeu technique. Afin de réussir à atteindre les performances ambitionnées, il faut mener à bien tout d abord une première phase de diagnostic qui nécessite des compétences spécifiques. Il faut ensuite réussir à choisir et mettre en œuvre la solution la mieux adaptée aux exigences et contraintes du maître d ouvrage, et l enjeu est ici de réussir à concilier efficacité énergétique avec les autres exigences de confort, sécurité, esthétique etc. Cette formation permet d acquérir une vision d ensemble sur le déroulement technique et organisationnel d un projet de réhabilitation énergétique. Enjeux et contexte de la réhabilitation. D une démarche de gestion de patrimoine «active» jusqu au projet de réhabilitation. La phase diagnostic. La phase conception. La phase travaux : les spécificités d une opération de réhabilitation. Anticiper les risques d exploitation uconnaître le cadre réglementaire, technique, économique et juridique d un projet de réhabilitation ; uclarifier les différents niveaux de diagnostic ; uconnaître les solutions techniques disponibles, leur impact économique et leurs contraintes de mise en œuvre; utenir COMPTE des conditions particulières des chantiers, notamment en sites occupés, modification des volumes intérieurs, impact des travaux sur les autres postes uanticiper les risques en phase exploitation Conducteurs d opération, assistants à maîtres d ouvrages JULIEN BURGHOLZER, Responsable du groupe construction, CEREMA IVAN FOUQUET, Architecte, Atelier BAM DATES 02 au 04 décembre 2015 RÉF Réhabilitation énergétique : choix des solutions techniques pour les bâtiments tertiaires Le bâti existant représente un véritable enjeu technique dans la mesure où le choix des solutions et de leur mise en œuvre est beaucoup plus complexe que dans le neuf. Cette formation vous transmet les connaissances techniques et règlementaires pour effectuer ces choix dans le respect de vos exigences budgétaires. La réglementation thermique. Principes et solutions techniques. Méthodologie. Retours d expériences uconnaître les paramètres essentiels pour la conception d une opération à haute performance énergétique uidentifier les solutions techniques performantes uévaluer la faisabilité et le rapport coût / avantages des solutions possibles Conducteurs d opérations, chefs de projet, chargés d études, ingénieurs, économistes de la construction, architectes SERGE SIDOROFF, Chef de projet, Pénicaud Green Building NATHALIE TCHANG, Directrice, Tribu Energie DATE 01 octobre 2015 TARIF 779,00 HT + TVA (Déjeuner inclus) RÉF

15 PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS Réhabilitation énergétique : choix des solutions techniques pour le logement Le bâti existant représente un véritable enjeu technique dans la mesure où le choix des solutions et de leur mise en œuvre est beaucoup plus complexe que dans le neuf. Cette formation vous transmet les connaissances techniques et règlementaires pour effectuer ces choix dans le respect de vos exigences budgétaires. La réglementation thermique. Principes et solutions techniques. Méthodologie. Retours d expériences uconnaître les paramètres essentiels pour la conception d une opération à haute performance énergétique uidentifier les solutions techniques performantes uévaluer la faisabilité et le rapport coût / avantages des solutions possibles Conducteurs d opérations, chefs de projet, chargés d études, ingénieurs, économistes de la construction, architectes ULRICH ROCHARD, ingénieur Thermicien Sénior, POUGET Consultants DATE 02 octobre 2015 TARIF 779,00 HT + TVA (Déjeuner inclus) RÉF CATALOGUE FORMATION 2015 Performance énergétique des bâtiments 291

16 Gestion de patrimoine immobilier Nos intervenants sur les formations concernant la gestion du patrimoine immobilier conjuguent une forte expertise et une réelle expérience de ces domaines. Nos formations alternent systématiquement apports méthodologiques et approches opérationnelles favorisant ainsi l appropriation des méthodes et techniques proposées pour : - élaborer un schéma directeur immobilier et optimiser sa politique immobilière, - maîtriser les outils opérationnels d aide à la décision (tableaux de bord et solutions informatiques), - organiser sa politique de maintenance et les moyens associés, - mettre en marche d une démarche d exploitation, - maîtriser les contrats dans ce cadre.mais aussi : - mesurer et gérer la qualité d un patrimoine, - analyser et maîtriser les risques liés au vieillissement des bâtiments, - maîtriser les évolutions techniques, économiques, réglementaires et sociales sur l exploitation des bâtiments, - passer et gérer des contrats de prestation techniques. Nellie De La Monneraye RESPONSABLE REPONSABLE PÉDAGOGIQUE PONTS FORMATION CONSEIL 292

17 GESTION DE PATRIMOINE IMMOBILIER Élaborer et mettre en œuvre un schéma directeur immobilier Certificat Responsable de patrimoine immobilier - p. 52 Le schéma directeur immobilier définit et décrit les grandes orientations de la politique patrimoniale et immobilière d un site. Outil de pilotage technique et financier, il constitue à la fois un diagnostic de l état du patrimoine, de son usage et de ses insuffisances au regard de la stratégie et des objectifs de la gouvernance, et une vision prospective des opérations à entreprendre. Enjeux et méthodes d élaboration d un schéma directeur immobilier. Les indicateurs et outils de la connaissance de son patrimoine, du diagnostic technique fonctionnel et sécuritaire. Le traitement de cette connaissance dans les systèmes d information et l analyse financière en vu de l arbitrage des risques. uappréhender les enjeux liés à la mise en place d un schéma directeur immobilier. uidentifier les périmètres des risques affectant le patrimoine. uacquérir les préalables méthodologiques et les étapes d élaboration d un plan stratégique du patrimoine. udéfinir des outils d aide à la décision. Maîtres d ouvrages publics et privés, mandataires ou délégués, propriétaires ou gestionnaires de patrimoine immobilier, responsables logistique et exploitation, programmistes. JEAN-PASCAL FOUCAULT Enseignant - chercheur en Management et Ingénierie de Patrimoines Immobiliers, Université de Technologie de Compiègne DATES 26 et 27 mars 2015 TARIF 1 395,00 HT + TVA (Déjeuners inclus) RÉF Gestion de patrimoine immobilier Optimiser et piloter l exploitation et la maintenance d un patrimoine immobilier Certificat Responsable de patrimoine immobilier - p. 52 Les maîtres d ouvrage immobilier doivent répondre aux besoins des occupants tout en optimisant la gestion de leurs biens. La gestion du patrimoine doit de plus être rationalisée sous l effet des contraintes budgétaires et réglementaires et de la prise en compte croissante du développement durable. Comment faire évoluer son patrimoine en tenant compte de ces enjeux? Structurer son organisation pour une politique immobilière performante. Arbitrer entre les différents paramètres pour optimiser sa maintenance. L exploitation immobiliere. Piloter sa démarche par le contrat. Audits du patrimoine immobilier. Systèmes de management, référentiels et bases patrimoniales. Mises en œuvre d indicateurs de performance, analyse des seuils, des cibles et aide à la décision uacquérir des éléments et outils méthodologiques pour connaître son patrimoine et le faire évoluer. udéterminer comment choisir un mode de gestion et une stratégie adaptée à la nature de son patrimoine et de ses ressources. ucomprendre les facteurs organisationnels et intégrer les questions énergétiques ayant un impact sur l exploitation. Maîtres d ouvrages publics et privés, mandataires ou délégués, propriétaires ou gestionnaires de patrimoine immobilier, responsables logistique et exploitation JEAN-PASCAL FOUCAULT, Enseignant - chercheur en Management et Ingénierie de Patrimoines Immobiliers, Université de Technologie de Compiègne DATES 26 et 27 mai 2015 TARIF 1 395,00 HT + TVA (Déjeuners inclus) RÉF CATALOGUE FORMATION

18 GESTION DE PATRIMOINE IMMOBILIER Gestion de patrimoine immobilier Gestion technique des bâtiments : règlementation, outils, contrats, maîtrise des risques Certificat Responsable de patrimoine immobilier - p. 52 Cette formation vous permettra d identifier où se situent les enjeux de la gestion technique pour rentabiliser et optimiser vos ressources immobilières. Vous allez acquérir les connaissances nécessaires pour trouver le bon niveau d investissement pour chaque bâtiment et définir les bons paramètres de gestion. La formation vous propose des outils et méthodes pour soutenir au plus près le cycle de vie des bâtiments, maîtriser les risques liés à l exploitation et optimiser vos processus et procédés. uidentifier les rôles et missions de tous les intervenants de la gestion technique immobilière, uconnaître les exigences règlementaires, uidentifier les points de vigilance des contrats de maintenance, ustructurer les informations nécessaires à la gestion techniques des bâtiments, udéterminer l opportunité d utiliser les outils et méthodes de gestion technique immobilière (GTC, GTB, GMAO ), upermettre le suivi de la qualité du service, Responsables techniques Gestionnaires de biens ou de patrimoine immobiliers Facilities managers Maîtres d ouvrages Maîtres d œuvre et assistants à maîtres d ouvrages DANY POCHOL, Directeur de Pôle Assistance Maîtrise d ouvrage et Ingénierie de l Exploitation - Maitenance, ARTELIA Bâtiment et Industrie ERIC LAMENDOUR, Directeur du Marché Tertiaire France, COFELY DATES 29 et 30 juin 2015 TARIF 1 395,00 HT + TVA (Déjeuners inclus) RÉF Prendre en compte les usages et les utilisateurs Certificat Responsable de patrimoine immobilier - p. 52 PONTS FORMATION CONSEIL 294 Cette formation vous permet d évaluer la compatibilité des usages de vos bâtiments avec les objectifs attendus en matière d économie d énergie et de qualité environnementale et de maîtriser toutes vos surfaces pour en optimiser l occupation. udétecter et exprimer les besoins réels des utilisateurs d un lieu de travail, uapprécier la conduite du changement vécu par les utilisateurs, uestimer l articulation entre les objectifs de l exploitant et les besoins des utilisateurs, urationnaliser le nombre de m2 alloués aux activités, uidentifier les potentiels de création de valeur. Responsables de patrimoine immobilier Chargés d études ou de programmation, économistes de la construction. Architectes, ingénieurs de bureaux d études PASCAL PLOTEGHER, Directeur de l immobilier, Essilor International DATES 28 et 29 septembre 2015 TARIF 1 395,00 HT + TVA (Déjeuners inclus) RÉF

19 GESTION DE PATRIMOINE IMMOBILIER Réhabiliter les bâtiments : pathologies, diagnostics et réparation Certificat Responsable de patrimoine immobilier - p. 52 Il faut prévenir et gérer les risques associés au vieillissement des bâtiments. Il faut également savoir adapter le patrimoine immobilier aux multiples évolutions provenant de son usage, de la réglementation, des nouvelles technologies...en entreprenant des opérations de réhabilitation. Diagnostics. Pathologies. Mises aux normes. Spécificité des opérations de réhabilitation. uconnaître les exigences réglementaires et les principales opérations de remise aux normes, uconnaître les principales pathologies des bâtiments, uréparer, éviter le renouvellement et prévenir les désordres (entretien, mise aux normes ), upréparer et SUIVRE une opération de restructuration et réhabilitation (du montage à l exploitation) Conducteurs d opérations au sein de la maîtrise d ouvrage publique et privée, assistants à maîtrise d ouvrages, entreprises de construction, de prestataires de services maintenance et exploitation. S adresse aux professionnels du secteur tertiaire ou du logement. CHARLES GARET, Directeur Technique adjoint, BTP consultants DATES 04 au 06 novembre 2015 RÉF Gestion de patrimoine immobilier Connaître et maîtriser la qualité de l air intérieur dans les bâtiments tertiaire La Loi Grenelle 2 rend obligatoire la surveillance de la qualité de l air intérieur pour les établissements recevant un public sensible avec différentes échéances d application. La qualité de l air dans les bâtiments tertiaires est mal connue, d où la nécessité des maîtres d ouvrages de connaître les risques, et de réaliser des audits afin d identifier les polluants qui sont sources de pathologies pouvant affecter les occupants Contexte législatif et règlementaire. Les risques encourus par les MOA. Les polluants et leur impact sur la santé. La maîtrise de la QAI. La conduite du projet REX d un MOA. uconnaître le cadre réglementaire et normatif uidentifier les polluants de l air intérieur et leur impact sur la santé Appréhender les outils de diagnostic de la qualité de l air umettre EN ŒUVRE les solutions techniques pour réduire les risques Maîtres d ouvrages publics et privés, responsable hygiène et sécurité, exploitation, maintenance, Ingénieurs, techniciens de bureaux d études, responsables qualité sante environnement (QSE) OLIVIER LEMAITRE, Responsable du Pôle Qualités Sanitaires des Bâtiments, CEREMA DATE 06 octobre 2015 TARIF 779,00 HT + TVA (Déjeuner inclus) RÉF CATALOGUE FORMATION

20 ACCESSIBILITÉ Accessibilité Accessibilité des ERP existants : recommandations pratiques pour réaliser vos travaux Cette formation vous apporte les connaissances, méthodes et outils nécessaires pour adapter votre patrimoine afin que toute personne puisse y accéder et bénéficier des services offerts dans des conditions adaptées. Ceci en intégrant l ensemble de vos contraintes techniques et budgétaires. Elle vous permet également de faire le point sur les dernières évolutions réglementaires. Le cadre règlementaire. Mise en place de la démarche. Exigences techniques. Interfaces du chantier. uconnaître ses obligations et prendre en compte les différents types de handicap. uutiliser les différentes méthodologies de diagnostics existantes et les transposer en plan d actions. upiloter une conception on liens avec les autres exigences de sécurité et de performance énergétique. uréussir sa conduite de chantier. Chargés d opérations ou de travaux, ingénieurs et techniciens de la maîtrise d ouvrage ou de la maîtrise d œuvre publique et privée, BET, architectes et collaborateurs, contrôleurs techniques, diagnostiqueurs LAURENT SABY, Chef de projet accessibilité, CEREMA/DTec TV DATES 12 et 13 octobre 2015 TARIF 1 395,00 HT + TVA (Déjeuners inclus) RÉF : Pré-requis : Connaissance de la loi «pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées» du 11 février PONTS FORMATION CONSEIL 296

Département de l Hérault

Département de l Hérault Du diagnostic à l opérationnel, quelles priorités? Le cas des collèges de l Hérault Jean-Pierre Quentin, directeur d exploitation du pôle éducation Patrimoine Conseil général de l Hérault mai 2009 AUDIT

Plus en détail

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants

Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants PARCOURS COMPLET DE PROFESSIONNALISATION Technicien - Expert en performance thermique de bâtiments neufs ou existants proposer un ensemble de prestations liées à l amélioration de la performance thermique

Plus en détail

DES MÉTIERS POUR CONSTRUIRE SON AVENIR

DES MÉTIERS POUR CONSTRUIRE SON AVENIR DES MÉTIERS POUR CONSTRUIRE SON AVENIR OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS DE LA BRANCHE PROFESSIONNELLE DE LA PROMOTION CONSTRUCTION OBSERVATOIRE PROSPECTIF DES MÉTIERS ET DES QUALIFICATIONS

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Définir le programme et les objectifs énergétiques et environnementaux

Plus en détail

6 LA POLITIQUE IMMOBILIÈRE

6 LA POLITIQUE IMMOBILIÈRE 6 LA POLITIQUE IMMOBILIÈRE SOMMAIRE 6.1 Les orientations immobilières au regard du nouveau cadre budgétaire 127 6.2 Les informations utiles à la négociation 128 I - L existant 130 II - Le bilan 136 III

Plus en détail

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement

PIBA. Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement PIBA Projets et Ingénierie du Bâtiment & Aménagement 14 12 28 10 PIBA offre une gamme cohérente de savoirs faire en assistance à Maîtrise d Ouvrage, en Maîtrise d Ouvrage Déléguée ainsi qu en Pilotage

Plus en détail

Bâtiments - Infrastructures

Bâtiments - Infrastructures 93 CONCEPTEUR D OUVRAGE ET D ÉQUIPEMENT Code : INF01 Concepteur d ouvrage et d équipement FPEINF01 Il conduit ou participe à des opérations d infrastructures dans le cadre de la réalisation d opérations

Plus en détail

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES

LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES LE RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS/COMPÉTENCES TRANSVERSES Il décline les activités/compétences qui peuvent être partagées par d autres métiers et d autres familles

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr

MAISON VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) www.c-3-p.fr MAISON www.c-3-p.fr VOUS ACCOMPAGNER TOUT AU LONG DE VOTRE PROJET CUGAND (85) - CLISSON (44) MAISON Construire avec C3P MAISON c est choisir la tranquillité et un interlocuteur unique pour mener à bien

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé d'affaires en contrôle des bâtiments de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019

Plus en détail

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux

Dommages ouvrage, CNR, TRC. Renseignements généraux Dommages ouvrage, CNR, TRC Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Renseignements généraux Raison sociale Le proposant Nom prénom Adresse Code postal Ville Tél Fax Mail Code

Plus en détail

La Garantie de Performance Énergétique pour les bâtiments neufs

La Garantie de Performance Énergétique pour les bâtiments neufs La Garantie de Performance Énergétique pour les bâtiments neufs Paris, le 21 Mai 2013 Pour toute information complémentaire, contacter : Stéphane GRANDCHAMP 01.49.64.14.81 sgrandchamp@verspieren.com Introduction

Plus en détail

Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public

Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public Souscription des assurances construction par un maître d ouvrage public Octobre 2013 1 / 24 SOMMAIRE 1) LE PROCESSUS DE SOUSCRIPTION 1.1) Quand souscrire les assurances construction? 1.2) Quels sont les

Plus en détail

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE. Responsabilité et autorité Maîtrise d ouvrage directe

GUIDE MÉTHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE. Responsabilité et autorité Maîtrise d ouvrage directe GUIDE MÉTHODOLOGIQUE POUR UNE CONSTRUCTION DURABLE Responsabilité et autorité Maîtrise d ouvrage directe ORGANIGRAMME GENERAL Maîtrise d Œuvre Interne au Cg Service Marché Utilisateurs Maintenance Directions

Plus en détail

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier

Mastères Spécialisés. L ESTP Paris, L école des Grands Projets. Construire son avenir dans la construction et dans l immobilier Mastères Spécialisés L ESTP Paris, L école des Grands Projets Parmi les 40.000 ingénieurs formés à l ESTP Paris depuis sa fondation en 1891, la majorité a participé aux plus grands projets de construction

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE ET IMMOBILIER D HABITATION

IMMOBILIER D ENTREPRISE ET IMMOBILIER D HABITATION MANUEL 2010 IMMOBILIER D ENTREPRISE ET IMMOBILIER D HABITATION ACTUALITE VEILLE JURIDIQUE CONFERENCES FORMATIONS EN INTER FORMATIONS EN INTRA Former, c est rendre vos opérateurs plus efficaces en leur

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RESTRUCTURATION PARTIELLE DU RESEAU CVC CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS DECRET N 2006-975 DU 1ER AOUT

Plus en détail

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs

AU SERVICE de la valorisation de vos actifs AU SERVICE de la valorisation de vos actifs - Crédit photo de couverture : Monsieur Joly VINCI Immobilier PROPERTY MANAGEMENT Agence de Paris 8, rue Heyrault BP 70239 92108 Boulogne-Billancourt Cedex Tél

Plus en détail

CJConsultants S.A.S PRESENTATION DE L ENTREPRISE ENTREPRISE CERTIFIEE ISO 9001. CJConsultants S.A.S. Partenaire de vos projets

CJConsultants S.A.S PRESENTATION DE L ENTREPRISE ENTREPRISE CERTIFIEE ISO 9001. CJConsultants S.A.S. Partenaire de vos projets Partenaire de vos projets CJConsultants S.A.S Z.I du VAZZIO BP 506 20189 AJACCIO CEDEX 2 Téléphone : +33 (0)4 95 10 50 10 Télécopie : +33 (0)4 95 10 50 11 Courriel : contact@cjconsultants.com Site Internet

Plus en détail

LA GARANTIE DECENNALE : UNE OPPORTUNITÉ POUR LE MAITRE D OUVRAGE?

LA GARANTIE DECENNALE : UNE OPPORTUNITÉ POUR LE MAITRE D OUVRAGE? LA GARANTIE DECENNALE : UNE OPPORTUNITÉ POUR LE MAITRE D OUVRAGE? CONFERENCE ARTS ET METIERS 21/09/2015 LE MAITRE D OUVRAGE Le maître d ouvrage, c'est-à-dire toute personne physique ou morale qui, agissant

Plus en détail

Énergies FORMATIONS 2014-2015. Formations métiers certifiantes. ISO 50001 et audit de systèmes de management

Énergies FORMATIONS 2014-2015. Formations métiers certifiantes. ISO 50001 et audit de systèmes de management FORMATIONS 2014-2015 Énergies Formations métiers certifiantes ISO 50001 et audit de systèmes de management Audit énergétique NF EN 16247 : bâtiment et industrie - Méthodologie d audit énergétique NF EN

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES?

DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFÉRENCES? DOSSIER N 5 MARS 2013 DPE OU AUDIT ENERGETIQUE, QUELLES DIFFERENCES? POURQUOI RÉALISER UN DPE? Qui réalise un DPE? Le Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Pour une gestion active du patrimoine

Pour une gestion active du patrimoine Pour une gestion active du patrimoine Présentation CETE du 07-06-2012 1 sommaire 1. Introduction 2. La gestion active du patrimoine : qu est-ce que c est? 3. Une nouvelle organisation 4. Le Plan Stratégique

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Technicien de maintenance Autres appellations du métier Technicien polyvalent, agent d entretien polyvalent, agent de maintenance Le technicien de maintenance maintient les installations techniques en

Plus en détail

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223

Ressources humaines Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 Ministère de la Culture et de la Communication - 01/2012 223 RESPONSABLE DE RESSOURCES HUMAINES Code : GRH01 Responsable de ressources humaines FPEGRH01 Il définit et met en œuvre la politique de ressources

Plus en détail

Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes

Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes Gepa et organismes de formation r é g i o n a u x: Conseils régionaux de l ordre des architectes et structures connexes Le Gepa (Groupe pour l éducation permanente des architectes) est l organisme de formation

Plus en détail

Comment rénover efficacement son parc immobilier?

Comment rénover efficacement son parc immobilier? Comment rénover efficacement son parc immobilier? Quel est l état énergétique de mon parc immobilier? Quels indicateurs actuels et futurs à prendre en compte? Quels objectifs de performance viser et à

Plus en détail

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur FICHE THEMATIQUE n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. LES ASSURANCES OBLIGATOIRES 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur 3. Police unique

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager

RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT. Site manager RÉFÉRENTIELS MÉTIERS DE LA BRANCHE DU NUMÉRIQUE, DE L INGÉNIERIE, DES ÉTUDES ET DU CONSEIL ET DE L ÉVÉNEMENT > TRAVAUX DATE DE MODIFICATION : 27/04/2015 FAMILLE : Mise en œuvre / Réalisation APPELLATIONS

Plus en détail

Responsabilité Civile Professionnelle et Décennale Architectes et Bureaux d Etudes QUESTIONNAIRE. 4. Forme sociale : Code APE : N SIRET :

Responsabilité Civile Professionnelle et Décennale Architectes et Bureaux d Etudes QUESTIONNAIRE. 4. Forme sociale : Code APE : N SIRET : Responsabilité Civile Professionnelle et Décennale Architectes et Bureaux d Etudes QUESTIONNAIRE 1. Assuré : Nom ou Raison sociale : 2. Adresse (siège social) : Téléphone : Fax : E-mail : 3. Date du début

Plus en détail

1) Campagnes de mesures

1) Campagnes de mesures campagnes de mesures 1) Campagnes de mesures P.1... - Mesures sur 1 an et 3 mois d assistance à la mise au point des installations CVC sur 30 logement à Joues les Tours (37) P.2... - Mesures sur 3 mois

Plus en détail

LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION

LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION LES ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION 1 / 24 SOMMAIRE 1) INTRODUCTION AUX ASSURANCES DE LA CONSTRUCTION 1.1) A chaque étape, des risques liés à la construction 1.2) Les cinq assurances couvrant l ensemble

Plus en détail

ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP. fonctionnement SAV. du en entreprise. générale

ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP. fonctionnement SAV. du en entreprise. générale ENTREPRISES GÉNÉRALES DE FRANCE BTP le fonctionnement SAV du en entreprise générale Sommaire Avant propos :................................................ 3 1 Avant réception : le rôle de conseil du SAV.....................

Plus en détail

FICHE REPÈRES. Constructions publiques. à l usage des maîtres d ouvrage. Observato ire de l ingéni erie de Haute-Normandie

FICHE REPÈRES. Constructions publiques. à l usage des maîtres d ouvrage. Observato ire de l ingéni erie de Haute-Normandie Constructions publiques FICHE REPÈRES Observato ire de l ingéni erie de Haute-Normandie à l usage des maîtres d ouvrage FICHE REPÈ RES La Cellule Economique Régionale de la La Cellule Economique Régionale

Plus en détail

Property Management & Gestion Opérationnelle dédiés aux ensembles immobiliers tertiaires

Property Management & Gestion Opérationnelle dédiés aux ensembles immobiliers tertiaires Property Management & Gestion Opérationnelle dédiés aux ensembles immobiliers tertiaires G E S T I O N L O C A T I V E E T O P T I M I S A T I O N D E S B U D G E T S D E C H A R G E S M A Î T R I S E

Plus en détail

BUREAUX D ETUDES THERMIQUES

BUREAUX D ETUDES THERMIQUES BUREAUX D ETUDES THERMIQUES OFFRE D ASSURANCE PRIVILEGE : Contexte Les Plus La garantie Vos avantages Prime d assurance Questionnaire de souscription CONTEXTE Le grand débat aujourd hui c est la performance

Plus en détail

LA FORMATION DES ACTEURS DE LA CONSTRUCTION

LA FORMATION DES ACTEURS DE LA CONSTRUCTION LA FORMATION DES ACTEURS DE LA CONSTRUCTION TECHNIQUE ET RÉGLEMENTATION CONSTRUCTION DURABLE DROIT DE LA CONSTRUCTION, EXPERTISE ETUDES, CALCULS, PREVENTION DES INGENIERIE, RISQUES TRAVAUX CONSTRUCTION

Plus en détail

CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION DESENFUMAGE RESEAU D INCENDIE ARMEE (R.I.A.) PLOMBERIE / SANITAIRES

CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION DESENFUMAGE RESEAU D INCENDIE ARMEE (R.I.A.) PLOMBERIE / SANITAIRES OFFRES DE STAGE SECTEUR / REGION 13 / 59 / 33 / 69 GENIE CLIMATIQUE GENIE CIVIL ADMINISTRATIF CHAUFFAGE / VENTILATION / CLIMATISATION DESENFUMAGE RESEAU D INCENDIE ARMEE (R.I.A.) PLOMBERIE / SANITAIRES

Plus en détail

Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage

Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage Attestations, mesures, DPE, études réglementaires : de nouvelles prestations obligatoires s imposent aux maitres d ouvrage Jean-Michel Desoutter 18 juin 2014 Les prestations connexes au contrôle technique

Plus en détail

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique.

Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. Valoriser durablement votre patrimoine immobilier en optimisant sa performance énergétique. L audit de performance énergé Gérer son patrimoine, c est anticiper, analyser et agir! L immobilier représente

Plus en détail

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010

APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET (AMI) INVESTISSEMENTS D AVENIR EDITION 2010 Direction des Investissements d Avenir Direction Villes et Territoires Durables Service Bâtiment Direction Recherche et Prospective Service Recherche et Technologies avancées APPEL à MANIFESTATIONS D INTERET

Plus en détail

Stratégie de Gestion et de Valorisation. du Patrimoine Immobilier de votre Collectivité. 2013 Confidentiel

Stratégie de Gestion et de Valorisation. du Patrimoine Immobilier de votre Collectivité. 2013 Confidentiel Stratégie de Gestion et de Valorisation du Patrimoine Immobilier de votre Collectivité 2013 Confidentiel Stratégie de Gestion et de Valorisation des bâtiments publics 1- TOPS Consult : un pôle unique de

Plus en détail

Chargé d affaires PA 4700 PERSONNEL CONCERNÉ

Chargé d affaires PA 4700 PERSONNEL CONCERNÉ Chargé d affaires PERSONNEL CONCERNÉ Conducteur de travaux, Chargé d'affaires ayant moins de 5 années d'expérience dans la fonction et toute personne amenée à devenir Chargé d affaires. Mise à niveau du

Plus en détail

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE

APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE APPEL A PROJET POUR L ACQUISITION D UN IMMEUBLE DE BUREAUX DANS LA ZONE EST DU DEPARTEMENT DU VAL D OISE A destination de promoteurs, constructeur s, agents immobiliers et architectes Par tout organisme

Plus en détail

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS

DOMAINE D'ACTIVITE 1 : ORGANISATION DES ARRIVAGES, DES RECEPTIONS ET DES EXPEDITIONS DES MATERIELS ET DES INGREDIENTS REFERENTIEL D ACTIVITES FICHE 6 INGENIERIE : REFERENTIEL D ACTIVITES ET REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION ACTIVITE et TACHES COMPETENCES ASSOCIEES AUX ACTIVITES ET TACHES COMPETENCES

Plus en détail

Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable

Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable Concevoir un bâtiment adapté aux contraintes d exploitation en intégrant tous les aspects du développement durable Le domaine de la construction est en constante évolution : les contraintes se renforcent,

Plus en détail

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE

PROFIL DE POSTE AFFECTATION. SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU POSTE PROFIL DE POSTE BAP : CORPS : NATURE : SPÉCIALITÉ : E ITRF Externe IGR 2, Chef de projet développement ÉTABLISSEMENT : Rectorat SERVICE : VILLE : SERIA (service informatique académique) DESCRIPTION DU

Plus en détail

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels

Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Fonctions Informatiques et Supports Opérationnels Nos métiers par activité Nos métiers de l informatique comprennent d une part un volet études et d autre part la gestion des infrastructures ; les fonctions

Plus en détail

LES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE HOSPITALIÈRE

LES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE HOSPITALIÈRE LES MÉTIERS DE LA LOGISTIQUE HOSPITALIÈRE Acquérir les outils et les méthodes pour piloter la logistique hospitalière FORMATIONS COURTES 3 MODULES plus d informations sur www.cnam-aquitaine.fr FORMATIONS

Plus en détail

La Validation des Acquis de l Expérience

La Validation des Acquis de l Expérience La Validation des Acquis de l Expérience Attention : Ces deux dispositifs s adressent uniquement aux salarié(e)s et aux bénévoles du réseau des MJC de Midi Pyrénées. L Institut de Formation à l Animation

Plus en détail

Gestion budgétaire et financière

Gestion budgétaire et financière Élaboration et suivi de la programmation budgétaire Exécution budgétaire et comptable Aide au pilotage et contrôle financier externe Expertise financière et juridique Ministère de la Culture et de la Communication

Plus en détail

A N N E X E A MISSIONS COMPLÉMENTAIRES DE CONTRÔLE TECHNIQUE (ANNEXE CONTRACTUELLE) 1. Définition

A N N E X E A MISSIONS COMPLÉMENTAIRES DE CONTRÔLE TECHNIQUE (ANNEXE CONTRACTUELLE) 1. Définition A N N E X E A MISSIONS COMPLÉMENTAIRES DE CONTRÔLE TECHNIQUE (ANNEXE CONTRACTUELLE) 1. Définition L'article 5-3 de la norme NFP 03-100 donne la liste des missions de contrôle technique complémentaires

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

DEMANDE D'ASSURANCE. Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage

DEMANDE D'ASSURANCE. Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage DEMANDE D'ASSURANCE Dommages Ouvrage CNR Tous Risques Chantier RC Maître d'ouvrage L'attention du demandeur est attirée sur l'intérêt qu'il a à remplir le présent document de façon complète et précise

Plus en détail

RESPONSABLE DE PROGRAMMES

RESPONSABLE DE PROGRAMMES PROFIL DE POSTE : RESPONSABLE DE PROGRAMMES 1. DESCRIPTION GENERALE : - Intitulé du poste : Administrer les différentes étapes de la vie des ou programmes immobiliers - Service concerné / encadrement :

Plus en détail

www.gam-ingenierie.fr

www.gam-ingenierie.fr CONCEPTION I RÉALISATION I COMMERCE GAM INGENIERIE SAS 211 rue de Picardie - BP 50604-45166 OLIVET CEDEX Tél : 02 38 69 38 55 Fax : 02 38 63 30 44 www.gam-ingenierie.fr www.gsegroup.com Sommaire 4>7 Une

Plus en détail

2015-2016. Formations inter-intra. Immobilier Logement social. www.comundi.fr

2015-2016. Formations inter-intra. Immobilier Logement social. www.comundi.fr 2015-2016 Formations inter-intra Immobilier Logement social www.comundi.fr édito Comundi en chiffres Plus de 30 ans d expérience Près de 1000 programmes inter-entreprises 25 000 professionnels formés par

Plus en détail

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies

Taux d admission. Débouchés supposés. Aix-Mars. III. M2 mixte Droit et gouvernance des énergies Universités Intitulés Taux d admission Débouchés supposés Aix-Mars. III M2 mixte Droit et gouvernance des énergies M2 mixte Droit international et européen de l environnement Agent des services juridiques

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Les responsabilités liées aux situations à risques

Les responsabilités liées aux situations à risques Les responsabilités liées aux situations à risques 1. Tendance des tribunaux à la sévérité (professionnel / profane, condamnation in solidum, obligation résultat, obligation conseil) Si la jurisprudence

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES

CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES Communauté de Communes de la Lomagne Gersoise CAHIER DES CHARGES : CERTIFICATION NF X 50 770 PEPINIERE D ENTREPRISES 1 Février 2012 PRESENTATION MAITRE D OUVRAGE ET CONTEXTE Présentation Communauté de

Plus en détail

M2S. Formation Gestion de projet. formation

M2S. Formation Gestion de projet. formation Formation Gestion de projet M2S formation Conduire et gérer un projet Construire et rédiger un chahier des charges de projet Conduite de projet informatiques Découpage et planification de projet Les méthodes

Plus en détail

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL

Copropriétés. Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie. Formation ARC 6 mai 2014 CONFIDENTIEL Ceelium 2014 CONFIDENTIEL Formation ARC 6 mai 2014 Copropriétés Financez vos travaux d économies d énergie avec les Certificats d Economies d Energie Intervenant : Jérémy LAUER-STUMM, responsable marketing,

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015!

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015! URBANITES Lausanne, 16 février 2015 Urbanistes dans la ville : enjeux de la formation savoirs, savoir-faire, savoir dire Antonio Da Cunha Professeur ordinaire Institut de géographie et durabilité Faculté

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Écouter et accompagner

Écouter et accompagner Gérer durablement Écouter et accompagner > Prestataire de services Le Groupe Dauchez s adresse aux propriétaires immobiliers souhaitant confier la gestion de leur investissement à des professionnels indépendants

Plus en détail

Questionnaire d étude pour les techniciens de la construction

Questionnaire d étude pour les techniciens de la construction Questionnaire d étude pour les techniciens de la construction Ce formulaire de déclaration de risque concerne : les architectes, les maîtres d œuvre, les économistes et les bureaux d études techniques

Plus en détail

La Qualité au service de la construction...

La Qualité au service de la construction... La Qualité au service de la construction... Maîtriser ses projets... POLYEXPERT ENVIRONNEMENT est un spécialiste reconnu du conseil et du contrôle dans le domaine de la construction. Notre objectif est

Plus en détail

Aujourd hui, nous pouvons intervenir auprès de vous :

Aujourd hui, nous pouvons intervenir auprès de vous : Maîtres d Ouvrages ou Architectes, Vous cherchez un Bureau d Études tous fluides qui puisse vous accompagner dans la conception et la réalisation des projets que vous menez, que ce soit dans le secteur

Plus en détail

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre

Sommaire détaillé. Sommaire. Réaliser les études préalables. Définir le programme. Choisir et rémunérer le maître d œuvre Réf. Internet Pages Partie 1 Optimiser la programmation de l opération de travaux Réaliser les études préalables Accomplir les études de prospection et de diagnostic...3092 9 Choisir la localisation du

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel

ECOLE DU MANAGEMENT - Niveau 3 Cycle Supérieur Industriel Responsables opérationnels débutants ou expérimentés en lien direct avec le comité de direction. Responsables d unités de production. Responsables de projet (technique, organisation, industrialisation).

Plus en détail

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces

Grands Magasins et Magasins Multi-Commerces Famille professionnelle de l, Secrétaire / Assistant Assistant, assistant administratif Le secrétaire aide à la planification et à l organisation des activités afin de faciliter la gestion de l information.

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES

CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES CATALOGUE FORMATIONS CLIENTS 2012 SPÉCIAL ÉNERGIES RENOUVELABLES FORMATIONS 100% PRO TOUTE L ANNÉE. TROUVEZ VOTRE FORMATION QUALIFIANTE. -10% SUR CERTAINES FORMATIONS DU CATALOGUE. î à Cher client, Le

Plus en détail

Rapport de vérification

Rapport de vérification Phase conception Provisoire phase chantier Définitif phase chantier Certification NF HQE TM Bâtiments Tertiaires Label HPE Construction neuve Rénovation OPERATION Opération Bâtiment RESTRUCTURATION D'UN

Plus en détail

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social

Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Référentiel métier de directeur d établissement social et médico-social Avertissement Ce référentiel couvre les fonctions des directeurs exerçant dans les établissements du secteur médico-social et social

Plus en détail

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter

M2S. Formation Gestion des Ressources Humaines. formation. Découvrir les techniques de base pour recruter Formation Gestion des Ressources Humaines M2S formation Découvrir les techniques de base pour recruter Décrire les fonctions et les emplois Définir un dispositif de formation Formation de tuteur La Gestion

Plus en détail

Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments

Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments en partenariat avec Et avec le soutien de la: Appel à projets : Efficacité énergétique des bâtiments Expérimentations de solutions innovantes DOSSIER DE CONSULTATION Mai 2012 Projet Efficacité énergétique

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

www.conte-habitat.com Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels

www.conte-habitat.com Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels Maisons individuelles Performance énergétique Rénovation Professionnels C A R C A S S O N N E N A R B O N N E A U D E SOMMAIRE n MAISONS INDIVIDUELLES 2 / 6 n PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE 7 / 8 n RÉNOVATION

Plus en détail

Assurance construction obligatoire. Arrêté du 19 novembre 2009 portant actualisation des clauses-types

Assurance construction obligatoire. Arrêté du 19 novembre 2009 portant actualisation des clauses-types Assurance construction obligatoire Arrêté du 19 novembre 2009 portant actualisation des clauses-types Les clauses-types, figurant en annexes de l'article A 243-1 du Code des assurances, énumèrent l objet

Plus en détail

Bureau d Etudes Façades & Nacelles

Bureau d Etudes Façades & Nacelles Bureau d Etudes Façades & Nacelles Présentation de notre BET Conseil & Assistance auprès des Maitres d Ouvrages, Promoteurs, Architectes Conception d installations permanentes de nettoyage Notes de calculs

Plus en détail

L assurance dommages-ouvrage

L assurance dommages-ouvrage Vous construisez un bâtiment neuf ou réalisez certains travaux sur un bâtiment existant? Afin de faciliter les indemnisations des maîtres d ouvrage lors de la survenance de sinistres, le législateur (loi

Plus en détail

Piloter le contrôle permanent

Piloter le contrôle permanent Piloter le contrôle permanent Un cadre règlementaire en permanente évolution L évolution des réglementations oblige les institutions financières à revoir leur dispositif de contrôle Secteur bancaire CRBF

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion éco-patrimoniale de l'immeuble de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019

Plus en détail

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne

www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne www.pwc.lu/secteur-public Gestion des risques, contrôle interne et audit interne Contexte Depuis plusieurs années, les institutions publiques doivent faire face à de nouveaux défis pour améliorer leurs

Plus en détail

Catalyseur de savoir et d expérience

Catalyseur de savoir et d expérience Catalyseur de savoir et d expérience Comptabilité Outils de la finance Social Formations Catalogue 2014/2015 Partenaire De votre développement A L entreprise constitue un formidable lieu de projets, de

Plus en détail

Ingénieur patrimoine immobilier et logistique

Ingénieur patrimoine immobilier et logistique Ingénieur patrimoine immobilier et logistique G1X21 Patrimoine : travaux et maintenance immobilière / Logistique et service - IR L ingénieur du patrimoine immobilier et logistique conduit : Le management

Plus en détail

Exploitation maintenance

Exploitation maintenance Exploitation maintenance L exigence du service Air Climat en quelques mots Air Climat est un groupe indépendant, qui privilégie des valeurs essentielles : compétences des hommes, innovation et maîtrise

Plus en détail

Journée des Pôles de Compétitivité. 15 Décembre 2014

Journée des Pôles de Compétitivité. 15 Décembre 2014 Journée des Pôles de Compétitivité 15 Décembre 2014 0 INNOVER EFFICACEMENT DANS LE BATIMENT Jean-Luc SADORGE POLE ALSACE ENERGIVIE 1 15/12/2014 Forum du bâtiment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre

Plus en détail

CRPI Assurances. Conseils. Une autre vision de l Assurance ANNUAIRE DES FORMATIONS

CRPI Assurances. Conseils. Une autre vision de l Assurance ANNUAIRE DES FORMATIONS CRPI Assurances Conseils Une autre vision de l Assurance ANNUAIRE DES FORMATIONS SOMMAIRE Présentation du cabinet CRPI Nos techniques d animation Nos Formations Descriptif de nos formations Formations

Plus en détail

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture

Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Beyond business performance. Together. Accélération des délais de clôture Enjeux L accélération des délais de clôture ou Fast Close s est tout d abord très largement répandu dans les grandes entreprises

Plus en détail