Les Actus du secteur. Publique. Elle a la charge de promouvoir toutes les activités pouvant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Actus du secteur. Publique. Elle a la charge de promouvoir toutes les activités pouvant"

Transcription

1 INF EAU CONGO Bulletin d'information du secteur de l eau, l hygiène et l assainissement en milieu rural et périurbain en République Démocratique du Congo Éditeurs responsables Ministère de la Santé Publique de la RDC. Ministère de l Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel de la RDC. E DITO N 04, Novembre 2011 Les Actus du secteur Le volet Eau, Hygiène La Direction Nationale de l Hygiène du Ministère de la Santé Publique chargée de la mise en et Assainissement doit oeuvre du Programme Village Assaini être intégré désormais dans tout pro- La Direction Nationale de l Hygiène, d hygiène.c est quelques années communément appelée D9, est une après l indépendance que fut créé la gramme de santé direction du Ministère de la Santé Direction Nationale de l Hygiène eci est une des recommandations de la Revue Annuelle 2011 du Ministère de la Santé Publique tenue du 12 au 15 octobre 201!,à hôtel Karavia de Lubumbashi au Katanga. L objectif général de cette rencontre était de contribuer à l amélioration de la santé de la population congolaise dans le contexte de la lutte contre la pauvreté en vue de dégager les priorités pour Il faut dire que l évaluation des activités 2011 a été un succès d autant plus que pas une seule province n a présenté ses résultats 2011 sans faire allusion au programme Ecole et Village Assainis avec comme indicateurs «le pourcentage de la population en milieu rural et péri urbain qui a accès à l eau potable d ici 2015 et le pourcentage de la population en milieu urbain et en milieu péri urbain qui utilise une latrine hygiénique». En tout, 22 résolutions sont ressorties de cette revue annuelle dont la cinquième concerne l eau, l hygiène et l assainissement qui affirme: «Tout Projet au programme Santé devra inscrire un volet d appui en rapport avec l eau, l hygiène et l assainissement». De ce fait, le programme Village Assaini fait donc son entrée dans les priorités du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) et de la Stratégie de Renforcement du Système de Santé (SRSS) comme déclencheur pour le gouvernement du Point d achèvement de l initiative des pays pauvres très endettés en matière de santé C Publique. Elle a la charge de promouvoir toutes les activités pouvant developper harmonieusement les meilleures conditions d hygiène en République Démocratique du Congo à travers le contrôle, la surveillance, la (DNH) au sein du Ministère de la Santé Publique. En 2006, l arrêté ministériel n 1250/cab/Min/S022 MC/2006 du 4 juillet 2006 fixait la nomenclature des actes médicaux et des prestations sanitaires fiscales de la Direction Le Programme Village Assaini vise à augmenter l approvisionnement en eau potable, hygiène et assainissement en milieu rural et péri urbain planification,la supervision et l évaluation de toutes les conditions sanitaires relatives à la qualité du milieu de la vie humaine. C est cette direction qui accueille le Programme National Village Assaini.A l époque coloniale,l hygiène fonctionnait à travers de brigades sanitaires,precisement dans les milieux où vivaient les colons belges. Avec l évolution, ce service d hygiène a été intensifié dans les cités indigènes grâce à l ordonnance du 10 mai 1929, modifiée par les ordonnances n 225/56 du 23 juillet 1946 et n 71/176 du 20 mai 1952 lesquelles prévoient la mise en place d u ne d ir e ct io n de s t ra va u x Nationale de l Hygiène. En cette même année sera renforcé le programme gouvernemental Village Assaini mis sur pied pour répondre à la crise du secteur de l eau, de l hygiène et de l assainissement. Ce programme va fonctionner à trois niveaux, à savoir la Coordination Nationale basée à la Direction Nationale de l Hygiène (D9), le niveau intermédiaire représenté par la Province (9ème Bureau) et la Zone de Santé comme unité opérationnelle représentée par le Bureau Central de la Zone de Santé Source : Direction Nationale de l Hygiène RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

2 Village Assaini: Parole aux communautés 2 «A travers nos yeux» : Kiyalala, premier village déclaré assaini dans la Zone de Santé de Seke Banza Au mois d octobre 2011, l expertise des habitants de Kiyalala a été mise à profit pour évaluer les grands changements opérés au sein de leur communauté à travers la prise de vue photographique. Situé à deux kilomètres de la cité de Kinzao-Vuete dans la Zone de Santé de Seke-Banza, District du Bas-Fleuve en RDC, Kiyalala est le premier village déclaré assaini dans cette Zone de Santé. Certifié le 20 avril 2009, le village Kiyalala est composé de cent familles qui se sont toutes engagées dans le processus du Programme Village Assaini à tel enseigne que le village dispose d une source aménagée. En plus, tous les ménages ont des latrines hygiéniques et la quasitotalité de la population se lave les mains avec du savon ou de la cendre après avoir été à la latrine. Pour cette activité de photographie participative, deux groupes composés de cinq personnes,hommes et femmes et aussi des jeunes, accompagnés d une poignée d enfants ont parcouru le village en empruntant les différents sentiers qui serpentent le village.et au bout de trois quarts d heure, les deux groupes sont revenus à l ombre du manguier du Chef du village pour présenter les photos qu ils ont prises;suscitant une discussion riche en couleurs avec d autres adultes et enfants sur les changements opérés au sein de leur communauté. Ils se sont rendu compte que cet exercice va au-delà de la simple prise de photos de leur environnement physique. En même temps, ils ont décelé la façon avec laquelle ils utilisaient leurs infrastructures hydrosanitaires. Ils ont particulièrement mis en avant les différents types de lave-mains utilisés par les familles et les détails sur les latrines améliorées construites avec les dalles. "Nous nous rejouissons des bénéfices du Programme Village Assaini et reste fière d avoir repoussé des maladies comme la diarrhée, la fievre typhoide.", déclare le président du du comité de village qui a, par la même occasion, insisté pour obtenir des copies des photos qui serviront comme matériel didactique lors des activités de promotion de l hygiène à Kiyalala et dans les villages avoisinants.l évaluation participative a permis à la communauté de découvrir ses capacités et potentialités. Grâce à cette évaluation, plusieurs types d observations sont possibles, notamment le modèle de latrines que les familles ont décidé de construire. Pourquoi ont-elles choisi ce modèle de lave-mains en lieu et place de tel autre.. La discussion engagée par la communauté autour des photographies reste capitale dans la mesure où elle a motivé la communauté dans la prise de décision participative pour garantir la durabilité du programme. Pour la pérennisation du Programme Village Assaini à Kiyalala, la communauté a sollicité d être appuyée en matériels d assainissement Théthé Motuli & Paulin Makoso GTCOM LA COMMUNAUTE CONSTATE LES GRANDS CHANGEMENTS INTERVENUS A KIYALALA A TRAVERS LA PHOTOGRAPHIE PARTICIPATIVE Le Lavemains La source aménagée Une démonstration sur l utilisation du Lavemains Une latrine entretenue avec de la cendre La communauté est fière d avoir repoussé les maladies comme la diarrhée, la fièvre typhoide.

3 3 Ecole Assainie: Parole à la photo «A travers la photo» : les élèves de l E.P.Kinzao-vuete racontent le Programme Ecole Assainie Installée en plein coeur de la cité de Kinzao-Vuete dans la sous-division de Seke Banza, l EP. Kinzao-vuete est la première école dont les élèves, à travers la prise de vue photographique, ont évalué les effets du Programme Ecole Assainie. Avec un effectif de 1020 élèves dont 519 filles et 501 garçons et 20 enseignants dont 13 femmes, l Ecole Primaire Kinzao Vuete a été certifiée le 8 août Ecole Assainie, elle gère un héritage porté par des enseignants qui ont reçu une formation en éducation pour la santé et l environnement. Leur travail est soutenu par des manuels d éducation pour la santé et l environnement pour les élèves, des guides d éducation pour la santé et l environnement pour les enseignants. Sur le plan infrastructures hydro-sanitaires, cette école est dotée de 11 portes de latrines hygiéniques et de seaux avec robinet. Le 12 octobre 2011, les élèves de l EP Kinzao-Vuete ont participé à l évaluation du Programme Ecole Assainie dans leur école en identifiant, à travers la photographie participative, les changements majeurs observés depuis que leur école s est engagée dans le processus «Ecole Assainie». Pour ce faire, huit élèves parmi lesquels quatre filles et quatre garçons, munis d appareils photographiques se sont donné à cœur joie à prendre des photos montrant des effets positifs du programme. Après trois quarts d heure, les deux groupes réunis ont présenté les différentes photos prises. Pour chaque photo, ils ont expliqué à la communauté scolaire la raison pour laquelle ils l ont prise. Du débat, il est ressorti qu ils n avaient pas seulement pris des photos pour le Programme Ecole Assainie mais aussi pour illustrer les conditions dans lesquelles les élèves suivent le cours, notamment l insuffisance des bancs et de manuels d éducation pour la santé et l environnement. Malgré tout, un effort pour maintenir les ouvrages hydro-sanitaires est fait par la Brigade scolaire, sous l oeil attentive du Directeur de l école et du Comité de parents. Brigitte Ntotimbe LE CHANGEMENT OBSERVE PAR LES ELEVES DE L E.P. KINZAO VUETE Le tank pour recueillir l eau de pluie permet d avoir une reserve d eau et nous dispense d aller puiser de l eau loin à la source Les lave mains nous aident à nous laver les mains afin de nous protéger contre les maladies de mains sales Nous devons entretenir et maintenir toujours propres ces nouvelles latrines Quelques indicateurs ont permis de mieux mesurer l impact du programme à savoir la présence des infrastructures hydro-sanitaires dans le village/l école, l adoption des nouveaux comportements en matière de l eau, hygiène et assainissement (durabilité et maintien), la connaissance du programme par les bénéficiaires et la réduction des maladies d origine hydrique.

4 4 La protection et l entretie Comment protéger et entretenir une source aménagée pou

5 5 n de la source aménagée r assurer la durabilité et la qualité de cette infrastructure Source : Protéger la source; Transporter et conserver l'eau pour rester en bonne santé; Une responsabilité pour tous

6 6 A travers les Pas: Musuku, un village du Nord Kivu, en voie d être certifié Situé dans la chefferie de Batangi-Mbau, à 12 km de la cité d Oicha, le village MUSUKU fait partie des villages en processus dans la partie nord de la province du Nord-Kivu. Comment les communautés vivent-elles l installation du Programme Village Assaini dans ce village qui en est déjà au pas 6. Source Makimbilyo avec un débit de 0,67 litres par seconde Le village MUSUKU se trouve dans le bloc est-ouest de la Zone de Santé d Oicha où il fallait une forte sensibilisation afin de combattre les épidémies de gastro-entérite et les maladies d origine hydrique. Dans ces villages ciblés, il se pose un sérieux problème d insalubrité et d approvisionnement en eau potable. Ce village est en passe de se libérer de cette situation grâce à l engagement de la communauté qui a decidé de le faire adhérer au processus Village Assaini. MUSUKU est bel et bien pourvu de sources d eau potable aménagées,d installations hygiéniques, de poubelles, etc. Les communautés entretiennent leurs sources d eau potable. C est depuis six mois qu ils entretiennent la nouvelle source de Makimbilio qui a un débit de production de 0,67 litre d eau par seconde. MUSUKU compte 142 ménages qui s approvisionnent en eau à partir de quatre sources d eau potable entretenues régulièrement. Chaque lundi, les communautés participent aux travaux d intérêt communautaire afin de maintenir propres leurs maisons et installations hygiéniques. L infirmier titulaire du centre de santé de MUSUKU sensibilise régulièrement les femmes enceintes qui passent pour la consultation prénatale (CPN) sur le fait de se laver les mains après avoir été aux latrines; toujours se laver les mains avec le savon ou la cendre et tenir propres les installations hygiéniques. Selon Jérémie Kambale MATETE et Sébastien Kasereka MALIYAMUKONO, respectivement infirmier titulaire et chef du village de MUSUKU, les maladies hydriques ont considérablement diminué suite à l aménagement des sources d eau potable et à l hygiène quotidienne après l aisance. Ils soulignent l importance d une formation continue pour les populations (chefs de ménages) et personnes de référence afin qu elles fassent large diffusion,auprès des villageois, de normes d hygiène et d assainissement. Ils ont aussi émis les voeux de voir le programme «Village Assaini» et les ONGs partenaires parler le même langage afin de convaincre la population de MUSUKU de se prendre en charge à travers les réalisations hygiéniques bénéfiques pour leur bien-être. Il faut arrêter le système des dons car il rend pauvres les populations qui les reçoivent. Les membres du comité du village ont affirmé que MUSUKU avance bien dans le processus du programme «Village Assaini» et ce village a atteint le 6ème Pas; celui de la mise en oeuvre de son plan d action. Il lui reste à réaliser les deux derniers pas après lesquels le Médecin chef de zone de santé rurale d Oicha aura à certifier MUSUKU comme Village Assaini. Pas à pas, MUSUKU avance bien vers la certification et, déjà, l on note une nette amélioration du niveau d approvisionnement en eau, hygiene et assainissement parmi ses habitants. Cela contribue déjà à la réduction de la morbidité et de la mortalité dues aux maladies hydriques. Il reste le diagnostic final.c est seulement au terme de ce processus que le village attestera que tout marche bien et que la santé est effectivement entre les mains de ses population que le village sera declaré assaini. L on croit donc aujourd hui qu une intensification de l approche communicationnelle du programme s avère nécessaire afin d atteindre toutes les couches sociales des villages ciblés dans la Zone de Santé rurale d Oicha Clément DULUNGA ANOALITE & Nono IYHEMOPO Communication PVEA/Zone Est `

7 7 Choléra: Prévenir et sensibiliser grâce aux interventions dans le domaine de l Eau, de l Hygiène et de l Assainissement Le choléra continue de sévir en République Démocratique du Congo. Avec l appui du Ministère de la Santé Publique, des organisations humanitaires s organisent pour stopper la progression de cette épidémie en intervenant dans le domaine de l eau, de l hygiène et de l assainissement. Ainsi le Programme Village Assaini devient une des pistes de solution dans la lutte contre le choléra. Le Lavage des mains permet de reduire la propagation des maladies d origine hydrique dont le cholera En 2011,l épidémie de choléra a plus touché les provinces de l ouest du pays dont le Bandundu, l Equateur ainsi que la ville de Kinshasa. L épidémie a également été déclarée dans la Province Orientale et dans certaines provinces de l est endémiques au choléra dont le Katanga, le Maniema, le Nord-Kivu et le Sud-Kivu.Depuis le début de l année 2011, plus de cas dont 465 décès ont été rapportés à l échelle nationale pour toute la RDC. Maladie infectieuse diarrhéique à début brutal, le choléra est caractérisé par l émission des selles liquides profuses (diarrhée eau de riz) et parfois de vomissement, évoluant rapidement vers une déshydratation sévère et un collapsus cardio-vasculaire. C est une maladie du péril fécal par excellence.elle est causée par une bactérie dénommée vibrio cholera type 01 ou type 0139 transmis d homme à homme par l ingestion d eau ou d aliment contaminés. Ainsi, grâce à l appui du Ministère de la Santé Publique, les organisations humanitaires travaillent dans la prise en charge des cas, dans la prévention et la sensibilisation des communautés grâce aux interventions dans le domaine de l eau, de l hygiène et de l assainissement. L eau potable à l hygiène et et assainissement constitue un des axes stratégiques concrets pour arrêter l épidémie de choléra A travers le Programme Village Assaini,les communautés sont renseignées sur les possibilités hygiéniques pour maintenir toujours propres leurs latrines Ceci est d ailleurs une recommandation du Comité National de Coordination de Lutte contre les epidémies en RDC qui a retenu la promotion du Programme Village Assaini comme une des pistes de solutions contre la propagation du choléra. Car lorsque l on parle du programme Village Assaini, allusion est faite directement au lavage des mains au savon ou à la cendre, à l hygiène corporelle, à la latrine hygiénique, etc En effet, le lavage des mains s articule autour de cinq moments critiques, à savoir: Avant de manger ; Avant de préparer la nourriture ; Après avoir utilisé les installations hygiéniques ; Avant d allaiter ; Après avoir changé les couches. Le lavage des mains est une activité humaine qui permet la réduction de la propagation des maladies dites de mains sales au sein de la population. Il reste également une donnée essentielle dans l hygiéne corporelle. Le Programme Village Assaini propose également des activités de promotion d hygiène telles l entretien de la latrine en fixant le principe selon lequel une latrine hygiénique est une latrine sans odeur désagréable, sans mouches et sans souillure par des excréments et des urines, quels que soient les matériaux utilisés pour la construction. Ainsi, les communautés sont renseignées de maintenir leurs latrines dans un état de propreté. Aussi, ils apprennent à placer un lavemains à côté de la latrine ; une façon pour la communauté de fixer un comportement durable. Le choléra est donc une véritable urgence en santé publique en RDC. Proposer une meilleure couverture en eau potable, faire accéder les populations à un assainissement de base sur sur l hygiène du lavage des mains, demeurent sans aucun doute des actions salvatrices dans la prévention de l épidémie de choléra GTCOM

8 Evénements 15 octobre 2011 : Journée mondiale de lavage des mains 8 Célébration de la Journée mondiale de lavage des mains à Kinshasa et au Katanga Le 15 Octobre 2011, la République Démocratique du Congo a célébré la Journée mondiale de lavage des mains. Plusieurs manifestations ont été organisées sous l égide du Ministère de la Santé Publique, notamment les briefings des journalistes, la caravane motorisée, etc. A Kinshasa, un village déclaré assaini (village Kumbi), situé dans la Zone de Santé de Binza- Ozone, a servi de cadre pour la célébration de cette journée. Lors de cette cérémonie, quelques discours ont été prononcés, notamment ceux du Médecin Chef de Zone et du Coordonnateur provincial (B9). On retiendra de ces interventions que le lavage des mains restera un geste peut-être banal mais important pour la prévention des maladies diarrhéiques et de maladies de mains sales. Une démonstration sur le lavage des mains par le B9, un jeu-concours des élèves avec la remise des prix suivi d une une visite dans quelques ménages Brèves ont clôturé la journée. Tandis qu au Katanga, la commémoration de la journée mondiale de lavage des mains s est effectué par la visite Une scène de démonstration de lavage des mains par un élève au Katanga du village Kindangu, déclaré assaini depuis 2008 et situé à près de 15 Km de Lubumbashi dans la zone de Santé de Kipushi. C est un village qui a connu des cas de choléra avant que diverses sensibilisations sur le lavage des mains et la construction des ouvrages hydro-sanitaires viennent décider de l éradication de l épidémie. La journée s est terminée par la visite d une école en processus, des latrines construites par une ONG et la sensibilisation de la population sur le lavage des mains. De cette journée, il est bon de retenir qu il faut se laver les mains parce qu elles sont en contact permanent avec plusieurs microbes. Le lavage des mains stoppe la transmission des agents pathogènes de la maladie et réduit significativement la diarrhée. Le lavage des mains les empêche d atteindre d autres personnes. Thethe Motuli GTCOM/D9 Remise de deux véhicules et des matériels géophysiques au SNHR L Unicef a procédé dernièrement à la remise des équipements géophysiques et de deux véhicules 4x4 Toyota Land Cruiser au Service National d'hydraulique Rurale (SNHR). Par cet acte, l'unicef veut s inscrire dans l objectif de réduire la propagation des maladies d'origine hydrique dont la majorité des victimes sont les enfants, par manque d'accès à l'eau potable.et ce, dans le cadre du programme «Village et Ecole assainis» Ces deux véhicules permettront au SNHR d'acheminer les matériels géophysiques dans les sites d'intervention du programme «Village et Ecole assainis» pour effectuer les prospections hydrogéologiques des zones favorables aux forages des points d'eau. Le directeur du SNHR qui a réceptionné ces dons n'a pas manqué de mots pour saluer ce partenariat bénéfique avec l'unicef Le Directeur du SNHR réceptionnant de l Unicef les materiels géophyques Chants et poèmes d enfants sur A mon école assainie Oh mon école assainie Oh mon école assainie Toi qui assure ma santé Toi qui me montre les pratiques de Mon espoir est à toi Toi qui garantis ma vie lavage des mains Mon espoir est à toi Se laver les mains avec du savon ou de Toi qui boute dehors les maladies : la cendre Diarrhée, typhoïde, verminose Après avoir quitté la latrine Mon espoir est à toi Après changement des couches de l en- fant Avant et après le repas Avant d allaiter le bébé Avant de préparer la nourriture Au retour des champs Mon espoir est à toi Toi qui me dis mains propres zéro mi- crobes. Je t embrasse. Elèves de l E.P. KAMPENE (Maniema) D après une idée de Ngumbi Mundeke Point Focal Communication EA/Maniema Pour tout commentaire, questions, ou suggestions de sujets à aborder : Les partenaires techniques et financiers du Programme Village et Ecole Assainis

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE

PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE PROJET CANTINE ET PROMOTION DE L HYGIENE EN MILIEU SCOLAIRE A TANGASSOGO ET GAH RAPPORT DE MISE EN OEUVRE Mai 2013 INTRODUCTION Le projet cantine et promotion de l hygiène en milieu scolaire est la suite

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

Centre d Appel «Tukinge Watoto»

Centre d Appel «Tukinge Watoto» RAPPORT ANNUEL 2014 INTRODUCTION Les violations des droits de l enfant continuent à être régulières dans l ensemble de la République Démocratique du Congo (RDC). L impact des conflits armés sur les enfants

Plus en détail

Protection du personnel

Protection du personnel PROTOCOLE POUR L EVACUATION DES EXCRETAS PAR LES ENTREPRISES DE VIDANGE/NETTOYAGE ET LES ONG s (Version 1.0, 23 décembre 2010) Sommaire I. Objectifs du protocole II. Protection du personnel III. Aspects

Plus en détail

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Le programme ANO (Assainissement Nord Ouest) a été mis en œuvre par un consortium de trois associations : o Action contre la Faim (ACF),

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR

L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR Mali Septembre 2013 Promouvoir l hygiène à l école Pourquoi? 1. Pour apprendre aux élèves comment éviter les maladies les plus courantes : Les

Plus en détail

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA Qu est-ce la boite à images? Cette boite à images est un appui visuel pour les relais communautaires, agents de santé,

Plus en détail

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE L intervention d urgence Au 29 juin, CARE continue de concentrer ses activités d urgence sur trois secteurs géographiques: Pétion-ville, Carrefour,

Plus en détail

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées

Par Maitre Innocent NTAKOBANJIRA BISIMWA. Consultant en Droits des Autochtones Pygmées Garantir un accès aux soins de santé des Peuples Autochtones Pygmées expulsés dans le PNKB dans la province du Sud Kivu : Capitalisation du thème de la journée internationale des Peuples Autochtones 2015

Plus en détail

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali.

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Initiative conjointe CEDLAS - DNACPN Février 2011 1 Résumé... 3 Description de l étude... 3

Plus en détail

4. Comment la maladie est-elle transmise à l homme? 2. Les composantes des soins de santé primaires : 1. Qu est-ce que l Initiative de Bamako (IB)?

4. Comment la maladie est-elle transmise à l homme? 2. Les composantes des soins de santé primaires : 1. Qu est-ce que l Initiative de Bamako (IB)? GENERALITES SUR : SANTE et MALADIE SOINS de SANTE PRIMAIRES (SSP) INITIATIVE de BAMAKO (IB) Objectifs généraux Au terme de ce module de formation, les participants devraient être capables de: Comprendre

Plus en détail

TERME DE REFERENCE POUR L ENQUETE DES DONNEES TOPOGRAPHIQUE DES POINTS D EAU DANS LES TERRITOIRE DE RUTSHURU ET DE LUBERO WASH CONSULTANT

TERME DE REFERENCE POUR L ENQUETE DES DONNEES TOPOGRAPHIQUE DES POINTS D EAU DANS LES TERRITOIRE DE RUTSHURU ET DE LUBERO WASH CONSULTANT 1 TERME DE REFERENCE POUR L ENQUETE DES DONNEES TOPOGRAPHIQUE DES POINTS D EAU DANS LES TERRITOIRE DE RUTSHURU ET DE LUBERO WASH CONSULTANT Lieu: Rutshuru et Lubero, Nord Kivu Responsable: Sebastien PENNES,

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

FORMATION DES ENSEIGNANTS DE DOUBABOUGOU (KATI)

FORMATION DES ENSEIGNANTS DE DOUBABOUGOU (KATI) FORMATION DES ENSEIGNANTS DE DOUBABOUGOU (KATI) Ce document et les illustrations qui le composent sont protégés par le droit d auteur. Aucune utilisation, sous sa forme originale ou modifiée, n est permise

Plus en détail

But du livret «MANUEL DU CHEF ET DES EDUCATEURS PAFI SCOUT DIORANO-WASH»

But du livret «MANUEL DU CHEF ET DES EDUCATEURS PAFI SCOUT DIORANO-WASH» INTRODUCTION Dans le monde entier, les scouts prennent part active à l ensemble des interventions d approvisionnement en eau potable, d assainissement et d hygiène. Il va de soi que la Fédération du Scoutisme

Plus en détail

LE PROJET. Enfants du Jardin d Enfants

LE PROJET. Enfants du Jardin d Enfants CONSTRUCTION ET ENTRETIEN DU VILLAGE D ENFANTS SOS A SAVANNAKETH, LAOS BENEFICIAIRES : VILLAGE 150 ENFANTS, JARDIN D ENFANTS 60 ENFANTS, CENTRE SOCIAL 60 ENFANTS PROJET SOUTENU PAR LE MINISTERE DE LA COOPERATION

Plus en détail

L association des amis de Tuili

L association des amis de Tuili L association des amis de Tuili Après une dizaine d années de connaissance mutuelle, de rencontres à Lisses et à Tuili, l association «Les Amis de Tuili» est créée en mai 989. Une cinquantaine d adhérents

Plus en détail

RD CONGO. I. VUE D'ENSEMBLE SITUATION HUMANITAIRE & BESOINS by RAPPORT DE SITUATION # 03 OMS RDC. 1 of 6

RD CONGO. I. VUE D'ENSEMBLE SITUATION HUMANITAIRE & BESOINS by RAPPORT DE SITUATION # 03 OMS RDC. 1 of 6 1 of 6 RD CONGO RAPPORT DE SITUATION # 03 MISE A JOUR OUTBREAK & DISASTER MANAGEMENT 25 février 2014 Activités de vaccination supplémentaires intégrées Rougeole/Polio - du 11 au 15 mars 2014 Katanga. VAR

Plus en détail

GUIDE D EDUCATION SANITAIRE APPLIQUEE A L EAU L HYGIENE ET L ASSAINISSEMENT

GUIDE D EDUCATION SANITAIRE APPLIQUEE A L EAU L HYGIENE ET L ASSAINISSEMENT Projet cofinancé par la Commission européenne Projet d «Appui à la mise en œuvre de plans de développement communaux intégrés prenant en compte les problématiques d eau, d assainissement et de santé» GUIDE

Plus en détail

I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION TERMES DE REFERENCE DES EVALUATIONS DU PROJET D APPUI INSTITUTIONNEL AU CGAT DANS LE PROCESSUS DE STRUCTURATION DES MOUVEMENTS MUTUALISTES EN RESEAU DANS LES PROVINCES DE KINSHASA, DE L EQUATEUR ET DU

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DU CONGO

BANQUE CENTRALE DU CONGO BANQUE CENTRALE DU CONGO Allocution prononcée par Monsieur J-C. MASANGU MULONGO Gouverneur de la Banque Centrale du Congo à l occasion du lancement officiel de la Journée Internationale de l Epargne en

Plus en détail

Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de contrat: DCI-NSAPVD/2011/260-821

Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de contrat: DCI-NSAPVD/2011/260-821 Termes de Référence de l évaluation externe du projet: «Dialoguer et Participer l Interaction Institutionnalisée entre Acteurs étatiques et non-étatiques» Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de

Plus en détail

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor

Z I G U I N C H O R SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Ziguinchor Z I G U I N C H O R REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE

Plus en détail

Référentiel Géographique Commun Compte rendu du 37 ème groupe de travail 24 juin 2009, 14:30 17:00 Xavier Blaes coordinateur SIG

Référentiel Géographique Commun Compte rendu du 37 ème groupe de travail 24 juin 2009, 14:30 17:00 Xavier Blaes coordinateur SIG Référentiel Géographique Commun Compte rendu du 37 ème groupe de travail 24 juin 2009, 14:30 17:00 Xavier Blaes coordinateur SIG Participants : 18 personnes représentant 16 institutions BEAU DSNIS INS

Plus en détail

Projet : Contribution à la lutte contre le Wilt bactérien des bananiers à Idjwi Sud, RD Congo

Projet : Contribution à la lutte contre le Wilt bactérien des bananiers à Idjwi Sud, RD Congo Projet : Contribution à la lutte contre le Wilt bactérien des bananiers à Idjwi Sud, RD Congo Données de base du projet Demandeur : Kidogos asbl Partenaires : Kidogos asbl Rue Vivegnis 127, 4000 Liège,

Plus en détail

République Démocratique du Congo

République Démocratique du Congo TERMES DE REFERENCE Pour une étude finale du projet Intégration des messages sur la santé dans les émissions radiophoniques et télévisées avec C-Change, FHI360 Search for Common Ground (Centre Lokole),

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Résultats des Comptes de la Santé 2012 en RD Congo

Résultats des Comptes de la Santé 2012 en RD Congo REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE Secrétariat Général PROGRAMME NATIONAL DES COMPTES NATIONAUX DE LA SANTE «PNCNS» Résultats des Comptes de la Santé 2012 en RD Congo Pr ELOKO

Plus en détail

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL N 20 le 09 mai 2012 SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL L e Ministre de la Santé SEM Ba

Plus en détail

Promotion de l hygiène en milieu scolaire. Guide pratique pour les ONG

Promotion de l hygiène en milieu scolaire. Guide pratique pour les ONG Promotion de l hygiène en milieu scolaire Guide pratique pour les ONG 1 Ce guide a été développé en novembre 2012 par l équipe Eau-Hygiène-Assainissement (WASH) de l UNICEF-Mali. Il est destiné aux ONG

Plus en détail

TABLEAU À POCHES SUIVI ET GESTION

TABLEAU À POCHES SUIVI ET GESTION FICHE ANIMATION OBJECTIF > Entretien, gestion et suivi TABLEAU À POCHES SUIVI ET GESTION Définir les responsabilités concernant chacune des tâches de gestion et d entretien du système construit. Relever

Plus en détail

Plan Stratégique Multisectoriel d Elimination du Choléra en République Démocratique du Congo 2013-2017

Plan Stratégique Multisectoriel d Elimination du Choléra en République Démocratique du Congo 2013-2017 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL Plan Stratégique Multisectoriel d Elimination du Choléra en République Démocratique du Congo 2013-2017 Février 2013 SIGLES

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM)

Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) Ministère des Mines, de l Industrie et des PME PROGRAMME NATIONAL «PLATE-FORME MULTIFONCTIONNELLE POUR LA LUTTE CONTRE LA PAUVRETE (PN-PTFM) FICHE SYNOPTIQUE DE PRESENTATION DU PN-PTFM I. INFORMATIONS

Plus en détail

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant)

Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) Ce que les femmes enceintes doivent savoir au sujet de la grippe H1N1 (appelée grippe porcine auparavant) 3 mai 2009, 15 h HNE Sur cette page : Que dois-je faire si je contracte ce nouveau virus et que

Plus en détail

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère de la santé et des

CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère de la santé et des Grippe : un nouveau dispositif de communication Dossier de presse 24 Août 2009 CONTACTS PRESSE Inpes : Sandra Garnier Tél : 01 49 33 23 06 Email : sandra.garnier@inpes.sante.fr Service de presse du ministère

Plus en détail

CONCEPTUELLES DE LA MEO DU PARZDS. d'appui/projets. AIMS Institutionnel. Appui au SYLOS PARZDS SYLOS. Amélioration du B-E Populations

CONCEPTUELLES DE LA MEO DU PARZDS. d'appui/projets. AIMS Institutionnel. Appui au SYLOS PARZDS SYLOS. Amélioration du B-E Populations CADRE CONCEPTUEL DE LA MEO DU PASS Pyramide sanitaire Production Niveaux Central Structures Ministère + Autres acteurs Type d'appui/projets AIMS Institutionnel PNDS Politiques de santé Orientations stratégiques

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT 1 CAUSERIE-DEBAT Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire 18 avril 2015 Bingerville/Abidjan (Côte d Ivoire) Présentation N GUESSAN Kouamé André, Vice-Président Afrique du Réseau Projection

Plus en détail

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 -

Indicateurs du Recensement Général de la Population et de l Habitation - 1 - INDICATEURS DU RECENSEMENT GENERAL DE LA POPULATION ET DE L HABITATION BENIN 2002 CHITOU FATAHI Intitulé ETAT DE LA POPULATION Effectif de population par sexe Densité de population Taille moyenne des ménages

Plus en détail

MANUEL DE BASE A L INTENTION DES DIRECTEURS D ECOLE, DES ENSEIGNANTS, DES ELEVES, DES PARENTS ET DES ADMINISTRATEURS

MANUEL DE BASE A L INTENTION DES DIRECTEURS D ECOLE, DES ENSEIGNANTS, DES ELEVES, DES PARENTS ET DES ADMINISTRATEURS MANUEL DE BASE A L INTENTION DES DIRECTEURS D ECOLE, DES ENSEIGNANTS, DES ELEVES, DES PARENTS ET DES ADMINISTRATEURS ECOLES AMIES DE WASH 2010 Le présent ouvrage a été publié pour l Agence Américaine pour

Plus en détail

- 2 PROVINCE DE KINSHASA

- 2 PROVINCE DE KINSHASA Programme des Nations Unies pour le Développement Unité de lutte contre la pauvreté RDC PROFIL RESUME PAUVRETE ET CONDITIONS DE VIE DES MENAGES Mars 2009 Sommaire Province Kinshasa Superficie 9.965km²

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL. Plan National de Développement Sanitaire PNDS 2011-2015

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL. Plan National de Développement Sanitaire PNDS 2011-2015 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL Plan National de Développement Sanitaire PNDS 2011-2015 MARS 2010 1 i. TABLE DES MATIERES i. TABLE DES MATIERES... 2

Plus en détail

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres

L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES. Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres L de l IDA PARITÉ HOMMES-FEMMES Le Fonds de la Banque mondiale pour les plus pauvres Promotion de l égalité des sexes

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant chargé de l évaluation finale du projet

Termes de référence pour le recrutement d un consultant chargé de l évaluation finale du projet CARE International au Tchad B.P. 106 725,Avenue du Colonel Moll N Djamena, Republique du Tchad Tél: (+235) 52 27 79 Fax: (+235) 52 46 69 Termes de référence pour le recrutement d un consultant chargé de

Plus en détail

RAPPORT SYNTHESE DE L ATELIER DE PARTAGE SUR L ACTE UNIFORME RELATIF AU DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE REVISE

RAPPORT SYNTHESE DE L ATELIER DE PARTAGE SUR L ACTE UNIFORME RELATIF AU DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE REVISE RAPPORT SYNTHESE DE L ATELIER DE PARTAGE SUR L ACTE UNIFORME RELATIF AU DROIT DES SOCIETES COMMERCIALES ET DU GROUPEMENT D INTERET ECONOMIQUE REVISE Du 4 au 5 décembre 2014, il s est tenu à l hôtel Royal

Plus en détail

Hygiène SSOP et SPS. Les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) peuvent être utilisées pour répondre à de nombreuses, voire

Hygiène SSOP et SPS. Les Bonnes Pratiques de Fabrication (BPF) peuvent être utilisées pour répondre à de nombreuses, voire Au cours de cette session de formation, nous parlerons des Procédures Opérationnelles de Propreté et de Désinfection (SSOP), des Normes de Performance d Hygiène (SPS) et des Bonnes Pratiques de Fabrication

Plus en détail

Charte de protection des mineurs

Charte de protection des mineurs «Mes enfants, soyez joyeux!» Charte de protection des mineurs Au sein de l Académie Musicale de Liesse Mise à jour août 2014 L ensemble des adultes intervenant au sein de l Académie Musicale de Liesse

Plus en détail

DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS. Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA

DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS. Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE LA SANTE/PROJETS Ministre de la Santé Publique et de la Lutte contre le Sida Hon. Dr. Sabine NTAKARUTIMANA Plan de présentation Introduction Etat des lieux du secteur Stratégies

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Spécial Journée Mondiale de l Eau le 22 mars 2006. Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain

DOSSIER DE PRESSE. Spécial Journée Mondiale de l Eau le 22 mars 2006. Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain DOSSIER DE PRESSE Spécial Journée Mondiale de l Eau le 22 mars 2006 Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain 68, rue Nollet, 75017 PARIS - Tél. : 01 42 26 99 00 / Fax : 01 42 26 99 01 E-mail

Plus en détail

Eau, Assainissement et Hygiène (WASH) dans les écoles

Eau, Assainissement et Hygiène (WASH) dans les écoles Eau, Assainissement et Hygiène (WASH) dans les écoles ÉCOLES AMIES DES ENFANTS Un complément au Manuel des écoles amies des enfants Table des matières Remerciements... 1 Préface... 2 1. Objectif, portée

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BENIN ~~~ ~~~~ MINISTERE DE LA SANTE

REPUBLIQUE DU BENIN ~~~ ~~~~ MINISTERE DE LA SANTE REPUBLIQUE DU BENIN ~~~ ~~~~ MINISTERE DE LA SANTE Projet intégré de marketing social plus dans le cadre du contrôle des maladies diarrhéiques au Bénin Manuel de formation des formateurs des agents des

Plus en détail

FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint

FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint Panzi Fondation : Assistant Program Manager FONDATION PANZI Gestionnaire de Programme Adjoint La Fondation Panzi RDC était créée en 2OO8 pour la gestion et la Coordination des projets qui vont au- delà

Plus en détail

Le diagnostic approfondi du groupe santé

Le diagnostic approfondi du groupe santé Le diagnostic approfondi du groupe santé Axe 1 : La pollution de l air - Prélèvements et analyse bactériologique de l air réalisé par S Prim et les élèves de BTS Dans le cadre des travaux pratiques de

Plus en détail

Acronymes. Introduction

Acronymes. Introduction Société civile et observation indépendante de la mise en application de la loi forestière et de la gouvernance (OI-FLEG) en République du Congo : progrès, leçons tirées et ouverture sur l avenir Juin 2009

Plus en détail

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE DIRECTION ASSAINISSEMENT ET ENVIRONNEMENT Atelier sur "l'assainissement, l'épuration et la réutilisation des eaux usées Assainissement rural au Maroc Situation actuelle

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant)

LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) LIGNES DIRECTRICES RECOPE (Réseau Communautaire Protection de l Enfant) Ce document a pour objectif d harmoniser le mandat et le cadre d action des RECOPE ; d orienter et harmoniser l approche des ONG

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin

Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin Evaluation réalisée avec l appui du F3E pour ELECTRICIENS SANS FRONTIERES (257 Ev) Evaluation du Projet «Pour un service d hydraulique pérenne» dans l Atacora au Bénin Date : Mai 2008 Auteur : Daniel THIEBA

Plus en détail

Gestion de la crise sanitaire grippe A

Gestion de la crise sanitaire grippe A Gestion de la crise sanitaire grippe A Sommaire de la présentation Nature du risque lié au virus A H1N1 Plan gouvernemental de pandémie grippale Mesures de protection Historique de la grippe La grippe

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique

ARRÊTÉ du. Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de seconde générale et technologique RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l Éducation nationale NOR : MENE1007267A ARRÊTÉ du Projet d arrêté fixant le programme d'enseignement de santé et social en classe de générale et technologique Le Ministre

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

LES AMIS DE DESMOND TUTU 10, av potopoto commune de kasuku ville de Kindu Email : lesamisdedesmondtutu@yahoo.fr Tél. : +243(0) 9 97 70 41 46

LES AMIS DE DESMOND TUTU 10, av potopoto commune de kasuku ville de Kindu Email : lesamisdedesmondtutu@yahoo.fr Tél. : +243(0) 9 97 70 41 46 TITRE DU PROJET Campagne de sensibilisation d inscription des enfants à l Etat civil 1. ONG soumettant le projet LES AMIS DE DESMOND TUTU 10, av potopoto commune de kasuku ville de Kindu Email : lesamisdedesmondtutu@yahoo.fr

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL

REPUBLIQUE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un but Une Foi MINISTÈRE DE LA PRÉVENTION, DE L HYGIÈNE PUBLIQUE, DE L ASSAINISSEMENT ET DE L HYDRAULIQUE URBAINE DIRECTION DE L ASSAINISSEMENT ET DE L HYDRAULIQUE URBAINE

Plus en détail

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa L an 2013, le 28 et 29 août, s est tenue dans la salle du Campus Numérique Francophone de Kinshasa, le Forum sur la Gouvernance de l Internet en Afrique Centrale,

Plus en détail

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique

Thématique: sécurité humaine et Développement en Afrique Sujet: «Santé et sécurité humaine en milieu rural: stratégie de prise en charge des problèmes d accessibilité aux soins de santé des populations dans la zone du Ferlo au Sénégal» Thématique: sécurité humaine

Plus en détail

L AFD et LA MICROFINANCE

L AFD et LA MICROFINANCE AFD André Pouillès-Duplaix L AFD et LA MICROFINANCE Plus de vingt ans d expérience Encourager l extension géographique et la diversification des services de microfinance en République Démocratique du Congo

Plus en détail

PROVINCE DU SUD KIVU PROFIL RESUME PAUVRETE CONDITIONS DE VIE DES MENAGES RDC. Unité de lutte contre la pauvreté

PROVINCE DU SUD KIVU PROFIL RESUME PAUVRETE CONDITIONS DE VIE DES MENAGES RDC. Unité de lutte contre la pauvreté Programme des Nations Unies pour le Développement Unité de lutte contre la pauvreté PROVINCE DU SUD KIVU PROFIL RESUME PAUVRETE ET CONDITIONS DE VIE DES MENAGES Mars 2009-1 - Sommaire PROVINCE DU SUD KIVU

Plus en détail

SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ******

SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ****** Université de Dschang Département de Genie Rural SEMINAIRE DE FORMATION DES FORMATEURS EN GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU ****** Dschang, du 24 au 26 Juillet 2006 ******* Document d orientation

Plus en détail

FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force)

FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force) FFLOAT (Ferroviaire, Fluvial, Lacustre, Opérations Aériennes Task Force) Une plateforme logistique au service de la communauté humanitaire Notre but: vous assister face aux défis logistiques en RDC Introduction

Plus en détail

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport

Service d ambulance. Normes. de soins aux patients. et de transport Service d ambulance Normes de soins aux patients et de transport Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Direction des services de santé d urgence Avril 2000 (Mise à jour : octobre 2002) Soins

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la

Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la 1 Chers confrères, mesdames, messieurs, Du 14 novembre 2014 au 10 janvier 2015, un détachement de l Unité d Instruction et d Intervention de la Sécurité Civile N 7 de Brignoles a rempli une mission inhabituelle

Plus en détail

UN INVESTISSEMENT DANS L AVENIR DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

UN INVESTISSEMENT DANS L AVENIR DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO UN INVESTISSEMENT DANS L AVENIR DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Tenke Fungurume Mining a investi plus de 3 milliards de dollars américains pour son exploitation de cuivre et de cobalt dans la province

Plus en détail

Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola

Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola Ensemble de documents d orientation sur la maladie à virus Ebola Août 2014 l enfance aux enfants Organisation mondiale de la Santé 2014 Tous droits réservés. Les appellations employées dans la présente

Plus en détail

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005

URGENCE ASIE DU SUD. Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 INFORMATION PRESSE URGENCE ASIE DU SUD Point sur les actions UNICEF au 25 février 2005 A ce jour, l'unicef France a fait parvenir un total de 40 millions d'euros en Asie du Sud. Le dernier envoi, d'un

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA Réseau d Appui aux Initiatives Locales BP 11 468 Tél. : 00 227 96 29 18 55 Fax: 00 227 09 75 29 66 Niamey NIGER Email: railniger@yahoo.fr PRESENTATION SYNOPTIQUE DE COOPERATION DECENTRALISEE CCFG/TERA

Plus en détail

Pandémie : pas de fermetures de classes Évaluation de la situation au 13 novembre 2009

Pandémie : pas de fermetures de classes Évaluation de la situation au 13 novembre 2009 Erziehungsdirektion des Kantons Bern Direction de l'instruction publique du canton de Berne Amt für Kindergarten, Volksschule und Beratung Office de l'enseignement préscolaire et obligatoire, du conseil

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE pour une Evaluation Externe à mi-parcours

TERMES DE REFERENCE pour une Evaluation Externe à mi-parcours TERMES DE REFERENCE pour une Evaluation Externe à mi-parcours Aide médicale d'urgence en faveur des populations de la Province Orientale, DRC affectées par les conflits - continuation et exit convenable

Plus en détail

Projet de création d'un centre de santé (dispensaire - maternité) à Diabal - Sénégal

Projet de création d'un centre de santé (dispensaire - maternité) à Diabal - Sénégal Projet de création d'un centre de santé (dispensaire - maternité) à Diabal - Sénégal Organisme sollicitant la demande Association Pour le Développement de Diabal - Sénégal 10 rue de vannes 29 200 Brest

Plus en détail

SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT

SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT SCHEMA POUR LE RAPPORT FINAL DU (CO-)FINANCEMENT (s appliquant aux projets d aide d urgence, de réhabilitation/ reconstruction et de prévention/ réduction des risques et de résilience) Le rapport final

Plus en détail

République démocratique du Congo

République démocratique du Congo République démocratique Objectifs principaux Les objectifs de l UNHCR en 2005 étaient les suivants : consolider le cadre national de protection par le renforcement des capacités nationales, par l enregistrement

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie

Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives. Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie Réduction de la Mortalité Infantile : Expérience de la Tunisie et Perspectives Présentée par Dr. Mounira Garbouj - Tunisie * Superficie 154530 Km2 * Population générale : 9 779 000 habitants * Taux de

Plus en détail

Ministère de la Santé Publique et de la Population

Ministère de la Santé Publique et de la Population Ministère de la Santé Publique et de la Population Formation et Insertion au travail des Agents de Santé Communautaire Polyvalents Dr Brunel DELONNAY Directeur de l Unité de Coordination des Programmes

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

EVOLUTION DE LA VULNERABILITE DES MENAGES DE

EVOLUTION DE LA VULNERABILITE DES MENAGES DE Système des Nations Unies UN Multi-cluster Rapid Assessment Mechanism McRAM EVOLUTION DE LA VULNERABILITE DES MENAGES DE LA VILLE DE TOLIARY PENDANT LA PERIODE DE CRISE POLITIQUE MCRAM JUILLET 2012 MADAGASCAR

Plus en détail

REFERENCES DE AC3E EN ASSAINISSEMENT, ANIMATION, FORMATION ET INTERMEDIATION SOCIALE

REFERENCES DE AC3E EN ASSAINISSEMENT, ANIMATION, FORMATION ET INTERMEDIATION SOCIALE REFERENCES DE AC3E EN ASSAINISSEMENT, ANIMATION, FORMATION ET INTERMEDIATION SOCIALE AC3E Ingénieurs conseils 878 rue 29 34 09 BP 532 09 Tél 50 36 36 42 e-mail : ac3eigr@fasonet.bf REFERENCES DU CABINET

Plus en détail

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques

2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques 2 La chaîne de survie canadienne : espoir des patients cardiaques Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès au Canada. Bien que leur incidence ait diminué au cours des dernières

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE 1 EVALUATION ET AUDIT COMPTABLE & FINANCIER FINAUX GUINÉE-BISSAU

TERMES DE REFERENCE 1 EVALUATION ET AUDIT COMPTABLE & FINANCIER FINAUX GUINÉE-BISSAU COMMISSION EUROPEENNE DELEGATION EN REPUBLIQUE DE GUINEE-BISSAU TERMES DE REFERENCE 1 EVALUATION ET AUDIT COMPTABLE & FINANCIER FINAUX PROJET D HYDRAULIQUE RURALE ET SEMI-URBAINE Nº 8 ACP GUB 010 GUINÉE-BISSAU

Plus en détail

Maitrise des dangers en restauration collective

Maitrise des dangers en restauration collective PREFECTURE DE LA LOIRE ATLANTIQUE Maitrise des dangers en restauration collective DDPP44 26 NOVEMBRE 2013 --- La DDSV n'existe plus! RGPP: Directions Départementales Interministérielles Depuis le 1er janvier

Plus en détail