Les Actus du secteur. Publique. Elle a la charge de promouvoir toutes les activités pouvant

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les Actus du secteur. Publique. Elle a la charge de promouvoir toutes les activités pouvant"

Transcription

1 INF EAU CONGO Bulletin d'information du secteur de l eau, l hygiène et l assainissement en milieu rural et périurbain en République Démocratique du Congo Éditeurs responsables Ministère de la Santé Publique de la RDC. Ministère de l Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel de la RDC. E DITO N 04, Novembre 2011 Les Actus du secteur Le volet Eau, Hygiène La Direction Nationale de l Hygiène du Ministère de la Santé Publique chargée de la mise en et Assainissement doit oeuvre du Programme Village Assaini être intégré désormais dans tout pro- La Direction Nationale de l Hygiène, d hygiène.c est quelques années communément appelée D9, est une après l indépendance que fut créé la gramme de santé direction du Ministère de la Santé Direction Nationale de l Hygiène eci est une des recommandations de la Revue Annuelle 2011 du Ministère de la Santé Publique tenue du 12 au 15 octobre 201!,à hôtel Karavia de Lubumbashi au Katanga. L objectif général de cette rencontre était de contribuer à l amélioration de la santé de la population congolaise dans le contexte de la lutte contre la pauvreté en vue de dégager les priorités pour Il faut dire que l évaluation des activités 2011 a été un succès d autant plus que pas une seule province n a présenté ses résultats 2011 sans faire allusion au programme Ecole et Village Assainis avec comme indicateurs «le pourcentage de la population en milieu rural et péri urbain qui a accès à l eau potable d ici 2015 et le pourcentage de la population en milieu urbain et en milieu péri urbain qui utilise une latrine hygiénique». En tout, 22 résolutions sont ressorties de cette revue annuelle dont la cinquième concerne l eau, l hygiène et l assainissement qui affirme: «Tout Projet au programme Santé devra inscrire un volet d appui en rapport avec l eau, l hygiène et l assainissement». De ce fait, le programme Village Assaini fait donc son entrée dans les priorités du Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) et de la Stratégie de Renforcement du Système de Santé (SRSS) comme déclencheur pour le gouvernement du Point d achèvement de l initiative des pays pauvres très endettés en matière de santé C Publique. Elle a la charge de promouvoir toutes les activités pouvant developper harmonieusement les meilleures conditions d hygiène en République Démocratique du Congo à travers le contrôle, la surveillance, la (DNH) au sein du Ministère de la Santé Publique. En 2006, l arrêté ministériel n 1250/cab/Min/S022 MC/2006 du 4 juillet 2006 fixait la nomenclature des actes médicaux et des prestations sanitaires fiscales de la Direction Le Programme Village Assaini vise à augmenter l approvisionnement en eau potable, hygiène et assainissement en milieu rural et péri urbain planification,la supervision et l évaluation de toutes les conditions sanitaires relatives à la qualité du milieu de la vie humaine. C est cette direction qui accueille le Programme National Village Assaini.A l époque coloniale,l hygiène fonctionnait à travers de brigades sanitaires,precisement dans les milieux où vivaient les colons belges. Avec l évolution, ce service d hygiène a été intensifié dans les cités indigènes grâce à l ordonnance du 10 mai 1929, modifiée par les ordonnances n 225/56 du 23 juillet 1946 et n 71/176 du 20 mai 1952 lesquelles prévoient la mise en place d u ne d ir e ct io n de s t ra va u x Nationale de l Hygiène. En cette même année sera renforcé le programme gouvernemental Village Assaini mis sur pied pour répondre à la crise du secteur de l eau, de l hygiène et de l assainissement. Ce programme va fonctionner à trois niveaux, à savoir la Coordination Nationale basée à la Direction Nationale de l Hygiène (D9), le niveau intermédiaire représenté par la Province (9ème Bureau) et la Zone de Santé comme unité opérationnelle représentée par le Bureau Central de la Zone de Santé Source : Direction Nationale de l Hygiène RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO

2 Village Assaini: Parole aux communautés 2 «A travers nos yeux» : Kiyalala, premier village déclaré assaini dans la Zone de Santé de Seke Banza Au mois d octobre 2011, l expertise des habitants de Kiyalala a été mise à profit pour évaluer les grands changements opérés au sein de leur communauté à travers la prise de vue photographique. Situé à deux kilomètres de la cité de Kinzao-Vuete dans la Zone de Santé de Seke-Banza, District du Bas-Fleuve en RDC, Kiyalala est le premier village déclaré assaini dans cette Zone de Santé. Certifié le 20 avril 2009, le village Kiyalala est composé de cent familles qui se sont toutes engagées dans le processus du Programme Village Assaini à tel enseigne que le village dispose d une source aménagée. En plus, tous les ménages ont des latrines hygiéniques et la quasitotalité de la population se lave les mains avec du savon ou de la cendre après avoir été à la latrine. Pour cette activité de photographie participative, deux groupes composés de cinq personnes,hommes et femmes et aussi des jeunes, accompagnés d une poignée d enfants ont parcouru le village en empruntant les différents sentiers qui serpentent le village.et au bout de trois quarts d heure, les deux groupes sont revenus à l ombre du manguier du Chef du village pour présenter les photos qu ils ont prises;suscitant une discussion riche en couleurs avec d autres adultes et enfants sur les changements opérés au sein de leur communauté. Ils se sont rendu compte que cet exercice va au-delà de la simple prise de photos de leur environnement physique. En même temps, ils ont décelé la façon avec laquelle ils utilisaient leurs infrastructures hydrosanitaires. Ils ont particulièrement mis en avant les différents types de lave-mains utilisés par les familles et les détails sur les latrines améliorées construites avec les dalles. "Nous nous rejouissons des bénéfices du Programme Village Assaini et reste fière d avoir repoussé des maladies comme la diarrhée, la fievre typhoide.", déclare le président du du comité de village qui a, par la même occasion, insisté pour obtenir des copies des photos qui serviront comme matériel didactique lors des activités de promotion de l hygiène à Kiyalala et dans les villages avoisinants.l évaluation participative a permis à la communauté de découvrir ses capacités et potentialités. Grâce à cette évaluation, plusieurs types d observations sont possibles, notamment le modèle de latrines que les familles ont décidé de construire. Pourquoi ont-elles choisi ce modèle de lave-mains en lieu et place de tel autre.. La discussion engagée par la communauté autour des photographies reste capitale dans la mesure où elle a motivé la communauté dans la prise de décision participative pour garantir la durabilité du programme. Pour la pérennisation du Programme Village Assaini à Kiyalala, la communauté a sollicité d être appuyée en matériels d assainissement Théthé Motuli & Paulin Makoso GTCOM LA COMMUNAUTE CONSTATE LES GRANDS CHANGEMENTS INTERVENUS A KIYALALA A TRAVERS LA PHOTOGRAPHIE PARTICIPATIVE Le Lavemains La source aménagée Une démonstration sur l utilisation du Lavemains Une latrine entretenue avec de la cendre La communauté est fière d avoir repoussé les maladies comme la diarrhée, la fièvre typhoide.

3 3 Ecole Assainie: Parole à la photo «A travers la photo» : les élèves de l E.P.Kinzao-vuete racontent le Programme Ecole Assainie Installée en plein coeur de la cité de Kinzao-Vuete dans la sous-division de Seke Banza, l EP. Kinzao-vuete est la première école dont les élèves, à travers la prise de vue photographique, ont évalué les effets du Programme Ecole Assainie. Avec un effectif de 1020 élèves dont 519 filles et 501 garçons et 20 enseignants dont 13 femmes, l Ecole Primaire Kinzao Vuete a été certifiée le 8 août Ecole Assainie, elle gère un héritage porté par des enseignants qui ont reçu une formation en éducation pour la santé et l environnement. Leur travail est soutenu par des manuels d éducation pour la santé et l environnement pour les élèves, des guides d éducation pour la santé et l environnement pour les enseignants. Sur le plan infrastructures hydro-sanitaires, cette école est dotée de 11 portes de latrines hygiéniques et de seaux avec robinet. Le 12 octobre 2011, les élèves de l EP Kinzao-Vuete ont participé à l évaluation du Programme Ecole Assainie dans leur école en identifiant, à travers la photographie participative, les changements majeurs observés depuis que leur école s est engagée dans le processus «Ecole Assainie». Pour ce faire, huit élèves parmi lesquels quatre filles et quatre garçons, munis d appareils photographiques se sont donné à cœur joie à prendre des photos montrant des effets positifs du programme. Après trois quarts d heure, les deux groupes réunis ont présenté les différentes photos prises. Pour chaque photo, ils ont expliqué à la communauté scolaire la raison pour laquelle ils l ont prise. Du débat, il est ressorti qu ils n avaient pas seulement pris des photos pour le Programme Ecole Assainie mais aussi pour illustrer les conditions dans lesquelles les élèves suivent le cours, notamment l insuffisance des bancs et de manuels d éducation pour la santé et l environnement. Malgré tout, un effort pour maintenir les ouvrages hydro-sanitaires est fait par la Brigade scolaire, sous l oeil attentive du Directeur de l école et du Comité de parents. Brigitte Ntotimbe LE CHANGEMENT OBSERVE PAR LES ELEVES DE L E.P. KINZAO VUETE Le tank pour recueillir l eau de pluie permet d avoir une reserve d eau et nous dispense d aller puiser de l eau loin à la source Les lave mains nous aident à nous laver les mains afin de nous protéger contre les maladies de mains sales Nous devons entretenir et maintenir toujours propres ces nouvelles latrines Quelques indicateurs ont permis de mieux mesurer l impact du programme à savoir la présence des infrastructures hydro-sanitaires dans le village/l école, l adoption des nouveaux comportements en matière de l eau, hygiène et assainissement (durabilité et maintien), la connaissance du programme par les bénéficiaires et la réduction des maladies d origine hydrique.

4 4 La protection et l entretie Comment protéger et entretenir une source aménagée pou

5 5 n de la source aménagée r assurer la durabilité et la qualité de cette infrastructure Source : Protéger la source; Transporter et conserver l'eau pour rester en bonne santé; Une responsabilité pour tous

6 6 A travers les Pas: Musuku, un village du Nord Kivu, en voie d être certifié Situé dans la chefferie de Batangi-Mbau, à 12 km de la cité d Oicha, le village MUSUKU fait partie des villages en processus dans la partie nord de la province du Nord-Kivu. Comment les communautés vivent-elles l installation du Programme Village Assaini dans ce village qui en est déjà au pas 6. Source Makimbilyo avec un débit de 0,67 litres par seconde Le village MUSUKU se trouve dans le bloc est-ouest de la Zone de Santé d Oicha où il fallait une forte sensibilisation afin de combattre les épidémies de gastro-entérite et les maladies d origine hydrique. Dans ces villages ciblés, il se pose un sérieux problème d insalubrité et d approvisionnement en eau potable. Ce village est en passe de se libérer de cette situation grâce à l engagement de la communauté qui a decidé de le faire adhérer au processus Village Assaini. MUSUKU est bel et bien pourvu de sources d eau potable aménagées,d installations hygiéniques, de poubelles, etc. Les communautés entretiennent leurs sources d eau potable. C est depuis six mois qu ils entretiennent la nouvelle source de Makimbilio qui a un débit de production de 0,67 litre d eau par seconde. MUSUKU compte 142 ménages qui s approvisionnent en eau à partir de quatre sources d eau potable entretenues régulièrement. Chaque lundi, les communautés participent aux travaux d intérêt communautaire afin de maintenir propres leurs maisons et installations hygiéniques. L infirmier titulaire du centre de santé de MUSUKU sensibilise régulièrement les femmes enceintes qui passent pour la consultation prénatale (CPN) sur le fait de se laver les mains après avoir été aux latrines; toujours se laver les mains avec le savon ou la cendre et tenir propres les installations hygiéniques. Selon Jérémie Kambale MATETE et Sébastien Kasereka MALIYAMUKONO, respectivement infirmier titulaire et chef du village de MUSUKU, les maladies hydriques ont considérablement diminué suite à l aménagement des sources d eau potable et à l hygiène quotidienne après l aisance. Ils soulignent l importance d une formation continue pour les populations (chefs de ménages) et personnes de référence afin qu elles fassent large diffusion,auprès des villageois, de normes d hygiène et d assainissement. Ils ont aussi émis les voeux de voir le programme «Village Assaini» et les ONGs partenaires parler le même langage afin de convaincre la population de MUSUKU de se prendre en charge à travers les réalisations hygiéniques bénéfiques pour leur bien-être. Il faut arrêter le système des dons car il rend pauvres les populations qui les reçoivent. Les membres du comité du village ont affirmé que MUSUKU avance bien dans le processus du programme «Village Assaini» et ce village a atteint le 6ème Pas; celui de la mise en oeuvre de son plan d action. Il lui reste à réaliser les deux derniers pas après lesquels le Médecin chef de zone de santé rurale d Oicha aura à certifier MUSUKU comme Village Assaini. Pas à pas, MUSUKU avance bien vers la certification et, déjà, l on note une nette amélioration du niveau d approvisionnement en eau, hygiene et assainissement parmi ses habitants. Cela contribue déjà à la réduction de la morbidité et de la mortalité dues aux maladies hydriques. Il reste le diagnostic final.c est seulement au terme de ce processus que le village attestera que tout marche bien et que la santé est effectivement entre les mains de ses population que le village sera declaré assaini. L on croit donc aujourd hui qu une intensification de l approche communicationnelle du programme s avère nécessaire afin d atteindre toutes les couches sociales des villages ciblés dans la Zone de Santé rurale d Oicha Clément DULUNGA ANOALITE & Nono IYHEMOPO Communication PVEA/Zone Est `

7 7 Choléra: Prévenir et sensibiliser grâce aux interventions dans le domaine de l Eau, de l Hygiène et de l Assainissement Le choléra continue de sévir en République Démocratique du Congo. Avec l appui du Ministère de la Santé Publique, des organisations humanitaires s organisent pour stopper la progression de cette épidémie en intervenant dans le domaine de l eau, de l hygiène et de l assainissement. Ainsi le Programme Village Assaini devient une des pistes de solution dans la lutte contre le choléra. Le Lavage des mains permet de reduire la propagation des maladies d origine hydrique dont le cholera En 2011,l épidémie de choléra a plus touché les provinces de l ouest du pays dont le Bandundu, l Equateur ainsi que la ville de Kinshasa. L épidémie a également été déclarée dans la Province Orientale et dans certaines provinces de l est endémiques au choléra dont le Katanga, le Maniema, le Nord-Kivu et le Sud-Kivu.Depuis le début de l année 2011, plus de cas dont 465 décès ont été rapportés à l échelle nationale pour toute la RDC. Maladie infectieuse diarrhéique à début brutal, le choléra est caractérisé par l émission des selles liquides profuses (diarrhée eau de riz) et parfois de vomissement, évoluant rapidement vers une déshydratation sévère et un collapsus cardio-vasculaire. C est une maladie du péril fécal par excellence.elle est causée par une bactérie dénommée vibrio cholera type 01 ou type 0139 transmis d homme à homme par l ingestion d eau ou d aliment contaminés. Ainsi, grâce à l appui du Ministère de la Santé Publique, les organisations humanitaires travaillent dans la prise en charge des cas, dans la prévention et la sensibilisation des communautés grâce aux interventions dans le domaine de l eau, de l hygiène et de l assainissement. L eau potable à l hygiène et et assainissement constitue un des axes stratégiques concrets pour arrêter l épidémie de choléra A travers le Programme Village Assaini,les communautés sont renseignées sur les possibilités hygiéniques pour maintenir toujours propres leurs latrines Ceci est d ailleurs une recommandation du Comité National de Coordination de Lutte contre les epidémies en RDC qui a retenu la promotion du Programme Village Assaini comme une des pistes de solutions contre la propagation du choléra. Car lorsque l on parle du programme Village Assaini, allusion est faite directement au lavage des mains au savon ou à la cendre, à l hygiène corporelle, à la latrine hygiénique, etc En effet, le lavage des mains s articule autour de cinq moments critiques, à savoir: Avant de manger ; Avant de préparer la nourriture ; Après avoir utilisé les installations hygiéniques ; Avant d allaiter ; Après avoir changé les couches. Le lavage des mains est une activité humaine qui permet la réduction de la propagation des maladies dites de mains sales au sein de la population. Il reste également une donnée essentielle dans l hygiéne corporelle. Le Programme Village Assaini propose également des activités de promotion d hygiène telles l entretien de la latrine en fixant le principe selon lequel une latrine hygiénique est une latrine sans odeur désagréable, sans mouches et sans souillure par des excréments et des urines, quels que soient les matériaux utilisés pour la construction. Ainsi, les communautés sont renseignées de maintenir leurs latrines dans un état de propreté. Aussi, ils apprennent à placer un lavemains à côté de la latrine ; une façon pour la communauté de fixer un comportement durable. Le choléra est donc une véritable urgence en santé publique en RDC. Proposer une meilleure couverture en eau potable, faire accéder les populations à un assainissement de base sur sur l hygiène du lavage des mains, demeurent sans aucun doute des actions salvatrices dans la prévention de l épidémie de choléra GTCOM

8 Evénements 15 octobre 2011 : Journée mondiale de lavage des mains 8 Célébration de la Journée mondiale de lavage des mains à Kinshasa et au Katanga Le 15 Octobre 2011, la République Démocratique du Congo a célébré la Journée mondiale de lavage des mains. Plusieurs manifestations ont été organisées sous l égide du Ministère de la Santé Publique, notamment les briefings des journalistes, la caravane motorisée, etc. A Kinshasa, un village déclaré assaini (village Kumbi), situé dans la Zone de Santé de Binza- Ozone, a servi de cadre pour la célébration de cette journée. Lors de cette cérémonie, quelques discours ont été prononcés, notamment ceux du Médecin Chef de Zone et du Coordonnateur provincial (B9). On retiendra de ces interventions que le lavage des mains restera un geste peut-être banal mais important pour la prévention des maladies diarrhéiques et de maladies de mains sales. Une démonstration sur le lavage des mains par le B9, un jeu-concours des élèves avec la remise des prix suivi d une une visite dans quelques ménages Brèves ont clôturé la journée. Tandis qu au Katanga, la commémoration de la journée mondiale de lavage des mains s est effectué par la visite Une scène de démonstration de lavage des mains par un élève au Katanga du village Kindangu, déclaré assaini depuis 2008 et situé à près de 15 Km de Lubumbashi dans la zone de Santé de Kipushi. C est un village qui a connu des cas de choléra avant que diverses sensibilisations sur le lavage des mains et la construction des ouvrages hydro-sanitaires viennent décider de l éradication de l épidémie. La journée s est terminée par la visite d une école en processus, des latrines construites par une ONG et la sensibilisation de la population sur le lavage des mains. De cette journée, il est bon de retenir qu il faut se laver les mains parce qu elles sont en contact permanent avec plusieurs microbes. Le lavage des mains stoppe la transmission des agents pathogènes de la maladie et réduit significativement la diarrhée. Le lavage des mains les empêche d atteindre d autres personnes. Thethe Motuli GTCOM/D9 Remise de deux véhicules et des matériels géophysiques au SNHR L Unicef a procédé dernièrement à la remise des équipements géophysiques et de deux véhicules 4x4 Toyota Land Cruiser au Service National d'hydraulique Rurale (SNHR). Par cet acte, l'unicef veut s inscrire dans l objectif de réduire la propagation des maladies d'origine hydrique dont la majorité des victimes sont les enfants, par manque d'accès à l'eau potable.et ce, dans le cadre du programme «Village et Ecole assainis» Ces deux véhicules permettront au SNHR d'acheminer les matériels géophysiques dans les sites d'intervention du programme «Village et Ecole assainis» pour effectuer les prospections hydrogéologiques des zones favorables aux forages des points d'eau. Le directeur du SNHR qui a réceptionné ces dons n'a pas manqué de mots pour saluer ce partenariat bénéfique avec l'unicef Le Directeur du SNHR réceptionnant de l Unicef les materiels géophyques Chants et poèmes d enfants sur A mon école assainie Oh mon école assainie Oh mon école assainie Toi qui assure ma santé Toi qui me montre les pratiques de Mon espoir est à toi Toi qui garantis ma vie lavage des mains Mon espoir est à toi Se laver les mains avec du savon ou de Toi qui boute dehors les maladies : la cendre Diarrhée, typhoïde, verminose Après avoir quitté la latrine Mon espoir est à toi Après changement des couches de l en- fant Avant et après le repas Avant d allaiter le bébé Avant de préparer la nourriture Au retour des champs Mon espoir est à toi Toi qui me dis mains propres zéro mi- crobes. Je t embrasse. Elèves de l E.P. KAMPENE (Maniema) D après une idée de Ngumbi Mundeke Point Focal Communication EA/Maniema Pour tout commentaire, questions, ou suggestions de sujets à aborder : Les partenaires techniques et financiers du Programme Village et Ecole Assainis

Lutte contre les maladies hydriques et le choléra

Lutte contre les maladies hydriques et le choléra Lutte contre les maladies hydriques et le choléra La sensibilisation de la population Guide à l intention des agents sensibilisateurs République Démocratique du Congo Mission Sud-Ouest Projet de Réduction

Plus en détail

Village et école assainis, source de vie Eau potable, hygiène et assainissement pour le Congo rural

Village et école assainis, source de vie Eau potable, hygiène et assainissement pour le Congo rural République Démocratique du Congo Ministère de la Santé publique Ministère de l Enseignement primaire, secondaire et professionnel Programme national «Village et École assainis» Village et école assainis,

Plus en détail

IEDA Relief Rapport Cameroun IEDA Relief célèbre la Journée Mondiale du Lavage des Mains Région de l Extrême-Nord, Cameroun 12 au 15 Octobre 2015

IEDA Relief Rapport Cameroun IEDA Relief célèbre la Journée Mondiale du Lavage des Mains Région de l Extrême-Nord, Cameroun 12 au 15 Octobre 2015 Pratique du lavage des mains par un élève IEDA Relief Rapport Cameroun IEDA Relief célèbre la Journée Mondiale du Lavage des Mains Région de l Extrême-Nord, Cameroun 12 au 15 Octobre 2015 Préparé par Léon

Plus en détail

RDC Nord Kivu Goma Groupe de Travail Protection de l Enfant Provincial Termes de référence

RDC Nord Kivu Goma Groupe de Travail Protection de l Enfant Provincial Termes de référence 1) Contexte/mandat du (niveau province) Le Groupe de Travail protection de l enfance () pour la province du Nord Kivu en RDC existe depuis début 2008. Il s agit d un groupe technique qui dépend du Cluster

Plus en détail

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali.

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Initiative conjointe CEDLAS - DNACPN Février 2011 1 Résumé... 3 Description de l étude... 3

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

«Des toilettes dans mon école» au Cambodge

«Des toilettes dans mon école» au Cambodge «Des toilettes dans mon école» au Cambodge Proposition de projet Localisation : Début du projet : Objectif : Nombre de bénéficiaires : Budget : 5 441 Durée : Le village de Boeng Kieb dans la commune de

Plus en détail

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation

Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Présentation du programme ANO et de la démarche de capitalisation Le programme ANO (Assainissement Nord Ouest) a été mis en œuvre par un consortium de trois associations : o Action contre la Faim (ACF),

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives

Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince. Enjeux, enseignements et perspectives Progammes ACF «coupons alimentaires» pour soutenir les ménages vulnérables urbains de Portau-Prince et Gonaïves Enjeux, enseignements et perspectives PROGRAMME SECURITE ALIMENTAIRE Atelier Coupons Alimentaires

Plus en détail

Un processus en 7 pas et 6 normes à atteindre

Un processus en 7 pas et 6 normes à atteindre 3.3 Comment? L approche «Ecole Assainie» Un processus en 7 pas et 6 normes à atteindre 3.3.1 Pas à pas : le processus «Ecole Assainie» 7 6 1 5 2 4 3 Décision communautaire Pas Les parents d élèves et la

Plus en détail

Femme réfugiée fait la sensibilisation de l hygiène auprès les enfants de Diffa.

Femme réfugiée fait la sensibilisation de l hygiène auprès les enfants de Diffa. Femme réfugiée fait la sensibilisation de l hygiène auprès les enfants de Diffa. Mise à jour Niger Mai 2015 Contexte Présentement la situation sociopolitique du Niger reste marquée par les attaques du

Plus en détail

EVOLUTION DU CHAMP DE LA FORMATION EN TRAVAIL SOCIAL AU MALI

EVOLUTION DU CHAMP DE LA FORMATION EN TRAVAIL SOCIAL AU MALI EVOLUTION DU CHAMP DE LA FORMATION EN TRAVAIL SOCIAL AU MALI Sidiki TRAORE Professeur Directeur Général de l Institut National de Formation des Travailleurs Sociaux INFTS Bamako,Mali INTRODUCTION Deux

Plus en détail

Population 2012 20.129.878 habitants

Population 2012 20.129.878 habitants Population 2012 20.129.878 habitants Densité de population 42,3 habitants au km2 Population urbaine (villes) 58%(villes) Age moyen19,6 ansmoyen19,6moye n19 Population 619 des moins de 15 ans 40,3% Population

Plus en détail

Rapport final. Projet eau potable SWISSAID, région de Cachau et Oio, Guinée-Bissau Code de projet interne à SWISSAID: GB 2/07/05

Rapport final. Projet eau potable SWISSAID, région de Cachau et Oio, Guinée-Bissau Code de projet interne à SWISSAID: GB 2/07/05 Rapport final Projet eau potable SWISSAID, région de Cachau et Oio, Guinée-Bissau Code de projet interne à SWISSAID: GB 2/07/05 Rappel des objectifs du projet Le but de ce projet était d améliorer les

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa

Programme des Nations Unies pour le développement. Conférence-débat à l Université de Kinshasa Programme des Nations Unies pour le développement DISCOURS Conférence-débat à l Université de Kinshasa «L IMPACT DE L AUTONOMISATION DE LA FEMME SUR LE DÉVELOPPEMENT DE LA RDC» M me Priya Gajraj, Directeur

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Valeur ajoutée et rentabilité

Valeur ajoutée et rentabilité 6 e Forum Mondial de l Eau Solutions Existantes Titre de la Solution : Gestion sociale des forages en zone rurale Cas d étude : Tchad Groupe-cible 1.1.2: D ici à 20xx, garantir que la population rurale

Plus en détail

Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie

Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie Fiche technique sur le projet ATPC de EAA en Mauritanie I. Informations générales sur le projet Intitulé du projet : Réalisation du volet Assainissement familial par l approche ATPC dans 100 localités

Plus en détail

LE COMITE DE GESTION SCOLAIRE Livret de formation

LE COMITE DE GESTION SCOLAIRE Livret de formation LE COMITE DE GESTION SCOLAIRE Livret de formation La Mairie est responsable de l ensemble des écoles de 1 er et 2 nd cycle de la commune. Elle valide les projets d école et prend les grandes décisions.

Plus en détail

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO REPUBLIQUE DU RWANDA Districts de Karongi et Rutsiro Province de l Ouest/Rwanda PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO Présentation synthétique du document de Programme de renforcement de la

Plus en détail

Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais)

Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais) MEDECINS DU MONDE FRANCE recherche Un INTERVENANT DE SANTE (H/F) Pour son PROGRAMME MIGRANTS LITTORAL (basé à Dunkerque pour des activités sur Calais) Médecins du Monde, association médicale militante

Plus en détail

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT ALIBORI 57 ATACORA 37 SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT DONGA 53 BORGOU 36 Enquête Démographique et de Santé du Bénin 2011 2012 (EDSB-IV) COLLINES 53 ZOU 62 PLATEAU 29 Décès d enfants de moins d un an pour

Plus en détail

Cidoc. Note d information aux médias. Centre d information et de documentation citoyennes. Citizen information and documentation center

Cidoc. Note d information aux médias. Centre d information et de documentation citoyennes. Citizen information and documentation center Centre d information et de documentation citoyennes Connaissances, aptitudes et outils pour agir! Cidoc Citizen information and documentation center Knowledge. Skills. Tools. For action! Discussion sur

Plus en détail

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Préambule Les Normes de santé publique de l Ontario (normes) sont publiées par le ministère de la Santé et des Soins de longue

Plus en détail

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN

L ONU EN ACTION LA FISTULE EN AFGHANISTAN L ONU EN ACTION Date de programmation: février 2009 Programme n 1172 Durée: 4 23 Langues: anglais, français, espagnol et russe LA FISTULE EN AFGHANISTAN VIDEO COUCHÉE DANS UN LIT AUDIO 1. Fatima est originaire

Plus en détail

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA»

«LES MERCREDI DE L ENA» Termes de référence DANS LES PAYS DE L UEMOA» REPUBLIQUE DU SENEGAL =-=-=-= PRIMATURE =-=-=-= ECOLE NATIONALE D ADMINISTRATION =-=-=-= «LES MERCREDI DE L ENA» Edition spéciale Termes de référence THEME : «REFORMES DES FINANCES PUBLIQUES DANS LES PAYS

Plus en détail

TERME DE REFERENCE POUR L ENQUETE DES DONNEES TOPOGRAPHIQUE DES POINTS D EAU DANS LES TERRITOIRE DE RUTSHURU ET DE LUBERO WASH CONSULTANT

TERME DE REFERENCE POUR L ENQUETE DES DONNEES TOPOGRAPHIQUE DES POINTS D EAU DANS LES TERRITOIRE DE RUTSHURU ET DE LUBERO WASH CONSULTANT 1 TERME DE REFERENCE POUR L ENQUETE DES DONNEES TOPOGRAPHIQUE DES POINTS D EAU DANS LES TERRITOIRE DE RUTSHURU ET DE LUBERO WASH CONSULTANT Lieu: Rutshuru et Lubero, Nord Kivu Responsable: Sebastien PENNES,

Plus en détail

Annexe n 3 - Cadre logique 2009-2012

Annexe n 3 - Cadre logique 2009-2012 1. Objectifs globaux 1. Contribuer à l atteinte des Objectifs du Millénaire (ODM) par la réalisation d actions de proximité (éducation, santé, eau potable, etc.) ; 2. Promouvoir la bonne gouvernance en

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE REFERENCE

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE REFERENCE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE SECRETARIAT GENERAL TERMES DE REFERENCE DU PROCESSUS DE PLANIFICATION OPERATIONNELLE 2013 Octobre 2012 1. Contexte et justification L année

Plus en détail

Centre d Appel «Tukinge Watoto»

Centre d Appel «Tukinge Watoto» RAPPORT ANNUEL 2014 INTRODUCTION Les violations des droits de l enfant continuent à être régulières dans l ensemble de la République Démocratique du Congo (RDC). L impact des conflits armés sur les enfants

Plus en détail

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE

Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE Les relations entre les Normes minimales de l INEE et les Normes minimales de SPHERE PARTICIPATION COMMUNAUTAIRE Norme INEE #1 sur la Participation communautaire : la participation Les membres des communautés

Plus en détail

Statuts de l Association Régionale pour le Développement Economique Local (ARDEL)

Statuts de l Association Régionale pour le Développement Economique Local (ARDEL) 1 Statuts de l Association Régionale pour le Développement Economique Local (ARDEL) Contexte Le problème de réduction de la pauvreté est au centre des préoccupations du gouvernement de la République de

Plus en détail

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La vaccination des enfants Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une mère qui tient son enfant pendant qu il est vacciné. 2. Un père portant son enfant vacciné

Plus en détail

Plan d action développement durable 2014-2016

Plan d action développement durable 2014-2016 Plan d action développement durable 2014-2016 Orientations 1. Informer, sensibiliser, éduquer, innover (information/éducatio n et formation / recherche et innovation). ORIENTATION PRIORITAIRE 1. Mieux

Plus en détail

Termes de référence. Formation en structures et gouvernance de coopératives minières

Termes de référence. Formation en structures et gouvernance de coopératives minières Termes de référence Formation en structures et gouvernance de coopératives minières 1. Contexte et justification L exploitation minière artisanale est une activité de survie qui touche des centaines de

Plus en détail

Module de formation. L assainissement en milieu rural

Module de formation. L assainissement en milieu rural Module de formation L assainissement en milieu rural Sur la base des retours d expérience de programmes d assainissement réalisés dans quatre pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal), Eau Vive

Plus en détail

CONSOLIDATED RESULTS REPORT. Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014

CONSOLIDATED RESULTS REPORT. Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014 CONSOLIDATED RESULTS REPORT Country : COMOROS Programme Cycle : 2008 to 2014 1. Key Results Expected (restate, 1.1 Réduction du taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans de 71 à 40 pour 1 000 (conformément

Plus en détail

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II.

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. 1. L objectif du projet : Le programme s inscrit dans le programme pays du PNUD, dans

Plus en détail

Marrakech (Hôtel des Idrisses), le 03 novembre 2014 à 09h00.

Marrakech (Hôtel des Idrisses), le 03 novembre 2014 à 09h00. Discours du Professeur EL Houssaine Louardi, Ministre de la Santé à l occasion de l'inauguration de la Conférence Internationale de l Association Internationale des Instituts Nationaux de Santé Publique

Plus en détail

Amélioration de l approvisionnement en eau et de l assainissement dans le monde : coûts et avantages

Amélioration de l approvisionnement en eau et de l assainissement dans le monde : coûts et avantages Amélioration de l approvisionnement en eau et de l assainissement dans le monde : coûts et avantages Résumé La déclaration du Millénaire des Nations Unies confirme que l eau et l assainissement jouent

Plus en détail

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT

CAUSERIE-DEBAT : Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire _ 18-04-2015 _ Bingerville/Abidjan CAUSERIE-DEBAT 1 CAUSERIE-DEBAT Marketing de l assainissement, quelle réalité en Côte d Ivoire 18 avril 2015 Bingerville/Abidjan (Côte d Ivoire) Présentation N GUESSAN Kouamé André, Vice-Président Afrique du Réseau Projection

Plus en détail

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD 1 MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE SECRETRARIAT PERMANENT DU CONSEIL NATIONAL POUR L ENVIRONNEMENT ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE MANUEL DE GESTION DE CYCLE DE PROJET DU SP/CONEDD

Plus en détail

Indicateurs pour le suivi de la Promotion de l Hygiène en situations d urgence

Indicateurs pour le suivi de la Promotion de l Hygiène en situations d urgence Indicateurs pour le suivi de la Promotion de l Hygiène en situations d urgence Introduction Il est important lors des urgences de contrôler l impact de la promotion de l hygiène, notamment les changements

Plus en détail

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013

Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 Fiche de capitalisation ADEMA Séminaire ID-DL Bénin Novembre 2013 1. L expérience analysée L animation de la concertation dans le processus d élaboration du Plan Communal de Développement (PCD) de Jean

Plus en détail

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction

Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Bureau de la coopération suisse au Bénin Réf. : 811.1 Date : 07 09 10 Cadre stratégique pour le champ d activités Santé Introduction Selon l Organisation Mondiale de la Santé «la santé est un état complet

Plus en détail

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL

SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL N 20 le 09 mai 2012 SIGNATURE DU COMPACT NATIONAL APPROPRIATION, ALIGNEMENT, HARMONISATION, GESTION AXEE SUR LES RESULTATS ET RESPONSABILITE MUTUELLE POUR UN IMPACT REEL L e Ministre de la Santé SEM Ba

Plus en détail

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU»

PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» PRESENTATION DES ACTIVITES DU CENTRE POUR LE BIEN ETRE DES FEMMES (CBF/GK) «GISELE KAMBOU» The image part with relationship ID rid2 was not found in the file. BUT: Promotion de la Santé Sexuelle et de

Plus en détail

BILAN D ACTIVITES 2012 UNE BOUCHE SAINE = UNE VIE SAINE

BILAN D ACTIVITES 2012 UNE BOUCHE SAINE = UNE VIE SAINE + BILAN D ACTIVITES 2012 UNE BOUCHE SAINE = UNE VIE SAINE I PRESENTATION DE LDSDV-ONG A ADONKOI 1 Madame Moya Dina Akochi, Présidente Fondatrice de Les Dents, Souffle De Vie «LDSDV-ONG» a effectué, du

Plus en détail

RAPPORT FINAL DE PROJET

RAPPORT FINAL DE PROJET REPUBLIQUE DU TCHAD --------------- PRIMATURE --------------- MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT, DE L EAU ET DES RESSOURCES HALIEUTIQUES --------------- PROJET PNUD/FEM/ANCR/PIMS/2452/G3 --------------- Project

Plus en détail

RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham

RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham RAPPORT D INTERVENTION NFI ET WASH RRM/ACF Bowara, Nana Bakassa, Ouham RECAPITULATIF DISTRIBUTION DE NFI 16 mai 26 juin 2015 Préf. S. Préfec Ouham Nana- Bakassa village Type de ménage Date Nb ménages bénef

Plus en détail

Le Cycle de Programme Humanitaire

Le Cycle de Programme Humanitaire REUNION DU CLUSTER SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 28/10/2014 Le Cycle de Programme Humanitaire Outil principal du système humanitaire pour obtenir une analyse, une stratégie et un plan d action communs. Un cycle

Plus en détail

Journée Mondiale du Lavage des Mains, le 15 octobre. Plus qu une journée: Enquete dans 100 Écoles

Journée Mondiale du Lavage des Mains, le 15 octobre. Plus qu une journée: Enquete dans 100 Écoles Journée Mondiale du Lavage des Mains, le 15 octobre Plus qu une journée: Enquete dans 100 Écoles Les mains propres sauvent les vies Journée Mondiale du Lavage des Mains Comment et pourquoi mener cette

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne. 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé

L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne. 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé SEVES L ASSOCIATION Systèmes Economiquement Viables pour l Eau aux Suds Association loi

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE

DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE LA SANTE PUBLIQUE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie ------------------ MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE ------------------ SECRETARIAT GENERAL -------------------- DIRECTION DE LA PROMOTION DE LA SANTE ----------------------

Plus en détail

Discours de Monsieur le Président de la BOAD. - Excellence, Monsieur le Ministre de l Economie et des. Finances, Excellences, Messieurs les Ministres,

Discours de Monsieur le Président de la BOAD. - Excellence, Monsieur le Ministre de l Economie et des. Finances, Excellences, Messieurs les Ministres, Signature de l accord de prêt relatif au financement partiel du projet de securite alimentaire par l aménagement des bas fonds et le renforcement des capacités de stockage au Bénin Discours de Monsieur

Plus en détail

TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena

TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA

BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA BOITE A IMAGES POUR LA COMMUNICATION SUR LA PREVENTION ET LA LUTTE CONTRE LE CHOLERA Qu est-ce la boite à images? Cette boite à images est un appui visuel pour les relais communautaires, agents de santé,

Plus en détail

DISCOURS DU PRESIDENT DU COMITE DE PILOTAGE DU CIFAL OUAGADOUGOU

DISCOURS DU PRESIDENT DU COMITE DE PILOTAGE DU CIFAL OUAGADOUGOU DISCOURS DU PRESIDENT DU COMITE DE PILOTAGE DU CIFAL OUAGADOUGOU Monsieur Carlos LOPES, Directeur Général de l UNITAR et Sous-secrétaire Général des Nations Unies, Monsieur Edwin FORLEMU, Secrétaire Exécutif

Plus en détail

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES Version Janvier 2013 1 Sommaire I. CONTEXTE... 5 II. OBJECTIFS DU PROGRAMME... 5 III. OBJECTIF DU GUIDE... 5 IV. PRINCIPES

Plus en détail

RDC : Célébration de la Journée mondiale du Paludisme sur toute l étendue du pays le 25 avril 2015

RDC : Célébration de la Journée mondiale du Paludisme sur toute l étendue du pays le 25 avril 2015 RDC : Célébration de la Journée mondiale du Paludisme sur toute l étendue du pays le 25 avril 2015 La République Démocratique du Congo a célébré, à l instar d autres pays du monde gagnés par la malaria,

Plus en détail

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009

Portrait. Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 Portrait Recueil d histoires sur la survie, le développement et la protection de l enfant Août 2009 L accélération de la survie, du développement et de la protection de l enfant à risque Trahantsoa : un

Plus en détail

Tournoi de G lf. Dimanche 4 octobre 2015, en faveur des enfants d ici et d ailleurs. golf de montpellier massane. Dossier de Sponsoring

Tournoi de G lf. Dimanche 4 octobre 2015, en faveur des enfants d ici et d ailleurs. golf de montpellier massane. Dossier de Sponsoring Dossier de Sponsoring En marge de la compétition de golf du 4 octobre, Les Amis de TPRF et Enfance & Partage organisent le Samedi 3 octobre Un DINER DE GALA au GOLF de MONTPELLIER MASSANE Réservez votre

Plus en détail

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives

Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées. Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat canadien contre l Alzheimer et les maladies apparentées Une vision collective pour une stratégie nationale sur les maladies cognitives Le Partenariat rendra possible la collaboration d un

Plus en détail

-Monsieur le Représentant de la Coopération Néerlandaise, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du PRODESS ;

-Monsieur le Représentant de la Coopération Néerlandaise, chef de file des Partenaires Techniques et Financiers du PRODESS ; ALLOCUTION DU MDSSPA A L OUVERTURE DES TRAVAUX DES JOURNEES DE CONCERTATION SUR UNE STRTATEGIE D EXTENSION DE LA MUTUALITE AU MALI (21 au 23 janvier 2010) --------------------------------------------------

Plus en détail

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA R é p u b l i q u e d u B é n i n M I N I S T E R E D E L A S A N T E D i r e c t i o n D é p a r t e m e n t a l e d e l a S a n t é d u B o r g o u e t d e l A l i b o r i Z o n e S a n i t a i r e M

Plus en détail

Pour une vie en santé

Pour une vie en santé Mémoire de l AMC au Comité permanent de la santé de la Chambre des communes Pour une vie en santé Présenté par : Anne Doig, MD, CCFP, FCFP Présidente sortante Priorité au discours prononcé A healthy population

Plus en détail

ATELIER DE COUPON DE NOURRITURE GRAND ANSE RELIEF AND RECOVERY PROGRAM GRRP (PROGRAMME DE SECOURS ET DE RELÈVEMENT DANS LA GRAND ANSE)

ATELIER DE COUPON DE NOURRITURE GRAND ANSE RELIEF AND RECOVERY PROGRAM GRRP (PROGRAMME DE SECOURS ET DE RELÈVEMENT DANS LA GRAND ANSE) ATELIER DE COUPON DE NOURRITURE GRAND ANSE RELIEF AND RECOVERY PROGRAM GRRP (PROGRAMME DE SECOURS ET DE RELÈVEMENT DANS LA GRAND ANSE) Place Charmant: 11-13 Septembre2012 Table des Matières Contexte Aperçu

Plus en détail

Proposition de projet Bibliothèque communautaire à Idjwi, RDC

Proposition de projet Bibliothèque communautaire à Idjwi, RDC Concept Note Kidogos Proposition de projet Bibliothèque communautaire à Idjwi, RDC Données de base du projet Demandeur : Kidogos asbl Contact : Kidogos asbl Rue Vivegnis 127, 4000 Liège, Belgique info@kidogos.org

Plus en détail

AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX

AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX FRANÇAIS (FR) AXES STRATÉGIQUES PRINCIPES GÉNÉRAUX Au regard des principes généraux des axes stratégiques, la Fondation Rotary considère que : 1. Elle a pour objectifs d optimiser le traitement des dossiers

Plus en détail

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES.

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES. PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN octobre 2015 PRIORITÉS D ACTION Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES PLAn d Action Pour L AméLiorAtion de LA Sécurité En milieu urbain

Plus en détail

République de Maurice

République de Maurice Cote du document: EB 2009/96/R.18 Point de l ordre du jour: 10 b) iii) Date: 25 mars 2009 Distribution: Publique Original: Anglais F République de Maurice Mémorandum du Président Programme de diversification

Plus en détail

«Aller au bout de nos convictions»

«Aller au bout de nos convictions» «Aller au bout» «Aller au bout de nos convictions» L association Village et Avenir est une association loi 1901 créée en février 2010 par cinq personnes animées par la volonté d intervenir en Afrique Francophone

Plus en détail

Projet Pilote Assainissement

Projet Pilote Assainissement Projet Pilote Assainissement Origine du projet En 2009, Eau Vive a réalisé une étude sur l assainissement en milieu rural auprès de 3.400 ménages au Burkina Faso, Mali, Niger et Sénégal. Les DirecFons

Plus en détail

OFFRE DE CONSULTANCE Volet Gouvernance judiciaire à l Est de la RDC

OFFRE DE CONSULTANCE Volet Gouvernance judiciaire à l Est de la RDC OFFRE DE CONSULTANCE Volet Gouvernance judiciaire à l Est de la RDC «Consultant en suivi-évaluation et élaboration d outils de suivi-évaluation pour le programme PARJ-E «Uhaki Safi» Profil recherché: Objectif

Plus en détail

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie

Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Campagne nationale pour l élimination des fistules obstétricales en Mauritanie Contexte de la fistule obstétricale Situation en Mauritanie Progrès au niveau Pays/ Mise en œuvre Défis pour les années à

Plus en détail

Collaboration Stéphane Laurin Stéphanie Lavigne. Crédits photographiques. Août 2012

Collaboration Stéphane Laurin Stéphanie Lavigne. Crédits photographiques. Août 2012 Plan d action pour l inclusion de logements abordables dans les projets résidentiels Août 2012 Réalisé par la Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises (DAUSE) Collaboration Stéphane

Plus en détail

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020

PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 PLAN D ACTION DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 2015-2020 FÉVRIER 2016 Mot du directeur général Avec son Plan d action de développement durable 2015-2020, SOQUIJ est fière de contribuer aux efforts de l administration

Plus en détail

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30

Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 Compte Rendu - Réunion Générale du Cluster WASH Mali - Salle de réunion Grenier de UNICEF - Mercredi, 25 Février 2015-14 :30 16:30 PARTENAIRES PRESENTS Oxfam, IRC, ACF-E, UNICEF, ACTED, AEN, CICR, ASDAP,

Plus en détail

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE

Les orientations stratégiques en matière de prévention des risques professionnels 2012-2013 s inscrivent dans le cadre : PREAMBULE Les présentes orientations stratégiques ministérielles ont reçu l avis favorable du CHSCT ministériel de l éducation nationale, en sa séance du 10 octobre 2012 Direction générale des ressources humaines

Plus en détail

Liste des recommandations

Liste des recommandations RECOMMANDATIONS À TOUS LES MINISTÈRES ET ORGANISMES L EXERCICE DES POUVOIRS DISCRÉTIONNAIRES DE L ADMINISTRATION: Que lorsque, dans l exercice de ses pouvoirs discrétionnaires, l Administration prend une

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE

DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE DISCOURS DE MONSIEUR LE PROFESSEUR EL HOUSSAINE LOUARDI MINISTRE DE LA SANTE A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE SIGNATURE DES CONVENTIONS A PROPOS DE L AMO ET DU RAMED Rabat, 10 septembre 2014. Monsieur le

Plus en détail

STRATEGIE POUR LA MAINTENANCE DES POMPES MANUELLES EN SIERRA LEONE

STRATEGIE POUR LA MAINTENANCE DES POMPES MANUELLES EN SIERRA LEONE STRATEGIE POUR LA MAINTENANCE DES POMPES MANUELLES EN SIERRA LEONE L objectif de ce programme, mené dans le district de Bombali, en Sierra Leone, est d accompagner et de former les communautés villageoises

Plus en détail

Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de contrat: DCI-NSAPVD/2011/260-821

Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de contrat: DCI-NSAPVD/2011/260-821 Termes de Référence de l évaluation externe du projet: «Dialoguer et Participer l Interaction Institutionnalisée entre Acteurs étatiques et non-étatiques» Référence: EuropeAid/129-831/L/ACT/CD Numéro de

Plus en détail

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines

Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Remarques d Ouverture par M. Mohammed Laksaci, Gouverneur de la Banque d Algérie, Président de l Association des Banques Centrales Africaines Symposium des Gouverneurs sur le thème «Inclusion financière

Plus en détail

Les Fiches de projet et leur canevas

Les Fiches de projet et leur canevas Les Fiches de projet et leur canevas République du Burundi Ministère de la Sécurité Publique Agence nationale d exécution : Fiche de Projet1 Titre du Projet : Renforcement des capacités de planification

Plus en détail

4. Comment la maladie est-elle transmise à l homme? 2. Les composantes des soins de santé primaires : 1. Qu est-ce que l Initiative de Bamako (IB)?

4. Comment la maladie est-elle transmise à l homme? 2. Les composantes des soins de santé primaires : 1. Qu est-ce que l Initiative de Bamako (IB)? GENERALITES SUR : SANTE et MALADIE SOINS de SANTE PRIMAIRES (SSP) INITIATIVE de BAMAKO (IB) Objectifs généraux Au terme de ce module de formation, les participants devraient être capables de: Comprendre

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

Unité- Progrès- Justice ----------

Unité- Progrès- Justice ---------- 1 PROVINCE DU PASSORE BURKINA FASO ---------- -------- COMMUNE DE Y A K O Unité- Progrès- Justice ---------- THEME : TEMOIGNAGE SUR LES AVANTAGES ET ACQUIS DE LA MISE EN ŒUVRE DES RESULTATS DE L ENQUETE

Plus en détail

LIVRET DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN EAU

LIVRET DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN EAU REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana LIVRET DES SOURCES D APPROVISIONNEMENT EN EAU MINISTERE DE LA SANTE PUBLIQUE 1 Introduction L accès à l eau potable et à l assainissement adéquat

Plus en détail

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire régional de formation

Plus en détail

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement 7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement Session 3 Thème : Mettre le contexte au centre de l action : opérationaliser une approche sensible à la fragilité Sous-thème : «Prise

Plus en détail

P atients S anté T erritoires

P atients S anté T erritoires H ôpital P atients S anté T erritoires L exercice regroupé dans les services de santé Une action coordonnée des professionnels en faveur des patients De plus en plus de professionnels de santé ont depuis

Plus en détail

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO

PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO PROJET DOUGORE 2011 SUR LA DECENTRALISATION AU TOGO ELABORATION D UN PLAN DE DEVELOPPEMENT COMMUNAL Par : LEGONOU François, Directeur SYDEL AFRIQUE, Consultant En guise d introduction La décentralisation

Plus en détail

EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna 21/03/2013

EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna 21/03/2013 EVALUATION RAPIDE DE BESOINS EN CAS D URGENCE: Région de Mopti, Konna Informations générales : Date à laquelle le rapport d évaluation rapide est rédigé. Noms (en entier) et désignation du responsable

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET D APPUI AU SECTEUR MINIER PROMINES

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET D APPUI AU SECTEUR MINIER PROMINES Page 1 of 6 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DES MINES PROJET D APPUI AU SECTEUR MINIER PROMINES TERMES DE REFERENCE POUR MAÎTRISE D OEUVRE DELEGUEES Renforcement de la Protection et Participation

Plus en détail