LIVRE BLANC. Le e-shopping

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LIVRE BLANC. Le e-shopping"

Transcription

1 LIVRE BLANC Le e-shopping

2 À PROPOS DE CYLANDE Cylande est un acteur majeur de l édition de logiciels exclusivement dédiés au secteur de la distribution, dont l offre applicative couvre la gestion commerciale, la gestion du point de vente, la supply-chain étendue et la relation client. 150 clients, répartis dans 60 pays, font d ores et déjà confiance à Cylande. Plus de magasins et une centaine de centrales d achat dans le monde utilisent ainsi quotidiennement les solutions Cylande. Fondé en 1986, le groupe roubaisien emploie 430 personnes et dispose de filiales dans cinq pays. Pour de plus amples informations : 2

3 SOMMAIRE Introduction Commerce ou e-commerce? La frontière s estompe! Marché Où en est le e-commerce en France?...06 Avec 25 milliards d euros dépensés sur le net et plus de 24 millions de consommateurs, le e-commerce ne connaît pas la crise et demeure le secteur phare de l industrie du retail. Les explications de Marc Lolivier, Fédération du e-commerce et de la vente à distance (FEVAD) 2- Tendances et perspectives Quelles sont les grandes tendances et les évolutions de l e- commerce?...10 Le point de vue d Alain Laidet, Commissaire du salon E-Commerce Paris E-commerce et vente traditionnelle : comment éviter la cannibalisation?...11 L analyse de Pascal Podvin, CEO de Compario 3- Internationalisation Quelles sont les règles légales en matière de paiement et de fiscalité?...14 La réglementation française et européenne du commerce électronique est éparse et complexe, formant un millefeuille d obligations légales qui n est pas toujours digeste, ni très accessible. Les conseils de Benoît Tabaka, Directeur des affaires juridiques et réglementaires chez PriceMinister 4- Technologies E-merchandising, searchandising quel est le véritable apport de ces technologies? L analyse de Pascal Podvin, CEO de Compario Le CRM multicanal : levier de la connaissance client Les explications de Frédéric Leclercq, Responsable produit CRM chez Cylande 3

4 4

5 INTRODUCTION Commerce ou e-commerce? La frontière s estompe! Virtuel ou réel? Le consommateur, aujourd hui, ne se pose même pas la question. Il passe d un monde à l autre naturellement avec un parcours bien rôdé. Il identifie et compare un produit sur internet, il va le voir en magasin, puis il retourne passer commande sur le site web d un concurrent qui propose un meilleur prix et livre à domicile. Mais ce même client peut aussi acheter sur le site de e-commerce de l enseigne et souhaiter une livraison en magasin ou dans un point relais plus proche de chez lui, voire situé sur l itinéraire qu il emprunte quand il rentre de son travail Les entreprises ont pris la mesure de ces changements. Certaines, qui étaient des pure players, c est-à-dire qui n existaient que sur le web, se mettent au réel pour conforter leur business. C est le cas, par exemple, de l américain Dell qui a changé sa stratégie commerciale ou de Pixmania, spécialisée au départ dans les produits hightech. Les deux enseignes ont toutes deux renforcé leurs réseaux de distribution et leur présence physique via des implantations concrètes. De la même façon, des entreprises issues de l économie traditionnelle, baptisées brick and mortar, ont également pris note des changements de comportement des consommateurs en prolongeant leur activité historique par une présence sur internet. Aujourd hui, le e-commerce révolutionne la distribution traditionnelle au travers du multicanal et s insinue de plus en plus profondément dans les fondamentaux du commerce de détail. Une tendance forte dans tous les secteurs d activité, les acteurs ayant saisi la complémentarité entre internet et les magasins du type buy on line, pick up in store. Aux États-Unis, 40 % des clients de la chaîne de grands magasins Sears achètent en ligne leurs produits et les retirent en magasin. Sears a également constaté que les clients qui utilisaient ses trois canaux de vente (web, catalogue et magasin) fréquentent trois fois plus les magasins de la chaîne et y achètent en proportion. La frontière entre offline et online s estompe, l un et l autre prenant une place légitime et complémentaire dans la vie du client. Bonne lecture. 5

6 Marché : où en est le e-commerce en France? Avec 25 milliards d euros dépensés sur le net et plus de 24 millions de consommateurs français, le e-commerce ne connaît pas la crise. Une opportunité à ne pas manquer pour la grande distribution et le commerce spécialisé. Les explications de Marc Lolivier, délégué général de la FEVAD. Plus de 24 millions de Français ont acheté en ligne au premier trimestre Des consommateurs plus nombreux et qui dépensent davantage! Le montant moyen des transactions continue à augmenter et les consommateurs ont toujours plus de choix sur le web. Selon notre baromètre, il continue de se créer un site marchand toutes les heures en France!, déclare Marc Lolivier. L offre sur internet, et donc le choix pour les consommateurs, n ont jamais été aussi importants. Il existe aujourd hui plus de sites marchands actifs. Cette accélération de l offre est un puissant moteur de la croissance du e-commerce. C est aussi, bien sûr, l un des facteurs d accroissement de la concurrence entre les sites marchands. Car ils sont désormais plus nombreux à se disputer les internautes et donc les fruits de la croissance. Deux fois plus qu il y a deux ans, analyse le délégué général de la FEVAD. + d infos sur : Une nouvelle progression de l achat en ligne qui traduit un niveau de confiance et de satisfaction élevé. Dans ce contexte, l indicateur du taux de transformation, qui permet de mesurer la performance des sites marchands, mérite une attention toute particulière. En moyenne, selon nos études, moins de 2 % des personnes qui visitent un site marchand y effectuent un achat. Quand on sait que le taux moyen de transformation en magasin peut atteindre les 50 %, la marge de progression est énorme, estime Marc Lolivier. Pour des sites qui accueillent plusieurs millions de visiteurs par mois, comme c est le cas des sites du top 15, l enjeu est de taille. 6

7 e-commerce en France : TOUS LES INDICATEURS SONT AU VERT 25 milliards d euros 93 euros C est le chiffre d affaires du e-commerce en France en 2010 (source FEVAD). Depuis un an, le chiffre d affaires du e-commerce français a progressé de 25 %. C est en 2010 le montant du panier moyen sur le web (ou montant moyen des transactions en ligne). Un chiffre en augmentation de + 4 % par rapport à Internet, un réel enjeu pour le secteur de la distribution Autre tendance forte, l arrivée de plus en plus massive des magasins sur internet. Le web permet aux consommateurs de rechercher des informations en ligne et de comparer les prix. Si les marques réussissent à bien intégrer réseau physique et réseau virtuel, les deux canaux de distribution se complètent et s alimentent. Plus de 60 % des magasins affichent désormais une présence en ligne, indique Marc Lolivier. C est notamment le cas des Carrefour, Monoprix, l Occitane et autres Sephora qui viennent de rallier la FEVAD Par ailleurs, le panier moyen des internautes multicanal est supérieur à celui du consommateur monocanal. Conscients de ces synergies, des acteurs majeurs tels que Pixmania, GrosBill, Ldlc.com ou Cdiscount se dotent d un réseau de boutiques physiques. À l inverse du commerce traditionnel qui se met à faire du e-commerce. En 2009, 49 % des internautes ont acheté en magasin après avoir visité un site et 41 % ont adopté la démarche inverse. Cette tendance de fond force les e-commerçants à mettre en œuvre une meilleure gestion du multicanal, tant au niveau de la vente que du service aprèsvente. Les produits high-tech et l habillement arrivent en tête Une étude de Benchmark Group, société d études spécialisée dans les nouvelles technologies, montre que l habillement et l équipement de la maison ont fortement tiré l activité vers le haut. Un constat à mettre sur le compte du succès rencontré par les sites de ventes privées. La croissance du marché de l habillement sur internet s explique aussi par les acteurs historiques de la VPC qui y sont arrivés tardivement. C est le cas de La Redoute, des 3 Suisses, de Manutan ou de La Maison de Valérie. Mais elles ont très vite progressé en transférant leur catalogue papier sur le net, analyse Marc Lolivier. 7

8 Un panier moyen en hausse En ce qui concerne le panier moyen des internautes français, il a, selon la FEVAD, évolué dans le bons sens. Il s élève désormais à 93 euros. Ce chiffre est plutôt une bonne surprise face à la baisse du pouvoir d achat des Français. Pour l organisme, cela s explique de la manière suivante : Pour un même produit, les sites de e-commerce affichent souvent des prix plus compétitifs qu en distribution classique. Les sites de e-commerce proposent de plus en plus d options de paiement et de financement (formules à 1 euro par jour, paiement en 3 fois sans frais, solutions de crédits en ligne ). En moyenne, selon nos études, moins de 2 % des personnes qui visitent un site marchand y effectuent un achat. Quand on sait que le taux moyen de transformation en magasin peut atteindre les 50 %, la marge de progression est énorme Marc Lolivier, Délégué général de la FEVAD Le taux de confiance des internautes dans l achat en ligne ne cesse de croître : plus de six internautes sur dix, soit 62,4 %, déclarent avoir confiance dans l achat en ligne, selon l Observatoire des usages internet / Médiamétrie. Mieux comprendre : 8

9 De plus en plus d acheteurs Le nombre d acheteurs sur internet a été multiplié par 2,5 en cinq ans (source Médiamétrie). 9,6 millions en millions en

10 Tendances et perspectives Quelles sont les grandes tendances et les évolutions de l e- commerce? Depuis sept ans, le salon E-Commerce Paris mobilise tous les acteurs clés de l innovation. L occasion de voir se dessiner les grandes tendances. Et assurément, 2010 est une année placée sous le signe des médias sociaux et du m-commerce. Le point de vue d Alain Laidet, Commissaire du salon E-Commerce Paris. En prenant de plus en plus d importance dans la vie des Français, les réseaux sociaux en ligne constituent aujourd hui un levier incontournable sur le web marchand. Les médias sociaux sont omniprésents, ils constituent un canal à part entière, un prolongement naturel du e-commerce, constate Alain Laidet. Comment impliquer une marque et son e-commerce dans ces réseaux sociaux que fréquentent désormais quatre millions de Français tous les jours? Les modèles se précisent et les expériences se multiplient. Parmi les exemples d application, citons la gestion du panier qui se fait directement dans Facebook, dont on rappelle que l audience de 450 millions de membres le hisse au 3 ème rang de population mondiale, derrière la Chine et l Inde, rappelle Alain Laidet. La question n est donc plus de savoir si une marque doit être présente sur les médias sociaux mais comment elle doit le faire. + d infos sur : Les réseaux sociaux : vecteurs d achat (source Ebuyclub) En 2010 : 1,5 million d entreprises sont présentes sur Facebook 31 % de personnes attendent que les marques écoutent les avis et commentaires postés par les internautes sur les forums et les réseaux sociaux 55,77 % des internautes sont fans d une ou plusieurs pages consacrées à des marques et parmi eux : 38,40 % sont fans car ils sont clients 30,80 % sont fans pour les offres 20,20 % sont fans car ils recherchent des informations 10 % sont fans car ils aiment la marque Et 64 % des internautes parlent de leurs achats à leurs amis! 10

11 M-commerce ou l internet éclaté Mobile phones, smartphones, bornes interactives ces différents terminaux et modes d utilisation participent du commerce mobile avec, bien entendu, des implications très différentes pour les e-commerçants. Selon le cabinet d études Forrester, nous expérimentons aujourd hui le splinternet (l internet éclaté) : il s agit d une nouvelle ère où les utilisateurs se connectent via de multiples terminaux et utilisent de plus en plus les médias sociaux, indépendamment du lieu où ils se trouvent ou de l appareil utilisé, ce qui engendre une multiplicité d interactions. Le futur du commerce est de servir le client de façon transparente à travers tous les canaux disponibles. Organisation, expérience client et technologie sont encore organisées en silos, mais ils doivent disparaître, afin de s adapter à l unification de l expérience online et offline, note Alain Laidet. E-commerce ou vente traditionnelle? Dans son blog le Café du E-Commerce, Pascal Podvin, CEO de Compario, constate que le canal web et la vente traditionnelle ne sont pas directement concurrents. Ils offrent chacun des avantages complémentaires que le client utilise pour définir lui-même 64 % des internautes parlent de leurs achats à leurs amis! POUR ALLER PLUS LOIN Exemples d applications de type online social media aux États-Unis Jimmy Choo (site dédié à la vente de chaussures et de sacs) propose une application de géolocalisation, associée à un jeu : celui qui trouve le représentant de Jimmy Choo dans Londres, sur la base d indices laissés sur Facebook, gagne une paire de chaussures. Ikea place des photos de showrooms sur sa page Facebook : le premier internaute à taguer son nom sur un produit le gagne. La demande pour de nouvelles photographies croît de façon exponentielle, ainsi que les ventes sur le site web et dans les magasins. Procter and Gamble propose CauseWorld, un jeu fondé sur le scan de codes à barres, qui attribue des points afin de faire une donation à une œuvre de charité. Cette application permet à Procter and Gamble de connaître le moment exact auquel le client tient le produit en main, et de lui faire passer des messages ultra-ciblés. (Source : blog Compario) 11

12 Le canal web et la vente traditionnelle ne sont pas directement concurrents son processus d achat. La plupart des pionniers de la vente en ligne pensent que les transactions effectuées sur le web ne se font pas au détriment des circuits traditionnels. Les études les plus récentes montrent en effet que le site web est plutôt le lieu de la découverte de l offre. Le site est davantage utilisé pour découvrir, comparer, choisir, si bien qu il devient un levier d attractivité pour l enseigne ou la marque et pour l activité traditionnelle offline. Selon une récente étude réalisée par DDB et DiaMart, 88 % des clients online augmentent ou maintiennent leurs ventes offline. 85 % des personnes interrogées déclarent se rendre sur internet pour préparer un achat en magasin et 77 % pour prendre des informations et des conseils. L avenir du e-commerce semble appartenir au Brick & Click, c est-à-dire à ces entreprises qui commercialisent leurs produits en mode multicanal, utilisant à la fois internet et les canaux traditionnels. D ailleurs le top 500 des meilleures ventes en ligne aux États- Unis est peuplé en majorité d acteurs de la vente traditionnelle. Pour eux, la fréquentation de leur site web est source d avantages pour le offline, indique Pascal Podvin. 12

13 QUELS USAGES POUR UNE APPLICATION DE M-COMMERCE? Multitouch, grand écran (ipad) Les nouveaux catalogues de la vente à distance Notifications push Envoi d offres spéciales, d alertes (expédition ) Géolocalisation par GPS Localisation du point de vente, push géolocalisé (ex : restaurant), localisation du consommateur Génération de codes à barres Tickets ou coupons de réduction Dématérialisation de la carte de fidélité Ouverture en magasin, suivi des points. Utilisation des tags (code à barres, flash code, MS Tags ) pour assurer le lien entre marketing imprimé et marketing digitalidentification de nouveaux produits Achats en mobilité Réponse à un besoin rapide (ex : places de cinéma) ou à un achat d impulsion (ex : ventes privées) 13

14 Internationalisation s implanter en Europe, quelles sont les règles? Conquérir l Europe s avère complexe en matière de réglementation, de législation et d adaptation aux différentes cultures. Benoît Tabaka, Directeur des affaires juridiques et réglementaires chez PriceMinister, livre les clés pour se développer en Europe où les transactions en ligne dépassent celles des États-Unis et de l Asie. L Europe est la première zone au monde et la France s impose également comme un grand pays pour le e-commerce avec des réussites telles que PriceMinister. C est néanmoins un marché complexe, beaucoup plus difficile à appréhender que celui des États-Unis, incluant 27 pays, 27 réglementations, 23 langues, 12 monnaies et des stratégies e-marketing très différentes en fonction des pays. PriceMinister, place de marché mettant en relation acheteurs et vendeurs, dispose de deux antennes en Espagne et en Angleterre, le siège étant situé en France. Pour alléger les problèmes de fiscalité, les sites anglais et espagnols sont directement exploités par PriceMinister en France et, de fait, sont soumis à la réglementation française, indique Benoît Tabaka. Selon le directeur des affaires juridiques et réglementaires de PriceMinister, la législation pour le e-commerce en Europe vise en particulier la protection des acheteurs avec la protection des données personnelles et le droit de rétraction. Les données personnelles sont régies par la Commission nationale informatique et libertés (CNIL). En Espagne, la législation est plus dure qu en France : si vous envoyez une page à un ami, il faut obligatoirement l autorisation de ce dernier + d infos sur : Benoît Tabaka, Directeur des affaires juridiques, PriceMinister 14

15 Elle impose à toute personne physique ou morale de déclarer les traitements automatisés de données à caractère personnel. Cette réglementation s applique au niveau européen mais elle est interprétée différemment en Espagne par exemple, où la législation est plus dure qu en France : si vous envoyez une page à un ami, il faut obligatoirement l autorisation de ce dernier, explique Benoît Tabaka. La protection des acheteurs passe quant à elle par le droit de rétraction. Cette directive européenne autorise le consommateur à se rétracter sur son achat, sans avoir à se justifier, ni à payer de pénalités, à l exception des frais de retour. Ce délai est de sept jours francs à compter de la réception des biens ou de l acceptation de l offre pour les prestations de service. Mais en Allemagne par exemple, il est de 14 jours. Taxes et e-commerce au sein de l Union européenne Dans l Union européenne, la plupart des échanges commerciaux s effectuent librement. Cependant, tous les échanges ne sont pas exempts de formalités, notamment phytosanitaires ou réglementaires (normes). À cet effet, la douane exerce plusieurs missions dont l objectif est de faire respecter les règles fiscales concernant la TVA ou de lutter contre les trafics frauduleux. Ainsi, la Déclaration d échanges de biens (DEB) est un document à remplir par le e-vendeur ou son mandataire lors de l expédition, ce qui permet aux entreprises de répondre de façon unique et allégée à ces obligations. En ce qui concerne la vente à distance à des particuliers, l application de la TVA se fait de la même façon que dans le cadre d une vente traditionnelle : elle est appliquée sur le prix de vente et la facture est rédigée toutes taxes comprises. En-deçà d un certain seuil de chiffre d affaires réalisé par le vendeur en ligne dans un pays donné, la TVA sera celle du pays de départ du produit. Au-dessus de ce seuil, la TVA sera celle du pays de destination. Dans le cadre d une vente à distance ou par correspondance à une entreprise (qui possède donc un numéro d identification à la TVA intracommunautaire), l application de la TVA se fait là 27 pays 27 réglementations 23 langues 12 monnaies La réglementation française et européenne du commerce électronique est éparse et complexe, formant un millefeuille d obligations légales qui n est pas toujours digeste, ni très accessible. 15

16 aussi de la même façon que dans le cadre d une vente traditionnelle : la facture est rédigée hors taxes et la TVA est acquittée par l acheteur, dans son pays. En outre, les moyens de paiement doivent prendre en compte la culture du pays. Nous sous sommes aperçus qu en Espagne le paiement par carte bancaire n est pas utilisé. Les consommateurs privilégient le contreremboursement. En Allemagne, c est plutôt le virement bancaire qui s applique. Il faut impérativement intégrer ces différences de comportement de consommation pour garder la confiance du consommateur, indique Benoît Tabaka. Avant de se lancer, il faut réfléchir au type de paiement proposé par rapport au produit commercialisé, analyser le panier moyen de l internaute et bien évaluer les modes de paiement en fonction de la culture du consommateur. Il faut impérativement intégrer les différences de comportement de consommation pour garder la confiance du consommateur Benoît Tabaka, Directeur des affaires juridiques, PriceMinister 16

17 17

18 Technologies e-merchandising, searchandising quel est le véritable apport de ces technologies? Le marché des logiciels de e-commerce franchit un cap. Personnalisation dynamique, social shopping, guides d achat, e-merchandising, searchandising autant de nouvelles fonctions pour améliorer l expérience d achat du consommateur, quels que soient le canal de vente et le type d équipement. Entretien avec Pascal Podvin, CEO de Compario Quels conseils donneriez-vous à une entreprise de la distribution pour passer du commerce au e-commerce? Pascal Podvin : Le marchand en ligne doit se poser les questions fondamentales : comment créer le flux de visiteurs? Par quels canaux? Quel est le bon mix à proposer entre la transaction, l information et l émotion qui marquera le client? Comment vendre au final entre produits, services, display, information? Cette réflexion doit impérativement se faire dans le cadre de l existant. Il faut également prendre en compte les ressources humaines, les ressources techniques et commerciales, l écosystème des clients, des partenaires et du réseau. Il faut aussi rester humble : le marché encore immature pose plus de questions qu il ne propose de réponses. C est pourquoi il est important de choisir un éditeur expérimenté qui propose une plate-forme suffisamment souple pour s adapter aux contraintes métier du commerçant et à une approche empirique permettant de tester les approches online à moindre coût. Quelles sont les principales briques technologiques d une plate-forme de e-commerce? + d infos sur : Pascal Podvin : Pour le e-commerce dans le btoc, traditionnellement, les fonctionnalités ont été regroupées autour de la gestion de la transaction. Avec la maturité croissante des internautes, les platesformes d hier doivent désormais être complétées par de nouvelles solutions dont l importance est sans cesse croissante : le searchandising (combinaison de la recherche search et du merchandising), 18

19 La course au trafic doit laisser une place prépondérante à la conversion la personnalisation dynamique (un site personnalisé pour chaque internaute), le social shopping (tirer parti des notes et avis des internautes pour les transformer en règles de merchandising), les guides d achat Paradoxalement, un des domaines clés du commerce en ligne reste souvent problématique : la gestion du catalogue, qui doit offrir aux équipes métier la capacité de structurer, enrichir et de préréférencer le catalogue de façon simple et productive. De plus, cette maturité croissante a souvent rendu prohibitif le coût d acquisition des nouveaux clients : la course au trafic doit désormais laisser une place prépondérante à la conversion. l on entend par recherche. Search vient du vieux français cerchier, lui-même issu du latin circare : il s agit de tenter de trouver un produit. Cette recherche se fait au moins sur trois modes : par la navigation (souvent prépondérante sur de nombreux équipements), par Google, et enfin par mots clés. Confusément, on assimile souvent recherche en ligne et recherche sémantique. C est une grave erreur, car la sémantique (devenue une commodité) joue souvent un rôle très faible dans les sites marchands. La tolérance orthographique et l autosuggestion ont un impact puissant sur l expérience utilisateur, bien davantage que l analyse de corpus sémantique. Qu entend-on exactement par searchandising? Pascal Podvin : Cette terminologie n est pas nouvelle, elle existe depuis quelques années. Le searchandising permet au marchand en ligne de tirer parti du processus de recherche de l internaute pour mettre en avant des produits et l inciter à acheter. Or, il est nécessaire de bien définir ce que En bref, le searchandising doit se départir du concept de recherche sémantique, mais également inclure la gestion granulaire du catalogue et son enrichissement, la personnalisation dynamique, le social shopping, l optimisation du référencement (SEO) et tout cela à travers tous les canaux de vente (web B2C, web B2B, web à travers le vendeur, web à travers l opérateur de centre d appel, web en magasin ) et tous les 19

20 équipements disponibles (ipad, iphone, smartphones, bornes multitouch ). Enfin, dans le searchandising, la performance joue un rôle accru, aussi bien dans le ranking du site par Google que dans l expérience de l internaute. Accueillir le client, l aider à trouver le bon produit, lui donner la possibilité de donner son avis : l approche n est pas différente en ligne ou en magasin. Qu en pensez-vous? Pascal Podvin : Quel que soit le secteur d activité distribution, industrie, média il faut mettre l accent sur ce qui fait l intérêt du client en lui apportant davantage d informations, de confort et de simplicité dans son processus de choix des produits. Les différences entre le magasin et le web s effacent, au point où le e de e-commerce devrait à terme disparaître. On parlera de commerce au sens large et ce commerce sera connecté, y compris en magasin où le client pourra utiliser son smartphone, son iphone ou une borne multitouch. Le cheminement du client traverse souvent les canaux de multiples fois avant l achat : prise d informations sur internet, scan du code à barres d un produit sur une borne tactile, assistance par un opérateur du centre d appel lui-même assisté sur le site web Cette navigation entre les canaux est connectée en permanence (on parle de connected commerce ), mais rares sont encore les marchands en ligne qui maîtrisent cette intercanalité, c est-à-dire qui offrent au client une expérience cohérente et de qualité sur l ensemble de ce parcours. En fait, peu de sites offrent une expérience d aussi bonne qualité que celle que le client trouverait en magasin. Le CRM multicanal : levier de la connaissance client Dans un contexte de marché où la pression concurrentielle est toujours plus forte, le CRM multicanal représente un levier indispensable pour optimiser la connaissance client et les actions marketing. Les explications de Frédéric Leclercq, Chef de produit CRM chez Cylande. Offrir au client le maximum de moyens d interaction (boutique, web, catalogue ) est aujourd hui une stratégie suivie par de nombreuses enseignes. Mais trop souvent, cette multiplication des points de contact avec le client ne s accompagne pas d une mise en cohérence suffisante des règles de gestion marketing et CRM dans un contexte multicanal, constate Frédéric Leclercq. Le web est un bon exemple de canal fonctionnant parfois en silo sans prise en compte convenable des autres canaux. L enjeu est donc d obtenir une vision unifiée du client et de ses interactions avec tous les canaux de l entreprise, autrement dit une réelle vision à 360. L enjeu est aussi de veiller 20

21 à la mise en place de règles de sollicitation et de ciblage cohérentes entre ces canaux. Cylande propose des solutions qui permettent de créer les conditions d une expérience d achat unique, quels que soient le moyen, le moment et le canal utilisé par le consommateur. Le client peut par exemple préparer un achat sur le site web de l enseigne et le concrétiser lors d une visite en boutique, ou acheter sur le net et prendre le produit en magasin. Grâce à notre plate-forme, l enseigne maîtrise sa stratégie de distribution et ses interactions avec le client. Cylande va plus loin en proposant aux enseignes de prendre en charge toute leur logique métier et informatique, donc de se comporter comme un affilié. Le distributeur peut ainsi consacrer plus de temps à l animation de ses ventes, en magasin ou en ligne. L approche partenariale de Cylande est une vision ouverte. Nous travaillons avec des sociétés qui ont une forte valeur ajoutée dans leur domaine mais aussi des agences interactives qui apportent le conseil, le marketing, l hébergement et l infrastructure. C est le cas par exemple de Compario sur les aspects de merchandising et de searchandising, conclut Frédéric Leclercq. Fort des relations partenariales avec les meilleurs prescripteurs du secteur, Cylande est déterminée à contribuer toujours plus efficacement au succès de ses clients, en proposant des réponses adaptées aux évolutions de gestion du marché de la distribution. Pour Cylande, le canal web devrait donc être de plus en plus placé au cœur de la relation client, dans l intérêt de l enseigne, certes, mais aussi et surtout parce que cela répond aux attentes du consommateur. Face à la multiplicité des technologies, Cylande a choisi de travailler avec un écosystème de partenaires capables de fournir de nombreuses solutions au marché, que ce soit des offres verticales, des platesformes de e-commerce ou des services. Cylande a ainsi choisi la plate-forme de e-commerce Magento. Une solution riche et professionnelle de e-commerce (en open source) qui offre aux distributeurs la flexibilité et le contrôle complets du look and feel, du contenu et des fonctionnalités de leur magasin en ligne. 21

22 Ce document est une publication de la société Cylande. Toutes les marques et logos, déposés ou non, sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Document non contractuel. Crédits photos : 2010 Thinkstock. Conception & réalisation : indexel

Vendre son champagne sur internet

Vendre son champagne sur internet dossier P.13-17 Vendre son champagne sur internet De nombreuses études le montrent : le commerce en ligne se porte bien et devrait continuer à croître sur les deux prochaines années. Ainsi, la Fédération

Plus en détail

Du Web to Store au Digital in Store

Du Web to Store au Digital in Store Livre blanc Du Web to Store au Digital in Store Quand votre audience online se transforme en acheteurs offline www.kontestapp.com Introduction Le commerce digital et le commerce traditionnel évoluent de

Plus en détail

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux E-commerce et gestion de la relation client 26 Mars, 8H30 Xavier Masclaux Pôle Numérique xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour :

Plus en détail

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers

+ 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers Kerensen for Retail & Luxe + 1 ère solution Salesforce dédiée aux retailers CCAN Founding Member L'évolution des profils consommateurs et des modes de consommation est progressivement en train de transformer

Plus en détail

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles

Liens FAIBLES (amis de nos amis, collègues, ). Les réseaux sociaux permettent une connexion avec ces liens faibles S421-1-3 LA REVOLUTION DIGITALE S42 La relation commerciale S421 : La relation commerciale et son contexte Définir les notions de relation commerciale et de contact commercial. Présenter la diversité des

Plus en détail

Grégory Bressolles L E-MARKETING

Grégory Bressolles L E-MARKETING Grégory Bressolles L E-MARKETING Conseiller éditorial : Christian Pinson Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-057045-4 SOMMAIRE Avant-propos 5 CHAPITRE 1 Qu est-ce que l e-marketing? I COMMENT INTERNET A-T-IL

Plus en détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail

Optimiser son expérience client dans la vente au détail VENTE ACHETER Optimiser son expérience client dans la vente au détail Un Livre Blanc Maxymiser d Oracle Oct 2015 Livre Blanc www.maxymiser.fr Depuis quelques années, les professionnels de la vente au détail

Plus en détail

Avis d expert. Projets E-Commerce: les facteurs clés de succès

Avis d expert. Projets E-Commerce: les facteurs clés de succès Avis d expert Projets E-Commerce: les facteurs clés de succès Projets E-Commerce: les facteurs clés de succès. Le nombre de projets E-Commerce augmente. D une part, en nombre : une myriade de TPE s installent

Plus en détail

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web

Nicolas Malo Jacques Warren. Préface de Marc Lolivier. Web Analytics. Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web Nicolas Malo Jacques Warren Préface de Marc Lolivier Web Analytics Mesurer le succès et maximiser les profits de votre site Web www.webanalyticsprofits.com Deuxième édition revue et augmentée, 2009, 2012

Plus en détail

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance

E-commerce B2B en France : un secteur méconnu mais au fort potentiel de croissance Bureau de Paris 18, boulevard Montmartre 75009 Paris Tel : (33) 1 42 77 76 17 Internet : www.sia-partners.com Paris Lyon Bruxelles Amsterdam Roma Milano Casablanca Dubaï New-York E-commerce B2B en France

Plus en détail

Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité

Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité Créez et gérez votre boutique en ligne en toute simplicité Conférence Webschool Tours - (21 janvier 2010) Animée par Claude BUENO ITSYSTEM www.itsystem.fr Zoom sur l e-commerce en 2009 Distribution en

Plus en détail

E-COMMERCE & MULTI CANAL

E-COMMERCE & MULTI CANAL E-COMMERCE & MULTI CANAL SPÉCIALISTE E-BUSINESS UNE STRUCTURE ACCOMPAGNANT SES CLIENTS A L INTERNATIONAL + 1900 collaborateurs + CA 158 M + 21 années d'existence + 15 ans d'expérience e-business AVEC UN

Plus en détail

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces

Innovations liées au Tourisme. Dématérialisation des supports Marketplaces Innovations liées au Tourisme Dématérialisation des supports Marketplaces E-paiement par Lyra Network PayZen plateforme de paiement en ligne du groupe Lyra Network 50 Millions d de CA 1 000 000 Terminaux

Plus en détail

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis

Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Une stratégie Cross-canal réussie : complémentarité boutique physique et E- Commerce. Marc Schillaci - Fondateur & CEO Oxatis Le Succès d Oxatis en Chiffres Oxatis ce sont 10 500 Sites marchands 410 M

Plus en détail

Exister sur Internet. Var Eco Biz, Toulon 5 décembre 2013

Exister sur Internet. Var Eco Biz, Toulon 5 décembre 2013 Exister sur Internet Var Eco Biz, Toulon 5 décembre 2013 SOMMAIRE Introduction et présentation des intervenants (5 mns) Les bases : à quel besoins répond Internet? (15 mns) Charlotte / Nicolas La création

Plus en détail

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles?

ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? ecrm : Multiplicité des données clients D où proviennent les informations et quelles sont-elles? Livre Blanc Cabestan Des sources de données disparates Il existe autant d'approches pour reconnaître un

Plus en détail

Vendredi 9 Juillet 2010

Vendredi 9 Juillet 2010 Vendredi 9 Juillet 2010 Méthodologie Segments de la communication online Display Search Affiliation Comparateurs E-mailing Annuaires Mobile Régies 1 2 Agences Déclaratif sous huissier + entretiens Confrontation

Plus en détail

Une première en France

Une première en France DOSSIER DE PRESSE 04/09/2013 LE GOOGLE LOCAL de METZ Lancement Officiel : 01/10/2013 Une première en France Grâce au soutien des collectivités, le commerce messin entre dans l ère du numérique pour redonner

Plus en détail

La distribution et le marketing numériques

La distribution et le marketing numériques La distribution et le marketing numériques E-commerce : un développement solide L e-commerce transforme la manière avec laquelle les clients ont accès et achètent leurs produits. Avec, en point d orgue,

Plus en détail

Casino au Mondial des métiers

Casino au Mondial des métiers Casino au Mondial des métiers Vendredi 8 février 2013 Eric Chetboun Direction marketing digital- Eric Chetboun Sommaire 1. Le Groupe Casino : les métiers de la distribution 2. Les sites e-commerce chez

Plus en détail

Avis d expert. Réussir son Site E-Commerce

Avis d expert. Réussir son Site E-Commerce Avis d expert Réussir son Site E-Commerce Réussir son Site E-Commerce Un projet de site E-Commerce revêt une complexité croissante, que ce soit pour créer un nouveau site ou faire évoluer un site existant.

Plus en détail

CRM : Le Client au cœur

CRM : Le Client au cœur 3 septembre 2008 1 CRM : Le Client au cœur 3 septembre 2008 Frédéric Leclercq - Cylande 3 septembre 2008 2 Cylande \ Editeur de progiciels dédiés à la distribution GD Grande Distribution Distribution Spécialisée

Plus en détail

Les clés du succès en e commerce

Les clés du succès en e commerce E COMMERCE Sommaire Le fil conducteur de notre approche Les clés du succès Générer du chiffre d affaires Les caractéristiques d un projet e-commerce L approche multicanal Les données connues et celles

Plus en détail

La France. Country factsheet - Septembre 2013

La France. Country factsheet - Septembre 2013 Country factsheet - Septembre 2013 La France Country factsheet I La France La France est l un des marchés les plus importants en matière d e-commerce et offre un potentiel énorme de développement. Le pays

Plus en détail

DU ECOMMERCE AU COMMERCE CONNECTÉ, QUELLES SOLUTIONS POUR UN COMMERCE INNOVANT?

DU ECOMMERCE AU COMMERCE CONNECTÉ, QUELLES SOLUTIONS POUR UN COMMERCE INNOVANT? DU ECOMMERCE AU COMMERCE CONNECTÉ, QUELLES SOLUTIONS POUR UN COMMERCE INNOVANT? L OMNICANAL AU SERVICE DU DÉVELOPPEMENT DU BUSINESS DES MAGASINS ET DES MAR QUES Scinetik est un cabinet de conseil stratégique

Plus en détail

Note partielle sur le E-Commerce

Note partielle sur le E-Commerce Note partielle sur le E-Commerce (Centrée sur le marché de l habillement ; source : IFM 2011) 1. Remarques générales ; quelques définitions et orientations 1. Les Pure Player Il s agit du commerce en ligne

Plus en détail

Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux?

Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux? Conférence 14 Internet : quelles stratégies pour l'utiliser au mieux? Animateur Jean-Christophe GALEAZZI RCF Intervenants Mathieu LLORENS AT INTERNET Patrick BERNARD MILLESIMA Jean-Paul LIEUX DOLIST Marion

Plus en détail

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes

10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes 10 ème baromètre des comportements d achats multicanaux des internautes Mediametrie//NetRatings Une joint venture entre Médiamétrie et Nielsen + Médiamétrie : Société indépendante créée en 1985. Capital

Plus en détail

Illustrations concrètes : cross selling et up-selling. Illustrations concrètes : la relation client - le social et l emailing

Illustrations concrètes : cross selling et up-selling. Illustrations concrètes : la relation client - le social et l emailing Définition et Enjeux du e-merchandising Illustrations concrètes : les interfaces Illustrations concrètes : cross selling et up-selling Illustrations concrètes : la relation client - le social et l emailing

Plus en détail

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP

LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP LES APPLICATIONS DU BIG DATA DANS LE MARKETING RELATIONNEL : RETARGETING ET REMARKETING MULTICANAL, DISPLAY CIBLÉ, DMP 2 ENJEUX MEDIAPOST COMMUNICATION ÊTRE LE LEADER DE L INTELLIGENCE CLIENT À TRAVERS

Plus en détail

BIENVENUE. Vous avez un site web? Comment rendre votre site marchand plus performant? Intervenants:

BIENVENUE. Vous avez un site web? Comment rendre votre site marchand plus performant? Intervenants: BIENVENUE Vous avez un site web? Comment rendre votre site marchand plus performant? Intervenants: - David MOUNOU, Dirigeant Agence DPSO, expert de la communauté e-commerce - Yannick MOREL, Consultant

Plus en détail

Avis d expert. Quels choix technologiques pour une meilleure productivité?

Avis d expert. Quels choix technologiques pour une meilleure productivité? Avis d expert Quels choix technologiques pour une meilleure productivité? Recherche sémantique, moteur de recherche, Searchandising, E-Commerce Quels choix technologiques pour une meilleure productivité?

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014

Etre présent sur le Web sans site Web. 29 septembre 2014 Etre présent sur le Web sans site Web 29 septembre 2014 Présence sur le Web : une absolue nécessité pour le commerce de proximité Le Web-to-Store est un concept déjà bien ancré chez les internautes acheteurs

Plus en détail

Générer du trafic payant. Laurent BIZOT, Oxatis Lucile Chanel, ebay

Générer du trafic payant. Laurent BIZOT, Oxatis Lucile Chanel, ebay Générer du trafic payant Laurent BIZOT, Oxatis Lucile Chanel, ebay 13 et 14 mai 2011 Trouvez des nouveaux clients Adaptez-vous aux évolutions du E-Commerce Allez chercher les clients où ils se trouvent

Plus en détail

Formation e-commerce : Webmarketing

Formation e-commerce : Webmarketing Page 1 sur 6 28 bd Poissonnière 75009 Paris T. +33 (0) 1 45 63 19 89 contact@ecommerce-academy.fr http://www.ecommerce-academy.fr/ Formation e-commerce : Webmarketing Votre boutique e-commerce est lancée

Plus en détail

Les Carrefours des professionnels du numérique 25 mai 2014

Les Carrefours des professionnels du numérique 25 mai 2014 Carrefours Les Carrefours des professionnels du numérique 25 mai 2014 Secteur «e-commerce, promotion, vente en ligne» Charlotte Ullmann Léna Hoffmann Observatoire Numérique NC e-commerce : définition transactions

Plus en détail

5 sept 2014 - GAMARTHE. Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque

5 sept 2014 - GAMARTHE. Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque 5 sept 2014 - GAMARTHE Frédéric PERES - CCI Bayonne Pays Basque Atelier Webmarketing - UZTARTU - 05 sept2014 - Gamarthe Atelier Webmarketing - UZTARTU - 05 sept2014 - Gamarthe Atelier Webmarketing - UZTARTU

Plus en détail

Livre Blanc Virtua 2012

Livre Blanc Virtua 2012 Livre Blanc Virtua 2012 LES SECRETS D UNE CAMPAGNE DIGITALE DE NOËL RÉUSSIE Suivez-nous sur Twitter Virtua 021 544 28 00 info@virtua.ch Stratégies et créations digitales 2 Table des matières Préparez votre

Plus en détail

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits

Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings. extraits Les comportements d achats multicanaux des internautes 9 ème baromètre FEVAD-Médiamétrie//NetRatings extraits Juillet 2013 Contexte 2013 Un consommateur de plus en plus connecté 42,2 millions d internautes

Plus en détail

Conversion et e-commerce : la fidélité prime

Conversion et e-commerce : la fidélité prime Conversion et e-commerce : la fidélité prime Etude réalisée du 1 er au 28 février 2010 sur un périmètre de 8 sites d e-commerce audités par AT Internet. Les sites d e-commerce ont de plus en plus le vent

Plus en détail

E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise Edition?

E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise Edition? Webinar Magento Mardi 4 décembre 2012, 9h30-10h30 E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise Edition? Le webinar va bientôt commencer E-commerce B2B Comment l exploiter avec Magento Enterprise

Plus en détail

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 16 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Novembre 2015 N 1

e-commerce+ Magazine d information d Octave n 16 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Novembre 2015 N 1 e-commerce+ Magazine d information d Octave n 16 - Spécial métiers du textile, de la mode et de l habillement - Novembre 2015 Le textile N 1 des produits achetés sur internet MENLOOK GROUP : Octave accompagne

Plus en détail

Conférence de presse 19 juin 2012 Le marketing de conversion ecommerce Transformer l internaute visiteur en internaute acheteur

Conférence de presse 19 juin 2012 Le marketing de conversion ecommerce Transformer l internaute visiteur en internaute acheteur Conférence de presse 19 juin 2012 Le marketing de conversion ecommerce Transformer l internaute visiteur en internaute acheteur 2011 TouchCommerce. All rights reserved. Agenda Introduction de Bernard Louvat,

Plus en détail

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé?

n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? n 7 OPTIMISATION DU TUNNEL DE COMMANDE Etes-vous sûrs d avoir déjà tout testé? Le tunnel de commande, correspond aux différentes étapes que suit l acheteur, de son arrivée sur le site e-commerçant à la

Plus en détail

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW

LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW 1 ER COMMERCE CONNECTÉ SHOW Salon Dock Pullman - Paris 27 & 28 octobre 2015 LE COMMERCE CONNECTÉ SHOW «There is no Business like Retail Connected Business» Un salon d échange, concentré d expertise et

Plus en détail

COMMENT CRÉER UN SITE EFFICACE?

COMMENT CRÉER UN SITE EFFICACE? COMMENT CRÉER UN SITE EFFICACE? Sommaire 1. Contexte général 2. Graphisme / Ergonomie 3. Page d accueil 4. Catalogue 5. Processus de commande Présentation Fondée en 2001, Oxatis est la solution de création

Plus en détail

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Liste des études de cas XI Liste des tableaux et des figures XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

Irrigation Marketing. >1 : Un nouveau concept : l irrigation marketing

Irrigation Marketing. >1 : Un nouveau concept : l irrigation marketing Irrigation Marketing C est un fait, Internet ne connaît pas la crise! Fort de sa souplesse et des capacités de tracking en temps réel, et offrant un avantage économique reconnu, Internet est aujourd hui

Plus en détail

BigData : la connaissance clients au service de votre conversion E-Commerce. Marc Schillaci #ECP14 TOUTES LES FORMULES DU COMMERCE CONNECTÉ

BigData : la connaissance clients au service de votre conversion E-Commerce. Marc Schillaci #ECP14 TOUTES LES FORMULES DU COMMERCE CONNECTÉ BigData : la connaissance clients au service de votre conversion E- Marc Schillaci TOUTES LES FORMULES DU COMMERCE CONNECTÉ 23 > 25 SEPTEMBRE 2014 I PARIS I PORTE DE VERSAILLES I PAVILLON 7-3 #ECP14 LE

Plus en détail

Les clés d un bon référencement en 2011. Renaud Alquier: gérant et fondateur de l agence interactive LaNouvelle R

Les clés d un bon référencement en 2011. Renaud Alquier: gérant et fondateur de l agence interactive LaNouvelle R Les clés d un bon référencement en 2011 Renaud Alquier: gérant et fondateur de l agence interactive LaNouvelle R Les points de contact sur Internet et l art du multi canal GÉNÉRER DU TRAFIC, DE LA NOTORIÉTÉ,

Plus en détail

Programme de la conférence

Programme de la conférence Distribution 360 Programme de la conférence 8 h 30 Accueil / Café 9 h 00 Le consommateur connecté Combien les français ont-ils dépensé sur Internet en 2010? Web, mobile : comment arbitrent-ils entre ces

Plus en détail

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés?

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Le e-business Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Philippe Delaide Spécialiste e-business Les Spécialistes du Cabinet TOPS Consult est une Direction Développement

Plus en détail

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau.

Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. COMMUNIQUE DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMEDIATE Digitas lance une offre 100% dédiée au Commerce Connecté. La France, agence «pilote» pour le réseau. Neuilly sur Seine, le 26 janvier 2011 Digitas France (VivaKi/Publicis

Plus en détail

Atelier e-business Mon entreprise en ligne 11 Décembre, 8H30. Xavier Masclaux xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux

Atelier e-business Mon entreprise en ligne 11 Décembre, 8H30. Xavier Masclaux xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Atelier e-business Mon entreprise en ligne 11 Décembre, 8H30 Xavier Masclaux xmasclaux@pole-numerique.fr @xmasclaux Un Pôle de ressources en Drôme Un Pôle de ressources et d'échanges pour : Développer

Plus en détail

L e-commerce en Allemagne

L e-commerce en Allemagne L e-commerce en Allemagne Atouts et opportunités pour les entreprises françaises Boulogne Billancourt / 15.03.2012 L e-commerce en Allemagne - Sommaire Sommaire L Allemagne en chiffres Les habitudes de

Plus en détail

Cas d application client. C2B International. Birkenstock France accroît le chiffre d affaires de son site de vente en ligne avec SugarCRM

Cas d application client. C2B International. Birkenstock France accroît le chiffre d affaires de son site de vente en ligne avec SugarCRM Cas d application client C2B International Birkenstock France accroît le chiffre d affaires de son site de vente en ligne avec SugarCRM Synolia, partenaire de SugarCRM, interface la solution Sugar à la

Plus en détail

SEARCH MARKETING DISPLAY & SOCIAL ADVERTISING

SEARCH MARKETING DISPLAY & SOCIAL ADVERTISING SEARCH MARKETING DISPLAY & SOCIAL ADVERTISING Mieux vaut faire une seule chose et la faire bien. Le cœur de métier d Ad s up est le Search Engine Advertising. Grâce à notre équipe expérimentée et au développement

Plus en détail

COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES

COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES COMMERCE & CROSS CANAL ÉTAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES Octobre 2015 Cette étude est le résultat de l enquête réalisée en partenariat avec l Observatoire Prospectif du Commerce auprès de 100 professionnels

Plus en détail

10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant

10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant 10 indicateurs clé de performance (KPI) incontournables pour e-commerçant Oubliez le nombre de visites sur votre boutique en ligne, le nombre de pages vues et même votre positionnement de mots clés sur

Plus en détail

compario.com Cross-Canalité Ne tardez plus : l ère du Commerce Connecté a commencé! Copyright 2012 Compario

compario.com Cross-Canalité Ne tardez plus : l ère du Commerce Connecté a commencé! Copyright 2012 Compario Cross-Canalité Ne tardez plus : l ère du Commerce Connecté a commencé! Cross-Canalité : Ne tardez plus, l ère du Commerce Connecté a commencé! 54% des Français utilisent plus de deux terminaux dans leur

Plus en détail

arvato Dossier de presse www.arvato.fr

arvato Dossier de presse www.arvato.fr arvato Dossier de presse www.arvato.fr Sommaire 2 EDITO 5 L E-COMMERCE PAR ARVATO 7 DOMAINES D EXPERTISES 9 NOS EXPERTS E-COMMERCE 10 ARVATO, LA DIVISION SERVICES DU GROUPE BERTELSMANN Souvent dirigés

Plus en détail

arvato Dossier de presse www.arvato.fr

arvato Dossier de presse www.arvato.fr arvato Dossier de presse www.arvato.fr DP E-commerce_V2015.indd 1 06/03/2015 10:25:55 Sommaire 2 EDITO 5 L E-COMMERCE PAR ARVATO 7 DOMAINES D EXPERTISES 9 NOS EXPERTS E-COMMERCE 10 ARVATO, LA DIVISION

Plus en détail

RÉUSSIR SA 1 ÈRE CAMPAGNE ADWORDS

RÉUSSIR SA 1 ÈRE CAMPAGNE ADWORDS RÉUSSIR SA 1 ÈRE CAMPAGNE ADWORDS Sommaire 1. Quels sont les avantages? 2. Bien démarrer sur AdWords + AdWords Express vs AdWords + Estimer la rentabilité avant de se lancer 3. Les premiers pas pour une

Plus en détail

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis

Country factsheet - Octobre 2013. Les États-Unis Country factsheet - Octobre 2013 Les États-Unis Les États-Unis sont depuis toujours le pays numéro un sur le marché de l e-commerce. À la fin de l année 2013, ils devraient afficher un revenu de 193,3

Plus en détail

Rencontres Marché Retail

Rencontres Marché Retail Rencontres Marché Retail Des parcours clients de plus en plus Omnicanal 9 Décembre Julien Bonnel, Offre et Stratégie LaSer Symag en bref «Accompagner les enseignes dans leur transformation vers le commerce

Plus en détail

Le calendrier de l Avent 2014

Le calendrier de l Avent 2014 Le calendrier de l Avent 2014 20-janv.-14 My Best Team Agency : Projet N 1 LES GALERIES LAFAYETTE, LE SITE LES GALERIES LAFAYETTE, LE SITE 2012 : Création du site de e-commerce des Galeries Lafayette (présence

Plus en détail

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41

BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE. Gestion et relation clientèle U41 BTS ESTHÉTIQUE COSMÉTIQUE Gestion et relation clientèle U41 SESSION 2012 Durée : 3h30 Coefficient : 4 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices de poche y compris les calculatrices programmables,

Plus en détail

A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C

A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C Chapitre 1 : Pourquoi intégrer Internet à sa stratégie d'entreprise 15 A. Comprendre les attentes des internautes et leurs évolutions permanentes en B2C Chapitre 1 : Pourquoi intégrer Internet à sa stratégie

Plus en détail

L Échangeur Bordeaux Aquitaine Accélérer l intégration des TIC dans la PME

L Échangeur Bordeaux Aquitaine Accélérer l intégration des TIC dans la PME Journée spéciale e-commerce : avez-vous pensé à tout? Créer sa e boutique : à chacun sa solution! L Échangeur Bordeaux Aquitaine Accélérer l intégration des TIC dans la PME Un service de démonstrations

Plus en détail

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler.

Mobile & achats à la demande. Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat. tradedoubler. Mobile & achats à la demande Comment le marketing à la performance permet-il aux mobiles d influencer le parcours d achat tradedoubler.com En Europe, les canaux mobiles de marketing à la performance transforment

Plus en détail

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces

Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Se connecter, analyser et optimiser ses ventes : 3 étapes gagnantes pour les e-commerces Face aux rapides évolutions de consommation et de distribution en ligne, 3 experts du e-commerce international ont

Plus en détail

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits

Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Vendre sur Internet et organiser la livraison des produits Les différentes stratégies pour vendre en ligne Les plateformes e-commerce Le site marchand Le blog boutique Les spécificités du ecommerce sur

Plus en détail

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»:

Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Google et Kantar Media Compete publient la 3ème édition du «Baromètre sectoriel sur la performance de conversion des sites e-commerce en France»: Paris, le 11 juin 2014 Les dernières barrières à l achat

Plus en détail

Poussées par la croissance

Poussées par la croissance Le Cross-Canal, une étape de la transformation des modèles logistiques L ouverture d un site web pour les enseignes traditionnelles tout comme celle de magasins pour certains «Pure Players» sont les signes

Plus en détail

* 10 e-news séléctionnées par audit & rédac web { www.audit-redac-web.com }

* 10 e-news séléctionnées par audit & rédac web { www.audit-redac-web.com } N # 002 / Décembre 2012 tendance(s) * web marketing 70% des internautes ont l intention d acheter leurs cadeaux de Noël en ligne pourquoi? combien? quoi? quand? p. 6 * 10 e-news séléctionnées par audit

Plus en détail

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique

ERP. LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP LIVRE BLANC Omnicanal, comment gérer tous les points de contact depuis un outil unique ERP & SOMMAIRE Introduction retailers, vers une expérience omnicanal Introduction Mutation du parcours client

Plus en détail

Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité

Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité Réinventer le parcours client multicanal pour booster la rentabilité Nicolo Galante, Directeur associé senior, McKinsey Eric Hazan, Directeur associé, McKinsey Conférence Enjeux e-commerce, FEVAD Paris,

Plus en détail

Développer son point de vente online : Pour qui, comment et quels retours? Mardi 12 février 2013

Développer son point de vente online : Pour qui, comment et quels retours? Mardi 12 février 2013 Développer son point de vente online : Pour qui, comment et quels retours? Mardi 12 février 2013 Rhénatic Pôle de Compétences TIC d Alsace Créé en octobre 2006 En 2011, Reconnu «Grappe d Entreprises» nationale

Plus en détail

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie.

Introduction. 1. 29,9 millions en décembre 2006 selon Médiamétrie. Introduction Une entreprise en quête de pérennité et de croissance ne peut plus aujourd hui s offrir le luxe de renoncer à une présence sur le Web. Guéri des fantasmes, désillusions et spéculations qui

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse Valeur D image - Virginie DEBUISSON - v.debuisson@valeurdimage.com - 04.76.70.93.54 06.10.80.06.

DOSSIER DE PRESSE. Contact Presse Valeur D image - Virginie DEBUISSON - v.debuisson@valeurdimage.com - 04.76.70.93.54 06.10.80.06. DOSSIER DE PRESSE Contact Presse Valeur D image - Virginie DEBUISSON - v.debuisson@valeurdimage.com - 04.76.70.93.54 06.10.80.06.52 1 Sommaire l Picking en magasin ou cybermarché : l histoire du E-tailing...

Plus en détail

JANNEAU Julien. Conférence : Les clés de succès sur Internet

JANNEAU Julien. Conférence : Les clés de succès sur Internet HYMBERT Medhi JANNEAU Julien Master 2 SCPN Conférence : Les clés de succès sur Internet Introduction : Depuis sa démocratisation durant les années 2000, la toile Internet a complètement «explosée» devant

Plus en détail

DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS

DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS DOSSIER SPECIAL LE COMMERCE OMNI- CANAL EN MODE ACCELERE ZOOM SUR HYBRIS Juin 2013 SOMMAIRE I. LE REFERENTIEL AU CŒUR DU SYSTEME OMNI CANAL... 4 II. DIALOGUES MULTIPLES... 6 III. FACTEURS D ACCELERATION

Plus en détail

Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle. www.snapnsee.

Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle. www.snapnsee. Labo de technologies mobiles Plateforme de création d applications mobiles - Technologies de reconnaissance visuelle www.snapnsee.net LE PROJET SNAP N SEE LE PROJET SNAP N SEE Snap n See est une jeune

Plus en détail

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011

Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Présentation Presse Collectif des Plateformes d Affiliation #CPA_Affiliation Affiliation : Bilan 2010 & Perspectives 2011 Qui sommes-nous? Le CPA regroupe les 7 principaux acteurs du marché : Représentant

Plus en détail

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs

1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Dossier de Presse Février 2011 1 er Baromètre DIRECT ASSURANCE des Cyberconsommateurs Etude IFOP pour DIRECT ASSURANCE menée du 22 au 30 décembre 2010 auprès d un échantillon national de 1035 Français

Plus en détail

La publicité multimédia (internet)

La publicité multimédia (internet) 7 La publicité multimédia (internet) Comment utiliser les leviers offerts par la publicité sur internet pour améliorer votre visibilité? oi Les encarts publicitaires L affiliation Les liens sponsorisés

Plus en détail

E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter

E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter Le e-commerce selon les derniers chiffres est en bonne croissance. Il se dit que de belles perspectives l attendent. Mais, loin de tout optimisme

Plus en détail

21/09/2012. La vente par Internet. Pourquoi vendre par Internet?

21/09/2012. La vente par Internet. Pourquoi vendre par Internet? VENDRE GRÂCE A INTERNET - POURQUOI ET COMMENT? ALES 20 septembre 2012 La vente par Internet Pourquoi vendre par Internet? - c est un nouveau canal de commercialisation. - pour mettre son catalogue produits

Plus en détail

EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ

EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ EN MAÎTRISANT INTERNET, APPORTEZ UN NOUVEL ÉLAN À VOTRE ACTIVITÉ Les places de marchés : nouvelles tendances de l e-commerce? Préparer son projet Découvrir ses possibilités Découvrir ses limites Skender

Plus en détail

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises

Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Le Social CRM comme levier de développement pour les entreprises Cycle Innovation & Connaissance 57 petit déjeuner Jérôme SANZELLE, Allmyski 11 avril 8h30-10h SKEMA Animatrice : Valérie BLANCHOT COURTOIS

Plus en détail

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs

Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs Cinq grandes tendances de la consommation digitale : défis et opportunités pour les distributeurs 20 Juin 2012 CONFIDENTIEL ET PROPRIÉTÉ DE McKINSEY & COMPANY Toute utilisation de ce support, ainsi que

Plus en détail

Chiffres clés de l'ecommerce 2007. France / Europe / Monde HENRY - VEYNE - YSEUX

Chiffres clés de l'ecommerce 2007. France / Europe / Monde HENRY - VEYNE - YSEUX Chiffres clés de l'ecommerce France / Europe / Monde HENRY - VEYNE - YSEUX Chiffres clés en France 19,5 millions de Français achètent sur Internet 2/3 des internautes visitent chaque mois au moins un des

Plus en détail

Comment les Français consomment-ils sur Internet?

Comment les Français consomment-ils sur Internet? Comment les Français consomment-ils sur Internet? ème baromètre sur les comportements d achats des internautes AG FEVAD, Paris, 11 juin 2009 Internet, canal d achat 22 millions de cyberacheteurs Évolution

Plus en détail

PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST...

PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST... PHILLIPS INTERNET COMMUNICATION C EST... 18 ans d expérience Une équipe passionnée et motivée Plus de 500 clients satisfaits et motivés LES 10 ETAPES CLES D UN PROJET E-COMMERCE LES 10 ÉTAPES CLES 1 L

Plus en détail

Marketing mobile Les clés pour intégrer efficacement le mobile dans sa stratégie marketing

Marketing mobile Les clés pour intégrer efficacement le mobile dans sa stratégie marketing L évolution du marché du mobile A. Introduction 11 B. La naissance de l Internet mobile 11 1. Du WAP à la 4G 15 2. Le phénomène iphone et l émergence des smartphones 19 3. La révolution des tablettes 22

Plus en détail

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment?

Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Etre visible sur internet : Pourquoi? Comment? Nemours 09 juillet 2015 Noémie Reynard Chargée de mission Tourisme et Développement Durable CCI Seine-et-Marne Direction Commerce-Tourisme Etre visible sur

Plus en détail

Mythes et Légendes du Social Shopping

Mythes et Légendes du Social Shopping Mythes et Légendes du Social Shopping Agnès Teissier Consultante, Fondatrice Agence Conseil E-Commerce Mars 2012 Facebook et surtout ses boutons J aime, Partager, Commenter ont révolutionné les comportements

Plus en détail