Inauguration de la Résidence Lamartine au HAVRE après sa restructuration

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Inauguration de la Résidence Lamartine au HAVRE après sa restructuration"

Transcription

1 Dossier de Presse Inauguration de la Résidence Lamartine au HAVRE après sa restructuration Inauguration le lundi 24 octobre 2005 à 11h30 en présence de Antoine RUFENACHT, maire du Havre, André YCHE, Président du groupe SNI Christian ROUSSELOT, Président de La Plaine Normande et Eric THUILLEZ, Directeur Général de La Plaine Normande. SA d HLM LA PLAINE NORMANDE 16, avenue de Verdun BP CAEN Cedex

2 Restructuration de la résidence Lamartine Enjeux et Réalisation Page 2 sur 20

3 S O M M A I R E 1 Contexte du projet 1.1 Enjeux 1.2. Composition avant restructuration de la Résidence 2 Description de la restructuration 2.1. Objectifs du programme de la restructuration 2.2. Partenariat et moyens mis en œuvre 3 Le Projet social 3.1. Le diagnostic social 3.2 Le conseil des résidents 3.3. Contacts avec les activités 4) Modalités de réalisation du projet 4.1. Budget global de l opération 4.2. Délai de réalisation et Entreprises intervenantes 4.3. Atteintes des objectifs prévisionnels 4.4. Actions de communication 4.5. Quelques photos 5) Présentation de la Plaine Normande et du groupe SNI Page 3 sur 20

4 1 CONTEXTE DU PROJET 1-1 Les enjeux: La Résidence Lamartine est située dans le quartier Brindeau, Quartier Sud de l agglomération havraise. Cette zone urbaine est constituée d un vaste territoire couvrant 800 ha, proche de l estuaire de la Seine. Page 4 sur 20

5 Installé en limite Sud de l agglomération et en contact direct des quartiers de centre-ville, ce secteur (dont les limites Sud et Est s appuient sur les zones portuaires et industrielles portuaires) est composé de six quartiers principaux : Saint Nicolas de l Eure, Brindeau, Vallée Béreult, Champs Barets, Les Neiges, Cité Chauvin. Dans ces quartiers, résident habitants en 1999, qui côtoient de l ordre de entreprises employant environ salariés privés. Les activités dominantes (transport, construction mécanique, bâtiment et travaux publics) voisinent avec logements. Les Quartiers Sud ont une histoire étroitement liée à celle du port du Havre dont l extension a été guidée par la croissance de l activité maritime. Ils sont restés à l écart du mouvement d urbanisation et de développement économique jusqu à la moitié du 19 ème siècle. La Plaine de l Eure s urbanisa à partir de 1875 avec, comme caractéristique principale, l accompagnement de chaque implantation industrielle par son lot de logements (Docks entrepôts, Tréfileries ). Ce mode d urbanisation, au coup par coup (à l exception du quartier Saint-Nicolas), sans autre but que de loger à proximité des usines les populations ouvrières y travaillant, est à l origine des grandes caractéristiques des Quartiers Sud : - l enchevêtrement habitat/activités - la caractère hétérogène et dispersé du tissu urbain - le poids très important des grandes propriétés privées, - la prédominance d une population active. Bien qu organisé à partir d éléments très hétérogènes qui perturbent la composition et la cohérence des espaces, ce secteur havrais constitue une entité géographique enclose et de lecture homogène. Il s agit, en effet, d un territoire aux limites nettement marquées (faisceau SNCF/grandes voiries urbaines/zone portuaire/terminaux à conteneurs), ce qui génère un relatif isolement de ces quartiers par rapport au centre ville. Par ailleurs, l effondrement progressif des métiers et activités traditionnels, dont la fermeture des ACH (2 000 emplois perdus et 21.7 hectares de nouvelles friches foncières) est le dernier exemple, a brisé d identité et la cohérence sociale et urbaine de ces secteurs. Cela se traduit par : - la perte de 20 % de la population entre 1975 et 1990, soit plus de habitants ; ce chiffre s est toutefois stabilisé entre 1990 et 1999, - une grande jeunesse de la population, tant au niveau des hommes que des femmes (31 % de moins de 20 ans contre 28.4 % en moyenne sur Le Havre et 26.5 % au niveau national), une proportion importante d étrangers (9.8 % taux supérieur de 4.5 points à la moyenne havraise), et une sur-représentation des familles monoparentales particulièrement de femmes avec enfants (9.6 %) de 2 points supérieure à la moyenne havraise. Page 5 sur 20

6 - des indicateurs de précarité préoccupants avec une sous-qualification, tant des hommes que des femmes, un chômage endémique et un fort taux de bénéficiaires des minima sociaux. - l apparition de friches industrielles et portuaires de grande superficie inadaptées aux PME/PMI, suite au déplacement des activités strictement portuaires vers les zones de fret conteneurisé, mouvement qui devrait s accélérer avec Port un mouvement d arrivées et de départs d entreprises liées au port pas toujours compatible avec l habitat, - une délinquance importante, - des conditions environnementales dégradées qui affectent une partie des Quartiers Sud. Néanmoins, au-delà de ces handicaps engendrant une mauvaise image, et des contraintes dues aux nuisances, l excellente localisation de ces quartiers à proximité du centre décisionnel de la ville, au contact de la zone portuaire et reliés aux principaux axes de desserte de la ville, et l omniprésence d un patrimoine portuaire, tant en terme de bâti que de plans d eau, constituent des atouts structurels importants et un fondement potentiel pour réaffirmer l identité maritime du Havre. C est pourquoi, en complément du programme d investissement économique que constitue Port 2000, la Ville du Havre souhaite engager, dans le cadre de son projet de ville, non seulement une opération de renouvellement urbain sur deux quartiers de la Ville Haute (Grand Projet de Ville), mais également une opération important de régénération sociale, environnementale et économique durable des Quartiers Sud, projet conforme aux stratégies définies avec l Etat, les autres collectivités territoriales et les institutions (P.A.H., C.C.I.H., ) au travers du C.I.A.D.T. du 15 décembre 1998, de la Charte de Place Portuaire, du Contrat de Ville et de la D.T.A. en cours d élaboration. Cette démarche globale, visant à insuffler une nouvelle attractivité au territoire, permettra : - de limiter l urbanisation extensive (+ 35 % en 15 ans pour une population stable), et, en complément du projet Port 2000 axé sur le développement de l outil économique portuaire et sur la valorisation de l environnement de l estuaire, - d accueillir les fonctions urbaines vitales pour assurer la cohésion sociale des Quartiers Sud et une restauration environnementale au bénéfice des populations. Ainsi, un schéma de développement est actuellement à l étude dans la perspective de définir un outil qui affiche la stratégie municipale pour conduire la politique de développement des quartiers Sud, qui s articule autour de 3 thèmes principaux : donner à ces quartiers un positionnement à l échelle de l agglomération, assurer une coexistence harmonieuse de la fonction résidentielle et de la vocation économique des quartiers Sud, améliorer le fonctionnement social. Page 6 sur 20

7 Cette stratégie s attache à faire converger les objectifs sociaux (accès des habitants aux emplois du quartier), urbains (revalorisation du cadre urbain et réduction des nuisances) et économiques (création d activités porteuses de développement), de façon à refonder une mixité durable et exemplaire. D ores et déjà, cette stratégie s appuie sur les dispositifs suivants : périmètre de Zones Urbaines Sensibles (ZUS) qui bénéficient d une fiscalité dérogatoire afin de les réinsérer sur le plan économique, périmètre de Zone de Redynamisation Urbaine (ZRU), territoire inscrit au titre du PIC Urban, une OPAH (Opération Programmée d Amélioration de l Habitat) inclut dans son périmètre l un des trois bâtiments de la Résidence Lamartine. AVANT RESTRUCTURATION Page 7 sur 20

8 1.2. Composition avant restructuration de la Résidence Lamartine Réalisée en , elle se compose de 162 logements répartis en 9 cages d escalier composées chacune d un rez-de-chaussée, d un rez-de-jardin et de 5 étages. Ces 9 cages d escaliers sont regroupées pour former 3 immeubles : Les «accès nobles», les halls d entrées, sont accessibles depuis le 1 er étage, à l intérieur de l îlot, par l intermédiaire d un espace vert central (photo ci-dessous). Page 8 sur 20

9 Ce dernier accessible par de nombreux endroits, mais caché de la rue, était devenu au fil des ans, un lieu d insécurité que les locataires et leurs enfants n utilisaient plus. La résidentialisation de cet espace est un élément du dispositif de recomposition urbaine de la résidence Lamartine. Le stationnement des résidents est composé de : 92 places de stationnement extérieur le long de contre-allées 48 garages accessibles depuis ces contre-allées 93 garages souterrains répartis en 3 unités situées sous les bâtiments et sous l espace vert central. Ces dernières places n étaient plus utilisées par les locataires pour des raisons d insécurité qui s amplifiaient au fil des ans, et qui ont été confirmées par un diagnostic social réalisé auprès des résidents. Le nombre d incivilités (graffitis, feux de poubelles, incendie de véhicules, vols de biens, squattage ) allait croissant. Aussi, 35 % des locataires déclaraient vouloir quitter la résidence à court ou moyen terme, malgré leur fort attachement au quartier. Page 9 sur 20

10 2 DESCRIPTION DE LA RESTRUCTURATION 2.1. Objectifs du programme de restructuration Objectif n 01 Participer à la restructuration et à la requalification du Quartier Brindeau en offrant à la rue une façade rénovée, et animée Objectif n 02 Sécuriser la résidence Objectif n 03 Assurer la mixité urbaine en implantant des emplois et des activités nouvelles dans le quartier Objectif n 04 Accueillir prioritairement des associations qui participent à la vie sociale du quartier Consciente des enjeux sociaux, mais aussi urbains, de la restructuration de cette Résidence, la Plaine Normande a entrepris une réflexion sur les moyens à mettre en œuvre pour qu elle s inscrive dans une démarche cohérente et globale, seuls gages de résultats durables. En partenariat avec la Ville du Havre, un programme d interventions sur la résidence a été fixé, qui réponde et s intègre aux objectifs de restructuration urbaine des quartiers Sud du Havre, et particulièrement du Quartier Brindeau. Il prend également en compte l enquête sociale et l enquête de satisfaction menées auprès des habitants de la Résidence. Pour remédier aux dysfonctionnements actuels, ce programme comporte, outre la réhabilitation purement technique des logements, une redéfinition du rapport que la résidence entretient avec son environnement : - d une part en lui donnant un lien direct avec la rue, en inversant les halls et en proposant des locaux à des associations et à des activités en rez-de-chaussée et au 1 er étage d un immeuble, - d autre part en résidentialisant le cœur de l îlot en privatisant l espace vert central. Ainsi cette restructuration dépasse le cadre d une simple réhabilitation en s inscrivant dans un processus de restructuration urbaine. Enfin, il s attache à prendre en compte le quotidien des locataires en répondant à leurs légitimes attentes. Page 10 sur 20

11 Cette restructuration comporte les points suivants : Réhabilitation / Requalification des immeubles (mise aux normes techniques, réfection des logements et des espaces communs, étanchéité des terrasses, changement des menuiseries, ). Les travaux ont été programmés suite à un diagnostic technique des bâtiments Sécurisation de la résidence Résidentialisation de l espace central en supprimant les accès directs depuis les espaces publics, en le rendant accessible aux seuls résidents et en le réaménageant en square intérieur. Résidentialisation des immeubles en isolant les logements rez-de-chaussée par un espace de préhabitation fermé. Création d un poste de gardien(ne) ainsi qu une étude portant sur un accompagnement d adultes-relais. En ce qui concerne le gardiennage de nuit, une étude est réalisée pour la mise en place de caméras. Mise en sécurité des garages souterrains (+90 places) pour les rendre de nouveau utilisables par les résidents, en lieu et place des garages sur rue : réhabilitation complète de 3 garages. Mise en place d une télésurveillance de la résidence avec, notamment la mise en place de caméras devant l entrée des garages souterrains et dans les halls d immeubles Ouverture des immeubles sur la rue et requalification des façades En redonnant l immeuble à la rue, et en changeant son image actuelle introvertie, cette action répond à plusieurs objectifs : Sécuriser la Résidence : la résidentialisation de l espace central nécessite le retournement des halls d immeubles et leur ouverture directe sur les rues A. Rispal et Lamartine. Ainsi la fonction noble d accueil des immeubles ne tourne plus le dos au côté urbain et public du quartier, Page 11 sur 20

12 La suppression des garages sur rue et leur remplacement par de nouveaux logements et par des activités tournés vers l espace public participent à la restructuration et à la requalification du quartier Brindeau en offrant à la rue des façades rénovées et animées. Cette action s articule et complète le dispositif des aménagements urbains mis en place par la Ville du Havre (rue des Raffineries, espace Arcole en particulier) Assurer une mixité des fonctions Pour mieux intégrer la Résidence au quartier, et la faire participer à son animation, une mixité d occupation a été recherchée : Mixité du statut des logements : de nouveaux logements ont été créés au rez-de-chaussée des bâtiments A et C. Ils sont adaptés à l occupation par des handicapés et séparés de la rue par des jardins privés. Le bâtiment C (36 logements) sera vendu, après réhabilitation, financés sur fonds propres en priorité aux locataires occupants. Création d un pôle d activités : La suppression des garages sur rue et le changement d usage de 12 logements au 1 er étage du bâtiment B (cf croquis page 7) permettent la création d'environ 1300 m² de locaux accessibles depuis la rue Rispal dont m² proposés en location et 225 m² mis en vente. Cette disponibilité permet la création d un pôle d activités qui répond à la demande croissante et non satisfaite de surface de bureau dans le quartier. Par ailleurs, il pourrait être réservé une partie de ces surfaces à des associations à un tarif de location inférieure au prix du marché (cf. chapitre 3.3) Partenariat et moyens mis en œuvre Pour établir le programme de la restructuration de la résidence Lamartine, un étroit partenariat a été développé au cours de nombreuses réunions de travail entre la Plaine Normande, les Elus et les services de la ville du Havre, l association «Le Havre Développement» et les services de la DDE. Des contacts ont également été pris avec des associations impliquées dans la vie sociale du quartier ainsi qu avec des entreprises de services susceptibles de s implanter dans des locaux de la résidence. Les locataires ont été largement interrogés lors du diagnostic social, et lors d une consultation au cours de laquelle le programme de restructuration/réhabilitation de leur résidence a été largement présenté et débattu (cf. chapitre suivant). Page 12 sur 20

13 3 LE PROJET SOCIAL 3.1. Le diagnostic social Une large concertation a été entreprise pour définir les objectifs et le contenu de la restructuration de la Résidence Lamartine. Ainsi, parallèlement au diagnostic de l état de l ensemble des bâtiments, La Plaine Normande a mis en œuvre un diagnostic social de la résidence. Appuyé par une analyse de la structure sociale des résidents, une enquête les a interrogé sur : Le vécu, les perceptions et les représentations des locataires ; Les usages des parties communes (cages d escaliers, halls, garages, espace central ) ; Les flux existants dans la résidence et son proche environnement (le quartier). De ce dialogue, il est ressorti : Un ancrage fort des résidents dans leur quartier dont il sont souvent originaires ; Un attachement à leur logement ; Un jugement très négatif sur la sécurité du quartier et de la résidence, sentiment en forte augmentation (35 % des résidents désirent quitter la résidence de ce fait) Le conseil des résidents Le dialogue social, réalisé au cours du second semestre 2001, a été présenté en même temps que le diagnostic technique et que les premières options de réaménagement aux résidents lors d une Assemblée Générale des locataires et des Associations, le 26 février 2002 Au cours de cette Assemblée Générale, les locataires ont désigné parmi eux un Conseil des Résidents chargé de participer à l élaboration du programme détaillé de la restructuration de la résidence. Au cours de cinq réunions de travail, ce conseil en compagnie de l architecte et du bureau d études Maîtres d œuvre, et des représentants de La Plaine Normande, a abordé les thèmes suivants : Les bâtiments, les logements ; Les espaces communs (halls, escaliers ) ; Les garages, le stationnement ; Les espaces verts et de réhabilitation, la rue. Le projet ainsi élaboré a fait l objet d un accord collectif entre La Plaine Normande et les associations de locataires. Cet accord a été largement approuvé par les locataires eux-mêmes en juin Nota : durant l été 2002, un cinéaste et un stagiaire de La Plaine Normande ont animé des «ateliers audiovisuels» sur la résidence. Des adolescents ont réalisé un film sur leur vision du quartier et du voisinage de la résidence, qui a été projeté en public à la fin du stage. Page 13 sur 20

14 3.3 Contacts avec les activités potentielles Motivée par la recherche d une mixité urbaine et d un ancrage dans le quartier, la création du pôle d activités a tout d abord fait l objet d une étude de marché qui, au travers de, contacts avec le secteur de l immobilier d entreprises et avec les «institutionnels» (C.C.I. du Havre, Le Havre Développement ) a identifié l importance de la demande dans ce secteur de la ville, ainsi que le prix du marché de location. Des contacts ont également été pris avec des entreprises situées au Vaisseau, (pépinière d entreprises proche du site) et avec des associations locales. Depuis, la commercialisation du pôle d activités a été confiée à une agence havraise spécialisée dans l immobilier d entreprises MDI (Montage et Développement Immobilier), sur la base d un coût de location de 90 par mètre carré par an. Un tarif préférentiel de 60 /M2/an sera consenti aux associations havraises. C est le cas de l association CORAIL déjà hébergée dans la résidence par La Plaine Normande. Page 14 sur 20

15 4 MODALITES DE REALISATION DU PROJET 4.1. Budget global de l opération FEDER URBAN II LE HAVRE En TTC (5.5 %) Y compris honoraires 1 - Réhabilitation des logements 2 - Sécurisation de la résidence 1) Résidentialisation de l espace central 2) Garages souterrains 3) Télésurveillance 4) Inversion des halls d entrée Mixité 1) changement d usage de locaux nouveaux logements locaux pour activités/associations : restructuration création bureaux «la pointe» 2) Création d un bâtiment neuf 4 Aménagement sur rue pour mémoire TOTAL en TTC Nota : Gardiennage : /an Page 15 sur 20

16 4.2. Financement de l opération FEDER URBAN II LE HAVRE En TTC (5.5 %) Y compris honoraires Caisse des Dépôts Emprunts PRU Etat (DDE 76) Palulos CXhangement d usage AQS / Mieux vivre ensemble Europe FEDER mesure 10 FEDER Pic Urban Conseil Régional de Haute-Normandie Conseil Général de Seine Maritime Ville du Havre Etat contrat de ville Ville contrat de ville La Plaine Normande Fonds propres TOTAL en TTC Délai de réalisation Ce projet, composé de travaux de technicité courante, a été réalisé par une entreprise générale qui a eu recours à une vingtaine d entreprises sous-traitantes, havraises pour la plupart. L ordre de service à été délivré à l entreprise générale le 19 décembre 2003 pour un démarrage de l opération au 5 janvier 2004.Après une période de préparation, les travaux se sont déroulés d avril 2004 à août L opération a représenté environ h de travail avec un effectif moyen de 15 compagnons tous corps d état. Page 16 sur 20

17 La principale difficulté de cette opération était la réalisation des travaux en site occupée. Malgré quelques locataires récalcitrants, les travaux se sont déroulés dans de bonne condition grâce à la mise en œuvre d un accompagnement social qui a été réalisé par une personne dite «relation locataire» dont la principale mission été d organiser et de planifier les travaux dans les logements en intégrant les contraintes de chacun (locataire et entreprise). LES INTERVENANTS Maître d'ouvrage : SA HLM LA PLAINE NORMANDE Architecte : Atelier BW Architecture Bureau d études : SOFRETUDES Contrôle technique : SOCOTEC Coordonateur S.P.S. : APAVE Entreprise générale SOGEA (+ entreprises sous-traitantes havraises) 4.3. Atteintes des objectifs prévisionnels Objectif n 01 Participer à la restructuration et à la requalification du Quartier Brindeau en offrant à la rue une façade rénovée, et animée Actions réalisées permettant d atteindre l objectif : Construction d une extension «en pointe» du bâtiment au 52 rue RISPAL (surface de bureaux) permettant d animer la façade en créant une «proue» au bâtiment Inversion des halls permettant de redonner les bâtiments à la rue Alignement des façades des bâtiments sur les niveaux rez de chaussée et rez de jardin permettant d animer les façades par la matérialisation d un «socle» Habillage des avancées de façade, de la «proue» et du «socle» par une vêture (pierre reconstituée sur ossature) Ravalement peinture pour les autres façades Objectif n 02 Sécuriser la résidence Actions réalisées permettant d atteindre l objectif : Mise en place d un contrôle d accès pour accéder aux halls (et donc aux logements) et aux parkings souterrains Mise en place d une vidéosurveillance dans les halls et dans les parkings souterrains Mise en place d un éclairage permanent basse consommation dans les halls et les parkings souterrains Réalisation d une peinture blanche sur l ensemble des murs et plafonds des parkings souterrains Mise en place de clôtures périphériques permettant la fermeture totale de l espace central Page 17 sur 20

18 Remplacement des portes palières existantes par des portes palières équipées d un oeilleton et d un entrebâilleur à chaîne Objectif n 03 et n 04 : Assurer la mixité urbaine en implantant des emplois et des activités nouvelles dans le quartier, accueillir prioritairement des associations qui participent à la vie sociale du quartier Actions réalisées permettant d atteindre l objectif : Transformation de 13 garages en rez de rue (rue RISPAL) et de 12 logements en rez de jardin en surface de bureau (1 175 m²) Surfaces louées au 01/09/05 De plus, les objectifs traduits sous forme d indicateur figurant dans le dossier de demande de subvention sont les suivants : 1. Indicateurs de réalisation : - Surface totale réhabilitée = 1275 m² - Nombre de garages transformés = 13 - Nombre de logements transformés = 12 Les données chiffrées après réalisation de l opération sont identiques 2. Indicateurs de résultats : - Nombre de réunion organisée pour le suivi des travaux avec le conseil des résidents Prévue = 6 réalisé = 4 3. Indicateurs d impact : - Comparatif du diagnostic social établi en 2001 avec le diagnostic qui sera fait fin 2006 : en attente - Baromètre de satisfaction : résultat non significatif car deux enquêtes entrants depuis juin Diminution du taux de rotation : 6.67% en septembre 2005 contre 12.67% en décembre Degré de commercialisation x m2 loués à des entreprises et y m2 à des associations soit z % des surfaces commercialisées 4.4. Actions de communication 1. Elaboration et diffusion d une plaquette de commercialisation 2. Contrat de commercialisation avec un agent immobilier présent sur LE HAVRE (ALAN PARKER) 3. Démarche auprès du Havre Développement afin de leur présenter les bureaux disponibles. 4. Inauguration en présence du maire Antoine Rufenacht et du président du groupe SNI André Yché Page 18 sur 20

19 4.5 Quelques photos : AVANT PENDANT APRES Page 19 sur 20

20 5 La Plaine Normande en quelques chiffres La Plaine Normande est une filiale HLM du Groupe S.N.I./C.D.C. Créée en 1920, La Plaine Normande a intégré depuis 1978 le Groupe Caisse des Dépôts et développe son activité sur l ensemble de la Normandie. Son capital est détenu essentiellement par SCIC Habitat (actionnaire de référence et filiale de la S.N.I.) ainsi que par le Groupement Interprofessionnel pour la Construction (GIC) et les Caisses d Epargne de Basse-Normandie et de Haute-Normandie. La Plaine Normande possède aujourd hui un patrimoine de plus de logements. Pour gérer ce parc constitué de logements collectifs, de maisons individuelles, de foyers, de résidences pour personnes âgées ou étudiants, elle a créé 6 agences de gestion décentralisées en Haute et Basse-Normandie afin d être un interlocuteur proche, attentif et efficace pour ses locataires. Quelques chiffres au 31 décembre salariés logements dont 3184 en individuels, en collectifs et en foyers 40.5 millions d euros de chiffre d affaires en millions d euros de travaux engagés en 2004 : Constructions neuves : 22.9 millions d euros Réhabilitation : 8.4 millions d euros Page 20 sur 20

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006

Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban. Forum ANRU du 28 mars 2006 Conduite du Projet de Rénovation Urbaine de Montauban Forum ANRU du 28 mars 2006 1 Préambule Montauban, face à un enjeu classique : devenir une banlieue de Toulouse ou s affirmer comme pôle d équilibre

Plus en détail

Résidences du Pays d Auge

Résidences du Pays d Auge Etouvie fait peau neuve AMIENS > PARC D ETOUVIE Résidences du Pays d Auge 1, 3 et 5 place du Pays d Auge / 2 avenue du Périgord Contexte Étouvie : loger les salariés amiénois Etouvie a pris naissance au

Plus en détail

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse

Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse Pose de la première pierre de la Villa Mariposa sur le secteur de la Cité Blanche à Toulouse La première étape de la reconstruction du quartier des zards / Trois Cocus Toulouse, le 1 er juillet 2013 Vue

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Inauguration de l opération de réhabilitation et résidentialisation des 287 logements de la Grand Mare à Rouen (76000)

DOSSIER DE PRESSE Inauguration de l opération de réhabilitation et résidentialisation des 287 logements de la Grand Mare à Rouen (76000) Caen, le 15 décembre 2011 DOSSIER DE PRESSE Inauguration de l opération de réhabilitation et résidentialisation des 287 logements de la Grand Mare à Rouen (76000) le Jeudi 15 décembre 2011 à 12h 35-37,

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

Dossier de presse. Résidence BOUTIN 14 logements

Dossier de presse. Résidence BOUTIN 14 logements Dossier de presse Inauguration Est Métropole Habitat inaugure 14 logements (acquisition amélioration) et présente sa nouvelle équipe de proximité du territoire Villeurbanne Centre BOUTIN 14 logements 5,

Plus en détail

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ

ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ ZFU - TERRITOIRES ENTREPRENEURS ET MESURES FISCALES DE SOUTIEN AUX COMMERCES DE PROXIMITÉ DIRECTION DE LA VILLE ET DE LA COHÉSION URBAINE Bureau du développement économique et de l emploi Février 2015

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30

DOSSIER DE PRESSE. INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN. Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA RÉSIDENCE SOCIALE LE GRAND CEDRE à DÉVILLE-LÈS-ROUEN Mardi 03 décembre 2013 à 10h30 Adoma - Résidence sociale «Le Grand Cèdre» 114, rue Joseph Hue, 76250, DÉVILLE-LÈS-ROUEN

Plus en détail

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE

ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE ORIENTATION D AMÉNAGEMENT ET DE PROGRAMMATION PIÈCE 3-11 SECTEUR GALERIES LAFAYETTE Photo aérienne Ville d Annecy prise de vue : mai 2008 1 LE SECTEUR GALERIES LAFAYETTE LOCALISATION GÉOGRAPHIQUE DU SECTEUR

Plus en détail

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS

L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS 01 L EPF LR, EN QUELQUES MOTS ACTIVITÉ DE L EPF LR AU 31 JUILLET 2013 Tout axe du PPI confondu L EPF LR INTERVIENT SUR LES TERRAINS EN AMONT DE L AMÉNAGEMENT L EPF LR acquiert

Plus en détail

LE MONET SAINT DENIS / 93

LE MONET SAINT DENIS / 93 LE MONET SAINT DENIS / 93 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE JUIN 2015 LIVRAISON DE L IMMEUBLE DE BUREAUX LE MONET... 2 LE MONET DES BUREAUX à HAUTE VALEUR AJOUTéE ENVIRONNEMENTALE DANS UN NOUVEAU BASSIN DE VIE...

Plus en détail

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet

NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet NOGENT-LE-ROTROU (28 - Eure-et-Loir) Redynamisation du centre commercial «Les Gauchetières» Note descriptive du projet Restructuration du pôle commercial «Les Gauchetières» à Nogent-le-Rotrou_27 janvier

Plus en détail

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014

Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville. Août 2014 Offre de la Caisse des Dépôts sur le développement économique des Quartiers Prioritaires de la Politique de la Ville Août 2014 2014, année de la nouvelle loi de programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

usine de construction métallique Serrurerie et Tôlerie de Lyon Gerland (SETOLY), actuellement société Loomis, transport de fonds

usine de construction métallique Serrurerie et Tôlerie de Lyon Gerland (SETOLY), actuellement société Loomis, transport de fonds Usine de construction métallique dite Serrurerie et Tôlerie de Lyon Gerland (SETOLY), actuellement société Loomis, transport de fonds 28 rue André-Bollier Gerland Lyon 7e Dossier IA69001176 réalisé en

Plus en détail

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville CONSEIL MUNICIPAL 1 Séance du 06 décembre 2012 Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA VILLE Arrêté du 29 juin 2011 portant approbation des modifications du règlement général de l Agence nationale pour la rénovation urbaine NOR

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis.

DOSSIER DE PRESSE. Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON. www.aquitanis. DOSSIER DE PRESSE Architecte : Agence BDM Architectes (Bordeaux) Centre d hébergement et de réinsertion sociale (CHRS) pour l accueil de femmes en difficulté CENON www.aquitanis.fr Office public de l habitat

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008

SMAS de Lalinde. Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale. Présentation du 28 octobre 2008 SMAS de Lalinde Construction d un Pôle de Services à la Personne et d une Maison Médicale Présentation du 28 octobre 2008 CONSTAT Les locaux et bâtiment du CIAS sont inadaptés : ils ne répondent plus aux

Plus en détail

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite

La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Les retraités et leur logement Maison de la Chimie, 18 novembre 2013 La Caisse des Dépôts bailleur social, prêteur, investisseur dans le logement et gestionnaire de régimes de retraite Anne Sophie Grave

Plus en détail

Cœur de Limoges : notre centre-ville s épanouit!

Cœur de Limoges : notre centre-ville s épanouit! Cœur de Limoges : notre centre-ville s épanouit! Cœur de Limoges, On vous change la ville. Programme de renouvellement urbain et de redynamisation du centre-ville, Cœur de Limoges est un dispositif mis

Plus en détail

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE

GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE GUIDE DU CO- PROPRIéTAIRE Avril 2013 Sommaire SYNDIC DE COPROPRIÉTÉ 6 FONCTIONNEMENT ET VIE DE LA COPROPRIÉTÉ Quel est son rôle? Comment est rémunéré votre syndic? Les différents acteurs Assemblée Générale

Plus en détail

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine

Vénissy, Un nouveau quartier se dessine Dossier de Presse Vénissy, Un nouveau quartier se dessine GRAND LYON Marie-Laure OUDJERIT Tel. 04 78 63 40 40 Mél. MOUDJERIT@grandlyon.org SERL - Peggy LECUELLE Tel. 04 72 61 50 39 GSM 06 03 98 55 71 Mél.

Plus en détail

Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords

Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords Square G Brassens Groupe Scolaire Centre Social Rue de Villemontais Une nouvelle centralité pour le quartier Saint Clair Impasse

Plus en détail

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises

1.1 - Favoriser l accueil et le développement des. entreprises Module 1 : Formation, développement et innovation économique 1.1 - Favoriser l accueil et le développement des réservée : 560 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Encourager les modes de production responsables

Plus en détail

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio».

Valorisation du site emblématique de l ancien Pensionnat Notre-Dame de France : la future ZAC «Quartier du Pensio». Rue des Capucins Boulevard Saint-Louis Rue des Frères Théodore Rue Latour-Maubourg Chemin de la Clède Rue Jean Barthélémy Rue de la Ronzade PLAN MASSE DU PROJET DE ZAC DU «QUARTIER DU PENSIO» Valorisation

Plus en détail

Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris

Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris Inauguration de la première opération de logements locatifs à loyers maîtrisés à Paris Livraison de 107 logements locatifs à loyers maîtrisés et de commerces sur la ZAC Clichy Batignolles (avenue de Clichy)

Plus en détail

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne

4. Dauphilogis. Le Jardin de Bonne 4. Dauphilogis Le Jardin de Bonne SOMMAIRE I : Présentation de la société II : Le site III : Le déroulement des études IV : L opération Le plan-masse Le programme Les grands principes de conception Un

Plus en détail

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville

ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville ARRA HLM Réseau des acteurs de la ville «Des coûts de production du logement social en Rhône-Alpes aux enjeux partagés par les partenaires pour produire plus, mieux et abordable» Vendredi 26 juin 2009

Plus en détail

LES ZONES FRANCHES URBAINES

LES ZONES FRANCHES URBAINES LES ZONES FRANCHES URBAINES HIDS 26 juin au 1 er juillet 2011 Consolide les données de suivi socioéconomique à l échelle des 4 ZFU. Tableau de bord des ZFU ZFU La Duchère (Lyon 9) 10 200 hab ts en 2006

Plus en détail

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre

Ifs - Centre. Portraits de quartiers en veille active. de Caen la mer. AUCAME Caen Normandie. IRIS* CONCERNÉ : Ifs centre Quartier situé sur la commune de IFS 2 977 habitants en 2011, soit 1,3 % de la mer solida territ rités oriales ui n 2015 J O RVATO I RE Portraits de quartiers en veille active de la mer BSE Au sortir de

Plus en détail

Maisons 2020. les cinq projets

Maisons 2020. les cinq projets D O S S I E R d e p r e s s e Maisons 2020 les cinq projets P L U R I A L L E F F O R T R É M O I S S E P R O J E T T E E N 2 0 2 0 Toujours soucieux d anticiper les évolutions à venir, Plurial L Effort

Plus en détail

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit

VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit VILLE DE BAYONNE RESTAURATION DES IMMEUBLES EN CENTRE ANCIEN Secteur Sauvegardé, Zone patrimoniale de St Esprit REGLEMENT D ATTRIBUTION DE SUBVENTIONS COMMUNALES Afin de préserver et mettre en valeur le

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

CONSTRUCTION D UN CENTRE D HEBERGEMENT ET D ACCOMPAGNEMENT DE PERSONNES EN DIFFICULTE LIMOUX

CONSTRUCTION D UN CENTRE D HEBERGEMENT ET D ACCOMPAGNEMENT DE PERSONNES EN DIFFICULTE LIMOUX CONSTRUCTION D UN CENTRE D HEBERGEMENT ET D ACCOMPAGNEMENT DE PERSONNES EN DIFFICULTE LIMOUX INAUGURATION LUNDI 19 NOVEMBRE 2012 1 - PREAMBULE L opération de construction d un centre d hébergement et d

Plus en détail

ALLONNES. 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie. Architecte : SELARL Laze & Petolat

ALLONNES. 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie. Architecte : SELARL Laze & Petolat ALLONNES 18 logements locatifs individuels et intermédiaires Rue de la Bujerie Architecte : SELARL Laze & Petolat Pose de première pierre Lundi 19 octobre 2009 à 16 h 1 Sommaire Qui est Sarthe Habitat?

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE MISE EN LOCATION D UN LOCAL DU BAILLEUR PARIS HABITAT OPH POUR LA MISE EN PLACE D UNE ACTIVITE

APPEL A CANDIDATURE MISE EN LOCATION D UN LOCAL DU BAILLEUR PARIS HABITAT OPH POUR LA MISE EN PLACE D UNE ACTIVITE APPEL A CANDIDATURE MISE EN LOCATION D UN LOCAL DU BAILLEUR PARIS HABITAT OPH SUR LE TERRITOIRE DE LA PORTE DE VANVES PARIS 14 EME POUR LA MISE EN PLACE D UNE ACTIVITE DEDIEE A L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

Plus en détail

axel schoenert architectes

axel schoenert architectes HALL ADMINISTRATIF hôtel de ville de puteaux axel schoenert architectes l hôtel de ville de puteaux L agence Axel Schoenert architectes a livré la restructuration partielle de l hôtel de ville de Puteaux.

Plus en détail

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif

Aides pour restaurer les parties communes des immeubles en copropriété. Aides pour restaurer un logement locatif DISPOSITIONS PRATIQUES OPAH COPROPRIETE RENNES Dans le cadre de l Opération programmée d amélioration de l habitat engagée par la Ville de Rennes sur le centre depuis mars 2007, pour une durée de cinq

Plus en détail

Rapport d utilité sociale

Rapport d utilité sociale Rapport d utilité sociale Aiguillon construction, c est : Édito Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l Ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon est constructeur et gestionnaire

Plus en détail

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET

Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Protocole de préfiguration de la Convention de Mixité Sociale du Grand Dijon PROJET Préambule La convention de mixité sociale est prévue à l article 8 de la loi de Programmation pour la ville et la cohésion

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration

18 e. Projet de territoire. Quartier Goutte d or. Délégation à la Politique de la Ville et à l Intégration Projet de territoire Quartier Goutte d or 18 e Depuis plusieurs années, les quartiers populaires parisiens font l objet d une attention particulière. Dans le cadre d un projet global conduit par Gisèle

Plus en détail

Devenir propriétaire de son logement

Devenir propriétaire de son logement GUIDE PRATIQUE DES NOUVELLES MESURES Devenir propriétaire de son logement Photos Patrick Modé www.logement.gouv.fr www.cohesionsociale.gouv.fr www.anah.fr Accession à la propriété. Les règles ont changé.

Plus en détail

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise

Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Septembre 2014 Implantation économique, foncier et immobilier d entreprise Quelles sont les attentes des entreprises en Loire-Atlantique? Afin de mieux cerner globalement la demande des entreprises de

Plus en détail

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»?

FICHE MÉTHODOLOGIQUE. Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation. Qu entend-on par «logement communal»? FICHE MÉTHODOLOGIQUE Le logement communal : methode pour monter et réaliser une operation Qu entend-on par «logement communal»? Dans les petites communes, il s agit d un logement qui appartient au domaine

Plus en détail

Epargne immobilière Nue-propriété Immobilier ancien. Paris XV CARRÉ AUGIRARD

Epargne immobilière Nue-propriété Immobilier ancien. Paris XV CARRÉ AUGIRARD Epargne immobilière Nue-propriété Immobilier ancien Paris XV AUGIRARD CARRÉ V L art de vivre du XV ème arrondissement Au sud de la Tour Eiffel, dans le prolongement de Montparnasse et Saint-Germain des

Plus en détail

Dossier de presse. Vendredi 12 avril à 14h30. rue des Maraîchers à la Rivière de Corps

Dossier de presse. Vendredi 12 avril à 14h30. rue des Maraîchers à la Rivière de Corps Dossier de presse Vendredi 12 avril à 14h30 Pose de la première pierre d un programme de 72 logements, rue des Jardins à Troyes rue des Maraîchers à la Rivière de Corps Déroulement prévisionnel de la manifestation

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Pose de la première pierre de la résidence Tour Lumière

Pose de la première pierre de la résidence Tour Lumière Pose de la première pierre de la résidence Tour Lumière Tours, jeudi 19 février 2015 Jacques FERRIER Opération réalisée avec le soutien de : Présentation de l évènement Le 19 février 2015, Serge Babary,

Plus en détail

Projet Lyon La Duchère Avancement du programme de renouvellement urbain

Projet Lyon La Duchère Avancement du programme de renouvellement urbain Projet Lyon La Duchère Avancement du programme de renouvellement urbain Visite de terrain Jeudi 10 février 2011 Le quartier de La Duchère, dans le 9 e arrondissement de Lyon, bénéficie d un programme de

Plus en détail

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme Grand Angle Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme commercial touche aussi fortement les consommateurs, qu ils soient résidents ou de passage, et plus largement toute l économie de notre territoire,

Plus en détail

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION 2011 Supplément à la Lettre de Clamart Habitat n 34 1 er* Meilleur bailleur d Île-de-France pour le traitement des demandes techniques 94% des locataires satisfaits

Plus en détail

Avenant n 4. au Projet. de Rénovation Urbaine. de Lormont Génicart

Avenant n 4. au Projet. de Rénovation Urbaine. de Lormont Génicart Avenant n 4 au Projet de Rénovation Urbaine de Lormont Génicart Convention de Rénovation Urbaine Lormont Génicart Avenant N 4 Préambule : Exposé des motifs et objet du présent avenant : Le projet de rénovation

Plus en détail

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne Grand Hameau Une entrée de ville à la campagne Une entrée de ville à la campagne Afin de donner une nouvelle impulsion à son développement, la Ville du Havre a choisi de mettre en valeur les derniers espaces

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES

APPEL À CANDIDATURES APPEL À CANDIDATURES pour 9 locaux à usage de commerces et de services de proximité Rue Saint Blaise Rue du Clos Paris 20 ème Le contenu de l appel à candidatures Contexte et environnement du projet Objet

Plus en détail

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE

OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE OPAH MODE D EMPLOI BOUCHES-DU-RHÔNE Une OPAH? Qu est ce que c est? O.P.A.H = Opération Programmée d Amélioration de l Habitat. Il s'agit d'une action menée par Ouest Provence et les communes membres en

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise

Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise Obtenir une aide pour financer un projet d immobilier d entreprise Conseil général du Lot Tout savoir sur l aide Conditions d obtention? Cette mesure vise à accorder des aides sous forme de subvention

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES

LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES LFP Opportunité Immo RISQUES ASSOCIES Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine. La durée de placement

Plus en détail

4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil

4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil 4, rue Jean Allemane 95100 Argenteuil DOSSIER DE COMMERCIALISATION Vivre et investir ensemble Coloc & Vie RCS Nanterre 807 853 841 52, rue de Bezons 92400 Courbevoie À propos de Coloc & Vie Officiellement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012. Bilan et Perspectives 2012

DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012. Bilan et Perspectives 2012 DOSSIER DE PRESSE - 12 JANVIER 2012 Bilan et Perspectives 2012 BILAN ET PERSPECTIVES 2012 #1 COMMUNIQUÉ Logiparc est dans l action, et tient ses engagements malgré la crise Dans un environnement difficile

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

Les données urbaines

Les données urbaines Les données urbaines Pour les études de faisabilité, le STIF a chargé l Institut d Aménagement et d Urbanisme d Ile-de- France (IAU IdF), d analyser et d'estimer les évolutions urbaines possibles du territoire

Plus en détail

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES

DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES CAHIER DES CHARGES DISPOSITIF RÉGIONAL ET DEPARTEMENTAL EN FAVEUR DES HOTELS D ENTREPRISES Rappel du cadre général d intervention des 3 collectivités : Dans le prolongement du Schéma Régional de Développement

Plus en détail

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011 Aménagement rural et développement durable Dépendance à la voiture en milieu rural : le cas de la Province du Luxembourg Constats, enjeux et pistes de solutions à moyen-long terme via l aménagement du

Plus en détail

Le Gic s engage pour le logement

Le Gic s engage pour le logement Le Gic s engage pour le logement Qui sommes nous? Le Gic, Comité Interprofessionnel du Logement : fait partie des 21 CIL d Action Logement est une association Loi 1901 créée en 1955 à l initiative de la

Plus en détail

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d

L EPF NORMANDIE. re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d L EPF NORMANDIE L Etablissement public foncier de Normandie est Etablissement Public à Caractère re Industriel et Commercial. Cet EPF d Etat d a été crée e en 1968. Il exerce ses missions dans le cadre

Plus en détail

Immobilier de bureaux

Immobilier de bureaux Immobilier de bureaux Observatoire Nantais de l Immobilier Tertiaire L année en chiffres Nantes Métropole AURAN Édito 5 ans déjà! En 2009, le CINA décidait d organiser la collecte des transactions du marché

Plus en détail

AMMONITIA Département Investissement Etude locative

AMMONITIA Département Investissement Etude locative AMMONITIA Département Investissement Etude locative PRESENTATION DE L ARRONDISSEMENT Démographie Paris 17 Paris Population en 2011 168 454 2 234 105 Variation population : taux annuel moyen entre 1999

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH

CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH CONVENTION RELATIVE AU VOLET HABITAT DU PROGRAMME D'ACTION FONCIÈRE COMMUNAUTAIRE NOM DE LA COMMUNE / CODAH ENTRE LES SOUSSIGNES La Communauté de l Agglomération Havraise (CODAH), 19 rue Georges Braque

Plus en détail

acérola - plessis-grammoire

acérola - plessis-grammoire acérola - plessis-grammoire oap aménagement Le secteur d Acérola se situe au cœur de la commune du Plessis-Grammoire et couvre une surface d environ 5 hectares au coeur du tissu urbain. Il est délimité

Plus en détail

Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne

Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne Eco quartier Vauban Freiburg - Allemagne En périphérie de Freiburg, à moins de 3 km du centre ville, le quartier Vauban s étend sur 38 hectares, en lieu et place de l'ancienne caserne de l armée française.

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA

4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA 4 projets d aménagement et de construction primés et distingués, accompagnés par la SELA Dossier de Presse Nantes, le 6 janvier 2012 Sommaire Communiqué de presse p. 3 I - Présentation des 4 projets et

Plus en détail

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] :

- le cas échéant, représenté par le mandataire [nom ou raison sociale et adresse du mandataire ainsi que l activité exercée] : CONTRAT DE LOCATION (Soumis au titre Ier bis de la loi du 6 juillet 1989 tendant à améliorer les rapports locatifs et portant modification de la loi n 86-1290 du 23 décembre 1986) LOCAUX MEUBLES A USAGE

Plus en détail

Montvalezan La Rosière

Montvalezan La Rosière Montvalezan La Rosière Elaboration du Plan Local d Urbanisme Réunion publique n 2 Synthèse du diagnostic Février 2015 1 Déroulement 1. Rappel de la démarche 2. Les enjeux identifiés par thématique 3. Synthèse

Plus en détail

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011

Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 Fiches de Lecture SCoT Colmar-Rhin-Vosges approuvé le 28 juin 2011 1. La ville centre de Colmar 2. Les villes couronnes 3. Les pôles pluri-communaux 4. Les pôles secondaires 5. Les villages 6. En zone

Plus en détail

Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat

Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat Bureau de la Protection des Locaux d'habitation Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat Règlement municipal fixant les conditions de délivrance des autorisations de changement

Plus en détail

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL

Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL Réussir ensemble l Éco-Vallée : le PROJET STRATÉGIQUE ET OPÉRATIONNEL LIVRET DE LA CONCERTATION L EPA PLAINE DU VAR ENGAGE UNE NOUVELLE CONCERTATION SUR L AVENIR DE L ÉCO-VALLÉE, DE JUIN À DÉCEMBRE 2014.

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises

Région Haute-Normandie. Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises Région Haute-Normandie Les aides CLÉS de la Région pour les créateurs et créatrices d entreprise et les très petites entreprises 4 A savoir 5 Parcours simplifié 6 Diagnostic création 7 Coup de Pouce 8

Plus en détail

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie

AVEC LAMBALLE CO. Pourquoi rénover? BIEN. Comment acheter? LOGER. Quelles aides? habitat - énergie AVEC LAMBALLE CO BIEN Pourquoi rénover? SE Comment acheter? LOGER Quelles aides? habitat - énergie Le Programme Local de l Habitat, un dispositif pour bien construire votre projet logement. Accueillir

Plus en détail

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Les zones de rencontre en Ile-de-France Journée d échanges techniques Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Jean-Baptiste CARIOU Ville de Suresnes Au CNFPT Commune des Hauts-de-Seine

Plus en détail

Note expresse N 62 Novembre 2009

Note expresse N 62 Novembre 2009 Note expresse N 62 Novembre 29 L habitat à Saint-Pierre-et-Miquelon L habitat prédominant de l archipel est constitué de maisons individuelles d une surface moyenne relativement élevée par rapport à la

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

NOVALILLE programme urbain, quartier de Moulins

NOVALILLE programme urbain, quartier de Moulins NOVALILLE programme urbain, quartier de Moulins 1 ère pierre, Samedi 19 septembre 2015 à 9h DOSSIER DE PRESSE Martine AUBRY, Maire de Lille, sera représentée par Estelle RODES, Adjointe au Maire, déléguée

Plus en détail

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme

L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme L essentiel de la réforme des autorisations d urbanisme Entrée en vigueur le 1 er octobre 2007 Toute demande d autorisation déposée le 1 er octobre sera soumise au nouveau dispositif. Tout dépôt de déclaration

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france

Rapport pour la commission permanente du conseil régional. Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france CP 13-294 Rapport pour la commission permanente du conseil régional AVRIL 2013 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france HABILITATION DU PRESIDENT

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux

Une offre complète de. Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse. 60 boutiques. au cœur d un projet urbain ambitieux Un nouveau Coeur de Ville à Toulouse Une offre complète de 60 boutiques au cœur d un projet urbain ambitieux Toulouse Métropole une agglomération dynamique Croissance démographique la plus élevée d Europe

Plus en détail