Communiqué de presse. Relations avec les médias : Annick Robinson Merck Stephanie Lyttle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communiqué de presse. Relations avec les médias : Annick Robinson Merck Stephanie Lyttle"

Transcription

1 Communiqué de presse Relations avec les médias : Annick Robinson Merck Stephanie Lyttle Le Cabinet de relations publiques NATIONAL Relations avec les investisseurs : Justin Holko Merck Merck annonce la première présentation des données sur l utilisation expérimentale du pembrolizumab chez des patients atteints d un cancer de l estomac ou d un cancer de la vessie de stade avancé au congrès 2014 de l ESMO L administration du pembrolizumab en monothérapie a été associée à un taux de réponse global de 31 % chez les patients atteints d un cancer de l estomac de stade avancé exprimant le PD-L1 et un taux de réponse global de 24 % chez les patients atteints d un cancer de la vessie (tumeur urothéliale) de stade avancé exprimant le PD-L1. On prévoit commencer une étude de phase 3 chez des patients atteints d un cancer de la vessie de stade avancé d ici la fin de 2014 Une étude de phase 2 sur le cancer de l estomac de stade avancé commencera au cours du premier trimestre de 2015 Kirkland (Québec), le 29 septembre, 2014 Merck, connue sous le nom de MSD à l extérieur du Canada et des États-Unis, a annoncé aujourd'hui la première présentation des données sur l utilisation expérimentale du pembrolizumab dans le traitement de deux types de cancers, soit le cancer de l estomac de stade avancé et le cancer de la vessie de stade avancé, lors du congrès 2014 de la European Society for Medical Oncology (ESMO), du 26 au 30 septembre 2014 à Madrid, en Espagne. Présent lors de la conférence, le D r Normand Blais, oncologue et hématologue au Centre hospitalier de l Université de Montréal, a insisté sur l importance des données de recherche clinique comme celles-ci pour les Canadiens : «En 2014, le nombre de nouveaux cas de cancer est estimé à Les recherches cliniques dans le domaine de l immuno-oncologie, nouveau type de traitement novateur qui utilise le système immunitaire du patient pour cibler le cancer, nourrissent l espoir dans ce domaine.»

2 - 2 - «Merck poursuit les étapes de mise au point du pembrolizumab dans le traitement de divers types de tumeurs et évalue divers schémas de traitements», affirme la D re Alise Reicin, vice-présidente pour l oncologie, Laboratoires de recherche de Merck. «Les signes de l activité antitumorale du pembrolizumab dans le traitement du cancer de l estomac de stade avancé sont encourageants. Nous sommes impatients de commencer l étude de phase 2 pour mieux comprendre le potentiel du pembrolizumab dans le traitement du cancer de l estomac de stade avancé. Comme indiqué précédemment, Merck commencera cette année une étude de phase 3 pour mieux comprendre le potentiel du pembrolizumab dans le traitement du cancer de la vessie de stade avancé en raison de ces données.» À propos des données présentées au congrès 2014 de l ESMO sur l utilisation expérimentale du pembrolizumab chez les patients atteints d un cancer de l estomac de stade avancé Merck a annoncé aujourd'hui la première présentation des données sur l utilisation expérimentale du pembrolizumab (traitement anti-pd-1, pour programmed cell death-1 de l entreprise) chez des patients atteints d'un cancer de l estomac de stade avancé exprimant le PD-L1. Les premières données présentées révèlent que l administration du pembrolizumab en monothérapie est associée à un taux de réponse global (réponse confirmée ou non confirmée) de 31 %, selon l évaluation des chercheurs basée sur les critères RECIST 1.1 (n = 12/39 : IC à 95 %; 17-47). Des taux de réponse globale semblables ont été observés chez des patients asiatiques (population chez qui l incidence du cancer de l'estomac est élevée) et des patients non asiatiques. Au moment de l analyse, la durée de la réponse était de 8+ à 20+ semaines. En tout, 11 des 12 patients qui avaient présenté une réponse ont poursuivi le traitement. Ces données, sur une cohorte de l étude KEYNOTE-012 de phase 1b qui est toujours en cours, ont été présentées aujourd hui dans le cadre d une courte présentation orale tardive du D r Kei Muro (Aichi Cancer Center Hospital, à Nagoya, au Japon) lors du congrès de l ESMO (RÉSUMÉ nº LBA15). Des données sur l évaluation de l utilisation du pembrolizumab en monothérapie dans le traitement de cinq types de tumeurs seront présentées au congrès 2014 de l ESMO.

3 - 3 - Résultats préliminaires sur l utilisation expérimentale du pembrolizumab dans le traitement du cancer de l estomac de stade avancé Les données ont été tirées de l analyse d une cohorte de l étude de phase 1b KEYNOTE-012 (toujours en cours), qui visait à évaluer l administration du pembrolizumab en monothérapie à raison de 10 mg/kg toutes les deux semaines chez des patients atteints d un cancer de l estomac de stade avancé exprimant le PD-L1 (n = 39), tel que confirmé par un test d immunohistochimie exclusif de Merck, pour les études cliniques. Les tumeurs des patients étaient classées comme exprimant le PD-L1 si au moins un pour cent des cellules tumorales exprimaient le marqueur PD-L1 ou si un résultat positif était obtenu à la coloration des cellules du stroma tumoral avec le même réactif. La méthode de sélection des patients visait à inclure un nombre égal de patients asiatiques et non asiatiques. La majorité des patients avaient déjà reçu un régime de traitement ou plus. Activité antitumorale selon les critères d évaluation RECIST 1.1 (Response Evaluation Criteria in Solid Tumours)* Total n = 39 Nonasiatiques n = 20 Asiatiques n = 19 Taux de réponse global, % (IC à 95 %) 31 (17-47) 30 (12-54) 31 (12-56) Taux de maîtrise de la maladie, % (IC à 95 %) Meilleure réponse globale, n (%) 43 (28-60) 35 (15-59) 52 (29-75) Réponse complète Réponse partielle 12 (31) 6 (30) 6 (32) Stabilité de la maladie 5 (13) 1 (5) 4 (21) Évolution de la maladie 21 (54) 12 (60) 9 (47) Aucune évaluation 1 (2) 1 (5) 0 * Date de l analyse : le 6 août 2014 Un prototype d essai pour l évaluation du PD-L1 a révélé qu il existe un lien préliminaire entre l expression du PD-L1 et le taux de réponse global (p = 0,071) Dans le cadre de l étude, une réduction du volume de la tumeur a été observée chez 41 % des patients dont l évolution de la maladie était évaluable au moyen d un examen de tomodensitométrie après l'instauration du traitement, selon les critères d évaluation RECIST 1,1.

4 - 4 - Les événements indésirables étaient conformes aux données déjà rapportées sur l innocuité du pembrolizumab. Parmi les événements indésirables les plus courants liés au traitement, selon l évaluation faite par les chercheurs (survenus chez plus de 5 % des patients), on compte l hypothyroïdie (12,8 %) et la fatigue (12,8 %). Des événements indésirables liés au traitement de grade 3 à 5 selon l évaluation faite par les chercheurs ont été observés chez un total de 3 patients : un cas de neuropathie périphérique du système sensitif (grade 3), un cas d hypoxie (grade 5) et un cas de pneumonite (grade 4). Aucune réaction à la perfusion n a été observée et aucun patient n a abandonné le traitement au pembrolizumab en raison d une réaction liée au traitement. Un décès lié au traitement causé par une hypoxie a été signalé. Présentation de résultats additionnels sur l emploi du pembrolizumab dans le traitement du cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) de stade avancé Les derniers résultats de l étude des cohortes de patients de l étude KEYNOTE-001 de phase 1b (toujours en cours) atteints d un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) de stade avancé, préalablement traités ou non, ont également été présentés aujourd'hui (résumé nº LBA43). Des données présentées dans le cadre d'une présentation orale tardive ont révélé l activité antitumorale du pembrolizumab (taux de réponse global) chez des patients atteints d un CPNPC de stade avancé préalablement traités ou non (n = 236). Le taux de réponse était respectivement de 26 % et de 20 % dans ces deux groupes, peu importe la dose administrée et le schéma de traitement, conformément à l examen centralisé indépendant, en fonction des critères RECIST 1.1. L analyse selon la dose administrée (2 mg/kg toutes les 3 semaines, 10 mg/kg toutes les 3 semaines et 10 mg/kg toutes les 2 semaines) a révélé que le taux de réponse global était comparable, peu importe le schéma thérapeutique (33 %, 21 % et 21 %, respectivement). À propos des données présentées au congrès 2014 de l ESMO sur l utilisation expérimentale du pembrolizumab chez les patients atteints d un cancer de la vessie de stade avancé Merck a également annoncé aujourd'hui la première présentation des données sur l utilisation expérimentale du pembrolizumab (traitement anti-pd-1 de l'entreprise) chez des patients atteints d une tumeur urothéliale de stade avancé exprimant le PD-L1, ou «cancer de la vessie». Les premières données présentées révèlent que l administration du pembrolizumab en monothérapie est associée à un taux de réponse global confirmée de 24 %, conformément à l examen centralisé, en fonction des critères RECIST 1.1 (n = 7/29 : IC à 95 %; 10,3-43,5), et à un taux de réponse complète de 10 % (3/29). Au moment de l analyse, la durée de la réponse était de 16+ à 40+ semaines. En tout, 6 des 7 patients qui avaient présenté une réponse ont

5 - 5 - poursuivi le traitement. Dans le cadre de cette étude, 64 % (61/95) des patients dont la réponse pouvait être évaluée présentaient une tumeur exprimant le PD-L1. Ces données, sur une cohorte de l étude KEYNOTE-012 de phase 1b qui est toujours en cours, ont été présentées aujourd'hui dans le cadre d une courte présentation orale tardive de la D re Elizabeth R. Plimack (Fox Chase Cancer Center de Philadelphie) lors du congrès de l ESMO (RÉSUMÉ nº LBA23). «Bien que les données soient limitées à l heure actuelle, le taux de réponse, le taux de réponse complète et la persistance de la réponse chez les patients atteints d un cancer de la vessie de stade avancé, sont encourageants», souligne la D re Alise Reicin, vice-présidente pour l oncologie, Laboratoires de recherche de Merck. Résultats préliminaires sur l utilisation expérimentale du pembrolizumab dans le traitement du cancer de la vessie de stade avancé Les données ont été tirées de l analyse d une cohorte de l étude de phase 1b KEYNOTE-012 (toujours en cours), qui visait à évaluer l administration du pembrolizumab en monothérapie à raison de 10 mg/kg toutes les deux semaines chez des patients atteints d un cancer de la vessie de stade avancé, exprimant le PD-L1 (n = 29). Les tumeurs étaient classées comme exprimant le PD-L1 si au moins un pour cent des cellules tumorales exprimaient le marqueur PD-L1, tel que mesuré par le test d immunohistochimie pour les études cliniques exclusif de Merck, ou si un résultat positif était obtenu à la coloration des cellules du stroma tumoral avec le même réactif. La majorité des patients avaient déjà reçu un régime de traitement ou plus. Activité antitumorale selon les critères d'évaluation RECIST 1.1* Patients dont la réponse a pu être évaluée (n = 29) n Pourcentage IC à 95 % Taux de réponse global 7 24,1 10,3 43,5 Meilleure réponse globale Réponse complète 3 10,3 2,2 27,4 Réponse partielle 4 13,8 3,9 31,7 Stabilité de la maladie 4 13,8 3,9 31,7 Évolution de la maladie 14 48,3 29,4 67,5 Aucune évaluation 4 13,8 3,9 31,7 * Date de l analyse : le 6 août 2014

6 - 6 - Après six mois, 58 % des patients étaient vivants, et la survie médiane global était de 9,3 mois (IC à 95 %; 3,6 - Non répondeurs). De plus, une réduction du volume de la tumeur a été observée chez 64 % des patients dont l évolution de la maladie était évaluable au moyen d un examen de tomodensitométrie après l'instauration du traitement. Une analyse du lien qui existe entre l expression du PD-L1 et les résultats cliniques est toujours en cours. Les événements indésirables étaient conformes aux données déjà rapportées sur l'innocuité du pembrolizumab. Parmi les événements indésirables les plus courants liés au traitement, tel qu évalué par les chercheurs (survenus chez deux patients ou plus), on compte la fatigue (18 %), l œdème périphérique (12 %) et les nausées (9 %). Des événements indésirables liés au traitement de grade 3 à 5 tel qu évalué par les chercheurs ont été observés chez un total de 4 patients. Une réaction liée à la perfusion a été observée, et un patient a abandonné le traitement au pembrolizumab en raison d une réaction liée au traitement. Aucun décès n a été associé au traitement. Notes aux éditeurs À propos de l étude KEYNOTE-012 L étude KEYNOTE-012 est une étude multicentrique en cours, de phase 1b, sans répartition aléatoire, visant à évaluer l innocuité, la tolérabilité et l activité antitumorale du pembrolizumab en monothérapie chez des patients atteints de formes avancées des cancers suivants : cancer du sein triple négatif, cancer de la tête et du cou, cancer urothélial (de la vessie) ou cancer de l estomac. Les principaux paramètres d'évaluation de l étude comprennent le profil global d innocuité et de tolérabilité ainsi que l activité antitumorale (d après les critères RECIST 1.1) dans les tumeurs dont l expression du PD-L1 a été confirmée. Les paramètres d'évaluation secondaires comprennent la survie sans évolution de la maladie, la survie globale et la durée de la réponse. À propos du pembrolizumab Le pembrolizumab est un anticorps monoclonal humanisé qui bloque l interaction entre le PD-1 (programmed cell death-1 : récepteur-1 de la mort cellulaire programmée) et ses ligands, le PD-L1 et le PD-L2. En se liant au récepteur PD-1 et en bloquant l interaction avec ses ligands, le pembrolizumab lève l inhibition de la réponse immunitaire médiée par le PD-1, y compris la réponse immunitaire antitumorale.

7 - 7 - À propos du cancer de l'estomac Le cancer de l estomac est un type de cancer qui se forme dans l estomac 2. La plupart des tumeurs de l estomac sont des adénocarcinomes; ils se forment à partir des cellules de la tunique interne (muqueuse) de l estomac 1. Les facteurs de risque du cancer de l estomac comprennent le sexe, l âge, l origine ethnique, le lieu géographique de vie et les infections bactériennes à Helicobacter pylori 1. Plus de 70 % des cas de cancer de l estomac surviennent dans des pays en développement, la moitié des cas étant observés dans l est de l Asie (particulièrement en Chine) 3. À l échelle mondiale, le cancer de l estomac se classe cinquième parmi les types de cancers les plus courants et est la troisième cause de mortalité causée par le cancer 2. On estime que Canadiens auront reçu un diagnostic de cancer de l estomac en 2014 et que en mourront 4. À propos du cancer de la vessie (tractus urothélial) Le cancer de la vessie est la forme la plus courante du cancer urothélial, cancer qui se forme dans la couche de tissu (urothélium) qui tapisse l urètre, la vessie, l uretère, la prostate et le bassinet du rein 5. Les facteurs de risque du cancer de la vessie comprennent le tabagisme, l exposition au travail à certains produits chimiques industriels, la race, l origine ethnique, l âge et le sexe 6. L incidence du cancer de la vessie est élevée en Amérique du Nord, en Europe, en Afrique du Nord, au Moyen-Orient, en Australie et en Nouvelle-Zélande 7. En 2012, le nombre de nouveaux cas de cancer de la vessie et le nombre de décès causés par cette maladie ont respectivement été estimés à et à à l'échelle mondiale 3. Le cancer de la vessie se classe cinquième parmi les cancers les plus courants au Canada : environ Canadiens recevront un diagnostic de cancer de la vessie cette année 8. Notre intérêt pour le cancer Notre objectif est de traduire les percées scientifiques en innovations biomédicales pour aider les personnes atteintes du cancer partout dans le monde. Chez Merck Oncologie, aider à lutter contre le cancer est une passion, favoriser l accès à nos médicaments contre le cancer est un engagement et poursuivre la recherche en immuno-oncologie est un idéal pour apporter de l espoir aux personnes qui sont atteintes d un cancer. Pour obtenir un complément d information sur nos essais cliniques en oncologie, visitez le site à l'adresse

8 - 8 - À propos de Merck La société Merck d aujourd hui est un chef de file mondial dans le domaine des soins de santé qui œuvre au bien-être du monde. Merck est connue sous le nom de MSD à l extérieur du Canada et des États-Unis. Grâce à nos médicaments d ordonnance, nos vaccins et nos traitements biologiques de même qu à nos produits de santé grand public et de santé animale, nous collaborons avec nos clients et œuvrons dans plus de 140 pays à procurer des solutions de santé novatrices. Nous démontrons également notre détermination à améliorer l accès aux soins de santé grâce à des politiques, programmes et partenariats d envergure. Pour obtenir un complément d information sur nos activités au Canada, visitez le site à l adresse Déclarations prospectives Ce communiqué contient des «déclarations prospectives» (forward looking statements), au sens des dispositions libératoires de la Private Securities Litigation Reform Act of 1995 des États-Unis. Ces déclarations sont fondées sur les convictions et les prévisions actuelles de la direction de Merck et sont soumises à de nombreux risques et incertitudes. Aucune garantie ne peut être accordée quant à l obtention des approbations réglementaires nécessaires à l homologation ou à l éventuel succès commercial des produits en phase de mise au point. Si les hypothèses sous-jacentes se révèlent inexactes ou si les risques et incertitudes se concrétisent, les résultats réels pourraient être considérablement différents de ceux annoncés dans les déclarations prospectives. Ces risques et incertitudes comprennent, sans s y limiter, les conditions générales de l industrie et la concurrence, les facteurs économiques généraux, incluant les fluctuations des taux d intérêt et des taux de change; les effets de la réglementation de l industrie pharmaceutique ou des lois concernant les soins de la santé aux États-Unis et dans le monde; les tendances mondiales à l égard de la limitation des coûts des soins de santé; les avancées technologiques et les nouveaux produits et brevets des concurrents; les défis liés à l élaboration d un nouveau produit, ce qui inclut l obtention de l approbation réglementaire; la capacité de Merck à prédire précisément les conditions de marché futures; les difficultés ou les retards de fabrication; l instabilité financière des économies mondiales et le risque de souveraineté; la dépendance à l égard de l efficacité des brevets de Merck et des autres protections relatives aux produits innovants; et le risque de faire l objet d actions judiciaires ou de mesures réglementaires.

9 - 9 - Merck n est pas tenue de publier des mises à jour des déclarations prospectives, que ce soit à la suite de nouvelles informations, d événements futurs ou de tout autre élément. D autres facteurs susceptibles d entraîner une différence notable entre les résultats réels et les résultats décrits dans les déclarations prospectives sont énoncés dans le rapport annuel 2013 de Merck établi sur le formulaire 10-K et dans les autres documents déposés par la société auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis et accessibles sur le site Internet de cette dernière (www.sec.gov). # # # 1 Société canadienne du cancer. «Vue d ensemble des statistiques sur le cancer». Disponible en ligne : Consulté le 29 septembre American Cancer Society. «Stomach Cancer». Disponible en ligne : Consulté le 17 septembre Organisation mondiale de la santé (OMS). «Globocan 2012 Stomach Cancer: Estimated Incidence, Mortality and Prevalence Worldwide in 2012». Disponible en ligne : Consulté le 17 septembre Société canadienne du cancer. «Statistiques sur le cancer de l estomac». Disponible en ligne : Consulté le 29 septembre National Cancer Institute. «General Information About Bladder and Other Urothelial Cancers». Disponible en ligne : Consulté le 23 septembre American Cancer Society. «What are the risk factors for bladder cancer?». Disponible en ligne : Consulté le 23 septembre Organisation mondiale de la santé (OMS). «5.10 Bladder Cancer», dans : STEWART, B. W. et C. P. Wild, rédacteurs. World Cancer Report Lyon (France) Presses de l OMS, 2014: Cancer de la vessie Canada. «Face au cancer de la vessie : faits et chiffres». Disponible en ligne : Consulté le 29 septembre 2014.

Relations avec les investisseurs :

Relations avec les investisseurs : Communiqué de presse Résumés : n os LBA6008 et 6017 Relations avec les médias : Annick Robinson 438 837-2550 Relations avec les investisseurs : Justin Holko 908 740-1879 Nouvelles données révélant l activité

Plus en détail

Relations avec les investisseurs :

Relations avec les investisseurs : Communiqué de presse Relations avec les médias : Annick Robinson Merck Canada 438-837-2550 Relations avec les investisseurs : Joseph Romanelli 908-423-5185 Stephanie Lyttle Cabinet de relations publiques

Plus en détail

Communiqué de presse. POUR DIFFUSION LE 19 AVRIL à 8 h 30 (HNE) Relations avec les investisseurs : Relations avec les médias :

Communiqué de presse. POUR DIFFUSION LE 19 AVRIL à 8 h 30 (HNE) Relations avec les investisseurs : Relations avec les médias : Communiqué de presse POUR DIFFUSION LE 19 AVRIL à 8 h 30 (HNE) Relations avec les médias : Annick Robinson 438 837-2550 Relations avec les investisseurs : Justin Holko 908 740-1879 Présentation au congrès

Plus en détail

Communiqué de presse. Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD GSM : Contacts avec les médias :

Communiqué de presse. Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD GSM : Contacts avec les médias : Communiqué de presse Contacts avec les médias : Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD nilsy.desaint@merck.com GSM : 0473 33 4875 Première étude évaluant la réparation des mésappariements

Plus en détail

Études d homologation en cours pour le pembrolizumab dans le traitement de huit types différents de tumeurs

Études d homologation en cours pour le pembrolizumab dans le traitement de huit types différents de tumeurs Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Relations avec les médias : Annick Robinson 438 837-2550 Relations avec les investisseurs : Justin Holko 908 740-1879 Présentation au congrès annuel 2015 de

Plus en détail

Le Cabinet de relations publiques NATIONAL

Le Cabinet de relations publiques NATIONAL Communiqué de presse Résumé nº LBA9000 Relations avec les médias : Marie-Christine Garon Dominique Quirion Merck Le Cabinet de relations publiques NATIONAL Marie-christine.garon@merck.com dquirion@national.ca

Plus en détail

Études registres sur le Pembrolizumab actuellement menées sur huit types de tumeurs

Études registres sur le Pembrolizumab actuellement menées sur huit types de tumeurs Communiqué de presse Contacts avec les médias : Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD nilsy.desaint@merck.com GSM : 0473 33 4875 Les résultats présentés au congrès annuel 2015 de l ASCO viennent

Plus en détail

Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE. Annick Robinson Relations avec les médias : Teri Loxam

Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE. Annick Robinson Relations avec les médias : Teri Loxam Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Relations avec les médias : Annick Robinson 438-837-2550 Relations avec les investisseurs : Teri Loxam 908-740-1986 Le pembrolizumab, un produit de Merck,

Plus en détail

en monothérapie dans le mélanome avancé

en monothérapie dans le mélanome avancé Communiqué de presse MSD trouve un accord avec le CEPS 1 sur le prix de son immunothérapie anti-cancéreuse KEYTRUDA (pembrolizumab) en monothérapie dans le mélanome avancé Keytruda est désormais pris en

Plus en détail

Relations avec les médias : Annick Robinson Relations avec les investisseurs : Justin Holko (438) (908)

Relations avec les médias : Annick Robinson Relations avec les investisseurs : Justin Holko (438) (908) Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Relations avec les médias : Annick Robinson Relations avec les investisseurs : Justin Holko (438) 837-2550 (908) 740-1879 annick.robinson@merck.com GARDASIL

Plus en détail

Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Sheila Murphy Marie-Christine Garon Merck Edelman 514 428-2748 514 315-1981 sheila.murphy@merck.com marie-christine.garon@edelman.com Étude présentée à l International

Plus en détail

Un traitement à base de bocéprévir a éliminé le virus de l hépatite C chez 70 pour cent des patients coinfectés par le VHC et le VIH-1

Un traitement à base de bocéprévir a éliminé le virus de l hépatite C chez 70 pour cent des patients coinfectés par le VHC et le VIH-1 Communiqué de presse Relations avec les médias : Sheila Murphy Marie-Christine Garon Merck Edelman 514-428-2748 514-315-1981 sheila.murphy@merck.com marie-christine.garon@edelman.com Un traitement à base

Plus en détail

La monothérapie par pembrolizumab a permis d obtenir un taux de réponse globale de 25 pour cent chez les patients lourdement traités précédemment

La monothérapie par pembrolizumab a permis d obtenir un taux de réponse globale de 25 pour cent chez les patients lourdement traités précédemment Communiqué de presse Contacts avec les médias : Nilsy Desaint Policy and Communication Manager, MSD nilsy.desaint@merck.com GSM : 0473 33 4875 De nouveaux résultats montrent une activité anti-tumeur durable

Plus en détail

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302

Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Communiqué de presse Relations avec les médias : Annick Robinson Dominique Quirion Merck NATIONAL Annick.robinson@merck.com dquirion@national.ca 514 428-2890 514 843-2302 Relations avec les investisseurs

Plus en détail

Pipeline MSD. 31 octobre 2015

Pipeline MSD. 31 octobre 2015 Pipeline MSD 31 octobre 2015 Pipeline MSD au 31 octobre 2015 Phase 2 Phase 2 Phase 3 Phase 3 Phase 3 Maladie d Alzheimer MK-7622 MK-8521 Allergie, acariens MK-8237 1,2 Infection à Clostridium difficile

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 15 mars 2016

Communiqué de presse. Bâle, le 15 mars 2016 Communiqué de presse Bâle, le 15 mars 2016 La FDA a accordé à l atezolizumab, agent immunothérapeutique anticancéreux de Roche, une procédure d examen prioritaire pour le traitement du cancer avancé de

Plus en détail

Pipeline MSD. 6 août 2016

Pipeline MSD. 6 août 2016 Pipeline MSD 6 août 2016 Pipeline MSD au 6 août 2016 Phase 2 Phase 2 Phase 2 Phase 3 Phase 3 Phase 3 Phase 3 Asthme MK-1029 MK-8521 nasopharyngé Maladie d Alzheimer verubecestat MK-8931 Prophylaxie anti-cmv

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 9 octobre 2016

Communiqué de presse. Bâle, le 9 octobre 2016 Communiqué de presse Bâle, le 9 octobre 2016 Une étude de phase III montre que TECENTRIQ (atezolizumab), médicament de Roche, offre un avantage significatif en termes de survie par rapport à la chimiothérapie,

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 19 mai 2016

Communiqué de presse. Bâle, le 19 mai 2016 Communiqué de presse Bâle, le 19 mai 2016 La FDA accorde à Tecentriq (atezolizumab), anticancéreux immunothérapeutique de Roche, une homologation accélérée pour le traitement d un type particulier de cancer

Plus en détail

Roche obtient l homologation par la FDA de l association Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer avancé du col de l utérus

Roche obtient l homologation par la FDA de l association Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer avancé du col de l utérus Communiqué de presse Bâle, 15 août 2014 Roche obtient l homologation par la FDA de l association Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer avancé du col de l utérus Avastin est le premier

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 8 janvier 2016

Communiqué de presse. Bâle, le 8 janvier 2016 Communiqué de presse Bâle, le 8 janvier 2016 Roche présente les résultats actualisés de son étude sur l agent immunothérapeutique anticancéreux expérimental atezolizumab dans le cancer avancé de la vessie

Plus en détail

Relations avec les investisseurs :

Relations avec les investisseurs : Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Relations avec les médias : Annick Robinson 438 837-2550 Relations avec les investisseurs : Justin Holko 908 740-1879 Merck annonce les résultats de l essai

Plus en détail

Communiqué de presse ONCBE16NP

Communiqué de presse ONCBE16NP Communiqué de presse La Commission Européenne approuve l utilisation de Opdivo (nivolumab) de Bristol-Myers Squibb dans le carcinome à cellules rénales avancé préalablement traité Opdivo (nivolumab) est

Plus en détail

Mise en garde concernant les déclarations prospectives

Mise en garde concernant les déclarations prospectives Mise en garde concernant les déclarations prospectives Les communications publiques de la Banque de Montréal comprennent souvent des déclarations prospectives, écrites ou verbales. Le présent document

Plus en détail

Taxotere doit être administré sous la surveillance d un médecin expérimenté dans l emploi des antinéoplasiques.

Taxotere doit être administré sous la surveillance d un médecin expérimenté dans l emploi des antinéoplasiques. Les Canadiennes atteintes d un cancer du sein à un stade précoce avec atteinte ganglionnaire peuvent maintenant bénéficier d un traitement chimiothérapeutique approuvé récemment avec conditions par Santé

Plus en détail

Annick Robinson : 438 837-2550 Jamyung Cha : 82 32 455-6137 Robert Consalvo : 908 236-1127

Annick Robinson : 438 837-2550 Jamyung Cha : 82 32 455-6137 Robert Consalvo : 908 236-1127 Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Relations avec les médias Relations avec les médias pour Merck pour Samsung Bioepis Annick Robinson : 438 837-2550 Jamyung Cha : 82 32 455-6137 Robert Consalvo

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 19 octobre 2016

Communiqué de presse. Bâle, le 19 octobre 2016 Communiqué de presse Bâle, le 19 octobre 2016 TECENTRIQ (atezolizumab), anticancéreux immunothérapeutique de Roche, homologué par la FDA contre une forme particulière de cancer du poumon métastatique.

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, 17 novembre 2014

Communiqué de presse. Bâle, 17 novembre 2014 Communiqué de presse Bâle, 17 novembre 2014 Roche obtient l homologation par la FDA d Avastin plus chimiothérapie pour le traitement des femmes atteintes d un cancer de l ovaire récidivant résistant au

Plus en détail

Recommandations. Pour en savoir plus, rendez-vous sur dans la rubrique R&D Innovation. Déclaration prospective

Recommandations. Pour en savoir plus, rendez-vous sur  dans la rubrique R&D Innovation. Déclaration prospective SEPTEMBRE 2014 Recommandations Cette présentation est accessible aux collaborateurs de Sanofi et vise à proposer des informations clés sur la R&D Sanofi. Elle peut être utilisée en interne ou en externe

Plus en détail

Une étude de phase III sur Avastin donne des résultats positifs lors de cancer de l ovaire de stade avancé

Une étude de phase III sur Avastin donne des résultats positifs lors de cancer de l ovaire de stade avancé Communiqué de presse Bâle, le 25 février 2010 Une étude de phase III sur Avastin donne des résultats positifs lors de cancer de l ovaire de stade avancé Roche (SIX: RO, ROG; OTCQX: RHHBY) a annoncé aujourd

Plus en détail

Les résultats soutiennent le dépôt règlementaire du Biologics Licence Application auprès de la Food and Drug Administration aux États-Unis

Les résultats soutiennent le dépôt règlementaire du Biologics Licence Application auprès de la Food and Drug Administration aux États-Unis Communiqué de presse Theratechnologies annonce les résultats de l étude pivot de phase III pour l ibalizumab, un antirétroviral biologique à action prolongée présentement à l étude dans le traitement du

Plus en détail

Bases moléculaires de la réponse immunitaire cellulaire contre les tumeurs

Bases moléculaires de la réponse immunitaire cellulaire contre les tumeurs Mécanismes d'action Bases moléculaires de la réponse immunitaire cellulaire contre les tumeurs Angela Orcurto Cheffe de clinique, Service d Oncologie médicale, Département d Oncologie, CHUV, Lausanne,

Plus en détail

Transformer sanofi-aventis : de la vision à l action

Transformer sanofi-aventis : de la vision à l action Résultats annuels 2009 Transformer sanofi-aventis : de la vision à l action Conférence de Presse - 10 Février 2010 1 Déclarations prospectives Ce communiqué contient des déclarations prospectives (au sens

Plus en détail

[Paris, le 26 avril 2016]. Eli Lilly and Compagny a annoncé aujourd hui que la Commission Européenne a émis un

[Paris, le 26 avril 2016]. Eli Lilly and Compagny a annoncé aujourd hui que la Commission Européenne a émis un [Paris, le 26 avril 2016]. Eli Lilly and Compagny a annoncé aujourd hui que la Commission Européenne a émis un avis favorable concernant Taltz (ixekizumab) pour le traitement du psoriasis en plaques modéré

Plus en détail

Roche obtient l homologation européenne de l association Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer du col de l utérus avancé

Roche obtient l homologation européenne de l association Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer du col de l utérus avancé Communiqué de presse Bâle, le 8 avril 2015 Roche obtient l homologation européenne de l association Avastin plus chimiothérapie dans le traitement du cancer du col de l utérus avancé Avastin est le premier

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 mars 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 16 mars 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 16 mars 2005 ERBITUX 2 mg/ml, solution pour perfusion 1 flacon (50 ml) MERCK LIPHA SANTE cetuximab Liste I Médicament réservé à l usage hospitalier Prescription réservée

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 9 octobre 2010

Communiqué de presse. Bâle, le 9 octobre 2010 Communiqué de presse Bâle, le 9 octobre 2010 MetMAb, nouvelle molécule en cours d étude, prolonge la période pendant laquelle les personnes atteintes de cancer du poumon vivent sans que leur maladie ne

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE PRÉSENTATION DU RATIONNEL D IPH4102 ET DU PROTOCOLE DE L ESSAI CLINIQUE DE PHASE I À LA CONFÉRENCE DE L EORTC 1 SUR LES LYMPHOMES CUTANÉS IPH4102 est un anticorps monoclonal cytotoxique «first-in-class»

Plus en détail

GUSTAVE ROUSSY À L ASCO

GUSTAVE ROUSSY À L ASCO GUSTAVE ROUSSY À L ASCO DÉCRYPTAGES FOCUS SUR L IMMUNOTHÉRAPIE www.gustaveroussy.fr/asco2014 IMMUNOTHÉRAPIE L immunothérapie est actuellement l une des voies de recherche les plus prometteuses en oncologie.

Plus en détail

Publication dans The Lancet

Publication dans The Lancet Communiqué de presse Bayer Inc. 77 Belfield Rd Toronto (ON) 416-248-0771 www.bayer.ca Publication dans The Lancet de résultats positifs de l'étude de phase III DECISION sur le sorafenib pour le traitement

Plus en détail

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016

Cancer bronchique et immunothérapie. Sylvie Friard 7 avril 2016 1 Cancer bronchique et immunothérapie Sylvie Friard 7 avril 2016 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Cycle cancer et immunité Chen and Mellman, Cell 2012 Inhibiteurs des points de contrôle

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 8 juin Il s agit de la première homologation d Avastin en association avec un autre traitement ciblé

Communiqué de presse. Bâle, le 8 juin Il s agit de la première homologation d Avastin en association avec un autre traitement ciblé Communiqué de presse Bâle, le 8 juin 2016 Roche obtient l homologation européenne d Avastin en association avec Tarceva pour le traitement de patients atteints d un type particulier de cancer du poumon

Plus en détail

Cancer du poumon métastatique

Cancer du poumon métastatique Cancer du poumon métastatique Gabrielle Gagnon Plan Un peu d épidémiologie Histologie Traitements : du «one size fits all» aux traitements plus personnalisés Chimiothérapie TKI Immunothérapie en cancer

Plus en détail

Première étude de phase III sur Avastin plus chimiothérapie lors de cancer de l ovaire résistant au platine

Première étude de phase III sur Avastin plus chimiothérapie lors de cancer de l ovaire résistant au platine Communiqué de presse Bâle, le 2 juin 2012 Une étude Roche montre que l adjonction d Avastin à une chimiothérapie réduit de moitié le risque de progression d un cancer de l ovaire récurrent, maladie difficile

Plus en détail

CP présentation données SITC 2/8. European Society for Medical Oncology. 3 Society for Immunotherapy of Cancer

CP présentation données SITC 2/8. European Society for Medical Oncology. 3 Society for Immunotherapy of Cancer Données intermédiaires de l étude de Phase I/II testant la combinaison de lirilumab avec nivolumab : bénéfice clinique encourageant chez des patients atteints d un cancer épidermoïde de la tête et du cou

Plus en détail

RESULTATS PRESENTES SUR LES TRAITEMENTS A BASE DE TAXOTERE DANS LES CANCERS DE LA TÊTE ET DU COU, DU POUMON ET DU SEIN

RESULTATS PRESENTES SUR LES TRAITEMENTS A BASE DE TAXOTERE DANS LES CANCERS DE LA TÊTE ET DU COU, DU POUMON ET DU SEIN Contact: Anne Bancillon + 33 (0)6 70 93 75 28 RESULTATS PRESENTES SUR LES TRAITEMENTS A BASE DE TAXOTERE DANS LES CANCERS DE LA TÊTE ET DU COU, DU POUMON ET DU SEIN Principaux résultats présentés lors

Plus en détail

De l épidémiologie à l analyse des causes et conséquences des cancers

De l épidémiologie à l analyse des causes et conséquences des cancers De l épidémiologie à l analyse des causes et conséquences des cancers Sandrine FAIVRE/Stéphane CULINE Service d Oncologie Médicale Hôpitaux Bichat-Beaujon, Saint-Louis Université Paris 7 1 Epidémiologie

Plus en détail

Dossier de presse. Besançon, le 2 février UCPVax : vaccin thérapeutique anti-cancer innovant ciblant la télomérase

Dossier de presse. Besançon, le 2 février UCPVax : vaccin thérapeutique anti-cancer innovant ciblant la télomérase Dossier de presse Besançon, le 2 février 2015 UCPVax : vaccin thérapeutique anti-cancer innovant ciblant la télomérase Sommaire Le cancer du poumon, première cause de décès par cancer dans le monde UCPVax

Plus en détail

Chiffre d affaires du marché du remplacement de 387 millions d euros, en hausse de 6 %, + 4 % à périmètre et taux de change constants

Chiffre d affaires du marché du remplacement de 387 millions d euros, en hausse de 6 %, + 4 % à périmètre et taux de change constants 15.26 Accélération de la croissance du chiffre d affaires au cours du 3 e trimestre (+ 7 % à périmètre et taux de change constants) à 3 449 millions d euros Croissance du chiffre d affaires première monte

Plus en détail

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Haute Autorité de santé COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 08 juin 2005 AVASTIN 25mg/ml, solution à diluer pour perfusion, flacon de 4 ml (B/1) AVASTIN 25mg/ml, solution à diluer pour perfusion, flacon

Plus en détail

AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes

AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes AdhesiomAb Des anticorps monoclonaux à visée thérapeutique dans les carcinomes Type d'offre : partenariat Patricia Rousselle et Charles Dumontet Institut de Biologie et Chimie des Protéines, Lyon et Centre

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 25 septembre 2011

Communiqué de presse. Bâle, le 25 septembre 2011 Communiqué de presse Bâle, le 25 septembre 2011 Le T-DM1, médicament expérimental de Roche, témoigne d une amélioration de la survie sans progression par rapport au traitement standard lors de cancer du

Plus en détail

Participer à un. Fondation pour l Aide à la Recherche sur la Sclérose En Plaques

Participer à un. Fondation pour l Aide à la Recherche sur la Sclérose En Plaques Participer à un Essai clinique Qu est-ce qu un essai clinique? C est une étude scientifique menée chez des volontaires sains ou malades et qui permet d évaluer l efficacité et la tolérance d une méthode

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 16 mai 2012

Communiqué de presse. Bâle, le 16 mai 2012 Communiqué de presse Bâle, le 16 mai 2012 Lors du congrès 2012 de l ASCO, Roche présentera de nouvelles données sur des progrès majeurs réalisés pour les patients atteints de cancer avancé Premières données

Plus en détail

Statistiques canadiennes sur le cancer 2008 Le cancer au Canada : les faits en bref

Statistiques canadiennes sur le cancer 2008 Le cancer au Canada : les faits en bref 1 Statistiques canadiennes sur le cancer 2008 Le cancer au Canada : les faits en bref Le livret des Statistiques canadiennes sur le cancer 2008 a été dévoilé le 9 avril 2008 par la Société canadienne du

Plus en détail

1 er trimestre Perspectives 2013 confirmées 13.09

1 er trimestre Perspectives 2013 confirmées 13.09 13.09 Au 1 er trimestre 2013, Valeo affiche une croissance de son chiffre d affaires consolidé de 1,1 % à périmètre et taux de change constants, malgré la baisse de 9 % de la production automobile en Europe

Plus en détail

ESSAI AETHERA : ANALYSE DE LA PFS PAR ENTRETIEN POST- AUTOGREFFE DANS LE LES INVESTIGATEURS LYMPHOME DE HODGKIN

ESSAI AETHERA : ANALYSE DE LA PFS PAR ENTRETIEN POST- AUTOGREFFE DANS LE LES INVESTIGATEURS LYMPHOME DE HODGKIN ESSAI AETHERA : ANALYSE DE LA PFS PAR LES INVESTIGATEURS ENTRETIEN POST- AUTOGREFFE DANS LE LYMPHOME DE HODGKIN D après la communication orale de A. Sureda, abstract #O112 EBMT 15 22-25 Mars 15 Rédigé

Plus en détail

Epidémiologie des cancers pédiatriques en France..p. 3. L oncologie pédiatrique : un véritable défi.. p. 4

Epidémiologie des cancers pédiatriques en France..p. 3. L oncologie pédiatrique : un véritable défi.. p. 4 Dossier de presse Oncologie pédiatrique : les enfants ne sont pas des «petits adultes» et ont besoin de médicaments développés spécifiquement pour eux L oncologie pédiatrique est un domaine spécifique

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 7 février 2001 KEPPRA 250, 500 et 1000mg comprimé pelliculé Boîte de 60 Lévétiracétam

Plus en détail

Nouvelles molécules en cancérologie digestive

Nouvelles molécules en cancérologie digestive Nouvelles molécules en cancérologie digestive Dr A. DROUILLARD CHU DIJON CANCER GASTRIQUE Cancer gastrique: Options thérapeutiques actuelles Les thérapies ciblées dans le cancer gastrique Survie globale

Plus en détail

Au 3 ème trimestre 2012, Valeo affiche une croissance de son chiffre d affaires consolidé de 7%

Au 3 ème trimestre 2012, Valeo affiche une croissance de son chiffre d affaires consolidé de 7% 12.27 Au 3 ème trimestre 2012, Valeo affiche une croissance de son chiffre d affaires consolidé de 7% Jacques Aschenbroich, Directeur Général du Groupe, a déclaré : «Valeo affiche au troisième trimestre

Plus en détail

Merck reçoit l approbation pour ZEPATIER (elbasvir/grazoprévir) au Canada, en vertu du processus d'évaluation prioritaire, pour le

Merck reçoit l approbation pour ZEPATIER (elbasvir/grazoprévir) au Canada, en vertu du processus d'évaluation prioritaire, pour le Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Relations avec les Annick Robinson médias : 438-837-2550 Relations avec les investisseurs : Amy Klug 908-740-1898 Merck reçoit l approbation pour ZEPATIER

Plus en détail

Homologation de BANZEL MC (rufinamide) à titre de traitement auxiliaire contre une forme grave de l épilepsie

Homologation de BANZEL MC (rufinamide) à titre de traitement auxiliaire contre une forme grave de l épilepsie POUR PUBLICATION IMMÉDIATE Demandes des médias : Sylvie Lafrance bespeak Communications 514-472-0372 sylvie@bespeakcommunications.com Homologation de BANZEL MC (rufinamide) à titre de traitement auxiliaire

Plus en détail

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques

Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Chimiothérapie des cholangiocarcinomes localement avancés ou métastatiques Meher BEN ABDELGHANI Oncologie Médicale Centre Paul Strauss- Strasbourg mbenabdelghani@strasbourg.unicancer.fr Généralités Tumeur

Plus en détail

PROFIL 2016 BMSD002_bat.indd 1 27/05/ :18

PROFIL 2016 BMSD002_bat.indd 1 27/05/ :18 PROFIL 2016 BMSD002_bat.indd 1 27/05/2016 19:18 UNE ENTREPRISE «BIOPHARMA» DIVERSIFIEE Culture de l innovation, stratégie de recherche et développement centrée sur quelques axes prioritaires, Bristol-Myers

Plus en détail

AB Science annonce l autorisation d initier une phase 2 dans le cancer de l estomac avec le masitinib

AB Science annonce l autorisation d initier une phase 2 dans le cancer de l estomac avec le masitinib Paris, le 17 janvier 2011, 8h45 AB Science annonce l autorisation d initier une phase 2 dans le cancer de l estomac avec le masitinib Le programme de développement clinique du masitinib dans les tumeurs

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 3 juin 2012

Communiqué de presse. Bâle, le 3 juin 2012 Communiqué de presse Bâle, le 3 juin 2012 Le trastuzumab emtansine (T-DM1), médicament Roche expérimental d action ciblée contre le cancer du sein, a réduit de 35 pour cent le risque de progression de

Plus en détail

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. Le 15 août 2011

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. Le 15 août 2011 Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada Le 15 août 2011 Énoncés prospectifs De temps à autre, la TD fait des énoncés prospectifs, écrits et verbaux,

Plus en détail

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules.

Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Efficacité et tolérance de l Immunothérapie chez le sujet âgé. Exemple du NIVOLUMAB dans le traitement des Cancers bronchiques non à petites cellules. Emanuel NICOLAS Dr. Frédérique ROUSSEAU Dr. Renaud

Plus en détail

MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic

MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic MEDI-G-315 Médecine factuelle et pronostic Prof Thierry Berghmans MEDI-G-315 1 Comment prédire le pronostic d un patient? MEDI-G-315 2 Facteur pronostique vs facteur prédictif Facteur pronostique Facteur

Plus en détail

Nessima Yelles URC Paris Nord 05/12/2014

Nessima Yelles URC Paris Nord 05/12/2014 Nessima Yelles URC Paris Nord 05/12/2014 Protocoles Le contenu des protocoles est fixé par arrêté, selon le type de recherche (classification) 2 Classification réglementaire de la recherche clinique en

Plus en détail

MAISONS DU MONDE : FORTE PROGRESSION DES VENTES AU PREMIER TRIMESTRE (+21%)

MAISONS DU MONDE : FORTE PROGRESSION DES VENTES AU PREMIER TRIMESTRE (+21%) COMMUNIQUÉ DE PRESSE MAISONS DU MONDE : FORTE PROGRESSION DES VENTES AU PREMIER TRIMESTRE (+21%) Ventes de 228,8 M, en hausse de 20,9% par rapport au T1 2016, avec une forte croissance à périmètre comparable

Plus en détail

LA DETECTION DES TUMEURS DE VESSIE D ORIGINE PROFESSIONNELLE EN outils et indications? Ch. COULANGE Marseille 15 novembre 2008.

LA DETECTION DES TUMEURS DE VESSIE D ORIGINE PROFESSIONNELLE EN outils et indications? Ch. COULANGE Marseille 15 novembre 2008. LA DETECTION DES TUMEURS DE VESSIE D ORIGINE PROFESSIONNELLE EN 2008 outils et indications? Ch. COULANGE Marseille 15 novembre 2008. données épidémiologiques en France Incidence Age moyen 11 000 nouveaux

Plus en détail

Amandine FAUQUEMBERGUE URC Paris Nord 28/11/2014. Protocoles. Le contenu des protocoles est fixé selon le type de recherche (classification)

Amandine FAUQUEMBERGUE URC Paris Nord 28/11/2014. Protocoles. Le contenu des protocoles est fixé selon le type de recherche (classification) Amandine FAUQUEMBERGUE URC Paris Nord 28/11/2014 Protocoles Le contenu des protocoles est fixé selon le type de recherche (classification) 2 1 Recherche clinique Interventionnelle Non interventionnelle

Plus en détail

EXERCICE N 27 : Lire un RCP

EXERCICE N 27 : Lire un RCP Le géfitinib (Iressa ), un cytotoxique, a fait l objet d une autorisation de mise sur le marché pour le traitement du cancer bronchique non à petites cellules localement avancé ou métastasé avec mutation

Plus en détail

Les résultats présentés lors d une session de dernière minute dans le cadre de CROI 2017 soutiennent l éventuelle soumission règlementaire à la FDA

Les résultats présentés lors d une session de dernière minute dans le cadre de CROI 2017 soutiennent l éventuelle soumission règlementaire à la FDA Theratechnologies annonce de nouvelles données issues de l étude pivot de phase III pour l ibalizumab, un anticorps monoclonal à action prolongée présentement à l étude dans le traitement du VIH L ibalizumab

Plus en détail

Le secteur pharmaceutique en Belgique :

Le secteur pharmaceutique en Belgique : CHIFFRES PHARMA 2015 Le secteur pharmaceutique en Belgique : Une pierre angulaire de l économie belge, un laboratoire d espoir pour les patients Les chiffres-clés 2015 confirment la force de l industrie

Plus en détail

Les CARRIÈRES en Biochimie de la santé

Les CARRIÈRES en Biochimie de la santé Les CARRIÈRES en Biochimie de la santé 1. Carrières en recherche 2. Carrières en analyse et diagnostic 3. Carrières en contrôle de la qualité 4. Carrières en représentation commerciale 5. Carrières en

Plus en détail

Autorisation avec conditions de Pr TAGRISSO MC

Autorisation avec conditions de Pr TAGRISSO MC Santé Canada affiche des avertissements concernant l innocuité des produits de santé, des avis de santé publique, des communiqués de presse et d autres avis provenant de l industrie à titre de service

Plus en détail

Delva Fleur. Delva et Petit-Monéger ; Salmi et Berdaï 03/11/2016

Delva Fleur. Delva et Petit-Monéger ; Salmi et Berdaï 03/11/2016 Fiche signalétique de l épreuve LCA Année : D4 Date séminaire : 30 novembre 2015 Faculté Nom et prénom du rédacteur Spécialité du rédacteur Nom et prénom des relecteurs version Bordeaux Delva Fleur Santé

Plus en détail

RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE

RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE 2016 Le 9 novembre 2016 Énoncés de nature prévisionnelle Toutes les déclarations contenues dans nos présentations qui ne concernent pas directement et

Plus en détail

Numéro de référence : LETTRE D INVITATION. Chercheurs médicaux et scientifiques

Numéro de référence : LETTRE D INVITATION. Chercheurs médicaux et scientifiques Santé Health Canada Canada Numéro de référence : 1000050887 LETTRE D INVITATION Aux : Objet : Chercheurs médicaux et scientifiques Fournir des services d examen et d évaluation scientifiques indépendants

Plus en détail

THALIDOMIDE : La THALIDOMIDE s administre par vois orale, à prendre le soir. Effets secondaires :

THALIDOMIDE : La THALIDOMIDE s administre par vois orale, à prendre le soir. Effets secondaires : L arrivée de plusieurs nouvelles classes de médicaments qui ont montré leur efficacité dans le myélome multiple nous donne l opportunité de changer notre but de traitement dans le myélome multiple. Les

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 19 décembre 2014

Communiqué de presse. Bâle, le 19 décembre 2014 Communiqué de presse Bâle, le 19 décembre 2014 Roche présente de nouvelles données sur l étude de phase III MARIANNE menée auprès de patients présentant un cancer du sein HER2-positif de stade avancé non

Plus en détail

Introduction générale Michel AROCK, membre de l Académie nationale de Pharmacie, Président 3 ème section

Introduction générale Michel AROCK, membre de l Académie nationale de Pharmacie, Président 3 ème section «Biomarqueurs, thérapies ciblées et stratifiées en cancérologie» Séance thématique 21 mai 2014 Introduction générale Michel AROCK, membre de l Académie nationale de Pharmacie, Président 3 ème section Comité

Plus en détail

Les essais cliniques : un pas dans l accès aux nouvelles thérapeutiques Bilans et perspectives

Les essais cliniques : un pas dans l accès aux nouvelles thérapeutiques Bilans et perspectives Les essais cliniques : un pas dans l accès aux nouvelles thérapeutiques Bilans et perspectives Valérie Nadjarian Référent Essais Cliniques / Direction de l Evaluation ANSM Rencontres avec l ANSM : «Favoriser

Plus en détail

Le progrès médical évolue par étapes

Le progrès médical évolue par étapes Dossier thématique 2/09 Politique de santé Faits relatifs à des questions de politique de santé et position de l industrie pharmaceutique INNOVATION PHARMACEUTIQUE Résumé en page 6 Le progrès médical évolue

Plus en détail

Présentation à l intention des investisseurs Premier trimestre mars 2004

Présentation à l intention des investisseurs Premier trimestre mars 2004 Présentation à l intention des investisseurs Premier trimestre 2004 2 mars 2004 1 Revue des résultats T1 Rick Waugh Président et chef de la direction 2 Points saillants des résultats Bénéfices records

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 2 juillet 2013

Communiqué de presse. Bâle, le 2 juillet 2013 Communiqué de presse Bâle, le 2 juillet 2013 La FDA accorde un statut d examen prioritaire à Perjeta, médicament Roche, pour une utilisation avant chirurgie lors de cancer du sein HER2-positif de stade

Plus en détail

Sanofi et Regeneron annoncent des résultats préliminaires positifs de Phase II dans l hypercholestérolémie pour un anticorps anti-pcsk9

Sanofi et Regeneron annoncent des résultats préliminaires positifs de Phase II dans l hypercholestérolémie pour un anticorps anti-pcsk9 COMMUNIQUE DE PRESSE Sanofi et Regeneron annoncent des résultats préliminaires positifs de Phase II dans l hypercholestérolémie pour un anticorps anti-pcsk9 Paris, France et Tarrytown, New York - le 10

Plus en détail

La déclaration des réactions indésirables graves dans le contexte des essais cliniques et mises à jour de Santé Canada

La déclaration des réactions indésirables graves dans le contexte des essais cliniques et mises à jour de Santé Canada La déclaration des réactions indésirables graves dans le contexte des essais cliniques et mises à jour de Santé Canada Carole Légaré, M.D. Directrice, Bureau des essais cliniques Direction des produits

Plus en détail

Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2017

Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2017 Formulaire Lettre d intention Subventions de fonctionnement Concours Société de recherche sur le cancer 2017 9 Une lettre d intention doit obligatoirement être soumise au plus tard le 5 décembre 2016,

Plus en détail

Avertissements. Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et Partie 1 Tumeurs solides / p.

Avertissements. Estimation nationale de l incidence et de la mortalité par cancer en France entre 1980 et Partie 1 Tumeurs solides / p. Avertissements 1/ La lecture du chapitre Matériel et méthode est indispensable à la compréhension et à l interprétation des données présentées dans cet ouvrage La première partie de ce rapport concerne

Plus en détail

Biosimilaires : du concept a la réalité. Docteur Olivier Romano Centre Galilée, Lille.

Biosimilaires : du concept a la réalité. Docteur Olivier Romano Centre Galilée, Lille. Biosimilaires : du concept a la réalité. Docteur Olivier Romano Centre Galilée, Lille. Les Biosimilaires, un concept vieux de plus de 10 ans! Adoption de la 1 er ébauche des reco. générales EMA 1 er biosimilaire

Plus en détail

Naissance d un FPI canadien de premier plan

Naissance d un FPI canadien de premier plan Naissance d un FPI canadien de premier plan Michel Dallaire, Président et chef de la direction, FPI Cominar Robert Nihon, Président du conseil, FPI Alexis Nihon Le 4 décembre 2006 Mise en garde Cette présentation

Plus en détail

Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain. 10 juin 2008 Centre International des Congrès à Metz

Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain. 10 juin 2008 Centre International des Congrès à Metz Agir aujourd hui pour prévenir les maladies de demain 10 juin 2008 Centre International des Congrès à Metz Point sur le cancer de la vessie : dépistage précoce et santé au travail Dr Maria GONZALEZ Centre

Plus en détail

Communiqué de presse. Bâle, le 19 mai 2011

Communiqué de presse. Bâle, le 19 mai 2011 Communiqué de presse Bâle, le 19 mai 2011 MetMab associé à Tarceva double la période pendant laquelle des personnes souffrant de cancer du poumon vivent sans progression de la maladie Ce médicament personnalisé

Plus en détail

La présente est une copie d'une lettre d'astrazeneca Canada Inc.

La présente est une copie d'une lettre d'astrazeneca Canada Inc. Santé Canada affiche des avertissements concernant l innocuité des produits de santé, des avis de santé publique, des communiqués de presse et d autres avis provenant de l industrie à titre de service

Plus en détail

Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE. Annick Robinson 438 837-2550. Relations avec les investisseurs : Relations avec les médias :

Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE. Annick Robinson 438 837-2550. Relations avec les investisseurs : Relations avec les médias : Communiqué de presse POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Relations avec les médias : Annick Robinson 438 837-2550 Relations avec les investisseurs : Justin Holko 908 740-1879 L étude TECOS de Merck, qui évalue le

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 mars 2008

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 19 mars 2008 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 19 mars 2008 TARCEVA 25 mg, comprimé pelliculé (369 232-3) TARCEVA 100mg, comprimé pelliculé (369 234-6) TARCEVA 150 mg, comprimé pelliculé (369 235-2) B/ 30 Laboratoire

Plus en détail