1. DEFINITION 2. METHODOLOGIE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1. DEFINITION 2. METHODOLOGIE"

Transcription

1 1. DEFINITION L HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point, c est-à-dire analyse de dangers, points de maîtrise essentiels) est l'ensemble des principes et des mesures garantissant que les aliments ne sont pas contaminés par des micro-organismes tels que bactéries, moisissures, parasites, virus, devenant ainsi une source de danger pour la santé du consommateur. L HACCP est donc une méthode préventive visant à maîtriser les dangers pouvant survenir au cours d un processus. 2. METHODOLOGIE La mise en place de la méthodologie HACCP se fait sur plusieurs étapes de la chaîne alimentaire : L hygiène du personnel Réception et contrôle des denrées Désemballage Stockage des matières premières Déconditionnement Fabrication: chaud, froid, boucherie Différentes liaisons Conditionnement et allotissement Distribution, maintien et ou remise en température Entretien et désinfection Pour chacune de ces étapes, il est nécessaire de respecter des règles simples : Arriver propre sur le lieu de travail L hygiène des mains Le comportement (ne pas fumer,..) Les agents doivent disposer de vestiaires Port de la tenue adaptée 1

2 1. Les vêtements Tout le personnel de la cuisine doit porter une tenue propre et adaptée : Une coiffe recouvrant toute la chevelure Un masque recouvrant la bouche et le nez pour la manipulation des produits qui ne subiront plus de cuisson Des chaussures de sécurité réservées au travail, propres Mains et poignets sans montre ni bijoux Ongles courts, nets, sans vernis En secteur froid, port d une parka personnalisée En zone de conditionnement des plateaux et distribution des repas: surblouse ou tablier propre La tenue sera changée une fois par jour et devra être changée ou protégée lors de toute sortie des cuisines 2. Le lavage des mains Il doit avoir lieu : En arrivant sur son lieu de travail A chaque reprise de travail Avant et après être allé aux toilettes Avant et après avoir mangé Avant et après chaque changement de gants Après s être mouché Après s être recoiffé Après avoir manipulé des matières contaminantes (emballages,..) L utilisation des gants : Les gants à usage unique doivent être portés pour la manipulation des produits qui ne subiront plus de cuisson. Ils devront également être portés systématiquement en cas de lésion cutanée. De plus, ils devront être changés régulièrement, suivant le principe de «1gant = 1 geste» Le port de gants ne dispense pas du lavage des mains 2

3 3. Réception et contrôle des denrées Les méthodes HACCP doivent également être respectées dans le transport des denrées. Ainsi, les points suivants doivent être vérifiés lors de la livraison des aliments par le transporteur : Tenue du livreur adaptée (la tenue doit être propre) Respect des températures de conservation des aliments (voir tableau) Présence d un document des températures à respecter Remplissage du bon de réception Nature Les réfrigérés: Poissons Température maximale Entre 0 C et 2 C Les congelés: -12 C 4. Désemballage et déconditionnement des denrées Le désemballage des denrées correspond à la suppression de l emballage primaire, c'est-àdire l emballage qui n est pas en contact direct aves les aliments. Cette étape doit être réalisée dans un local spécifique et propre. Le déconditionnement est la suppression de la protection en contact direct avec les aliments. Il doit toujours se faire au plus près de la fabrication. Lors de cette étape, s il n y a pas de cuisson des aliments le port du masque et des gants est obligatoire. Il est également nécessaire de nettoyer et désinfecter au préalable les plats et couvercles. Concernant les denrées, il est important de contrôler leur odeur, leur couleur ainsi que leur consistance. Une fois déconditionnés, les produits doivent être conservés dans une enceinte spécifique, entre 0 C et 3 C, avant cuisson ou préparation froide. Les produits congelés, quand à eux, sont mis à même en chambre froide entre 0 C et 3 C. 3

4 5. Stockage des produits Le stockage des matières doit également répondre à des règles spécifiques. Ainsi, les épices et les produits secs seront stockés dans un endroit spécifique. Les denrées en froid dit positif seront stockées entre 0 C et 3 C. Celles en froid négatif devront être stockées à une température inférieure à 18 C. Les températures doivent être contrôlées régulièrement. Les aliments doivent être disposés sur des surfaces propres et désinfectées régulièrement. De plus, aucun produit ne doit être stocké au sol. 6. Cuisine L activité de cuisine (cuisson, préparation des plateaux etc ) doit se faire dans une zone spécifique où entrent uniquement les matières premières. Dans le cas des aliments cuits, la température des plats ne devra jamais être inférieure à 63 C. Afin d assurer le suivi et l exactitude des températures pour les produits chauds ou froids, il peut être nécessaire de procéder à des contrôles de température sur certains plateaux. Ces contrôles seront reportés sur une fiche de suivi et de contrôle des températures. 4

5 3. DIAGRAMME RECAPITULATIF 5

BONNES PRATIQUES D HYGIENE [Cuisine de production]

BONNES PRATIQUES D HYGIENE [Cuisine de production] DISP LILLE BONNES PRATIQUES D HYGIENE [Cuisine de production] Circuit du personnel AU VESTIAIRE 1. Retirer l ensemble des accessoires sur les mains, les poignets et le visage 2. S habiller en tenue de

Plus en détail

HYGIENE ALIMENTAIRE. Soyons vigilant! CFPBNA

HYGIENE ALIMENTAIRE. Soyons vigilant! CFPBNA HYGIENE ALIMENTAIRE Soyons vigilant! L HYGIENE ALIMENTAIRE TIAC (toxi -infection alimentaire collective) A déclaration obligatoire lorsqu il existe au moins 2 cas groupés avec des manifestations similaires

Plus en détail

Les Règles d hygiène au sein de la cuisine

Les Règles d hygiène au sein de la cuisine Page : 1/11 Les Règles d hygiène au sein de la cuisine NOM DE L ETABLISSEMENT LOCALITE LOGO 1 Page : 2/11 Mot d accueil Nous avons le plaisir de vous accueillir au sein de notre établissement. Dans le

Plus en détail

L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE. MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES

L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE. MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES L'ATELIER CUISINE THERAPEUTIQUE MF Texier, cadre hygiéniste EMH Var Ouest centre hospitalier d HYERES INTERETS THERAPEUTIQUES DE L'ATELIER CUISINE Activités ludiques menées en groupe et praticables à tous

Plus en détail

TRANCHAGE, MIXAGE ET MOULINAGE DES PREPARATIONS FROIDES

TRANCHAGE, MIXAGE ET MOULINAGE DES PREPARATIONS FROIDES Référence : PT/RES/017-A Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques lors des opérations très délicates de tranchage, mixage et moulinage des préparations froides. Mots clés : Mixage

Plus en détail

Quelques recommandations pour une hygiène appropriée

Quelques recommandations pour une hygiène appropriée Quelques recommandations pour une hygiène appropriée Se laver les mains avant De manger; De manipuler des aliments; Se laver les mains après Avoir éternué ou toussé; S'être mouché; Être allé aux toilettes;

Plus en détail

Les engagements du personnel des crèches travaillant en cuisine

Les engagements du personnel des crèches travaillant en cuisine Les engagements du personnel des crèches travaillant en cuisine Préambule Le Centre Communal d'action Sociale de Châlons-en-Champagne gère des structures Petite Enfance relevant des décrets 2000-762 du

Plus en détail

Les gestes sanitaires associés à la pratique du compostage en établissement : comment prévenir le risque? Châtellerault 14 décembre 2015

Les gestes sanitaires associés à la pratique du compostage en établissement : comment prévenir le risque? Châtellerault 14 décembre 2015 Les gestes sanitaires associés à la pratique du compostage en établissement : comment prévenir le risque? Châtellerault 14 décembre 2015 Cuisine VS. Compost Transformer et distribuer des denrées alimentaires

Plus en détail

VILLE D ANOULD CHARTE DES ATELIERS D ANIMATION CUISINE DANS LE CADRE DES NOUVELLES ACTIVITÉS PERISCOLAIRES (NAP)

VILLE D ANOULD CHARTE DES ATELIERS D ANIMATION CUISINE DANS LE CADRE DES NOUVELLES ACTIVITÉS PERISCOLAIRES (NAP) VILLE D ANOULD 2014 CHARTE DES ATELIERS D ANIMATION CUISINE DANS LE CADRE DES NOUVELLES ACTIVITÉS PERISCOLAIRES (NAP) SOMMAIRE I. Objectifs des ateliers de transformation alimentaire et de dégustation...

Plus en détail

Les concepts de production

Les concepts de production Les concepts de production C est l ensemble des moyens mis en œuvre pour gérer et réaliser une production culinaire Achats Stockage Préparations préliminaires Cuisson Distribution et conditionnement Gros

Plus en détail

Plan de Maîtrise Sanitaire

Plan de Maîtrise Sanitaire Plan de Maîtrise Sanitaire Spécial Office 1 Les fiches pratiques 2 3 4 Les trames d autocontrôle Les documents obligatoires Les instruments de mesure SQ/AF/Novembre 2012 IR=1 1 Plan de Maîtrise Sanitaire

Plus en détail

Chambres d hôtes et tables d hôtes

Chambres d hôtes et tables d hôtes Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Chambres d hôtes et tables d hôtes Cellule de vulgarisation 10 mai 2011 Table des matières Enregistrement / autorisation Autocontrôle Assouplissements

Plus en détail

la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées

la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées la Région Date de réalisation : 14/01/2009 Unité Lycées - SOMMAIRE - Fiche de contrôle à réception 3 Tolérance des températures à réception des denrées 4 Fiche de non conformité des livraisons 5 Fiches

Plus en détail

LA CONTAMINATION DES ALIMENTS

LA CONTAMINATION DES ALIMENTS LA CONTAMINATION DES S Tout restaurant a le devoir de garantir l hygiène et la sécurité alimentaire afin de préserver la santé des consommateurs. Tout au long de la chaine alimentaire, l aliment risque

Plus en détail

Où se procurer les aliments?

Où se procurer les aliments? Où se procurer les aliments? Dans tous les magasins d alimentation Ou en direct chez les producteurs sous certaines conditions. Pour les productions primaires : Miel, fruits et légumes Leur achat en direct

Plus en détail

PROCEDURE D IDENTIFICATION ET DE TRACABILITE DES DENREES ALIMENTAIRES

PROCEDURE D IDENTIFICATION ET DE TRACABILITE DES DENREES ALIMENTAIRES I - OBJECTIFS Cette procédure a pour objectifs : - de conserver la traçabilité de tous les produits entrants au sein de l établissement - de tracer tous produits déconditionnés et non consommés le jour

Plus en détail

Déroulé exposé. SECURITE SANITAIRE? De quoi parle t-on? Quel cadre réglementaire? Connaissance, analyse et maitrise des risques Cas concret

Déroulé exposé. SECURITE SANITAIRE? De quoi parle t-on? Quel cadre réglementaire? Connaissance, analyse et maitrise des risques Cas concret Sécurité sanitaire Déroulé exposé SECURITE SANITAIRE? De quoi parle t-on? Quel cadre réglementaire? Connaissance, analyse et maitrise des risques Cas concret Sécurité sanitaire : Jeu des post-it 3 mots

Plus en détail

FEDERATION REGIONALE DES PEDIATRES NEONATOLOGUES RESPECT DES PRECAUTIONS STANDARD TENUE DES PROFESSIONNELS, DES FAMILLES EN NEONATALOGIE

FEDERATION REGIONALE DES PEDIATRES NEONATOLOGUES RESPECT DES PRECAUTIONS STANDARD TENUE DES PROFESSIONNELS, DES FAMILLES EN NEONATALOGIE FEDERATION REGIONALE DES PEDIATRES NEONATOLOGUES RESPECT DES PRECAUTIONS STANDARD TENUE DES PROFESSIONNELS, DES FAMILLES EN NEONATALOGIE 1 Objet Décrire les bonnes pratiques sur l utilisation de la tenue

Plus en détail

D.U. hygiène hospitalière et prévention des infections associées aux soins. Risque infectieux lié à l alimentation en établissement de santé

D.U. hygiène hospitalière et prévention des infections associées aux soins. Risque infectieux lié à l alimentation en établissement de santé D.U. hygiène hospitalière et prévention des infections associées aux soins Risque infectieux lié à l alimentation en établissement de santé ISPED 9 avril 2013 Présentation service santé environnement Au

Plus en détail

Sécurité alimentaire. Stage 1 : «Je prépare mes repas» OBJECTIFS PROGRAMME. Le monde microbien. La réglementation et les règles d hygiène

Sécurité alimentaire. Stage 1 : «Je prépare mes repas» OBJECTIFS PROGRAMME. Le monde microbien. La réglementation et les règles d hygiène Sécurité alimentaire Stage 1 : «Je prépare mes repas» Personnel de restauration collective fabriquant les repas 1 journée de 9h00 à 16h00 Sur site reprenant dans l intégralité tous les sujets traités Tout

Plus en détail

RETOUR À L INTRODUCTION GECO FOOD SERVICE Toute reproduction interdite

RETOUR À L INTRODUCTION GECO FOOD SERVICE Toute reproduction interdite Initiation aux microbes SOmmaire 1. Qu est-ce qu un microbe et quels sont les types de microbes? 2. Qu est-ce qu une contamination croisée? 3. Qu est-ce que la multiplication microbienne? 4. Où trouve-t-on

Plus en détail

Métiers de l'alimentation

Métiers de l'alimentation Hygiène des locaux et des équipements Formation : Classe BP Boulanger Bac Pro boulanger pâtissier Seconde Bac pro CAP Pâtissier CAP Boulanger Bac Pro Boucher charcutier traiteur BEP Boucher charcutier

Plus en détail

Respect de la chaîne du froid

Respect de la chaîne du froid Respect de la chaîne du froid Le contrôle et la surveillance de la température est crucial lors de la fabrication, de la manipulation, le transport et le stockage des denrées périssables afin d éviter

Plus en détail

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique ALIMENTAIRE : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : Rédaction

Plus en détail

Recensement des équipements de restauration

Recensement des équipements de restauration CONSEIL GENERAL DES DEUX SEVRES annee 1 Direction Ecogestion des bâtiments Service Aménagement des Bâtiments Nom de l'établissement: Nombre de rationnaires (moyenne journalière) Nombre de repas / jour

Plus en détail

Toutes académies Session 2005

Toutes académies Session 2005 Coefficient : 1,5 Durée : 2 heures Feuillet : 1/5 ATTENTION! Le candidat répondra dans l ordre des questions posées sur le sujet. Lors de la correction, il sera tenu compte de la rigueur de l expression

Plus en détail

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires

les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires les Précautions d hygiène Standard et Complémentaires Formation Diplôme d Etat d Infirmier(e) Unité d Enseignement 2.10 S1 Infectiologie et Hygiène Faculté de Versailles Saint-Quentin en Yvelines Dr Isabelle

Plus en détail

G Personnel de cuisine

G Personnel de cuisine Appellations (HORECA - Restaurant) Chef de partie Chef de partie poissonnier / poissonnière Cuisinier / Cuisinière Cuisinier traiteur / Cuisinière traiteuse Grillardin / Grillardine Chef de partie rôtisseur

Plus en détail

La méthode HACCP dans la prévention des toxi-infections alimentaires

La méthode HACCP dans la prévention des toxi-infections alimentaires La méthode HACCP dans la prévention des toxi-infections alimentaires L HACCP, qu est ce que c est? C est une méthode de travail qui permet de recenser et d analyser les dangers afin de déterminer les points

Plus en détail

NOTES :

NOTES : Livret HACCP NOTES : 1 HACCP c est une méthode, un outil de travail qui permet d identifier, d évaluer les risques que l on peut rencontrer dans les différentes étapes de transformation d une denrée alimentaire,

Plus en détail

DIS 2041 Collectivités: Infrastructure, installation et hygiène [2041] v2

DIS 2041 Collectivités: Infrastructure, installation et hygiène [2041] v2 Unité Provinciale de :... Date :... Contrôleur Responsable:... N :... Opérateur :... N unique :... Adresse :...... DIS 2041 Collectivités: Infrastructure, installation et hygiène [2041] v2 C : conforme

Plus en détail

M : danger microbiologique C : danger chimique P : danger physique A : danger allergique

M : danger microbiologique C : danger chimique P : danger physique A : danger allergique Page : 1/22 M : danger microbiologique C : danger chimique P : danger physique A : danger allergique Probabilité d apparition : Gravité : 1-Très rare 1-Faible 2-Rare 2-Modérée 3-Peu fréquent 3-Sérieuse

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

Module. Biberonneries

Module. Biberonneries Module Biberonneries 1 Table des matières 1. Introduction 5 1.1 Champ d application 5 1.2 Comment faut-il appliquer ce module? 5 2. Bonnes pratiques d hygiène 6 3. Organigrammes de processus 8 4. Points

Plus en détail

Le système HACCP: Hazard Analysis Critical Control Points Analyse des Dangers et Maîtrise des Points Critiques

Le système HACCP: Hazard Analysis Critical Control Points Analyse des Dangers et Maîtrise des Points Critiques Mars 2014 Le système HACCP: Hazard Analysis Critical Control Points Analyse des Dangers et Maîtrise des Points Critiques Introduction et définition Pré-requis Principes Etapes de mise en place Dr LAKHDARI

Plus en détail

Version 2.0 Février Domaine de la. Sécurité Sanitaire des Aliments VADEMECUM SECTORIEL MANIPULATION DES ESCARGOTS ET DES GRENOUILLES

Version 2.0 Février Domaine de la. Sécurité Sanitaire des Aliments VADEMECUM SECTORIEL MANIPULATION DES ESCARGOTS ET DES GRENOUILLES Version 2.0 Février 2017 Domaine de la Sécurité Sanitaire des Aliments VADEMECUM SECTORIEL MANIPULATION DES ESCARGOTS ET DES GRENOUILLES VADE-MECUM DGAL Table des matières CHAPITRE A: IDENTIFICATION DE

Plus en détail

LA CUISINE. Réceptionner les marchandises autres que les produits alimentaires dans l entrée.

LA CUISINE. Réceptionner les marchandises autres que les produits alimentaires dans l entrée. LA CUISINE L APPROVISIONNEMENT (Voir fiche en annexe) Tenir à jour : La liste des fournisseurs. Livraison des produits frais par des fournisseurs équipés de véhicules adaptés afin de respecter la chaine

Plus en détail

Sécurité et hygiène alimentaire dans les cantines scolaires.

Sécurité et hygiène alimentaire dans les cantines scolaires. Réglementation et incontournables à respecter en matière d'hygiène dans les cantines Céline GEERAERTS, inspecteur dans le service sécurité sanitaire des Aliments à la DDPP 31. 14/03/16 1 Sommaire 1- Contexte.

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES COMPTONOISES DE SÉCURITÉ ET SALUBRITÉ EN VERTU DES EXIGENCES DU MAPAQ

GUIDE DES BONNES PRATIQUES COMPTONOISES DE SÉCURITÉ ET SALUBRITÉ EN VERTU DES EXIGENCES DU MAPAQ GUIDE DES BONNES PRATIQUES COMPTONOISES DE SÉCURITÉ ET SALUBRITÉ EN VERTU DES EXIGENCES DU MAPAQ La Loi sur les produits alimentaires et le Règlement sur les aliments contiennent l ensemble des normes

Plus en détail

VILLE DE BOURGUEIL PROGRAMME

VILLE DE BOURGUEIL PROGRAMME VILLE DE BOURGUEIL PROGRAMME TRAVAUX DE MODIFICATION DE LA CUISINE DU RESTAURANT SCOLAIRE - PASSAGE DE LIAISON FROIDE EN CUISINE TRADITIONNELLE 1 I - OBJET DE LA CONSULTATION : La consultation a pour objet

Plus en détail

ACHETEURS DE LAIT D AUTRES ANIMAUX LAITIERS QUE LES VACHES. 1. Conditions d équipement 2

ACHETEURS DE LAIT D AUTRES ANIMAUX LAITIERS QUE LES VACHES. 1. Conditions d équipement 2 ACHETEURS DE LAIT D AUTRES ANIMAUX LAITIERS QUE LES VACHES 1. Conditions d équipement 2 1.1. Règlement (EG) n 852/2004 2 1.1.1. Dispositions applicables aux équipements 2 2. Conditions d exploitation 4

Plus en détail

QUALITE SANITAIRE DES ALIMENTS

QUALITE SANITAIRE DES ALIMENTS QUALITE SANITAIRE DES ALIMENTS Niveau SECONDE BAC PRO ASSP Thème du programme Qualité sanitaire des aliments : Indiquer les critères de qualité sanitaire, citer les altérations courantes des produits alimentaires,

Plus en détail

Date de création : Identification Etablissement : PROCEDURE DE RECEPTION Version :

Date de création : Identification Etablissement : PROCEDURE DE RECEPTION Version : I - OBJECTIFS Cette procédure a pour objectifs de vérifier la conformité des matières premières et des denrées alimentaires lors de leur introduction au sein de l établissement, et de prendre les mesures

Plus en détail

G Personnel de cuisine

G Personnel de cuisine Appellations Assistant / Assistante de production en restauration collective Commis pâtissier / Commise pâtissière de restaurant Chef de partie Chef de partie pâtissier / pâtissière Chef de partie poissonnier

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURES DE POISSONS SURGELES A DESTINATION DU RESTAURANT SCOLAIRE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Page 1 sur 5 Le présent cahier a pour objet de déterminer les

Plus en détail

CUISINE : TRAITEUR ORGANISATEUR DE BANQUETS

CUISINE : TRAITEUR ORGANISATEUR DE BANQUETS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION CUISINE

Plus en détail

Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire POUR UN CAMP SANS SOUCI ALIMENTAIRE! Quelques recommandations pour éviter des désagréments alimentaires Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire POUR UN CAMP SANS SOUCI ALIMENTAIRE! ON

Plus en détail

Les Charcuteries Industrielles Issoldunoises.

Les Charcuteries Industrielles Issoldunoises. Les Charcuteries Industrielles Issoldunoises. Différentes rubriques: 1) Présentation de l'entreprise 2) Métier de l'ingénieur 3) Contraintes liées à l'agroalimentaire 4) Visite virtuelle de l'entreprise:

Plus en détail

G Personnel de cuisine

G Personnel de cuisine Appellations Assistant / Assistante de production en restauration collective Commis de cuisine tournant / Commise de cuisine tournante Chef de partie Chef de partie pâtissier / pâtissière Chef de partie

Plus en détail

REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE

REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE APCA- SDPAR REGLES D HYGIENE ET DEMARCHE HACCP DANS LE CADRE DE L AGRICULTURE RAISONNEE La directive 93/43/CEE relative à l hygiène des aliments à instauré une harmonisation des règles d hygiènes pour

Plus en détail

Gaspiller, c est agir contre la solidarité Tristam Stuart

Gaspiller, c est agir contre la solidarité Tristam Stuart Gaspiller, c est agir contre la solidarité Tristam Stuart D.D.C.S.P.P. 55 Le Lycée Professionnel le Lycée Agricole le Secours Populaire la Cuisine Centrale municipale Signent le 15 décembre 2014, une convention

Plus en détail

Annexe. Glossaire et liste des abréviations

Annexe. Glossaire et liste des abréviations Annexe Glossaire et liste des abréviations 1 Action corrective AFSCA AM Allergène Analyse des dangers AR B2B / B to B B2C / B to C CCP Certification Code d activité Contamination Contamination croisée

Plus en détail

AGREMENT PMS. DISTRIBUTION (Satellites) Système documentaire. PRODUCTION (Cuisine centrale) AUTRES (Restaurant administratif) CENTRES D'HEBERGEMENT

AGREMENT PMS. DISTRIBUTION (Satellites) Système documentaire. PRODUCTION (Cuisine centrale) AUTRES (Restaurant administratif) CENTRES D'HEBERGEMENT AGREMENT (n FR 50-402-209-CE) PMS PRODUCTION (Cuisine centrale) DISTRIBUTION (Satellites) Système documentaire RESTAURANTS SCOLAIRES CRECHES CENTRES D'HEBERGEMENT CLSH AUTRES (Restaurant administratif)

Plus en détail

HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain

HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain HYGIENE DANS LES OFFICES ALIMENTAIRES : les pratiques de terrain 10èmes Journées de l A.H.P. A.Vandeputte C. Pourrier RECEPTION DES CHARIOTS Contrôle des températures : Entre la remise en température et

Plus en détail

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Objectifs : Citer les traitements thermiques et de conservation, leurs caractéristiques et leurs effets sur la flore microbienne Justifier les modes de

Plus en détail

Les bonnes pratiques d hygiène en restauration collective

Les bonnes pratiques d hygiène en restauration collective Les bonnes pratiques d hygiène en restauration collective --------- Hygiène: ensemble des principes et pratiques qui visent à préserver ou à favoriser la santé En restauration collective les règles d hygiène

Plus en détail

RAPPORT 2 : SÉCURITÉ ALIMENTAIRE

RAPPORT 2 : SÉCURITÉ ALIMENTAIRE 1 ENQUÊTE DE CONSOMMATION ALIMENTAIRE 2014-2015 RAPPORT 2 : SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Enquête de consommation alimentaire 2014-2015 RAPPORT 2 : SÉCURITÉ ALIMENTAIRE Les commanditaires de l enquête de consommation

Plus en détail

1 ère Partie : Sciences appliquées à la nutrition (24 points)

1 ère Partie : Sciences appliquées à la nutrition (24 points) 1 ère Partie : Sciences appliquées à la nutrition (24 points) Vous travaillez chez le traiteur «Harrant Traiteur». Le chef vous demande de réaliser la cuisson sous vide de Pavés de Saumon le jeudi pour

Plus en détail

Académie de NANCY-METZ. LIVRET de FORMATION. CAP Agent Polyvalent de Restauration. NOM :.. Prénom :.. Établissement de formation : Adresse :..

Académie de NANCY-METZ. LIVRET de FORMATION. CAP Agent Polyvalent de Restauration. NOM :.. Prénom :.. Établissement de formation : Adresse :.. Académie de NANCY-METZ LIVRET de FORMATION CAP Agent Polyvalent de Restauration NOM :.. Prénom :.. Établissement de formation : Adresse :.. SOMMAIRE Présentation du stagiaire Présentation de l établissement

Plus en détail

Hygiène alimentaire, de l atelier culinaire à l office alimentaire.

Hygiène alimentaire, de l atelier culinaire à l office alimentaire. XX ème Journée Inter Professionnelle Drome Ardèche Isère 23 Juin 2016 Hygiène alimentaire, de l atelier culinaire à l office alimentaire. J.Hernandez Gestionnaire Restauration CH Le Valmont 1 Les bonnes

Plus en détail

NORME CODEX POUR LES CROQUETTES DE POISSON DE MER ET D EAU DOUCE, CRUSTACÉS ET MOLLUSQUES CODEX STAN

NORME CODEX POUR LES CROQUETTES DE POISSON DE MER ET D EAU DOUCE, CRUSTACÉS ET MOLLUSQUES CODEX STAN CODEX STAN 222-2001 Page 1 de 5 NORME CODEX POUR LES CROQUETTES DE POISSON DE MER ET D EAU DOUCE, CRUSTACÉS ET MOLLUSQUES CODEX STAN 222 2001 1. CHAMP D APPLICATION La présente norme s applique aux croquettes

Plus en détail

CAP Assistant Technique en milieu familial et collectif Activités professionnelles Livret de suivi de l élève : Période 1:... /. Période 2 :...

CAP Assistant Technique en milieu familial et collectif Activités professionnelles Livret de suivi de l élève : Période 1:... /. Période 2 :... CAP Assistant Technique en milieu familial et collectif Activités professionnelles Livret de suivi de l élève : Période 1:... /. Période 2 :... / Présentation Les élèves handicapés scolarisés dans un dispositif

Plus en détail

PARTIE II SYSTEME DE GESTION POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE

PARTIE II SYSTEME DE GESTION POUR LA SECURITE ALIMENTAIRE PARTIE I - INTRODUCTION 1. LEGISLATION DE BASE 2 2. DOMAINES D APPLICATION 3 3. PRESENTATION DU 6 SECTEUR/ASSOCIATIONS 4. UTILISATION DU GUIDE 10 4.1. OBJECTIFS 10 4.2. CONTENU ET STRUCTURE 11 4.3. MESURES

Plus en détail

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène

REDACTION VERIFICATION APPROBATION. C. BOUCHET-EHRET C. BOUCHET-EHRET Sophie GEAY. Responsable qualité Pour la cellule Hygiène 1- OBJET : Décrire l ensemble des recommandations et pratiques d hygiène à respecter pour : - assurer la qualité des soins dispensés - améliorer la sécurité des patients et des soignants - diminuer le

Plus en détail

Gel pam SAS. Hygiène. La Baque La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0) fax : +33 (0)

Gel pam SAS. Hygiène. La Baque La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0) fax : +33 (0) Gel pam SAS La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE Hygiène Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 IP Projects Sommaire Sécurité alimentaire et protection du consommateur...3 1. Qu est-ce

Plus en détail

Bactéries, virus, champignons. Comment protéger mon bébé des infections? Le guide de la désinfection pour les mamans

Bactéries, virus, champignons. Comment protéger mon bébé des infections? Le guide de la désinfection pour les mamans Bactéries, virus, champignons Comment protéger mon bébé des infections? Le guide de la désinfection pour les mamans L importance d un environnement sain pour bébé Pendant les premières années de la vie

Plus en détail

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise

HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point. Analyse des Points critiques pour leur maîtrise HACCP : Hazard Analysis Critical Control Point Analyse des Points critiques pour leur maîtrise SOMMAIRE : I. HACCP II. Origine exacte des plats préparés et livrés en liaison froide III. Présentation de

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION CUISINE

Plus en détail

Les précautions standard en Ehpad

Les précautions standard en Ehpad Les précautions standard en Ehpad 2013 Les précautions standard Ensemble de bonnes pratiques visant à protéger le personnel dans la prise en charge des résidents quelque soit leur statut (infecté ou pas)

Plus en détail

Les précautions standard

Les précautions standard Ce quizz vous est proposé par L Équipe Opérationnelle d Hygiène Les précautions standard 1- C est vrai! «La désinfection des mains par friction est significativement plus efficace sur le plan microbiologique

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel

Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce document a été numérisé par le CRDP de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit

Plus en détail

OBJET : ACCORD CADRE POUR LA FOURNITURE DE VIANDES FRAICHES ET DE CHARCUTERIE LOT N 4 : FOURNITURE DE PRODUITS DE CHARCUTERIE

OBJET : ACCORD CADRE POUR LA FOURNITURE DE VIANDES FRAICHES ET DE CHARCUTERIE LOT N 4 : FOURNITURE DE PRODUITS DE CHARCUTERIE OBJET : ACCORD CADRE POUR LA FOURNITURE DE VIANDES FRAICHES ET DE CHARCUTERIE LOT N 4 : FOURNITURE DE PRODUITS DE CHARCUTERIE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) MODE DE PASSATION :

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURES

APPEL A CANDIDATURES APPEL A CANDIDATURES LYCEE JULES HAAG A BESANÇON (25) Agent d entretien (h/f) N FC 948 Catégorie C Grades d adjoint technique territorial des établissements d enseignement de 1 ère et 2 e classe (ATTEE

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION AIDE-SOIGNANT. EVALUATION THEORIQUE NORMATIVE Questions Réponses Ouvertes Courtes Questions à choix multiples

INSTITUT DE FORMATION AIDE-SOIGNANT. EVALUATION THEORIQUE NORMATIVE Questions Réponses Ouvertes Courtes Questions à choix multiples INSTITUT DE FORMATION AIDE-SOIGNANT PROMOTION : 2006/2007 EVALUATION THEORIQUE NORMATIVE Questions Réponses Ouvertes Courtes Questions à choix multiples DATE : Jeudi 21 DECEMBRE 2006 DE : 11heures 15 à

Plus en détail

G Personnel de cuisine

G Personnel de cuisine Appellations Assistant / Assistante de production en restauration collective Commis pâtissier / Commise pâtissière de restaurant Chef de partie Cuisinier / Cuisinière Chef de partie pâtissier / pâtissière

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

Maitrise des dangers en restauration collective

Maitrise des dangers en restauration collective PREFECTURE DE LA LOIRE ATLANTIQUE Maitrise des dangers en restauration collective DDPP44 26 NOVEMBRE 2013 --- La DDSV n'existe plus! RGPP: Directions Départementales Interministérielles Depuis le 1er janvier

Plus en détail

Allaitement maternel. et accueil des enfants en crèche. C est possible! Service Petite enfance. Livret de recommandations

Allaitement maternel. et accueil des enfants en crèche. C est possible! Service Petite enfance. Livret de recommandations Service Petite enfance Livret de recommandations Allaitement maternel et accueil des enfants en crèche (structures collective et familiale) C est possible! La fin du congé maternité signifie souvent la

Plus en détail

HYGIENE. Principes de sécurité alimentaire. But de ce guide

HYGIENE. Principes de sécurité alimentaire. But de ce guide HYGIENE Principes de sécurité alimentaire But de ce guide Tu trouveras dans ce guide les différents points à respecter pour assurer aux personnes qui commandent un menu chez toi des plats de qualité respectant

Plus en détail

Repas préparés en interne et pris à l extérieur des IPPJ Procédures d hygiène

Repas préparés en interne et pris à l extérieur des IPPJ Procédures d hygiène Note à Madame Liliane BAUDART, Directrice générale, Direction générale de l Aide à la Jeunesse. Via Monsieur Olivier DEGRYSE, Administrateur général de l Administration générale de l Aide à la Jeunesse,

Plus en détail

Mots clés : Hygiène, cuisine thérapeutique. Documents de référence : Référence N 179 Date d application Version Nombre d annexe(s) : 22/03/

Mots clés : Hygiène, cuisine thérapeutique. Documents de référence : Référence N 179 Date d application Version Nombre d annexe(s) : 22/03/ Hygiène en atelier de cuisine thérapeutique ou culinothérapie Référence N 179 Date d application Version Nombre d annexe(s) : 22/03/2016 1 02 Date Nom Fonction Rédaction 07/03/2016 C.O.H Cf. CR du 07/03/2016

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES

GUIDE DE BONNES PRATIQUES GUIDE DE BONNES PRATIQUES conservation pour la des produits chocolat de Le guide de Bonnes Pratiques pour la conservation a été élaboré par le Syndicat du Chocolat et la Confédération Nationale des Chocolatiers-Confiseurs.

Plus en détail

Candidat - Nom : Prénom :

Candidat - Nom : Prénom : Établissement : Candidat - Nom : Prénom : Session : EP2 - CCF TRAVAUX PROFESSIONNELS LIÉS AU SUIVI DES PRODUITS L épreuve apprécie la capacité du candidat à mobiliser ses compétences (C.0 C.1 C.2) et connaissances

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION CUISINE

Plus en détail

Camp accueillant des mineurs

Camp accueillant des mineurs FORMATION HYGIENE 2007 Camp accueillant des mineurs 1 Les référentiels Arrêté interministériel du 29 septembre 1997 fixant les conditions d'hygiène applicables dans les établissement de restauration collective

Plus en détail

Dans l hôpital Dans le service

Dans l hôpital Dans le service Dans l hôpital Dans le service LE CIRCUIT DU LINGE A L HOPITAL Principe du circuit: 1) Evaluer: risque encouru (patient, personnel, environnement, linge propre). 2) Mettre en œuvre les dispositions suivantes:

Plus en détail

Il prépare des hors d œuvre, des entrées chaudes et froides, des terrines à base de volailles, de poissons et de légumes et des pâtisseries.

Il prépare des hors d œuvre, des entrées chaudes et froides, des terrines à base de volailles, de poissons et de légumes et des pâtisseries. FICHE MÉTIER Il réalise des plats et repas cuisinés. CUISINIER - TRAITEUR Il prépare des hors d œuvre, des entrées chaudes et froides, des terrines à base de volailles, de poissons et de légumes et des

Plus en détail

BREVET D 'ETUDES PROFESSIONNELLES DES METIERS DE LA RESTAURATION ET DE L HOTELLERIE

BREVET D 'ETUDES PROFESSIONNELLES DES METIERS DE LA RESTAURATION ET DE L HOTELLERIE 4.1. CONSTITUANTS BIOCHIMIQUES DES ALIMENTS 4.1.1. NATURE DES CONSTITUANTS Protides, Glucides, Lipides, Eléments minéraux, Vitamines, Eau. 4.1.2. PRINCIPALES PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES DES CONSTITUANTS

Plus en détail

"La bonne gestion des excréta comme première arme contre le péril fécal" Journée EMS -Arlin Hte Normandie- Dec D.Landriu

La bonne gestion des excréta comme première arme contre le péril fécal Journée EMS -Arlin Hte Normandie- Dec D.Landriu "La bonne gestion des excréta comme première arme contre le péril fécal" Journée EMS -Arlin Hte Normandie- Dec 2013- D.Landriu Définition Concerne les matières éliminées par l organisme les selles : réservoir

Plus en détail

CONCOURS INTERNE D AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL 2015 SPÉCIALITÉ «RESTAURATION»

CONCOURS INTERNE D AGENT DE MAITRISE TERRITORIAL 2015 SPÉCIALITÉ «RESTAURATION» Centres de Gestion de la Fonction Publique Territoriale Mercredi 14 janvier 2015 de la région Bretagne Centre organisateur : CDG 22 Centres de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de Loire-Atlantique

Plus en détail

Journée thématique: CRITT Matériaux Alsace. «Les contaminants et défaillances dans l'industrie agroalimentaire» Les contaminants microbiologiques

Journée thématique: CRITT Matériaux Alsace. «Les contaminants et défaillances dans l'industrie agroalimentaire» Les contaminants microbiologiques Journée thématique: CRITT Matériaux Alsace «Les contaminants et défaillances dans l'industrie agroalimentaire» Les contaminants microbiologiques Intervenant : Bernard Hézard, Responsable Microbiologie

Plus en détail

CLASSIFICATION DES ALIMENTS SELON LE DANGER REPRESENTE PAR LISTERIA MONOCYTOGENES

CLASSIFICATION DES ALIMENTS SELON LE DANGER REPRESENTE PAR LISTERIA MONOCYTOGENES CLASSIFICATION DES ALIMENTS SELON LE DANGER REPRESENTE PAR LISTERIA MONOCYTOGENES I. CONTEXTE LA QUESTION Sur le fondement des différents travaux menés par l Afssa concernant les risques liés à la contamination

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS AUDITS, FORMATIONS ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS AUDITS, FORMATIONS ET CONSEILS CATALOGUE DE PRESTATIONS AUDITS, FORMATIONS ET CONSEILS ANNEE : 2016 Date de mise à jour : 01/03/2016 1 LABORATOIRE LABORATOIRE D'AUTOCONTRÔLE - Conseil Accompagnement pour la mise en place d'un laboratoire

Plus en détail

PRESENTATION DU CERCLE MESS

PRESENTATION DU CERCLE MESS PRESENTATION DU CERCLE MESS 1. Présentation des secteurs Le Cercle Mixte de la Garnison est un établissement de restauration et d hébergement mis à la disposition de la communauté militaire et du personnel

Plus en détail

PANDEMIE GRIPPALE : PCA et REGLES D HYGIENE EN ENTREPRISE

PANDEMIE GRIPPALE : PCA et REGLES D HYGIENE EN ENTREPRISE PANDEMIE GRIPPALE : PCA et REGLES D HYGIENE EN ENTREPRISE CREATION D UN PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE (PCA) Objectif : prévoir le fonctionnement des entreprises en mode dégradé. - Prévoir des stocks de

Plus en détail

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses INTRODUCTION H.A.C.C.P. ou A.R.M.P.C. L Analyse des risques et maîtrise des points critique La nouvelle réglementation en matière d hygiène (ar. 09 mai 1995 et ar. 29 septembre 1997) oblige les responsables

Plus en détail

31/01/2017. Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS. 1.Législation: 2.Étude de cas: Sommaire:

31/01/2017. Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS. 1.Législation: 2.Étude de cas: Sommaire: Sommaire: Les circuits du linge: ET LES CHARIOTS DE SOINS IFAS 2017. Module 6 CIDC Cadre formateur 1.Législation 2.Étude de cas Circuit du linge propre et 3.Le linge propre a. Stockage b. Du bon usage

Plus en détail

COLLEGE L OASIS ECHEANCIER DES MESURES CORRECTIVES SUITE A L INSPECTION EN CUISINE DU 07/09/15

COLLEGE L OASIS ECHEANCIER DES MESURES CORRECTIVES SUITE A L INSPECTION EN CUISINE DU 07/09/15 COLLEGE L OASIS ECHEANCIER DES MESURES CORRECTIVES SUITE A L INSPECTION EN CUISINE DU 07/09/15 Points mentionnés dans le rapport Mesures Correctives Point au 01/06/16 AO1 : Absence de fermeture (porte)

Plus en détail

La restauration en C.H.U : Le process Conditionnement des plateaux repas

La restauration en C.H.U : Le process Conditionnement des plateaux repas La restauration en C.H.U : Le process Conditionnement des plateaux repas 16 La restauration en C.H.U : Conditionnement des plateaux à MONTPELLIER 17 La restauration en C.H.U : le process Confection et

Plus en détail

Qualité de l alimentation et alimentation de qualité

Qualité de l alimentation et alimentation de qualité 10ème Journée d Automne de l Association des Hygiénistes de Picardie Hygiène en Restauration : les règles les risques la redistribution 1 Qualité de l alimentation et alimentation de qualité Le 18 septembre

Plus en détail