Développement des qualités athlétiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Développement des qualités athlétiques"

Transcription

1 Développement des qualités athlétiques

2 Résultats d apprentissage Appliquer des protocoles et des méthodes d entraînement Les adapter au développement et à l expérience des athlètes Adapter l entraînement à une phase donnée du programme annuel Évaluer la performance de l athlète et se servir des résultats pour adapter l entraînement

3 Recherchez ces symboles Document de référence Cahier de l entraîneur(e) pages 1-2 pages 1-3

4 Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique

5 Aperçu de l atelier Examen des qualités athlétiques et des filières énergétiques Mesure des qualités athlétiques Principes d entraînement et méthodes d entraînement Interprétation des résultats des tests Redéfinition de l entraînement sportif

6 Examen des qualités athlétiques 2.1 Établir le profil du sport pratiqué par mes athlètes p. 4

7 Qu est-ce qu une qualité athlétique (QA)? La capacité d effectuer les efforts, les mouvements ou les tâches qui permettent l exécution d une performance sportive.

8 Catégories de QA Physiques Motrices Tactiques Mentales

9 Exigences du sport pratiqué par mes athlètes Retour sur la terminologie p. 2 p. 5

10 Qualités athlétiques - Conclusions Tout au long de cet atelier : Quelles qualités athlétiques devraient être mises en valeur lors de l entraînement? Quelle est la meilleure façon d entraîner ces qualités?

11 Qualités athlétiques et filières énergétiques p.13, 15-16, p. 6

12 Filières énergétiques Aérobie : avec oxygène Anaérobie lactique : sans oxygène, avec acide lactique Anaérobie alactique : sans oxygène, sans acide lactique

13 Caractéristiques générales des trois filières énergétiques Source(s) d énergie Filière énergétique Puissance Capacité Délai Durée critique ou endurance Anaérobie alactique ATP; CP Phosphagènes La plus élevée Très faible 0-1 s 6 secondes Anaérobie lactique Glucose, glycogène La seconde plus élevée Faible 2 s secondes Aérobie Glucose, glycogène, gras, La plus basse Extrêmement élevée s 6-8 minutes acides aminés provenant des protéines

14 Les filières énergétiques vues comme un système de réservoirs

15 La dominance d une filière énergétique repose principalement sur : l intensité de l exercice; la durée de l effort; le nombre d efforts; le cas échéant, la période de récupération entre les efforts de même que la durée et le type de récupération.

16 Types d efforts communs Efforts uniques et maximaux de durée variée Efforts continus d intensité variée Efforts répétés de durée variée entrecoupés de périodes de récupération

17 Efforts uniques et maximaux de durée variée Contribution (%) sec 30 sec 1 min 2 min 10 min 1 h 4 h Durée Anaérobie alactique Anaérobie lactique Aérobie (glucose et glycogène) Aérobie (graisses)

18 Efforts continus d intensité variée Intensité Maximale Élevée Modérée Faible Durée

19 Efforts répétés de durée variée entrecoupés de périodes de repos Intensité Durée et type de récupération entre les intervalles de travail Durée de chaque intervalle de travail ou répétition Durée et type de récupération entre les groupes d intervalles de travail, ou séries

20 Entraînement contre résistance : Source d énergie Quelques répétitions : La filière anaérobie alactique fournit la plupart de l énergie. La contribution de la filière lactique s accroît lorsque le nombre de répétitions augmente. Lorsque l athlète s entraîne contre une très faible résistance, il y a alors contribution de la filière aérobie.

21 Filières énergétiques et qualités athlétiques Qualité athlétique Sous-ensemble de la qualité athlétique Principales filières énergétiques et composantes Vitesse Vitesse maximale (6 s ou moins) Anaérobie alactique (Puissance) Endurancevitesse Endurance-vitesse (20-30 s) Endurance-vitesse (45-75 s) Anaérobie alactique (Capacité/endurance) Anaérobie lactique (Puissance) Qualités aérobies Puissance aérobie maximale (PAM) Aérobie (Puissance) Force et qualités musculaires Endurance aérobie (Durée moyenne) Endurance aérobie (Longue durée) Force maximale (Activation neuronale) Force maximale (Hypertrophie) Force-vitesse (Faible résistance) Force-vitesse (Résistance moyenne) Force-endurance Anaérobie lactique (Capacité/endurance) Aérobie (Endurance) Aérobie (Endurance) Anaérobie alactique (Puissance) Anaérobie alactique (Capacité/endurance) Anaérobie lactique (Puissance) Anaérobie alactique (Puissance) Anaérobie alactique (Capacité/endurance) Anaérobie lactique (Puissance et capacité/endurance)

22 Activité activités générales p. 13, 15-16, p. 7-9

23 Section 4 L entraînement des qualités athlétiques p p. 11

24 Mesurer les qualités athlétiques au moyen de tests Établir le niveau de développement des qualités athlétiques Déterminer si ledit niveau de développement des qualités athlétiques est adéquat Identifier les facteurs pouvant expliquer le niveau de performance de l athlète

25 Mesurer les qualités athlétiques au moyen de tests Identifier quelles seront les qualités athlétiques mises en valeur dans le cadre de l entraînement Choisir les méthodes d entraînement appropriées Établir des intensités d entraînement Suivre l efficacité d un programme sportif

26 Activité 4.1 Mesurer les qualités athlétiques au moyen de tests p p

27 Conclusion - tests Quelles conclusions pouvez-vous tirer en observant vos procédures de test? Qu avez-vous fait avec les données recueillies grâce aux tests?

28 L administration régulière de tests Motive les athlètes. et d évaluations Dégage des points de référence objectifs afin de fixer des objectifs d entraînement. Aide les athlètes à comprendre pourquoi on utilise certaines activités d entraînement.

29 L administration régulière de tests et d évaluations Obtient des données au sujet des caractéristiques physiques des athlètes. Désigne aux athlètes les positions et les sports qui leur conviennent le mieux. Aide les athlètes et les entraîneur(e)s à fixer des buts liés à la performance. Aide à repérer des problèmes tels qu une récupération incomplète, une fatigue excessive et le surentraînement.

30 En labos Types de tests Conditions de labos Sur le terrain

31 Tests en laboratoire Permettent de mesurer directement des variables physiologiques données : P. ex, test VO 2 max. Problèmes : Effectués dans un environnement autre que celui où se pratique le sport. Nécessitent du personnel formé. Font appel à des procédures complexes. Requièrent un équipement perfectionné. Coût.

32 Tests sur le terrain Administrés dans l environnement dans lequel l athlète s entraîne. Mesurent la performance sportive p. ex., temps nécessaire pour courir une distance donnée. Permettent le suivi de certaines réponses physiologiques : P. ex., fréquence cardiaque.

33 Tests en conditions de laboratoire Mesurent une variable de performance dans des conditions normalisées et contrôlées. Les résultats peuvent être utilisés pour prédire la valeur d une variable qui est en étroite corrélation avec la performance p. ex., le test de Léger pour la course permet de mesurer la vitesse aérobie maximale de l athlète, et cette valeur peut être utilisée pour estimer/prédire la consommation maximale d oxygène (VO 2 max).

34 Activités et p p. 14

35 Quels sont mes progrès? Établir un lien entre ce que vous avez appris et les cinq compétences de base du PNCE Résolution de problème Transmission de valeurs Pensée critique Leadership Interaction p

36 Section 5 Principes d entraînement et méthodes d entraînement p. 17

37 Principes d entraînement et méthodes d entraînement L objectif de cette section est d aider à : définir les principes d entraînement et les appliquer à des situations particulières; identifier des méthodes d entraînement appropriées aux principales qualités athlétiques et filières énergétiques; clarifier ce que l entraînement signifie pour vous.

38 Activités et Définitions et principes p

39 Choisissez des méthodes d entraînement qui tiennent compte : Des objectifs d entraînement des athlètes Des exigences de votre sport Du stade de croissance et de développement des athlètes De l expérience des athlètes en matière d entraînement

40 Choisissez des méthodes d entraînement qui tiennent compte : Des antécédents des athlètes en ce qui a trait aux blessures Des forces et des faiblesses de chaque athlète Du moment de l année où l entraînement a lieu De l environnement d entraînement

41 Section 5.2 Méthodes d entraînement Activité (Lecture ou casse-tête 3D) p p. 22

42 Activité Énoncés p

43 Activité Scénarios p. 131, 134 p

44 Scénarios - Conclusion Chaque groupe présente ses solution à l ensemble. En accord ou non avec les solutions? Réponses : p

45 Activité Mes méthodes d entraînement actuelles p

46 Méthodes actuelles - Conclusion - Partagez vos modifications. - Questions?

47 Section 6 Interprétation des résultats des tests p. 39

48 Interprétation des résultats Le suivi de la performance consiste à adopter une approche planifiée afin de réaliser des tests et d utiliser efficacement les résultats de ces tests. Les tests doivent être administrés régulièrement et à des moments pertinents tout au long du programme sportif.

49 Les tests doivent être choisis en fonction de la période d entraînement une batterie de tests avant chaque grande phase d entraînement du programme; quelques tests clés à la fin de cycles d entraînement donnés; le temps nécessaire pour compléter un sprint ou un circuit d exercices dans le cadre d un programme, une fois par semaine ou une fois à toutes les deux semaines.

50 Considérations Les résultats des tests peuvent être une source de motivation pour les athlètes, mais ils peuvent aussi entraîner une baisse de motivation. Veillez à ce que ceux/celles-ci ne se laissent pas distraire ou décourager par de mauvais résultats.

51 Résumé Document de référence p ,

52 Trois aspects distincts des tests doivent être pris en considération lors de l analyse et de l interprétation des résultats : 1) les résultats du test au moment de l administration du test 2) l évolution possible des résultats avec le temps 3) l évolution des variables les unes par rapport aux autres

53 Pré activité Exemples portant sur l interprétation des résultats de tests p

54 Activité 6.1 ou 6.2 Sport collectif ou sport individuel p p

55 Conclusion d activité - Partagez votre analyse et indiquez vos différences avec le DR. - Note : Gardez en tête qu il ne s agit que des exemples d interprétation.

56 Section 7 Redéfinir l entraînement p. 43

57 Activités et Ma définition : Avant et après l atelier p. 43

58 L entraînement Est une activité planifiée et organisée comportant un processus cyclique : d analyse/évaluation; de prévision; de suggestion; de mise en œuvre; de surveillance.

59 L entraînement Repose sur la compréhension : des exigences associées aux tâches que les athlètes exécutent lors des compétitions; du vécu sportif des athlètes; de leur condition actuelle; de leur contexte d entraînement.

60 L entraînement Vise à produire des adaptations générales et spécifiques ou des apprentissages donnés qui amélioreront la performance. Fait appel à des principes éprouvés.

61 L entraînement Utilise des méthodes qui ciblent des qualités athlétiques précises et peuvent entraîner une fatigue importante à court terme. Offre en alternance des périodes de surcharge et de récupération tout au long du programme d entraînement.

62 Quels sont mes progrès? Établir un lien entre ce que vous avez appris et les cinq compétences de base du PNCE Résolution de problème Transmission de valeurs Pensée critique Leadership Interaction p

63 Conclusion du module Récapitulation, Autoévaluation et Questions en attente p

64 Ressources Association canadienne des entraîneurs : Développement des qualités athlétiques Document de référence

65 Développement des qualités athlétiques

Prévention et récupération

Prévention et récupération Prévention et récupération Reconnaître les blessures fréquentes Résultats d apprentissage Identifier des stratégies de prévention et de récupération Mettre en œuvre des schémas de mouvements Créer des

Plus en détail

Élaboration d un programme sportif de base

Élaboration d un programme sportif de base Élaboration d un programme sportif de base Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Établir

Plus en détail

Les procédés d entraînement

Les procédés d entraînement Les procédés d entraînement Sources : Biologie du sport. Jürgen Weineck. Vigot, Paris, 1992. Les bases de l entraînement sportif, Ed. Revue EPS, Paris, 1992. Diviser pour mieux régner, in Sport et Vie

Plus en détail

Fréquences cardiaques

Fréquences cardiaques Fréquences cardiaques La fréquence cardiaque maximale (FCM) correspond à la valeur la plus élevée pouvant être atteinte. La formule la plus répandue est 220 - âge quel que soit le sexe Reiss & Prévost

Plus en détail

VERGNE Morgan. Filières énergétiques

VERGNE Morgan. Filières énergétiques Filières énergétiques Présentation des filières énergétiques Dépendant du type d effort Intensité de l effort substrats énergétiques utilisé différent Production d ATP différente ATP : principale source

Plus en détail

CHAPITRE 1 PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ENTRAÎNEMENT 13

CHAPITRE 1 PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ENTRAÎNEMENT 13 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE 1 PRINCIPES GÉNÉRAUX DE L ENTRAÎNEMENT 13 Entraîneur : un rôle complexe 16 Les contextes environnementaux et sportifs 17 La préparation physique 18 Les trois grandes phases

Plus en détail

Lycée Militaire d Aix en Provence EPS course en durée Terminales

Lycée Militaire d Aix en Provence EPS course en durée Terminales Lycée Militaire d Aix en Provence 2013-2014 EPS course en durée Terminales Infos physiologiques CARBURANT (NUTRIMENTS) G.P.L O2 O2 O2 Mise en route des 3 filières en fonction de la vitesse de course COMBURANT

Plus en détail

Diriger un sport sans dopage

Diriger un sport sans dopage Diriger un sport sans dopage Informer les athlètes Résultats d apprentissage Souligner les conséquences Appliquer le Code d éthique du PNCE Appliquer le Modèle de prise de décisions éthiques du PNCE Résultats

Plus en détail

Objectifs. Les Filières énergétiques. Les aliments du muscle

Objectifs. Les Filières énergétiques. Les aliments du muscle Les Filières énergétiques Objectifs Les aliments du muscle Les filières L objectif est de faire comprendre aux SP les différentes filières énergétiques et leurs spécificités. Capacité/puissance? S entrainer

Plus en détail

LES METHODES ET PROCEDES D ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1

LES METHODES ET PROCEDES D ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1 LES METHODES ET PROCEDES D ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1 LES TYPES D ENTRAÎNEMENT L entraînement de la force L entraînement par intervalles L entraînement continu Les circuits d entraînement YD CTN VTT 2 ENTRAÎNEMENT

Plus en détail

LA PREPARATION PHYSIQUE

LA PREPARATION PHYSIQUE JOURNEES MEDICALES 2012 LA PREPARATION PHYSIQUE SOMMAIRE : INTRODUCTION : le métier de préparateur physique. 1. LA PREPARATION PHYSIQUE PHYSIQ CHEZ LES ENFANTS. 2. LA PREPARATION PHYSIQUE PHYSIQ DANS LE

Plus en détail

DEUXIEME PARTIE : Utilisation des tests de terrain dans l orientation du contenu d entraînement dans les sports individuels et collectifs

DEUXIEME PARTIE : Utilisation des tests de terrain dans l orientation du contenu d entraînement dans les sports individuels et collectifs DEUXIEME PARTIE : Utilisation des tests de terrain dans l orientation du contenu d entraînement dans les sports individuels et collectifs Georges CAZORLA & Luc LEGER Bruxelles le 27 novembre 2004 3 Orientation

Plus en détail

De l'analyse des exigences du jeu à la préparation physique du footballeur

De l'analyse des exigences du jeu à la préparation physique du footballeur Fédération Royale Marocaine de Football De l'analyse des exigences du jeu à la préparation physique du footballeur Rabat-Salé 16 février 2016 CAZORLA Georges cazorlageorges@gmail.com Cellule Recherche

Plus en détail

2.4 Le principe de surcompensation

2.4 Le principe de surcompensation Le principe de surcompensation se trouve à la base de la plupart des théories d'entraînement, et de la programmation dans l'enchaînement des charges de travail. Il est basé sur l'hypothèse de restauration,

Plus en détail

La notion de transition aérobie - anaérobie

La notion de transition aérobie - anaérobie La notion de transition aérobie - anaérobie Sources : Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Au nom du seuil, je vous arrête. Denis Riché, in Sport et Vie n 44, 1997. Physiologie

Plus en détail

EXIGENCES DU SPORT DE HAUT NIVEAU

EXIGENCES DU SPORT DE HAUT NIVEAU EXIGENCES DU SPORT DE HAUT NIVEAU PORTRAIT DE L ATHLÈTE DE NIVEAU INTERNATIONAL Un portrait de l athlète de niveau international sur le plan de la zone d âge optimal au haut niveau est de 23 et 27 ans.

Plus en détail

LES FILIERES ENERGETIQUES

LES FILIERES ENERGETIQUES LES FILIERES ENERGETIQUES Anita DOTTIN CQP ALS AGEE 2015 L activité physique nécessite une dépense d énergie due à la contraction musculaire. Son principe de base est la transformation d une énergie chimique

Plus en détail

INTERVAL TRAINNING Entraînement de l'endurance. Emilie Serain, Master EP, UNIL 2015

INTERVAL TRAINNING Entraînement de l'endurance. Emilie Serain, Master EP, UNIL 2015 INTERVAL TRAINNING Entraînement de l'endurance Emilie Serain, Master EP, UNIL 2015 COMPRENDRE L ENTRAINEMENT EN ENDURANCE NOTIONS DE BASE Endurance: Intensité et durée La performance sportive est un ensemble

Plus en détail

Manque d'endurance retard sur trajectoire du volant = mauvais geste technique

Manque d'endurance retard sur trajectoire du volant = mauvais geste technique (Remarques et explications) Ce petit explicatif est destiné à ceux qui se posent des questions quant à l'intérêt et à la nécessité de bien se préparer physiquement (c'est à dire travailler l'endurance,

Plus en détail

Utilisation et intérêt du cardio fréquence mètre

Utilisation et intérêt du cardio fréquence mètre Utilisation et intérêt du cardio fréquence mètre I. Fonctions essentielles des cardios II. Se fixer des objectifs de travail cardio vasculaires III. Enregistrer des données, les décharger et les analyser

Plus en détail

Présentation d'un programme d'entraînement pour le développement de la performance en stand-up paddle

Présentation d'un programme d'entraînement pour le développement de la performance en stand-up paddle Présentation d'un programme d'entraînement pour le développement de la performance en stand-up paddle Sommaire : 1. Objectifs 2. principes généraux 3. moyens a mettre en œuvre 4. Outils d'évaluation pour

Plus en détail

Enseignement et apprentissage

Enseignement et apprentissage Enseignement et apprentissage Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Mettre en œuvre une

Plus en détail

PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT. Introduction. B Les 3 systèmes de resynthèse de l ATP 25/01/11

PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT. Introduction. B Les 3 systèmes de resynthèse de l ATP 25/01/11 PLAN DONNÉES SCIENTIFIQUES ET PROCÉDÉS D ENTRAÎNEMENT S. VAUCELLE UE 30.S UFRSTAPS Toulouse Introduction I Energétique de la contraction musculaire II Les processus physiologiques et l entraînement sportif

Plus en détail

PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ

PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ PRATIQUE DU CYCLOTOURISME et SANTÉ Notions de physiologie La filière anaérobie anacide. (c est l énergie utilisée par les sprinters vélo ou sur 100m) La filière aérobie. La filière anaérobie acide (lactique).

Plus en détail

Planification d une séance d entraînement

Planification d une séance d entraînement Planification d une séance d entraînement Les cinq compétences de base du PNCE Transmission de valeurs Résolution de problème Interaction Leadership Pensée critique Résultats d apprentissage Expliquer

Plus en détail

LES CAPACITES PHYSIQUES. Sommaire

LES CAPACITES PHYSIQUES. Sommaire LES CAPACITES PHYSIQUES Sommaire Définitions Classification A. Les qualités physiques distinguées par Weineck 1) L endurance 2) La force 3) La souplesse 4) La vitesse 5) La capacité de coordination 6)

Plus en détail

DOSSIER COURSE DE DUREE

DOSSIER COURSE DE DUREE DOSSIER COURSE DE DUREE Objectif du cycle: DUREE DE COURSE CONTINUITE DE COURSE PLAN DE COURSE Réaliser le VOLUME de course demandé (courir 30 minutes) Sans s arrêter, ni marcher En respectant le projet

Plus en détail

Les courses de durée, de demi-fond, fond Et l endurance

Les courses de durée, de demi-fond, fond Et l endurance Les courses de durée, de demi-fond, fond Et l endurance Pour pouvoir répondre à une question sur ces pratiques, il faut commencer par clarifier les termes et notions clés 1 Définitions : comment situer

Plus en détail

LA PLANIFICATION DE L ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1

LA PLANIFICATION DE L ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1 LA PLANIFICATION DE L ENTRAINEMENT YD CTN VTT 1 LA PLANIFICATION DE L ENTRAINEMENT plusieurs saisons (carrière) = macrocycles plusieurs microcycles = mésocycles plusieurs séances = microcycles plusieurs

Plus en détail

La notion de transition aérobie - anaérobie

La notion de transition aérobie - anaérobie La notion de transition aérobie - anaérobie Sources : Biologie de l exercice musculaire. J.R. Lacour. Masson, Paris, 1992. Au nom du seuil, je vous arrête. Denis Riché, in Sport et Vie n 44, 1997. Physiologie

Plus en détail

LE JEUNE AURELIEN CESA

LE JEUNE AURELIEN CESA LE JEUNE AURELIEN CESA LE JEUNE AURELIEN 1 Filière principale dispensatrice d énergie. Appelé aussi glycolyse aérobie ou système oxydatif. LE JEUNE AURELIEN 2 Interactions entre les filières énergétiques

Plus en détail

GLOSSAIRE POUR LE PLAN D ENTRAÎNEMENT ANNUEL

GLOSSAIRE POUR LE PLAN D ENTRAÎNEMENT ANNUEL Temps visés lors de la saison de compétition : les résultats anticipés des compétitions qui seront ensuite utilisés comme outils afin de suivre les progrès du nageur. Expérience sportive : se réfère au

Plus en détail

Développement des aptitudes physiques en cyclisme : Présentation de méthode et de séances d entraînement

Développement des aptitudes physiques en cyclisme : Présentation de méthode et de séances d entraînement 2-ème séminaire fédéral des entraîneurs FFC Chatenay-Malabry, jeudi 16 novembre 2006 Développement des aptitudes physiques en cyclisme : Présentation de méthode et de séances d entraînement par Philippe

Plus en détail

Dans ce chapitre : Définition des termes 198

Dans ce chapitre : Définition des termes 198 Dans ce chapitre : Définition des termes 198 Composantes de la forme physique 200 La force musculaire 200 La puissance 200 L endurance musculaire 201 L endurance cardiorespiratoire 203 La flexibilité 205

Plus en détail

Formes de HIT Petits changements, grands effets. Markus Tschopp, Haute école fédérale de sport de Macolin

Formes de HIT Petits changements, grands effets. Markus Tschopp, Haute école fédérale de sport de Macolin Formes de HIT Petits changements, grands effets Markus Tschopp, Haute école fédérale de sport de Macolin Facteurs physiologiques influençant la performance Photo: Keystone 2 Facteurs physiologiques influençant

Plus en détail

COURSE DE DEMI FOND ou DE DUREE

COURSE DE DEMI FOND ou DE DUREE COURSE DE DEMI FOND DE DUREE Cycle terminal Principes de développement des qualités énergétiques : 1- Activité imposant un effort global. (crse à pied, vélo, ski de fond) 2- Atteindre une intensité minimale

Plus en détail

Commentaires détaillés du JAMES test

Commentaires détaillés du JAMES test Commentaires détaillés du JAMES test 1. Fréquence Cardiaque maximum (FC max) JAMES TEST du : 21/10/2007 Nom : DOHN Prénom : Christophe Sexe : M Age : 29 Date de naiss: 15/12/1980 FC max théorique : (A)

Plus en détail

Sprints et forces explosives répétés: Évaluation et suivi longitudinal sous l effet d un entraînement supramaximal en rugby

Sprints et forces explosives répétés: Évaluation et suivi longitudinal sous l effet d un entraînement supramaximal en rugby Introduction: Les statistiques et analyses du rugby moderne pointent du doigt l importance de la puissance, de l explosivité et de l endurance de puissance (aptitude à répéter des efforts d intensité maximale

Plus en détail

LE TEMPS D ENTRAÎNEMENT COMPOSANTES DE L ENTRAÎNEMENT LA FRÉQUENCE D ENTRAÎNEMENT LE VOLUME D ENTRAÎNEMENT L INTENSITÉ D ENTRAÎNEMENT

LE TEMPS D ENTRAÎNEMENT COMPOSANTES DE L ENTRAÎNEMENT LA FRÉQUENCE D ENTRAÎNEMENT LE VOLUME D ENTRAÎNEMENT L INTENSITÉ D ENTRAÎNEMENT UNITÉ 4.0 - COMPOSANTES DE L ENTRAÎNEMENT UNITÉE 4.1 - PRINCIPES D ENTRAÎNEMENTS LOCAL 34 -VIDÉO- LOCAL 34 COMPOSANTES DE L ENTRAÎNEMENT LE TEMPS D ENTRAÎNEMENT La totalité du temps consacré à l entraînement.

Plus en détail

1- contribuer à détecter les jeunes talents et à sélectionner les jeunes espoirs,

1- contribuer à détecter les jeunes talents et à sélectionner les jeunes espoirs, !" Un des buts de nos travaux est de mettre à la disposition de l entraîneur, du préparateur physique, du médecin et du kinésithérapeute du club, des outils d évaluation de terrain accompagnés des résultats

Plus en détail

La charge d entraînement représente le rapport existant entre les exigences de la tâche et les ressources pour y faire face.

La charge d entraînement représente le rapport existant entre les exigences de la tâche et les ressources pour y faire face. LE CONTRÔLE DE LA CHARGE D ENTRAÎNEMENT EN SPORT COLLECTIF Aurélien PICHON D après l original de Michel PORTMANN (Ph.D.) 1 CARACTÉRISTIQUES DE LA CHARGE D ENTRAÎNEMENT La charge d entraînement représente

Plus en détail

Récupération surcompensation et surentrainement

Récupération surcompensation et surentrainement Récupération surcompensation et surentrainement La récupération: c'est l'ensemble des processus permettant au sportif de retrouver ses moyens physique. Facteurs influençant la durée de la récupération

Plus en détail

2.6 Structuration de la charge d entraînement

2.6 Structuration de la charge d entraînement 2.6 Structuration de la charge d entraînement Principe de la croissance: Augmentation progressive du volume et de l intensité. Le non respect de ce principe amène à la stagnation. (Maintien du niveau,

Plus en détail

Développement de l endurance

Développement de l endurance Journée de Formation Continue des Educateurs Développement de l endurance Samedi 25 Janvier 20141 L endurance «L endurance, souvent employée à tort et à travers, à force de vouloir tout dire, n évoque

Plus en détail

Pendant combien de temps les muscles peuvent-ils fournir un effort maximal grâce à leur seule réserve d ATP?

Pendant combien de temps les muscles peuvent-ils fournir un effort maximal grâce à leur seule réserve d ATP? 188 P a r t i e 2 1 2 3 4 5 Si une situation d urgence vous oblige à quitter les lieux à toute vitesse, quelle source d énergie immédiatement disponible vous permettra de le faire? a) Les granules de glycogène

Plus en détail

FORMATION EPS «CP5» BEYROUTH 14/15/16 Novembre Gildas MARTIN, professeur agrégé d EPS, Académie de Créteil

FORMATION EPS «CP5» BEYROUTH 14/15/16 Novembre Gildas MARTIN, professeur agrégé d EPS, Académie de Créteil FORMATION EPS «CP5» BEYROUTH 14/15/16 Novembre 2011 Gildas MARTIN, professeur agrégé d EPS, Académie de Créteil Que faut-il entendre par «Compétence Propre n 5»? - Réaliser et orienter son activité physique

Plus en détail

MON LIVRET DE DEMI FOND NIVEAU 1 (6 )

MON LIVRET DE DEMI FOND NIVEAU 1 (6 ) MON LIVRET DE DEMI FOND NIVEAU 1 (6 ) NOM: PRENOM: CLASSE: ENSEIGNANT D'EPS: Quelques notions utiles: Course de demi fond: Les courses de demi-fond sont ainsi nommées parce qu elles se disputent sur des

Plus en détail

LES TESTS PHYSIOLOGIQUES

LES TESTS PHYSIOLOGIQUES LES TESTS PHYSIOLOGIQUES PARTIE 1 VO²max Coût énergétique Endurance Aérobie VAM PERFORMANCE OBTENUE SUR UNE EPREUVE DE LONGUE DUREE Di Prampero & al, 1986 100-90 - DEPENSES ENERGETIQUES RELATIVES (%) 80-70

Plus en détail

Comment améliorer son "cardio" ou son "VO2max"? (partie 2)

Comment améliorer son cardio ou son VO2max? (partie 2) Comment améliorer son "cardio" ou son "VO2max"? (partie 2) (U.S. Army photo by Cpl. William Smith, 4th Inf. Div. PAO) Quelle méthode est la plus efficace pour améliorer son VO2max? Tel que discuté dans

Plus en détail

LE JEUNE AURELIEN CESA 2012

LE JEUNE AURELIEN CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN CESA 2012 LE JEUNE AURELIEN 1 Filière principale dispensatrice d énergie. Appelé aussi glycolyse aérobie ou système oxydatif. LE JEUNE AURELIEN 2 Interactions entre les filières énergétiques

Plus en détail

LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LES ACTIVITES SPORTIVES DE LA FFESSM

LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LES ACTIVITES SPORTIVES DE LA FFESSM LA PREPARATION PHYSIQUE DANS LES ACTIVITES SPORTIVES DE LA FFESSM 12/03/2016 Pascale Estripeau Les activités sportives de la FFESSM Activités en déplacement Nage avec palmes Nage en eau vive Plongée sportive

Plus en détail

Nat. : *** Cycl.: * CAP.:* 9 à 11 ans 7 à 8 h 3h30 à 4h 1h30 à 2h 1h30 à 2h 30 à 45 min. 3 à 4 séances. Natation Cyclisme Course à Pieds

Nat. : *** Cycl.: * CAP.:* 9 à 11 ans 7 à 8 h 3h30 à 4h 1h30 à 2h 1h30 à 2h 30 à 45 min. 3 à 4 séances. Natation Cyclisme Course à Pieds Ce document a été réalisé par la collaboration de plusieurs entraîneurs (Mr Louise Axel et Mr Aubert Damien), synthétisé et conceptualisé par Emmanuel Butty. Celui-ci nous permet d avoir une vision sur

Plus en détail

LES PRINCIPES GÉNÉRAUX

LES PRINCIPES GÉNÉRAUX LES PRINCIPES GÉNÉRAUX Chapitre 1 La préoccupation principale du sportif et de l entraîneur est la performance. Il peut s agir d une performance chiffrée, d une victoire sur un adversaire, ou d un exploit

Plus en détail

Une préparation hivernale pour une saison estivale de vélo réussie

Une préparation hivernale pour une saison estivale de vélo réussie Une préparation hivernale pour une saison estivale de vélo réussie Charles-Émile Desgagnés-Cyr, B. Sc. Kinésiologie, M. Sc. Activité physique 7 novembre 2016 Plan de présentation Introduction sur le GPSL

Plus en détail

L aviron est considérédans la littérature scientifique comme étant une activité d endurance de force. Même s il existe des compétitions de longue

L aviron est considérédans la littérature scientifique comme étant une activité d endurance de force. Même s il existe des compétitions de longue 1 L aviron est considérédans la littérature scientifique comme étant une activité d endurance de force. Même s il existe des compétitions de longue distance, comme par exemple des «Têtes de rivières»,

Plus en détail

LES PARAMETRES DE LA PERFORMANCE EN COURSE DE FOND

LES PARAMETRES DE LA PERFORMANCE EN COURSE DE FOND LES PARAMETRES DE LA PERFORMANCE EN COURSE DE FOND MINI STAGE MARATHON LAUSANNE Samedi 26 janvier 2013 Frédéric Gazeau Dr en Sciences du Sport www.personaltrainer-geneve.ch Les grands principes du marathon

Plus en détail

Bases énergétiques de l activité physique

Bases énergétiques de l activité physique Bases énergétiques de l activité physique A- Les sources énergétiques - Bioénergétique : les filières ε et leurs caractéristiques - Déterminants de la performance en endurance - Causes de la fatigue [B-

Plus en détail

REUNION A.J. MONETEAU 14/09/2016. Notions de base pour un entrainement plaisir réussi

REUNION A.J. MONETEAU 14/09/2016. Notions de base pour un entrainement plaisir réussi REUNION A.J. MONETEAU 14/09/2016 Notions de base pour un entrainement plaisir réussi MES SOURCES D INFORMATION PRINCIPALES www.conseilscourseapied.com www.lepapeinfo.com DONNEES PHYSIOLOGIQUES Les filières

Plus en détail

MON LIVRET DE DEMI FOND NIVEAU 2 (4 )

MON LIVRET DE DEMI FOND NIVEAU 2 (4 ) MON LIVRET DE DEMI FOND NIVEAU 2 (4 ) NOM: PRENOM: CLASSE: ENSEIGNANT D'EPS: Quelques notions utiles: Course de demi fond: Les courses de demi-fond sont ainsi nommées parce qu elles se disputent sur des

Plus en détail

PLONGEE ET ENTRAINEMENT. Notions de base pour mieux comprendre ce qu entraîner signifie.

PLONGEE ET ENTRAINEMENT. Notions de base pour mieux comprendre ce qu entraîner signifie. PLONGEE ET ENTRAINEMENT. Notions de base pour mieux comprendre ce qu entraîner signifie. 1) Définition. S entraîner, c est quoi? C est à partir d un état de forme physique (mais ce peut être mental) initial,

Plus en détail

I Sprint et endurance: incompa1ble ou nécessaire?

I Sprint et endurance: incompa1ble ou nécessaire? I Sprint et endurance: incompa1ble ou nécessaire? Plan Rappel de physiologie Etat des lieux de la science Quelques reflexions sur l applica1on des principes L ATP: la monnaie d énergie ATP: source d énergie

Plus en détail

QUELQUES NOTIONS DE PHYSIOLOGIE

QUELQUES NOTIONS DE PHYSIOLOGIE QUELQUES NOTIONS DE PHYSIOLOGIE 1/ L HOMME COMME UNE MACHINE. L homme peut être caricaturalement considéré comme une machine à transformer de l énergie. Cette transformation lui donne une capacité physique.

Plus en détail

L entrainement du plongeur

L entrainement du plongeur L entrainement du plongeur Murielle BROSSART Stage Initial MF1 Novembre 2015 PLAN DU COURS Objectif de l entrainement Fabriquer de l énergie comment ça marche Les différentes filières Utiliser ces connaissances

Plus en détail

La Puissance en Cyclisme. Séminaire des Cadres Techniques 2014

La Puissance en Cyclisme. Séminaire des Cadres Techniques 2014 La Puissance en Cyclisme Séminaire des Cadres Techniques 2014 La Puissance en Cyclisme 1. Introduction 2. Physiologie de la Puissance 3. Les deux Composantes de la Puissance 4. Entrainement et Puissance

Plus en détail

«Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3

«Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3 «Pratique physique et effets sur le corps : approche physiologique de l exercice» UE d ouverture L3 Définitions, caractéristiques de l activité physique, différents types d activité physique et fonction

Plus en détail

L AEROBIE. «Etre en capacité d utiliser une importante quantité d énergie»

L AEROBIE. «Etre en capacité d utiliser une importante quantité d énergie» L endurance ce n est pas que courir longtemps. L AEROBIE équivaut pour nous à l endurance mais la durée de fonctionnement d un système énergétique fait toujours référence au rapport Puissance / capacité.

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE Dr grillon jean-luc Médecin Conseiller Direction Régionale et départementale de la Jeunesse et des Sports Champagne-Ardenne et Marne 6 formes d énergie chimique nucléaire mécanique

Plus en détail

ÉPREUVE N 2 ÉTUDE DE THÈMES D'ENSEIGNEMENT

ÉPREUVE N 2 ÉTUDE DE THÈMES D'ENSEIGNEMENT CONCOURS D'ACCÈS A LA 2 ème CATÉGORIE DES EMPLOIS DE PROFESSEURS DES ÉTABLISSEMENTS D'ENSEIGNEMENT AGRICOLE PRIVÉS SESSION 2012 Concours : EXTERNE Section : Biologie - Écologie ÉPREUVE N 2 ÉTUDE DE THÈMES

Plus en détail

4 journées Médicales A. R. M. S 21 & 22 mai 2010 à Rabat

4 journées Médicales A. R. M. S 21 & 22 mai 2010 à Rabat FORCE ENDURANCE VITESSE 4 journées Médicales A. R. M. S 21 & 22 mai 2010 à Rabat PUISSANCE LE FOOTBALLEUR TECHNIQUE A. Définition de la performance B. Facteurs de la Performance C. Le joueur de demain

Plus en détail

11-14 ans Poussée de croissance Précision du contrôle du geste Motivation sportive remise en cause Période privilégiée de l évolution de la

11-14 ans Poussée de croissance Précision du contrôle du geste Motivation sportive remise en cause Période privilégiée de l évolution de la CRMB 11-14 ans Poussée de croissance Précision du contrôle du geste Motivation sportive remise en cause Période privilégiée de l évolution de la coordination Notion de fenêtre biologique Endurance Force

Plus en détail

L endurance aérobie. Par Loïc Arbez

L endurance aérobie. Par Loïc Arbez L endurance aérobie Par Loïc Arbez PLAN Généralités Endurance et performance sportive Les facteurs limitants de l endurance Evaluation de l endurance Généralités L aptitude d un d individu à fournir un

Plus en détail

Anatomie Physiologie Méthodologie d entraînement

Anatomie Physiologie Méthodologie d entraînement Anatomie Physiologie Méthodologie d entraînement MALFERMO Romuald 06.35.19.79.02 malfermo.romuald@hotmail.fr Master EMIS & DUPP Univ. De Bourgogne, DIJON Intervenant BPJEPS AGG2F CESA Metz 2 Définitions

Plus en détail

structure du muscle squelettique strié

structure du muscle squelettique strié Unité d Ergonomie Faculté de Médecine Pitié-Salpêtrière 91, bd de l Hôpital 75 634 Paris cedex 13 DIPLÔME D ERGONOMIE ET DE PHYSIOLOGIE DU TRAVAIL option 5 Ergonomie et santé au travail www.ergonomie.chups.jussieu.fr

Plus en détail

POLE EXPERTISE ET ET ET PERFORMANCE CREPS DE DE DE STRASBOURG

POLE EXPERTISE ET ET ET PERFORMANCE CREPS DE DE DE STRASBOURG POLE EXPERTISE ET ET ET PERFORMANCE CREPS DE DE DE STRASBOURG FORMATION CONTINUE CREPS de STRASBOURG (Centre de Ressources d Expertise et de la Performance Sportives) Etablissement du Ministère des Sports

Plus en détail

COMMENT VOYEZ-VOUS LES DEUX HÉMISPHÈRES?

COMMENT VOYEZ-VOUS LES DEUX HÉMISPHÈRES? MICHAËL FULLUM BACCALAURÉAT EN KINÉSIOLOGIE (2014) CO-PROPRIÉTAIRE DE FONCTIONS OPTIMUM PROPRIÉTAIRE ET FONDATEUR DE OPTIMUM EDUCATION PRÉPARATION PHYSIQUE POUR PLUSIEURS SPORTS (FOOTBALL,BASKETBALL,RUGBY,SOCCER,HOCKEY

Plus en détail

III LE TRAVAIL ENERGETIQUE EN PRATIQUE

III LE TRAVAIL ENERGETIQUE EN PRATIQUE III LE TRAVAIL ENERGETIQUE EN PRATIQUE Par Arnaud Ferec Article N 3 La base d une préparation physique repose sur la capacité à gérer le temps et l énergie des ses athlètes. trop peu et le sportif rentre

Plus en détail

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE

PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE PHYSIOLOGIE DE L EXERCICE Dr grillon jean-luc Médecin Conseiller Direction Régionale et départementale de la Jeunesse et des Sports Champagne-Ardenne et Marne 6 formes d énergie chimique nucléaire mécanique

Plus en détail

LES TESTS D EFFORT. Consommation maximale d oxygène et seuil d inadaptation respiratoire

LES TESTS D EFFORT. Consommation maximale d oxygène et seuil d inadaptation respiratoire LES TESTS D EFFORT Consommation maximale d oxygène et seuil d inadaptation respiratoire Qu est-ce que la consommation maximale d oxygène? La consommation maximale d oxygène (VO 2 max) est la quantité maximale

Plus en détail

FredericGrappe.com PORT PERFORMANCE. Bases techniques de l Interval Training

FredericGrappe.com PORT PERFORMANCE. Bases techniques de l Interval Training Bases techniques de l Interval Training Bienfaits de l'it 1) il demande moins de temps que les autres séances d entraînement, 2) il permet une gestion optimale des ressources énergétiques de l athlète,

Plus en détail

La science et l entraînement de karaté D R W. D E X T E R S H I M 8 E D A N I K D J U I N

La science et l entraînement de karaté D R W. D E X T E R S H I M 8 E D A N I K D J U I N La science et l entraînement de karaté D R W. D E X T E R S H I M 8 E D A N I K D J U I N 2 0 1 2 Apprentissage d une nouvelle aptitude Trois stades de l apprentissage d une nouvelle aptitude : 1. Stade

Plus en détail

Première partie Bases scientifiques...13

Première partie Bases scientifiques...13 Première partie Bases scientifiques...13 Chapitre 1 Adaptations physiologiques à l hypoxie... 15 1. Définitions générales (LS) 1... 15 2. Adaptations cardio-vasculaires à l hypoxie (GM)... 21 3. Consommation

Plus en détail

Formation CA 1. Le développement de l athlète au cœur du dispositif

Formation CA 1. Le développement de l athlète au cœur du dispositif Le développement de l athlète au cœur du dispositif LE MODELE DE PERFORMANCE DE LA FFFA Physique Morphotype suivant le poste Capacités physiques : Force Explosive Force Vitesse Endurance de Force Spécifique

Plus en détail

Entraînement Bases et principes

Entraînement Bases et principes Entraînement Bases et principes Pierre Boulanger (MEF2), Yves Le Boënnec (MEF1) Formation MEF1 Idf-Pi apnée 2009-2010 Page 1/48 Préambule A qui s adresse le cours A des moniteurs entraîneurs clubs pour

Plus en détail

Poids de forme et «affûtage» du marathonien. Fanny Gelli Colloque Marathon du Médoc 11 septembre 2015

Poids de forme et «affûtage» du marathonien. Fanny Gelli Colloque Marathon du Médoc 11 septembre 2015 Poids de forme et «affûtage» du marathonien Fanny Gelli Colloque Marathon du Médoc 11 septembre 2015 Introduction Le Poids Optimal ou Idéal fait référence à un objectif de santé (formules) Masse maigre

Plus en détail

Enfant et exercice aérobie : Croissance et Entraînement

Enfant et exercice aérobie : Croissance et Entraînement Enfant et exercice aérobie : Croissance et Entraînement Plan 1. Caractéristiques des enfants 1.1 - Spécificité métabolique de l enfant 1.2 - Réponses spécifiques de l enfant à l exercice Plan 2. Performance

Plus en détail

Données physiologiques en demi-fond m

Données physiologiques en demi-fond m Données physiologiques en demi-fond 800-1500m Les filières énergétiques Voir aussi les filières énergétiques dans physiologie. Selon le type d effort, le pourcentage d énergie fourni par les deux types

Plus en détail

Tests Anaérobies de laboratoire

Tests Anaérobies de laboratoire 3ème Année LFEP Les Tests de Laboratoire de Puissance Anaérobies Karim Chamari Ph.D. Zouhaïer Tabka M.D karimchamari@gmx.net 1 Tests Anaérobies de laboratoire Contrairement aux tests Aérobies de laboratoire

Plus en détail

Mastère «RECHERCHE STAPS» EVALUATION DE L APTITUDE AEROBIE ET ANAEROBIE

Mastère «RECHERCHE STAPS» EVALUATION DE L APTITUDE AEROBIE ET ANAEROBIE Mastère «RECHERCHE STAPS» EVALUATION DE L APTITUDE AEROBIE ET ANAEROBIE EVALUATION OBJECTIFS: Informations sur la valeur physique des athlètes (Points forts et points faibles); Comparaison des athlètes

Plus en détail

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l entraînement

Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé. Atelier sur l entraînement Tout savoir pour courir avec plaisir pour votre santé Atelier sur l entraînement Courir avec plaisir : de la tête aux pieds Demi-journée Scientifique Samedi 3 Mars 2012 Frédéric Gazeau Dr en Sciences du

Plus en détail

CIRCUIT TRAINING ET INTERVAL TRAINING

CIRCUIT TRAINING ET INTERVAL TRAINING CIRCUIT TRAINING ET INTERVAL TRAINING Un des outils les plus efficaces dans le monde de la préparation physique et sportive pour développer un physique «athlétique» (développement de la masse musculaire

Plus en détail

Entraînement du coureur «cadet»

Entraînement du coureur «cadet» Formation continue des éducateurs CREPS DE REIMS -5 mars 2016 Entraînement du coureur «cadet» Jérémie Fromonteil CTS Cyclisme - DRJSCS Nord-Pas-de-Calais-Picardie Sommaire Contexte de la catégorie dans

Plus en détail

L information de la présente trousse vous aidera dans l élaboration d un programme d entraînement annuel pour les athlètes de la phase S entraîner

L information de la présente trousse vous aidera dans l élaboration d un programme d entraînement annuel pour les athlètes de la phase S entraîner Directives pour l entraînementphysique L information de la présente trousse vous aidera dans l élaboration d un programme d entraînement annuel pour les athlètes de la phase S entraîner pour s entraîner

Plus en détail

DU LABORATOIRE AU TERRAIN: COMMENT S ENTRAINER DE MANIERE RAISONNEE. Hervé Jaccard Physiothérapeute du sport, DAL, CHUV Assistant HESAV

DU LABORATOIRE AU TERRAIN: COMMENT S ENTRAINER DE MANIERE RAISONNEE. Hervé Jaccard Physiothérapeute du sport, DAL, CHUV Assistant HESAV DU LABORATOIRE AU TERRAIN: COMMENT S ENTRAINER DE MANIERE RAISONNEE Hervé Jaccard Physiothérapeute du sport, DAL, CHUV Assistant HESAV La pratique du sport en Suisse 11 % 12 % 9 % 38 % quotidiennement

Plus en détail

Exercice physique - Principes de Base

Exercice physique - Principes de Base Exercice physique - Principes de Base «La condition physique n'est pas seulement l'une des clés les plus importantes pour rester physiquement en bonne santé, elle est également la base pour une activité

Plus en détail

PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT

PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT PHYSIOLOGIE ET BIOLOGIE DU SPORT Introduction : L organisme face à l effort physique Lorsqu on passe d un état de repos relatif ( dépense énergétique faible ) à un état d exercice plus intense ( dépense

Plus en détail

1. Consommation de glycogène et effort

1. Consommation de glycogène et effort TD2 S2 L1 Exos 1. Consommation de glycogène et effort Chez des sportifs entraînés et chez des personnes sédentaires, des fragments d un muscle du membre inférieur (le quadriceps) ont été prélevés par biopsie

Plus en détail

Course de durée - Construction d un cycle pour la classe de terminale -

Course de durée - Construction d un cycle pour la classe de terminale - Espace pédagogique de l'académie de Poitiers > Education physique et sportive > Pédagogie > Traitement des APSA > Activités d'entretien de soi http://ww2.ac-poitiers.fr/eps/spip.php?article78 - Auteur

Plus en détail

6 formes d énergie. chimique nucléaire. mécanique électrique. thermique lumineuse

6 formes d énergie. chimique nucléaire. mécanique électrique. thermique lumineuse EVALUATION AEROBIE 6 formes d énergie chimique nucléaire mécanique électrique thermique lumineuse PREMIERE LOI DE LA THERMODYNAMIQUE Energie ni créée, ni détruite Transformation d une forme en une autre

Plus en détail

Bases physiologiques de l entrainement en TRAIL. François Nicot

Bases physiologiques de l entrainement en TRAIL. François Nicot Bases physiologiques de l entrainement en TRAIL François Nicot http://securite-en-montagne.e-monsite.com Le pratiquant, au cœur du débat Facteurs psychologiques Représentations mentales Cadre de vie Motivation

Plus en détail

Enseignement Pratique Interdisciplinaire (EPI) Mon carnet d entrainement de demi-fond

Enseignement Pratique Interdisciplinaire (EPI) Mon carnet d entrainement de demi-fond 1 Établissement Année scolaire 2016-2017 Enseignement Pratique Interdisciplinaire (EPI) «Les enseignements pratiques interdisciplinaires permettent de construire et d'approfondir des connaissances et des

Plus en détail