Imagerie de l ovaire normal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Imagerie de l ovaire normal"

Transcription

1 Imagerie de l ovaire normal Quelles modalités Dr Céline ROZEL Dr Lisa MAZZOLINI

2 L ovaire normal Organe pair Situation intrapéritonéale Dans la fossette ovarienne: En avant des Vx iliaques internes et de l uretère Contre la paroi pelvienne latérale

3 Fossette ovarienne Uretère droit Vaisseaux iliaques internes

4 L ovaire normal Est composé de : Stroma ovarien: tissu parenchymateux Follicules ovariens: structures liquidiennes

5 L ovaire normal Anatomie et aspect normaux sont variables: Âge: pré-pubertaire puberté (activité génitale) post-ménopausique Période du cycle: pré / post-ovulatoire

6 L ovaire normal Quelles modalités d imagerie pour l ovaire? Echographie +++ IRM et scanner en complément selon anomalie

7 Echographie Avantage : Ultra-sons => Absence d irradiation Deux modes possibles pour étude ovarienne: Par voie abdominale: vessie pleine Par voie endo-vaginale : vessie vide

8 Voie sus-pubienne Follicules normaux: contenu liquidien donc anéchogène Voie endo-vaginale

9 IRM Rayons magnétiques Pas d irradiation Peu d utilisation pour la visualisation de l ovaire en routine (non visualisation par échographie)

10 IRM : 3 plans d analyse Axiale Coronale Sagittale Utérus

11 Scanner RX= Irradiation AUCUNE utilisation pour la visualisation de l ovaire normal en routine

12

13 L ovaire normal Aspect / âge * période pré-pubertaire: Petite taille (3mm) Sans follicule visible * Ménopause: Petite taille (<20mm) Sans follicule visible * Puberté-ménopause (activité génitale): Grand axe jusqu à 4cm / Surface: 5cm² / Volume: 8ml Multi- folliculaire: follicules visibles (une dizaine entre 3 et 10mm)

14 Aspect ovarien normal au cours de la période d activité génitale Corps jaune J1 Phase folliculaire J14 Phase lutéale J28 Pic de LH

15 Aspect ovarien normal au cours de la période d activité génitale Activité génitale: - Taille jusqu à 4 cm - Follicules visibles (une dizaine entre 3 et 10mm) - Forme ovalaire - Surface = l x L x 0,8. Normale = 5cm2 - Volume = l x L x E x 0,523. Normale < 8cm3

16 Aspect ovarien normal au cours de la période d activité génitale Ovaire en début de cycle: pas encore de follicule mature Corps jaune J1 Phase folliculaire J14 Phase lutéale J28 Pic de LH

17 Aspect ovarien normal au cours de la période d activité génitale Follicule mature (Follicule de De Graaf) : période ovulatoire Taille maximale: 28/30mm Image kystique si taille > 30mm Sinon follicule mature! Corps jaune J1 Phase folliculaire J14 Phase lutéale J28 Pic de LH

18 Aspect ovarien normal au cours de la période d activité génitale Deuxième partie de cycle : corps jaune Hypervascularisation de ses parois Corps jaune J1 Phase folliculaire J14 Phase lutéale J28 Pic de LH

19 Imagerie de l ovaire normal au cours de la période pré-pubertaire et post-ménopausique

20 Imagerie de de l ovaire normal au cours de la période post-ménopausique Ménopause: Petite taille (<20mm) Echographie toujours en première intention Afolliculaire

21 Imagerie de de l ovaire normal au cours de la période pré-pubertaire Chez l enfant 2 mois- Jusqu à la puberté Naissance (jusqu à 2 mois) Gonadotrophines maternelles Volume ovarien reste inférieur à 2cm 3 Micro-folliculaire Ovaires avec des follicules très bien visibles (>5mm)

22 Exemples

23 OVAIRES? Echographie toujours en première intention IRM en complément TDM rarement (bilan d extension, recherche de calcifications)

24 CAS N 1 : Bilan d infertilité: aspect des ovaires? Echographie Toujours en première intention

25 CAS N 2 : Dysménorrhée, hirsutisme, obésité et infertilité depuis 2 ans Ovaires de grande taille Surface: 8cm² Multifolliculaire avec répartition périphérique des follicules => Syndrome des ovaires polykystiques

26 CAS N 3 : 29 ans, douleurs pelviennes Image anéchogène intra-ovarienne > 30mm => Kyste ovarien symptomatique

27 CAS N 4 : 21 ans, douleur pelvienne aigue, brutale et majeure Image intra-ovarienne > 30mm Echogène anéchogène => Kyste hémorragique / hémorragie intra kystique

28 Echographie Examen simple et facilement accessible Non irradiant Toujours en première intention Visualisation des ovaires Situations aigues (douleurs+++) Bilan et recherche de kystes

29 CAS N 5: 21 ans, douleurs pelviennes Masse kystique anéchogène avec des végétations (tissus solide) pariétal : étude échographique insuffisante pour le diagnostic: => IRM pelvienne

30 Volumineux kyste atypique: chirurgie Tumeur ovarienne: tumeur de la granulosa

31

32 kyste multiloculé ovarien gauche contenant de multiples végétations Ax T2 Coro T2 Ax 3DT1 FS+ Masse ovarienne droite + multiples végétations Rft Coro 3DT1 FS+

33 CAS N 6 : 30 ans, douleurs pelviennes Masse ovarienne atypique: >30mm; hyperéchogène nécessité d examens d imagerie supplémentaire

34 IRM : Contenu graisseux: Tumeur graisseuse (tératome)

35 Scanner : densité très basse au sein de l ovaire (= hypodensité) : contenu graisseux Scanner: 2 intérets : graisse * Recherche calcifications, * bilan d extension des cancers ovariens

36

37 L ovaire normal conclusion Aspect variable de l ovaire normal en imagerie: Age Cycle Echographie en première intention (fiable++) IRM selon orientation diagnostique en écho Scanner rarement car moins fiable que l échographie: sur demande particulière (graisse, calcifications, bilan d extension)

PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN. Dr Roussel Dr Moreau

PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN. Dr Roussel Dr Moreau PLACE DE L ÉCHOGRAPHIE ET DU DOPPLER OVARIEN Dr Roussel Dr Moreau CONTEXTE CLINIQUE Aigu douloureux +/- fébrile Peu symptomatique : douleurs mal systématisées Découverte fortuite ECHOGRAPHIE PELVIENNE

Plus en détail

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Stratégie des examens d imagerie en gynécologie Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Echographie Examen de référence : 1 ère intention, innocuité, facile, faible coût Voie sus pubienne

Plus en détail

Pathologie ovarienne et annexielle. Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand

Pathologie ovarienne et annexielle. Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand Pathologie ovarienne et annexielle Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Lésions bénignes ovariennes plus fréquentes ++++ (75%) Cancer

Plus en détail

Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers

Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers Initiation à l échographie pelvienne Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers Rappels anatomiques L excavation pelvienne est à l état normal située en dessous d un plan passant par le promontoire

Plus en détail

Echographie et infertilité. G Grangé V Blanchet maternité Port Royal Paris France

Echographie et infertilité. G Grangé V Blanchet maternité Port Royal Paris France Echographie et infertilité G Grangé V Blanchet maternité Port Royal Paris France Modalités et aspects techniques Sonde endovaginale à haute fréquence (7-10 MHz) nécessité d une sonde abdominale (3.5-6

Plus en détail

Indication et stratégie diagnostique des examens d imagerie en

Indication et stratégie diagnostique des examens d imagerie en Indication et stratégie diagnostique des examens d imagerie en Gynécologie 1 Professeur Alain LE BLANCHE Université de Versailles Saint-Quentin Paris Ile-de-France Ouest Simone Veil Centre hospitalier

Plus en détail

Base de l échographie pelvienne

Base de l échographie pelvienne Base de l échographie pelvienne Dr Gwénaëlle Boivin- Le Pottier Centre de lutte contre le cancer de Rennes/ CHU hôpital sud de Rennes RENNES BZH Généralités Échographie par voie sus-pubienne (Reins+++)

Plus en détail

28/04/2009. Scanner 5 urinaire : Phases d acquisition après injection du produit de contraste iode. Quel examen?

28/04/2009. Scanner 5 urinaire : Phases d acquisition après injection du produit de contraste iode. Quel examen? 1 2 Sémiologie Radiologie urinaire VIDEO QCM Elisabeth SCHOUMAN-CLAEYS Service de Radiologie Hôpital Bichat Paris Quel examen? Quelle technique? (± injection ) Quelle région? Répérer les éléments anatomiques

Plus en détail

IRM des lésions kystiques du pelvis féminin. LS Fournier, M Brisa, C Lefort, G Frija

IRM des lésions kystiques du pelvis féminin. LS Fournier, M Brisa, C Lefort, G Frija IRM des lésions kystiques du pelvis féminin LS Fournier, M Brisa, C Lefort, G Frija Définitions Kyste: Collection liquidienne avec une paroi A l IRM, ce sont des lésions en hypersignal T2 En fonction de

Plus en détail

Echographie ovarienne pour masse annexielle H Marret 2013

Echographie ovarienne pour masse annexielle H Marret 2013 Echographie ovarienne pour masse annexielle H Marret 2013 IOTA 2000 Ils ont ainsi défini les caractéristiques et mesures à effectuer sur les masses ovariennes et il faut : -mesurer les ovaires et les masses

Plus en détail

Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc

Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc Masses annexielles Déterminer la nature des lésions => Prise en charge optimale

Plus en détail

Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot

Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot Introduction Ce poster illustre les principales étiologies des

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L APPAREIL GENITAL DE LA VACHE. V. Gayrard Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse Physiologie-UMR 1331 Toxalim TOULOUSE cedex

ECHOGRAPHIE DE L APPAREIL GENITAL DE LA VACHE. V. Gayrard Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse Physiologie-UMR 1331 Toxalim TOULOUSE cedex ECHOGRAPHIE DE L APPAREIL GENITAL DE LA VACHE V. Gayrard Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse Physiologie-UMR 1331 Toxalim 31076 TOULOUSE cedex Introduction Echographie: technique d imagerie médicale,

Plus en détail

Laureline.SIMON (IHN)

Laureline.SIMON (IHN) Femme 49 ans, non ménopausée, douleurs abdominales aiguës en fosse iliaque droite, discret syndrome inflammatoire biologique : suspicion d appendicite aiguë. Quels sont les principaux items sémiologiques

Plus en détail

Formations lymphatiques anévrysmales rétropéritonéales. Lionel Arrivé Service de Radiologie Hôpital Saint-Antoine - Paris

Formations lymphatiques anévrysmales rétropéritonéales. Lionel Arrivé Service de Radiologie Hôpital Saint-Antoine - Paris Formations lymphatiques anévrysmales rétropéritonéales Lionel Arrivé Service de Radiologie Hôpital Saint-Antoine - Paris Objectifs Présenter les différentes caractéristiques des formations lymphatiques

Plus en détail

Imagerie gynécologique. La prof doit m'envoyer son diaporama donc je vous le transmet dès que possible.

Imagerie gynécologique. La prof doit m'envoyer son diaporama donc je vous le transmet dès que possible. 9/04/2015 PIANTONI Pauline L3 CR : INGHILTERRA Jérôme Hormonologie reproduction Dr. Pascale Siles 12 pages Imagerie gynécologique Plan A. Le pelvis I. Échographie pelvienne II. Anatomie de l'utérus B.

Plus en détail

Imagerie gynécologique

Imagerie gynécologique 21/04/16 BOUDJEMAI Célina D1 Hormonologie Reproduction Dr Juhan CR : NIARE Sanaba 10 pages HORMONOLOGIE REPRODUCTION Imagerie gynécologique Imagerie gynécologique Plan A. Le pelvis I. Échographie pelvienne

Plus en détail

SEMEIOLOGIE RADIOLOGIQUE: Bases d interprétation et écho-anatomie

SEMEIOLOGIE RADIOLOGIQUE: Bases d interprétation et écho-anatomie SEMEIOLOGIE RADIOLOGIQUE: Bases d interprétation et écho-anatomie INTERACTIONS US-MATIÈRE : Réflexion La réflexion du faisceau US : c est le phénomène principal à l origine des images échographiques la

Plus en détail

US et endométriose Stratégie diagnostique

US et endométriose Stratégie diagnostique US et endométriose Stratégie diagnostique CAFCIM Mai 2009 B.Maugey Laulom MC Labrousse Imagerie de la femme CHU Pellegrin Service Pr Chateil US pour qui? population cible? SF douleurs pelviennes et/ou

Plus en détail

L EXAMEN DE LA FEMELLE

L EXAMEN DE LA FEMELLE Février 2006 L EXAMEN DE LA FEMELLE Dr Tiziana NERVO Département de Pathologie Animale Faculté de Médecine Vétérinaire de Turin - Italie La vie dans le troupeau Naissance Puberté Génisse 14 mois 1 er vêlage

Plus en détail

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Douleurs pelviennes Séminaire ECAU 2016 Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Objectifs et plan Dans le contexte, sérier ce qui doit aller au bloc opératoire, en consultation gynéco

Plus en détail

DPC CNGOF: Les kystes de l ovaire. La technique de l échographie endovaginale. Utilisation du doppler. U. METZGER, HEGP et CEDEF, Le Chesnay

DPC CNGOF: Les kystes de l ovaire. La technique de l échographie endovaginale. Utilisation du doppler. U. METZGER, HEGP et CEDEF, Le Chesnay DPC CNGOF: Les kystes de l ovaire La technique de l échographie endovaginale. Utilisation du doppler U. METZGER, HEGP et CEDEF, Le Chesnay PLAN u 1 - Equipement et Désinfection u 2 - Repérage de l ovaire,

Plus en détail

CANCER DE L OVAIRE. Constance PENEAU Interne en Gynécologie- Obstétrique Octobre 2014

CANCER DE L OVAIRE. Constance PENEAU Interne en Gynécologie- Obstétrique Octobre 2014 CANCER DE L OVAIRE Constance PENEAU Interne en Gynécologie- Obstétrique Octobre 2014 CANCER DE L OVAIRE EPIDEMIOLOGIE 12 à 14 / 100 000 aug à 50 / 100 000 55 et 65 ans 3000 nx cas par an Mauvais pronostic

Plus en détail

144. Cancer de l enfant

144. Cancer de l enfant Sommaire 144. Cancer de l enfant particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques : cancers les plus fréquents Tumeurs abdominales de l enfant distribution Leucémies = 30 % Tumeurs du système

Plus en détail

Myome ou Polype fibreux?

Myome ou Polype fibreux? Myome ou Polype fibreux? " Technique associée" Doppler! Myome intra-mural : couronne vasculaire Myome intra-cavitaire (type 0) : cartographie vasculaire Polype ou myome sous-muqueux : pédicule vasculaire

Plus en détail

IMAGERIE GYNECOLOGIQUE

IMAGERIE GYNECOLOGIQUE IMAGERIE GYNECOLOGIQUE Rédacteurs : Pour la Société d Imagerie Génito-Urinaire (SIGU) Corinne Balleyguier, Marc Bazot, Isabelle Thomassin-Naggara Relecture : Pour le Collège des Enseignants de Radiologie

Plus en détail

IRM des dilatations lymphatiques abdominales.

IRM des dilatations lymphatiques abdominales. IRM des dilatations lymphatiques abdominales. Du normal au pathologique. Derhy S, El Mouhadi S, Jolibert M, Chaillot P-F, Menu Y, Arrivé L Service de Radiologie Hôpital Saint-Antoine, Paris Objectifs Décrire

Plus en détail

Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Types histologiques des tumeurs de l'ovaire...3 2.1. Tumeurs épithéliales...

Plus en détail

Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler

Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler Foie : méthodes d imagerie : échographie-doppler Examen de 1ère ligne, non-vulnérant et facilement disponible Détection des tumeurs Morphologie du foie : cirrhose Signes d hypertension portale Perméabilité

Plus en détail

Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL

Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL Méthodes d imagerie US, CT, MR Agents de contraste Iode : UIV, CT Toujours faire la balance entre le risque et le bénéfice

Plus en détail

LES TUMEURS OVARIENNES

LES TUMEURS OVARIENNES LES TUMEURS OVARIENNES COURS PRESENTE PAR DR A.ABES MAITRE-ASSISTANTE EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE EHS SMK I. INTRODUCTION-GENERALITES : Les tumeurs ovariennes regroupent l ensemble des tumeurs qui se développent

Plus en détail

Echo Doppler des tumeurs du testicule. Laurent BRUNEREAU CHU Tours

Echo Doppler des tumeurs du testicule. Laurent BRUNEREAU CHU Tours Echo Doppler des tumeurs du testicule Laurent BRUNEREAU CHU Tours PREAMBULE TECHNIQUE INDISPENSABLE Echo haute résolution : sondes de fréquence variable et élevée (10 à 14 MHz) (=> Résolution spatiale

Plus en détail

pathologie thoracique de l enfant K. BENELHOSNI, L. CHAT, D. ALAMI, R. DAFIRI Hôpital d enfants CHU IBN SINA- Rabat- Maroc

pathologie thoracique de l enfant K. BENELHOSNI, L. CHAT, D. ALAMI, R. DAFIRI Hôpital d enfants CHU IBN SINA- Rabat- Maroc Apport de l échographie dans la pathologie thoracique de l enfant K. BENELHOSNI, L. CHAT, D. ALAMI, R. DAFIRI Hôpital d enfants CHU IBN SINA- Rabat- Maroc Introduction L'échographie, réalisée après la

Plus en détail

Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations)

Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations) Item 342 : Tuméfaction pelvienne chez la femme Kyste des ovaires (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS

Plus en détail

IRM en gynécologie. Technique. IRM pelvienne. Accueil de la patiente. Mnémotechnie. Installation de la patiente. «MC PVC n entre pas dans l IRM l

IRM en gynécologie. Technique. IRM pelvienne. Accueil de la patiente. Mnémotechnie. Installation de la patiente. «MC PVC n entre pas dans l IRM l IRM en gynécologie IRM pelvienne Propriétés s magnétique des tissus Technique non irradiante Alexandre BEN CHEIKH «funkyfarouk@free.fr free.fr» Permet une très s bonne différenciation par leur signal des

Plus en détail

Radio-anatomie du pelvis féminin. A.OLIVER Radiologie Brabois Adultes

Radio-anatomie du pelvis féminin. A.OLIVER Radiologie Brabois Adultes Radio-anatomie du pelvis féminin A.OLIVER Radiologie Brabois Adultes Les ligaments du pelvis Ligament large Péritoine tendu comme un drap au-dessus et de chaque côté de l utérus jusqu aux parois pelviennes

Plus en détail

L endométriose : comment s en sortir? S. Raji, N.Allali R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfants - Maternité CHU Rabat

L endométriose : comment s en sortir? S. Raji, N.Allali R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfants - Maternité CHU Rabat L endométriose : comment s en sortir? S. Raji, N.Allali R. Dafiri Service de Radiologie Hôpital d Enfants - Maternité CHU Rabat Endométriose - Implantation du tissu de l endomètre ( glandes et stroma)

Plus en détail

Cancers ovariens épithéliaux

Cancers ovariens épithéliaux Cancers ovariens épithéliaux F CHAMMING S, A. BELLUCCI, M-A LE-FRERE-BELDA, L FOURNIER Hôpital Européen Georges Pompidou SFR ile de France 10 septembre 2016 Introduction: les tumeurs épithéliales Tumeurs

Plus en détail

LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME

LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME I] L appareil génital de la femme LE CONTROLE DES CYCLES SEXUELS CHEZ LA FEMME II] Cycle menstruel Cycle menstruel théorique : Chez la femme, le fonctionnement de l appareil reproducteur est cyclique de

Plus en détail

IMAGERIE PRE-OPERATOIRE DES KYSTES ANNEXIELS

IMAGERIE PRE-OPERATOIRE DES KYSTES ANNEXIELS IMAGERIE PRE-OPERATOIRE DES KYSTES ANNEXIELS Nathalie MAZET CMC Beau Soleil, Montpellier D.U. Européen d endoscopie opératoire en gynécologie Clermont-Ferrand, le 18 décembre 2013 ECHOGRAPHIE PELVIENNE

Plus en détail

Echographie d acquisition Appareil urinaire

Echographie d acquisition Appareil urinaire Echographie d acquisition Appareil urinaire Olivier Hélénon Hôpital Necker, Paris Détection et localisation d 1 masse rénale Caractérisation d un kyste simple Détection d 1 masse ou collection rétropéritonéale

Plus en détail

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi Femme de 25 ans; accouchement il y a 5 jours ; douleurs abdominales depuis deux jours, syndrome inflammatoire biologique, fièvre. Quels sont les éléments sémiologiques à retenir images CH Metz - Scanner

Plus en détail

Imagerie du pancréas. Dr M Namouni

Imagerie du pancréas. Dr M Namouni Imagerie du pancréas Dr M Namouni Objectif principal Connaitre les différents examens qui explorent le pancréas Le plan Définition Moyens d explorations La radio anatomie descriptive Définition Le pancréas

Plus en détail

LES PIEGES ET LES DIFFICULTES EN IMAGERIE MUSCULO SQUELETTIQUES KYSTE, BOURSE OU TUMEUR?

LES PIEGES ET LES DIFFICULTES EN IMAGERIE MUSCULO SQUELETTIQUES KYSTE, BOURSE OU TUMEUR? LES PIEGES ET LES DIFFICULTES EN IMAGERIE MUSCULO SQUELETTIQUES KYSTE, BOURSE OU TUMEUR? L. MOUTOUNET Université Paris 5 Hôpital cochin Radiologie B CAS N 1 Mr R. 60 ans Masse de la face dorsale de la

Plus en détail

Echographie : masse de l ovaire gauche de 20 cm.

Echographie : masse de l ovaire gauche de 20 cm. 22 ans. Nullipare Ballonnements abdominaux & douleurs. Echographie : masse de l ovaire gauche de 20 cm. Laparotomie : Aspiration du kyste puis annexectomie. Pas d extension macroscopique hors de l ovaire.

Plus en détail

Bosniak or not Bosniak?

Bosniak or not Bosniak? Bosniak or not Bosniak? Séance d'interprétation interactive O. Rouvière, Service d'imagerie urinaire et vasculaire, HEH SFR - Rhône Alpes, 9 octobre 2008 Principe Dossiers de masses rénales solides et/ou

Plus en détail

Exploration radiologique du pelvis féminin. E. Anglade - ANGERS

Exploration radiologique du pelvis féminin. E. Anglade - ANGERS Exploration radiologique du pelvis féminin E. Anglade - ANGERS ANATOMIE L appareil génital féminin est à l état normal entièrement situé dans le pelvis, en dessous d un plan passant par le promontoire

Plus en détail

SEMIOLOGIE EN COUPES

SEMIOLOGIE EN COUPES SEMIOLOGIE EN COUPES DU KYSTE HYDATIQUE DES PARTIES MOLLES M.CHENNOUFI, M.BEN-MESSAOUD, A.ABASSI, O.AZAIZ, H.MIZOUNI, I.TURKI, K. NOUIRA, E.MENIF Service d imagerie médicale Hôpital la Rabta Tunis, TUNISIE

Plus en détail

Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc

Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc Masses annexielles: Quelle est la place de l IRM? Latifa Fellah Département d imagerie médicale Cliniques Universitaires St Luc Echographie Examen de 1 ère intention Bénin Malin Complexe Echographie Lésions

Plus en détail

Garçon de 5 ans, douleurs abdominales et suspicion de tumeur

Garçon de 5 ans, douleurs abdominales et suspicion de tumeur Garçon de 5 ans, douleurs abdominales et suspicion de tumeur FLORES A, PROST S, LENOIR M, CHRU Besançon Société de Médecine de Franche-Comté Enfant de 5 ans adressé par son médecin traitant pour douleurs

Plus en détail

Doppler utérin en gynécologie. Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand

Doppler utérin en gynécologie. Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand Doppler utérin en gynécologie Dr A. ALFIDJA Dr Y. PTAK Pr L. BOYER Centre Jean Perrin et CHU Clermont-Ferrand INTRODUCTION Modalités multiples Prise en charge de l infertilité Contributives dans les pathologies

Plus en détail

IMAGERIE DES SURRENALES

IMAGERIE DES SURRENALES IMAGERIE DES SURRENALES Au quotidien, les masses surrénaliennes sont découvertes sur un scanner réalisé pour d'autres raisons. ECHOGRAPHIE Voie intercostale, transhépatique et transsplénique. Visibles

Plus en détail

C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est

C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est du à la fréquence de la pathologie annexielle, c est

Plus en détail

Imagerie de causes rares de l hypertension artérielle réno vasculaire chez l enfant

Imagerie de causes rares de l hypertension artérielle réno vasculaire chez l enfant Imagerie de causes rares de l hypertension artérielle réno vasculaire chez l enfant N.ALLALI, R.DAFIRI Service de Radio-pédiatrie Hôpital d Enfant-Maternité, CHU-Rabat INTRODUCTION L hypertension artérielle

Plus en détail

PSEUDOKYSTE PANCREATRIQUE MEDIASTINAL FISTULISE DANS LES BRONCHES

PSEUDOKYSTE PANCREATRIQUE MEDIASTINAL FISTULISE DANS LES BRONCHES PSEUDOKYSTE PANCREATRIQUE MEDIASTINAL FISTULISE DANS LES BRONCHES A PROPOS D UNE OBSERVATION PEDIATRIQUE Service d Imagerie Médicale Hôpital Ibn El Jazzar Kairouan Tunisie INTRODUCTION 1 Les pseudokystes

Plus en détail

CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE. AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre TYPES DE TUMEURS ASPECT TUMORAL MALIGNES BENIGNES MIXTES

CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE. AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre TYPES DE TUMEURS ASPECT TUMORAL MALIGNES BENIGNES MIXTES TUMEURS DE DIAGNOSTIC PRENATAL CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE P. VERGNES Service de Chirurgie Pédiatrique Hôpital des Enfants Bordeaux AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre CIRCONSTANCES DE

Plus en détail

La Lithiase Urinaire

La Lithiase Urinaire La Lithiase Urinaire Notions générales Pathologie ancestrale: 7000 à 3000 ACN 15 % des hommes et 6 % des femmes Facteurs favorisants Déshydratation Régimes hyperprotéinés, exercice physique, médicaments

Plus en détail

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE

LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE LES DOULEURS ABDOMINALES DE L ENFANT APPORT DE L IMAGERIE A. Aschero, G. Gorincour, B. Bourlière-Najean, P. Devred, P. Petit Hôpital Timone-Enfants, Marseille Les objectifs Place des différents examens

Plus en détail

Recommandations françaises pour la prise en charge d un. PENDANT LA GROSSESSE. Paris CNGOF 2009 CNGOF SFCP SFOG

Recommandations françaises pour la prise en charge d un. PENDANT LA GROSSESSE. Paris CNGOF 2009 CNGOF SFCP SFOG Recommandations françaises pour la prise en charge d un CANCER DE L OVAIRE PENDANT LA GROSSESSE. Paris CNGOF 2009 CNGOF SFCP SFOG Méthodologie I Différente de la méthodologie des autres recommandations

Plus en détail

Pathologie du sinus rénal

Pathologie du sinus rénal Pathologie du sinus rénal M. Edderai, S. Semlali, S. Chaouir, T. Amil, A. Hanine, S. Akjouj Service d Imagerie Médicale Hôpital Militaire d Instruction Mohamed V CHU- Rabat - Maroc Sinus rénal Carrefour

Plus en détail

Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE

Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE Chapitre 16 ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE SEXUELLE FEMININE I. ANATOMIE DE L APPAREIL GENITAL FEMININ A. Description anatomique 3 1 6 2 7 4 5 Vessie 8 Urètre 9 11 12 13 10 DESCRIPTION ANATOMIQUE 1 : Ovaires

Plus en détail

Cours n 3 Sémiologie radiologique du pelvis

Cours n 3 Sémiologie radiologique du pelvis UE7 : Gynécologie-endocrinologie Pr Halewa Lundi 10/10/2016 de 15h30 à 17h30 Ronéotypeur : Clara POON Ronéoficheur : Pauline BROCARD Cours n 3 Sémiologie radiologique du pelvis Le professeur a précisé

Plus en détail

Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant. Simon RAVAUD (IHN)

Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant. Simon RAVAUD (IHN) Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant Simon RAVAUD (IHN) Cas 1 Petit garçon âgé de 16 mois. Syndrome de Wiedmann- Beckwith. Syndrome de croissance excessive associant ; macroglossie macrosomie

Plus en détail

Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005)

Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Pré-Requis : L examen clinique gynécologique L imagerie pelvienne Les marqueurs tumoraux L endoscopie

Plus en détail

Les pathologies utérines et ovariennes

Les pathologies utérines et ovariennes Les pathologies utérines et ovariennes Objectifs : Etre capable de décrire les principales pathologies utérines et ovariennes : Epidémiologie et facteurs de risques Signes cliniques Examens Traitement

Plus en détail

Anatomie pelvis féminin Utérus : organe central du pelvis, entre vessie et rectum. Le péritoine recouvre partiellement l utérus, forme en ARR le CDS d

Anatomie pelvis féminin Utérus : organe central du pelvis, entre vessie et rectum. Le péritoine recouvre partiellement l utérus, forme en ARR le CDS d ECHOGRAPHIE PELVIENNE NORMALE DIU échographie obstétricale et gynécologique gq Janvier 2011 Anatomie pelvis féminin Utérus : organe central du pelvis, entre vessie et rectum. Le péritoine recouvre partiellement

Plus en détail

TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés

TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME Fibrome utérin Épidémio Fréquent Rarement unique Asymptomatique (50%) Types Interstitiel Sous-muqueux Intra-cavitaire Sous-séreux => PAS de ménorragie Circonstances de

Plus en détail

Patiente de 30 ans, découverte d'une masse kystique de l'hypochondrre gauche, lors du bilan de douleurs abdominales épigastriques. Marine Bravetti IHN

Patiente de 30 ans, découverte d'une masse kystique de l'hypochondrre gauche, lors du bilan de douleurs abdominales épigastriques. Marine Bravetti IHN Marine Bravetti IHN Patiente de 30 ans, découverte d'une masse kystique de l'hypochondrre gauche, lors du bilan de douleurs abdominales épigastriques IRM T2 SSFSE T2 Fat Sat les images en pondération T2

Plus en détail

Aurélie Chabrol¹, Noémie Peyron¹, Florence Chateau¹, Mathilde Charlot¹, François Golfier², Frédérique Réty¹ Service de Radiologie du Professeur

Aurélie Chabrol¹, Noémie Peyron¹, Florence Chateau¹, Mathilde Charlot¹, François Golfier², Frédérique Réty¹ Service de Radiologie du Professeur Aurélie Chabrol¹, Noémie Peyron¹, Florence Chateau¹, Mathilde Charlot¹, François Golfier², Frédérique Réty¹ Service de Radiologie du Professeur Valette ¹ Service de Chirurgie Gynécologique et Obstétrique

Plus en détail

Introduction à la sémiologie radiologique

Introduction à la sémiologie radiologique Introduction à la sémiologie radiologique Généralité techniques d imagerie, Bilan d extension des tumeurs digestives Olivier Ernst Objectifs Bases des 3 techniques échographie scanner IRM Le langage des

Plus en détail

Kystes de la partie basse du tractus génito-urinaire masculin. Aïna Venkatasamy

Kystes de la partie basse du tractus génito-urinaire masculin. Aïna Venkatasamy Kystes de la partie basse du tractus génito-urinaire masculin Aïna Venkatasamy Introduction Patholgie peu fréquente Le plus souvent bénigne Association possible à des anomalies génitourinaires Modalités

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE M.A BAYOL DIU TUSAR 29/01/2013 Imagerie Centrale Toulouse - Purpan ANATOMIE = bassinet ANATOMIE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe axiale

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ANATOMIE ANATOMIE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE = bassinet Imagerie Centrale M.A BAYOL DIU TUSAR 29/01/2013 Toulouse - Purpan COUPES ECHOGRAPHIQUES ECHOGRAPHIE RENALE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ANATOMIE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE = bassinet M.A BAYOL DIU TUSAR 26/01/2015 Imagerie Centrale Toulouse - Purpan ANATOMIE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale COUPES ECHOGRAPHIQUES ECHOGRAPHIE

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ANATOMIE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE = bassinet Imagerie Centrale Z.CAMBON DIU TUSAR 25/01/2016 Toulouse - Purpan COUPES ECHOGRAPHIQUES ANATOMIE Coupe longitudinale ECHOGRAPHIE RENALE COUPES ECHOGRAPHIQUES

Plus en détail

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE

ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE ECHOGRAPHIE DE L ARBRE URINAIRE Z.CAMBON DIU TUSAR 25/01/2016 Imagerie Centrale Toulouse - Purpan ANATOMIE = bassinet ANATOMIE COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe longitudinale COUPES ECHOGRAPHIQUES Coupe axiale

Plus en détail

Cancer de l ovaire : je

Cancer de l ovaire : je Cancer de l ovaire : je comprends l origine de la maladie Le cancer de l ovaire est une tumeur maligne développée dans l appareil génital féminin. Le cancer de l ovaire reste relativement rare. Il n y

Plus en détail

Pathologie pseudo kystique pelvienne d origine neurogène : images pièges en échographie et conduite à tenir

Pathologie pseudo kystique pelvienne d origine neurogène : images pièges en échographie et conduite à tenir Pathologie pseudo kystique pelvienne d origine neurogène : images pièges en échographie et conduite à tenir E. PETIT, S.GERBER, I. LE CLAIRE, M.RODALLEC, M.ZINS Groupe Hospitalier Paris St Joseph PARIS

Plus en détail

Echograhie veineuse. La pathologie veineuse aigue :

Echograhie veineuse. La pathologie veineuse aigue : Echograhie veineuse La pathologie veineuse aigue : la thrombophlébite Les circonstances cliniques : 1. Interrogatoire 2. Examen clinique 3. Examen biologique : les Dimères Les manifestations cliniques

Plus en détail

ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE :

ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE : ENDOMÉTRIOSE DE LA PAROI ABDOMINALE : ASPECTS EN IMAGERIE A Hassanin Negila; J-P Palot; V Ladam-Marcus; F Bonnet; B Menanteau; C Marcus Reims - France CHU REIMS OBJECTIFS Décrire les aspects observés en

Plus en détail

Folliculogenèse. Pr. A. BOUAZIZ

Folliculogenèse. Pr. A. BOUAZIZ Folliculogenèse Pr. A. BOUAZIZ La folliculogenèse débute pdt la vie fœtale, entre les 7 ème et 9 ème mois, par la mise en place des follicules primordiaux. A la naissance, leur nombre est de 1 million

Plus en détail

Jean-Baptiste Meyer IHN

Jean-Baptiste Meyer IHN Patiente de 45 ans, en surpoids.découverte fortuite d une masse pelvienne sur un scanner réalisé pour bilan d adénomégalies jugulo-carotidiennes bilatérales Quels sont les éléments sémiologiques significatifs

Plus en détail

Kystes de l ovaire lors de la grossesse

Kystes de l ovaire lors de la grossesse Kystes de l ovaire lors de la grossesse Journées internationales d échographie gynécologue et obstétricale LUGANO 2017 Dr C Bisch Faut-il regarder les ovaires lors de la grossesse? Une ligne succincte

Plus en détail

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010

DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES. Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 DYSTROPHIE DES OVAIRES RESTANTS : DONNEES ANATOMO-CLINIQUES ET MODALITES THERAPEUTIQUES Société de Médecine de Franche-Comté Jeudi 16 décembre 2010 AS THOLOZAN, B CHUNG FAT,F LEUNG, N MOTTET, J MALVESTITI,

Plus en détail

Camille Planchon Louis Auffray. Service de Médecine des Animaux d Elevage. Séminaires de MAE 24/03/ Nantes, France 24/03/2016 1

Camille Planchon Louis Auffray. Service de Médecine des Animaux d Elevage. Séminaires de MAE 24/03/ Nantes, France 24/03/2016 1 Fate of follicular ovarian cysts in early postpartum dairy cows treated with PRID/PGF or PRID/PGF plus ecg E. Gaebler, U. Eigenmann, R. Bruckmaier, U. Bleul Camille Planchon Louis Auffray Service de Médecine

Plus en détail

-par contre les contours sont discrètement polycycliques et surtout la paroi est trop épaisse pour ce type de lésion

-par contre les contours sont discrètement polycycliques et surtout la paroi est trop épaisse pour ce type de lésion Patiente de 68 ans. Bilan de lésions hépatiques kystiques découvertes lors d'une échographie pour douleurs abdominales aspécifiques. Quels éléments sémiologiques peut-on retenir pour la caractérisation

Plus en détail

IRM du PELVIS FEMININ et

IRM du PELVIS FEMININ et IRM du PELVIS FEMININ et E-LEARNING CAS CLINIQUES INTERACTIFS J. Lacroix, S. Mérigeaud, D. Hoa, F. Curros Doyon, P. Taourel CHU Montpellier - France OBJECTIFS Revisiter certains aspects de l IRM du pelvis

Plus en détail

Un kyste ovarien atypique

Un kyste ovarien atypique Un kyste ovarien atypique F Neumann 1, C Richou 2,3, S Beaussant Cohen 1, M Lenoir 4,E Delabrousse 3,4, F Grenouillet 3,5, S Bresson-Hadni 3,5 (1) Service de Pédiatrie (2) Service d Hépatologie (3)CNR

Plus en détail

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot Soins infirmiers en Onco-gynécologie J. Rousset 2013/2014 - IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot 1. Le cancer du col de l utérus 1. Le cancer du col de l utérus 1.1. EPIDEMIOLOGIE 11ème des cancers

Plus en détail

Tumeurs testiculaires de l enfant. P. Ravasse Tumeurs testicule enfant

Tumeurs testiculaires de l enfant. P. Ravasse Tumeurs testicule enfant Tumeurs testiculaires de l enfant Pathologie rare concernant 0,5 à 2 garçons /100 000 Représente 1 à 2% des tumeurs solides de l enfant Assez bon pronostic car: Au moins 40% de tumeurs bénignes Taux de

Plus en détail

KYSTE HYDATIQUE RETROVESICAL : A PROPOS DE 7 CAS

KYSTE HYDATIQUE RETROVESICAL : A PROPOS DE 7 CAS KYSTE HYDATIQUE RETROVESICAL : A PROPOS DE 7 CAS H Ennouali, M Mahi, H Boumdin, S Akjouj, S Chaouir, T Amil, A Hanine, M Benameur. Services d imagerie médicale. Hôpital Militaire d instruction Mohammed

Plus en détail

Echographie de la rate

Echographie de la rate Echographie de la rate Pr Céline Savoye-Collet Imagerie Médicale CHU Rouen DIU Echographie et Techniques Ultrasonores Module Echo d Acquisition 2015 OBJECTIFS DU COURS rappel anatomique protocole d'acquisition

Plus en détail

Echographie du pancréas

Echographie du pancréas Echographie du pancréas DIU Echographie Module digestif - Paris 5 Mars 2013 Christophe Aubé Département de Radiologie CHU Angers Introduction Pancréas = Organe profond = Organe rétropéritonéal Exploration

Plus en détail

STIMULATIONS PAR CLOMID ET GONADOTROPHINES CAS CLINIQUES

STIMULATIONS PAR CLOMID ET GONADOTROPHINES CAS CLINIQUES STIMULATIONS PAR CLOMID ET GONADOTROPHINES CAS CLINIQUES Dr H CREUX Pr C MATHIEU 24 mai 2013 CAS CLINIQUE 2 Mme E, 30 ans et Mr E, 31 ans consulte pour un désir de grossesse et une aménorrhée secondaire

Plus en détail

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Fiche tumeur gynécologique carcinome COL UTERIN types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Tis TNM Col Utérin FIGO In situ 0 T1 -T1a -T1a1 -T1a2 -T1b -T1b1 -T1b2 -T2 -T2a -T2b -T3 -T3a -T3b T4 N1

Plus en détail

Echec de recueil ovocytaire. Quelle approche? Dr. S. BENBOUHEDJA, A. ZOGHMAR, H. KHENCHOUL, M. BENSAADA, Dr. T. MERIBOUT

Echec de recueil ovocytaire. Quelle approche? Dr. S. BENBOUHEDJA, A. ZOGHMAR, H. KHENCHOUL, M. BENSAADA, Dr. T. MERIBOUT Echec de recueil ovocytaire. Quelle approche? Dr. S. BENBOUHEDJA, A. ZOGHMAR, H. KHENCHOUL, M. BENSAADA, Dr. T. MERIBOUT Introduction Il s agit de l absence d ovocytes dans le liquide de ponction folliculaire

Plus en détail

Généralités sur la prise en charge chirurgicale des pathologies digestives. Masse abdominale. Pr PA Lehur Dr E Duchalais CCDE

Généralités sur la prise en charge chirurgicale des pathologies digestives. Masse abdominale. Pr PA Lehur Dr E Duchalais CCDE Enseignement de Chirurgie Digestive DFASM1 2016/2017 Cours 1 Généralités sur la prise en charge chirurgicale des pathologies digestives Masse abdominale Pr PA Lehur Dr E Duchalais CCDE Med-Line Editions

Plus en détail